Les Crises Les Crises
24.mai.202024.5.2020 // Les Crises

OMS : un futur vaccin « équitable », « abordable », mais pas gratuit

Merci 278
J'envoie

Source : Le Temps

Pas de gratuité : sous la pression des États-Unis – comme de la Suisse –, les parties de l’assemblée de l’Organisation mondiale de la santé ont ménagé les industries. L’UE vole au secours de l’OMS, attaquée par Donald Trump. Echos de la dernière journée de la session.

Lire l’article complet sur Le Temps

La salle de l’assemblée, avec Tedros Adhanom Ghebreyesus s’exprimant en vidéo. — © World Health Organization (WHO)

L’accès à un futur vaccin, s’il est trouvé, devra être «équitable» et «abordable», mais pas forcément gratuit. Les 194 États membres de l’OMS sont tombés d’accord mardi lors de l’Assemblée mondiale de la santé.

La résolution approuvée lors de cette réunion en ligne prévoit que tout accès à un futur vaccin et d’autres médicaments soit pour tous «rapide» et «équitable», «de qualité», «sûr» et «abordable». Sous la pression des États-Unis et de la Suisse notamment, les États ont préservé les entreprises pharmaceutiques en se limitant à rappeler les exceptions possibles aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en termes de propriété intellectuelle.

«Pour le peuple» ou «payer un peu plus»

Une déception pour ceux qui, comme l’ancienne présidente de la Confédération Ruth Dreifuss et plusieurs dirigeants mondiaux actuels, demandaient un «vaccin pour le peuple», gratuit et libre de tout brevet. Le chef de la faîtière internationale de la branche (IFPMA) établie à Genève, le Bâlois Thomas Cueni, partageait l’objectif d’un accès équitable mais considérait en revanche ces revendications comme irréalistes.

Il demande plutôt aux États riches comme la Suisse de «payer un peu plus» pour les pays plus pauvres où le vaccin devrait pouvoir être gratuit, selon lui. Berne a annoncé récemment qu’elle donnait 18 millions de francs aux efforts internationaux, notamment pour un vaccin.

Lire l’article complet sur Le Temps

La bataille États-Unis – Chine se poursuit

La passe d’armes a continué ces dernières heures entre les États-Unis et la Chine. Accusant l’OMS d’être une «marionnette de la Chine», Donald Trump lui a donné un mois pour obtenir des résultats significatifs. Avec à défaut la menace de quitter cet organe dont les États-Unis étaient traditionnellement le premier contributeur.

«Si l’OMS ne s’engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement envers l’OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l’organisation», a-t-il tweeté dans la nuit de lundi à mardi.

Voir la lettre envoyée par Donald Trump :

Pékin a répliqué en accusant le président américain, dont le pays est le plus endeuillé au monde avec plus de 90 000 morts, de chercher à «se soustraire à ses obligations» envers l’organisation.

Invité à réagir, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a estimé que cette démarche visait à «salir les efforts de la Chine face à l’épidémie» de Covid-19. Zhao Lijian a exhorté Washington à «cesser de rejeter la faute» sur son pays et à se concentrer plutôt sur l’endiguement du virus.

Source : Le Temps

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Océan de sagesse // 24.05.2020 à 08h54

A vomir !
Nos morts , leurs bénéfices !
Meme si mon commentaire semble bien court , il dit l essentiel !

11 réactions et commentaires

  • Océan de sagesse // 24.05.2020 à 08h54

    A vomir !
    Nos morts , leurs bénéfices !
    Meme si mon commentaire semble bien court , il dit l essentiel !

      +20

    Alerter
    • Chris // 24.05.2020 à 12h27

      Les profits colossaux sur fond de projection de la peur (project fear) pour faire s’indigner les moutons que la mort est partie intrinsèque de la vie. Nous méritons notre univers mental vérolé et nihiliste.

        +1

      Alerter
  • Loxosceles // 24.05.2020 à 11h51

    A noter qu’il faut débourser au moins 40€ pour un test, à ce jour…

      +0

    Alerter
    • jp // 24.05.2020 à 14h26

      Pour le test le plus drôle c’est la tête du patient qui se pense immunisé et que le test est négatif et qu’on lui dit que soit il ne l’est effectivement pas soit que le test n’est pas fiable et que dans tous les cas il faudra envisager de le refaire s’il veut vraiment savoir, etc….. Une affaire en Or !

        +8

      Alerter
  • MDacier // 24.05.2020 à 12h01

    C’est surtout complètement débile ce discours sur le vaccin.
    1- on n’est pas sûr qu’un vaccin puisse être efficace
    2- on n’est pas sûr le cas échéant d’en produire un en 2 ans, ça ne se décrète pas !
    3- on n’est même pas sûr que le Covid 19 sera encore là l’an prochain

      +12

    Alerter
    • tepavac // 24.05.2020 à 18h14

      « C’est surtout complètement débile ce discours sur le vaccin »

      Les coronavirus sont diagnostiqués depuis, au moins, 55 ans. Le premier coronavirus d’origine humaine, B814, a été décrit en 1965;
      https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-1-4899-1531-3_18&prev=search

      Les biologistes ont répertorié près de 500 types de Cov différents chez la chauve-sourie et estimes à 5000 les différents types de l’espece.

      Concernant la recherche, on note les premières études et recherches de vaxxin parues en 1967, avec inoculation sur des volontaires….
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1843247/pdf/brmedj02154-0035.pdf

      On peut noter dans l’exposé, que les souche de culture in-vitro, ont été « adaptées » in-vivo avec modification. Ce qui laisse supposer une recherche militaire du sujet.
      Le virus par lui même.
      En dépit des nombreuses recherches (plus de 3000) depuis le premier dépistage chez l’animal, 1930, nous connaissons peu de chose sur ce virus, notamment à cause de certaines de ses protéines. Il existe huit protéines dites accessoires dont aucune n’a d’homologue connu. La fonction de ces protéines accessoires demeure obscure pour les biologistes. (la protéine est une matrice)

      Bref….

        +3

      Alerter
  • lon // 24.05.2020 à 13h06

    Je propose l’application d’un prix fixe relativement élevé , pour permettre à nos bons labos de gagner leur vie , avec carte de fidélité et bon de réduction de 20% sur l’achat du suivant soit vaxxin anti Covid20 , et de 25% sur les avatars ultérieurs ( Covid21 , 22, etc…)

      +5

    Alerter
  • fanfan // 24.05.2020 à 14h37

    Alors que l’OMS a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC) le 30 janvier 2020, le Coronavirus Aid Relief and Economic Security Act (CARE Act), également connu sous le nom de H.R 748 a été introduit plus d’un an auparavant le 24 janvier 2019 (https://www.congress.gov/bill/116th-congress/house-bill/748/text/ih), à un moment où la plupart n’avaient même pas entendu parler du Coronavirus. Selon le descripteur, le projet de loi « répond à l’épidémie de la COVID-19 (c’est-à-dire la maladie à coronavirus 2019) et à son impact sur l’économie, la santé publique, les gouvernements des États et des collectivités locales, les individus et les entreprises » (https://www.congress.gov/bill/116th-congress/house-bill/748/summary/49). Ceci contredit l’idée que le virus ou d’autres parties ont causé le krash, car il renforce la probabilité que le krash a été en fait créé, volontairement. Le virus serait ainsi le faux drapeau des plans de sauvetage économique, du chômage, de la détresse fiscale et sociale, des lois d’urgence, de l’autoritarisme, des programmes de vaxxination…

      +12

    Alerter
    • Armiansk // 24.05.2020 à 17h00

      En suivant votre lien, on trouve :
      — une proposition de texte du 24 janvier 2019, visant à «abroger la taxe d’accise sur la couverture maladie à coût élevé parrainée par l’employeur» et dénommée “Middle Class Health Benefits Tax Repeal Act”
      — un amendement déposé le 25 mars 2020, censé adapter le texte à la situation due au coronavirus et dénommé “Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act”.

      Résumé : le mot «coronavirus» est introduit dans un amendement en mars 2020. Quoi de surprenant ?

        +6

      Alerter
  • Bissecan // 24.05.2020 à 23h49

    Gratuit ou payant, je ne veux pas d’un vaquessin qui n’a pas 10 ans de recul derrière lui, et je ne pense pas être le seul. Cette course au vaquessin est un fiasco inéluctable. La peur de l’épidémie est déjà largement éventée, peu de gens seront assez fou pour accepter dans 6 mois de servir de cobayes a un vaquessin développé dans l’urgence au mépris de toutes les procédures classiques

      +9

    Alerter
    • fanfan // 25.05.2020 à 01h26

      – Le 10 mars 2020, la « sœur de la CEPI » a été annoncée : l’ »Accélérateur de thérapies COVID-19″.  La Fondation Gates et l’organisation caritative Mastercard’s Impact Fund ont engagé conjointement 125 millions de dollars de fonds d’amorçage.
      – Les fonds de la Fondation Gates, via la CEPI, financent le développement d’une nouvelle méthode de vaquessination radicale connue sous le nom d’ARN messager ou ARNm.
      – Ils cofinancent la société de biotechnologie de Cambridge, Massachusetts, Moderna Inc. pour développer un vaquessin contre le nouveau coronavirus de Wuhan, appelé SARS-CoV-2. L’autre partenaire de Moderna est l’Institut National Américain des Allergies et des Maladies Infectieuses (NIAID), qui fait partie des Instituts Nationaux de la Santé (NIH). Le chef du NIAID est le Dr Anthony Fauci, la personne au centre de la réponse d’urgence de l’administration Trump en matière de virus.

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications