Les Crises Les Crises
6.septembre.20216.9.2021 // Les Crises

Révolution française #07 : L’année 1790 – par Henri Guillemin

Merci 15
J'envoie

Après les événements de juillet 1789, le peuple espère et croit en la Révolution.

Source : RTS, Henri Guillemin

Dans le cadre de la Révolution française, Henri Guillemin aborde l’année 90. Après les événements de juillet 1789, le peuple espère et croit en la Révolution: il peut manger, et la situation s’est améliorée de ce fait. Les biens du clergé saisis en décembre 89 par l’Assemblée sont mis sur le marché en une première tranche de 400 millions. Qui va les acquérir ? Les paysans, comme le prétend Michelet? Non, c’est la bourgeoisie, ce sont les riches qui vont profiter de cette «nationalisation» des biens de l’Eglise.

Situation en ce début de 1790: l’Assemblée constituante dirige la France mais ne représente toujours pas la nation; les aristocrates sont quelque peu dépouillés et les catholiques mécontents à cause de la Constitution civile du clergé – ils tenteront ensemble de s’opposer à la Révolution, mais ne pourront rien faire, ne recevant pas l’aide escomptée de l’étranger. Et l’armée? Que vont faire les généraux? Vont-ils se rallier à la cause révolutionnaire?

Et il y a l’affaire des colonies; la France a perdu l’Empire des Indes, mais restent les Antilles: Saint-Domingue où 30 000 colons vivent du labeur de 300 000 esclaves; la «Déclaration des droits de l’homme» créera quelque confusion: comme tous égaux… Cette année 90 est encore marquée par l’éviction définitive de Necker et la disparition de Mirabeau, qui mourra en avril 1791. Mais un autre personnage fait alors son apparition sur la scène politique: Georges-Jacques Danton, fondateur du Club des cordeliers.

Source : RTS, Henri Guillemin, 03-12-1966

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 06.09.2021 à 10h10

Comme d’habitude, derrière la petite histoire de la « lutte pour les places », HG nous montre la grande histoire des forces qui se mettent en place pour défendre des intérêts de classe avec l’argent comme le nerf de cette guerre et la corruption qui va avec.

Cette grille de lecture est toujours d’actualité.

1 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 06.09.2021 à 10h10

    Comme d’habitude, derrière la petite histoire de la « lutte pour les places », HG nous montre la grande histoire des forces qui se mettent en place pour défendre des intérêts de classe avec l’argent comme le nerf de cette guerre et la corruption qui va avec.

    Cette grille de lecture est toujours d’actualité.

      +7

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications