Les Crises Les Crises
18.mai.201818.5.2018 // Les Crises

[Vidéo clash] Ambassade US à Jérusalem : « Coup de pied dans la fourmilière » ou « machineries infernales » ?

Merci 114
J'envoie

Source : Russia Today France, 14-05-2018

Le gros clash est à voir ici :

A l’occasion du 70e anniversaire de la proclamation de l’Etat d’Israël, l’ambassade des Etats-Unis est inaugurée à Jérusalem. Pour RT France, Richard Labevière et Richard Abitbol confrontent leur analyse de la situation dans la région.

Ce 14 mai 2018, l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem marque un tournant majeur après des décennies de prudence diplomatique. Comme prévu, l’événement n’a pas manqué d’exacerber les tensions déjà vives dans cette région du monde : pour protester contre l’événement, des milliers de Palestiniens se sont dirigés vers la frontière israélo-palestinienne, dans la région de Gaza, et des dizaines d’entre eux ont perdu la vie sous les tirs israéliens.

Sur le plateau de RT France, le rédacteur en chef du site Proche et Moyen-Orient, Richard Labevière, ainsi que le président de la confédération des juifs de France, Richard Abitbol, ont livré leur analyse de la situation. Des visions totalement opposées qui ont parfois mené à de vifs échanges…

Le déplacement controversé d’une ambassade

Premier à prendre la parole, Richard Abitbol s’est félicité de la décision de Donald Trump qui, selon lui, «crée le conflit pour régler le conflit». «[Donald Trump] donne un coup de pied dans la fourmilière», a poursuivi le président de la confédération des juifs de France, comparant le locataire de la Maison Blanche à l’ancien conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Henry Kissinger, qui selon lui, «attendait le conflit pour traiter le conflit».

De son côté, Richard Labevière a déploré une décision qu’il estime être à la source de trois «machineries infernales». Ainsi, le rédacteur en chef du site Proche et Moyen-Orient a déploré un «piétinement du droit international», «la fin des accords d’Oslo [conclus en 1994]», ainsi qu’«une action de négationnisme historique scandaleuse et inédite dans l’histoire du Proche-Orient».

Avant Trump… l’administration américaine ?

Les deux invités, chacun à leur tour, n’ont pas manqué d’évoquer le rôle global de l’administration américaine dans l’évolution de la situation au Proche-Orient.

«Ce n’est pas Monsieur Trump qui a décidé de faire que l’ambassade américaine vienne à Jérusalem, c’est une décision de l’administration Clinton, c’est une loi américaine qui doit s’appliquer et qui a été suspendue», a argué Richard Abitbol.

Quant à Richard Labevière, il a dénoncé l’influence américaine dans la région, n’hésitant pas à évoquer l’implication des «lobbies juifs [américains] pro-israéliens» et des «PAC» [en français, comités d’action politique, organisations privées dont le but est d’infléchir les choix des élus américains]. Il a ainsi déclaré : «La médiation américaine s’est tellement ridiculisée […] Depuis le départ, la question israélo-palestinienne est une question de politique domestique intérieure aux Etats-Unis.»

Quel chemin pour la paix ?

Richard Abitbol s’est montré catégorique : «Il y a aujourd’hui une chance comme jamais pour avoir une paix au Proche-Orient avec une alliance nouvelle entre tous les pays sunnites et Israël.»

Richard Labevière, lui, a consideré qu’«il [fallait] sortir du théologico-politique […] pour laïciser le problème et revenir à une technicité diplomatique».

Le dossier iranien

En fin de débat, les deux interlocuteurs ont été interrogés sur le récent retrait de Washington de l’accord sur le nucléaire iranien.

A ce sujet, Richard Labevière s’est inquiété d’une «convergence américaine, israélienne et saoudienne pour faire une guerre à l’Iran». Il a poursuivi en exprimant ses craintes sur un «conflit [qui] pourrait s’élargir au-delà du Moyen-Orient», évoquant le rôle de pays comme la Russie et la Chine.

De son côté, Richard Abitbol a salué la décision de Donald Trump, développant une virulente critique de la République islamique d’Iran : «C’est une décision qui devrait ravir le monde entier, l’Iran n’a pas seulement une politique anti-israélienne, l’Iran est à l’origine de beaucoup d’attentats antisémites […] l’Iran finance des groupes terroristes qui ont généré des attentats antisémites un peu partout dans le monde, l’Iran n’est pas une démocratie !»
Source : Russia Today France, 14-05-2018

Richard Labevière face à Richard Abitbol sur le plateau du JT de RT France

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Eric83 // 18.05.2018 à 07h20

De dire que le lobby juif américain, au travers de l’AIPAC notamment, est très influent sur la politique US vaut à Mr LABEVIERE d’être taxé d’antisémite et qu’une plainte pourrait être déposée contre lui. En quoi ces propos seraient-ils antisémites ?

Au regard de l’extrait et de l’article ci-dessous, Mr ABITBOL va-t-il porter plainte contre le journal Haaretz qui va beaucoup, beaucoup plus loin que Mr LABEVIERE dans son constat sur cette influence et notamment celle du milliardaire Sheldon ADELSON ?

“Ce qui a également attiré l’attention était le placement de Sheldon Adelson et de son épouse, Miri, à l’événement. Les organisateurs, l’ambassade américaine en Israël, les ont assis au premier rang avec le président Reuven Rivlin, le premier ministre et sa femme, Sara, Kushner et Ivanka Trump , le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin et le président de la Knesset Yuli Edelstein et son épouse Irina. C’était comme si le magnat du casino de Las Vegas était un officiel du gouvernement ou au moins un représentant officiel de la Maison Blanche. Les ministres du gouvernement israélien ont été relégués au troisième rang.

L’investissement a porté ses fruits. Adelson a gagné. Son argent lui a valu l’admiration de deux gouvernements. Son énorme contribution à la campagne électorale de Trump, qui aurait été de 30 millions de dollars, alors que ce dernier était en détresse, lui a valu ce siège aux premières loges. Mais qu’est-ce que 120 millions de shekels par rapport aux centaines de millions qui ont été investis à ce jour dans le véhicule de propagande privé des Netanyahus, Israel Hayom? Ce n’est certainement pas moins important pour Netanyahu que le dévouement de l’ambassade.”

https://www.haaretz.com/israel-news/dozens-dead-in-gaza-didn-t-disturb-netanyahu-s-great-day-for-peace-1.6091938

22 réactions et commentaires

  • Charles Michael // 18.05.2018 à 07h11

    Triste et affreux ”débat”, qui ne fera qu’exacerbé anti-sémitisme et anti-arabisme;
    je me suis forcé à le regarder jusqu’au bout (ce à quoi j’avais renoncé hier sur un autre site)

    et bien m’en a pris car je suis tombé sur un C’est à Vous, en général inregardable, mais pour une fois en fait très bien avec des intervenants pondérés.

    Cela étant aucun espoir d’une solution.

      +8

    Alerter
    • Kiwixar // 18.05.2018 à 07h45

      « Cela étant aucun espoir d’une solution. »

      Faut pas être si pessimiste. Le parrain-protecteur US est au bout du rouleau financier et même militaire (F-35, portes-avions). Orlov évoque une possibilité sur le retrait US du traité avec l’Iran : l’impossibilité de lever les sanctions, donc de débloquer d’un coup plus de 100 milliards de $ iraniens qui seraient convertis immédiatement en une autre devise.

      Le jour (pas loin) où les US ne pourront plus exporter leur papier-vert, ils vont d’un coup devoir se recentrer sur leurs propres problèmes, laissant leur protégé israelien devoir négocier une paix régionale.

        +26

      Alerter
      • Charles Michael // 18.05.2018 à 09h40

        Kiwixar,
        Les USA aident inconditionnellement Israel, c’est bien d’accord.
        – attendre que les USA s’effondre va prendre un peu de temps encore, je le crains
        – en espérant ce jour heureux de l’effondrement US dans sa version Hegémon-interventioniste, je ne vois toujours rien d’automatique changeant fondamentalement le rapport de force Israêl Palestiniens.
        – Israel ne négociera jamais ni sur la restituion des territoires conquis en 67, ni sur le retour des 4 à 5 millions de Palestiniens.
        – le fameux plan de paix à deux états à toujours été un leurre soigneusement entretenu par les Préz US et dirigeants Euro-nouilles
        – la fameuse solidarité Arabe a toujours été quelque peu douteuse et surement pas très efficace; mais maintenant elle est à peu près absente, l’Arabie Saoudite pesant de tous ses milliards.

        Quel scénario réalisable envisagez-vous ?

          +11

        Alerter
        • Kiwixar // 18.05.2018 à 10h09

          Un pays isolé et sans protecteur ne peut survivre sans eau et entouré d’ennemis.

          Le scénario le plus plausible, à mon avis, est celui-ci : une fois qu’ils seront lâchés par l’Otanie (impossibilité de se procurer le pétrole de la région en plein chaos), ils découvriront par hasard un vieux rouleau dans une grotte indiquant que leur terre natale et Jérusalem se trouvent en fait en Russie orientale, là où il y a de l’eau, des hydrocarbures, des minerais, des espaces vierges… et pas de voisin grognon… 🙂

            +28

          Alerter
          • Madudu // 18.05.2018 à 11h51

            Ou alors la mise en place d’un seul état, laïc, qui reconnaît les mêmes droits pour tous ses ressortissants qu’ils soient issus de l’invasion juive ou qu’ils soient issus des populations autochtones.

            Je mentionne cette possibilité par acquis de conscience, celle que vous décrivez me semble moins improbable.

              +7

            Alerter
          • Alfred // 18.05.2018 à 14h55

            Ce qu’il y a de bien avec l’histoire c’est qu’elle vous fait parfois des blagues (à moins que ce ne soit vous 😉). Avez vous déjà entendu parler du Birobidjan? (Autrement connu comme l’oblast autonome juif et qui se trouve en “Russie”… très orientale).

              +9

            Alerter
            • Kiwixar // 18.05.2018 à 21h44

              Jamais entendu parlé du Birobidjan. Comme quoi! 🙂

                +1

              Alerter
            • Alfred // 19.05.2018 à 00h48

              @ kiwixar. C’edt assez incroyable. Mais dans ce cas la vérité oblige à dire que c’est une des nombreuses “blagues” de Staline. (Vous avez les mêmes idées que Staline 😲). Mais bon ça reste une alternative à Israël. Il fait juste trouver un moyen de flécher différemment la terre promise. (Votre idée du parchemin etait pas mal mais pour ce qui concerne la Russiee et les juifs il y a déjà un passif en matière de faux documents il me semble alors c’est pas une bonne idée).

                +6

              Alerter
  • Eric83 // 18.05.2018 à 07h20

    De dire que le lobby juif américain, au travers de l’AIPAC notamment, est très influent sur la politique US vaut à Mr LABEVIERE d’être taxé d’antisémite et qu’une plainte pourrait être déposée contre lui. En quoi ces propos seraient-ils antisémites ?

    Au regard de l’extrait et de l’article ci-dessous, Mr ABITBOL va-t-il porter plainte contre le journal Haaretz qui va beaucoup, beaucoup plus loin que Mr LABEVIERE dans son constat sur cette influence et notamment celle du milliardaire Sheldon ADELSON ?

    “Ce qui a également attiré l’attention était le placement de Sheldon Adelson et de son épouse, Miri, à l’événement. Les organisateurs, l’ambassade américaine en Israël, les ont assis au premier rang avec le président Reuven Rivlin, le premier ministre et sa femme, Sara, Kushner et Ivanka Trump , le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin et le président de la Knesset Yuli Edelstein et son épouse Irina. C’était comme si le magnat du casino de Las Vegas était un officiel du gouvernement ou au moins un représentant officiel de la Maison Blanche. Les ministres du gouvernement israélien ont été relégués au troisième rang.

    L’investissement a porté ses fruits. Adelson a gagné. Son argent lui a valu l’admiration de deux gouvernements. Son énorme contribution à la campagne électorale de Trump, qui aurait été de 30 millions de dollars, alors que ce dernier était en détresse, lui a valu ce siège aux premières loges. Mais qu’est-ce que 120 millions de shekels par rapport aux centaines de millions qui ont été investis à ce jour dans le véhicule de propagande privé des Netanyahus, Israel Hayom? Ce n’est certainement pas moins important pour Netanyahu que le dévouement de l’ambassade.”

    https://www.haaretz.com/israel-news/dozens-dead-in-gaza-didn-t-disturb-netanyahu-s-great-day-for-peace-1.6091938

      +43

    Alerter
    • Fritz // 18.05.2018 à 07h41

      @Eric83 : L’ennui, c’est qu’un Juif (comme le journaliste d’Haaretz) a le droit de dire tout ça. Mais un non-Juif n’en a pas le droit, sous peine d’être accusé d’antisémitisme. Le diable est dans les mots, et ce mot-là est particulièrement piégé.

      Pour que les choses soient claires : je suis un ami des Juifs, et je n’ai jamais nié le passé hébreu de la Palestine.

      Quant au débat entre les deux Richard, je l’écouterai quand ma tension sera retombée. Certains débats intéressants a priori produisent plus de chaleur que de lumière.

        +18

      Alerter
      • Cédric // 18.05.2018 à 09h16

        Le problème c’est que les juifs actuels n’ont aucun passé en Palestine. Les vrais “juifs” sont en fait les palestiniens… https://fr.wikipedia.org/wiki/Comment_le_peuple_juif_fut_invent%C3%A9
        Autant dire que c’est un vrai casse tête chinois pour sortir de cet impasse. Vogue la galère, et surtout quelle souffrance à la fois pour ces palestiniens victimes de violences inouies de la part d’une armée d’occupation et de colons racistes, mais aussi c’est israéliens qui vivent sous un régime ultra militarisé la peur au ventre, surveillé, qui se promènent armés. Franchement j’en envie aucun. Et je suis vraiment pas optimiste. Même si l’empire US s’écroule rien ne se règlera.

          +18

        Alerter
      • Ben // 18.05.2018 à 09h20

        C’est encore pire que ça. Certains juifs, du fait de leurs opinions politiques, se font également traiter d’antisemites, avec “la haine de soi” ou “la haine de soi en tant que juif” comme pseudo explication. Quelqu’un comme Chomsky, par exemple, à souvent été la cible de ce genre d’accusation.

          +22

        Alerter
        • Pegaz // 18.05.2018 à 13h13

          Effectivement peu importe la confession, ce sont bien les opinions qui seront mise au ban. Cela peut aller d’une forme de chantage au procès d’intention, suivi de sanctions ou condamnations.

          Le documentaire ” Defamation ” (2009) de Yoav Shamir permet d’appréhender de certaines raisons menant à cet ostracisme intellectuel.

          Pour introduction: Entretien avec Michèle Sibony, vice-présidente de l’Union Juive Française pour la paix, à propos du film Defamation de Yoav Shamir

          https://www.youtube.com/watch?v=34rcsU0UN4k

          Le doc en vostfr
          https://www.youtube.com/watch?v=loNPmYUUzFs

            +7

          Alerter
  • RGT // 18.05.2018 à 08h45

    J’en ai franchement marre de constater que les résolutions de l’ONU “doivent être absolument respectées” par des petits pays sans “protecteur” mais que les pays qui qui sont “protégés” en sont dispensés.

    Application de décisions à géométrie variable.

    Ce qui est encore plus désolant, c’est que l’on constate que les pays “les plus exemplaires de cette planète” se permettent d’envahir leurs “voisins” (proches ou éloignés) en toute impunité sans avoir à souffrir des conséquences de leurs actes.

    Bref, du hooliganisme d’état envers des populations civiles sans défense qui ne demandaient qu’une seule chose : Qu’on leur foute la paix et qu’on les laissent vivre comme elles le souhaitent.

    L’histoire est un éternel mouvement d’expansionnisme sanglant depuis la nuits des temps, depuis que les humains se sont “civilisés” et regroupés sous la houlette de “dirigeants exemplaires”.

    À l’époque des “Droits de l’Homme” de telles pratiques devraient être très fortement sanctionnées.

    Quand on se contente de se comparer les réactions de la “communauté internationale” lors de l’invasion du Koweït en 90 (qui l’avait bien cherché, renseignez-vous sur les causes réelles) et ce qui se passe actuellement ailleurs (Palestine, Bahreïn, Yémen, etc…) on ne peut que se poser des question hautement existentielles sur l’impartialité de certaines institutions.

      +37

    Alerter
    • Fritz // 18.05.2018 à 12h40

      Exactement. Faisons un rêve : imaginons qu’après leur invasion illégale de l’Irak (2003), les États-Unis d’Amérique aient été traités comme l’Irak le fut après son invasion du Koweit (1990). Rêvons à des States diabolisés, mis sous embargo, affamés, bombardés, envahis… Rêvons à un président américain qui serait traité comme le fut un président irakien, le 30 décembre 2006…

        +21

      Alerter
    • LEFROD // 18.05.2018 à 12h57

      Vous soulignez le noeud du problème. Le droit international, et son évangile, les droits Universels de l’Homme (reste à savoir qui a le droit d’être qualifié d’Homme), sont les caches-sexe d’un impérialisme décomplexé, où certains s’arrogent, au nom des droits de l’homme,de bombarder des populations civiles, de les affamer lors d’embargos (genre siège de Leningrad, en mieux et plus long) ou de soutenir des islamistes, ou même des nazis pour détruire des pays stables où la paix régnait, même si l’on pouvait faire mieux. Hélas, les exemples ne manquent pas…

        +14

      Alerter
  • Jaaz // 18.05.2018 à 12h56

    “Résoudre le conflit part le conflit”: ce serait ça l’innovation de Trump? Mais c’est la politique des US depuis des décennies. Toute les guerres qu’ils provoquent ne se terminent pas par la paix. Elles ne se terminent jamais en réalité. Le conflit, les US et les israéliens l’envisagent comme cause et effet du conflit. Ce sont des psychopathes.
    Par ailleurs, personne n’est choqué par ces représentants du lobby israélien? Ils sont certainement français, des doutes quant à leur éventuelle nationalité israélienne (même si le passeport israélien leur est quasiment offert), mais n’arrêtent pas de plaider la cause du gouvernement israélien en France ou ailleurs. En Israel, plaident-ils la cause de France? On peut en douter. Leur loyauté est sans doute exclusivement tourné vers l’Etat israélien. Et cela pose encore davantage de pb lorsqu’il s’agit d’un type comme Habib Meyer, qui est député au l’AN, mais dont les interventions ne servent que le gouvernement israélien.

      +16

    Alerter
  • Louis Robert // 18.05.2018 à 13h22

    «Il y a aujourd’hui une chance comme jamais pour avoir une paix au Proche-Orient avec une alliance nouvelle entre tous les pays sunnites et Israël.»

    Quel aveuglement!

    L’unilatéralisme fanatique n’a jamais mené à une paix durable, qui est la paix. Il ne le fera pas davantage dans ce cas-ci.

    La paix ne consacre pas une capitulation mais un accord juste et équitable, librement consenti. Il est dommage que l’on doive encore le rappeler. Mais la guerre mondiale totale menace, chaque jour davantage, et l’Empire en déclin la prépare savamment, avec application, qui conditionne déjà les populations en ce sens.

    La guerre ou la ruine? Patience, nous aurons les deux.

      +11

    Alerter
  • Chris // 18.05.2018 à 14h13

    “l’Iran finance des groupes terroristes qui ont généré des attentats antisémites un peu partout dans le monde, l’Iran n’est pas une démocratie !”
    Israël n’est pas non plus une démocratie puisque sa constitution est adossée à la religion juive et exclue de certains droits civiques les non-juifs.
    [modéré]

    La seule chose qui me console est que l’heure des comptes est arrivée. Oh, certes cela prendra encore du temps, mais le mouvement est solidement enclenché avec la dédollarisation.
    Même les guignols européens commencent à fortement loucher – lois de blocage évoquées – avec la décision récente de l’Iran de négocier en euros :
    https://www.romandie.com/news/Iran-l-UE-lance-vendredi-un-processus-de-blocage-des-sanctions-americaines-Juncker/918944.rom
    http://alwaght.com/en/News/132751/EU-to-Ditch-Dollar-for-Iran-Oil-Payments-amid-US-Sanction-Threats
    L’Union européenne envisage de passer à l’euro pour les achats de pétrole à l’Iran, éliminant le dollar américain alors que les deux parties travaillent pour protéger le commerce bilatéral contre d’éventuelles sanctions américaines, a rapporté RIA Novosty.
    Pas cons, les Perses…
    Une autre piste des Europitoyables, pas de taxe sur l’acier et on accepte le TTIP :
    https://www.lematin.ch/economie/bruxelles-prete-accord-restreint-usa/story/21192533
    En échange d’une exemption définitive de barrières sur l’acier, l’UE est prête à discuter d’un accord commercial «restreint» avec les USA.
    C’est comme ça que nos oligarques vendent le peuple…

      +11

    Alerter
  • LEFROD // 18.05.2018 à 14h16

    Oh ne vous inquiétez pas, étant donné que l’Iran a décidé de ne plus valider ses transactions en dollars,on ne devrait pas tarder à nous vendre le nouveau storytelling des Forces du Bien et du Progrès, genre : les méchants Iraniens ont gazé en masse des populations LGBT rassemblées en camp de concentration, le tout avec du gaz fourni par les Russes, avec la preuve irréfutable de la fiole d’urine présentée devant l’ONU…
    Je conseille vivement aux Iraniens de suivre l’exemple des Nord Coréens,et de se doter de l’arme nucléaire, sous peine de finir comme L’Irak, la Libye, etc…

      +19

    Alerter
  • ZX // 19.05.2018 à 01h17

    La paranoia individuelle ou collective instrumentalise n’importe quelle idéologie, à connotation religieuse ou laique. [modéré] dès qu’une vie vaut moins qu’une autre il y a un grave problème. Une vie X vaut une vie Y, une palestinienne est autant à protéger et respecter qu’une israelienne, une de “ceux qui ne sont rien” à autant de valeur qu’une de “ceux qui réussisse”. Etc.
    Ne pas accepter cela (qui relève du bon sens, et du sentiment de notre humanité partagée), relève du fascisme. En ce sens nous vivons une période historique fasciste.

      +6

    Alerter
  • Georges // 19.05.2018 à 21h28

    M. Labevière n’a pas pu développer correctement tous ses arguments car l’autre craignait qu’il puisse le faire.

    Il a été mis en oeuvre une sorte de terrorisme intellectuel pour essayer de le faire taire mais étant donné qu’il connait bien son sujet, il ne s’est pas laissé impressionner. Bravo.

    L’autre a réussi à ce que le problème des colonies illégales ne soit pas abordé. Il a aussi réussi à faire croire indirectement que l’autorité palestinienne ne reconnait pas l’état d’Israël alors que par les accords d’Oslo l’état d’Israël a été reconnu par les palestiniens.

    Mais Israël en position de force a trahi les accords d’Oslo. Ils avaient essayé du temps de Clinton, avec Barak premier ministre d’Israël et Arafat représentant la Palestine à camp David de modifier les frontières de l’accord d’Oslo. Arafat avait refusé de plier une fois de plus les genoux et la presse avait présenté cette position comme une position rigide alors qu’il ne demandait que ce qui avait été convenu.

    Rabin qui avait une autorité morale avait été assassiné. Je ne connais pas le dessous des cartes de cet assassinat. Doit-on simplement penser que c’est un illuminé juif free-lance qui a agit tout seul ? J’en doute.

    Je pense que le Hezbollah qui ne reconnait pas l’état d’Israël a émergé (ou de groupuscule est passé à “acteur politique important”) suite à la trahison manifeste des accords d’Oslo.

    Curieux de voir que le pro-israëlien dit que les accords de paix ont toujours été présents. Pour lui la paix, c’est écraser celui qui réclame son droit humain afin qu’on n’en entende plus parler.

    Et il a réussi à ne pas avoir de questions sur les morts palestiniens, qu’il n’y ait pas de compassion possible. Il est resté campé sur ses positions idéologiques. Il n’a pas eu droit à une question directe : que pensez-vous de tous ces morts qui ne sont pas armés ? Comment voyez-vous la chose ? Est-ce normal ou anormal ?

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications