Les Crises Les Crises
14.mai.201814.5.2018 // Les Crises

[Vidéo] Criminalisation de la lutte sociale ? Jérémie Assous : Affaire Tarnac, par Thinkerview (+ Le Jugement de l’affaire Tarnac)

Merci 4
J'envoie

Très intéressante interview de Maître Jérémie Assous, avocat des accusés de l’affaire Tarnac dont les clients viennent d’être acquittés à l’issue d’une instruction déplorable. (soir sa fiche sur grands-avocats.com)

Nous en profitons pour le remercier, vu qu’il est également notre avocat contre Le Monde et autres diffamateurs.

Comme on me demande régulièrement, je précise que son cabinet parisien est généraliste : en plus du pénal et du droit de la presse, il traite de nombreux autres dossiers, comme en matière de droit du travail (c’est l’avocat de Tex), droit des affaires, droit immobilier, droit public, droit de l’environnement (il défend vos poumons devant le Tribunal de l’Union européenne), droit de la propriété intellectuelle, etc.

Donc si vous cherchez un très bon avocat, n’hésitez pas à le contacter… 😉 (pour les avocats stagiaires et collaborateurs, c’est ici)

I. Interview de Maître Jérémie Assous

Source : Thinkerview, Youtube, 04-05-2018

Jérémie Assous est avocat Pénaliste au barreau de Paris, en direct le 04/05/2018.

Source : Thinkerview, Youtube, 04-05-2018

II. Le jugement de l’affaire Tarnac

Comme on en parle dans l’interview, voici le jugement de l’affaire Tarnac :

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

13 réactions et commentaires

  • Albert Charles // 14.05.2018 à 07h49

    Heureux d’apprendre par Maître Assous que ce n’était pas un attentat, ni un acte dangereux, mais un simple dépôt d’objet sur la voie ferrée destiné (seulement !) à stopper longuement le traffic pour distraire les usagers du Service Public et amuser (au passage, sans jeu de mots) les contribuables ! Ce n’était RIEN, en fait…
    Sur le plan judiciaire (et politique), on peut le suivre. Mais toute l’argumentation morale (et non juridique) qui va avec est superflue, contre productive et (surtout) socialement insoutenable, au moins pour ceux qui sont attachés au Service Public.
    Sans doute un bon avocat, mais un très mauvais défenseur des services publics, et de l’esprit civique…Avec les réflexions morales de cet avocat, n’importe quel dirigeant politique, ou n’importe capitaliste, peut justifier les mauvaises conditions de vie ou de travail des citoyens.

     6

    Alerter
    • Toutatis // 14.05.2018 à 08h38

      Non, le dépot d’objet sur la voie ferrée n’a pas été établi. L’avocat décrit une pratique utilisée notamment par des activistes allemands en Allemagne mais rien ne prouve que les accusés de Tarnac l’aient utilisée.

       8

      Alerter
      • Albert Charles // 14.05.2018 à 09h14

        Désolé: le dépôt d’objet sur les rails est établi ! L’avocat le dit lui même…
        Mais c’est le lien (et lui seul) avec les accusés qui est contesté (démarche judiciaire)….
        Ce sont deux choses différentes.
        Tout comme sont deux choses différentes le travail judiciaire de défense, et la phraséologie d’interprétation moralisante sur la “légèreté de l’être” de la méthode des activistes allemands ayant pu servir de modèle. Cette phraséologie est celle de tous ceux et celles qui cherchent à justifier leurs actes destinés à faire peur sinon à détruire, au nom de bonnes intentions originelles: toute proportion gardée (évidemment) et pour caricaturer la distinction, les soldats de Daech ou d’Al Qaïda ont toujours eu de bonnes raisons morales pour commettre leurs actes. Et sincèrement. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs: les Bolchéviques, les Maoïstes, les Fascistes, les Nazis, les dictateurs de tous bords et même tous ceux qui prétendent être guidés par les meilleures intentions du monde (exemple: les patrons qui veulent licencier sans contrainte pour lutter contre le chômage).

         1

        Alerter
        • Toutatis // 14.05.2018 à 10h00

          ça ne me semble pas extravagant que le lien d’un délit avec les accusés soit nécessaire à une condamnation.
          D’autre part, à votre énumération (les Maoïstes, les Fascistes…) il faudrait aussi ajouter les Résistants de 39-45, les combattants anti-coloniaux, etc. C’est trop facile de n’y mettre que des mouvements dont le caractère moral s’est révélé douteux après coup.

           15

          Alerter
        • Weilan // 14.05.2018 à 13h53

          Il n’a jamais été question d’objets “déposés sur les voies” !
          Si vous aviez suivi l’affaire de Tarnac depuis le tout début vous sauriez qu’il s’agissait de crochets en fer à béton destinés à arracher les supports de caténaire. Ces sabotages avaient d’ailleurs été revendiqués à l’époque par des activistes allemands.
          Un article qui pourrait vous intéresser:
          http://tarnac.blog.lemonde.fr/2014/06/28/episode-15-la-nuit-des-sabotages/ .

           3

          Alerter
  • Mr K. // 14.05.2018 à 09h15

    Entretien particulièrement intéressant parce qu’il permet de faire un rétrospectif détaillé de l’ “affaire Tarnac” après sa conclusion judiciaire.

    Pour quelqu’un comme moi qui n’avait suivi que de loin cette affaire, ce que cela dit sur la société est passionnant.

    On peut peut-être trouver Maître Assous trop précautionneux dans ses propos, mais c’est l’avocat qui parle. Il ne peut prendre en considération que des éléments tangibles et se doit d’éviter le subjectif.

    Mais libre au spectateur de deviner comme acteurs non négligeables derrière ce gigantesque fiasco judiciaire un bon nombre des “vices” humains. Arrivisme, jalousie, corporatisme, malveillance, copinage,…il doit y avoir du comportement humain bien crasseux à tous les étages.

    Tiens, le jeune Bernanos (si j’ai bien compris et retenu) mis en prison après avoir participé à une manif. Pure supposition, mais pour que cela tombe sur lui en particulier, peut-être que tout simplement sa tête ne revenait pas au fonctionnaire qui suivait la manifestation?

     8

    Alerter
  • Toutatis // 14.05.2018 à 09h49

    C’est extrèmement intéressant car on a vraiment tous les détails.
    Ce qui est un peu énervant par contre c’est l’insistance de l’avocat à ne pas s’en prendre aux divers participants (en particuliers policiers) à cette parodie de justice.

     0

    Alerter
    • Emmanuel // 14.05.2018 à 10h34

      Oui, son indulgence envers des fonctionnaires carrément crapuleux est sidérante : ah, c’est pas d’ leur faute, c’est le système qu’est comme ça ! On constate aussi dans ses propos que la mauvaise foi chez certains juges d’instruction est ahurissante (refus répétés d’actes de procédure).

      Il n’y aurait pas de responsabilité individuelle parce que ” le système ” ne la prévoit pas (contrairement aux USA, comme l’avocat l’explique). Si je comprends bien, la responsabilité au sens d’une conscience morale n’existe pas ou bien compte pour du beurre, ce qui revient au même. Cette indulgence doit probablement être une déformation professionnelle chez un avocat (c’est de l’ironie). Là où je lui donne raison c’est qu’il ne faut pas s’en remettre seulement à la conscience morale des individus mais prévoir des contrôles, des contre-pouvoirs et des punissions (qu’on appelle d’ailleurs ” sanctions ” chez les adultes, par euphémisme).

       2

      Alerter
      • Haricophile // 15.05.2018 à 09h58

        Vivi, en même temps la responsabilité individuelle et les USA…. Tiens, les policiers ont encore descendu chez lui un jeune “armé” d’une guitare après qu’il se soit docilement mis a terre comme demandé. Encore une “responsabilité individuelle” qui ne va déboucher sur aucune mise en cause du policier.

        « Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

         1

        Alerter
        • kasper // 15.05.2018 à 10h59

          aux US on dit “selon que vous serez blanc ou noir, les jugements de cour vous rendront puissant ou miserable”…

           2

          Alerter
  • Albert-Nord // 14.05.2018 à 16h31

    Pour bien comprendre les ressorts idéologiques de cette affaire, on peut lire une critique sans ménagement de l’urbaniste-sociologue Jean-Pierre Garnier : “La Révolution invisible : Les particules rebelles “.
    Au menu les Editions Hazan, le “Comité invisible” de Coupa et ses situationnistes en rebellitude, anarcho-libertaire, petite bourgeoisie intellectuelle…etc.
    Un régale à lire et à voir en plusieurs partie sur le site de la Librairie Tropique.
    http://www.librairie-tropiques.fr/2016/02/la-revolution-invisible-par-jean-pierre-garnier.html
    http://www.librairie-tropiques.fr/2016/02/la-volute-qui-vient-par-jean-pierre-garnier.html
    http://www.librairie-tropiques.fr/2016/02/processus-desopilant-par-jean-pierre-garnier.html

     0

    Alerter
  • Riboul // 15.05.2018 à 10h01

    On a donc des types qui ont été accusés par des flics qui ont fait des faux juste pour se faire mousser auprès d’une ministre délirante qui demandait des résultats.
    Pure construction de bouc-émissaires, abus de pouvoirs manifeste, et évidement aucune suites, aucunes sanctions contre les autorités.

    Et aujourd’hui les ministres délirants ont obtenus encore plus de pouvoir sur de soit disant “terroristes”.
    On peut voir de façon exemplaire dans cette affaire combien il était déjà facile de foutre en tôle quelques opposants en les traitant de terroristes sans aucune preuve réelle, aujourd’hui il n’y aurait même pas intervention de magistrats du siège pour priver ces gens de liberté, les assignations à résidence passent par le juge administratif complètement soumis à l’exécutif avec la nouvelle loi Macron.
    Ceux qui ont cru qu’ils votaient contre l’autoritarisme d’extrême droite en votant Macron doivent l’avoir mauvaise.

     11

    Alerter
  • Narm // 17.05.2018 à 00h02

    merci d’avoir mis le délibéré du tribunal

    314 pages !!!!

    je lirais peut être tout

    je retiens juste : le procès terrosiste n’est autre qu’une forme moderne de procès en sorcellerie…..

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications