Source : Stratpol, Youtube, 28-10-2016

Pierre Conesa, auteur de Dr Saoud et Mr Djihad, la diplomatie religieuse de l’Arabie Saoudite (Robert Laffont).

Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense.

Source : Stratpol, Youtube, 28-10-2016

 

34 réponses à [Vidéo] L’influence de l’Arabie saoudite par Pierre Conesa

Commentaires recommandés

Daniel Le 30 août 2017 à 00h51

Une telle intelligence est roborative. On peut se demander pourquoi une compétence pareille n’est pas au pouvoir. Sans doute parce qu’il faut tenir compte de la corruption qui ne laisse pas de place aux gens intègres.

Et donc en parfaite connaissance de ces informations, cela n’a pas empêché l’un de remettre une breloque à l’autre et de faire moult courbettes. Ah, oui, les contrats…

  1. Daniel Le 30 août 2017 à 00h51
    Afficher/Masquer

    Une telle intelligence est roborative. On peut se demander pourquoi une compétence pareille n’est pas au pouvoir. Sans doute parce qu’il faut tenir compte de la corruption qui ne laisse pas de place aux gens intègres.

    Et donc en parfaite connaissance de ces informations, cela n’a pas empêché l’un de remettre une breloque à l’autre et de faire moult courbettes. Ah, oui, les contrats…


    • Owen Le 30 août 2017 à 04h00
      Afficher/Masquer

      “Sans doute parce qu’il faut tenir compte de la corruption”.

      Oui, mais il y a plus. Il faut s’opposer à la doxa atlantiste. C’est à dire s’opposer à Merkel, l’UE et Washington (les neocons, pas le fantoche Trump). Et les autres petits etats d’Europe ne moufteront pas: ils préfèreront rester dans la cabine de la broyeuse, plutôt qu’affronter les dents. Voyez le ni-ni de Macron à son discours devant les ambassadeurs sur l’antiterrorisme: ni l’Arabie Saoudite (il est quand même moins idiot que Hollande), ni l’Iran (pour ne pas déplaire aux atlantistes).

      Et ce ne sont pas simplement les politiques que ne le souhaitent pas: mais la plupart des français qui ne veulent pas voter quelqu’un pouvant créer un dissensus (on cherche ce qui tient encore quand tout cède).

      Mais le travail de Conesa reste utile, il contribue à humidifier la digue diplomatique maintenue par l’axe Ryad/Jérusalem/Washington, auquel Trump a fait allégeance à son premier voyage.


      • Homère d'Allore Le 30 août 2017 à 08h50
        Afficher/Masquer

        Macron n’a pas critiqué l’Arabie Séoudite pour des raisons politiques ou humanitaires.

        C’est parce qu’il sait que tous les contrats espèrés par l’équipe Hollande sont des chimères depuis que Trump est allé rencontrer l’équipe de Ben Salmane.
        Le Drian, devenu désormais inutile, va bientôt être remercié. Depuis l’éviction de Ben Nayef, ses réseaux sont grillés.

        Il reste le Qatar, tricard et à équidistance politique et géographique de l’Iran et de l’Arabie Séoudite. Un bon client, très fidèle et génereux en rétrocommissions.

        En plus, le Qatar casse sa tirelire pour le PSG, ce qui ravit les Roger-Petit.

        Un peu de jeux du cirque et de titytainement, c’est bon à prendre.

        Les Frères Musulmans, financés par le Qatar, maintiennent la paix sociale dans les banlieues.

        Ça aussi, c’est bon à prendre.

        Les pauvres ambassadeurs n’étaient pas destinataires du discours.


        • Mohamed Allami Le 30 août 2017 à 17h46
          Afficher/Masquer

          “Les Frères Musulmans, financés par le Qatar, maintiennent la paix sociale dans les banlieues.”: quel fantasme ! l’influence des freres musulmans dans les banlieues francaises est proche de zéro. Parmi les musulmans de france, ceux qui sont sensibles au discours des freres musulmans ce sont les classes moyennes et éduquées qui ont déserté depuis longtemps la banlieue.


          • Leila Le 30 août 2017 à 19h30
            Afficher/Masquer

            Parfaitement d’accord. Les ” arabes ” sont toujours de banlieues du reste…étonnant !
            Et puis quand on veut un avis sur les banlieues, on demande à Zemmour qui n’y a jamais mis les pieds.
            Il faut le dire, certains gamins des cités ne sont pas des flèches. Cela demande de l’intelligence, de l’organisation,des moyens financiers…pour organiser des attentats…pas à leur portée. Je constate juste que l’essor de ce djihadisme forcené a pour corollaire les guerres. Imaginez que depuis le biberon, on vous passe en boucle les guerres d’Irak, d’Afghanistan, Libye…40 ans, 25 ans de visionnage de guerre contre des pays musulmans…ils affirment leur identité…croient ils. Jamais d’interviews de musulmans laïcs, toujours du misérabilisme qui n’est jamais qu’une autre forme d’humiliation….le pire pour se construire ….mais est ce un hasard ?


        • Homère d'Allore Le 30 août 2017 à 22h19
          Afficher/Masquer

          Samir Amghar donne quelques pistes dans sa thèse à l’EHESS

          https://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2009-2-page-377.htm

          À la fois par la formation des imams d’un point de vue strictement religieux mais aussi par le biais d’associations sportives ou culturelles voire sociales.


    • De La Boisserie Le 30 août 2017 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Pierre a occupé des fonctions importantes au sein du ministère de la Défense, à l’époque où il y avait encore des responsables politiques de très haut niveau intellectuel (je pense à particulier à Alain Richard, ministre de la défense d’une intelligence exceptionnelle auprès duquel Pierre a pu oeuvrer de manière efficace !) ! Puis vint le temps des copains et des coquins, le critère d’intelligence ne constituant plus un critère prisé, ni même celui de défenseur de l’intérêt national ….


  2. Daniel Le 30 août 2017 à 00h58
    Afficher/Masquer

    Ne pas manquer l’analyse à partir de la 28me minute.


  3. LS Le 30 août 2017 à 01h41
    Afficher/Masquer

    Je partage sa phrase : “On combat le terrorisme avec des moyens policiers, pas avec des moyens militaires”. Pas besoin d’état d’urgence pour cela et donc, non, la lutte contre le terrorisme n’est pas une guerre.


    • Kaki Le 30 août 2017 à 20h35
      Afficher/Masquer

      On combat le terrorisme avec de belles retrocomissions.


  4. Mr K. Le 30 août 2017 à 03h43
    Afficher/Masquer

    Brillant. Pierre Conesa, ou comment donner en trente minutes seulement, des éléments clés pour beaucoup mieux comprendre les origines, les ressorts, de la situation actuelle en terme de fondamentalisme islamique.

    L’islamisme radical ne s’est donc pas propagé à travers le monde par génération spontanée, une sorte de contagion par les yeux rien qu’en lisant le Coran, mais à coup de centaines de milliards de dollars arrosant une grande partie des pays de la planète…

    Donnez à des allumés d’une quelconque religion, un pays, des sommes pareilles, un laisser-faire / instrumentalisation par les pays les plus puissants du monde et 50 années devant eux, on aura certainement un résultat du même tonneau (si l’on ose dire).


    • fanfan Le 30 août 2017 à 19h46
      Afficher/Masquer

      Les djihadistes sont abreuvés d’armes et de munitions qu’ils sont incapables de produire et qui, par convention internationale, comportent un numéros de série unique permettant de remonter à la source. Les contrats d’armement sont exclusifs avec interdiction de revente ou de céder à qui que ce soit sans l’autorisation expresse du vendeur. Pourtant, aucun pays occidental ne prend de sanctions économiques contre ces pays qui continuent de leur livrer des armes !


      • Alfred Le 31 août 2017 à 00h05
        Afficher/Masquer

        Il y a quelques jours j’ai posté en commentaire un lien vers.un article brillant d’une journaliste bulgare. On retombe sur notamment l’envoi par la cia d’armes bulgares payées avec de l’argent du golfe vers la Syrie via la Turquie (en utilisant des “vols diplomatiques” (je ne savais pas à que çà existait) de la compagnie nationale d’Azerbaïdjan lors “d’escales techniques ” à incirlick. (Base us en turquie ou l’on trouve aussi l’armée allemande). Cesmes transitent par les modérés pour atteindre les djihadistes suivant t le schéma bien établi.
        Cette journaliste a été virée et c’est.tout.
        Avant elle d’autres journalistes sont mort en Turquie en suivant les pistes de ce trafic. Sans parler des douaniers Turcs en prison parcequ’ilamericaine avaient osé arreter un convoi des services Turcs.
        Bref “tout le monde” sait. Sauf les grands journaux et la télé…


  5. politzer Le 30 août 2017 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Il néglige le poids des mentalités patriarcales arabes qui est le facteur 1er . Viennent après l occupation américaine de l Arabie saoudite et l occupation israelienne de la Palestine. Deux situations qui motivé le combat de Ben Laden soutenu par les opposants au régime whaabite.
    les communautés arabo musulmanes devenues importantes elles veulent leur place au soleil et que les occidentaux leur donnent le pouvoir qu elles pensent leur être du. Les leaders utilisent la religion pour rassembler leur correligionnaires. Et l impérialisme occidental fait de même, mais pour diviser.


  6. Duracuir Le 30 août 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Il paraitrait que depuis Sarkozy “l’Américain” comme il aimait à se nommer lui même, la plupart des experts “Arabes” du quai d’Orsay ont été envoyés sur l’Amérique de sud.
    Ceci explique cela.
    On notera que Hollande “l’Américain” complexé ne les a pas remis en poste.
    Que fera Macron?


  7. isary Le 30 août 2017 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Pierre Conesa a fait une apparition en Aout sur C dans l’ air(que j’ai précisément regardé car il était

    intervenant)vraisemblablement en raison de l’ absence estivale des “experts” habituels…..ses

    interventions évoquaient un éléphant dans un magasin de porcelaine(si tant est que ce ne soit pas lui ,la porcelaine !)

    M’est avis qu’il ne reviendra pas de sitôt!


    • Bruno Le 30 août 2017 à 08h42
      Afficher/Masquer

      J’ai vu cette intervention et en effet, ce fut pathétique : d’un coté un Conesa qui tentait d’élever le débat et d’expliquer qui sont nos ennemis et comment les combatre vraiment et de l’autre coté un journaliste au raz des paquerettes posant des questions du style : “les plots de béton, c’est efficace ?”.


    • Ardéchoix Le 30 août 2017 à 11h43
      Afficher/Masquer

      le lien c dans l’air avec Pierre Conesa
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=98OzwaVa5FU


  8. Kazhim Le 30 août 2017 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Bien l’un des seul à parler de ce sujet en connaissance sans virer à l’islamophobie ou au discours pédant occidental. Tout ceux que j’ai pu entendre sur l'”intégrisme de l’islam, ou qui défende l’islam de la paix, ont brillé par leur navrance et leur ignorance, surtout dans cette manière de considérer l’islam comme objet que l’on peut torde à toute les sauces pour servir son discours.

    Pierre Conessa est dans la pure analyse, et je crois qu’il est de bonne foi, d’autant que son travail auprès des spécialistes musulmans accréditent ses arguments, là où tous les autres se contentent de faire leurs analyse sans se concerté avec les principaux concerné, et ou en snobant carrément les intellectuels musulmans.

    Une analyse posé et rationnel, sans virer dans la psychose, et expliquant le pourquoi du comment, et après cela, je pense qu’on peut balayer tous nos préjugé sur l’islam.


  9. fanfan Le 30 août 2017 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Colloque sur le wahhabisme du Cf2R (Centre français de Recherche sur le Renseignement) sur le thème de l’idéologie wahhabite. Le colloque a été filmé par Stratpol.

    Partie 1 : Introduction d’Eric Denécé et intervention de Pierre Conesa lors du colloque :
    Pierre Conesa (à partir de 5:20) : « j’ai eu droit à une note du C.A.P. extrêmement sanglante, qui elle-même était tellement rigolote que le Canard enchaîné m’a fait une brève, c-à-d que cette note du quai m’accuse de SAOUDOPHOBIE… Je pensais que c’était la SAOUDOPHILIE qui posait problème, mais non, c’est la Saoudophobie ! … :
    https://www.youtube.com/watch?v=KQNYPOCrOiA


  10. christian gedeon Le 30 août 2017 à 12h10
    Afficher/Masquer

    M. Conesa n’est pas seulement un homme brillant,il est aussi un homme et mesuré.Il ne méconnait pas les racines anciennes du jihad et de la violence islamiste pas plus que “l’âge ” du wahhabisme de mettre en cause les racines profondes du jihadisme,mais considère que ce serait jeter inutilement de l’huile sur le feu,sans compter la mise à l’index que çà entrainerait inévitablement pour lui….c’est pourquoi il limite volontairement son analyse à “l’histoire récente “de ce phénomène,en pointant particulièrement du doigt l’Arabie saoudite et son financement sans limite des pires rétrogrades depuis que son argent coule à flots…Bravo pour tant de lucidité.


  11. Leila Le 30 août 2017 à 17h49
    Afficher/Masquer

    J’aime bien ” les prétendument ” humanitaires. Le wahhabisme c’est ” faites ce que je dis pas ce que je fais “. Leur pseudo rigueur religieuse…LOL.
    Dès qu’ils descendent de leur avion, direction les boites, l’alcool, la prostitution…Ils sont détestés par les arabes…ils achètent tout le monde.
    Qui a accepté il y a 30 ans les prédicateurs salafistes et leurs mosquées en France ???
    Je rêve d’une internationale d’internautes, blogueurs…qui identifieraient tous ceux qui ont collaboré (le mot n’est pas trop fort), les Saoud.. qui les traceraient partout où ils vont, quotidiennement !
    On veut nous mettre sous surveillance…mettons les sous surveillance !!!
    Faut le voir…j’ai fait des gardes privées dans une clinique privée d’une princesse du Golf because je parle anglais. Ils sous payent leur petit personnel, filent des pourliches selon leur bon vouloir (vous rassure, j’en ai pas eu. Pendant mes gardes, j’apprenais des prises de Krav maga avec un garde du corps….haram !). Ils ont des ” nanies ” pour tout. Une tâche sur le plastron, elles se précipitent pour essuyer.


    • Subotai Le 30 août 2017 à 20h34
      Afficher/Masquer

      M’enfin, qu’on fait les Saoudiens que n’ont pas fait TOUS les pays “occidentaux”!
      Chacun avec SES moyens et les moyens de SA culture.
      Quand “l’Occident” gagnait on n’en soufflait mots, maintenant que la décadence occidentale devient visible et apparait inéluctable, on n’a pas de mots assez fort pour condamner ceux qui nous battent.
      Sans compter avec ceux qui dans nos pays en croyant être très malin ont tiré contre leur propre camp. Ils ont méprisés ceux qu’ils maintenaient sous leurs bottes en oubliant une chose: un arabe comprend un arabe malgré les siècles de conflit qui peuvent les opposer; et jouer les divisions avec ses gros sabots quand on n’est pas arabe ne fonctionne que tant que les types d’en face y trouvent un intérêt. Quand ça devient vital ils savent très bien trouver un point commun pour se retourner contre “l’étranger”. Et ça marche pour tous les peuples du monde.
      Vous pouvez cliver dans tous les sens si vous voulez, il faut simplement se dire que TOUS les locuteurs arabes et affiliés sont CONTRE nous. Et qu’on l’a bien cherché. Point!


  12. julie Le 30 août 2017 à 18h39
    Afficher/Masquer

    https://www.twitter.com/brett_mcgurk/status/901829853401534465

    Qd même les Américains admettent qu en Syrie les terroristes s installent ds les hôpitaux


  13. christian gedeon Le 31 août 2017 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Partout sur les médias les rohynguias sont présentés comme de doux agneaux pourchassés par les féroces bouddhistes.On nous en parle avec des trémolos dans la voix,et la larme à l’oeil…à suivre de très près,cette magnifique manipulation anti birmane. A relier à l’offensive islamiste aux Philippines,dans le sud de la Thailande,au durcissement effrayant de l’Indonésie,aux récents massacres de chiites et de chrétiens au Pakistan,au réchauffement très inquiétant du front du Cachemire,et à la politique totalement illisible de l’empire du milieu à l’égard de l’Inde.D’après mes infos ,l’armée birmane mobilise à la frontière bengalie…çà sent pas bon.A relier aussi au deal des plus étonnants passé entre le Hezbollah et les Daech au Liban,qui implique de déverser les quelques mille combattants de Daech évacués à la frontière irakienne,au grand dam de l’Irak d’ailleurs…entre islamistes,on trouve toujours un arrangement,ce qui,au passage,justifie pleinement la méfiance d’Israël dans cette affaire.


    • Alfred Le 31 août 2017 à 22h17
      Afficher/Masquer

      J’aime votre voix souvent dissonante et à rebrousse poil Christian Gédéon mais parfois vous vous montez le bourichon tout seul comme un grand. L’accord d’évacuation de daesh de son enclave à la frontière libano-syrienne a été duement expliqué et commenté. Comme le Liban est votre pays de coeur si ce n’est votre pays tout court je ne comprends que vous fassiez semblant de ne pas le savoir (d’ailleurs il me semble que vous surestimez les effectifs suis seraient de 300 combatants + familles suivant le Hezbollah et 750 suivant le néo con Charles lister (par exemple)).
      Ces combatants on été transférés à Humaymah (en direction de abukamal mais avant) où ils feront face à l’armée syrienne dans la défense de la base t2 sans doute. Les libanais et les syriens ont récupéré leurs prisonniers et les corps qu’ils cherchaient et c’est tout.
      Pour le reste je suis d’accord avec vous en gros et 1-effectivement daesh apparaît bien opportunément dans les dents de certains (duterte par exemple) 2- la politique chinoise envers l’Inde est bien mystèrieuse.


    • alexg81 Le 01 septembre 2017 à 22h47
      Afficher/Masquer

      Exact. Il y a des massacres des deux côtés depuis de nombreuses années sans que cela ait beaucoup attiré les médias occidentaux (la Birmanie étant plutôt considérée dans le camp occidental). Et de plus Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix, a obtenu sa libération des geôles de la junte birmane grâce au lobbying de l’Oncle Sam. A mon avis cela peut préparer une invasion militaire au Bangladesh et un génocide de masse version blitzkrieg.
      Concernant l’insurrection au Cachemire, on risque d’assister à des mouvements importants de troupe entre les trois pays frontaliers pouvant mener à une guerre nucléaires puisqu’ils possèdent tous la bombinette. Dans les deux camps, les islamistes jouent la mèche en feu des explosifs TNT.


  14. Sybillin Le 31 août 2017 à 18h49
    Afficher/Masquer

    Il faut lire le livre de P. Conessa :une petite bible sur le salafisme et la façon dont les Saoud le répandent dans le monde à coup de milliards via la Ligue Internationale Islamiste (LIM) présente dans tous les pays. Ils refusent d’accueillir des refugiés chez eux…(pas très chauds non plus pour y aller!) encouragent les autres pays à les accueillir en disant qu’ils les aideront , mais cette aide est conditionnée bien sûr à la mise en place de toute une éducation salafiste pour les émigrés par le biais des communautés qui les accueillent. En général tout ceci se passe hors de contrôle des pouvoirs publics qui préfèrent la plupart du temps regarder ailleurs…Des fois qu’on les traiterait d’ islamophobes!


  15. bili Le 31 août 2017 à 19h27
    Afficher/Masquer

    La france est devenue un pays christiano-musulman on peut le regretter ou s en réjouir chacun son opinion. Aujourd’hui le defi est d avoir “un islam de france” et non du maroc , d egypte ou d arabie…
    Pour cela il faut une université islamique en france ou theologien , imam et aumonier etudirons .
    Car sinon les français musulman importerons l islam d Arabie , d egypte …
    Ceux ci Conesa la tres bien compris
    Mais les politiques entre hypocrisie , racisme ou denis sont loin d etre à la hauteur du problème


    • Alfred Le 31 août 2017 à 22h28
      Afficher/Masquer

      Un “islam de France” serait celui dont on pourrait sortir en raison de la liberté de conscience supposément garantie dans notre pays. Salutations à tous les apostats clandestins.


  16. peace&love Le 02 septembre 2017 à 11h35
    Afficher/Masquer

    super analyse !
    mais juste une chose sur la fin sur “la part de cause juste des salafistes”(28:12) le salafiste et la question de la palestine , je ne suis pas d’accord, les salafistes n’en ont rien à faire du conflit palestinien, car les salafistes sont l’ennemie des chiites(Hezbollah)qui est ami de L’iran et qui se bat pour le Palestinien !
    les salafistes sont heureux de la situation palestinienne et ils ne souhaitent pas qu’elle évolue en faveur des Palestiniens ! pourquoi l’État islamique n’attaque pas sérieusement Israël, car l’ennemie de mon ennemie est mon amie !


Charte de modérations des commentaires