Les Crises Les Crises
21.juin.201821.6.2018 // Les Crises

[Wikipédia] L’Affaire Philip Cross, par Craig Murray

Merci 22
J'envoie

Source : Soverain Flavien Rehaut, 26-05-2018

Note Soverain : Cet article de Craig Murray met en évidence les liens entre Wikipédia, généralement réputée pour être une encyclopédie libre et participative (et donc une référence dans le domaine de l’information), et la manière dont elle est utilisée à des fins (géo)politiques avec la complicité supposée de son fondateur et de certains rédacteurs. Cet article traite de l’affaire « Philip Cross », un utilisateur de Wikipédia qui a un grand nombre de révisions à son actif, toutes en faveur des médias néo-conservateurs britanniques et en défaveur des médias indépendants et alternatifs. Cet article apporte des éléments de réponse pour juger de la neutralité de Wikipédia, et permet d’avoir un aperçu des difficultés rencontrées par d’autres personnes physiques ou morales (partis politiques, associations), même en France, pour disposer d’une page objective.

« Philip Cross » n’a pas eu un seul jour de répit sur sa page Wikipedia depuis presque cinq ans. « Il » a édité tous les jours du 29 août 2013 au 14 mai 2018. Y compris cinq jours de Noël. Ça fait 1 721 jours consécutifs de révisions.

133 612 modifications ont été apportées à Wikipédia au nom de « Philip Cross » sur une période de 14 ans. C’est plus de 30 éditions par jour, sept jours sur sept. Et je ne l’utilise pas au sens figuré : Les révisions Wikipedia sont enregistrées dans le temps, et si vous les tracez, la carte de temps pour l’activité Wikipedia de « Philip Cross » est étonnante si il s’agit d’un seul individu :

L’activité se déroule comme une horloge, sept jours sur sept, toutes les heures de la journée, sans variation significative. Si « Philip Cross » est vraiment un individu, on ne peut nier qu’il soit maladivement obsédé. Je ne suis pas psychiatre, mais à mes yeux tout à fait inexpérimentés, cela ressemble au comportement d’un psychotique dérangé sans activités sociales en dehors de son domicile, sans travail (ou un patron incroyablement tolérant), vivant sa vie à travers un écran. Je dirige ce qui est sans doute le blog politique le plus lu au Royaume-Uni, et je ne passe pas autant de temps sur Internet que « Philip Cross ». Ma « timecard » montre les endroits où je regarde le football le samedi, je vais boire le vendredi, je vais au supermarché et me promener ou sortir en famille le dimanche, et en général, je me détends beaucoup plus et je lis des livres le soir. Cross n’a pas les schémas d’activité d’un être humain normal et parfaitement équilibré.

Il y a trois options. « Philip Cross » est soit une personne très étrange en effet, soit une fausse personne déguisant une activité payante pour contrôler le contenu de wikipedia, soit une vraie personne de façade pour une telle opération en son nom.

Pourquoi cette qualification d’obsessionnel compulsif sans amis – pour prendre l’explication officielle – est justifiée ?

Parce que le but de l’opération « Philip Cross » est de systématiquement attaquer et de miner la réputation de ceux qui jouent un rôle de premier plan dans la remise en cause du discours dominant des entreprises et des médias d’Etat, en particulier dans les affaires étrangères. « Philip Cross » cherche aussi systématiquement à faire briller la réputation des journalistes des médias grand public et d’autres personnalités qui jouent un rôle de premier plan dans la promotion de la propagande néoconservatrice et dans la promotion des intérêts d’Israël.

C’est important parce qu’un lecteur ordinaire qui tombe sur un article questionnant (disons le comme ça) le récit officiel sur les Skripals, est très susceptible de se tourner vers Wikipedia pour obtenir des informations sur l’auteur de l’article. En termes simples, le but de l’opération « Philip Cross » est de s’assurer que si ce lecteur recherche une personne antimilitariste comme John Pilger, ils concluront qu’ils ne sont pas du tout fiables et peu dignes de confiance, alors que s’ils recherchent un journaliste MSM de droite, ils concluront qu’ils sont un modèle de vertu et qu’il faut leur faire pleinement confiance.

Le traitement « Philip Cross » est réservé non seulement aux partisans de l’aile gauche, mais à tous les sceptiques du néo-conservatisme et qui s’opposent aux « guerres d’intervention ». La liste des victimes de Cross comprend Alex Salmond, Peter Oborne, John Pilger, Owen Jones, Jeremy Corbyn, Tim Hayward, Diane Abbott, Neil Clark, Lindsey German, Vanessa Beeley et George Galloway. Comme on peut s’y attendre, « Philip Cross » est particulièrement actif dans la modification des articles de Wikipedia des médias alternatifs et des sites de critique MSM. « Philip Cross » a fait 36 révisions à la page Wikipedia de The Canary et, de façon stupéfiante, plus de 800 révisions sur Media Lens. George Galloway reste la cible favorite de l’opération « Philip Cross » avec un nombre incroyable de 1 800 révisions.

Tout aussi révélateurs sont les gens que « Philip Cross » cherche à protéger et à promouvoir. Sarah Smith, l’uber-syndicaliste de la BBC Scotland, a demandé à « Philip Cross » de supprimer les références de son entrée sur Wikipedia aux liens familiaux qui (ahem) ont pu l’aider dans sa carrière. La députée Ruth Smeeth, de Labour Friends of Israel, a fait référence au câble diplomatique américain Wikileaks qui a montré qu’elle était une informatrice à l’ambassade des États-Unis sur les secrets du Parti travailliste, supprimé par « Philip Cross ». La chroniqueuse de droite Melanie Phillips et son déni du changement climatique s’est fait exciser par Cross.

« Philip Cross » ne se contente pas de veiller et protèger soigneusement la page Wikipedia de l’éditrice du Guardian Katherine Viner, qui a changé sa plume pour le camp néo-con, mais Philip Cross a aussi rédigé la page hagiographique (NDLT : écriture de la vie des saints) originale. Le contact MI6 du Guardian, Luke Harding, est particulièrement pris en charge par Cross, de même que leurs obsessifs anti-corbyn Nick Cohen et Jonathon Freedland. Il en va de même pour Murdoch, David Aaronovitch et Oliver Kamm.

Il ne fait aucun doute que Kamm, chef de file du Murdoch’s Times, est en lien avec l’opération « Philip Cross ». Beaucoup de gens croient que Kamm et Cross sont la même personne, ou que Kamm fait partie d’une personne multiple. Six fois j’ai eu personnellement des modifications hostiles à ma page Wikipedia par « Philip Cross » faites en liaison directe avec des attaques de Kamm, soit sur Twitter, dans un éditorial du Times ou dans le magazine Prospect. Au total, « Philip Cross » a effectué 275 modifications sur ma page Wikipedia. Il s’agit notamment d’appeler ma femme strip-teaseuse, de supprimer ma photo, de supprimer ma réponse aux attaques lancées contre moi par Kamm et Harding, entre autres, et de supprimer mon refus de tous les honneurs alors que j’étais diplomate britannique.

Neil Clark et Peter Oborne sont unes des nombreuses victimes de Philip Cross sur Wikipedia en même temps que les attaques de Kamm sur d’autres médias. Clark poursuit Kamm en justice pour harcèlement criminel – et « Philip Cross » a supprimé toute référence à ce fait de la page Wikipedia de Kamm.

Ce qui est clair, c’est que Kamm et Cross ont des opinions politiques extrêmement similaires, et que la ligne de démarcation entre ceux qu’ils attaquent et ceux qu’ils défendent est basée clairement sur les principes du Manifeste d’Euston (NDLT : une déclaration de principes d’un groupe de journalistes et activistes libéraux basés au Royaume-Uni). C’est peut-être un peu flou, mais il s’agit en fait d’une importante déclaration blairite de soutien à Israël et aux guerres néo-conservatrices d’intervention, et elle était liée à la fondation de la Henry Jackson Society. Qui est responsable de l’édition de la page Wikipedia du Manifeste d’Euston ? « Philip Cross ».

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que les positions de « Philip Cross » sont exactement les mêmes que celles de Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia. Jimmy Wales a été sur Twitter ces trois derniers jours extrêmement grossier et désagréable pour quiconque remettait en question les activités de Philip Cross. Son engagement en faveur de la liberté de Cross d’opérer sur Wikipedia serait bien plus impressionnant si l’opération Cross ne faisait pas la promotion des propres opinions de Wales. Jimmy Wales s’est activement prononcé contre Jeremy Corbyn, soutient le bombardement de la Syrie, soutient Israël, est tellement blairite qu’il a épousé la secrétaire de Blair, et siège au conseil d’administration de Guardian Media Group Ltd aux côtés de Katherine Viner.

L’attitude extrêmement défensive et le caractère surnaturel des réponses twitter de Wales sur l’opération « Philip Cross » est très révélateur. Pourquoi pensez-vous qu’il réagit ainsi ? C’est assez intéressant. Le bras mendiant de Wikipedia UK, Wikimedia UK, les a rejoint avec des réponses hostiles identiques à tous ceux qui remettent en question Cross.

En réponse, de nombreuses personnes ont envoyé des preuves à Jimmy Wales, qu’il a ignorées, tandis que sa » fondation » s’est fâchée contre ceux qui remettent en question les activités de Philip Cross.

Wikimedia est arrivé sans y être invité dans un fil twitter discutant des activités « Philip Cross » et a immédiatement commencé à attaquer les gens qui remettent en question la légitimité de Cross. Quelqu’un voit-il quelque chose d’insultant dans mon tweet ?

Je le répète, la coïncidence des opinions politiques de Philip Cross avec celles de Jimmy Wales, alliée à l’hostilité immédiate de Wales et de Wikimedia à l’égard de quiconque remet en question les activités de Cross – sans avoir besoin d’examiner des preuves – soulève un grand nombre de questions.

Philip Cross ne cherche pas à cacher son mobile ou sa haine de ceux dont il attaque les pages de Wikipedia. Il les raille ouvertement sur Twitter. La malhonnêteté évidente de ses révisions est évidente pour tout le monde.

Dans le passé, j’ai échangé des messages avec « Philip Cross ». Il dit qu’il est une personne, et qu’il édite en lien avec les tweets d’Oliver Kamm parce qu’il suit Kamm et que ses tweets l’inspirent à éditer. Il dit qu’il a rencontré Kamm et admet être en contact électronique avec lui. Cet échange que j’ai eu avec Cross, c’était il y a quelques années. Communication plus récente avec Cross (qui a maintenant changé son ID Twitter en « Julian »).

Il a été moins coopératif et il n’a pas répondu :

George Galloway offre une récompense de £1,000 pour le nom et l’adresse de « Cross » afin qu’il puisse également intenter une action en justice.

Je pense que Philip Cross est probablement une personne physique, mais qu’il fait la couverture d’un groupe agissant sous son nom. Il est incontestable, en fait le gouvernement s’en est vanté, que le MOD et le GCHQ ont tous deux des opérations de « cyberguerre » visant à défendre le récit « officiel » contre les médias alternatifs, et c’est précisément le but de l’opération « Philip Cross » sur Wikipedia. L’extrême régularité de la production plaide contre le fait que « Philip Cross » soit une opération à un seul homme ou bénévole. Je n’exclus cependant pas la possibilité qu’il ne soit vraiment qu’un seul fanatique extrêmement obsédé par la droite.

Enfin, il convient de noter que sur Wikipedia, une campagne visant à renforcer la narration des médias grand public et à dénigrer les sources alternatives présente l’énorme avantage que seule l’information provenant des médias grand public est autorisée dans les articles politiques.

En conclusion, quelques images des pages de révision des articles de Wikipedia pour donner un petit aperçu de ce dont je parle :

Je m’inquiète un peu, de peur de devenir moi-même obsédé. Trouvez-vous cela aussi fascinant que moi ?

Source : Soverain, Flavien Rehaut, 26-05-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Homère d’Allore // 21.06.2018 à 06h42

Dès qu’il s’agit de politique, Wikipédia est tout sauf neutre.

Pour exemple, il est écrit pour la notice d’un homme politique dont les initiales sont FA (écrire son nom fait modérer automatiquement ce commentaire) que ce dernier a invité Philippot à le rejoindre après son départ du FN.
Or, ceci est faux. Ou, du moins, cet “appel” était assorti de tant de conditions impossibles à réunir (Philippot devait reconnaître qu’il était un plagiaire et un imbécile qui ne s’etait pas rendu compte que le FN était xénophobe) qu’il n’en était pas un.

Mais Wikipedia accole cette “information” au fait que FA fut le directeur de cabinet de Pasqua dans le département 92.

Donc, un lecteur “gauchiste” lit Philippot + Pasqua et ne va pas plus loin. Il classe ainsi FA à droite de Wauquiez.

81 réactions et commentaires

  • Homère d’Allore // 21.06.2018 à 06h42

    Dès qu’il s’agit de politique, Wikipédia est tout sauf neutre.

    Pour exemple, il est écrit pour la notice d’un homme politique dont les initiales sont FA (écrire son nom fait modérer automatiquement ce commentaire) que ce dernier a invité Philippot à le rejoindre après son départ du FN.
    Or, ceci est faux. Ou, du moins, cet “appel” était assorti de tant de conditions impossibles à réunir (Philippot devait reconnaître qu’il était un plagiaire et un imbécile qui ne s’etait pas rendu compte que le FN était xénophobe) qu’il n’en était pas un.

    Mais Wikipedia accole cette “information” au fait que FA fut le directeur de cabinet de Pasqua dans le département 92.

    Donc, un lecteur “gauchiste” lit Philippot + Pasqua et ne va pas plus loin. Il classe ainsi FA à droite de Wauquiez.

     86

    Alerter
    • R.C. // 21.06.2018 à 09h56

      Ah oui, j’ai été un peu surpris de constater qu’en effet il se produit ce que vous dites pour FA…

       10

      Alerter
      • V_Parlier // 21.06.2018 à 10h51

        Vu à droite, vu à gauche, peu importe quand on voit que la gauche française est “néocon” à 80% (façon Clinton bien sûr, enrobé dans une déco sociétale déjantée et du faux bon sentiment dégoulinant pour faire “progressiste”). Le vrai danger c’est qu’il est classé “complotiste marginal”, et ça aujourd’hui c’est l’étiquette qui tue.

         20

        Alerter
    • Pinouille // 21.06.2018 à 10h41

      “Dès qu’il s’agit de politique, Wikipédia est tout sauf neutre. ”
      Je suis d’avis qu’il ne peut, par essence, pas exister de discours neutre quand il s’agît de politique. Il faudrait bien plus que quelques lignes pour pouvoir essayer de le démontrer.
      L’exemple que vous soulevez est très représentatif de la difficulté/impossibilité de neutralité: Wiki expose des éléments factuels, mais vous estimez qu’il le fait de manière à orienter la vision du lecteur dans un sens que vous ne partagez pas (vision qui d’ailleurs s’appuie sur des éléments subjectifs: “cet “appel” était assorti de tant de conditions impossibles à réunir”). Or, quoi qu’on en pense sur ce sujet comme sur d’autres, votre opinion ne peut être considérée comme l’unique vérité univoque que tout le monde doit partager.

      A ma connaissance (mais peut-être ai-je tout faux), de nombreux bénévoles travaillent pour wikipedia et essayent tant bien que mal de garantir la qualité (/neutralité?) de son contenu participatif. Ils ne sont pas infaillibles.
      De plus, puisque wikipedia s’impose comme un référent de poids dans le domaine du savoir, il attise automatiquement les velléités de détournement de ce dernier: cet article l’illustre très bien. La crédibilité, donc l’avenir, de wikipedia dépendra notamment de sa capacité à résister à ces “attaques”.

       3

      Alerter
      • herve_02 // 21.06.2018 à 13h22

        waou

        On croirait lire du macron. Ce que vous êtes en train de dire, c’est que le story telling du pouvoir en place à autant de chance d’être juste que l’enquête d’un journaliste alternatif. Certes en terme de statistique c’est évident, maintenant est-ce que l’on peut considérer que les 2 propositions sont équiprobables ?

        Le ‘truc’ intéressant à remarquer c’est que cela va dans le même sens que gogle et fb : le changement d’algo qui fait que les médias alternatifs descendent dans les classements et n’apparaissent plus ou moins dans les fils. La pub devient omni-présente.

        Pour prendre un exemple, on SAIT que la grippe faire à la louche 300-500 morts par an. Un organisme compte les morts de la grippe (écrit dans les certificats de décès) chaque année. Ce décompte est cohérent avec les projections du nombre de morts par les épidémiologistes qui se basent sur les taux de mortalités et taux d’infection.

        MAIS si vous cherchez nombre de mort de la grippe sur g0gle vous ne trouvez que la presse main stream qui assène un 15 000 morts par an. Il y a quelques articles de blogs de médecins qui expliquent pourquoi cela est faux, ils n’apparaissent pas ou alors tellement loin que je n’ai pas eu le courage de chercher.

        Alors un peu dire qu’il y a autant de chance que les 15 000 morts soient vrais et que je ne crois pas cette vérité ce qui est la preuve qu’elle peut être vraie et que je ne cherche confirmation de ce que je pense être ma vérité. Certes. Pendant des années l’amiante, le tabac, l’alcool, la dépakine, le vioxx, le médiator ne présentait aucun risque et ceux qui affirmait le contraire étaient d’affreux complotistes qui ne cherchait qu’a confirmer leur vérité contre une autre vérité qui était aussi juste.

        Ce que vous affirmez est votre vérité et vous ne cherchez par un biais de confirmation que ce qui va dans votre sens. Est-ce que cela en fait quelque chose de juste ?

         23

        Alerter
        • Pinouille // 21.06.2018 à 16h11

          @herve_02
          Je ne reconnais rien dans ce que vous dîtes, qui fait référence à mon commentaire précédent. Votre réponse m’est-elle bien destinée?
          “Ce que vous êtes en train de dire, c’est que…”
          Je ne dis rien de tout cela: la vérité n’est pas le fruit d’un calcul probabiliste. Selon moi tout du moins.
          J’avance juste que l’analyse que tout un chacun fait d’une situation (et en politique particulièrement) consiste apprécier des faits supposés bruts à la lumière de la logique et d’un prisme idéologique.
          Or, si l’on peut considérer que la logique est grosso modo la même chez les individus, chacun a sa propre idéologie, son propre système de valeur.
          Nombreux sont ceux qui défendent leur vérité en croyant qu’elle est LA vérité, au nom de la logique alors qu’il défendent, souvent sans le reconnaitre, une (leur) idéologie.
          Or, se croire détenteur de LA vérité cela change la donne. Cela implique que ceux qui ne sont pas d’accord sont dans l’erreur. Ceux qui se trompent de bonne foi ont velléité à être corrigés? Les autres sont des ennemis?

          “Ce que vous affirmez est votre vérité”
          Compte tenu de ce que je viens d’écrire, vous comprendrez que je me situe rarement en position d’affirmer une quelconque vérité quelle qu’elle soit. Une position tout du moins, que j’essaye d’argumenter.

          “et vous ne cherchez par un biais de confirmation que ce qui va dans votre sens”
          D’où ma présence sur ce site… ?

           1

          Alerter
        • Pinouille // 21.06.2018 à 16h24

          “Pour prendre un exemple, on SAIT que”
          Personnellement, je ne le sais pas.
          Si vous savez mieux que d’autres, il suffit d’en avancer les preuves. Les autorités seront bien obligées de se plier devant l’évidence.
          Si certains médecins (tous?) considèrent que les chiffres officiels sont faux, on peut raisonnablement se questionner sur la pertinence de n’en parler que dans des blogs.

          A mettre en relation avec:
          “Ce que vous affirmez est votre vérité et vous ne cherchez par un biais de confirmation que ce qui va dans votre sens.”

           1

          Alerter
          • Emmanuel // 21.06.2018 à 21h09

            ” Si vous savez mieux que d’autres, il suffit d’en avancer les preuves. Les autorités seront bien obligées de se plier devant l’évidence ” : comme tout serait simple si c’était vrai. Hélas, la mauvaise foi, la lâcheté et la connivence font obstacle à votre simplisme, sans parler de l’incompétence ou des biais cognitifs. Il y a assez eu de journalistes, de politiciens et de juges – entre autres – pour le montrer.

             12

            Alerter
            • Pinouille // 22.06.2018 à 07h25

              Commencez par apporter les preuves.
              Nous verrons bien après.
              Nous attendons. Impatiemment…

              Oserai-je vous suggérer le visionnage de cette video, voire l’ensemble des vidéos de cette chaine youtube: https://www.youtube.com/watch?v=eLLIm-GpJh4

               1

              Alerter
          • Marc // 21.06.2018 à 21h55

            “Les autorités seront bien obligées de se plier devant l’évidence”

            On reste bouche bée devant la douce innocence des masses qui ne sont pas au courant du grand complot…

            Nous les conspirationnistes cherchons les mots et les exemples… mais dans le même temps les grands médias débordent d’énergie et surtout de charme…

            Néanmoins, les gens savent bien oui que les hommes politiques sont souvent corrompus… alors le système se démène comme il peut et trouve des nouvelles têtes, change la façade et le tour est joué

             3

            Alerter
            • Pinouille // 22.06.2018 à 07h29

              Les commentaires de ce genre sur ce blog lui font un tort considérable car il tend à confirmer à ses détracteurs qu’il est conspirationniste.

              Merci de votre contribution…

               0

              Alerter
            • marc // 22.06.2018 à 13h15

              et pourquoi pas une campagne de pub tant qu’on y est?
              tu es allergique à l’ironie…

              il faut pourtant appeler un chat un chat
              je rappelle que sur le côté de chaque page de ce site est proposé de consulter le dossier spécial sur le cas skripal qui ici est synonyme de complot, que le mot te déçoive ou non

              et il est aussi proposé de voir le point de vue du 11 septembre defendu ici, et c’est le theme conspirationniste par excellence

              le fait de ne pas croire en une théorie du complot sur le 11 septembre engendre un certain nombre d’autres détracteurs, et ton commentaire sur l’impartialité supposée des autorités aussi…

               1

              Alerter
            • Pinouille // 22.06.2018 à 18h49

              “et ton commentaire sur l’impartialité supposée des autorités aussi…”
              Vous êtes aussi allergique à l’ironie…
              (Pirouette facile n’est-il pas?)

              La question de l’impartialité des autorités ne se posera qu’après avoir fourni les preuves.
              On les attend toujours.
              D’ailleurs, on ne les attend plus.
              Il ne reste que des accusations stériles.

               0

              Alerter
      • Pierrot // 22.06.2018 à 12h43

        « A ma connaissance (mais peut-être ai-je tout faux), de nombreux bénévoles travaillent pour wikipedia et essayent tant bien que mal de garantir la qualité (/neutralité?) de son contenu participatif. »

        Malheureusement, l’élaboration des contenus de Wikipedia ne dépend pas que de participants de bonne volonté, objectifs et compétents dans les sujets qu’ils traitent.

        Pour avoir été un temps un contributeur actif de cette encyclopédie pour les domaines dans lesquels je suis spécialisé, j’ai pu constater que des articles pouvaient tomber sous la coupe de groupes d’individus aux idées bien arrêtées qui s’acharnent à imposer des points de vue souvent contestables. Les contenus sont rédigés ou modifiés pour aller dans leur sens, et par la suite toutes les tentatives de corrections par les autres contributeurs sont rejetées ou rapidement annulées.

        Sont également en cause les principes de validation des sources qui, en résumé, préconisent qu’une ânerie est jugée fiable quand elle a souvent été publiée sur Internet (il peut ainsi arriver qu’une ânerie s’auto-justifie en se propageant largement après avoir été copiée depuis le site).

        Mais loin de se limiter aux sujets politiques, le phénomène touche jusqu’à des domaines qui n’offrent normalement pas matière à polémique, comme les références scientifiques et techniques ou les explications d’œuvres par leur auteur. Ainsi, des informations qu’on peut considérer comme fausses en toute rigueur, ou incomplètes, ou dont la présentation pousse à une mauvaise interprétation, perdurent sur le site sans qu’il soit possible d’y remédier.

        Bref, il finit par se dégager de cette encyclopédie une idéologie et certaines façons de penser fort discutables, d’autant plus que le site tend à s’imposer à tous comme une référence incontournable.

         5

        Alerter
        • Pinouille // 22.06.2018 à 19h00

          Votre commentaire a, à mes yeux, plus de poids que d’autres car il ne présuppose pas une volonté de nuire, de tromper de la part des bénévoles.

          J’ai du coup plusieurs questions:
          “Bref, il finit par se dégager de cette encyclopédie une idéologie et certaines façons de penser fort discutables, d’autant plus que le site tend à s’imposer à tous comme une référence incontournable.”

          Avez-vous échangé, ou trouvé des traces d’échanges, avec des dirigeants de wikipedia sur ce sujet?
          Car le point que vous soulevez devrait attirer toute leur attention: il en va de la crédibilité du site, donc de son avenir.

          Quelle idéologie ou façons de penser fort discutables se dégagent de tout ceci?

          Comment une idéologie ou façons de penser fort discutables (autre qu’un manque de rigueur) pourraient se dégager de débats sur des sujets scientifiques?

           0

          Alerter
          • Pierrot // 24.06.2018 à 03h08

            Compte tenu de votre première question, vous semblez ignorer la façon dont l’encyclopédie est administrée et les nombreuses affaires dans lesquelles elle a déjà été impliquée.

            La position officielle de la direction est qu’elle n’intervient pas dans la création des contenus. Elle réduit ainsi son rôle à celui d’un simple hébergeur ou diffuseur, ce qui lui évite d’endosser les responsabilités autrement plus lourdes qui incombent aux éditeurs et aux auteurs. Donc quand vous avez à vous plaindre, elle est aux abonnés absents.

            Mais cette position est éminemment hypocrite, puisqu’il apparaît que son rapport aux contenus qu’elle héberge n’est absolument pas neutre. On a d’ailleurs tout le loisir de constater les intérêts qu’elle défend en mesurant la bonne ou la (très) mauvaise volonté dont elle fait preuve lorsqu’elle est directement mise en cause, poursuivie en justice ou sommée d’agir par les autorités (notamment une fois au moins en France pour atteinte à la sécurité nationale), ou lorsqu’elle intervient de sa propre initiative.

            Pour ce qui est des questions moins graves, on peut difficilement imaginer qu’elle ne soit absolument au courant de rien compte tenu de la publicité dont ces problèmes font régulièrement l’objet un peu partout sur Internet et des traces conservées qui restent accessibles.

            Concernant la crédibilité de ce site, en ce qui me concerne la question ne se pose plus depuis plusieurs années. Sa mauvaise réputation est faite et méritée, et il n’y a plus d’espoir de rémission.

            Quant à l’idéologie sous-jacente, elle apparaît notamment dans les présentations partiales, dans les oublis opportuns et les jugements de valeur récurrents, et dans les interprétations de faits ou d’écrits qui trouvent une contestation jusque chez ceux qui en sont à l’origine. Je ne m’étendrai pas sur les biographies mensongères et les articles diffamatoires dont, bizarrement, les détracteurs de cette forme de pensée particulière sont parfois victimes de manière insistante.

            Sur les sujets scientifiques et techniques, le problème est que la façon de penser suggérée par certaines publications n’a justement rien de scientifique. Quand, présentées de façon assez approximative et parfois trompeuse, les connaissances de cet ordre sont vidées de notions importantes ou dissociées des démarches qui les ont produites et de celles qui les utilisent, elles finissent en quelque sorte par être ramenées au même niveau que de simples croyances (point de vue d’ailleurs soutenu par certains mouvement religieux ou sectaires bien implantés outre-Atlantique) et par attiser une forme d’ignorance en remplaçant de véritables savoirs.

            J’y suis d’autant plus sensible que je suis de plus en plus confronté à des gens qui succombent à cette sous-culture “made in Internet”, et que j’en subis régulièrement les conséquences dans l’exercice de mon métier. Aujourd’hui, dans votre domaine d’expertise, vous pouvez passer pour un crétin si Wikipedia ne dit pas la même chose que vous.

            Juste pour donner un exemple simple et assez répandu, lorsqu’on donne la valeur d’une constante physique attachée à un matériau ou à un phénomène, celle-ci doit en principe être accompagnée d’indications sur son incertitude et sur les conditions dans lesquelles on la mesure (e.g. température, pression, état et traitements de la matière, …). C’est le B-A-BA. Mais comme c’est loin d’être toujours le cas, on peut considérer qu’en toute rigueur ces données sont le plus souvent fausses, et en pratique elles sont quelquefois carrément inexploitables. Or, on peut difficilement mettre cela sur le compte de l’ignorance ou de la négligence dans les cas où ces informations importantes ont été supprimées intentionnellement et de façon répétée par les individus que j’évoquais plus haut.

            Savoir comment on en est arrivé là ou si des gens ou des organisations tirent les ficelles dans l’ombre (comme on en a eu la preuve en quelques occasions) présente peu d’intérêt. La seule chose importante, c’est la situation qu’on constate aujourd’hui, et dont découlent les conclusions quant à la confiance qu’on peut a priori accorder (ou pas) aux contenus de ce site.

             1

            Alerter
    • Fritz // 21.06.2018 à 10h51

      J’ai failli me faire virer de Wikipédia pour avoir modifié “conspirationnisme anti-américain” sur la page de FA en “allégations de conspirationnisme”. Les chiens de garde de Wikipédia veillent sur cette page, comme ils veillent sur celle de RT, du gazage de Khan Cheykhoun, etc.

      Sur le Wikipédia francophone, ces chiens de garde ont pour pseudonyme Tan Khaerr, Lebob, etc. Leur premier soin est de décréter “non admissible” ou “complotiste” n’importe quelle source qui nuance ou contredit leur délire néocon. C’est ce qu’ils font pour le blog d’Olivier, entre autres. Et ainsi, ils fabriquent des articles faussement neutres, vraiment biaisés, et définitivement verrouillés.

      Si ça continue, nous chanterons : Wikipédia ment, Wikipédia ment, Wikipédia c’est l’OTAN…

       42

      Alerter
      • Le Minotaure // 21.06.2018 à 11h58

        En même temps si vous mettez un blog comme source ne vous étonnez pas que votre modif soit rejetée.

         2

        Alerter
        • Fritz // 21.06.2018 à 12h22

          C’est exactement le genre d’argutie utilisée pour disqualifier les sources alternatives. Mais pour que les lecteurs prennent conscience de l’acharnement des Wikinéocons à trier les sources dans leur sens, je les invite à lire ce genre de discussion (c’est assez pénible) :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Attaque_chimique_de_Khan_Cheikhoun#Robert_Parry_et_Theodore_Postol_à_la_rescousse_des_gouvernements_syrien_et_russe

          Admirez par exemple l’amalgame pratiqué par Tan Khaerr, le 21 avril 2017 à 17 h 27.

           12

          Alerter
          • Fulsi // 21.06.2018 à 13h57

            J’avais eu un problème avec ce Tan Khaerr il annulait mes suppressions de source qui ne prouvait pas le propos soutenu. Quand je lui ai demandé de lire les sources et de m’apporter des preuves, il a juste cité un article payant…

             5

            Alerter
          • Le Minotaure // 21.06.2018 à 23h18

            Non mais on peut critiquer le système de validation des sources mis en place par Wikipédia. Simplement ces règles sont établies par le site et sont censées être connues des contributeurs. Ne vous étonnez pas que vos contributions soient supprimées si elles ne respectent pas ces règles.

             2

            Alerter
            • Fritz // 21.06.2018 à 23h38

              Mes contributions effacées par le sieur Tan Khaerr s’appuyaient sur des sources secondaires de qualité, comme l’analyse du professeur Postol. Alors, ne faites pas l’innocent, en paraissant ignorer la mauvaise foi des néocons de Wikipédia.

               7

              Alerter
            • Le Minotaure // 22.06.2018 à 01h10

              Vous parliez de blog d’Olivier dans votre précédent post. Ca peut difficilement être considéré comme une source secondaire de qualité.

               1

              Alerter
        • Alfred // 21.06.2018 à 21h12

          En 2018 il semble assez clair que la crédibilité des grands médias a suffisement dégringolé et que les sources alternatives ont suffisamment fait leurs preuves pour que ce genre de débats soient totalement dépassé. Le monde n’est pas plus crédible que les crises (qui n’est d’ailleurs pas plus crédible que tartanpion sur un sujet etroit que tartanpion maîtrise).

           4

          Alerter
      • Pinouille // 21.06.2018 à 18h18

        “C’est ce qu’ils font pour le blog d’Olivier, entre autres”
        Votre phrase m’a poussé à lire ce que wikipedia dit d’OB.
        Je trouve la page plutôt factuelle.
        Certes, le paragraphe relatif aux accusations de complotisme et celles du décodeur est fourni, mais équilibré: il ne prend pas parti et cite autant l’accusation que la défense.
        Bref, la lecture de cette page me donnerait envie de connaitre le travail d’OB si je ne le connaissait pas déjà.

         1

        Alerter
    • Kami74 // 21.06.2018 à 16h15

      “Wikipédia est tout sauf neutre”

      Votre exemple est très bien choisi : Wikipedia est plein de biais subtils et difficiles à détecter sauf pour quelqu’un qui connaît parfaitement le sujet concerné.

      Plus généralement, ce qui est remarquable dans cette histoire, c’est qu’on a affaire au une tentative de manipulation de l’opinion publique bien plus étendue et importante que la soi-disant manipulation de l’élection étasunienne par des Russes, et pourtant les médias n’en parlent quasiment pas : par exemple la BBC n’a fait qu’un seul article sur le sujet, se limitant à présenter le problème comme une querelle entre Galloway et Cross.

      Pour moi c’est le silence médiatique qui est le vrai scandale, pas le fait que Wikipedia soit imparfait et sujet à des tentatives de manipulation.

       7

      Alerter
  • michael // 21.06.2018 à 07h08

    vous n’êtes pas le seul a penser que Wikipédia est sous contrôle , il y a un reportage d’arte sur ce sujet , assez révélateur . Mon opinion est qu’il y a une équipe de cyber-guerre derrière tout ça , tout ce qui sensible géopolitique, histoire, hommes politiques est très mainstream.

     38

    Alerter
    • V_Parlier // 21.06.2018 à 10h56

      C’est certain. Et même auprès des hommes politiques eux-mêmes il y a des agents d’influence totalement décomplexés pour les manipuler. Un petit exemple que j’avais relayé: https://www.youtube.com/watch?v=JByZdEa2KE4 .

       3

      Alerter
    • Chris // 21.06.2018 à 12h08

      “il y a une équipe de cyber-guerre derrière tout ça”
      Oui et officiellement elle opère en Estonie où se trouve un siège de propagande de l’OTAN :
      http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=1645
      “Le premier centre d’excellence à avoir été créé dans les pays baltes est celui de Tallinn. Le Cooperative Cyber Defence Centre of Excellence (CCD COE) est aujourd’hui l’un des centres les plus reconnus de l’Alliance. Son implantation à Tallinn découle d’abord des compétences estoniennes en matière de nouvelles technologies de l’information et de la communication.
      Aujourd’hui, il compte un effectif d’environ cinquante personnes. Il est avant tout chargé de réfléchir à l’aspect doctrinal des cyberconflits. En 2012, après trois ans de recherches, un petit groupe d’experts internationaux réunis au centre ont publié un document intitulé Manuel de Tallinn qui répertorie les différents types de cyberattaques et énonce de possibles contre-mesures à adopter pour y faire face”….

       9

      Alerter
  • raloul // 21.06.2018 à 07h15

    Bonjour !

    Article très intéressant, merci à les-crises de le faire connaître. Ça ne surprend pas beaucoup les internautes qui s’intéressent à des sujets polémiques et qui ont été confrontés à des trolls (sauf peut-être par l’ampleur de la mascarade).

    Par contre, je pense qu’il faut absolument partager cet article avec tous les naïfs dans le secteur de l’enseignement qui utilisent Wikipedia ou qui n’expliquent pas à leurs élèves à quel point c’est un outil pourri qui ne supporte aucune comparaison avec les encyclopédies sérieuses et les ouvrages spécialisés.

    J’ai souvent été confronté à des adultes, pourtant doués, qui n’arrivent littéralement pas à envisager que Wikipedia puisse mentir, que YouTube puisse censurer, etc… je trouve cela fascinant et inquiétant, révélateur d’une époque et dangereux en même temps. Beaucoup semblent préférer une naïveté confortable, quitte à entrer dans le déni; ça semble plus simple de traiter les dissidents de complotistes, plutôt que de devoir remettre en question son système de croyances. Ça confine au syndrome de Stockholm…

     38

    Alerter
    • PsyyyX // 21.06.2018 à 08h06

      C’est un super outil car il y a de la rigueur dans la rédaction de wiki. Tout doit être sourcé. C’est donc un fantastique recueille de sources de qualités.

      Ceci dit oui le texte lui même est l’enjeu de conflit… Comme n’importe quel récit scientifique, historique, politique, etc qu’on peut trouver dans des “ouvrages spécialisés”.

       6

      Alerter
    • marc // 21.06.2018 à 19h35

      wikipedia n’est pas “un outil pourri qui ne supporte aucune comparaison avec les encyclopédies sérieuses et les ouvrages spécialisés”

      il faudrait revenir sur terre là… c’est un fantastique outil…

      sauf pour la politique, l’histoire et l’économie : sur ces sujets, wikipedia est bien sûr pas très utile, mais néanmoins, souvent plus que les mass médias… wikipedia est devenu un mass media, il a donc un destin condamné

      mais pour la culture et la science, c’est encore très bon dans 90% des cas

       3

      Alerter
  • Nicolas // 21.06.2018 à 07h41

    Il faut noter que cet article traite de la version anglaise de Wikipédia. La version française est bien pire, avec toute une petite clique d’administrateurs qui depuis au moins 10-12 ans défendent leurs idées reçues avec le même acharnement que ce Philip Cross. Certains poussent leur rôle de défenseur de l’ordre établi jusqu’à essayer de faire la police dans les traductions des articles qui les obsèdent, dans des langues qu’ils ne connaissent pas. De vrais malades.
    Du coup j’ai depuis 12 ans arrêté d’essayer d’éditer la version française et je n’utilise que les versions des autres langues que je connais, y compris la version anglaise, qui malgré le cas Philip Cross et ses 133000 modifications, est bien moins biaisée que la version française.

     30

    Alerter
  • Gabin // 21.06.2018 à 07h44

    Il faut plusieurs alternatives à wikipedia.
    Ou bien alors une opération de très grande ampleur rassemblant plusieurs dizaines d’individus motivés pour éditer et modifier les pages wikipedia. Mais ça me semble plutôt irréaliste, ils ont vraiment verrouillé la plate-forme avec des équipes de modérateurs et d’administrateurs qui peuvent bannir n’importe qui d’un simple claquement de doigts.
    Donc, il faut vraiment plusieurs alternatives à wikipedia.

     15

    Alerter
    • outis // 21.06.2018 à 10h36

      «il faut plusieurs alternatives à wikipedia.»

      Lesquelles ? Vous en voyez ?

       0

      Alerter
      • Fritz // 21.06.2018 à 15h32

        Les livres, pour commencer. Gardons des livres, des journaux papier, des notes manuscrites : elles sont hors d’atteinte des wikicenseurs et des wikimanipulateurs.

         10

        Alerter
  • WASTERLAIN // 21.06.2018 à 08h02

    Effectivement, lorsque je me source chez Wiki lorsqu’il s’agit de sujets politiques ou sensibles, c’est juste pour avoir des éléments pour chercher ailleurs. Leur parti pris envers l’ordre établi et le politiquement correct est tellement systématique qu’il ne peut s’agir uniquement d’interventions de quelques administrateurs isolés agissant sans concertations, voire directives.

     19

    Alerter
    • Nicolas // 21.06.2018 à 08h27

      Jimmy Wales est un défenseur acharné de l’ordre établi. Ceci a pu joué un rôle dans l’orientation prise à l’origine. Une fois que la machine est lancée dans la direction voulue, tout se faisant par cooptation, plus besoin de donner des ordres.
      Mais il y a une explication encore plus simple, qui est dans le principe même de Wikipedia : En cas de conflit, ce sont les informations venant de “sources fiables” qui prévalent. Les sources fiables, ce sont les médias qui ont affirmé que l’Irak avait des armes de destruction massive et qui maintenant affirment que la Syrie se bombarde elle-même, que les reblles du Donbass se bombardent eux-même, que la Russie a empoisonné les Skripal sans qu’on sache pourquoi (Ah si, Poutine est méchant), ou que la Chine et l’Iran sont très très méchants et cherchent à envahir le monde tandis que les USA diffusent généreusement la liberté et la démocratie dans le monde à coups de gentilles bombes.

       22

      Alerter
  • Aladin0248 // 21.06.2018 à 08h03

    Il est peu surprenant que Wikipedia soit sous influence. N’oubliez pas : la pensée de la classe dominante est la pensée dominante. Imaginer que Wikipedia échapperait à ce mécanisme assez logique serait naïf. J’utilise beaucoup Wikipédia pour une foule de sujets “ordinaires”. Mais dès que l’on aborde le politique et l’idéologie, alors la manipulation devient probable et il convient de se méfier. Et comme le dit plus haut Nicolas, la version française est pire. Je me souviens d’avoir lu un article là dessus, mais je n’ai pas retrouvé le lien. Il est également probable qu’un collectif se cache sous le pseudo Philippe cross. Ceci expliquerait l’intense travail de révision 7 jours sur 7. Le système a largement les moyens de payer des gens pour ça. Non seulement c’est normal qu’il le fasse, mais ce serait étrange qu’il ne le fasse pas !

     21

    Alerter
    • Nicolas // 21.06.2018 à 08h31

      L’article traduit ici date déjà un peu. Depuis, George Galloway a affirmé qu’il a identifié Philip Cross. Il y a un troisième larron concerné par cette histoire : Neil Clark (NeilClark66 sur Twitter) qui attaque en justice Oliver Kamm pour harcèlement (Oliver Kamm est mentionné dans l’article).

       4

      Alerter
    • Dominique // 21.06.2018 à 18h16

      « la version française est pire »
      En tout cas, pour l’homme politique dont il est question plus haut, les versions étrangères (parues plusieurs années avant la française) restent factuelles. La française n’a rien d’un article, c’est une attaque en règle.

       4

      Alerter
  • Le Minotaure // 21.06.2018 à 08h06

    Sur Wikipedia 3 ou 4 utilisateurs un peu malins et disposant de suffisamment de temps peuvent très longtemps verrouiller un article, ou un groupe d’articles, en faveur de versions qui correspondent à leurs vue. Il suffit de tomber à bras raccourcis sur l’utilisateur qui tente d’insérer d’autres versions. Tous ceux qui ont contribué à Wikipedia sur des sujets un peu sensibles se sont rendus compte de ça.

     9

    Alerter
    • Mr K. // 21.06.2018 à 08h51

      @Le Minotaure
      Votre commentaire me semble faire l’impasse sur le fait important qu’à la fin se sont bien les personnes qui gèrent Wikipedia, et affiliés, qui auront le dernier mot…

      Non, pour des sujets sensibles, il ne suffit pas d’être seulement malin et d’avoir du temps.
      Il y a bien un pouvoir de contrôle final exercé par le personnel permanent gérant Wikipedia.
      Comme l’indique @Gabin dans son commentaire de 7h44.

       6

      Alerter
  • BrianDu64 // 21.06.2018 à 08h30

    Sachant qu’il est tout à fait possible à Wikipedia de bloquer des contributions sur certains sujets. Par exemple, sur sa page, il semble “interdit” de mentionner que Sigmund Freud se soit fortement intéressé à la télépathie, ce qui est pourtant bien documenté. Or il est bien plus “pardonnable” de s’être intéressé au paranormal au début du XXème siècle, erreur encore possible à l’époque, que de harceler des opposants par des centaines de calomnies. Pourtant ce Philip Cross semble ne pas avoir à craindre les réactions de la direction de Wiki.
    Wikipédia n’est donc pas objectif, a un parti pris.

     9

    Alerter
    • Nicolas // 21.06.2018 à 08h39

      Effectivement c’est un exemple intéressant. Il y a dans la version anglaise un article “Dream Telepathy”, qui n’a pas d’équivalent en français. Et bizarrement même la version anglaise de l’article Sigmund Freud ne mentionne pas la télépathie. Ce n’est peut-être pas une part importante de son travail, mais il a écrit un essai de 34 pages intitulé “Traum und Telepathie” (disponible gratuitement en téléchargement). Difficile de justifier la censure d’une information aussi anodine.

       8

      Alerter
      • Le Minotaure // 21.06.2018 à 12h31

        Vous avez essayé d’intégrer cette information avec des sources jugées admissibles par Wp ? En clair des articles universitaires ou des ouvrages écris par des spécialistes reconnus du sujet ?

        Je ne connais pas cette question mais si c’est avéré il ne doit pas être bien compliqué de trouver des sources SECONDAIRES reconnues pour la faire valoir. Quels arguments sont ils opposés ?

         0

        Alerter
        • Scytales // 21.06.2018 à 14h01

          “Des sources jugées admissibles par Wp” ?

          Quelles sont les sources admises par Wikipedia ?

          Une citation ou même une référence d’une source aussi primaire que le texte de Freud lui-même qu’on peut acheter partout sur tous les Amazon importants de la planète, ce n’est pas suffisant pour Wikipédia?

          https://www.amazon.com/Traum-Telepathie-Sigmund-Freud/dp/1522774157
          https://www.amazon.it/Traum-Telepathie-Vortrag-psychoanalytischen-Vereinigung/dp/3337200265
          https://www.amazon.co.uk/Traum-Telepathie-Sigmund-Freud/dp/1546370986
          https://www.amazon.de/Traum-Telepathie-Sigmund-Freud/dp/1546370986

          Ce texte serait-il un faux attribué à Freud ?

          Il est pourtant cité dans la bibliographie de nombreux ouvrages, dont certains sont fort anciens :
          https://www.google.com/search?q=%22Traum+und+Telepathie+%22+university&source=lnms&tbm=bks&sa=X&ved=0ahUKEwjtp5ri2OTbAhULPxQKHT1fBxUQ_AUIECgB&biw=1920&bih=941

          Et on peut télécharger ce texte sur le site de la bibliothèque universitaire de Heidelberg : http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/imago1922/0011?sid=d1f4d522bf3d284f5be4821a1835fce6

           8

          Alerter
          • Scytales // 21.06.2018 à 14h15

            Et en plus, il est traduit en français (avec un autre texte sur le même thème) et publié dans le volume XVI des Œuvres complètes de Freud en 1991 : http://lol.univ-catholille.fr/fr/content/chamo268011

             4

            Alerter
            • Le Minotaure // 21.06.2018 à 23h25

              Non justement “les articles de Wikipédia devraient reposer principalement sur des sources secondaires ou tertiaires fiables. “, c’est un des principes du site. Ils s’en expliquent ici : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Sources_primaires,_secondaires_et_tertiaires

              On peut critiquer ce principe mais je trouve bizarre d’aller s’enregistrer sur un site collaboratif, d’y contribuer sans respecter ses règles puis de venir se plaindre que sa contribution a été effacée.

               0

              Alerter
            • Scytales // 22.06.2018 à 12h53

              #Le Minotaure,

              Ces règles, dont je viens de prendre connaissance, n’excluent pas l’emploi de source appelées primaires. Encore heureux, sinon, on ne pourrait pas, par exemple, citer les opus de compositeurs comme Mozart ou Villa Lobos, qui ont eu une production pléthorique mais dont beaucoup d’œuvres, portant publiées, ne sont quasiment jamais jouées ou commentées car manquant de public ou tout simplement d’intérêt.

              Je suppose que le second paragraphe de la réponse de Le Minotaure de 23h25 ne s’adresse pas à moi, puisque je ne me suis pas plaint qu’une contribution à Wikipédia soit effacée pour la simple et bonne raison que je j’ai jamais écrit de contribution à un article publié sur Wikipédia. Mais cela va mieux en le disant.

               1

              Alerter
            • Le Minotaure // 22.06.2018 à 16h16

              Oui j’admet avoir confondu dans ma réponse les interventions de Scytales et de Briandu64.

              Wp considère que les utilisateurs ne sont pas des spécialistes du sujet qu’ils traitent (du moins il n’y a pas de moyen de le prouver rapidement de manière fiable). Donc ce sont sur des travaux secondaires qu’ils doivent essentiellement s’appuyer pour construire un article. Pour revenir à Freud et la télépathie, j’imagine qu’il ne doit pas être trop difficile de trouver des biographes ou des spécialistes qui en parlent. Si ce n’est pas le cas, ça ne signifie pas que Freud n’en a jamais parlé mais, que c’est jugé anecdotique par les spécialistes du sujet. Et donc que ça n’a pas sa place sur Wp. Mais ce serait intéressant de voir si il y a des débats à ce sujet sur la pdd de l’article consacré à Freud.

               1

              Alerter
    • raloul // 21.06.2018 à 09h28

      Bonjour !

      Cette «erreur» que vous mentionnez a aussi été commise par Russell Targ, qui plus tard a étudié la télépathie avec des protocoles scientifiques. Bien sûr, c’est de la «pseudo-science» qui sera discréditée sur Wikipedia, évidemment…
      Je ne dis pas que Targ ait raison, mais je précise que la censure et les biais de Wikipedia concernent aussi les domaines techniques et scientifiques, pas seulement le champ politique, dans lequel cette déformation est manifeste.

       4

      Alerter
      • Brian64 // 21.06.2018 à 14h50

        @Raloul, bonjour,

        On pourrait aussi parler du prix Nobel de physique Josephson, mais un peu hs…
        Sinon il est vrai que la parapsychologie est victime de la censure, non pas comme si elle était une imbécilité, mais comme si elle était un produit hautement toxique, ce qui semble bizarre.

         1

        Alerter
  • anatole27 // 21.06.2018 à 08h38

    On remarquera que Jimmy Wales a fait fortune en spéculant sur les taux d’intérêts de monnaies étrangères et que l’un ses premiers projets fut la création d’un moteur de recherche érotique

    remarque : source fiable https://fr.wikipedia.org/wiki/Jim: my_Wales#Carri%C3%A8re

    On remarquera aussi que le fondateur de wikipedia est vent debout contre les projets de régulation du parlement européen en particulier les articles 11 et 13 (qui rend les plateformes responsables des activités de leurs utilisateurs)

    source : https://twitter.com/jimmy_wales/status/1009042223038595072

    Tout ceci pour dire que cette personne souvent présentée comme un philanthrope de l’Open Source
    n’est peut être pas un SAINT !

    Le problème est le même chez google, dont le PDG Eric Schmidt a mystérieusement démissionné en décembre, il faisait partie des visiteurs très réguliers des conférences Bilderberg ou il est remplacé cette année par : Hartmut Neven, Demis Hassabis (pdg de la filiale Deepmind), Jared Cohen (membre de la maison mère Alphabet).

    La souveraineté (qu’elle soit Européenne ou Francaise) exige le contrôle COMPLET de ce genre d’activités, une simple régulation ne suffira pas loin s’en faut.

     9

    Alerter
    • Brian64 // 21.06.2018 à 14h53

      Absolument, c’est ce qu’a bien compris la Chine puisqu’elle a développé toutes les alternatives, et à interdit ce genre de produits américains sur leur sol.

       4

      Alerter
      • Dominique // 21.06.2018 à 18h21

        Pas sûr que les plateformes chinoises soient moins biaisées.

         1

        Alerter
        • Brian64 // 22.06.2018 à 05h33

          Les plateformes chinoises sont aussi biaisées (sinon plus ) que les plateformes américaines, mais elles sont biaisées dans leur sens, pas dans celui des américains, comme en Europe

           0

          Alerter
          • Le Minotaure // 22.06.2018 à 16h58

            Dans le sens du gouvernement ou de la caste bureaucratique chinoise, pas “des Chinois” en général. La nuance est de taille.

             0

            Alerter
            • BrianDu64 // 22.06.2018 à 20h19

              je suis d’accord avec vous, malheureusement c’est toujours mieux pour les chinois lorsque les plateformes vont dans le sens de la bureaucratie chinoise que dans celui de la bureaucratie états-unienne.
              La preuve par deux : comparer les bureaucraties indiennes et chinoises, la quelle développe le mieux son territoire, dans quel pays les gens ont des revenus plus élevés….

               0

              Alerter
            • Le Minotaure // 22.06.2018 à 21h02

              La Chine est héritière d’une révolution sociale qui a exproprié la bourgeoisie, pas l’Inde. Dans tous les cas, les dirigeants sont des cyniques froids qui ne servent que leurs propres intérêts.

               0

              Alerter
            • BrianDu64 // 22.06.2018 à 21h25

              absolument, derrière ça la bureaucratie dirigeant les chinois se trouvent mieux à Pékin qu’à Washington. Combien même les dirigeants sont cyniques, c’est inexplicablement mieux pour le chinois de base. Pour les mêmes raisons, un de Gaulle – que j’aurais détesté si j’avais vécu à l’époque – vaut 1000 fois un Macron.

               1

              Alerter
  • Usamaandco // 21.06.2018 à 08h49

    Tout ceci est bel et bien vrai. Pour ceux que ça intéresse, il existe un excellent film/reportage fait par un allemand sur le traitement accordé par Wikipedia à l’historien suisse Daniele Ganser. On voit très bien comment “l’encyclopédie participative” est manipulée par quelques “Bandar Logs”: “Le Côté obscur de Wikipedia”.
    https://www.youtube.com/watch?v=768I2wuhCAc
    On pourrait croire que cela ne concerne que les sujets politiques mais le fameux savant rebelle Jean-Pierre Petit, se plaint également du traitement partial qui est réservé à sa théorie d’univers jumeaux, par des scientifiques opposés à ses idées, agissant sous pseudo pour éliminer les contributions qui lui sont favorables, dans la célèbre encyclopédie.

     16

    Alerter
  • fox 23 // 21.06.2018 à 09h03

    Encore un exemple trouvé récemment. Wikipedia parle des avions du 11 septembre 2001 (757 et 767 confondus), partis avec un plein partiel de 46 000 litres de kérosène dans des réservoirs qui, pour les 757 n’en contiennent que 42 600 !!!

    Wikipedia est Étasunien, point….

     5

    Alerter
    • Le Minotaure // 21.06.2018 à 12h38

      Je ne vois pas vraiment comment vous pouvez déduire la seconde information de la première mais bon…

       3

      Alerter
    • Dominique // 21.06.2018 à 18h27

      Lorsqu’un 757 ravitaille en vol en haute altitude, la pression est plus basse et entraîne une augmentation significative de la taille des réservoirs. Une descente en vol plané permet de conserver ce surplus de carburant, les réservoirs étant conçus pour rester déformés sans se briser.

       0

      Alerter
  • Betula // 21.06.2018 à 10h06

    Et si les choses étaient plus compliquées?….
    Wikipédia encyclopédie “libre” cela reste à démontrer, objective, je ne sais pas, mais présente-t-elle toutes les garanties d’un traité scientifique? Comment sont notifiées et référencées les sources? Comment ces dernières sont elles utilisées?
    Or a commission européenne travaille sur un projet qui sera soumis au parlement européen concernant la propriété intellectuelles et les droits d’auteurs, dont le résultat risque d’être une nette restriction sur toutes les informations libres, Wikipédia, comme Youtube entre autre, risque d’en faire les frais.
    Ainsi le champ des libertés se rétrécit, celui de la diffusion des connaissances également et même si Wikipédia ne présente pas toutes les qualités d’un travail éditorial aux normes scientifiques, les directives qui s’annoncent renforceront, sous couvert de protection des auteurs, le contrôle de l’information.
    Le ministère de la vérité est en marche, celui de la restriction des savoirs également, la réflexion est visée, l’intelligence libre bridée.
    “Nous sommes tous des nains juchés sur des épaules de géants” (Alain de Lille) penser c’est toujours penser avec les autres et à partir des autres!…. Dur temps pour la pensée!

     3

    Alerter
  • Kiwixar // 21.06.2018 à 10h59

    Le monopole de Wikipedia pose un énorme problème évoqué dans “1984” : la réécriture de l’histoire. En effet, à partir du moment où tout est numérisé, qu’il n’y a plus de version papier et plus de concurrence, il y aura bientôt la tentation de modifier sans vergogne certains articles.

    Comme dans “1984” où il y a une désignation de l’ennemi qui fluctue selon l’intérêt du moment, Wikipedia pourra faire de même pour justifier des guerres (hop, d’un clic les pirates de l’air du 11 septembre ne sont plus Saoudiens mais Iraniens), éponger les crimes (hop, Saddam Hussein avait des AMD), éponger des génocides (hop, les Amérindiens n’ont jamais existé) etc. Il est vital de créer dès que possible une Alt-pedia (pastille rouge d’emblée par le Decodex) pour proposer une version “neutre” de tous les sujets politiques et géopolitiques.

     12

    Alerter
    • Mr K. // 21.06.2018 à 15h53

      @ Kiwixar
      Effectivement il peut y avoir aussi des modifications de circonstances.
      Exemple :
      En 2014 après le que le vol MH-17 a été abattu, un blogueur allemand passionné d’aviation avait remarqué que la page wikipedia deutschland concernant l’avion soviétique Soukhoï Su-25 avait été modifiée.

      La possibilité pour ce type d’avion, employé par l’armée de l’air ukrainienne, de pouvoir de manière très ponctuelle aller à une altitude compatible l’abattage du vol MH-17 avait été supprimée.

      Peu importe ce que l’on pense de cette possibilité. Il ne s’agit bien évidemment pas de démarrer une discussion sur ce sujet ici.

       5

      Alerter
  • Opposum // 21.06.2018 à 11h42

    Si Wikipédia France n’a pas – à ma connaissance – de professionnels chargés de modifier et modérer le contenu de certaines pages, elle compte néanmoins de grands spécialistes dans ce domaine. Il suffit de lire la page de discussion d’Annie Lacroix-Riz, sur le Communisme ou d’autres sujets marqués très à gauche pour voir sans cesse les mêmes pseudonymes apparaître avec les mêmes arguments à géométrie variable.

     6

    Alerter
  • caliban // 21.06.2018 à 11h51

    Astroturtfing & Wikipedia : https://www.youtube.com/watch?v=Fb7GvadKef8
    A compléter par le visionnage de l’excellent documentaire Propaganda : https://www.youtube.com/watch?v=FPbxJV4QKso

     3

    Alerter
  • rolland // 21.06.2018 à 12h16

    Une autre façon de dire que wikipédia est sous controle est bien de dire que le monde est sous controle…..Tout n’est pas perdu mais il est vrai que l’on a jamais autant senti le roussi qu’aujourd’hui ( et malheureusement de + en + de jour en jour )…..Il est sùr que la façon dont les choses sont organisées ainsi que les innombrables liens entre les acteurs industriels, économiques, financiers, gouvernementaux, mafieux etc, ne laissent pas vraiment d’éventuelle possibilité que tout ça soit arrivé pas inadvertance ou par la force des causes à effets……en tous les cas personnellement, je n’y crois plus…
    ..Un dessein évolutif et très concret semble décidément bien gardé à l’ombre du plus grand nombre pour notre plus grand malheur, mais ne nous inquiétons en rien, “la vie est belle”, c’est certifié..

     2

    Alerter
  • Tanguy // 21.06.2018 à 14h03

    Bonjour,

    J’ai personnellement essayé de modifier la page “pseudonyme” sur Wikipedia. Je voulais simplement noter que les pseudonymes étaient utilisés sur Internet, la définition première de la page disant “Son usage est fréquent dans certains milieux, tels que le milieu artistique.”.

    Il me semble que c’était du bon sens, surtout sur un site comme Wikipedia où les gens utilisent des “pseudos” (comme “presque partouts”). Mais ma modification a “tenu” moins d’une minute… La page est verrouillée! Je pense qu’il doit toujours en être de même, peut être pourriez vous essayer?

     1

    Alerter
    • Le Marsouin // 21.06.2018 à 17h12

      Je vais essayer de modifier la page moi-même, pour voir.

       1

      Alerter
  • SammyDay // 21.06.2018 à 14h32

    Lire https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Neutralité_de_point_de_vue avant de dire que Wikipédia doit être tellement “neutre” qu’un point de vue en vaut un autre.

    A priori vous ne comprenez pas quelle est la définition de la neutralité dans ce projet, mais c’est pourtant un des principes fondateurs qu’il est conseillé d’étudier avant de se faire de fausses idées…

     3

    Alerter
    • GiviMotorola // 22.06.2018 à 11h21

      Très intéressant, merci !

      On peut y lire ce principe, provenant de Jimmy Wales lui-même : “si un point de vue n’est partagé que par une minorité minuscule, il n’a pas sa place dans Wikipédia (sauf peut-être dans un article annexe), qu’il soit vrai ou non, et qu’un participant puisse le prouver ou non”.

      Tout est dit !

       3

      Alerter
  • David D // 21.06.2018 à 14h56

    Quand il y a eu la montée dans les médias du discours antifakenews, je me disais en moi-même que c’était “marrant”. La toile représente une diversité d’opinions avec des pour et des contre sur tous les sujets, donc qu’il y ait de la manipulation de part et d’autre je ne vais pas dire ça se compense, mais ça tend à s’équilibrer et on peut s’y retrouver vu qu’il y aura des confrontations. En revanche, une autorité étatique ne souffre pas la contradiction. Donc le danger des fake news vient plus forcément de l’uniformisation des médias que du tout venant internet. Mon autre idée, c’est que, sur internet, la diversité d’opinions peut être filtrée par des plateformes plus fréquentées que d’autres. Une plateforme peut exercer un toilettage. Wikipédia offre quantité d’infos pointues fiables qu’il n’y a pas lieu de manipuler, mais sur des points chauds il y a un toilettage qu’on peut faire passer sans grandes dépenses pour de la diversité d’opinions. Un tel veut écrire ça, bam réaction d’un pseudo, puis d’un autre, puis d’un autre, sauf que les trois pseudos sont la même personne. Il est facile de donner l’illusion que la censure fut le fait d’un débat public où la majorité a eu le dernier mot.

     4

    Alerter
  • Roger // 21.06.2018 à 16h48

    Article et commentaires passionnants et de haute tenue.
    Je ne m’étonne pas d’une telle volonté de contrôle. Internet, les Gafa, Wkp, et tellement d’autres outils numériques sont US…Le contrôle total est leur projet.
    Plus simplement, le Lobbying et les “relations publiques” (Propaganda) sont une activité de notoriété publique. Toute personne ou institution suffisamment “capitalisée” peut s’offrir les services d’une ou plusieurs de ces officines pour mener n’importe quelle action. Préparées de longue date, la cyberpropagande et la cyberguerre sont désormais devant nous…
    L’important c’est de le savoir et individuellement ou collectivement d’en tirer les conséquences.

     5

    Alerter
    • Brian64 // 22.06.2018 à 05h48

      La grande erreur que font nos dirigeants européens c’est de penser que wiki et gafa n’obeissent qu’au fric, et que ça peut leur bénéficier parce que du fric nos oligarques en ont. Aveuglement idéologique du néolibéralisme, les gafa, wiki et autres bossent pour les États-Unis. Les chinois l’ont compris et ont créé leurs propres plateformes, pourquoi pas les Européens ?

       0

      Alerter
  • Seraphim // 22.06.2018 à 04h24

    Les “obsessifs anti-Corbyn Cohen, Freedland, Murdoch, Aaronovitch et Kamm”. Et tout n’est pas dit?

     0

    Alerter
  • Toff de Aix // 22.06.2018 à 09h00

    Je me souviens d’une controverse que j’avais ouverte sur la page wiki de l’Ukraine en 2015,en pleine agression du Donbass par les néo nazis ukrainiens sponsorisés par l’UE et les Usa. J’avais à plusieurs reprises tenté de modifier un texte partisan, partial et totalement pro kiev, niant et tordant la réalité des faits. J’ai eu affaire à deux chiens de garde qui ne voulurent quasiment rien lâcher.

    Je demandais juste à ce que l’article cite ses sources, comme Wikipedia sait si bien le faire quand il s’agit d’une page qui concerne un homme, un parti ou des faits un peu trop à gauche selon eux. Ce fut juste impossible. Même face à des preuves videos, audio et historiques, établissant que le nouveau gouvernement porté au pouvoir à kiev contenait 3 ministres ouvertement néo nazis… Ils ne voulurent rien savoir. C’était juste extraordinaire.

    Depuis ce jour, j’ai compris. En fait, j’avais compris bien avant mais ça m’a conforté dans l’idée.

     8

    Alerter
  • Vous n’êtes pas parano // 23.06.2018 à 00h37

    J’ai fait le même constat sur des articles scientifiques. Les universitaires écolos-ultra se sont cooptés et agissent en bande pour défendre leurs travaux, leurs théories etc. … et font disparaitre toute référence pourtant fiable et vérifiée mais qui n’irait pas dans le sens de leur opinion.
    C’est par exemple le cas sur la page de la réserve Marine de La Réunion dont la création coïncide avec la recrudescence d’attaques mortelles de requins. Chut, le requin est un animal sacré et le Réserve une initiative des scientifiques, donc, black-out.
    Wikipédia est un média dangereux en ce sens qu’il se cache sous l’apparence d’une encyclopédie, ce qu’il n’est pas, mais alors absolument pas du tout.

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications