Les Crises Les Crises
3.juin.20203.6.2020 // Les Crises

Allemagne : un éminent virologue menacé de mort par une mouvance conspirationniste

Merci 69
J'envoie

Quelques formulations sont évidemment discutables, mais nous publions cette article pour l’information de fond.

Source : Sud Ouest

Le virologue berlinois Christian Drosten, l’un des experts mondiaux les plus éminents sur le Covid-19, est devenu le bouc émissaire de la mouvance conspirationniste et des opposants aux restrictions en Allemagne, au point d’être menacé de mort.

Collé sur un réverbère dans le centre de Munich (sud de l’Allemagne), un autocollant attire l’attention. On y reconnaît M. Drosten, dont le visage est désormais familier dans toute l’Allemagne, et Josef Mengele, le médecin nazi d’Auschwitz surnommé l’ »ange de la mort » pour ses expérimentations sur les déportés. « Fais-moi confiance, je suis médecin », indique la légende de l’autocollant.

En quelques semaines, le directeur de l’Institut de virologie du grand hôpital universitaire Charité à Berlin est devenu la cible de la colère envers les restrictions liées à la pandémie, née en avril avec des manifestations hebdomadaires dans tout le pays.

Inconnu du grand public il y a quelques mois encore, son nom apparaît ainsi à côté de ceux de la chancelière Angela Merkel ou du ministre de la Santé Jens Spahn dont les manifestants, un assemblage hétéroclite d’adeptes de théories du complot, d’extrémistes de droite mais aussi d’Allemands inquiets, réclament la démission immédiate.

Ce quadragénaire à la chevelure ébouriffée et aux cernes creusés s’est trouvé propulsé sous les projecteurs après avoir conçu dès janvier le premier test de diagnostic simple du Covid-19, qu’il a rendu immédiatement accessible dans le monde entier.

Menaces de mort

Très vite, il devient l’une des voix les plus respectées du pays sur le sujet. La chancelière Angela Merkel, elle-même scientifique, le sollicite pour son expertise au moment où elle doit décider d’un éventuel confinement. C’est aussi par un podcast pour la radio publique régionale NDR qu’il devient populaire, expliquant le nouveau coronavirus et ses risques en termes clairs à des Allemands anxieux.

Pourtant, fin avril dans le journal britannique The Guardian, Christian Drosten révèle faire l’objet de menaces de mort. Mardi il a annoncé avoir reçu un paquet avec un échantillon soi-disant positif au Covid-19 et ce message : « Bois ça – Tu seras immunisé comme ça ». Des menaces suffisamment sérieuses pour que le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, assure suivre « tout cela de très près avec une stratégie de tolérance zéro ».

Depuis cette semaine, c’est le tabloïd Bild qui mène la charge contre ce médecin célébré dans le reste de la presse comme un « éclaireur de la nation » ou même carrément « une star ».

Tout a commencé lorsque Christian Drosten a publié lundi sur Twitter un courriel du journal lui donnant une heure pour réagir à des critiques soulevées par des scientifiques à l’une de ses études, qui conclut que les enfants infectés par le nouveau coronavirus « pourraient être aussi contagieux » que les adultes.

« Grossièrement fausse »

Le médecin a jugé qu’il avait « mieux à faire » que de répondre au journal. Réplique de Bild sur son site internet le soir même : l’étude de M. Drosten est « grossièrement fausse », assure le journal, s’appuyant sur des critiques émises par plusieurs scientifiques qui ont ensuite affirmé n’avoir jamais été contactés par Bild.

Depuis, son rédacteur en chef, Julian Reichhelt, s’est défendu de mener une campagne contre M. Drosten comme le lui reprochent certains. C’est « n’importe quoi et inventé » de prétendre cela, selon lui. Cette confrontation avec un des journaux les plus puissants d’Allemagne, malgré la baisse récente de son lectorat, a suscité une avalanche de réactions.

Pour Der Spiegel, c’est son rôle de conseiller du gouvernement qui lui a attiré les foudres de ceux qui voit désormais en lui « un adversaire politique qui doit être attaqué ». Et d’adresser une mise en garde. « Tout ceci est hautement dangereux (…) L’atmosphère dans le pays est toxique à un degré préoccupant ».

Depuis le début de la crise sanitaire, cet érudit que l’on croise le matin sur son vélo dans un quartier berlinois « bobo » insiste pourtant sur le fait que « la science n’a pas de mandat politique ».

En tout cas il ne se laisse pas intimider par les menaces et ne mâche pas ses mots à l’égard des « soi-disant experts » qui répandent « n’importe quoi dans le monde » et donnent ainsi du grain à moudre aux conspirationnistes.

Source : Sud Ouest

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

63 réactions et commentaires

  • François // 03.06.2020 à 07h41

    Mon post supprimé.

    Il serait intéressant d’avoir une analyse plus poussée avec plus de source.
    Pour faire de l’audience, on écrit complotiste puis plus rien pour montrer qui sont les réels comploteurs, et de decrire leurs buts.

    • Océan de sagesse // 03.06.2020 à 07h47

      Je me doutais que la premlère réaction serait celle d un complotiste , pitoyable époque, pitoyable société !
      Non ce ne serait pas intéressant , ce serait céder a la betise triomphante !
      Si vous croyez Qu ici on écrit pour faire de l Audience qu y faites vous Encore ?

      • tepavac // 03.06.2020 à 11h09

        Vous ne savez pas lire, il parle de l’article, pas des Crises.
        Mettre continuellement des étiquettes sur les personnes n’a rien de valorisant ni en terme d’information, ni en moralité. Cela devient lassant ce mauvais penchant dans la diabolisation d’autrui et cela n’apporte rien au site. Par votre comportement inapproprié, vous faite fuir les meilleurs contributeurs du blog.

        On comprend que la situation puisse engendrer quelques frayeurs, le site accepte même que certains puissent se défouler pour faire retomber leur angoisse, mais c’est bon, les gamineries de cours d’écoles ça va un temps. D’autan plus que nous vous avons connu bien mieux éclairé et aux commentaires sains sur des sujets importants.
        Echanger sans insultes et incriminations de toutes sortes est plus agréable, ne trouvez-vous pas?

        • François // 03.06.2020 à 20h37

          Oui , merci de l’avoir souligné, je parlais de l’article.

          Ce fil de discussion était plus intéressante par ses échanges de chacuns et de ces contenus apportés que l’article en soit.

          Merci a tous de votre contribution.

    • anatole27 // 03.06.2020 à 08h31

      Pour prendre une image , ce serait comme si en France:

      ValeursActuelles un journal bien à droite en manque de lecteurs reprenait des citations de Raoult sans queue ni tête et lui lancait un ultimatum d’une heure pour y répondre.

      On trouve un bon résumé de l’affaire ici (malheureusement an anglais) :

      https://www.wsws.org/en/articles/2020/06/01/bild-j01.html

      La réponse de Christian Drosten au Bild

      https://twitter.com/c_drosten/status/1264934434756755456

      Une analyse plus détaillée

      https://uebermedien.de/tag/christian-drosten/

      • LibEgaFra // 03.06.2020 à 09h43

        Bild c’est la presse de caniveau, ce qu’il y a de pis en matière de journalope.

        Flatter les plus bas instincts, pour vendre le plus. Hélas, ça marche, un des plus fort tirages en Deutschland.

        Un appel aux lâches à se manifester.

        • Nicole de Nicomaque // 03.06.2020 à 15h39

          L’équivalent de la presse de Ruppert Murdoch, le genre de presse qui se jette avant que d’être lu tant le niveau est vulgaire et le contenu falsifié. Une presse qui a un agenda politique clairement identifié.

          • Jean-François91 // 03.06.2020 à 23h45

            Deux neurones suffisent pour suivre Bild, le journal allemand le plus canivalesque d’Allemagne. Sans aucun argument autre que le racolage, ce journal a une longue histoire de haine et chasse à l’homme, qui ont eu plusieurs fois des conséquences tragiques. Ses méthodes ignorent ce que pourrait être une quelconque honnêteté intellectuelle. Il a toujours été ultra-atlantiste et défendu la guerre froide à outrance, stigmatisant toute tentative de ‘dégel’.
            Son tirage a dépassé au siècle dernier 4 millions d’exemplaires. Il est aujourd’hui divisé par 3 (ce qui fait hélas encore de beaux restes…), mais peut expliquer sa hargne à racoler.
            Il n’y a pas d’affaire ‘Drosten’, il y a comme d’habitude une nouvelle affaire ‘Bild’.
            Mais outre-Rhin les grands partis n’en ricanent que dans les couloirs et le craignent à cause de son lectorat…
            « L’honneur perdu de Katharina Blum » de Heinrich Böll traite de cette haine journalistique et a donné lieu à un film de Volker Schlöndorff.

  • Fritz // 03.06.2020 à 08h16

    Ah ! Enfin ! Une victime des conspirationnistes ! Un martyr !
    Plus que jamais, ce mot à la c.. a une fonction défensive : fédérer les décideurs et la bourgeoisie diplômée contre tout ce qui dénonce leur incompétence et leur malhonnêteté. En allemand : Verschwörungstheorie.

    Le plus souvent, ceux qui parlent de conspiration ne sont pas les supposés conspirationnistes, mais les crétins (comme dit Lordon) qui les dénoncent pour interdire le libre examen et la discussion.

    • Owen // 03.06.2020 à 08h33

      Durant les années Giscard et Mitterrand, les médias utilisaient les mots « comploteur » et « conspirateur ».
      La vigilance à l’égard des gens qui avaient du pouvoir sur l’usage qu’ils en faisaient était normale. Maintenant, ces mots ont été retournés.

      J’ai toujours aimé regarder les joueurs de bonneteau dans les foires. C’est un jeu éducatif.

    • amnesix // 03.06.2020 à 08h34

      Ben oui. Tu veux appeler ça comment, une «théorie» qui lie le coronavirus à, par exemple, Bill Gates, sous prétexte de rendre la vaccination obligatoire, avec de vrais morceaux de puces électroniques dedans, pour que Bill puisse à chaque minute savoir où tu es ?

      Conspiration me va pas mal : il y a «cons» dedans.

      • Alfred // 03.06.2020 à 11h37

        C’est vrai dans comploteur et conspirateur il y a con mais ce n’est pas ce qu’il faut retenir. Ces mots ont une définition claire et précise. Ce n’est pas comme complotiste qui a une définition vague et imprécise et qui a été forgé précisément pour nourrir les cons (et leur retourner la tête). (Dans le but de faire oublier les deux premiers mots précités -Oui c’est un complooooot).

      • Fritz // 03.06.2020 à 12h02

        Votre argument est imparable, @amnesix. J’ajoute qu’il y a « cons » dans : conscience, consciencieux, constant, constituant, constitutionnel, conseiller… Pas de quoi être consterné.

        Plus sérieusement, conspirer (du latin conspirare, « respirer ensemble », « être d’accord ») pourrait renvoyer à l’époque où les légionnaires romains échangeaient des mots de passe. L’étymologie de « conjuration » est plus claire (« jurer ensemble », échanger des serments), celle de « complot » est assez obscure (« foule », « bataille serrée »).

      • Nicole de Nicomaque // 03.06.2020 à 15h46

        @amnesix

        Certes, certes…bien sûr il y a un franc délire colporté par pas mal de personnes qui soit tentent de se faire mousser en racontant n’importe quoi, soit ne font qu’exprimer leur maladie mentale ou alors leur simple angoisse vis à vis d’une situation qu’il ne maîtrise pas.

        Après, il y a une réalité dont on peut prendre connaissance en croisant divers articles. Pour commencer, l’on peut lire celui-ci :

        Vandana Shiva : « Avec le coronavirus, Bill Gates met en place son agenda sur la santé » :

        https://www.bastamag.net/Vandana-Shiva-fondation-Bill-Gates-philanthropie-capitalisme-neo-colonialisme-covid-Inde

        Bonne lecture.

    • Alligator427 // 03.06.2020 à 09h50

      M. Fritz

      Si les mots ont un sens, ses martyrs sont les personnes maltraitées par Mengele. Mais visiblement s’exprimer sur un forum, de manière désincarnée et sous anonymat, rend chez vous le verbe léger.
      https://www.les-crises.fr/la-science-n-est-pas-une-option-communique-de-lacademie-nationale-de-medecine/#comment-646078

      Si vous citez Lordon, le mieux serait de fournir le lien. Afin que les personnes qui vous lisent puissent s’instruire : https://www.monde-diplomatique.fr/2017/10/LORDON/57960

      Remis en contexte, il semble que vous n’ayez pas bien compris le texte de Lordon dans sa complexité et que vous vous soyez arrêté à la formule / au slogan et à l’anathème de « crétin ».

      « […] le complotisme, tendance évidemment avérée à saisir tous les faits de pouvoir comme des conspirations, demanderait surtout à être lu comme la dérive pathologique d’un mouvement pour en finir avec la dépossession, d’un effort d’individus ordinaires pour se réapproprier la pensée de leur situation, la pensée du monde où ils vivent, confisquée par des gouvernants séparés entourés de leurs experts — bref, un effort, ici dévoyé, mais un effort quand même, pour sortir de la passivité. »

    • fanfan // 03.06.2020 à 12h44

      Une autre victime : le fonctionnaire allemand devenu lanceur d’alerte, Stephen Kohn qui a diffusé le 9 mai le rapport de 93 pages intitulé « Analyse de la gestion de la crise » rédigé par un groupe scientifique nommé par le ministère de l’intérieur et composé d’experts médicaux externes de plusieurs universités allemandes. Le rapport se concentre sur les « nombreuses et lourdes conséquences des mesures prises contre le coronavirus ». Le nombre de personnes qui meurent à cause des mesures liées au coronavirus imposées par l’État est plus élevé que le nombre de personnes tuées par le virus… Scandale en devenir…

      Les Allemands ont commencé à manifester contre les mesures de confinement dès le mois d’avril. Ils remettent en question le récit Corona, ses principes, le rôle que Bill Gates joue en tant que deuxième donateur de l’OMS (le premier depuis que Trump a suspendu la contribution américaine)…

      https://www.mondialisation.ca/un-rapport-officiel-allemand-denonce-la-pandemie-covid-19-comme-une-fausse-alerte-mondiale/5646143

      • Narm // 03.06.2020 à 22h50

        eh oui, pas d’erreur, on se retrouve là dans le dur, ce qui dérange chez Panoramix.

        Ce n’est pas vraiment une fausse alerte, mais la gestion et l’état de nos services de santé ont bien été déclaré catastrophe naturel

    • Séraphim // 05.06.2020 à 05h47

      Cette volée de bois vert systématique contre la « conspiration » ne relève pas tant elle-même de la conspiration que de la bêtise la plus crasse, de cette petite rationalité étroite contemporaine toujours premier degré, sans culture, sans racine, sans histoire. Ne pas comprendre que le langage de l’homme va au-delà de la description objective des faits, pour atteindre à une connaissance plus vaste, et plus profonde que le comptage des moutons avec des osselets (ref. – 100000ans), c’est affligeant!
      « Le mythe de la Conspiration met en récit une intuition authentique que le monde est gouverné par un pouvoir inhumain » ref. https://charleseisentein.org/essays/the-conspiracy-myth/?_page=4
      La « vérité » de la conspiration, pourtant limpide et évidente à tout esprit attentif, est ridiculisée par les dénonciateurs de la Terre Plate. Mais ça ne marche pas. JFK dont la contestation de l’assassinat est à l’origine de cette moquerie, « théorie conspirationniste », a bel et bien été victime d’un complot. Quant au Corona, la question se pose-t-elle vraiment?
      https://www.unz.com/ishamir/coronavirus-conspiracies/

  • lon // 03.06.2020 à 08h38

    « Une mouvance conspirationniste  » ?
    C’est donc qu’il y en aurait plusieurs ?
    Diantre il faut réagir .
    On connaissait la mouvance rouge-brun , composée des éléments les plus infâmes de l’extrême-droite et de l’extrême gauche , qui était la preuve que  » les extrêmes se rejoignent » , mais cette « mouvance » est un peu passée de mode .
    Arrive la  » mouvance conspirationniste » , sorte de fourre-tout bien pratique où se côtoient les illuminés de l’alunissage factice et les opposants aux vaxxins , sans compter ceux qui se demandent pourquoi les dernières mises en garde sur l’étude du Lancet ne font pas l’objet d’un billet sur Les Crises …
    Nous vivons les dernières années de liberté sur le Net , avant non pas forcément la criminalisation de la « mouvance conspirationniste » ( sauf en cas de menaces de mort bien sûr …) mais plutôt une marginalisation maximale , comme une sorte de zoo culturel que l’on montrerait aux enfants pour les garder sur le droit chemin .

    • Fritz // 03.06.2020 à 08h42

      Ça me rappelle une caricature du Canard enchaîné, fin 2001. Deux barbus islamistes discutent :
      – Vous aussi, vous faites partie de la « mouvance » ?
      – Non, seulement de la « nébuleuse ».

    • Narm // 03.06.2020 à 14h18

      excellent lon // 03.06.2020 à 08h38

      le complotisme commence simplement si je fais remarquer que les pouces bleus ont disparu sur ce sujet

      je dois être classé « complotiste » pour la plupart des gens, ainsi, complotiste, signifie pour moi quelqu’un qui s’interroge, avant d’être toujours quelqu’un qui dérange.

      il y a plusieurs controverse entre l’article et ses dénonciations, déjà rien que le titre, un « éminent » virologue…

      j’ai apprécié le : « Le médecin a jugé qu’il avait « mieux à faire » que de répondre au journal. »

      beaucoup de matière à reflechir dans cet article qui n’apporterait rien de spécial à la base

  • jc // 03.06.2020 à 08h46

    Et si on parlait d’herméneute au lieu de complotiste? Ça ouvrirait le débat (et peut-être même, on peut rêver, cela l’apaiserait-il) alors que j’ai l’impression de plus en plus nette que les Crises ont choisi de le fermer et de le durcir (cf. la modération…).
    Le problème important n’est en effet pas celui de la vérité, mais celui de l’acceptabilité sémantique, qui définit le monde des « possibles », lequel contient le sous-ensemble (éminemment variable) du réel.

    • Diogène // 03.06.2020 à 11h06

      Et le problème de  » l’acceptabilité sémantique » c’est peut être son caractère amphigourique.

  • Fritz // 03.06.2020 à 08h50

    M. Drosten semble très lié à Merkel et à sa politique de confinement. Sans excuser les menaces à son égard, on peut comprendre qu’il ne soit guère apprécié par les citoyens allemands qui protestent contre Merkel.

    • fanfan // 03.06.2020 à 12h53

      L’article suivant donne des éléments d’explication :
      https://www.ichbinanderermeinung.de/Dokument93.pdf

      • Fritz // 03.06.2020 à 17h04

        Merci, fanfan. Plus qu’un article, une étude de fond. Un extrait seulement :
        « Also 2,5 Mio Patienten wurden in März und April 2020 nicht operiert, obwohl dies
        nötig gewesen wäre. Die voraussichtliche Sterberate lässt sich nicht seriös
        einzuschätzen; Vermutungen von Experten gehen von Zahlen zwischen unter 5.000
        und bis zu 125.000 Patienten aus, die aufgrund der verschobenen OPs versterben
        werden/schon verstarben. »

        2 500 000 personnes n’ont pas été opérées durant le confinement, alors que l’opération était nécessaire. Selon des estimations d’experts, de 5 000 à 125 000 personnes vont mourir ou sont déjà mortes à cause de ces opérations reportées.

  • Antony // 03.06.2020 à 09h09

    Ah ben c’est pas qu’en France qu’un grand spécialiste déchaîne les haines….

    • Anonymous_civ_Sergent // 03.06.2020 à 09h16

      Bah vous en avez de parfait spécimens à france interou les auditeurs pour célébrer la liberté retrouvé ont assisté à un jeu pourrie de coupage de parole d’un sydnicat de policier sur la manifestation qui s’est déroulé hier soir par le collectif traoré. Un journaliste m’invite et me fait ça je me lève et je pique un scandale voir je lui balance de la peinture à la figure avec de la chantilly.

  • Bats0 // 03.06.2020 à 09h27

    J’ai appris quelque chose d’intéressant dans ce billet : « après avoir conçu dès janvier le premier test de diagnostic simple du Covid-19, qu’il a rendu immédiatement accessible dans le monde entier », pendant que les autorités en France pataugeaient, en se demandant, s’il fallait faire les élections municipales (avec ou sans masque ?), avec bien sûr des précautions. En fait oui, puisque nous n’avions ni masque, ni matières élémentaires pour élaborer ces tests, jusqu’à refuser la proposition coréenne, qui eux, avaient un surplus de tests, prêts à nous en rétrocéder (nous : pays de l’UE).
    Je ne vais pas revenir sur la bêtise humaine, ni sur la stupidité (mentionnée plus haut par Océan de sagesse), mais pour ma part, je pense que ce sera la grande révélation de cette pandémie, ce qui ne fait plus de doute : « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » – Albert Einstein

  • Fritz // 03.06.2020 à 10h50

    « La chancelière Angela Merkel, elle-même scientifique… »
    Toujours cette vénération des médias français pour la Führerin, bientôt quinze ans que ça dure.
    Dommage que M. Drosten, chercheur dévoué au bien public, ait pris des coups à sa place.

    • Myrkur34 // 03.06.2020 à 12h58

      C’est sûr que par rapport à nos peintres français, petits aristocrates imbus de leur propre personne et intouchables, c’est d’un autre niveau.

      Pour répondre à l’article, Bild est là pour vendre du papier, point barre donc on nivelle grossièrement par le bas et on alimente la polémique, cela fait augmenter l’audience et aussi cela donne le pouvoir de nuisance au moindre scribouillard face à un bac + 15 qui est forcément un corrompu, un vendu qui ne pense qu’à lui à 300 %.
      Vite une assemblée constituante à chaque débat lancé pour couper des têtes illico presto puisque bien évidemment nous sommes tous des saints sauf les autres…..

      • Séraphim // 05.06.2020 à 06h01

        Le problème ici n’est pas Bild et sa vulgarité probable, mais le fait que Les Crises souffle dans le sens du vent. Ce qui compte n’est plus ce dont on parle, mais, hélas, ce dont on ne parle pas. Pas besoin d’aller jusqu’au complot. Rien sur Robert et rien non plus sur le rapport des services secrets allemands. 93 pages sérieuses pourtant. Ni du communiqué de presse consécutive au scandale de sa révélation, cosigné par les plus grandes figures scientifiques d’Allemagne, pas des urgentistes de plateau, qui contestent que ce rapport soit « une opinion individuelle »…
        D’habitude, ici, et c’est tant mieux, on n’est pas trop méprisant de RT:
        https://deutsch.rt.com/inland/102396-umstrittene-bmi-analyse-wissenschaftler-kritisieren/
        Mais rien dans les médias français de base. Rien ici non plus sur les longues déclarations du Pr. Miasnikov, complotiste en chef de l’épidémiologie russe (Equivalent, au moins, de fauci aux US). Quand on dénonce la russophilophobie, on ne compte plus! A moins que…il y ait des limites?

  • J // 03.06.2020 à 11h18

    Il y a des gens qui ne supportent pas les rigueurs du confinement. Il y en a aussi, souvent les mêmes, qui craignent que la crise économique qui s’ensuivra se révèle bien plus dévastatrice et meurtrière que l’épidémie. Qu’ils aient tort ou raison, qualifier à vue cela de « complotisme » ou « conspirationnisme » revient à soutenir les dérives totalitaires rampantes des oligarchies actuelles.

    • lon // 03.06.2020 à 12h06

      Un indicateur de la crise économique à venir peut être l’inflation ; je ne fais pas dans le complotisme à ce sujet, l’inflation est un phénomène qui se nourrit de lui-même , malheureusement.
      Autour de moi beaucoup pensent la même chose , c’est une peur générale . Là ou je vis c’est l’explosion des prix de l’immobilier depuis le Covid , la pierre comme valeur refuge même si on paye un prix d’or pour un vulgaire caillou .

    • fanfan // 03.06.2020 à 13h06

      La dangerosité du virus a été fortement surestimée
      Le non-traitement des malades non-Covid sur la période va avoir des conséquences sanitaires secondaires catastrophiques pendant des années.
      En 3 mois, il n’y a pas eu plus de 380 000 décès dus au Covid-19, contre 1,5 million de décès lors de la vague de grippe 2017/18

      • Subotai // 04.06.2020 à 19h17

        Attend un peu pour le dire.
        Deuxièmement, quand une catastrophe annoncée n’arrive pas après qu’on a pris des mesures pour cela, ça ne signifie pas que le risque n’existait pas, mais que les mesures prises ont fonctionné.
        En l’occurrence « Confinement ».
        Dans l’ile où j’habite ça a été d’une efficacité redoutable. 🙂
        Nous craignons maintenant la réouverture du ciel…
        PS: Faut il croire que nous nous souvenons de la Grippe espagnole..?

  • Dominique65 // 03.06.2020 à 12h07

    « un assemblage hétéroclite d’adeptes de théories du complot, d’extrémistes de droite mais aussi d’Allemands inquiets »
    Et voilà comment on associé des allemands inquiets (légitimement ?) aux « complotistes ». Naturellement, nous n’aurons aucun exemple de ce que peuvent être ces théories. Est-ce parce qu’il ne faudrait pas que le bon peuple ait la mauvaise idée d’y croire ou parce qu’il serait difficile de trouver une de ces théories ? ici, en France, je ne connais qu’une idée que l’on peut déclarer de complotiste, c’est celle qui prétend que Big Pharma a la main sur les publications scientifiques. Cette théorie est étayée par le Directeur du Lancet lui-même et par de nombreux reportage de ARTE, qui n’est pas réputée être complotiste. Bref, j’ai l’impression que balancer partout des « théories du complot » relève bien plus de la paresse intellectuelle que du journalisme.

  • LowCost // 03.06.2020 à 12h41

    « (…) devenu le bouc émissaire de la mouvance conspirationniste et des opposants aux restrictions en Allemagne »

    Tout dans le même panier, c’est pratique.
    Ca me rappelle le joli pot pourri concocté par notre amis Rudy Reichstadt, adepte de la fameuse tactique « le tout pèle mêle dans un seau » lors de ses sondages sur les théories du complot en France, que les crises avaient à l’époque critiqué et décortiqué bien à raison

    Du coup voir ce site se mettre a relayer ce genre d’amalgame bas de gamme après en avoir été victime est assez décevant….

  • Lucho // 03.06.2020 à 13h51

    Le politique refusant de faire ce pour quoi il est payé, i.e. prendre des décisions, s’est caché un peu lâchement derrière la parole du scientifique. Le scientifique, qui n’est pas payé pour prendre des décisions, a pris goût à son nouveau pouvoir de terreur et de coercition soudain à sa disposition.
    Il découvre un peu tard, qu’il n’est pas facile d’avoir à assumer sa parole publique devant la population qui, elle, n’a aucun problème à s’en prendre au professeur plutôt qu’à M. le ministre. [modéré]

  • birin // 03.06.2020 à 18h54

    Complot or non complot ?

    Sous-estimer son adversaire, croire qu’il est idiot, est une grave erreur.
    Nos gouvernants, donc nos adversaires, ont à peu près tout pouvoir sur nous.
    Donc, soit nous sommes bêtes comme des moutons, soit ils sont intelligents.
    La somme insensée des erreurs commises dans la gestion de la crise du Covid est incompatible avec l’intelligence.
    Donc, soit nous mêmes sommes moins qu’intelligents, soit ce ne sont pas des erreurs.
    Comme conséquence de cet amoncellement d' »erreurs », il ne restait plus que la solution du confinement, que nous acceptâmes pour éviter la saturation du système de soins, et l’hécatombe qui en aurait découlé.
    Ce qui n’a pas empêche la France de littéralement laisser crever les vieux dans les Ehpad.
    (je rappelle que certains pays n’ont pas commis ces erreurs et n’ont quasiment pas eu de morts).

    Mais, me direz-vous, le confinement fut très grave pour l’économie, donc pour nos gouvernants, c’est la preuve qu’ils ne le désiraient pas.
    Ah ?
    Les mêmes qui avaient déjà désindustrialisé notre pays et son économie ?
    Et qui fabriquent maintenant des centaines, voire des milliers, de milliards d’euros de « dettes », et non de création monétaire ?
    Est-on sûrs que ce soit une erreur à leurs yeux ?

    Cette réflexion est-elle complotiste ou une simple démarche de bon sens, d’analyse des options ?
    Mais si je m’arrête à cette réflexion et ne juge plus les faits qu’à l’aune de ces conclusions, est-ce encore du bon sens ?

    • Narm // 03.06.2020 à 23h28

       » il ne restait plus que la solution du confinement, que nous acceptâmes pour éviter la saturation du système »
      on n’a rien accepté, cela a vaguement été imposé par « solidarité » mais aussi avec PV à l’appuie pour les contrvenant et les FO qui se baladaient sans masque

      la réflexion est bonne, mais eux, ils retomberont sur leurs pattes, ils terminent la destruction commencée depuis des années.
      Ironiquement, peut être que finalement, ce sont les Allemands qui montrera le chemin de la lutte pour nous (veaux/moutons)

      • birin // 04.06.2020 à 15h22

        A mon avais cela a plus que « vaguement » été imposé, je pense même que c’était là le but des « erreurs ».
        Mais j’ai vu plein de monde qui acceptait le confinement sans rechigner, parce qu’il le fallait bien, pour soulager le système de santé, encore plus par peur de covid, ou pour d’autres raisons.

        En fait, si je pense que toutes ces erreurs n’en sont pas, c’est justement parce que « ils » n’ont même pas à retomber sur leurs pattes, ils poursuivent leur marche vers le pillage et le saccage de notre société, et le confinement va dans ce sens.

        Ce que je me demande c’est combien font ce constat (de pillage, de longue date), parce que j’en ai vu qui n’ont rien constaté du tout.

        • Dominique65 // 07.06.2020 à 11h19

          « je pense même que c’était là le but des « erreurs ». »
          Alors là, plus complotiste, tu meurs ! Tu penses donc que la cacophonie, que j’interprète comme une impréparation crasse d’un gouvernement dont on a vu qu’elle était récurrente sur tous les fronts, est un complot visant à confiner le population ? dans quel but ? Ruiner l’économie ? Tu peux préciser ?

          • birin // 07.06.2020 à 16h51

            Pourquoi l’hypothèse serait-elle à éliminer d’emblée ?
            La démolition de notre système de santé n’est pas une cacophonie, elle est méthodique, et efficace, durant des décennies.
            La démolition de notre industrie, agriculture, … n’est pas plus une cacophonie, et tout aussi méthodique et efficace.
            Comment expliquer que ces gens (Macron n’est qu’une pièce) seraient tout d’un coup d’une impréparation crasse et totalement inefficaces ?
            (parce qu’ils ne savent que piller est une explication, mais ne me suffit pas).
            L’économie n’est pas détruite pour tout le monde, les milliardaires, par exemple, ont augmenté leur fortune personnelle dans des proportions considérables du fait de la crise, des montagnes d’argent sont déversées sur ces gens, …
            C’est l’économie réelle qui est démolie, celle qu’ils démolissaient déjà avant cette crise.

            Dans quel but ?
            De multiples options, celle-là par exemple :
            https://www.terrestres.org/2020/05/17/la-strategie-du-choc-du-capitalisme-numerique

            Pour un Macron, les gens comme moi, et toi je suppose, de l’économie réelle, « ne sont rien ».
            L’économie qui l’intéresse est autre. Quel problème à détruire la notre ?
            La plus part des guerres sont faites pour ce type de raisons, et détruisent bien plus que l’économie.

            Envisager cette hypothèse, parmi d’autres, ou en complément, me semble être du bon sens.
            Et la balayer sans l’étudier me semble déraisonnable.

    • Subotai // 04.06.2020 à 19h22

      «  »Cette réflexion est-elle complotiste ou une simple démarche de bon sens, d’analyse des options ? » »
      ********************
      Non, une série de sophismes et de biais. 🙂
      Négligeant totalement l’unicité des comportements humains.

      • birin // 04.06.2020 à 22h09

        J’ai eu quelques profs qui étalaient volontiers leur suffisance, pas toujours à raison d’ailleurs, mais sans aucun intérêt pédagogique, à part sur la suffisance bien sûr.

  • Perret // 04.06.2020 à 09h08

    Le pr Drosten a excellemment conseillé Angela Merckel au début de l’épidémie : ne pas confiner sauf exception, laisser les labos tester, laisser les médecins soigner, laisser les entreprises acheter masques et autres dispositifs médicaux. Résultat : une mortalité 3,5 fois plus faible qu’en France.
    En ce qui concerne son article sur la contagiosité des enfants, il est contesté, ce qui est la règle du jeu. Laissons les médecins et les scientifiques en débattre. Le débat va se situer sur ce point entre le pr Raoult et lui et l’échantillon de Raoult est le plus important au monde, donc, probablement plus fiable. Il semble que Rosten soit tout à fait ouvert au débat.

    • moshedayan // 04.06.2020 à 16h45

      Perret vous situez bien les choses.
      A ce qui lisent ce blog, je voudrais dire que la chaîne DW allemande en russe est une des rares chaînes à avoir fait mention d’un meeting Anti-Confinement – Anti-Auto isolation à Vladikavkaz – Ossétie du Nord Russie, parce que nombre de gens dans des activités de services et intermédiaires voient leurs revenus disparaître. « un des initiateurs a appelé sur les réseaux sociaux à abattre le pouvoir actuel ossète et à rétablir le pouvoir soviétique » Bien sûr le discours est, selon moi, artificiel… Mais
      Moscou a pris très au sérieux cet avertissement et accèlére la fin de la « karantin ». Certains en Russie ont aussi le sentiment, qu’encore une fois, « ils se sont faits avoir… par les discours de l’OMS…et de l’Occident… incohérents ou alarmistes… » En clair, il y a bien une lutte en Russie entre les patriotes et la 5e colonne (les ploutocrates étant divisés entre ces 2 courants…)
      Il y a bien des avertissements donc à ceux qui ont soutenu le confinement – enfermement sévère… Faut savoir ..;

  • lla // 09.06.2020 à 09h47

    A l’évidence, ceux qui profitent de tout pour faire du pognon sur le dos de la population générale, ne sont pas contents et manipulent et désinforment pour semer le chaos à leur profit.
    Quant à ceux des journaux manipulateurs et menteurs, qui se sont tus devant les mensonges sur les armes de destruction massives, qui ont laissé détruire des pays, relayé les mensonges de gouvernements variés, laissé poursuivre des gens comme Julian Assange, se complaisent dans le futile comme le sensationnel sans laisser de place au bon sens, l’honnêteté ou la réalité de vies pacifiques, cachent la réalité des choses et se laissent corrompre… ils s’auto-détruisent et ne méritent pas la moindre considération.

  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications