Les Crises Les Crises
12.septembre.201712.9.2017 // Les Crises

Commentaires de la série “Tours jumelles du WTC”

Merci 0
J'envoie
  • Comme indiqué, vous pouvez commenter ici la série sur les tours jumelles.

Merci d’attendre cependant que les sujets soient traités sur le blog (par exemple “les incendies” ou “l’écroulement”…) avant d’en discuter. Sans quoi, nous supprimerons ces commentaires prématurés.

Enfin, vu la masse de commentaires, nous vous proposerons à la fin de la série un billet dédié, où vous pourrez poser des questions ; nous répondrons ensuite aux plus intéressantes dans un dernier billet.

Edit : la série traitant du fond est terminée , merci à tous ?

Commentaire recommandé

Red@rt // 12.09.2017 à 16h31

Bonjour Olivier, bonjour à tous,

Je me suis toujours interrogé sur 911. Autant dire que je me suis over-documenté, pas toujours de la meilleure manière et ce, malgré ma bonne volonté.

J’ai visionné et lu l’ensemble des reportages visant à démonter les théories alternatives et il me semble que le niveau pitoyable des médias ayant effectué cette démarche a fortement contribué à renforcer la crédibilité des thèses “non officielles”:
– Les arguments avancés par les défenseurs de la “thèse officielle” étaient souvent peu ou mal étayés.
– La majeure partie des arguments avancés par les alternatifs n’ont jamais été abordés.
– La principale méthode des médias consistait à décrédibiliser les alternatifs à la manière de Décodex.
– La suite logique Doute = Consipirationisme = Révisionnisme = Antisémitisme m’a définitivement exaspéré, ancrant ma défiance des médias dominants.

Au delà du drame et de l’aspect géopolitique, l’affaire 911 aura eu pour principal effet de mettre en évidence les méthodes des médias occidentaux.

A ma connaissance, aucun média n’a entrepris SÉRIEUSEMENT le travail que vous engagez. 16 ans après, cette question majeure reste entière.

Cher Olivier, je tiens à saluer l’habituel sérieux qui caractérise votre travail. Votre démarche s’annonce salutaire. Puisse t’elle me convaincre!

Bien à vous

1 057 réactions et commentaires - Page 4

  • Yann Leloup // 18.09.2017 à 12h41

    Ce qui est de fascinant, c’est qu’avec la rationalité, on arrive à des résultats opposés. D’un côté et de l’autre, la sérénité n’est pas là pour discuter posément (y compris dans les commentaires d’Olivier Berruyer sidérant d’aplomb). Qu’un tel gouvernement puisse conspirer n’a rien d’étonnant surtout pour entrer en guerre après. Il ne faut pas confondre la conspiration classique (les tragédies de Shakespeare en sont remplies, surtout ici de la part de la CIA et des services secrets voire l’opération Northwoods) d’une conspiration de type paranormale (tout est de la conspiration et toujours les mêmes). L’étonnant est la suite de “hasards” : violation du ciel aérien sans intervention, attentat contre une façade du Pentagone et non en plein centre, pilotes inexpérimentés, 3 tours qui s’écroulent assez mystérieusement dont une jamais touchée et pas une tour anodine etc. On ne le saura pas la vérité. En revanche, le seul intérêt est d’être sceptique envers les versions officielles de la part des gouvernements sans verser dans le délire.

      +16

    Alerter
  • Yves Grolet // 18.09.2017 à 13h28

    Je viens de commencer à lire votre nouvel article: “Les fadaises 1 (chute libre, démolition contrôlée)”
    Je retente l’aventure d’essayer de critiquer ce que vous dites, on verra.

    Premier point important, vous dites : “Beaucoup de truthers ont d’ailleurs un mantra, répété sans cesse : “LA VITESSE DE LA CHUTE LIBRE” des tours, comme si on lâchait une pomme du haut d’une des deux tours. ”

    A part quelques rigolos, la majorité parle de vitesse proche de la chute libre pour le WTC7, et vous, vous “débunquez” avec le WTC 1 & 2.

    Ce que reproche les “truthers” sérieux à la théorie officiel sur les WTC 1 & 2, c’est
    * l’effondrement rapide et symétrique sur le chemin de la plus haute résistance.
    * le bilan énergétique de la version officiel (gravité, moments de forces et feux) qui n’est pas crédible pour justifier la destruction totale des tours.

      +20

    Alerter
    • Yves Grolet // 18.09.2017 à 13h32

      Je parle du début de l’article, je n’ai pas lu le reste encore, c’est long…

        +4

      Alerter
    • David R // 18.09.2017 à 14h26

      Ah ben quand même, il y a quelqu’un pour faire cette remarque nécessaire, merci. D’ailleurs 70 % de la vitesse de la chute libre c’est combien de fois plus rapide que la vitesse de chute dans de l’eau (ou de l’huile) ? On est prié de croire que l’eau ou l’huile freine plus une chute qu’une structure métallique !!

        +14

      Alerter
      • Jean-Claude Ract // 18.09.2017 à 23h02

        Ben oui vous vous gourrez… un peu. Vous ne tenez compte que de la poussée d’Archimède. Mais ce qui ralentit surtout la chute c’est la “résistance de l’eau”, comme on dit “résistance de l’air”.

          +3

        Alerter
        • Jérôme // 19.09.2017 à 10h26

          Merci ! Je ne suis pas du tout convaincu par la “série” mais ce fil de commentaires n’en est pas moins enrichissant 🙂

            +1

          Alerter
          • Okkoh // 19.09.2017 à 11h10

            A l’ENSAM les forces de frottements et la viscosité des fluides restent des secrets bien gardés 😀

            Plus sérieusement, au lieu de dire que ce n’est pas normal que le bâtiment s’écroule plus vite sur lui-même que s’il chutait dans l’eau, faites nous déjà un calcul d’une masse similaire qui coule dans l’eau, comparez la à la vitesse de chute estimée, et concluez. Parce que là vous dénoncez mais vous ne faites même pas ce calcul pour prouver ce que vous dites comment voulez-vous que ces discussions soient autre chose que “de comptoir”… Prenez un Cx de 1, on va peut-être pas chipoter 😉

              +0

            Alerter
    • bourdeaux // 18.09.2017 à 15h04

      ” l’effondrement rapide et symétrique ” : Il se trouve qu’en effet, un effondrement est toujours rapide, désolé, c’est la conclusion empirique par excellence qu’on peut tirer des effondrements.
      Pour la symétrie, vraiment, ayez la bonté de REGARDER (même sans rien lire) le billet “effondrements”, et laissez la symétrie tranquille.

        +5

      Alerter
      • Yves Grolet // 18.09.2017 à 15h28

        Vous dites : “Il se trouve qu’en effet, un effondrement est toujours rapide, désolé”,
        pas avec un noyau de colones en acier seulement ramolli sur une courte distance.

        Vous dites : “et laissez la symétrie tranquille.”, bin non tout justement ! Vous oubliez le chemin de la plus haute résistance (le noyau de colones en acier seulement ramolli sur une courte distance.)

          +19

        Alerter
  • Yves Grolet // 18.09.2017 à 14h41

    Pour le vérinage qui prouverait la possibilité d’un effondrement uniquement lié à la gravitation et au moment de force des étages supérieurs percutant les étages inférieurs: ca ne me semble pas applicable à des buildings avec une structure centrale en acier.
    Le pancake fonctionne pour les planchers, mais pas pour les colonnes centrales en acier. En effet, comme la partie supérieur est détruite en même temps que la partie inférieur (3ème loi de Newton), après un certain temps, ce ne sont plus que des gravas qui pèsent sur la partie basse, et pas un ensemble homogène. Les gravas exercent sur les poutres centrales en acier un pression marginale car la surface des poutres centrales en acier, les exposant à cette pression, est très faible (juste le profile des poutres en question). Par contre, les planchers, eux, on une énorme surface d’exposition au moment de force des gravas en chute et cèdent en cascade.
    Tout ca pour dire, qu’après l’effondrement, on aurait du voir apparaître toutes les poutres en acier de la structure centrale sur quasi toutes la hauteur des WTC en dessous du point d’impact.

    Extrait d’un article sur le vérinage:
    Certes, l’inventeur du procédé reconnaît lui-même ses limites : « Le vérinage s’applique surtout aux immeubles carrés ou rectangulaires, dans des hauteurs comprises entre R + 6 et R + 18, un marché que nous estimons à environ 9 500 logements par an », annonce Dominique Ferrari.

      +15

    Alerter
    • Okkoh // 18.09.2017 à 16h12

      Sauf si les poutres sont déstabilisées et qu’il y a un basculement initial. De fait, un décalage se crée dès le départ, ce qui fait que l’amas du dessus n’exerce pas uniquement une force verticale sur les poutres en dessous. Parfois, ça a du être même directement sur le plancher qui a “tiré” le noyau et la carapace et a ainsi déstabilisé les poutres. Les liaisons entre poteaux ont probablement rompu après avoir légèrement déstabilisé ceux en dessous d’eux. Enfin, l’effondrement ne semble pas être symétrique, pour la tour sud on voit bien qu’il y a un côté légèrement plus en avance que l’autre, sans pour autant que l’un rattrape l’autre, ce qui va forcément créer ce décalage pour tout le squelette du building.

        +5

      Alerter
      • Yves Grolet // 18.09.2017 à 17h01

        Oui (en partie), d’où l’impossibilité de la chute symétrique sur le chemin de la plus haute résistance.

          +13

        Alerter
  • HANSEN // 18.09.2017 à 15h02

    Je me baserais sur l’aspect statistique de ces événements.

    Combien existe il de % chance pour que 2 immeubles semblables , touchés par des avions semblables suivant des angles différents , puissent s’écrouler de manière identique à quelques minutes d’intervalle .
    N’étant pas expert en probabilité , néanmoins je doute que 2 événements de ce genre auraient des finalités dramatiques si identiques.

      +11

    Alerter
    • Yves Grolet // 18.09.2017 à 15h24

      Que voulez-vous dire ?
      …………………………………………………………

        +0

      Alerter
  • henry-couannier frederic // 18.09.2017 à 15h53

    Il n’y a pas de science sans confrontation entre les plus compétents avocats des thèses adverses. ce long dossier monologue est l’antithèse de la démarche scientifique. Il ne se concentre que sur les arguments conspirationnistes les plus ridicules, que j’ai moi même dénoncés pendant des années, et ignore des arguments beaucoup plus serieux qui mettent en evidence une destruction planifiée effectivement sans explosifs dans la première phase. Il n’y a pas beaucoup de physiciens francais pour soutenir la thèse de la destruction planifiée des tours. je suis un de ceux là. Oserez vous accepter une confrontation digne de ce nom sur le sujet ? vous le devriez puisque vous etes si surs de vous.

      +27

    Alerter
    • Lusituationniste // 18.09.2017 à 16h45

      L’invitation est lancée et elle devrait être honorée.
      Ou ? Sur quelle radio ?

      Merci à OB d’y répondre.

        +8

      Alerter
      • Yves Grolet // 18.09.2017 à 16h50

        Oui, un beau débat en live vidéo, serein, contradictoire mais respectueux.

        PLEASE….

          +12

        Alerter
        • henry-couannier frederic // 18.09.2017 à 17h28

          Non pas debat oral = combat de coq mais débat écrit comme ici mais entre deux personnes seulement ! et encadré (pour limiter la longueur des messages, faire respecter la courtoisie , etc…)

            +13

          Alerter
          • Lusituationniste // 18.09.2017 à 18h29

            Pourquoi pas les deux mon capitaine ? D’ailleurs les informations et analyses qu’on trouve sur votre site et celles de Berruyer forment un beau début.

            Henry-Couannier propose aussi un scénario à l’effondrement des tours.

            Puisque des scénarii sont demandés !

              +10

            Alerter
    • bourdeaux // 18.09.2017 à 17h52

      Je ne vois vraiment pas en quoi votre titre de physicien vous confère une compétence particulière pour faire prévaloir un point de vue sur cette question.

        +2

      Alerter
      • Lusituationniste // 18.09.2017 à 18h30

        Si quand même, supérieure à la mienne en tout cas ! Et peut-être même à celle d’un économiste !

          +15

        Alerter
        • bourdeaux // 18.09.2017 à 18h41

          Désolé, mais non. Ce monsieur est sans doute brillant pour élaborer des calculs, mais il n’est pas un praticien de la construction ni un expert en accidents. Ce genre de personnage a plutôt tendance à prétendre s’accaparer un sujet par usurpation , plus que par compétence, au seul motif d’un titre sans rapport direct avec ledit sujet.

            +1

          Alerter
          • henry-couannier frederic // 18.09.2017 à 19h06

            La destruction des tours c’est essentiellement de la physique. De la physique générale à l’expertise dans un domaine de physique particulier, ce n’est qu’une affaire de travail. Je ne connais pas beaucoup d’ingénieurs ou physiciens francais qui ont épluché les rapports du Nist comme je l’ai fait. J’ai un site ou je detaille mes résultats. C’est un travail important , réalisé sur plusieurs années et impubliable pour des raisons evidentes : mes conclusions ne soutiennent pas la version officielle. Bref s’il faut débattre pour mettre à l’épreuve la VO et s’il faut une seule personne (necessairement sinon des trolls peuvent polluer le débat et le tuer) de chaque bord, je suis curieux de savoir à qui d’autre vous pensez pour tenir le role.

              +17

            Alerter
            • bourdeaux // 18.09.2017 à 21h01

              Vous pouvez bien tenir le rôle…En revanche, vous prévaloir du titre de physicien pour le faire tient de l’escroquerie pure et simple, car je ne vois vraiment pas le rapport entre vos travaux et le sujet que vous prétendez embrasser ici. J’ajoute que je trouve assez burlesque le motif invoqué à la non-publication de vos calculs relatifs au 11sept; l’hypothèse selon laquelle aucune revue ne les a jugés valables ne vous effleure visiblement pas.

                +4

              Alerter
            • Les-crises // 19.09.2017 à 12h17

              Je vous laisse publier un papier sur le sujet dans une revue scientifique à comité de lecture, et on en reparle…

                +2

              Alerter
          • Catalina // 19.09.2017 à 06h49

            vous pouvez aller sur son site. ;O)
            Pour voir ses travaux, ses calculs, etc…..

              +1

            Alerter
          • Okkoh // 19.09.2017 à 09h28

            Une tribune ? Une foultitude de sites de raisonnements alternatifs existent pour corriger la théorie officielle. Il existe même des sites qui reprennent point par point les raisonnements alternatifs pour en corriger les erreurs. Si cela ne suffit pas, rien ne vous empêche de faire votre site pour corriger les corrections de la correction des erreurs du NIST !

              +2

            Alerter
          • Lusituationniste // 19.09.2017 à 11h21

            OK. Et un économiste ?
            Mais il a pu être aidé. On verra à la fin.

              +5

            Alerter
            • Les-crises // 19.09.2017 à 12h50

              C est un travail de journaliste que j ai fait Monsieur, en vous présentant les conclusions des scientifiques. Qui ont bossé dessus.

                +2

              Alerter
            • Yann Leloup // 19.09.2017 à 18h32

              L’important en définitive n’est pas qui a tort ou a raison, ni d’accentuer sur les responsables. Un gouvernement en est capable et des terroristes aussi. La preuve. Bataille d’experts. L’important est d’ordre symbolique dans la conquête du monde et de formater les esprits dans cet ordre, ce que Baudrillard appelait le World processing..

                +2

              Alerter
  • Yves Grolet // 18.09.2017 à 16h00

    Bravo pour l’utilisation de votre vrais nom.

      +10

    Alerter
  • Pinouille // 18.09.2017 à 16h22

    J’imagine la joie mêlée de surprise des membres et dirigeants d’Al Qaida quand ils ont vu les avions s’écraser sur les tours du WTC: le plan s’est déroulé comme prévu.
    J’imagine leur stupéfaction et leur liesse quand ils ont vu 1, puis 2, puis 3 tours s’effondrer successivement (Je suppose que ces effondrements n’étaient pas prémédités: a-t-on des informations sur ce point?).
    Et enfin, les théories diverses et variées sur l’origine de ces évènements, qui divisent l’occident depuis plus de 15 ans, et fragilisent l’autorité institutionnelle de par son incapacité à fédérer autour d’un discours officiel. Elles viennent couronner le succès total d’Al Qaida dans cette opération.

    Les sondages sont éloquents:
    http://www.slate.fr/story/43503/complot-11-septembre
    http://www.lejdd.fr/International/USA/11-septembre-les-theories-du-complot-ont-la-vie-dure-808750
    Il serait intéressant d’analyser les fondements de ce désaveu de la thèse officielle.

      +4

    Alerter
    • SCC // 18.09.2017 à 22h46

      Si les théories du complot du 9/11, deviennent la pensée dominante, je comprends très bien le billet d’Olivier 🙂

        +4

      Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h11

      À priori ils l espéraient sans en être sûrs.

        +2

      Alerter
  • scc // 18.09.2017 à 17h27

    @Lusituationniste
    Concernant Peter Michael Ketcham, il ne faisait effectivement pas partie de l’équipe de nettoyage du NIST (mon exemple était pour forcer le trait) mais les compétences qu’il avait (et qu’il a d’ailleurs toujours) n’ont rien à voir avec de l’ingénierie ni de la physique. A la base il est matématicien. C’est certainement une compétence pointue, mais cela ne permet pas de comprendre les phénomènes physiques complexes dont il est question dans le rapport. C’est ce qu’on appelle “false authority”. Il n’est tout simplement pas compétent pour être considéré comme pertinent dans la réfutation du rapport.
    On peut être bardé de diplômes scientifiques, cela n’est pas suffisant.

      +4

    Alerter
    • Lusituationniste // 18.09.2017 à 18h54

      @scc
      Effectivement tout dépend de quels diplômes “scientifiques”.
      En tout cas, un ex-mathématicien (mathematiques appliquées) du Nist est sûrement plus qualifié que d’autres pour critiquer un rapport de l’entreprise où il a travaillé !

      Un physicien est donc compétent pour discuter des aspects techniques, mais quel type de physicien ?
      Henry-Couannier par ex. ? Voir son site.

      Pour notre mathématicien : https://www.youtube.com/watch?v=u0Jty8W-qIw

        +12

      Alerter
  • Murat Bruno // 18.09.2017 à 17h53

    Dans le billet 5 vous affirmez :
    « Notez l’éjection de débris sous la coulée, montrant les lourds effets internes »
    Ce qui place l’effondrement interne bien plus bas que les débris tombants, sans compter les autres éjections observées bien plus bas :
    https://youtu.be/iPAAjLXPzBM?t=1h13m37s

    De plus une ejection a été observée avant l’effondrement :
    https://youtu.be/9I_NXk-Iqjk?t=58s

      +4

    Alerter
  • Yann Leloup // 18.09.2017 à 18h06

    Ce qui semble à priori étonnant d’une façon intuitive, c’est l’écroulement des deux tours dans une verticalité et rapidité étonnante. Suivi d’une troisième de la même manière et non touchée, et au final que tout objet ait été pulvérisé, réduit en miettes au lieu qu’on en ait retrouvé des bouts significatifs.

      +6

    Alerter
    • David R // 18.09.2017 à 18h47

      Ce qui me passionne c’est le phénomène psychologique autour de cette histoire. Mais évidemment qu’il est impossible que les tours s’écroulent aussi rapidement et symétriquement !! Comment les gens peuvent-ils s’assoir sur leur bon sens à ce point ? L’homme de la rue croie volontier l’histoire (vraie) de ce parachutiste sauvé par les sapins alors que son parachute ne s’est pas ouvert mais ne s’interroge pas en voyant chuter des tours à 70% de la vitesse de la chute libre. La résilience salvatrice des branches de sapin est comprise par le commun, la résilience des poutres du WTC est, elle, magistralement oublié !! C’est une erreur de raisonnement monstrueuse selon laquelle la rupture d’une poutre ne serait pas consommatrice d’énergie. Plus c’est gros plus ça passe ! Car effectivement beaucoup de gens n’ont pas l’intuition de la dispersion d’énergie par rupture d’un solide. Coup magistrale des cerveaux de cette affaire !

        +14

      Alerter
      • Yann Leloup // 18.09.2017 à 19h13

        Les présupposés idéologiques sont nombreux des deux côtés : fantasme systématique d’un Grand Mal opérant dans l’ombre et de l’autre, délire et crainte de remettre en cause une imagerie sociale et un mode politique. Le nombre de gens qui vous rejette simplement en restant sceptique comme si vous aviez la peste. Fait étonnant : au lieu de battre en brèche votre intuition par la rationalité, c’est le bannissement tout en se targuant de l’analyse rationnelle. On se croirait dans 2001 l’odyssée de l’espace quand Hal veut éliminer quiconque pour garder l’emprise sur le vaisseau et la mission.

          +2

        Alerter
  • Murat Bruno // 18.09.2017 à 18h23

    Concernant la chute libre il faut savoir que tout est partit du NIST : c’est eux qui en premier ont affirmé que le bâtiment est tombé quasiment en chute libre.
    L’université de tsubaka a également simulé l’effondrement
    http://www.us-jpri.org/pdf/en/tsukuba_20150930.pdf
    en conclusion on peut lire
    “However, the collapse speed in the analyses never
    reached a value as high as that of the free fall observed in the WTC collapse when the splices
    between column sections had at least some tensile strength remaining”

    Un bâtiment mal démolit s’effondre à une vitesse inférieur à la chute libre (environ 8s alors qu’il est 8 fois plus petit que les tours du wtc ) :
    https://youtu.be/2T7jjC7DYbQ?t=18s
    https://www.emporis.com/buildings/159771/philips-gebouw-vh-eindhoven-netherlands
    En comparaison je trouve que les tours du wtc se sont effondré très vite.

      +11

    Alerter
  • Murat Bruno // 18.09.2017 à 18h44

    Vous affirmez :
    « Soulignons aussi que la simple présence à un endroit aussi éloigné de la tour du tas de débris précédent – ou d’autres – est contradictoire avec une démolition contrôlée (les débris ne débordent pas beaucoup en général…) »

    Pour une démolition contrôlée ou les ingénieurs sont soucieux de faire replier le bâtiment sur lui même oui, mais ici les ingénieurs n’ont pas spécialement cet objectif.
    Par contre comment expliquer que la trajectoire des colonnes de plusieurs tonnes aient eu une courbe parabolique et que certaines se sont retrouvé encastré dans le WFC3 ? C’est vachement loin je trouve.
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/09/world-trade-center-703.jpg (en haut à droite)
    https://www.fema.gov/media-library-data/20130726-1512-20490-1698/403_ch1.pdf (page 9)
    https://www.fema.gov/media-library-data/20130726-1512-20490-9697/403_ch7.pdf (page 5)

      +11

    Alerter
  • cyrion // 18.09.2017 à 18h58

    Je reviens sur le billet n°6 concernant la chute d’un débris et de la tour.
    Pour évaluer la distance parcourue entre les deux photos par le débris, vous prenez le bas du débris comme référence.
    Vous en déduisez la distance parcourue. Pour la tour vous prenez une référence pour le haut de la tour.qui se situe dans un nuage de poussière et de débris que personnellement je ne distingue pas. Mais peut être que la référence est le haut de la colonne de poussière et de débris.
    Sur la deuxième photo, je ne vois toujours pas le haut de la tour mais le haut de la colonne de poussière et de débris.
    Pourquoi ne pas avoir pris aussi le haut de la colonne de poussière comme référence pour le bloc de débris ? Il faut comparer ce qui est comparable. Dans ces conditions, on s’aperçoit que dans les deux cas cela s’est déplacé de la même manière.

      +3

    Alerter
  • tchoo // 18.09.2017 à 19h56

    Merci Olivier pour ce travail titanesque. J’avais de sérieux doutes sur la version que l’ on nous a servi jusque-là. Mais pas plus convaincu par les autres théories
    Au fur et à mesure que je progresse dans la lecture de ce dosier j’y vois un peu plus clair et comme je vous croit honnête je vous fait confiance
    Merci encore

      +5

    Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h20

      Merci beaucoup…

        +0

      Alerter
  • Murat Bruno // 18.09.2017 à 20h35

    J’ai trouvé la source de la vidéo ou l’on entend les explosions mais alors le téléchargement sur le site officiel du NIST :
    http://wtcdata.nist.gov/gallery2/v/Collected+Materials/Organized+Photos+and+Video+Clips/VideoClips/Jim+Huibregtse/Jim+Huibregtse+clip_15B.avi.html

      +1

    Alerter
  • Xavier Samy // 18.09.2017 à 21h21

    Si j’ai bien compris, une tour type WTC est constituée d’une colonne centrale porteuse en maillage de poutrelles d’acier hyper-résistant dans le sens vertical afin de pourvoir soutenir les successions de planchers en bétons posés en suspension entre cette colonne et la ceinture externe, elle aussi en acier. Les planchers font un peu figure d’assiettes (carrées) de béton enfilées autour de la colonne centrale de soutien.

    Le crash des avions à détruit partiellement la structure de soutien centrale au niveau de la zone d’impact. L’incendie résultant a fragilisé encore plus cette structure de part et autre de la zone d’impact. Les planchers se sont affaissé au niveau de la zone d’impact entraînant un effondrement en cascade des planchers inférieurs, augmenté du poids du bloc de la partie de l’immeuble située au dessus de la zone initiale de rupture.

    Si je peux facilement comprendre l’effondrement en cascade des étages, j’ai par contre du mal a intégrer l’idée que la colonne centrale qui n’a été que partiellement endommagée au niveau de la zone d’impact, puisse avoir été ensuite fragilisée de manière homogène sur l’intégralité de sa hauteur au point de se disloquer simultanément à l’effondrement des planchers sur l”effet de la seule gravité, alors que cette colonne est alors débarrassée du poids qu’elle soutenait auparavant et qu’elle aurait du rester en grande partie intacte.

      +16

    Alerter
    • SCC // 18.09.2017 à 23h00

      Quand une poutre prévue pour être chargée dans son axe voit la charge passer de la compression à la compression + flexion tout en perdant de ses caractéristiques mécaniques, elle flambe. Et d’autant plus vite quand celles d’à côté cessent de reprendre leur part de charge.

        +4

      Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h23

      Comme je l ai dit, elle ne pouvait résister à des pression horizontales (traction des planchers en écroulement) à fortiori avec des soudures de pauvre qualité ..

        +0

      Alerter
  • henry-couannier frederic // 18.09.2017 à 21h59

    Je ne pretendrai pas être plus crédible que 200 ingenieurs (du Nist) parmi les meilleurs au monde dans leur domaine, ayant bénéficié de trois ans, d’un budget de 16 millions de dollars, des meilleurs outils de simulation et ayant abouti à un rapport de 10000 pages. Ma ligne d’argumentation consiste juste à pointer du doigt les resultats réellement obtenus par le Nist qui sont clairement expliqués dans le rapport : jamais ils n’ont reussi à obtenir la force de tirage sur les colonnes externes! ils expliquent qu’il leur faudrait des simul beaucoup plus complètes pour cela : c’est donc au final une etude non conclusive! Un pari plus qu’une demonstration … plus aucune trace de cela dans la conclusion (plus politiquement correcte que scientifique) du rapport, évidemment!
    par ailleurs ils n’ont même pas étudié les effondrement au delà de l’initiation!

      +31

    Alerter
    • Jérôme // 18.09.2017 à 22h27

      Je renchéris car je ne suis pas certain qu’Olivier B. est bien réalisé cela :

      Les auteurs du rapport du NIST ne présentent aucune explication du processus d’effondrement progressif total après l’initiation. Ils se contentent d’indiquer dans une note de deux lignes : “L’effondrement était inévitable”.

      Ainsi Olivier B. s’en référe à l’expertise des “centaines d’ingénieurs du NIST” mais semble ne pas savoir que les explications que lui nous expose dans cette série ne sont absolument pas celles de ces fameux ingénieurs…

        +25

      Alerter
      • Yves Grolet // 18.09.2017 à 22h30

        Exactement ! Et toutes ces théories sur le feux qui aurait ceci cela par rapport à d’autres buildings bla bla bla… que c’est même pas vrais … bla bla bla… ne sont que pure spéculations sans intérêt !
        Ca reste de la discussion de comptoir.

        Montrez moi une simulation numérique crédible qui va jusqu’à l’effondrement total, puis on en reparle.

          +23

        Alerter
        • Jérôme // 18.09.2017 à 22h51

          :-)… Et lui qui a écrit quelque part dans ce fil que les propos de membres d’AE911 lui évoquaient le Café du Commerce…
          De tout façon, vue l’énergie (psychique) qu’il a investi dans sa “série”, j’imagine mal une quelconque remise en question. J’entrevois déjà sa réponse, avec son aplomb habituel teinté de condescendance.
          Bah !… les croyances ne se désossent pas comme ça, pas plus que les structures d’acier…

            +22

          Alerter
        • kasper // 19.09.2017 à 05h56

          Ouais ! Et tant qu’on y est, montrez nous aussi le VRAI certificat de naissance d’Obama ! Le dernier etait forcement faux, puisqu’il ne va pas dans mon sens. ^^

          Sinon quand j’entend parler d’une demonstration a base de calculs energetiques, 90 fois sur 100 ca sent l’embrouille. Ici vous aditionnez des le depart des choux et des carottes en cumulant l’energie cynetique des avions, la chaleur de l’incendie, la chute des etages superieurs… Ca s’exprime en joules, tout pareil, mais ca n’a pas forcement de sens de tout additionner comme ca. C’est un peu comme si je secouais une bouteille d’eau dans l’espoir de me faire une bouillotte…

          Etes vous sur que votre modelisation soit pertinente ?

          Est ce que vous n’auriez pas grossierement surevalue l’energie necessaire ?

          Selon vous la difference en energie necessaire a ete comblee par quel moyen ? combien d’equivalent tonnes de TNT ?

          Comment ce TNT a t’il ete achemine et installe sur place sans que personne se rende compte ?

          Moi je suis comme les truthers, je ne fais que poser des questions ^^

            +7

          Alerter
          • François Marquet // 19.09.2017 à 11h43

            Le NIST démontre qu’il suffisait que l’incendie affaiblisse (900°C enlève 90% de résistance à l’acier) 1 ou 2 étages pour que la ruine des tours soit complète.
            Ce qui implique que par démolition contrôlée il aurait suffi d’agir de même: affaiblir 1 ou 2 étages. Ca ne prouve rien mais rend la chose possible, l’argument consistant à dire qu’il aurait fallu à des démolisseurs miner entièrement les tours et que ça n’aurait pu se faire discrètement ne tient plus.
            D’autre part, le NIST, bien que possédant en ses rangs d’éminents spécialistes des matériaux thermitiques avancés, n’a pas recherché ces matériaux sur l’acier des tours, malgré des corrosions suspectes sur certaines extrémités de poutres, visibles en cherchant “swiss cheese steel WTC” puis images sur votre moteur de recherche préféré. Ca alimente légitimement les spéculations.

              +2

            Alerter
            • Les-crises // 19.09.2017 à 12h55

              Bon résumé au début.

              Comme les étages qui se sont écroulés étaient ceux frappés par les avions, la conclusion était assez évidente pour un scientifique.

              On ne a pas cherché si les victimes du Bataclan ne seraient pas mortes du typhus…

                +2

              Alerter
            • kasper // 19.09.2017 à 13h56

              Bonne objection. Sauf que dans l’hypothèse ou seulement quelques étages auraient été plastiqués, pour obtenir l’illusion que tout l’immeuble s’écroule a partir des étages touchés par l’avion, il aurait fallu plastiquer exactement ces étages la, et demander aux pirates de l’air de les viser très précisément. C’est quand même pas super crédible. Chaque pilote avait son petit post it dans le cockpit pour bien se souvenir quel étage il devait viser ?

              Sans compter qu’il fallait se procurer des explosifs qui explosent sur commande, mais pas quand ils sont soumis a un incendie au kérosène…

              Bref, rajouter des hypothèses ad hoc a chaque objection, ça ne fait que couler la thèse de la démolition contrôlée, pas l’étayer.

                +6

              Alerter
            • robin // 19.09.2017 à 13h58

              “Le NIST démontre qu’il suffisait que l’incendie affaiblisse (900°C enlève 90% de résistance à l’acier) 1 ou 2 étages pour que la ruine des tours soit complète.”

              Il suffit….ben voyons….et vous savez combien de temps il faut chauffer toute la ferraille des étages concernés pour arriver à ça ? et vos 900° (déjà 500° avec les matériaux présent c’est déjà beau) vous les obtenez comment ? et tous les étages inférieurs bien moins chauds ils comptent pour du beurre ? et le noyau central itou ? etc. etc.

              et de toute façon le NIST n’a rien expliqué au delà de l’initiation de l’effondrement

                +7

              Alerter
            • Okkoh // 19.09.2017 à 15h22

              robin, vous affirmez que 500°C dans l’incendie c’est beaucoup. D’où tenez vous cette info ?

              Vous semblez aussi penser que les étages inférieurs auraient dû tenir. Voici une compilation de vidéos de l’effondrement de l’une des tours. J’espère que cette vidéo est fiable, je ne peux le garantir, mais au moins elle ne contient rien d’autre que des vidéos de l’effondrement. Minute 0:55 environ. Une telle inertie ne peut donc rien déstabiliser ? Qu’il est possible que tout reste en place ?
              https://www.youtube.com/watch?v=qhyu-fZ2nRA

                +2

              Alerter
        • bourdeaux // 19.09.2017 à 09h43

          Au sujet de vos “autres buildings”, vous êtes gentil mais on ne va pas ruiner son clavier à vous répéter 100 fois qu’il ne sont pas faits pareil. Au bout d’un moment, quand on vous répète que :
          1 : l’acier est le mode de construction qui réagit le plus mal au feu
          2 : vos “autres buildings” étaient en partie en béton (les parties en acier ont subi le même sort que les tours WTC)
          si vous restez sourd, vous restez sourd…

            +2

          Alerter
          • Yves Grolet // 19.09.2017 à 10h09

            Ce que je dis, c’est que vous faites de la spéculation sans fondement réel. Des analogies douteuses, des conclusions hasardeuses. Montrez-nous de la vrai science !

              +16

            Alerter
            • Les-crises // 19.09.2017 à 12h46

              Oui comme avec Steven Jones. ???

                +2

              Alerter
          • françois marquet // 19.09.2017 à 11h46

            Le NIST démontre qu’il suffisait que l’incendie affaiblisse (900°C enlève 90% de résistance à l’acier) 1 ou 2 étages pour que la ruine des tours soit complète.
            Ce qui implique que par démolition contrôlée il aurait suffi d’agir de même: affaiblir 1 ou 2 étages. Ca ne prouve rien mais rend la chose possible, l’argument consistant à dire qu’il aurait fallu à des démolisseurs miner entièrement les tours et que ça n’aurait pu se faire discrètement ne tient plus.
            D’autre part, le NIST, bien que possédant en ses rangs d’éminents spécialistes des matériaux thermitiques avancés, n’a pas recherché ces matériaux sur l’acier des tours, malgré des corrosions suspectes sur certaines extrémités de poutres, visibles en cherchant “swiss cheese steel WTC” puis images sur votre moteur de recherche préféré. Ca alimente les spéculations.

              +3

            Alerter
          • Les-crises // 19.09.2017 à 12h44

            Merci ?

              +0

            Alerter
      • Okkoh // 19.09.2017 à 09h58

        Cela montre-t-il que l’effondrement était évitable ?

          +2

        Alerter
        • philouie // 19.09.2017 à 10h34

          Il n’y a pas eu effondrement mais pulvérisation : éjection des matières à l’horizontal, réduction des bétons et autres objets à l’état de poussière.

            +10

          Alerter
          • Okkoh // 19.09.2017 à 11h41

            Je vous rejoins sur le fait qu’il y a eu énormément de poussière pour un bâtiment était entièrement en métal. Mais bon, faut quand même pas oublier que ses dalles étaient constituées de tôle ondulée recouvertes d’un béton léger de 15-20 cm intégrant un simple treilli métallique. Tous les murs étaient en placo (sauf les externes, bien évidemment), même dans le cœur métallique. Les murs des ascenseurs ? C’était du placo ! Les plafonds étaient constitués de plaques suspendues, probablement plâtre ou polysyrène. Du coup, les matériaux pour faire de la poussière, c’est franchement pas ce qui manquait. Et rien d’assez solide que l’on puisse retrouver en bas hormis je crois les escaliers en béton armé (pas les murs, juste les marches).

              +3

            Alerter
            • Okkoh // 19.09.2017 à 12h21

              Ah oui et aussi, quand deux étages se rapprochent rapidement, l’air contenu entre eux est expulsé, ce qui peut expliquer très simplement les expulsions horizontales.

                +6

              Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h27

      “par ailleurs ils n’ont même pas étudié les effondrement au delà de l’initiation”

      Ils ont expliqué le mécanisme mais pas le détail.

      Parce que c est scientifiquement impossible, ça relève du chaos.

      C est comme expliquer le devenir des boules du loto passé une seconde, connaissant la position initiale des boules.

      Mais si vous vous sentez, faites le…

        +4

      Alerter
      • Yves Grolet // 19.09.2017 à 13h46

        Si ca relève du chaos, pourquoi donnent il des conclusions du style “alors tout s’effondra jusqu’au sol” ?

          +14

        Alerter
        • Les-crises // 19.09.2017 à 14h01

          Rapport à la gravité je pense… ?

            +3

          Alerter
          • Yves Grolet // 19.09.2017 à 14h24

            Vous vous rendez compte des erreurs de logique que vous faites ?

            C’est chaotique (il faut dire complexe d’ailleurs), alors on ne peut pas simuler, alors tout tombe par terre à cause de la gravité.

            On est où là ???

              +13

            Alerter
            • Okkoh // 19.09.2017 à 14h30

              Je me demandais : quelqu’un a modélisé que ca tient ? On a des infos fiables là dessus ?

                +3

              Alerter
      • robin // 19.09.2017 à 14h03

        ““par ailleurs ils n’ont même pas étudié les effondrement au delà de l’initiation”

        Ils ont expliqué le mécanisme mais pas le détail.

        Parce que c est scientifiquement impossible, ça relève du chaos.”

        Non ça relève de la physique mais vos remarques à l’emporte pièces montrent clairement que ce n’est pas du tout votre domaine de prédilection.

          +12

        Alerter
      • SCC // 19.09.2017 à 20h39

        Il faut en effet avoir la modestie de simplement avouer que rebobiner par des simulations informatiques un effondrement comme celui des tours, ce n’est pas une tâche élémentaire et c’est même probablement impossible jusque dans les détails. Parce que justement trop de paramètres agissent et interagissent et qu’on ne peut pas nécessairement les connaître ni les modéliser.
        Le travail du NIST peut ne pas tout expliquer jusque dans le moindre détail et ce sont ces failles qui sont exploitées par les truther. Mais l’image globale est plus que convaincante, les explications techniques et simulations de base sont largement suffisantes pour ne pas nécessiter d’aller chercher des complots techniques encore moins crédibles.

          +3

        Alerter
        • François Tonneau // 19.09.2017 à 21h59

          Je vois mal comment on peux affirmer, d’un côté que “trop de paramètres agissent et interagissent” (etc.), et de l’autre que l’effondrement était inévitable (et que le NIST en a donné une explication satisfaisante).

            +4

          Alerter
          • scc // 20.09.2017 à 17h27

            J’ai parlé d’explication de détails, pas du scénario global.

              +1

            Alerter
  • Alain Sauvannet // 18.09.2017 à 23h37

    Bonjour,

    Sur le premier extrait, excusez-moi, mais les sons d’explosions “parfaitement audibles” ne le sont pas (j’ai fait le test 2 fois (un juste avec le son seulement, un avec les images en plus pour voir si les rajouts “clignotant” influencent l’écoute), avec 3 membres de ma famille, son du PC à fond.
    Bilan: j’entend un seul bruit un peu plus sourd et les autres qui n’ont rien entendu de probant de plus que l’hélico et le vent mais tous ont bien remarqué les p’tits zigouigouis rouges rajoutés qui montraient bien par contre quand il fallait (ou aurait fallu) entendre ces bruits)….. pourquoi les avoir rajouté si les sons étaient censés être parfaitement audibles ?

    Quant aux bruits d’explosions entendus par les témoins, on n’est pas forcément obligé de penser à des explosifs:
    http://perlesdu911.blog4ever.com/bruits-d-explosion-ou-de-structure-metallique
    (Et là pas besoin de rajouter des “trucs” pour nous dire quand écouter le bruit d’explosions)

    http://perlesdu911.blog4ever.com/tours-jumelles-les-bruits-d-explosion-expliques

    Cordialement

      +3

    Alerter
    • Murat Bruno // 19.09.2017 à 09h16

      “Bilan: j’entend un seul bruit un peu plus sourd et les autres qui n’ont rien entendu de probant de plus que l’hélico et le vent mais tous ont bien remarqué les p’tits zigouigouis rouges rajoutés qui montraient bien par contre quand il fallait (ou aurait fallu) entendre ces bruits)….. pourquoi les avoir rajouté si les sons étaient censés être parfaitement audibles ?”
      Dans ce cas je vais voir un médecin mes oreilles doivent mal fonctionner, moi je les entend distinctement.
      Une autre ici :
      https://youtu.be/jKtU01qcZBM?t=1m38s

      “Quant aux bruits d’explosions entendus par les témoins, on n’est pas forcément obligé de penser à des explosifs:”
      En tout cas il est faux de dire “personne n’a entendu d’explosion”, les témoins utilisent bien le mot “explosion”.

        +0

      Alerter
    • Murat Bruno // 19.09.2017 à 10h07

      http://perlesdu911.blog4ever.com/tours-jumelles-les-bruits-d-explosion-expliques
      Comparer :
      https://youtu.be/jKtU01qcZBM?t=1m34s
      Encore une fois O Berruyer prétend que l’on “mettent pas la bande son “.

      C’est faux, point.

        +1

      Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h35

      Le problème est que les gens ne connaissent pas l intensité du bruit d explosifs quand on détruit un immayblif. Vu les vidro, cette simple hypothèse est en effet une énorme fadaise.

        +0

      Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 18.09.2017 à 23h37

    Présenter cependant cet architecte et les ingénieurs US de l’association ” Architects & Engineers for 9/11 Truth ” comme de fieffés clowns n’est pas correct ni digne de votre blog et encore moins de vous, qui, il y a encore peu était largement ostracisé en France pour votre indépendance d’esprit. Ce qui est assez incroyable, c’est qu’il n’y a jamais plus de contradicteurs compétents dans les médias lors de débats télévisés et quels que soient les sujets traités. Les rédactions journalistiques devenues fossilisées ou frileuses n’ invitent plus que des personnes qui sont d’accord entre elles, à quelques infimes détails prés. C’est pourquoi, voici déjà plusieurs années que les auditeurs d’Arte n’ont plus que les débats foireux et soporifiques de M.Daniel Leconte. Quelle horreur et quel amateurisme quand on y pense ! Je vous fais confiance M.Berruyer sur la suite que vous vous proposerez de suivre en rapport avec ma demande somme toute modérée, que celle qui souhaite que vous invitiez des contradicteurs compétents pour des entretiens vidéos. Idem sur le secret professionnel, du moins sur votre intégrité pour ne pas balancer vos internautes à la Police de la Pensée et à ses petits chiens de garde du Decodex & Compagnie. Car, oui, il semblerait que nous en soyons désormais à cet âge où perdre son travail pour “déviance de la pensée” n’est peut-être plus impossible. Cordialement.

      +28

    Alerter
    • Catalina // 19.09.2017 à 07h02

      Bonjour Nicole,

      Mais que racontez-vous ? quel lien entre les tours et “ça” ?
      “du moins sur votre intégrité pour ne pas balancer vos internautes à la Police de la Pensée et à ses petits chiens de garde du Decodex & Compagnie.”
      excusez-moi mais c’est n’importe quoi !!!! autant je vous ai lue avec plaisir autant là franchement, vous déviez complètement. de plus, avec les moyens financiers qu’ils ont, ça fait belle lurette qu’ils nous connaissent déjà tous, si vous pensez qu’un pseudo vous protège, vous êtes bien naïve.

        +1

      Alerter
      • Loxosceles // 19.09.2017 à 13h08

        Vous trouvez ? Ici, Olivier Berruyer a clairement opté pour une posture exactement similaire à celle du decodex : en sélectionnant les arguments qui lui vont et en omettant ceux auxquels il ne sait répondre, il se pose en censeur, ni plus ni moins, qui décide quelle est l’opinion qu’il est bon de croire, et laquelle mérite d’être mise à l’index.

        Il y a deux options à mon commentaire : soit il sera censuré pour ne pas faire tâche, soit il passera pour lui permettre une réponse rhétorique et lapidaire dont il a le secret, avec éventuellement la petite dose victimaire qui va bien.

        La troisième option : avoir un débat en bonne et due forme sur le problème de la mise à l’index des conspirationnistes désignés, n’aura pas lieu, sauf sursaut inattendu auquel je ne crois pas un seul instant.

          +22

        Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 19.09.2017 à 19h30

        Pas faux. Vous avez raison. Sorry ! Merci de me réveiller un peu….de ma naïveté.

          +2

        Alerter
  • Alain Sauvannet // 19.09.2017 à 07h15

    Concernant la vitesse et la dimension de l’avion à laquelle était censé résister la tour, il y a les retranscriptions de l’interview à la BBC d’un des concepteurs de la tour sur le lien suivant:
    http://www.bbc.co.uk/sn/tvradio/programmes/horizon/broadband/archive/leslie_robertson/index_textonly.shtml

    Avec notamment ce passage:
    “We had designed the project for the impact of the largest airplane of its time, the Boeing 707. The 767 that actually hit the WTC was quite another matter again. First of all it was a bit heavier than the 707, not very much heavier, but a bit heavier. But mostly it was flying a lot faster. And the energy that it put into the building is proportional to its square of the velocity, as you double the velocity, four times the energy. Triple the velocity, eight times the energy and so forth.”
    “And then of course with the 707 to the best of my knowledge the fuel load was not considered in the design, and indeed I don’t know how it could have been considered. But, and with the 767 the fuel load was enormous compared to that of the 707, it was a fully fuelled airplane compared to the 707 which was a landing aircraft. Just absolutely no comparison between the two.”

      +11

    Alerter
  • Alain Sauvannet // 19.09.2017 à 07h26

    Bonjour Olivier,

    Dans le mouvement des truthers scientifiques rigolos, vous auriez pu aussi citer Steven Jones, physicien, qui prétend avoir démontré le passage post-mortem de Jésus chez les Mayas, ou encore que les États-Unis ont pu provoquer le tremblement de terre d’Haïti ; Judith Wood, physicienne, qui pense que les tours du WTC ont été détruites par des rayons depuis l’espace ; etc.
    Un cas particulièrement gratiné, mis sur le devant de la scène par le 9/11 Truth Movement pour sa remise en cause de la version portant sur le Pentagone, est celui d’Albert Stubblebine. Cet ancien chef du commandement des services de renseignement et de sécurité était en charge d’une cellule « paranormal » où il tentait de faire valider expérimentalement la traversée de murs par le simple pouvoir de la pensée, ou la possibilité de tuer des chèvres par l’imposition du regard. L’histoire ne dit pas s’il a tenté un jour de faire traverser les murs du Pentagone par des chèvres.

      +12

    Alerter
    • bourdeaux // 19.09.2017 à 09h51

      Je pense qu’Alain sauvannet nous met juste en garde : on peut être physicien et s’affaisser dans la niaiserie quand on sort de son labo. Dans ces cas-là on parle de l’intelligence particulière et de la sottise en général : elles ne sont pas incompatibles.

        +3

      Alerter
      • a // 19.09.2017 à 10h52

        La question est : Est-ce que le travail de Jones ou de tout autre est vraiment scientifique et factuel ou pas ? le reste de ce qu’il peut faire dans sa vie n’est qu’enfumage pour faire diversion.

          +0

        Alerter
  • Alain Sauvannet // 19.09.2017 à 08h08

    Au fait, quelqu’un s’est-il amusé à comptabiliser la proportion de gens parmi ces 2583 signataires “for truth” véritablement à même de donner une opinion éclairante (potentiellement car le résultat n’est pas tjrs à la hauteur au vu des extraits diffusés par Olivier) de par leur domaine d’expertise (et qui ne soient pas architecte d’intérieur, électricien,ingénieur informatique ou biologiste par exemple) ?

    Car il y a qq années le site mettait en tête de gondole les ingénieurs structures pour donner une impression de sérieux et il fallait dérouler la liste pour voir tous les autres

      +13

    Alerter
  • philouie // 19.09.2017 à 08h34

    Beaucoup de mépris dans ce dernier opus.
    à vomir, ni plus ni moins.

      +31

    Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 12h57

      Mais non…

      En revanche, induire le public en erreur par son incompétence est méprisable…

        +7

      Alerter
      • Yves Grolet // 19.09.2017 à 13h47

        Si, c’est pour ca qu’on n’aime pas ce que vous faites sur le 11 sept.

          +28

        Alerter
        • Les-crises // 19.09.2017 à 14h03

          Euh c est qui “on” ? ? ?

            +5

          Alerter
          • Loxosceles // 19.09.2017 à 14h07

            Les commentaires en contradiction avec votre thèse montent au plafond, et vos réponses dépassent rarement +3 dans la journée. N’allez SURTOUT pas vous remettre en question. Vous méprisez clairement votre public.

              +30

            Alerter
            • bourdeaux // 19.09.2017 à 18h40

              Bref, Berruyer n’aurait le choix qu’entre deux solutions : se vendre au Monde, ou se vendre à son “public” (qui n’attend de lui, si je vous suis, que la justification de ses opinions)

                +4

              Alerter
            • Yves Grolet // 19.09.2017 à 18h50

              bourdeaux,

              Bien sur que non. OB aurait put prendre chaque point (un par billet) et présenter la these officiel, les objections/questions, les debunks, les debunks des debunks…
              Bref du journalisme.

                +19

              Alerter
      • Yves Grolet // 19.09.2017 à 13h56

        C’est ce que les gars du Decodex disent de vous 😉
        Ca ne vous a pas encore servi de leçon ?

          +20

        Alerter
  • Okkoh // 19.09.2017 à 09h14

    Pourriez-vous développer les équations de votre bilan énergétique svp ? Pourriez-vous également développer votre théorie de la chute dans l’eau moins rapide que 70% de la chute libre dans l’air ?

    Ca m’intéresse.

      +2

    Alerter
  • bourdeaux // 19.09.2017 à 09h17

    Question : quand vous écrivez ” les sons d’explosion sont parfaitement audibles “, pesez-vous bien vos mots ? Parce que je ne m’estime pas dépourvu du sens de l’humour, mais nous ne sommes pas ici en train de commenter un tour de Garcimore, mais un drame humain. Donc ce serait quoi une bande son normale ? Nous ne devrions entendre craquer que les souliers des passants ? Un peu de bonne foi ne nuit pas, surtout que vous n’en avez pas abusé jusqu’à présent…

      +1

    Alerter
  • Okkoh // 19.09.2017 à 09h40

    Vous parlez ce ce WTC7 ? http://cdn.historycommons.org/images/events/WTC7_Damage_2050081722-34175.jpg

    C’est rigolo cette histoire de WTC7. La majorité des photos ne pouvait montrer la face côté WTC1 & 2. En se basant sur les photos et vidéos de l’autre côté, c’est clair, le bâtiment tombe mystérieusement.

      +3

    Alerter
  • Alberto // 19.09.2017 à 10h29

    Des revolvers retrouvés dans les décombres sont entourés de béton fondu (molten concrete). Voir cette vidéo à partir de la 2e minute :
    https://www.youtube.com/watch?v=1WWAnCd_6lg
    Le béton ne peut fondre qu’à partir de 1300 °C et la température d’un feu de kérosène est de 210°.
    http://www.lemoniteur.fr/article/incendies-le-comportement-du-beton-8450688
    http://www.iceberg911.net/thorn-1.html
    On peut donc se poser la question : par quel moyen cette température d’au moins 1300° a-t-elle été produite?

      +13

    Alerter
    • Okkoh // 19.09.2017 à 12h19

      Peut-être comme cela : http://www.reseau-canope.fr/risquesetsavoirs/le-feu-dans-tous-ses-eclats.html

      Au passage, je ne pense pas que des flammes dûes au kérosène ne fassent que 210°C. Il me semble que des flammes oranges (combustion incomplète, manque d’oxygène) c’est 1000°C et bleues (combustion complète) au moins 2000°C. Mais je ne suis pas expert en flammes 😉

        +4

      Alerter
      • Alberto // 19.09.2017 à 12h47

        Okkoh, tu as raison, le kérosène peut entraîner un incendie supérieur à sa température de combustion qui est de 210°. Avec l’oxygène, l’incendie peut atteindre 815°C.
        http://www.erta-tcrg.org/analyses/911wtc.htm

          +6

        Alerter
        • Okkoh // 19.09.2017 à 13h36

          Et selon votre source, ” Les plastiques, bois et papiers augmentent la température pour plusieurs minutes. Les incendies de bureaux peuvent monter jusqu’à 1300 degrés Celsius.”

          Dans ma source (qui n’est rien d’autre qu’un exposé sur les incendies, aucun lien avec les événements du WTC), on évoque même la fourchette de 1200 à 1500°C ce qui me parait être une présentation un tout petit peu plus juste (il est évidemment difficile de donner la température d’un incendie donc une fourchette me parait plus logique).

          On est donc dans les températures que vous évoquez pour votre problématique de béton.

            +5

          Alerter
          • Okkoh // 19.09.2017 à 14h58

            J’ai répondu un peu vite désolé. “Jusqu’à 1300°C” c’est bien évidemment une fourchette. Mais cela ne change rien à mon propos.

              +6

            Alerter
  • Catherine // 19.09.2017 à 10h37

    Et que penser de ce “comic” Einstein qui écrivait :
    ” l’experience humaine est une illusion de la conscience “

      +5

    Alerter
  • Cocco // 19.09.2017 à 11h14

    Bonjour M. Berruyer,
    J’ai apprècié dans votre dernier billet le passage sur le fonctionnement de la science car elle correspond bien à la réalité.

    Du coup, cela me fait rebondir sur le billet que vous aviez sorti sur le cholestérol il y a quelques temps (je ne l’ai pas retrouvé) suite au reportage d’ARTE “cholestérol: le grand bluff?” que sincèrement je vous reproche d’avoir sorti (bien que je trouve beaucoup de qualités à votre site).

    Pour moi, on se retrouve exactement dans le même cas de figure avec un consensus scientifique qui s’accorde sur le danger du cholestérol pour les maladies cardiovasculaires et en face un professeur (le professeur Even) seul contre tous se bat contre le complot de l’industrie pharmaceutique et dont les théories sont rejetées par cette même communauté scientifique.

    Du coup, en sortant un billet sur le reportage d’ARTE, je considère que vous n’avez pas cru en la science pour ce cas de figure.

      +9

    Alerter
  • Okkoh // 19.09.2017 à 11h57

    Ok, ca s’entend, nul n’aime être maltraité pour son ignorance ou pour avoir le sentiment d’avoir été trompé. Cela dit, par rapport aux arguments de fond présentés, vous en pensez quoi ? Qu’est ce qui est crédible et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

      +0

    Alerter
    • Wakizashi // 19.09.2017 à 12h50

      “Ok, ca s’entend, nul n’aime être maltraité pour son ignorance ou pour avoir le sentiment d’avoir été trompé.”

      C’est surtout la charge émotionnelle que l’utilisation de ces termes dénote chez celui qui les emploie qui m’interpelle. On est loin de la sérénité nécessaire à un débat rationnel… Puisque l’on est censé faire référence à la science, le mythique débat entre Bohr et Einstein était d’une autre tenue (et les arguments d’un niveau sans commune mesure avec ce que l’on voit ici, dont l’un a abouti au fameux paradoxe EPR d’ailleurs).

      “Cela dit, par rapport aux arguments de fond présentés, vous en pensez quoi ?”

      Pas grand-chose. J’ai vu de bons arguments des deux côtés, je sais que je ne sais pas, donc je ne prends pas position. Et j’ajoute que je ne ressens aucun besoin de prendre position ; je préfère mille fois une ignorance assumée à une croyance qui se prend pour une connaissance (surtout quand elle est arrogante).

        +0

      Alerter
  • Benjamin Bouche // 19.09.2017 à 13h44

    La série invite plus qu’une autre à se poser la question de l’intérêt particulier de ce blog.
    D’une part on y aborde des sujets “tendus” (on sait bien que le consensus est un critère de sélection de l’info de masse. Tout le monde condamne une explosion terroriste), en prenant le risque d’être critiqué. Avantage : on a un espace où on peut se parler sans être d’accord. (Ça évite d’en venir à se tirer dessus).
    D’autre part on comprend que toute information est une simplification, que le réel est complexe, conserve toujours une part d’ombre (même impression après la série sur le gaz sarin, ou en sortant d’un procès aux assises). Ici OB force un peu sur la certitude, sans doute pour compenser les soupçons parfois délirants. J’aime l’idée d’un journalisme sceptique.

      +2

    Alerter
  • Jérôme // 19.09.2017 à 13h55

    Merci ! J’ai écrit “en suivant VOTRE logique”, c’est-à-dire celle qu’Olivier emploie dans le dernier opus de sa série.

    Il est clair que ce n’est pas ma logique, je l’ai déjà montré plusieurs fois dans ce fil autour de la question “qui fait autorité ?”

      +2

    Alerter
    • Jérôme // 19.09.2017 à 13h59

      Dans le même ordre d’idée :
      Si Denis Robert avait soumis une demande à la Ste des Journalistes en faveur d’une enquête sur Clearstream, pensez-vous qu’il aurait obtenu plus de 4% des voix ? Les architectes et ingénieurs, comme les journalistes, ne sont pas prêts pour la plupart à risquer leur statut social dans ce genre de lutte.

        +3

      Alerter
    • Lusituationniste // 19.09.2017 à 15h00

      Un article de Quirant sur le “débat” qui n’a pas lieu d’exister puisque tout est dit ou qu’il n’y a rien à dire : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/11-septembre-l-imposture-des-98122

      Voir notamment les commentaires judicieux de “Charmord” pour l’article de Quirant (mooerea34).

        +0

      Alerter
  • pascom // 19.09.2017 à 14h25

    La masse de commentateurs choqués par ces billets est impressionnante, ça me pousse à glisser mon petit commentaire : Jusqu’à présent, je n’avais jamais pu me faire une opinion, la lecture des sites style reopen911 me laissant dans un malaise. Et je remercie Olivier pour sa série, même si elle arrive tard !

      +9

    Alerter
    • Catherine // 19.09.2017 à 15h23

      Ce serait intéressant que vous nous disiez quelle est votre opinion maintenant et ce qui l’a forgée.

        +2

      Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 16h14

      Merci, content si j ai pu être utile… ?

        +5

      Alerter
  • raloul // 19.09.2017 à 14h27

    Bonjour!

    C’est justement le problème du chapitre sur les «comicos».
    S’attaquer aux ingénieurs et architectes sceptiques plutôt que de réfuter leurs travaux est une méthode que je trouve très surprenante sur ce blog, pour rester poli.
    Un phd en technique de construction, spécialisé dans la statique des bâtiments comme m. Hugo Bachmann reste infiniment plus qualifié qu’un actuaire, aussi doué soit-il pour donner des réponses techniques aux questions complexes posées par le 9/11. Je ne dis pas que ce monsieur a raison, je l’ai vu à une conférence il y a quelques années et je pense qu’il maitrise vraiment le sujet, sans aucun doute.
    Je suis très déçu par ce genre de méthode «shoot the messenger», absolument indigne. Je comprends l’exaspération de m. Berruyer, mais c’est une erreur que d’employer ces procédés. Si les travaux des «truthers» sont si fantaisistes, ils se ridiculiseront bien tous seuls…

      +0

    Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 16h18

      Ce que vous persistez à ne pas comprendre, c est que ce n’ est pas la vision d un actuaire, mais un résumé de celle des centaines de scientifiques compétents qui on travaillė sur ce dossier… Étude validé par la communauté des architectes Américains..

        +0

      Alerter
  • Thibaut // 19.09.2017 à 15h23

    Les interrogations et les remises en cause de la v.o. les plus légitimes sont traitées ici avec une ironie, un mépris et une condescendance surprenants, venant d’une personne qui a elle même subi un traitement similaire concernant d’autres thématiques. Plutôt qu’une étude sur les données factuelles, on a affaire à un plébiscite et à une compilation d’éléments d’information en faveur de la v.o (éléments pourtant toujours problématiques, mais dégagés avec simplification d’un revers de la main). Pas de recul ni de prise en compte sérieuse mettant en vis-à-vis les arguments contraires et cherchant honnêtement à démêler le vrai du faux. Juste une opinion péremptoire, définitivement arrêtée, et par là-même incapable d’un réel travail critique ou d’une analyse sérieuse, puisque ne voulant même pas prendre en compte les éléments en contradiction, fussent-ils pertinents. Je n’ai pas trouvé un seul commentaire s’opposant aux conclusions (ou plutôt à l’opinion) de l’auteur qui ait reçu une réponse faisant montre d’un quelconque intérêt. A cela il sera certes facile de me répondre qu’il est inutile de perdre du temps avec des “conspirationnistes” et des allumés: c’est là que je suis en droit de m’interroger alors sur l’utilité de cette publication et sur sa raison d’être.

    J’attendais bien mieux du site “Les Crises” que je consulte régulièrement.
    Il eut mieux valu s’abstenir.

      +33

    Alerter
  • Denis // 19.09.2017 à 15h37

    Bonjour Les crises et tous les lecteurs.
    bravo pour ce travail, mais pour moi, il ne prouve rien de plus car certains arguments se contredisent.
    1 Exemple : la demolition contrôlée. Il est dit que c’est impossible d’un point de vu organisation et faisabilité de mettre des explosifs partout, etc…… Ok. Sauf que plus loin vous mettez une video Qui montre qu’en exerçant une pression simultanée avec de simple verrins sur des piliers au niveau d’un SEUL étage on peut détruite un immeuble qui s’effondrera sur lui même. ..Donc, si une equipe de specialiste a pu saboter d’une maniere ou d’une autre, un seul etage, elle a pu détruire le wtc ? C’est Juste un exemple mais ca montre que les arguments avancés d’un cote comme de l’autre peuvent être facilement démontés et semer le doute.

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 16h24

      Oui.

      Sauf si il n’y y avait pas d explosifs (pas le bruit d explosifs)

      Et que l étage correspondant à été percute par un avion.

      Ne pensez vous pas qu un avion rempli de kérosène peut faire les même dégâts que des explosifs ???

        +3

      Alerter
      • kasper // 19.09.2017 à 17h20

        “Il aurait fallu pour ca que TOUTES les poutres soient très ramollies de haut en bas.”

        On vous explique justement que ca n’est pas le cas. Lisez l’article.

          +0

        Alerter
  • Jérôme // 19.09.2017 à 16h00

    J’avais posté un message adressé à Olivier mais il a été supprimé. Probablement parce que, une fois lu, il considère que le message est passé.

    Donc je reposte, mais cette fois m’adresse aux lecteurs.

    Vous aurez remarquez qu’Olivier affirme faire un travail de journalisme mais, si je m’en réfère à son descriptif dans “A propos…”, il n’a ni la formation, ni l’expérience professionnelle, ni même la carte de journaliste.

    En suivant la logique qu’il emploie dans son dernier opus, j’en conclus qu’il n’est absolument pas légitime pour exercer ce travail de journalisme et traiter des sujets qu’il aborde sur ce site.

    Je suggère donc que qu’il ne parle désormais que d’actuariat (plus précisément, d’actuariat tel qu’il l’exerce).

      +16

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 20.09.2017 à 01h06

      Idem, je faisais référence à l’ancienne agent de la CIA, Susan Lindauer mais ce n’est pas passé. Pas grave…

        +2

      Alerter
  • Jérôme // 19.09.2017 à 16h08

    Rêve-je ou tous les posts d’un certain David R. ont été effacés ? Sa comparaison avec la chute dans l’eau était pourtant un argument qui méritait d’être discuté.

      +22

    Alerter
    • kasper // 19.09.2017 à 17h18

      C’etait une enormite. L’eau est un fluide qui exerce une force en continu sur toute la surface des objets qui tombent a travers. La structure en acier exerce sa resistance de maniere ponctuelle et une fois brisee n’en exerce plus aucune. Les deux choses ne sont pas comparables.

      Ce n’est pas pour rien qu’il existe une branche a part entiere de la physique qui s’appelle la mécanique des fluides.

        +4

      Alerter
      • Yves Grolet // 19.09.2017 à 17h28

        David R faisait une métaphore !
        …………………………………………………

          +12

        Alerter
        • kasper // 19.09.2017 à 17h58

          Donc si je comprends bien, quand on est pas d’accord avec vous il faut produire de la “vraie science”, sinon c’est le café du commerce, par contre quand ça va dans votre sens une métaphore c’est acceptable ?

            +7

          Alerter
          • Yves Grolet // 19.09.2017 à 18h47

            Si les modos ne l’avait pas mal traité, il aurait sans doute répondu lui même à vos questions 😉
            On n’est pas dans sa tête non plus.

              +5

            Alerter
        • bourdeaux // 19.09.2017 à 18h26

          Non , cela n’avait rien de métaphorique DU TOUT, il utilisait ce “truc” pour accréditer la fadaise de la chute libre, réajustant à chaque ligne sa cravate de “scientifique”.

            +3

          Alerter
  • Les-crises // 19.09.2017 à 16h11

    Et Dieu sait qu’on devient intelligent quand on vous donne une carte de journaliste.. ??

      +8

    Alerter
  • Murat Bruno // 19.09.2017 à 16h23

    « C’est là qu’on voit toute la manipulation de beaucoup de sites conspirationnistes, qui ne mettent pas la bande son quand ils s’amusent à comparer l’effondrement du WTC avec des démolitions contrôlées… »
    Deuxième réponse censurée (pardon pour les fautes d’orthographe précédentes).
    https://www.youtube.com/watch?v=U-VNNB_j0bg
    Cette vidéo figure dans de nombreux documentaires qualifiés de conspirationnistes comme ci dessous :
    https://youtu.be/OQgVCj7q49o?t=1h4m16s
    https://youtu.be/_nyogTsrsgI?t=10m16s
    https://youtu.be/iPAAjLXPzBM?t=1h9m2s

      +7

    Alerter
  • Jérôme // 19.09.2017 à 18h05

    Olivier B. “C est un travail de journaliste que j ai fait Monsieur”
    Ce à quoi F Henry-Couannier (physicien) répond.
    On repasse 1h après : réponse supprimée.
    Bon, on a l’habitude…

    J’avais demandé il y a quelques jours sur quels critères OB décrétait que untel était “expert” fiable et untel ne l’était pas.

    L’opus de ce jour a répondu à ma question.

      +22

    Alerter
  • Thibaut // 19.09.2017 à 21h04

    Il faudrait déposer le brevet: que d’économies ! :
    Affaiblissez quelques piliers dans le haut d’un immeuble d’acier, déversez quelques hectolitres de kérozène dans une cage d’ascenseur, boutez le feu, laissez reposer le pancake un tantinet, et hop, tout l’édifice part en poussières pyrotechniques tout droit comme la justice jusqu’à la base, et les ingénieurs en démolition contrôlée se retrouvent au chômage. Il fallait juste y penser.

      +7

    Alerter
    • Okkoh // 20.09.2017 à 09h37

      Sauf qu’il me semble que les bâtiments en structures métalliques ont ne les fait pas sauter. Sauf que l’incendie ça pollue gravement le voisinage. Sauf que ça perturbe légèrement le voisinage une destruction incontrôlée par le feu. Par contre effectivement, on évite maintenant de faire des immeubles hauts uniquement en structure métallique, pour des raisons évidentes de sécurité pour les gens qui sont dedans et par précaution pour les voisins.

        +5

      Alerter
    • scc // 20.09.2017 à 17h21

      C’est fou comme l’energie mise en oeuvre par ces avions est considérée comme une chiquenaude par certains…

        +4

      Alerter
      • Pierre Tavernier // 20.09.2017 à 18h47

        En particulier à cause de leurs vitesses : Énergie cinétique = 1/2 * masse * vitesse au carré
        Les avions étaient probablement à leur vitesse maximum (en dehors de toute plage de sécurité) à cette altitude, compte tenu de la résistance de l’air à 400m au-dessus du niveau de la mer. Il est fort probable que leurs structures n’auraient pas résisté longtemps. Mais elles n’en ont pas eu besoin. Les trajectoires de vol (que l’on retrouve facilement sur des sites variés) montrent bien les avions sont descendus au dernier moment.

          +3

        Alerter
  • lol // 19.09.2017 à 21h53

    Je ne suis pas super calé en physique mais quelque chose me dit qu’on ne peut pas comparer avec 2 voitures lancées l’une vers l’autre a pleine vitesse avec un immeuble qui s’effondre.
    Je passe sur la reconstitution en neige (wtf?), sur “almost freefall” qui devient “freefall” selon l’extrait video… C’est de la manipulation cette vidéo. Pas besoin de diplôme en physique pour le constater.

      +0

    Alerter
    • lol // 19.09.2017 à 22h37

      Belle répartie ! Sauf que je ne vous parle pas de physique mais de technique de propagande et de manipulations de l’information utilisées dans cette vidéo, qui me rend de fait suspect ce que l’on cherche à me “vendre”.
      Qu’en pensez-vous?

        +0

      Alerter
  • Opp’s // 19.09.2017 à 22h33

    Bon , on va attendre la vidéo vérité sur la WTC 7.
    Car, passe encore pour les jumelles où la thèse officielle peut effectivement ‘tenir’ bien qu’elle ait mis beaucoup de temps à se rendre crédible. Et qu’elle le soit probablement malgré des détails troublants mais qui peuvent aussi être explicables par le jeu compliqué de certains acteurs du système de l’époque.
    Mais concernant la wtc7 , ce sera Le Test pour le site des “Crises” , et j’attends avec gourmandise , comme une épreuve du feu , la démonstration de la ‘naturalité’ de sa chute. Ce sera une sorte de démonstration de vérité, une preuve flagrante , énorme, définitive.
    Bon mais n’anticipons pas , une heureuse surprise est toujours possible , même par hasard.

      +10

    Alerter
    • Les-crises // 19.09.2017 à 22h47

      Hélas si vous aviez bien compris ce qui s est passé avec les tours jumelles, vous ne poseriez pas cette question.

      Désolé je n’ai pas dû être assez clair..

        +3

      Alerter
    • eric // 20.09.2017 à 09h25

      Je suis comme vous, j’attends le dossier sur le wtc 7 (en fait LE sujet jamais abordé par personne…). Mais je pense qu’on va attendre longtemps car la position de OB, c’est de dire : un incendie provoque les chutes des tour 1 et 2, on voit de la fumée (donc du feu dans WTC 7) DONC c’est la même chose pour WTC 7

      OR

      1/ L’un des arguments pour expliquer l’intensité de l’incendie sur WTC1 et 2 c’est les avions plein de kérosène, donc l’argument ne marche pas pour WTC 7

      2/ l’un des arguments principaux pour expliquer la chute suite a l’incendie de WTC 1 et 2 était la structure particulière des tours, OR il conviendrait de nous indiquer (de manière sourcée) si oui ou non WTC 7 avait la même structure fragile.

      Il serait aussi intéressant (voire essentiel) de revenir sur un des principaux arguments concernant le WTC 7 : a savoir le mobile. Est ce que oui ou non la tour 7, la seule a s’ecrouler mystérieusement finalement (et dont personne ne parle jamais suscitant donc la méfiance voire les fantasmes), abritait bien les archives de la CIA ou de la SEC (je me rappelle plus) ou ce genre de choses qui sont partient en fumée alors qu’une enquete etait en cours… Bref, si c’est le cas, on ne peut pas nier que l’on avait la un Mobile.

        +8

      Alerter
      • bourdeaux // 20.09.2017 à 18h05

        Le billet n’est même pas paru que vous êtes déjà parti au gallot, avec sur votre selle le mobile, des archives secrètes, une enquête en cours…attendez un peu avant de sortir tous les lapins du chapeau…

          +3

        Alerter
  • Jean // 19.09.2017 à 23h52

    Bonjour,
    Quelques commentaires sur le post n°6 (“Les fadaises”).
    – La durée de chute libre théorique de 9.2s néglige le frottement de l’air, or il est loin d’être négligeable pour une chute de 420m, et peut facilement rajouter plusieurs secondes (cela dépend du coefficient de trainée). Les durées des effondrements deviennent alors cohérentes avec une chute libre. En tout état de cause, on constate que la résistance de la structure “saine” sous l’impact a été quasi-nulle…
    – La technique de vérinage n’est pas comparable avec l’effondrement des tours car elle “coupe” le bâtiment à la moitié de sa hauteur de manière à ce que les 2 blocs de même hauteur se détruisent mutuellement. Je serais curieux de voir le résultat d’un vérinage appliqué à 80% de la hauteur d’une tour…
    – Des explosifs conventionnels auraient effectivement été entendus, mais pas une réaction aluminothermique (thermite) pour découper la structure en acier. Mais je crois que vous avez prévu d’en parler dans un autre post.
    Cordialement.

      +9

    Alerter
    • scc // 20.09.2017 à 09h17

      Il ne s’agit pas d’une “chute de 420 mètres”. Chaque étage a chuté de la distance inter-étage et ainsi de suite…

        +4

      Alerter
    • Mr K. // 20.09.2017 à 09h42

      Vous pourriez être plus précis : même avec la meilleure volonté j’ai renoncé à trouver.

        +0

      Alerter
      • philouie // 20.09.2017 à 10h12

        Il s’agit de deux images un peu avant le tableau du bilan humain. Un gif animé et une série de 4 photos accolées dans lesquelles on voit une citerne sur un pylône.
        juste avant :
        Bilan : un champ de ruines de centaines de milliers de tonnes…

          +1

        Alerter
      • la Cariatide // 20.09.2017 à 10h52

        acier – transformation – poussière.

        https://www.youtube.com/watch?v=iFmgIXPmNnA

          +0

        Alerter
        • philouie // 20.09.2017 à 10h59

          oui, on voit très bien que l’acier ne s’est pas transformé en poussière, mais qu’il laisse, après lui, de la poussière. Merci pour l’éclaircissement.

            +0

          Alerter
    • ttec // 20.09.2017 à 09h54

      Jean Le 19 septembre 2017 à 23h52
      « une réaction aluminothermique (thermite) »

      Le NIST a déjà dit ce qu’il pensait de cette hypothèse dans sa FAQ, question 22, dont j’ai traduit l’essentiel dans une réponse à François Marquet. ttec Le 17 septembre 2017 à 09h14.

      Et pour ceux qui brandissent l’article de Harrit (et Steven Jones), voir ma réponse à Ezra, ttec Le 18 septembre 2017 à 13h03. (On aura la charité de corriger les fautes d’orthographe rendue ==> rendu, et de fait ==> est de fait, est acceptée ==> et acceptée)

        +1

      Alerter
  • Redrogers // 20.09.2017 à 08h55

    Peut-être qu’ O. Berruyer et ses modérateurs zélés pourraient indiquer directement les mots à employer pour soulever le problème du ton parfaitement méprisant des propos sur la nationalités des “experts” (pardon, les “clowns”…), mis en cause dans l’article n°7.
    Mes deux commentaires précédents ont été supprimés. Et vu l’absence de réactions apparentes sur cet article n°7, j’imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas… C’est facile hein ?

      +17

    Alerter
    • Redrogers // 20.09.2017 à 09h23

      Du coup, je vais tenter ma chance rapidement sur l’article n°8…
      En résumé pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu : attaques ad hominem, si vous n’êtes pas ingénieur spécialisé en calculs de structure vous n’avez rien à dire sur le sujet (j’imagine qu’O. Berruyer a passé son diplôme récemment…), les “chips” rouges sont “très certainement de la peinture” (après le “très probablement” du kérosène dans les cages d’ascenseur, le “très certainement”. Pourtant, l’analyse de la composition ne doit pas être très compliquée à faire histoire de régler la question ?) et le retour de la photo de la poutre en acier coupée “au chalumeau”.
      A ce sujet d’ailleurs, en quoi la photo élargie avec le gars en arrière plan prouve la découpe au chalumeau ? J’ai beau zoomer sur l’ouvrier, je ne vois rien qui apporte un argument imparable (dans un sens comme dans l’autre !).

      (remarque impertinente : j’ose espérer une longue vie à ce commentaire…)

        +9

      Alerter
      • Lusituationniste // 20.09.2017 à 14h32

        Voir les analyses d’Henry-Couannier à ce sujet qui ne pense pas non plus que cela soit de la nanothermite.

          +0

        Alerter
    • Wakizashi // 20.09.2017 à 10h41

      « Mes deux commentaires précédents ont été supprimés. Et vu l’absence de réactions apparentes sur cet article n°7, j’imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas… C’est facile hein ? »

      Effectivement… J’ai posté hier un commentaire qui allait dans le sens des citations ci-dessous, histoire de remettre un peu les choses en perspective (il y était question de la différence fondamentale, cardinale, entre connaissance et croyance). Supprimé après 1h. C’est d’autant plus surprenant que ces citations sont censées illustrer la doctrine de ce cite-même…

      « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. […] Ne soyez jamais absolument certains de quoi que soit. » (Bertrand Russell)

      « Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. » (Friedrich Nietzsche)

      « Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, c’est ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas. » (Mark Twain)

        +10

      Alerter
  • Mr K. // 20.09.2017 à 09h25

    Je viens de lire le billet 8 : “Les fadaises 3”.

    Vous présentez une photo d’une “coupe en diagonale” d’un pilier. Pour ce qui me concerne je pense qu’elle a bien été coupée au chalumeau.

    Par contre pour illustrer la mauvaise foi de ceux l’ayant présentée partiellement vous écrivez : “Ca va mieux quand on montre la photo en entier – avec l’ouvrier.”

    Quel ouvrier? Précisez, je ne vois pas.

      +7

    Alerter
  • Yves Grolet // 20.09.2017 à 10h05

    Au sujet du dernier billet (8), attention au sophisme qui y est suggéré : “Si tout n’est pas vrai, alors tout est faux”.

    Forcément que les “truther” font beaucoup d’erreurs ! Mais ca n’invalide pas plein d’autre choses.

      +11

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 20.09.2017 à 10h56

      Yves Grolet, les “truther” font plus que des erreurs ! Merci de lire mon post du 20 septembre 2017 à 10h29 : ils inventent des faits de manière à créer des contradictions. Or, pour autant qu’on sache, la réalité est rationnelle, c’est-à-dire que, sauf mystères, miracles et prodiges, les contradictions ne peuvent pas exister. Et le bon sens me dit que ce qui n’existe pas ne peut pas être expliqué… 🙂

        +5

      Alerter
      • Yves Grolet // 20.09.2017 à 11h12

        Oui, mais l’un n’empêche pas l’autre. Chez les “truther”, il y a forcément des rigolos, de gents qui se trompent et de gents qui ont raison.
        Vous asseyez de faire un gros amalgame pour tout jeter en bloque. Ca ne tient pas la route. Il faut faire preuve de discernement.

        Autre chose, le NIST a fait aussi des erreurs et les a reconnues. Ca n’est pour pour ca que vous jetez tout ce qu’ils ont dit.

        Les amalgames et les simplifications sont la gangrène de la pensée.

          +11

        Alerter
        • Crapaud Rouge // 20.09.2017 à 12h05

          @Yves Grolet : “Il faut faire preuve de discernement.” : il y aurait donc, selon vous, de bons “truther” et de mauvais “truther” ? Comme les chasseurs des Inconnus ? La thèse officielle est critiquable mais pas contestable, simplement parce qu’elle n’ajoute rien à la réalité telle qu’on l’a vue, à savoir que les immeubles se sont effondrés à cause des avions et RIEN D’AUTRE, (et des avions pilotés par des kamikazes), même si la cascade des phénomènes à l’œuvre n’est pas comprise et/ou prouvée à 100%. Dès que vous suggérez l’existence d’une autre cause, vous sortez du périmètre de la critique légitime pour tomber dans la contestation absurde, quelque soit le réalisme apparent de vos arguments.

            +5

          Alerter
          • philouie // 20.09.2017 à 17h22

            “La thèse officielle est critiquable mais pas contestable, simplement parce qu’elle n’ajoute rien à la réalité telle qu’on l’a vue, à savoir que les immeubles se sont effondrés à cause des avions et RIEN D’AUTRE,”

            Ce qui factuellement est faux puisqu’une tour est tombé sans avoir été percuté par un avion. Il faut donc une autre explication. Les feux de bureaux ?
            Un immeuble s’effondrerait tout droit sous l’effet de feux de bureaux ? Rigouresement impossible.

              +10

            Alerter
            • Les-crises // 20.09.2017 à 17h39

              Merci de cet argumentaire.

                +1

              Alerter
            • philouie // 20.09.2017 à 17h59

              C’est rigoureusement impossible parce que le feu va fragiliser ici ou là, entrainant des affaissements partiels, d’abord un coté puis l’autre, sans doute un basculement. Un immeuble en ferraille est souple, s’il reste droit c’est grâce à des contreventements, mais s’il s’écroule d’un coté, les poutres environnantes vont plier, ça va faire un grand désordre et non un effondrement de l’ensemble, bien droit.
              Mais pour que l’immeuble puisse tomber droit, il faut que l’affaiblissement des poteaux soit constant d’un bout à l’autre de l’immeuble, ce que vous n’obtiendrez jamais avec un incendie.
              Maintenant vous prétendez en faire la démonstration contraire. Bon courage.

                +12

              Alerter
      • Wakizashi // 20.09.2017 à 11h53

        « Or, pour autant qu’on sache, la réalité est rationnelle, c’est-à-dire que, sauf mystères, miracles et prodiges, les contradictions ne peuvent pas exister. »

        En-dehors du fait que la définition de « rationnel » ne correspond pas à ce que vous en dites (il existe d’ailleurs d’innombrables contradictions en science), tout est dans le « sauf mystères »… Le 11/09 EST un mystère, et c’est bien ça le nœud du problème à mon humble avis : à ce sujet il n’y a que des croyances plus ou moins bien étayées.

        Il existe certainement des personnes qui savent ce qui s’est véritablement passé (dans les sphères gouvernementales et/ou celles des services secrets), mais pour ce qui est des autres, à savoir tout le monde ici par exemple, la réalité est que l’on ne sait pas. Raison pour laquelle un doute minimal est de mise… ce qui est loin d’être la teneur des articles de ce site sur la question (et de la plupart des commentaires).

          +2

        Alerter
  • Crapaud Rouge // 20.09.2017 à 10h29

    Cette série est très convaincante, mais rien de rationnel ne convaincra jamais les croyants de la thèse du complot : ces gens ont besoin de prodiges pour pimenter leur terne existence. Ils ont la hantise des raisonnements même les plus simples parce qu’ils recherchent au contraire des choses qui ne s’expliquent pas mais qui se réalisent quand même. Ils entendent ainsi affirmer leur personnalité et se démarquer du commun des mortels.

    Par exemple, dans cette vidéo, https://www.youtube.com/watch?v=j_8i8MczLqY, titrée “théorie de la projection holographique”, il est expliqué, (minute 4 à 5), que l’aile gauche de l’avion passe derrière un bâtiment alors que celui-ci est “censé être en arrière-plan du décor [donc derrière l’avion]” : mais cette assertion est sortie de nulle part ! On a donc un fait bien réel et visuellement évident, (l’aile gauche de l’avion qui passe derrière un bâtiment), et un fait inventé sur mesure pour créer une contradiction : le bâtiment en arrière-plan du décor. Si l’on soupçonne que le second est faux, le prodige s’évanouit : c’est donc sans intérêt pour les croyants du complot.

      +5

    Alerter
    • Yves Grolet // 20.09.2017 à 10h41

      Attention aux amalgames simplistes.
      ……………………………………………………….

        +16

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 20.09.2017 à 11h27

        Yves Grolet, oui, je comprends fort bien, il est certain que tous les “truther” ne vont pas jusqu’à l’holographie militaire ! Mais ceux qui prétendent se fonder sur la physique ne font pas mieux : parce qu’ils lui font dire n’importe quoi. Par exemple, le type de la vidéo avec ses cartons qui évoque une “réaction égale et opposée connue sous le nom de conservation de la quantité de mouvement” : les deux termes existent, (d’une part la réaction égale et opposée, d’autre par la conservation de la quantité de mouvement), mais ce sont deux lois indépendantes ! A l’arrivée le résultat est toujours le même : l’effondrement n’a pas pu se produire comme le NIST l’explique, donc c’est inexpliqué, donc prodige il y a. Cela justifie de mettre tous les “truther” dans le même sac. Cordialement.

          +4

        Alerter
        • Yves Grolet // 20.09.2017 à 11h37

          Vous dites : “Cela justifie de mettre tous les “truther” dans le même sac. “.

          CQFD

            +14

          Alerter
        • Crapaud Rouge // 20.09.2017 à 15h35

          Oui, je pratique l’amalgame “tout ce qu’il y a de non scientifique” : parce que je n’ai pas la prétention de pouvoir analyser scientifiquement la psychologie des truthers. Mais j’ai un spécimen dans mon entourage proche : l’un de mes frères est truther et ne croit pas non plus que les Américains soient réellement aller sur la lune. Son niveau scientifique est proche du zéro absolu mais qu’importe : son vrai problème est psychologique et je crois que c’est le cas pour les autres. Le consensus les fait gerber, ils ont besoin de se démarquer de la masse et de s’affirmer en optant pour le point de vue le moins consensuel, pour se croire libres d’esprit ou plus critiques que les autres, donc plus intelligents à leur manière.

            +1

          Alerter
  • Mr K. // 20.09.2017 à 10h44

    Je viens de lire le premier “exposé édifiant”, intitulé “Nanothermite L’énigme de la chip mystérieuse résolue”, de M. Jérôme Quirant, proposé en lien dans le billet 8.

    Le document de M. Quirant et surtout l’analyse présentée par M. Emeric Steng dans l’article de “Sciences…et pseudo-sciences” sur laquelle il s’appuie, présentent une explication plausible contredisant la présence de nanothermite.

    Par contre en aucun cas l’article de M. Steng ne peut permettre à M. Quirant d’être aussi catégorique dans sa conclusion : “Tous ces éléments démontrent sans équivoque que les
    neuf auteurs de l’article paru chez Bentham ont bien testé une simple peinture
    et non de la nanothermite”.

    La conclusion de l’article ” La chimie à la rescousse” cité par M. Quirant est : “En l’absence de résultats conclusifs, on en est réduit à émettre des hypothèses. […] Mais à partir des seuls résultats de cette étude, il est impossible d’être catégorique.”

    Le lien de l’article de l’article :

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1698
    .

      +7

    Alerter
    • Mertcote // 20.09.2017 à 12h37

      Apparemment depuis l’article de Emeric Steng de l’eau a coulé sur les ponts et des éléments sont venus éclairer l’affaire d’un jour nouveau. Notamment la publication d’une communication dans un congrès scientifique aux States….
      Les autres documents linkés par OB sont édifiants effectivement !

        +3

      Alerter
      • Mr K. // 20.09.2017 à 15h59

        L’article de M. Emeric Steng est très intéressant aussi, en cela qu’il montre qu’un article scientifique valable peut tout à fait être composé d’hypothèses légitimes qui nécessiteraient cependant des validations définitives par l’expérimentation, avec une conclusion reflétant cette incertitude.

        Apparemment M. Jérôme Quirant a dans sa conclusion “été un peu emporté par son élan”.

        C’est une tendance qui peut résister au temps. Quoiqu’il en soit, son article nécessite une modification.

        La vie est un long fleuve tranquille dit-on, les ponts, donc, nous passent par dessus la tête, une “communication”, alors, on y viendra peut-être.

          +1

        Alerter
        • Mertcote // 20.09.2017 à 18h30

          Vous ne m’avez pas compris…
          L’article de Steng dit bien “En l’absence de résultats conclusifs, on en est réduit à émettre des hypothèses. […] Mais à partir des seuls résultats de cette étude, il est impossible d’être catégorique.”” C’était 2011…. et c’était un article écrit “à partir des seuls résultats de cette étude”

          Sauf que…
          Sauf que depuis des recherches, des études ont été faites, publiées notamment dans un colloque américain, et, elles, sont parfaitement conclusives…. D’où la conclusion très affirmative de Quirant…. Malheureusement le lien dans son doc vers l’article est cassé mais on doit pouvoir le retrouver sur le net.

            +0

          Alerter
          • Mr K. // 20.09.2017 à 18h48

            Il y a eu rajout d’un lien après la conclusion qui parle sans ambiguïté de “Tous ces éléments…” qui précèdent, dont l’article de M. Steng.

            Je vous fais confiance pour retrouver ce lien en appui de vos dires.

            Sinon, pas grave… si vous examinez la dernière phrase de mon post précédent vous y décèlerez peut-être une sereine ondulation, vaguement traversée par un petit clapotis.

              +1

            Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications