Nous allons nous intéresser aujourd’hui à la pollution de l’air dans le monde.

Voici une carte de la pollution aux PM2,5 (Source) :

pollution air particules

pollution air particules

On voit que les zones polluées sont les zones désertiques (à cause du sable) puis l’Inde et la Chine (nature + industrie).

pollution air particules

pollution air particules

Cela apparaît bien sur ce graphique :

concentration-pm-regions-monde-3

Voici le liste des pays les plus et moins pollués aux particules fines PM2,5 (Source):

concentration-pm-pays-monde

Voici de même les villes les plus polluées au monde en PM10 (norme OMS : 20 µg/m3) :

concentration-pm-regions-monde-1

et les villes les plus polluées au monde en PM2,5 (norme OMS : 10 µg/m3) :

concentration-pm-regions-monde-2

Plus de 80% des gens vivant dans des zones urbaines où la pollution atmosphérique est surveillée sont exposés à des niveaux de qualité de l’air ne respectant pas les limites fixées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Si toutes les régions du monde sont touchées, les habitants des villes à revenu faible sont ceux qui en subissent le plus les conséquences.

D’après la dernière base de données sur la qualité de l’air en milieu urbain, 98% des villes de plus de 100 000 habitants dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ne respectent pas les lignes directrices de l’OMS relatives à la qualité de l’air. Néanmoins, dans les pays à revenu élevé, ce pourcentage tombe à 56%.

Entre 2008 et 2013, les niveaux mondiaux de pollution atmosphérique en milieu urbain ont augmenté de 8% malgré les améliorations enregistrées dans certaines régions.

Voici les proportions d’habitants des villes qui ont vu leur exposition augmenter ou diminuer sur la période :

concentration-pm-regions-monde-4

Voici également la situation de grandes villes en Occident :

concentration-pm-villes-monde-2

concentration-pm-villes-monde

On note que le niveau est nettement plus faible aux États-Unis – en raison de l’espace du territoire et du fait que la population est souvent concentrée en façade maritime.

C’est cependant à relativiser, voici la situation des mégalopoles de plus de 14 millions d’habitants (+ Paris) :

concentration-pm-villes-monde-3

Cela s’observe au niveau des normes réglementaires :

normes-pollution-particules

On constate que les normes européennes de particules fines sont très élevées – et clairement déconnectées des avancées scientifiques depuis 15 ans. Les normes OMS de 2005 vont d’ailleurs probablement bientôt baisser (Source OMS 2013 – les normes OMS de 2005 en français sont ici et . Mise à jour 2016 ici) :

oms-pm

Terminons enfin par quelques mots sur la Chine, qui connaît de plus en plus d’épisodes de pollution aux particules. Celui de décembre 2016 a approché les 600 µg, des dizaines de fois plus que la norme journalière de l’OMS :

pollution air particules

Cette pollution fait donc des ravages dans ce pays :
pollution air particules

pollution air particules

pollution air particules

pollution air particules

pollution air particules

pollution air particules

On soulignera aussi qu’une petite partie de cette pollution en Chien correspond à une exportation de la nôtre, puisque l’industrie chinoise fabrique des produits pour notre usage…

 

Terminons par une visualisation du transport mondial du carbone suie :

Ce carbone suie contribue grandement au réchauffement climatique. Il absorbe le rayonnement solaire incident et réfléchi, chauffant ainsi l’atmosphère. Des études récentes suggèrent que le carbone noir pourrait représenter jusqu’à 25 % du réchauffement climatique observé à ce jour…

pollution air particules

600px-the_dark_side_of_carbon

Nuages de carbone suie (Source : NASA)

Une réponse à La pollution de l’air dans le monde

  1. david Le 26 janvier 2017 à 09h39
    Afficher/Masquer

    ce lien qui montre en “direct” la pollution PM2.5.
    https://airvisual.com/earth


Charte de modérations des commentaires