Les Crises Les Crises
4.juillet.20184.7.2018 // Les Crises

Les ministres approuvent une loi criminalisant le fait de filmer les soldats de l’armée israélienne

Merci 8
J'envoie

Source : The Jerusalem Post, Gil Hoffman, 17-06-2018

Cette loi qui fait polémique a été proposée par le directeur Robert Ilatov de Ysrael Beytenu. Elle rendrait les contrevenants passibles de 5 années de prison, 10 si la sécurité nationale est en jeu.

Des soldats de l’IDF (Israel Defense Forces, l’armée israélienne) en opération dans les territoires palestiniens occupés (Crédit : IDF Spokesperson’s office)

Une loi qui rendrait illégale la diffusion de vidéos ou d’enregistrements audio de soldats de l’IDF a été proposée lors de la réunion du dimanche du comité ministériel législatif. Elle sera réécrite avant d’être proposée au vote dans les comités de la Knesset, le bureau du procureur général l’ayant déclarée illégale.

Cette loi qui fait polémique a été proposée par le directeur Robert Ilatov de Ysrael Beytenu. Elle rendrait les contrevenants passibles de 5 années de prison, 10 si la sécurité nationale est en jeu.

Le projet a été dénommée loi Elor Azaria, en hommage à un soldat de l’IDF qui, ayant tué un supposé terroriste palestinien, a été condamné sur la base d’une vidéo de la scène diffusée par l’organisation de gauche B’Tselem.

« Le moment est venu de mettre fin à ces pratiques d’organisations et de militants de gauche, soutenus par des puissances étrangères, qui ont toute latitude pour filmer des soldats de l’IDF en mission », a affirmé Ilatov. « Il est de notre responsabilité d’assurer à nos soldats les conditions optimales pour mener à bien leur mission sans se préoccuper des critiques à leur égard de la part d’organisations de gauche ».

Le projet sera porté au vote dans une lecture préliminaire à la Knesset, mercredi, et sera il sera accepté avec le soutien de la coalition. La loi devra être totalement réécrite dans les comités de la Knesset de façon à la rendre légale et solide face à un tribunal.

B’Tselem a annoncé qu’elle continuerait à enregistrer les actions des soldats et « qu’aucune loi stupide ne l’empêcherait ». Le New Israel Fund (NIF), qui finance B’Tselem, a affirmé que la loi avait pour but de museler les associations d’observateurs qui utilisent la vidéo pour documenter les actions de l’armée israélienne.

« En Israel, comme partout ailleurs dans le monde, l’enregistrement vidéo des opérations de police ou militaires est devenu un important outil pour les groupes défendant les droits de l’Homme et les médias », a précisé Daniel Sokatch, président du NIF. « Cela fait partie des moyens que les citoyens peuvent utiliser pour lancer des alertes sur les actions illégales des autorités. Nous l’avons vu avec Abu Ghraib et le cas de Philando Castile. Les tyrans limitent les droits des gens à montrer ce qu’il se passe autour d’eux. Les démocraties ne le font pas ».

Source : The Jerusalem Post, Gil Hoffman, 17-06-2018

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 04.07.2018 à 18h44

Et ça vous étonne, ça vous choque ?

Ne vous en faites pas, c’est bel et bien partout pareil dans les “Grandes Démocraties”.

La seule chose qui intéresse les politicards, c’est de sauver leurs fesses au cas où des informations “croustillantes” verraient le jour.

Entre la claque magistrale donnée au peuple français concernant le référendum de 2005, puis “l’état d’urgence permanent”, suivi par la loi sur le “secret des affaires” et la “réforme du code du Travail” décrétée par ordonnances sans qu’il soit possible d’envisager seulement d’en discuter, il ne nous manque plus que la loi qui interdise de filmer les “Gentilles Forces de l’Ordre” en train de faire des “câlins” aux passants hooligans lors de manifestations pacifiques violentes.
Quoique, cette loi doit bel et bien exister mais personne n’en parle.

La France en a rêvé, Israël l’a fait.

Comme disait Michel Audiard….

43 réactions et commentaires

  • Nerouiev // 04.07.2018 à 04h40

    Une grande avancée vers la tenue de camouflage militaire idéale va probablement voir le jour en Israël.

     4

    Alerter
  • Pierre D // 04.07.2018 à 06h25

    Ils cassent le bizeness, ces cons!

    Mêmes les parapluies sont pacifistes: https://www.tourmag.com/Israel-lance-un-nouveau-spot-de-pub_a91398.html

    … ou LGBT, va savoir.

     0

    Alerter
  • Catalina // 04.07.2018 à 06h51

    tu sais, tu peux inventer une loi qui va contre la loi ! par exemple, tirer sur des civils désarmés est illégal mais tu peux faire une loi pour dire que c’est légal. Voter des lois ressemble de plus en plus à voter des autorisations de se moquer complètement de la loi.
    Ici comme ailleurs, Orwell à plein régime !!

     32

    Alerter
    • vert-de-taire // 04.07.2018 à 11h34

      Heu non
      ça c’est le discours du fasciste qui pense le pouvoir comme absolu, totalitaire.
      Ce qui existe en effet hors régime démocratique.
      il existe des principes fondateurs qui empêchent normalement cela.
      Mais pour cela il faudrait les connaître et (vouloir) les appliquer.
      Pour cela il faut penser ‘société’ et non plus intérêts.
      le néolibéralisme ambiant détruit avec habileté ces manières de penser depuis les années 70.

       3

      Alerter
  • Fritz // 04.07.2018 à 06h54

    Heureusement, Israël est “la seule démocratie du Proche-Orient”.

    Au passage : en français, on ne dit pas IDF, mais FDI. En hébreu, on dit Tsahal. Et drôle de “défense” que de patrouiller armé, casqué et harnaché dans un territoire occupé au mépris des résolutions de l’ONU.

     34

    Alerter
    • caliban // 04.07.2018 à 10h15

      Israël a également voté une loi assez amusante : les 2/3 des députés réunis peuvent voter l’exclusion du tiers restant.

      Probablement au cas où des députés pacifistes arrivent à se faire élire … on est jamais trop prudent dans “la seule démocratie du Proche-Orient”.

       23

      Alerter
      • Emmanuel // 04.07.2018 à 19h18

        En vous lisant je me suis demandé si ce n’était pas une grosse plaisanterie alors j’ai voulu vérifier.

        Effectivement, une loi a été voté en 2016 pour exclure un député qui soutiendrait des actions armées contre Israël, de même s’il incitait à la haine raciale. Sur les 120 députés du parlement, 70 doivent initier la procédure ; leur plainte est examinée en commission parlementaire, en cas de validation il faut un vote de 90 députés. Je n’ai pas trouvé le texte de loi (d’où une imprécision possible de ma part) mais j’ai utilisé plusieurs articles.

        Le motif d’incitation à la haine raciale est un fourre-tout connu en France, donc méfiance, surtout lorsque des politiciens en sont juges. Concernant le motif d’approbation du ” terrorisme ” (en gros), à première vue une sanction envers un député peut se comprendre, mais quid d’une critique d’actions militaires israéliennes abusives ? Par exemple, supposons qu’un soldat tue un manifestant à terre, immobile et rendu inoffensif : serait-il interdit aux députés de critiquer cet abus ?

        De toutes façons, interdiction de filmer donc pas de preuve…

        L’Espagne a pris de l’avance en 2015 avec la ” loi de sécurité citoyenne ” (sic) interdisant largement ce qui pourrait troubler l’ordre social oligarchique, dont l’article 36.23 visant « l’usage non autorisée des images ou des données personnelles ou professionnelles des autorités ou des membres des forces de l’ordre qui pourraient mettre en danger la sécurité personnelle ou familiale des agents, les installations protégées ou une opération ». Très bien, et concrètement ? Une dame a photographié une voiture de police sur une place pour personne handicapée et a mis l’image sur internet, résultat 800 € d’amende (jusqu’à 30000 € possible) car les policiers se sont sentis attaqués dans leur honneur…

        Il ne manque encore l’interdiction de la publicité de la condamnation, la dernière étape de la censure.

         7

        Alerter
  • Hugo // 04.07.2018 à 07h00

    Bonjour,
    Au XVIII° Siècle, époque des “£umières”, tout le monde croyait que l’avenir de l’humanité était du plus en plus promis au Progrès.
    Reste-t-il encore de la lumière?
    Ou, tout sera-t–il bientôt verrouillé, encadré, épié avec acrimonie?

     16

    Alerter
    • Bouddha Vert // 05.07.2018 à 00h01

      C’est tout à fait logique puisque c’est le siècle qui marque le démarrage de la croissance économique du monde, et de l’Europe en particulier, et par conséquence, l’émergence des démocraties représentatives.

      Maintenant que nous commençons à gratter le fond du fût, va-t-on conserver nos démocraties?

      Vu les actions des politiques du monde et vu l’aveuglement des populations en général, j’ai des doutes!

       2

      Alerter
  • Opposum // 04.07.2018 à 07h19

    Je vais être cynique et provocateur : quel est l’intérêt de faire un telle loi puisque ces vidéos ne risquent pas de se retrouver dans nos médias de masse ?

     14

    Alerter
    • TC // 04.07.2018 à 07h33

      Il s’agit de museler toute contestation même si elle est à peine audible. C’est comme pour les soi-disant fausses nouvelles (comprenez les informations alternatives non contrôlées par les médias accrédités) qu’il faut à tout prix interdire.

      Il n’y a que la vérité qui dérange les gouvernements, pas les mensonges.

       30

      Alerter
    • Alfred // 04.07.2018 à 09h06

      Il s’agit de faire disparaitre les éléments de preuve qui pour l’instant continuent de s’accumuler. Ainsi il ne sera plus nécessaire d’attendre longtemps un procès (conclu par un non lieu où une peine très symbolique) lorsqu’un clampin se sera fait filmer en train d’assassiner un homme désarmé et à terre (par exemple). Il n’y aura pas d’image, pas de preuve, pas de processus pas de problème.
      Si il n’y a pas d’images de soldats tirant sur des enfants il n’y a pas de problème. C’est la société dans laquelle nous vivons.

       21

      Alerter
    • Tonton Poupou // 04.07.2018 à 10h48

      Comme disait l’autre :
      La dictature c’est : “Ferme ta gueule.”
      La démocratie c’est ; “Cause toujours…..”
      Ouais …. bon ok ! Je sors ……..

       3

      Alerter
    • Emmanuel // 04.07.2018 à 19h32

      Pas une tête ne doit dépasser. Pensez aux scores de visionnage de RT France sur Youtube : souvent quelques centaines de visionnages par vidéo, et pourtant il est clair que Macron veut dégager RT France.

      Détails intéressants : RT France est diffusé par Free et devrait l’être aussi par Orange (l’accord date d’avril dernier), ceci explique peut-être cela…

       2

      Alerter
  • rémi // 04.07.2018 à 07h32

    IDF pour l’Israël. Pour l’ONU, et nous aussi, c’est: IOF….: Israelian Occupation Force.

     11

    Alerter
  • pantocrator // 04.07.2018 à 08h32

    Comme dirait Fabius : ” lls font du bon boulot …”

     10

    Alerter
  • christiangedeon // 04.07.2018 à 09h20

    Israël a du mal avec la bataille médiatique,exercice auquel excelle le Fatah et encore plus le Hamas et autres Jihad islamique. Quadrature du cercle.Objectivement ,si on peut parler d’objectivité,les exactions qui se déroulent en Cisjordanie et le long de la frontière de Gaza sont peu de choses comparées au massacre quotidien qui se déroule dans l’arc arabo musulman,notamment en Syrie,en Irak,au Yémen et en Afghanistan…mais car il y a un grand mais,émotionnellement, et du point de vue d’une opinion internationale de plus en plus sensibles à la lutte des palestiniens,Israël a largement perdu la bataille,pour le moment. N’arrive pas à se dépetrer du piège dans lequel il s’est mis lui même après la guerre des six jours,victoire militaire sans discussion et poison depuis 50 ans. Il est des victoires qu’il eut mieux valu ne pas exploiter à travers des gains territoriaux.

     7

    Alerter
    • Jaaz // 04.07.2018 à 10h31

      Les Palestiniens “excellent” dans cette exercice comme vous dites, car ils sont intensivement aidés, coachés, assistés pro bono par les toutes les grandes agences de communication mondiales et par d’éminents philosophes, notamment français que le monde nous envie. Que peut, en effet, Israel face à cet armada médiatique et à une telle manipulation de l’opinion publique?

       8

      Alerter
      • Lalaz // 04.07.2018 à 11h53

        Ironique, je suppose?

         8

        Alerter
        • Jaaz // 04.07.2018 à 14h23

          Exact

           4

          Alerter
      • christiangedeon // 04.07.2018 à 14h40

        Très drôle…mais toutes les agences de communication du monde ne peuvent rien contre une image quand elle est vraie,et et même quand elle est “fausse ” ou arrangée comme celle du petit Ilan. Je conçois votre ironie,mais le sujet est en l’occurence tragique,et l’impasse hélas totale à ce jour. Bataille “d’images ” et bataille tout court sont au rendez vous. Pour le plus grand malheur des palestiniens et des israéliens.

         1

        Alerter
        • Jaaz // 04.07.2018 à 15h00

          ironie mise à part, ce qui importe, quand on est dans la recherche d’analyse objective et juste, est moins l’image ou son impact que les sources et origines des conflits que vous citez. La colonisation israélienne et la spoliation des droits des Palestiniens qui en a résulté est un fait historique qui a été reconnu comme tel et condamnée par l’ONU. Quant aux conflits de “l’arc arabo-musulman”, n’ont-ils pas été initiés puis entretenus par les occidentaux, à commencer par les US? Le conflit aux Yemen est-il totalement étranger à Israel, aux USA à la France? Que dire de la Libye, de lIrak, de la syrie? Qui tire profit de la destruction de ces Etats qui étaient forts? Tous ces conflits on la même source: l’impérialisme du plus fort. Peu importe, la médiatisation de l’un, plutôt que celle de l’autre. Ceux qui tirent les ficelles sont les mêmes.

           11

          Alerter
          • Christian Gedeon // 04.07.2018 à 19h57

            Votre analyse est comment dire,plus que sommaire…vous voyez des occidentaux partout. Comment dire sans vous vexer? Si vous aviez vu les morts de près ,vous sauriez que seule la paix est belle…alors continuez tranquillement dans votre aveuglement et votre souhait de vous battre,de loin, jusqu’au dernier palestinien…quant à votre obsession de la responsabilité “occidentale” vous ne vous rendez même pas compte qu’elle est une insulte aux peuples de la région…ils Sont indépendants et adultes…et rien ne les oblige à se battre…je conchie Bush tout comme vous je suppose…mais. Il n’explique pas tout,loin de la..respectez les arabo musulmans pour ce qu’ils sont aujourd’hui…cette culpabilisation “occidentale” n’est rien d’autre qu’une forme de néo colonialisme intellectuel autocentré .

             1

            Alerter
            • SanKuKai // 05.07.2018 à 07h44

              Votre tirade pour nous amener sur Le terrain émotionel est très belle, mais après il y a les faits. L’invasion de l’Irak n’a pas été faite par Le saint esprit. La Syrie allait Plutot bien, la paix y était belle, Elle se débrouillait très bien sans nous. maintenant Elle se prend des missiles “made in France”. Et Le saint esprit a encore frappé á Raqqa. Au Yémen, Les chars Leclerc font surement de la déco, ils sont jolis. Sans compter l’assistance logistique directe pour les bombardements. Si vous n’arrivez pas á voir les occidentaux dans la région, accuser les autres d’aveuglement est assez comique.

               6

              Alerter
            • Haricophile // 05.07.2018 à 09h27

              J’ai un peu de mal a vous suivre, je ne vois pas où est l’insulte pour un peuple de citer l’origine étrangère des bombes qui ravagent son pays, et je ne vois encore moins comment on pourrait contester les auteurs de ces guerres qui ne s’en cachent pas, mais argumentent seulement qu’elles sont légitimes en ne cachant que leur réelles motivations et objectifs.

               5

              Alerter
            • Jaaz // 05.07.2018 à 12h19

              Je n’ai jamais eu la prétention d’être exhaustif ni de détenir la vérité. Par contre, d’où vous vient l’idée que je serais pour la guerre “jusqu’au dernier palestinien”? Je ne vous le permets pas. Vous avez dit obsession? Ce doit être ça… Mais je ne suis pas sûr qu’elle soit de mon côté. Les dominants sont en effet un peu obsédés par leur puissance. Quand je parle des occidentaux, vous savez parfaitement à qui je fais référence: il ne s’agit évidemment pas des islandais, finlandais, grecs ou slovènes. Comment se fait-il qu’ils soient impliqués directement dans tous les conflits de la région? Qui a livré Khadafi à la horde des mercenaires? Quels pays par 2 fois ont fait la guerre à l’Irak? Qui occupe l’Afghanistan? Entre quelle puissance la guerre “civile” en Syrie se négocie?
              C’est bien beau de théoriser sur la prétendue “culpabilisation occidentale”, mais tout porte à croire qu’elle n’existe pas. Tout est rapports de force entre dominés et dominants. et ils se trouve que les peuples du M-O, que vous le vouliez ou non, sont les dominés qui subissent la guerre des pays de l’OTAN et de leurs vassaux locaux.

               5

              Alerter
  • relc // 04.07.2018 à 11h08

    La page originale du Jerusalem Post semble avoir été modifiée depuis que la traduction a été faite : le titre a été changé, des phrases et des paragraphes ont été rajoutés.

    nouveau titre :
    « Le projet de loi limitant le droit à filmer les Forces de Défense Israeliennes va être revu et rendu moins sévère »

    Après la phrase “La loi devra être totalement réécrite dans les comités de la Knesset de façon à la rendre légale et solide face à un tribunal.”
    ajouter :
    « La peine de prison maximale sera réduite à trois ans, et au lieu de faire référence à “la diffusion d’enregistrement de la FDI”, le texte de loi parlera à la place “d’empêcher l’armée d’accomplir ses devoirs”, ce qui, concernant la police, est déjà illégal. »

    Après la phrase ” qui, ayant tué un supposé [NB : pas “supposé” mais “maîtrisé”, “soumis” (subdued)] terroriste palestinien, a été condamné sur la base d’une vidéo de la scène diffusée par l’organisation de gauche B’Tselem.”
    ajouter :
    « Quand le texte aura changé, les distributeurs de la video d’Azaria ne violeront plus la loi. »

    Après le paragraphe “Le moment est venu de mettre fin ………. de la part d’organisations de gauche”
    ajouter les deux paragraphes :

    « Le chef de son parti, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, a posté sur Twitter des louanges au projet de loi après le vote de dimanche, déclarant que “les soldats de la FDI font l’objet d’attaques de la part de fauteurs de trouble et de soutiens au terrorisme qui cherchent à les humilier, les blesser et leur faire honte”. Il a juré de résoudre le problème »

    « Mais le dirigeant du Meretz Tamar Zandberg a qualifié cette loi de “faite d’idées fausses” et a déclaré que la FDI a un problème qui doit être corrigé, et pas caché »

     7

    Alerter
    • Myrkur349 // 04.07.2018 à 22h11

      Ptêt juste des petits ballons d’essai pour noter les réactions, comme la mienne par exemple, puisque tout reste inscrit quelque part sur un serveur.
      A quand une loi sur les mauvais regards?

       2

      Alerter
  • Max31 // 04.07.2018 à 11h55

    Cette situation va s’aggraver avec l’évolution démographique : entre la Méditerranée et le Jourdain (le grand Israël) , les juifs vont devenir minoritaires, les non juifs (palestiniens et israéliens musulmans) sont maintenant 6 millions. Le taux de croissance de la population palestinienne est l’un des plus fort au monde. Quid à terme d’une telle situation ?

     0

    Alerter
    • Le Minotaure // 04.07.2018 à 13h57

      Heu ils le sont déja en 2016 :
      6,3 millions de Juifs
      1,8 millions d’Arabes israeliens
      1,9 millions de Palestiniens à Gaza
      2,9 millions en Cisjordanie

      Sans parler des 3 millions de Palestiniens vivant dans les pays limitriphes (pour l’essentiel en Jordanie).

       0

      Alerter
      • aleksandar // 04.07.2018 à 17h59

        Petite correction.
        Il ne s’agit pas ” d’arabes israéliens ” mais de non-juifs.
        La propagande israélienne qui connait bien l’Occident sait la charge émotionnelle négative que porte le mot
        ” arabe ” depuis les……………..croisades.
        Les récits de cette époque ne sont pas différents, concernant le ” caractère ” des arabes et leurs défauts, de ceux d’aujourd’hui.
        Mais en Israël, le clivage est une ségrégation sur la base de la religion.
        Donc pas d’arabes israéliens, mais des non-juifs.

         2

        Alerter
        • Jaaz // 04.07.2018 à 19h05

          Et alors même que les sepharades ne sont, en réalité, des Arabes juifs.

           1

          Alerter
          • aleksandar // 05.07.2018 à 10h16

            Sourire, le paradoxe de l’antisémitisme en action puisque arabes et juifs sont des sémites

             2

            Alerter
    • Jaaz // 04.07.2018 à 15h05

      En tout état de cause, la majorité des juifs dans le monde vit hors des frontière d’Israël et n’a pas la nationalité israélienne.
      Les juifs peuvent donc exister en dehors de l’Etat juif.

       2

      Alerter
      • Haricophile // 05.07.2018 à 10h37

        D’autant plus que beaucoup des ancêtres des juifs d’Israël n’y ont jamais mis les pieds, ni il y a 2000 ans ni jamais, dont pas mal de ceux de la classe dirigeante d’origine européenne dont les revendications de légitimité reposent en bonne partie sur des légendes et des non-sens. Les religion chrétienne et musulmanes ne sont pas les seules a avoir fait du prosélitysme, toute les religions en fait et par nature. Et quand bien même se serait prouvé, je me vois mal la France coloniser le Rift Africain sous des prétexte religieux parce que nos ancêtres y habitaient il y a 200 000 ans. Ça va au delà du gros bordel, c’est du grand n’importe quoi, de la religion sous sa plus pure forme d’outil de manipulation des esprits quoi.

        Dans ceux dont les ancêtres n’ont jamais mis les pieds en Israël, il y a les éthiopiens aussi, mais par contre pour eux, on n’est pas raciste, mais ils sont noirs-africains quand même ! Et on leur a bien fait sentir ! C’est pas parce qu’on est raciste, mais c’est que ces gens ne sont pas comme nous ! (discours colonialiste puant par excellence).

         3

        Alerter
  • R.C. // 04.07.2018 à 14h02

    Interdit de filmer les soldats Israéliens ; impossible de juger les soldats US pour des méfaits commis en opération, etc.

    Y’a pas à dire, le “monde libre” a un sentiment exacerbé de la justice !

    Quand on lit le reportage sur la “Tiger force” on voit ce que ça donne d’adhérer aux “valeurs” du “monde libre”…

     10

    Alerter
  • rikwir // 04.07.2018 à 14h27

    Israël sent le vent tourner…ils n’ont pas eu le dessus au Yémen…L’ambiance commence à changer pour eux…

     2

    Alerter
    • Haricophile // 05.07.2018 à 10h46

      Au Yemen, je n’ai pas vu que les Israélien soient au premier rang, même s’il sont de tous les coups tordus pour contrer la montée en puissance de l’Iran, c’est ce qu’ils ont de communs avec les émirats en sachant que “les ennemis de mes ennemis sont mes amis” est un mensonge qui n’a jamais été plus loin que de la collusion d’intérêts, quand bien même il y aurait un très gros “ami” commun pour faire la passerelle et fournir les moyens.

       1

      Alerter
  • redge // 04.07.2018 à 15h00

    Quand on casse les thermomètres, c’est que la soupe est déjà cramée.

     4

    Alerter
  • jp // 04.07.2018 à 18h12

    du coup, ça met les soldats israéliens au même plan que les animaux d’élevage aux USA filmés pour dénoncer les maltraitances qu’ils subissent : c’est devenu criminel de les filmer. Ironie des lois stupides !

     2

    Alerter
  • RGT // 04.07.2018 à 18h44

    Et ça vous étonne, ça vous choque ?

    Ne vous en faites pas, c’est bel et bien partout pareil dans les “Grandes Démocraties”.

    La seule chose qui intéresse les politicards, c’est de sauver leurs fesses au cas où des informations “croustillantes” verraient le jour.

    Entre la claque magistrale donnée au peuple français concernant le référendum de 2005, puis “l’état d’urgence permanent”, suivi par la loi sur le “secret des affaires” et la “réforme du code du Travail” décrétée par ordonnances sans qu’il soit possible d’envisager seulement d’en discuter, il ne nous manque plus que la loi qui interdise de filmer les “Gentilles Forces de l’Ordre” en train de faire des “câlins” aux passants hooligans lors de manifestations pacifiques violentes.
    Quoique, cette loi doit bel et bien exister mais personne n’en parle.

    La France en a rêvé, Israël l’a fait.

    Comme disait Michel Audiard….

     59

    Alerter
  • BRémy // 04.07.2018 à 19h46

    y’a pas besoin de filmer l’armée la plus morale du monde.
    un point c’est tout.

     2

    Alerter
  • Bouddha Vert // 05.07.2018 à 00h13

    Disons qu’il reste wikileaks, du moins pour le moment.

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications