Les Crises Les Crises
4.janvier.20204.1.2020 // Les Crises

Macron : les réseaux secrets ? Marc Endeweld – Par Thinkerview

Merci 259
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 19-12-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 19-12-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

sergeat // 04.01.2020 à 09h16

Les grands serviteurs de l’état se sont transformés en très grands serviteurs du monde financier dès le début des privatisations,il faudrait un bulletin mondain pour étudier le nombre de millionnaire qui de grands fonctionnaires se sont transformés en petits ou grands oligarques.De plus ces privatisations permettent des rémunérations éhontés à ceux qui facilitent et évaluent la valeur sous estimé des bien de l’état (on devrait dire les biens des français,qui n’ont pas la parole)
Les finances dites publiques permettent des positions et des richesses que la médiocrité de beaucoup serait impossible à obtenir dans une économie normale.
Ce qui est affligeant pour les français ,c’est que ces fonctionnaires de la politique continuent à nous demander de serrer la ceinture pour le profit de leurs amis (étudiez où vont ces richesses).

36 réactions et commentaires

  • Fabrice // 04.01.2020 à 07h30

    Le gros problème de notre société ce n’est pas les liens comme ceux ci mais bien le fait que les contre pouvoirs qui sont censés contrôler, alerter et sanctionner ne font non seulement pas leur devoir mais sont pleinement complices, comme on l’a vu avec le cumul des postes de delevoye déclarés ou pas ainsi qu’avec les absences de Segolene Royale à son poste d’ambassadrice des pôles sans que les organes de contrôle ne disent rien.

    Il ne nous reste plus qu’à lire ce genre de livre et d’arriver à comprendre comment nous en sommes arrivés à un tel point de corruption et de complicité à tous les étages de l’état.

      +81

    Alerter
    • sergeat // 04.01.2020 à 09h16

      Les grands serviteurs de l’état se sont transformés en très grands serviteurs du monde financier dès le début des privatisations,il faudrait un bulletin mondain pour étudier le nombre de millionnaire qui de grands fonctionnaires se sont transformés en petits ou grands oligarques.De plus ces privatisations permettent des rémunérations éhontés à ceux qui facilitent et évaluent la valeur sous estimé des bien de l’état (on devrait dire les biens des français,qui n’ont pas la parole)
      Les finances dites publiques permettent des positions et des richesses que la médiocrité de beaucoup serait impossible à obtenir dans une économie normale.
      Ce qui est affligeant pour les français ,c’est que ces fonctionnaires de la politique continuent à nous demander de serrer la ceinture pour le profit de leurs amis (étudiez où vont ces richesses).

        +92

      Alerter
      • Beatrix // 04.01.2020 à 21h50

        La dépossession continue. Après les matières premières, les produits agricoles, l’eau, l’énergie, la santé, la monnaie elle fait main basse bientôt sur le foncier de tous. Le projet supra-européen est de rendre tous les propriétaires d’immeubles de rendement et ceux de leur propre logement, locataires du terrain sur lequel est bâtie leur maison, logis, ferme et autres bâtiments de rente et de travail. Une sorte de bailliage. La gauche dogmatique pourra jubiler, elle qui a toujours combattu la propriété privée des individus et la petite bourgeoisie. Mais elle n’imagine pas cette privatisation à grande échelle en route qui précède la lettre et les lois dans certains endroits en France et dans certains pays de l’UE.

        L’état lui-même devient propriété privé de milliardaires, ii officie en qualité de facilitateur de dépossession et se mobilisent en serviteurs…(pensons le), bien rémunéré.

        https://lilianeheldkhawam.com/2020/01/04/neosovietisme-depossession-de-la-propriete-fonciere-par-le-prive-avec-letat-dans-le-role-de-facilitateur-lhk/

          +11

        Alerter
        • sergeat // 05.01.2020 à 09h16

          Vous parlez de « projet supra-européen et de gauche dogmatique »,pour moi cela est du cinéma,nos pseudo dirigeants de l’UE ont vu les richesses spoliées des pays de l’Est après effondrement de l’URSS,et la « réunification « de l’Allemagne,….ils ont compris que les peuples ont peu d’éducation économique et qu’ils se laissent déshabiller sans trop de problèmes,alors pourquoi ne pas en profiter en habillant ce vol d’une phraséologie égalitaire,humaniste,et même écologique.
          Étudiez simplement comment l’Allemagne de l’Est a été cannibalisée par les conglomérat de l’Ouest au nom de la démocratie et de la « modernisation ».
          Macron accomplit les théories de Friedmann en France au profit de ceux qui l’on mis au pouvoir.

            +12

          Alerter
          • moshedayan // 05.01.2020 à 18h01

            Sergeat, je vous approuve pleinement. Vu de Slovaquie, c’est exactement ce qui s’est passé – la fin de l’URSS fut en fait « Le Grand Mensonge » de l’Occident, tous les peuples de l’Est se sont fait bien avoir. Le consortium -Trust Skoda était bien national – Tchécoslovaque sous l’ère socialiste. Aujourd’hui, il n’existe plus, il a été dépecé en morceaux, vendus à des étrangers et pour la partie automobile – il n’y a plus de bureau d’ingénierie mais des ingénieurs collaborateurs de l’Allemand VW. Enfin, le grand démocrate Vaclav Havel, je l’ai dit déjà, s’empressa de faire de « bonnes affaires immobilières » avec la privatisation…
            Conclusion : devinez ce que je pense de votre UE et de vos dirigeants…

              +10

            Alerter
        • Anouchka // 05.01.2020 à 12h09

          C’est un sujet très important que vous soulevez la.
          Il permet de percevoir sous un angle très peu sympathique les discours, récemment promus sur la scène médiatique, au sujet de ce qu’il est désormais convenu d’appeler les « communs » ou au sujet du changement du régime de propriété Pour soi-disant la « bonne cause » écologique.
          D’ailleurs dans un cas comme dans l’autre, on nous vante les mérites du système en vigueur au moyen-age… c’est à dire du système féodal…

            +2

          Alerter
        • calahan // 06.01.2020 à 01h38

          Comme quoi les lucioles ont quitté le coin depuis longtemps !

          S’attaquer à la propriété privée d’usage quelle imbécilité crasse alors que la propriété des moyens de production, de l’eau de la nourriture et de l’énergie se trouvent soumis à toutes sortes de spéculation et détruit (entre autre) tout sur son passage.

          En même temps si on élisait pas des crétins on en serait pas là !

          (jai beau tenté de décrypter le Macron, rien à faire ses phrases sont vides et tombent toujours à l’eau, comment les gens ont pu voter pour cet arrogant).

            +3

          Alerter
    • azuki // 04.01.2020 à 14h06

      Moi la question que je me pose a ce degré de corruption, c’est que je ne vois plus que 2 portes de sortie :
      – La violence façon purges « révolutionnaires ».
      – L’effondrement du système sous son propre poids.

      J’ai tendance a penser qu’actuellement la deuxième hypothèse sera la bonne, tellement nous sommes devenu enfermé dans des cages invisibles et dépendant de l’organisation de « la société de la consommation » par une longue série « d’effet cliquet ». Il y a ceux qui accusent « le peuple » de « passivité » et de « soumission ». C’est comme les moralistes puants qui accusent les drogués de leur comportement irresponsable plutôt que de chercher a comprendre comment et par qui ils en sont arrivé là !

      … Et bien entendu la deuxième hypothèse n’exclue pas du tout une période de violences extrême.

        +21

      Alerter
      • TomTom // 04.01.2020 à 14h17

        L’effondrement du système sous son propre poids est probable, sauf que cette fois-ci, le système va entraîner l’écosystème dans sa chute. Et c’est autrement plus redoutable que la chute de constructions purement abstraites que sont les constructions économiques et sociales…

          +6

        Alerter
        • Jérôme // 04.01.2020 à 15h38

          Non, c’est l’inverse.

          C’est l’idée délirante qu’il puisse y avoir une croissance illimitée dans un monde fini qui menace l’écosystème et conduira forcément à la chute du système économique tel que nous l’avons développé depuis des siècles.

          L’effondrement du système économique de poursuite de recherche de croissance est une condition nécessaire, mais pas suffisante, à la préservation de l’écosystème.

          Mais dans tous les cas ce sera un cataclysme humain et moral.

          C’est l’industrie de masse qui a permis de faire croître la population humaine jusqu’à plus de 8 milliards de personnes. Et on nous promet de franchir la barre des 10 milliards dans le courant du siècle.

          Quand on n’aura plus les moyens économiquement « rentables de continuer à produire tout ce qu’il faut pour les faire manger et vivre (l’agro-alimentaire de masse est très dépendante des hydrocarbures), il ne restera plus que la violence, le travail forcé (autrement appelé esclavage) et la chute drastique de la population par morts prématurées (de violence, de faim et de soif, de mauvaises conditions sanitaires et de maladies).

            +8

          Alerter
          • Anouchka // 04.01.2020 à 17h50

            Ça fait longtemps que je m’interroge sur les soubassements erotiques de ce genre de message apocalyptique.
            Sinon, l’augmentation de la population mondiale, c’est un peu les engrais chimiques et l’industrialisation de l’agriculture mais c’est surtout les progrès de l’hygiène.
            Cependant, apaisez-vous , Macron et ses amis ont prévu de s’attaquer à ce problème en France en démantelant la sécurité sociale.
            Ah! le temps béni où les gens de rien auront des retraites de misère et plus accès à l’hôpital… ils auront enfin une espérance de vie appropriée à nos enjeux écologiques…

              +17

            Alerter
            • Subotai // 04.01.2020 à 18h12

              «  »..mais c’est surtout les progrès de l’hygiène. » »
              …???
              Heu, rigolez pas… Ce n’est pas parce que l’emprise du christianisme sur les royaumes germains ont transformé l’Europe en porcherie après la chute de Rome que les humains ignoraient les règles de l’hygiène.

                +4

              Alerter
            • Anouchka // 04.01.2020 à 18h28

              Je vous invite à vous intéresser au courant qui a révolutionné la médecine à partir du XIXe siècle (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hygiénisme)
              Sinon que vient faire le christianisme dans cette galère? Le siècle le plus sale en Europe, est aussi le siècle qui a vu fleurir les mouvements libertins. Le moyen-age était très propre en comparaison, en particulier le haut moyen age qui a su tirer profit des thermes romains.

                +6

              Alerter
            • Jérôme // 05.01.2020 à 08h52

              Et les engrais chimiques ils sont fait comment ? A partir de quelles matières premières ?

              Avez-vous conscience que le pétrole de schiste n’est exploitable que grâce à des manipulations financières ?

              Le problème des ressources naturelles c’est moins leur épuisement que l’envolée de leur coût d’extraction quand on aura extrait les réserves les plus faciles à atteindre.

              Et c’est une réalité économique très concrète : personne de rationnel ne dépense 100 pour ne gagner que 50.

              C’est donc juste une question de « quand ? »

              L’événement en lui-même est aussi certain que l’extinction ultérieure du soleil.

                +2

              Alerter
  • astaap66 // 04.01.2020 à 08h46

    Une des choses intéressantes, dans ce qu’il dit, c’est que l’appareil d’Etat est entièrement phagocité par le capital (via le pantouflage ou le lobbing) et qu’à l’heure actuelle, aucune opposition (type insoumis ou autre) n’est réellement crédible parce qu’elle n’a littéralement personne à l’intérieur de cet appareil.
    Dans l’hypothèse assez improbable d’une victoire aux élections de Mélenchon (ou d’un Ruffin, ou d’un autre), elle serait incapable de faire fonctionner l’Etat. En supposant d’ailleurs que parmis l’équipe qui gagnerait les élections, il n’y ait pas déjà des opportunistes à la Tsipras.
    C’est pourquoi il faut lire Lenine, non pour reproduire les conclusions qu’il avait appliquées à l’époque mais pour sa méthode d’analyse qui est remarquable:
    https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/08/er1.htm#c1.1

      +54

    Alerter
    • Micmac // 04.01.2020 à 13h12

      C’est peut être vrai, peut être pas.

      Ruffin a fait un article avant la présidentielle dans Fakir, dans lequel il pointait du doigt le problème (l’absence d' »insoumis » dans l’appareil d’État), et il y écrivait que la FI comptaient bien y remédier. Il disait avoir déjà des contacts dans la haute administration.

      C’est aussi la raison principal de la crise de Mélenchon lors de la perquisition du mouvement : le fichier des adhérents. Si ce fichier tombait entre les mains du gouvernement, celui-ci mettait la main sur les sympathisants de la FI dans la haute et moins haute administration. Parce que, nombreux ou pas, ces sympathisants existent.

      S’il est vrai que nombre de hauts fonctionnaires sont corrompus au delà de toute rédemption, il y en a forcément un certain nombre d’autres qui sont plus honnêtes… Et il est tout à fait possible que la FI a un certain nombre d’appuis de ce côté là. Mais c’est évidemment quelque chose qu’on ne divulgue pas. Tous les partis ont toujours procédé ainsi (PS, RPR en son temps, etc.).

        +25

      Alerter
      • EugenieGrandet // 04.01.2020 à 14h43

        @Micmac: je saisis l’occasion pour rappeler qu’un fichier « client » est un document vital. Quelle que soit l’organisation: clients d’un business (commerce, entreprise), membres d’une association ou d’un parti politique, membres inscrits à un site internet (maintenant il faut s’inscrire systématiquement même pour des sites très basiques), employés d’une société.entreprise.administration, sources de la DGSI (suivez mon regard avec le dernier attentat à la Préfecture de Police de Paris),….

        Alors on le crypte (pas par une protection avec un mot de passe que tout le monde finira par connaître, non par un chiffrement avec clef publique/clef privée type PGP ou autres) et on s’assure de la loyauté de ceux qui y ont de quoi le décrypter;

        Ainsi en cas de perte, de hacking, de perquisition, ou de malveillance interne, leur identité est protégé.
        Et si un juge oblige à décrypter, il faut qu’il argumente (ici; en quoi le décryptage du fichier client (adhérent / sympathisant) aurait été nécessaire à la manifestation de la vérité sur l’affaire des assistants européens et des comptes de campagne présidentielle du candidat Melenchon.)

        (désolé, je sais. C’est hors sujet de la video mais l’occasion de votre commentaire a réveillé chez moi la nécessité de rappeler ces notions « élémentaires ».)

          +7

        Alerter
        • Narm // 04.01.2020 à 19h31

          parceque vous croyez sincèrement que cette liste est secrète ?

          pour faire un mailing, elle transpire forcément. et avec les boites noires de sarko, vous ne pensez pas que c’est déjà cuit ? je ne parle même pas d’un pot de vin ou chantage à un membre ou sous traitant.
          Sans compter si l’on passe par une adresse microsoft ou un cloud, tout est frelaté
          Il n’existe , pour moi, aucun fichier informatique sûr, sauf à le laisser sur un ordi ansolument hors connexion.

            +11

          Alerter
    • Brian64 // 05.01.2020 à 07h37

      Lénine, Marx ou les autres, se sont intéressés aux sociétés primitives (les chasseurs cueilleurs) qui sont quasiment toutes égalitaires, donnée anthropologique non controversée. Mais se sont-ils intéressés à la façon dont nos ancêtre y sont parvenus en assassinant les mâles alpha ?
      Alors certes, les sociétés de chasseurs cueilleurs diffèrent des notres par leur taille, leur nomadisme et l’absence d’accumulation. Ce sont cependant les seuls qui sont parvenus à s’affranchir de la domination des mâles alpha.

        +1

      Alerter
  • Catalina // 04.01.2020 à 09h14

    Fabrice,
    « Il ne nous reste plus qu’à lire ce genre de livre et d’arriver à comprendre comment nous en sommes arrivés à un tel point de corruption et de complicité à tous les étages de l’état. »
    Pas besoin de lire un livre ou ce livre.

    2005-2007 : non à l’UE, maipulation par narkosy pour nous imposer l’ue.
    Réaction =0
    Quand ils voient que personne ne moufte contre la dictature de leur pensée, la porte est ouverte à tout et bien sûr à la corruption. Personnellement j’exige un audit sur les dépenses de l’Etat et sur la dette et je rêve encore que des delovoye et ces milliers de clones rendent l’argent qu’ils ont volé et soient illico presto mis en prison, je sais que les taulards les soigneront comme ils le méritent.

      +61

    Alerter
  • EugenieGrandet // 04.01.2020 à 09h57

    Dans les entreprises de grande taille, on procède régulièrement à des réorganisations pour casser les réseaux en place. Et en faire se créer d’autres. Aucune organisation n’est bonne ou mauvaise. Ce sont les femmes et hommes qui la font tourner qui sont bon.ne.s ou pas.
    Pareil avec un État.
    Malheureusement, il ne se réformera jamais de l’intérieur :
    – regardez comment les députés ou sénateurs ne font rien pour s’autoréformer sur: leurs retraites, notes de frais, conflits d’intérêt, …
    – regardez comment est reçue l’idée du RIC qui mettrait à mal leur gestion du pays (Président, gouvernement, parlement) au profit de leurs intérêts (famille, amis, soutiens financiers, « réseaux », ….) je parle en masse. Bien sûr il y a de rares personnes parées de toutes les vertus.
    -regardez comment la finance, « mon ennemi » est devenue mon amie. Aucune séparation des banques de dépôt et des banques spéculatives. D’où un risque systémique majeur.
    .
    D’où le besoin de renverser la table. Si les députés LREM ne comprennent pas pourquoi leurs permanences sont visées, c’est que le peuple ne supporte plus cette situation et attend(ait) autres choses d.eux.

      +67

    Alerter
    • astap66 // 04.01.2020 à 13h02

      Cet état de corruption est inhérent au système capitaliste.
      D’ailleurs, la logique d’accumulation du capital n’a rien à voir avec la bonté ou la méchanceté des capitalistes eux-même.
      L’Etat tel qu’il existe aujourd’hui est l’instrument de la domination de la classe capitaliste.
      Pour reprendre Lénine « La toute-puissance de la « richesse » est plus sûre en république démocratique, parce qu’elle ne dépend pas des défauts de l’enveloppe politique du capitalisme. La république démocratique est la meilleure forme politique possible du capitalisme; aussi bien le Capital, après s’en être emparé (…) assoit son pouvoir si solidement, si sûrement, que celui-ci ne peut être ébranlé par aucun changement de personnes, d’institutions ou de partis dans la république démocratique bourgeoise ».

        +14

      Alerter
      • Narm // 04.01.2020 à 19h38

        Pas forcément d’une corruption, non ?

        De simples « dépendances économiques » suffisent à souder les rouages.

          +1

        Alerter
  • tchoo // 04.01.2020 à 11h53

    Ils ne sont pas corrompus, mais ils n’ont aucune espèce de conscience de la corruption, du conflit d’intérêt, de la notion de service public et de l’altruisme. ils sont là dans un seul but, favoriser, mettre en place, et se servir du système pour activer leurs convictions ou celles de leurs maitres, qui leur fait croire qu’ils ont comme ça une part de gateaux.
    Ils ne sont pas corrompus, ils sont la corruptions.
    Si un quelconque groupe humains veut arriver au pouvoir pour changer cela, il a intérêt à prévoir une vigoureuse et implacable épuration dans tous les centres de décisions, à commencer par les hauts fonctionnaires.
    Comment on en est arrivé là: par peur de l’inconnu, par lacheté en voulant garder son petit confort personnel, local, chacun pensant passer entre les gouttes.
    La mobilisation contre la réforme de retraites, a du succès parce que chacun a compris qu’il allait en subir les conséquences, ce que le gouvernement sait, puisque ça et là il rétablit des régimes spéciaux pour casser cet unanimisme.
    En fait là, ils ont cru possible de soudainement augmenter le feu sous la casserole d’eau dans laquelle nous nageons et tout d’un coup nous avons trop chaud et ça commence à bruler, alors la grenouille tente de sauter hors de la casserole.

      +35

    Alerter
  • Anouchka // 04.01.2020 à 16h17

    Le système Macron est devenu un système à parti unique, faute d’organisation d’opposition suffisamment puissante… et après ça, on nous rebat les oreilles de la faiblesse de l’opposition russe qui ferait de la Russie une démocratie illiberale…
    Mais il faut aller plus loin que ce constat : on sait qu’en Russie, le système au pouvoir met délibérément des bâtons dans les roues des oppositions plus ou moins importantes. Je ne vois pas pourquoi Macron et les siens s’en priverait en France. Pourquoi cet aspect des choses n’est pas plus et mieux mis en valeur ?

      +8

    Alerter
    • sergeat // 04.01.2020 à 19h52

      Il est difficile d’avoir une opposition quand vous tenez les médias(tous appartenant aux milliardaires qui l’on fait élire),la justice,la force dite légale.
      Imaginez que(parole de Zemmour) Lepenovitch,Melanchonovosky,Fillonovitch,…aient des problèmes avec Poutine,tous les journaux diraient que la justice est dans les mains du Kremlin,mais chez nous cela ne peut pas arriver nous avons Macron.

        +12

      Alerter
  • Klingsor // 04.01.2020 à 22h54

    entretien raté… il parle 2 heures pour ne pas dire grand chose… vaguement que le lobby nucléaire et les restes de l’appareil militaro-industriel français seraient parmi les principaux réseaux qui ont porté Macron au pouvoir (ainsi que l’enjeu souverain du réseau 5G)… car ce seraient les derniers réseaux du capitalisme encore liés à l’état… ça fait léger, surtout qu’il ne donne aucune info précise…

    On aurait aimé en savoir réellement plus sur les réseaux et les coteries réelles qui ont financé et porté Macron. Mais on ne le saura pas ici…

      +4

    Alerter
  • Monoeil // 05.01.2020 à 00h06

    Laïcisation du monde. Battons-nous pour la Laïcité en France : Séparation du MEDEF et de l’État.
    Stop à la Religion de l’Argent. Stop à la Pollution la plus Nocive : Médias – Porte-paroles des Oligarques qui font des OPA Hostiles sur les États.

      +6

    Alerter
    • astap66 // 05.01.2020 à 09h35

      J’aime beaucoup « séparation du MEDEF et de l’Etat » !!
      …Mais c’est impossible, en fait, puisque l’ETat est l’expression de la domination d’une classe par une autre…

        +4

      Alerter
  • Brigitte // 05.01.2020 à 08h39

    Les intrigues et les dérives du pouvoir ont toujours existé, sous l’ancien régime comme sous le nouveau, appelé République. Actuellement, nous sommes un peu entre les deux….disons une monarchie ripoublicaine…
    Le problème est l’absence de contre-pouvoir qui est la base de la démocratie. Mais que ceux qui ne mouillent pas leur chemise pour ça arrêtent de critiquer et de se plaindre!
    Mr Endeweld, sire de la gauche molle, enquêtant sur Macron depuis 2015, avoue avoir quand même voté pour lui au second tour. Il aurait pu s’abstenir, non même pas…il fallait faire barrage au fascisme! il en a écrit un livre de remord…
    Ce journaliste vous livre les affres du pouvoir autoritaire, les coulisses dégoulinantes de stupres et de rumeurs et puis il avoue avoir tenu la chandelle, en mettant la main dans l’urne.
    Il ne faut pas minimiser le pouvoir du vote, surtout quand on s’en sert de façon aussi peu glorieuse.
    Mr Endeweld, votre livre aussi croustillant soit-il ne rattrapera pas votre geste qui a permis à Macron d’être au pouvoir dans les conditions que l’on sait. Avec une assemblée de godillots, où aucun député n’a eu le courage de demander la destitution de Macron, ohé les insoumis, pourtant constitutionnellement possible.
    Assez de bla-bla, Thinkerview n’est que la suite numérique des salons mondains.
    Sky alias Madame de Staël…

      +6

    Alerter
    • Anouchka // 05.01.2020 à 16h19

      Tout à fait d’accord avec la dernière phrase de votre commentaire (je rajouterais que cette interview était en plus de cela particulièrement ratée, décousue, difficile à suivre, trop longue… ce qui rend la comparaison avec Mme de Stael, de ce point de vue peut-être un peu hasardeuse).

      Concernant la première partie de votre commentaire, cependant, je serai moins critique que vous avec l’invité. J’ai personnellement voté blanc au second tour, mais je suis loin d’être persuadée aujourd’hui encore que ce choix était le seul honorable. En fait, il n’y avait aucun choix honorable a ce moment-là – a part peut-être un boycott actif (violent?) de cette élection, une option à laquelle je n’avais même pas pensé à l’époque.
      Il ne faut pas s’imaginer que le clan Le Pen ferait différemment que Macron s’il arrivait au pouvoir. Il y aurait une focale plus forte sur l’immigration, l’islam et tous ça, mais pour le reste, sur le plan économique et social, il n’y aurait aucune rupture avec le néolibéralisme.

        +2

      Alerter
    • FPOLE // 05.01.2020 à 17h10

      Je peux comprendre votre commentaire sur ENDEWELD, Mais comme dit plus bas par Anouchka, au 2ème tour, il n’y avait que de mauvaises ou très mauvaises solutions. (Je n’ai pas pu aller voter au 2ème, j’avais aqua-poney toute la journée)
      Par contre, je trouve un peu lassant, ce mépris (vous en avez parfaitement le droit) envers les insoumis. Ils sont 17/577 députés à l’AN et 0 sénateur. Allez donc chercher des appuis chez les LR non constructifs au sénat et à l’AN, au PCF (AN et Sénat) au RN (AN et Sénat) et au PS/EELV (non, là, je plaisante).
      D’autre part, nous n’étions pas obligés, collectivement parlant, de donner une majorité parlementaire à la macronie.
      Pour finir, même la motion de censure (de gauche + PS) et celle de droite (LR + LFI) je ne sais pas si les députés RN l’ont votée, n’avaient aucune chance de passer. Pour celle de gôche, son seul intérêt était de vérifier que le groupe PS de l’AN était désormais dans l’opposition (avant, ils étaient majoritairement indécis).

        +0

      Alerter
      • Brigitte // 05.01.2020 à 18h41

        C’est le système électoral qui est à changer.
        Il faudrait d’abord élire les députés avant le Président. Election à un tour au scrutin majoritaire. Ensuite, le Président, au scrutin alternatif. Chaque électeur classe une liste de candidats par ordre de préférence. L’élu doit obtenir la majorité absolue.
        Pour les sénateurs, élection par les grands électeurs composés de tous les élus (députés, conseillers généraux et maires).
        Au niveau communal, assemblée populaire par tirage au sort en plus du conseil municipal élu.

          +2

        Alerter
        • Brigitte // 05.01.2020 à 18h57

          erreur, je voulais dire scrutin à un tour à la proportionnelle.

            +1

          Alerter
        • chris // 05.01.2020 à 23h57

          On est au 21éme siècle, les décisions importantes pour 65 millions de personnes ne peuvent pas être décidés que par 1 homme tout seul. On voit les conséquences avec macron pour les retraites ou bien trump avec ses impulsions guerrières.
          Prenons exemple sur les abeilles, la ruche est organisées il y a même une reine protégée pour assurer la survie de l’espèce, mais autrement les décisions importantes se prennent avec l’ensemble de la ruche suite à concertation.
          Comment on peut laisser un homme nous diriger, et on ose appeler cela une démocratie? Si on modifier notre constitution pour commencer et sans attendre en core des années;

            +2

          Alerter
        • Narm // 06.01.2020 à 01h53

          Comment parler de vote « honorable » ? un vote est un vote, point barre. Chacun a ses droits. lisez « Matin brun » Cheyne.
          Même si l’election presidentiel n’est pas forcement la bonne

          pour une présidentielle, en l’état actuel des médias, vous aviez vraiment peu de choix si vous voulez que ça serve.
          vote blanc.
          vote utile mais au premier tour ! c’est à dire LR, LREM, RN ou LFi
          Même si certains voulaient « sauver  » le PS du desastre, un vote glucksman était totalement ridicule en premier lieu parcequ’il était téléguidé (à mon avis personnel même si chacun a parfaitement le droit de voter pour qui il veut)
          voter un autre, c’était voter « dans le vide »
          et au deuxième tour, blanc, ou si vous vouliez stopper cette mascarade voter RN.
          Ils n’auraient pas eu une assemblée nationale à leur botte et cela aurait peut être au final grillé le fusible « vote utile » ! je persiste, MLP n’a rien fait pour être élue (exemple le débat)

          donnez une véritable image de la société au parlement et vous aurez peut-être de meilleurs débats

            +1

          Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications