Les Crises Les Crises
30.décembre.201930.12.2019 // Les Crises

ACRIMED : Les chiens de garde contre les opposants à la « réforme » des retraites (2019)

Merci 648
J'envoie

Source : ACRIMED, Youtube, 16-12-2019

Dès le soir du 5 décembre et jusqu’à la veille des « annonces » d’Édouard Philippe, journalistes et éditorialistes ont excellé dans l’art d’ « interviewer » les opposants à la « réforme » des retraites.

Source : ACRIMED, Youtube, 16-12-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Guadet // 30.12.2019 à 07h37

télévision = abrutissement. Nous n’avions pas besoin d’une nouvelle preuve. Le problème, c’est que la télé est aussi le seul moyen d’être connu. L’opposition est donc obligée d’y aller, même si c’est pour se faire dévorer. Il faudrait inventer des techniques de discours pour contrecarrer ces chiens de garde, par exemple : « Je vous remercie de me rappeler la position du gouvernement, permettez-moi d’y répondre sans m’interrompre. »

53 réactions et commentaires

  • Guadet // 30.12.2019 à 07h37

    télévision = abrutissement. Nous n’avions pas besoin d’une nouvelle preuve. Le problème, c’est que la télé est aussi le seul moyen d’être connu. L’opposition est donc obligée d’y aller, même si c’est pour se faire dévorer. Il faudrait inventer des techniques de discours pour contrecarrer ces chiens de garde, par exemple : « Je vous remercie de me rappeler la position du gouvernement, permettez-moi d’y répondre sans m’interrompre. »

      +102

    Alerter
    • jmdest62 // 30.12.2019 à 08h38

      Pour les contrecarrer encore plus efficacement il faut leur dire et (si possible) leur faire comprendre que si , pour l’instant , ils pensent que la politique menée par le gvt ne les concerne pas car elle ne les atteint pas directement , les suivants …c’est eux
      Car , c’est inéluctable : quand on coupe le bout d’une corde …on crée , de facto ,un nouveau bout etc etc ….et à la fin il n’y a plus de corde.
      @+

        +19

      Alerter
      • sisyphe // 30.12.2019 à 09h39

        Tactique du salami — Wikipédia
        (La tactique du salami est une expression inventée par l’homme politique hongrois Mátyás Rákosi, chef du Parti communiste hongrois, pour décrire l’élimination progressive des pouvoirs extérieurs au communisme (Église, autres partis, etc.), « tranche après tranche, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien ».)

          +11

        Alerter
      • Récits d’Yves // 30.12.2019 à 09h41

        C’est exactement cela. La plus part du temps, ceux qui favorisent le pouvoir au sens général, le font par peur du déclassement.
        Les pigistes et autres travailleurs précaires sont au sein des rédactions pour rappeler que tout peut changer pour un journaliste salarié et bien payé.
        En 2019, la règle non-ecrite pour les journalistes soucieux payer leur loyer est celle de l’auto-censure.
        Reste les éditocrates qui vivent eux objectivement de la propagande qu’ils instillent à longueur d’onde.

          +14

        Alerter
    • Cortodu24 // 30.12.2019 à 11h18

      Le problème c’est que si vous faites ça vous n’êtes plus invité. Par contre il y a des techniques de discussion pour ne pas pouvoir être coupé au montage. En faisant des phrases longues où on répète toujours l’essentiel au milieu de la phrase. Et aussi ils devraient prendre à partie les journalistes eux-mêmes : de quel côté êtes vous : ceux qui vous écoutent ou ceux qui vous paient ?

        +28

      Alerter
      • Catalina // 30.12.2019 à 12h23

        euh, ceux qui les écoutent les paient aussi, et oui, grande ironie, on paie pour se faire enfumer !! cf subventions

        ;o)

          +15

        Alerter
    • Pepin Lecourt // 30.12.2019 à 12h03

      Profitez-en vous avez RT France qui fait un excellent travail !

      C’est un constat que je fais quotidiennement, chacun est assez grand pour y aller voir et se faire son opinion et ne plus y revenir s’il n’est pas convaincu et je ne suis sponsorisé ni par Poutine, ni par le FSB !

        +44

      Alerter
      • Ellilou // 30.12.2019 à 13h02

        Et le Média TV également qui fait une émission (presque) quotidienne depuis le 5 décembre avec des invités intéressants et qu’on ne voit pas forcément sur toutes les chaînes publiques ou privées dominantes 🙂

          +19

        Alerter
  • Jérôme // 30.12.2019 à 08h38

    De mémoire, les chiffres officiels (reconnus par ce petit monde de la presse subventionnée par l’Etat pour porter la propagande du régime français) montrent que les Français n’ont quasiment plus confiance dans le personnel politique et la presse en France.
    Pourtant, la violence de ces médias est toujours aussi prégnante. Ces militants politiques qui ont obtenu une carte de presse et de belles rémunérations parce qu’ils sont justement des propagandistes « font du bon boulot », celui qui est rémunérateur en France.
    Donc, tout le monde a compris quels sont les intérêts financiers des propagandistes-macronistes, mais on peut s’interroger sur la capacité de leurs interlocuteurs à s’exprimer et défendre leurs opinions face à eux.
    Il me semblerait opportun qu’ils commencent leurs explications en précisant le contexte et en disant: « Vous prétendez faire du journalisme mais vous utilisez votre position dans les médias pour défendre votre cause et donc vous êtes un opposant politique. Que les gens qui nous écoutent, le sachent »

      +36

    Alerter
    • Larousse // 01.01.2020 à 17h41

      D’ accord avec vous les invités opposants sont trop souvent très tendres avec leurs interviewers; ils pourraient au moins une fois pendant l’interview calmement faire l’analyse sémantique et de la construction d’une question pour montrer aux auditeurs le parti prix du journaliste. Or ils sont gentils et pris dans le flux… Seul J-L Mélenchon fait de temps en temps cet exercice, mais pas souvent calmement. Les journalistes ont des éléments de langage très identifiables et les invités les oublient trop facilement, ils ne prennent pas le temps d’en décortiquer quelques uns pour montrer comment régulièrement raisonnent, parlent les « chiens de garde ». On n’ose même pas dire « vous êtes un chien de garde !

        +4

      Alerter
  • Aikongo // 30.12.2019 à 08h41

    Niel, Drahi, Bollore, Arnault et quelques autres, il y a de l’argent et des moyens derrière Macron !

      +25

    Alerter
  • Jérôme // 30.12.2019 à 08h48

    Au lieu de répondre aux questions très orientées de ces gens qui se prétendent journalistes, les défenseurs du bien commun doivent dirent ce qu’ils veulent dire.
    Une pseudo journaliste avait dit un jour à Michel Onfray: « Ce n’est pas ma question ». Et ce dernier lui a répondu « Mais, c’est MA réponse.. ».
    Il faut sans cesse rappeler que ceux qui bloquent, ceux qui prennent en otage (comme ils aiment dire), ce sont ceux qui voyagent en avion privé ou en hélicoptère, ceux qui n’ont pas de souci d’argent, ceux qui ne savent même pas combien ils perçoivent comme rémunération, ceux qui ont de multiples emplois fictifs (ils appellent ça des mandats et des gratifications, du bénévolat… au lieu de délits d’initiés, de corruption et d’emploi fictifs).

      +29

    Alerter
    • LibEgaFra // 30.12.2019 à 10h22

      A propos de MO: on n’entend plus parler de lui. Ce n’est pas étonnant, il es vent debout contre ce projet de hold-up. Les chiens de garde vont bien éviter de l’inviter…

        +8

      Alerter
    • Serge Bellemain // 30.12.2019 à 12h33

      …. »Mais c’est ma réponse. »…dixit Georges Marchais secrétaire général du PCF. Rendons à César etc…

        +29

      Alerter
    • Totoleon // 30.12.2019 à 18h24

      Cette citation est probablement un remake . »Une pseudo journaliste avait dit …: “Ce n’est pas ma question”. Et ce dernier… a répondu “Mais, c’est MA réponse..”.
      Dans la version originale Elkabbach était le pseudo-journaliste et Georges MARCHAIS lui donnait la réplique

        +4

      Alerter
      • jp // 30.12.2019 à 21h20

        « Dans la version originale » ce n’était pas Elkabbach mais Alain Duhamel

          +2

        Alerter
        • Vercoquin // 31.12.2019 à 01h30

          Patrice Duhamel et Yves Mourousi dans « Le grand débat ».
          Le Grand Débat (1980-1981), de Patrice Duhamel et Henri Marque.

          Attention, c’est très rapide (2 secondes).
          https://www.youtube.com/watch?v=d0bkjzzwyyw

          Et quand Michel Onfray dit « c’est ma réponse », c’est un clin d’oeuil à tous ceux qui suivaient ces débats à l’époque.
          Ils savent très bien qui est l’auteur originel de cette expression, et de bien d’autres d’ailleurs.
          « Liliane, fais les valises, on rentre à Paris ».

            +9

          Alerter
  • Myrkur34 // 30.12.2019 à 09h04

    Interdiction pour Philippe Martinez de porter la moustache, c’est rétrograde. :o)

    Sinon la plupart de ces journalistes multi-postes et pantouflards public-privé et vice-versa( sans parler des « ménages » où ils/elles se transforment en aboyeurs de supermarché pour n’importe quelle entreprise privé) qui émargent entre 10000 et 30000€ par mois, donneurs de leçons et de mauvaise conscience tout en un, devraient rendre leur carte de presse. On attend toujours la même hargne pour interroger un gars du gouvernement. Là ne vous inquiétez pas, les questions et mêmes les « faux débordements » sont préparées en amont !
    NB/ Si peu de monde fait grève dans le privé, c’est juste par peur de perdre son emploi direct à la prochaine charrette et de ne pouvoir en retrouver un dans le même secteur car, comme par hasard, les drh de ce secteur sont au courant de tout. J’attends vite l’avis de Mr Bourdin qui aime tant de s’abreuver de vérité en direct.

      +24

    Alerter
  • Araok // 30.12.2019 à 09h06

    Sur LCI hier 18h interview de Ségolène Royal pendant 30 mn. Brillante dans le dézingage de Macron et de son projet retraite dite universelle. Mme Royale s’est imposée à la journaliste avec un aplomb rafraîchissant. Et pourtant elle n’est pas ma tasse de thé. Aurait elle distinguée une opportunité de leadership à gauche?

      +8

    Alerter
    • Pie vert // 30.12.2019 à 09h20

      Sauf que Me Royal, comme toute la classe politique de ses 30 dernières années, dispose d’au moins un emploi fictif ( ambassadrice des pôles), ajoutons sa gestion calamiteuse de la région Poitou et elle peut donc très facilement être évincé du jeu politique ou se mettre aux ordres de ces maîtres afin de garder ses revenus (en étant bien docile).Donc absolument pas crédible pour faire évoluer les choses sinon perpétuer le système actuel.

        +39

      Alerter
      • Araok // 30.12.2019 à 09h25

        Bien sûr, cher volatile coloré, mais j’ai trouvé qu’il y avait des leçons à retenir ds sa façon de ne pas se laisser marcher sur les pieds ds cette interview.
        (Sur ma première intervention: distingué, sans e)

          +11

        Alerter
    • ouvrierpcf // 30.12.2019 à 12h15

      je reconnais avoir été surpris par sa maîtrise de ses réponses et son argumentaire elle a et joué son rôle et marqué sa place sans parler pour les syndicats par exemple elle ne s’est pas posée en sauveteuse du système Elle a cloué le bec à sa bécasses de journaliste intervieweuse

        +5

      Alerter
    • konrad // 31.12.2019 à 08h54

      Sur ce point je suis d’accord. Il faut reconnaitre qu’ils ne sont pas très nombreux(ses) à avoir le sens de la répartie. La plupart étant de simples commentateurs sans envergure. Saluons ces rares moments où le sourire nous vient.

        +3

      Alerter
  • Araok // 30.12.2019 à 09h21

    On ne négocie pas une régression sociale, on la combat. Krasucki

      +53

    Alerter
    • Ellilou // 30.12.2019 à 13h04

      Immense Monsieur, moqué par bien des imbéciles qui ne lui arrivent pas à la cheville. Merci de ce beau rappel 🙂

        +24

      Alerter
  • LibEgaFra // 30.12.2019 à 10h12

    Ce que ne vous diront JAMAIS ces chiens de garde, c’est qu’ils n’auront pas besoin de cette retraite « par points » parce qu’ils ont des salaires si mirobolants (qu’ils évitent soigneusement de crier sur les toits) que leur retraite est garantie par le capital qu’ils auront accumulé. Le métier – chien de garde, ne pas confondre avec journaliste – est si lucratif qu’il n’y a pas d’âge limite pour la retraite…

    https://duckduckgo.com/?q=france+salaire+des+journalistes+l%C3%A9+salam%C3%A9&t=ffsb&ia=web

      +23

    Alerter
  • TB // 30.12.2019 à 10h36

    Les journalistes (ou pretendu tels) ne sont que les nouveaux procureurs européistes des temps modernes…….

      +12

    Alerter
  • Kokoba // 30.12.2019 à 10h42

    Il est malheureusement très difficile de combattre les chiens de garde.

    Ils ont le quasi monopole de la parole.
    (non, le site « Les Crises » ne suffit pas comme média indépendant)

    Lors des interviews, il faudrait rappeler chaque 30 secondes qu’ils ne sont pas des journalistes mais des soutiens du gouvernement.

    Mais même ainsi, si l’interview tourne trop à leur désavantage, il leur suffit de couper au montage.
    Ou tout simplement de ne pas diffuser…

    Il faut malheureusement constater que le système est bien verrouillé.

      +14

    Alerter
  • Eric83 // 30.12.2019 à 10h46

    Je profite de ce billet pour mettre en lien une publication de « contre-propagande » sur la réforme des retraites, texte rédigé par Anaïs Henneguelle, maîtresse de conférences en économie à l’Université de Rennes 2, membre du collectif d’animation des Économistes Atterrés.

    « Ce guide d’auto-défense a pour vocation de fournir des arguments à tous ceux et toutes celles
    qui s’opposent à la réforme des retraites mais sont parfois démunis face aux éléments de
    langage (parfois faux, la plupart du temps incomplets ou simplistes) qu’on leur oppose.
    Comment répondre aux éléments de langage du gouvernement ? Que rétorquer à son oncle, salarié
    du privé, qui prétend que « ça fait les pieds aux fonctionnaires » lors du repas de Noël ? Quels
    chiffres simples mais efficaces mettre en avant pour exprimer sa colère ou son inquiétude ? »

    https://drive.google.com/file/d/1KiwBZKXO_3_-YDxsxCwL5aM8UFeCA3TJ/view

      +20

    Alerter
    • Garibaldi2 // 30.12.2019 à 12h25

      C’est avec ce genre d’initiative qu’on peut le mieux combattre l’intox de gens qui ne connaissent rien au système de retraite !!!

        +2

      Alerter
    • TZYACK // 30.12.2019 à 21h08

      Comment notre Président peut-il se croire plus compétent que les centaines de négociateurs, dirigeants d’entreprise et représentants syndicaux, qui ont en permanence depuis plus de 75 ans amélioré progressivement nos différents régimes de retraite et de protection sociale ?

        +4

      Alerter
    • Vercoquin // 31.12.2019 à 03h10

      Merci pour ce lien, je diffuse à tous mes amis.
      C’est un très bon résumé (20 pages faciles à lire) de ce que contient la réforme promise.
      Ce que sont incapables de faire les éditocrates, experts de tous poils et autres m’as-tu-vu de service.
      Sont-ils capables de signaler que:
      En réalité, une nouvelle fois, le régime général (qui n’a rien demandé) va devoir payer:
      passage de 25 meilleures années à « toute la carrière » !
      Celui qui aura connu le chômage, la maladie, ceci pendant plusieurs années ?
      Les yeux dans les yeux, Monsieur Micron !
      Dites-moi qu’il ne va rien perdre !
      Les yeux dans les yeux !

        +6

      Alerter
  • Louis Robert // 30.12.2019 à 10h52

    Comme pour le réchauffement climatique, la multiplication des dérèglements climatiques, l’extermination des espèces, le déclin de l’Empire, son effondrement en cours, la transformation géopolitique mondiale menée par l’Asie, le nouvel ordre mondial qui se met en place, etc., c’est peine perdue d’accepter d’en parler avec quiconque a intérêt à refuser fanatiquement de comprendre. Il y a tellement mieux à faire!

    Chomsky l’a bien compris, qui refuse depuis longtemps les invitations hostiles ayant pour unique but d’empêcher de débattre en monopolisant le débat, cinquième principe de propagande de guerre, selon Michel Collon.

    https://www.youtube.com/watch?v=1QuAiqLxT2c

    Il y a un temps court pour parler et un temps long pour se taire.

      +10

    Alerter
  • Denis // 30.12.2019 à 11h21

    Bientôt les vœux du destructeur en chef : ça promet d’être aussi désopilant que cette accumulation de servitudes radiotélévisées.

    Heureusement il nous reste les Restos du Cœur, toujours en croissance!

    2020 promet d’être une bonne année pour la viticulture: les raisins de la colère
    mûrissent doucement. 🙂

      +12

    Alerter
  • Pepin Lecourt // 30.12.2019 à 12h05

    N’oubliez pas, sans les médias il n’y aurait pas eu de Macron et sans ses flics il ne serait plus là !

    Alors n’attendez strictement rien de toute cette clique.

      +27

    Alerter
  • Guillaume81 // 30.12.2019 à 12h25

    Un rouleau compresseur… Le service communication des oligarques est en roue libre.
    Tant que ces gens là n’auront pas peur, rien ne changera.

      +7

    Alerter
  • Jérôme // 30.12.2019 à 13h49

    En mars 2019, sur les ondes de Sud Radio, Juan Branco dont j’apprécie le combat et la verve, disait que Macron n’avait déjà plus de légitimité et l’un de ses interlocuteurs lui rétorquait que les français avaient voté en pleine conscience et donc démocratiquement pour Macron. Et c’est justement là où, pour moi, les élections françaises sont truquées. Il n’est point nécessaire de bourrer les urnes car il suffit d’intervenir en amont. En effet, il est plus subtil que quelques milliardaires achètent les médias et que les « journalistes » passent leur temps à défendre l’idée qu’ils seraient indépendants… Mais au lieu de pousser des cris d’orfraie dès évocation de leur soumission au pouvoir de l’argent, les chiens de garde devraient démontrer qu’ils sont indépendants. De plus, au XXIeme, le pouvoir de la presse n’est plus un contre-pouvoir, il est LE pouvoir où plutôt son porte-voix. Une démocratie ne peut exister sans une mise à disposition de l’information au peuple qui a toujours tendance à ne pas vouloir s’informer activement et se laisser berner par les histoires que les porte-voix colportent. Quand la presse devient une grande agence de publicité, le citoyen n’est qu’un CONsommateur, l’offre politique est artificiellement pléthorique et le résultat de l’élection est connu d’avance.

      +9

    Alerter
  • serge // 30.12.2019 à 17h27

    Franchement, à partir du moment où peu de gens possèdent les médias dominants, où les intervenants sont à minima consanguins ou en couple avec des députés/maires/ministres/conseillers d’état/hauts fonctionnaires (rayer la mention inutile) et les sujets , tirés de la liste du service com de l’Elysée, traités en boucle, quelle once de véracité trouver à ces « débats »? Au moins l’ORTF était claire, une agence d’Etat pour une information d’Etat.

      +6

    Alerter
  • Catalina // 30.12.2019 à 21h17

    c’est normal, un chien attaché à ses chaînes gueule toujours !
    Ok, je sors !

      +2

    Alerter
  • Vercoquin // 31.12.2019 à 05h34

    J’attends de pied ferme l’homme* politique** de gauche*** qui aura assez d’audace et de cran pour déclarer sa ferme intention de supprimer cette réforme mondialiste et européiste, si elle est votée, dès qu’il aura été élu au poste de responsable de la France et de son peuple.
    Pour l’instant, je n’entends rien.

    * Je dis « homme » au sens neutre c’est à dire du genre féminin ou masculin.
    ** Je dis « homme politique » parce que je ne veux pas dire politicien.
    *** « de gauche » c’est à dire celui qui défend l’intérêt du peuple, des travailleurs, des pauvres et des opprimés, du pays, de la nation et de ses vraies valeurs.

      +8

    Alerter
  • PoissonPilote // 31.12.2019 à 07h14

    “On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux”
    – Albert Jacquard , 1994.
    Spécialiste de génétique des populations, il a été directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques et membre du Comité consultatif national d’éthique

    https://www.les-crises.fr/albert-jacquard-on-est-en-train-de-selectionner-les-gens-les-plus-dangereux/

      +3

    Alerter
  • PoissonPilote // 31.12.2019 à 07h15

    Loi PACTE voté à 06h du matin.
    532 députés Absents
    027 députés Pour
    015 députés Contre.
    045 députés Présent.
    Privatisation, ADP, FDJ, GAZ, retraite, eau, santé, …

    https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6513083403988922368

    Point de vue du FREXIT
    https://youtu.be/2fv9zahtKqg

      +7

    Alerter
  • PoissonPilote // 31.12.2019 à 07h25

    En Europe, la pauvreté et l’exclusion menacent  90 millions d’Européens.
    Un Européen sur cinq oublié par l’UE.

    L’UE s’était fixé pour objectif de sortir 20 Millions de personnes de la pauvreté d’ici 2020…objectif raté…

    https://www.france24.com/fr/europe/20191216-pauvret%C3%A9-un-europ%C3%A9en-sur-cinq-oubli%C3%A9-par-l-ue

      +3

    Alerter
  • Jérôme // 31.12.2019 à 16h21

    Pour sourire un peu, ce 31 décembre.
    Si vous appréciez le second degré en humour, faites un test chez vous.
    Interrogez votre moteur de recherche au sujet de France 24, de la BBC et de RT

    Chez moi, le 1er lien que me propose le moteur de recherche (Duck Duck Go qui ne me vole pas d’information comme le ferait google) me montre en 1er lien, la définition de Wikipédia.

    Voici ce que je lis aujourd’hui: « RT France, créée en 2017, est donc une deuxième chaîne d’information russe en français. Le contexte politique est particulier, puisque si l’information russe de Sputnik et de RT trouve un certain écho dans les milieux conservateurs et nationalistes, elle est généralement dénoncée comme un outil de soft power du pouvoir russe [5]. »

    Il y a encore quelques semaines, wikipédia écrivait que RT est une chaîne d’information financée partiellement ou totalement par le gouvernement russe. (remarquez que les contributeurs de wikipédia n’étaient pas sûr si le financement était partiel..).

    Le test avec France 24 et la BBC, vous donnera une idée du niveau de désinformation sur cette belle encyclopédie en ligne.
    Je vous souhaite un bon réveillon et que 2020 soit l’année où le maximum de citoyens français prennent conscience de la désinformation, dont ils sont victimes, de la part du régime français actuel et qu’ils décident de se battre en consommant des produits et des services vraiment éthiques.
    Vive les-crises.fr et les autres médias indépendants et éthiques!
    Merci à Olivier!

      +5

    Alerter
  • max // 31.12.2019 à 16h47

    Sans me prononcer sur les raisons de la grève, la CGT a aussi été le chien de garde du patronat dans ce qui est appelé le mouvement ouvrier faisant régner sur le 1er collège (c’est celui des ouvriers) un climat stalinien et ça pouvait aller largement au-delà des mots et ça n’a pas changé.
    J’ai plutôt le sentiment que de l’eau a coulé sous les ponts et que le contrôle que la CGT avait sur sa (base) a fortement diminué. Le secrétaire de la CGT étant incapable de désavouer sa propre base se trouve fort démuni face aux chiens de garde des médias mais lui-même en est un.

      +3

    Alerter
    • patrick // 31.12.2019 à 17h58

      N’oublions pas que les syndicats ne vivent que par l’argent public , leur base ne leur permettrait certainement pas de vivre par les cotisations.
      ( voir ; rapport Péruchot , enterré par une assemblée nationale de gauche )
      N’oublions pas non plus le procès de l’UIMM , curieusement personne n’a cherché à savoir où était passé le fric détourné pour « fluidifier les rapports sociaux « .

      on ne mord pas la main qui nourrit.

        +1

      Alerter
      • Anfer // 01.01.2020 à 00h42

        A l’imbécile question des éditorialistes qui revient souvent « partout ailleurs la retraite est à 65 ou 67 ans, alors pourquoi on y arrive pas en France ? »

        La réponse est simple: grâce à ces salauds de syndicalistes qui commettent le crime horrible de priver les rentiers des 300 milliards de la sécu

          +3

        Alerter
  • jesuismoi // 01.01.2020 à 13h36

    Ces syndicalistes clientélistes subventionnés sont opposés à la concurrence alors qu’ils sont tous favorables à une union européenne totalitaire qui imposerait ces réformes. Quand à ces faux journalistes vrais propagandistes au service de l’oligarchie prenant à témoin la plèbe qu’ils méprisent chaque dernier mercredi au Siècle, ils méritent des plumes et du goudron.

      +2

    Alerter
  • S // 02.01.2020 à 01h42
  • Jérôme // 02.01.2020 à 12h40

    Il faut se forcer à voir et écouter Macron, dans son allocution du 31/12/2019. Ses voeux à la Nation, sont toujours un grand moment de compréhension de sa psychologie. Chacun peut alors observer l’effort de cet homme à se présenter comme sain d’esprit. Son discours est une véritable déclaration de guerre mais il a réussi à n’insulter personne cette fois-ci, ce qui est pour lui, un exploit.
    Il veut forcer les français à réagir et tant qu’ils ne le feront pas, il va poursuivre l’oeuvre de destruction accélérée initiée par ses prédécesseurs qui n’ont pas eu la main suffisamment lourde pour respecter les directives européennes. Macron n’est pas un méchant, il veut juste qu’on l’arrête car son seul objectif est de rentrer dans l’Histoire que ce soit en tant que grand destructeur ou comme déclencheur d’un sursaut d’orgueil du peuple. Il nous donne laisse le choix entre la guerre et le déshonneur..

      +3

    Alerter
    • FPOLE // 02.01.2020 à 15h41

      Vous pensez donc que Macron est un sous marin du NPA?

        +1

      Alerter
      • Jérôme // 02.01.2020 à 15h56

        Vous m’avez fait rire même si le sujet ne s’y prête pas. Je pense que des décideurs économiques et politiques ont vu en lui un individu fragile et donc facile à gérer, qui fera du bon boulot sans n’avoir rien à lui dire. C’est un peu l’histoire du petit bourgeois de Province aveuglé par les lumières de Paris et qui se rêve d’un destin hors norme. Je crois que dans son ambition personnelle, il n’y a pas de limites. Il veut juste être vu comme le chef et il l’a rappelé à plusieurs reprises car au fond il ne se sent pas légitime. Il est en dehors des réalités et ne s’arrêtera pas tant que les adultes ne lui auront pas posé les limites.

          +1

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications