Les Crises Les Crises
25.avril.202025.4.2020 // Les Crises

Masques : le numéro d’illusionniste du Premier ministre

Merci 1290
J'envoie

Source : Mediapart

Après avoir nié la réalité de la pénurie de masques, le gouvernement a changé de stratégie : noyer les Français sous un déluge de chiffres d’importations depuis la Chine aussi mirifiques qu’incohérents, comme l’a montré dimanche la conférence de presse du premier ministre. Et refuser de répondre aux questions sur le sujet.

Lire l’article complet sur Mediapart

L’exécutif a beau répéter en boucle faire preuve de « transparence », sa gestion de la crise du Covid-19 est au contraire enveloppée d’un brouillard épais. Sur la question cruciale des masques, le gouvernement multiplie les imprécisions pour cacher ses mensonges et le fiasco de l’État en matière d’approvisionnement (lire les enquêtes de Mediapart ici et ).

La dernière manifestation de cette stratégie de l’embrouille a été donnée dimanche soir par le premier ministre Édouard Philippe, lors de sa conférence de presse fleuve (plus de deux heures) aux côtés de son ministre de la santé, Olivier Véran.

Édouard Philippe a annoncé une bonne nouvelle aux soignants, qui manquent cruellement de masques et sont contaminés par milliers : depuis que l’État dit en avoir commandé « 2 milliards » et a mis en place fin mars un « pont aérien » pour les rapatrier de Chine, les précieux matériels arriveraient à toute vitesse.

« Vous voyez sur le document qui vous est présenté que cette semaine, pour la première fois depuis longtemps, nous avons réussi à importer beaucoup plus de masques que ce que nous consommons en ce moment, a claironné le premier ministre. Ces bons chiffres nous permettent d’envisager un élargissement de la politique de distribution des masques [aux soignants, et même aux malades – ndlr] dans les prochaines semaines. »

Ce document présenté par Édouard Philippe (ci-dessus), et intitulé « Garantir des masques pour les soignants », est en apparence spectaculaire. Depuis l’atterrissage du premier avion du « pont aérien » le 30 mars, la France a importé 178 millions de masques, avec une progression impressionnante : 34 millions la première semaine, puis 63 et 81 millions les semaines suivantes.

Mais les chiffres annoncés par le premier ministre sont en contradiction avec ceux présentés une semaine plus tôt par le directeur général de la santé (DGS), le professeur Jérôme Salomon.

Ces chiffres ne correspondent pas non plus aux livraisons recensées par Mediapart, notamment grâce aux données du site Flightradar24. Les recherches de Mediapart suggèrent que le premier ministre n’a pas recensé les commandes de masques pour l’État (à destination du personnel soignant), mais l’ensemble des importations en incluant les volumes livrés aux entreprises et aux collectivités locales. Contactés par Mediapart, Matignon et le ministère de la santé n’ont pas répondu.

L’écrasante majorité des masques commandés par l’État sont acheminés dans des Antonov-124 affrétés par le logisticien Geodis (filiale privée de la SNCF), qui atterrissent à l’aéroport de Paris-Vatry, dans la Marne. Chaque appareil peut transporter environ 10 millions de masques.

Mais dans le graphique présenté par Édouard Philippe, 34 millions de masques ont été importés du 30 mars au 5 avril. Alors que seulement deux Antonov se sont posés à Vatry au cours de cette période, soit environ 20 millions de masques pour l’État.

Même incohérence lors des deux semaines suivantes. Le premier ministre annonce 63 millions de masques importés entre le 6 et le 13 avril, puis 81 millions du
14 au 19 avril. Alors que sept à huit Antonov se sont posés lors de ces deux périodes, ce qui correspond à environ 40 millions de masques livrés par semaine.

Au total, sur trois semaines, Édouard Philippe annonce 178 millions de masques importés, alors que les Antonov du « pont aérien » n’en ont livré qu’environ 100 millions à l’État.

*** Lire la suite de l’article sur Mediapart

Alors même qu’il s’agit d’un sujet d’intérêt public majeur, à la fois pour les soignants et la population, les chiffres sur les commandes et les livraisons de masques chinois au gouvernement constituent un secret d’État. À l’opposé de la « transparence » tant vantée par l’exécutif.

Source : Mediapart

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

wuwei // 25.04.2020 à 07h59

Saturer l’espace médiatique par des annonces qui vont de l’approximatif au carrément gros mensonge est devenu la marque de fabrique de ces clowns. Entre morgue, incompétence, culpabilisation, annonces contradictoires et injonctions aussi kafkaïennes, qu’ubuesques la start-up-nation s’enfonce un peu plus chaque jour dans le grotesque.
« Nos plaies ouvertes saignent parce que les gens voient qu’un tas de connards à qui ils ne confieraient même pas un stand de hot-dogs dirigent leurs vies. »
(Tim Willocks)

30 réactions et commentaires

  • marc // 25.04.2020 à 07h31

    Juste pour info, ce matin je suis alle a ma grande surface (en Chine), y’avais des masques en rayon, 1ere fois depuis presque 4 mois, au prix de 25 yuans (3,25 euros) la boite de 10, alors qu’en octobre avant la pandemie, j’avais acheter 3 boites de 50 a 18 yuans la boite ( 2,34 euros pour 50).

      +27

    Alerter
    • weilan // 25.04.2020 à 08h04

      L’un de mes beaux-frères est à Taïwan (23,5 millions d’habitants). Pas de confinement. 6 morts au total depuis le début de cette pandémie.
      Masque chirurgical obligatoire pour sortir de chez soi. Chacun a droit à 15 masques par semaine pour un peu moins de 2€. What else ?
      r

        +58

      Alerter
      • A Taïwan // 25.04.2020 à 19h24

        Il y a des imprécisions (je suis moi-même à Taïwan).

        « Pas de confinement.  »
        → VRAI

        « 6 morts au total depuis le début de cette pandémie.  »
        → VRAI

        « Masque chirurgical obligatoire pour sortir de chez soi.  »
        → FAUX, mais fortement recommandé, et obligatoire pour prendre les transports en commun, par exemple.

        « Chacun a droit à 15 masques par semaine pour un peu moins de 2€. »
        → FAUX, au début (janvier), c’était 2 masques par semaine, puis 3.
        En ce moment, c’est 9 pour 14 jours.
        Le prix est fixé à 5NTD pièce, soit environ 0,15€.
        Il peut y avoir la queue à la pharmacie et on peut en rentrer bredouille, mais il n’y a pas eu de pénurie depuis le début de la crise. Ça s’explique par le fait que Taïwan était déjà producteur de masques avant la crise et que les exportations de masques (et de thermomètres) ont été interdites très tôt pour subvenir aux besoins nationaux.
        Les Taïwanais ont depuis peu le droit d’envoyer des masques à leurs famille proche à l’étranger mais c’est bien encadré. Je ne peux donc pas en envoyer à mes proches, et ça me frustre.
        Depuis quelques semaines, Taïwan fait don de masques à des pays alliés (qui ne reconnaissent pour autant pas Taïwan comme un pays) dont la France. Pour le moment, 16 millions de masques ont été envoyés.

          +3

        Alerter
    • Karnak // 25.04.2020 à 10h12

      Comme quoi, le bizness continue, même en Chine…

        +2

      Alerter
    • jackysoulie // 25.04.2020 à 12h47

      Et en France, ce sera en vente au prix faramineux de 5 € LE masque. Inutile de dire qu’on ne le changera quasiment jamais.

        +4

      Alerter
      • Bats0 // 25.04.2020 à 19h46

        Ce sont les prix des sèche-cheveux qui vont exploser…

          +3

        Alerter
        • diogene // 26.04.2020 à 00h10

          Pour sécher les masque ? 🙂

            +0

          Alerter
          • Louis // 26.04.2020 à 16h31

            Oui, pour les sécher plus vite. J’ai lu aussi qu’on espère que l’air chaud du sèche-cheveux tuera les virus.

              +0

            Alerter
            • Robert // 27.04.2020 à 08h41

              Le mieux est d’ utiliser des masques en tissu. Un coup de fer à repasser un peu appuyé ; le virus ne risque pas de résister…

                +0

              Alerter
  • wuwei // 25.04.2020 à 07h59

    Saturer l’espace médiatique par des annonces qui vont de l’approximatif au carrément gros mensonge est devenu la marque de fabrique de ces clowns. Entre morgue, incompétence, culpabilisation, annonces contradictoires et injonctions aussi kafkaïennes, qu’ubuesques la start-up-nation s’enfonce un peu plus chaque jour dans le grotesque.
    « Nos plaies ouvertes saignent parce que les gens voient qu’un tas de connards à qui ils ne confieraient même pas un stand de hot-dogs dirigent leurs vies. »
    (Tim Willocks)

      +100

    Alerter
    • Eric83 // 25.04.2020 à 09h23

      Wuwei, toute la com du régime de Macron EST incohérente pour les esprits doués de simple bon sens.

      Cependant cette incohérence flagrante, irritante, sidérante, exaspérante…n’est pas de l’incohérence, bien au contraire. Ceci est tout à fait voulu pour créer la confusion dans l’esprit des citoyens, les déboussoler, leur faire perdre leurs repères et leurs défenses afin de les rendre malléables à merci.

      Comme je l’ai indiqué dans un post précédent, Macron et ses lieutenants utilisent tous le « gaslithing »,méthode redoutable de manipulation, dont la 1ère et essentielle technique est de semer a confusion.

      https://www.psychologue.net/articles/le-gaslighting-le-reconnaitre-et-sen-proteger

      Force est de constater que Macron et ses lieutenants poussent très loin le bouchon, jour après jour, arrivant même à en faire « disjoncter » hier JP Pernaut, au journal de 13H.

      https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/le-coup-de-gueule-de-jean-pierre-pernaut-durant-le-13-heures-de-tf1_2bf4d706-8626-11ea-b0b7-ac58f2163138/

      Le constat final de JPP est aussi juste que lucide , «Tout ça donne le tournis!»… mais est-il conscient que c’est exactement le but recherché ?

        +17

      Alerter
    • LibEgaFra // 25.04.2020 à 12h16

      Ben oui, ils font le job, oh, pas celui de prévoir et de gouverner, ça non ils n’en sont pas capables, mais celui d’apparaître comme les sauveurs de la nation. Pour se faire réélire le moment venu.

      Faut dire aussi que les « sauveurs » se bousculent au portillon. Y compris celui qui nous dit que l’épidémie, c’est la fin…

        +5

      Alerter
  • jean-pierre Georges-Pichot // 25.04.2020 à 08h01

    Ce qui est amusant (désolé de trouver cela amusant mais je suis d’un naturel plutôt méchant ) c’est de voir nos tocards de gouvernants compter sur la production chinoise après avoir mis la production française à l’arrêt. Personne apparemment n’a le mauvais goût de remarquer que si les Chinois avaient agi aussi aveuglément que les Européens, et en particulier les Français, nous n’aurions plus un médicament. On finit par se dire que nous avons de la chance que toutes nos usines soient en Chine, car cela leur évite de subir le gouvernement Philippe.

      +76

    Alerter
    • calal // 25.04.2020 à 09h13

      toute la planete sait que nos gouvernants sont des incapables sauf nous qui les elisons mandat apres mandat.

        +4

      Alerter
  • 5cent // 25.04.2020 à 08h35

    En thailande ils ont achetés des machines pour fabriquer les masques. Premkere usine opérationnelle en 3 semaines.
    done un masque a un homme il déconfinera 1 jour donne lui de quoi les fabriquer…

      +5

    Alerter
  • Narm // 25.04.2020 à 08h36

    ben c’est la réduction des stocks, des masques, des sur blouses
    comme le dit Jean-Pierre, si la chine était un pays « évolué », à notre niveau, je veux dire, le monde n’aurait plus rien.

    Notre gouverne ment est criminel, pas parcequ’ils n’ont plus de masque, ça, matériellement, on pourrait leur trouver des excus (responsable mais pas coupable) mais depuis fevrier, ils sont devenus criminels par leur Com à la nditaye en conseillant les français à très mauvais escient.
    N’importe quelle personne qui réfléchi vraiment peut se douter qu’il faut un moyen de protection.

    Autre question, pourquoi l’etat va-t-il donner le « privilège » de vendre des masques aux buralistes sans autoriser les pharmaciens ? la fdj et leurs potes seraient-ils en manque de rentrées ?

      +3

    Alerter
  • Basile // 25.04.2020 à 09h35

    Bravo à Médiapart d’avoir écouté jusqu’au bout. J’ai craqué et fermé le poste dès la prononciation de cette phrase ahurissante de foutage de g******

    – l’après 11 mai ne sera pas comme avant…
    – silence
    – pas comme avant le 11 mai ….
    – silence
    – pas comme avant le 16 mars …
    – silence
    – pas comme avant février ….

    on se doutait qu’à voir utiliser de telles méthodes comme le ferait un lycéen sur l’estrade devant faire un exposé que ça allait être long. Mais 2 heures, alors chapeau l’artiste.

      +18

    Alerter
    • Paul // 25.04.2020 à 09h58

      Bonjour Basile,
      tout le monde ne peut être Ministrel de la basse cour !

        +1

      Alerter
      • Savonarole // 27.04.2020 à 13h56

        Ministrel ? Comme dans 3617 code GérardPhilippe (2.19F/min). Si toi aussi tu aimes les chansons de gestes à 9600 Bauds , rejoins un ministre dans ta région au 3617 code GerardPhilippe.
        C’est hébergé chez Niel ?

          +0

        Alerter
    • LibEgaFra // 25.04.2020 à 12h21

      Bravo à vous d’avoir écouté ne serait-ce que le début. De mon côté j’estime qu’il y a des choses plus utiles et plus intéressantes à faire que d’écouter la propagande gouvernementale et j’évite soigneusement d’allumer la tv ou la radio à ces moments-là. C’est meilleur pour ma santé.

        +14

      Alerter
  • Emile // 25.04.2020 à 09h43

    Même concernant les masques qui arrivent à Vatry, tous ne sont pas à destination de l’état.
    Les médias ont relayé en masse le fait que « le plus gros avion du monde » avait débarqué 8 millions de masques (d’ailleurs le copié collé de dépêche est flagrant). Problème, il ne s’agit pas d’une commande d’état. Elle était à destination d’une société privée, donc pas pour les soignants.

    https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/21/les-8-millions-de-masques-arrives-dimanche-dans-la-marne-etaient-ils-destines-a-une-societe-privee_1785909

      +2

    Alerter
    • Kasper // 25.04.2020 à 23h14

      On notera d’ailleurs que pour réquisitionner les masques commandés par la Suède ou les régions et communautés locales, l’état est au rendez vous. Par contre réquisitionner les masques commandés par une société privée ? N’y pensez pas ! Ce serait une entrave au libre marché. On voit de qui ce gouvernement a vraiment peur, de qui il prend ses ordres.

      Les libertés individuelles, de déplacement, de réunion, d’expression, on peut les confisquer. Par contre la liberté du commerce, c’est « touche pas au grisbi, sal*pe! ». Au moins les priorités de Macron-Philippe sont claires, et on sait qu’en cas de besoin la France peut devenir le Chili de Pinochet sans transition.

        +3

      Alerter
      • Petitou // 28.04.2020 à 12h12

        « La Stratégie du choc »
        En tout cas la méthode est là :'(

          +1

        Alerter
  • step // 25.04.2020 à 09h48

    Bah technique habituelle de ce gouvernement. pour cacher son incurie, il fait les poches des collectivités territoriales et entreprises publiques environnantes. La seule nouveauté c’est que maintenant que les poches avoisinantes ont été faites et ne suffisent plus à sa comm, il se prévaut des actions du privé.

      +9

    Alerter
  • jean 2″ // 25.04.2020 à 10h29

    Pas clown, pas con, pas basse-cour le phillipe! Bien au contraire, prêt à tout sans honte ni scrupules, super manipulateur du langage, décontracté (apparamment quoique sa barbe blanchit pas mal) donc convaincant , phillipe peut en entraîner pas mal dans sa pseudo logique, c’est le plus dangereux de la bande (d’ailleurs c’est le chef!) et son côté homme politique sérieux renforcé par la stupidité de son entourage (pas un hasard, quand on veut briller mieux vaut être entouré de lanternes à pétrole!), Donc ,on verra, mais sacré piège que ce type là, et comme son maître juppé, prêt à tout…Surtout ne pas le prendre pour un minus, les autres oui, mais lui non, GAFFE les amis.

      +6

    Alerter
  • Brigitte // 25.04.2020 à 10h32

    Nos gouvernants me font penser a des agents immobiliers, des petits boutiquiers à l’esprit mercantile mais voulant se donner des grands airs. Ils vendent des châteaux mais vivent dans des pavillons. E. Philippe l’incarne tout à fait. C’est même une caricature du genre.
    Ils gèrent le pays au plus offrant, à l’esbroufe, au baratin, au mensonge. Ils touchent leur « com » sur les ventes. Ils trempent dans des « affaires ». Copinage véreux. Résultat: plus d’industries, dépeçage des services publics.
    La gestion de cette crise sanitaire est extraordinaire. J’espère que l’histoire la retiendra. Il faut absolument l’écrire. Tout est faux dans leur discours, leur stratégie, leur logistique. D’abord une fausse alerte (circulez y’a aucun danger, la Chine c’est loin…), une fausse protection (pas besoin de masques, ni de gel, vive le savon de Marseille!) un faux départ (confinement en retard, partiel) et bientôt un fausse victoire (déconfinement trop tôt, partiel). Rétro-pédalage en permanence. Incohérence, gestion de la pénurie, incurie.
    Nous n’avons pas encore atteint le pic de l’épidémie (en nombre de décès), même si les admissions hospitalières diminuent (on les croit sur parole). Or, en région parisienne, les transports en commun sont déjà bondés, de plus en plus de gens retravaillent, c’est le foutoir.

      +7

    Alerter
  • Julie // 25.04.2020 à 12h25

    Ce qui se passe en France est très inquiétant…
    les mesures qu’ils prennent sont mal prises ou appliquées à l’envers…
    Ils prétendent qu’à partir du 11 mai ils feront comme en Allemagne un vrai historique des contacts et quarantaine des gens malades, mais j ai entendu ce matin un reportage où une personne dans le 14e arrondissement, testée positive à son domicile, se voyait conseiller de rester chez elle, et de continuer à cuisiner pour sa famille, qui eux devraient juste porter des masques quand ils seront près d’elle, et bien se laver les mains…(infos de 8 ou de 9h sur inter)

      +4

    Alerter
  • lon // 25.04.2020 à 13h29

    Avec une aussi belle barbe , il est normal qu’Edouard Philippe ait une relation conflictuelle avec le masque .
    Qu’il se rassure : j’ai moi-même passé la mienne à la tondeuse réglage maximum et tout va pour le mieux.
    Sans compter un look de baroudeur-barbe-naissante-retour-de-mission tout à fait en phase avec une période de guerre ….

      +2

    Alerter
  • antoniob // 25.04.2020 à 23h55

    un pays « en guerre » de type bactériologique, qui achète ses masques de protection en Chine, dont il est dit par ailleurs combien c’est une vilaine dictature gnagnagna, lesquels masques sont livrés par des avions cargos russes, dont il est dit par ailleurs combien c’est une vilaine dictature blablabla.

    Mais attention, Le Drian a convoqué l’ambassadeur chinois pour le gronder que le site de son ambassade a dit du mal des Ephaves à petits vieux français. Xi en tremble, la France va-t-elle attaquer la Chine?
    Avec le Charles-De-Gaulle, covidé sur tous les ponts, atchoum ?

    Les presses de référence ont dorénavant passé la vitesse supérieure dans la mise en cause de la Chine, accusée: chez le Figaro Renaud Girard: «Hélas, la Chine ne paiera pas!», chez le Monde, Alain Frachon «La diplomatie du masque de la Chine a fait flop».

    on n’a jamais autant rigolé que depuis le début de cette pandémie, Plus besoin de chercher des films comiques à repasser, il suffit de parcourir les quotidiens français.

      +9

    Alerter
  • clauzip12 // 26.04.2020 à 01h02

    Ce sont bien des gens d’avant.
    Ils racontent des sornettes et donne des chiffres.
    Mais il n’ont pas pris conscience que tout cela est vérifiable en temps réel.
    Ainsi ils perdent le reste de crédit de confiance.
    Néanmoins,il n’ont pas tout faux dans l’information.
    Ils s’appuient sur des médias d’État et journaux et TV privés totalement soumis qui n’engagent pas de critique,sauf exception,approfondie.
    C’est en ce moment que les moyens d’information alternatifs apparaissent comme nécessité.
    Pour mémoire,tous les gouvernements dictatoriaux ou totalitaires s’approprie de diverses manières et dans un premier temps ,les moyens d’information notamment lors de guerres.l’histoire n’est pas terminée!
    Les comptes devraient être faits,les risques d’une deuxième vague levés.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications