13
Sep
2017

I. Jacques Sapir

Jacques Sapir VS Cyrille Collet (1/2): Corée du Nord, ouragans, banques centrales,…: quels effets sur les marchés ? – 12/09

Jacques Sapir VS Cyrille Collet (2/2): Les manifestations syndicales anti-loi Travail peuvent-elles changer la donne ? – 12/09

II. Philippe Béchade

Philippe Béchade VS Mabrouk Chetouane (1/2): Quel regard poser sur les marchés ? – 06/09

Philippe Béchade VS Mabrouk Chetouane (2/2): Comment expliquer les doutes de la FED sur la hausse des taux prévue en fin d’année ? – 06/09

III. Les vidéos

Thinkerview

(Nouveau !)Mister Géopolitix

DataGueule

Euh?réka

Le Réveilleur

IV. Les Répliques

V. Les Dessins

31 réponses à Miscellanées du 13/09

Commentaires recommandés

Joseph Le 13 septembre 2017 à 07h12

(à propos de la 8ème réplique)
Bel exemple de sophisme et d’arnaque intellectuelle contemporaine : critiquer le féminisme, c’est mépriser les femmes battues. Parce que bien sûr, c’est la défense de ces dernières qui est l’unique revendication du féminisme moderne.
On commence par de tels raccourcis, et on peut continuer allègrement sur : critiquer Israel = être antisémite, avoir des doutes sur l’arrivée bordélique de migrants = raciste, vouloir sortir de l’Europe = xénophobe, défendre le code du travail = fainéant…

  1. Fabrice Le 13 septembre 2017 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Je sais pour Macron il doit comme excuse evoquer le bingo discours en fait il a parié qu’il placerait dans ses discours des mots du genre illettré, rien et fainéants ils sont joueurs ces communiquants non ? Coluche jubilerait mais les humoristes sont bien silencieux je trouve non ? ou alors ils sont plutôt écartés des médias non on oserait pas si ?


    • Kazhim Le 13 septembre 2017 à 07h29
      Afficher/Masquer

      Bien le seul humoriste qui pourrait encore dire quelque chose c’est dieudonné, bien que ce dernier ait une fâcheuse tendance à la com assez décevante, il a encore au moins le ton acerbe et vilipendant que devrait avoir un humoriste sur la politique.

      Les autres tiennent trop à leur carrière pour tenter de l’imiter sur ce chemin, quand aux humoriste dit politique type Guillont, ils ont bien montré leur mépris et leur manque de talent.

      On est dans une triste époque, où chacun est conditionné et où la prise de parole politique est jugé trop dangereuse.

      Regardez Bigard sur le 11/9, on lui a très vite fait comprendre qu’il ne devrait pas trop ramener sa fraise.

      Alors maintenant on a le droit à de la soupe médiocre, même si talentueux, genre Jeff Panacloc. Ce gars j’ai vu son spectacle, il a du talent, si seulement il avait un vrai courage politique (ou des conviction) y aurait moyen de faire passer des choses.

      Mais à 26 ans on comprend que l’aventure est trop belle pour lui.


    • douarn Le 13 septembre 2017 à 09h55
      Afficher/Masquer

      Bonjour Fabrice
      Vous oubliez “alcooliques” à l’adresse des gens du nord. C’est croustillant vu que Jupiter (qui n’est rien d’autre qu’une planète gazeuse) et un de ses satellites, à savoir sa femme, possède un “petit pied à terre” par là bas.
      Quant aux humoristes, je crains de ne pas ré-entendre l’excellent Pierre Emmanuel Barré de si tôt sur les ondes.
      PS : Chose rigolote (bien que hors sujet), l’un des satellite de Jupiter n’est autre que … Europe.


      • Kilsan Aïtous Le 13 septembre 2017 à 10h11
        Afficher/Masquer

        Et aussi, comparer les Comoriens qui fuient la misère sur des kwassa-kwassa à du poisson…

        “Le kwassa-kwassa pèche peu, il ramène surtout du Comorien.”
        https://www.youtube.com/watch?v=GqXsWwFqFBw


      • s Le 13 septembre 2017 à 13h38
        Afficher/Masquer

        Un petit « pied à terre » d’un bon petit millions d’euros…


  2. Joseph Le 13 septembre 2017 à 07h12
    Afficher/Masquer

    (à propos de la 8ème réplique)
    Bel exemple de sophisme et d’arnaque intellectuelle contemporaine : critiquer le féminisme, c’est mépriser les femmes battues. Parce que bien sûr, c’est la défense de ces dernières qui est l’unique revendication du féminisme moderne.
    On commence par de tels raccourcis, et on peut continuer allègrement sur : critiquer Israel = être antisémite, avoir des doutes sur l’arrivée bordélique de migrants = raciste, vouloir sortir de l’Europe = xénophobe, défendre le code du travail = fainéant…


    • Julien Le 13 septembre 2017 à 14h02
      Afficher/Masquer

      Il serait temps de supprimer les twitts de cette rubrique. Ils n’apportent rien hormis du vide.


      • Pierre Tavernier Le 13 septembre 2017 à 19h23
        Afficher/Masquer

        Bonsoir
        Si vous n’êtes pas intéressé, il vous suffit de ne pas lire.
        Cdlt


    • Christophe Vieren Le 13 septembre 2017 à 14h23
      Afficher/Masquer

      Joseph, l’intitulé de la rubrique c’est “les répliques”. Et une réplique qui ferait l’inventaire de l’ensemble des revendications de très nombreuses femmes (que l’on peut appeler féministes), ne serait plus une réplique mais un cahier de doléances.
      Guillaume Meurice n’a évidemment pris qu’une seule “revendication” qui n’est tout de même pas anodine. Si l’on ne prend en compte que les homicides, en 2016 : 123 femmes tuées par leur conjoint contre 34 pour l’inverse. Concernant les violences conjugale, gageons que l’inégalité est tout aussi criante.


      • Joseph Le 13 septembre 2017 à 16h21
        Afficher/Masquer

        Oui, “les répliques”, “les tweets”, personne ne devrait avoir besoin de développer sa pensée pour avoir raison.
        Quant à vos chiffres, ils sont encore un raccourci qui ne défend ni les femmes ni le féminisme, et n’a pour seul but que d’imposer le silence à ses interlocuteurs ; après tout, qui peut s’opposer aux femmes battues ou aux enfants morts sur les plages ?
        Mais là encore, c’est le propre des chevaliers blancs du politiquement correct d’être de tous les combats et à toutes les gorges ; je n’ai pourtant jamais dit que Finkelkraut avait raison.


    • Enma Le 13 septembre 2017 à 15h43
      Afficher/Masquer

      (à propos de Joseph)
      Bel exemple de sophisme et d’arnaque intellectuelle contemporaine : le problème n’est pas de critiquer “le” féminisme (le simple fait d’en parler comme d’un mouvement homogène démontre qu’on ne s’est pas réellement intéressé à la question) mais d’affirmer que les féministes ont gagné.


      • Joseph Le 13 septembre 2017 à 16h10
        Afficher/Masquer

        @Enma
        On vous accordera sans problème que le tweet initial n’est guère brillant. Cela ne change rien à mon propos initial, qui n’a rien à voir avec le féminisme.


  3. Nadège Bajard Le 13 septembre 2017 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Fainéants etc…

    Et si ce n’était pas un loupé ? Cf les commandes anticipées pour 22 millions d’€ HT de gaz lacrymo et autres douceurs…
    Autre scénario, de plus en plus crédible : faire monter volontairement le chaos, la violence, puis faire passer des dispositifs pour finir de poncer les dernières traces de liberté individuelle… au nom de notre sécurité, bien sûr. Macron semble décidément avoir été très bien choisi… par eux.

    Au passage, on admire la tentative de diversion, ficelle classique : gestion pas top de l’ouragan, manifs dans la rue ? PMA pour toutes. Espérons que personne ne se laissera prendre….

    Et puis ça aussi : Le gouvernement du Venezuela a annoncé le 10 septembre qu’il ferait parvenir 10 tonnes d’aide humanitaire à l’île de Saint-Martin, ravagée par l’ouragan Irma. Sympa, mais aussi savoureux.


  4. Nadège Bajard Le 13 septembre 2017 à 07h26
    Afficher/Masquer

    IRMA : Interpellée, comme d’hab’, par le décalage entre l’info TV et les récits des réseaux sociaux

    C Dans l’air sur France 5 sur les manifs du 12 septembre : le plus marrant, c’était QUI n’était pas sur le plateau


  5. Alfred Le 13 septembre 2017 à 08h13
    Afficher/Masquer

    La vue de la lycéenne secrétaire d’État à la location des corps pour tous, la vue de la préfète hébétée (non elle n’a pas fuit dit le decodex avant de conclure “et même si c’était vrai c’est pas vrai na”) à laquelle l’état n’a pas été capable de construire un PC en dur dans une zone à cyclones, bref la vie des n iemes manifestation de la faillite et de l’incurie font raisonner plus fort les mots de Saül Alinski :
    ” Il importe de ne pas briser d’un seul coup les traits de l’existence quotidienne, mais de créer le désenchantement, la désillusion vis-à-vis des valeurs régnantes, de susciter un climat qu’il va utiliser sans jamais énoncer clairement ses intentions, et de produire, sinon une passion pour le changement, au moins un climat de résignation, de passivité, d’acceptation”.
    Ce qui s’ennonçait pour des “quartiers” est bien appliqué en douce pour des nations entières. En tout progrès tout honneur bien sur.


    • jules vallés Le 13 septembre 2017 à 13h39
      Afficher/Masquer

      La métaphore de la grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite:

      Une grenouille nage dans une marmite remplie d’eau. Un feu est allumé sous la marmite de façon à faire monter progressivement la température. La grenouille nage sans s’apercevoir de rien. La température continue de grimper, l’eau est maintenant tiède. La grenouille s’agite moins mais ne s’affole pas pour autant. La température de l’eau continue de grimper. L’eau est cette fois vraiment chaude, la grenouille commence a trouver cela désagréable, elle s’affaiblie mais supporte la chaleur. La température continue de monter, jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à 50 degrés, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussitôt de la marmite. Cette expérience montre que, lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart de temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.


      • Alfred Le 13 septembre 2017 à 16h16
        Afficher/Masquer

        Vous êtes en train de décrire une stratégie des “petits pas” qui a effectivement été appliqué à maintes évolutions de notre société (de la déconstruction de l’éducation nationale à la construction européenne). On a pu connaître d’autres techniques de “management” de la populace. On peut y ajouter “l’effet cliquet” (rendre certaines évolutions irréversibles (en oubliant d’écrire les clauses de sortie d’un traité)), le fait d’user la plèbe contestatrice avec le concours de syndicats demobilisateurs (la grève perlée, la manif dispersée, …), le détournement d’attention (appelé aussi “tir de fusées” (oh la belle bleue, oh la belle rouge)) dont les combats “sociétaux” sont un excellent exemple (mariage gay versus baisse du chômage). Et bien d’autres encore.
        Il me semble cependant que suciter le désespoir est plus extraordinaire comme tactique (on pourrait penser que cela peut conduire à l’effet opposé et à la révolte). Cette technique me paraît la plus dangereuse et maintenant j’ai l’impression de la voir partout: faire accepter la disparition de l’état (justice et police impotentes, acceptation des attentats, territoires “perdus”, politique fiscale grossièrement injuste, insultes par les représentants de l’état, … Etc). Le texte d’alinski laisse penser que ce n’est pas de la nullité mais une stratégie.


  6. Patrique Le 13 septembre 2017 à 09h49
    Afficher/Masquer

    Vous devriez arrêter de fouiller les poubelles de Jack Dorsey vous y ramener du Masure, du Mélusine, du L’important, du Salomon, du Meurice ; entre autres.


  7. Bouddha Vert Le 13 septembre 2017 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Mister géopolitix:
    Cette vidéo évoque des solutions techniques à la dépollution des océans (rien de moins) et la gestion des ordures flottantes des eaux de ports. SUPER.

    Et on continu de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, pourvu que cela génère du business, as usual??
    Les solutions sont technologiques, ne vous préoccupez de rien, tout est sous contrôle, consommez! Si vous pouvez…


  8. Julie Le 13 septembre 2017 à 12h54
    Afficher/Masquer
  9. aije Le 13 septembre 2017 à 14h12
    Afficher/Masquer

    Les vidéos démarrent encore automatiquement au chargement de la page (j’utilise le navigateur Opera), cela pourrait-il être changé ?


    • Patrique Le 13 septembre 2017 à 14h19
      Afficher/Masquer

      Les premières vidéos n’apparaissent pas chez moi. J’utilise Firefox.


      • Pierre Tavernier Le 13 septembre 2017 à 20h52
        Afficher/Masquer

        Bonsoir Patrique
        Petite suggestion : si vous en utilisez, vérifiez la configuration de vos add-ons bloqueurs de pubs et de tracking, ainsi que vos paramètres de confidentialité de Firefox en lui-même. Sur un site “safe” comme les-crises, vous pouvez largement les “alléger” (il est possible dans les paramètres de ces add-ons ou de firefox d’exclure un site donné des règles générales).
        Cordialement


    • aladin0248 Le 13 septembre 2017 à 15h01
      Afficher/Masquer

      Sous firefox linux : clic droit souris donne le menu. On les met en pause puis on les démarre une par une. Plein écran pour voir toute l’image.


      • Pierre Tavernier Le 13 septembre 2017 à 19h46
        Afficher/Masquer

        Très juste. Mais il faut penser à fermer le petit encart concernant les cookies avant pour avoir accès au menu. Je me suis permis de le signaler au cas où 🙂
        Cordialement


    • Pierre Tavernier Le 13 septembre 2017 à 19h37
      Afficher/Masquer

      Bonsoir
      J’ai effectivement également des soucis de lancement automatiques des vidéos BFM (Firefox sous Windows).
      Du coup je lance les vidéos à partir d’autres onglets, en coupant le son sur l’onglet initial.
      Mais cela n’est pas possible pour les vidéos bfm.
      Une suggestion : est-il possible d’indiquer le lien sous la vidéo (un simple copier/coller de l’URL de la vidéo) ?
      Cordialement


  10. Pierre Tavernier Le 13 septembre 2017 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Excellente vidéo de vulgarisation du Réveilleur, qui ouvre une fenêtre sur les complexités des différentes influences naturelles sur le climat, qui sont fort malheureusement quasiment ignorées dans le discours mainstream. Permettez-moi de la recommander vivement. Ce sont ces variations qui expliquent des phénomènes passés dont usent (et abusent) les climato-sceptiques pour avancer des arguments niant l’influence anthropique (par exemple, réchauffement autour de l’an 1000, qui a fait nommer le Groenland – pays vert – par les vikings, petit age glaciaire quelques siècles plus tard, etc).


  11. filgo Le 14 septembre 2017 à 09h13
    Afficher/Masquer

    y a vraiment un problème avec les vidéos BFM en ce moment, elles apparaissent dans un tout petit encart et se lancent toutes en auto au chargement de la page, c’est très désagréable


  12. Florian Le 14 septembre 2017 à 17h32
    Afficher/Masquer

    Le dessin avec le missile de Kim-Jong Un ne me fait pas rire perso. Il y a ce panneau aussi qui circule sur les réseaux sociaux avec un message d’une personne demandant au cyclone Irma de prendre la route pour la Corée du Nord…

    N’oublions pas que dans les deux cas, missile ou ouragan, que c’est la,population qui en est la victime principale.


  13. theuric Le 14 septembre 2017 à 22h11
    Afficher/Masquer

    Que je sache, une théorie scientifique ne vaut que si elle peut être réfutée, non?
    Or celle posant le réchauffement climatique anthropogénique se retrouve comme ne pouvant pas l’être, réfutée, puisque le porteur potentiel de cette réfutation se retrouve automatiquement à faire face à ce qu’il faut bien appeler l’accusation de climatosceptique.
    Considérant cela, je ne suis pas climatosceptique, d’ailleurs ce mot fleure bon la manipulation propagandiste impériale U.S..
    En soit, vouloir lutter contre l’accusation de propager de fausses nouvelles (écrivons et exprimons-nous en langue française, que diable), c’est bien, mais encore faut-il pouvoir, pour le moins, échanger sur certains thèmes posant problèmes (je fus en effet plusieurs fois censuré ici sur ce sujet).
    Un scientifique, ce que je suis pas, s’abaisserait, quel qu’en soit les raisons, à confondre croyance avec théorie scientifique.
    Et une théorie n’a de valeur que pas son caractère prédictif.
    Alors, attendons de voir.
    Moi, si je serai ou pas censuré.


    • Florian Le 15 septembre 2017 à 07h10
      Afficher/Masquer

      Monsieur, pensez-vous que l’augmentation importante du taux de CO2 dans les échantillons prélevés dans les pôles et la corrélation entre ce taux et l’activité humaine soit ce que vous appelée une “croyance” ou un signe concret et mesuré de réchauffement climatique ?

      Allez donc ici visiter le glacier de la Mer de Glace en dessous du Mont Blanc. Peut-être n’y verrez vous plus seulement des croyances ?


Charte de modérations des commentaires