Sur ce site, vous le savez maintenant, nous sommes très attentifs aux propagandes médiatiques en tout genre, et à cet égard, il est évident que le lancement de RT nous intéresse tout particulièrement. Déjà, parce que cela marque la naissance d’un nouveau média à surveiller, mais ensuite parce que les réactions de ses concurrents outrepassent largement les bornes de la bienséance.

Pendant ce temps, on le rappelle, la plupart des Russes peuvent assez facilement accéder aux chaines d’information occidentales, par internet ou par satellite, afin de compléter leur propre vision.

Le combat acharné de quelques journaux contre l’arrivée d’une seule chaine russe, à l’audience somme toute limitée, et sous contrôle du CSA, en dit long sur leur crainte viscérale de perdre le monopole de l’information – et donc de la propagande -, et de voir leurs méthodes remises en cause.

Cependant, les réactions ont été très nombreuses, trop nombreuses, il m’est impossible de vous proposer une analyse de chacune d’entre elles. Alors voici à la place le palmarès des « meilleurs » titres d’articles rédigés ces derniers jours.

I. Un accueil confraternel

No comment

 

Une exception dans cette “semaine de la haine” : le Télégramme (de Brest) (sans juger globalement, cela fait plusieurs fois que je tombe par hasard sur des articles de ce journal de grande qualité et intégrité), à lire ici en intégralité :

(N.B. : le titre est de l’humour pour se moquer de la russophobie de la presse française !)

Tous mes respects à Hubert Coudurier, directeur de l’information du journal Le Télégramme.

II. Quand Le Monde appelle à interdire RT France

Le journal Le Monde a publié le 23 décembre une courte tribune que nous avons décidé de reprendre compte tenu de son apport « historique » au journalisme : il est en effet assez inédit qu’un grand média comme celui-ci appelle expressément à faire interdire un concurrent… qui n’a même pas encore commencé à émettre.

« Monsieur Schrameck, suspendez l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today »

Dans une tribune au « Monde », un collectif de spécialistes de la Russie interpelle Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), considérant que l’autorisation donnée à la chaîne Russia Today (RT) de diffuser en France est d’une extrême gravité.

Le Monde | 20.12.2017 à 16h46 | Par Collectif

Tribune. Nous nous adressons à vous, Olivier Schrameck, […] une telle autorisation ne pourrait que susciter une profonde incompréhension, sinon l’indignation.

Russia Today est accusée aujourd’hui par des responsables du plus haut niveau aux Etats-Unis comme en Europe de semer la zizanie et d’affaiblir les démocraties. Au motif qu’elle relaie la propagande du Kremlin, cette chaîne est désormais obligée par les autorités américaines de s’enregistrer comme « agent de l’étranger ».
Guerre hybride

[…]

Dans un tel contexte de guerre hybride, l’autorisation donnée à Russia Today de diffuser en France est d’une extrême gravité car elle peut conduire au brouillage des esprits et à la désunion des Français.
En conséquence, nous vous prions, au nom de la préservation de la paix civile, de suspendre l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today sur le territoire français.

A lire en intégralité sur la source : Le Monde, 23/12/2017

III. Quand un universitaire démonte en retour Le Monde et la “Gauche Pentagone”

Réaction à la tribune précédente…

Par Jean-Robert Raviot – maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est également professeur de civilisation russe et soviétique à Paris X. (Source)

La tribune du Monde demandant la suspension de la chaîne RT appelle de ma part deux commentaires.

1. de qui se moque-ton?

Cette tribune n’est pas sérieuse. Il est toujours bon de lire avant d’écrire et d’étudier avant de dénoncer.

Se fonder sur les déclarations de Macron ou sur le rapport (sans le citer) de la “communauté du renseignement” US sur le sujet (dont ceux qui me suivent régulièrement savent qu’il a été démontré, notamment par Robert Parry de Consortium News, qu’il était parfaitement vide), ce n’est pas sérieux, c’est même grotesque.

Je renvoie aux études sérieuses, par exemple aux travaux de Maxime Audinet, et notamment son superbe papier sur la chaîne RT paru dans le “Monde Diplo” d’avril 2017. Maxime est doctorant sous ma direction, il y a conflit d’intérêt, certes, mais je certifie qu’il n’y a pas de meilleure analyse disponible en langue française à ce jour.

2. pour qui nous prend-on?

Cette tribune est une tribune de militants qui avancent masqués. Elle est typique de ce que j’appelle la “gauche Pentagone” (même si certains signataires, telle Mme F. Thom, sont clairement positionnés “à droite”, si cela a encore un sens). La “gauche Pentagone”, c’est un vaste et puissant secteur de l’élite intellectuelle, stratégique et médiatique française qui, de manière systématique, défend l’atlantisme intégral, la continuation de la vieille guerre froide et sa diabolisation permanente de la Russie par tous les moyens, c’est-à-dire les positions les plus radicales de l’Etat profond américain, habile à habiller ses intérêts (ceux du vaste complexe militaro-industriel et stratégique) des beaux atours de la “démocratie” et des “droits de l’homme”. Sur l'”Etat profond”, voir les livres de Mike Lofgren et sur l’atlantisme en France, voir le livre de Hadrien Desuin, “La France atlantiste”. Or, c’est ce secteur de l’élite, dont BHL est en quelque sorte le chef de file façon hologramme, cet ensemble de tous ceux qui se rangent plus ou moins sciemment et consciemment dans le “cercle de la raison”, qui domine, et largement!, l’espace public des grands médias en France.

Les signataires de cette tribune ne défendent donc pas le pluralisme ou les “valeurs” dont ils se prévalent: ils préconisent la censure afin d’assurer le maintien de la domination des positions atlantistes et des “valeurs” de l’anglosphère dans le paysage informationnel français. Sous couvert de dénoncer la “menace russe” en “spécialistes”, ils servent la soupe des tenants de l’hégémonie contre le pluralisme.

RT France n’émet que depuis trois jours et, à ce stade, il est tout de même difficile de savoir si, oui ou non, elle sape la “paix civile” (sic), voire les fondements de la “démocratie française”!…

En réalité, il n’y a, au sujet de cette chaîne, que des questions et aucune réponse tranchée. Pour ceux qui connaissent la chaîne anglophone (ce qui apparemment n’est pas du tout le cas de nos signataires!), et en particulier RT America – ce qui est mon cas, y étant même intervenu plusieurs fois – l’interrogation est la suivante: RT France réussira-t-elle à bousculer le paysage informationnel, comme elle a su le faire aux Etats-Unis? Outre-Atlantique, RT America est un segment marginal, mais parfaitement opérationnel, de remise en question de ce que l’on nomme par commodité le MSM (mainstream médiatique).

RT France saura-t-elle, comme RT America, affûter une stratégie asymétrique qui lui permettra de jouer un rôle de “média alternatif” dans le paysage informationnel français? Elle est bien plus dotée que tous les “médias alternatifs” de la place, mais saura-t-elle se positionner en “grain de sable” efficace empêchant la machine de tourner en rond?

Je n’ai pas de réponses, je n’ai que des interrogations. Et le plus vif intérêt à suivre, en analyste, ces évolutions politiques et médiatiques sur un nouveau terrain franco-russe qui s’ouvre !

IV. Bonus Le Monde

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager ce modèle de neutralité journalistique, que nous devons au dénommé Alexandre Piquard, « présenté comme journaliste » du Monde :

Ce à quoi le journaliste a répondu :

Ce dernier message est resté à cette heure sans réponse.

V. Magazine ELLE : LADY FAMATRICE !

Je termine sur un article magistral du magazine ELLE, qui présente au grand public la présidente de RT France. C’est un chef d’oeuvre de propagande, admirez plutôt :

On saluera le talent de « D.W” (pratiques, les initiales – quelqu’un aurait le nom ?), qui parvient magistralement à glisser une belle bassesse à chaque phrase.

(N.B. on rappellera que des journalistes de BFM ou LCI ont rejoint RT France…)

Enfin, on se rappellera l’opération de propagande pro-milices-d-extrême-droite du magazine en 2014 que nous avions relevée :

franc

Précision finale

Comme à chaque fois que j’essaie de mettre en lumière les méthodes peu éthiques des journalistes, je me vois accuser de soutenir un camp au détriment de l’autre. C’est bien évidement une facilité de pensée, une forme de manichéisme nuisible au débat et à la réflexion.

Je précise donc en des termes clairs et non équivoques que je ne cherche pas à défendre RT France, qui ne bénéficiera pour moi d’aucun traitement de faveur dans mon modeste exercice de critique des médias.
Pour l’heure, je n’ai vu qu’un seul de leur JT, plutôt de qualité, qui affichait une ligne éditoriale propre à RT (tout comme France 24 ou CNN ont la leur).

J’ai simplement des principes, tels que ne pas accuser sans preuve, ne pas encourager la paranoïa et la peur, éviter le deux poids deux mesures. Et ces principes, j’essaie de les appliquer au mieux quelles que soient les circonstances…



181 réponses à (RT Bashing) L’angoisse de nos médias face à la perte de leur monopole de la propagande

Commentaires recommandés

DUGUESCLIN Le 24 décembre 2017 à 06h51

Il faudrait que certains médias cessent d’accepter des termes méprisants tels que “les popovs”. Ou l’œil de Moscou. Les russes vivent mal ce mépris.
Bien informés de ce que nous colportons comme insultes envers eux et leur chef d’état, ils me posent la question: “Mais qu’est-ce qu’on vous a fait?”
Il m’arrive, pour plaisanter, de me présenter comme m’appelant “d’Artagnan”. Aussitôt les sourires enjoués me répondent. Alexandre Dumas et les mousquetaires sont très populaires. Ils aiment la France et ne comprennent pas le mépris de nos politicards et pseudo journalistes. Ils suivent nos informations. Ils ne comprennent pas que la France chevaleresque qu’ils admirent soit devenue aussi méprisante envers eux. Malgré les critiques habituelles envers leur chef d’état, ils sont fiers de lui et de leur pays.
Ils aiment la paix. Ils sont fraternels et chaleureux une fois la “glace brisée”. Ils s’empressent de nous accueillir avec chaleur et de nous faire découvrir leur pays.
Alors…s’il vous plait, ne dites plus “les popovs”.

  1. Fabrice Le 24 décembre 2017 à 06h25
    Afficher/Masquer

    L’intéressant est que dans ces réactions on voit ceux qui sont des journaux avec une orientation éditoriale qui ont le plus à perdre de l’arrivée d’un media qui donnerait une version différente qui contesterait leurs informations.

    Il serait intéressant de savoir quels sont les médias qui ne sont pas pris dans cette hystérie cela nous donnerait une vision de ceux qui ont encore une vision non orientée .

    Il est étonnant qu’ils ne se rendent pas compte qu’en hurlant au loup en permanence ils ne s’aperçoivent pas qu’ils nuisent eux même à leur crédibilité, alors qu’ils pensent qu’en mattraquant leur propos hostiles ils arriveront à imposer leur point de vue.


    • basile Le 24 décembre 2017 à 07h41
      Afficher/Masquer

      pour le télégramme, je suis surpris de ce qu’à trouvé OB, car du temps où j’y étais abonné (encore un) je me souviens de leurs édito venimeux « prend ça dans la tronche », anti Poutine sans droit de réponse

      ils étaient peut-être nerveux à l’approche des élections ?


      • baduy Le 25 décembre 2017 à 22h44
        Afficher/Masquer

        Je me souviens que Le Télégramme a été le seul journal à oser faire un papier sur les emplois fictifs de Bayrou avant les élections, pendant que toute la presse regardait ailleurs en s’acharnant sur Fillon (Que je n’aime pas mais qui, il faut bien le reconnaitre, s’est bien fait avoir)


    • Bellefontaine Le 26 décembre 2017 à 00h04
      Afficher/Masquer

      Il n’y a que la peur pour amplifier autant le rejet de points de vue divergents.

      Il n’y a d’autre part que l’argumentation rationnelle qui puisse contrer ces idées et résoudre les dissonances cognitives qu’elles provoquent.

      Pourtant ces signataires de la Tribune dans Le Monde ne sont-ils pas des intellos dont la réflexion est le métier ? aussi le gagne-pain. Ne devraient-ils pas savoir faire face aux débats d’idées ?

      Ils risquent gros leur crédibilité, ces signataires, s’ils n’ont rien d’autre à exprimer que leur état d’âme.


  2. DUGUESCLIN Le 24 décembre 2017 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Il faudrait que certains médias cessent d’accepter des termes méprisants tels que “les popovs”. Ou l’œil de Moscou. Les russes vivent mal ce mépris.
    Bien informés de ce que nous colportons comme insultes envers eux et leur chef d’état, ils me posent la question: “Mais qu’est-ce qu’on vous a fait?”
    Il m’arrive, pour plaisanter, de me présenter comme m’appelant “d’Artagnan”. Aussitôt les sourires enjoués me répondent. Alexandre Dumas et les mousquetaires sont très populaires. Ils aiment la France et ne comprennent pas le mépris de nos politicards et pseudo journalistes. Ils suivent nos informations. Ils ne comprennent pas que la France chevaleresque qu’ils admirent soit devenue aussi méprisante envers eux. Malgré les critiques habituelles envers leur chef d’état, ils sont fiers de lui et de leur pays.
    Ils aiment la paix. Ils sont fraternels et chaleureux une fois la “glace brisée”. Ils s’empressent de nous accueillir avec chaleur et de nous faire découvrir leur pays.
    Alors…s’il vous plait, ne dites plus “les popovs”.


    • PLOUPY Le 24 décembre 2017 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Je me souviens d’un petit encart sur Arte où on comparaît les “surnoms” que les allemands et les français se donnaient mutellement à travers un petit micro trottoir. Les français interrogés n’hésitaient pas et avaient l’embarras du choix entre “Fritz”, “Teutons, “Boches” etc, là où les allemands de la rue ne savaient pas comment appeler les français autrement que “les français”. Ce n’est pas qu’il n’ait jamais existé d’insulte nous qualifiant outre rhin (les “Ohlala” issus des plaintes des blessés de la Grande Guerre, mais généralement leur surnoms pour nous n’étaient pas aussi méprisants que les nôtres à leur égard), mais celles ci sont depuis longtemps tombées en désuétude. A tel point que l’allemand lambda ne les connaît plus.

      Les plus prompts avec nous à donner des surnoms méprisants aux autres nationalité sont nos cordiaux amis anglo-saxon qui ne manquent pas une occasion de railler leur voisins ou proches.

      Qu’en déduire, si ce n’est que les deux nations occidentales qui jadis dominèrent ensemble le monde, sont aujourd’hui les plus enclines à dégainer les petits noms venimeux et à mépriser ainsi leur entourage.

      Complexe de supériorité stupide de nations déclinantes. Il en va évidement de même des états unis, dignes successeurs direct de nos pays et qu’on ne peut pas qualifier de culturellement sûrs d’eux non plus. Les Yankees 😉 ne manquant pas de surnoms à l’égards des russes et du monde en général.


      • Le Rouméliote Le 24 décembre 2017 à 18h04
        Afficher/Masquer

        Ah bon ? Les Allemands ne se souviennent plus qu’ils nous appelaient les “Welschs” ?


        • Fritz Le 24 décembre 2017 à 19h00
          Afficher/Masquer

          Welsches, même racine que Welsh (Gallois, en anglais), Wallon, Valaque… Du nom des Volques, peuple gaulois qui s’étendait de Nîmes à Toulouse. Nom attribué par les Germains aux peuples celtiques, et par extrapolation, aux peuples de langue romane.

          Certains font venir de la même racine le mot “Gaulois” mais je suis sceptique là-dessus (bien que ce mot ne puisse venir du latin gallicus, car “Gaule” ne vient pas du latin Gallia).


          • kopkounine Le 25 décembre 2017 à 02h51
            Afficher/Masquer

            ils ne nous surnommaient pas mais nous envahissaient, ne nous surnomment toujours pas mais nous dominent; Pas de temps à perdre en blabla.


            • Fritz Le 25 décembre 2017 à 09h46
              Afficher/Masquer

              Je voulais en rester là, mais puisque vous répondez si aimablement, j’ajoute une couche de blabla : assiégé dans la citadelle d’Alésia, Critognatos dit des Cimbres (Germains) :

              “Les Cimbres ont ravagé la Gaule et y ont déchaîné un grand fléau ; du moins ont-ils quitté notre sol pour aller vers d’autres terres. Ils nous ont laissé notre droit, nos lois, nos champs, la liberté. Mais les Romains, que cherchent-ils, ou que veulent-ils, si ce n’est […] s’installer dans nos champs et dans nos cités, et nous imposer une servitude éternelle ?”

              (Bellum Gallicum VII, 77). A votre avis, les maîtres de l’OTAN (Américains) et de l’UE (Allemands) ressemblent-ils aux Cimbres ou aux Romains ?


          • mordoric Le 25 décembre 2017 à 08h49
            Afficher/Masquer

            Guillaume se traduit Wilhelm en néerlandais ou en allemand. On passe facilement du “W” au “G”.

            Vous avez raison pour les wallons dont les ancêtres furent des tribus germaniques (70% des noms de famille) amies de Rome installées dans nos contrées et qui s’assimilèrent linguistiquement et culturellement à Rome, raison pour laquelle les germains les désignérent comme “wallen” à savoir dans ce cas précis de germains acculturés à Rome.

            Il y a aussi “Wales” pour pays de Galles en Grande-Bretagne, la similitude avec “gaulois” est flagrante.

            Le Général de Gaulle est originaire du Nord de la France et dans ces régions comme en Belgique, les “De Walle” ou “Dewalle” sont fréquents….


          • Le Rouméliote Le 25 décembre 2017 à 10h58
            Afficher/Masquer

            Pour les Allemands, le mot “Welsch” faisait référence aux Guelfes soutenus par le Pape, ennemis des Gibelins partisans de l’empereur Hohenstaufen. On est quand même aux XII° et XIII° siècles.


            • Fritz Le 25 décembre 2017 à 11h11
              Afficher/Masquer

              Les deux mots (Welf et Welsch) se sont peut-être confondus, mais ils sont bien distincts à l’origine. Je n’ai pas de dictionnaire étymologique allemand sous la main (comme celui, excellent, qui était paru en RDA en 1989), mais j’imagine que Welsch provient de *wal-isk. En vieil-anglais, “breton” se dit weal (avec la fracture normale de la voyelle), wealas au pluriel. En anglais moderne, l’adjectif welsh (gallois) s’explique lui aussi par l’étymon *wal-isk.


      • barbier Le 25 décembre 2017 à 20h37
        Afficher/Masquer

        Au niveau historique, que ce soit en 1870; 1914 ou 1940, les dirigeants allemands étaient un chouia agressifs quand même. Bismarck, Guillaume 1 et 2, hitler. L’Allemagne était en mode expansion ou domination. Aller se faire élire empereur/Kaiser dans la galerie des glaces à Versailles….Si c’est pas du foutage de gueule….Sans parler de l’alsace-lorraine. Bien sûr ces types pensaient qu’ils et leur pays s’en sortiraient toujours. Le fameux “deutschland über alles”. A part détruire l’Europe 3 fois, je vois pas trop le bénéfice pour le peuple allemand.
        il y a aussi “schleus, doryphores et fridolins. Et ma grand mère paternel de Moselle avait parmi ses nombreux prénoms, celui de “fridoline”. Et moi je trouve cela très sympathique comme prénom.
        Donc vous savez très bien que les peuples sont menés à la baguette, donc mettre en exergue les surnoms des allemands en France, cela ne sert à rien. Les allemands avec quelques neurones entre les oreilles savent que leur pays a fait des choses innommables à la France et à l’Europe. Napoléon 1er leur a montré l’exemple. Ils se sont battus pour l’unité de l’allemagne, prusse , zollverein, mais ont eu la folie des grandeurs après l’écrasement du danemark et sadowa.


      • ninet Le 26 décembre 2017 à 13h08
        Afficher/Masquer

        françouzes étaient couramment employés …je n’en connais pas d’autres …


        • Narm Le 26 décembre 2017 à 19h00
          Afficher/Masquer

          ça veut juste dire français, rien d’autre


    • Denis Le 24 décembre 2017 à 11h12
      Afficher/Masquer

      Pas bien, Popofs!

      Vaut mieux utiliser: Yvan!

      Au moins,là,c’est clair!
      Enfin pour ceux qui une petite culture.

      Bien à vous.


    • Doctorix Le 24 décembre 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      RT a toujours été très clair dans ses prises de position, faisant preuve d’une lucidité pour nous inconnue dans ses analyses.
      S’y ajoutait un humour décapant de la présentatrice, cet humour russe qui est venu de France sous la grande Catherine, et qui a déserté nos ondes depuis l’américanisation de la France, au profit des gros sabots.
      C’est l’occasion d’une part de découvrir ce délicieux peuple russe, qui nous aime tellement sans que nous le méritions, et nous manifeste même de la commisération pour notre condition d’enfumés.
      L’occasion aussi de découvrir une information beaucoup plus ouverte et lucide. Bref, les media français ont raison de se méfier: je déserte, et beaucoup suivront.
      A tout prendre, j’aime mieux être enfumé par les russes que par les américains, c’est beaucoup moins toxique.


    • Vadim de Chevreuse Le 24 décembre 2017 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Il faut aussi savoir raison garder, sinon on vire rapidement à la paranoya. La vie n’est pas faite que du respet aceptisé, de références littéraires et de preuves de fraternité. Malgré la pression insupportable du politiquement correct en France, la langue française doit continuer à pétiller. “Popofs” est certes un terme plutôt condescendant, mais c’est un terme aussi historique, il s’ appuit sur une certaine vision de la Russie qui date depuis plusieurs siècles, je la retrouve, par exemple, dans les illustations dessinées du Petit Journal du 1918, quant on suivait les tumultes de la guerre civile en Russie. Ce terme reflète les rapports historiques entre les peuples, il serait aussi dommage de le sacrifier à l’omniprésente autocensure d’aujourd’hui. Dans ma jeunesse j’applais, avec quelques collègues russes, les français “жабоеды”, ce qui signifie “bouffeurs de crapauds”. C’était juste pour rire, ne portait aucune connotation politique et faisait référence à ce phénomène gastronomique considéré comme très étrange en Russie ancienne.


      • Chris Le 24 décembre 2017 à 13h58
        Afficher/Masquer

        Frog eater est un terme très usité par les Anglais qui visiblement ne comprennent pas que l’on puisse manger des grenouilles. J’ai beau leur expliquer que le comestible sont les cuisses, à la chair très semblable au lapin, ils me regardent d’un air incrédule et des yeux encore plus ronds, quand j’évoque ma grand-mère nous servant des poêlées d’escargots en guise d’entrée.
        Je passe Noël en (belle) famille dans le Surrey, et mes rappels de différences culturelles (culinaires, sociétales, architecturale, etc.) étonnent. Faut dire que je n’ai pas avalé tout rond la culture anglo-saxonne qu’on nous sert depuis 1945…
        C’est malsain de mêler la politique (qui par nature est un parti-pris) aux actes quotidiens : c’est comme entretenir un cancer.


        • Gisou Le 24 décembre 2017 à 19h01
          Afficher/Masquer

          La politique n’est pas un parti-pris. C’est savoir vivre ensemble avec nos différences, en en parlant ( le débat démocratique tout ça quoi ) .

          Il est impératif d’arrêter l’utilisation de la novlangue. La déformation des mots est un énorme problème quant à la compréhension de notre monde. ( Je m’excuse cependant si j’ai mal interprété le sens que vous avez attribué à “politique”, n’hésitez pas à me corriger ).


        • Wissenmeyer Le 25 décembre 2017 à 10h50
          Afficher/Masquer

          Les escargots ne sont qu’un prétexte pour manger du beurre à l’ail !


    • Thomas13 Le 25 décembre 2017 à 20h40
      Afficher/Masquer

      Je ne partage pas : les popov, c’est pas bien méchant (surtout ici où c’est du 2° degré). Par contre, je partage avec vous la grande peine que j’ai pour le peuple russe en général qui n’en finit pas de souffrir.

      Quand je vois des babouchkas dans la rue essayer de vendre leurs babioles par -15°C à la sortie du métro, je pense aux sanctions internationales. Ils ont réussi à casser la croissance de l’économie russe.

      Comme si les russes n’avaient pas assez souffert. Comme s’il y avait une seule bonne raison de les traiter de la sorte. Comme si la souffrance et la misère n’aurait jamais de fin pour ce peuple.


    • ledufakademy Le 25 décembre 2017 à 23h43
      Afficher/Masquer

      Alors dites-leur que beaucoup de Français les portent AUSSI dans leur coeur, la grandeur de la Russie est omniprésente dans nos âmes.
      Je me souviens du Normandie-Niemen , oh, que je m’en souviens.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Escadron_de_chasse_2/30_Normandie-Niemen

      Ils ont manipulé l’histoire mais ils n’effaceront pas le passé, le temps … le cœur de l’histoire.

      Bonnes fêtes à eux.


    • Touriste Le 27 décembre 2017 à 03h44
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Oui mais bon… Les Russko… …pardon les Russes ont le cuir plutôt épais car ils en ont vu de toutes les couleurs depuis des siècles. Et ce n’est pas une petite bande de journaleux effrayés et d’éditorialistes sclérosés qui vont beaucoup les traumatiser. Et comme on dit : Le chien aboie et la caravane lui passe dessus…
      Et puis mon versant machiste libidineux est réveillé (et j’suis pas le seul, bande de petits coquins) par cette Xenia-la-guerrière qui nous change des vieux tromblons à la tête des chaînes nationales ou devant les caméras. Ouaip, j’assume mon petit côté “Excusez-moi, je sors de la douche”… 🙂


      • Oullisse71 Le 29 décembre 2017 à 14h14
        Afficher/Masquer

        Bien vu, touriste. SI en plus cette frimousse a de l’humour, je crains devenir impuissant devant sa propagande.


  3. LA ROQUE Le 24 décembre 2017 à 07h19
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque chose qui m’échappe.
    Que reproche t’on à Poutine ?
    -De défendre sa puissance militaire en annexant la Crimée ou se trouve la base militaire de Sébastopol et dont les habitants sont russophone et à 60% d’origine Russes ?
    -De défendre Bachard El Assad en écrasant Daesh afin de protéger également sa base navale de Tartous seul point de ravitaillement et de réparation de la Marine russe en mer Méditerranée ?
    Ces faits sont sujets de critiques et c’est normal mais si l’opprobre est jetée sur le gouvernement Russes majoritairement pour ces raisons comment se fait t’il que “les journalistes” n’aient pas la même langage vitupérant concernant le gouvernement Américain?
    N’est ce pas ce gouvernement qui a détruit l’Irak sous de faux prétextes engendrant plus de 500 000 morts.
    N’est ce pas ce pays qui tue des civils par centaines avec leurs drones en Afghanistan,Yémen etc…
    Dites ‘les journalistes’ vous n’auriez pas une mémoire sélective …


    • Kiwixar Le 24 décembre 2017 à 07h54
      Afficher/Masquer

      C’est une question de « valeurs ». Il paraîtrait, selon les me.r.dias que nous partageons les valeurs des Zuniens :
      – US : peine de mort, génocide des Amérindiens, esclavage, utilisation de bombes atomiques, guerres préventives sous faux prétextes (ADM) ou false flags (Tonkin), 223 ans de guerre sur 234 d’existence, armes à feu, mariage homosexuel interdit dans la plupart des Etats, moneycratie indirecte (grands électeurs)
      – Russie : interdiction de la promotion de l’homosexualité envers les enfants, constitution calquée sur la 5e république française, semi-proportionelle

      Ça en dit long sur nos « valeurs » selon les me.r.dias.


    • Nicolas Le 24 décembre 2017 à 19h52
      Afficher/Masquer

      Euh, 500000 morts en Irak, c’est avant la guerre il me semble, rien que les enfants morts de l’embargo…


      • LA ROQUE Le 30 décembre 2017 à 10h38
        Afficher/Masquer

        Le nombre de 500 000 enfants morts lors de l’embargo dont vous faites mention est sujet à caution.
        Je mentionne donc “seulement” le résultat d’une guerre qui a eu lieue sur un mensonge des USA:
        Environ 500 000 personnes ont perdu la vie sur le sol irakien. Un chiffre qui vient bousculer les précédentes estimations, notamment celle d’Iraq Body Count (projet de recensement des victimes) qui estimait les pertes à 115 000.
        500 000 étant très probablement une estimation basse…


    • Cesar Le 24 décembre 2017 à 20h04
      Afficher/Masquer

      Vous avez oublie la crise financière qui a et qui plombe toute les nations..


    • christian gedeon Le 26 décembre 2017 à 11h16
      Afficher/Masquer

      Pour le guerre en Irak c’est plus d’un million et demi de morts…et les journalistes,mon ami,vont à la gamelle qui les paie. C’est aussi simple que çà.Le retour de la Russie sur la scène internationale est gage de paix.Tant il est vrai que la paix est une question d’équilibre,et de rapport de forces. Pour autant,l’anti américanisme systématique m’agace au plus haut point.je demande à tous les anti américains pavloviens de bien regarder ce qu’ils portent,de quoi ils se servent,quelle musique ils écoutent et quels films ils vont voir,entre autres.Et je parierais bien que chez ceux là,il y en bien un nou deux qui va chez Macdo de temps en temps. Marre de ces gens qui donnent des leçons et qui font juste le contraire.


  4. Kiwixar Le 24 décembre 2017 à 07h27
    Afficher/Masquer

    « son traitement de l’actualité alarmiste et partial » (Elle)

    Ah ah, parce que les médias de l’Otanie, eux, non. L’impartialité totale, sauf bien sûr quand ils font (rarement) des erreurs (involontaires bien sûr), qu’ils corrigent tout de suite, très fair play. Aucune narrative, aucun parti pris, aucune propagande pro-UE, pro-otan, pro-guerre et antirusse. La grande classe et la probité totale du telegraphiste à l’éditocrate. Ceci explique qu’ils soient autant lus, autant respectés et que leurs ventes soient en hausse, les pige… euh lecteurs en redemandent.


  5. basile Le 24 décembre 2017 à 07h33
    Afficher/Masquer

    Je retiens le terme « gauche pentagone », auquel on pourrait ajouter bourgeois.

    Cependant, on se contente toujours de dénoncer le mal, sans en chercher l’origine (Ça peut durer longtemps comme ça). L’auteur dénonce ici l’erreur de cette gauche ou de ces bourgeois, sans chercher l’origine de leur point de vue, par une espèce de respect de l’adversaire, dont l’origine familiale n’aurait rien à voir. « le passé de l’individu n’a rien à voir, on n’a pas à le connaître ».

    Grave erreur je pense, qui consisterait pour un médecin à soigner éternellement la maladie sans parler des gènes, ou des comportements.

    Sarkozy, dans un autre domaine, voulait détecter dès l’enfance les futurs délinquants. Levée de boucliers, justement, de cette gauche pentagone.

    Donc à quand remonte l’orientation politique de ces élites ? A 1917 avec l’homme au couteau entre les dents, ou à 1945 avec l’arrivée des Russes à Berlin ? Parce que je suis désolé, leur parti pris anti russe ne date pas de la Crimée.


    • Kiwixar Le 24 décembre 2017 à 07h58
      Afficher/Masquer

      Je dirais qu’il date de 1971 (fin de la convertibilité USD/or) ayant permis aux US une imprimante à billets illimitée permettant d’acheter politiciens et journalistes (décideurs) un peu partout sur la planète.


      • basile Le 24 décembre 2017 à 09h32
        Afficher/Masquer

        ça remonte à plus loin. Je me souviens des réveillons (c’est d’actualité) dans les années cinquante, toute la famille réunie, branche bourgeoise et branche ouvrière. Et la sempiternelle phrase, année après année, « s’il vous plaît, ne parlez pas de politique ».

        De qui venait cette sage recommandation, si bonne, si « paix des ménages ». En apparence pleine de sagesse, mais qui en fait avait trop peur que l’ordre, le bel ordre établi où l’on se complet, soit remis en question ? Que ça empêche de digérer le foie gras.

        J’ai entendu par la suite exactement la même phrase au bureau. De qui venait-elle : des employés ou des cadres ?

        on la lit à nouveau sur les forums de loisir. Ils appellent cela la ligne, non pas de Moscou, mais éditoriale.


      • Chris Le 24 décembre 2017 à 14h20
        Afficher/Masquer

        1971 ?
        Bien avant !
        S’il fallait dater officiellement, je dirais depuis la théorie du Heartland de Halford John Mackinder : “The geographical pivot of history” (1904), réaménagée par Zbigniew Brzeziński dans son “Grand Echiquier”.
        Le territoire pivot est… la Russie ! https://www.youtube.com/watch?v=UnemesFU4y8
        La formation de l’Union Européenne sous égide américaine/OTAN, le rattachement des derniers arrivés de l’Est, Ukraine comprise, les “printemps arabes” du Moyen-Orient, les guerres en Syrak, Afghanistan, Corée du Nord sont partie de la feuille de route Mackinder.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 09h40
      Afficher/Masquer

      Beaucoup en comprennent l’origine, je vous rassure…


    • franck-y Le 24 décembre 2017 à 18h30
      Afficher/Masquer

      Dans les années 60 en Bretagne, ma grand-mère m expliquait que le climat était détraqué à cause des russes et de leur bombe atomique. Tous les allemands étaient des boches. Etonnamment, on ne disait pas eau de vie mais shnaps.


  6. anatole27 Le 24 décembre 2017 à 07h39
    Afficher/Masquer

    Mais pourquoi les Pseudos Journalistes ne posent pas les questions qu’il faudrait poser du genre
    cf cet article sur l’ECFR fondé par Georges Soros ?

    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2007/10/02/soros-milite-po/

    Christine Ockrent &Sylvie Kauffmann sont telles de vraies journalistes ou des agents de l’ECFR ?

    http://www.ecfr.eu/paris/fr/conseil

    Voire d’autres officines moins sympathiques

    https://twitter.com/SylvieKauffmann/status/321716335228882944

    Le conseil es stratégie François Heisbourg est il membre du lobby militaro industriel Anglo-Saxon

    http://www.iiss.org/en/persons/iiss-s-governance-s-and-s-advisory-s-structure/francois-s-heisbourg

    Les voila les vrais questions qu’ils ne posent et que RT va poser à leur place.


    • Fritz Le 24 décembre 2017 à 10h53
      Afficher/Masquer

      On connaît les positions néoconservatrices de François Heisbourg. Ce qui est moins connu : dans une note intiitulée “L’espionnage de l’Est et la gauche”, Raymond Nart, n° 2 de la DST dans les années 1990, écrivait : “François Heisbourg était, en réalité, un agent américain…” (Roger Faligot et Pascal Krop, DST Police secrète, Flammarion, 1999, p. 640).


  7. tchoo Le 24 décembre 2017 à 07h45
    Afficher/Masquer

    Un théorème simple ” c’est celui qui dit qui est”
    Plus nos médias flingue RT plus ils sont eux mêmes propagandistes


  8. ASticot Le 24 décembre 2017 à 07h47
    Afficher/Masquer

    Déjà RT a fait une victime !
    Moi qui ne regardais plus de journaux télévisés depuis 40 ans ,je regarde RT tous les soirs religieusement ,parfois en journée aussi quand je décompresse voluptueusement allongé sur ma literie ,la police des médias va t elle débarquer ?
    Je suis excité comme un pré ado !!
    Vivement une version papier de RT , que je recommence a lire mon journal avec des croissants au bistrot au petit matin !!


    • marie Le 24 décembre 2017 à 10h41
      Afficher/Masquer

      j’ai vu sur RT un reportage qui m’a fait mourir de rire. Si c’est de la propagande , ils sont vraiment très forts.Il s’agit d’une jeune vache un peu capricieuse que son propriétaire n’arrête pas de perdre.D’où l’idée de la doter d’un GPS. Patatras ,ce GPS est doté d’un micro et une loi de la région assimile cela à de l’espionnage . Amende? prison ? C’est le drame.Mais les journalistes de RT, n’écoutant que leur courage, vont poser la question à….Poutine! .
      Ah bon, il y a une loi qui dit ça, ? je vais voir , je m’en occupe …
      ah, ah, ah, le Maitre du Kremlin !


      • Fritz Le 24 décembre 2017 à 11h06
        Afficher/Masquer

        La vache équipée d’un micro : encore un coup du KGB pour nous espionner. Vachement suspect, votre reportage !
        Vite, j’alerte le CSA, le Ministère de l’Agriculture et la rédaction du Monde.


  9. caliban Le 24 décembre 2017 à 07h58
    Afficher/Masquer

    “Le combat acharné de quelques journaux contre l’arrivée d’une seule chaine russe, à l’audience somme toute limitée, et sous contrôle du CSA, en dit long sur leur crainte viscérale de perdre le monopole de l’information – et donc de la propagande -, et de voir leurs méthodes remises en cause.”

    La peur de l’arrivée d’un média concurrent est en effet un facteur d’explication de la réaction épidermique des journalistes déjà installés. Mais leur réaction en dit tout aussi long sur la manière dont ils pensent leur métier, presque leur mission : nous dire ce qu’il faut penser de.

    Les medias main stream misent sur le biais de confirmation (faire adhérer plus fort le lecteur / client) alors que le public est désormais capable / désireux de croiser les sources, de savoir comment se fabrique le consentement … ils se tirent une balle dans le pied.

    RT a de beaux jours devant elle. Elle correspond à la demande de pluralité du public. Cette pluralité est également celle du Media innovant https://www.lemediatv.fr/ dont j’espère (j’ai peu de doutes) il sera question ici prochainement.


    • Consolo Le 24 décembre 2017 à 12h42
      Afficher/Masquer

      Je m’étonne, Caliban que vous ayez peu de doutes sur ce média “socio” dont vous parlez!
      Je suis allée voir : une page s’ouvre qui, après m’avoir fait 4 lignes de promesses, me propose d’ouvrir un compte…Zaou !


      • rosecestlamort Le 24 décembre 2017 à 14h53
        Afficher/Masquer

        beh oui, quand on ne veut pas dépendre de la pub ou de l’etat, faut bien trouver les sous ailleurs, vous croyez que ça se fabrique gratuitement un media/des reportages ? vous croyez que les journalistes/pigistes n’ont pas besoin de manger ou payer leur loyer ? Si vous preferez que Renault ou LVMH paient à votre place, pas de probleme, mais vous connaissez déjà le résultat en termes de qualité/indépendance éditoriale.


        • Consolo Le 24 décembre 2017 à 18h21
          Afficher/Masquer

          Je ne crois rien de tout ce que vous décrivez et je suis très bien placée pour savoir tout cela (les gens doivent être payés, les pigistes le sont très mal, un média a besoin d’argent, etc, etc…).

          Donc à ce titre, il me faudrait ouvrir un compte sans avoir la moindre idée de ce que je vais ainsi acheter ? Ben non.


          • franck-y Le 24 décembre 2017 à 18h41
            Afficher/Masquer

            Vous avez raison, renseignez-vous. Allez sur le site YouTube du Média et visionnez les présentations.


  10. Rémi Le 24 décembre 2017 à 08h08
    Afficher/Masquer

    En matière de censure, en tous les cas, ce blog donne des leçons mais est comme les autres.
    Pour m’etre dit “perplexe”, dans un français parfait et sans le moindre début de propos désobligeant, du fait que Monsieur Berruyer prenne un Uber pour se rendre à la soirée de RT, alors qu’il condamne cette entreprise et la précarisation des travailleurs, j’ai vu mon message purement et simplement censuré. Quelle déception.


    • Rémi Le 24 décembre 2017 à 08h32
      Afficher/Masquer

      Merci de m’avoir publié. Ca me rabiboche un peu avec le blog 😉


    • robert pierron Le 24 décembre 2017 à 09h14
      Afficher/Masquer

      L avantage de Uber ici au Vietnam c est qu on ne se fait pas “promener pour faire payer le cochon de touriste. Et pas qu au VN!


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 09h45
      Afficher/Masquer

      Les interdits de commentaires sur ce blog sont riches d’enseignement. Disons que ce blog reste très gauche parisianiste et que la ligne rouge à ne pas franchir est considérée avec une assez large marge d’erreur. Il existe d’autres endroits de neutralité sur le net si vous voulez voir exprimé l’ensemble du spectre des idées politiques, ce qui n’enlève rien à la pertinence de ce blog.

      Même sur RT la censure fait du hachis de blogueurs sans vergogne d’ailleurs.


      • Claude Le 24 décembre 2017 à 17h50
        Afficher/Masquer

        Nous apprécions la modération de lescrises car les fils sont de meilleure qualité que sous mdp avec des trolls qui sévissent en toute liberté pour pourrir les fils. De guerre lasse, beaucoup n’interviennent plus et lisent de moins en moins les fils. C’est cela qui censure.

        Il m’arrive souvent que mes commentaires ne passent pas. Je ne me sens pas censurée.
        Si ce que j’écris n’est pas opportun, une redite, etc, je laisse la modération en juger et voir.

        Ainsi quand je lis les commentaire de lescrises, le niveau est très bon, la lecture est agréable. C’est aussi ce qui fait que lescrises est apprécié.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 09h58
      Afficher/Masquer

      Même les gentils n’aiment pas être mis le nez dans leurs contradictions 😉


    • Les-crises Le 24 décembre 2017 à 13h40
      Afficher/Masquer

      il faisait exact doublon avec celui du dessus, où j’ai répondu. C’est hélas obligé pour ne pas finir avec 400 commentaires par billet, que personne ne lira…


      • Ana Vina Le 26 décembre 2017 à 08h32
        Afficher/Masquer

        Bonjour bonnes fêtes ! Je ne suis pas si sûre que personne ne lise 400 commentaires, en ce qui me concerne votre blog me plaît par l’approche et le choix de vos sujets, mais également par la qualité des commentaires, dont les auteurs viennent enrichir le débat en proposant des arguments sourcés.


  11. Guadet Le 24 décembre 2017 à 08h10
    Afficher/Masquer

    “Russia today” : avec un nom pareil, même si ça donne une vision partiale et russe, on ne peut pas dire qu’il y ait tromperie.
    Ces réactions contre RT me terrifient. Plus que tout ce que j’ai lu ici, elles me convainquent que l’information n’est plus libre en France.


  12. Brigitte Le 24 décembre 2017 à 08h14
    Afficher/Masquer

    Ce déchainement médiatique anti-russe est vraiment un cas d’école de propagande atlantiste. La “gauche pentagone” française qui n’a de gauche que le nom bien sur mais le terme fait sens, fait tomber son masque toute empressée de se jeter sur l’intrus venu du froid. On peut voir les visages de nos chères “élites” et leur cortège de serviteurs de presse qui apparaissent les uns après les autres comme des “poupées russes”.
    Merci de nous faire profiter de ce moment de vérité sur l’état de soumission de nos élites à ce pouvoir doux qui dirige la France d’une main de fer.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 09h55
      Afficher/Masquer

      La gauche pentagone a contaminé toute la gauche française voire toute l’élite parisienne ayant pignon sur rue, donc elle n’en a pas que le nom.

      La dissonance cognitive qui consiste a se déclarer anti-atlantiste et de gauche force le respect d’ailleurs. Pour peu que gauche et droite aient encore un sens d’ailleurs.


  13. mbrouyaux Le 24 décembre 2017 à 08h22
    Afficher/Masquer

    Effectivement, l’expression “la gauche Pentagone” est magnifique ! Merci au site Les Crises de m’informer des travaux de JR Raviot, ainsi que du livre récent “La France atlantiste” de Hadrien Desuin, que je vais m’empresser d’acquérir… avec, quand même, un bémol (mais j’attends de l’avoir lu) parce que, dans la présentation du livre, je pointe ceci : “comment, en 10 ans, la France est devenue la vassale de l’Amérique”. Lisant “L’Ami américain” d’Eric Branca, remarquable, on comprend que cette “gauche Pentagone” est à l’oeuvre depuis la fin des années 40…


    • franck-y Le 24 décembre 2017 à 19h06
      Afficher/Masquer

      L’on peut aussi se référer aux conférences de Annie Lacroix-riz. Je ne met pas de lien car les vidéos sont nombreuses sur Youtube ou Vimeo.


  14. LCH Le 24 décembre 2017 à 08h30
    Afficher/Masquer

    Devant la déferlante médiatique je me suis mis a regarder par moi même 😊
    Et finalement j’ai rallumé ma TV sur la chaine 359 et au surprise
    Des reportages , des avis contraires sur un sujet , et pas trop de 39/45 comme cela passe sur les autres chaines 😅 ( car pas une semaine sans un truc sur Hitler ou 39/45 oui je regarde les programmes )
    Finalement j’ai mis la chaine RT en favori et il y a une différence avec les autres chaines d’information .
    Dire que c’est la chaine de poutine est un mensonge ou la voix du kremlin .
    Pour moi c’est une chaine d’info avec des reportages avec un autre angle de vue

    Et je suis assez critique pour me faire mon avis depuis que je n’ai plus de TV ( 3 ans)

    PS: un salut au présent lors de l’apéro de Marseille , j’ai bien aimer nos débats discussions 😊


  15. Maxhno Le 24 décembre 2017 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Dommage qu’a la sortie de la seconde guerre mondiale, quand les US ont imposé leur quotat de films hollywoodiens nous n’ayons pas été aussi vigilants, il y aurrait moins de hipster russophobe et mon petit cousin ne s’appellerai pas Kevin


  16. Dan Le 24 décembre 2017 à 08h56
    Afficher/Masquer

    Même si cette levée de bouclier est excessive, je comprends cette réaction car la Russie orthodoxe du président Poutine reste une dictature!


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 09h49
      Afficher/Masquer

      Sauf que les russes sont chez eux en pays souverain et votent pour qui ils veulent. Votre avis n’est donc qu’un avis et non un gage d’universalité.


    • Richard Le 24 décembre 2017 à 09h56
      Afficher/Masquer

      Moi aussi, je comprends. J’ai tellement peur qu’ils viennent les ruskovs nous emmener dans des goulags comme ils voulaient le faire en 45. Heureusement que les américains sont arrivés pour contrer les 20 millions de russes et qu’ils ont réussi en même temps à battre Hitler qu’ils avaient malencontreusement financé avant (mais ils ont été trompés). Poutine est un ancien du KGB il a des ramifications partout dans le monde, y compris le pape, faut faire très attention aux curés. En plus, là-bas ils déportent tous les opposants, joueurs d’échecs, lanceur d’alertes (ils ont capturé Snowden), alors que les américains, eux tuent les enfants futurs terroristes avec des bombes intelligentes qui détectent leur radicalisation potentielle express. Les autres, ils nous en protègent en contstruisant des prisons secrètes ou pas comme guantanamo, station balnéaire pour remise en forme des moins extrémistes. Même que 100% des guéris en sont sortis. Vive les US libres, la france pluraliste et démocratique, l’europe fraternelle, à bas les popovs décérébrés remplis de vodka faisant le salut au camarade Poutine.


      • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 13h44
        Afficher/Masquer

        Vous avez gagné un abonnement à Télérama, félicitations ! 😁


    • Didier Le 25 décembre 2017 à 01h17
      Afficher/Masquer

      … tandis que la France est une démocratie dans laquelle, quand le “peuple” vote mal, on s’assied purement et simplement sur l’expression de son suffrage. Nuance.


    • mennesson Le 27 décembre 2017 à 23h26
      Afficher/Masquer

      Mouaaarf … Une dictature la Russie ? il y a déjà bien plus de pluralisme dans les médias Russes qu’ici . malheureusement , comme nombre de moutons bêlants nourris au sein de la propagande médiatique occidentale , vous ne faites que répéter les mensonges qu’on vous enfoncent dans le crâne … Et vous y croyez ! Allez faire un séjour en Russie et vos verrez si c’est une dictature ..


  17. isidor ducasse Le 24 décembre 2017 à 08h57
    Afficher/Masquer

    Joyeuses fêtes à vous tous, et à l’équipe de Les crises.


  18. Perso Le 24 décembre 2017 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Franchement, pour le Magasine “ELLE”, je mise plutot sur une crise de jalousie feminine, vue la beauté, l’élégance et l’intelligence que représente la patronne de RT. Rien a voir je pense avec les repoussoirs histériques et névrosés qui doivent peupler la redaction du magasine. Quelle classe… et donc quelle claque!


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Il est vrai que la névrosée parisienne dévorée par ses dissonances cognitives ne souffre pas les femmes qui réussissent par leur travail. Ça les mets devant leur vacuité.


    • Fritz Le 24 décembre 2017 à 10h29
      Afficher/Masquer

      Hou ! @Perso, le vilain machiste ! Comme ce site de réinformation sur la Syrie qui, à propos du magazine ELLE, évoquait “la terrifiante presse féminine”…
      Il est clair que Mmes Fedorova ou Simonian sont plus avenantes que les harpies antirusses : Nikki Haley, Marie Mendras, Françoise Thom, Hélène Blanc…

      Certains disent qu’en Russie, la différence enrichissante entre les femmes et les hommes est moins brouillée qu’en Occident. Je ne sais pas ce qu’il en est puisque je ne suis jamais allé en Russie.


      • Perso Le 24 décembre 2017 à 11h00
        Afficher/Masquer

        Si vous voulez – parait-il – rencontrer des femmes elegantes, a la mode et tres belles, qui assument entierement leur féminité, il faut parait-il aller a Moscou mais surtout plus a Paris!


        • basile Le 24 décembre 2017 à 12h58
          Afficher/Masquer

          j’ai pas osé en parler ce matin. En effet, je me demande si la femme française ne se protège pas en se faisant repoussoir.

          Je suis allé la semaine dernière à une petite inauguration de quartier à Paris. La tenue des quadra était ordinaire, passe partout, bref, qui se fond dans le paysage. Les plus jeunes, habillées type « je sors en boîte », limite vulgaire donc. Et dans un coin, une beauté, en tailleur parfaitement ajusté, un maquillage raffiné époustouflant qui a dû demander des heures. Elle parle à un homme. Dans le brouhaha, je n’entends rien de leur conversation. Quand je finis par entendre du russe.


          • franck-y Le 24 décembre 2017 à 19h42
            Afficher/Masquer

            Ca ressemble à OSS 117 se faisant alpaguer par une ” Natacha”.

            Avec jean Dujardin dans le rôle, bien sûr.


          • Perso Le 24 décembre 2017 à 23h03
            Afficher/Masquer

            Vous ne m’étonnez pas (malheureusement). J’ai fait plusieurs fois la meme constatation. Une femme qui met en valeur sa feminité de facon élégante et discrete est souvent étrangere. Quand aux asiatiques n’en parlons pas, mais leur physique tres typé ne laisse pas de doute sur le fait qu’elles ne sont pas “locales”. Mais quelle classe! Les francaises sont paumées et larguées, dommage.


      • Brigitte Le 24 décembre 2017 à 11h01
        Afficher/Masquer

        Certains disent aussi que l’égalité homme-femme est plus réelle en Russie qu’en France, un aspect positif du communisme qui a favorisé le travail des femmes, rajoutent-ils.
        N’ayant pas encore été en Russie, moi non plus, je ne peux pas confirmer. Mais j’ai bien l’intention d’y aller en 2018 !!!
        PS: si quelqu’un sur ce site a déjà pris le “Riviera Express” et veut bien me faire partager ses impressions, je l’en remercie d’avance.


        • Catalina Le 26 décembre 2017 à 08h00
          Afficher/Masquer

          égalité ?
          En Russie les femmes sont respectées donc je ne sais pas si on peut parler d’égalité….
          Les hommes russes aiment les femmes fortes, ils n’en ont pas peur comme chez nous….plus de 45% des postes à responsabilités sont tenus par des femmes.
          L’égalité pour ma part je ne la demande que pour les salaires car je ne comprends pas cette notion d’égalité, ni en quoi elle est pertinente. En Russie une femme dont le dernier enfant n’a pas atteint l’âge de 14 ans ne peut pas être licenciée.


  19. robert pierron Le 24 décembre 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    J attendais cette chaîne depuis que je suis abonne à leur site internet. Quelle bouffee d air frais !
    Aux detracteurs : attention à l ulcère d estomac ! Lol


    • MD Le 24 décembre 2017 à 10h03
      Afficher/Masquer

      Par contre, mieux vaut éviter les commentaires des lecteurs, souvent nauséeux…


      • Kiwixar Le 24 décembre 2017 à 10h06
        Afficher/Masquer

        Oui, ils devraient modérer parce que les commentaires sont généralement abominables et tirent tout le site (et son image) vers le bas.


        • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 13h52
          Afficher/Masquer

          Les commentaires sur RT sont ceux d’une France que vous ne fréquentez peut être pas mais qui a tout autant que vous le droit à la liberté d’opinion, voire, soyons fous, à la liberté d’expression, voire soyons carrément dingue, à une totale liberté au pays des droits de l’homme. Et que ce soit un média étranger qui permette à cette France de s’exprimer devrait plus vous alerter que le contenu des propos en lui même.

          Le hold up de la “gauche” sur “l’intelligence” et la “liberté d’expression” est devenu tout à fait abominable !


      • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 10h12
        Afficher/Masquer

        Non, souvent beaucoup plus ouverts que vous, nuance. Si la pluralité d’opinions vous rend nauséeux, retournez sur les MSM qui attendent vos euros avec impatience.


        • L'illustre inconnu Le 26 décembre 2017 à 14h16
          Afficher/Masquer

          Et quand on voit les commentaires sur le monde.fr et leurs clones, ça ne vole pas bien haut.


  20. Duracuir Le 24 décembre 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Personnellement, je visite le site RT France tous les jours depuis sa création. C’est facile, trois articles maxi par jour. Je mets au défi quiconque de me dire la moindre fake-news qu’il aurait pu publier.
    Personnellement, je n’en n’ai pas lu une seule.
    Pendant ce temps là, rien que sur les médias hexagonaux, j’ai eu droit quotidiennement à de véritables mensonges, à des accusations sans fondements, à des reprises comme argent comptant de pseudos infos émanant d’organismes plus que douteux ou carrément d’organes gouvernementaux ou carrément de satellites d’agences de renseignement. J’ai eu droit à une indigestion de manips plus lamentables et répugnantes les unes que les autres.
    Pour un fake ou une manip de RT qui m’auraient échappé, je donne sans problème 10 des médias français.


    • Un_passant Le 24 décembre 2017 à 11h39
      Afficher/Masquer

      Le pire étant l’usage croisé du Huffington Post par Le Monde et réciproquement alors qu’ils sont associés. Super comme source étrangère neutre.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 14h06
      Afficher/Masquer

      Inversement, je n’en dirais pas autant de Sputnik qui est nettement plus craignos niveau sources.


      • L'illustre inconnu Le 26 décembre 2017 à 14h20
        Afficher/Masquer

        En effet, au même niveau que les nôtres et donc les fake news facilement démonté, je n’y vais d’ailleurs plus. RT est de mon point de vue bien plus subtil, plus neutre.


    • Larousse Le 24 décembre 2017 à 15h49
      Afficher/Masquer

      Restez prudents, RT a très mal géré le piège que leur a tendu la RM, lors de la campagne présidentielle, au sujet des rumeurs qui couraient sur les “tendances” ” à voile et à vapeur” du candidat E. Macron, piège d’ailleurs ouvert par les propos d’un partisan filloniste – si mes souvenirs sont bons. La RM s’est jetée sur sa proie prise au piège et E. Macron, en premier, a savouré son plaisir, au point de rappeler très grossièrement sa “petite victoire” à Poutine. RT avait cité ce “filloniste” et avait évoqué le soutien majoritaire du milieu aisé LGBT parisien à la RM et Macron (ce qui reste vrai dans les sondages).
      Bref RT France doit faire attention à d’autres chausse-trappes à venir (et qui lui seront tendues à n’en pas douter !)


      • marie-p Le 24 décembre 2017 à 17h33
        Afficher/Masquer

        C’est quoi la RM que vous citez a propos de la campagne presidentielle?


      • Bercy Le 26 décembre 2017 à 09h03
        Afficher/Masquer

        Qu’est ce que la RM ? Pour avoir discuter avec des occupants de Bercy, ils tiennent un tout autre discours


  21. Eric83 Le 24 décembre 2017 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Les MSM français devraient suivre un peu plus l’actualité aux US.

    En effet, le “Russiagate” apparaît au grand jour – au fil, notamment, de révélations et des auditions de membres du FBI – comme une véritable cabale orchestrée contre Trump.

    C’est digne de la série “House of Cards” sauf qu’il ne s’agit pas ici de fiction.

    Le “Russiagate” est en train de se retourner contre ceux qui ont initié cette fable et débouchera sur un, sinon le plus grand scandale politique de l’histoire US.

    Qui seront alors les vilains médias propagandistes, les MSM français ou RT ?


  22. PasYoungPasLeader Le 24 décembre 2017 à 09h28
    Afficher/Masquer

    J’aurais juste une petite remarque:
    Il semblerait que le propriétaire du journal le plus virulent soit également le seul diffuseur: “Free”.
    De là à trouver un modèle économique avantageux sur les deux tableaux…
    Pour ce qui concerne le magazine féminin en question, on ne peut que regretter le manque de solidarité féminin(e).


  23. Fougnard Le 24 décembre 2017 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Tout cela signifie que dans nos démocraties occidentales, l’opposition au système libéral n’est tolérée que jusqu’à un certain niveau et même seulement à la marge. Je ne parle pas d’opposition gauche/droite qui ne veut plus rien dire mais d’opposition radicale (c’est à dire remontant à la racine) au libéralisme.
    Nos chiens de garde, pensant que RT va donner des coups de boutoir dans ce système, font un tir de barrage en guise d’avertissement.
    Bien évidemment, je regarde et écoute RT. Enfin une vraie chaîne d’info dans le PAF. Je ne compte pas les chaînes de propagande BFM, LCI, CNEWS et FI.


  24. MD Le 24 décembre 2017 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Petite précision à l’attention d’Olivier : le titre du journal, c’est Le Télégramme (pas de Brest). Il y a les pages “nationales”, dont est tiré l’article cité, et en cahier central la déclinaison locale (Brest, Quimper, etc.).
    Cette précision ne change évidemment rien à la pertinence de l’article, surprenante certes, mais pas tout à fait exceptionnelle. Étonnant, non ?


  25. Pepin Lecourt Le 24 décembre 2017 à 10h01
    Afficher/Masquer

    RT chaîne e propagande ?

    Probablement, Radio Londres entre 40-44 était aussi une radio de propagande mais qui offrait l’avantage de donner un point de vue différent de celui de Radio Paris !

    Je regarde RT ( et je lis ” Les Crises ” !!!! ) comme mon grand-père écoutait Radio-Londres.


  26. Zat Le 24 décembre 2017 à 10h33
    Afficher/Masquer

    La plupart des commentaires sont d’un manichéisme désolant. Les pro RT ignorent délibérément que malgré la gentillesse du peuple russe(que j’ai eu le plaisir de d’apprécier ) ils n’en sont pas moins gouvernés par une ploutocratie qui a pris le pouvoir politique après avoir pillé l’économie de l’ex union soviétique et se maintient grâce à des méthodes staliniennes: intimidation,dévoiement du système judiciaire et assassinat


    • olivier Le 24 décembre 2017 à 11h51
      Afficher/Masquer

      On se croirait en France, les pauvres. Personne n’oublie rien, ce genre d’Etat ne dérange d’ailleurs pas l’UE qui en contient quelques uns et cherche à se rapprocher d’autre du moment ou les ploutocraties sont atlantistes ou de la “gauche pentagone”, pour reprendre l’expression.
      Poutine est une transition, un mieux par rapport à la ploutocratie précédente soumise et dans les mains des USA. Nous avons eu la révolution, une succession de gouvernements, de républiques, la notre est elle parfaite ? non si vous prenez au pied de la lettre ma première phrase ou les bruits dissonants de “6eme république” que l’on entend du côté de la gau.. de chez la FI.


    • Sandrine Le 24 décembre 2017 à 11h53
      Afficher/Masquer

      Ah !parce que vous pensez que chez nous c’e Différent ?


    • Pepin Lecourt Le 24 décembre 2017 à 12h14
      Afficher/Masquer

      La différence entre l’occident et la Russie de Poutine, c’est qu’en Russie l’état a pris le contrôle des oligarques, alors qu’en occident c’est l’inverse.

      Par Etat en Russie il faut voir des organismes institutionnels comme le FSB, (ex KGB), et l’armée avec un chantage aux oligarques, “vous êtes tous corrompus, enrichis en pillant l’ex Urss mais soit vous collaborez avec l’Etat et on ferme les yeux, soit vous êtes poursuivis pour corruption”, soit “enrichissez vous mais au service de l’intérêt du pays ” comme sous de Gaulle !

      Dans les deux cas, occident et Russie nous avons un régime d’oligarques, mais en occident c’est la ploutocratie mondialiste et atlantiste au service des intérêts de la ploutocratie US, en Russie c’est une ploutocratie sous contrôle de l’Etat comme sous de-Gaulle !

      Dans les deux cas il s’agit d’une économie capitaliste très inégalitaire.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 13h59
      Afficher/Masquer

      La Russie est un pays souverain, leur ploutocratie ne me pose aucun problème en tant que français. La paille, la poutre, tout ça.


    • Vltava Le 24 décembre 2017 à 14h55
      Afficher/Masquer

      Zat.La Russie pillée,spoliée de l’intérieur,de l’exérieur c’est sous B.Eltsin,la marionnette des USA.J’en ai vu les conséquences désastreuses dans le quotidien des russes.Eh oui je vais aussi en Russie voir mes Amis.Le Ploutocrate de V.Putin comme vous le citez mes Amis russes le respectent ,car depuis qu’il est là,ils ont retrouvé leur dignité,ils se sentent protégés.Je vais même vous rajouter quelque chose qui est très étonnant.Une gd-mère russe qui s’est installée en France.Mariée par Amour à un français.Elle est toujours communiste dans l’âme.Elle éprouve un iimmense respect ,de la considération pour Vladimir Putin.Pour elle c’est lui qui a sauvé le pays.


    • Ana Vina Le 26 décembre 2017 à 08h48
      Afficher/Masquer

      Alors quel effet ça fait de recevoir des retours de manivelle ? J’imagine que vous aviez perdu l’habitude de arguments/contre arguments ?? Allé bonnes fêtes ! La saison des marrons est terminée.


  27. Toubib53 Le 24 décembre 2017 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Ben oui, chez nous la pensée unique et les médias aux ordres de la finance nous obligent à la russophobie … du “Mac Cartisme” à la française … Occident convaincu d’être le seul détenteur de la vérité vraie …
    Cela fait des années que je peux suivre ce qui se passe en Russie car j’ai de la famille qui vit là bas et effectivement il existe chez les russes une grande déception car ce sont des francophiles de vieille date.
    Il existe 3 sites internet ,dont RT et un journal que l’on peut télécharger gratuitement, francophones …
    Un peu d’ouverture d’esprit ferait du bien à la majorité de nos concitoyens si sclérosés dans leur certitude absolue de détenir la vérité … Il est vrai que cette presse russe a aussi ses travers et que l’information délivrée n’est pas totalement innocente mais d’avoir une autre version des faits permet de comprendre les évènements.


  28. Danielle VQ Le 24 décembre 2017 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Pour une fois je m’installe devant mon clavier. Concernant la vindicte envers Vladimir Poutine, je me demande s’il n’y a pas (en plus des positions géopolitiques de la Russie) une espèce de jalousie de la part des chefs d’état européens au vu du soutien massif dont bénéficie le président russe de la part de la population. Et je m’empresse d’ajouter que les citoyens russes ne votent pas ou ne répondent pas aux sondages avec un pistolet sur la tempe. Travaillant sur le site de lancement “Soyouz” en Guyane, je peux assurer que je connais et rencontre beaucoup de Russes, mais vraiment beaucoup, et dans une large majorité ils soutiennent leur Président. Qui plus est, pour moi, le fait que Vladimir Poutine soit président de la Fédération de Russie est une affaire russo-russe et je ne vois pas très bien ce qui permet aux Français (puisqu’on est en France) de critiquer, surtout lorsque l’on jette un regard sur les différents chefs d’état que nous avons eu le “plaisir” de voir à la tête de notre pays. Nous devrions peut-être balayer devant notre porte, non?
    Bonnes fêtes à tous


    • Un_passant Le 24 décembre 2017 à 11h37
      Afficher/Masquer

      Clairement, ils préfèrent Poutine à des démocrates fantoches ou mafieux. Il n’est pas parfait, mais il a su mettre fin au cercle vicieux mafieux et ramener un peu de sécurité. Et les Russes le savent.


    • Les-crises Le 24 décembre 2017 à 13h53
      Afficher/Masquer

      Merci pour ce témoignage éclairant !


  29. TEROUINARD Le 24 décembre 2017 à 11h31
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Constatation, basique, de nos jours :
    Tout ce qui est décrié par les médias français (ou du moins de langue française), est à voir, à lire, à crier … sur les toits.
    De nos jours l’impartialité est impertinente.
    L’humaniste est de la haine, pour nos médias
    Et la haine (des médias envers X ou Y) est un signe de bonne santé mentale pour Y ou X (voir Krisnamurti et P. Cohen, selon les cas).


  30. Un_passant Le 24 décembre 2017 à 11h33
    Afficher/Masquer

    Et pendant ce temps personne n’est choqué par l’existence de la French American Foundation et que plusieurs personnalités françaises de premier plan au niveau politique y soient passées, dont Macron.


    • Fritz Le 24 décembre 2017 à 11h44
      Afficher/Masquer

      Cela veut dire que les Français trouvent “normale” leur soumission, leur colonisation par l’Amérique : ils ne s’indignent pas, ils ne la remarquent même plus. Juppé, Hollande, Montebourg, Macron, Vallaud-Belkacem, Wauquiez, Guetta…. la liste est longue des petits chefs du Frenchland, ces Young Leaders de la FAF couvés par l’Oncle Sam :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html

      Je répondrais donc avec pessimisme (pour l’instant) à la question de fond posée par M. Raviot : “RT France réussira-t-elle à bousculer le paysage informationnel, comme elle a su le faire aux États-Unis ? Outre-Atlantique, RT America est un segment marginal, mais parfaitement opérationnel, de remise en question de ce que l’on nomme par commodité le MSM”.


      • Sandrine Le 24 décembre 2017 à 12h04
        Afficher/Masquer

        Les US sont une colonie européenne qui a réussi. La Russie, c’est un « autre » qui a notre culture (christianisme, langue indo-européenne..), qui nous a souvent protégé (contre les Mongols, contre les Nazis..) mais qui n’a jamais été soumis par l’Europe.
        La terreur face à ces irréductibles est ancienne et tenace.


        • Chris Le 24 décembre 2017 à 16h32
          Afficher/Masquer

          Goscinny & Cie auraient-ils usurpé le concept de bravoure gauloise ?
          Se souvenir que Vercingétorix, chef averne, fut vaincu à Alesia, conduit en captivité à Rome et exécuté au bout de 6 ans.
          On ignore souvent qu’il grandit dans l’entourage de Jules César après l’élimination de son père…
          Bref, un Young Leader qui a mal tourné !


          • Fritz Le 24 décembre 2017 à 19h05
            Afficher/Masquer

            Je ne connais aucune source antique parlant de l’éducation de Vercingétorix fils de Celtill. Si vous avez des références, merci de les indiquer. Je parle de sources (comme César, Plutarque), pas de romans à sensation. Ou de vrais historiens comme Luciano Canfora.


          • franck-y Le 24 décembre 2017 à 19h19
            Afficher/Masquer

            Pour Vercingétorix et Jules César, je vous conseille ce site savant et amusant :
            Confessions d’histoire :
            https://www.youtube.com/watch?v=q2Ovjosefdo


            • marie-p Le 25 décembre 2017 à 19h47
              Afficher/Masquer

              m.craine-internet-rapport-europe
              l’union européenne publie une retro des fakes russes .Et c’est dirigé par East StratCom Task force,c’est pas un bras de l’otan ça?


            • marie-p Le 25 décembre 2017 à 19h56
              Afficher/Masquer

              j’arrive pas a donner le lien ; le voilà;
              l’union européenne publie une rétro de la désinformation russe France24


            • lvzor Le 27 décembre 2017 à 21h55
              Afficher/Masquer

              “l’union européenne publie une rétro de la désinformation russe France24”

              France 24 qui s’en prend à la désinformation? C’est suicidaire 😀 😀


  31. Toubib53 Le 24 décembre 2017 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Lu dans “ANTIPRESSE”
    Sous le titre l’ére de la muselière:
    “A peine lancée, la version française de la chaîne RT est visée, dans Le Monde, par une pétition signée d’un «collectif de spécialistes de la Russie». Dans leur lettre au président du CSA, ces «spécialistes» en civil se plaignent de ce que l’irruption de la chaîne de TV russe risque de conduire au «brouillage des esprits». On se pince ou l’on se tord de rire. Même en Corée du Nord, les journalistes s’abstiennent d’appeler à la censure de leurs collègues.”


  32. Nanker Le 24 décembre 2017 à 11h42
    Afficher/Masquer

    A propos de l’article de «Elle» son auteur D.W. sait-il/elle que Voltaire avait des liens particuliers avec la Russie, et qu’il a entretenu une longue correspondance avec Catherine II. Non… et bien c’est vrai : Voltaire pourrait être classé par nos procureurs médiatiques comme agent d’influence russe!

    Ne serait-il pas largement temps d’instaurer un cordon sanitaire autour de nos chères têtes blondes en interdisant simplement l’enseignement des écrits du philosophe au collège? Qui sait peut-être qu’en lisant deux pages de “Candide” nos gosses se mettraient à trouver Poutine sympa… Le danger est trop grand, ma brave Dame.

    Et puis les russophobes hystériques qui squattent les médias pourraient organiser un autodafé du “Traité sur la tolérance”. Un livre dangereux pour eux puisqu’il dénonce la fanatisme…


    • Fritz Le 24 décembre 2017 à 12h38
      Afficher/Masquer

      Je propose que l’Éducation nationale interdise également Denis Diderot (il est allé à Saint-Pétersbourg, invité par Catherine II qui a osé financer l’Encyclopédie, ce “fake book”), la comtesse de Ségur (née Rostopchine, ce qui rime avec Poutine), Jules Verne (c’est louche, cette histoire de Michel Strogoff)…


      • franck-y Le 24 décembre 2017 à 19h24
        Afficher/Masquer

        J’ajouterai les entremets Francorusse.
        Et tous nos cosmonautes. Même s’ils s’appellent Chrétien.


  33. ALAIN HANNIER Le 24 décembre 2017 à 11h45
    Afficher/Masquer

    Les médias qui chassent en bande sous l’étendard du libéralisme mondial, n’aiment la concurrence que s’ils en sont protégés. Voir la réaction venimeuse qu’ils ont réservé à la création de LE MEDIA il n’y a que quelques semaines. Bonne chance et bel avenir à RT qui va changer la donne de la propagande univoque en faisant entendre une autre musique . Le Dieu des orthodoxes et des autres sait à quel point les voix du seigneur sont impénétrables!


  34. yann35 Le 24 décembre 2017 à 11h57
    Afficher/Masquer

    Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789
    Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.
    https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789
    Je regarde RT, j’en suis content. Toutes les personnes qui veulent faire taire RT France doivent aller devant la justice, ou sont contre la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.


    • sassy2 Le 24 décembre 2017 à 14h23
      Afficher/Masquer

      ils ne peuvent rien faire, les jeunes de 25ans ne regardent plus la télé LOL
      mais youtube ou autre

      A la télé, je ne regarde que les reportages animaliers le wend pour faire une sieste, parfois arte ou groland

      la tele est 100% has been (d’ou le foirage de l’apple tv)


  35. Cédric Le 24 décembre 2017 à 12h19
    Afficher/Masquer

    la Gauche Pentagone. merci pour le papier de ce maître de conférence de sciences-po , j’ai enfin pu donner un nom à toute cette clique d’assassins.

    quant à l’I Monde, il n’a plus aucun intérêt hormis l’argent public qu’il nous vole…


  36. Nanker Le 24 décembre 2017 à 12h19
    Afficher/Masquer

    “ils n’en sont pas moins gouvernés par une ploutocratie qui a pris le pouvoir politique après avoir pillé l’économie de l’ex union soviétique”

    Vous décrivez là parfaitement… l’époque Yeltsine! Où la mise en pièces de l’ex-URSS et son retour au Moyen-Age étaient dirigés depuis Washington et mis en oeuvre par les banquiers de Wall Street comme Jeffrey Sachs.


  37. Theoltd Le 24 décembre 2017 à 12h45
    Afficher/Masquer

    La russophobie des medias français, ne va pas aider la France a boucler son budget énergie (pétrole) et va contraindre Macron de continuer (a genoux) sa tournée des pays producteurs. Pas sur que ca évitera la baisse de la vitesse sur les routes, a 80 puis a 70, et comme ca jusque a zero. Parce que cracher ca va bien, mais quand le vent est contraire, ca vous revient dans la figure.


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 13h40
      Afficher/Masquer

      Une petite louche d’antinucléaire par dessus (financée par Soros) et la boucle est bouclée pour livrer la France pieds et poings liées aux voraces appétits étrangers.


  38. Vltava Le 24 décembre 2017 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Une réaction de RT reprise par comité Valmy.
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9339
    Un appel à interdire la chaîne RT France
    provoque une vive levée de boucliers
    RT France


    • Raphaël Le 24 décembre 2017 à 14h22
      Afficher/Masquer

      Ça y est, vous avez fait le lien entre RT et la bête immonde. Vite, un article dans Télérama !


  39. sassy2 Le 24 décembre 2017 à 14h19
    Afficher/Masquer

    Vous le savez, le problème ou l’avantage est que nous allons avoir dorénavant les chiffres des audiences sur le cable.

    Je n’ai plus la télé depuis 5?ans (suppression de la redevance)
    et je regarde des émissions RT, très sûrement la meilleure chaîne éco au monde, depuis fort longtemps.

    D’ailleurs je me demande si certains ne sont pas invités à la sg Bourso TV afin d’éviter qu’ils ne migrent définitivement vers RT.


  40. L. Dup Le 24 décembre 2017 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Au travers de RT., les médias français n’auront jamais aussi bien parlé d’eux même.


  41. sg Le 24 décembre 2017 à 17h00
    Afficher/Masquer

    Aucun problème avec Russia Today, c’est un média tout à fait comme les autres. Voir ici:

    https://francais.rt.com/france/46760-femmes-petites-car-privees-viande-par-les-hommes

    Problèmes usuels: méconnaissance du journaliste du domaine des sciences et de la recherche et du clivage sciences humaines / sciences “dures”, invitation à la parole seulement de chercheurs des sciences “dures” afin de lyncher en place publique une chercheur en sciences humaines juste pour faire du clic avec un titre à sensation, et surtout suppression systématique de toute critique de l’article, même si non insultante et fondée (vous ne trouverez donc pas la critique que j’y ai fait puisqu’elle a été supprimée à chaque fois).

    Les autres médias n’ont donc aucune peur à avoir, RT fait tout comme les autres: invoquer la liberté d’expression à tout va sans l’appliquer, se positionner comme différent et honnête tout en censurant les critiques de ses articles…

    Il faut croire que c’est à la mode de se définir comme “différent”, juste un marketing comme un autre.


    • Alice Le 24 décembre 2017 à 17h41
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas RT mais vous vous qui avez une méconnaissance de la recherche académique :

      c’est un résultat de recherche sérieux et récent qui a fait grand bruit dans les milieux qui défendent l’égalité femme-homme.

      Ce résultat fut largement diffusé partout dont à l’antenne de France Inter.

      Mais peut-être est-ce le résultat de ces travaux de recherche qui vous dérange. Vous supportez mal la vérité ? On devine que derrière votre pseudo se cache un homme : aucun doute …

      Oui : nous sommes plus petites car les hommes gardaient le meilleurs pour eux. Oui : les femmes subissent des discriminations depuis la nuit des temps.

      Sur ce sujet, la désinformation c’est vous qui la faite, pas RT. Je vous invite à l’écouter : ça pourrait vous instruire et peut-être vous faire sortir de vos préjugés sexistes, qui sait. Mais si vous supportez mal la vérité, probablement que RT vous dérange trop.

      cdt et Bon réveillon.


      • Patte blanche Le 24 décembre 2017 à 19h19
        Afficher/Masquer

        Sauf que parmi les féministes, il y en a qui ont qualifié cette théorie de fake news :

        https://www.bellica.fr/femmes-petites-hommes-ont-privees-de-nourriture-fake-news

        (note : l’histoire ne s’arrête pas là, S.Laurent, des décodeurs du monde, est intervenu (15/12/2017) dans twitter à propos de la publication de cette critique à l’article dans l’obs)

        Bon réveillon également.


        • sg Le 27 décembre 2017 à 01h25
          Afficher/Masquer

          Oui Bellica font exactement comme RT, il suffit de lire ce passage en intro:

          «Une part croissante des médias français se fait l’écho d’une théorie excitante élaborée par une anthropologue sans formation en biologie, Priscille Touraille»

          Notez le “sans formation en biologie”, ils ont juste oublié de préciser qu’elle était chercheur en anthropologie évolutive, sciences humaines. Elle a donc une formation qualifiée pour le travail qu’elle a fait. À ce compte, ils auraient pu aussi dire “sans formation en astronomie”, ou “sans formation en mécanique”, ça a autant de pertinence…

          En gros, les chercheurs en sciences humaines ça compte pour du beurre. La moitié de la recherche scientifique à la poubelle. Belle vision de la science!


      • basile Le 24 décembre 2017 à 19h25
        Afficher/Masquer

        « Oui : nous sommes plus petites car les hommes gardaient le meilleurs pour eux.»

        Vous n’avez pas dû lire l’article jusqu’au bout. Sinon, sans le lire, un peu de logique suffirait pour comprendre que ça ne tient pas debout. Pour pouvoir garder la viande pour eux, il fallait au préalable qu’ils en aient déjà la force, c’est à dire dès la « création », divine ou non

        Si homme et femme avaient eu le même physique dès l’origine, il y avait donc une chance sur deux pour que ce soit elles qui « piquent » la viande, et qu’elles deviennent plus fortes.

        Or la probabilité a été dans l’autre sens, y compris pour les animaux


        • Subotai Le 24 décembre 2017 à 22h41
          Afficher/Masquer

          Bref ça ne tient pas debout, mais pour corriger, il y a des espèces animales où le mâle est plus petit que la femelle.
          La nature s’arrange pour que l’espèce se perpétue quoi qu’il arrive… Alors plus grand ou plus petit, c’est des conneries. Le principal c’est quand les deux pieds touchent bien par terre. 🙂


      • Fritz Le 24 décembre 2017 à 19h34
        Afficher/Masquer

        Et les hommes vivent moins longtemps que les femmes… parce qu’ils gardent le meilleur pour eux ?
        Là-dessus, bon réveillon à tout·e·s (Wouah admirez mon écriture inclusive) et ne laissez pas votre voisin·e piquer votre viande dans votre assiette.


        • basile Le 25 décembre 2017 à 06h55
          Afficher/Masquer

          si les hommes n’avaient fait que piquer la viande. Mais ils ont aussi piqué le poisson, qui contient du phosphore, bon pour les méninges.

          Je ne sais pas si ça explique la propension des femmes à lire l’horoscope.


          • ASticot Le 25 décembre 2017 à 22h46
            Afficher/Masquer

            Quand je lisais encore les journaux au bistrot ,j’étais sans cesse dérangé par les clients qui voulaient lire l’horoscope , il n’y avait que des hommes a cette heure de la matinée ,sauf ,une femme ,une cinéaste ,qui ne lisait que la rubrique culture !
            Au fait ,savez vous que les filles réussissent systématiquement mieux que les hommes a l’école ?


            • basile Le 26 décembre 2017 à 04h55
              Afficher/Masquer

              c’était de l’humour. Cependant ça n’explique pas le nombre de magazines du type Nous-Deux. Je ne vois pas d’équivalent pour les hommes.


            • lvzor Le 27 décembre 2017 à 22h06
              Afficher/Masquer

              “Je ne vois pas d’équivalent pour les hommes.”

              Financial Times, peut-être?


            • lvzor Le 27 décembre 2017 à 22h10
              Afficher/Masquer

              “savez vous que les filles réussissent systématiquement mieux que les hommes a l’école”

              Si j’étais mauvaise langue je dirais que ça pourrait avoir un rapport avec la féminisation du corps enseignant?


          • Charles Le 26 décembre 2017 à 11h30
            Afficher/Masquer

            Réponse à Nous-Deux : les films à l’eau de rose type Titanic sont faits par des hommes, et regardés aussi par des hommes. La pléthore de chansons d’amour chantées par des hommes. Les poèmes sur l’amour écrits par des poètes masculins. Les romans dont le sujet est l’amour romantique ou passionnel écrits par des hommes.

            Ça ne vous a jamais fasciné, ce thème majeur de l’amûr chez les artistes masculins ?

            Oui, Nous-Deux, c’est du bas-de-gamme pour les femmes. Mais dès qu’on parle d’ “art”, l’amûr est un sujet majoritaire chez les hommes “créatifs” qui est tu comme tel (comme étant un thème majoritaire masculin).


        • David D Le 25 décembre 2017 à 13h25
          Afficher/Masquer

          M’enfin, Fritz, en employant l’écriture inclusive, tu manques de respect pour les femmes. Tu écrirais : bon réveillon à toutes et à tous ou bon réveillon à toutes les femmes et à tous les hommes, là tu aurais du respect, mais l’écriture inclusive tu mets les femmes en second, non en premier, et en plus tu compactes ton écriture parce que ça te saoule de respecter les femmes. En plus, si tu pratiques l’écriture inclusive, ça veut dire que tu es machistes à l’oral, puisque tu ne dis pas tout-eu-esse, alors que tu peux dire “bon réveillon à toutes et à tous” à l’oral. Non mais, quand dénoncera-t-on le machisme de l’écriture inclusive. Lol. Sinon, pour la taille, je n’explique pas ici les mille raisons qui font que c’est des conneries.


      • Un_passant Le 24 décembre 2017 à 20h26
        Afficher/Masquer

        @Alice

        Sauf que s’il a été relayé par des médias non spécialisés dans les sciences, ni Sciences et Avenir, ni Sciences et Vie n’ont relayé cette histoire. En matière de science, je fais infiniment plus confiance à ces deux magazines qu’à n’importe quel journal généraliste mainstream. Les 3/4 du temps, ils disent 50% de c****** parce qu’ils ne font que relayer des résumés de journaux généralistes américains. Des synthèses de synthèses, non dénués des préjugés de leurs auteurs.


        • sg Le 27 décembre 2017 à 01h21
          Afficher/Masquer

          Sciences et Avenir et Sciences et Vie ne sont pas des revues scientifiques, mais des magazines de vulgarisation. En outre, ils sont très orientés sciences “dures” et notamment biologie et astrophysique. Quelque soit la théorie, si elle vient des sciences humaines, je doute de la voir dans un de ces magazines.


      • Kiwixar Le 24 décembre 2017 à 21h12
        Afficher/Masquer

        Chez les mammifères, il me semblait que le % de différence de taille mâle/femelle selon les espèces provenait de la méthode de compétition pour la reproduction (selon la nécessité de vaincre les autres mâles par la force pour se reproduire).


        • sg Le 27 décembre 2017 à 01h19
          Afficher/Masquer

          Un phénotype a rarement une seule cause. L’une des explications n’en exclut pas l’autre, cela peut être complémentaire.


      • Joseph Le 25 décembre 2017 à 15h31
        Afficher/Masquer

        Alice, vous avez la même opinion que la personne à qui vous répondez : tous les deux pensez que l’article de RT, dont le titre est “Une théorie peu crédible pour les scientifiques”, se trompe.
        Lui pense que le journaliste ne respecte pas les sciences humaines (ici défendant les pauvres femmes), et vous qu’il ne respecte pas les femmes.
        La théorie est tellement ridicule que vous faisiez peut-être de l’ironie ; si ce n’était le cas, vu votre niveau d’analyse textuelle, votre opinion sur la biologie évolutive n’a guère de valeur, peu importe le nombre de “oui : ; oui : ” que vous pourriez écrire, et d’ad hominem au sexisme que vous pourriez proclamer.


      • Catalina Le 26 décembre 2017 à 07h41
        Afficher/Masquer

        ben heureusement qu’on avait des hommes pour nous défendre quand totalement vulnérables après avoir accouché, nous n’aurions pas été en mesure ni de nous défendre, ni de protéger notre enfant…..ni d’aller chercher à manger…..et merci à eux, de ne pas avoir pîqué toute la nourriture mais de l’avoir partagé car sinon, nous ne serions pas là pour en parler.
        ;O)


      • sg Le 27 décembre 2017 à 01h14
        Afficher/Masquer

        @Alice: comme Joseph l’a remarqué, je dénonçais l’article. Il semble que vous ne l’avez pas lu, sinon vous auriez vu le lynchage qu’ils font de cette théorie, en faisant appel à des “experts du domaine” alors qu’ils ne le sont pas (biologie évolutive quand la théorie est de l’anthropologie évolutive).

        C’est un classique pour descendre une théorie des sciences humaines: faites appel à des chercheurs des sciences “dures”.

        L’article est tout bonnement mensonger et écrit dans le seul but de lyncher: pour être plus objectif, il aurait fallut d’abord faire appel à des chercheurs du domaine de l’anthropologie évolutive. Cela n’a pas été fait dans une recherche du sensationnel (ex: titre clickbait).


        • sg Le 27 décembre 2017 à 01h16
          Afficher/Masquer

          Que l’on soit d’accord ou pas avec la théorie, c’est une théorie scientifique, issue d’une thèse qui a durée probablement 6 à 15 ans, et dirigée par un des pontes du domaine. L’auteur n’est donc pas une huluberlue, et elle est issue d’un très bon labo.

          On peut en discuter, mais ni vous ni moi ni quiconque dans les commentaires ici et ailleurs ne peut rejeter comme ça, “par intuition”, cette théorie, on ne peut faire que des discussions de bistrot.

          Mettre un débat/controverse sur la place publique ainsi sans perspective par des chercheurs du domaine n’est fait que pour lyncher, c’est une méthode très sale (on peut voir le nombre d’attaques ad hominem dans l’article d’ailleurs – étrangement cela arrive beaucoup plus souvent quand le chercheur est une femme…).

          Bref, je ne discute pas ici de la théorie, car je suis incompétent pour l’évaluer sérieusement, mais seulement du traitement journalistique qui en a été fait, et qui n’est pas du tout honnête, surtout si l’on considère que j’ai fait part de ces remarques qui ont été tout bonnement supprimées par les modérateurs.

          Bref, RT est un média comme un autre, à la recherche du sensationnel et de ses intérêts. Il sera (a été?) sujet aux mêmes dérives. @OBerruyer fait bien de s’en méfier, et nous devrions tous.


    • Patte blanche Le 25 décembre 2017 à 08h38
      Afficher/Masquer

      (suite) C’est en navigant ici ou là, que j’avais eu connaissance de cette histoire, et avant son apparition dans l’article sur RT. Les problèmes soulevés sont divers et méritent d’être séparés un par un :
      1. La cause féministe.
      2. Si cette théorie est vraie ou non.
      3. Le traitement de cette histoire par les médias, qui est le point central qui m’avait intéressé. Ceci car on a un exemple de dénonciation de fake news (sur des médias traditionnels) par une personne mal jugée par les décodeurs, alors que les décodeurs ont pour vocation de dénoncer les fake news et ne conteste pas l’article dans Bellica, mais reproche quand même à Bellica d’avoir publié ce point de vue contraire (car … ce site serait de connivence probable avec divers corpuscules, etc.)
      Sur ce point, et surtout par le fait que les décodeurs souhaitent intervenir dans l’éducation nationale, je trouve cette attitude assez surprenante. Car ce n’est pas le contenu de la critique qui est visée mais la personne qui l’a publiée. Ce serait comme mettre un 0/20 à un élève ayant certaines idées politiques et qui aurait eu au moins la moyenne à un contrôle de maths tout en respectant les règlements. Ce à quoi aucun enseignant ne se permettrait d’agir ainsi, l’étude scientifique n’ayant rien à voir avec les idées politiques.


  42. Zevengeur Le 24 décembre 2017 à 17h09
    Afficher/Masquer

    La médiacratie, sous-ensemble total de la médiocratie dénoncée et analysée par Alain Deneault réagit comme un seul homme à l’apparition d’un nouveau média out of the box.
    On n’en attendait pas moins des me”r”dias même si cela reste pathétique et honteux vis à vis de ceux -objectifs- qui nous observent depuis l’étranger.


  43. Claude Le 24 décembre 2017 à 17h33
    Afficher/Masquer

    C’est à mourrir de rire !

    RT : documentaires passionnants ; interview d’Oliver Stone de haut niveau ; etc

    et l’émission économique avec Sylvestre et Sapir : un délice …

    information : enfin de la neutralité !

    On attend aussi LeMedia qui lui aussi a été reçu avec une volée de bois vert : probablement la voix du Venezuela … ah ah ah !!!!

    Ils portent aux autres les intentions de leurs propres turpitudes : la propagande. Un classique de l’inversion accusatoire.

    Ne pas faire de la propagande, ce doit être une forme de propagande, dans la tête des medias mainstream français qui sont devenus fous. C’est pour cela qu’un immense espace s’ouvre. et comme la nature a horreur du vide …


  44. stef1304 Le 24 décembre 2017 à 19h27
    Afficher/Masquer

    Notre caste médiatique est conformiste (au sens de Pasolini).
    Alors paresse intellectuelle ou mauvaise foi ?
    Dans les tous les cas, la réaction est déplorable, sinon triste à pleurer.
    merci de prendre le temps de relire et partager la dérive moutonnière de “nos” médias.
    Quelle dérive et quel honte pour notre si beau pays.


    • basile Le 24 décembre 2017 à 19h42
      Afficher/Masquer

      j’espère que nous aurons ce genre d’article au moins une fois par semaine, mais je préférerais tous les jours si ce n’est pas trop demander, car j’ai passé une bonne journée grâce à eux. Il parait que le rire prolonge la durée de vie de 7 ans en moyenne. Par contre, les aigreurs …


  45. Pastounak Le 25 décembre 2017 à 00h48
    Afficher/Masquer

    A ceux qui pensent que nous vivons en démocratie, j’aimerai leur dire qu’il m’est régulièrement impossible de poster des commentaires, et partager ainsi des informations que je glane sur le net, et dont je vérifie à chaque fois les sources, sans recopier l’url (l’adresse internet de l’article), pour éviter d’éventuels problèmes de modération.Récemment, toujours au sujet de la Russie (un sujet qui me tient à cœur),j’ai partagé en commentaire sur un article idoine du Figaro, une fiche relevant dans les archives officielles U.S, la promesse faites aux Russes, à l’époque, de ne pas étendre l’OTAN plus à l’Est.Comme de nombreux autres commentaires sur Le Figaro, il a été refusé..Si ça intéresse des curieux, le titre de l’article est “NATO Expansion: What Gorbachev Heard”, du site National Security Archive, qui possède une page Wikipedia en plusieurs langue, dont le français.


  46. David D Le 25 décembre 2017 à 13h28
    Afficher/Masquer

    J’aime bien la dénonciation d’un “soft power” russe, dénonciation qui n’a de sens que si on identifie la langue anglaise dans l’expression “soft power”. Dénoncer le soft power russe, c’est avouer le soft power américain, le modèle source. Ahahah ! C’était le spécial “Tu mourras moins bête” pour journalistes !


  47. sergio Le 25 décembre 2017 à 22h28
    Afficher/Masquer

    Je lis et regarde RT en anglais au quotidien. Je mets au défi quiconque de donner un lien vers un article de “fake news” chez RT. C’est la qualité journalistique de ce média qui fait peur, face aux propagandistes que sont devenus le Monde et Libération que je ne lis plus alors qu’ils ont été mes quotidiens préférés pendant de nombreuses années. J’espère que RT France sera à la hauteur de RT international.


    • basile Le 26 décembre 2017 à 04h39
      Afficher/Masquer

      je me demande si cet assaut aussi brutal qu’injustifié contre RT ne cache pas quelque chose en préparation. Qu’en quelque sorte ils auraient dévoilé par précipitation, comme si ça les démangeait, et qu’ils n’ont pas pu se retenir.

      Je me demande donc s’il n’y a pas en préparation le boycott de la coupe du monde, et ils seraient en train de monter une grosse accusation qu’ils sortiront au dernier moment, avec montée du buzz par la presse dite de référence.

      la sortir maintenant si loin de l’événement sentirait trop la haine obsessionnelle et se retournerait contre eux par un public pas dupe. Mais une bonne grosse affaire sortie à une semaine, l’émotion qui monte dans la « communauté-internationale », style : « on voulait y participer à la coupe, mais là, honnêtement (sic) ce serait cautionner Poutine »


  48. Louis Robert Le 26 décembre 2017 à 03h50
    Afficher/Masquer

    Le Pouvoir français ne supporte plus que tant de citoyens n’aient plus besoin qu’il leur dise constamment « ce qu’il FAUT retenir de, penser de… , etc. »! Surtout, il ignore douloureusement comment reprendre le contrôle des esprits et des cœurs… Il a le sentiment qu’il n’y parviendra jamais plus totalement.


  49. Catalina Le 26 décembre 2017 à 07h25
    Afficher/Masquer

    bonjour,
    Moi, je serai de Piquard, je me ferais tout petit, ce gars ne sait même pas écrire français !!! ” quelle intérêt” non mais allo quoi !! et c’est ce genre de farfelu qui ose la ramener ?
    Allez, retourne à l’école, ça nous fera de l’air !
    (à moins-ce qu’il fasse partie de ceux qui voudraient féminiser ou machiser la langue française dans le but d’écrire n’importe comment, c’est à dire, mettre le français à leur niveau lamentable)


  50. nicolas Le 26 décembre 2017 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Pour faire simple.
    Tous les grands pays dans le monde ont leur audiovisuel extérieur : CNN pour les USA , France 24 pour la France , CCTV pour la Chine , Al Jazeera ( et les clubs de foot européens … ) pour le Qatar , TV5 Monde pour l’union européiste etc etc …
    Les plus gros utilisateurs du soft power dans le monde sont les américains.
    On va parler vrai hein : Hollywood , la grande majorité des têtes de gondole d’internet , tout l’industrie du spectacle américaine en font parti.
    Quand les autres usent de ce pouvoir qui est forcément non partial , pas de problème.
    Quand des non alignés sur les USA en usent , à houlala non mon Dieu c’est une catastrophe , on revient aux heures les plus sombres et blablabla.
    C’est la même stratégie grotesque des bases de l’OTAN qui sont encerclées par la Russie aux frontières russes quoi …
    De toute façon cette caste de passe plats qui se dit journaliste est en train de s’effondrer sur elle même sous le poids de ses casseroles nombreuses depuis en gros l’affaire des fausses couveuses en Irak dans les années 90.
    La meilleure arme ce n’est pas une chaine de télé mais la télécommande et la carte de crédit, ainsi que la souris de votre ordi.
    Moi je zappe ces gens , j’achète pas leurs torchons en papier et je clique ailleurs !



Charte de modérations des commentaires