Plan de l’étude sur le Pentagone :

  1. L’incroyable bêtise
  2. Le crash – L’incendie
  3. Les dégâts
  4. Les témoignages et les preuves visuelles
  5. Les preuves physiques 1
  6. Les preuves physiques 2
  7. Les débris 1
  8. Les débris 2
  9. Le pilotage
  10. Les victimes

3. Le crash

L’impact a été très important : le Boeing 757 s’est écrasé à 860 km/h sur la façade en béton armé du Pentagone, entre le rez-de-chaussée et le premier étage.

pentagone

hole13

Schéma de la position et de la situation de l’avion au moment du crash

pentagone3

pentagone

Trajet de l’avion dans le bâtiment

pentagone

delmont1

Schéma mettant en évidence le parcours de l’avion au moment du crash

Une fois l’avion entré dans le bâtiment, l’avion s’est jeté sur la forêt de poteaux présente au rez-de chaussée et à l’étage :

pentagone

pentagone

Ces poteaux l’ont disloqué, et les débris ont finit leur course contre le mur de l’anneau C, au niveau de “AE Drive”.

floorplan_757traj

Schéma de l’impact de l’avion à l’intérieur du Pentagone

pentagone

pentagone

Simulation par la Purdue University :

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Zone des dégâts dus à l’impact

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Recherches de survivants à l’intérieur du Pentagone

Sierra Exif JPEG

Les dégâts occasionnés par le crash. Au fond, le trou laissé dans le mur entre les anneaux A-B et C-E dans AE Drive

pentagone

pentagone

Les colonnes restantes à l’intérieur du Pentagone

pentagone

La colonne 3L largement ployée

pentagone-01

pentagone-01

4. L’incendie

Le crash de l’avion, qui contenait 20 000 litres de kérosène, a engendré une autre catastrophe : un violent incendie. C’est la seconde cause majeure de l’effondrement de la zone où a eu lieu le crash.

Notez l’extrême largeur de l’incendie en quelques minutes, en lien avec le kérosène répandu :

pentagoneo

pentagone

Observez la largeur de l’incendie…

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Voici d’ailleurs les gros dégâts dans le Pentagone dus au crash, à l’incendie puis à l’eau :

pentagone

P.S. je précise que pour épargner la modération, on ne lancera pas de “débat” dans les commentaires sur ces points très factuels. Les sites ne manquent pas sur le web pour laisser laisser libre court à toutes les théories…

P.P.S. : bon, ben finalement, j’ai fermé les commentaires, certains n’ayant apparemment pas compris le principe d’une série en 10 billets… (merci aussi d’arrêter de m’envoyer des mails disant que je suis un crétin qui n’a rien compris – c’est inutile, le crétinisme n’est hélas pas curable… 🙂 )

Suite de la série ici.

19 réponses à Les théories fumeuses du 11 Septembre : Le Pentagone (2/10) – Le crash

Commentaires recommandés

Macarel Le 13 juin 2016 à 08h19

Le pouvoir américain est le roi du “story telling” et du “soft power”, je ne sais plus lequel de la bande a dit : “C’est nous qui faisons survenir des événements, et vous vous passerez votre temps à essayer de les expliquer”.
N’est-ce pas ce que nous faisons avec le 9/11 ? Pendant ce temps ils sont déjà occupés à préparer d’autres événements, que nous passerons notre temps à essayer d’expliquer, en nous jetant du “complotiste” à la figure. Le but recherché est atteint, le reste du monde s’enlise dans des joutes stériles. Au lieu d’analyser froidement et objectivement à qui profite le crime.
“Cui bono ?”

  1. silk Le 13 juin 2016 à 01h32
    Afficher/Masquer

    c’est vrai que la structure avait été peu abordée, hors ces piliers partout expliquent la quasi désintégration de l’avion.
    De même la taille de l’incendie autours ressemble largement à du kérosène, en tout cas je ne crois pas qu’un missile provoque des incendies sur une telle surface (de la façade).
    Reste le point de la manoeuvre effectuée pour arriver à cet angle …
    Sûrement la suite donnera quelques infos.


  2. L'aieuil Le 13 juin 2016 à 02h16
    Afficher/Masquer

    Un avion c’est un machin creux en alu rempli de fuel.

    Quand ça rentre dans du béton armé à pleine vitesse il en reste rien. L’alu c’est pas de l’acier, ça brûle et ça se disloque sous des pressions pareilles. La première boite noire a été détruite (celle à l’avant), la deuxième juste endommagée. Une boite noire c’est fait pour résister à 3400g hein, pour survivre à un crash d’avion justement…

    Suffit de voir ce qui reste du dernier crash volontaire dans les alpes (a plat et pas contre une surface de 90°). Grand max vous avez des morceaux de 10 à 20cm et c’est tout.

    http://imgur.com/noQH1F8

    C’est impossible que le nez de l’avion ai fait le (petit) trou au niveau interne, le nez de l’avion il existe plus à t+0,0001s, mais beaucoup plus probablement là où un des réacteurs (machin compact et solide en vrai métal, principalement un mélange Cuivre/Nickel/Indium et Carbure de tungstène), peut être le train atterrissage ou un des générateurs à fini sa course.

    Qu’est-ce qu’ils disent seulement dans la version officielle?

    Non parce que les complotistes c’est des spécialistes de “je réfute un truc que personne n’a jamais dit”.


  3. Mr K. Le 13 juin 2016 à 03h12
    Afficher/Masquer

    Dans la simulation informatique on a un comportement à peu près similaire tout le long des ailes lors de la rentrée dans le bâtiment :

    Où sont passés les réacteurs extrêmement lourds et compacts, utilisant des métaux parmi les plus résistant que l’on puisse fabriquer??????

    Il y a là un sacré problème de modélisation qui saute aux yeux.


    • caliban Le 13 juin 2016 à 04h46
      Afficher/Masquer

      “Où sont passés les réacteurs”

      Avant de vous poser la question technique des réacteurs qui selon toute vraisemblance sont quelque part dans l’immeuble ou sur la pelouse, ne serait-il pas plus pertinent de se demander où sont les personnes qui étaient dans l’avion ?

      Parce que si on suit les tenants de la thèse d’un missile et / ou d’une bombe, il faut alors admettre
      • qu’il n’y a pas eu de passagers tués dans le crash
      • et donc de faux enterrements, de fausses familles éplorées …

      On va jusqu’où dans le raisonnement ?


    • débris Le 13 juin 2016 à 08h45
      Afficher/Masquer

      Mr K. Le 13 juin 2016 à 03h12
      Où sont passés les réacteurs extrêmement lourds et compacts, utilisant des métaux parmi les plus résistant que l’on puisse fabriquer??????

      Il existe des photos montrant

      des morceaux de réacteur
      = http://www.aerospaceweb.org/question/conspiracy/q0265.shtml =

      et de train d’atterissage
      = http://www.aerospaceweb.org/question/conspiracy/q0290.shtml =


  4. silk Le 13 juin 2016 à 03h20
    Afficher/Masquer

    en réalité c’est presque le seul point qui reste dans l’ombre : la manoeuvre réalisée.
    Pour le reste la théorie de l’avion semble même plus probable que le missile quand on voit l’étendu de l’incendie sur la façade (ça reexplique le peu de débris et la pénétration dans le bâtiment).

    C’est pour moi ce seul point (la trajectoire) qui devrait être éclairci, ça éviterait de laisser la porte ouverte à toutes les théories des lors que cette trajectoire induit un doute.
    Sûrement l objet d’un article de cette grande saga (2 sur 10).


  5. caliban Le 13 juin 2016 à 03h29
    Afficher/Masquer

    Je me suis pris au jeu 🙂

    Voici un autre montage qu’aurait pu faire un complotiste à partir de photos trouvées sur ce blog :
    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=408719effroyableimposture.jpg

    • en haut : la vérité scientifique sous forme d’image de synthèse
    • en bas : les faits photographiés

    A votre avis, quel est l’effet produit par l’étude en image de synthèse mise de cette façon en parallèle avec la photo de l’évènement ? L’étude ne fait ajouter que du doute au doute.

    Donc une fois de plus, démonter une théorie du complot ne peut pas passer par l’image. Elle passerait plutôt de mon point de vue par la compréhension du fait que les tenants du complot tiennent absolument à ce que cela soit un complot.


  6. Vladimir K Le 13 juin 2016 à 05h16
    Afficher/Masquer

    Suite à un tel choc, il n’en reste pas grand chose et c’est normal (les commentaires ci-dessous l’expliquent bien)

    Mais pour ajouter l’image et la parole, voici quelques vidéos :

    Un chasseur F4 Phantom 2 lancé à 800 km contre un mur en béton
    https://www.youtube.com/watch?v=RZjhxuhTmGk

    La même en HD
    https://www.youtube.com/watch?v=CZ8uvQk1H9I

    Et si vous n’êtes toujours pas convaincus, regardez cette Ford Focus en acier (trois fois plus dense que l’aluminium) lancée à 190km/h “seulement”
    https://www.youtube.com/watch?v=LmRkPyuet_o

    Ou cette Opel Astra en acier aussi
    https://www.youtube.com/watch?v=MkiPmy9XXTM

    Donc pas beaucoup de morceaux qui ont fini brûlés / fondus…

    En revanche, ce qui m’impressionne, c’est le point d’impact ; viser aussi “juste” et aussi bas avec un avion de ligne à pleine vitesse, j’ai du mal à me l’imaginer.


  7. Jean-Luc Le 13 juin 2016 à 06h58
    Afficher/Masquer

    Une chose est instructive dans cet article, les commentaires.


  8. Crapaud Rouge Le 13 juin 2016 à 08h02
    Afficher/Masquer

    Seule une grosse masse emportée par son élan a pu traverser les 5 anneaux et laisser un trou de sortie. Ce pouvait être un missile, certes, mais un missile de 100 tonnes bourré de liquide inflammable…


  9. Gilou Le 13 juin 2016 à 08h13
    Afficher/Masquer

    Je pense que la thèse complotiste est née du caractère peu spectaculaire des dégâts extérieurs du bâtiment. On dirait que les réacteurs ne l’ont pas touché.


  10. Macarel Le 13 juin 2016 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Le pouvoir américain est le roi du “story telling” et du “soft power”, je ne sais plus lequel de la bande a dit : “C’est nous qui faisons survenir des événements, et vous vous passerez votre temps à essayer de les expliquer”.
    N’est-ce pas ce que nous faisons avec le 9/11 ? Pendant ce temps ils sont déjà occupés à préparer d’autres événements, que nous passerons notre temps à essayer d’expliquer, en nous jetant du “complotiste” à la figure. Le but recherché est atteint, le reste du monde s’enlise dans des joutes stériles. Au lieu d’analyser froidement et objectivement à qui profite le crime.
    “Cui bono ?”


  11. caliban Le 13 juin 2016 à 08h31
    Afficher/Masquer

    Ce monsieur a le droit de poser des questions et d’y répondre. Mais toujours pas d’explications concernant les victimes. C’est quand même la question de base. Si pas d’avion dans le Pentagone, alors pas de victimes.

    Comment seraient mortes les victimes du crash ? Un fake, il n’y aurait pas eu de victimes ? Vous n’auriez pas une video Youtube avec croque-mort expliquant qu’il a enterré des cercueils vides sur ordre de la CIA ?


    • benoi31 Le 13 juin 2016 à 09h05
      Afficher/Masquer

      On peut aussi demander aux gens qui soutiennent cette théorie de retrouver l’avion et ses 59 passagers…

      Quelle est la theorie concernant la disparition des personnes qui avaient toutes pris un avion ce jour la au meme moment ?


  12. Etiocle Le 13 juin 2016 à 08h52
    Afficher/Masquer
  13. Chris Le 13 juin 2016 à 09h08
    Afficher/Masquer

    Complotisme ?
    Voici ce qu’écrivait John Swinton, rédacteur en chef du New York Times, à American Press Association, en 1914 :
    «Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien, si vous le faites, qu’elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico.
    Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi !»
    Suite…


  14. valles Le 13 juin 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Dans les enquêtes judiciaires le mobile est primordial, et dans ce cas-là, sachant que les US ont profité de cet événement pour annexer l’IRAK ils deviennent les suspects n°1
    Cela pourrait être aussi le fruit d’un concours de circonstances que les US en bons opportunistes auraient utilisé in médias res avec plus ou moins de connivences pour légitimer leurs propres exactions
    Il y a déjà là une certitude, c’est une histoire de terroristes: méchants quand ils sont barbus ou gentils quand ils ont des cols blans et les usines coca #t Big Mac#Apple#CE#PS …………………


    • Olivier Berruyer Le 13 juin 2016 à 09h43
      Afficher/Masquer

      “sachant que les US ont profité de cet événement pour annexer l’IRAK”

      vous avez conscience que le prétexte d’envahir l’Irak n’a jamais été le 11/09 (ça a fait long fau), mais les armes de destruction massive ?


  15. Olivier Berruyer Le 13 juin 2016 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Bel exemple de n’importe quoi, merci.


Charte de modérations des commentaires