Plan de l’étude sur le Pentagone :

  1. L’incroyable bêtise
  2. Le crash – L’incendie
  3. Les dégâts
  4. Les témoignages et les preuves visuelles
  5. Les preuves physiques 1
  6. Les preuves physiques 2
  7. Les débris 1
  8. Les débris 2
  9. Le pilotage
  10. Les victimes

5. Les dégâts sur le bâtiment

Tout renforcé que fût le mur extérieur, il devait résister à une voiture piégée, pas à un Boeing lui fonçant dessus à 860 km/h…

pentagone

Mais reconnaissons qu’au niveau des dégâts de l’immeuble, Meyssan se rattrape ce coup-ci, avec une présentation honnête des choses.

Non, je déconne 🙁

Voici donc un extrait de son 2e livre sur le sujet, le “Pentagate” (sic.) :

pentagone-21

pentagone-21

“L’orifice par lequel est entré l’appareil mesure de 5 à 6 mètres de large” – si, si regardez le bidule encadré…

Bon, là, j’ose espérer qu’en voyant la photo, vous vous êtes dit : “Mais pourquoi diable a-t-il choisi juste une photo où tout le bas de l’immeuble est masqué par les jets d’eau des pompiers ?”

La réponse est évidente… Voilà une photo qui montre l’ensemble des dégâts, avant que l’immeuble s’écroule :

pentagone_breche

La brèche de 30 mètres du Pentagone…

Bon, après, à la décharge de Meyssan, peut-être qu’il n’y avait que des photos avec des jets d’eau dans son lot, et qu’aucune ne montrait de larges dégâts…

Ah non, tiens…

blue6

Bref :

pentagone

Je vous laisse juger le niveau de déontologie, d’honnêteté, de probité et d’intégrité…

Il ne faut pas s’étonner qu’ensuite certains sites aient comme principe : “Bonjour, je suis un gros manipulateur, mais c’est un problème mineur…”

Mais revenons aux faits.

La façade a donc été emportée sur une longueur de plus de 30 mètres. Les dégâts ont même été plus étalés puisque l’avion étant arrivé en biais par rapport au bâtiment, les ailes ont détruit le parement extérieur sur une largeur de plus de 50 mètres. Mais ces zones ont été bien moins touchées de par le renforcement du mur et la moindre résistance des ailes (par rapport au corps de l’appareil).

pentagone

Dimensions du Boeing 757-200

pentagone

pentagone

Largeur maximale d’impact en façade : environ 54 mètres

pentagone

pentagone

Localisation de l’impact avant l’effondrement

pentagone

Avion aligné avec les dégâts sur la façade ouest

pentagone

wedge1_rebuild

Schéma montrant les zones d’impacts en fonction de l’importance des dégâts

On voit bien ici la large étendue de la brèche, en fonction du n° des colonnes :

Firefighters work to put out the flames moments after a hijacked jetliner crashed into the Pentagon at approximately 0930 on Sept. 11, 2001. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Jason Ingersoll) (Released)

Flames and smoke pour from a building at the Pentagon Tuesday, Sept. 11, 2001, after a direct, devasting hit from an aircraft. (AP Photo/Mandatory Credit, Will Morris)

Photos montrant précisément la structure de la façade du Pentagone après le crash

pentagone

pentagone

Soit le schéma suivant :

pentagone

pentagone

pentagone

On voit ici la zone à droite au 1er étage, touchée par l’aile droite :

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

et ici en zoom :

pentagone

pentagone

Traces de l’impact de l’aile droite

pentagone

Traces de l’impact de l’aile gauche

pentagone

La trace du stabilisateur vertical de la queue

pentagone-01

Encore une trace d’impact

Le récapitulatif :

damage_comp

Schéma comparatif réalisé grâce à plusieurs photos prises peu de temps après le crash

P.S. Alors comme l’avion qui a percuté le Pentagone était un 757 (donc un gros avion), et que Meyssan dit que c’était un missile, des “comiques” ont sorti une nouvelle théorie pour couper la poire en deux, et défendent l’idée que l’avion aurait été un 737 (venu d’où, et qu’est devenu le vrai 757, mystère…), plus petit et rentrant donc encore plus facilement dans la brèche… :

pentagone

pentagone

pentagone

(parce qu’un témoin qui voit passer un avion à 860 km/h arrive à distinguer 737 et 757, qualifiés par le même de “très semblables”… – et d’ailleurs le témoin est prudent, et il dit “rassemblait à”)

Alors, bientôt une hypothèse conspirationniste avec un demi-757 ? 🙂

P.J. Le rapport officiel de l’ASCE

Suite de la série ici.

54 réponses à Les théories fumeuses du 11 Septembre : Le Pentagone (3/10) – Les dégâts

Commentaires recommandés

Artur Le 14 juin 2016 à 01h17

Les théories du complot sont basés sur un biais psychologique qui s’appelle le biais de confirmation. Les complotistes vont chercher systématiquement les informations, les photos, les témoignages qui permettent de confirmer leur idée, de trouver des liens là où il y en a pas. Ils refuseront par ailleurs toutes analyses qui n’iraient pas dans leur sens.

C’est dans ce cadre là que ce travail critique et très méthodique d’OB est extrêment important . Abandonnons définitivement ces théories fumeuses, afin de pouvoir recentrer le problème du 11 septembre sur les vrais problématiques et les rendre les plus sérieuses. A savoir : qui a financé les attentats et qui en sont les commanditaires ?

Un grand MERCI

  1. Artur Le 14 juin 2016 à 01h17
    Afficher/Masquer

    Les théories du complot sont basés sur un biais psychologique qui s’appelle le biais de confirmation. Les complotistes vont chercher systématiquement les informations, les photos, les témoignages qui permettent de confirmer leur idée, de trouver des liens là où il y en a pas. Ils refuseront par ailleurs toutes analyses qui n’iraient pas dans leur sens.

    C’est dans ce cadre là que ce travail critique et très méthodique d’OB est extrêment important . Abandonnons définitivement ces théories fumeuses, afin de pouvoir recentrer le problème du 11 septembre sur les vrais problématiques et les rendre les plus sérieuses. A savoir : qui a financé les attentats et qui en sont les commanditaires ?

    Un grand MERCI


    • Dominique Le 15 juin 2016 à 22h59
      Afficher/Masquer

      « Les théories du complot sont basés sur un biais psychologique qui s’appelle le biais de confirmation »
      Bonjour. Je ne me prononcerais pas sur cette histoire du Pentagone qui, bien que Messian a fait des erreurs me laisse un peu perplexe pour des tas de raisons qui ne sont pas reportées ici, mais ce biais n’est pas le monopole des “conspirationnistes” et peut êtres aussi bien reproché aux “pro VO”. Zéro à zéro, balle au centre. Je préfère les arguments techniques.


  2. Crapaud Rouge Le 14 juin 2016 à 07h33
    Afficher/Masquer

    Difficile de comprendre toutes les traces d’impacts, mais bon, sûr que c’est plus précis que tout ce que j’ai pu voir avant. Donc les-crises.fr démolit une théorie conspirationniste, mais d’aucuns y verront une preuve que c’est quand même un site “conspi”…


  3. Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 08h47
    Afficher/Masquer

    Mais qu’est-ce qui vous fait dire que c’était “le bâtiment le mieux surveillé de la planète” ?


    • Django Le 14 juin 2016 à 08h54
      Afficher/Masquer

      Le fait qu’il s’agit du QG de la plus grande puissance militaire de la planète ?


      • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 09h01
        Afficher/Masquer

        qui figure sur un territoire protégé par l’Atlantique, qui se croit intouchable, et qui n’a guère connu d’attentat dans son histoire ?

        Si c’était si protégé, il y aurait eu des missiles sol-air sur le toit, comme à la Maison-Blanche – site déjà autrement mieux protégé…

        Enfin, des caméras sur chaque m² de mur ne rentent pas forcément dans le cadre de “protection”


        • anatole27 Le 14 juin 2016 à 14h08
          Afficher/Masquer

          Excuse moi Olivier mais pas de caméra au Pentagone ce n’est pas crédible…


          • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h45
            Afficher/Masquer

            “pas de caméra au Pentagone ce n’est pas crédible…”

            Tu es excusé.

            Mais c’est le genre de phrase incomplète.

            Bien sûr qu’il y avait des caméras au Pentagone

            La phrase est : “Pas de caméra en 2001 filmant le mur du côté Héliport du Pentagone, où il n’y avait qu’une pelouse et un mur avec 3 arbres”

            Tu imagines l’intérêt de quelqu’un regarder un plan fixe d’un mur où rien ne se passe jamais ? Filmes-tu chez toi le mur extérieur où il n’y pas de fenêtre, genre ? 🙂

            http://www.directionsmag.com/gisresponse/images/maps/dc/12_pentagon_before.jpg

            http://www.directionsmag.com/gisresponse/images/maps/dc/06_Pentagon_after.jpg

            en tous cas, c’est comme ça, prouvé par le justice. c’était sans doute con. Mais c’est comme ça.

            C’est aussi con que de ne pas avoir 15 types armés devant le Bataclan quand on bombarde Daech…


            • anatole27 Le 14 juin 2016 à 18h06
              Afficher/Masquer

              Filmes-tu chez toi le mur extérieur où il n’y pas de fenêtre, genre ?

              et oh (sourire) je suis pas le pentagone mais je comprends comment je fonctionne. En 2001 il me paraissait impossible que le Pentagone soit attaqué, ca m’a paru tellement énorme que j’ai positionné un bit dans mon logiciel : erreur 224 le pentagone PEUT ETRE attaqué. C’est un Patch firmware avant de le modifier il va me falloir plus qu’une photo …

              et comme je suis hyper têtu et que je me dis que c’est pas possible, j’ai très logiquement conclu qu’il y avait forcément une assistance en interne. C’est logique …

              La ligne MAGINOT j’avais compris le problème, on avait voulu faire des économies de ciment, mais le Pentagone elle est ou la réponse ???


          • anatole27 Le 14 juin 2016 à 16h48
            Afficher/Masquer

            On dit donc qu’il y avait 85 cameras (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en avait pas plus). le FBI a fourni les images d’une caméra en 2002 (5 frames), une autre en 2006 (200 frames), rien ne dit qu’il n’y a pas d’autres images.

            les 200 frames sont très floues , ceux qui veulent y voir un avion y voit un avion , ceux qui veulent pas le voit pas.

            Vu que les images sont de très mauvaises qualités , on peut imaginer que ce sont des vraies, vu que les ricains ont quand même les moyens de nous faire au moins 2 episodes de star wars en 4 ans s’ils le voulaient.Mais on peut aussi imaginer que c’est parce qu’elles sont floues qu’elles ont été données.

            Mais pourquoi attendre 4 ans ? la encore pas de conspiration en vue, connaissant les militaires et leur impossibilité quasi génétique à déclassifier un document c’est plausible. Mais vu qu’une rumeur se répand à la vitesse de la nano- seconde et qu’on a interet a ce qu’elle ne propage pas, on a donc intéret également à donner immidiatement tout document susceptible de les éteindre.

            http://www.9-11tv.org/the-pentagon-plane-puzzle/85-pentagon-area-surveillance-cameras


            • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 17h02
              Afficher/Masquer

              “Mais pourquoi attendre 4 ans ?”

              Mais parce que cette rumeur est surtout française grâce à Meyssan, il n’y a que quelques cinglés aux US qui pensent qu’il n’y avait pas d’avion, le FBI a donc logiquement autre chose à faire… Et puis en effet, ce n’est pas sa culture.


            • alexk Le 15 juin 2016 à 06h12
              Afficher/Masquer

              Je ne sais pas en 2004 mais il semble qu’aujourdh’hui la rumeur est internationnale si on se fie aux sondages reunis sur la page wikipedia.

              https://en.m.wikipedia.org/wiki/Opinion_polls_about_9/11_conspiracy_theories

              La France, il y avait eu aussi l’influence en septembre 2003 l’interview de Nina Zamar (presentée comme ex agent du mosad) sur le plateau d’Ardison qui avait semé le doute sur l’origine des attentats (pas sur leur déroulement).


  4. Matthieu Le 14 juin 2016 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Pour le témoin, tout dépend de ce qu’il savait quand il a été interrogé. S’il ne savait pas que c’était un 757, son témoignage est au contraire parfaitement fidèle, et même plutôt bon : il est proche de la réalité et dit bien qu’il y a une marge d’inexactitude.


  5. Toto31 Le 14 juin 2016 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier. Article intéressant. Auriez-vous des photos des moteurs du 757 dans les décombres? Je pense qu’en montrant ces photos vous pourriez faire taire les sceptiques.


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h13
      Afficher/Masquer

      8/10 : Les débris 2 😉


  6. Pierre Le 14 juin 2016 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Je n’y connais pas grand chose, mais je me demande si la différence de vitesse entre l’engin (800km/h) et le mur (zéro^^) -qui en plus, est pour le moins … résistant (c’est indiqué, ça doit résister à une voiture piégée, c’est pas du placo donc…) – ne pourrait pas expliquer une éventuelle désintégration, ou fonte de métal etc?


  7. Iskander Zakhar Le 14 juin 2016 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    je crois que vous posez l’une des seules questions vraiment pointues. S’il s’agit bien d’un avion, à mon avis seul un pilote d’élite pouvait réaliser une telle manoeuvre. Auquel cas, cela remet à mal la théorie “officielle” des pilotes mettant pour la permière fois les pieds dans un “liner” !


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h15
      Afficher/Masquer

      “la théorie “officielle” des pilotes mettant pour la première fois les pieds dans un “liner” !”

      Après on me demande pourquoi je supprime ce genre de commentaire de personnes qui n’y connaissent rien, répétant des rumeurs, et qui n’ont même pas lu le rapport de la Commission sur le 11/09 qui présente le cursus des pilotes…

      J’appelle ça de la “pollution mentale”, il faut essayer d’y résister…


  8. Tig Le 14 juin 2016 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Attention notre monde n’est pas parfait et il est difficile de prédire quels ‘devraient’ être les conséquences de tel ou telle action.
    Dans un film, à la tévé, oui, tout aurait explosé, le bâtiment aurait été rasé, et Bruce Willis aurait survécu en rampant hors des décombres. Les explosions dans les films sont surfaites et boostees aux tremplins, explosifs détonnants Dans le but de faire tel ou tel effet à la caméra.

    On peut partir de la réalité par contre.

    Voir le crash du 23 mars 2009 du FedEx md11 à Tokyo. Supposer (donc se tromper) qu’il ait volé plus vite, mais qu’il ai rencontré une façade renforcée et des poteaux prêts à le déchiqueter.

    Du paradoxe d’une force inarrêtable rencontrant un objet inamovible… Sachant que l’avion n’est pas inarrêtable et le bâtiment pas inamovible…


    • olivier77 Le 14 juin 2016 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Totalement d’accord. Ne pas oublier qu’un avion de ligne, c’est beaucoup de vide à l’interieur et que la structure est optimisée pour consommer le moins possible. Dans le cas qui nous occupe, ce n’est pas tant les dégats matériels qui doivent nous préoccuper que l’aspect émotionnel.


  9. Crapaud Rouge Le 14 juin 2016 à 10h56
    Afficher/Masquer

    J’en profite avant que les com’ ne soient à nouveau fermés… Sur l’un des billets précédents, l’on voit des pièces de réacteur parmi les débris. J’ai pu y reconnaître un disque, simplement parce que ce disque était l’objet du docu “Danger dans le ciel” de dimanche dernier sur la 5. (Un Airbus A380 avait vu l’un de ses 4 moteurs Rolls-Roy exploser qq minutes après le décollage, car ce disque avait explosé suite à une fuite d’huile chauffée à + de 1000°, le moteur étant parti en survitesse comme une centrifugeuse, etc.) Cela dit, c’est assez pénible ces “aurait dû” que les contestataires ne font peser que sur la thèse de l’avion, pas sur celle du missile. Ça leur arrive de penser qu’un missile “aurait dû” faire d’autres (formes de) dégâts ?


  10. alexk Le 14 juin 2016 à 11h14
    Afficher/Masquer

    Je suis un sceptique sur les évènements du 11 septembre. Je n’ai jamais trouvé les théories sur le pentagone convaincantes ce qui m’a rendu suspicieux c’est principalement l’effondrement parfait du wt7 annoncé au préalable et semble il décidé par le propriétaire (we decided to pull it).
    J’èspère sincèrement qu’OB fera un article aussi clair avec des infos qui écaireront cet épisode.


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h16
      Afficher/Masquer

      oui promis – après un peu de repos 😉


  11. Milton Beker Le 14 juin 2016 à 11h42
    Afficher/Masquer

    1 A quelle vitesse un 757 peut voler sur 200-400m (approche finale en légé piqué) sans compromettre sa portance, et vous avez votre reponse… les 860km/h sont sa vitesse max, mais pas necessairement la vitesse d’impact.
    Le 757 ayant une masse maxi de presque 100t on va rester loyale, prenont pour 59 pass 70t soit 70 000kgs puis une vitesse de 600km/h, posons la formule de l’energie cinétique pour déterminer la quantité d’energie de l’impact…
    Donc en joules cela donnerai une énergie de (70 000* ((600*1000/)3600)²)/2 =
    972 222 222 joules ! par comparaison une voiture de 2 tonnes lancé a 300km/h degage 13 888 888 joules donc 70 fois moins d’energie !


    • Amalric Oriet Le 14 juin 2016 à 12h51
      Afficher/Masquer

      Désolé, mais votre calcul est inexact. Avec vos données, le rapport est d’environ 150…


    • Schuss Le 14 juin 2016 à 13h05
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Je suis pas specialiste d’aeronautique mais un avion est fait pour “s’envoler”. Un avion de la taille d’un gros airbus decolle avec une vitesse de l’ordre de 250 km/h. Pour descendre l’avion doit litteralement ” tomber” c’est a dire reduire sa vitesse pour diminuer sa portance. C’est simple a comprendre. Un gros avion qui s’encastre dans un mur doit faire une manoeuvre qui ressemble a un atterrissage. Un atterrissage necessite une piste d’au moins 2 km pour un gros avion. Effectivement pour reussir une manoeuvre qui amene l’avion se cracher sur un mur du pentagone, le pilote doit etre extrement doue pour ne pas se cracher dans son approche 1 km en amont ! Donc pour resumer, si c’est un avion la vitesse d’impact ne peut pas physiquement depasser la vitesse d’environ 250 km/h sinon il redecolle…


      • Omg Le 14 juin 2016 à 14h20
        Afficher/Masquer

        Bonjour,
        Je suis pilote (privé) et votre raisonnement est erroné : il est possible de contrôler l’avion sur l’axe du tangage à l’aide des gouvernes de profondeur, en clair on peut piquer ou cabrer à n’importe quelle vitesse du domaine de vol de l’avion. Il est tout à fait possible de piquer à la vitesse max, et de faire un rase-motte. Seulement un débutant n’y parviendrait jamais…


        • Pascalcs Le 14 juin 2016 à 16h08
          Afficher/Masquer

          Oui, ce genre de figure se voit aussi beaucoup dans les meeting aériens avec une descente graduelle et une vitesse de passage, comme sur cette vidéo, qui n’excède pas 500 km/h. Dans le cas du Pentagone, on est pas du tout sur ce genre de profil de vol.


        • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h48
          Afficher/Masquer

          par chance, il n’a pas fait de rase-mottes, donc… Cf billet 9/10.


          • Omg Le 15 juin 2016 à 11h25
            Afficher/Masquer

            C’est sur un crash à 2m du sol c’est pas du rase-motte…


            • Olivier Berruyer Le 15 juin 2016 à 11h37
              Afficher/Masquer

              non, c’est crash.

              https://fr.wiktionary.org/wiki/rase-motte

              Ou alors 100 % des avions crashés on fait du rase-motte à un instant, c’est sûr.


            • Omg Le 15 juin 2016 à 14h39
              Afficher/Masquer

              Il y a une différence entre se crasher au sol et se crasher contre un bâtiment, au ras du sol. Dans un des cas il y a rase-motte, je vous laisse deviner. Vous êtes condescendant (c’est bien ça qui gâche tout chez vous) avec les personnes qui ne sont pas “au courant du dossier” (personne ne vous lirait si c’était le cas), permettez-moi de l’être avec vous qui êtes parfaitement novice en aéronautique visiblement. L’avion est passé au ras de la route (pour un avion de ligne la notion de “ras” n’est pas la même que pour un ULM), il n’arrivait pas en piqué sur le bâtiment, c’était du rase-motte que ça vous plaise ou non… Et très difficile pour un débutant d’autant plus avec un liner, lancé à pleine vitesse de surcroît. Je vous laisse le dernier mot après modération de ce message car c’est tout ce qui semble vous importer.


            • Olivier Berruyer Le 15 juin 2016 à 16h07
              Afficher/Masquer

              “Vous êtes condescendant (c’est bien ça qui gâche tout chez vous) avec les personnes qui ne sont pas “au courant du dossier””

              Non, je ne suis condescendant qu’avec les “personnes qui ne sont pas “au courant du dossier”” et qui, bien loin de vouloir modestement comprendre, critiquent avec des arguments sans queue ni tête contredits par les faits les plus élémentaires du dossier, ce qui est fort différent.

              Sinon, non, désolé, un avion qui ne cesse de descendre en ligne droite à un taux parfaitement continu de 20 mètres par seconde ne valide pas “rase-motte”. Mais peut-être devriez-vous attendre le billet 9/10 avec les éléments techniques du vol dont vous ne disposez apparemment pas ?


      • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h22
        Afficher/Masquer

        “Je suis pas specialiste d’aeronautique ”

        Non, en effet…

        Merci donc d’arrêter de raconter des âneries sur ce blog, svp, il y en a de nombreux dédiés à ça…


      • UltraLucide Le 16 juin 2016 à 10h07
        Afficher/Masquer

        C’est absurde d’affirmer qu’un avion de ligne ne peut pas voler à plus de 250 km/h en trajectoire d’impact. Il ne s’agit pas ici de se poser en douceur sans rebondir ni casser le train, il s’agit d’impacter un mur.
        Cela dit, la seule source pour la vitesse d’impact de 860 km/h est le rapport officiel qui invoque des données radar jamais publiées en détail, et donc dont on peut douter de la probité. A quelques mètres du sol une telle vitesse rend l’avion tout simplement incontrôlable.
        La vitesse communément admise comme valide pour un 757 près du sol est de 650 km/h. La trajectoire finale d’approche au Pentagone ne pouvait pas être un vol horizontal à 1m du sol mais une légère pente à 3°. Là l’avion reste manoeuvrable, et les témoins peuvent distinguer des détails comme ceux précisés dans les témoignages. Mais la précision extrême de l’impact rend perplexe.
        C’est pourquoi je ne pense pas que les avions du 11 Septembre étaient pilotés par des fous et des débutants, mais par un système automatique.


  12. FL Le 14 juin 2016 à 12h05
    Afficher/Masquer

    Commenter ces événements n’a pas beaucoup d’intérêt, pas plus que commenter l’apparente fragilité de la sécurité aérienne des Etats-Unis (en phase d’alerte tout de même).
    Le vrai sujet est bien celui de l’ensemble des enchainements de défaillances qui ont abouti à cet improbable conclusion, tant à New York que sur le Pentagone.
    Les imaginations sont évidement sollicitées, Internet fait le reste.

    En attendant la guerre d’Irak pouvait (re)commencer et le remodelage de la carte du moyen orient se faire. Au même motif de la guerre contre Al-Qaïda, l’Afrique du nord et l’Afrique subsaharienne suivront dans cette voie de la “déstabilisation créatrice”, .

    Rappelons nous tout de même que les ressources en pétrole, en gaz, en uranium,… sont à la disposition exclusive de ceux qui les captent puis les défendent.
    Peu importe les populations, qu’elles soient celle-ci ou celle-là et d’ici ou de là.


  13. Christophe Foulon Le 14 juin 2016 à 16h17
    Afficher/Masquer

    ça devient pénible de lire en permanence :
    “le bidule a percuté à 860 km/h”
    “Le témoin a vu un avion passer à 850 km/h”
    etc…

    la vitesse de mach 0,80 soit 850 km/h correspond à sa vitesse de croisière mais à 35 000 PIEDS soit environ 10 600 METRES ????? même plein gaz il serait bien incapable d’atteindre une telle vitesse au raz du sol ou la densité de l’air est trop forte.

    Dés la première info de base les enchères commencent.

    Bien entendu ce n’est pas ça qui explique que c’est un avion ou pas qui a percuter le mur. Mais même la vitesse d’impact n’est pas officielle, d’ailleurs rien n’est officiel dans ce 11/9. Par officiel, j’entends des données scientifiques actées dans les dossiers des enquêteurs.


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 16h57
      Afficher/Masquer

      Et allez, encore un qui ne connait pas le dossier, mais vient affirmer des choses…

      C’est vrai que ça devient pénible de lire ça…

      Moi je trouve ça fabuleux….

      Après, les gens se plaignent qu’on enlève ce genre de commentaires. Oh, mais si on les laisse, il en sort un toutes les 10 minutes, et il faut embaucher 10 personnes pour répondre aux bêtises de chacun…

      Et puis c’est toujours pareil : tu fais un billet sur les 130 témoignages, les types ne mouftent pas et se transforment illico en spécialistes aériens et te parlent de la trajectoire, c’est comme si tu as pissé dans un… avion… 🙂


      • UltraLucide Le 16 juin 2016 à 10h24
        Afficher/Masquer

        La vitesse de 860 km/h à l’impact au Pentagone me parait être un élément de désinformation glissé par les autorités US afin de déclencher des polémiques sans fin et permettre ainsi à d’autres désinformateurs d’affirmer qu’aucun avion n’a impacté.
        De même, les promoteurs des théories no-planes se servent de la description officielle de l’approche finale de l’avion, 860 km/h en vol horizontal à 1m du sol, qui est impossible, pour promouvoir leurs théories abracadabrantes, qui participent aussi aux actions de désinformation. Il s’agit de ridiculiser tous ceux qui doutent de la théorie officielle. Ca marche bien d’ailleurs.
        La seule trajectoire techniquement possible débute à 500 km/h et 40m d’altitude au niveau du Sheraton, se déroule en virage descendant en pente douce à 3° à 600 km/h, pour finir en ligne droite, même pente, à partir du franchissement de la R27. Impact nez à 4m du sol à 650 km/h. C’est ce que décrivent pas mal de témoins.
        Les dégâts au bâtiment sont cohérents avec un tel crash, à part quelques questionnements sur la dérive et les ailes, qui semblent avoir été quelque peu aidées à se désintégrer.


        • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h45
          Afficher/Masquer

          fascinant…


    • Christophe Foulon Le 15 juin 2016 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Cher M. Berruyer, vous connaissez mieux le dossier que moi sans aucun doute.
      Cependant ma remarque faisait état de cette enquête bâclée, montée des mois après les faits malgré toutes les tentatives de l’administration Bush de l’empêcher.

      En ce qui concerne affirmer des choses, vous conviendrez avec moi que quand un constructeur d’avion rédige des centaines de documents déterminant l’enveloppe de vol ce n’est pas pour faire joli, c’est bien pour expliquer qu’en dehors de l’enveloppe ça ne vole plus ou mal, ce n’est plus manœuvrable ou mal voire même ça commence à perdre des morceaux.
      Aucune info sur les G encaissés durant les fameuses manœuvres d’approche, de la ressource près du sol etc… Bref pour un gars qui allait mourir le pilote était fort concentré et doué ou a eu une sacrée veine de toucher sa cible.
      Je suis convaincu que c’est bien un avion qui a percuté le pentagone, là où le doute s’installe, c’est quand toute l’administration se donne du mal pour faire l’inverse de ce qu’elle est censée faire, une belle enquête bien transparente, son absence ouvrant la voie à toutes les supputations. (et encore je pense que l’épisode Pentagon est celui qui prête le moins le flan à la critiques)

      Cordialement


      • Olivier Berruyer Le 15 juin 2016 à 11h34
        Afficher/Masquer

        “ça ne vole plus ou mal, ce n’est plus manœuvrable ou mal voire même ça commence à perdre des morceaux.”

        Oui, et c’est pour ça qu’il vaut mieux ne pas le faire, ce serait un coup à se crasher… 🙂

        rendez-vous vendredi…


    • Stef Le 15 juin 2016 à 23h48
      Afficher/Masquer

      Le pb est que OB a commencé ses billets en reprenant partout 850km/h etc…
      Il n’a pas vérifié la posibilité de ce fait, il s’est concentré ailleurs, il est coincé il ne peut pas faire marche arrière.
      ego qd tu ns tiens.
      Il est peut être balèze comme actuaire, mais pour le bon sens…


      • Olivier Berruyer Le 15 juin 2016 à 23h58
        Afficher/Masquer

        Et peut-être qu’il a étudié les données des boites noires dans le billet 9/10, qui sait ?


  14. Badger Le 14 juin 2016 à 20h21
    Afficher/Masquer

    Félicitations et merci M. Berruyer. Cette suite d’article est excellente et extrêmement détaillée. Il est triste que lorsque l’on se renseigne sur les théories conspirationnistes, il y a 10-20 sites conspi contre 1 qui démonte leurs théories point par point (et encore quand ça existe ou que le travail effectué est vraiment précis). C’est un travail de longue haleine mais vraiment nécessaire.

    Personnellement, j’espère que vous pourrez faire de même pour le world trade center 7 qui est pour moi le mystère. Très peu de renseignements je trouve et difficile de comprendre ce qu’il y avait à l’intérieur…


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 20h42
      Afficher/Masquer

      c’est en cours – mais il n’y a rien de bien compliqué… 🙂


  15. lon Le 14 juin 2016 à 22h00
    Afficher/Masquer

    Olivier Berruyer, qui a fait un travail remarquable sur le dossier ukrainien , et s’est fait taper sur les doigts en retour, croit bon de donner des gages de sérieux à la meute mainstream en réglant leurs comptes aux hypothèses les plus bancales de la sphère conspirationniste du 9/11 .

    On va donc lui laisser le bénéfice du doute et voir s’il poursuit et conclut son dossier de manière un peu plus intelligente et un peu moins péremptoire que ses réponses à ses contradicteurs ….et ne parlons pas des posts censurés .


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 22h01
      Afficher/Masquer

      “croit bon de donner des gages de sérieux à la meute mainstream”

      Oui, je suis un complot 🙂

      Vous savez chercher la vérité, ça veut dire contredire le Monde, et ça veut dire aussi contredire Meyssan, hein…

      P.S. : je rappelle que je ne suis pas non plus le service public de réponse aux gens qui racontent n’importe quoi sans connaitre les sujets…


  16. Ztong Le 14 juin 2016 à 22h47
    Afficher/Masquer

    Une chose m’intrigue, à regarder les traces d’impact en façade :
    Puisque les façades possédant ces marques sont intactes, cela signifie que les débris ont rebondi à l’extérieur. OU SONT-IL DONC PASSES ?
    On aurait dû en retrouver sur la pelouse (à tout le moins : les ailes), or ce n’est pas le cas.
    Pourquoi prétendre que les ailes se sont repliées, puisqu’elles sont censées avoir percuté la façade ?


    • Greg Le 14 juin 2016 à 22h56
      Afficher/Masquer

      Une grosse partie est rentrée dans le bâtiment et l’autre a été morcelé et a rebondi vers l’extérieur, puisque le trou est légèrement plus petit que l’envergure totale de l’appareil.
      Voyez ce que peut donner un avion sur un mur et la taille des débris. (juste pour vous donner une idée)
      https://www.youtube.com/watch?v=yR2hkPEVsCc
      Sachez qu’il y avait des centaines de débris sur la pelouse, il faut juste avoir les bonnes photos. Je pense qu’Olivier vous les sortira dans la partie 8 et 9.
      Mais je me demande pourquoi je réponds, puisque mon message va encore être effacé ^^
      Dommage, cela aurait pu répondre à d’autres :p


      • Ztong Le 15 juin 2016 à 09h46
        Afficher/Masquer

        Il suffirait de sortir ces débris des scellés pour les laisser faire expertiser par ceux qui veulent, et on en aurait déjà fini avec toutes ces histoires…


        • Olivier Berruyer Le 15 juin 2016 à 11h11
          Afficher/Masquer

          C’est vrai.

          Mais primo, ce n’est pas comme ça que fonctionne la justice et les enquêtes aux États-Unis, et que j’imagine volontiers qu’ils ne souhaitent pas les modifier pour répondre aux affirmations sans fondement d’une poignée d’agités. Mais je trouve qu’ils ont tort, cela mériterait un joli débat final avec diffusion des nombreuses preuves.

          Après, secundo, j’imagine qu’un conspirationniste estimerait que 1/ cela fait perdre du temps à des personnes sérieuses sur des choses sans le moindre intérêt, au lieu de surveiller ce que fait le gouvernement actuellement 2/que cela décrédibilise totalement dans l’opinion les thèses à l’encontre du gouvernement…


    • Olivier Berruyer Le 14 juin 2016 à 23h24
      Afficher/Masquer

      L’article 7/10 va être votre ami…


  17. Greg Le 14 juin 2016 à 23h24
    Afficher/Masquer

    Merci Crapaud Rouge, c’est surement la vidéo la plus complète que j’ai vu.
    Ils parlent même du muret, de l’arbre et du camion groupe electro.

    En revanche ils font l’impasse sur la vidéo de la 2eme guérite… celle où justement on aurait du voir l’avion …

    Pour ceux qui se poseraient la question, Il faut noter que les poteaux sont aux normes Heliport US. Ils sont fait dans un alliage d’alu tendre et doivent se déchausser au moindre contact. (ceci est valable sur tout le territoire aux alentours des Heliports)


Charte de modérations des commentaires