Suite du billet précédent sur l’Ukraine
Index de la série

La population ukrainienne se monte à 45 millions d’habitants. (6e pays d’Europe). Ce pays connait une forte décroissance démographique depuis la fin de l’URSS, où il a atteint un pic de 52 millions d’habitants.

Cette situation est due à la fois à une forte hausse de la mortalité et à une forte baisse de la natalité (plus que 1,5 enfant par femme) ; le pays perd ainsi près de 200 000 habitants par an.

Par rapport à la France, on note une mortalité 60 % supérieure. L’Ukraine compte ainsi 200 000 décès de plus par an qu’avec le niveau français.

Il y a eu une amélioration récente, mais le pays a mis près de 20 ans pour retrouver son niveau du temps de l’URSS…

Au niveau de la densité, on note que la population est inégalement répartie, les grosses masses étant présentes à l’Est, à Kiev et à Lviv.

L’Ukraine est un pays multiethnique composé de cent trente groupes ethniques dont vingt-cinq d’importance. Néanmoins, l’Ukraine demeure un pays relativement homogène au point de vue ethnolinguistique, puisque plus des trois quarts de la population est d’origine ukrainienne. L’identité de cette population demeure même majoritairement slave, puisque les 78 % d’Ukrainiens et les 18 % de Russes comptent pour 96 % de la population.

Si on observe le pays en termes de populations ethniques, on constate une présence de Russes majoritaires en Crimée et très importante dans l’Est :

(Notez : il y avait un petit souci avec la Crimée….)

Autre fait marquant pour l’Ukraine : la population est désormais urbanisée à 67 % : le caractère paysan qui avait marqué l’identité des Ukrainiens tend donc à disparaître au début du XXIe siècle.

À suivre dans le prochain billet sur l’Ukraine

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

4 réponses à [U1-3] Comprendre l’Ukraine – La Population

  1. Patrick Luder Le 30 avril 2014 à 06h08
    Afficher/Masquer

    C’est un pays “civilisé” ;o)


  2. jules Le 30 avril 2014 à 06h30
    Afficher/Masquer

    Ceux qui veulent s’extraire de la bou(s)e nationaliste et caresser du bout des doigts la mentalité ukrainienne, en particulier celle des Houtsoules, pourront jeter un œil sur le prodigieux film de Paradjanov : Les Chevaux de feu. Un peu de poésie dans un univers de rupins, de bâtons merdeux et de salauds.

    On rappellera, juste pour la forme, que S. Paradjanov, né en Géorgie, était un Russe d’origine arménienne et qu’il voyait le diversité « ethnique » comme un moteur de sa curiosité d’artiste plutôt que comme une source de bêtise crasse et de conflits à la mords-moi-le-nœud.

    Enfin pour la musique, le 1er concerto violon de Prokofiev, plutôt que le rendu sonore des grenades offensives et des fusils d’assaut.


  3. pat Le 01 mai 2014 à 14h47
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    première remarque ici malgré mes lectures assidues.

    Concernant les différences sur mortalité,natalité, est-ce que ce n’est pas aussi une autre conséquence de tchernobyl ? Les radiations doivent quand même influencer une bonne partie de la région en ce concerne toutes ces chiffres non?


    • tasse2the Le 14 mai 2014 à 11h37
      Afficher/Masquer

      Je me suis posé la même question, mais l’inversion des courbes nat/mort me parait vraiment très rapide par rapport à la date de l’accident pour qu’il y ait une relation directe de cause à effet.


Charte de modérations des commentaires