Les Crises Les Crises
26.mars.201826.3.2018 // Les Crises

[L’Europe, c’est la guerre] Affaire Skripal : les Occidentaux expulsent des diplomates russes

Merci 0
J'envoie

Le 23 mars, Donald Tusk déclarait que pour “l’Union européenne […] il est hautement probable que la Russie soit responsable de l’attaque de Salisbury et qu’il n’existe pas d’autre explication plausible“.

 

En voici les conséquences. Tout ceci reste incroyable quand on songe au fait qu’aucune preuve sérieuse n’a pour l’heure été divulguée – nous vous renvoyons vers notre dossier dédié.

Il est désolant de voir qu’il n’y a apparemment pas de journalistes pugnaces sur un tel dossier, à la fois grave et d’une grande complexité (et qui, d’ailleurs, ne concerne en rien la France).

Affaire Skripal : les pays de l’UE, les USA et le Canada expulsent des diplomates russes

Quatorze pays européens, les États-Unis et le Canada ont annoncé lundi l’expulsion de diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Plusieurs pays européens, les États-Unis et le Canada ont décidé d’expulser des diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Union européenne

Selon le Président du Conseil européen Donald Tusk, quatorze pays membres de l’UE ont décidé de prendre cette décision à l’égard de Moscou.

États-Unis

Le Président américain Donald Trump a ordonné d’expulser 60 diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal, dont 48 employés de la mission diplomatique américaine et 12 employés de la mission des Nations unies, a confirmé lundi un haut responsable de la Maison-Blanche.

En outre, la Maison-Blanche a décidé de fermer le consulat général russe à Seattle d’ici le 2 avril, expliquant le choix de ce consulat par sa proximité «d’une base des sous-marins et du groupe Boeing».

D’après l’ambassadeur russe aux États-Unis Anatoli Antonov, la décision de M.Trump concerne 46 diplomates en poste à Washington et deux membres de personnel du consulat général de Russie à New York. Le consulat à Seattle fermera ses portes le 30 mars, a-t-il précisé.

Allemagne

L’Allemagne expulse quatre diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de Sergueï Skripal, a confirmé lundi le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

​«Nous expulsons ce lundi quatre diplomates russes», a indiqué le ministre sur Twitter.

France

La France expulsera quatre diplomates, ressort-il d’une déclaration du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, a dit que la Russie était «profondément déçue» par la décision de Paris de céder à la provocation britannique et d’expulser quatre diplomates et qu’elle se réservait le droit de prendre des mesures appropriées.

NdR : Une source diplomatique française a précisé lundi après-midi que les quatre diplomates russes visés par la mesure d’expulsion étaient l’attaché de défense, le chef de la mission économique, le consul à Strasbourg M. Levitskiy, et l’un des consuls à Marseille. La focntion de M. Levitskiy couvre les ex-régions d’Alsace, Lorraine et Franche-Comté.

Ces quatre diplomates font partie de ceux pour lesquels nous avions déjà mis en garde l’ambassadeur russe à Paris, à cause de leur activisme au profit des services de renseignement russes sur le territoire national“, a ajouté cette source. “Nous en assumons les conséquences, il y aura sans aucun doute une réponse de la Russie, dont on peut penser qu’elle sera du même ordre“, a précisé la même source, évoquant l’expulsion de diplomates français en poste en Russie. (Source)

Italie

​Deux diplomates russes devront quitter l’Italie suite aux décisions prises par le Conseil européen les 22 et 23 mars après l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury, au Royaume-Uni, a annoncé le ministère des Affaires étrangères du pays dans un communiqué.

Pologne

Varsovie a aussi officiellement informé la mission diplomatique russe de sa décision d’expulser quatre diplomates russes du pays.

Danemark

Le Danemark a déclaré deux diplomates personae non gratae, d’après le ministre danois des Affaires étrangères Anders Samuelsen.

Pays-Bas

D’après le chef de la diplomatie néerlandaise Stef Blok, les Pays-Bas expulseront deux «agents de renseignement russes» suite à des consultations intenses «avec leurs alliés et partenaires». Le ministre a fait cette déclaration sur Twitter.

Lituanie

La Lituanie a décidé d’expulser trois diplomates russes qui devront quitter le pays d’ici une semaine, d’après le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius. Par ailleurs, 44 autres Russes se verront interdire l’entrée dans le pays.

Selon l’ambassadeur russe en Lituanie Sergueï Oudaltsov, la décision de Vilnius concerne des diplomates de haut rang dont deux attachés militaires.

Lettonie

La Lettonie a annoncé qu’elle expulserait un diplomate et un employé de la compagnie aérienne russe Aeroflot, a déclaré l’ambassadeur de Russie en Lettonie Evguéni Loukianov lors d’une conférence de presse à Riga. Selon lui, les noms de ces personnes ne seront pas divulgués pour qu’elles puissent rentrer en Russie sans être importunées.

Estonie

L’Estonie a pris la décision d’expulser l’attaché militaire de Russie, d’après le ministre des Affaires étrangères Sven Mikser.

«L’attaché militaire de Russie doit quitter l’Estonie d’ici une semaine», a indiqué M.Mikser.

République tchèque

L’ambassade de Russie dans la République tchèque a confirmé que trois diplomates devraient quitter Prague. Le premier ministre tchèque, Andrej Babiš, avait précédemment indiqué que le gouvernement expulsait trois membres de la mission diplomatique russe.

«L’ambassadeur a été convoqué au ministère tchèque des Affaires étrangères. Il s’est vu remettre une note selon laquelle trois diplomates ont été déclarés personae non gratae», a indiqué le porte-parole de l’ambassade Alexeï Kolmakov.

Canada

Le Canada expulsera quatre diplomates russes qu’elle considère comme des agents de renseignement et refusera les demandes d’accréditation déposées par trois autres diplomates russes qui devaient prochainement arriver dans le pays, a annoncé lundi le ministère canadien des Affaires étrangères. Ottawa a dit entreprendre ces actions en signe de solidarité avec Londres.

​«Le Canada prend aujourd’hui des mesures contre sept membres du personnel russe. Nous expulsons quatre membres du personnel diplomatique de la Russie travaillant à l’ambassade de la Fédération de Russie à Ottawa ou au consulat général de la Fédération de Russie à Montréal», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Roumanie, Finlande, Croatie

La Roumanie a annoncé l’expulsion d’un diplomate russe dans le cadre de l’affaire Skripal, tout comme la Finlande et la Croatie.

Ukraine

Treize diplomates russes en poste enUkraine devront aussi rentrer dans leur pays.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de provocation cette vague d’expulsions.

«Cette décision est une erreur. Nous réagirons selon le principe de réciprocité», a pour sa part déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d’être derrière l’empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d’expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Source : Sputnik

Bonus :

(Mais les Russes sont censés répondre quoi en fait, vu qu’ils ont nié ?)

Commentaire recommandé

TC // 26.03.2018 à 19h08

Ben, moi j’en ai une “d’explication plausible” : la CIA ou un pays de l’est a fait empoisonner ce gars pour faire porter le chapeau à la Russie et pour faire capoter le projet Nord Stream 2.

Il y a de gros enjeux là-derrière.

187 réactions et commentaires

  • TC // 26.03.2018 à 19h08

    Ben, moi j’en ai une “d’explication plausible” : la CIA ou un pays de l’est a fait empoisonner ce gars pour faire porter le chapeau à la Russie et pour faire capoter le projet Nord Stream 2.

    Il y a de gros enjeux là-derrière.

     161

    Alerter
    • Eric83 // 26.03.2018 à 19h57

      A part torpiller le projet gazier North Stream 2, je ne vois pas d’autre explication plausible à cette hystérie de “l’Ouest” vis à vis de la Russie.

      Les commanditaires de “l’empoisonnement” de Skripal et de sa fille seraient plutôt à chercher du côté des services de la GB.

      En effet, l’affaire Skripal a eu lieu en GB et c’est le gouvernement GB qui a monté immédiatement cette affaire en épingle en accusant immédiatement la Russie.

      Or la GB va sortir de l’UE et elle n’est pas dépendante du gaz russe comme le reste de l’UE. De plus, May était en mauvaise posture et cette affaire l’a “boostée”.

      A mon avis, cette affaire Skripal n’a pour but que de pourrir les relations UE-Russie afin de faire échouer le projet gazier à court terme et d’isoler la Russie de l’UE sur le long terme…sous les applaudissements nourris des néocons US.

       132

      Alerter
      • Eric83 // 26.03.2018 à 23h08

        Rappelons Ségolène pour qu’elle nous dise, dans sa grande sagesse : “pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font”.

        “Expulsions de diplomates russes: une victoire diplomatique pour Londres”
        https://www.romandie.com/news/ZOOM-/903043.rom

        J’ai comme l’intuition que la réponse de la Russie va être à la hauteur de la provocation.

         15

        Alerter
      • kasper // 26.03.2018 à 23h35

        “May était en mauvaise posture et cette affaire l’a “boostée”.”

        Et que dire de Boris Johnson, que toute la presse considérait comme un sinistre bouffon égal en indignité seulement a Trump, et dont les propos sont relayés comme parole d’évangile maintenant qu’il accuse les russes de tous les maux ?

         46

        Alerter
      • ettaieb // 27.03.2018 à 02h13

        Il n”éxiste pas de meilleure diplomatie et de meilleur réseau d’espionnage dans le monde que la Russie,alors le poisson européen est trop gros.Si ce n’est toi, c’est donc l’un des tiens disait le loup à l”agneau.

         6

        Alerter
      • javaj // 27.03.2018 à 03h17

        c’est tellement énorme que nos dirigeants et leurs conseils devraient être sacrement dans le gaz pour ne pas voire le stratagème.

        Quand on a le cul entre deux chaises, le plus malin c’est de ménager la chèvre et le chou…et jusqu’à maintenant beaucoup de bruit et de symbole mais rien de bien méchant sur le fond.

         4

        Alerter
        • Ananymous // 27.03.2018 à 09h45

          Exactement la réflexion que je me suis faite.

          Mais quel choix Macron a-t-il ?

          Les Anglo-saxons sont à la dérive et cherchent à reconstruite le mur et une nouvelle guerre froide.
          Et il vont y arriver qu’on le veuille ou pas.

          Le Monde multipolaire est déjà un fait.
          La Russie depuis la Crimée et la Syrie est devenue une puissance “révisionniste’ ( par rapport au monde unipolaire) dixit l administration Trump.

          https://www.lesechos.fr/amp/0301039023593.php

          La question est donc de quel côté du mur veut on être.
          Ce n est pas ce qu’ il reste de la France ni l UE qui vont remodeler l ordre mondial.

          Macron quoi qu’ il pense. N a pas vraiment le choix. Ni les principes, ni le courage politique, ni la vision.

          Profile bas et communication.

           10

          Alerter
      • Paul // 27.03.2018 à 08h15

        En complément, il y a eu une grande affaire de viols en Grande Bretagne dévoilée très récemment, dans laquelle médias et gouvernement ont été montrés du doigt. Cette affaire d’empoisonnement vient à point nommé pour “distraire” l’attention….

         43

        Alerter
    • Bruno // 27.03.2018 à 09h14

      Gros enjeux économiques aussi : les USA sont en fin de cycle de croissance
      https://www.advisorperspectives.com/dshort/updates/2017/11/02/market-cap-to-gdp-an-updated-look-at-the-buffett-valuation-indicator
      https://fred.stlouisfed.org/series/T10Y2Y
      https://fred.stlouisfed.org/series/IC4WSA

      Le tout avec une dette à 105% du PIB et des taux directeurs au plus bas. Donc avec de très graves problèmes à résoudre lors de la prochaine récession.

      Les US préparent donc dès à présent des manœuvres de diversion et aussi des moyens de survivre à la prochaine crise y compris en écrasant et/ou en pillant tous les restes du monde (comme on dit à Groland).

      Le mandat du président américain n’est pas de “faire vivre son pays honorablement en bonne harmonie avec le reste du monde”… Son mandat est de maintenir coûte que coûte l’américan way of life et la SUPRÉMATIE américaine sur Terre. Tout ceux qui s’opposent à ce dessein courent de graves dangers.

       14

      Alerter
      • Haricophile // 29.03.2018 à 10h27

        … l’Américain Way Of Life vraiment ? C’est pas du tout ce qui est en cours, en interne c’est comme en externe ! On commence a voir apparaîtres aux USA des endémies de vers intestinaux et autres saloperies qu’on ne connait plus que dans les pays pauvres d’Afrique. Alimenter la rapacité infinie de son élite conviendrait mieux. La convoitise est infinie, plus on l’alimente pour la satisfaire et plus elle a faim et croît. Passé une certaine taille, ça devient monstrueux et finit comme un trou noir en dévorant tout.

         2

        Alerter
    • Babar // 27.03.2018 à 09h17

      Il peut y avoir d’autres hypothèses, je remarque que le Royaume Uni envisage un nouveau référendum sur le Brexit arguant que l’opinion publique pourrait avoir changé d’avis. Rien de tel qu’une petite ambiance de guerre froide réchauffée pour que les Anglais se sentent bien seuls, face au “neo dictateur belliciste” de l’Est et avec la bénédiction des USAs de moins en moins enclins à financer l’OTAN au bénéfice des égoïstes Européens…

       15

      Alerter
    • JCP // 27.03.2018 à 09h37

      Pas seulement le Nord Stream 2 mais bien d’autres enjeux de taille se profilent aussi à l’horizon : la défaite des pays impérialistes en Syrie et en Ukraine, le soutien de Moscou à Assad et à l’Iran, l’alliance stratégique sino-russe et leur soutien apporté à la Corée du nord, les mesures symétriques et asymétriques prises par Moscou à l’égard des sanctions américaines et européennes, non sans dire du récent discours de Poutine à propos de nouvelles armes hypersoniques et le renforcement des armées russes.

       21

      Alerter
    • Hannibal Lecteur // 27.03.2018 à 14h28

      Bonjour TC, tout à fait d’accord avec l’objectif n°1, mais j’irais plus loin, dans une opération de com de cette envergure, plusieurs objectifs peuvent être visés:
      1° Nord Stream 2
      2e continuer le travail de sape sur le thème “Poutine ce cher ennemi”
      3e faire disparaitre Skripal qui est un lien avec des accusations sur les détournements d’Hillary aux USA sur le financement de son parti (bizarrement l’ami Donald est lui pris dans une autre “affaire” bien opportune)…
      4e détourner et monopoliser l’attention du public pour cacher au choix: l’agression du Dombass par Kiev, le départ triomphal en bus des “gentils rebelles” d’Al Quaida de la Ghouta, le Yemen…
      5e redorer son blason aux yeux de ses concitoyens (la nouvelle dame de fer) …

       12

      Alerter
    • Zevengeur // 27.03.2018 à 16h41

      Personne n’a encore fait remarquer que ceux qui sont derrière cet attentat sous faux drapeau doivent se tordre de rire lorsqu’ils constatent la stupidité crasse (le mot est faible) et le panurgisme des tocards qui expulsent des diplomates russes à la suite des délires de Mrs May !

       25

      Alerter
    • Batu_Xaan // 29.03.2018 à 09h16

      En effet : “Les États-Unis ont annoncé leur intention d’empêcher la réalisation du projet”

      https://francais.rt.com/economie/49253-allemagne-donne-feu-vert-nord-stream-2

       0

      Alerter
  • Claude F // 26.03.2018 à 19h13

    J’ai décidé d’expulser un diplomate Russe, à qui dois-je m’adresser ?

    Claude F

     41

    Alerter
      • KafK // 27.03.2018 à 00h27

        Pas pu finir l’article sinon j’expulsais le diplomate mangé au dessert.

        Richard fait une bonne analyse du monde politique actuel :
        https://m.youtube.com/watch?v=iQBrnBHGxI0

         15

        Alerter
      • GLEB // 27.03.2018 à 07h24

        Excellent.
        Un nouveau concept inventé par BHL : La narcodiplomatie.
        Je ne sais pas ce qui a le plus d’effets secondaires dans la tête du philosophe de comptoir : le temps ou la chimie de Medellin.

         16

        Alerter
        • jules vallés // 27.03.2018 à 10h11

          On pourrait dire qu’il a franchi (allégrement) la ligne blanche, de nombreuse fois, et sans jamais être verbalisé!

           8

          Alerter
          • araok // 27.03.2018 à 22h17

            Vous parlez du piposophe tartophile, sans doute?

             7

            Alerter
            • Zevengeur // 28.03.2018 à 13h57

              Avec le nombre de fois ou il s’est fait entarter, il pourrait ouvrir une pâtisserie !

               5

              Alerter
      • Haricophile // 29.03.2018 à 10h37

        C’est extrêmement drôle, c’est a hurler de rire ! A mettre en parallèle un vrai sportif qui s’entretient et est fier de l’être, Poutine, avec un sportif en chambre qui se fait prendre en photo bidonné et photoshoppée pour enlever sa brioche et son garde du corps comme celle de Sarko, a qui ce… …. …. je cherche mes mots pour trouver une bonne dénomination pour BHL ….. bref a qui BHL a léché les pompes et peut-être le reste en son temps.

         1

        Alerter
    • Maxime // 27.03.2018 à 10h26

      En passant, une pensée émue pour toutes celles et ceux qui n’ont pas de diplomates russes à expulser:

      “La Nouvelle-Zélande a assuré mardi qu’elle aimerait bien expulser des espions russes dans le cadre des représailles coordonnées du camp occidental à l’empoisonnement d’un ex-espion russe au Royaume-Uni mais qu’elle n’en avait pas sous la main.”

      https://www.romandie.com/news/ZOOM-/903142.rom

       17

      Alerter
    • Hannibal Lecteur // 27.03.2018 à 16h19

      essayez: May, I ask you a favor (lol) , apparemment c’est très en vogue dans les milieux “Mainstream”

       0

      Alerter
  • Astrolabe // 26.03.2018 à 19h18

    Le journal “Die Welt” déplore à l’instant ces décisions, car elles montrent clairement que 14 pays européens sur 28 ont “suivi”, ce qui met en exergue que 14 “n’ont pas suivi” ! ”Poutine se réjouira de voir l’Europe divisée ” !!!!, ajoute Die Welt.

     74

    Alerter
  • Alfred // 26.03.2018 à 19h24

    Une belle démonstration de force des usa: la longue liste de leurs valets. Ça vaut aussi bien que des missiles supersoniques. Et c’est peut etre ca le message: nous tenons nos larbins d’une main de fer.
    Sinon enfin l’article du nouveloups qui pose les bonnes questions… Ah non c’est encore pas eux.
    https://www.zerohedge.com/news/2018-03-25/30-questions-journalists-should-be-asking-about-skripal-case

     47

    Alerter
  • pucciarelli // 26.03.2018 à 19h25

    Quelle honte! Macron, parmi d’autres, est un toutou. Gare au retour du bâton. S’abaisser à ce point est un cas d’école. Vive la France? Non: vive la “Frange”. Condoléances.

     84

    Alerter
    • Fred79 // 27.03.2018 à 15h22

      Après 5 ans de politique étrangère sous Hollande, j’avais du mal à trouver Macron odieux.
      Me voila enfin guérie, je vais pouvoir recommencer à avoir honte des dirigeants de mon pays.

       13

      Alerter
  • Sharivan // 26.03.2018 à 19h31

    En l’absence de preuves concrètes, il est hautement probable que les commendataires ne soient pas identifiable…
    Je rajouterais qu’il n’y a pas d’autre explication plausible

     28

    Alerter
  • Renard // 26.03.2018 à 19h40

    Cette affaire est tout simplement ridicule, comment vont faire tous ces atlantistes le jour où la Russie sera blanchie ?

    Diplomate russe, un métier précaire.

     27

    Alerter
    • Vincent // 26.03.2018 à 21h29

      Elle ne sera pas blanchie. Fautes de preuves, on noiera le poisson, et quand les gens commenceront à oublier pourquoi il faut être colère contre la Russie une autre histoire sordide sortira du chapeau pour diaboliser le très méchant Poutine.

      Après celle-là, une autre encore…

      Le piège dans lequel le camp du bien s’est ferré et qu’il faut toujours entretenir la haine anti-russe puisqu’elle n’est pas naturelle. Alors les mensonges sont de plus en plus gros, de plus en plus nombreux, comme un dose de crack, et passent de moins en moins. A part les éditorialistes qui mangent à la soupe et le microcosme parisien, même madame Michu commence à avoir des doutes.

       79

      Alerter
    • Les-crises // 26.03.2018 à 23h13

      “Diplomate russe, un métier précaire.”

      Terrien, une vie précaire….

       34

      Alerter
      • sg // 27.03.2018 à 01h13

        Clairement, avec cette manoeuvre on se dirige vers un monde bipolaire, et c’est pas bon du tout, car c’est alors facile de sombrer dans la guerre.

         6

        Alerter
        • Amalfi // 27.03.2018 à 08h42

          Parce qu’un monde unipolaire sous dominance américaine vous irait? Non merci.

           25

          Alerter
          • Haricophile // 29.03.2018 à 11h05

            Ça n’est pas un monde unipolaire, c’est aussi un monde bipolaire : Riches contre pauvres.

             0

            Alerter
    • tepavac // 27.03.2018 à 01h10

      “comment vont faire tous ces atlantistes le jour où la Russie sera blanchie ? ”

      Il semble Renard, que ce scénarios ne soit ni prévu, ni envisagé.
      Je conseil ce petit rappel, où nous pouvons noter la simplicité avec laquelle le journaliste Dasqiuer à démystifié en directe les prétentions de C. Pauwel.

      “toutes ressemblances avec la situation présente, est purement fortuite”

      https://youtu.be/yoke_kDJCXk?t=77

       7

      Alerter
  • RAS // 26.03.2018 à 19h45

    Rien de mieux qu’une tension exacerbé entre l’OTAN et la Russie pour relancer une offensive dans le Donbass sous n’importe quel prétexte… Curieux que l’Ukraine, ancienne république soviétique, ancienne usine d’armement de la Russie, ne soit pas évoqué comme suspect. Ce sont bien les seuls à pouvoir se réjouir de la situation. Et avec le printemps et les beaux jours, tous les feux sont au vert… A suivre de prêt.

     33

    Alerter
    • sg // 27.03.2018 à 01h14

      J’ai bien peur qu’on se dirige vers des offensive bien plus directe que sur le Donbass… Le but semble d’être d’isoler la Russie et ses pays partenaires, pour créer un monde bipolaire, et alors… ce sera les gentils contre les méchants…

       3

      Alerter
      • Amalfi // 27.03.2018 à 08h44

        Et la Chine, elle compte pour du beurre? Elle est beaucoup plus puissante que la Russie.

         6

        Alerter
        • Haricophile // 29.03.2018 à 11h11

          Oui, mais toutes nos usines sont la bas, a commencer par l’électronique…

           0

          Alerter
  • aikongo // 26.03.2018 à 19h47

    Le problème, c’est que le système s’arrange pour mettre des hommes appartenant aux usa, qu’ils soient de droite (Sarko qui a ré arrimé la France à l’Otan) Hollande, ou maintenant Micron.
    Du coup, depuis Chirac, il n’y a plus d’indépendance politique française !
    Phénomène qui a commencé à l’éviction du général !

     48

    Alerter
    • sg // 27.03.2018 à 01h15

      Tout à fait, voir le programme Young Leaders.

       19

      Alerter
  • basile // 26.03.2018 à 19h49

    comme je l’ai déjà dit, c’est curieux qui les Russes qui éliminent leurs opposants, à Moscou, d’un coup de revolver anonyme, le fasse à Londres avec un poison russe.

     30

    Alerter
    • RAS // 26.03.2018 à 20h19

      L’attribution évidente à la Russie par le mode opératoire peut être vue clairement comme une revendication. Mais pour faire passer quel message ? A qui ? Avec quel gain ? Pour quel risque ? La Russie, en revendiquant l’assassinat d’un espion sur le territoire de l’OTAN, semble être la grande perdante de cette opération. Reste à savoir qui y gagne…

       15

      Alerter
      • patrick // 27.03.2018 à 09h30

        si on regarde dans le détail :
        – le gars n’est pas mort
        – d’autres personnes ont aussi été empoisonnées
        – il y avait des traces de poison partout

        Donc cette opération n’a pas été montée par des pros pour liquider quelqu’un, ça ressemble juste à un truc mal ficelé pour pouvoir accuser les Russes.
        Les Anglais affirment que c’est un poison fabriqué par les Russes mais en fait on n’a aucune autre information dessus. Si c’était un neurotoxique aussi puissant que prétendu le gars serait mort immédiatement.

         14

        Alerter
        • Fred79 // 27.03.2018 à 15h36

          Pour être sûr que le poison est bien un poison russe, il faut être en possession de la formule ou au minimum en avoir un échantillon à sa disposition pour pouvoir comparer, ce qui implique que les Anglais détiennent l’une ou l’autre.
          Donc à partir de là, effectivement, il va falloir prouver non seulement qu’il a été fabriqué par les Russes, mais aussi employé par ces mêmes Russes.

           3

          Alerter
    • javaj // 26.03.2018 à 23h46

      je ne pense pas que les russes inventent des poisons juste pour le fun…

       0

      Alerter
      • Catherine // 27.03.2018 à 00h02

        De quel poison et de quels Russes parlez-vous ?

         8

        Alerter
        • javaj // 27.03.2018 à 01h23

          Pardonnez-moi je me suis égaré… bien évidemment les Russes n’inventent aucun agent neurotoxique mortel, sont bien incapables de supprimer quelqu’un par ce biais et Vladimir Poutine est un gentil tonton gâteau. -_-

          j’ai malheureusement l’impression que comme beaucoup vous préférer une thèse à l’autre uniquement parce qu’elle apporte de l’eau à votre moulin. Bref, tout est faux sauf ce qu’il vous arrange de choisir comme vrai.
          Pas impossible que Poutine ou ses “services” aient poussés le bouchon un peu trop loin et/ou que ses agents se soient plantés… pas impossible.

           4

          Alerter
          • t0rtue // 27.03.2018 à 04h09

            Socrate est de mise: Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien, tandis que les autres croient savoir ce qu’ils ne savent pas.

             20

            Alerter
          • DUGUESCLIN // 27.03.2018 à 07h08

            Les russes sont réputés pragmatiques.
            Pourquoi tendraient-ils le bâton pour se faire taper dessus en éliminant un traite qui ne représente plus aucun danger? S’il avait été dangereux, il n’aurait pas été échangé. Ou peut-être exécuté bien avant. A ce niveau, on ne se plante pas. A moins de considérer que les russes sont idiots, ce qui ne semble pas être l’opinion de leurs interlocuteurs qui ne cesse de présenter leur Président comme un redoutable joueur d’échec. Le président Poutine est-il idiot? Voilà la question.
            Jusqu’à présent Poutine ne fait pas dans le gratuit inutile.

             29

            Alerter
          • Francil // 27.03.2018 à 08h42

            C’est pas la question de “préférer” telle ou telle version. Moi j’en ai marre qu’on nous annonce des crimes que l’on soit tenu de croire sur parole. Sans preuve.

            Gouvernements et journalistes perdent tout sens commun dans cette affaire, manquer à ce point de la déontologie la plus élémentaire est navrant et symptomatique du délabrement actuel des médias d’information.

             27

            Alerter
            • SPARTACUS18 // 27.03.2018 à 17h56

              Dans un reportage télévisuel pour une chaine d’information Française ont à put voir des agents Britanniques en combinaison anti chimique, alors que juste derrière eux des badauds regarder la scène sans soucies apparents?

               4

              Alerter
          • Brigitte // 27.03.2018 à 08h47

            Javaj, nous n’avançons aucune thèse, nous cherchons la vérité, nous demandons des preuves avant d’entrer dans l’engrenage guerrier. C’est vous et votre camp (langage guerrier..) qui imposez une version des faits non démontrée jusqu’à ce jour et qui par contre nous entrainez dans une escalade néfaste.
            J’imagine que vous avez cru à tous les mensonges qui ont permis à l’axe atlantiste de mener ses guerres au moyen orient et ailleurs….
            Que Poutine ait poussé le bouchon un peu loin, c’est peu probable. Quel y aurait été son intérêt? Par contre, les autres ont beaucoup d’intérêts à accuser la Russie….
            Et puis franchement, la politique de la meute de chiens, c’est pitoyable et terrifiant.

             29

            Alerter
            • javaj // 27.03.2018 à 10h02

              Je n’ai pas de camp et j’aimerais moi aussi connaitre la vérité. À ce niveau je vois le mal partout et pour moi tout le monde se vaut plus ou moins (on est plus dans la mare des gros crocos que dans celle des canards, vous en conviendrez j’en suis sûr…). Pour le reste ne vous emballez pas, pour l’instant on a juste fait valser quelques diplomates, rien ne vous dit qu’ils ne seront pas discrètement de retour dans quelques semaines/mois.

               3

              Alerter
          • Amalfi // 27.03.2018 à 08h50

            Ben, on s’est quand même faits rouler déjà une fois avec Saddam, alors on est devenus méfiants. Que les Russes empoisonnent un type inutile de façon aussi visible, juste avant les élections et la coupe de foot, c’est quand même louche, non? Il suffisait d’attendre un peu ou d’utiliser un autre moyen. Perso je pense que les Russes n’y sont pour rien, et que l’enjeu est beaucoup plus loin. North Stream 2?

             20

            Alerter
          • Vincent // 27.03.2018 à 09h30

            On essaye juste d’être logique. A qui profite le crime? Clairement pas aux russes.
            La logique et la réflexion,, les deux grandes oubliés dans cette affaire

             19

            Alerter
          • Anatole // 27.03.2018 à 09h48

            Javaj, il ne s’agit pas de faire passer Poutine pour un gentil tonton gâteau. Il est juste pragmatique et a une vision stratégique mille fois plus clairs que celles de de camarades occidentaux, qui eux ressemblent à des poulets sans tête. Il n’a absolument aucun intérêt, à quelques mois de la coupe du monde et alors que sa réélection était assurée à éliminer un homme complétement démonnaitisé sur le marche de l’espionnage. Ce serait encore plus stupide de la part d’un ancien agent du KGB. Tuer un espion qui a fait l’objet d’un troc enfreint les règles tacites qui lient entre elles les agences de renseignement et porterait au chaos. Il n’y de nouveau aucun intérêt pour le Kremlin à aller dans cette direction, Poutine s’étant par ailleurs toujours garder d’affronter directement l’Empire. Bref, la thèse d’un Poutine commanditaire ne tient pas debout, c’est tout, mis à part si l’on postule que Poutine est complètement fou. Ce qui est la thèse implicitement portée par la plupart des médias occidentaux. Or on sait depuis belle lurette, depuis le bombardement de la Serbie, de l’Irak puis la vraie-fausse guerre des USA contre Daesh dans quelle camp est la folie.

             12

            Alerter
            • Dan // 27.03.2018 à 11h39

              “il ne s’agit pas de faire passer Poutine pour un gentil tonton gâteau. ”

              Mais il est très gentil!

              Il suffit de regarder ce qui se passe avec les terroristes de la Ghouta: on leur offre des places de bus pour pouvoir filer à l’Anglaise! [Modéré]

               4

              Alerter
          • lvzor // 30.03.2018 à 18h41

            “Pas impossible que Poutine ou ses “services” aient poussés le bouchon un peu trop loin et/ou que ses agents se soient plantés… pas impossible.”

            Avec votre raisonnement on pourrait aussi bien dire : “pas impossible que micron ait ignoré que l’agent russe travaillait en fait pour l’Angleterre et qu’il ait voulu venger les pauvres criméens occupés par les hordes staliniennes en liquidant un agent russe”?

            …micron ou n’importe quel autre nom de russophobe, ça marche aussi…

             0

            Alerter
      • basile // 27.03.2018 à 14h06

        Javaj : je me demande ce que vous avez compris de ce que j’ai écris plus haut. Je disais qu’il y a eu plusieurs assassinats à Moscou, notamment une journaliste, et de mémoire, un opposant. Et c’était par arme à feu. Difficile alors de dire qui est responsable. Mais vu que c’est à Moscou, forcement, on a accusé les Russes.

        Pourquoi n’ont-il pas utilisé une arme à feu à Londres ? Ca aurait été impossible de remonter la source. Mais comme par hasard, c’est par un poison (d’invention) russe.

        Donc, faut vraiment être demeuré, pour tuer à Moscou par arme à feu, et à Londres par poison (d’invention) russe.

        Donc, les demeurés sont ceux qui y croient

         2

        Alerter
        • javaj // 27.03.2018 à 15h15

          non j’avais compris l’idée, j’ai juste endossé la cape du diablotin…

          cependant il m’a semblé comprendre que le poison en question était censé être indétectable…(peut etre une mauvaise source)
          Pour Moscou je pourrais dire : crime de remerciement de la part de la mafia ou autres ou alors on ne va pas gâcher un poison haut de gamme alors que poutine fait tout ce qu’il veut en Russie.

           0

          Alerter
  • TATOPOULOS // 26.03.2018 à 19h49

    En solidarité avec le Royaume Uni qui, entre parenthèse n’est pas trop solidaire avec l’ Europe, mais surtout en solidarité avec les maîtres de l’Univers (les USA bien sûr!) des pays de l’Union européenne 14, inféodés ou bien aux USA ou bien à l’Allemagne s’inclinent avec respect et déférence devant ce que l’on pourrait nommer des présomptions de culpabilité, en totale contradiction avec ce que l’on entend en France à propos de toutes les affaires politiques de ces derniers temps: Présomption d’innocence !!! Cette présomption d’innocence qui est un élément incontournable de notre justice serait-elle à revoir lorsqu’il s’agit d’affaires ( qui en fait ne nous regardent pas !) concernant la Russie? Deux poids, deux mesures? Une fois de plus, la France ne s’enorgueillit pas dans un tel contexte mais on est depuis plusieurs années maintenant habitués à voir nos politiques
    (droite, gauche) se rallier à la voix de son maître, pour ne pas dire se coucher.

     71

    Alerter
    • Manuel // 26.03.2018 à 21h58

      “En solidarité avec le Royaume Uni qui, entre parenthèse n’est pas trop solidaire avec l’ Europe, ”

      Pour quelles raisons dites-vous cela ?

       0

      Alerter
      • TATOPOULOS // 26.03.2018 à 23h33

        Croyez-vous vraiment qu’elle le soit ? Où et quand a-t-on vu le Royaume Uni défendre des intérêts autres que les siens ?
        La Grande- Bretagne a toujours été et reste, je pense, fidèle à son “splendide isolement et restera ad vitam aeternam le plus fidèle et inféodé pays aux Etats-Unis d’Amérique .Cela dit, ce n’est que mon opinion, car qui peut aujourd’hui se targuer de posséder la Vérité?

         19

        Alerter
        • ManuUK // 27.03.2018 à 00h31

          On pourrait en dire autant des autres pays. Splendide isolement, je ne sais pas…

          Je me souviens par exemple des guerres napoléonienne au Portugal. Le Royaume Uni était filé un bon coup de main. C’est vrai qu’elle avait aussi un intérêt.

          Le RU à aussi aidé les grecs pendant la seconde guerre mondiale…

          En fait je ne sais pas quel pays à aidé l’Europe. Les etats-unis avec son plan Marshall ? L’URSS ? Ils avaient aussi des intérêts…

          C’est sûr qu’on aide rarement sans intérêt ou bénéfices

           1

          Alerter
          • riton // 27.03.2018 à 10h19

            ” Le RU à aussi aidé les grecs pendant la seconde guerre mondiale…”

            Jusqu’en 1943, après c’est une autre histoire …

             7

            Alerter
            • Le Rouméliote // 27.03.2018 à 11h05

              Eh, oui ! 3 décembre 1944, l’artillerie et l’aviation britanniques tirent sur les partisans grecs à Athènes…

               12

              Alerter
          • Manuel // 27.03.2018 à 12h29

            Surtout, je ne vois pas en quoi la France a aidé l’Europe alors dans ce cas précis !!!

             0

            Alerter
          • Hong Xiu Quiang // 27.03.2018 à 20h58

            Les anglais n’ont pas aidé les grecs pendant la WW2 et ils en ont massacré un bon paquet juste après. Les grecs voulaient une république Churchill voulait un roi. Si armer les grecs anciens collabos des nazis pour tirer sur des foules pacifiques et déclencher une longue et sanglante guerre civile est “aider un pays”…

            Pour le reste vous n’avez pas tort l’ami, mais la porte était grande ouverte…

             4

            Alerter
        • Christian Durante // 27.03.2018 à 10h52

          Michel Audiard l’avait parfaitement compris :
          “Il est toujours bon d’être en guerre avec les Anglais”. (de mémoire et je crois que cette formule de bon sens est prononcer par Paul Meurice… !)

           2

          Alerter
  • Christophe Foulon // 26.03.2018 à 19h52

    La Russie répondra aux expulsions par des expulsions. L’affaiblissement des présences diplomatiques, même si il est surement vrai que dans le lot des employés des services secrets des 2 bords vont rentrer à la maison, n’est jamais une bonne nouvelle pour la paix.

    L’hystérie de Washington devient palpable sur de plus en plus de front.

    C’est effrayant ce concentré de stupidité en occident !

     63

    Alerter
    • occitan 27 // 26.03.2018 à 20h03

      Nous le savions déjà, mais cette fois-ci c’est confirmé :Jupiter fait partie de la meute des chienchiens à son oncle Sam. Le Grand Charles (ce qu’il en reste) doit chercher le sommeil.

       48

      Alerter
      • javaj // 27.03.2018 à 01h48

        Pas dans notre intérêt de nous retourner contre les Ricains ou les Anglais sur ce sujet. Voilà surement ce qu’aurait pensé le “Grand Charles”.

         1

        Alerter
        • patrick // 27.03.2018 à 09h33

          et surtout pas de notre intérêt de nous retourner contre les Russes qui sont un très bon fournisseur de gaz et de pétrole pour toute l’UE.
          C’est pas le Grand Charles qui parlait de l’Europe de Brest à l’Oural ou un truc comme ça ?

           14

          Alerter
        • yann // 27.03.2018 à 12h02

          Vous parlez peut-être du “Grand Charles Atan”, mais pas de de Gaulle, ou alors vous êtes dans sa tête, ce que je ne pense meme pas (en vous lisant) !

           0

          Alerter
  • max // 26.03.2018 à 19h58

    Il y a une autre guerre encore plus terrible c’est celle des fives eyes et en particulier les USA contre le reste du monde.
    C’est la guerre commerciale avec comme enjeu l’utilisation de la monnaie des USA.
    Les Sud Coréen viennent de plier. Séoul a été obligé de livrer son marché intérieur aux marques américaines de voitures et a été contraint de subir que les voitures coréennes soit taxé a 25% sur le marché des USA et (accepte) de limiter ses exportations d’acier aux USA a 2.6 millions de tonnes/an au delà l’acier Sud-Coréen sera surtaxé.
    Les eaux maritimes de Séoul étant sous contrôle direct des USA, tout ce qui sort et tout ce qui entre est sous la tutelle de la Navy. C’est dur d’être le sbire des USA.
    C’est pourquoi, entre autre, Seoul veut une liaison directe par la terre avec la Chine et la Russie et donc via la Corée du Nord ce que les USA bien évidement ne veulent pas.
    Le bras de fer avec la Chine sur le plan financier et commerciale risque d’être extrêmement violent.
    Les USA se comportent comme un état mafieux.
    L’expulsion des diplomates Russes souligne simplement l’état de servilité des pays de l’UE vis-à-vis des fives eyes.

     66

    Alerter
    • Chris // 26.03.2018 à 20h04

      Une situation susceptible de renforcer la collaboration entre les 2 Corées…
      “Les USA se comportent comme un état mafieux” : Ils ne se comportent pas comme, ils sont un état mafieux !

       58

      Alerter
      • schuss // 26.03.2018 à 22h16

        les Us se sont construits a la mode du far west. c’est le plus fort qui gagne et qui dicte sa loi. rien n’a change depuis.

         12

        Alerter
    • Eric83 // 26.03.2018 à 20h29

      Les US agissent effectivement en racketteur mais le retour de bâton va être brutal avec la Chine :

      – aujourd’hui, les contrats à terme “Petro-yuan” convertibles en or ont été lancés
      – la Chine va riposter aux taxes US
      – la Chine est le 1er créancier étranger des US et a déjà agité la menace de la vente massive d’obligations US qui ferait s’effondrer le marché

      Les US “jouent” comme si ils dominaient la partie. Or ils sont en position de faiblesse et ils vont se faire tordre le bras jusqu’à ce qu’ils en prennent conscience.

       39

      Alerter
      • araok // 27.03.2018 à 22h31

        vente massive d’obligations US ….mais à qui? L’astuce m’échappe.

         1

        Alerter
        • Dillian // 28.03.2018 à 23h28

          Obligations US donc au gouvernement americain de payer a leurs creanciers les obligations emises.. C’est une obligation, mais si les Chinois vendent tout, ce que je doute fortement, ils risquent eux aussi d’etre happer par la terrible vague !

           0

          Alerter
    • Jeanne L // 27.03.2018 à 10h31

      Exigence étatsunienne du jour envers la Chine: un quota de gaz de schiste liquide américain a acheter illico par les chinois…sinon taxes énormes d’importation aux états-unis d’Amérique des produits chinois…. Cela signifie aussi que la fédération de Russie, le Kazakhstan ne pourront plus exporter autant de gaz vers la Chine.
      La guerre commerciale encercle la Russie, comme les missiles et autres joyeuses saloperies nucléaires, de l’Ukraine aux pays baltes, à l’Asie centrale et à la petite UE…

       2

      Alerter
      • Haricophile // 29.03.2018 à 21h29

        Vu la toxicité gigantesque et catastrophique sur une durée qui se compte en siècles des lieux de production de gaz de schistes, les chinois qui ont tendance a regarder à long terme devraient s’empresser d’accepter ! Pas besoin de bombarder !

         0

        Alerter
  • Manuel // 26.03.2018 à 20h00

    J’entends bien que leur expulsion est symbolique… ou pas.

    Qui sont ces diplomates qui sont expulsés ? Quel sont leurs liens dans les rapports entre les différents pays sus-cités et la Russie ?

    Ont-ils une grande influence ? Comment se passent l’expulsion ? Comment sont choisies ces personnes ? Il serait possible d’avoir un peu d’analyse ?

    Merci

     7

    Alerter
    • ManuUK // 27.03.2018 à 08h24

      Pour ce qui est des diplomates russes en France, il s’agit :
      – de l’attaché de défense
      – du chef de la mission économique
      – du consul de Strasbourg
      – d’un des responsables du consulat de Marseille

      C’est la deuxième plus grosse expulsion après 1983 : François Mitterrand avait ordonné l’expulsion de 47 Russes qui était accusés d’être des agents du KGB

       7

      Alerter
  • Theoltd // 26.03.2018 à 20h01

    Le réel ne convient plus aux anciens maitres du monde. Alors le virtuel vient a la rescousse. Affaire Skripal, attentats….cela va prendre du temps a nos élites de comprendre que le monde a changé, et qu’ils ne seront plus au centre du nouveau monde qui s’annonce.

     9

    Alerter
  • V_Parlier // 26.03.2018 à 20h03

    Une réaction? Difficile… A part dire que je suis dégoûté… Quant à “l’explication plausible”, ils auraient pu nous épargner cette expression pour débiles. Histoire de faire semblant qu’ils ne s’imaginent même pas que ça pourrait venir de la sage Angleterre…

     19

    Alerter
    • schuss // 26.03.2018 à 22h23

      pour ma part, j’essaie de faire le deuil de la democratie qu’ils nous ont tant promis et sui ne viendra jamais. faire le deuil et passer a autre chose, se passer d’eux et les laisser pourrir, se dessecher. quand chacun aura compris que combattre c’est nourrir l’adversité alors que les ignorer c’est leur faire beaucoup de mal. a la suite de quoi les peuples pourront enfin retrouver la paix.

       13

      Alerter
      • schuss // 26.03.2018 à 22h26

        ne pas leur accorder un seul centime. plus de tele, plus de journaux papier… traquer le moindre centime qui pourrait les enrichir. voila le vrai combat.

         32

        Alerter
        • Alfred // 26.03.2018 à 22h42

          C’est une solution temporaire qui fonctionne tant que nous sommes minoritaires. Lorsque nous seront trop nombreux à fonctionner sur ce mode là ils viendront nous chercher. C’est le point faible des méthodes a-politques.

           2

          Alerter
      • tepavac // 27.03.2018 à 02h12

        Il n(y a rien de dramatique dans tout ce remue-ménage, d’ailleurs a-t-on jamais vu un faux-drapeau aussi ridicule.
        Il est plus probable que tout ceci ne soit destiné à occulter plusieurs événements simultanés;
        la situation au moyen orient, l”Espagne avec l’arrestation de C. Puidemond, et peut-être la pire de toutes, l’abandon du principe d’unanimité dans les décisions de politique étrangère.

        Évidement la première chose qui saute aux yeux, c’est le sentiment de liberté politique, le droit de ne pas être d’accord avec une opinion différente de nos convictions. Et encore moins d’être obligé de partager la responsabilité de décisions prises sans un accord explicite.

        Seulement la décision sera prise au nom de l’UE, donc dure pour la souveraineté, nous voila dans le far-west , la règle, y-en-a pas.

         4

        Alerter
        • V_Parlier // 27.03.2018 à 11h49

          Mais les dernières choses que vous énumérez sont justement dramatiques.

           2

          Alerter
  • Serguei // 26.03.2018 à 20h05

    C’est la honte de l’Occident et le témoignage de sa faiblesse. Proverbe anglais: la force est toujours calme…))))

     19

    Alerter
  • Pad // 26.03.2018 à 20h36

    Quand je vois ce qu’il se passe, j’en ai honte.
    Le pire c’est que j’ai beau chercher, je ne sais pas ce que je pourrais faire de concret pour montrer mon mécontentement….

     15

    Alerter
    • basile // 26.03.2018 à 21h07

      pendant la campagne présidentielle, en discutant avec un vieux copain que j’ai toujours cru d’extrême droite vu ses conversations, il m’a dit qu’il allait voter Macron. J’ai répondu, tu es fou, il est anti Russe. Il a répondu, les Russes sont une menace

      C’était mon seul critère aux élections, et j’avais raison.

       10

      Alerter
      • Fritz // 26.03.2018 à 21h16

        Il a voté Macron, et contre la “menace russe”… Ben il était vraiment d’extrême droite.
        Cette extrême droite de timbrés qui s’agite à Londres, Paris, Berlin et Bruxelles.

         35

        Alerter
        • V_Parlier // 27.03.2018 à 11h51

          En effet, ce n’était pas “l’extrême droite” selon les définitions mainstream. C’était celle qu’on ne voit pas, celle qui a soutenu les néonazis ukrainiens. Elle peut être consciente (mouvements néonazis qui s’assument) ou dissimulée: Ceux qui oeuvrent en effet à Londres, Paris, Berlin.

           6

          Alerter
    • Lusituationniste // 26.03.2018 à 21h20

      Se manifester, manifester.
      Manifester son mécontentent.
      Manifester son amitié au peuple russe.

      J’attends avec impatience un article de Sapir sur le sujet.

      Et je suis plus que jamais anti-UE et non pas anti-europeen. Car la Russie c’est aussi l’Europe.

       27

      Alerter
  • Tine // 26.03.2018 à 20h54

    Nous déclenchons donc une probable guerre sur une probabilité de responsabilité puisque, mes yeux ont du mal à y croire : cela semble être l’explication la plus probable.
    Nous devenons fou, totalement fou de laisser l’Europe se diriger vers une guerre qui n’est pas la sienne et où elle a tout à y perdre.
    De Gaulle avait fait remarquer que la France n’avait jamais rien gagné à s’opposer à la Russie. Nous allons en payer le prix.
    Comment arrêter cette escalade ridicule mais hautement dangereuse ?

     35

    Alerter
  • Candide // 26.03.2018 à 21h04

    Soit il y a eu attaque chimique avérée des Russes !
    Dans ce cas, la réponse est incroyablement molle.

    Soit y’a rien.
    Et la, ça s’appelle une conspiration.

     28

    Alerter
    • Les-crises // 26.03.2018 à 23h18

      Oui en effet, si c’est comme ça qu’on réagit à une attaque chimique organisée par la Russie…

       16

      Alerter
    • Koui // 26.03.2018 à 23h42

      Bof, l’empoisonnement d’un ex espion, cela ne mérite pas d’en faire plus. C’est ponctuel et bien moins grave que l’agent orange ou l’uranium appauvri.

       16

      Alerter
  • gregoire quartier // 26.03.2018 à 21h14

    Au moins on parlera plus de Facebook et Cambridge Analytica.
    Dire qu’on a cru que c’était les russes qui avait provoqué le Brexit et l’élection de Trump.

     14

    Alerter
    • ManuUK // 27.03.2018 à 00h39

      J’aime ce cynisme…

      Cependant on n’entend pas autant parler qu’au RU. Quand on pense que cette agence est sorti tout droit d’institutions anglaises qui supportaient le remain (LSE, Cambridge, British university intelligentsia). Et là cette agence vend ses services pour le Brexit.

      Comment vous dire que cette histoire me fait mourir de rire !! Les tartuffes !! Les cons 😉

      En tout cas, bravo les enquêteurs 😉 de là à voir FB disparaître, je n’y crois pas une seconde…

       2

      Alerter
  • fox 23 // 26.03.2018 à 21h15

    N’ayant volontairement plus de télé depuis…. au moins et refusant de lire les torchons appelés quotidiens ou hebdomadaires dans notre belle démocratie, il me semble quand même me souvenir qu’un prochain grand événement sportif international devrait avoir lieu en Russie cette année.

    Ne seraient-ils pas tous en train de préparer un joli boycott qui pourrait laisser des traces financières au vu des travaux engagés sans la moindre rentrée à mettre en face, les dégagements de diplomates n’étant que la partie visible actuelle de l’iceberg de leur saloperie ?

     23

    Alerter
  • Vincent P. // 26.03.2018 à 21h22

    Une étape avant la suivante :
    Imprimer un truc qui fasse “officiel” dans la machine à consentement.
    Ira-t-on vers l’annonce du boycott de la coupe du monde pour que la Russie n’aie aucun retour sur investissement ?
    Au vu des pubs Gazprom que la Fifa ne refuse pas autour de nos stades, j’hésite à le croire.

    Par ailleurs, puisque Shell, Engie, BASF et Gazprom sont liés dans le cadre de NorthStream2, je ne comprends pas bien l’intérêt à suivre la “diplomatie” GB dans son délire pseudo-paranoïde.
    Sauf bien entendu si le poids du désir de guerre de l’OTAN (# Effondrement US) pesait plus que des contrats à plus de 10 milliards où il est question d’indépendance énergétique et de connexions Est-Ouest.

    Ce genre de décisions hallucinantes et honteuses me confortent dans l’idée que la guerre est le seul véritable agenda des mondialistes vaincus, dont notre Président est, au demeurant (et pour les demeurés), le plus jeune et séduisant spécimen.

     28

    Alerter
  • HP // 26.03.2018 à 21h24

    «Ces quatre diplomates font partie de ceux pour lesquels nous avions déjà mis en garde l’ambassadeur russe à Paris, à cause de leur activisme au profit des services de renseignement russes sur le territoire national»

    «Nous en assumons les conséquences, il y aura sans aucun doute une réponse de la Russie, dont on peut penser qu’elle sera du même ordre.»

    Est-ce à dire que certains de nos diplomates sont aussi des activistes du renseignement ? …

     16

    Alerter
  • Kiwixar // 26.03.2018 à 21h24

    2 à 4 diplomates expulsés chacun, c’est pas vaiment l’enthousiasme… Elles sont où les sanctions? La réunion de l’Otanie appellant à la guerre en réponse à une attaque chimique contre un pays de l’Otan? La convocation de Merkel pour qu’elle cesse immédiatement le Nord Stream II? Est-ce que Poutine devra se rendre en GB récupérer son passeport oublié sur les lieux du crime?

    Des pays jadis puissants individuellement, puis puissants collectivement, désormais ridicules. Heureusement pour eux qu’il y a Hollywood et la narrative des medias, parce que vu de l’extérieur, c’est de moins en moins “relevant” et de plus en plus consternant.

     43

    Alerter
  • basile // 26.03.2018 à 21h30

    Le [Modéré] qui [Modéré] les [Modéré] sont [Modéré] et [Modéré] ou [Modéré]

    : – )

     3

    Alerter
  • Yann // 26.03.2018 à 21h31

    c’est un peu la même chose, non ?………….fiché “Soviétique”….fiché “Salafiste”…..

    et les fichés “SS”, y en a en France ?

     1

    Alerter
    • Alfred // 26.03.2018 à 21h47

      Les salafistes sofietiques qui sifflent sur nos têtes !

       7

      Alerter
  • Fritz // 26.03.2018 à 21h33

    Et si on lançait un mouvement “La guerre contre la Russie, pas en notre nom” ?
    A l’occasion d’une manifestation… Une vraie pétition avec des signatures sur papier, pas des clics sur Internet… Un texte qui dénonce l’innommable que nos élites sont en train de commettre ?

    “Vous avez menti sur le Kosovo
    Vous avez menti sur l’Irak
    Vous avez menti sur la Libye
    Vous avez menti sur la Syrie

    Et maintenant, il faudrait vous croire ?

    Vous avez soutenu les djihadistes en Syrie
    Vous avez soutenu les fascistes en Ukraine
    Vous détruisez la France, et vous détruisez l’Europe

    Vous voulez la guerre contre le peuple russe
    Vous voulez notre anéantissement
    Pas en notre nom !

    Macron, démission !

    Contre la guerre : grève générale !”

     104

    Alerter
  • UnJournaliste // 26.03.2018 à 21h40

    Plus la mayonnaise monte, plus la vraisemblance d’avoir un jour les résultats d’une enquête diminue.

     13

    Alerter
  • Subotai // 26.03.2018 à 21h46

    En 1806 des officiers Prussiens allaient aiguiser leur sabres sur les marches de l’Ambassade de France à Berlin.
    Tout en protestant des son amitiés par la voix de ses diplomates, la Prusse mobilisaient et manœuvraient ses armées.
    Bon, en face yavait Napo… Ça n’a pas trainé.
    Expulsion de Diplomates..?!!
    Il serait peut être pertinent pour les croyants d’essayer de faire intervenir leurs divinités respectives, parce que nos “Dirigeants” sont devenus fous…

     5

    Alerter
  • kamali olivier // 26.03.2018 à 21h58

    Ça ressemble donc à ça le “leading from behind” des Etats-unis du Donald!!
    Ils ont poussé la GB sur le devant de la scène mais sous couvert de la “solidarité”, ils expulsent quand même 60 diplomates russes (un record) dont 12 travaillent pour la délégation à l’ONU.

     5

    Alerter
  • BrunO // 26.03.2018 à 22h04

    Je ne crois pas qu’il n’y qu’une explication, c’est un faisceau, un champ de forces qui fait que chacun tire de l’événement quelque prétexte à agir. Pour chaque dirigeant c’est déjà une occasion de détourner l’attention des problèmes intérieurs, et puis il y a nord stream, il y a le dollar, il y a la Syrie, il y a le test en vue d’un boycott de la coupe du monde , et il n’est pas impossible qu’il y ait aussi une réponse aux morts de soldats occidentaux défendant la Ghouta auprès de nos chers opposants modérés.

     6

    Alerter
    • Alfred // 26.03.2018 à 22h46

      Je doute fort que des soldats occidentaux aient défendu qoui que ce soit et encore moins la ghouta. S’il s’en est trouvé (plus probablement des saoudiens ou des qataris) ils ont probablement été exfiltrés via les différents convois.

       1

      Alerter
    • tepavac // 27.03.2018 à 02h32

      Ils sont pratiquement tous libres, 6500 + leur famille. Cela a permis de libérer à ce jour, 150.000 civils des décombres de la Ghouta.

       3

      Alerter
  • François Marquet // 26.03.2018 à 22h06

    Je salue le peuple russe qui vient d’etre endeuillé par l’incendie de Kemerovo et l’assure de mes sentiments les plus amicaux.
    Je parle en mon nom, j’aurais aimé entendre cela de la bouche de nos « élites »

     63

    Alerter
  • R.C. // 26.03.2018 à 22h26

    Pitoyable !
    Le niveau de notre politique étrangère (ou ce qui en tient lieu) est descendu dans les abysses.
    Le locataire de L’Élysée a beau faire le mariole à Versailles, il se comporte comme un vassal de rang inférieur qui reçoit ses ordres d’une suzeraineté étrangère.
    Il expulse trois diplomates de façon totalement irraisonnée au risque d’une tension internationale accrue (et parfaitement inutile).
    Les citoyens de ce pays vont-ils enfin sortir du sortlilège funeste et renvoyer le candidat de 18,19% des inscrits au néant d’oú il n’aurait jamais dû sortir ?

     26

    Alerter
  • wesson // 26.03.2018 à 23h06

    2 remarques:

    1 – les pays Européens se bornent à expulser quelques diplomates (2 ou 4 sauf les Russophobes habituels) sans rien d’autre – en particulier pas de nouvelles sanctions, ni même de personne à soupçonner, genre c’est lui qui l’as fait (en dehors de Poutine). Bref, ils ont rien de probant.

    2 – Les Anglais s’apprêteraient à saisir les avoirs des oligarques Russes de Londres. Si cela arrives, nous aurions là un excellent mobile pour les Anglais: faire payer le Brexit par les oligarques qui ont le culot de négocier leur retour en Russie contre une certaine amnistie fiscale, et leur faire comprendre que si ils repartent, c’est soi les poches vides, soi les pieds devant.

     3

    Alerter
  • Tonton Poupou // 26.03.2018 à 23h26

    Finalement les occidentaux ne sont pas que des décadents. Ils sont aussi des hystériques………

     12

    Alerter
  • Koui // 26.03.2018 à 23h26

    Dans ces histoires d’espions, c’est toujours longtemps après que le public apprends la vérité. S’il n’y a aucune raison de croire les anglais, il n’y a aucune raison de croire les russes non plus. D’ailleurs, il ne serait pas étonnant que les 2 mentes. Moi, je regarde ce match de catch en sachant qu’il est truqué. Cela n’empêche pas de discuter du jeu apparent des protagonistes, mais il faut rester dans l’état d’incertitude , d’incroyance.

     2

    Alerter
    • Brigitte // 27.03.2018 à 08h59

      p’tet ben Koui? p’tet ben Knon? En voilà une opinion qu’elle est bonne et fait avancer le débat!
      Le jeu est dangereux c’est vrai et il vaut mieux rester à l’écart. Regardons plutôt le match à la télé…..surtout n’ayons pas d’opinion, ça pourrait nous entrainer des ennuis.
      Dans le doute dit-on, on s’abstient, pas de penser mais d’agir. C’est cela qui pose problème. Les sanctions diplomatiques lancées comme une riposte alors que la menace n’est pas avérée, juste fantasmée ou manigancée.

       12

      Alerter
      • Koui // 27.03.2018 à 10h36

        Peut être que les occidentaux ont des informations qu’ils ne peuvent pas publier. Dans ce cas, ils ont raison d’agir. Leur réponse me parait un peu surjoué mais je n’ai pas de croyance sur la véracité de leurs accusations, qui ne sont pas moins vraisemblables que l’attaque sous faux drapeau. Avoir une opinion sur des faits que l’on ne connait pas est stupide.

         1

        Alerter
        • Brigitte // 27.03.2018 à 10h47

          Il ne s’agit pas d’avoir une opinion sur la véracité des faits mais sur la riposte concertée des membres de l’UE et de l’OTAN. Cela n’a rien de stupide mais c’est au contraire notre devoir de citoyen que de discuter d’un processus qui risque de mettre notre avenir en danger.
          Mais d’après vos commentaires, je me doute bien qu’au fond, vous en avez aussi une d’opinion…que vous cachez à peine.

           4

          Alerter
  • Christophe Foulon // 26.03.2018 à 23h30

    La fabrique du consentement et de la soumission.

    Tous les officiers français passeront un jour ou l’autre ici :

    https://www.nato.int/docu/manuel/2001/hb141302f.htm

    Le pire c’est qu’ils rentrent fiers 🙁

    https://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/nato-school-oberammergau-sur-les-bancs-de-l-otan

     2

    Alerter
    • Fritz // 27.03.2018 à 00h03

      Fiers d’appartenir à la French Army. Les pauvres, ils me font pitié, otanisés corps et âmes.

      Au passage : pourquoi cette école de l’OTAN n’est-elle pas installée sur l’Obersalzberg ? Ce n’est pas loin, et c’était la résidence d’un grand Européen qui avait lutté en son temps contre la “menace russe” : http://plume-dhistoire.fr/le-diable-sur-la-montagne-thierry-lentz/

       8

      Alerter
    • Christophe Foulon // 27.03.2018 à 01h12

      Et encore, les dégâts pour le moment ne sont pas considérables, compte tenu que les officiers généraux qui tiennent les commandements ont subit une formation sous commandement “Mitterrandien” puis “Chiraquien”, donc une certaine idée de la France. Quand la relève élevée à la soumission “Sarkoziste” et suivant va arrivée aux postes de décisions…

       7

      Alerter
      • Christophe Foulon // 27.03.2018 à 08h55

        Voilà un superbe article d’un journaliste qui dénonce mais surtout ne sait rien.

        https://www.ojim.fr/le-jdd-il-y-a-trop-de-blancs-dans-larmee/

        Nous avons plein de jeunes élèves officiers qui représentent toute la diversité de la Nation. Tous sont tenu aux mêmes examens, entrainements. Les statistiques ne montrent pas de décorrélation entre le “camembert” ethnique de la société et le taux de réussite au sein des Armées.

        Grâce à ce genre d’article pro ou contre en tout, l’ascenseur républicain se grippe (ou plutôt se crispe), les Armées ne résisteront plus très longtemps à ces attaques débiles, le jour ou le recrutement succombera au “Najat Act” on est mort.

         3

        Alerter
  • burno // 26.03.2018 à 23h52

    Juste le jour d après le terrible incendie en Russie où 60 gamins(nes) ont perdu la vie , on cède aux provocations infantiles de Londres . Rien que le timing est écoeurant …

     15

    Alerter
  • Danielle VQ // 27.03.2018 à 00h25

    Bon, on fait quoi avec Le Drian? Parce que l’exhiber c’est quand même la honte! Quoique, il y en a un tas d’autres. Un sérieux nettoyage à envisager et les écuries d’Augias c’était vraiment une promenade de santé à côté de toute cette boue.

     13

    Alerter
  • MrJoe // 27.03.2018 à 02h22

    Petit texte de Peter Koenig sur la passivité et la “mollesse” de la diplomatie russe face aux attaques répétées occidentales.

    Point de vu apparemment de plus en plus partagé par la haute gouvernementale russe…

    Qu’on aime ou pas le monsieur, c’est pas inintéressant à lire.

    https://tinyurl.com/ybq6aflu

     2

    Alerter
    • Philou // 27.03.2018 à 06h36

      Oui, la mollesse de Poutine le perdra, et ce sera ensuite un Grand-Russe ultra-nationaliste borné qui lui succédera… si l’on n’avait pas la certitude que les dirigeants anglo-US et leurs valets européens sont de parfaits imbéciles, on pourrait y voir un vicieux complot pour exaspérer le peuple russe au point de lui faire endosser la responsabilité de déclencher la guerre qu’ils désirent et qui vient..
      Pourtant, la Russie a tellement de moyens de rétorsion cinglants : couper le gaz à certains pays au début de l’hiver prochain, cesser d’acheminer les astronautes états-uniens vers l’ISS ou de vendre à la NASA leurs moteurs de fusée, etc.

       5

      Alerter
      • Vincent // 27.03.2018 à 09h39

        Je crois finalement que si les russes et les chinois refusent absolument de répondre aux agressions occidentales, c’est qu’ils sont persuadés que les USA et l’UE sont en phase d’effondrement rapide, et qu’en laissant pourrir la situation, l’occident perdra toute seule par auto-destruction. Ils ne veulent pas jouer le rôle du méchant destructeur, bien utile en cas de conflit pour reporter dessus ses propres défaites et échecs.

         12

        Alerter
    • TuYolPol // 27.03.2018 à 09h17

      Je crois que la politique étrangère russe joue très bien aux échecs et n’a pas besoin de conseils. Une réorientation diplomatique et commerciale est à l’œuvre, du fait des sanctions occidentales, précipiter les choses est inutile, en laissant faire on aboutira au même résultat en gérant mieux les pertes.

       8

      Alerter
    • RV // 27.03.2018 à 21h14

      Je crains que Peter Koenig ne se trompe lourdement question diplomatie.
      Moscou n’a aucun intérêt à faire monter les enchères, son attitude circonstanciée n’est nullement une marque de faiblesse, de mollesse ou de passivité, elle n’a pas besoin de répondre sur le même registre que “l’occident” qui n’attends que ça pour poursuivre l’escalade.
      Elle agit autrement efficacement pour ses intérêts en réorientant drastiquement son économie, en développant ses alliances économique hors l’Empire et ses vassaux et en construisant un nouvel ordre économioco-financier hors dollar. Même si historiquement elle est très liée à l”Europe et partage des intérêts commerciaux avec elle.
      Il y a une course de vitesse entre ces deux stratégies, l’encerclement occidental et le désencerclement oriental.

       1

      Alerter
  • Renardin // 27.03.2018 à 02h54

    Pfiouuu, on l’a échappée belle! Vous imaginez si Macron avait saisi cette occasion pour se démarquer de tous les autres clébards? On l’aurait tous encensé ! 2022 dans la poche! Mais visiblement le pantalon reste baissé.

     24

    Alerter
  • Martin // 27.03.2018 à 04h55

    http://histgeo.free.fr/troisieme/eu/carthy.html
    après le maccarthysme

    la chasse aux sorcières
    version 21ème siècle

    l’Histoire est une suite de mensonges sur lesquels tout le monde est tombé d’accord

     1

    Alerter
  • Flying Blue // 27.03.2018 à 05h17

    Pas que ‘Nord Stream 2″ !…. @ Ti !

    Il y a aussi la “déculottée” en Syrie (elle aussi indirectement liée au gaz), mais aussi et SURTOUT l’abandon progressif du ‘référent dollar’ pour l’achat du pétrole ainsi que pour la majeure partie des transactions mondiales, chose que les Brics tentent justement de palier sous l’impulsion de la Russie et plus récemment de la Chine.

    D’autres pays ont été renversés et mis à feu et à sang pour moins que cela : la lybie et l’Irak. …
    C’est cette suprématie et ce caractère incontournable du dollar qui permettent aux usa de vivre largement au dessus de leurs moyens et de bénéficier d’une manne financière hypra conséquente, tout en maintenant à un niveau artificiellement élevé le dollar. Une suprématie que met à mal la Russie et qu’elle ‘doit payer pour l’exemple’, avec en arrière plan un message pour la Chine qui elle aussi est en train d’acheter massivement de l’or pour sortir du ‘référent dollar’….

    Tout cela ne fleure décidément rien de bon. .. et ce n’est pas pour rien que .Poutine a récemment ‘montré ses muscles’, trop conscient du risque de pétage de plomb américain face à ce nouveau et caraclysmique paradigme macro économique. ..

     7

    Alerter
  • basile // 27.03.2018 à 07h29

    Avec tous ces événements qui se bousculent, Maidan, Crimée, Syrie, Skripal, on en oublie l’origine de la crise, on en oublie qui sont les véritables fauteurs de guerre

    Tout a commencé si je ne me trompe, avec la volonté de rattacher l’Ukraine à l’UE, ou tout au moins, dans un premier temps, en faire un partenaire privilégié de l’UE, sans y faire participer la Russie. Ce qui est un véritable affront, un véritable geste inamical. Déjà à l’époque. Déjà, sous une autre forme, des sanctions, justifiées par rien.

    Arracher l’Ukraine de la Russie, deux pays frères, c’est de la part de l’UE de la pure prédation. C’est digne d’un Sarkozy draguant la femme de Jacques Martin le jour même où il l’a marie avec ce dernier.

    Alors prétendre que tout ce qui arrive, c’est de la faute de Poutine, c’est avoir la mémoire courte.
    Qui peut me dire ce que les Russes avaient fait de mal, pour justifier qu’on leur pique l’Ukraine ?

    Prétendre comme les russo-phobes, qu’ils aiment les Russes, et que c’est Poutine le problème, c’est de l’hypocrisie.

     20

    Alerter
    • Ben // 27.03.2018 à 12h19

      Ceux qui veulent se goinfrer avec l’Ukraine n’ont pas l’intention de s’arrêter là. L’immensité des richesses qu’ils pourraient piller en Russie leur donne le vertige. Le but inavouable du bloc occidental est d’annexer la Russie. Ils y étaient parvenus avec Eltsine, puis la proie leur a échappé. Ils n’admettront jamais ce revers de l’Histoire. La reconquête restera en permanence sur leur agenda.

       6

      Alerter
  • Macarel // 27.03.2018 à 08h03

    C’est commode d’accuser les russes de tous les maux, cela évite de se poser les vrais problèmes.

    Cette affaire Skripal est tout sauf limpide, et l’empressement des pays de l’Océania à se ruer pour accuser les russes est plus que suspect.

    L’UE est un caniche à la botte d’un oncle Sam de plus en plus incontrôlable et dangereux : les nominations de Pompéo, Bolton, Haspel sont des plus inquiétantes…

     20

    Alerter
  • TuYolPol // 27.03.2018 à 08h41

    Voir Réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN –
    Motion de censure à l’Assemblée nationale (2008)
    , la fois où Hollande ne disait pas une connerie. Il n’a pas été foutu de nous en sortir. L’autre nain va peut-être aller en tôle pour ses magouilles libyennes, mais il a réussi son coup.
    C’est quand-même ahurissant de voir l’intensité de la folie en cours. De ce point de vue, oui, ça rappelle les périodes d’avant-guerre, un espoir est que madame Michu et monsieur Tartempion s’échappent de cette lessiveuse.

     4

    Alerter
  • olivier // 27.03.2018 à 08h44

    Ce qui est terrible dans cette histoire, c’est qu’en se compromettant autant, on sait d’avance que les résultats des analyses seront falsifiés dans l’hypothèse (fort probable) où la Russie ne serait pas à l’origine de cette affaire.
    Ces gens n’ont aucune morale, aucun intérêt dans la vérité.
    Au passage je ne suis plus sûr que le Brexit aboutisse en une véritable sortie de l’UE, je pense que May est trop Atlantiste pour transformer totalement l’essai.

     4

    Alerter
  • ToniT // 27.03.2018 à 09h24

    Cette histoire a un parallèle évident avec le MH17 : Mise à profit de l’argument “de conception Russe”, pour ensuite apporter des éléments (à charge) ou des rebondissements (plus ça traîne, plus il y aura d’occasions de marteler que les Russes sont responsables).

    Avec un peu de recul sur les évènements de l’après guerre froide, s’il pouvait sembler évident début des années 90 que les USA avaient “gagné, et que la Russie était “soumise”, il semblait tout aussi évident fin 90 qu’elle ne le resterait pas indéfiniment, et qu’une confrontation serait inévitable.

    Il y avait des préparatifs essentiels préalables à cette confrontation :

    1/ utiliser autant que possible d’anciens alliés de l’adversaire. C’est l’élargissement incessant de l’OTAN vers l’Est. (+ Ukraine et tentatives en Biélorussie)

    2/ Éliminer le plus possible d’alliés potentiels de l’adversaire. C’est la longue série de destructions type Irak, Libye, …. C’est la suite du point 1/ (ce que je ne peux pas obtenir, je le détruis, politique de terre brulée)

    3/ Le plus efficace pour couler un navire ennemi, c’est d’abord d’empêcher qu’il soit construit. Donc priver l’adversaire de ressources (matières premières, financements). C’est la longue liste de sanctions, mais aussi la longue lutte acharnée contre le gaz Russe, les prix de pétrole “bas”.

     10

    Alerter
    • ToniT // 27.03.2018 à 09h25

      Nous avons atteint un niveau de réarmement (budgets de défense) alarmant, et un niveau de tension qui frôle la crise des missiles de Cuba.
      Sauf que ce n’est plus une confrontation entre deux blocs opposés mais équilibrés, mais entre un bloc bénéficiant d’un sentiment de suprématie contre la Russie.
      Ce déséquilibre apparent est extrêmement dangereux (puisque beaucoup moins dissuasif), et c’était bien l’objet du discours de V. Poutine (en dévoilant ses armes).

      C’est d’autant plus alarmant que l’opinion publique semble maintenant totalement formatée, et suffisamment mûre pour basculer (après un “petit” évènement déclencheur) vers l’acceptation (voire même l’exigence) d’une guerre. L’histoire des deux derniers siècles est très instructive, et fait froid dans le dos…

       7

      Alerter
      • Danielle VQ // 27.03.2018 à 12h21

        Comme “petit événement ” voire “micro” qui pourrait mettre le feu aux poudres ou bien servir de déclencheur pour l’UE et les USA, il y a le chalutier russe arraisonné par les gardes frontières ukrainiens dans le mer d’Azov. Difficile de dire si cela peut dégénérer.

         0

        Alerter
        • ToniT // 27.03.2018 à 13h04

          A mon avis pas suffisant : il pas de “vrais” européens concernés, or on voit bien, malheureusement, que les morts ont une “valeur” différente, suivant occidentaux ou pas, ou suivant l’impact qu’ils pourraient avoir sur l’opinion. Ainsi, il y a fort à parier que l’on entendra très peu parler (et peu de compassion) des victimes d’hier en Russie… sauf bien sûr si ils peuvent aussi être mis sous la responsabilité de V. Poutine, auquel cas….

          Comme élément déclencheur, je verrais plus, (si c’est à déclencher dans les jours à venir bien sûr), un bombardement de représailles en Syrie suite à l’attentat du Super-U (puisque le terroriste en question aurait prétendu que c’était pour la Syrie, et l’attaque chimique tarde à se concrétiser…), un rafale injustement abattu (je ne le souhaite pas hein…) alors qu’il ne s’agissait que de représailles légitimes (sur bien sûr la cellule qui a commandité l’acte), et hop, c’est parti…

           0

          Alerter
    • TuYolPol // 27.03.2018 à 09h47

      Mais la question est : pourquoi les US n’ont-ils pas choisi l’apaisement ? Pourquoi la confrontation était-elle inévitable ? Certainement pas du fait de la Russie, qui n’a pas grand chose à gagner dans cette confrontation, priorise ses intérêts vitaux, jamais à l’initiative des conflits.
      C’est donc du fait des US et de leurs alliés, j’ai envie de dire leur meute. Mais face à un adversaire qui montre 100 fois moins d’agressivité mais potentiellement très dangereux, en supposant qu’on n’est pas psychopathe, quelle est la rationalité qui barre la route à l’option de l’apaisement ? Je n’arrive pas à comprendre et reste prisonnier de l’hypothèse qu’ils sont fous ou idiots, ou eux-même prisonniers d’une maladie systémique.
      J’aurais bien un mot pour désigner cette maladie systémique.

       2

      Alerter
      • Mr K. // 27.03.2018 à 10h09

        De mon point de vue la clé pour comprendre est le système financier anglo-saxon (avec les institutions “internationales” qui vont avec : FMI, Banque mondiale,OMC , …) et le dollar monnaie d’échange internationale.

        C’est cela leur magot, leur pompe à richesses mondiales. La notre aussi… enfin, de plus en plus celle de nos oligarques.

        L’armée américaine surdimensionnée et l’Otan représentent le gros bâton, forcément mondial pour maintenir tout cela en place.

        Pour que tout cela perdure il faudrait que les occidentaux aient la domination mondiale.

        Tous les pays qui s’y opposent font partie de “l’axe du mal”…

         6

        Alerter
      • ToniT // 27.03.2018 à 10h42

        Les réponses se trouvent dans le “Project for the New American Century” : les US (et leurs vassaux qui récupèrent des miettes au passage) veulent poursuivre l’élan du nouvel ordre mondial (sous leur direction).

        Tous ceux qui y mettraient des bâtons dans les roues (véto à l’ONU, contre interventions comme en Syrie, …) sont des ennemis à abattre.

        En effet :

        Pourquoi acheter du pétrole quand on peut soit le pomper directement (comme en Syrie), Où sont passés les lingots ukrainiens ou Libyens ?

        Mais la guerre, est aussi un moteur très important du business US. En fournissant des armes aux deux parties (une directement, l’autre indirectement, type guerre Iran/Irak), des armes contre des ressources….
        “Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu’elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque d’une désastreuse ascension d’un pouvoir illégitime existe et persistera” . Eisenhower (1961). Sauf que nous y sommes : Toute l’industrie est privatisée (avec des lobbies extrêmement puissants), y compris certains théâtres d’opération 100% privatisés (via l’emploi de mercenaires), et une économie qui en dépend fortement.

         5

        Alerter
      • lvzor // 30.03.2018 à 20h04

        “en supposant qu’on n’est pas psychopathe…”

        Peut-on être convaincu que dieu a donné mission aux USA de gouverner le monde sans être psychopathe?

         0

        Alerter
  • Mr K. // 27.03.2018 à 09h34

    Le National Defense Authorization Act 2018, qui établit le budget et les dépenses du département de la défense pour l’année fiscale 2018, montre le changement radical de doctrine officielle de la part des USA.

    La lutte contre le terrorisme disparaît au profit du combat contre la Russie et la Chine qualifiées de «puissances révisionnistes», ayant utilisé l’ordre international a leur profit de manière déloyale (puisque remettant en cause l’hégémonie américaine ET SON DOLLAR).

    L’affaire Skripal s’inscrit certainement dans ce cadre plus large.

    La guerre va sans doute reprendre en Ukraine et la tension monter entre la Chine et les Usa au sujet de Taïwan. Le conflit en Syrie risque fort de devenir direct entre USA et Russie, sans parler d’une attaque contre l’Iran par les USA+ de moins en moins improbable.

    Il est à noter que les USA œuvrent dans le sens de faire de Taïwan un partenaire privilégié et qu’il ont modifié leur doctrine nucléaire, n’excluant pas de se servir d’armes nucléaires pour défendre leurs intérêts ainsi que ceux de leurs alliés (guerre conventionnelle ingagnable contre la Chine) .

    Trajectoire de collision quasi assurée avec la Chine.

     2

    Alerter
    • Mr K. // 27.03.2018 à 10h12

      Complément :

      Extrait de l’audition du général Mattis par le Comité des forces armées du sénat en vue de sa nomination au poste de Secrétaire à la défense des USA le 12 janvier 2017 :

      Sénateur John Mc Cain : «Vous êtes éminemment compétant en histoire et, comme nous le savons tous, un ordre mondial a été établi à la suite de la Seconde Guerre mondiale, un ordre mondial qui s’est maintenu, pour l’essentiel, au cours des 70 dernières années. Croyez-vous que l’ordre mondial est maintenant plus menacé qu’il ne l’a jamais été?

      Général Mattis (actuel secrétaire à la défense des USA) : «Je pense qu’il s’agit de la plus grande attaque depuis la Seconde Guerre mondiale, monsieur, et cela vient de Russie, de groupes terroristes et de ce que la Chine fait dans la mer de Chine méridionale.».

       2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications