Les Crises Les Crises
26.mars.201826.3.2018 // Les Crises

[L’Europe, c’est la guerre] Affaire Skripal : les Occidentaux expulsent des diplomates russes

Merci 748
J'envoie

Le 23 mars, Donald Tusk déclarait que pour “l’Union européenne […] il est hautement probable que la Russie soit responsable de l’attaque de Salisbury et qu’il n’existe pas d’autre explication plausible“.

 

En voici les conséquences. Tout ceci reste incroyable quand on songe au fait qu’aucune preuve sérieuse n’a pour l’heure été divulguée – nous vous renvoyons vers notre dossier dédié.

Il est désolant de voir qu’il n’y a apparemment pas de journalistes pugnaces sur un tel dossier, à la fois grave et d’une grande complexité (et qui, d’ailleurs, ne concerne en rien la France).

Affaire Skripal : les pays de l’UE, les USA et le Canada expulsent des diplomates russes

Quatorze pays européens, les États-Unis et le Canada ont annoncé lundi l’expulsion de diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Plusieurs pays européens, les États-Unis et le Canada ont décidé d’expulser des diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Union européenne

Selon le Président du Conseil européen Donald Tusk, quatorze pays membres de l’UE ont décidé de prendre cette décision à l’égard de Moscou.

États-Unis

Le Président américain Donald Trump a ordonné d’expulser 60 diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal, dont 48 employés de la mission diplomatique américaine et 12 employés de la mission des Nations unies, a confirmé lundi un haut responsable de la Maison-Blanche.

En outre, la Maison-Blanche a décidé de fermer le consulat général russe à Seattle d’ici le 2 avril, expliquant le choix de ce consulat par sa proximité «d’une base des sous-marins et du groupe Boeing».

D’après l’ambassadeur russe aux États-Unis Anatoli Antonov, la décision de M.Trump concerne 46 diplomates en poste à Washington et deux membres de personnel du consulat général de Russie à New York. Le consulat à Seattle fermera ses portes le 30 mars, a-t-il précisé.

Allemagne

L’Allemagne expulse quatre diplomates russes à la suite de l’empoisonnement de Sergueï Skripal, a confirmé lundi le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

​«Nous expulsons ce lundi quatre diplomates russes», a indiqué le ministre sur Twitter.

France

La France expulsera quatre diplomates, ressort-il d’une déclaration du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, a dit que la Russie était «profondément déçue» par la décision de Paris de céder à la provocation britannique et d’expulser quatre diplomates et qu’elle se réservait le droit de prendre des mesures appropriées.

NdR : Une source diplomatique française a précisé lundi après-midi que les quatre diplomates russes visés par la mesure d’expulsion étaient l’attaché de défense, le chef de la mission économique, le consul à Strasbourg M. Levitskiy, et l’un des consuls à Marseille. La focntion de M. Levitskiy couvre les ex-régions d’Alsace, Lorraine et Franche-Comté.

Ces quatre diplomates font partie de ceux pour lesquels nous avions déjà mis en garde l’ambassadeur russe à Paris, à cause de leur activisme au profit des services de renseignement russes sur le territoire national“, a ajouté cette source. “Nous en assumons les conséquences, il y aura sans aucun doute une réponse de la Russie, dont on peut penser qu’elle sera du même ordre“, a précisé la même source, évoquant l’expulsion de diplomates français en poste en Russie. (Source)

Italie

​Deux diplomates russes devront quitter l’Italie suite aux décisions prises par le Conseil européen les 22 et 23 mars après l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury, au Royaume-Uni, a annoncé le ministère des Affaires étrangères du pays dans un communiqué.

Pologne

Varsovie a aussi officiellement informé la mission diplomatique russe de sa décision d’expulser quatre diplomates russes du pays.

Danemark

Le Danemark a déclaré deux diplomates personae non gratae, d’après le ministre danois des Affaires étrangères Anders Samuelsen.

Pays-Bas

D’après le chef de la diplomatie néerlandaise Stef Blok, les Pays-Bas expulseront deux «agents de renseignement russes» suite à des consultations intenses «avec leurs alliés et partenaires». Le ministre a fait cette déclaration sur Twitter.

Lituanie

La Lituanie a décidé d’expulser trois diplomates russes qui devront quitter le pays d’ici une semaine, d’après le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius. Par ailleurs, 44 autres Russes se verront interdire l’entrée dans le pays.

Selon l’ambassadeur russe en Lituanie Sergueï Oudaltsov, la décision de Vilnius concerne des diplomates de haut rang dont deux attachés militaires.

Lettonie

La Lettonie a annoncé qu’elle expulserait un diplomate et un employé de la compagnie aérienne russe Aeroflot, a déclaré l’ambassadeur de Russie en Lettonie Evguéni Loukianov lors d’une conférence de presse à Riga. Selon lui, les noms de ces personnes ne seront pas divulgués pour qu’elles puissent rentrer en Russie sans être importunées.

Estonie

L’Estonie a pris la décision d’expulser l’attaché militaire de Russie, d’après le ministre des Affaires étrangères Sven Mikser.

«L’attaché militaire de Russie doit quitter l’Estonie d’ici une semaine», a indiqué M.Mikser.

République tchèque

L’ambassade de Russie dans la République tchèque a confirmé que trois diplomates devraient quitter Prague. Le premier ministre tchèque, Andrej Babiš, avait précédemment indiqué que le gouvernement expulsait trois membres de la mission diplomatique russe.

«L’ambassadeur a été convoqué au ministère tchèque des Affaires étrangères. Il s’est vu remettre une note selon laquelle trois diplomates ont été déclarés personae non gratae», a indiqué le porte-parole de l’ambassade Alexeï Kolmakov.

Canada

Le Canada expulsera quatre diplomates russes qu’elle considère comme des agents de renseignement et refusera les demandes d’accréditation déposées par trois autres diplomates russes qui devaient prochainement arriver dans le pays, a annoncé lundi le ministère canadien des Affaires étrangères. Ottawa a dit entreprendre ces actions en signe de solidarité avec Londres.

​«Le Canada prend aujourd’hui des mesures contre sept membres du personnel russe. Nous expulsons quatre membres du personnel diplomatique de la Russie travaillant à l’ambassade de la Fédération de Russie à Ottawa ou au consulat général de la Fédération de Russie à Montréal», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Roumanie, Finlande, Croatie

La Roumanie a annoncé l’expulsion d’un diplomate russe dans le cadre de l’affaire Skripal, tout comme la Finlande et la Croatie.

Ukraine

Treize diplomates russes en poste enUkraine devront aussi rentrer dans leur pays.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de provocation cette vague d’expulsions.

«Cette décision est une erreur. Nous réagirons selon le principe de réciprocité», a pour sa part déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d’être derrière l’empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d’expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Source : Sputnik

Bonus :

(Mais les Russes sont censés répondre quoi en fait, vu qu’ils ont nié ?)

Commentaire recommandé

TC // 26.03.2018 à 19h08

Ben, moi j’en ai une “d’explication plausible” : la CIA ou un pays de l’est a fait empoisonner ce gars pour faire porter le chapeau à la Russie et pour faire capoter le projet Nord Stream 2.

Il y a de gros enjeux là-derrière.

187 réactions et commentaires - Page 2

  • Brigitte // 27.03.2018 à 09h35

    Donald Tusk, président de l’UE…Donald Trump, président des USA. C’est la “donaldisation” de l’occident, une nouvelle façon de canarder les Russes en faisant marcher au pas de l’oie les poules mouillées européennes.
    Quelles sont les nations européennes dignes de ce nom qui n’ont pas suivies le mouvement des volatiles?
    La moitié. L’Autriche en fait parti mais pour les autres, on ne sait pas. Probablement la Grèce, l’Espagne et le Portugal? la Hongrie, l’Irlande?
    Honte aux autres, honte à la France et à son dindon!

      +16

    Alerter
  • Francil // 27.03.2018 à 09h52

    Vous direz que c’est un détail, mais je suis très surpris de la réaction islandaise. Que viennent-ils faire dans cette galère ? Vraiment l’Occident pète les plombs.

      +10

    Alerter
    • Eg.O.bsolète // 27.03.2018 à 10h51

      Peut-être s’agit-il de borgs ? Des humains qui ne seraient plus maîtres de leur parole car ils seraient tenus de suivre un script rédigés pour eux par les vrais maîtres restés dans l’ombre.

        +2

      Alerter
    • Vincent P. // 27.03.2018 à 14h45

      Si vous considérez l’emplacement de l’Islande par rapport aux routes maritimes du Nord, cela lui confère certainement l’emplacement le plus stratégique de l’Atlantique.
      Évidemment, considérer le mouvement de navires de guerres est plus pertinent que penser à des flux commerciaux.
      Plus simplement : l’Islande fait partie de l’OTAN, et tous les bons valets de cette saine administration ont obéi à l’ordre qui leur a été donné.

        +5

      Alerter
  • max // 27.03.2018 à 10h02

    La totalité des pays des fives eyes, à l’unisson, accusent la Russie et expulsent tous des diplomates russes.
    http://www.zdnet.fr/actualites/notpetya-les-five-eyes-brisent-la-glace-contre-la-russie-39864230.htm
    C’est semble donc bien un coup monté.

      +3

    Alerter
  • Bordron Georges // 27.03.2018 à 10h03

    Ces pays qui expulsent des diplomates russe, constituent exactement l’ensemble des pays de la soumission à la puissance US. Cela est illustré par les mots du Président du gouvernement slovaque Peter Pellegrini de «ne pas céder aux pressions dans ‘‘l’affaire Skripal’’».
    Le prétexte de l’‘‘establishment’’ occidental: ‘‘il n’existe pas d’autre explication plausible’’, est ridicule. Il montre simplement qu’ils se moquent de donner une vrai justification à leur réaction et que nous devons la trouver ailleurs. Et on peut en trouver beaucoup d’autres.
    Celle qui aurait ma préférence serait en relation avec la série d’échecs que les occidentaux éprouvent en Orient, malgré les nombreuses saloperies qu’ils ont mis en œuvre. Sachant le dévouement de la G.B. depuis la dernière guerre envers les US et la capacité de manipulation des services secrets britanniques, je les vois très bien réussir un coup comme celui-ci.

      +5

    Alerter
    • moshedayan // 27.03.2018 à 21h20

      Merci de l’information, et j’ai peur pour mes amis de Slovaquie et les comprends toujours mieux. Eux qui m’ont confié régulièrement qu’ils se sont sentis “floués” par les promesses du capitalisme à la chute du communisme, les manoeuvres de l’UE et des Etats-Unis pour s’imposer dans leurs pays, qu’ils voyaient bien “le sans-gêne” des soldats américains dans leurs bases installées en Slovaquie à la grande différence des soldats russes “plus discrets, plus tranquilles” à l’époque du communisme (d’ailleurs des Slovaques un peu bourrés, faut l’avouer, se sont déjà “bien frités” avec ces ricains pour leur apprendre à vivre…). Donc encore une fois, la Slovaquie ne me déçoit pas ! On en dira pas davantage pour les dirigeants français ! (vassaux de l’OTAN !)
      Pellegrini est né à Banska Bistrica foyer de la résistance anti fasciste , un symbole

        +1

      Alerter
  • Charles // 27.03.2018 à 10h34

    Étant donné l’amateurisme total de la chose, le manque de preuves et l’objectif inconnu recherché par la Russie avec cet empoisonnement allégué (pour ce que le grand public en sait jusqu’à présent),

    la seule solution (dans cette pataugeoire dans laquelle nous sommes) à cet acte étonnant de la Russie (si c’était elle qui avait agi) : ce serait de la PURE MENACE.

    On laisse suffisamment de traces, mais pas probantes pour laisser un message : nous pouvons agir en toute impunité et vous n’avez pas le moindre commencement de preuves pour nous accuser.

    Dans l’état actuel de nos très maigres connaissances, c’est la seule raison à peu près sensée que l’on puisse trouver.

      +1

    Alerter
  • Louis Robert // 27.03.2018 à 11h01

    Russophobie.

    Tout comme pour l’islamophobie, contagion foudroyante. La Peste.

    Modèle du modus operandi, l’attaque sur l’Irak.

    La guerre sous un faux prétexte, sans raison. Imposée. Un classique impérial.

    Armes de destruction massives inexistantes, empoisonnement faussement attribué.

    L’Empire agonisant est devenu fou.

    « Those the gods would destroy, they first make mad.»

    Ceux que les dieux entendent détruire, ils les rendent d’abord fous.

      +2

    Alerter
  • Moussars // 27.03.2018 à 11h13

    Qui peut dire combien d’heures se sont écoulées entre la découverte des corps et la 1ère accusation des perfides anglais ?
    Ce laps de temps totalement très court suffit à lui seul à dénoncer le crime anglo-saxon.

      +5

    Alerter
  • l’aieul // 27.03.2018 à 13h42

    Je vois pas vraiment où est le problème.
    Les dirigeants de “l’occident” sont aussi tarés qu’en 1913 mais leur armées sont aussi prêtes qu’en 1938.

    Ah non on me signale que grâce à l’immense effort budgétaire de Saint Macron on a commandé des successeurs aux VAB sur lesquels les grand-parents(!) des soldats actuels ont fait leur classes.
    Soit une commande de 319 véhicules sur 7 ans. (https://www.usinenouvelle.com/article/les-premiers-blindes-griffon-et-jaguar-commandes-pour-le-programme-scorpion.N531169 )
    Il en faut 4 000 (minimum pour les premières lignes, en vrai plutôt 6 000).
    Les VAB (design 1974 mis en service en 1976) quitterons donc le service en 2113 et la réserve en 2157.
    Pas besoin d’en dire plus.

    Les deux derniers grand écrémages de la lie politicienne française ce sont les défaites de 1870 et 1940.
    Nous, peuple de France, avons tout à gagner à ce qu’ils fassent la guerre aux Russes. Oui y aura des morts mais c’est une guerre qu’on perdra en un temps record qui fera passer l’été 1940 pour une longue épopée.

      +4

    Alerter
  • Haricophile // 27.03.2018 à 13h45

    La vraie raison, je la connais : En fait poutine est un Vénusien infiltré qui veut la fin de la civilisation humaine des USA, il s’est fait opéré pour qu’on ne remarque pas la rigidité de son petit doigt. Je ne vois aucune autre explication possible, donc c’est forcément vrai. D’ailleurs je vais écrire à l’Immonde pour qu’ils me publient.

      +2

    Alerter
  • Moussars // 27.03.2018 à 14h31

    1• Combien de temps (d’heures semble-t-il. Anormal !) entre la découverte des corps EN VIE, y compris du poiicier (Anormal !) et l’accusation du gouvernement anglais alors que l’enquête policiaire n’a pas vraiment commencé (et qui ne peut que durer des semaines ou des mois pour… aucun résultat le plus souvent) ?
    Ce seul point suffit à éliminer complètement l’accusation grossière !
    2• A mettre en parallèle avec le projet de Jupiter avec son projet de loi débile sur les fake news (en période électorale… d’abord…) et impossible à mettre en oeuvre. Et pourtant…
    En contestant comme nous le faisons le comportement de l’Occident dans l’affaires Skripal, nous serons poursuivis, condamnés (emprisonnés ?) car en dénonçant simplement l’ubuesque, le pathétique, le mensonge; en donnant notre libre opinion de citoyen sur ce que nous considérons comme une énorme manipulation, on s’oppose à la version officielle irréelle !!!

      +1

    Alerter
  • moshedayan // 27.03.2018 à 17h03

    TC et Tepavac, je pense que vous avez tort de minimiser cette affaire.
    Les propos de Vladimir Fedorovsky sur RTL, dans “Lheure du Crime”, hier soir 26 mars, montre l’extrême inquiétude des Russes, du “Russe moyen” qui aime son pays. Or ce Russe est loin d’être un ami de Poutine !
    Cette affaire est bien sûr vue comme une provocation. C’est clair. Mais c’est aussi interprété comme une “marche à la guerre” , un Gleiwitz 2. Je le répète.
    La Russie répondra avec mesure jusqu’à la fin de la Coupe du Monde. Mais le Russe, en son for intérieur, sent que la provocation des Occidentaux ne s’arrêtera pas.
    On peut s’attendre logiquement que les Forces armées russes soient mises en état d’alerte de juin à août 2018. Les états-majors des armées chinoise et indienne seront contactés dès maintenant sur les enjeux de la stratégie agressive des Occidentaux. Cette affaire n’est donc qu’un début, souhaitons que ça ne soit pas la “fin d’un monde”.

      +2

    Alerter
  • Leterrible // 27.03.2018 à 17h42

    Une autre “curiosité” de l’affaire, peu relevée à ma connaissance….l’approfondissement de la soumission “européenne&consorts” aux critères fondamentaux anglo-saxons :
    Droit “européens&consorts” : JE dois prouver que TU es coupable…=présomption d’innocence!!
    Droit “anglo-saxon” : TU dois prouver que TU es innocent…
    Ça sent finalement vraiment mauvais..

      +2

    Alerter
  • serge // 27.03.2018 à 18h02

    Ce qui est grave dans cette histoire est que 14 pays européens, dont nous, ont suivi le délire anglais très bien relayé par les US. Quel que soit le nombre de diplomates expulsés par pays (peu ou beaucoup n’a pas d’importance), on peut raisonnablement se demander comment des gouvernants, dits responsables, peuvent se laisser embringuer dans cette histoire de corne-cul de faux/vrai poison bricolé dans une cave humide d’un labo P4 super virulent mais pas tant et portant la faucille et le marteau sur la tranche.Il faut vraiment que notre économie soit bien bien aux fraises pour que l’on ait besoin de faire le paillasson à ce point.
    Le plus triste dans tout cela est de voir l’énergie folle dépensée pour ce “machin” alors même que l’on vient de se taper un attentat fort mortel de plus, dont comme d’hab on a raté les étapes intermédiaires, qui devrait mobiliser toutes les énergies, qu’elles soient militaires ou politiques. Franchement, des blancs majoritairement chrétiens qui envisagent de se taper avec d’autres blancs majoritairement chrétiens,cela doit bien faire sourire nos ethno-délinquants.

      +2

    Alerter
    • moshedayan // 27.03.2018 à 21h56

      “Triste” oui sur le fond, mais votre Président français autant que Theresa May ont bien pour objectif : préparer les Occidentaux à une agression contre la Russie ! (et je dirais sur Kaliningrad d’abord – jusqu’à un chantage sur St Petersburg), ce qui paraît incroyable peut vraiment maintenant arriver – les Russes en ont conscience. L’impudence de Theresa May est allée jusqu’à envoyer des condoléances à Poutine pour les victimes de la catastrophe de Kemerovo. Ces Anglais ne doutent de rien. C’est bien mal connaître l’âme russe – qui sait attendre son heure -Theresa May aurait mieux fait de se taire car sa missive ne peut être interprêtée dans le contexte que comme une nouvelle provocation, un sans-gêne inouï.

        +3

      Alerter
  • Nanker // 28.03.2018 à 16h38

    Je suis VRAIMENT content que la preuve de vie extra-terrestre ne soit pas encore avérée car sinon l’axe Washington/Londres/Bruxelles se serait débrouillé pour que les Martiens, les Jupitériens et les Vénusiens expulsent eux aussi des diplomates russes.

    (ceci est une modeste tentative de faire un peu d’humour autour d’une affaire – la manip Skripal – qui me consterne…).

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications