Les Crises Les Crises
6.juillet.20186.7.2018 // Les Crises

[Skripal] Fake News dans Libé – L’avis de @CheckNewsfr est requis !

Merci 276
J'envoie

Libération nous a réservé hier un des articles dont il a le secret, sur le rebondissement des empoisonnements à Salisbury. Il est signé “Sonia Delesalle-Stolper Correspondante à Londres”.

Je vous propose pour commencer de le lire sur le site de Libération :

Au Royaume-Uni, le poison Novitchok est de retour (archive)

Quelques points sont particulièrement notables :

Ainsi, quand 2 personnes sont, par 2 fois contaminées en quelques mois, “L’enquête se dirige donc vers une contamination accidentelle” pour le 2e crime – sachant qu’on ne sait en fait presque rien du premier.

Il est quand même fascinant de voir à quel point l’hypothèse terroriste (façon Unabomber – je vous recommande d’ailleurs l’excellente série Manhunt sur Netflix sur ce personnage) – certes pas la plus probable – est balayée d’un revers de main…

Sonia Delesalle-Stolper continue dans ses hypothèses :

Mais oui, le type qui utilise une des plus puissantes armes chimiques militaires mondiales va jeter la seringue dans un parc, comme ça…

Mais c’est la conclusion qui vaut son pesant de cacahuètes :

“L’empoisonnement des Skripal par l’agent innervant Novitchok, hautement toxique et uniquement fabriqué en Russie, avait provoqué une crise diplomatique sans précédent entre le Royaume-Uni, soutenu par l’UE et les Etats-Unis, et la Russie. Londres avait accusé Moscou d’être directement responsable de cette attaque sur son sol.”

Voir une telle Fake News dans Libération est proprement stupéfiant ! Et cela montre à quel point la journaliste connait peu son sujet.

En effet, il est de notoriété que la plupart des grands pays mondiaux sont capables de synthétiser ce produit – comme nous en avions parlé dans cet article de la Revue de Spectroscopie expliquant que des chercheurs iraniens en ont synthétisé en labo (ce qui est normal, afin de pouvoir l’identifier et de lutter contre ses effets) :

En mai dernier, le Président Tchèque a affirmé que cet agent aurait également été produit en République tchèque ;

On se rend donc bien compte de la gravité de la chose (s’il n’y avait que la Russie que pouvait faire ce produit, il est clair qu’on comprendrait mieux les réactions occidentales), et du niveau de désinformation dont est victime la correspondante anglaise, noyée par la propagande du gouvernement britannique…

Nous avons donc saisi Checknews pour qu’ils enquêtent sur ceci :

Bonjour. Dans l’article du 5 juillet de Libération, signé par “Sonia Delesalle-Stolper Correspondante à Londres”, on peut lire ceci :

“L’empoisonnement des Skripal par l’agent innervant Novitchok, hautement toxique et uniquement fabriqué en Russie, avait provoqué une crise diplomatique sans précédent entre le Royaume-Uni, soutenu par l’UE et les États-Unis, et la Russie.”

Or ceci semble être une énorme fake news (car de nombreux pays semblent en mesure d’en fabriquer (comme l’Iran ou la République Tchèque).

Dans le contexte actuel de fortes tensions, il est décevant que de tels propos trompent les citoyens.

Pourriez-vous enquêter svp ? Il serait utile que votre correspondante enquête aussi pour savoir si la substance en question avait été synthétisée au Royaume-Uni en général, et en particulier au laboratoire militaire voisin des attentats (Porton Down).

Merci d’avance

Bien cordialement

Olivier Berruyer

Je vous tiendrai informés de la suite…

P.S. Merci à Philippe ! 🙂

Commentaire recommandé

gaston // 06.07.2018 à 05h30

Une telle démarche s’imposait, très vite, Merci Olivier de vous en être chargé
Ce type “d’incidents” étant appelé à se généraliser, on pourrait imaginer de constituer une task force citoyenne antifake news en mutualisant de bonnes volontés ?
Chacun en conviendra, les enjeux sont très lourds…

70 réactions et commentaires

  • gaston // 06.07.2018 à 05h30

    Une telle démarche s’imposait, très vite, Merci Olivier de vous en être chargé
    Ce type “d’incidents” étant appelé à se généraliser, on pourrait imaginer de constituer une task force citoyenne antifake news en mutualisant de bonnes volontés ?
    Chacun en conviendra, les enjeux sont très lourds…

     99

    Alerter
    • D’Aubrac // 06.07.2018 à 08h48

      Très bonne idée !

      Mais pourquoi dire : “une task force citoyenne antifake news” ? Dire, par exemple, “une initiative citoyenne anti-bobards” éviterait ce charabia franco-globish propagé sans retenu par les médias. Cordialement.

       94

      Alerter
      • anatole27 // 06.07.2018 à 10h30

        FORCE d’INTERVENTION PRO-ACTIVE serait plus adapté qu’ INITITIAVE

         5

        Alerter
        • Tepavac // 08.07.2018 à 01h10

          Rappel, les autorités politiques de GB ont publiquement déclarées que les deux premières victimes ont étés sauvées à l’hôpital de Salisbury, qu’elles avaient été empoisonnés par un violent nerotoxique de type militaire, désigné sous le terme de “novitchok”. La mort survient dans la minute qui suit le contact. Terme désignant aussi l’inventeur de ce poison, ici les laboratoires Russes.

          Pourtant les faits démentent l’acte d’accusation, dans les deux cas, plusieurs dizaines de minutes se sont passées avant même que l’on puisse donner les premiers soins.

          Les “attaques” sont ponctuelles, ciblées et de source inconnue.

          Ainsi à défaut de certitudes nous savons au moins que le poison est beaucoup moins léthal que chanté sur les toits du monde. Cela en est heureux pour les victimes mais décrédibilise totalement la parole des politiques, y compris les nôtres et tout ceux qui se sont prêtés à cette folle aventure.

          Le mode opératoire est particulier, cela ressemble davantage à des tests, soit de sauvetage par le secours civil, ce qui serait préférable, que des tests d’une arme par des inconnus.
          Et vue la réaction des politiques Britanniques c’est soit un faux drapeau pour motiver les va-en-guerre, soit un manque total de maîtrise de la situation.

          L’avenir nous en dira peut être plus…..

           6

          Alerter
      • RGT // 06.07.2018 à 18h51

        Je préférerais une “Intervention populaire contre les fèces niouzes”.

        Je trouve le terme “fèces” tout à fait adapté aux plats “alléchants” qui nous sont servis quotidiennement par ces “journalistes” coprophages.

         9

        Alerter
        • D’Aubrac // 06.07.2018 à 21h39

          Saint John Perse a souvent utilisé le mot “fèces” dans ses poèmes. Mais qui connait Perse de nos jours, crotte de bique ?

           2

          Alerter
    • francois Marquet // 06.07.2018 à 09h20

      Oui, oui, un Veripedia!

       14

      Alerter
    • l’aieul // 06.07.2018 à 16h22

      Au passage l’article scientifique iranien pour ceux que ça intéresse. (Comment? Les Iraniens publient leur recherches? Et en anglais en plus? Ben oui comme tout le monde).

      https://my.mixtape.moe/gokgch.pdf

       5

      Alerter
    • marcus // 08.07.2018 à 05h35

      “antifake news” est donner dans le contresens de la manipulation médiatique ayant pavé la voie à la loi récemment passée afin d’encadrer la “bonne parole”.

      Un vocable évoquant la manipulation d’une part et les origines médiatiques (presse)/politiques (état) d’autre part me paraît bien plus approprié et dans ces temps d’acronymes à tout va, un truc du genre B.A.M.M (Bureau Anti Manipulation Médiatique) serait de meilleur acabit !

       3

      Alerter
      • Marie Colin // 12.07.2018 à 10h42

        je crois que les Québécois utilisent le mot “infox” – simple et parlant (mais en Français ;o)))

         0

        Alerter
  • tchoo // 06.07.2018 à 06h07

    Très bien. Ne rien laisser passer et se servir de leur propre outils pour les mettre face à leur turpitudes est excellent.
    Je sens que l’on va bien se marrer avec cette nouvelle affaire et les contorsions de nos chers éminents journalistes vont nous proposer

     30

    Alerter
  • Yanka // 06.07.2018 à 06h32

    J’imagine déjà la bobine du “fast checker” en chef, tout déconfit : “Je… euh… Mais… C’est-à-dire… Hm !… Gné…”

     13

    Alerter
  • Maxime // 06.07.2018 à 06h45

    J’aime bien la réaction officielle du gouvernement britanique:

    “La Première ministre Theresa May a assuré que la police allait remuer ciel et terre pour éclaircir ce nouveau cas d’empoisonnement.”

    Mais d’abord on accuse les Russes, il faut faire les choses dans le bon ordre!

     40

    Alerter
    • Pepin Lecourt // 06.07.2018 à 08h47

      La russophobie c’est comme un poêle à bois faut l’alimenter régulièrement pour ne pas que cela s’arrête !

       28

      Alerter
    • Chris // 06.07.2018 à 13h24

      Perso, je pense que cet événement est une mise en scène de la Grande Bretagne où la visite de Trump est annoncée, suivie par une réunion à l’OTAN, avant le sommet USA-Russie du 16 juillet à Helsinki :
      https://www.courrierinternational.com/article/trump-et-poutine-se-rencontreront-helsinki-le-16-juillet
      “la date de la rencontre a été fixée en fonction de l’agenda de Donald Trump, qui se rendra au sommet de l’OTAN à Bruxelles les 11 et 12 juillet, puis, dans la foulée, en visite officielle à Londres les 13 et 14 juillet”
      Il s’agit de ranimer les braises de la discorde agitée par les Démocrates US depuis l’élection de Trump, dans l’espoir de faire capoter une possible entente Trump-Poutine.
      L’élite britannique a toujours haï une Russie prompte à délimiter ses plates-bandes, que ce soit en Europe, Orient ou Asie.
      L’exemple syrien est une banderille douloureuse… ça c’était si bien passé en Libye !

       15

      Alerter
  • Vercoquin // 06.07.2018 à 07h38

    Sur l’affaire Amesbury,
    Les mêmes choses produisant les mêmes effets, nous allons avoir droit aux mêmes suites:
    – La Russie de Poutine sera désignée comme responsable, (ça, c’est fait)
    – Indignation de tout le camp occidental,
    – Expulsion d’une centaine de diplomates russes,
    – Expulsion d’une centaine de diplomates occidentaux de Russie
    – Les autorités Anglaises vont annoncer “Nous avons les preuves” … (qu’il y a une très forte probabilité que les russes soient possiblement les commanditaires du crime)
    – Qu’on va nous montrer les preuves bientôt.
    etc.

     16

    Alerter
    • ty89 // 09.07.2018 à 15h58

      Vous oubliez le principal. Une commission d’enquête international et indépendante aura pour mission de prouver l’utilisation du novitchok. Mais ne se prononcera pas sur qui l’a utilisé (un peu comme avec le crash du MH17).
      Cela laisse pensé au public que l’hypothèse de base (la culpabilité de la Russie) est validé par cette enquête indépendante et dispensera les médias de tout méa culpa 🙂

       4

      Alerter
  • lesmorets // 06.07.2018 à 07h47

    Libé est un journal – aux ordres – hostile à Poutine. Donc tout est bon pour discréditer la Russie
    La publication de tombereaux de nouvelles approximatives, fausses, tronquées, mensongères a été leur job à plein temps pendant les troubles au Donbass, entre autres
    Dans 28 minutes d’Arte ( eux aussi hostiles à Poutine ) l’ air satisfait de Quatremer ” correspondant” à Bruxelles de Libé en dit long sur le mépris de ce quotidien et de ses sponsors pour ses lecteurs.

     39

    Alerter
    • Ben // 06.07.2018 à 10h06

      Personnellement je trouve qu’il a l’air plus bête que satisfait ce Quatremer. Avec la face hilare qu’il se compose en essayant de la faire passer pour de la jubilation intellectuelle, il fait vraiment pitié. Et je ne pense pas que ce soit l’effet de la cocaïne, il n’a même pas cette excuse à mon avis.

       18

      Alerter
    • Ellilou // 06.07.2018 à 12h38

      J’ai renoncé depuis belle lurette à regarder cette émission pitoyable, soi-disant fleuron de la chaîne…C’est dommage car parfois les invité(e)s sont intéressant(e)s mais les “journalistes” et autres chroniqueurs et chroniqueuses sont insupportables. Je vois par contre à votre commentaire que ce monsieur a toujours son rond de serviette chez eux 😉

       9

      Alerter
  • Pierre D // 06.07.2018 à 07h48

    Pourquoi l’expression “true news” n’existe pas?

    Ce qui est émouvant dans l’élaboration d’une version officielle, ce sont les égarements de la “presse autorisée” et toute la poésie qui en découle… au début:

    Autre récit du même événement mais par l’AFP (https://www.afp.com/fr/infos/335/novitchok-la-veille-de-son-hospitalisation-le-couple-etait-salisbury-doc-1766151)

    Arrivé chez son ami dans la matinée, Sam Hobson a vu “de nombreuses ambulances”, des secouristes en tenue de protection et des pompiers. Charlie Rowley lui a dit que Dawn Sturgess s’était plainte de maux de tête puis s’était effondrée, avec “de la mousse sortant de sa bouche”. “Il a appelé l’ambulance parce qu’elle avait arrêté de respirer”.

    Après le départ des secours, Sam Hobson et Charlie Rowley se sont rendus dans une pharmacie Boots, où Charlie Rowley voulait retirer des médicaments. Ils se sont ensuite arrêtés dans un centre baptiste pour prendre quelque chose à manger.

    Ils sont ensuite revenus à Muggleton Road, où Charlie Rowley a commencé à rassembler les affaires de sa compagne pour se rendre à l’hôpital, avant de se sentir mal. “Il a commencé à avoir très chaud et à transpirer, il est allé prendre une douche, est resté un peu dans sa chambre et quand il est sorti, il était bizarre”, a raconté son ami. “Il se balançait d’avant en arrière”, “ses yeux étaient rouges”, “il était dans un autre monde, il hallucinait”.

     4

    Alerter
    • Chris // 06.07.2018 à 13h28

      Rowley serait un héroïnomane notoire…
      http://www.entelekheia.fr/2018/07/05/le-mystere-damesbury/
      “Selon le Daily Telegraph d’aujourd’hui, le malheureux Charlie Rowley est un héroïnomane enregistré, et si c’est vrai, le rasoir d’Occam suggère que c’est une explication bien plus plausible de son état actuel qu’un contact avec un agent innervant militaire inexplicablement tenace”

       2

      Alerter
      • Pierre D // 06.07.2018 à 17h41

        Je soupçonne une tentative d’attentat de la mère May, pour faire mourir de rire Vladi… par chance, c’est un pisse-froid.

        Comme ça se présente, je suppose que Boris envisage sérieusement d’expulser des diplomates britanniques de Grande Bretagne… là-dessus, on peut lui faire confiance.

         4

        Alerter
  • Michel R // 06.07.2018 à 08h22

    Cette presse est une pourriture

     16

    Alerter
  • Eric83 // 06.07.2018 à 08h24

    Un article de gazeta.ru sur Sputnik sur cette nouvelle affaire “novitchok” :

    https://fr.sputniknews.com/presse/201807051037082290-skripal-affaire-amesbury/

     3

    Alerter
  • Christian Gedeon // 06.07.2018 à 08h32

    Sur France Q un ” expert russe des armes chimiques réfugié aux US”( tout ça dis donc) a expliqué que de toute façon,c’était les russes,encore les russes,toujours les russes…c’était du plus grand comique. Mais c’est bien sûr…Vladimir Poutine va ordonner une attaque au novitchok en personne au beau milieu du Mundial. Il est tellement bête ,n’est ce pas? Les organes de propagande officiels atteignent des sommets insoupçonnés .

     33

    Alerter
    • chokk // 06.07.2018 à 14h02

      Le coup de “l’expert russe réfugié” me fait penser à un reportage russe, sous-titré anglais, qui a tourné sur internet il y a quelque temps (je n’ai pas pu le retrouvé, désolé).
      Le reportage suivait plusieurs hommes d’affaires russes réfugiés en Angleterre car il avait été expulsés de Russie pour des faits de corruption. Leur version, plausible, est qu’ils avaient en fait dénoncés des faits de corruption mais que l’administration russe, elle aussi corrompu, s’était retourné contre eux. Ces russes étaient donc réfugiés en Angleterre et cherchaient depuis Londres à faire valoir leur innocence.
      Le rapport avec la choucroute, c’est que les services secrets anglais se sont rapprochés de plusieurs d’entre eux et leur ont demandés de faire des allégations contre la Russie en échange de l’asile qui leur était accordé. Tout ceux du reportage ont, étonnamment, refusé, vouant toujours un lien affectif fort avec la “Mère-patrie” malgré leur condition d’exilé. Tout ça pour dire que les réfugiés russes opposants qui sortent du chapeau pour dénoncer Poutine, les services de renseignement savent les fabriquer.

       6

      Alerter
      • l’aieul // 06.07.2018 à 16h26

        La Russie n’expulse personne.
        Des gens fuient la justice Russe (enfin surtout le fisc russe) en particulier en Angleterre car la justice anglaise n’extrade que très peu et n’a JAMAIS accepté d’extrader le moindre criminel en col blanc.

         11

        Alerter
        • Philou // 07.07.2018 à 07h08

          …mais elle est tout à fait prête, apparemment, à expulser Assange !

           6

          Alerter
  • bluetonga // 06.07.2018 à 08h37

    Personnellement, je serai tout à fait partisan que l’on donne des cours de “débunking de fake news” à l’école (en bon français, de déminage de bobards), très tôt même. On pourrait intituler ça “cours de formation à l’esprit critique” et ça remplacerait ou compléterait avantageusement les cours de philosophie et de citoyenneté souvent discrédités ou tombés en désuétude.

    De tels cours auraient l’avantage de présenter un aspect ludique (les enfants et surtout les adolescents adorent débattre et donner leur avis), il les tiendraient incidemment au courant d’un certain nombre de faits d’actualité, et qui plus est, il pousserait les futurs citoyens à penser par eux même en dehors du troupeau.

    Rien que du bénéf sauf bien évidemment pour les journalistes aux ordres et leurs commanditaires. Qui sait ce qui adviendrait si on ouvrait la boîte de Pandore? Fact checking? Chiche.

     17

    Alerter
    • anatole27 // 06.07.2018 à 10h33

      Trop tard Il existe déja un partenariat entre le monde et l’éducation nationale

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/02/le-monde-s-engage-dans-l-education-a-l-information_5073215_4355770.html

      Un groupe de journalistes volontaires du « Monde » se propose d’aller faire des interventions en classe, sur la base de contenus pédagogiques mis à disposition de nos lecteurs.

       8

      Alerter
      • DIOGÈNE // 06.07.2018 à 11h30

        Ah Aaaah !!! Un Grand Merci pour ce lien !
        Ça y est ! Nous venons alors de poser un petit doigt de pied dans “Le meilleur des mondes” d’Huxley”.
        Voilà voilà ! Donc les dés sont jetés ! On attaque nos petites têtes blondes dès le berceau, histoire que le formatage prenne bien. Et nos journalistes issus de cette jeunesse en devenir ne verront même plus qu’ils nous jettent de la soupe prémâchée à manger. Ben oui, un Décodex pour expliquer ce que doivent comprendre nos enfants, au cas ou ils se hasardent à raisonner par eux-mêmes… franchement Merci de nous protéger comme ça ! (sic)
        J’adore ce genre d’oxymore extrait de l’article : “Un ennemi difficile à combattre, puisqu’une analyse ne sera jamais autant diffusée que le mensonge d’origine”.
        J’espère que dans ce fabuleux programme scolaire qui nous propose d’éradiquer le suivisme aveugle, il y aura une section dédiée à décrypter les médias qui, sous couverts de promesses de lumière, œuvrent à nous troubler la vue… Ah ? C’est les mêmes ?
        J’aimerai bien croiser alors un de ces émissaires portant la bonne parole de vérité parsemée de certitudes. Je trouve ça très rafraichissant et apaisant, de savoir que quelques thuriféraires vont se charger d’injecter “LA” vérité à nos petits naïfs d’enfants. Et puis rendez-vous compte ! La recherche de la vérité philosophique a toujours été le plus grand tropisme de l’homme, imaginez, si par chance, un de ces apôtres pouvait nous éclairer là-dessus aussi… Moi je suis preneur… Remercions-les d’avance pour tout !!!
        Ah Oui !!!! Petite requête !
        Pourriez-vous nous prévoir un p’tit Décodex 2.0 pour vérifier le Décodex ?

         14

        Alerter
    • Tepavac // 06.07.2018 à 14h43

      En toute franchise, douter d’une opinion entre une avalanche de supposition et des faits eux bien réels ça laisse rêveur.

      Parce que entre les accusations hypothétiques contre tous les dirigeants récalcitrants et la liste de preuves ininterrompus des agissements du Gvt Britanique
      Y a pas de doute sérieux à avoir.

      Affaire Trump, agent Anglais
      Affaire Syrienne Osdh basée en GB
      Affaire casque blanc agent Anglais.
      Affaire neurotoxique Angleterre
      …..
      Comment un seul pays peut il se retrouver lié à des coup foireux sur plusieurs continents ???
      Et se dire victime à la fois du président US, du président Syrien et du président Russe Sans apporter aucune preuve concrète alors que celles qui existent pointent la GB du doigt!…

       12

      Alerter
  • anatole27 // 06.07.2018 à 08h46

    Pour être honnête il faut reconnaitre que @CheckNewsfr a en parti traité la question dans l’article : une pénurie de bière menace t’elle la France

    http://www.liberation.fr/checknews/2018/07/05/une-penurie-de-biere-menace-t-elle-vraiment-la-france-lien-signale-sur-facebook_1663794

    On nous zy dit en effet que la pénurie concerne l’europe du nord en particulier UK
    et le lien est par trop evident entre NOVICHOK et Mise en BIERE

    A l’heure de la PRAVDA il serait temps que l’équipe des crises.fr se mettent à lire entre les lignes !

     7

    Alerter
    • francois Marquet // 06.07.2018 à 08h48

      Quoique non, le Novichok anglais est toxique mais pas mortel

       3

      Alerter
  • Weilan // 06.07.2018 à 08h52

    Ces empoisonnements bizarres ont TOUJOURS lieu à quelques kilomètres de Porton Down. La plus élémentaire logique voudrait que les enquêtes s’orientent vers ce laboratoire militaire non ? Scotland Yard n’est vraiment plus ce qu’elle fut.
    J’en suis à me demander si de véritables enquêtes sont réellement diligentées ou si les autorités britanniques ont décidé que glapir ” ce sont les Russes ! c’est ce monstre de Putin ! ” suffise à tout expliquer.

     24

    Alerter
    • Scytales // 06.07.2018 à 09h46

      Peut-être découvrira-t-on dans quelques temps que ces événements sont en réalité le fait d’un employé du laboratoire militaire britannique de Porton Down qui a perdu la tête et qui s’est piqué d’être un lanceur d’alerte en disséminant un agent neurotoxique inhabituel aux alentours de son lieu de travail pour attirer l’attention sur celui-ci…

      Peut-être est-on en effet confronté aux agissements d’un émule de Bruce Ivins, ce scientifique américain qui travaillait au laboratoire militaire de Fort Detrick, dans le Maryland. Au cours de l’année 2001, cet homme envoya plusieurs lettres contenant de l’antrax à des hommes politiques et des médias américains.

      Pour rappel de cette affaire : https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/08/08/la-justice-americaine-clot-l-affaire-des-attaques-a-l-anthrax-de-2001-apres-le-suicide-du-principal-suspect_1081547_3222.html

       16

      Alerter
      • kasper // 06.07.2018 à 10h52

        possible. j’ai juste du mal a croire que ca soit tombe sur Skripal par hasard.

        cette affaire n’a aucun sens par quelque bout qu’on la prenne… la seule chose sure, c’est que dire “la seule hypothese plaudible est l’assassinat russe” apparait de plus en plus comme un gros mensonge.

         8

        Alerter
      • l’aieul // 06.07.2018 à 19h10

        Bruce Ivins est autant responsable des attaques à l’anthrax aux USA que Steven Hatfill.
        La seule différence c’est qu’il y en un qui s’est défendu bec et ongle quand traîné dans la boue alors que l’autre, plus fragile, a craqué et s’est suicidé.

         2

        Alerter
  • Renard // 06.07.2018 à 09h05

    Orwell s’il revenait et lirait Libération dirait :

    La décadence c’est le Progrès
    L’universalisme c’est le racisme
    L’Amérique c’est la Vérité

     10

    Alerter
  • Ardéchoix // 06.07.2018 à 09h45

    J’ai regardé sur la basse de données des marques https://bases-marques.inpi.fr/ “Novitchok” est libre de droits, quel manque de professionnalisme de la part des Russes, en plus de pas avoir atteint leur but dans l’affaire Skripal , on apprend que l’emballage n’était pas étanche ce qui a provoqué une ” contamination accidentelle” .
    Bon ce qui rassurant c’est qu’il n’y a pas que le produit qui n’est pas étanche, la journaliste aussi. 😉

     17

    Alerter
  • Nerouiev // 06.07.2018 à 09h47

    Les propos de cette journaliste n’a d’autre but que d’en rajouter contre la Russie pour influer sur ses lecteurs. Mais concernant cette nouvelle affaire, je me demande si elle n’est pas faite pour, en quelque sorte, remettre les pendules à l’heure suite aux égarements devenus grotesques de la précédente affaire Skripal, car du coup elle déculpabilise l’ingérence Russe.

     3

    Alerter
  • Genuflex // 06.07.2018 à 09h49

    Énorme !
    On va bien se marrer au prochain épisode…
    Chic

     7

    Alerter
  • fox 23 // 06.07.2018 à 09h55

    Très bonne idée que de ce battre contre ce pourrissement d’une situation déjà explosive. Par contre, la force d’intervention des citoyens me parait un excellent moyen pour en rester au stade du vœu pieu.C’est un peu comme ce coup, Olivier s’est lancé dans ce nouveau combat, mais il ne peut tous les assumer !
    Cette force d’intervention sous-entend pourtant qu’on s’en remet à d’autres pour assurer surveillance ET réactivité sachant qu’il ne pourra s’agir que de bénévoles.
    Nous sommes adultes, citoyens, alors, chacun doit se dresser contre toutes ces fausses nouvelles et autres atteintes à nos libertés. Je dirais même que plus ils recevront de courriers, mails et autres moyens de communiquer son mécontentement, plus ils prendront conscience de la largeur du front du refus.

     6

    Alerter
  • Le Rouméliote // 06.07.2018 à 10h14

    Mais qui peut encore lire Libé ? Je ne l’utiliserais même pas pour emballer du poisson, j’aurais trop peur qu’il les contamine au novitchock ou au vieuschnoque…

     19

    Alerter
    • koral // 06.07.2018 à 17h37

      Feu Andrzej Czeczot, dessinateur polonais, dans un de ces derniers dessins avant l’état de siège en Pologne présentait un quidam rejoignant les toilettes avec le journal Trybuna Robotnicza (tribune ouvrière – journal du parti communiste de la Haute Silésie) froissé dans la main. Le dessin était titré:
      “Tous les jours la fête de ton journal”.
      Il était coutume d’organiser une fois par an la fête de ce journal à l’image de la fête de l’HUMA.
      Ses dessins et celui-là en particulier lui on valu l’exil en 1982 au cours de l’état de siège.

       2

      Alerter
  • kasper // 06.07.2018 à 10h47

    moi on m’avait dit que le novitchok avait deux caracteristiques principales:
    1-se degrader tres rapidement sans laisser de traces
    2-etre mortel a dose infimes et en quelques secondes

    La ca fait quand meme 4 personnes qui y sont exposees et survivent, et on en retrouve apres plusieurs mois a l’air libre…

    comme disais Celine Dion: “je veux qu’on m’explique, je veux quelqu’un”

     14

    Alerter
    • Dominique // 09.07.2018 à 15h41

      « se degrader tres rapidement sans laisser de traces »
      C’est le sarin qui est particulièrement volatil. Le Novitchok, lui serait dissoluble dans l’eau et la pluie en effet le ferait disparaître.

       0

      Alerter
  • DVA // 06.07.2018 à 10h47

    Novitchok –Skripal…Le retour(lol) Coupe du monde…Quart de finale Suède…Angleterre…hymne national…La Suède change d’avis et envoie des officiels…pas l’Angleterre alors que ses suporters fêtent en liesse…et…l’hymne national anglais rejoué en demi …puis …en finale sans les officiels…
    Puis Une ultime fois lors de la remise de la Coupe….Oups!

     3

    Alerter
  • Patrick // 06.07.2018 à 10h57

    La coupe du monde de football en Russie se passant merveilleusement bien, au grand dam de notre presse mainstream et de nos élites russophobes en tout genre, il est grand temps pour eux de réagir et d’en remettre une couche.

     16

    Alerter
    • Karel Rehor // 06.07.2018 à 13h29

      La même idée m’est arrivée. Je suis le canal de supporteurs d’Arsenal sur youtube (AFTV). Depuis trois semaines ils nous montrent que ce que la presse anglaise nous a raconté sur la Russie, leurs supporteurs et leurs « hooligans », n’est que du propagande.

      Par example :

      https://www.youtube.com/watch?v=8tPxNAgFHlQ

       4

      Alerter
      • marcvador // 08.07.2018 à 11h11

        D’ailleurs, après le match Russie Croatie un envoyé de France 24 en Russie (chaine Française non raciste bien sûr) disait tout simplement alors qu’un supporter s’agitait derrière lui :” Y a toujours des Algériens qui font du bruit” . Curieuse remarque!!! Petit racisme du quotidien. Dans la même prise d’antenne, un grand black embrassait avec passion le drapeau russe. Je ne comprends plus rien… Est-il possible que l’on nous mente? En France? Dans notre démocratie modèle?

         2

        Alerter
  • Djèdje // 06.07.2018 à 11h04

    La propagande de guerre atteint des niveaux inquiétants.

    Le 28 minutes d’Arte d’hier soir vaut son pesant de cacahuètes : Les pauvres Al Qaida et Daech lâchés par les US … (malgré le “bon boulot” qu’ils faisaient, y’a pas de justice …) Je recommande vivement à Delphine Minoui de se joindre à eux à Deera et de nous rapporter des images des “réfugiés” (ainsi que de leur matos militaire), et des interviews des .. comment on dit déjà ? Ah oui : “rebelles modérés” (modérément modérés quand même), ça devrait pas être trop difficile car ils parlent tous anglais …

    Voir de “débat” sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=dLX7grni1Zg
    D’ailleurs les commentaires sur YouTube sont assez révélateurs : les gens en ont assez de cette propagande, car, grâce à l’intervention russe en Syrie, la collusion des services secrets occidentaux avec les groupes islamistes est de plus en plus flagrante et ils ne pardonnent pas à Poutine d’avoir révélé ça aux populations occidentales, d’où le Novitchok et autres intox, bien relayés par les bonnes petites soldates Sonia Delesalle-Stolper ou Delphine Minoui …

     23

    Alerter
  • Serge // 06.07.2018 à 11h07

    Mais vous n’avez rien compris… Il s’agit d’un bon fake. Un bon fake n’est point condamnable. )))

     2

    Alerter
    • Owen // 06.07.2018 à 15h20

      La terminologie évolue. Avec les fake news, il y a aussi de fuck news. Les médias de masse et le gouvernement ne s’intéressent qu’à la première catégorie d’informations, pas à la deuxième qu’elle fabrique.

       4

      Alerter
  • zx8118 // 06.07.2018 à 12h41

    Suggestion : créer une base de données avec les fakes news “officiels”, celle du, ou des, gouvernements et de la presse mainstream. Différentes entrées pour les répertorier, classement par date et moteur de recherche. Sauvegarde des références.
    Celle-ci pourrait être utile comme référence à un article, ou une discussion, pour argumenter contre des propos “officiels” dangereux, va-t-en guerre, liberticide, …

    Créer un formulaire (propos, fait invalidant le propos comme fake news, référence) par lequel chacun pourrait nourrir cette base de donnée, après verification et validation par un ou des responsables.

    Un petit exemple.
    Propos : Macron parle du père de Steve Jobs comme étant un immigré syrien.
    Source (et circonstance) : Tweet 4 juillet 2018, Niger
    https://mobile.twitter.com/EmmanuelMacron/status/1014496626243710977?p=v
    Faits (invalidant le propos) : Personne aisée venu en Amérique pour poursuivre see études
    Source : Article RT France, 5 juillet 2018
    https://francais.rt.com/international/52179-pere-steve-jobs-etait-refugie-syrien-quand-macron-prend-libertes-realite

     7

    Alerter
  • basile // 06.07.2018 à 13h52

    Libération : 2 commentaires à cette heure. Et combien de subventions ? (avec nos impôts)
    Les Crises : 37 commentaires. Et combien de subventions ?

     7

    Alerter
  • Louis Robert // 06.07.2018 à 14h33

    Conclure et accuser péremptoirement, encore une fois, dans « une enquête » dont on avoue (encore une fois!) qu’elle « commence à peine et s’annonce difficile »… enlève toute crédibilité à tout ce beau monde qui y est mêlé, de près ou de loin.

    Je ne crois pas un seul mot de ce que ces créatures se permettent d’affirmer publiquement et passe donc à des réalités plus sérieuses, telle la guerre économique et commerciale déclarée et entreprise aujourd’hui même par l’Empire contre la Chine, en l’occurrence une « very real news » aux conséquences mondiales très sérieuses, comme on le verra bientôt…

     6

    Alerter
  • Vladimir // 06.07.2018 à 15h27
    • Fritz // 06.07.2018 à 20h25

      Allez les Suédois, faites-nous plaisir, éjectez les Anglais de cette coupe du monde…

       6

      Alerter
  • Haricophile // 06.07.2018 à 21h08

    Moi, cque j’en dis…

    Soit il faut FERMER D’URGENCE le restau des Skripal qui n’est de toute évidence pas aux normes sanitaires.

    Soit il faut faire une étude par un organisme indépendant, sur le principe de la CRIIRAD, non pas pour mesurer la radioactivité, mais pour mesurer les rejets toxiques de Porton Down, très proche comme l’indique l’article, qui de toute évidence de déclare pas ses “contamination accidentelles”. Voire envisager de fermer ce centre dangereux pour les populations.

     7

    Alerter
  • Catalina // 06.07.2018 à 23h10

    Bonjour,
    J’y vois une hystérie finale, dernier signe d’une résignation.
    Les négociations vont commencer.
    Depuis le 1er Mars 2018, ces négociations sont devenues inéluctables.
    On a assisté à une grosse colère de frustration, suivie d’une hystérie, qui ne pouvaient que se terminer en différents sommets.
    Le bras de fer toujours à l’avantage du dollar-armement-dette subit pour une première fois des revirements. La non-information des médias français et pire, une pure propagande étayée par rien mérite amplement d’être montrée, mise à nue.
    Merci Mr Beruyer de vous engager ! Pour de vrai, oserai-je.
    Merci.

     4

    Alerter
  • René Fabri // 07.07.2018 à 01h18

    Pour la Syrie, les enquêteurs de l’OIAC commencent à livrer leurs conclusions. Ils ont trouvé des traces de chlore, mais pas de traces de gaz interdits. (Source AFP : https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/pas-de-gaz-innervant-mais-un-usage-possible-de-chlore-dans-une-attaque-a-douma-selon-l-oiac-c3a5e112d106e3ee1bf3785778dbb566 ). Donc, l’envoi de nos 20 millions d’euros de missiles ne se justifiait pas.

     7

    Alerter
    • Dominique // 09.07.2018 à 16h11

      « Donc, l’envoi de nos 20 millions d’euros de missiles ne se justifiait pas. »
      C’est pas si cher payé, finalement, pour apprendre que nos missiles ne savent pas quitter leur véhicule. Imagine ce que ça nous aurait coûté en vies humaine lors d’une vraie guerre. 😉

       1

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 07.07.2018 à 08h17

    moi je sais de source sur que ces gens sont les voisins de skipral , qu’ils ont empoisonné skipral et malheureusellent comme souvent devant la réussite de leur truc ils ont voulu remettre ça et ils en ont absorbés accidentellement . Entre parenthèse , si je tue quelqu’un je vais être accusé de tentative de meurtre si un flic tue un jeune c’est un tir accidentel , alors les psycho faites flic …

     3

    Alerter
  • Patrick // 08.07.2018 à 02h40

    J’ai lu que l’ Allemagne 🇩🇪 avait également la formule par ses agents mais elle ne pouvait juridiquement pas l’exploiter à cause de traités dans ce domaine alors elle l’a fait parvenir aux suédois pour fabrication et une étude approfondie.
    https://www.facebook.com/1601790749/posts/10214413500243617/
    Il y a déjà longtemps que ce média a perdu toute crédibilité à mes yeux depuis sa campagne pro DAESH et son implication politique sans aucun recul ni réflexion digne du métier de journaliste.

     1

    Alerter
  • Julien // 08.07.2018 à 09h03

    J’ai à plusieurs reprises relevé et ce quotidiennement des fake news ou informations tronquées et/ou manipulées dans les médias mainstream. C’est monnaie courante et cela prouve la manipulation de ce système de M….

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications