Les Crises Les Crises
16.novembre.201516.11.2015 // Les Crises

[Recommandé] “La France est en guerre” – ben oui, depuis longtemps, crétins…

Merci 10099
J'envoie

Je suis évidemment envahi de tristesse ce soir, évidemment, avec une pensée pour les dizaines de victimes.

On a encore droit aux désormais classiques scènes hallucinantes sur les chaines “d’information”, vecteur principal de la diffusion de la terreur en France – scènes qui devraient entrainer la saisie immédiate de la carte de presse des journalistes concernés.

Mention spéciale pour le journaliste ayant hurlé ce soir “La France est en guerre” – ce qu’on confirme facilement, vu qu’on bombarde depuis des années bon nombre de pays (Afghanistan, Libye, Mali, Syrie…), et qu’on y mène nombre d’opérations clandestines.

On est en guerre ? Eh oui, vu que c’est nous qui l’avons déclarée

Mais bon, c’est vrai que “la guerre” ne commence que lorsqu’il y a des morts en France, jamais quand on tue des personnes (qui sont en fait des “non-personnes”) à l’étranger – mêmes victimes innocentes collatérales.

Septembre 2014, on bombarde l’État Islamique en Irak :

(tu m’étonnes…) Septembre 2015, on bombarde l’État Islamique en Syrie :

Ils sont quand même incroyables ces islamistes syriens : on les bombarde depuis 1 ans, et ils osent réagir…

Vendredi à la télé, un autre crétin sur i-télé (Bruce Toussaint ?) a même hurlé qu’Obama était “le chef du monde libre”, on croit rêver devant tant de bêtise. Je vous laisse lire le billet précédent sur le rôle de la CIA en Syrie. C’est vraiment le tiers-monde intellectuel ces moments-là à la télé, alors qu’on a tellement besoin de lumières…

On notera aussi que, au XXIe siècle, la France est “en guerre” quand elle est attaquée par une multitude de 8 personnes avec des fusils ? Ce qui montre la fragilité de nos sociétés. 250 000 morts en Syrie, à cause de nos politiques occidentales délirantes pour mémoire… Combien dorment encore, chez nous, ou caché dans les masses de réfugiés ?

Pour tout vous dire, je suis particulièrement ému car j’étais dans un bistrot des Halles à Paris ce soir, pas si loin de République, que j’en suis parti à 22h15, que la dernière personne à qui j’ai parlé était un lecteur du blog croisé par hasard, qu’on a parlé géopolitique, Syrie, des dangers de notre politique extérieure, et que, véridique, mes derniers mots avec lui ont été à propos du terrorisme, lui disant “il y a un truc qui m’étonne et me réjouit toujours, c’est qu’il n’est pas encore venu à l’esprit des terroristes d’envoyer 20 ou 50 combattants avec juste une kalachnikov tirer régulièrement dans la foule, un terroriste tous les jours, on se retrouverait sous un régime totalitaire en France en quelques semaines.” Vous imaginez donc ma frayeur et mon émotion quelques minutes après…

Vous imaginez aussi enfin mon immense colère contre, certes les assassins (Hollande les a assurés de notre détermination à les combattre – le fait qu’ils soient dispersés façon puzzle devant cependant limiter leur frayeur…), mais également contre nos dirigeants, qui reviennent comme d’habitude la mine triste sur l’air du “Quelle horreur, mais pourquoi nous attaque-t-on, bien sûr on n’a rien fait de mal…”. Surtout que cela fait désormais des mois qu’on parle ici de la Syrie et des dangers générés.

Rassurez vous : Cazeneuve ne démissionnera probablement pas (il a finalement réussi à protéger les Franciliens aussi bien qu’il a protégé les journalistes de Charlie Hebdo, il pourra continuer – et oui, un autre n’aurait pas fait mieux, mais on serait ici au moins dans le symbole), Fabius non plus (“Al-Nostra, bon boulot sur le terrain”, “il faut armer l’opposition syrienne”, ), et on nous demandera de nous rassembler derrière François Hollande, qu’une commission d’enquête parlementaire n’ennuiera probablement pas quant à ses livraisons d’armes en Syrie pour combattre Assad – qui ne nous a jamais rien fait, lui… – et qui se retrouvent chez les islamistes. Combien de centaines, de milliers de Syriens tués par des armes françaises ? Qui sème le vent… Voilà ce qui se passe quand on passe d’une diplomatie classique basée sur nos intérêts à une diplomatie “des valeurs”, comme le rappelait Kissinger dans cet article (“Le traité de Westphalie a été fondé sur la nécessité de parvenir à un arrangement avec l’autre, pas sur une sorte de moralité supérieure. Les nations indépendantes ont décidé de ne pas intervenir dans les affaires des autres États. Ils ont créé un équilibre des forces qui nous manque aujourd’hui.”) ou Todd dans celui-ci (“Il est inquiétant pour l’anthropologue que je suis de voir les relations internationales sortir d’une logique rationnelle et réaliste pour rentrer dans des confrontations de moeurs dignes de sociétés primitives.”).

“Au cours des cinq dernières années au moins, l’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis, la Jordanie et la Turquie ont tous apporté un soutien financier et militaire considérable à des réseaux militants islamistes liés à al-Qaïda qui ont engendré l’« État islamique » que nous connaissons aujourd’hui. Ce soutien a été apporté dans le cadre d’une campagne anti-Assad de plus en plus intense dirigée par les États-Unis.” [Nafeez Ahmed, journaliste britannique à The Guardian et à la BBC] – (Source : Middleeasteye.net)

“Question : Personne n’évoque le lien entre l’idéologie de ces organisations terroristes et celles diffusées par l’Arabie saoudite et le Qatar… Réponse : A. C. Effectivement, pourtant ce n’est pas faute de le répéter: ce que nous appelons « salafisme », en arabe, cela s’appelle « wahhabisme». Et là nous sommes à contre-emploi de manière systématique et dans toutes les situations d’affrontement militaire, puisqu’au Moyen-Orient, au Sahel, en Somalie, au Nigeria, etc., nous sommes alliés avec ceux qui sponsorisent depuis trente ans le phénomène terroriste.” [Alain Chouet, ancien chef du service de renseignements de sécurité à la DGSE] (Source : L’Humanité)

“Le Qatar a financé le Front Al-Nosra (ou Nosra) jusqu’à la scission intervenue en avril 2013. L’organisation, rattachée à Al-Qaïda, est pourtant inscrite sur la liste terroriste des Etats-Unis depuis le 20 novembre 2012 et la déclaration d’Hillary Clinton. Après la scission en avril 2013 – autrement dit la séparation entre Nosra dirigé par le syrien Al-Joulani et l’Etat islamique (EI) conduit par l’irakien al-Baghdadi – le Qatar a choisi de soutenir l’EI contrairement à l’Arabie Saoudite qui continue de financer Nosra.” [Fabrice Balanche, maître de conférences à l’Université Lyon 2 et directeur du Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient à la Maison de l’Orient] (Source : Challenges)

“Le calcul de l’Occident a été celui d’une chute rapide de Bachar al Assad et pour cet unique objectif, nous n’avons pas hésité à confier la sous-traitance du conflit à certains pays du Golfe, Qatar et Arabie Saoudite en tête. […] La France soutenait les « opposants » et les laissait financer par les pays du Golfe, Arabie saoudite et Qatar en tête, pays qui ont soigneusement acheté une partie des élites françaises, empêchant ainsi tout débat sur la question. Cette alliance contre nature, court-termiste, est à l’origine d’une des plus grandes erreurs stratégiques de ces dernières années.” [Frédéric Pichon, chercheur associé à l’Equipe Monde Arabe Méditerranée de l’Université François Rabelais (Tours)] (Source : Les-Crises.fr)

Oh, j’imagine aussi qu’on nous demandera de manifester ce dimanche ou un autre contre le terrorisme – bon courage, ça a été super efficace la dernière fois.

Les médias continueront à en faire comme d’habitude des tonnes dans l’émotion, dans le “Revivez minute par minute cette soirée d’horreur“, dans le “oh, il ‘y a aucun équivalent dans l’histoire, dans le monde, etc”, dans le “oh, le monde est solidaire avec nous c’est beau”, alors que le double de morts dans l’avion russe il y a deux semaines a été présenté a minima, qu’Obama n’y a pas vu une atteinte contre toute l’humanité, et où je n’ai vu naitre aucune mobilisation #JeSuisRusse, pas plus que #JeSuisLibanais avant-hier… #Non-Personnes…

On nous enjoindra la sacro-sainte “soupe à l’union nationale” – qui visera à blanchir tout le personnel politique – chuut, ne posez surtout pas de questions, ne demandez pas des comptes, union on a dit.

On se drapera du lin blanc de notre innocence, de notre éternelle “inculpabilité” – meuh non, aucun Syrien n’est mort en raison des actions de notre gouvernement bien sûr, il ne pense qu’à notre sécurité…

On hurlera aux moyens policiers en plus – après tout, il faut juste empêcher des assaillants armés en voiture de tirer sur des gens – trop facile.

On espionnera évidemment encore plus les citoyens – ça marche bien, la preuve.

On ne rappellera pas qu’il n’y a évidemment presque rien à faire pour empêcher des terroristes déterminés à agir dans ces conditions assez “simples”. Et que la bonne solution est plutôt d’empêcher ces hommes de devenir terroristes, et pour cela il faut avoir des politiques étrangères honorables et humaines. On notera que, “étrangement”, les terroristes ne visent jamais la Suisse ou la Hongrie…

Bref SURTOUT on ne demandera aucun compte à nos dirigeants qui ont pour tâche d’assurer notre sécurité directement et surtout indirectement (politique étrangère) – ni responsables, ni coupables, on verra même leur cote de popularité monter, comme d’habitude…

Enfin, mention spéciale aux gouvernements de l’Arabie Saoudite, du Qatar, de la Turquie, et à la CIA, qui financent et soutiennent les islamistes en Syrie : on vous méprise, allez au diable !

Tout comme nos dirigeants que vous achetez, qui préfèrent faire des communiqués hallucinants avec vous (pour demander à la Russie d’arrêter de bombarder Al-Qaïda !), plutôt que de vous combattre…

EDIT P.S. la revendication de Daesh (à “l’imbécile de France”…)

292 réactions et commentaires - Page 3

  • Xavier // 14.11.2015 à 13h44

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/tahar-ben-jelloun/tahar-ben-jelloun-une-guerre-a-armes-inegales-14-11-2015-1981621_1921.php
    Sur Le Point :
    Tahar Ben Jelloun – “Une guerre à armes inégales”
    Daesh a l’initiative et l’avantage de la surprise et les démocraties ne peuvent pas utiliser leurs armes, déplore avec pessimisme Tahar Ben Jelloun.

    Un bien triste sire que cet idiot utile de l’oligarchie pour inverser la réalité du rapport de force entre occident et monde musulman.

    Et évidemment il est relayé par le mainstream en headlines.

      +6

    Alerter
  • Denis // 14.11.2015 à 13h52

    Bonjour,

    malgré tout, il faut se préserver de l’émotion qui est mauvaise conseillère.

    Une pensée pour les familles d’ici et d’ailleurs ( souvent oubliées) qui sont sous le choc.

    Un principe simple: action—réaction.

    La réaction suit l’action,évidemment.

    L’état agit en notre nom puisqu’il paraît que nous sommes dans une démocratie représentative.

    Les représentants s’en tirent toujours à bon compte.
    Les peuples(ceux qui subissent les décisions) paient… avec leur vie.

    Rien de nouveau sous le soleil.

    Malheureusement!

    Vive la république. Unique et indivisible.
    Vive la france! Lumiére éclairant le monde.

    (dérision, pour les mal comprenants)

      +2

    Alerter
  • step2 // 14.11.2015 à 14h04

    Une pensée pour les familles des victimes et pour les blessés , les victimes elles ne réclament plus de pensée, juste à reposer en paix… ce qui promet d’être délicat vu la meute médiatique et politique lâchée aux basques de leurs familles respectives et qui ne rêve que d’agiter leur dépouille pour des motifs distincts mais tout aussi indécents.

    J’ai été attéré comme je pense (et j’espère) 99,9% de la population par l’irruption de cette violence dans notre pays, pour des raisons que ma foi, olivier a plus ou moins déjà exprimé avec ses mots.

    1) C’est le pire service rendu à la population française de confession musulmane en France. Le propre du terroriste est de tracer en lettre de sang le chemin qui le mène à la potence en desservant les conceptions (ici l’islam) au nom desquels il prétend combattre. La configuration actuelle ne fait pas exception.

    2) C’est tout aussi catastrophique pour la population du pays. Derrière le masque de circonstance affecté du bras droit de notre président -pendant que ce dernier se faisait commentateur d’actualité – on pouvait distinguer la froide logique sécuritaire du prochain texte de loi, que événements obligent, notre assemblée votera d’une seule et même voix. Et l’usage qui sera fait de cette dernière quand montera la contestation -sociale, celle là- d’un système économique à bout de souffle. Le terroriste est celui qui use de terreur pour assoir son pouvoir dit le dictionnaire, mais l’histoire le montre, c’est aussi celui qui s’oppose à un pouvoir en place (voir l’affiche rouge par exemple). Il sera bien tentant pour les pouvoir économiques qui sont très à leur aise de nous voir payer la facture de leurs crises de se baser sur les textes soigneusement flous d’une assemblée pour criminaliser telle ou telle contestation de leur dictats.

    3) C’est catastrophique pour les habitants des pays dont les revendications seront issus, car dans la bonne logique de “si ça marche pas c’est qu’il en faut plus”, ils risquent de se prendre, plus de bombes, plus d’argent pour les armes de tel ou tel groupuscule, plus de morts et de destructions.

    Entre des gens qui œuvrent farouchement à fasciser les pays ennemis afin qu’ils collent au mieux à leur rhétorique du choc civilisationnel, et les intérêts qui se disent qu’une bonne dictature en europe cela permettra de continuer le “business as usual”, il est plus qu’urgent de rejeter l’immédiateté des images qui vont nous assaillir par médias interposés dans les jours qui viennent, rejeter la peur qu’elles inspirent, afin de ne pas annihiler la pensée critique, et saisir tout l’ubuesque de ces terrorismes que l’on arme, que l’on forme, dont on use comme agent du chaos dans des pays dont les affiliations géopolitiques ne nous reviennent pas, et dont on vient pleurer les morts quand le lait de leurs exactions déborde de la casserole dans laquelle nous les avions mis.

      +7

    Alerter
  • sortezles // 14.11.2015 à 14h25

    “Tout ce qui est rare est cher, un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher”
    Transposons ce sophisme.
    La France vend des armes au Qatar, le Qatar finance l’EI, donc la France vend des armes à l’EI.
    Le sophisme dont-il être combattu comme fallacieux?

      +3

    Alerter
  • RST // 14.11.2015 à 14h35

    @ O.Berruyer
    Merci pour ce texte à un bémol près.
    Dieu (si il existe) sait que je méprise Hollande mais ce n’est pas parce que Daesh l’écrit que c’est un imbécile et qu’on doit leur concéder un point d’accord. Malgré le fait que je comprends ce qui peut les faire agir, en aucune manière je ne veux avoir quoi que ce soit de commun avec ces barbares ou laisser croire que je peux penser comme eux. Quelles que soient les responsabilités que nous pouvons avoir dans ce qui se passe, il faut combattre et éliminer les individus capables de tirer dans le tas sur des civils.

      +1

    Alerter
    • Fool Prophet // 14.11.2015 à 14h57

      Idem… je pense que Hollande est un imbécile, et que nos guerres en Libye et en Syrie sont des guerres imbéciles.
      Mais pour autant pas envie de renchérir sur le communiqué immonde de Daech qui a tué des innocents hier.

        +1

      Alerter
    • Subotai // 17.11.2015 à 06h05

      Il ne s’agit pas d’individus capable de… mais de suicide du désespoir.
      Comment voulez vous faire peur à un type déjà mort quand il passe à l’acte.
      Combien pensez vous qu’il faudra en tuer pour tarir le fleuve?

        +0

      Alerter
  • Alae // 14.11.2015 à 14h38

    Totalement d’accord avec Olivier Berruyer. C’est impeccablement pensé.

    J’ajoute que sur son mur Facebook, le journaliste Pepe Escobar a tenté une analyse rapide du profil des victimes, pour la plupart “jeunes, cool, branchés”.
    Les charlistes ?

    Est-ce que la France s’est mise une cible sur le dos en soutenant le “droit” à insulter l’islam au nom d’une hypothétique “liberté d’expression” ? A-t-on assez dit, sur ce site, que ce n’était pas une bonne idée ?
    La France a été le SEUL pays au monde à avoir soutenu ces caricatures. Même les Américains ont flairé le piège et se sont abstenus.

    Désolée pour les victimes, les Russes, Syriens, Maliens, Afghans, Libyens, Irakiens, Libanais, Yéménites, tout autant que les Français.

      +4

    Alerter
  • bisalli // 14.11.2015 à 14h39

    Ce qui est vraiment fort, c’est que tout le monde à l’air étonné.

    Au moins notre industrie de l’armement ce porte bien avec nos politiciens (contrairement à notre économie).

      +1

    Alerter
    • madeleine // 14.11.2015 à 15h26

      pour ma part – triste mais pas étonné

        +1

      Alerter
  • sortezles // 14.11.2015 à 14h42

    Le sophisme doit-il être combattut car fallacieux

    “Tout ce qui est rare est chern un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher”
    Transposons ce sophisme à l’horreur de cette nuit, et je suis de tout coeur avec les victimes innocentes qui ont payé de leur vie cet ignoble “grandjeu”.

    “La France vend des armes au Qatar, le Qatar finance l’EI, donc la France vend des armes à l’EI ?”

      +1

    Alerter
  • Gérard Lepage // 14.11.2015 à 14h43

    Nous attendons avec impatiente les caricatures de Charlie-Hebdo sur les attentats de Paris ! Seront-elles aussi irrévérencieuses que pour celles des victimes Russes ?

      +3

    Alerter
  • Xavier // 14.11.2015 à 14h47

    il faut combattre et éliminer les individus capables de tirer dans le tas sur des civils.

    Voulez-vous dire par là qu’il faudrait “combattre et éliminer” les dirigeants occidentaux qui engagent nos forces armées contre des civils un peu partout dans le monde ?

    J’ose à peine l’écrire tant votre commentaire me semble lourd de sens…

      +8

    Alerter
  • Nicole // 14.11.2015 à 15h02

    Encore une fois merci Olivier . Il va falloir rappeler tout cela, répéter mille et mille fois, expliquer, montrer, faire entendre – et là vous êtes d’une aide irremplaçable. Il va falloir résister aux coups émotionnels genre “je suis Charlie” , ce qui ne veut pas dire qu’on ne ressent rien . Il va falloir être attentif au regain de surveillance , en dénoncer les excès , montrer que ce n’est pas par angélisme mais par souci de respect du droit et .. d’efficacité (cf l’exemple américain) . Il va falloir lutter cette fois pour de vrai, pour de bon, car la vraie bagarre commence . Cette fois ce ne sont pas des bras cassés qu’ils nous ont envoyé .
    Peut être que je délire mais le coup du théâtre me fait drôlement penser aux Tchétchènes, il y en a beaucoup avec l’EI , on en a peut être “activé” pour la France… On avait dit tant de mal des Russes quand ils étaient intervenus dans le théâtre (trop tôt, trop tard, trop de morts … on a fait mieux ?) .
    Les Russes prient pour nous, et moi je prie pour les Russes . Et aussi pour tous les hommes justes qui combattent pour les leurs et pour nous dans cette guerre insensée , quelle que soit leur nationalité, leur origine, ou leur couleur de peau.
    Si au moins un tel coup pouvait amener nos politiques à RÉFLÉCHIR ….!

      +3

    Alerter
  • Theoltd // 14.11.2015 à 15h29

    Ca y est, z ont trouvé un passeport. Bref, un grand classique.

      +3

    Alerter
  • Theoltd // 14.11.2015 à 15h37

    Et pis on attend une belle caricature de Charlie Hebdo, comme pour l’avion russe, pour rester dans l’esprit Charlie n’est il pas?

      +1

    Alerter
  • Vince // 14.11.2015 à 16h59

    Mes condoléances les plus émues et les plus sincères aux familles et aux proches des victimes.

    Pas plus tard qu’en début de semaine, le ministre de l’intérieur, premier responsable de la sécurité publique, Bernard Cazeneuve, se pavanait dans la presse : ses services très très compétents venaient de déjouer un attentat terroriste effroyable ! Un fou, apparemment tout seul, avait reçu un couteau de combat et une cagoule achetés en Chine. Il allait s’attaquer à la base navale de Toulon et à ses 12.000 personnes dont pas mal de militaires armés. “Ouf ! on l’avait échappé belle” était-on sommé de penser.
    Cette fois-ci, les services très très compétents du ministre ont laissé se perpétuer ces attentats immondes. Ils ont laissé agir une dizaine de gars (dont au moins un fiché) avec des profils forcément repérables, armés jusqu’aux dents et déterminés à mourir pour leur cause. Le plan Vigipirate “alerte attentat” en vigueur en Ile-de-France depuis le 7 janvier 2015 n’a rien empêché non plus.
    Si j’étais Bernard Cazeneuve, je présenterais ma démission, mais lui… non !

      +3

    Alerter
    • bourdeaux // 14.11.2015 à 17h17

      le plan Vigipirate est sans doute à considérer avec précaution. Une connaissance dont le fils de 19 ans est réserviste me confiait cet été que son gosse avait été affecté à des rondes dans une gare dans le cadre du plan Vigipirate, et quand je m’étonnais qu’un gosse de 19 ans sans expérience notable puisse remplir une telle mission, son père m’avait répondu d’un ton badin : “bof, tu sais leur fusil n’est pas chargé…”
      Baptisons donc plutôt cela “opé’com”…

        +3

      Alerter
  • Hattila le hun // 14.11.2015 à 17h13

    Bonjour,
    J’ai écouté les experts à la télévision et franchement cela fait peur. “Nous sommes attaqués”, “La démocratie est la plus forte”. Les gens vont gober ces fadaises.
    La désinformation marche à fond. Personne ne dit: Nous sommes responsables de ce qui se passe. Nous avons déclaré la guerre au monde musulman pour nous approprier ces ressources en mettant des régimes fantoches en place.
    Toutes ces larmes et cette émotion pour les morts de la France alors que les russes et les libanais pleurent leurs morts depuis une semaine. Eux ils ne comptent pas. Est ce que les européens ont mis des fleurs, des bougies, des peluches et des cartes aux ambassades de Russie et du Liban ?
    La machine à désinformer est en marche. Il est dure d’être un voyant dans un monde d’aveugle.
    :-(((

      +6

    Alerter
  • Zilog // 14.11.2015 à 17h53

    Je découvre ce site grâce à un contact qui visiblement ne se satisfait pas non plus de BFMTV/LCI/ITELE etc….

    Merci! Merci de voir qu’il existe encore des gens qui ne réagissent pas que dans l’émotion bêlante, mais avec leur CERVEAU.

    Je suis Franco-Libanais, j’ai 42 ans, ces deux informations valent probablement mieux qu’un long discours.

    Bref, on est d’accord. Sans un état fort et des dirigeants courageux on est foutus. Personnellement, la 2eme partie de la phrase s’impose donc à moi.

    J’ai déja fui “un de mes deux pays”, je ne pensais pas devoir envisager de fuir le deuxième également. Mais je suis trop lâche et j’habite à la campagne, donc, ça va attendre (ah, et, oui , J’AI PAS ENVIE DE PARTIR :p)

    Pensées aux familles des victimes, et ondes négatives maximales pour le triumvirat d’incapables Hollande/Cazeneuve/Fabius, qui devraient démissionner s’ils avaient une once d’honneur. Mais ne rêvons pas.

      +8

    Alerter
  • yanouska // 14.11.2015 à 18h01

    Tout ce que vous affirmez est certainement empli de vérité, mais est ce qu’on doit laisser des pays sombrer dans l’obscurantisme, n’est ce pas un risque plus énorme que de propager “l’idée” de démocratie avec tout son lot de misère idéologique et géopolitique ? Dans les deux cas, c’est la merde assurée et on est définitivement bien dedans. Tout est devenu trop complexe pour trouver un semblant d’équilibre, le choc des civilisations arrivera tôt ou tard, tant que les religions existeront, il n’y aura aucun moyen de s’en sortir. Et comme toujours, çà finira mal, tout n’est qu’un éternel recommencement et ce monde global, une hérésie.

      +0

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 14.11.2015 à 18h08

    En résumé, on soutient, encourage, arme, finance, les terroristes djihadistes pour déstabiliser et piller les pays souverains, mais on est pas content quand ils commettent chez nous des attentats.
    Vouloir une chose chez les autres mais la combattre chez nous, ça finit par mal se terminer.
    Le mieux aurait été de ne pas soutenir hypocritement ceux qui font du “bon boulot”. Les tromperies, les tricheries, finissent par se retourner contre leurs auteurs.
    Tout ça sans avoir réussi à renverser Bachad pour satisfaire les rapaces atlantistes mais sans donner satisfaction aux djihadistes qui se sentent floués. Nous avons perdu la confiance de nos amis qui défendent leur souveraineté dans le Golf et nous avons trahi ceux qui espéraient les abattre. Dans de telles affaires tordues, délirantes, plus que vaseuses, on finit par tout perdre. Quand aux djihadistes floués, ils entendent bien nous le faire payer.
    Belle démonstration de diplomatie de haut niveau. La veulerie, le mensonge, la tricherie, les manipulations ne sont pas la bonne voie.

      +6

    Alerter
  • Krokodilo // 14.11.2015 à 18h47

    Les déclarations d’Obama qui passaient en boucle hier soir sur I-télé au tout début des attentats… Et son intervention en direct, diffusée sans traduction ni sous-titres, avant même celle du président Hollande je crois ! Indécent, sauf si on se souvient qu’il est le véritable chef des armées de l’UE, via l’OTAN, dont certains commentateurs rappellent déjà l’obligation qui lie ses membres lorsque l’un d’eux est attaqué…

      +4

    Alerter
    • Pampita // 14.11.2015 à 21h59

      Totalement indécent de voir le cofondateur de Daech présenter ses condoléances.

        +2

      Alerter
  • lecoteau // 14.11.2015 à 20h32

    Merci! Ça soulage de vous lire.

      +0

    Alerter
  • Pampita // 14.11.2015 à 21h05

    L’hypocrisie des cofondateurs de Daech qui viennent maintenant verser des larmes de crocodile est indécente : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/11/la-grande-moquerie.html

      +1

    Alerter
  • Pierre Ratcliffe // 14.11.2015 à 21h11

    Les attentats terroristes du 13 novembre 2015 à Paris; le terrorisme n’est pas la guerre; le terrorisme n’a jamais gagné une guerre.
    http://bit.ly/1MdR023

      +0

    Alerter
  • Pampita // 14.11.2015 à 21h58

    Mes plus sincères condoléances aux familles des victimes. Victimes de Daech au premier degré, mais aussi victimes des parrains de ce monstre qui viennent maintenant verser des larmes de crocodile. Obama, Hollande, Erdogan, Saoudiens, Qataris, Cameron : vous serez jugés par l’Histoire. Clique malfaisante, compromise jusqu’au cou avec l’islamisme radical : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/11/la-grande-moquerie.html
    Touche pas à mon Paris !

      +1

    Alerter
  • Pampita // 14.11.2015 à 22h02

    Je n’étais pas spécialement Charlie, mais JE SUIS PARIS

      +1

    Alerter
  • ElGringo // 14.11.2015 à 22h11

    Moi j’ai mes questions :
    1/ Maintenant que l’EI est là,qu’est-ce qu’on fait ? On le combat avec les conséquences actuelles ? On les laisse s’étendre avec les conséquences sur les populations ?

    2/ Pouvons-nous abandonner notre politique étrangère débile menée depuis des années au profit d’une politique plus réfléchie, plus mesurée juste après un attentat ?
    Évidemment jamais un politique le fera, il faudra un événement fort pour changer la donne. Dans notre système actuelle, je ne vois que l’élection d’un responsable, d’un vrai (lequel ?). Je ne crois plus en la révolution.
    3/ Si nous passons à une politique étrangère plus mesurée, donc moins accommodante avec Qatar, quelles en seraient les conséquences ? La population est-elle prête à se passer du pétrole ? Non. Notre économie peut-elle résister à un baril à 200$ ? Non. Il faut donc faire avec le Qatar.

    Nous sommes entraînés dans une spirale infernale et j’ai sentiment que nous ne sommes pas prêt de remonter à la surface.

      +1

    Alerter
  • ulule // 14.11.2015 à 22h23

    Dr Nafeez Ahmed ‏@NafeezAhmed
    If you’re looking for answers on how we can respond humanly, effectively to #ParisMassacre
    “No Piers Morgan. This is how to destroy the Islamic State”
    http://www.middleeasteye.net/columns/no-piers-morgan-how-destroy-islamic-state-1630388804

    Rappel :
    “Retour de bâton à Paris” par Nafeez Ahmed, Friday 13 February 2015
    http://www.middleeasteye.net/analyses/retour-de-b-ton-paris-518304082

      +0

    Alerter
  • ulule // 14.11.2015 à 22h27

    Agenda “chargé” : Climat – TTIP ; Elections régionales
    Réintroduction temporaire des contrôles aux frontières intérieures à l’occasion de la COP 21 du 13 novembre au 13 décembre

    – Libre-circulation suspendue : les défenseurs du climat ne seront pas les bienvenus en France pour la COP 21 par Sophie Chapelle (29 octobre 2015)
    > “A partir du 13 novembre, citoyens engagés et société civile mobilisée pour le climat ne seront plus les bienvenus en France…
    > “Plusieurs signes montrent que ces mesures d’exceptions viseront notamment la société civile et les défenseurs du climat. La Coalition climat 21, qui regroupe 130 organisations, pointe la difficulté d’obtention des visas pour les milliers de participants venant de pays du Sud…
    http://www.bastamag.net/Le-gouvernement-francais-instaure-le-controle-aux-frontieres-pour-sa-conference
    http://blogs.mediapart.fr/blog/le-renifleur/291015/la-societe-civile-nest-pas-la-bienvenue-la-cop-21

    – Climat : urgent besoin d’un ouragan citoyen pour renverser la table des négociations ! Par Maxime Combes, 23 octobre 2015
    > “Vers un apartheid climatique ?
    La semaine s’est ouverte sur un énorme coup de gueule des pays du G77, qui regroupe près de 135 pays du Sud : il n’était pas question pour eux d’accepter le très mauvais texte de négociations, rapidement renommé « US text » (texte américain) tant il était déséquilibré au profit des intérêts défendus par les Etats-Unis et les pays du Nord…
    > “Des ONG et associations exclues des négociations
    Cette semaine de négociation restera marquée par le refus du Japon – et d’autres Etats du Nord – d’accepter la présence d’observateurs (ONG, associations, syndicats, etc.) dans les réunions où se déroulent les négociations. (…) les pays du Nord ont importé dans les négociations sur le réchauffement climatique des méthodes utilisées dans les négociations commerciales où il est bon ton de cultiver le secret et de négocier derrière des portes closes…
    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-combes/231015/climat-urgent-besoin-dun-ouragan-citoyen-pour-renverser-la-table-des-negociations

    – Point commun entre la « COP21 » et le TAFTA ?
    Les lobbies les plus importants impliqués dans le TTIP veillent à ce que le pouvoir politique des grandes entreprises soit renforcé dans les négociations de la COP21 (= coup d’État des entreprises)
    http://corporateeurope.org/sites/default/files/dirtydeals_fr.pdf
    http://corporateeurope.org/sites/default/files/attachments/canetesefcovic_small.pdf

      +0

    Alerter
  • bernard mendy // 14.11.2015 à 23h00

    C’est sidérant ce nombre de grands analystes géopolitiques en France. C’est à se demander pourquoi la DGSE, en sous-effectifs, n’a pas fait appel à toutes ces forces vives, ces esprits brillants qui peuplent internet. Ce blog (et son public) est à l’image de sa charte graphique, éblouissant.

      +0

    Alerter
  • Bertrand // 15.11.2015 à 00h50

    Article fabuleux. Tout est dit de façon claire et percutante, je crois….
    Merci Olivier!
    Ma modeste contribution au sujet : http://gaideclin.blogspot.fr/2015/11/comment-obtenir-le-pire-attentat-de.html

      +0

    Alerter
  • Michel Maurel // 15.11.2015 à 02h10

    Bravo encore une fois à Olivier qui donne une bouffée d’oxygène salutaire face aux concerts d’indignations et de compassions hautement sélectives sur fond d’informations à géométrie désespérément variable. Effectivement, il semble plus facile de trouver des traces d’eau sur Mars que d’intelligence sur Terre…

      +2

    Alerter
  • Bananonyme // 15.11.2015 à 14h51

    Berruyer toujours au top.

    On subit tous une guerre dont personne ici-bas n’a voulu et que personne ici-bas n’a déclaré. Tout cela émane de gens qui, depuis longtemps, ne vivent plus dans le monde enraciné des peuples, mais dans la froideur inhumaine des aéroports du Capital.

      +1

    Alerter
  • odp // 15.11.2015 à 16h58

    Olivier Berruyer pauvre type. On saura qu’on sera vraiment en guerre le jour où ce site sera fermé et vous-même mis en prison. J’espère que cela ne saurait tarder.

      +0

    Alerter
  • Sylvaing // 15.11.2015 à 17h58

    Très bien, mais je n’ai pas compris le sous-entendu de la phrase “On notera que, “étrangement”, les terroristes ne visent jamais la Suisse ou la Hongrie…” Si l’auteur veut bien m’éclairer…

      +0

    Alerter
    • Georges // 16.11.2015 à 01h44

      @Sylvaing

      La Suisse est défendue par ses banques. Tous les gros y ont un intérêt, d’une façon ou d’une autre.

        +0

      Alerter
  • Emeline // 15.11.2015 à 23h25

    Les conflits ont commencé il y a bien assez longtemps pour les résoudre aujourd’hui ! Mais ce n’est plus une question de responsabilité, puisque finalement nous sommes tous coupables ! Et nous en subissons tous les conséquences. Les français ne sont pas plus “importants” que les autres civils (Syriens,…), et pourtant certains n’ont pas l’air de saisir.
    C’est beau de prôner la liberté quand d’autres souffrent pour nous !
    La guerre n’a jamais cessé dans ce monde et elle ne cessera jamais, nature humaine aussi belle que bête !

      +0

    Alerter
  • Joël Le Bras // 16.11.2015 à 11h28

    Bonjour, très intéressant mais le lien vers Todd mène à Kissinger. Pouvez-vous corriger svp ?
    Merci

      +0

    Alerter
  • Adriana // 16.11.2015 à 11h43

    Qqqn peut m’éclairer s’il peut y avoir des élections régionales pendant la période d’état d’urgence ?

      +0

    Alerter
  • Sushi // 16.11.2015 à 17h44

    Bonjour,

    Ca fait un moment que j’entends parler de ce site qui diffuse des informations différentes de celles des médias.
    Aujourd’hui, je découvre les différents articles, analyses et commentaires.

    J’ai lu pas mal de commentaires (pas tous parce que ça se répète beaucoup tout de même) et quelques articles.

    Je constate qu’on tape beaucoup sur les politiques et qu’on utilise plein de mots savants.

    Alors d’abord, concernant les mots savants : mon vocabulaire n’est pas aussi fourni que la majorité des personnes présentes sur ce site, mais j’ai remarqué qu’il était souvent question de “moutons”. J’ai bien compris le principe du mouton qui suit tout ce que les médias racontent, mais comment voulez-vous qu’on s’intéresse aux commentaires ou aux articles quand on ne comprend pas un mot sur 10 ? Alors oui, il suffit de chercher dans le dictionnaire, mais une définition et un concept, c’est très différent. Alors forcément, on fait le mouton et on se cantonne à ce qu’on comprend.
    Si vous voulez que les gens réflechissent par eux-mêmes et s’intéressent, essayer de vulgariser vos propos afin que chacun puisse les comprendre et apporter sa pierre à l’édifice.

    Voilà 🙂

    Concernant les politiques, je suis plutôt d’accord avec les analyses, surtout que je n’ai pas tous les éléments en main. Je ne m’intéresse que très peu à la politique et je ne connais pas l’historique des politiques mises en oeuvres ces dernières décennies.
    Par contre, je trouve ça facile de ne taper que sur les politiques. Je m’explique : OK, on vend des armes, on soutien les rebelles syriens, on tarficotte avec l’Arabie Saoudite, on crée des ghettos dans les villes… Tout ça a fait que nous en sommes là aujourd’hui.
    Mais qu’en est-il de l’éducation ? De l’intelligence et de la réflexion de chacun ? L’Education nationale est ce qu’elle est, en bien ou en mal. Mais l’éducation familiale ? Les mecs qui se sont faits sauter vendredi sont-ils vraiment moins intelligents que la moyenne ? Que font les parents ?

    Je ne sais pas. Je ne connais pas la moyenne d’âge ou la situation familiale de chacun ici, mais pourquoi vous ou moi ne nous laissons pas embarquer dans l’extrêmisme ?

    Voilà, plus qu’un commentaire, c’était un petit coup de gueule d’un tout nouveau sur ce site.

      +0

    Alerter
  • Paul13 // 17.11.2015 à 13h47

    Je tiens à remercier OB de son Billet qui esquisse bien des pistes pour comprendre (ou tenter) la tragédie qui vient de s’abattre sur notre capitale avec les effets dévastateurs sur une population innocentes qui paie au prix fort, celui du sang et des larmes, une guerre qu’elle n’a pas choisi, voulue, encore moins comprise et pour laquelle ceux qui sont chargés de veiller sur sa sécurité au plus haut niveau ne l’ont pas préparée.

    J’ai lu beaucoup de commentaires, je dois dire que dans l’ensemble ils sont de bonne tenue et prouve que l’on peut débattre posément, sans haine ni violence.

    Toutefois ce qui me frappe c’est que nombre d’intervenants ici semblent avoir omis l’origine du Billet d’OB et surtout les questions qui en découlent.

    Beaucoup disent les méchants terroristes d’un côté et les puissances occidentales de l’autre parées de toutes les vertus, de la démocratie et tout le tralala, bref du message bien rôdé, véhiculé à longueur de temps par des médias dont on se demande si c’est l’information qui prime, où la course au scoop ou aux images chocs.

    De tout ce fourbis inextricables ou tout et son contraire est dit, eux aussi ne véhiculent que l’idée des méchants terroristes contre les occidentaux et surtout contre la démocratie.

    Très peu de travail d’investigation, non, du brut de décoffrage, de l’instantané comme une photo polaroïd avant de partir sur un autre lieu.

    Ces médias (par ignorance ?) et nombre de politiques (par volonté délibéré ?) assènent des affirmations et des phrases chocs dans une surenchère médiatique de l’horreur qui en devient malsaine, nous abreuvant d’une seule vision et pseudo analyses, la leur qui ne peut être que la vraie vérité. N’est ce pas présomptueux ? Y a t il une autre vérité que ce tourbillon vise à masquer ?

    Et ça commence très fort car sont employés à longueur d’interviews, propos ou discours des termes comme, djihad, islamisme ou islamisme radical pour qualifier des actes ou des personnes commettant en France des actes au nom d’une idéologie (reste encore à déterminer laquelle), violents et sanguinaires donc de terrorisme.

    Oui mais :
    Les Américains eux se gardent bien de donner à ces personnes et ces actes de tels qualificatifs retenant juste celui de terrorisme.
    Soucis de sémantique ? Que nenni.
    Les USA pratiquent depuis fort longtemps une politique moyen orientale et ont assimilé que le “terrorisme” dit islamiste qui s’étend d’ailleurs à la plupart des pays musulmans de la planète ne relèvent pas du djihad ou de l’islamisme, mais bien davantage du fondamentalisme religieux (mis en exergue par des agissements politiques nébuleux dont les politiques occidentaux sont grandement responsables)et que la diaspora musulmane en Europe en permet une diffusion dans les pays occidentaux. (Cf une très belle étude allemande de 2013 réalisée dans 6 pays européens) https://www.wzb.eu/sites/default/files/u6/koopmans_englisch_ed.pdf .

    Rendons grâce à Chirac et de Villepin, vieux briscards de la politique étrangère, d’avoir eux, bien compris et appréhendés ce nœud du problème, bercés qu’ils furent par les Valeurs Gaullienne de la France et sa préhension du Monde et des rapports humains, ce dont leurs successeurs Sarkozy et Hollande sont totalement dénués, faisant même preuve d’un “‘amateurisme” flagrant.

    Cette différence de sémantique entre les USA et la France (voir l’Europe) est d’ailleurs parfaitement compréhensible.

    Car en effet, il n’échappera à personne que les USA se servent, au gré de leurs besoins (économiques et/ou politiques) de personnes ou groupes que nous qualifions nous, d’islamistes radicaux. Quant elle n’en a plus besoin, elle les jettent en pature ou s’efforce de les détruire. Hélas pour les USA, parfois il y a des couacs et le paria devient bourreau et les citoyens américains payent cash cette vendetta.

    Ben laden et Al-Qaïda en sont le meilleur exemple qui parlera à tous. (Cf les propos et écrits de Sibel Edmonds ex-agent du FBI, propos n’ayant fait l’objet d’aucune condamnation judiciaire par les autorités US)

    Vous me direz quel rapport avec les attentats en France ?

    Très simple la sémantique est une chose, la diplomatie et les intérêts économiques une autre. Les politiques Européennes au contraire des USA ne supportent guère le scandale diplomatique et ont des rapports avec les richesses et profits multinationaux très frileux. De leur côté les USA s’en fichent complètement, d’où une liberté de ton et une posture pleinement assumée, même la main prise dans le “pot de confiture”.

    Petit rappel pour illustrer: Le gouvernement Bush a avoué avoir menti sur les armes chimiques irakiennes et user de la torture, ça ne lui a porté aucun préjudice. Le congrès a dénoncé l’enrichissement des multinationales US en Irak et ça ne gène personne.

    Imaginez la même chose en France … En Angleterre T.Blair lui, a du démissionner même si ce fut un peu long.

    Et pourtant ne soyons pas dupes:

    La France tout comme les USA usent des mêmes méthodes depuis la fin de la période Chirac. Amis un jour on se débarasse de l’encombrant pour nouer de nouvelles alliances.

    Parfois ça marche, parfois ça clashe et un groupuscule commandité vient faire payer sa note à son ancien allié de circonstances. Peu importe que ce soit des innocents qui paye, le but est de se venger. C’est froid, méthodique, sinistre et ignoble mais c’est … le prix de la trahison que peuvent infliger des groupes dont on sait qu’ils sont dangereux, mais dont on se sert parce que à un moment donné, pour x ou y raisons, on a recours à eux pour nos “petites affaires”.

    Question qui en découle: Les hautes autorités Françaises ignoraient elles que la trahison de groupes armés peut amener des rétorsions dramatiques ?

    – Est ce par hasard si le matin du 13/11 quelques heures avant l’attentat funeste en France, un autre attentat faisant un carnage, a visé le Hezbollah libanais à Beyrouth ? (groupe que la France qualifiait de terroristes et d’islamiste radicaux, avant de s’en rapprocher, car il combat l’EI ) (source ISM).
    – Est ce là aussi un hasard si le même jour, un exercice simulant des attentats à eu lieu à l’AP-HP ?
    – Est ce toujours un pur hasard si, au matin de ce même jour, notre ministre de l’intérieur présentait un plan de lutte contre le traffic d’armes ?

    Certes une accumulation de coïncidences ne font pas des preuves, c’est un fait. Mais tant de coïncidences laissent à penser que les Hautes Autorités de l’Etat s’attendaient à des actions de ce type et doivent nous permettre, à nous citoyens, de nous interroger.

    Le message de l’EI en tout cas, ne laisse guère planer de doutes, surtout la fin, renforcé par les propos tenus par ces sicaires (aux dires de témoins) pendant leur sinistre besogne au Bataclan et qu’on ne nous disent pas, dans une surenchère de l’horreur commise, que ce déchainement de violence est à relier avec les attentats de Janvier.

    En la circonstance, l’ignominie des actes de ce 13/11, apparait bien comme une vengeance, visant à punir la France et son Gouvernement, d’où la terminologie de “les hypocrites”. Hélas, comme toujours, pour que leur vengeance ait une énorme portée, ces tueurs ont décidé de sacrifier des innocents plutôt que de s’en prendre manu militari à ceux qu’ils qualifient “d’hypocrites”.

    Aurait on pu éviter cette boucherie effroyable ?

    Je n’en sais fichtre rien, mais en tout cas, il y a une personne (pourtant je ne la porte pas spécialement dans mon estime) qui avait vu juste et dont les propos prémonitoires étaient lourds de sens et qui aurait dû être entendu et écouté, peut être alors la déferlante sanguinaire qui nous a percutés eut été moins féroce.

    Cet homme, c’est Vladimir Poutine.
    A la tribune de l’ONU son discours du 28/09/15 résonne comme une sirène d’alarme d’extrème urgence que nos Hautes Autorités ont pourtant balayée.

    Ainsi disait il à propos de la situation au moyen orient et en afrique du nord avec mention spéciale sur la Syrie: ” J’aimerais demander aux responsables de cette situation : « Avez-vous au moins conscience de ce que vous avez fait ? » Mais je crains que cette question ne reste en suspens (…)Des dizaines de milliers de combattants se battent déjà sous les drapeaux de l’ainsi nommé « État islamique ». On trouve parmi eux d’anciens soldats irakiens jetés à la rue suite à l’invasion de l’Irak en 2003. Un autre pays fournisseur de recrues est la Libye, dont la structure étatique a été détruite après la violation grave de la résolution n°1973 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Aujourd’hui, des membres de ce qu’on appelle l’opposition syrienne modérée, soutenue par l’Occident, viennent également grossir les rangs des radicaux.” . L’intégralité de ce discours magistral et hélas prophétique est ici : http://www.lecourrierderussie.com/2015/09/discours-vladimir-poutine-onu-version-complete/

    Alors, pendant que nous pleurons nos morts innocents, nous les gens du Peuple, je me demande pourquoi tout ça, je m’interroge sur la vacuité des propos tenus par les chaines d’infos et les discours de nos politiques.

    Certains penseront peut être que je suis un dingue, libre à eux peu me chaut, mais NON je ne pense pas l’être et suffisamment d’éléments le démontrent que chacun peut consulter.
    Le factuel pour qui veut bien se donner la peine de le chercher et l’appréhender est implacable.

    Le but de mon propos est ici juste l’expression du souhait, que l’intérêt supérieur de la Nation (quel est il d’ailleurs et à qui profite t il ?) que nos Gouvernants nous taise, à nous citoyens, au prétexte du “secret state” , cesse de venir tuer des innocents et entraver nos libertés.

    Je ne prétends nullement détenir la vérité, je m’attache juste au factuel et il m’apparait bien différent de toutes les gesticulations de com dont certains nous rebattent les oreilles comme si un contre feu était nécessaire pour étouffer tout risque de questionnement gênant.

    Alors notre devise Liberté, Égalité, Fraternité est elle le seul apanage du peuple ?

    En tout cas, le Peuple est bien le seul à en faire preuve et à en payer le prix le plus lourd, celui du sang et on va encore lui rogner des pans de Liberté et d’Égalité, avec les mesures qui sont dans l’antichambre des ministères, mesures qui ne serviront à rien, si là haut on ne décide pas de dire “STOP on met en stand bye nos actions de barbouzes, on informe le Peuple et s’il nous soutient, par référendum par exemple, alors on pourra foncer avec son appui et son adhésion !!”.

    Car actuellement je ne suis en guerre avec personne et je ne pense pas que la majorité des citoyens le soit, alors pourquoi nous y plonge t-on sans nous dire pourquoi, comment ? et surtout sans nous donner les vraies raisons et nous demander notre avis.
    Pourtant le prix du sang c’est nous qui le payons !!

    Mais bien sur c’est évident pourquoi les réponses aux questions en supra ne nous seront pas données.
    Nos Grands penseurs et décisionnaires (entourés d’une kyrielle de pros de la com)qui s’absolvent de toutes responsabilités considérant le Peuple comme un ignorant incapable de comprendre vont nous répondre que c’est pour notre bien et :

    – Que Daesh (Etat créé de toutes pièces et rassemblant un conglomérat de personnes aux motivation protéiformes) est ignoble.
    – Mais alors pourquoi sommes nous alliés de pays, comme par exemple l’arabie saoudite, qui exécute en masse tout oposant à son régime, qui lapident sans vergogne des femmes pour un simple adultère ? De dictatures africaines et foultitude d’autres états peu recommandables ? ( Il y aurait donc une bonne violence et une mauvaise ?)
    – Parce qu’il faut lutter contre le terrorisme ? Mais pour celui d’en face nous sommes nous aussi des terroristes !

    Avons nous oublié notre passé ? Avons nous oublié qu’en 40, pour l’Etat Français de Vichy (soutenu par la majorité des français, H.Amouroux disait bien 40 millions de pétainistes) les FFI, FTP et les FFL étaient aussi des terroristes et traités comme tel, De gaulle ayant même été condamné à mort.

    Alors oui nous avons des valeurs, oui il nous faut les défendre mais pas par le mensonge ou sous de faux prétextes, tels que ceux qui nous sont servis par certains.

    Le dialogue, la paix et le respect des différences sont les seules valeurs qui permettent de se tenir droit et d’affirmer que nous sommes des hommes libres et égaux.

    Ce commentaire ne prétend pas être la vérité, je le rappelle encore une fois, mais juste une matière à réflexion et interrogation.

    Et plagiant Poutine, je crains que beaucoup de zones d’ombre restent en suspens et soient célées par le “secret state”,
    et ce ne sont pas les fleurs déposées sur les tombes de nos innocents défunts qui les remplaceront, ni atténueront la douleur des familles devant tant d’incompréhension et de violence, surtout si certaines le sont par les représentants de notre nation.

    Désolé ce message était fort long, donc merci de l’avoir lu jusqu’au bout.

    Pax vobiscum

      +0

    Alerter
    • Vincent // 17.11.2015 à 19h06

      Bonjour monsieur Paul13,

      Je vous ai même relu deux fois, pour être sûr de bien comprendre votre propos.

      Je vais tenter d’énumérer les sujets, corrigez moi si je me trompe.
      1) une confusion sur le sujet dans les commentaires : l’article d’Olivier parle de la guerre que nous leur avons nous même déclaré, les commentaires parlent de terroristes attaquant l’occident.

      2) un problème de mot : les commentateurs tiennent islamiste, terroriste, jihadiste pour synonymes, la diplomatie américaine non :
      – Elle utilise systématiquement “terrorisme” parce qu’elle n’a aucun soucis avec l’islamisme en soi.
      – Les groupes sur lesquels elle s’appuie sont plus des fondamentalistes que des djihadistes, dans le sens où ils sont plus attachés à imposer une manière de vivre qu’à étendre leur religion à d’autres frontières.

      3) Ces groupes de “fondamentalistes” sont largués du jour au lendemain lorsqu’ils sont inutiles ou encombrants. Et parfois ces derniers se vengent.

      4) Le fait que la France s’attendait à des attentats éminents, et le mot “hypocrites” sont un faisceau d’indices tendant à montrer qu’il s’agit d’un vengeance d’un groupe que nous avons appuyé puis abandonné qui est à l’origine des attentats.

      5) Vous rappelez le discours de Poutine à l’ONU. Nous rendons nous comptes de ce que nous avons fait ?

      6) Vous émettez le souhait que si un gouvernement pense avoir besoin de faire appel à des terroristes islamique pour l’intérêt supérieur de la nation, qu’il nous demande notre avis à nous le peuple par référendum, vu que c’est sur nous que ça retombe lorsque ça se passe mal.

      7) Vous remettez en question le récit promotionnel de la politique guerrière actuelle (gros méchant Daech, gentils alliés Saoud, etc.) et la notion même de terrorisme (les résistants étaient aussi considérés comme des terroriste, Daech considère nos bombes comme terroristes)
      ____________________________________________________

      Je me permettrai de donner mon avis sur vos remarques parfois bien pertinentes dans un second commentaire, si vous le voulez bien.

      Et cum spiritu tuo

        +0

      Alerter
    • Vincent // 17.11.2015 à 22h57

      [suite]
      Sur la question 1)
      Qui a déclenché la guerre?

      Le plus simple serait de dire que si nous n’étions pas intervenu au Mali, en Centrafrique, en Irak et que si nous n’avions pas aidé la fameuse “Armée Syrienne Libre”, nous n’aurions pas été particulièrement sous les projecteurs des groupes terroristes internationaux.

      Sauf qu’on n’a pas un ennemi parce qu’on l’a décidé, on a un ennemi lorsque quelqu’un nous considère comme tel. Or le terrorisme islamiste menace la France depuis bien longtemps maintenant.
      Voici quelques liens : http://www.grands-reporters.com/Banlieues-la-tentation-islamiste.html (article sur l’islamisme en banlieue parisienne de Jean-Paul Mari en 1992), http://www.lexpress.fr/informations/algerie-le-jeu-secret-de-la-france_599106.html (article sur les menaces terroristes de 1994), http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-islamiste-avoue-l-attentat-du-rer-gare-d-orsay-28-10-2000-2001724552.php (article de 2000 sur les https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_de_1995_en_France), http://www.librairie-sciencespo.fr/autres-ouvrages-de-sociologie/autres-ouvrages/livre/la-france–malade-de-l-islamisme-menaces-terroristes-sur-l-hexagone/mohamed-sifaoui/9782749100272.html (livre de 2002), http://www.amazon.fr/jour-France-tremblera-Terrorisme-islamiste/dp/2841147258 (livre de 2005).

      Même s’il y a quelque chose d’assez évident : l’entité “Etat Islamique” ne nous menace directement que depuis qu’on les bombarde (modérément, il faudrait pas casser le jouet des USA non plus) en Irak.

        +0

      Alerter
    • Vincent // 17.11.2015 à 23h38

      [suite]
      Sur la question 2 (de vocabulaire), il ne faudrait pas confondre djihadisme et fondamentalisme. Le vocabulaire adéquat pour ces événements serait “terrorisme”.
      Nous sommes d’accord sur un point : le fondamentalisme islamique est avant tout un retour au textes et à des pratiques culturelles médiévales.
      Ce fondamentalisme a ses champs d’application bien précis, dans des cadres nationaux eux aussi bien précis et à chaque fois différents dans leur applications (Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Iran, Pakistan, Afghanistan, plus récemment le Maghreb, l’Égypte et la Turquie).
      En soi on pourrait envisager de l’imaginer sans djihad.

      Sauf que dans les fait c’est impossible :
      – En Afghanistan dès 78, en Bosnie en 92, au Sahel, en Irak, en Syrie actuellement il s’agit bien de véritables internationales qui ont agit et qui agissent par le recrutement, le financement, etc. (c’est d’ailleurs là que se sont radicalisé les combattants Algériens qui ont transformé leur pauvre pays dans les années 80-90). Les combattants ne combattent pas pour un pays, mais pour la communauté (la Oumma) là où elle est menacée ou là où elle est en passe d’appliquer la Charia. Ils agissent bien dans le cadre du djihad.
      – Il existe très peu de fondamentalistes qui sont opposés à l’expansion de l’islam par la violence. A ma connaissance il n’y a que le parti Hizb ut-Tahrir qui ne veut pas entendre parler de Djihad avant qu’un véritable califat soit en place
      – L’État Islamique ou Daech a pour originalité d’avoir proclamé un califat, c’est à dire qu’il prétend avoir une autorité politique sur la communauté des croyant, autorité qui dépasse les frontières nationales. Sa seule frontière est celle de “Dar al-Islam”. Le reste” Dar al-Kufr” (ou Harb, c-a-d terre des infidèles) et “Dar al-‘Ahd” (ou Suhl, c-a-d terre d’infidèles avec lesquels on a conclu une alliance temporaire)

      Donc oui, il s’agit avant tout de terrorisme. Un terrorisme qui se revendique du fondamentalisme musulman, OK.
      Mais rien ne nous permet de dire qu’il ne s’agit pas d’actes effectués dans le cadre du djihad.
      Il s’agit bien de terrorisme islamique et c’est une notion qui est très proche du jihadisme moderne.

        +0

      Alerter
    • Vincent // 17.11.2015 à 23h47

      [suite]
      sur les point 3, 4 et 5 : les groupes islamistes sont armés et aidés en sous main pour des objectifs géopolitiques les dépassant, puis largués ou trahis lorsqu’on n’a plus besoin d’eux, et parfois ça revient comme un boomerang (11 sept 2001). D’ailleurs Poutine en a parlé à l’ONU. (pou faire court)
      Oui, les lecteurs sont tous d’accords avec tout ça, c’est bien détaillé au fils de multiples articles du blog d’Olivier.

        +0

      Alerter
    • Vincent // 18.11.2015 à 00h41

      [suite]
      Pour le reste, ce qu’on peut dire c’est que si une intervention en sous-main est envisagée, elle ne pourra jamais passer par un aval du peuple.
      Que si la guerre est engagée, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas uniquement parce qu’on a aidé des groupes djihadistes : c’est que ces dernier nous l’ont déclaré à de multiples reprises depuis longtemps.
      Mais pourquoi nos gouvernements ne nous donnent pas tous les tenants et les aboutissants avant de constater que c’est la guerre ?

      D’une part ce serait très embarrassant pour eux de reconnaître qu’ils ne contrôlent rien. Ils arment, forment des gens qu’ils savent peu fiable et radicalement à l’opposé de ce que représente la civilisation consumériste “à l’occidentale”. Mais ils le font quand même parce que
      1) les USA leur demande gentiment de le faire :
      – après tout, beaucoup des “combattants de la liberté” sont Français
      – il faut bien se faire pardonner 2003 et montrer patte blanche maintenant qu’on est dans l’OTAN
      – on a déjà accepté de faire sauté Kadhafi, on peut bien faire un peu plus
      – les USA ne peuvent plus trop le faire tout seul : leur popularité dans le monde musulman est en berne
      – si on ne veut pas, on risque d’être mal noté par S&P, ou d’avoir des sanction pour tel groupe ou banque Française pour non respect d’embargo, etc.
      2) L’Arabie saoudite et le Qatar le demandent : c’est eux qui permettent de souffler un peu au niveau chômage, c’est eux qui achètent les armes, c’est leur pognon frai qui a permis aux banques et assurances de se redresser aussi rapidement depuis 2008. Sinon ils ont également un bon pouvoir de nuisance via leurs chaines satellites : imaginez qu’on remonte subrepticement les téléspectateurs contre le gouvernement en place. Ce serait ballot…
      3) Israël le veut. Il n’y a qu’à voir le comportement de notre gouvernement sur le dossier du nucléaire iranien pour se rendre compte que ce qu’Israël veut, le quai d’Orsay le veut (au moins depuis 2007). On a eu la même attitude au moment de savoir s’il fallait intervenir en Syrie. A chaque fois plus radicaux que les USA. C’est Benyamin Netanyahou qui donnait le “La”.

      D’autre part, j’imagine qu’il y a un peu une sorte de folie des grandeurs dans les derniers gouvernements : tout leur semble possible, ils sont dans le jeu des dieux, ils font comme les US en Afghanistan, Sarko 1er était à la tête pour la Libye, on a la possibilité d’avoir des agents doubles au sein des mouvements salafistes, on se sent reconnus pour notre savoir faire, on se sent invulnérable, on se laisse espérer que finalement on dirige un peu les événements.

      Enfin, j’imagine qu’ils savent eux-mêmes qu’ils ne sont que des relais de gens plus puissants. Ceux là leur qui dictent le calendrier international. Alors pour quoi s’encombrer du peuple ? Pour ce dernier, il y a des campagnes de com. De toute façon il ne comprend rien et oublie tout. Du moment qu’il vote bien…

        +0

      Alerter
  • Sarah // 21.11.2015 à 01h44

    ALLAH ne guide point les pervers encore moins ceux qui sème le chaos sur terre en tuant des innocents. Il y a des règles en islam pendant la guerre et tuer des civils,des personnes sans armes et tuer dans le lot des musulmans où est la guidance??
    Daesh tue par milliers des musulmans mais refusent d’intervenir en Palestine et ne commet aucun attentat en Israël c’est quand même bizarre. Par contre le hamas,milice sunnite libanaise et le hezbollah sont victimes d’attentat réguliers.
    Ce groupe il faut les éradiquer et dénoncer ces financements autant occidentaux qu’orientaux.
    “ce que nous appelons « salafisme », en arabe, cela s’appelle « wahhabisme”
    Les propos de ce type de la DGSE sont grave les deux termes n’ont rien à voir l’un qualifie les gens qui suivent la voie du Prophète Mohamed(SAWS) comme qualifié Hassan 2 ces citoyens de “salafs” attaché à la voie unique de l’islam. Le wahhabisme qualifie l’orthodoxie islamique de mohamed abdelwahab qui au 17ème siècle fit revenir les musulmans d’arabie à l’islam authentique(la population était revenu à leurs pratiques de la jahiliya).
    Le gouvernement ne suit pas le wahabisme exemple ait les princesses et les princes vivent des vies très différentes de la population et sont areligieux. L’arabie saoudite a financé le coup d’état d’egypte pour faire tomber les frères musulmans,à versé 2 milliards à l’armée libanaise pour contrer les milices sunnite libanaises…..

    Les réjouissances du rabbin et ce que les dirigeants politiques israéliens ont dit à propos de cet attentat sont hallucinantes:

    Depuis que des membres présumés de l’Etat Islamique ont tué près de 130 personnes dans une série d’attentats dans Paris vendredi, les dirigeants israéliens ont immédiatement utilisé le carnage pour justifier la violence envers les Palestiniens.

    Parmi les plus extrêmes, Dov Lior, colon israélien et rabbin très connu, s’est réjoui des attentats qu’il considère être une punition juste pour l’Holocauste.

    « Les méchants de l’Europe qui a du sang sur les mains le méritent pour ce qu’ils ont fait à notre peuple il y a 70 ans », a déclaré Lior.

    http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2015/11/20/les-dirigeants-israeliens-utilisent-les-attentats-de-paris-pour-justifier-les-atrocites-commises-contre-les-palestiniens/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications