Les Crises Les Crises
24.septembre.201524.9.2015 // Les Crises

[NéoFéodalisme] Normal : le PDG de VolksWagen pourrait partir avec un package de plus de 60 millions d’euros…

Merci 0
J'envoie

Fascinant… “L’inculpabilité” faite homme…

Il était l’un des patrons allemands les mieux payés. Sera-t-il l’un des retraités les mieux chouchoutés par son entreprise ? C’est bien possible. Martin Winterkorn, le président du directoire démissionnaire du groupe Volkswagen, qui a émargé à 15 millions d’euros de rémunérations en 2014, pourrait toucher un véritable pactole pour son départ.

Si l’on en croit le rapport financier 2014 de l’entreprise, l’ancien chef d’entreprise, âgé de 68 ans, a droit à une retraite de 28,5 millions d’euros, quelles que soient les conditions de son départ. Il peut également conserver son véhicule de fonction.

De plus, dans le cadre d’un départ négocié, il peut obtenir un chèque équivalent à deux années de salaires, soit au moins 30 millions d’euros si l’on prend l’ensemble de ses rémunérations, qui additionne un salaire fixe de 1,6 million d’euros, 300 000 euros d’indemnités diverses, et 13 millions au titre de plusieurs rémunérations variables liées à la performance, etc.

Cependant, pour obtenir cet avantage, il faudra voir comment le conseil de surveillance qualifiera le départ de Martin Winterkorn. S’il estime que ce dernier quitte l’entreprise pour faute, il ne pourra prétendre à rien. S’il part dans un cadre plus propice, il pourra améliorer encore plus son ordinaire.

Il faut toutefois se souvenir que l’ancien patron de Volkswagen a déjà fait l’objet d’un scandale en raison de sa rémunération en 2012. Il avait touché 17 millions d’euros au titre de l’année 2011 à la suite de l’activation d’un bonus lié à l’année financière exceptionnelle du groupe automobile (15,7 milliards d’euros de bénéfices).

Merci de l’info, je n’avais pas regardé. Donc l’amende record possible, c’est en gros juste le bénéfice de 2011 ? Brrrrrr, c’est terrifiant comme sanction quand même, et donc particulièrement dissuasif…

À l’époque, c’est Berthold Huber, le président d’IG Metall, le premier syndicat du groupe, qui s’était offusqué de ce montant, avant de se rétracter, car dans le système de cogestion allemand actuel, les syndicalistes votent les rémunérations des dirigeants. Aujourd’hui, c’est le même Berthold Huber qui dirige le conseil de surveillance de Volkswagen.

La direction de Volkswagen (VW) doit annoncer, vendredi 25 septembre, qui succédera à Martin Winterkorn à la tête du groupe d’automobile allemand. Le nom le plus souvent avancé est celui de Matthias Müller, l’actuel patron de Porsche.

La direction du groupe a aussi indiqué qu’elle annoncera, à cette occasion, un certain nombre de remaniements au sein de ses différentes filiales et marques. Selon le Spiegel online, quelques têtes devraient ainsi tomber : notamment celles d’Ulrich Hackenberg, le patron de la R&D d’Audi, Heinz Jakob Neusser, patron du développement moteurs chez VW, et Wolfgang Hatz, membre du Board pour la R&D chez Porsche. Volkswagen et Porsche n’ont pas souhaité commenter l’information.


“Je n’ai pas connaissance d’une quelconque faute de ma part”, a déclaré Martin Winterkorn, le désormais ex-PDG de Volkswagen, dans sa lettre de démission le 23 septembre.

Le texte de la déclaration de Martin Winterkorn du 23 septembre :

M. Winterkorn, 68 ans et depuis 2007 à la tête de Volkswagen, a assuré dans une déclaration n’être coupable « d’aucun manquement », mais dit « prendre la responsabilité » du scandale et remet sa démission « dans l’intérêt de l’entreprise », pour permettre à Volkswagen « un nouveau départ ».

Pour l’instant, rien ne permet d’affirmer que Martin Winterkorn est personnellement impliqué dans le scandale. Si une enquête interne doit faire la lumière sur ce point, elle n’a que jusqu’à vendredi, le 25 septembre, pour y parvenir. C’est la date à laquelle le Conseil de surveillance se prononcera.

Eh oui, parce son boulot du gars, ce n’est justement pas de veiller à ce que les contrôles internes permettent d’arriver à éviter l’explosion de l’image de l’entreprise…

Bref, cela ne coûte rien à l’ex PDG de rappeler autant que possible qu’il n’avait connaissance de rien. Mais ça peut lui rapporter gros…

======================

D’après Le Monde, le Huffington post et Le Soir


Encore mieux, hélas encore en anglais : le gouvernement français a fait pression pour truquer les tests, j’adore…

Ethique 3.0…

Un scoop du Guardian :

La France, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, a-t-elle joué un double jeu sur les tests antipollution des voitures? C’est ce que croit savoir The Guardian. D’après des documents consultés par le journal britannique, les trois pays ont effectué un important lobby auprès de la Commission européenne pour maintenir en place des failles dans ces procédures. Or, depuis la révélation des fraudes de Volkswagen sur ses moteurs diesel, Paris, Londres et Berlin tapent du pied pour obtenir une enquête européenne sur ce sujet.

Les pays de l’Union européenne doivent mettre en place d’ici 2017 un nouveau type de test anti-pollution, appelé WLTP (pour “World light vehicules test procedure”). Il vise à remplacer de vieilles procédures datant 1970, rappelle le Guardian ce jeudi. La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni auraient poussé, il y a quatre mois seulement, pour ne pas remédier à certaines failles présente dans l’ancien test.

D’après le think tank environnemental Transport and Environment, cité par le journal, cela permettraient de dépasser de 14% les normes européennes en matière de pollution automobile, sans se faire taper sur les doigts. (Source)

UK, France and Germany lobbied for flawed car emissions tests, documents reveal

Exclusive: Countries publicly calling for investigations into VW emissions rigging scandal have privately fought to keep loopholes in car tests for carbon emissions

A test device checks exhaust emissions of a VW Golf 2.0 TDI car in Frankfurt/Oder, Germany.

A test device checks exhaust emissions of a VW Golf 2.0 TDI car in Frankfurt/Oder, Germany. Photograph: Patrick Pleul/EPA

The UK, France and Germany have been accused of hypocrisy for lobbying behind the scenes to keep outmoded car tests for carbon emissions, but later publicly calling for a European investigation into Volkswagen’s rigging of car air pollution tests.

Leaked documents seen by the Guardian show the three countries lobbied the European commission to keep loopholes in car tests that would increase real world carbon dioxide emissions by 14% above those claimed.

Just four months before the VW emissions scandal broke, the EU’s three biggest nations mounted a push to carry over loopholes from a test devised in 1970 – known as the NEDC – to the World Light Vehicles Test Procedure (WLTP), which is due to replace it in 2017.

“It is unacceptable that governments which rightly demand an EU inquiry into the VW’s rigging of air pollution tests are simultaneously lobbying behind the scenes to continue the rigging of CO2 emissions tests,” said Greg Archer, clean vehicles manager at the respected green thinktank, Transport and Environment (T&E). “CO2 regulations should not be weakened by the backdoor through test manipulations.”

Vehicle emissions are responsible for 12% of Europe’s carbon emissions and by 2021, all new cars must meet an EU emissions limit of 95 grams of CO2 per km, putting accurate measurements of real emissions at a premium.

The loopholes would not only raise real world CO2 emissions from new cars to 110g CO2 per km – well above the EU limit – but increase fuel bills for drivers by €140 per year according T&E.

Huw Irranca-Davies, Labour MP and chair of an influential select committee of MPs, the environmental audit committee, said: “Given that the UK is struggling to bring down carbon emissions and other harmful pollutants from road vehicles it is extremely worrying that the UK government appears to be trying to water down the EU’s proposed new road testing regime.

“As well as cutting CO2 emissions, improving the efficiency of vehicles can save lives by reducing the illegal levels of air pollution in UK cities, so the Department for Transport should be making these tests more rigorous not less.”

The WLTP test was supposed to remove loopholes that had allowed a gap between real world CO2 emissions and test cycle ones to develop, whichEU consultants have estimated at up to 20%.

But the UK lobbied for car makers to be allowed to exploit flexibilities such as externally charging their batteries to full before testing. The Department for Transport also argued that the best available technologies should be shunned in favour of outdated ‘inertia classes’, which involve manually adding 100 kilo weights to the car to see what effect greater weight on the amount of CO2 the car pumps out.

Research by the International Council on Clean Transportation has found that car manufacturers often game these tests by optimising test car performances at one pound below the desired inertia class.

Germany went further than the UK, calling for the tests to be conducted on sloping downhill tracks, and for allowing manufacturers to declare a final CO2 value 4% lower than the one measured. France supported all the proposed loopholes, bar the 4% lower CO2 value.

Together, these flexibilities would allow some 14% more CO2 to be emitted than EU regulations permit, according to an analysis by T&E. CO2 emissions contribute to climate change, while the nitrogen oxides (NOx) that VW rigged tests for are primarily a cause of local air pollution.

In a letter to the European commission on 29 May, Bob Moran, the Department for Transport’s head of regulation and R&D argued that a ‘correlation tool’ between the old and new tests should include the old procedures for inertia classes and battery recharges.

“It appears to be a common position under NEDC test conditions that manufacturers will (request to) recharge the battery during the soak period, or (request to) replace a partially depleted battery with a fully charged one at the start of the test proper,” he wrote. “We believe this commonly used approach should be reflected in the correlation tool.”

France backed this position for technical reasons, arguing that it provided “repeatable information”. But a fully-charged battery also prevents a car’s alternator from kicking in and releasing carbon emissions during tests, as would happen in real world driving situations.

In a sign of growing anger at the VW emissions-rigging scandal, which saw Martin Winterkorn resign on Wednesday, the European parliament’s environment committee voted earlier today for real world air pollutant emissions tests to begin no later than 2017.

The panel of MEPs also demanded that no loopholes or deviations be allowed for pollution limits.

“For too long European car makers have been ducking the EU’s rules to enable them to keep their highly polluting cars on the road,” said Keith Taylor, the Green MEP for south-east England. “The huge scandal with Volkswagen on car pollution rules must focus the minds of EU politicians and the British government. Air pollution kills tens of thousands in the UK every year. With the added unchecked emissions from Volkswagen cars, I worry about how much worse the situation actually is”.

Commentaire recommandé

Homère d’Allore // 24.09.2015 à 16h44

Comme le disait Bild :
“Ne donnons plus d’argent pour les Allemands tricheurs !”

Ah non, il s’agissait des Grecs….

42 réactions et commentaires

  • Homère d’Allore // 24.09.2015 à 16h44

    Comme le disait Bild :
    “Ne donnons plus d’argent pour les Allemands tricheurs !”

    Ah non, il s’agissait des Grecs….

      +63

    Alerter
    • naz // 24.09.2015 à 17h07

      il ne faudrait pas confondre la direction de VW avec les Allemands, ni les politiciens corrompus avec les Grecs… au moins, évitons-nous cela, non?

        +26

      Alerter
      • luc // 24.09.2015 à 18h30

        il propose de comparer la direction de VW avec les allemands tricheurs seulement, pas tous les allemands

        ça me fait penser d’ailleurs que les allemands en général sont beaucoup moins tricheurs que les français, pour ce qui est du respect de la loi, et encore beaucoup moins que les italiens ou les grecs etc

        mais un financier n’a pas de patrie…

          +12

        Alerter
        • douarn // 25.09.2015 à 11h50

          Bonjour Luc
          Sans sourcer vos propos, ce que vous dites là est de peu de valeur il me semble.
          J’attend donc que vous nous exposiez ici vos chiffres sur le respect des lois au travers de l’UE et que vous nous fassiez un topo sur l’organisme qui a réalisé l’étude.
          Merci

            +5

          Alerter
          • ThylowZ // 25.09.2015 à 13h02

            Dur de quantifier, mais ayant vécu plusieurs mois à Hambourg, Munich et Cologne, il y a un bien plus grand respect des règles de manière générale en Allemagne, au niveau des citoyens en tout cas.

            Ca en est même excessif. Le cliché (vrai) de la cohorte d’Allemands attendant sagement que le feu piéton passe au vert alors qu’il n’y a pas une voiture à 6km à la ronde est tout bonnement révélateur de cet état d’esprit.

              +9

            Alerter
            • Homère d’Allore // 25.09.2015 à 19h21

              Oui. Pour le franchissement des passages piétons, c’est indéniable.

              Pour la fraude fiscale, ça l’est moins.

              http://www.alternatives-economiques.fr/allemagne—fraude-fiscale-massive_fr_art_690_35814.html

              Et l’habitude curieuse de payer en espèces même de très grosses sommes ne doit pas faciliter les enquêtes sur la fraude à la TVA et autres taxes.
              Quant aux banques de Zürich ou Berne, leurs clients sont très souvent allemands.

                +5

              Alerter
            • olivier69 // 25.09.2015 à 20h32

              Homère,
              Les clients à Zürich sont davantage allemands parce qu’ils ont des excédents à placer (commerce), et leur système de retraite est par capitalisation. Ce genre de docs n’est pas une preuve. Il permet juste d’insister sur des sous-entendus ! Et confirme votre volonté de présenter “les allemands” et non l’Allemagne comme des ennemis. Cela ressemble aux comportements des US vis à vis de ces derniers.
              Si vous voulez partir en croisade contre les allemands, je suppose que vous êtes atlantiste, et europhile…..Je trouve suspect votre approche qui consiste également à parler du liquide comme moyen de fraude ! Sachant que les pires fraudes ne sont plus en liquide. Pourquoi, ne regardons-nous pas déjà chez nous ? Qu’avez-vous à gagner pour insister autant ? Quel intérêt ?
              Enfin, votre réponse sur les lecteurs de Bild, vous croyez qu’ils regardent le site ?

                +4

              Alerter
            • Hader // 27.09.2015 à 18h46

              Ce qui peut mesurer la qualité ou la civilité d’un individu c’est son respect de la dignité et de la liberté de l’autre, et sa prédisposition à défendre sa liberté.

              Attendre «sagement que le feu piéton passe au vert alors qu’il n’y a pas une voiture à 6km à la ronde» ne démontre que le niveau de soumission ou de prédisposition à se soumettre à un système dans ce qu’il peut avoir de futile ou d’inutile!

              J’espère qu’on s’entendrait qu’il est plus avisé de traverser «sans le feu piéton alors qu’il n’y aucune voiture à la ronde» que de traverser «avec le feu piéton alors qu’un chauffard (banquier ou autre) fonce à toute allure».

              Produire, acheter, lire et permettre l’existence d’un journal qui écrit «“Ne donnons plus d’argent pour les Grecs tricheurs !» est, de loin, un meilleur indicateur pour mesurer le niveau de civilité que le respect du feu piéton …

                +1

              Alerter
      • Homère d’Allore // 25.09.2015 à 08h03

        Je ne confonds ni les uns ni les autres.

        Mais les lecteurs de Bild semblaient le faire.

        https://www.les-crises.fr/le-bild-en-campagne-contre-la-grece/

        Et il est peut-être bon de leur rappeler. La tricherie n’est l’apanage d’aucun peuple. Mais l’arrogance et l’égoïsme sont plus répandus chez les riches.

          +17

        Alerter
      • Manu // 26.09.2015 à 05h09

        D’un autre côté, ces mêmes grecs ont remis au pouvoir tout les plus pourris de leurs politiques, en parfaite connaissance de cause. Corrompus? Moralement, complètement.

        Et les allemands, si fiers de leur pays et sa machine industrielle qui écrase tout ces “partenaires” pour faire toujours plus de cash, ne sont pas mieux.

          +2

        Alerter
    • olivier69 // 25.09.2015 à 01h04

      Tiens, je remarque que cela fait deux fois de suite, que l’on parle des grecs (le buzz?) sur un billet concernant l’Allemagne ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9flexe_de_Pavlov
      ps : ( 🙂 )

        +3

      Alerter
  • Ardéchoix // 24.09.2015 à 16h47

    Afin de catalyser l’esprit d’équipe le pdg de wv organise son pot de départ

      +39

    Alerter
    • Youpla // 24.09.2015 à 17h17

      Un pot au cours duquel il annonce qu’il se sauve de là: un pot d’échappement !

        +40

      Alerter
      • bhhell // 24.09.2015 à 20h38

        Peut-être les américains eux-même vont-ils l’exfiltrer du pot, avec l’avoir attrapé la main dedans… Hypothèse à laquelle on ne peut échapper…

          +0

        Alerter
    • granjon // 25.09.2015 à 09h02

      son pot d’échappement …

        +0

      Alerter
  • GUS // 24.09.2015 à 16h59

    Logique, en allemand Winterkorn signifie “grain d’hiver”, le blé qu’on met de côté quoi ….

      +9

    Alerter
    • Günter Schlüter // 25.09.2015 à 07h26

      Entendu ce matin aux informations de la radio sarroise “Saarländischer Rundfunk”. Martin Winterkorn restera chez VW et aura un autre poste de direction au sein de l’entreprise”.

        +4

      Alerter
  • Lulu Bâille // 24.09.2015 à 17h32

    Et le prochain titre des journaux sera “Le nouveau PDG de VW accueilli avec un généreux chèque de 20 millions €, l’action remonte très fortement”… Pfff, encore et toujours le même scénario, que c’est ennuyeux, l’ultralibéralisme !

      +16

    Alerter
  • Dissonance // 24.09.2015 à 17h39

    Ce qui me dérange, ce ne sont pas tant les primes que pourraient toucher ce PDG en particulier dans ces circonstances particulières, c’est l’existence même de ces primes, et plus particulièrement leur montant, et ce indépendamment des circonstances. Pour paraphraser Bernard Friot, “de tels niveaux de rémunérations ne sont jamais le reflet d’un travail réel”.

    Aucun PDG au monde ne fournit un travail si exceptionnel, tant en quantité qu’en qualité, pour que ça justifie un tel niveau de rémunération. Ce n’est qu’en piquant la richesse ailleurs (celle produite par les employés et qui devrait les rémunérer eux, ou être destinée à la protection sociale) qu’on peut atteindre de tels niveaux.

      +51

    Alerter
    • Andrae // 24.09.2015 à 19h17

      Oui! Une partie du problème c’est que le salaire, les bonus, les parachutes dorés, etc. ne sont plus basés sur le travail, ni même le ‘mérite’ ou la ‘productivité’ ou ‘les aptitudes’ (formation, etc.) — si on pouvait ou devrait définir tout ca — de l’employé, du travailleur, mais simplement sur combien d’argent est en jeu, combien rapporte l’entreprise, etc. et ceci focalisé sur les dirigeants, des personnes individuelles.

      Les entreprises (et surtout la Finance) n’ont pas supporté la rénumération outrancière de ‘stars’ – (cinema, sport, même, à un niveau plus bas, écrivain à succès, inventeur…et c’est là que tout a commencé…1) ou l’argent gagné par bcp, pour bcp, semble dépendre des talents d’une personne.

      Ils se sont arrogés le même statut. A la hache!

      1. P. ex. Keanu Reeves a gagné pour Matrix 30 millions de dollars, 2003. (Wiki, peu importe si c’est super exacte, il y a bien sur plein de détails..ce ne sont que des exemples.) 1998, Mel Gibson, pour Lethal Weapons 4, également 30 million.

      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_highest_paid_film_actors

        +6

      Alerter
      • Caliban // 24.09.2015 à 19h57

        ne sont plus basés sur le travail, ni même le ‘mérite’ ou la ‘productivité’ ou ‘les aptitudes’

        … ce n’est pas non plus basé sur l’espérance de vie. A 68 ans, il lui reste 20 ans, soit 3 millions / an. Pauvre vieux, il aura jamais le temps de tout dépenser !

          +6

        Alerter
  • olivier69 // 24.09.2015 à 17h43

    Alors que toutes les petites entreprises de notre pays souffrent des normes scélérates, les multinationales et les gouvernements (élus parlementaires compris) se goinfrent. Facile de prendre des parts de marché lorsque les lois sont faites pour créer des oligopoles privés. C’est pour cela que, lorsque j’entends parler des moyens de production (à nationaliser dans son ensemble), cela me fait bien rigoler…Malgré les changements au sein de nos sociétés, certains s’acharnent idéologiquement à proposer des solutions d’un autre age.

    En fait, même si la production était publique plutôt que privée, cela ne résoudrait pas la problématique. Preuves en est : le titre du guardian “le gouvernement français a fait pression pour truquer les tests” . Ce titre peut nous donner les dimensions des enjeux. Qui sont ces usufruitiers ? Pourquoi la distribution n’est jamais inquiétée ? Parce que c’est un partage entre amis (gros actionnaires et élus). Tous des oligarques (publiques et/ou privées) ! Heureusement qu’il y a les paradis fiscaux (pour masquer la réalité)… En fait, lorsqu’il y a une bataille pour la distribution au sein d’un pays (particulièrement US), il suffit de sortir une loi, une expertise, ou une dénonciation dans le pire des cas….Historiquement, cela ne rappelle rien ?

    Pour créer, il faut pratiquement payer des experts, et des distributeurs. Un grand racket qui éloigne le producteur du consommateur et qui ne garantit pas une qualité des prestations. Les circuits courts sont les victimes de cette concurrence déloyale. Lorsque nous aurons compris que c’est la distribution (implantation nationale par exemple) qui impose sa loi à la production par le biais de l’expertise, nous aurons fait un bon bout du chemin. Le commerce domine sous la coupe des marchands, toutes les règlementations (productives ou pas).
    ps : tu gagne, tu perds, tu touche qu’en même !

      +7

    Alerter
  • dupontg // 24.09.2015 à 17h44

    un peu schizo comme document..
    il y une confusion permanente entre les gaz polluants “facultatifs” et le CO2.

    lorsqu’un moteur brule un hydrocarbure (C8H18 par exemple) il doit inevitablement evacuer les produits de la combustion.Les atomes ne disparaissent ,il se recombinent.

    le carbone finit idealement en CO2 plutot qu’en CO (monoxyde) ou CN (cyanure) ou meme en C tout court
    de meme l’hydrogene finit idealement en eau plutot qu’en combinaison complexe de N
    A eviter aussi les combinaisons de NO (oxyde d’azote.)

    le seul truc absolument certain c’est qu’il est impossible de ne pas avoir de CO2 proportionnellement à la consommation de carburant..

      +4

    Alerter
  • soleil // 24.09.2015 à 17h50

    tout est possible sur cette planète. Mettre les gens à contribution pour moins pollue.
    et en plus, il faut sauver la dite planète. De quelle planète s’agit il ?

      +1

    Alerter
  • LBSSO // 24.09.2015 à 17h58

    Attention aux jugements rapides et pas assez balancés sur Winterkorn….

    VW a pris le contrôle de Porsche par un formidable coup de maître .A l’époque ,tout le monde pensait que ce serait le contraire. Mais en 2012 le Qatar Investment Authority obligea la marque de voiture sport, proche de la faillite à fusionner avec VW .
    Au printemps 2015,l’homme fort de VW Piëch n’arrive plus à s’imposer.C’est le tour de Winterkorn.
    Pourquoi ?

    «Le vainqueur de ce bras de fer est l’alliance formée par les représentants des salariés au sein du conseil de surveillance avec le Land de Basse-Saxe, dirigé par les sociaux-démocrates, estime le spécialiste automobile Ferdinand Dudenhöffer, de l’Université de Duisbourg. Le but de cette alliance est d’abord de sauver l’emploi au pays des hauts salaires qu’est l’Allemagne, ce qui n’est pas forcément dans l’intérêt de VW à long terme.»
    En clair, le SPD et les syndicats, associés à la gestion du groupe conformément à la tradition de la cogestion à l’allemande, se sont imposés en choisissant de maintenir WINTERKORN et de virer «le vieux» au moment où le groupe s’apprête à mettre en œuvre un programme d’économies de 5 milliards d’euros.

    LE MESSAGE EST CLAIR: CE PLAN NE DEVRA PAS SE FAIRE AU DETRIMENT DES SALARIES allemands du groupe”.

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/f1cd91bc-ec4c-11e4-a4c3-0255b4a09538/Lhomme_fort_de_Volkswagen_Ferdinand_Pi%C3%ABch_sort_par_la_petite_porte

      +4

    Alerter
  • Lysbethe Lévy // 24.09.2015 à 18h10

    Comme on peut le constater ils ne se cachent même plus, ils sont tellement surs que personne ne bougera, qu’ils osent donner les sommes astronomiques qu’ils s’attribuent.

    Allélouya !

    PS : vous avez pas 50 balles ?

      +7

    Alerter
  • samuel // 24.09.2015 à 18h19

    Selon Mammon le dieu de l’argent, le monde sera toujours sauvé par les plus forts sur les plus faibles, on dit encore que plus les rats quittent le navire et emportent la caisse, parce qu’ils ne voient pas d’issue à la première cupidité des gens de leur rang. Il est bien évident qu’avec de telles sommes les PDG peuvent toujours échapper à la soupe populaire, s’acheter une honorabilité, s’offir de plus belles vacances dans les îles, tout cela est inquiétant car beaucoup de PDG sont comme ça, la preuve encore aujourd’hui, comme il n’y a pas très longtemps. Au début c’était choquant, mais avec le temps les gens finissent par trouver cela normal vu que ce sont principalement les seules valeurs de l’argent ou de l’individualisme institutionnalisé qui mènent tout droit le monde à la chose.

      +8

    Alerter
  • Mick // 24.09.2015 à 18h25

    il existe un terme tombé dans l’oubli pour désigner ce genre de pratique fort ancienne : INTERLOPE ; définition à consulter : http://www.cnrtl.fr/definition/interlope

      +4

    Alerter
  • Eleutheria // 24.09.2015 à 18h53

    « Il peut également conserver son véhicule de fonction. »

    Sauf si le véhicule en question émet trop de polluants pour pouvoir circuler légalement…

      +1

    Alerter
  • Vladimir K // 24.09.2015 à 19h04

    Je vais aller à contre-courant, mais Winterkorn mérite ses 60 millions.

    C’est en fait tout le monde automobile qui est éclaboussé, et si l’info est bien gérée, on peut avoir de belles révélations bien plus croustillantes sur les autres constructeurs.

    En d’autres termes, oui VW va prendre quelques coups, mais les suivants prendront bien plus et toute l’industrie sera secouée. Il faudra redistribuer toutes les cartes.

    Cette histoire fait oublier les problèmes de fiabilité de l’électronique au rabais chez VW.

    P.S. connaissant un peu le sujet, c’est un secret de polychinelle que les véhicules qui passent à l’UTAC en France sont hautement truqués par rapport aux véhicules de série.

      +5

    Alerter
  • Charlie BECKMAN // 24.09.2015 à 19h48

    Le scandale de tricherie de cette firme allemande et les bonus mirobolants attribués à son PDG ne sont que la toute petite pointe de l’iceberg par rapport au scandale du système mondial, mélange de la finance, des banques, des corporations et du politique.

      +6

    Alerter
  • dissy // 24.09.2015 à 21h27

    C’est un amateur, quand Olivier quittera le Blog il touchera bien plus que lui …nanana (rires)

    Avec de tels exemples de ”moralité” faudra plus s’étonner que ça deal à mort dans les Quartiers de nos Cité…l’exemple si je puis dire vient d’en haut.

      +6

    Alerter
  • atanguy // 24.09.2015 à 21h35

    VW n’est pas seul, General Motors(GM) vient de récolter une amende de prés de 900 millions de dollars pour avoir caché un défaut sur une bobine d’allumage. Mais le même GM a été le premier a être attrapé pour une triche sur les mesures de CO2 de 500.000 Cadillacs en 1995. Tout le monde s’accorde pour dire que tous les constructeurs ne sont pas honnêtes dans les mesures de consommation et des pollutions de leur voitures.

      +2

    Alerter
  • Serge // 24.09.2015 à 21h57

    Il me semble que la république n’avait pas pour but de supprimer l’inégalité .Mais de substituer à celle basée sur l’héritage,les privilèges indécents et les réseaux ,une autre basée sur le mérite et le travail .
    Mais je peux me tromper …
    Ce n’est pas aux capitalistes que vous apprendrez à gagner de l’argent .Le plus possible ,toujours plus de plus,jusqu’à en péter !

      +1

    Alerter
  • olivier69 // 25.09.2015 à 00h00

    Les droits de l’homme ? Par exemple, combien de vaccins en Afrique, cela représente….

      +2

    Alerter
  • Emmanuel // 25.09.2015 à 00h57

    A quand des peines de prison sévères et réellement exécutées, non des amendes payées par les entreprises ? De quoi calmer la cupidité sans limite de ces gens-là.

      +3

    Alerter
    • marc // 25.09.2015 à 10h25

      dans l’affaire de la fraude alimentaire de la viande de cheval a la place de viande de boeuf (somme toute pas si grave quand on voit toutes les fraudes alimentaires graves comme l’huile de vidange recyclée comme huile de friture etc) , les dirigeants (francais) ont ete renvoyés en correctionnelle
      mais il semble que la justice dans d’autres affaires (grandes banques par ex), souvent quand il y a des accointances politiques derriere (actionnariat public, dirigeant nommé politiquement ou autre comme souvent en france a la tete des grands groupes) devient tres laxiste si pas plus.
      je suis d’accord que les amendes sont une farce, encore plus pour les banques nationalisées suite a leur faillite, dans ce cas c’est le contribuable qui paye

        +2

      Alerter
  • Homère d’Allore // 25.09.2015 à 08h29

    Ça fait quand-même regretter que la R.A.F ne soit plus là.

    Et je ne pas parle pas des bombardements de la Royal Air Force qui ciblaient moins bien que celle que j’évoque…

      +5

    Alerter
  • Lysbethe Lévy // 25.09.2015 à 16h32

    Ooops ! J’ai fait une faute en sautant des mots :

    “” Oui on se doute que ça va aussi mal en Allemagne le nouveau pays modèle économique, mais j’aime bien la presse française, quand elle parle des problèmes “ailleurs” mais dissimule ou plutôt les minimise pour ne pas faire peur, “ces propres chiffres” ….j’ai sauté la suite désolée.

    Tant que je suis là, milles excuses, je met en lien un document que je viens de recevoir sur le projet américain des “french american young leader” au service de l’Atlantisme et des boursiers Fulbright ILVP ou vous reconnaitrez les noms des personnalités dites “de gauche” ou “de droite”. Ou comment élever en batterie des “futurs hommes de main” ou “agents de l’étranger” sans que le peuple souverain, en soit prévenu. .
    .
    De Gilles Scott-Smith ! https://www.academia.edu/1801551/Mutual_Interests_US_Public_Diplomacy_and_Nicolas_Sarkozys_first_trip_to_the_US_1986

    Mutual Interests?

    US Public Diplomacy in the 1980s and Nicolas Sarkozy’sFirst Trip to the United State

    “” AbstractIn July 1985 Nicolas Sarkozy, then a young mayor of the outer Parisian suburb of Neuilly, wasinvited to visit the United States as a ‘grantee’ on the State Department’s International Visitor Leadership Program (IVLP). This article traces the operation of the IVLP in Western Europe inthe 1980s, the importance of the ‘successor generation’ in US strategy, and the background toand meaning of Sarkozy’s invitation and trip. The argument is that while the IVLP can beinterpreted as a form of US power projection and ‘informal empire’, Sarkozy’s experienceinstead illustrates the mutual interests involved and the ways in which a participant can benefit by steering the Program according to their own agenda.IntroductionAny program that hosts a future president of France and might have engendered a positive impression of the United States is worth maintaining. Such a program exists:the International Visitors Leadership Program (IVLP)””

    Cela devrait régler le mythe de la “fameuse mauvaise droite” contre “la bonne gauche”, si en vérité ils ont tous été nourri a la même “tétine” ou logé à la “même enseigne” pour servir plus tard le pays qui les a reçu en leur mettant plein la vue sur leur devenir, réussite, leur excellence et le privilège de servir la plus grande démocratie du monde!…

    Tout un programme..pour éclairer la façon dont nos élites (gauche-droite) ont été subverti et préparé a ne pas nous servir mais servir d’autres maitres et pour d’autres intérêts que ceux du peuple…..

      +3

    Alerter
  • olivier69 // 25.09.2015 à 17h09

    Un des problèmes du modèle économique, c’est qu’il repose trop sur la confiance : élections, système bancaire, croissance, marchés financiers, informations….Cette position empêche le traitement des réalités les plus concrètes. Le monde fonctionne la plupart du temps, par anticipations. Il y a une tentative de stabilisation, une forme de maintien de l’ordre établi.

    Je rajouterai que la méthodologie scientifique (statistiques, chiffrements, appréciations,…) n’est pas sans reproche. En fait, le matérialisme appliqué à la science, propose une théorie selon laquelle ce sont les perceptions qui doivent impérativement (presque sans concession) s’adapter. C’est véritablement un bouleversement de la conception des analyses. L’empirisme et le réalisme historique sont considérés comme des facteurs anxiogènes. Alors qu’ils sont en réalité, une représentation historique des événements. Les occurrences remplacent les faits.

    Autrefois, c’était davantage les expériences, les pratiques (point d’ancrage des recherches) qui faisaient les découvertes afin d’établir une théorie (une perception). Aujourd’hui, ce sont uniquement les théories (imaginées et imaginables) qui forcent les découvertes. Elles sont confirmées (méthode de validation, d’homologation,…) par la multiplicité des expériences. C’est à dire, des tentatives jusqu’à ce que l’une d’entre elles, confirme la dite “théorie” (point d’origine des recherches). Le résultat est accompagné d’une probabilité maquillée en “degré de liberté”. La perception doit se plier à l’objectif initial (la théorie).

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications