(Article Mis à jour)

L’œuvre de Zemmour et des médias pour les 15 ans du 11 Septembre : sacrée victoire posthume de ben-Laden !

Écœurement total.

J’ai l’habitude que les bras me tombent, mais alors là, on vient de passer un nouveau cap…

Je vous conseille de relire ce billet sur Les 2 minutes de la Haine de Orwell, dans 1984.

Je précise enfin par avance, connaissant les méthodes calomniatrices, que j’aurais évidemment fait le même billet si une autre personne avait tenu les mêmes propos sur RTL ou France 5, contre nos concitoyens juifs sans susciter de réaction – mais ce n’est pas arrivé… On combat le 2 poids 2 mesures sur ce blog – quand on en voit passer sans qu’il soit relevé, et dans la mesure de nos bien faibles moyens…

I. “Les 30 minutes de la Haine” d’Eric Zemmour, qui appelle à la guerre civile

Le mardi 6 septembre, Eric Zemmour venait présenter sont nouveau liv torchon à C’est à Vous.

Je vous laisse apprécier les propos ET LA RÉACTION DE LA JOURNALISTE ET DES INVITÉS, surtout ceux qui rigolent :

Florilège :

Zemmour : l’islam se constitue dès le 7e siècle dans la guerre, ça c’est sûr. Le texte est dangereux si on ne prend pas de distance avec lui.

Lapix : C’est le cas de la plupart des musulmans en France non ?

Z : Mais il est interdit de prendre de la distance avec le Coran, d’interpréter le Coran depuis le IXe siècle. […] C’est tout le problème de l’islam

L : Vous reconnaissez qu’il y a des musulmans en France qui vivent dans la paix qui n’interprètent pas à la lettre le texte du Coran, qui sont totalement intégrés

Z : Ça c’est vous qui le dites !

L : Ce n’est pas vrai ?

Z : Non ! […] En Islam, il n’y a pas de musulman modéré, ça n’existe pas. Y a simplement des gens qui appliquent à la lettre et d’autres qui n’appliquent pas à la lettre, et [ces derniers] savent qu’ils ne sont pas des bons musulmans. » […] Ce qui n’a pas de sens c’est de dire l’Islam ne pose aucun problème. Quand on montre ce qu’est l’Islam, on dit ah non l’Islam c’est pas ça. Le djihad fait partie de l’Islam. Il y a le petit djihad psychologique et spirituel et le grand djihad. Le djihad guerrier militaire n’a jamais été supprimé. C’est un élément fondamental de l’Islam. Les soldats du djihad sont considérés par tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, comme des bons musulmans ». […]

Voltaire avait une très jolie formule que je cite : « [L’islam], c’est un réchauffé de judaïsme » c’est à dire que c’est une orthopraxie qui s’occupe de la vie des gens, exactement comme le judaïsme […]

Lapix : Si l’Islam est notre ennemi juré, que fait-on ? On interdit l’Islam ?

Z : C’est compliqué, parce que l’Islam ce n’est pas qu’une religion. C’est une religion, il a les éléments constitutifs d’une religion selon la pratique chrétienne. Parce que Rémy braque dit très justement, pour tous les Français, pour nous religion ça veut dire le catholicisme, la prière, le jeûne, le pèlerinage, sauf que l’Islam n’est pas seulement ça

Lapix : Alors qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on leur interdit d’exercer leur culte, est-ce qu’on crée un système d’apartheid ? Est-ce qu’on doit discriminer ?

Z : Avant de dire qu’est-ce qu’on fait, il faut être sûr que le diagnostic est accepté. Or je constate que mon diagnostic n’est pas partagé. On a besoin d’un diagnostic

L : Il y a des millions de Musulmans en France, alors qu’est-ce qu’on fait ? […]

Cohen : La manière dont vous mettez un signe égal entre djihadisme et islam…

Z : Pour moi, c’est égal

C : Pour vous, c’est une guerre de de civilisation menée par l’islam sur notre sol. Non ! Elle est menée par une poignée de djihadistes qui ont commis les attentats

Z : Pour moi, non. Le djihad ça fait partie de l’Islam depuis l’origine de l’Islam Vous ne connaissez pas…

Lapix : Vous pouvez répondre à ma question ? Alors qu’est-ce qu’on fait avec les musulmans ?

Note OB : ce sont des FRANÇAIS – et donc, non, on n’a rien à “en faire”, même pour la “beauté” du “débat” avec Zemmour… ! On a une habitude vénéneuse qui se répand dans les médias :

zemmour

Suite :

Z : Le sujet est global. Nous vivons depuis trente ans une invasion, une colonisation qui entraîne une conflagration. C’est à dire que dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées, c’est également l’Islam, c’est également du djihad, c’est une lutte pour islamiser une terre qui n’est pas islamisée, une terre de mécréants, c’est l’occupation de territoires

L : Qu’est-ce que vous faites avec les Musulmans en France, est-ce que vous les interdisez, est-ce que vous les chassez ?

Z : Il faut leur donner le choix entre l’islam et la France.

L : Donc s’ils sont Français, ils ne pratiquent pas l’Islam ?

Z : C’est compliqué parce que l’Islam ne s’y prête pas, ils doivent se détacher de ce qu’est leur religion.

L : Ce n’est pas déjà le cas ?

Z : Pas du tout. Par exemple, donner un prénom qui n’est pas français à ses enfants, ce n’est pas se détacher de l’islam. C’est vouloir continuer l’identité islamique en France et c’est vouloir transformer la France en un pays de plus en plus musulman.

L : Faire le ramadan ?

Z : Vous savez Bourguiba voulait l’interdire

L : Manger Hallal ?

Z : Ils ont le droit de manger hallal chez eux simplement ils ne doivent pas obliger les cantines à leur servir hallal.

L : Est-ce que l’obsession identitaire n’est pas le pendant du djihadisme, même volonté de dérive vers des extrémités, vers l’extermination de l’autre, soit les Musulmans soit les blancs catholiques

Z : Ca ne vous a pas échappé que j’ai pas mon permis camion. Ce n’est pas moi qui ai tué 180 personnes [NB : 86 morts en vrai…]

L : Quand on commence à discriminer, on passe au ghetto, on peut passer à l’extermination aussi, ça se fait

Z : Ca n’a rien à voir. Je n’ai pas tué 180 personnes à Nice. En criant Allahu akbar. Ce n’est pas en criant Bouddah est grand.

L : Si demain un catholique tuait en criant le dieu catholique est grand je ne me sentirais pas responsable

Z : Moi si. Culturellement oui

L : Il faudrait interdire la religion catholique dans ce cas ?

Z : Vous avez remarqué ça n’a pas eu lieu… […]

 

L : Vous êtes déçu par le parti qui selon vous avait compris ce qui comptait, l’identité nationale, vous êtes déçu par Marine Le Pen, vous la reniez carrément ?

Z : Je n’ai pas à la renier… Je suis critique.

L : Ce que vous n’aimez pas c’est la France apaisée, revendiquée, ça manque de virilité selon vous ?

Z : Ca m’amuse parce que l’apaisement, ça a une connotation historique assez forte, c’est la politique de Chamberlain face à Hitler. Tous les pacifistes en France qui disent “il n’y a pas d’amalgame”, c’est l’héritage d’un grand parti collabo qui existe depuis mille ans en France.

L : Quand on veut la paix, on est lâche et collabo… ?

Z : Exactement ! Sous l’influence de Philippot, Marine Le Pen abandonne la question identitaire et elle pose une question de souveraineté qui n’est pas négligeable, je me suis battu pour le non à Maastricht, mais je pense que c’est une question qui a 25 ans de retard

L : Pour vous c’est une question secondaire aujourd’hui ?

Z : Par rapport à l’identité, oui. Une république française islamique pourrait être souveraine, mais elle ne serait plus la France

C : Vous trouvez qu’elle a abandonné l’identité ? […] L’obsession identitaire a triomphé dans le débat public

Z : Ce n’est pas une obsession, terme médical . Où étiez vous pendant l’été, où étiez-vous depuis des années ? […]

OB : c’est-à-dire que si on continue comme ça, dans 5 ans, les musulmans vont voter FN pour faire barrage à l’extrême-droite, quoi…

Z : c’est autre sujet que j’aborde dans mon texte, le fameux “État de Droit” qui est aujourd’hui le cheval de Troie de l’Islam pour imposer une société holliste, c’est çà dire collective à travers les fameux droits et liberté individuels. Aujourd’hui l’Islam est très habile, il se sert de notre obsession individualiste pour imposer son modèle. C’est la phrase d’al-Qaradâwî, le théologien égyptien très proche des Frères musulmans qui disait “Nous vous vaincrons avec vos lois démocratiques et nous vous coloniserons avec nos lois islamiques

C : J’ai retrouvé deux fois le mot dictature dans l’introduction de votre livre

Z : Dictature au sens romain du terme, c’est à dire que, aujourd’hui, les juges gouvernent, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, le Conseil d’État, on l’a vu pour le burkini, le Conseil constitutionnel, ils gouvernent avec leurs normes et ils imposent leurs normes à la volonté populaire. Je pense que c’est le contraire de la Démocratie. Ma Dictature, c’est le retour à la Démocratie, la volonté du peuple qui est vraiment respectée. Aujourd’hui, les juges ne respectent plus la volonté du peuple, au nom de l’État de Droit. On l’a vu encore pour le burkini…

N.B. il découvre à la fin de l’émission qu’il manque deux chroniques polémiques de sa part (son éditeur n’y étant apparemment pour rien)

=========================================

Il fut une époque, où j’était petit, où un des invités se serait certainement levé pour lui mettre un poing dans la gueule.

Mais ce n’est pas grave, car on eu la deuxième couche mercredi 7 (admirez la réaction de Calvi…) :

Voici le dialogue intégral (rédigé par nos soins) :

Calvi : Je vais au cœur du débat tout de suite Éric puisqu’on est là pour ça vous et moi. Dès les premières lignes de votre introduction vous nous dites que « L’islam est incompatible avec la France ». L’islam ou l’islamisme ? Et même avec la République.

Zemmour : Absolument. D’abord avec la République et ensuite avec la France. Je vais vous expliquer très simplement. L’islam et l’islamisme c’est exactement la même chose.

Calvi : Vous ne faites plus la différence entre l’islam et l’islamisme ?

Zemmour : Mais, je ne l’ai jamais faite moi, mais tout le monde la fait, je sais, mais moi je ne la fait pas. Je vais vous expliquer pourquoi d’abord sémantiquement. Tout simplement le mot, je vous la fait très courte, le mot islamisme a été inventé au XVIIIe siècle en France pour faire exactement comme les autres religions. Vous savez on a « christianisme »-isme, « judaïsme »-isme, « protestanstime »-isme, et donc on avait Islam. Et donc pour des soucis d’équilibre, on a inventé « islamisme » mais c’est le même mot. Au XIXe siècle, tout le monde disait islamisme pour islam. C’est le même mot. Alors maintenant on évacue la sémantique…

Calvi : Au-delà de, j’ai envie de vous dire, de la leçon d’Histoire, vous savez très bien qu’en priviligiant l’un plutôt que l’autre vous allez à tous les excès.

Zemmour : Pas du tout, au contraire. Au-delà de notre discussion, pourquoi je ne fais pas de différence ? D’abord parce qu’il n’y a pas de différence. Parce que les islamistes, ceux qu’on appelle nous les islamistes, eux s’appellent des musulmans. Et d’ailleurs, quand vous dites « Daech », vous dîtes l’État Islamique. Pourquoi ? Parce qu’ils appliquent l’Islam. Tout ce qu’ils font est sous-tendu par des sourates de l’Islam. Quand ils égorgent des adversaires, c’est écrit dans le Coran, qu’il faut égorger les juifs et les chrétiens. Mahomet lui-même en a égorgé beaucoup et vous savez que pour l’Islam et pour tout musulman, Mahomet est « l’homme parfait », je mets ça entre guillemets parce que c’est comme ça qu’ils l’appellent, qu’il faut imiter.

Calvi : Vous venez de donner la définition parfaite de ce qu’est un extrémiste…

Zemmour : Non

Calvi : …qui dans l’Islam devient parfois un islamiste et parfois un terroriste, et c’est cet amalgame qui vous savez fera la polémique

Zemmour : Non

Calvi : Et j’ai envie de vous dire, qui va nous faire du mal, qui va faire du mal à la société française.

Zemmour : Non pas du tout, au contraire. Parce que votre logique, c’est la logique de toutes nos élites, c’est la logique du gouvernement qui pousse aujourd’hui à vouloir distinguer entre Islam et islamisme et donc quelle est la logique de ce raisonnement, on dit « pour éviter l’islamisme, eh bien il faut plus d’Islam ». Et donc, on nous organise plus de mosquées, on nous organise l’Islam de France etc etc. Moi je pense que le mauvais diagnostic conduit à une mauvaise solution et à un mauvais traitement. Au contraire, si on dit que l’islamisme est l’Islam, ça veut dire qu’il faut désislamiser des quartiers entiers français qui sont devenus islamisés. On n’est plus en France dans d’innombrables banlieues, c’était le thème de mon papier sur Moleenbeek…

Calvi : « Les français sont devenus étrangers dans leur propre pays » écrivez-vous…

Zemmour : Oui, je le maintiens. Les français sont devenus étrangers dans leur propre pays, par exemple en Seine-Saint-Denis, par exemple dans d’autres quartiers, dans toutes les grandes banlieues des métropoles françaises. Oui, aujourd’hui on ne vit plus à la française dans ces quartiers-là, on vit à la musulmane. C’est-à-dire que les femmes sont pour la plupart voilées, que les hommes portent des tenues comme le prophète au VIIe siècle, qu’on surveille les jeunes filles en leur disant « tu n’as pas le droit de sortir avec untel, tu es une pute si tu t’habilles en mini-jupe », on surveille les garçons s’ils boivent de l’alcool. Ça s’appelle plus la France ça. Dans les cafés, il n’y a plus une fille. Excusez-moi, ça s’appelle plus la France.

Calvi : « La prétendue déradicalisation des djihadistes est donc une entreprise grotesque puisqu’il faudrait désislamiser » écrivez-vous. C’était exactement l’objet d’un de nos reportages ce matin. Désislamiser ?

Zemmour : Oui, désislamiser. Oui.

Calvi : Comment pratique-t-on la désislamisation ? Comment vous faites ?

Je vais vous le dire. Si vous voulez, vous faites une erreur classique en France, tout à fait normal, que Rémi Brague, vous savez le grand spécialiste de l’Islam diagnostique très bien « en France des catholiques aux plus grands bouffeurs de curés, quand on dit religion, on pense au catholicisme », c’est-à-dire qu’on identifie ça au catholicisme, et donc on voit les pratiques du catholicisme, c’est-à-dire le jeûne, la prière, vous voyez, etc. Sauf que l’Islam ce n’est pas ça. Ce n’est pas une religion l’Islam, c’est une loi, c’est un droit et c’est une nation. Ce n’est pas une religion.

Calvi : Vous avez envie de nous faire peur et….

Zemmour : Mais je n’ai pas du tout envie de vous faire peur.

Calvi : Attendez. Je vais essayer de donner des exemples. Autant on peut être totalement d’accord avec vous quand vous dites « il est vital de répondre à la guerre de civilisation menée sur notre sol » vous dîtes « par l’islam » moi j’aurai envie de dire « par les islamistes, par les extrémistes, voire par les terroristes » mais vous venez de répondre à ma question donc je n’y reviens pas. Je vous cite toujours « si demain, il y avait 20, 30 millions de musulmans français bien décidés à voiler leurs femmes et à appliquer les lois de la charia, on ne pourrait préserver les règles minimales de la laïcité que par la dictature ».

Zemmour : Bah oui.

Calvi : Mais, excusez-moi, cette projection dans l’avenir, elle est inconséquente, elle n’existe pas.

Zemmour : Je vais vous dire, c’est déjà le cas.

Calvi : Non, il n’y a pas 20 ou 30 millions de musulmans dans notre pays sinon on le saurait.

Zemmour : Non mais la loi…

Calvi : Et la charia n’est pas légale en France, elle n’est pas appliquée.

Zemmour : Laissez-moi répondre. La loi interdisant la burka intégrale n’est pas appliquée. Voilà. Vous demandez à tous les flics, ils vous le diront. Pourquoi elle n’est pas appliquée ? Parce que depuis les émeutes de Trappes, vous vous souvenez, qui ont suivi le contrôle d’identité de cette femme qui était voilée entièrement, il y a eu des émeutes et donc maintenant les policiers ont mission et ont des consignes de ne pas contrôler les gens.

Calvi : Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ? Il y a un moment où il faut avancer les preuves.

Zemmour : Mais les preuves, c’est mon enquête auprès des policiers qui me l’ont dit.

Calvi : Alors, je cite un autre passage « il y a en France des centaines de Saint-Denis et de Molenbeek » ce qui fait référence justement à ces chroniques dont on parlait en début d’entretiens, « pour l’instant on confine l’armée dans un rôle scandaleux de gardiennage, de protection des édifices religieux etc. Mais l’État-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom Opération Ronces. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne. Quelles sont vos sources ?

Zemmour : Quelqu’un très proche de l’État-major.

Calvi : Vous prétendez que l’armée française est prête à faire…

Zemmour : Du nettoyage !

Calvi : À faire du nettoyage ?

Zemmour : C’est la bataille d’Alger qui recommencera. C’est exactement la même chose.

Calvi : Vous prophétisez une guerre civile…

Zemmour : Oui, c’est même pire qu’une guerre civile.

Calvi : …Sans mentionner vos sources, vous vous rendez compte.

Zemmour : Attendez. C’est pas vous, journaliste, qui allez me demander à moi, journaliste, de citer mes sources.

Calvi : Je le fais remarquer c’est tout.

Zemmour : Je vous tiens de source sûre, de gens très proches de l’État-major. Je n’ai pas indiqué ce nom « Ronces » en vain. Ils sont allés voir les spécialistes de l’armée israélienne. Les Français qui m’ont expliqué ça m’ont dit que, comme ils avaient fait à Gaza, ils leur ont conseillé de faire la même chose, ils leur ont expliqué comment il fallait faire, parce que les Israéliens sont des spécialistes évidement. Et donc le plan français est prêt. Parce que nous sommes dans une logique postcoloniale. Quand vous avez des immigrés qui ne s’adaptent plus au mode de vie français mais qui imposent leur mode de vie, ça s’appelle de la colonisation Yves Calvi. Et donc quand on a des terres colonisées, soit on se soumet – Islam ça veut dire « soumission » – soit on se révolte contre la colonisation.

Calvi : La polémique ne fait que commencer. Il était normal que nous en parlions aujourd’hui avec la sortie de ce livre « Un quinquennat pour rien » qui parait chez Albin Michel. Merci Eric Zemmour

Zemmour : Merci Yves Calvi.

Calvi :d’être venu défendre votre livre, et je dirais même votre brulot sur l’antenne d’RTL.

Zemmour : Merci à vous.

Calvi : Bonne journée.

=> Le 7 janvier n’a pourtant pas été du tout une “bonne journée” pour les auditeurs musulmans…

 

Rebelote le 12 septembre sur LCI (impossible de trouver l’intégrale 🙁 ) :

Éric Zemmour : Marine Le Pen ? Mais elle a toujours été de gauche ! Je le dis depuis 5 ans, depuis la campagne présidentielle de 2012 !

Audrey Crespo-Mara : Économiquement ! Mais identitairement ?

Éric Zemmour : Mais identitairement aussi ! Elle est complètement endoctrinée par Philippot qui est une espèce de cheval de Troie chevènementiste. […] Je crois qu’elle se trompe de combat, je crois qu’elle a 25 ans de retard […] C’est le pompier pyromane Christiane Taubira. Elle a mis sa petite pioche pour détruire un peu plus la France, puis elle vient dire qu’elle est craintive pour la France. C’est l’incarnation de ces gens qui détestent la France et qui ont tout fait pour lui cracher dessus, et qui ont tout fait pour la culpabiliser, qu’elle était coupable de 1000 maux. Christiane Taubira c’est l’incarnation de ce parti collabo qui depuis 1000 ans est toujours contre la France ; Christine Taubira, elle ferait mieux de se taire ! […]

Audrey Crespo-Mara : “Est-ce que pour vous, un prénom français, c’est un prénom chrétien ?”

Éric Zemmour : “Exactement ! Ce fut la loi de la France pendant deux siècles, ce fut une loi établie par Bonaparte en l’an XI (1er avril 1803, ndlr). C’est une loi qui est restée, et l’on devait trouver les prénoms dans le calendrier – le calendrier des Saints chrétiens. Cette loi fut conservée sous la IIIe République, sous le général de Gaulle, et même jusqu’à Mitterrand. Elle a été abolie en 1993. Je ne vois pas pourquoi on ne rétablirait pas cette loi. Je pense que c’est une loi qui fait l’unité du pays […] Mes ancêtres ont respecté cette loi, ils ont donné des prénoms français, comme on dit, c’est à dire du calendrier chrétien à leurs enfants […]”

Note OB : c’est évidemment faux, c’était de “tous les calendriers”, ça ce saurait si on n’avait pas eu de prénom non chrétien avant 1993 !!!!

Audrey Crespo-Mara : “Est-ce que vous estimez pour autant que Rachida Dati, Zinedine Zidane, Jamel Debbouze et Omary Sy sont moins Français que vous ?”

Éric Zemmour : [Il n’y a pas de différence sur le plan politique et juridique] “En revanche”, pour le corps social, c’est à dire comment ils sont reçus par la population, par le peuple qui est là depuis 1000 ans, alors oui, ils sont moins Français que moi, parce que moi mes parents – et je les en bénis – ont fait l’effort de me donner un prénom, dans le calendrier comme on disait”. […]

Audrey Crespo-Mara : donc les Juifs, les Musulmans, sont autant français que les Catholiques aujourd’hui ?

Éric Zemmour : Juridiquement oui, mais en donnant des prénoms musulmans, ils refusent de s’approprier l’Histoire de France. Je l’ai dit à Rachida Dati qui a appelé sa fille Zorah [le prénom de sa mère, ndlr] : je trouve cela scandaleux ! Je lui ai dit, comme quoi, je ne me cache pas ! […]

“Les musulmans savent très bien que ce que je dis est vrai” […] [À propos de l’Algérie] Moi, mes ancêtres ont choisi la France, et je les bénis, encore une fois, et je bénis la France de nous avoir colonisés ! […] Mais là, nous sommes dans la revanche de la guerre d’Algérie : le colonisateur ce n’est plus le Français, aujourd’hui, c’est celui qui vient du Sud, et qui a des comportements colonisateurs ! Parce que ne pas respecter la culture de la société qui vous accueille, c’est être un colonisateur !

=====================================

Enfin, le 14/09/2016 RTL a “réagi” par la voix de Jacques Esnous – directeur de l’information de RTL :

Jacques Esnous : Éric Zemmour, c’est 5 minutes d’antenne par semaine sur 70 heures d’infos. Ni je ne m’en excuse, ni je suis son avocat. Nous, à RTL, nous sommes très scrupuleux sur la liberté d’expression et le pluralisme des opinions. Il se trouve qu’Éric Zemmour correspond à une façon de penser d’une grande partie de la population maintenant, de nos auditeurs aussi. Il est donc important que sa pensée soit exprimée. Il faut aussi qu’on puisse, comme l’a fait Yves Calvi à l’occasion de la sortie du livre d’Éric, pointer les outrances. [sic !!!!]

=====================================

Bref, tout ça à cause de quelqu’un qui, vous comprenez, il n’est pas raciste, il est juste “polémiste”…

zemmour

N.B. L’histoire de l’opération Ronces, sans doute exagérée, est bien possible : le métier des militaires est d’avoir un plan pour tout. Ils doivent normalement avoir aussi un plan en cas d’invasion du pays par le Luxembourg, et de révolte des bouddhistes français… Arrêtons le délire et le conspirationnisme !

C’est pour moi un véritable appel à un “djihad” pour répondre à un autre “djihad” contre une partie de nos propres concitoyens.

On a ainsi un clair appel à la guerre civile, et à la “dictature”qu’il appelle de ses vœux en louvoyant – bien au rebours des valeurs fondamentales de notre pays, et de sa devise : Liberté, Égalité, Fraternité.

Le tout dans un contexte extrêmement tendu, où ces propos vont évidemment faire la joie des propagandistes et des recruteurs de Daech

zemmour

 

Je rappelle qu’après le Bataclan, Zemmour avait déjà proposé de “bombarder Molenbeek” (95 000 habitants… – certes, pas réellement, bien sûr, mais le propos est terrible), ce qui lui a valu le soutien de son employeur en novembre 2015 :

zemmour

On a connu les médias moins tolérants sur d’autres types “d’humour”…

Je rappelle que le type a été condamné pour “incitation à la haine raciale” en 2011 :

zemmour

Mais en fait, quand t’es islamophobe, ça ne t’empêche pas de truster les médias, suivant le principe :

  • 1ère condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “ohhhhhhhhhhhhhhhh”
  • 2e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “ohhhhhhhhhhhhhhhh encore”
  • 3e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “ohhhhhhhhhhhhhhhh quand même”
  • 4e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “mais il n’a pas déjà été condamné ?”
  • 5e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “ohhhhhhhhhhhhhhhh”
  • 6e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “mais il n’abuserait pas ?”
  • 7e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “ohhhhhhhhhhhhhhhh”
  • 8e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “bon, t’es lourd Eric”
  • 9e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “tsssssssssssss”
  • 10e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “bon, Eric, on se calme”
  • 11e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “Eriiiiic ! “
  • 12e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “Ca suffit Eric, ça se voit !”
  • 13e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “Eric, tu nous fatigue”
  • 14e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “pfffffffffffffffff”
  • 15e condamnation pour “incitation à la haine raciale” islamophobe = “bon Éric tu arrêtes, on t’a dit que ça, on le disait à table entre nous, mais surtout pas à l’antenne !!!”

etc.

Et avec ces âneries, on augmente la probabilité de futures injonctions au “JeSuisZemmour” – mais ce sera sans moi, hein…

II. La (non-)couverture Médiatique

Propos tenus mardi et mercredi ; nous sommes samedi, autant dire une éternité médiatique.

Couverture du sujet (samedi 10/09, J+4) par Le Monde :

zemmour

Rien.

Libé ?

zemmour

Rien.

Le Parisien ?

zemmour

Rien.

Le Figaro – son journal :

zemmour

Rien – ce sont ces chroniques. (à quand un “du malheur d’être con” ?)

La Croix :

zemmour

Rien.

NouvelObs?

zemmour

Rien – sauf, mais où sont ses 2 chroniques ?

Le Point ?

zemmour

Rien – sauf, mais où sont ses 2 chroniques ?

Google News :

zemmour

Oui grave problème souligné par 20 Minutes :

zemmour

Bon allez, mon hypothèse : je pense que le relecteur orthographique du livre a dû être pris d’un besoin pressant d’aller aux toilettes après une telle lecture…

Bon, Télérama en parle – grande source d’info désormais, donc :

zemmour

Comme Télé Star donc : (je ne blague pas, ce sont les plus grands médias qui en ont parlé…)

zemmour

Bon, il y a de la reprise, mais, heum, orientée :

zemmour

RTL en a parlé, mais c’est normal, c’est la source…

zemmour

RT France en parle – c’est bien la peine que les grands médias donnent des leçons :

zemmour

bon, ok, l’édition anglaise abuse, avec un “French Goebbels” (à cause des idées et du physique j’imagine…) :

zemmour

zemmour

Mais bon, pour une chaîne soi-disant “d’extrême-droite”…

La presse internationale en parle en revanche, elle :

zemmour

zemmour

Ce n’est pas à ce blog de faire le boulot de veille, d’information et d’alerte qui doit normalement être tenu par les médias !!!

III. Action CSA !

Il y a quand même eu des plaintes au CSA :

zemmour

Mais hélas, si on ne lit pas Télé Star ou Closer (sic.), on n’est pas au courant (!!!!!!!!) :

zemmour

L’indispensable Arrêts sur Images sauve comme très souvent, l’honneur… (@ l’équipe : quand on en est à avoir plus d’informations dans Closer et Télé Star que dans le Monde et Libé, je pense que vous pouvez demander à récupérer une partie des subventions de la “presse, je vous soutiens… 🙂 )

zemmour

À peine 700 signalements pour tout ça, c’est une honte républicaine.

zemmour

Il y en a désormais 702 :

zemmour

zemmour

Je vous incite, si vous le souhaitez, à les interpeller vous aussi ici.

Car liberté d’expression, oui, oui et oui, mais il y a des limites : l’incitation à la haine.

Le pire n’est même pas Zemmour : il sombre évidemment de plus en plus en plus dans un racisme assumé : il a donc tout à fait sa place à l’Académie Française avec son ami Alain Finkielkraut, où l’écriture de brulots pas franchement xénophiles vaut désormais validation de l’adhésion…

Le pire, c’est que des journalistes connaissent ce triste sire, lisent son torchon et disent “Ah tiens, si je l’invitais !”. Et quand il délire à l’antenne, on a droit à un petit “Oh, peut être que vous abusez un petit peu, Eric Zemmour…” puis des “Bon, ok, mais alors selon vous Que doit-on faire des musulmans ?” – notez que cette question était déjà sur les ondes dans le bouche de journalistes dans les années 1930 et 1940 pour d’autres catégories de personnes… Et ça finit par des “Diiiiiiiiiingue, mais comment ça se fait que vos 2 chroniques si lumineuses dont le “Il faut bombarder Molenbeek” aient disparu !!!! Censure horrible !!!! #OnEstCharlie !!

Mais que doivent penser nos concitoyens musulmans ?

  • rien que le fait qu’on l’invite pour parler d’un tel bouquin pose question
  • mais, en plus, il dérape à l’antenne sans réaction
  • mais, en plus, les grands médias n’en parlent pas !
  • le tout après des polémiques violentes passées où les mêmes dénonçaient des propos haineux… Je ne rappelle pas que Dieudonné soit venu à l’antenne d’un média de masse dire que le judaïsme aurait été incompatible avec la France, face à une journaliste lui demandant “Alors, qu’est-ce qu’on fait avec les juifs ?” – ce qui m’aurait indigné de la même façon et ce que j’aurais dénoncé de la même façon, je ne pratique pas le 2 poids 2 mesures ou l’indignation sélective, dénonçant évidemment aussi l’antisémitisme ou le négationnisme (voir , ou )…

Mais si même Bruno Mazure pense ça :

zemmour

alors que doivent penser nos concitoyens musulmans ?

Voilà où mènent ce genre de propos :

zemmour

Badinter, propriétaire de l’agence de publicité Publicis, qui a signé un contrat juteux pour assurer la promotion des coupeurs de têtes d’Arabie Saoudite – #Bravo !

zemmour

comme si on ne pouvait pas “critiquer l’islam” posément dans le pays ! On ne doit pas vivre dans le même pays…

Oh, je vois la suite, évidente. Ce genre de néo-conservateur étant bien incapable de reconnaitre s’être trompé, nous devrions donc avoir un “Pas d’amalgame”, notre islamophobie n’a RIEN à voir avec l’islamophobie de droite de Zemmour ! etc.

Petit conseil à leur attention : gagnez du temps, ce genre d’arguties a déjà largement été utilisé en France dans les années 30. Je me rappelle avoir vu (mais désolé, j’ai cherché, mais je ne l’ai pas retrouvé) un article après de la nuit de cristal, expliquant que, “Pas d’amalgame”, l’antisémitisme français n’avait bien entendu RIEN à voir avec le violent antisémitisme allemand… Une belle source d’inspiration… (bon, ok, point Godwin, j’assume…)

Je re-précise : puisque que face à ce genre de propos, la tactique éculée consistera à me taxer de je ne sais quel “islamo-gauchisme”. Primo, je ne suis pas gauchiste, lisez mon blog. Secundo, encore moins islamistophile, lisez mon blog.

Je pense simplement qu’au lieu de développer l’islamophoblie en France, et l’islamistophilie pour les gouvernements étrangers qui répandent le terrorisme, et veulent notre destruction, on ferait mieux de rassurer le communauté de nos concitoyens d’origine musulmane, et de combattre les barbares (par exemple, et pour provoquer, à quand par exemple le “dronage” de 10 ou 15 émirs saoudiens et qataris finançant ou ayant financé le terrorisme ? Je suis contre le principe, mais ok, là, je veux bien regarder ailleurs et faire une entorse à mes valeurs). Cela coupera le robinet de l’argent du wahhabisme – quand on a une inondation, on commence par couper l’arrivée d’eau avant de commencer à éponger… Cela résoudra ainsi bon nombre de problèmes chez nous. Les autres, à nous de les régler dans la fraternité.

Nous avons en tous cas largement expliqué sur ce blog l’influence néfaste des pays wahhabites et/ou proches des Frères musulmans, répandant leur doctrine de haine – la trilogie des ennemis est connue : Arabie Saoudite, Qatar, Turquie – dont bon nombre de structures étatiques, quand ce n’est pas le gouvernement, sont noyautées… (et on le dénonce souvent sur ce blog…)

zemmour

Maintenant, il est sûr que quand on en est là…

zemmour

zemmour

ou qu’on est capable de dire ça, le combat est évidemment perdu d’avance…

“La France n’est pas crédible dans ses relations avec l’Arabie saoudite . Nous savons très bien que ce pays du Golfe a versé le poison dans le verre par la diffusion du wahhabisme. Les attentats de Paris en sont l’un des résultats. Proclamer qu’on lutte contre l’islam radical tout en serrant la main au roi d’Arabie saoudite revient à dire que nous luttons contre le nazisme tout en invitant Hitler à notre table.” [Marc Trévidic, Les Echos, 15/11/2015]

Bref, l’accusation d’islamistophilie, on va oublier direct, merci… Je dis juste que pour éteindre un petit incendie, on évite d’arroser largement d’essence…

 

Sinon, on a même un sénateur de la République (évidemment FN) qui défend ces horreurs d’appels à changer de prénom et de religion pour une partie de nos concitoyens !

zemmour

Oh, M. Ravier, je ne sais pas ce qu’a fait le CCIF (je ne connais pas), mais si vous prenez le pouvoir, il faudra aussi que je change mon prénom en Adolf pour vous agréer ou Olivier ça sent assez bon ? (bon, ok, 2e point Godwin, j’assume…)

 

Face à de telles dérives, j’appellerais désormais Racisme la soit-disant “Islamophobie”, nom qui vise en fait à masquer ce qui n’est fondamentalement que le masque d’un “bon vieux” “Racisme anti-arabe” (ou autres minorités musulmanes, certes…) ; il faut arrêter à un moment : la quasi-totalité des arabes en France étant de culture originellement musulmane, et représentant la vaste majorité des concitoyens de cette confession, c’est bien plus cette population que la simple religion qui est visée, enfin… On se retrouve à avoir des gens à deux doigts de dire que cette vision c’est n’importe quoi, car ils n’ont bien entendu rien contre les arabes catholiques

 

On rappellera en conclusion les brillantes analyses de Todd en 2015

Journaliste : La vraie question aujourd’hui pour la France, écrivez-vous, ce n’est pas le droit ou non à la caricature, c’est la « montée de l’antisémitisme dans les banlieues ». Pour expliquer ce renouveau de la haine antijuive, vous mettez en cause la politique économique menée depuis des décennies, qui, en fragilisant les jeunes musulmans, aurait à nouveau livré les juifs à la vindicte nationale…

Todd : Pour le moment, anxiétés religieuse et économique mises à part, ça ne va pas trop mal pour les classes moyennes françaises qui tiennent le pays… On lance les minorités les unes contre les autres, c’est génial, c’est du billard ! Les ouvriers « de souche » marginalisés et maltraités s’en prennent aux milieux populaires arabes, les jeunes Maghrébins s’en prennent aux juifs et réciproquement, et pendant ce temps rien ne se passe, le système reste intact. Vous voyez que je ne fais pas dans l’angélisme : l’antisémitisme des banlieues doit être accepté comme un fait nouveau et indiscutable. Ce que je ne peux pas accepter cependant, c’est l’idée qui est en train de s’installer selon laquelle l’islam, par nature, serait particulièrement dangereux pour les juifs. Il n’existe qu’un continent où les juifs aient été massacrés en masse : c’est l’Europe. D’ailleurs, l’une des choses que je reproche fondamentalement à la manifestation charliste, c’est d’avoir considéré que la tuerie de l’Hyper-Cacher était secondaire par rapport au problème de crayons à papier et de caricatures. Quant à ce nouvel antisémitisme issu des banlieues, je maintiens que je suis incapable de dire là-dedans ce qui vient de la tradition égalitaire républicaine française et ce qui vient spécifiquement de l’islam. Les deux se conjuguent probablement. Mais j’attends de pied ferme, après la percée de l’islamophobie, le retour de l’antisémitisme dans les classes moyennes catholiques zombies.
Journaliste : Il y a tout de même une pointe d’optimisme certain dans ce livre, c’est le moment où vous expliquez qu’un islam de France lui-même devenu zombie pourrait contribuer à un rééquilibrage positif de notre culture politique. Autrement dit, que la culture musulmane pourrait participer au rétablissement d’une véritable culture républicaine en France… Il y a peu de chances que vous soyez entendu sur ce point.
Todd : Peut-être est-ce excessif. Mais en fait je m’en suis tenu à deux scénarios dans ce livre : le scénario de la confrontation hystérique avec l’islam et le scénario de l’accommodement. Or la confrontation, c’est 100% de chances de désastre pour la France. Donc là c’est une question de règle de vie fondamentale : si tu as le choix entre la mort et l’incertitude, tu choisis l’incertitude, c’est tout. Alors oui, je plaide pour qu’on les laisse tranquilles, les musulmans de France. Qu’on ne leur fasse pas le coup qu’on a fait aux juifs dans les années 1930 en les mettant tous dans le même sac, sous la même catégorie sémantique, quel que soit leur degré d’assimilation, quel que soit ce qu’ils étaient vraiment en tant qu’êtres humains. Qu’on arrête de forcer les musulmans à se penser musulmans. Qu’on en finisse avec cette nouvelle religion démente que j’appelle le « laïcisme radical », et qui est pour moi la vraie menace.

 

Dans ce contexte, les réactions trèèèèès mesurées à l’antenne, et, près d’une semaine après, l’absence totale de condamnation sans ambiguïté et d’expulsion du triste sire par les directions des chaines et stations sont inacceptables. Nous avons peu de moyens à notre niveau, mais il nous en reste au moins quelques-uns, que je vous incite à utiliser :

  1. diffuser l’information le plus largement possible ;
  2. protester, auprès du CSA et diffuser votre indignation sur les réseaux sociaux ;
  3. boycotter RTL et C à Vous de France 5,tant que des réactions satisfaisantes ne seront pas advenues. Et boycotter tout média qui diffusera dans le futur une telle pensée.

 

C’est très moche un pays qui sombre… 🙁

269 réponses à Zemmour Djihadiste ! : “L’islam est incompatible avec la France” – le naufrage médiatique d’une Société où se répand le “racisme anti-arabes”

Commentaires recommandés

Caracole Le 11 septembre 2016 à 00h25

Autant je suis souvent d’accord avec ce blog sur beaucoup de domaines, autant dès que ça touche la liberté d’expression je suis navré de l’idéologie proposée ici, je cite:

“Car liberté d’expression, oui, oui et oui, mais il y a des limites : l’infâme.”

“L’infâme” n’est pas une limite physique, l’infâme de l’un ne sera pas l’infâme de l’autre, et personne ne devrait s’arroger le droit de décider ce qui l’est ou non… La liberté d’expression est totale, ou elle n’est pas. C’est peut-être l’une des seules choses que j’apprécie aux États-Unis.

Une parole délirante ne s’arrête pas en la censurant ou en la cachant, mais en la laissant libre, libre de disparaitre de par sa propre stupidité.

  1. Fabrice Le 11 septembre 2016 à 00h19
    Afficher/Masquer

    Olivier personnellement je me refuse à regarder Zemmour, c’est lui faire trop d’honneur quand à lui offrir une tribune de victime je m’y refuse aussi.

    Je me borne dans mon quotidien à calmer le jeu de certains dans mon entourage qui perdent pieds et partent dans des délires du même type.

    Après les attentats, j’ai vu des collègues dire des horreurs sur l’Algérie alors qu’une collègue algérienne était à côté de lui, ça non je ne laisse pas passer mais Zemmour il faut surtout ne pas lui donner d’autres possibilités de faire monter en épingle ses délires.


    • Surya Le 11 septembre 2016 à 07h41
      Afficher/Masquer

      Ce qui est drôle c’est de lire le titre du billet, alors que Samuel Huntington dans “Le Choc des Civilisations” publié en 96 parlait déjà de l’ “inassimilabilité des musulmans dans les sociétés occidentales”, du rejet de la notion d’Etat Nation dans l’Islam au profit de la Oumma Islamiya, et des tentatives d’islamisation de l’Occident, Huntington y cite d’ailleurs Tariq Ramadan suite à la tentative (ratée) d’introduction de la shariah au Canada en matière de droit de la famille au début des années 90.

      Nul doute que ce standard de la géopolitique serait aujourd’hui considéré comme un brûlot raciste et islamophobe.

      Et hier je tombe sur ça : http://www.lci.fr/international/quand-la-police-britannique-veut-autoriser-les-policieres-a-porter-la-burqa-2002388.html

      à la vitesse où l’ethno-masochisme progresse en occident, je pense que bientôt refuser de se prendre une rafale de kalachnikov ou un coup de ceinture d’explosif sera considéré comme étant une pensée islamophobe.


      • Bigglop Le 11 septembre 2016 à 18h41
        Afficher/Masquer

        Il faut répondre à ce fatras de “bêtise” (con…rie), de racisme par l’humour des “Minutes Nécessaires” de Monsieur Cyclopède” de Pierre Desproges :
        https://www.youtube.com/watch?v=Jb2BOQmep-E


      • Kapimo Le 11 septembre 2016 à 22h27
        Afficher/Masquer

        Le bouquin d’Huntington plus qu’un “standard géopolitique”, est un standard néo-conservateur, bref un étron puant.
        Ainsi, ce bouquin parmi d’autres, en préparant les esprits au pire, sert de justification intellectuelle à un certain nombre de suprémacistes racistes de l’empire américain pour les incessants crimes qu’ils comettent.


        • Prométhée Enchaîné Le 12 septembre 2016 à 00h58
          Afficher/Masquer

          Huntington n’est pas un néo-conservateur. Les néo-conservateurs ne sont pas huntingtoniens.


      • Rourou Le 13 septembre 2016 à 06h29
        Afficher/Masquer

        Les policières en Grande Bretagne ont été autorisées à porter le voile et pas la burqa, petite nuance… Et je ne vois pas où serait le problème, en Angleterre la loi n’est pas la même qu’en France.
        Il faudrait penser à vous ouvrir un petit peu l’esprit, le voile n’est qu’un bout de tissu cachant les cheveux et la femme qui le porte aujourd’hui en France ou en Europe est bien consciente de ses droits, n’allez pas me dire que c’est la volonté d’un homme de sa famille ou autre: en quoi il vous gêne ce bout de tissu?
        La vue de n’importe quel accoutrement ne me gêne absolument pas car j’ai bien compris que l’on est tous différents et que ce est normal pour moi ne l’est pas forcément pour un autre, alors à quoi bon vouloir imposer des normes aux autres et donc les priver de leur liberté? Que celui qui veut porter une jupe longue ou courte, un short qu’il en porte, que celui qui veut porter un Burkina ou un bikini qu’il en porte, que celui qui veut s’habiller comme un moine boudhiste qu’il fasse ce qu’il veut! Je trouve ridicule de vouloir imposer aux gens ses points de vue!


        • Homère d'Allore Le 14 septembre 2016 à 09h03
          Afficher/Masquer

          A propos de la prétendue “interdiction d’interpréter le Coran”, Zemmour ne reprend bien sûr dans son argumentation que des sources partielles et partiales.

          En voici une autre:

          http://www.sunnite.net/regles-interpretations-qouraan-hadith/

          Et c’est encore plus faux dans le chiisme où le clergé passe une grande partie de son activité à réinterpréter le Coran selon l’époque. En effet, dans le chiisme, le texte sacré a deux lectures, l’une exoterique et l’autre ésotérique.

          Or, la seconde lecture permet d’y mettre a peu près n’importe quoi.


        • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 septembre 2016 à 14h56
          Afficher/Masquer

          Allons, allons ! La plupart des musulmans ne demande pas à leurs femmes de se voiler. Où avez-vous vu ça ? Par contre, il y a bien une vague néo-conservatrice qui a envahit le monde. Venu des USA, la vague néo-conservatrice n’épargne personne, pas même certain citoyens musulmans, ni certaines femmes vêtues du Burkini ou pas. Pourquoi voulez-vous qu’ils soient meilleurs que d’autres ? Ils obéissent à un retour sur les valeurs familiales et “identitaires” promues par les Néo-cons US ou validé par l’existence de la dictature de la famille des Saoud. Il y a bien à partir de là, une minorité agissante qui se recroqueville sur des valeurs ancestrales et religieuses. C’est un fait contemporain mais il est global, planétaire et pas seulement réservé aux seuls dit «  musulmans » – Souvenez-vous de la propagande de M.G.W.Bush qui avant d’exterminer des centaines de milliers de civils Irakiens ou Afghans, faisait dans le prosélytisme chrétien à deux balles tout en pérorant à qui voulait l’entendre qu’il était un chrétien évangéliste ” born again “. Le puritanisme qu’il soit d’obédience pseudo-chrétienne ou pseudo-musulmane qu’il nous vienne des Etats-unis ou d’Arabie saoudite est toujours le prélude à un nouveau conservatisme et une fermeture spirituelle.


          • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 septembre 2016 à 14h57
            Afficher/Masquer

            C’est pour notre plus grand malheur et le malheur incommensurable des Irakiens et des Afghans que G.W.Bush soit “né-deux-fois “. Ardent zélé du néolibéralisme, l’ancien président des USA, M.Bush a su recruter toutes sortes d’ adeptes pour accomplir ses guerres impériales. Il a su imposer ses idées comme tente de le faire aujourd’hui Daesh. Le soi-disant ” retour à dieu ” quelque soit le nom que l’on donne à celui-ci, est toujours le prélude aux massacres de masse. Entre le pseudo-chrétien dégénéré Anders Behring Breivik et le pseudo musulman dégénéré Abdelhamid Abaoud, le combat est identique : La mort est le message.


    • Alain-Marie Carron Le 11 septembre 2016 à 16h31
      Afficher/Masquer

      Je consulte le site d’Olivier Berruyer tous les jours depuis des années et je suis souvent en accord avec ses analyses. Pas cette fois-ci. J’ai écrit sur mon blog après les attentats du 11 septembre un long papier intitulé “Islam, relecture ou terrorisme? (voir sur Medium medium.com/@amcarron/islam-relecture-ou-terrorisme-aef381623383#.7g0du7z23) Aujourd’hui je ne mettrai plus de point d’interrogation à la fin du titre. Ce que dit Zemmour sur le fait qu’un musulman doit accepter le Coran dans sa totalité, sans en changer une virgule, est la stricte vérité. S’il est en effet provocateur en disant que le bon musulman est celui qui applique le Coran à la lettre il n’en reste pas moins que c’est exact. Le problème de la grande majorité des musulmans modérés est d’autoriser une lecture critique du Coran…. de ce point de vue là on n’a pas avancé depuis quinze ans. Sauf qu’une frange de musulmans vient semer la terreur chez nous. Ce qui ne nous donne pas, à mon avis, le droit d’aller semer la terreur en Syrie, en Lubie et ailleurs.


      • My Le 11 septembre 2016 à 17h08
        Afficher/Masquer

        Mon impression personnelle (longue expérience dans des pays multicultuels d’Afrique de l’ouest) et mes quelques recherches de ce jour (que vous pourrez trouver détaillées dans un autre de mes messages) me prouvent au contraire que ce n’est pas exact :
        La force de l’Islam ayant permis son implantation dans le monde est sa très grande capacité d’adaptation !


      • Bruno Kord Le 11 septembre 2016 à 20h11
        Afficher/Masquer

        L’histoire et la culture montrent qu’il existe et qu’il a existé de nombreuses façons de se penser musulman. .
        Votre lecture reprend les thèses de fondamentalistes, notamment la version wahhabite de l’Islam. Cette secte bénéficie de son alliance avec les Saoud et de son argent. Mais, les thèses fondamentalistes restent minoritaires dans le monde islamique , qui ne se limite pas à la population du Moyen-Orient.
        Au fond, comme l’ont remarqué d’autres commentateurs, votre thèse d’une lecture unique et totale du Coran est exactement la thèse de Daesh et des autres groupes armés d’obédience wahhabite. Et c’est sur la base de cette analyse tordue que ces groupes assassinent sans relâche d’autres musulmans qui ne sont pas des bons croyants à leurs yeux.
        Oui, il y a bien une identité d’analyse entre l’intégrisme wahhabite et le Zemourisme.


      • kèsse Le 12 septembre 2016 à 06h36
        Afficher/Masquer

        Vous auriez pu faire une simple recherche:
        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Interprétation_du_Coran
        C’est bête non, pour quelqu’un qui a un blog et doit donc savoir utiliser internet. Mais vous n’êtes pas le seul. De mème, la division sunnites/ chiites prend appui sur sur des lectures divergentes du coran. Et c’est sans parler de tous les “régionnalismes” de l’Islam.
        Cependant dans toute balourdise, il y a un fond de vérité. Le wahabisme promu par l’arabie saoudite et le quatar et qui s’épand de plus en plus, faute d’en identifier la source et d’en faire une critique ciblée, constitue une lecture strictement littéral du Coran et se veut comme tel.


      • Rourou Le 13 septembre 2016 à 06h42
        Afficher/Masquer

        Zemmour dit qu’il n’ya pas d’interprétation possible du Coran alors que c’est faux: les pays du Maghreb, la Malaisie, l’Indonésie et les pays arabes du moyen orient ont une lecture différente du Coran avec des interprétations qui divergent parfois et la divergence est acceptée en islam, chacun a le droit d’avoir son avis. Ce qui en revanche n’est pas immuable c’est la base de la croyance, à savoir, croire en Dieu et croire que Mohamed est le prophéte de Dieu.
        Il ya certes dans le Coran des passages qui parlent de guerre mais il faut les placer dans leur contexte, ces passages s’adressent aux musulmans à l’époque de la naissance de l’islam: ils ont mené une guerre contre les habitants de la Mecque qui les avaient torturés et exclus de leur propres maisons, donc ces passages sont de l’histoire et n’appellent pas aux meurtres des “mécréants” comme le dit Zemmour, ils font partie d’une histoire du passé.


  2. Rackham Le 11 septembre 2016 à 00h23
    Afficher/Masquer

    La question de la compatibilité entre l’islam et la République est légitime puisque l’Islam est contre l’idée de nation. Les partisans de l’UE aussi d’ailleurs.

    Par rapport à ce que dit Zemmour, c’est ce passage qui m’étonne : “« Vous reconnaissez qu’il y a des musulmans aujourd’hui, en France, qui vivent dans la paix, qui n’interprètent pas à la lettre les textes du Coran, qui sont totalement intégrés… » lance la présentatrice. « Ça, c’est vous qui le dites. » rétorque Zemmour. « Ce n’est pas vrai ? » « Non. »

    Avant l’été il reconnaissait aisément que la majorité des musulmans n’était pas solidaire des islamistes jihadistes. Je ne comprends pas ce changement de position. Ou alors il cherche à mener progressivement à une guerre civile.

    Je reproche à l’auteur de l’article d’exagérer avec son passage sur Molenbeek qui est évidemment une boutade.


    • jessim Le 11 septembre 2016 à 05h49
      Afficher/Masquer

      Ou il cherche simplement a fourguer son bouquin, sa chronique a fait des millions de vue, l’islam fait vendre autant de coran que de livre anti islam paradoxalement. De ce point de vue la sa pub est réussie et il va en vendre des livres.

      Je pense que cet homme a une haine patente de l’islam et que d’autres personnes “au dessus” se servent de lui pour accélérer les choses du point de vue d’amener la France vers une guerre civile.


    • Prométhée Enchaîné Le 11 septembre 2016 à 14h17
      Afficher/Masquer

      C’est ce contre quoi Patrick Calvar (DGSI) mettait nos représentants en garde il n’y a pas si longtemps : l’agitation menée par les extrémistes de droite pourrait mener à la guerre civile. Ce que certains ont pris pour une tentative de discréditer l’Extrême-droite me paraît absurde, puisque son témoignage se déroulait à huis-clos. La fuite a pu être instrumentalisée autant qu’elle pouvait servir à mettre en garde le public.

      Fut un temps où P. Cohen accablait Taddeï de recevoir des infréquentables… Zemmour est tout sauf neutre. Depuis toujours il est antimondialisation, antilibéralisme, anti-immigration, nationaliste (Gaulliste à la Morano !), dénonçant le grand remplacement ou la gauche laxiste. Cette rhétorique me semble parfaitement identifiée. Que sa parole se radicalise me paraît tout à fait normal. A chaque attentat elle se libère un peu plus et cela entre en résonance parfaite avec la mise en garde de Calvar. Vraiment, honte à P. Cohen et aux médias complaisants. Quant à ceux qui pense à un complot de la bourgeoisie pour exterminer les musulmans… c’est désespérant.


      • Rackham Le 13 septembre 2016 à 03h35
        Afficher/Masquer

        “La fuite a pu être instrumentalisée autant qu’elle pouvait servir à mettre en garde le public.”

        C’était devant une commission parlementaire et c’était public. http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/15-16/c1516047.asp

        Je pense tout de même, tout comme vous, que le patron de la DGSI était très sérieux. D’après ce que j’ai entendu dire, c’est une question qui se pose à la Défense (sur la question des banlieues plutôt mais pas sûr).

        ” Cette rhétorique me semble parfaitement identifiée. Que sa parole se radicalise me paraît tout à fait normal. A chaque attentat elle se libère un peu plus et cela entre en résonance parfaite avec la mise en garde de Calvar.”

        Un peu avant les vacances, dans l’une de ses interventions, il disait que la guerre civile n’avait pas que des mauvaises conséquences. Et dans l’interview donné à un italien, celle qui a été responsable de son départ de chez i-télé, il envisageait tout a fait que la population musulmane soit déplacée et que ça déjà été fait dans l’histoire.

        S’attendre à une guerre civile, c’est une chose. La souhaiter c’est “radicalement” différent.


  3. Caracole Le 11 septembre 2016 à 00h25
    Afficher/Masquer

    Autant je suis souvent d’accord avec ce blog sur beaucoup de domaines, autant dès que ça touche la liberté d’expression je suis navré de l’idéologie proposée ici, je cite:

    “Car liberté d’expression, oui, oui et oui, mais il y a des limites : l’infâme.”

    “L’infâme” n’est pas une limite physique, l’infâme de l’un ne sera pas l’infâme de l’autre, et personne ne devrait s’arroger le droit de décider ce qui l’est ou non… La liberté d’expression est totale, ou elle n’est pas. C’est peut-être l’une des seules choses que j’apprécie aux États-Unis.

    Une parole délirante ne s’arrête pas en la censurant ou en la cachant, mais en la laissant libre, libre de disparaitre de par sa propre stupidité.


    • Micmac Le 11 septembre 2016 à 01h00
      Afficher/Masquer

      Euh… il me semble que la limite à la liberté d’expression, c’est l’incitation à la haine, et on est en plein dedans, ou j’ai les oreilles bouchées.

      Et il ne me semble pas que la liberté d’expression d’Eric Zemmour soit menacée, lui qui est quand même très présent dans les médias, c’est le moins qu’on puisse dire… Tout comme ses amis néofascistes (j’ose le mot) Fourest, et Finkelkraut qui ont table ouverte à France Culture. Il y en a d’autres, mais étrangement, ce sont les noms qui me viennent immédiatement à l’esprit…

      Je pense que des cinglés vont commencer très bientôt à cibler des musulmans (ou supposés tels). Laisser s’exprimer des siphonnés pareils, de façons si voyantes et répétées, peut avoir des conséquences terribles.


    • Louis Robert Le 11 septembre 2016 à 09h38
      Afficher/Masquer

      Je suis catégoriquement et incondtiionnellement contre la censure.

      Par ailleurs, je crois faux de prétendre qu'”une parole délirante s’arrête… en la laissant libre, libre de disparaître de par sa propre stupidité”. Cette parole ne disparaît pas ainsi.

      Pour qu’une telle parole disparaisse, il faut le courage de la combattre sans cesse publiquement, et surtout avec le même acharnement qui la caractérise. S’en détourner ne suffit pas. Les années 30 en ont fait la preuve assez cruellement pour que l’on s’en souvienne.


    • Abdelhak Le 11 septembre 2016 à 11h14
      Afficher/Masquer

      Mais la il s’agit de diffamation, vous ne croyez pas ? Dire que les français musulmans soutiennent les terroristes, ce n’est pas acceptable. En ce qui me concerne, je me sens insulté et impuissant face a cette calomnie, cela suscite de la rage pas du débat ou de la réflexion. Il ne peut s’agir d’une opinion, une telle affirmation nécessite une approche scientifique, sinon, c’est de la calomnie. Ce n’est pas une opinion de dire : Je pense que les français sont d’accord avec les camps d’extermination, mais n’osent pas le dire. C’est une calomnie.


    • Caracole Le 11 septembre 2016 à 12h17
      Afficher/Masquer

      Malheureusement, ma citation est exacte, l’article a juste été modifié. Je suis scientifique, je fais des citations exactes.

      À quel moment n’ait je pas respecté la liberté d’opinion d’Olivier ? Beaucoup parlent pour s’entendre parler ici.


    • AIBIN Le 11 septembre 2016 à 13h47
      Afficher/Masquer

      Constater que la liberté d’expression n’est pas égale selon que l’on traite d’une partie ou bien de l’autre est une chose. Admettre qu’il y a là un différentiel de potentiel réclame un peu plus de perspicacité. Comprendre que tout différentiel de potentiel est en physique équivalent à énergie est plus subtil.Mais surtout chercher à savoir à qui profite cette énergie et comment elle est consommée…..seuls quelques uns qui ne sont pas des bobos manipulés par la doxa peuvent comprendre les tenants et aboutissants !


    • loki Le 11 septembre 2016 à 19h58
      Afficher/Masquer

      La liberté d’expression est certes incontournable et s’accommode mal de limitations subjectives.

      Par contre l’action de promouvoir sans contrepartie, ni questionnement de fond des thèses façonnant une idéologie en instrumentalisant des faits d’histoire, c’est autre chose ! La validation progressive par le biais d’une vulgarisation, assumée par une escouade de lâches qui se posent comme journalistes, de thèses attisant la haine et jetant à l’abîme toute idée de rapprochement social aura de quoi inquiéter ! Cela justifie pleinement les 700 signalements et plus auprès du CSA !

      Dans l’émission “un oeil sur la planète” consacrée à la Syrie, je me souviens que des témoins de la genèse de la guerre civile expliquaient que la Syrie vivait parfaitement dans un cadre multiethnique et de respect réciproque des communautés qui ne laissait nullement présager d’un emballement quelconque …

      Si l’on pouvait se dispenser de promouvoir les propos navrants des agitateurs contemporains récidivistes dont la finalité est de promouvoir le livre consternant, ce serait déjà un progrès humain considérable ! Il y a tellement de choses plus intéressantes !


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 03h17
      Afficher/Masquer

      Disons que très visiblement la liberté d’expression s’arrête là où la raison d’État commence, même si les gouvernements font semblant de ne pas trop nous le rappeler. Je doute fort que Julien Assange et Edouard Snowden goûtent fort la soi-disante seule chose ” que vous dites “apprécier aux Etats-Unis “. Tant qu’on y parle de Beyoncé, visiblement ça passe.


  4. Spectre Le 11 septembre 2016 à 00h26
    Afficher/Masquer

    Et oui… Et quand, après un attentat, un dinguo d’extrême-droite ira faire un carton dans une mosquée en guise de « représailles », les médias s’écrieront tous en chœur : MAIS COMMENT EN SOMMES-NOUS ARRIVÉS LÀ ?? Tarés de pompiers pyromanes…

    À voir aussi cet excellent récapitulatif sur les emballements médiatiques liés à des faits divers qui se dégonflent ensuite… http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/09/09/islam-et-agressions-vestimentaires-le-grand-emballement-des-faits-divers_4995305_4355770.html Ajouter à cela l’épisode ultra-navrant du « burkini », — ou comment fabriquer une ambiance de chasse aux sorcières à partir de trois fois rien…

    Le cirque médiatique, en continuant à inviter des racistes/islamophobes notoires comme Ménard, Morano ou Zemmour (pour ne prendre que les plus grossiers…), sans même chercher à leur porter une contradiction un tant soi peu sérieuse, souffle sur les braises et aura une fois de plus une responsabilité MAJEURE dans tout déclenchement de conflit entre tel et tel segment de la population. Personnellement, je range ça dans la même case criminogène que la propagande belliciste à l’international.

    Dernier point, tous ceux qui diffusent la thèse « islam = islamisme = terrorisme » valident la propagande de Daech et devraient donc être considérés comme complices.


    • Jusdorange Le 12 septembre 2016 à 17h08
      Afficher/Masquer

      Cette situation médiatique et politique que vous décrivez n’est pas la cause de la montée de l’hostilité envers les musulmans, mais l’effet. La montée de l’hostilité envers les musulmans amène, mécaniquement, à l’émergence de son expression dans les média.

      Ce n’est pas Zemmour qui produit l’hostilité envers les musulmans, c’est l’inverse. Certes, une “prise en main” d’une tendance sociale a des effets rétroactifs, car elle offre des étendards visibles sous lesquels il est possible de se regrouper. Mais c’est s’illusionner que de croire que ces étendards disparaissant, la tendance se dissipera également.

      Je ne comprends pas ce que OB et vous Spectre attendez des médias.
      Zemmour est populaire (audiences et vente de livres). Mme Lapix l’a invité, et à chercher à montrer aux téléspectateurs où le raisonnement de Z nous amène. Elle a fait son travail dans la mesure où une émission grand public le lui permet. Que doivent faire les médias ? Qu’auriez-vous fait à la place de Mme Lapix ?


      • Catalina Le 12 septembre 2016 à 20h18
        Afficher/Masquer

        Si j’avais été Mme Lapix, je l’aurai viré, au risque de me faire virer, au moins, ça aurait fait du bruit et j’aurai également demandé au gouvernement d’arrêter de participer à ce crescendo et d’inviter les musulmans à s’exprimer à la télé, à parler aux Français musulmans en les rassurant sur le fait qu’ils ne sont pas responsables que d’autres extrémistes tuent, ni complices et j’aurai ouvert un partenariat avec eux afin d’avoir l’aide nécessaire à repérer les gens en passe de radicalisation, ceci dit, ça ne marche que si le gars va à la mosquée…..
        Et je parlerai du vrai problème, le nerf de la guerre, l’argent je demanderai comment il est possible que deash se finance. Mais je rêve, parce que c’est du journalisme dans un pays libre.
        Croyez-vous vraiment que les Français musulmans recherchent les ennuis et la discorde ? Il faut être bien fou pour se faire la cible d’un pays tout entier duquel on porte la nationalité.


        • Jusdorange Le 12 septembre 2016 à 22h00
          Afficher/Masquer

          A catalina,

          Vous êtes sur le plateau, vous virez Zemmour. Et après ? Admettons que tout le monde suive votre méthode. Zemmour se retrouve sans tribune ? Non. Il ira toujours à des débats, il fera des entretiens sur Internet, il trouvera un endroit pour diffuser ses idées.

          La différence, c’est que dans ces nouveaux endroits, personne ne lui apportera la contradiction puisque ceux qui auraient pu le contredire ont décidé, comme vous le suggérez, de ne pas l’inviter. Tous ceux qui le suivent l’écouteront désormais sans entendre le moindre argument contradictoire.

          Non seulement leur biais sera confirmé comme jamais, mais en plus ils seront encore plus convaincu que Z est bel et bien la victime d’une “pensée dominante” qui en est réduite à interdire la contradiction, preuve qu’elle n’a pas d’argument à opposer à Z.

          Je suppose vos bonnes intentions, mais ce que vous, OB et Spectre suggérez ici, c’est juste une mauvaise stratégie.


          • Olivier Berruyer Le 13 septembre 2016 à 01h51
            Afficher/Masquer

            “personne ne lui apportera la contradiction”

            Sérieusement, vous avez vu une contradiction dans les médias, vous ?

            Secundo, eh bien il contaminera 20 convaincus par jour, plutôt que 100 000…

            Ce n’est jamais simple ce sujets, mais il faut garder un marqueur de principes…


            • Van Le 14 septembre 2016 à 03h17
              Afficher/Masquer

              @Jusdorange
              il ny a pas d’argumentation car zemour n’apporte aucun débat sérieux on se croirait au bistro du coin bien défois certain dialogues entre alcoolisés ait plus de profondeur , il na pas de contradictoire dans les émissions et il ny en aura jamais car cela ferait exploser l’arnaque médiatique .
              la méthode est celle d’un écolier en cour de récré , ce propagandiste sort du contexte des phrase et les balance a la figure des journalistes qui infantilisés ne peuvent debater ou démentir car c’est la première fois qu’ils entend des énormités pareil , cette méthode d’écolier démagogique est très utilisé par les illettrés islamistes qui veulent prendre l’ascendant dans un débat .
              d’ailleurs la caricature du zemour barbu reflète parfaitement la situation , ces gens sont identique de part la méthode d’intimidation et l’arnaque intellectuelle .
              cette situation est préméditée pour mesurer les réactions de la population , tout les gens ( musulmans ou pas ) qui se sentent offensés par cette personne devraient porter plainte .


            • Jusdorange Le 14 septembre 2016 à 23h41
              Afficher/Masquer

              À Van,

              Vous estimez que Zemmour n’apporte aucun élément sérieux. C’est un peu exagéré mais admettons.

              Et donc on l’exclue du débat public.

              Combien d’intellectuels publics mériteraient de subir le même sort ? Et qui décide ?

              Parce que si on se base sur le fait qu’ils n’apportent aucun élément sérieux, alors là on va se marrer parce que j’ai une liste longue comme le bras de personnages publics qui rentrent dans cette catégorie.

              Il faut que les intellectuels de gauche arrêtent de jouer la défensive. Ou alors ils prennent le risque de finir comme les anti-racistes et les féministes où l’indigence intellectuelle a pris des proportions spectaculaires du fait de cette logique d’exclure toute contradiction sous prétexte qu’elle est forcément raciste ou sexiste.


            • Van Le 15 septembre 2016 à 17h00
              Afficher/Masquer

              @Jusdorange
              Le débat se posait au début des année 90 lors de la déstabilisation de l’Algérie par des islamistes c’est a ce moment que les autorités française avait pris partie des islamistes en les invitant et hébergeant en France et cela comme pour la Syrie afin de constituer une force d’opposition politique contre ces pays .

              l’islamisme na pas lieu d’exister si il na pas était entretenu et aujourd’hui on fait mine de découvrir la burka et les barbus !!!
              et se sont les même qui déstabilisent les pays du moyen orient et du Maghrebs avec le terrorisme subventionné qui localement font la morale anti-burka !!!

              sur un autre plan les crises migratoires ont était accentué avec la destruction de la Libye et la guerre française en Syrie par sarkozy lui meme qui fustige les conséquences de ses propres décisions !!!?

              la politisation et la médiatisation de ces questions sont des arnaques .
              le zemour et consorts ne font que trifouiller l’aspect religieux pour manipuler les français .


            • Jusdorange Le 15 septembre 2016 à 19h31
              Afficher/Masquer

              À Van,

              Tout ce qui vous dites est vrai. Sauf peut-être la partie où vous dites que l’islamisme n’existerait pas sans le soutien des pays occidentaux. Je nuancerais en disant qu’il serait moins fort. C’est un point de détail, dans l’esprit nous sommes d’accord.

              Si vous dites qu’il faut que la France change de stratégie et cesse son soutien aux fanatiques (monarchies du Golfe et groupes armés ça et là), nous sommes d’accord.

              Si vous dites que Z fait une faute grave en ciblant les musulmans en général, on est d’accord là aussi.

              Mais la question n’est pas là. La question de ce fil est de savoir ce que l’on fait avec Z. J’estime que c’est une erreur stratégique de le bannir des médias. J’ai exprimé mes raisons, je vous invite à lire mes comm et à me dire votre avis.

              Si vous voulez qu’on change de sujet cela me convient.
              À ce propos : quelles sont vos sources sur le soutien de la France aux islamistes en Algérie svp ? Je connais mal cette histoire.


            • Van Le 16 septembre 2016 à 00h16
              Afficher/Masquer

              @Jusdorange 1/2
              Pour les sources au sujet de la crise sécuritaire en Algérie et l’attitude des autorités françaises je ne veux pas ressasser ces éventements ayant vécu cette période, vous ferez vos recherches vous même. Beaucoup de journalistes français ont traité le sujet , d’ailleurs le conflit syrien est étonnamment similaire : blocus sur un pays et mise en quarantaine, soutient politique au opposants et rejet du pouvoir en place. déplacement du centre de gravité décisionnaire du pays vers des colloques et institutions étrangères, c’est d’ailleurs étonnant que vous puissiez ignorer ce qui s’était passé pendant une décennie a un pays voisin !! vous deviez être trop jeune.

              Pour les zemours auto-proclamés “faiseur d’opinion” la population n’y peut rien même avec des plaintes qui n’aboutiront que plusieurs mois plus tard le mal sera déjà fait , ces repris de justice récidivistes du discours raciste auront toujours les portes ouvertes sur tous les plateaux.
              que les paroles racistes de ces gens réjouissent certains aigris cela n’en fera pas pour autant une opinion, pas plus que les opinions de savoir si des noirs avaient le droit de partager les mêmes toilettes que des blancs a une certaine époque.


            • Van Le 16 septembre 2016 à 00h20
              Afficher/Masquer

              @Jusdorange2/2
              il faut surtout se mettre dans la tête que ce discours n’est pas dans l’intérêt des français car il fait courir un risque énorme a leur sécurité et ce n’est pas normal de vivre sous menace quotidienne d’attentat contrairement a ce que déclarent les autorités françaises.
              C’est une erreurs de s’imaginer que ces politiciens et journalistes qui votent et défendent le chomage et l’aliénation des français aient quelque chose a en faire du sort des français et de la Nation .

              https://www.youtube.com/watch?v=EoCAJnSjqmQ


            • Jusdorange Le 16 septembre 2016 à 02h49
              Afficher/Masquer

              À Van,

              Oui j’étais trop jeune. Quoi qu’il en soit je vais chercher un petit peu moi-même sur cette histoire. D’autant plus que la façon dont les pays musulmans gèrent leurs fanatiques pourraient constituer des leçons précieuses sur ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire. C’est à ça que sert l’histoire au fond.

              C’est pour ça que je me permets, au risque de paraître impoli, d’exprimer ma déception quant au fait de vous entendre dire que vous ne souhaitez pas évoquer cette histoire. Je n’ai pas l’occasion de discuter avec quelqu’un qui a vécu de tels événements, vous avez attisé ma curiosité. Cette curiosité n’est pas motivé par une fascination morbide mais plutôt par la nécessité historique de comprendre cette violence qui pourrit nos sociétés de Paris à Bagdad en passant par Alger.

              C’est pourquoi je ne vous demande évidemment pas de rentrer dans des détails personnels, mais plutôt d’exprimer les leçons que vous avez tirées.

              Qu’est-ce que l’Etat algérien a bien fait/mal fait ?


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 04h46
        Afficher/Masquer

        Ce qu’aurait pu faire Madame Lapix en tant que journaliste ” libre & indépendante ” ? …Ce que nous aurions pu faire ou ce que j’aurais fait à la place de Madame Lapix, si j’avais été journaliste professionnel ? …

        J’aurais invité des Universitaires qui travaillent sur le sujet et je me serais surtout interdit d’inviter un confrère tâcheron et grand démagogue. Depuis quand “faire le métier de journaliste” c’est inviter un collègue gueulard et vicelard sur un plateau de télévision ? (Paranoïaque ou pas). A moins bien sûr, que mon métier de “journaliste contemporain” ne soit plus que l’équivalent de saltimbanque proche de l’audimat et soucieux des parts de marché…


  5. Walternate Le 11 septembre 2016 à 00h44
    Afficher/Masquer

    Bienvenue dans l’aire du Chiffre ! Une aire où le nombre de clics, le nombre d’auditeurs ou le nombre de vues prévaut sur la raison et l’analyse !

    Vous aviez programmé une personne qui a longtemps étudié le sujet de votre émission avec face à lui des journalistes informés et désirant en découdre ? Pauvre fou !

    Prenez plutôt le Vendeur de salade Saupiquet et son agrément de journalistes dopés avec un cocktail Xanax/Skénan ! Buzz garanti !

    Personnellement j’ai aussi l’habitude que les bras me tombent que j’écoute/je lis ce qui se dit à droite à gauche, mais depuis quelques années j’ai peur qu’ils ne repoussent pas.


  6. Olivier MONTULET Le 11 septembre 2016 à 01h10
    Afficher/Masquer

    Caracole, le problème de Zémour n’est pas tant sa parole que le fait qu’il occupe une place dans le champ médiatique qui non seulement donne écho à cette parole mais aussi lui donne légitimité. Le second problème c’est que l’institution médiatique, journaux, télévisions privées et publiques, n’ont rien à redire à cette parole et qu’au contraire, et sans doute au nom de la légitimité que donnerait l’audience, en ne le sanctionnant pas et en lui fournissant toujours plus de tribune amplifie sa parole et la banalise. Au surplus Zémour ne souffre d’aucun contradicteurs dans tous ces médiats et certainement pas avec la même visibilité.
    [Modéré]
    L’interpellant et surtout le plus dangereux pour la démocratie et la paix c’est la tribune que les institutions médiatiques lui donne.


    • Rémi Le 11 septembre 2016 à 14h01
      Afficher/Masquer

      vous avez raison, le point clé est qu’il est invité partout. Il faudrait que les émissions soient solidaire (Pécuniairement et pénalement pour le présentateur) en cas de dérapage.
      Il ne s’agit pas d’une personne jamais condamné mais d’un multirécidiviste.
      Donc à la prochaine condamnation il faut traiter l’émission comme un complice ayant permit l’acte et la condamné à la hauteur du bénéfice économique (50% des revenus publicitaires?) et condamner le présentateur.
      Une personne jamais condamnée qui fait une bêtise ca arrive et l’émission peu dire on ne savait pas. Une personne quinze fois condamnée ca devient légèrement plus difficile.


  7. bluetonga Le 11 septembre 2016 à 01h18
    Afficher/Masquer

    Zemmour qui réfléchit, c’est un peu comme les gosses de maternelle qui s’essayent à la gouache : pour que leurs dessins restent jolis, il faut savoir les arrêter à temps. Lui on ne l’arrête plus, alors nécessairement, à la fin, ça ne ressemble plus à rien.

    De nouveau, le drame, ce n’est pas vraiment Zemmour qui égrène ses pâtés suprémacistes dans son bac à sable médiatique, c’est qu’il n’y a plus d’adulte pour l’aider à grandir, c’est le silence de plomb de la presse autoproclamée sérieuse, voire “de référence”. Quand on en est réduits à aller chercher l’information significative dans les magazines de programmes télé, la presse people ou à l’étranger, c’est qu’il n’y a plus vraiment de pilote dans l’avion et que la gravité va finir par reprendre ses droits.


    • Caliban Le 11 septembre 2016 à 21h28
      Afficher/Masquer

      @bluetonga

      D’accord avec votre constat sur le bac à sable médiatique. Y a plus de garde-fous et les bambins surexcités comme Zemmour ont la voie libre.

      Mais je complèterais que si effectivement il n’y a personne parmi les gens sérieux pour mettre la fessée à ce paranoïaque de Zemmour, il n’y a plus personne non plus du côté des déconneurs, des provocateurs.

      Ils sont où les Coluche, Le Luron, Desproges, Cavana qui leur mettait le nez dedans dès qu’ils se prenaient un peu trop au sérieux ? Je crois que la provoc’ est désormais un créneau laissé vacant par les humoristes et squatté par des personnages médiatiques, les “bons clients” du roi audimat.

      Il y aurait matière à se marrer pourtant avec tous ces clowns tristes.


    • Homère d'Allore Le 12 septembre 2016 à 08h16
      Afficher/Masquer

      “des choses justes et documentées”…

      Ah ah ah ! Genre “la loi sur la burqa n’est pas appliquée, j’ai un copain flic qui me l’a dit…”

      Voici les chiffres du nombre d’amendes liées au port de la burqa :

      http://m.leparisien.fr/faits-divers/port-du-voile-integral-forte-baisse-des-amendes-l-an-dernier-08-04-2016-5697827.php

      Documentées, disiez-vous ?


  8. Zylo Le 11 septembre 2016 à 01h24
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je disconviens respectueusement (et je rejoins le premier commentaire) : la liberté de parole est totale ou elle n’est pas. Tout le monde a le droit de passer pour un con (et oui, je suis contre les lois mémorielles).

    De même sur le fond, si Zemmour va évidemment trop loin en mettant tout le monde dans le même panier sans faire preuve d’aucune finesse, il n’a pas complètement tort sur tous les sujets :

    – Sur Moleenbeck : ne rien faire à ce sujet et laisser en plein coeur de l’europe ce terreau du banditisme/islamlisme, pour aller bombarder des 4*4 toyotas dans le désert à coups de bombes qui coutent des centaines de k€, c’est stupide. [Un collègue marocain m’a expliqué que Moleenbeck hébergeait des tribus du Rif marocain, qui posaient déjà problème au Maroc, avec un mix trafic de hash/banditisme et islam radical. Donc rien de surprenant en fait….]


    • Zylo Le 11 septembre 2016 à 01h27
      Afficher/Masquer

      [Suite]
      – Sur des zones de non-droit où la police ne rentre plus : oui ça existe, j’ai fait une partie de ma scolarité dedans, pourtant dans une ville de province. On ne parle même pas du nord de Paris ou de Marseille… Qu’il y ait des militaires qui se soient posé la question de comment les “pacifier” en cas de problèmes graves (notamment après les évènements de 2005) n’est pas choquant en soi, c’est leur boulot. Après, les détails et le passage à l’acte, c’est une toute autre histoire…


      • Micmac Le 11 septembre 2016 à 01h49
        Afficher/Masquer

        Personne ne nie qu’il y a des interprétations radicales du Coran, ou il faudrait avoir été enfermé dans une grotte depuis 30 ans et en sortir aujourd’hui.

        Zemmour ne dit pas ça. Zemmour dit clairement, sans ambiguïté, de façon parfaitement explicite, que tous les musulmans sont radicaux et qu’il faut s’en débarrasser d’un façon ou d’une autre. De tous. Il ne fait pas dans le détail (sans jeu de mots…).

        Nuance importante, vous en conviendrez.


        • Surya Le 11 septembre 2016 à 07h04
          Afficher/Masquer

          Il n’y a pas d’ “interprétation radicale du Coran” car étant l’expression directe et immédiate de la parole divine il n’est pas soumis à interprétation et “seule son application stricte et intégrale apportera joie et félicité au fidèle dans sa vie et dans l’au delà”.

          C’est juste que si vous ne comprenez pas le sens d’un verset, vous devez aller lire les exégètes.


    • Micmac Le 11 septembre 2016 à 01h42
      Afficher/Masquer

      La liberté d’expression est effectivement totale aux États Unis ou dans des pays qui n’ont pas notre histoire.

      Pour ma part, je trouve ces propos dangereux car ils peuvent incités des passages à l’acte de gens plus ou moins dérangés. Ce qui peu nous conduire dans un sacré engrenage. C’est pour ça qu’il y a des lois dans notre pays pour réprimer ce genre de discours, et je les approuve. Il y a des Berivik dans notre pays, soyez en sûr. Breivik qui s’est appuyé en partie dans ses revendications sur des écrits de Finkelkraut… Le monde est petit.

      J’ajouterai comme je l’ai déjà fait plus haut et comme d’autres l’ont fait remarqué, qu’il ne s’agit pas ici d’un discours d’un quidam qui monte sur une caisse au coin d’une rue, mais d’une personne qui a des tribunes réservées dans différents médias, et pas des moindre.

      Qu’on applique la loi à M Zemmour, je n’y voit aucun inconvénient, bien au contraire.


    • Bruno Kord Le 11 septembre 2016 à 11h20
      Afficher/Masquer

      Pourrais-je respectueusement vous faire remarquer, ainsi qu’aux 40 personnes qui approuvent vos propos, qu’il y a un monde entre “ne rien faire” au sujet de Moleenbeck et aller bombarder ce lieu.
      Corolaire : croyez-vous sérieusement que “rien” n’est fait sur Moleenbeck ?
      Pour ceux qui croient que Zemour faisait du second degré, allez regarder la vidéo de sa chronique. Et lisez ou écoutez les autres propos de cet individu. Mon impression est qu’il souhaite réellement résoudre sa “question musulmane” par le sang.


  9. MarieAnne Le 11 septembre 2016 à 01h26
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette saine réaction. Oui, le silence qui a suivi est sidérant. (Sidération qui fait place tres vite à une infinie tristesse) comme d’ailleurs la mollesse complice de ses pseudos contradicteurs sur le plateau. Qui sera surpris ? Certainement pas les auditeurs du 7/9 de Finter.

    Jamais personne pour le contrer sur sa présentation continuelle tronquée du Coran. Il profite là de la méconnaissance crasse en face pour divulguer ce n’importe quoi dangereux.
    ( le mot ” tuer ” ne figure pas, par exemple, dans la traduction de l’éminent savant J.Berque (Le Coran. Ed. Sindbad) ce qui indique a tout le moins que nuance il doit y avoir…)

    Zemmour ne cite jamais ses sources !! Édition, traducteur… Enfin il ne cesse de parler de ” la violence de la période post Medinoise… Et chacun reste le bec cloué… Sans jamais lui faire remarquer le contexte précis, un massacre qui a décimé les adeptes qui n’avaient alors pas l’autorisation de lever un petit doigt pour se défendre.
    Pour revenir ensuite chez eux à la Mecque ils ont obtenu cette autorisation mais uniquement en cas de légitime défense. Donc le ” tuez les tous ” post Médine de Zemmour est, dans Berque : ” Combattez-les COMME ils vous combattent ” . ( “les” : ceux qui les avaient agressés à l’aller…)

    P.Cohen ne sait pas que les sectaires wahabites ont leur propre texte ?! si !
    Il feint la gêne et table sur la méconnaissance des téléspectateurs. Ainsi peut germer la phobie et la haine.
    Oui, c’est moche…


  10. Renard Le 11 septembre 2016 à 01h31
    Afficher/Masquer

    J’ai l’impression que tout ceci participe d’une stratégie de la tension orchestré par la complicité des médias.

    J’espère me tromper mais je crois que nous sommes arrivé à ce moment critique où la très-haute bourgeoisie s’allie avec l’extrême-droite. Si le FN l’emporte en 2017 l”Opération Ronces” sera mis en oeuvre, et, après ça, n’importe quel pillule d’austérité bien chargé passera comme une lettre à la poste. L’Argent pourra dormir sur ces deux oreilles..

    La stratégie du choc a toujours fonctionné dans les pays du tiers-monde pourquoi est-ce que ça ne marcherait pas dans un pays développé ?


    • Renard Le 11 septembre 2016 à 01h34
      Afficher/Masquer

      PS : Concernant Zemmour, y’aurait pas une loi qui existe contre l’incitation à la guerre civile ?


      • L'Architecte Le 11 septembre 2016 à 11h27
        Afficher/Masquer

        Il n’y a de loi que celle qui sert les intérêts du pouvoir en place. Ne soyez pas naïf : les textes existent mais ne sont pas ou peu appliqués selon la cible des incitations, ainsi lorsque certains ne sont pas inquiétés pour leur propagande anti musulmane ou anti russe d’autres le sont sans aucune tolérance quand il s’agit d’autres communautés.

        Relisez 1984 et la séquence sur les 2 mins de la haine, vous comprendrez que le journal de 20h fait largement aussi bien désormais.

        Tout cela n’est que de la plus crasse propagande, il nous préparent gentiment à désigner les futures victimes expiatoires de la prochaine crise.


    • Micmac Le 11 septembre 2016 à 01h58
      Afficher/Masquer

      J’approuve globalement votre propos, mais Zemmour ne prouve rien. Son camouflage derrière la protection des sources n’implique nullement que l’opération “Ronce” ait une quelconque réalité.


      • Olivier Berruyer Le 11 septembre 2016 à 11h35
        Afficher/Masquer

        Bah, c’est possible, le métier des militaires est d’avoir un plan pour tout. Ils doivent normalement avoir aussi un plan en cas d’invasion du pays par le Luxembourg, et de révolte des bouddhistes français…


    • Zylo Le 11 septembre 2016 à 02h25
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Je ne crois pas à votre scénario.
      Les étiquettes ne veulent plus rien dire : le FN est bien plus à gauche que le P”S”, sous l’impulsion de Filippot.
      Je ne vois pas la très haute bourgeoisie s’associer à cela…. d’autant plus que le retour à un minimum de souveraineté, de frontières pour les capitaux est un repoussoir absolu pour eux.
      En revanche, la très haute bourgeoisie est tout à fait à l’aise avec le programme UMPS néolibéral sans frontières….
      [je n’ai pas lu en détail le programme du FN, je ne fais pas l’apologie du FN. Mais croire que FN = extrême droite = ultralibéral, c’est à mon avis faire une erreur. Le P”S” avec ses jeunes talents types Macron est bien plus libéral que le FN dans son incarnation actuelle…..]


      • Renard Le 11 septembre 2016 à 14h07
        Afficher/Masquer

        Certes, les politiciens de centre-gauche ont été, de toute l’histoire de la République, les “meilleurs capitalistes” et la trahison des ouvriers par eux ne date pas d’hier..

        Mais, ma thèse est que plus Marine Le Pen s’approchera du pouvoir, plus son discours se liberalisera et si elle est effectivement elu, elle donnera toutes les gages de confiance à la haute-bourgeoisie notamment en éliminant son aile gauche et phillipot. Le retour aux frontières embetera certes les gros capitalistes mais si en retour elle supprime le droit du travail ou autre chose de ce genre, ils y trouveront leurs comptes.

        Je ne fais pas de la spéculation, je me base sur l’histoire de l’extrême-droite qui s’est TOUJOURS fait passer pour anti-capitaliste dans un premier temps avant d’être des champions du capitalisme une fois arrivé au pouvoir.

        Quand on voit comment les médias favorisent le FN, sa ne fait plus aucun doute pour moi que l’alliance entre le 0,1% et le front national est faite.


      • jubaka Le 12 septembre 2016 à 18h15
        Afficher/Masquer

        Le FN ne propose pas une politique de gauche. La sortie de l’Euro et de l’Europe ne font pas une politique de gauche…

        Sur les questions sociales le FN reste très discret parce qu’en fait ils ne sont pas du tout d’accord entre eux. Jusqu’à Marine Lepen le FN était contre les syndicats et les droits sociaux en général, contre les fonctionnaires, pour une baisse des impôts … Depuis Marine Lepen le discours est flou mais on ne l’entend pas trop sur les luttes sociales du moment.


  11. Cedric Le 11 septembre 2016 à 01h56
    Afficher/Masquer

    Si je comprend bien le concept de l émission, on invite un journaliste qui a écrit un pamphlet sur l islam, mais surtout on n invite aucun musulman sur le plateau pour lui répondre, que des professionnels des médias.
    Vivement qu il écrive un livre sur les médias…


    • kasper Le 11 septembre 2016 à 04h25
      Afficher/Masquer

      Il ne s’y risquera pas, il n’est pas fou… Etre un briseur de tabous et un iconoclaste, oui, mais toujours dans le sens du vent ;p


    • Yanka Le 12 septembre 2016 à 01h11
      Afficher/Masquer

      Le concept de cette émission n’est pas de faire débattre des invités, et vous le savez très bien. Qu’aurait répondu à Zemmour un musulman ? Il aurait hurlé, avec les yeux rouges de haine. On se souvient du modèle qu’on avait opposé à Finkielkraut le jour du “Taisez-vous !”. Si Zemmour est une caricature, ses contradicteurs en sont une aussi, en pire.

      Secundo, le livre de Zemmour n’est pas un pamphlet sur l’islam, mais un recueil de ses chroniques de RTL, dont la majorité ne parle pas de l’islam, mais de la politique sous un président normal.


  12. Zylo Le 11 septembre 2016 à 02h12
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Il est tard donc excusez le ton vif.
    Vous êtes reconnaissant d’une population immigrée (ou qui fait du dumping social), qui a contribué au développement de votre pays. Vous vous appelez Bouygues ? Non parce qu’à part lui et ses amis, je ne sais pas trop qui a bénéficié d’un tirage de tous les salaires vers le bas…
    Vous êtes également la démonstration que la France n’est pas tant que ça une terre de mélange, puisque sur 200 ans vous êtes 100% “souchien”.
    De même, depuis que Airbus Allemagne a déclaré qu’ils voulaient bien embaucher des ingénieurs syriens, mais à des salaires d’ouvrier, mon diplôme est désormais déclassé au niveau d’ouvrier. Je ne suis pas vraiment reconnaissant de leur aide à construire nos avions….

    Notez bien qu’on arrive progressivement à une situation de “eux” contre “nous”, alors qu’on a tous perdu, tandis que ceux qui tirent les marrons du feu rigolent dans leur coin, bien à l’abri des soubresauts des sans-dents que nous sommes tous…


  13. François Le 11 septembre 2016 à 02h16
    Afficher/Masquer

    Je ne sais plus que dire car je me ferais encore traiter d’islamogauchiste
    Mais je persiste et signe
    Ce qui est sur c’est que ce personnage et bien d’autres journaleux prépare une voie royale au F N
    Tel Brice Couturier sur Arte 28 minute hier soir se permet de citer le soi disant l’incident des shorts de Toulon en parlant de ” police des mœurs islamiste ” alors qu’il s’agit d’un pur montage médiatique , il n’y avait pas plus de shorts que d’insultes islamiste, comme l’ont affirmé les intéressées elles même , qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas d’islamophobie en France et que tous ces propos polémiques ne sont motivés que par une certaine idée de laïcité
    Emmanuel Tod avait raison , on en a tous les jours de plus en plus la preuve à mesure que tombent toutes les inhibitions, Vichy est proche !


  14. Didier Le 11 septembre 2016 à 02h38
    Afficher/Masquer

    inventaire​ de très nombreux chiens de garde et autres​ « experts​ » (en propagande). La collection étant, bien sûr, à compléter.
    https://anticons.files.wordpress.com/2013/03/anticons9.jpg
    ANTICON – Observatoire du néo-conservatisme
    Ce site se propose de faire connaître au public francophone la nébuleuse française au service de l’idéologie néo-conservatrice, un courant de pensée né aux États-Unis dans les années 70, dont les promoteurs ont accédé de façon coordonnée au pouvoir en 2001, à l’origine des grands bouleversements géopolitiques du XXIe siècle


    • Prométhée Enchaîné Le 11 septembre 2016 à 15h24
      Afficher/Masquer

      Déjà je trouve leur cartographie franchement bordélique, se voulant une sorte d’anti-“sphère complotiste”. Sauf que la complosphère montre une réalité : comment des théories conspirationnistes se diffusent par internet, qui reprend des théories non fondées.

      Là, il s’agit d’un amalgame entre “islamophobes” et néo-conservateurs. Sauf que si vous vous intéressez au néo-conservatisme, vous voyez que l’islamophobie à la Zemmour n’a pas grand-chose à voir avec l’islamofascisme. Dans l’idée des néo-conservateurs 3ème vague (car il y a en plus une forte hétérogénéité dans ce courant depuis sa naissance : le premier mouvement n’a pas grand-chose à voir avec le 3ème), les dictatures et théocraties du Moyen-Orient ont trop longtemps bénéficié de la realpolitik, remerciant ses soutiens par défaut avec du terrorisme et en répandant une idéologie extrémiste et violente. Il faut donc y exporter la démocratie, car celle-ci est considérée comme universelle et tout le monde y aspirerait (donc même les musulmans notez).

      Deux précisions : Huntington n’est pas néo-conservateur (vous ne l’avez pas dit mais c’est important à rappeler pour ne pas amalgamer) et le PNAC n’est pas un think-tank “ordinaire” et les signataires de ses lettres ne sont pas exclusivement néo-conservateurs.


      • Homère d'Allore Le 11 septembre 2016 à 16h02
        Afficher/Masquer

        Bien d’accord, Promethée Enchaîné, les néo-cons américains ne sont pas particulièrement islamophobes.

        Leurs seuls ennemis sont la Russie et, dans une moindre mesure l’Iran. Les régimes laïcs arabes aussi sont dans leur collimateur (Syrie, Algérie)

        Contre tous ceux-ci, l’alliance avec les extrémistes sunnites fait même partie de leur stratégie. On a pu le constater avec le soutien total à la Bosnie d’Itzebegovic ou aux rebelles “modérés” syriens ou lybiens.

        En France, la situation est différente. Et il est difficile de séparer nettement les néo-cons genre BHL des néo-reacs du style Zemmour, si ce n’est sur leurs positions concernant l’UE.

        Aux Etats-Unis, la frontière est plus nette. Clinton vs Trump.

        L’alternative du diable.


        • Jiimah Le 11 septembre 2016 à 19h27
          Afficher/Masquer

          Cher Homère, l’islam est religion d’État en Algérie


  15. Grégory Le 11 septembre 2016 à 02h57
    Afficher/Masquer

    Pas regardé l’intégralité de la vidéo mais je dois dire que je ne pensais pas voir le jour ou je me serais senti #PatrickCohen. Quand à la journaliste, elle est assez clairement scandalisée. Je n’ai pas l’impression d’un plateau qui ne combat pas ce qu’il propose.

    Je pense que c’est bien qu’il s’exprime, et que c’est bien qu’on lui réponde des choses plus convaincantes que ce qu’il raconte. Par exemple, qu’il nous explique pourquoi, si le djihad contre les catholiques c’est pour tout les musulmans, comment il se fait que ceux ci ne s’y sont pas mis plus tôt, au lieu par exemple de se battre pour la France pendant la première guerre mondiale ?


    • MarieAnne Le 11 septembre 2016 à 11h10
      Afficher/Masquer

      Excellente remarque. Je l’ai souvent pensé !
      Si les musulmans étaient ce que décrit Zemmour, on se demande bien comment il reste encore des non musulmans dur terre !

      Pour les chrétiens c’est plus évident encore. C’est sans doute même ici le coeur du réacteur nucléaire de la machine de la propagande à diviser ces deux là….( ” DREUZ” le site faux-moine en pointe pour faire peur de l’islam insiste sur son identité chrétienne )

      OR justement… C’est totalement incohérent. Ici aussi, c’est l’ignorance généralisée qui le permet.

      (Les chrétiens annoncent le retour de “Jésus ” pour un ” Jugement dernier ” . Les musulmans aussi !!! On ne voit donc pas bien comment, celui qui connaît cela peut argumenter sur la christianophobie musulmane. Sauf à être un FAUX MOINE placé là pour tenter que ces deux religions ne se rapprochent jamais….)


  16. theuric Le 11 septembre 2016 à 03h17
    Afficher/Masquer

    Tuez les tous, Dieu y reconnaitra les siens.
    Ma foi, ce qui est le cas de le dire, certains aficionados des religions du livre ont, tout au long de l’histoire, parfois des réflexes quelque peu virulents.
    En fait, Monsieur Zémour soit nous ment, soit est un pigeon, lui se disant anti-système, de nous servir ainsi le bouc-émissaire idéal que nos bon maîtres de l’empire U.S., de l’O.T.A.N. et de l’Union-Européenne nous servent tous les jours dans les médiats pour nous cacher leurs vilénies, la preuve en est, la photo présenté plus haut: francilien/musulmane.
    De fait, le journaliste qui avait annoté ces deux photos, soit pense ce qu’il a consciemment ou inconsciemment écrit, ce qui voudrait dire que notre société est descendu bien bas, soit en a reçu l’ordre, ce qui voudrait dire que nos élites nous trahissent, vieille habitude séculaire, à l’image de ces gentils enfants que l’empire nous envoie pour nous gouverner (tiens, ça sent le sapin tout à coup).


    • theuric Le 11 septembre 2016 à 03h44
      Afficher/Masquer

      Et vous savez le plus rigolo dans l’affaire?
      Vous allez voir, quand on décrypte le truc, c’est l’une des plus magnifique manipulation de masse n’ayant jamais existé, chapeau bas au tordu qui l’a imaginé.
      Rendez-vous compte que les musulmans radicaux et salafistes sont d’essence de la monarchie du golfe (amusant, non?) liée aux États-Unis-d’Amérique, les mêmes qui nous conduisent dans le mur, les fameuses “oppositions modérés de Syrie” que ce cher Fabius trouvait épatant en faisant du bon boulot, aidé par la C.I.A., n’ont de différence que de l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette avec feue “l’état islamique”, ce que la C.I.A. reconnaît.
      Or, ce même type d’agence étasunienne à fait croire aux gamins paumés de France et d’ailleurs que tout ce petit monde salafiste, donc pro-Amérique, serait contre ce système néolibéral, toujours américain, qui génère leur souffrance, ou du-moins où ils trouveraient une réponse à leur propre souffrance.
      Et se trouveraient à servir ce système en croyant lutter contre.
      C’est pourquoi les journalistes reçurent l’ordre d’en rajouter une couche.
      Quand à Monsieur Zémour, le pauvre, lui vire au pire des vaudevilles, se disant anti-système, lui aussi, se croyant provocateur, mais ne faisant que renforcer ce contre quoi il dit lutter.
      Pris sous cet angle, nous pouvons percevoir que la position de certains salafistes et de personnes aux pensées proches de Monsieur Zémour, et ce monsieur lui-même, se retrouvent dans une situation semblable de pigeons, passés à la casserole et bouffés aux petits pois.


      • geoffrey Le 11 septembre 2016 à 16h51
        Afficher/Masquer

        tout à fait,

        il y a “du mou dans la corde à nœud” de la part des commentateurs…

        le marxisme rend malin : l’islamisme, c’est le cul de sac dans lequel les “gros capitalistes” (FMI, CIA, soros, OTAN, UE..) entraînent des musulmans désoeuvrés et autres assimilables (convertis naïfs) pour compenser leurs misères économiques, et donc sociales, culturelles, sexuelles, spirituelles…

        leur stratégie : la guerre civile entre les damnés de la terre et une classe moyenne occidentale en perdition – pendant ce temps-là, ils sauvent leurs têtes

        un monde sans chômage, sans neo-colonialisme = un mode pacifique et prospère ;
        çàd un monde post-capitaliste…

        Geoffrey, neo-communiste belge


  17. kasper Le 11 septembre 2016 à 04h18
    Afficher/Masquer

    Ce délire de “plan ronce”, dont je ne doute pas que Zemmour le sort de son chapeau (pour ne pas dire de son c**), c’est vraiment pain béni pour les recruteurs de Daesh, qui ont certainement déjà leur capture d’écran toute prête pour achever de convaincre une proie récalcitrante. “Si si regarde, les kouffars ils veulent ta peau, c’est Zemmour qui le dit. Prend donc les devants!”.

    [Modéré]


  18. Ovuef2r Le 11 septembre 2016 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Il se peut qu’Israel ne soit pas vise par les djihadistes car il les aide par ailleurs et qu’il y ait donc une alliance, au moins temporaire, entre eux. https://southfront.org/followwing-israeli-air-strikes-on-syrian-army-terrorists-launched-full-scale-advance-in-quneitra-countryside/
    Ça me laisse songeur, pour le moins, comme de refuser de réouvrir notre ambassade à Damas en contrepartie de renseignements sur les djihadistes français par le gouvernement syrien.
    Les buts réels des autorités et des journalistes sont obscurs, c’est le moins qu’on puisse en dire, à part pour ceux qui ne visent qu’à accroître leur fortune personnelle….


    • P$ Le 11 septembre 2016 à 11h51
      Afficher/Masquer

      Les djihadistes étrangers qui arrivent en Syrie le font clandestinement, il “oublient” de s’inscrire dans les registres gouvernementaux. Dans tous les territoires où le régime n’est plus présent (aussi bien chez les kurdes, les rebelles et l’EI), on s’est émancipé des réseaux de surveillance de Damas. On en apprend sans doute plus sur les terroristes en lisant leurs posts laissés sur les réseaux sociaux : Assad ne sait rien de plus que nous sur ce qu’il se passe à Raqqa ou à Boukamal.


  19. Clémentine Le 11 septembre 2016 à 08h24
    Afficher/Masquer

    Juste un mot à propos du djihad. Le roi du Maroc, commandeur des croyants, l’a dit sans ambages le 20 août dernier : « Mais depuis quand le djihad revient-il à tuer des innocents ? (…). Dans l’islam, le djihad est soumis à des conditions rigoureuses, entre autre qu’il n’est envisageable que par nécessité d’autodéfense, et non pour commettre un meurtre ou une agression ».
    Son discours est disponible en ligne et en français ici : http://www.maroc.ma/fr/discours-royaux/discours-de-sm-le-roi-la-nation-loccasion-du-63eme-anniversaire-de-la-revolution-du
    A lire !


    • Van Le 14 septembre 2016 à 04h11
      Afficher/Masquer

      @Surya
      T’as l’aire de vouloir postuler a un poste pour RTL , dénoncer du zemour pour en faire autant c’est pas très brillant , tu sors des hadith de leur contexte et tu les balances a la vindicte populaire !!! sans contexte historique c’est a croire que ca s’est passé le weekend dernier , le wahabisme n’est pas sunnite ce n’est qu’une secte religieuse au service d’un ” royaume musulman ” ( pardonnes moi l’oxymore ) une dérive parmi tant d’autre mais qui existe pour une fonction précise : l’épuisement des musulmans , alors tout ce qui découle de leur interprétation quelque soit leur source est a renier en bloque et ce n’est pas un hasard que les pays qui pouvaient dévoiler la supercherie du wahabisme soient détruits : irak , Syrie , Égypte laissant le champ ouvert a cette secte criminelle .


      • Van Le 14 septembre 2016 à 04h15
        Afficher/Masquer

        Je ne suis pas religieux mais je sais différentier un discours religieux de paix d’un discours criminel , l’admission chez beaucoup de peuple dans le monde de cette religion était pour son message de paix et de justice universel .
        je ne pense pas que des gens continuerait d’aimer l’islam si il s’agissait d’un rassemblement de barbares type daesh , d’ailleurs le repliement de ces derniers en Irak et en Syrie et le fait que les population musulmane n’ont pas renié pour autant leur religion prouve bien la supercherie de l’islam “barbare” made in USA .


  20. valles Le 11 septembre 2016 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Allors, si j’ai bien compris la France a pris conseils chez les Israéliens pour ce defendre façe une colonisation étrangére, il a pris du LSD ou quoi ?


  21. Jason Le 11 septembre 2016 à 08h41
    Afficher/Masquer

    Pour une fois, je ne comprend pas ce billet. Aucun discours de haine dans zemmour, c’est juste une vision extrapolée mais raisonnée de ce que d’autres disent comme onfray ou Fink. La liberté d’expression est pour le coup respectée. Ne tombez pas dans l’émotion mais essayez de RAISONNER bon sang ! Apportez des arguments contradictoires plutôt que de tomber encore une fois dans la moraline insupportable qui nous conduisent aujourd’hui à Flirter avec la radicalité.


    • Kapimo Le 12 septembre 2016 à 00h05
      Afficher/Masquer

      Zemmour fait un appel implicite à la guerre civile, en désignant les mauvais français: il est dans l’appel au crime.


    • silk Le 15 septembre 2016 à 04h08
      Afficher/Masquer

      Ben voilà déjà qu’ils sont pas d’accord justement sur leur vision de l’Islam.
      La parole de Zemmour et celle d’Onfray ca vous va comme argument ?
      https://www.youtube.com/watch?v=sljMHBGqkPU
      Ca évitera de dire que Zemmour a “une vision extrapolée mais raisonnée” de ce que dit Onfray


  22. Lebonjour Le 11 septembre 2016 à 08h42
    Afficher/Masquer

    Bonjour et Selam ô hommes et femmes lecteurs et lectrices ainsi qu’à l’auteur de ce site.

    Il est triste de voir combien les médias mainstream dominants veulent à tout prix provoquer ce que la palladistes ont prévu, et cela depuis quelques décennies( voir les oeuvres de Pike entre autres).

    Mais ce qui est le plus affligeant est que peu de personnes ne comprennent ce qu’est véritablement l’Islam. en cela il faut en premier lieu comprendre ceci:
    Dans le verset 256 de la Sourate “La Vache” il est mentionné “Nulle contrainte en matière de religion.


  23. Homère d'Allore Le 11 septembre 2016 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Ces propos scandaleux ont quand même un avantage: celui de nous informer subrepticement de l’existence du “Plan Ronces”

    https://m.youtube.com/watch?v=Y-mQaK5CasU

    Trinquier, Galula et Aussaresses vont redevenir les inspirateurs de “La guerre nouvelle”.

    Avec les conseils de Gabi Ashkenazi….

    J’ai écrit à mon député pour demander qu’il demande confirmation ou infirmation de l’existence de “Ronces” à Le Drian.


  24. Quentin Le 11 septembre 2016 à 09h40
    Afficher/Masquer

    “C’est moche un pays qui sombre.”

    Oui je suis d’accord, surtout quand des esprits brillants tombent dans la délation la plus crasse en appelant à contraindre au silence quelqu’un qui aurait une opinion dissonante de la doxa médiatique.

    Depuis quand Olivier Berruyer est juge et décide de ce qui est ou de ce qui n’est pas “une incitation à la haine”, je n’ai entendu aucune haine dans le discours de Zemmour, juste une analyse argumentée qui est certes glaçante mais qui n’en est peut être pas moins juste.

    Ce que Zemmour dit une grande partie de la population le pense et la tristesse de ce billet est qu’au delà des insultes et des condamnations morales, aucun argument n’est opposé aux déclarations de Zemmour, peut-être parce qu’il est difficile de contredire la vérité…

    [Modération]


    • Etiocle Le 11 septembre 2016 à 11h53
      Afficher/Masquer

      L’objet de ce billet n’est pas de condamner Zemmour au silence, mais de relever celui des médias. Comme vous le dites, “aucun argument n’est opposé aux déclarations de Zemmour”, aucune couverture médiatique – semble-t-il jusqu’ici – n’a mis en évidence des critiques sur ces interprétations.


    • jessim Le 11 septembre 2016 à 16h17
      Afficher/Masquer

      Zemmour dit la vérité sur certains sujet notamment économique même si de ce côté là il vaut suivre les éconoclastes qui sont quand même spécialistes sur le sujet. Concernant l’islam ce qu’il dit est faux car les versets dont ils parlent font référence à des batailles du temps du prophète ce qui n’est plus actuel aujourd’hui. Dans les mosquées surveillés par les RG je le rappelle, on ne parle pas de tuer des infidèles français ou des les convertir de force que je sache.
      D’ailleurs sur le plan international, qui est conquérant et qui est envahi ?? Autres sujet : Les hommes politiques en parlent de plus en plus et il amène cela aussi sur le tapis une israelisation de la société française ? Il serait intéressant d’analyser la société Israelienne pour voir si c’est vraiment ce que veulent les français… Pas sur que ça plaise


  25. grub Le 11 septembre 2016 à 09h46
    Afficher/Masquer

    On nous vend de plus en plus le modèle israélien et son expertise.
    Une nation soeur qui elle aussi se défend contre les méchants musulmans.
    C’est navrant.


  26. RGT Le 11 septembre 2016 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Les divertissements à la con proposés sur les chaînes de TV ne cherchent pas du tout à améliorer la qualité de réflexion de nos concitoyens.
    Si c’était le cas, ça se saurait.

    Eric Zemmour joue parfaitement son rôle d’idiot nauséabond utile pour permettre une “illusion de débat” mais en fait il ne fait que gagner sa croûte en proférant des propos bien utiles pour continuer à diviser la population.

    Cette saillie verbale contre l’islam va permettre de pouvoir ostraciser au nom de la “bien-pensance et de l’humanisme” toute critique de toute position qu’il aurait pu prendre (il a parfois il a des “illuminations” salvatrices) sur un sujet plus “sensible” pour les élites.

    Et permettre ainsi des amalgames foireux fermant tout débat, dans le style “Vous êtes contre la “Loi Travail”, comme Zemmour, donc vous êtes AUSSI raciste, islamophobe, fasciste, néo-nazi, chambres à gaz, loi Gayssot, etc, etc…“.

    C’est bien pour ça qu’il est rarement contesté lors de débats publics.
    Il permet aux “élites” de stocker leurs cartouches.


  27. Cédric Le 11 septembre 2016 à 10h25
    Afficher/Masquer

    l’avenir nous dira qui a raison, cher Olivier – dans un cas, nous ne pourrons hélàs pas nous en gargariser.


    • RGT Le 12 septembre 2016 à 08h34
      Afficher/Masquer

      Pour éviter que l’avenir ait raison, il serait peut-être temps de s’en prendre directement à ceux qui font du prosélytisme sur cette “théologie” nauséabonde communément nommée “salafisme”, et particulièrement celle qu’on nomme “wahhabisme”.

      Une réaction saine consisterait simplement à organiser une “révolution de couleur” en Arabie Saoudite et au Qatar entre autres, “nos” barbouzes maîtrisant parfaitement cette technique.

      Ou tout simplement d’arrêter de leur fourguer de l’armement pour qu’ils aillent s’en prendre à leurs voisins pour les inciter à “penser juste”.

      Ouups !!! Ces pays sont nos “amis”, donc ils sont dans le camp du “bien”.

      Tous les musulmans que je connais (sans doute suis-je favorisé ou aveugle – mais on choisit ses vrais amis) sont tous effarés par ces “théologies” qu’ils considèrent comme des sectes dangereuses portant un très grave préjudice à leur religion.

      Pour eux (et j’en ai quotidiennement les preuves) l’islam est une religion de tolérance et relève de la vie privée. Il suffit dans les textes de choisir judicieusement ceux qui conviennent à notre conception de la vie et de jeter les “émanations” issues de cerveaux malades aux orties.


      • RGT Le 12 septembre 2016 à 08h41
        Afficher/Masquer

        L’un d’entre eux (franchement apostat sur les bords) m’avait même affirmé que l’islam était d’inspiration chrétienne, les premiers textes étant très proches de ceux des chrétiens du moyen-orient. S’il avait raison (je ne suis pas qualifié pour le savoir) l’islam serait simplement un “variante” du christianisme comme l’orthodoxie ou les protestants.

        Je dirais même que ce serait assez proche du protestantisme par la variété de lectures qui sont faites : Sunnites, chiites, wahhabites, ismaéliens (qui représentent un islam “socialiste”).

        Je dirais que les wahhabites s’apparentent franchement aux évangélistes qui depuis de nombreuses années commettent en toute impunité et dans le silence total des attentats contre les services et les médecins du planning familial aux USA.


      • RGT Le 12 septembre 2016 à 08h45
        Afficher/Masquer

        Concernant les chiites, j’ai connu de nombreux iraniens plus ou moins croyants qui m’avaient expliqué que la révolution iranienne était surtout une révolution politique pour se débarrasser d’un dictateur mis en place par les USA en 1953.
        Ils ne leur serait jamais venu à l’idée de faire du prosélytisme en France et se contentaient de vivre en respectant scrupuleusement les coutumes “locales”. Ils m’avaient aussi expliqué que le principal problème des chiites était aussi d’ordre politique, les sunnites voulant de force les contrôler et leur imposer leur vision de l’islam.

        Depuis des siècles tout ce qu’ils souhaitent c’est qu’on leur foute la paix et qu’on arrête de les agresser pour les forcer à penser différemment.

        Regardez bien si vous trouvez des attentats commis par les chiites.
        Les seuls qu’on puisse trouver sont des attentats politiques à l’encontre de pays qui les ont directement ou indirectement attaqués. La réponse du berger à la bergère…

        Mais bien sûr, en dehors de nos “grands amis” les princes saoudiens, les musulmans ne sont que des racailles.


      • Patrick-Louis Vincent Le 12 septembre 2016 à 09h49
        Afficher/Masquer

        Une révolution de couleur en Arabie Saoudite !!!!

        Vous révez totalement. Les seules révolutions de couleurs qui ont existé, ont été fomentées par la CIA. Cela ne se produira pas en Arabie Saoudite, pays allié des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni, etc…

        Le salafisme n’aurait rien à voir avec la religion musulmane ! Tiens donc ! d’où tenez-vous cette lumineuse pensée ? Je vous rappelle que lorsque les arabes ont envahi l’Espagne, ils ont imposé leur religion à l’ensemble des citoyens. Il y avait deux catégories de citoyens, les musulmans et les autres, les dhimmis, citoyens de seconde zone. L’Espagne a mis 800 ans pour retrouver sa liberté.


        • Monique Le 12 septembre 2016 à 12h26
          Afficher/Masquer

          Et comment s’est répandu le catholicisme sur les continents américain, africain, asiatique?
          Par l’opération du Saint Esprit peut-être! Et eux n’ont pas eut la chance de la retrouver leur liberté…
          Et comme rien ne se crée, rien ne se perd, et ça ne se transforme même pas, hier autant qu’aujourd’hui, l’argument religieux n’a jamais été qu’un attrape gogos.
          Les raisons n’ont jamais été que la recherche des richesses pour le pouvoir et le pouvoir par l’accumulation des richesses.
          Et les peuples la dedans n’ont jamais été que chaire à canon et roupie de sansonnet.


        • Patrick-louis vincent Le 12 septembre 2016 à 22h29
          Afficher/Masquer

          Oh mais je me fais pas le défenseur d’Isabelle la catholique. Toutes les religions ont leurs extrémistes. Gandhi a été tue par un extrémiste hindouiste, Rabin par un extrémiste israélite, Henri IV pa un extrémiste catholique. L’on peut continuer la liste.
          L’Eglise catholique a été mise au pas grâce à la loi de 1905 sur la laïcité. Or, les mêmes, essentiellement francs-maçons, favorisent l’implantation de l’islam en France, qui ne reconnait pas la séparation du temporel et du spirituel. C’est un jeu extrêmement dangereux, soi-disant pour ne pas stigmatiser la communauté musulmane. Les républicains ont pris moins de gants avec les catholiques.


          • Perret Le 14 septembre 2016 à 08h22
            Afficher/Masquer

            L’Eglise n’a absolument pas été “mise au pas” par la loi de 1905 qui n’était pas une loi “de séparation” (le mot ne figure nulle part dans la loi, que personne ne lit jamais mais dont tout le monde parle savamment). Elle était la seconde tentative (après la Constitution civile du clergé de 1791, qui est à l’origine de la Terreur) de prise de contrôle de l’Eglise par l’Etat. Cette fois en faisant passer les finances des diocèces sous le contrôle des préfets. Tout cela dans un contexte de répression violente qui avait contraint, dans les années précédentes, 30 000 Français (essentiellement des prêtres, des religieux et des religieuses, mais aussi des laïcs) à quitter le pays et envoie en prison plusieurs milliers de protestataires. Cette loi n’a jamais été appliqué dans sa disposition essentielle (la mort de plus d’un millions de catholiques pendant la Grande guerre conduit le pouvoir à abroger l’article litigieux – article 4) et elle n’est depuis qu’une jurisprudence acceptable.
            A la différence de l’Islam, le Catholicisme n’est pas contrôlable par l’Etat, d’où la phrase de Vincent Peillon (2011) : “l’Islam est compatible avec la République, par le Catholicisme”.


        • Daphne C Le 12 septembre 2016 à 23h41
          Afficher/Masquer

          “Dhimmi, au moyen âge, c’est l’équivalent du mariage gay aujourd’hui sur l’échelle de la tolérance!”
          Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme con…..ie
          Dhimmi au Moyen-Age, si vous voulez à tout prix faire des parallèles c’est l’équivalent du statut indigène dans les empires coloniaux: un statut juridique inférieur à celui des sujets de plein droit de l’Empire.
          Mais bizarrement, dans un cas on nous dit que c’est une preuve de tolérance magnifique, dans l’autre une tâche indélébile sur l’honneur d’un pays (et une honte à passer sur les générations futures).


  28. vincent Le 11 septembre 2016 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Zemmour est un ultra conservateur mais c’est un bon débatteur qui dit certaine vérité. Je pense cependant qu’il est moins à craindre que la ribambelle de chien garde, et ceux qui produisent des guerre sur leur propre mensonge.

    A t’il juste l’honnêteté d’exprimer sa position et de l’assumer. Je pense toutefois que c’est quelqu’un qui pourrait revoir sa position avec le bon contradicteur.


  29. vincent Le 11 septembre 2016 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Vous savez y a des pays que l’on “qualifie” de dictature, qui laisse mieux vivre les musulmans que chez nous, hein, et ils ne se sentent pas menacer.

    Chine

    Tolérance du voile à l’école dans les régions concernés par des musulmans, la loi chinoise interdit simplement de d’utiliser la religion à des fins politique, prêche radicaux, appel à la guerre contre l’état etc. Pour le reste, les musulmans peuvent vivre leur vie avec ou sans voile, je tiens le préciser au Xinjiang où toutes le femmes ne portent pas le voile.

    Alors il faut arrêter de voir dans le voile une provocation, de la part des gens qui veulent juste vivre leur religions à leur façon , on est des hystérique en France, on craint de se faire convertir masse par un simple objet, faut apprendre à se calmer, et regarder l’histoire, on y voit même que quand les musulmans étaient en grande majorité, eh bien beaucoup gardait leur propre croyance et identité culturelle.


    • Annouchka Le 11 septembre 2016 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Les Chinois n’ont pas une tradition de libertés accordées aux femmes, contrairement à la France. C’est peut-être l’une des raisons qui explique leur indifférence par rapport à cette question.


  30. valles Le 11 septembre 2016 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Les quartiers “hors la loi” le sont avant tout parce qu’ils sont des quartiers pauvres, car c’est bien la pauvreté qui est responsable de la violence, l’embrigadement religieux est secondaire dans le processus de radicalisation d’une personne stigmatisée. Ces quartiers sont devenus autonomes non pas à cause de soudaines poussés d’autodétermination idéologique, mais par ce que nous les avons livrés corps et biens à l’injustice économique et nous fermons les yeux, car c’est un mal nécessaire au capital nourricier.


    • Guepe Le 11 septembre 2016 à 22h19
      Afficher/Masquer

      C’est plus la proximité entre des zones pauvres et zones riches qui est plus à prendre compte que la pauvreté seule. Et ce n’est en rien une excuse.


  31. vincent Le 11 septembre 2016 à 10h58
    Afficher/Masquer

    vous voulez qu’on parle de notre hymne national?


  32. luc Le 11 septembre 2016 à 10h59
    Afficher/Masquer

    manipulation grotesque?

    “Incertitudes autour du motif de l’agression à Toulon”

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/09/01016-20160909ARTFIG00142-incertitudes-autour-du-motif-de-l-agression-a-toulon.php

    ” «Nous n’étions pas en short», affirme vendredi une des victimes

    [Modération : le texte est dans le lien]


    • Daphne C Le 12 septembre 2016 à 23h52
      Afficher/Masquer

      Oui, elles n’étaient pas en short, elles étaient en legging, c’est ça le plus important. Le fait qu’elles se soient fait traiter de putes et qu’on leur ai dit de se mettre à poil, c’est parfaitement accessoire. Je suis super rassuréE. Oui, je suis une fille. Pardonnez-moi d’être un tout petit peu moins détachée de vous qu’en j’entends que des femmes se font attaquées parce que ce sont des femmes.
      Et le c.n de journaliste de Libé qui reproduit sans sourciller la citation d’un témoin: “C’est des jeunes, ils voient des filles, ils sont affolés” (30 jours d’ITT “l’affolement” quand même) et qui croit qu’apparemment du coup, ce serait vachement moins grave. Il vient juste de décrire toute une population comme des animaux incapables de contrôler leurs pulsions dès qu’il voit une femelle passer. Mais vous êtes tous devenus fous ou quoi? C’est quoi votre problème? Vous êtes des hommes, vous n’êtes pas concernés? Les droits des femmes, ça passe toujours après celui des hommes fut-il basanés, c’est ça?


  33. Annouchka Le 11 septembre 2016 à 11h12
    Afficher/Masquer

    Assez d’accord avec vous Escartefigue concernant l’attitude de défi de certains musulmans. Le fait que de plus en plus de filles choisissent de porter le voile est à mon avis un signe très fort en ce sens.
    Je suis de mon côté exaspérée d’entendre des femmes prétendument féministes légitimer le port du voile par le droit des femmes à disposer de leur corps (une démarche féministe en quelque sorte…) ou parce que cela relèverait de la liberté de conscience religieuse.
    Non! Le port du voile en France est un acte ouvertement politique (cela n’a rien à voir avec la spiritualité). C’est une manière de revendiquer dès idée directement politiques, qui sont loin d’être en accord avec les idées de la république issue de la révolution française.


    • Annouchka Le 11 septembre 2016 à 11h36
      Afficher/Masquer

      On est passible d’une amende pour le port d’un costume nazi même dans le cadre d’un déguisement.
      Pourquoi ne serait-on on pas passible d’une amende pour le port de costumes islamistes (bon, évidemment, il faudrait définir ce que l’on entend par la)

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/22/97001-20140122FILWWW00045-il-portait-uniforme-nazi-1500-d-amende.php


      • Catalina Le 11 septembre 2016 à 12h14
        Afficher/Masquer

        Bizarre votre comparaison, entre un informe et des habits religieux, les musulmans d’Occident auraient donc fait la Shoah ? et détruit des millions de villes en les bombardant ? et auraient déclaré la guerre au monde entier ?
        Je suis très inquiète à la lecture de certains commentaires, en effet, il me semble que c’est bien le wahhbisme des séouds qui est criminel et pas l’Islam pratiqué par de nombreux Français, en Russie, ils n’ont pas nos problèmes, pourquoi ?
        Dans le cas que vous citez, les bonnes soeurs sont-elles aussi amendables ? et les curés et pasteurs ?


    • Escartefigue Le 11 septembre 2016 à 12h19
      Afficher/Masquer

      Hélas, la plupart des filles ne choisissent pas le voile. C’est une question d’abord de pression familiale puis de chantage à la racaille.
      Le message est “si tu portes un voile, les bandes de sauvageons te laisseront tranquille. Si tu t’habille à l’occidentale, alors tu es ne impudique et ne vas pas pleurer si tu finis dans une tournante ou que les lascars du coin te persécutent”.
      C’est pas possible à la fin, que tous les bien-pensants aillent interroger les gamines avec floutage du visage et changement de la voix, et vous entendrez le cri de ces femmes qu’on esclavagise subrepticement
      C’est inadmissible, on laisse des millions de femmes de notre pays en cours d’esclavagisation.


  34. Interimlover Le 11 septembre 2016 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Même discours que Daesh? Disons qu’ils se rejoignent sur l’essentiel : une volonté furieuse d’en découdre, et à quoi avec le temps risquent de se réduire les “débats”…

    Zemmour me fait l’effet d’un type intelligent, plutôt cultivé même, guère enclin à la nuance…et pour de bon engoncé dans sa niche à mesure que les attentats divers auront légitimé pour lui un progressif retour en grâce – en somme : de quoi le conforter moins dans le doute que dans sa part de délire.

    Ca me rappelle au passage une petite phrase de Duras, pour qui le risque majeur guettant un écrivain, discipline où l’on investit le plus de soi, était de ne plus être freiné en rien dans un délire personnel, et ce-faisant d’y sombrer mentalement pour de bon…

    Dans le cas d’espèce, et le pacte républicain faillissant à son encontre à ses devoirs : je ne vois rien plus à attendre, désormais et dans son chef, qu’une périlleuse et effrénée fuite en avant, son compte personnel me paraît bon…


    • My Le 11 septembre 2016 à 14h20
      Afficher/Masquer

      Je me sens beaucoup plus proche de votre vision des choses que de celle de Theuric , qui y voit , à tord je crois, une construction bien trop structurée et pensée à l’avance !

      Nous sommes face à un emballement mortifère, qui s’accélère d’une façon folle !

      Il arrange nombre d’intérêts dans ce système , qui n’ont donc pas trop envie de le freiner. Mais ce serait une erreur d’y voir l’existence de mains toute-puissantes capables de l’avoir anticiper et de le diriger.


  35. Surya Le 11 septembre 2016 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Lire le Coran est en fait une mauvaise idée, on a pas le contexte, ni l’ordre de révélation (principe d’abrogation [2:106]). Quitte à se farcir le coran, autant en lire l’exégèse.

    Moi aussi j’ai fait cette erreur au début.


  36. MarieAnne Le 11 septembre 2016 à 11h25
    Afficher/Masquer

    Itv Zaïm Khenchelaoui :
    – ” Nous vivons une séquence terrifiante avec ce chaos destructeur qui est en train de ravager le monde sous la bannière de Daech. Vous avez régulièrement pointé du doigt le wahhabisme comme matrice doctrinale commune à toutes ces phalanges mortifères, qu’elles s’appellent Daech, Al Qaîda ou Boko Haram…”

    -Z.K : Ces désignations sont, en réalité, des franchises d’une même marque de fabrication qui s’appelle le wahhabisme dont il est la matrice, le foyer et le fondement théorique. Toutes ces pratiques déviantes se réclament indûment de l’islam. Mais en vérité, je vous le dis, cette guerre est menée contre l’islam. Et le point commun entre toutes ces organisations criminelles, c’est la doctrine wahhabite.

    Ce phénomène ne concerne que ladite secte. On n’a pas vu des sunnites dans le sens orthodoxe du terme se faire exploser, encore moins des soufis. Bientôt va s’écrire dans les larmes et le sang le troisième centenaire de cette nouvelle religion dont la date fondatrice remonte à 1744. Dans son livre Le Pacte de Nadjd (Le Seuil, 2007), l’islamologue tunisien Hamadi Redissi explique très bien comment cette secte s’est substituée à l’islam.

    ….”Maintenant, nous sommes face à une Internationale wahhabite qui échappe désormais à tout contrôle. Avec le temps, cette mouvance est devenue une forme de religion autocéphale disposant de son livre sacré : le Tawhid (Kitâb at-Tawhîd de Mohammad Ibn Abd Al Wahhâb, ndlr) qui a supplanté même le Coran…”

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article7479


  37. Wilmotte Karim Le 11 septembre 2016 à 11h27
    Afficher/Masquer

    “Leçons et conséquences d’un été révélateur : La construction progressive des conditions de pogromes.” par Saïd BOUAMAMA

    http://www.legrandsoir.info/lecons-et-consequences-d-un-ete-revelateur-la-construction-progressive-des-conditions-de-pogromes.html

    Article traitant de comment se construisent d’en haut les conditions de pogromes contre la minorité musulmane en France.


  38. RGT Le 11 septembre 2016 à 11h47
    Afficher/Masquer

    L’islam a bon dos.

    C’est surtout une “vision” de l’islam prônée par nos “amis” wahhabites et salafistes d’Arabie Saoudite et du Qatar qui est en train de venir contaminer l’islam par leurs pratiques sectaires auprès desquelles les pires sectes occidentales semblent de gentilles confréries libertaires.

    Un ami d’origine algérienne kabyle et musulman m’avait confié qu’il était horrifié par le virage délirant que prenait l’islam.
    Il m’avait dit qu’en Kabylie, l’islam était depuis toujours très modéré et tolérant et que traditionnellement les femmes avait un statut d’égalité avec les hommes, qu’elle n’avaient jamais été forcées de porter quelque tenue imposée que ce soit.

    Plus le temps passait et plus les femmes étaient obligées de s’accoutrer (selon son expression) d’une manière qu’il trouvait insultante suite à la montée de cet islam délirant.

    Il me décrivait la montée d’excités “importés” qui semaient la terreur parmi les populations locales pour forcer les forcer à “adopter” la “vraie vision de l’islam”…

    C’était à la fin des années 90 et au début des années 2000.
    Depuis il a cessé d’aller en Algérie car il était trop écœuré par la tournure que prenait la religion par rapport aux traditions séculaires.


    • RGT Le 11 septembre 2016 à 12h08
      Afficher/Masquer

      De même, j’ai connu de nombreux étudiants iraniens qui venaient étudier en France avec des bourses d’études payées par leur “infâme dictature islamiste”…

      Ils n’étaient pas du tout des excités de la religion et respectaient le mode de vie français.
      Il ne leur serait jamais venu à l’idée de faire du prosélytisme ou de se balader déguisé en mollah.

      Et les étudiantes iraniennes étaient encore plus bluffantes.

      En France elles vivaient comme toutes les autres étudiantes, sans être surveillées ou fliquées par des “gardiens de la morale”…

      L’un d’entre elles, qui avait un sens critique très développé (et un humour ravageur), m’avait même expliqué que les tenues féminines imposées par les mollahs avaient même quelques avantages :
      – Les hommes les laissaient tranquilles et ne tentaient pas de les draguer lourdement (en plus, contrairement à ce que clame BHL, un type qui importune une femme en Iran risque de très sérieux problèmes, ça calme).
      – Et surtout, ça permettait à celles qui “tombaient du lit” (son cas personnel) le matin de prendre une douche vite fait et d’enfiler la robe (quelquefois avec rien dessous) pour se présenter en “tenue correcte” sans être en retard à la fac…


  39. Brt Le 11 septembre 2016 à 11h55
    Afficher/Masquer

    J’aime beaucoup votre site, Olivier, car jusque là je pensais qu’il était apolitique, ie le débat droite/gauche étant complètement dépassé au profit du débat pro-système/anti-système (système que l’on pourrait nommer “néo-libéral”).

    Je m’aperçois avec ce billet qu’on est pas très loin du monde des bisounours tant défendu par nos politiques et nos Zélites (incluant bien-sûr nos médias): il n’y a pas de problème en France avec l’Islam, et ce n’est pas discutable.

    J’espère sincèrement que l’avenir vous donnera raison, mais permettez-moi d’en douter.

    Très déçu en fait


    • RiFiFi Le 11 septembre 2016 à 14h29
      Afficher/Masquer

      oui ce sujet mériterait d’être traité différemment que de commenter les émissions sur Zemmour. Mais j’espère que cela viendra 🙂


  40. P$ Le 11 septembre 2016 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Globalement d’accord avec le billet mais je vous trouve un peu dur avec les journalistes : quand un invité vient débiter un tel flot d’immondices (comme vous le dites à juste titre) en si peu de temps et avec autant d’applomb, c’est normal de ne pas trop savoir quoi dire. À leur place je ne sais si j’aurais mieux fait.

    Et puis, Anne-Sophie Lapix a relevé des fautes de l’auteur, sur le rapport Europol par exemple qu’elle a mis sous son nez.


    • FracoisG Le 12 septembre 2016 à 07h37
      Afficher/Masquer

      Bin oui. Les journalistes en face trouvent le discours tellement grotesque qu’ils ne se donnent même pas la peine. Zemmour s’enfonce tout seul.


    • Olivier Berruyer Le 12 septembre 2016 à 08h01
      Afficher/Masquer

      On lui demande de fermer sa gueule et de quitter le plateau sur le champ…

      Et avec Zemmour, il y a peu de surprise à attendre, tout comme dans le camion poubelle qui passe chez moi le matin…


      • Dany 2 Le 14 septembre 2016 à 11h42
        Afficher/Masquer

        Vous n’êtes apparemment pas convaincu par le commentaire en tête !
        Par ailleurs, vous dites: “Secundo, eh bien il contaminera 20 convaincus par jour, plutôt que 100 000…”
        Désolé mais les Zémour et Le Pen autrefois savent très bien quel est le ressenti d’une bonne partie des Français et ne font que LA SUIVRE et l’utiliser. Accepté dans les médias pour son rôle de soupape. Je suis impressionné par la qualité et l’abondance de votre travail mais vivre avec les petites gens dont je fais partie me fait voir les choses autrement…Bien que tranchant de nature comme vous, ces gens “abjects, je les écoute pour comprendre…A mes yeux, restent abjects les politiques…Car c’est eux qui agissent…


  41. Linder Le 11 septembre 2016 à 13h32
    Afficher/Masquer

    Le problème que ne veut pas voir Zemour, c’est que les islamistes sont les idiots utiles du capitalisme. Les états-unis ont soutenu l’islamisme dans les années 80 en Afghanistan pour luter contre l’URSS, ils ont soutenu l’islamisme dans les années 90 pour faire exploser la Yougoslavie, ils ont soutenu l’islamisme en 2011 en Libye, ils soutiennent l’islamisme en Syrie pour lutter contre le gouvernement légal syrien … La vraie menace contre l’humanité c’est le capitalisme et on nous focalise sur l’islamisme. Ils sont très forts.


  42. Krystyna Hawrot Le 11 septembre 2016 à 13h40
    Afficher/Masquer

    l’appel à la guerre civile et la déportation de gens qui sont Français ça devrait quand même être meme plus grave que le racisme… Je trouve que les musulmans sont bien sages, il n’y a pas encore un qui lui a cassé la gueule.


  43. RiFiFi Le 11 septembre 2016 à 14h14
    Afficher/Masquer

    Il est hallucinant qu’il n’y ait pas eu de contradicteurs, représentants de l’autorité musulmane en France (d’ailleurs question, cela existe t il, sur les questions de dogme?); ou des musulmans connaissant bien les pratiques généralement admises. Du coup aucune réplique: Zemmour affirme sans source, les “journalistes” répliquent sans source (“moi je pense que la majorité des musulmans sont modérés” etc.). Donc pas de débat possible sur l’islam et sa pratique en France.
    En revanche, je trouve qu’à leur niveau (zéro connaissance de l’islam), les journalistes ont clairement exprimés leur opposition aux propos de Zemmour. Et il se trouve comme un *con* quand on lui demande que faire alors avec mes mulsulmans. Réponse: ils doivent arrêter de nommer leurs enfants avec des prénoms musulmans. Bref il se ridiculise complètement le bougre. Et puis ne pas imposer la bouffe halal dans les cantines. C’est d’un niveau totalement en rapport avec l’urgence de ses propos précédent (lol)!


    • RiFiFi Le 11 septembre 2016 à 14h15
      Afficher/Masquer

      Le problème de l’émission est donc vraiment dans l’absence de réaction plus forte des journalistes sur le “il n’a pas de musulmans en France qui vivent leur religion en paix”.
      Mais je vois pas d’appel à la haine dans cette émission, désolé! J’y vois une opinion que la majorité des musulmans dans leur fort intérieur ne prennent pas assez de distance avec certaines pratiques ou prescriptions de leur religion qui sont en contradiction avec la république. Opinion qui mérité d’être débattue, je pense qu’il devrait être assez facile de la traiter objectivement et d’en finir avec les préjugés anti musulmans.
      Mais ce billet finalement ne traite que de manière polémique ce qui pourrait être abordé différemment. Pourquoi pas des billets de fond sur les musulmans en France?
      Et pourquoi pas aussi sur la pauvreté, le chômage, l’immigration, ou tout ce qui sous tend les problèmes sociaux en général? On ne voit pas beaucoup ces sujets ici abordés de manière directe, dommage.


    • Leterrible Le 12 septembre 2016 à 23h34
      Afficher/Masquer

      RiFiFi : …”Il est hallucinant qu’il n’y ait pas eu de contradicteurs, représentants de l’autorité musulmane en France (d’ailleurs question, cela existe t il, sur les questions de dogme?); ou des musulmans connaissant bien les pratiques généralement admises“…
      C’est absolument vrai..Peut-être(probablement..?) que Z. a émis cette condition pour venir “dialoguer” avec ces apprentis-sorciers , proches de la faute grave.
      Et pourtant , l’émission-soeur “Cdsl’air” invite souvent Mohamaed SIFAOUI ou Mathieu GUIDERE ou… Pas d’excuse donc!!


  44. yann plouc Le 11 septembre 2016 à 14h16
    Afficher/Masquer

    d’où parlons-nous ? Né en 61 dans un village breton de 1500 âmes soumis à une comtesse et au clergé. Pas d’école du diable pour les enfants de métayers. Instit protestante poussée au suicide par la rumeur. Bonnes soeurs infirmières et enseignantes ne soignant que les cathos allant à la messe. pression permanente et sournoise, pas de crédit à l’épicerie pour les “athées”, mise au ban des enfants de filles mères (sans parler du traitement à elles infligé), etc, etc. Pas de quartier pauvre, tout le monde l’était … Pas le genre de problème solvable par un coup de poing dans la gueule sur un plateau tv. Je suis parti, ai vécu dans la paix pendant 20-25 ans. Il a fallu du temps avant que la loi de 1905 ne percole dans l’inconscient collectif …Je vois revenir la même ambiance dans le village … national (?) sous une autre étiquette. En pire. Je suis triste.
    Zemmour parle de nazis islamistes, ça fait de lui un nazi ? Que dire de nos aïeux bouffeurs de curés ! On peut être ou ne pas être d’accord, mais au moins laissons-le s’exprimer comme on laisse Ramadan demander un moratoire sur la lapidation des femmes !
    Que direz-vous lorsqu’il sera assassiné ? “Il l’a cherché, il n’était pas tolérant.”?
    Que vive l’insoumission !


    • patrick Le 12 septembre 2016 à 15h26
      Afficher/Masquer

      Je suis athée
      Quand j’étais ado je me disais que la religion était en train de perdre son pouvoir et qu’avec le temps nous allions en être débarrassés. Donc tout allait bien.
      Et maintenant je vois arriver en force une nouvelle religion qui veut visiblement s’imposer et ça , ça ne me plait pas du tout.

      Alors , que chacun pratique sa religion dans son coin si il en a besoin pourquoi pas , mais que la religion déboule à nouveau dans l’espace public , non !!


  45. young_leader Le 11 septembre 2016 à 14h39
    Afficher/Masquer

    Un pays ou Zemmour devrait aller vivre, c’est Israel, il y serait comme un poisson dans l’eau.
    Son point de vue sur les musulmans y est appliqué a la lettre.


  46. My Le 11 septembre 2016 à 15h00
    Afficher/Masquer

    Je ne suis en rien spécialiste de l’Islam ou du Coran, mais un point m’interpelle particulièrement dans l’argumentaire de Zemmour , et que je n’ai vu contredit nulle part pour l’instant ….

    Il présente l’Islam comme une religion rigide , ne laissant aucune place aux interprétations

    OR

    J’ai vécu plusieurs années en Afrique de l’ouest, et j’en suis revenue avec l’idée (largement partagée) que si l’Islam avait pu s’y implanter avec autant de facilité c’est du fait de sa grande capacité d’adaptation aux coutumes locales préexistantes

    Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce paradoxe ?


    • Catalina Le 11 septembre 2016 à 15h32
      Afficher/Masquer

      Zemour nourrit l’Islamophobie, il n’aurait sans doute aucune preuve de ce qu’il avance, je n’ai rien trouvé depuis une heure sur ses allégations affirmant que l’Islam ne peut pas être interprété. je ne vois pas pourquoi il y aurait des cathos qui ne vont pas à la messe, qui commettent l’adultère et qui ne suivent pas complètement la bible, et des musulmans qui prendraient eux aussi leurs distances avec l’Islam, il y a très peu de vrais cathos en France comme il y a très peu de vrais musulmans respectant tous les préceptes religieux. Il a comme ça cette manière de rabaisser tous les musulmans à des gens sans réflexion, ce qu’il ne ferait pas pour les cathos, bien sûr. Les cathos ont le droit mais pas les musulmans…….


      • Delannoy Le 11 septembre 2016 à 16h25
        Afficher/Masquer

        Oui, mais c’est vrai que le Nouveau Testament des chrétiens est très pacifique (faut dire qu’ils ont mis des siècles à le publier! on peut penser que ce qui est dedans a soigneusement été sélectionné). La légende, très douteuse, dit que le Coran aurait été terminé 10 ans après la mort de Mahomet. En vérité, chacun vit sa religion à sa façon à sa façon!


        • Homère d'Allore Le 11 septembre 2016 à 18h58
          Afficher/Masquer

          En ce qui concerne la rédaction du Coran, en effet c’est une légende.

          Il y avait de multiples versions du Coran (la plupart sans doute inspirés du judéo-nazaréisme qui admettait un Jésus-messager mais non divin, ce que sera Mahomet) mais le Calife Utman a obligé les croyants à la collecte de ces derniers pour redonner une version unique.

          Lire à ce sujet le brillant ouvrage d’Édouard Marie Gallez “Le Messie et son Prophète”


      • Cédric Le 11 septembre 2016 à 17h40
        Afficher/Masquer

        en fait le postulat de Zemmour c’est que le Coran est la parole directe de Dieu, donc elle ne peut pas être interprétée !


        • JOUFFLU Le 12 septembre 2016 à 10h39
          Afficher/Masquer

          Ce postulat est l’essence même de la religion musulmane.
          Le premier acte de foi absolument incontournable est de reconnaître que le coran est la parole de Dieu transmise par son prophète Mohamed.


        • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 03h49
          Afficher/Masquer

          Visiblement M.Zemmour non plus ne peut pas être interprété, c’est un bloc !

          Mais dites-moi, vous en connaissez beaucoup de dignitaires religieux qui admettent facilement l’interprétation de leur croyance lorsqu’ils règnent en maitres absolus sur leurs ouailles, sans compter leur emprise de fer sur le pouvoir temporel terrestre ? Passer de la théologie de type dogmatique à une écriture de type herméneutique, je vous assure que ça ne se fait pas comme ça, même pour le christianisme. Il faut un sacré rapport de force politique pour que les dogmatiques plient un peu le genou. Pendant des siècles, il est vrai qu’ils se sont fait un peu priés…


    • My Le 11 septembre 2016 à 16h27
      Afficher/Masquer

      Je suis donc allé chercher par moi-même quelques sources sérieuses capables d’infirmer ou de confirmer mon impression, à savoir :

      La soi-disant consubstantialité entre Islam et Obligation guerrière défendue par Zemmour n’est qu’une vaste connerie. (et sa soi-disant culture à ce sujet une énorme fumisterie)

      Pour ceux que ça intéresserait voici le fruit de mes recherches , qui confirment que Zemmour raconte n’importe quoi !
      (sources : CNRS, Cairn. info, Cemoti, et des sites inconnus traitant par exemple de l’histoire de l’Islam au Burkina … )

      Islam en Asie : https://www.cairn.info/revue-mouvements-2004-6-page-32.htm

      Islam et adaptation : http://www.cnrseditions.fr/religions/6507-l-islam-et-l-effort-d-adaptation-au-monde-contemporain-sous-la-direction-de-charles-saint-prot-et-abdulaziz-othman-altwaijri.html

      Islam et Sénégal : http://dp.mariottini.free.fr/carnets/senegal/peuples-coutumes.htm

      La diversité musulmane en Europe : https://cemoti.revues.org/729

      Islam au Burkina : http://aeemb.free.fr/AEEMB/Islam%20au%20BF.htm


      • Dhomih Le 11 septembre 2016 à 22h19
        Afficher/Masquer

        Oui mais en référence au loin sur l’adaptation, cette période a subi un coup d’arrêt vers les XIe-XIIe siècles, qu’on désigne par l’expression « fermeture des portes de l’ijtihâd ». Ce processus se passe justement au moment où on peut dire que les « portes de l’ijtihâd » s’ouvrent dans l’Occident chrétien grâce à l’introduction de la pensée aristotélicienne, par la médiation de penseurs musulmans tels qu’Averroès.

        http://monde-nouveau.net/spip.php?article541


      • Cyd Le 11 septembre 2016 à 22h27
        Afficher/Masquer

        Voici d’autres sources sur les “classiques de l’islam”

        Un youtubeur algérien bien connu, islamo-critique, qui prend un passage d’une oeuvre coranique traditionnelle et incontestable et qui vous l’explique

        https://islamlab.com/

        “Le but de ce site est de partager des sources avec des traductions fidèles des propos les plus problématiques. Ceci permettra à tout le monde – musulmans ou pas – de se faire une idée des valeurs véhiculées par ces sources qui influencent le quotidien de millions de gens.”

        Articles clairs, concis, et surtout sourcés


    • yoananda Le 11 septembre 2016 à 18h52
      Afficher/Masquer

      L’Islam n’est pas une orthodoxie mais une orthopraxie.
      C’est pour ça que c’est confus pour nous occidentaux.
      C’est rigide (dans certains pratiques) mais très souple au niveau des idées.


    • Perret Le 14 septembre 2016 à 09h04
      Afficher/Masquer

      C’est tout à fait vrai. Mais les financements séoudiens et qataris changent cela à grande vitesse. Dans les écoles coraniques, par exemple au nord du Bénin, on trouve partout des imams pakistanais ou afghans (vérifié) qui prêchent le djihad aux enfants. Ansaru (concurrent de Boko Aram) a racheté en sous-main la plus belle église de Porto-Novo pour en faire une mosquée salafiste. Au Mali, l’Islam est massivement wahhabitte chez les Bambaras. Ançar Eddine n’est pas que le nom du mouvement djihadiste d’Iyad Ag Ghali (rébellion touarègue de l’Azawad), c’est aussi le nom de la principale confrérie musulmane du Mali. Au Sénégal, le salafisme est devenu la norme, notamment sous l’influence des Sénégalais radicalisés dans les banlieues française, mais aussi grâce au travail de la famille Wade et aux financements de l’Organisation de la conférence islamique. N’oublions pas cette cérémonie étonnante d’Abdoulaye Wade, nouvellement élu président de la République et faisant sa soumission publique au grand imam des Mourides. Et on peut en dire autant dans toute l’Afrique sub-saharienne. Certes, un grand nombre reste encore dans une pratique de l’islam très animiste, mais c’est justement combattus par l’action dissolvante des pétromonarchies. L’islam d’Afrique devient radical et c’est normal car le financement de l’islam sur la terre entière est massivement d’origine salafiste-wahhabitte.


  47. Bruno Le 11 septembre 2016 à 15h00
    Afficher/Masquer

    Jusqu’à présent zemour, Badinter, Bouvet ….que vous mettez sur le même plan (qu’elle honte!) n’ont tué personne….
    J’ai le plus grand respect pour Elizabeth Badinter et, en effet, et vous en déplaise, le mot Islamophobie est une escroquerie. Avoir peur de l’islam (sens littéral de ce mot ) est une opinion que vous jugez peut-être stupide mais qui est non condamnable. Être anti-musulman est un délit. Article très faible au final…


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 03h58
      Afficher/Masquer

      Et moi qui croyais que les femmes et les enfants migraient eux aussi, chassés de leur lieux d’habitation par les guerres impériales US. Ainsi, il n’y aurait que les hommes qui fuiraient ces contrées ensanglantées…vous n’avez pas vu de femmes de migrants à Cologne. Un phénomène bien étrange en vérité…d’où tenez-vous vos sources ?


  48. Grandpardonneur Le 11 septembre 2016 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Zemmour est un nationaliste français avec une forte tendance xénophobe qui va souvent de pair. Mais il connaît son sujet car il a lu le coran. Et tout le problème est la. En france ce sont presque uniquement les intellectuels nationalistes qui ont creusé le sujet. Les autres répètent l opinion des media maimstream et se disputent sur des sujets ridicules comme le burkini et dans une moindre mesure le voile a l ecole.


    • Catalina Le 11 septembre 2016 à 17h10
      Afficher/Masquer

      Il ne connaît pas son sujet, voir le post de My au-dessus et il est au contraire complètement dans le mensonge. 🙂


      • Cédric Le 11 septembre 2016 à 17h43
        Afficher/Masquer

        alors ce qui est navrant c’est que pas bcp de journaliste mainstream n’ait lu le Coran pour infirmer ou confirmer ce que Zemmour raconte.


        • My Le 11 septembre 2016 à 18h51
          Afficher/Masquer

          Ce n’est pas le Coran lui-même qu’ils devraient lire , mais simplement des travaux universitaires (articles d’historiens ou de sociologie des religions par exemple)


        • patrick Le 12 septembre 2016 à 15h53
          Afficher/Masquer

          j’ai la très nette impression que chacun peut trouver ce qu’il veut dans le Coran.
          vous voulez la paix ? pas de problème c’est écrit.
          vous voulez égorger tout le monde ? pas de problème c’est écrit aussi.

          le problème n’est pas ce qui y est écrit ou pas , le problème c’est ce que les gens veulent en faire.


          • Sevj Le 15 septembre 2016 à 17h03
            Afficher/Masquer

            C’est exactement ça Patrick.

            Il ne faut jamais oublier que les textes “sacrés”, que cela soit du coran, de la bible, sont des textes avec un contexte et une histoire qui sont bien loin de nos sociétés et situations d’aujourd’hui et qu’ils ne peuvent être transposés au présent.

            A titre d’exemple, prenons le catholicisme si cher à Zemmour : qui parmi ces adeptes a lu la bible ? C’est le prêche qui fait la religion. Chaque prêche est différent des autres et donc chaque interprétation peut aller dans un sens comme dans l’autre.

            Le problème avec Zemmour c’est qu’il ne dit pas que des bétises. Oui il semblerait que dans le coran il y ai fait référence au meurtre “d’infidèles”. Or sortit de son contexte historique, cela n’a aucune valeur (le passage en question fait référence à de la défense face à des attaquants). L’affirmer dans une émission n’est donc pas un mensonge, mais un passage hors de son contexte a autant de valeur qu’un rouleau de pq. Il ne ment pas, mais alimente les bas instincts des gens mal informés. Et le pire dans tout ça c’est qu’il le fait tout à fait consciemment et c’est cela qui est dangereux.


            • Patrick-Louis Vincent Le 15 septembre 2016 à 17h49
              Afficher/Masquer

              “chaque interprétation peut aller dans un sens comme dans l’autre. ”

              C’est inexact pour le catholicisme. Il y a une doctrine de la foi qui est celle défini par les pères fondateurs de l’Eglise (St Augustin, St Thomas d’Aquin sont les plus connus).
              C’est, à partir de cette doctrine, précisément définie, qu’est élaboré le catéchisme à l’attention des croyants.

              La place à l’interprétation est très très limitée, car, s’éloigner du dogme est hérétique.


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 04h26
        Afficher/Masquer

        “Un terrain déserté par ses contradicteurs” dites-vous …. encore faudrait-il que ceux-ci soient invités !

        N’avez-vous pas vu que le cercle médiatique est un tout petit monde, un tout petit réseau qui se coopte entre membres “préemptés” ? Il y a dans cet espace restreint une collégialité quasi-congénitale avec en amont les “écoles de sélection ” pour que ne naissent uniquement au fil de l’eau et de l’actualité que des Zemmour, des Calvi et autres Pujadas, avec rectangle de carton à la clé. [Modéré] Non seulement tout est fait pour que JAMAIS aucun contradicteur ne franchisse un jour la frontière médiatique ( on parle alors de “réfugiés médiatiques” à force d’exclusion et d’ostracisme ) mais de plus, j’ose vous l’apprendre, M.Zemmour n’est spécialiste de rien et seulement expert du néant. N’êtes-vous pas au courant que ce fier pays est doté d’un maillage assez conséquent d’Universités – publiques & privées – et que les vrais chercheurs et autres penseurs véritables y font œuvre de pénitence scientifique dans l’indifférence générale ; hélas ! Comment pourrions-nous imaginer en effet qu’un jour béni, le sieur Pujadas ait l’idée d’inviter un chercheur exigeant sur des sujets complexes ? Pourquoi s’ennuierait-il puisque l’uber-spécialiste de rien du tout est joignable 24h sur 24 ? Il est tout de même plus pratique d’inviter un célèbre confrère que de s’embêter avec quelqu’un qui aurait des choses à dire ? C’est évident !


    • Ferrante Le 11 septembre 2016 à 18h14
      Afficher/Masquer

      La lecture du Coran ne fabrique pas un spécialiste de l’Islam…

      Si M. Zemmour avait vécu au XVIè siècle, il aurait probablement dit du pape qu’il n’était “pas vraiment chrétien” parce qu’il refusait l’interprétation littérale de Luther.

      Cette thèse aurait sûrement bien plu aux plus radicaux des réformés, mais elle allait totalement à l’encontre la voie de la paix qui dictait “vous êtes tous chrétiens, mais différemment, et maintenant, débrouillez-vous pour vivre ensemble”.


      • Grandpardonneur Le 11 septembre 2016 à 22h32
        Afficher/Masquer

        Ma culture n’est pas suffisante pour savoir si Zemmour dit vrai quand il affirme que le dogme mulsulman a été figé au 8 ieme siecle et que ce sont les partisans de la lecture littérale qui l’ont emporté.
        Mais je suis sur que si Zemmour applique le même raisonnement au christianisme au XVIeme siècle ou maintenant, il dirait que le dogme chrétien a été figé lors de l’antiquité et que ce ne sont pas les partisan de la lecture littérale qui l’ont emportaient. Quant au protestantisme il le considérerait comme une hérésie qui a réussi.
        A propos d’hérésie chrétienne et de l’islam, j’ai entendu récemment à la radio qu’un groupe de judéo chrétiens, pas très orthodoxe, les Nazaréens auraient côtoyer le prophète Mahomet et beaucoup influencé le Coran.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 05h00
      Afficher/Masquer

      Ainsi la France, notre pays, serait un désert universitaire ? Première nouvelle. Vous me l’apprenez.

      En vous lisant, je prends aussi conscience qu’entre les buts politiques d’un journaliste pétri de ressentiments et une caste d’amis qui a perdu son mandarinat visuel depuis l’apparition d’Internet, point de salut ! Je m’aperçois à vos lumières, que la situation est dès lors encore plus délicate que je croyais.


  49. Catalina Le 11 septembre 2016 à 15h08
    Afficher/Masquer

    Il me fait rire à reprendre les termes des Inconnus, le bon et le mauvais chasseur, sourires, il est grotesque, quand il dit :

    intervenant : pardon, c’est qui l’Islam ? Vous pouvez pas dire vous qui sont les bons musulmans et les mauvais musulmans, c’est pas vous eric zemour
    Z: et elle non plus, mais si, moi je peux le dire
    Intervenant : pourquoi vous pouvez le dire ?
    Z : je vais vous expliquer pourquoi, c’est très simple,
    Intervant : ça n’a pas de sens
    Z : si au contraire c’est ça qui a du sens, et c’est pas s’qu’on fait, ce qui a pas de sens c’est de dire «  l’Islam ne pose aucun problème”, mais quand on explique ce qu’est l’Islam, on dit ah ben non c’est pas ça, c’est exactement ce qu’Anne-Sophie vient de faire.C’est exactement ça, (sauf qu’il ne dit pas ce qu’est l’Islam et qu’Anne-Sophie n’a pas dit ce que c’était……). Zemour est un pro du Parler creux, oui, il est vraiment grotesque.


    • Grandpardonneur Le 11 septembre 2016 à 22h56
      Afficher/Masquer

      En fait c’est un dialogue de sourd car les journalistes n’ont pas les connaissances pour argumenter sur le même plan que Zemmour. Zemmour affirme qu’il n y a qu’une manière d’être un bon musulman au yeux de l’ismal: respecter strictement le Coran car c’est la parole divine envoyé par dieux. Dans ce contexte il affirme que seul les musulmans dit radicaux où islamistes (qui veulent imposer la charia, ect…) sont de bons musulmans (dans le sens orthodoxes). Les journalistes qui ne connaissent pas ou peu la religion, lui opposent les millions de musulmans qui vivent en paix en France en pratiquant leur religion sans haine.


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 05h09
        Afficher/Masquer

        Et à cet argument, que répond M.Zemmour ? Il n’en dit rien ?

        Mais… si je comprends bien, à entendre les arguments de monsieur Zemmour, les musulmans concernés sont d’après lui de “mauvais musulmans” du point de vue des fascistes de Daesh et ils sont simultanément de “mauvais français ” du point de vue fascisant de M.Zemmour …. oui, effectivement, voilà bien une situation des plus impossibles…

        Si je suis la logique de M.Zemmour, toutes ces personnes n’ont ainsi ” pas de place “… Pas étonnant que le journaliste maladif ait proposé de les expulser massivement ou de les déporter ! Et oui, c’est parce que je comprends jusqu’au bout tous les linéaments de la pensée chétive de M.Zemmour que je m’étonne qu’un tel fou soit encore invité comme si c’était le pape en personne.

        Pauvre époque !


    • Caliban Le 11 septembre 2016 à 23h46
      Afficher/Masquer

      @Grandpardonneur

      Ce serait tellement plus simple de rappeler :
      • qu’il existe un islamisme, fondamentaliste, totalitaire et fascisant (je n’emploie pas ce terme pour atteindre le point Godwin mais parce que il y a bien l’ambition de créer un homme nouveau … issu du VIIe siècle)
      • qui n’a rien à voir avec la religion musulmane, solidement ancrée dans les cultures maghrébines – pour ne citer qu’elles – bien plus anciennes

      Mais au lieu de rappeler l’Histoire, les paranos préfèrent
      • systématiquement rabaisser des populations à leurs seules croyances intimes,
      • et embrayer sur l’exégèse du Coran et, ce faisant, entrer dans la logique des fondamentalistes.

      Le Coran n’appartient pas aux musulmans mais à l’humanité toute entière, qu’on soit ou non adepte de telle ou telle religion. L’islam fait partie de notre patrimoine commun :
      • il est hors de question de le laisser aux fondamentalistes issus d’une secte biberonnée aux pétro-dollars
      • c’est exactement ce que font les paranos comme Zemmour


      • Mimi Le 13 septembre 2016 à 18h54
        Afficher/Masquer

        Merci Caliban pour votre commentaire plein de bon sens et de générosité.
        Je conseille un ouvrage que j’ai lu, il y a fort longtemps et qui m’avait beaucoup intéressée :
        “Introduction au coran ” de Régis Blachère.
        Le coran, c’est pas de la tarte !


      • Olposoch Le 13 septembre 2016 à 19h55
        Afficher/Masquer

        en même temps et à propos de “compatibilité”, terme qui fait le titre, je vous livre ce que vient de nous dire notre fils, élève dans un collège public de la république française laïque et obligatoire à Paris dans le XXè. (je précise que je suis athée, républicain, démocrate, humaniste, respectueux, anti-raciste et anti-Zemmour…)
        Le jour de l’Aïd, nombre de collégiens musulmans sèchent les cours.
        OK, c’est leur choix.
        Liberté, tout ça.
        Problème, l’admnistration du collège accepte que des élèves ne viennent pas en cours pour convenance personnelle (dans le cas précis religieuse)
        OK, donc pas de sanction.
        Là ou moi je commence à tiquer, c’est que devant le nombre d’absents dans la classe, les profs suspendent le programme, et font du remplissage en attendant le retour des enfants des croyants.
        Je rappelle que nous sommes dans le cadre de l’école républicaine, obligatoire, laïque, publique et financée en commun.
        Je vous livre ça tel quel, vous en pensez ce que vous voulez, mais moi si pour convenance personnelle mon gamin ne va pas au collège un lundi, faudra justifier (et éviter les bouchons est une religion bien moins tolérée…) et les cours ne seront pas suspendus de fait pour l’attendre…


        • Sevj Le 15 septembre 2016 à 17h21
          Afficher/Masquer

          Vous soulevez une question intéressante mais qui peut en faire frémir certain : est-ce qu’il ne serait pas intéressant d’introduire de nouveaux jours fériés qui correspondent à des croyances / événements culturels que partage un certain nombre de nos concitoyens ?

          Nos jours fériés pour un grand nombre viennent du passé catholique de la France (certaines dates d’ailleurs sont plus ou moins hérités des religions polythéistes en place avant celles-ci, pour des facilités d’assimilation d’ailleurs). Une société étant en mouvement, il est peut être logique que le cadre de celle-ci évolue en conséquence ?


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 21h03
        Afficher/Masquer

        Merci pour votre excellente analyse. Je pense par contre qu’il ne faut rien esquiver. Daesh emprunte bien pour nourrir son idéologie totalitaire à une tradition sectaire de l’Islam pour servir ses buts politiques. Tout comme Hitler empruntait bien à la théorie génétique balbutiante et à la théorie racialiste coloniale de Joseph Arthur de Gobineau. Il serait absurde de nier le fait que Pol-pot n’empruntait rien au stalinisme lui-même issu des théorisations du communisme totalitaire. Qui peut nier que M.Bush a emprunté sa vision belliciste criminelle à une vision sectaire du christianisme évangélique ? L’ancien président nord-américain qui se targuait d’être né deux fois ( “born again” ) ne se gênait pas pour brandir la Bible et appeler à une sainte croisade afin de servir ses intérêts politiques, économiques et géostratégiques et avant d’envahir l’Afghanistan et l’Irak. La barbarie pour qu’elle soit acceptée par un nombre de personnes suffisantes, doit toujours se voiler sous des atours avenants avant de faire couler le sang des innocents. Il ne sert à rien de nier que Daesh s’inspire bien des conceptions sectaires des Wahhabites, des Frères musulmans et des salafistes ; le but de l’opération étant de donner un vernis idéologique à des comportements criminels pathologiques et infâmes pour mieux servir des intérêts politiques opaques. Daesh est une organisation politique et militaire qui emploie des mercenaires et qui opère pour le compte de différents États.


        • NICOLE DE NICOMAQUE Le 15 septembre 2016 à 21h03
          Afficher/Masquer

          Dire cela, c’est permettre de mettre une frontière étanche entre un culte millénaire vivant et partagé par des milliards de personnes dans le monde et une pensée morbide et totalitaire qui ensanglante quotidiennement la planète, partout et sur tous les continents. Il serait facile de dire à M.Zemmour que celles et ceux qui paient le plus lourd tribu du terrorisme dit “islamiste” sont précisément les peuples de confession musulmane. Cet argument aurait le mérite de modérer les bouffées délirantes de M.Zemmour et de freiner ses appels au meurtre sur le territoire national et européen. Il est bien étrange que l’argumentation s’interdise l’étayage rationnel pour contrer la pensée mythologique de M.Zemmour , dont le combat idéologique et politique ne leurre plus personne. Pourquoi des journalistes qui se targuent d’être sortis de Science Po Paris ou du CFJ ne pensent jamais à cet argument de poids pour contredire M.Zemmour ? Je n’en sais rien. Pourquoi les journalistes donnent-ils une tribune solitaire à M.Zemmour sans qu’aucun contradicteur valable ne vienne lui donner la réplique, tels par exemple que M.Gilles Kepel ou M.Olivier Roy ? Je ne le sais pas non plus.


  50. LanQou Le 11 septembre 2016 à 15h08
    Afficher/Masquer

    “Face à de telles dérives, j’appellerais désormais Racisme la soit-disant “Islamophobie””

    Ah ben quand même, et il a fallu un Zemmour pour en arriver là?
    Ça sautait pourtant aux yeux, le racisme étant interdit, comment les racistes allaient-ils s’y prendre pour continuer à cracher leur haine des bronzés? Ils l’ont vite trouvé leur discriminant légal: la religion. Dans un pays laïc, la voie était toute ouverte, ils s’y engouffrèrent donc à qui mieux mieux.
    Ainsi donc les vieux coloniaux à la sauce LePen père ont pu fermer les yeux sereinement, pendant que la jeune garde reprenait le flambeau sous les oripeaux du combat pour la laïcité à la sauce identité nationale.
    J’ai transcris quelques fois, mais transcrire du Zemmour, hors de question, désolé et bon courage.



Charte de modérations des commentaires