Donc belle et grande nouvelle ce matin :

bourse-4

Bravo aux Anglais pour cette belle leçon de Démocratie !

Voici les résultats :

brexit-5

brexit-6

brexit-47

On saluera les sondages, qui ont donc oscillé entre… 10 % d’avance et 10 % de retard… :

brexit-20

Avant-hier :

brexit-19

brexit-17

Après, on sait lire une tendance, ou on ne sait pas la lire… :

brexit-35

On saluera la presse avant le vote aussi :

brexit4

Réaction boursière du jour (quelle importance en vrai ?), qui fait les choux gras de la presse

bourse-2

brexit-43

bourse-3

mais au moins on voit bien du coup qui bénéficie de l’UE en vrai…

Réaction du clergé ce matin :

brexit-7

 

brexit-18

brexit-16

(belle fraternité et respect de la Démocratie)

brexit-8

brexit-9

(cool, pourquoi ne pas l’avoir vraiment soutenu alors ?)

brexit-11

National-populiste, j’adore – pourquoi pas nazi tout court, ce serait plus simple…

brexit-12

brexit-13

brexit-14

  1. Ben oui : car le “jeune”, il ne vieillit jamais, ne devient jamais vieux, ne comprend donc pas avec le temps ce qu’est l’UE et ne change donc jamais d’avis…
  2. bizarre, je n’ai pas lu ça quand l’Écosse est restée dans le Royaume-Uni à cause des vieux… #GrosHypocrites

 

brexit-10

(ben si ça fait éclater le pays, c’est qu’il n’était pas solide, et qu’il vaut mieux 2 pays – quelle importance sir l’Écosse est indépendante, et les Écossais plus heureux ?)

Avant :

brexit-22

Après :

brexit-23

J’adore :

brexit-21

L’éditocrate de gôôôôôche moderne vomissant la Démocratie et tripant sur Thatcher, bienvenue au XXIe siècle…

brexit-51

Bien sûr… :

brexit-48

brexit-49

brexit-42

Mais on saluera ça :

brexit-25

Il me semble qu’au moins 52 % des Britanniques le demandaient (beaucoup plus en vrai, ils sont vraiment démocrates là-bas…) – je dis ça, je dis rien…

Même l’AFP s’y met :

brexit-44

Bref, le Démocrate est désormais vu comme un “apprenti sorcier” par le “saint des saints” du “journalisme” français, cela en dit très long…

En conclusion :

 

brexit-31

Les pays qui veulent un référendum (Source) :

brexit-32

Ce que voteraient les citoyens :

brexit-33

Ce que veulent les citoyens :

brexit-34
On voit que les européistes ne représentent que 30 % chez nous, dont la moitié d’intégristes…

====================================================

Edit :

Les gens intelligents disent :

brexit-45

(belle interview à lire sur l’Obs ici)

Les autres :

brexit-15

Ben un référendum en France, ce serait déjà un bon début pour savoir si les Français veulent relancer ce Titanic, non ? #Démocratie…

François dernier qui avait déjà, avec toute sa finesse politique, pris position sur ce problème intérieur anglais :

brexit-37

Et donc :

brexit-52

Cool – mais quelle intelligence diplomatique… Ce n’est pas comme l’infâme Poutine qui ferme sa bouche :

brexit-55

Et donc maintenant, on va rentrer dans la phase “Faisons un exemple avec l’Angleterre, il est HORS DE QUESTION qu’elle aille bien en sortant de l’UE (comme la première Suisse ou Norvège venue), cela donnera des idées aux autres sinon…

brexit-41

brexit-40

brexit-39

brexit-38

brexit-50

Sauf que ça va se voir, et ça faire haïr encore plus l’UE…

Mais bon…

brexit-53

En tous cas, on a confirmation :

brexit-54

Pensée pour le Général…

EDIT 2 : tiens, ça va être drôle…

brexit-56

brexit-59

brexit-58

C’est horrible tous ces anglais qui vont bientôt mourir de faim comme en Suisse !!!!! 🙁

brexit-61

brexit-81

brexit-79

(Emmanuel Macron a toujours du mal à différencier un peuple et ses élites…)

brexit-78

brexit-76

brexit-75az

Bien sûr… On peut revoter su Maastricht aussi ?

brexit-68

brexit-67

(fantastique)

Pronostic solide :

brexit-65

Oups :

brexit-66

La Une du Monde – qui a le sens des priorités historiques :

brexit-62

Bilan :

brexit-64

– 8 % en France ou au Japon, – 3 % à Londres : qui a du souci à à se faire ?

brexit-86

brexit-85

(énorme)

brexit-84

(Madrid ne pas accepter je pense…)

brexit-83

(c’est sûr qu’avec 100 % de la presse europhile…)

brexit-82

brexit-80

(ahh la civilisation…)

 

171 réponses à Brexit ! Démocratie 1 – UE 0 (EDIT)

Commentaires recommandés

Spectre Le 24 juin 2016 à 10h55

Les banksters en panique, les éditocrates grincheux toujours aussi mauvais perdants, l’Union européenne en décomposition, et en plus il fait beau : que demander de plus ?

  1. Maurice Le 24 juin 2016 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Un vieux proverbe dit: “Jamais deux sans trois”

    Je suis âgé de plus de 70 ans et puisque je viens de vivre en direct un véritable évènement “historique”, je me demande si j’aurais la chance de vivre les deux suivants?

    Dans mon esprit la sortie de la France serait un de ces deux espoirs…

    Qui peut me donner son avis?
    Car, pour l’heure, je compte trop sur les progrès de la médecine !


    • Olivier P. Le 24 juin 2016 à 11h24
      Afficher/Masquer

      Puisque que vous ne croyez pas à l’ UE, croyez au moins Luc Ferry: On va vivre jusqu’ à 200 ans d’ici 20 ans.
      Plus ” sérieusement ” :
      Rappelons nous 2005.
      Les anglais ne vont pas sortir demain !
      et j’ ai bien peur que l’ oligarchie de l’ UE empêche par tous les moyens un référendum Français.
      Pour finir , avez vous entendu ces fonctionnaires de l’ UE qui veulent changer de nationalité pour faire profiter de leur expertise les autres Pays de l’ UE ?!
      On ne quitte pas la poule aux œufs d’ or si facilement.


      • NeverMore Le 24 juin 2016 à 12h59
        Afficher/Masquer

        @ Oliver P : “Changer de nationalité …”

        Ils veulent être Wallons ou bien Flamands ?


        • Pbabal Le 24 juin 2016 à 13h42
          Afficher/Masquer

          journalistes :” – Que peut faire l’Europe pour éviter d’autres référendum et donc d’autres sorties?
          – Et bien la piste étudiée par l’UE est de rendre la sortie des RU la plus douloureuse possible pour dissuader toute autre sortie”
          Vu sur France 2


          • Juana Le 24 juin 2016 à 15h00
            Afficher/Masquer

            Pas les europeens les dirigeants francais. Ce que tout le monde oublie c est que les allemand refourguent pour 16 mds de mercedes et autres bm aux british et plus generalement 80 mds dexport. Dans un marche mondiale au ralenti jamais au grand jamais ils n auront la possibilite de se passer d eux. Il s agira bel et bien d une negociation. Personne n imposera rien.


        • Gier 13 Le 24 juin 2016 à 21h10
          Afficher/Masquer

          Certains envisagent déjà la nationalité belge. C’est que c’est rentable d’être fonctionnaire européen. Et sans impôt. L’austérité c’est un truc qu’on impose aux autres, aux Grecs par exemple, et dont on s’exonére soi-même. C’est ça l’UE. Ça fait rêver hein ?


          • Julie Le 25 juin 2016 à 10h39
            Afficher/Masquer

            Ce serait une excellente chose pour les pays concernés (France Espagne et autres) de voir aussi les retraités anglais se “nationaliser”. Jackpot…


      • Astatruc Le 24 juin 2016 à 19h35
        Afficher/Masquer

        Pourquoi respecteraient t-ils un référendum ? ils n’ont pas respecté celui de 2005, je vois pas l’intérêt d’en refaire un.


    • pol Le 24 juin 2016 à 14h02
      Afficher/Masquer

      De toutes les analyses biaisées que nous produisent les pro-U€ celle ci est une des plus savoureuses a mon goût. Les vieux, qui ont peu de temps à vivre, ont imposés leur mauvais choix aux jeunes qui vont devoir vivre longtemps avec…
      Sauf que les gens qui atteignent 90 ans, n’ont pas été vaccinés à outrance ni nourris au McDo, et qu’il est assez peu probable que les génerations iFon/fastFood aillent aussi loin. Il suffit de parcourir la rubrique nécrologie, ou un gap important se dessine entre les préWWII qui decèdent tardivement et les postWWII qui clabotent dès la cinquantaine.
      http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/brexit-13.jpg

      POL, 62 ans
      PS: I never felt so British this morning, may I apply for a passport?


    • theuric Le 24 juin 2016 à 14h06
      Afficher/Masquer

      Ô, vous savez, des événements historiques, vous allez en vivre une flopée.
      Vous comme moi nous sommes de la génération du babyboum, vous en ses tout débuts, moi de sa toute fin (57 ans).
      Le nouveau babyboum avait commencé en 1999, je l’avais vu monter en puissance.
      Alors, faites le calcul, de 1999 à 2016, ces gamins ont, pour les plus âgés, 17 ans.
      Voilà où se situe le véritable renouveau, la vrai inventivité future, alors, tenez bon une solide dizaine d’années et vous verrez fleurir des événements historiques comme si il en pleuvait.
      Mais ne vous en faites pas, avant même que ces chérubins ne prennent pleinement leur envol, des événements historiques arriveront déjà à foison et peut-être que cela commencera-t-il avant même la fin de cette année en une longue période troublante, troublée, complexe, possiblement terrifiante mais si .
      Prenez soin de vous, observateur attentif, les temps prochains seront passionnants, qu’il est donc enivrant de voir l’histoire se faire en directe.


    • Soizic Le 24 juin 2016 à 17h08
      Afficher/Masquer

      Cher ami, comme vous je pense que nous avons vécu quelque chose d’historique, car je me disais que le “remain” enterrait définitivement toute velleité de démocratie, et que ç’aurait pu en être fini à jamais du vouloir des peuples, car le refus du brexit n’aurait fait que conforter l’armada des neo con.europeistes. J’étais désespérée.
      Aujourd’hui je respire, je ne sais pour combien de temps car la lutte est âpre et se mêne sur plusieurs fronts , à vrai dire sur le monde entier où “l’empire “est impliqué. J’ai 65 ans et je fête ce jour avec tous les individus qui ne sont prisonniers d’aucune idéologie.


    • leonard Le 25 juin 2016 à 10h12
      Afficher/Masquer

      la chute du mur , mere de beaucoup de nos tracas actuels, était aussi un moment d’Histoire


      • Ailleret Le 25 juin 2016 à 12h34
        Afficher/Masquer

        Oui, mais c’est un événement qui a été déformé après coup. Le 9 novembre 1989, le Mur n’est pas « tombé », il a été ouvert par la RDA (déclaration improvisée de Schabowski). Et quelques mois plus tôt, c’est la Hongrie qui avait levé le rideau de fer. « La chute du Mur » comme victoire américaine, c’est du passé recomposé.


  2. Spectre Le 24 juin 2016 à 10h55
    Afficher/Masquer

    Les banksters en panique, les éditocrates grincheux toujours aussi mauvais perdants, l’Union européenne en décomposition, et en plus il fait beau : que demander de plus ?


    • Olivier P. Le 24 juin 2016 à 12h04
      Afficher/Masquer

      Il y a toujours un nuage.
      Les britanniques VEULENT quitter l’ UE.
      vouloir n’ est pas pouvoir
      On verra ce qui va se passer.
      En attendant savourons le bon sens des Peuples.


      • sissa Le 24 juin 2016 à 20h52
        Afficher/Masquer

        Qui va les en empêcher?

        Il y aura deux ans de négociations au maximum, c’est prévu dans les textes.


    • Nico 13 Le 24 juin 2016 à 12h15
      Afficher/Masquer

      Idem.
      Je suis trop content de voir ces donneurs de leçons être en panique total.
      Ils croyaient quoi ?
      A force de tout tirer vers le bas, au bout d’un moment, la corde cède.

      Pour prendre un exemple, et puisqu’on parle de l’Angleterre, le groupe Jaguar Land Rover va ouvrir une usine en Slovaquie en 2018.
      Vu le prix de vente de ces voitures, les marges sont plutôt bonnes.
      Ils vont donc faire fabriquer des véhicules haut de gamme dans un pays où le salaire minimum tourne autour des 300 et quelques euros.

      Vous pensez que le groupe augmentera le salaire des ouvriers ?
      Non, ça sera le profit avant tout.
      Je n’ai rien contre les slovaques (et n’importe quel autre peuple), mais je ne pense pas que les peuples aient envisagé cette Europe là…


  3. Pikpusss Le 24 juin 2016 à 10h55
    Afficher/Masquer

    On verra bien les conséquences réelles de ce vote. Quand les élites demandent l’avis aux citoyens c’est déjà de la manipulation…. La démocratie cela n’existe pas dans un pays qui patronnent tous les paradis fiscaux du monde dans lesquels les ultrariches se mettent à l’abri des impôts sans compter les escroqueries de l’industrie de la finance…et le financement de tous les terrorismes.


    • Mesher Le 24 juin 2016 à 14h51
      Afficher/Masquer

      Pas que les ultra riches, ne tombez pas dans la propagande : ouvrir une structure off shore a Hong Kong par exemple est a la portee de tout le monde ( moins de 1000$) pour peu que vous commerciez hors de France majoritairement et pour un chiffre d’affaire annuel de 20 000$ Ou moins si vous voulez. Je parle evidemment d’experience…si vous voyagez et traitez avec des gens hors de votre pays c’est absolument avantageux et surtout LEGAL… Pas besoin d’etre ultra riche pour ne pas avoir de morale.


    • david Le 24 juin 2016 à 15h31
      Afficher/Masquer

      ouais, y a un truc bizarre. on laisserait filer les britons si facilement? mais pourquoi?

      les GB sont rentres ds l’UE un peu comme le ver dans la pomme. ils y ont introduit la discorde et des lois liberales qui, peu a peu ont contamine l’Europe continentale. bien entendu, cela arrangeait les pro-neo-liberaux qui ont tout fait pour encourager ces dereglementations. combien de fois n’a-t-on entendu/lu dans nos medias le modele anglais: flexibilite, uen economie libre et florissante, un taux de chomage excessivement bas etc. bref le parfait pays.

      mais aujourd’hui, pourquoi la GB quitterait l’UE? je laisse de cote la propagande omni-presente dans les medias que les GBs auraient vote parce qu’il y a trop d’etrangers chez eux. a mon sens, il a suffit de montrer un chiffon rouge a ces pauvres gens reduits a une misere, pour que un peu comme chez nous, votez social-traite sinon vous aurez le FN. la peur n’est pas loin et avec la peur, manipuler est un jeu d’enfant.

      avec ce depart si easy, il y a autre chose (le coup du doigt et de la lune donc). un truc comme un CETA, un TAFTA anglais, une tete de pont au detour de la Manche pour enfoncer autrement les dernieres lignes sociales du continent.

      la pomme europeenne est pas mal bouffee de l’interieure, faut la finir de l’exterieure.


      • Ari Le 24 juin 2016 à 16h36
        Afficher/Masquer

        Ce ne sont pas les Britanniques qui ont introduit le libéralisme en UE, l’UE est ultra-libérale par essence !
        Il n’y a qu’à voir les traités pour s’en rendre compte.

        Les traités européens sont même l’outil terriblement efficace de l’ultra-libéralisme, mieux qu’un marteau pour enfoncer un clou.


      • casp Le 25 juin 2016 à 00h26
        Afficher/Masquer

        Et si simplement vous acceptiez la complexité du monde et sa part de chaos ? Tout n’a pas besoin d’explication, car tout n’est pas maîtrisé. Ne tombons surtout pas dans l’excès inverse de croire que tout est dû au hasard et qu’aucune volonté ou stratégie ne dirige le monde dans lequel on vie.

        Mais il est idiot de penser que ces stratégies et intérêts sont infaillibles et on risque la parano à vouloir trop tout expliqué par des causes maîtrisables.


  4. Jérôme Le 24 juin 2016 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Les anglais obtiennent un référendum et manifestement leur décision sera respectée… Ce n’est quand même pas rien de le préciser. En France, pendant ce temps là, les médias décrivent ce grand moment de démocratie en termes très négatifs. La quasi-totalité des invités des radios parlent de désastre.


    • UltraLucide Le 24 juin 2016 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Nos medias français sont totalement collabos de cercles de pouvoirs extérieurs, Allemagne, UE, Etats-Unis. La voix de son maître.

      Nos politiciens sont des toutous aux ordres. Voir le cas des navires Mistral. Voir les sanctions contre la Russie, qui sont aussi des sanctions contre notre pays, mais dans leur tête, la France n’existe déjà plus vraiment.

      Le peuple est soumis à une propagande d’une lourdeur inédite. Migrants, Ukraine, Brexit, Euro, c’est indigeste, mais beaucoup de nos concitoyens avalent quand même cet infâme brouet.

      Plus c’est gros plus ça passe, disait le Gros Herman, qui s’y connaissait en propagande.

      Les polichinelles européistes appellent à une grande réconciliation entre les élites européistes et les peuples, oubiliant ainsi 40 ans de trahisons des premières au détriment des seconds. L’Histoire de repasse pas les plats, messieurs, it’s too late now.


      • Bozi Lamouche Le 24 juin 2016 à 14h00
        Afficher/Masquer

        J’adhère totalement mais svp arrêtez de dire migrants : ce sont des réfugiés dont nous Français sommes les premiers coupables….( enfin surtout les élites ..)…il y a eu assez d’articles sur ce site qui ont montrés notre écrasante responsabilité dans ces atrocités non ? Nous n’allons pas comme sur d’autres sujets faire du déni …


    • Grognard Le 24 juin 2016 à 11h52
      Afficher/Masquer

      Beaucoup de commentateurs ont un talent évident lorsqu’il s’agit de perdre une occasion de se taire.
      Hier soir dès la fin du scrutin, comme beaucoup sans doute, j’ai fait un tour sur google version française et anglaise.
      Chose étonnante sur la version française certains commençaient à pronostiquer la défaite du brexit ; alors que la presse britannique ne faisait elle encore aucun commentaire.


      • Philou18 Le 24 juin 2016 à 22h11
        Afficher/Masquer

        Suffit de (re-)lire le tweet de notre majesté BHL d’hier soir… (moi je peux plus, j’ai trop rigolé, après c’est des yeux rouges tout l’après midi…)


    • Durand Le 24 juin 2016 à 15h55
      Afficher/Masquer

      Pour expliquer leur déroute, “Ils” essayent de faire passer la démocratie britannique pour du nationalisme facho, alors que tous les partis étaient divisés sur le brexit… “Ils” tirent leurs dernières cartouches et la peur est en train de changer de camp…

      Ce qui se concocte à l’UE depuis déjà quelques temps en prévision d’un brexit, c’est un nouveau traité constitutionnel… Les peuples d’Europe comprennent lentement que l’UE les empoisonne et la seule alternative qu’ont nos technocrates, c’est : “Vous en reprendrez bien encore une louche ?…”

      Ça ne peut que mal finir…!


  5. laurent Le 24 juin 2016 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    quel plaisir de voir ce matin la tronche de la grande majorité des journaleux ;
    J’ai cru un moment que le gouvernement leur avait sucré leurs avantages fiscaux !!!


  6. amer Le 24 juin 2016 à 10h59
    Afficher/Masquer

    Avec le #Brexit les peuples commencent à prendre leur destin en main vis-à-vis des politiques et des technocrates !!!


    • ManuUK Le 24 juin 2016 à 20h55
      Afficher/Masquer

      Vous pensez que la constitution actuelle dans le Royaume Uni va empêcher Boris Johnson et son clan d’imposer leur modele neo-liberale ?


      • patrick Le 26 juin 2016 à 20h41
        Afficher/Masquer

        les anglais sont libéraux , c’est pratiquement dans leur culture.
        par contre l’UE n’est pas libérale ( une surcouche technocratique qui pond de la loi au kilomètre, par dessus des états déjà obèses n’a strictement rien de libéral ), c’est certainement pour cela que les anglais ont majoritairement voulu en sortir, et surtout qu’ils n’ont jamais été complètement dedans.
        ceux parmi eux qui hésitaient à en sortir avaient des craintes sur le plan économique , pas sur les autres plans.
        Discussion cet après-midi avec mon associé anglais , un peu inquiet pour le business à long terme mais content sur le court terme pour la chute de la livre. Le directeur technique ( Danois ) lui a dit qu’en cas de référendum au Danemark, le résultat sera certainement le même .


  7. Louis Robert Le 24 juin 2016 à 11h02
    Afficher/Masquer

    Dans l’Angleterre où j’ai vécu, le chantage à toujours été rejeté avec courage et le plus profond mépris. Je suis heureux de constater aujourd’hui que, toujours indomptable, l’Angleterre reste fidèle à elle-même ainsi qu’à ses plus admirables valeurs et traditions.

    Maintenant sous le choc de la terrible leçon qu’elle vient de recevoir, l’UE devrait prendre bonne note que l’Angleterre n’est pas la Grèce, et qu’elle ne saurait survivre encore bien longtemps par le chantage, l’abus de pouvoir et le mépris. Elle doit au contraire apprendre urgemment à respecter et à apprécier tous ses membres, sans exception, et la véritable communauté internationale.

    Les peuples exigent déjà qu’on leur rende leurs pays respectifs.


    • GUS Le 24 juin 2016 à 14h07
      Afficher/Masquer

      Ceci dit, même si nous sommes actuellement sous la coupe des néo-vichystes, reconnaissons que les Français ont tiré les premiers en 2005 (et n’oublions pas les néerlandais). Mais qu’on s’est assis sur leur choix.
      Conseil aux anglais : faites très attention à ce que vont vous concocter vos politiciens et les fonctionnaires de Bruxelles dans les 2 années qui viennent.


      • Louis Robert Le 24 juin 2016 à 14h40
        Afficher/Masquer

        Cela dit, il faut bien reconnaître que dans ces circonstances les Français ont choisi de se coucher bien sagement et de faire le deuil de leur choix référendaire. Là se situe le problème, je crois. Soumission et servitude volontaire n’ont jamais habité l’esprit britannique bien longtemps., que je sache… Par là vint toujours, tôt ou tard, la liberté.


  8. Max Le 24 juin 2016 à 11h09
    Afficher/Masquer

    On aurait même pu dire que Leparmentier Arnaud est du même acabit que Jean-Michel Apathie.
    Ce vote c’est aussi l’échec des soit disant Grand de ce monde, on l’a vu avec Obama et ses menaces voilées en cas de Brexit avec également Hollande et Junker qui eux aussi pensant que le Brexit allait perdre ont fait des menaces qu’ils pensaient sans conséquences.


    • Durand Le 24 juin 2016 à 11h19
      Afficher/Masquer

      Si l’article 50 se révèle impraticable pour permettre la sortie des Britanniques, ils sortirons par la Convention de Vienne et la nullité de l’art 50 pourrait entraîner cette du traité de Lisbonne. Un précédent que tous voudront éviter… Impossible de compliquer la sortie des Britanniques pour les 27…


    • Jacques F. Le 24 juin 2016 à 11h28
      Afficher/Masquer

      S’il s’avère que le “locataire” est en réalité un “otage” qui ne peut pas partir, que vont penser les autres “locataires” ?


      • patrick Le 26 juin 2016 à 20h43
        Afficher/Masquer

        d’une façon ou d’une autre , le locataire peut sortir en s’asseyant sur les traités et en ne payant pas sa quote-part au budget du monstre.


  9. Durand Le 24 juin 2016 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Respect au peuple britannique…, car bien qu’on leur ait exagérément promis l’apocalypse s’ils sortaient, leur choix reste une aventure courageuse, certes, mais incertaine…
    Sur France Intox, ils disent depuis ce matin que les britanniques se sont réveillés avec la gueule de bois !… Dur-dur le dégrisement des journaliches… Ah les cons !…


    • ManuUK Le 24 juin 2016 à 20h57
      Afficher/Masquer

      Je ne suis pas sur de comprendre “les Britanniques”. 52% des britanniques ont vote le Brexit.

      C’est quoi votre democratie a vous ?


      • Papagateau Le 25 juin 2016 à 05h04
        Afficher/Masquer

        Je sais que si la majorité avait été dans l’autre sens, tu n’aurais pas posé cette question.

        Mais c’est ton droit.


        • ManuUK Le 25 juin 2016 à 17h14
          Afficher/Masquer

          Alors je vais la faire dans l’autre sens pour tous les sceptiques.

          52% des britanniques ont fait la fete Jeudi soir. C’est ca la démocratie, c’est pense a ceux qui se sont exprimes


  10. Nicole Le 24 juin 2016 à 11h10
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas quelle sera la suite, il y aura sûrement des difficultés. Mais quel grand moment nous vivons : un peuple qui reprend le pouvoir, à qui on ne ne fera pas le coup de Lisbonne , et qui se décide après avoir vraiment réfléchi et débattu, à la loyale, entre citoyens, sans se laisser intimider par les aboyeurs terrorisants ni entraîner par les sirènes séductrices et menteuses … Merci à l’Angleterre , ce grand peuple qui donne une leçon de liberté au monde entier .


    • ManuUK Le 24 juin 2016 à 20h59
      Afficher/Masquer

      Les tories sont au pouvoir et ne sont pas prêt de le quitter. Cameron et Johnson sont deux potes tous les deux sorties d’Eton et d’Oxford.

      A Londres, quand un neo-liberale s’en va, l’autre prend la relève !!!


  11. Joanna Le 24 juin 2016 à 11h13
    Afficher/Masquer

    Je salue cette bonne nouvelle … elles sont si rares.
    J’espère que d’autres peuples vont continuer de détricoter ce carcan nommé union européenne.
    Je suis toutefois pour une « Europe » mais sur de toutes autres bases que celles malsaines dont on veut nous gaver à notre corps défendant.

    Mais que ceci ne nous fasse pas occulter les questions plus essentielles encore.
    J’invite ceux qui se demandent de quoi je parle à lire, s’ils ne l’ont déjà fait, le billet de Derrick Jensen publié hier sur ce site sous le titre “Nous vivons en kleptocratie”.


    • Durand Le 24 juin 2016 à 11h24
      Afficher/Masquer

      “Je suis toutefois pour une « Europe » mais sur de toutes autres bases que celles malsaines dont on veut nous gaver à notre corps défendant.”

      Toute “union de pays souverains” est un oxymore… On y laisse forcément une partie de sa souveraineté. Seuls des accords libres et provisoires entre nations souveraines sont dignes d’intérêt.


      • Louis Robert Le 24 juin 2016 à 11h50
        Afficher/Masquer

        “Seuls des accords libres et provisoires entre nations souveraines sont dignes d’intérêt.”

        Vous vous trouvez en bonne compagnie, Durand, sur cette voie empruntée par la Chine…


      • Bozi Lamouche Le 24 juin 2016 à 14h07
        Afficher/Masquer

        La souveraineté c’est les banques !! Pas budget pas de pouvoir..nationalisation définitive des banques….


      • lephil Le 24 juin 2016 à 15h09
        Afficher/Masquer

        De Gaulle nous l’avais déjà expliqué mais lui payait ses factures et n’a jamais fait de la politique pour s’enrichir !….

        https://www.youtube.com/watch?v=0Ldd5mZrelU


  12. nulnestpropheteensonpays Le 24 juin 2016 à 11h14
    Afficher/Masquer

    nous savons maintenant que les avancées en europe, justice , marché, n’ont été misent en oeuvre que pour les multi nationales , pour les protéger des peuples qui pourraient réclamer l’interdiction de tel produit cancérigène , de déstruction des biens communs etcetc , que les gens qui sont pour cette europe sarko , juncker , valls , et j’en passe sont ceux qui facilitent l’évasion fiscale , protègent des voleurs comme balkany, envoie les flics contre le peuple
    OH! quand est ce que l’on va se débarrasser de ces gens ? quand a cameron il va nous signer le meme truc que sarko en 2005 si on ne le passe pas a la bascule a charlot


  13. Kiwixar Le 24 juin 2016 à 11h17
    Afficher/Masquer

    1000 bravos aux Britanniques qui montrent là qu’ils sont un grand peuple, et toujours à l’avant-garde de la protection de la démocratie en Europe! A quand un vote sur le maintien (ou pas, hein) de la France dans l’UERSS, qu’on puisse voir si ce sont aussi les vieux cons alcoolos et racistes qui votent la sortie pendant que les beaux jeunes éduqués et propres sur eux votent pour le Politburo de Bruxelles et la prospérité pour tout le monde en commençant par les apparatchiks?

    Et ça, juste au moment où, à Bruxelles, ils commencent à parler d’un numéro fiscal unique pour tous les Européens, permettant la tonte directement du CONtribuable vers Bruxelles, sans passer par Paris… Sur le modèle de l’IRS zunien, et ensuite quoi? Le même genre de dépenses bellicistes, 1000 milliards par an? La guerre pour nous protéger de l’ “agression” russe?

    “Les technocrates, vous leur donnez le Sahara et en 10 ans ils achètent le sable ailleurs” : ou comment ils ont transformé le marché commun (pour en finir avec les nationalismes et les guerres européennes, pour la prospérité) en UERSS… pour recommencer avec le nationalisme et la guerre européenne jusqu’à l’Oural. Bon, ça sera sans moi : où vote-t-on pour sortir de cette horreur criminelle anti-démocratique des europathes?


  14. Helene Le 24 juin 2016 à 11h20
    Afficher/Masquer

    Le président allemand aurait déclaré : “The elites are not the problem, the populations are the problem”.

    A rapprocher de ce qu’écrivait Brecht : “Ne serait-il pas en l’occurence plus simple Que le gouvernement dissolve le Peuple Et en élise un autre ?


    • jpt Le 24 juin 2016 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Chers amis, ayons le meme courage que nos amis Anglais demandons le référendum pour nous aussi.
      Faites circuler l’information autour de nous, nous devons avoir le choix de prendre position en etant Pour ou Contre un Frexit, que vous soyez européiste ou europhobe, au nom de la démocratie, nous devons avoir le notre.

      Sinon nous ne valons pas plus que la corée du nord, ou de sombres régimes obscurs d’afrique.

      http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/03/12/une-majorite-de-francais-souhaite-un-referendum-sur-le-frexit-la-sortie-de-la-france-de-l-ue_4881768_3214.html

      La majorité le veut
      Si cela n’est pas appliqué, vous ne douterez plus d’etre dans une dictature, vous en serez désormais certains !
      Merci de faire circuler aupres de vos connaissances diverses.


      • olivier Le 24 juin 2016 à 13h27
        Afficher/Masquer

        sauf qu’il s’agit d’un piège grossier.
        Les britanniques ont une presse et des médias pluralistes. Ce n’est pas du tout le cas chez nous. Toutes les télévisions et presque l’intégralité des journaux papier sont entre les mains de politiques ou d’hommes d’affaire faisant leur beurre sur le dos des peuples par l’entremise de l’UE. Le pouvoir qu’ont ces individus libéraux d’influencer les foules passives est énorme. La jeunesse, mais aussi la vieillesse sera ciblée intensivement. D’un côté les émissions de divertissement Ardisson, Ruquier, Arthur Nikos et autres Hanouna feront du bourrage de tête sur les moins de trente ans, épaulés par les comiques de service aux ordres. De l’autre côté la presse écrite redoublera sa désinformation pour cibler les anciens.
        Nous ne sommes pas prêt à un Frexxit, et ils y veillent depuis des années en éliminent systématiquement la culture du débat, préférant des rencontres entre gens de bonne compagnie élevés au politiquement correct.
        “Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage”…


        • Bozi Lamouche Le 24 juin 2016 à 17h28
          Afficher/Masquer

          @ Olivier… Bof ..en France on a fait mieux que les anglais : on leur a mis une fessée contre les médias en 2005 et évidement contre l’établishment…
          N’ayez pas peur ….:)


        • ManuUK Le 24 juin 2016 à 21h02
          Afficher/Masquer

          Les medias dans le royaume uni appartiennent a un homme : Rupert Murdoch !!


    • UltraLucide Le 24 juin 2016 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Pour mémoire, l’opinion d’un ancien maître de l’odre dominicain, le Père Thimothy Radcliffe, favorable au “Remain”, dans La Croix du Mercredi 22 Juin.
      Regrettant que “les églises catholiques et anglicanes n’aient pas été capables d’élever le débat et que c’était révélateur du fossé entre l’establishment et le peuple”, il a laissé glisser cette phrase: “Les principales institutions économiques, scientifiques, universitaires, ont soutenu le maintien dans l’UE. Mais elles semblent avoir perdu toute autorité sur le peuple”.
      Serait-ce une sorte de lapsus?


  15. Ari Le 24 juin 2016 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Enfin une lueur d’espoir pour les peuples européens (accompagnée d’un rayon de soleil en plus !) qui arrive à percer les barreaux de l’UE.

    Les Britanniques sont courageux de ne pas avoir cédé à toutes les menaces.
    Que va-t-il arriver maintenant, et qui remplacera Cameron ?
    Espérons en tout cas qu’il n’y aura pas de dame américaine pour distribuer des petits pains à des “indépendantistes” européistes comme en Ukraine.

    Quand sortirons-nous aussi de cette prison ? S’il y avait un référendum maintenant, les Français seraient courageux eux-aussi, car avec la loi travail en réalité pondue par la commission européenne, on s’aperçoit que de toutes façons :
    http://www.legrandsoir.info/l-europe-tu-y-restes-ou-tu-en-pars-elle-te-punit-quand-meme.html

    Les voleurs aux manettes du pouvoirs sont vraiment trop gloutons, ça les perdra un jour ou l’autre.


  16. LeFredLe Le 24 juin 2016 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Jour d’immense joie !
    Bravo Messieurs les Anglais !
    Décidément toujours une forme d’avant-garde!

    Ce matin, sur BFM TV : état d’alerte maximum, on dirait qu’ils ont été victime d’un attentat qui aurait fait 18 millions de victimes : Un sacré film comique !
    En gros, ceux qui ont voté “pour” sont bêtes, méchants, incultes, vivent le nez dans la terre et ceux qui ont voté pour sont des gentils, intellectuels cultivés et progressistes…
    C’est pitoyable !

    UK RULES !!!


    • Olivier P. Le 24 juin 2016 à 12h13
      Afficher/Masquer

      “ceux qui ont voté “pour” sont bêtes, méchants, incultes, vivent le nez dans la terre et ceux qui ont voté pour POUR l’ UE sont des gentils, intellectuels cultivés et progressistes…”

      Quant on me dit ça, je dis ceux qui ont voté pour l’ UE sont ceux qui sont partis dans les paradis fiscaux.
      c’est du même niveau mais ça fait du bien.


  17. Jacques F. Le 24 juin 2016 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Pondérer les avis en fonction du “nombre d’années à vivre avec la décision” : déjà que c’est stupide de partir du principe qu’on ne peut pas changer d’avis en 69 ans (sauf quand on est journaliste, à priori), si on ne pondère pas aussi par le nombre de personnes dans chaque tranche d’age, c’est encore plus stupide !

    Pourquoi le vote de “18-24 ans” (donc le regroupement de 6 années de naissance) aurait autant de poids que le vote des “50-64 ans” (donc le regroupement de 14 années de naissance) ?!?


  18. Stef Le 24 juin 2016 à 11h25
    Afficher/Masquer

    Bravo! Messieurs les anglais se sont tirés les premiers!


  19. Kiwixar Le 24 juin 2016 à 11h29
    Afficher/Masquer

    Ce serait bien si tous les médias et blogs d’information alternative s’unissaient (même bandeau permanent en accueil et en haut) pour une campagne commune demandant un référendum en France pour/contre le maintien du pays dans l’UE.

    Tous ces Nuitdebouts, syndicalistes et autres se trompent de combat en demandant des choses à Hollande quand c’est Junker/Tusk qui décident. Pour décider du Droit du Travail, des droits sociaux, de l’emploi, de la politique industrielle, fiscale, budgétaire, il faut commencer par sortir de l’UE. Point barre.


    • Louis Robert Le 24 juin 2016 à 11h40
      Afficher/Masquer

      Les Britanniques désignent cette erreur en ces termes choisis avec bonheur: “Barking up the wrong tree”… qui suggèrent ce que pourrait montrer ce bandeau…


    • Durand Le 24 juin 2016 à 11h57
      Afficher/Masquer

      “il faut commencer par sortir de l’UE. Point barre.”

      Y compris pour décider des évolutions constitutionnelles… Merci Kiwixar !


      • Chris Le 24 juin 2016 à 12h19
        Afficher/Masquer

        Pas seulement de l’UE, mais de la machine de guerre US qui s’appelle OTAN, nous occupe militairement et modèle la politique européenne.
        Et bien sûr jeter aux orties ll’Euro/deutsch Mark qui détruit les économies du Sud dont la France.
        Peut-être arriverons-nous à éviter le TTIP-TAFTA ?!


  20. Arcousan09 Le 24 juin 2016 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Bravo! quelle belle leçon aux banksters en panique
    Il est temps de repenser une Europe intelligente et chiche on demandera un référendum, un vrai.


  21. Frog Le 24 juin 2016 à 11h39
    Afficher/Masquer

    N’oublions pas que le vote est consultatif, et que l’organisation d’élections pourrait tout à fait mener à un abandon du processus de sortie. Le délai de 3 mois pour la démission de Cameron sans invocation du 50 a tendance à laisser cette possibilité ouverte. L’industrie et la finance soutiendraient ça. Le seul problème c’est de trouver qqn pour prendre le relai. Le parlement pourrait aussi refuser de ratifier le texte, a priori, mais ca parrait plus compliqué.
    Vu comme les Brexiters tory parlent ce matin sur la BBC, je pense qu’ils ont compris que c’est impossible avec eux. Comme le Labour ne va pas retourner Blairiste en 3 mois ça voudrait dire pactiser avec Corbyn, leur diable. Donc ca va etre tordu et compliqué
    (Vu d’Angleterre)


  22. EchoGMT7 Le 24 juin 2016 à 11h43
    Afficher/Masquer

    C’est une bonne nouvelle.

    Car, c’est en gouvernant sans les peuples que les oligarchies en arrivent toujours à gouverner contre eux.

    En définitive, il n’y a pas mieux qu’un referendum pour restaurer la démocratie que certains appellent désormais populisme.


  23. laura Le 24 juin 2016 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Un moment historique ! Une pensée pour de Gaulle…
    Les anglais nous ont devancé !
    A notre tour de nous bouger, de retrouver notre souveraineté, nos lois, notre industrie, notre agriculture etc…
    C’est possible malgré les menaces atomiques, les meurtres etc…
    Vive les anglais ! Bravo, vous en avez ! respect !
    Vive les nations souveraines !
    A quand les référendums français, espagnol, italien, allemand … ?
    La liberté, c’est maintenant !


    • GUS Le 24 juin 2016 à 14h11
      Afficher/Masquer

      Ben non, il y avait 2005, souvenez-vous. ça ne m’étonnerait pas d’ailleurs que la façon dont on a traité les français et les néerlandais à cette époque n’en ait pas choqué plus d’un au RU.


  24. Zasttava Le 24 juin 2016 à 11h45
    Afficher/Masquer

    Grand moment à 10h40 sur BFM TV !

    Alors que Nadine Morano concluait sa bouillie européiste, la journaliste a lâché quelque chose qui a failli me faire avaler ma tartine de travers :

    “Nadine Morano, NOUS, médias, et VOUS, politiques, n’avons pas réussi à faire passer ce message sur cette Europe, c’est aussi notre échec…” (je restitue de mémoire)

    Les masques tombent, et c’est très drôle, la grosse marrade même.


    • Olivier P. Le 24 juin 2016 à 12h19
      Afficher/Masquer

      J’ ai eu le même sentiment hier à 28 minutes sur ARTE.
      Il ya un intervenant qui a dit si le brexit passe, il faudra qu’ OBAMA dise à l’ UE ce qu’il faut faire. Tout le monde a sursauté avant qu’il finisse sa phrase tellement on a pas le droit de dire cela.


      • alfred Le 24 juin 2016 à 18h17
        Afficher/Masquer

        Bonjour
        Avez vous les références ? Qui et quel jour?
        Merci


      • Pascalcs Le 25 juin 2016 à 07h02
        Afficher/Masquer

        En tous cas, on peut factuellement corréler le moment de l’envol du sentiment Brexit avec le voyage d’Obama au UK et sa déclaration concernant son souhait de voir le UK rester en Europe. Encore un qui se lève avec le nez en sang ce matin.


  25. Renaud Le 24 juin 2016 à 11h50
    Afficher/Masquer

    Peut-on rétroactivement enfin valider les résultats du NON en France au traité de Lisbonne voté le 29 mai 2005 ? Ça ferait d’une pierre deux coups et sans doute davantage pour l’indépendance d’autres pays.
    Comme d’habitude au moindre événement d’importance, Hollande doit courir à Berlin chercher les ordres auprès de Mme Merkel… Bon débarras, il sera plus près de son chef, qu’il reste en Allemagne! Ouf!


  26. UltraLucide Le 24 juin 2016 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Maintenant l’UE ressemble à la célèbre place de Raymond Devos (http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/devos_le_plaisir_des_sens.htm), où tout le monde rentre, mais dont personne ne peut sortir. La cause en est les sens interdits qui empêchent toute sortie. Du coup tout le monde tourne en rond au ralenti jusqu’au blocage inéluctable..Certains se souviennent peut-être:
    “Mon vieux !… le problème de la circulation… ça ne s’arrange pas !…
    J’étais dans ma voiture… J’arrive sur une place… Je prends le sens giratoire… Emporté par le mouvement, je fais un tour pour rien… Je me dis : « Ressaisissons-nous. » Je vais pour prendre la première à droite : sens interdit.
    Je me dis : « C’était à prévoir… Je vais prendre la deuxième. » Je vais pour prendre la deuxième : sens interdit.
    Je me dis : « Il fallait s’y attendre !… Prenons la troisième. » Sens interdit !
    Je me dis : « Là ! Ils exagèrent !… Je vais prendre la quatrième. » Sens interdit !
    Je dis : « Tiens. » Je fais un tour pour vérifier. Quatre rues, quatre sens interdits !…”
    No Comment..


    • Ari Le 24 juin 2016 à 13h21
      Afficher/Masquer

      La sortie n’a pourtant jamais été interdite, elle est même prévue dans les traités comme nous le montre justement le R.U.

      On voit donc la puissance de la propagande européiste.
      C’est un tabou, pas un interdit.


  27. Pierre Bacara Le 24 juin 2016 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Ce matin, les Bourses asiatiques ont plongé. Dans la foulée, Les Bourses européennes ont plongé. La question est : que va faire Wall Street ? La dernière secousse, c’était en août 2015 quand Shanghaï avait dévissé d’un coup. Même Wall Street avait suivi… jusqu’à ce que Goldman Sachs prédise un retour à la normale à Wall Street – retour à la normale qui s’est concrétisé, suivi d’un retour à la normale à Tokyo… et en Europe.

    Or, en août 2015, le problème de Shanghaï était réel : les investisseurs se demandaient si la crise allait éclater en Chine du fait des bulles spéculatives stratosphériques. Cela ne s’est pas produit parce que Goldman Sachs a rappelé le bon vieux proverbe anglo-saxon : “just go shopping”.

    Cette nuit, aucun bouleversement “réel” (au sens finanicer du terme) ne s’est produit. Il n’y a donc aucune raison financière pour les Bourses s’effondrent, hormis bien sûr les anticipations des marchés qui vendent parce qu’ils ont peur que tout le monde vende.

    Le premier à racheter au rabais sera considéré comme un génie de la finance ;

    sauf si Wall Street et Goldman Sachs sont prêtes à se tirer une balle dans le pied à x milliards uniquement pour rappeler au monde qui est le maître à bord ; mais si les hommes qui dirigent les banques sont plus motivés par le pouvoir que par l’argent, les banques, elles, sont motivées par l’argent.


    • theuric Le 24 juin 2016 à 12h21
      Afficher/Masquer

      En fait, il y a une bonne raison pour que l’économie virtuelle s’effondre: l’économie réelle, elle, s’effondre bel et bien par la désindustrialisation mondiale, tempérée pour un temps par l’utilisation des usagés des banques de leurs économies au-delà des 100 000€ fatidiques..


    • Olivier P. Le 24 juin 2016 à 12h23
      Afficher/Masquer

      C’est certain que la Finance va en faire baver aux Britanniques.
      Déjà pour que les autres Pays n’ aient pas envi de faire la même chose.

      Quant aux traders qui avaient demandé un sondage et qui se sont trompés de sens dans leur spéculation c’est trop drôle.

      Pour une fois, je dis bravo les sondeurs.


  28. Owen Le 24 juin 2016 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Un bravo et tous mes respects aussi à David Cameron qui rappelle que dans l’exercice politique, on est responsable de ses engagements.
    Ce qui est rare aujourd’hui.

    http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/video/2016/06/24/david-cameron-annonce-sa-demission_4957161_4872498.html


  29. wuwei Le 24 juin 2016 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Je remercie les Anglais d’avoir voter pour le Brexit, même si pour certains c’est pour de très mauvaises raisons, car de voir la tronche déconfite et les réactions (mot tout à fait indiqué) de tous les eurocrates que compte la pressetipute et la ploutocratie, c’est du nanan.
    Maintenant attendons un peu car je doute que le fascisme rampant de l’U.E. mettra une fois encore tous ces moyens en oeuvre pour contourner la décision d’un peuple.


  30. Grognard Le 24 juin 2016 à 12h05
    Afficher/Masquer

    Si nous évoquions les dommages collatéraux?

    Arcousan09 a déjà commencé avec les banksters.
    Vous trouverez que c’est peut-être un peu tôt ; je vais ajouter Podemos et Syriza;
    Chez nous, nous savons en gros à quoi nous en tenir.
    Seul l’opportunisme fera bouger les lignes.

    Quid des pays de la mittle europa?


  31. Denis Le 24 juin 2016 à 12h13
    Afficher/Masquer

    Le ciel est bleu!
    C’est l’été!

    Et en plus la mine déconfite des collaborateurs me
    met en joie!

    C’est certainement le début de la fin de cette Union Européenne
    parasite et, aujourd’hui, dépitée.

    Un belle journée!


  32. theuric Le 24 juin 2016 à 12h53
    Afficher/Masquer

    “Ce n’est pas la fin. Ce n’est même pas le commencement de la fin. Mais, c’est peut-être la fin du commencement.”

    De Winston Churchill / Discours – 10 Novembre 1942

    a tout seigneur, tout honneur!


  33. philbrasov Le 24 juin 2016 à 13h00
    Afficher/Masquer

    a propos de 1-0 , deux bonnes nouvelles cette semaine l’Islande qualifiée a l’euro, et la GB qui sort de l’UE…
    pour paraphraser Thierry Rolland, ” après avoir vu ca on peut mourir tranquille, quelle joie mes enfants.. Oh P…ain”.


  34. METZGER Le 24 juin 2016 à 13h03
    Afficher/Masquer

    Est-il trop tôt pour que je fasse imprimer des tee-shirt : “FRANXIT” ?
    Belle journée ! Il fait beau, les petits oiseaux chantent,
    les mines déconfites sont un régal.
    Ne ménageons pas notre joie.
    Les Anglais sont vraiment des amis.
    God bless England !


  35. FDM Le 24 juin 2016 à 13h03
    Afficher/Masquer

    Un grand jour pour la démocratie !

    Je n’ose y croire mais si, ils l’on fait !

    Et évidemment pour nos oligarques, la Russie n’est jamais loin, ce qui montre bien qu’ils non pas d’argument:

    http://www.lesoir.be/1247229/article/actualite/union-europeenne/2016-06-23/guy-verhofstadt-si-brexit-passe-c-est-poutine-qui-va-rire

    Il y a eu un sondage en Belgique sur le journal le soir .be

    La Grande-Bretagne doit elle sortir de l’EU, oui à 67% et pour la Belgique oui à 57% (au début c’était même 65%).

    http://www.lesoir.be/1247348/article/debats/chats/2016-06-23/votre-avis-grande-bretagne-doit-elle-sortir-l-union-europeenne

    On ne voit plus les chiffres mais les commentaires donnent un indice 😉

    La prochaine fois, je fais une capture d’écran.


  36. enuncombatdouteux Le 24 juin 2016 à 13h09
    Afficher/Masquer

    Royaume-Uni: les riches 64% plus riches, les pauvres deux fois plus pauvres

    Les 20% les plus pauvres ont en revanche perdu 57% de leur revenus. L’étude souligne par ailleurs le creusement de l’écart générationnel : les salaires des plus jeunes ont baissé plus que la moyenne nationale. Conséquence logique, l’épargne des 26-35 ans a chuté de 36%. En moyenne, ils disposent d’une épargne équivalent à moins d’une semaine de revenus.

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/royaume-uni-les-riches-64-plus-riches-les-pauvres-deux-fois-plus-pauvres_1659893.html


  37. Tof Le 24 juin 2016 à 13h23
    Afficher/Masquer

    Après avoir totalement sabordé le projet européen depuis le début, les engliches quittent le navire juste avant qu’il ne coule.

    Comment peut-on se réjouir d’un tel gâchis ?

    N’oublions pas que pour revenir à la souveraineté nationale en matière de politiques économiques, sociales, fiscales, il faudrait que les partis refassent des programmes, et ça ils l’ont oublié depuis 30 ans, la commission s’en chargeant avec plaisir.

    L’UE est du pain bénit pour les politiques qui n’ont plus de vrais choix programmatiques à faire, cela leur permet de jouer sur tous les tableaux et sans rien foutre.

    Soros va faire sa meilleure journée depuis 1992.

    Suite ? Vassalisation accélérée de l’UE hors GB sous botte américaine et allemande, gros bordel en perspective dans l’ancien glacis soviétique.

    Les engliches vont encaisser le choc et peuvent encore se reposer sur le Commonwealth, leur Union à eux. Au pire, d’ici 1 an, ils renégocieront un accord avec l’UE qui leur sera totalement favorable.

    Et nous les françaouis ? On passe sous la table, et personne n’a vraiment l’air de s’en rendre compte.

    Il va y avoir des lendemains difficiles.


  38. triari Le 24 juin 2016 à 13h23
    Afficher/Masquer

    La meilleure nouvelle du Brexit, c’est quand-même l’idée que des gens comme Quatremer bouffent leurs lunettes d’exaspération. Ces gens-là qui se gaussent tant des grecs que l’on réduit à la famine, bien fait pour ces propagandistes !


  39. ance Le 24 juin 2016 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Bravo pour le Brexit , surtout dans les milieux populaires appauvris à cause de l’Europe du Capitalisme . Ce coup de tonnerre populaire peut rejaillir dans d’autres pays d’Europe comme la France . Cela est inévitable tant la crise du capitalisme est profonde et sans issue .Les Elites bourgeoises sont divisées car elles ne vont pas toutes au “Grisbi” avec succès . La bourgeoisie multinationale a depuis longtemps oublier son lieu de naissance , la bourgeoisie dite nationale a du mal à tirer les marrons du feu face à l’orgie financière des multinationales sans entrave . Alors les ouvriers et les fauchés en général se demandent si leur heure de pouvoir n’est pas venu sur le plan historique . Les mois qui viennent vont être passionnants dans cette lutte de classe mondialisée qui se déroule sous nos yeux . Il est temps de changer de monde … Ouf ça suffit de voir ces dominants nous casser les pieds chaque jour ….


  40. nico Le 24 juin 2016 à 13h27
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé BFMTV ce matin et c’était un festival.

    Pêle-mêle :

    – les russes arrivent

    – les votants du non sont des campagnards non diplômés incultes chômeurs ( limite ils se lavent pas )

    – l’Angleterre va vivre un siècle sombre ( pour quelqu’un qui aurait pris le programme en cours de route il aurait pu se demander si c’était le retour de la peste ou de la grippe espagnole ) , les animateurs ( non ce ne sont pas des journalistes ) avaient des tête d’enterrement

    – j’ai même vu le journaliste européen subventionné anglais Alex Taylor expliquer que c’était quasiment le retour de la guerre mondiale de l’univers en Europe et il avait limite envie de pleurer ( normal il vient de perdre ses sponsors … )

    – on m’a aussi expliqué que en bourse c’était du jamais vu du MOINS 7% WOUAW !!!
    ils ont oublié en 2008 et en 2011 les – 10 / – 13 % …

    Bref c’est foutu , les chiens et les chats couchent ensemble , la terre s’est ouverte en deux , une pluie de météorites et des nuées de sauterelles sont en chemin , des horribles russes vont violer nos enfants , on va reboucher eurotunnel et il va y a avoir 100 millions de chômeurs en angleterre ( ah non ils sont que 64 millions ça se peut pas oups )

    Et j’oublais il y avait même une dame qui disait des mots anglais avec un accent tell me more qui a dit que c’était la faute au mauvais temps que les gens ont pas pu aller voter pour le maintient ( oui oui ils ont osé ça aussi )


    • Grognard Le 24 juin 2016 à 13h36
      Afficher/Masquer

      Je ne sais plus quel commentateur disait avant le vote que la crainte des institutions de l’UE était que le brexit ne soit pas la catastrophe annoncée.

      La première fois que vous allez à la piscine ; on peut vous dire de sauter dans le bassin au motif que vous flottez ; vous avez un gros doute.
      Après avoir fait l’expérience….


  41. philbrasov Le 24 juin 2016 à 13h32
    Afficher/Masquer

    je note a propos de la bourse.. celle de Paris dévisse plus que celle de Londres idem a franckfurt.. et l’euro est pas loin de dévisser autant que la livre sterling…..

    A croire que les marches ont plus peur de l’Europe que de la GB….


    • gil Le 24 juin 2016 à 15h05
      Afficher/Masquer

      C’est le cas. Ils ont peurs que d’autres suivent. Et si le UK sorti et s’en sort bien ça sera pire.


    • yann Le 24 juin 2016 à 15h23
      Afficher/Masquer

      Non mais les marchés financiers sont irrationnels par nature. Ils ont un comportement moutonnier qui n’a rien à voir avec une quelconque rationalité collective. Le vrai problème c’est qu’on les prend trop au sérieux au point de leur avoir laissé pendant trois décennie des pouvoirs exorbitants dont on voit aujourd’hui les conséquences absurdes. Ils montent, ils descendent peu importe, après être sortie de l’UE il faudra aussi fermer les bourses et revenir à l’investissement bancaire classique tel qu’on le pratiquait autrefois. Il n’y a pas que le mythe de l’UE qu’il faut démonter.


  42. Marion Le 24 juin 2016 à 13h49
    Afficher/Masquer

    Suis-je la seule a trouver triste les electeurs de + de 65 ans votent pour l’avenir des jeunes generations, qui elles ont vote pour rester??


    • Denis Griesmar Le 24 juin 2016 à 13h56
      Afficher/Masquer

      Oui. C’est de l’âgisme, forme de racisme. L’expérience doit bien servir à quelque chose. Un peu de connaissances historiques montre que l’Angleterre n’est pas menacée par un nuage de sauterelles.


      • Marion Le 24 juin 2016 à 17h34
        Afficher/Masquer

        Je ne vois pas en quoi c’est de l’agisme que d’être attristée de la fracture générationnelle?? Sans rentrer dans le débat pour ou contre la sortie, une telle division est dangereuse.

        Cela ne vous plait peut-être pas, mais la jeunesse est de plus en plus révoltée par le monde que nous laisse l’ancienne génération, en particulier l’endettement. Ainsi, l’argument de la “sagesse” de l’âge tient mal, étant donne la situation dans laquelle nous sommes. Il y a une crise générationnelle, que cela vous plaise ou non.


        • fred79 Le 24 juin 2016 à 20h02
          Afficher/Masquer

          @Marion

          oui, mais n’oubliez pas que l’endettement que laisse, non pas l’ancienne génération, mais les anciennes générations (en prés de 50 ans, il en est passé) a profité “aux vieux” quand ils étaient jeunes et inconscients.
          Les 2000 milliards de dettes ne sont pas arrivées comme ça, spontanément, lorsque la génération des 68tards est arrivé à la retraite, c’est à dire tout récemment.
          C’est 50 ans d’allocations de toutes sortes, de remboursement de soins, de frais d’éducation nationale, d’aide aux pays en voie de développement, de maintien artificiel de l’emploi, de subventions à la construction de l’Europe, de maintien à la paix sociale, d’engraissement des politiciens, des associations, des médias, j’en passe et sûrement des meilleures.
          Et la question que je pose aux jeunes “révoltés” d’aujourd’hui est celle ci.
          A la place des vieux, vous l’auriez refusé la retraite à 60 ans, la semaine à 35 heures, les allocations pour élever vos mômes?


          • Yann Le 25 juin 2016 à 16h25
            Afficher/Masquer

            Ce n’est pas le problème, tout le monde sait que les parents et les grands parents aident financièrement leur descendance dans la mesure de leur moyen, à quelques exceptions prêts.

            La division générationnelle est pure propagande:
            n’oublions pas que dans le discours convenu des élites politiquo-médiatiques, vieux égale moche, sénile, raciste, égoîste et de droite.
            Jeune égale cool, énergique, sympa, ouvert, beau et de gauche. (sauf les pauvres qui sont alcooliques ou drogués ou les deux mais désespérément con).


          • Nicole de Nicomaque Le 25 juin 2016 à 21h32
            Afficher/Masquer

            La productivité française à triplée depuis les années 90 et vous voudriez que le peuple français n’ait pas quelques compensations pour son labeur ? Vos propos ne sont pas corrects d’un point de vue économique – ( je ne parle pas d’un point de vue moral, puisque visiblement nous n’avons pas la même, la votre de “morale”, étant celle du ” marche ou crève !” au profit absolu des banksters) – oui… d’un point de vue économique, il ne suffit pas d’ égrener tout un chapelet de bienfaits allant des soins médicaux pour chaque personne à l’éventail des allocations individuelles, si vous ne mentionnez pas ce que cela a pu apporter en terme de profits pour l’économie générale. Si vous n’ y voyez, vous, que des coûts, alors autant que vous prêchiez pour le retour prochain de l’Esclavage proprement dit. On vous comprendra mieux.


    • ManuUK Le 25 juin 2016 à 14h52
      Afficher/Masquer
  43. Fr C Le 24 juin 2016 à 13h57
    Afficher/Masquer

    Quand les Français avaient voté non au référendum constitutionnel, ils avaient été poignardés dans le dos par le traité de Lisbonne.

    Quand les Irlandais avaient aussi voté non, on les avait obligés à revoter.

    Quand les Grecs votèrent non il y a un an, Tsipras leur avait aussi planté un couteau dans le dos.

    Mais cette fois-ci, ça va être plus difficile pour tous les ennemis de la démocratie.


  44. David D Le 24 juin 2016 à 13h58
    Afficher/Masquer

    Brexit – 1, le nouvel observateur en temps et heure : une catastrophe
    Brexit + 1, le nouvel observateur en temps et heure (ou un journal du genre) : une chance pour l’Europe
    Bon, je retourne m’écouter I can’t get no satisfaction des Stones et Substitute “I was born with a plastic spoon in my mouth” des Who.


  45. Lithan Le 24 juin 2016 à 13h58
    Afficher/Masquer

    On notera la classe de David Cameron qui préfère démissionner de son poste de Premier Ministre plutôt que de gouverner un pays dont il n’approuve plus la direction vers moins d’Europe.
    Méditons cet exemple car, quoique l’on pense de David Cameron, ceci n’arrivera pas chez nous.
    Chirac a-t-il démissionné après le référendum de 2005 ?


  46. Alain Hache Le 24 juin 2016 à 14h05
    Afficher/Masquer

    C’est un échec pour le parti travailliste britannique – on le souligne pas assez -dont les consignes n’ont pas été suivies par ses électeurs. En Angleterre et au Pays de Galles , c’est un vote de classe. Les petites gens vont voté pour le Brexit , la bourgeoisie pour l’Europe.Une nouvelle fois , on constate que les partis dits socialistes européens sont aux mains de gens qui trahissent les intérêts des classes populaires.Nous avons bien à faire à des sociaux (?) – traîtres.
    Le vote des Londoniens est celui de la bourgeoisie “compradore”, comme disait le président Mao Dze Dong, qui travaille pour le grand capital cosmopolite, lequel subit une gifle.Donc beaucoup de raisons de se réjouir.


    • Fr C Le 24 juin 2016 à 14h25
      Afficher/Masquer

      Jeremy Corbin, le chef du parti travailliste, avait appelé à voter pour le remain, mais du bout des lèvres. C’est peut être une victoire pour lui contre certains caciques de son parti, des “blairistes”. Il ne doit pas être trop mécontent en ce moment.

      Ceux du parti travailliste qui ont votés pour le leave devaient être plutôt à la gauche du parti, ceux qui ont votés pour le remain devaient être plutôt à droite.


  47. Torrent Le 24 juin 2016 à 14h09
    Afficher/Masquer

    Je me marre depuis ce matin, cette nouvelle est excellente et pourrait à terme conduire à la construction d’une autre Europe, mais surtout les eurocrates continentaux n’en ratent pas une, réunion demain de l’Allemagne, la France, l’Italie et Donald Tusk ou cela? à Berlin!!!

    Bravo! s’ils veulent confirmer le choix des électeurs Britanniques ils ne pouvaient pas mieux faire, une Troïka dans le plus pur style Stalinien Eurocrate, et ou cela à Berlin, et on sait à quel point les choix imposés par Merkel sur les migrants ont joué sur la campagne du Brexit, autrement dit une véritable provocation pour les 24 autres pays de l’UE et aussi pour ceux qui dans ces 3 là ont une vision différente de ce que devrait être l’Europe.


    • philbrasov Le 24 juin 2016 à 16h29
      Afficher/Masquer

      j’ai note ca aussi ce matin Merkel convoque ses sujets a BERLIN…..

      l’histoire bégaie.


  48. vincent Le 24 juin 2016 à 14h42
    Afficher/Masquer

    Victoire bien bien maigre.

    C’est du 50/50, je ne saisi pas le fonctionnement de la démocratie, ou la quasi moitié se voit entièrement refoulé dans le refus.

    Je suis content de ce résultat, mais 51% c’est vraiment pas lourd, la moitié des britanniques veulent rester, cela aurait été 60 70, oui, mais 51, on coupe le pays en deux, la moitié dans l’Ue l’autre dehors.

    Sinon c’est un comble pour un pays qui craignait la sorti de l’écosse de son territoire; lol


    • fred79 Le 24 juin 2016 à 15h55
      Afficher/Masquer

      Je trouve au contraire que c’est un très très bon résultat, car c’était le combat de David contre Goliath.
      Le prolétariat britannique sans moyen contre la propagande des politiciens, des médias, des “experts”, des lobbies, des banques…. du monde occidental, plus la conviction des Ecossais et des Irlandais que l’U.E était une chance pour eux de se débarrasser de la tutelle des Anglais.


    • Fr C Le 24 juin 2016 à 16h01
      Afficher/Masquer

      Sûrement qu’une grande majorité des Anglais voulaient partir. Si c’est si serré, c’est parce que 62% des Écossais ont voté pour le maintien dans l’UE.


      • Alain Hache Le 24 juin 2016 à 20h08
        Afficher/Masquer

        Les 62% de votes en faveur du “remain’ n’impressionnent pas beaucoup les Anglais quand on sait le peu de considération qu’ont ces derniers pour leurs voisins du nord des Iles britanniques. Si les Ecossais veulent quitter le Royaume-uni, je ne suis pas sûr que les Anglais s’en plaindraient; Quant à l’Irlande du Nord, ils en ont rien à cirer, étant entendu que les Irlandais sont des enquiquineurs.


  49. Feubeuh Le 24 juin 2016 à 14h42
    Afficher/Masquer

    Ne soyons pas naïfs, ce ne sont pas les “Banksters” qui perdront le plus.
    Les banques centrales sont déjà sur le qui vive.

    La seule chose de bien pouvant découler de ce referendum est une modification du fonctionnement de l’UE.

    Les leaders Pro-Bexit sont déjà entrain d’annoncer des “pas de précipitation” genre ils veulent conserver les bénéfices sans les inconvénients de l’UE. Mais c’est un mauvais calcul depuis le début.



Charte de modérations des commentaires