Les Crises Les Crises
25.juin.201625.6.2016 // Les Crises

Brexit ! Démocratie 1 – UE 0

Merci 30
J'envoie

Donc belle et grande nouvelle ce matin :

bourse-4

Bravo aux Anglais pour cette belle leçon de Démocratie !

Voici les résultats :

brexit-5

brexit-6

brexit-47

On saluera les sondages, qui ont donc oscillé entre… 10 % d’avance et 10 % de retard… :

brexit-20

Avant-hier :

brexit-19

brexit-17

Après, on sait lire une tendance, ou on ne sait pas la lire… :

brexit-35

On saluera la presse avant le vote aussi :

brexit4

Réaction boursière du jour (quelle importance en vrai ?), qui fait les choux gras de la presse

bourse-2

brexit-43

bourse-3

mais au moins on voit bien du coup qui bénéficie de l’UE en vrai…

Réaction du clergé ce matin :

brexit-7

 

brexit-18

brexit-16

(belle fraternité et respect de la Démocratie)

brexit-8

brexit-9

(cool, pourquoi ne pas l’avoir vraiment soutenu alors ?)

brexit-11

National-populiste, j’adore – pourquoi pas nazi tout court, ce serait plus simple…

brexit-12

brexit-13

brexit-14

  1. Ben oui : car le « jeune », il ne vieillit jamais, ne devient jamais vieux, ne comprend donc pas avec le temps ce qu’est l’UE et ne change donc jamais d’avis…
  2. bizarre, je n’ai pas lu ça quand l’Écosse est restée dans le Royaume-Uni à cause des vieux… #GrosHypocrites

 

brexit-10

(ben si ça fait éclater le pays, c’est qu’il n’était pas solide, et qu’il vaut mieux 2 pays – quelle importance sir l’Écosse est indépendante, et les Écossais plus heureux ?)

Avant :

brexit-22

Après :

brexit-23

J’adore :

brexit-21

L’éditocrate de gôôôôôche moderne vomissant la Démocratie et tripant sur Thatcher, bienvenue au XXIe siècle…

brexit-51

Bien sûr… :

brexit-48

brexit-49

brexit-42

Mais on saluera ça :

brexit-25

Il me semble qu’au moins 52 % des Britanniques le demandaient (beaucoup plus en vrai, ils sont vraiment démocrates là-bas…) – je dis ça, je dis rien…

Même l’AFP s’y met :

brexit-44

Bref, le Démocrate est désormais vu comme un « apprenti sorcier » par le « saint des saints » du « journalisme » français, cela en dit très long…

En conclusion :

 

brexit-31

Les pays qui veulent un référendum (Source) :

brexit-32

Ce que voteraient les citoyens :

brexit-33

Ce que veulent les citoyens :

brexit-34
On voit que les européistes ne représentent que 30 % chez nous, dont la moitié d’intégristes…


Edit :

Les gens intelligents disent :

brexit-45

(belle interview à lire sur l’Obs ici)

Les autres :

brexit-15

Ben un référendum en France, ce serait déjà un bon début pour savoir si les Français veulent relancer ce Titanic, non ? #Démocratie…

François dernier qui avait déjà, avec toute sa finesse politique, pris position sur ce problème intérieur anglais :

brexit-37

Et donc :

brexit-52

Cool – mais quelle intelligence diplomatique… Ce n’est pas comme l’infâme Poutine qui ferme sa bouche :

brexit-55

Et donc maintenant, on va rentrer dans la phase « Faisons un exemple avec l’Angleterre, il est HORS DE QUESTION qu’elle aille bien en sortant de l’UE (comme la première Suisse ou Norvège venue), cela donnera des idées aux autres sinon…

brexit-41

brexit-40

brexit-39

brexit-38

brexit-50

Sauf que ça va se voir, et ça faire haïr encore plus l’UE…

Mais bon…

brexit-53

En tous cas, on a confirmation :

brexit-54

Pensée pour le Général…

EDIT 2 : tiens, ça va être drôle…

brexit-56

brexit-59

brexit-58

C’est horrible tous ces anglais qui vont bientôt mourir de faim comme en Suisse !!!!! 🙁

brexit-61

brexit-81

brexit-79

(Emmanuel Macron a toujours du mal à différencier un peuple et ses élites…)

brexit-78

brexit-76

brexit-75az

Bien sûr… On peut revoter su Maastricht aussi ?

brexit-68

brexit-67

(fantastique)

Pronostic solide :

brexit-65

Oups :

brexit-66

La Une du Monde – qui a le sens des priorités historiques :

brexit-62

Bilan :

brexit-64

– 8 % en France ou au Japon, – 3 % à Londres : qui a du souci à à se faire ?

brexit-86

brexit-85

(énorme)

brexit-84

(Madrid ne pas accepter je pense…)

brexit-83

(c’est sûr qu’avec 100 % de la presse europhile…)

brexit-82

brexit-80

(ahh la civilisation…)

 

Commentaire recommandé

Spectre // 24.06.2016 à 10h55

Les banksters en panique, les éditocrates grincheux toujours aussi mauvais perdants, l’Union européenne en décomposition, et en plus il fait beau : que demander de plus ?

169 réactions et commentaires - Page 2

  • GG // 24.06.2016 à 15h11

    Je vais me faire l’avocat du diable sur ce blog.
    Que la democratie ait gagné c’est une chose, maintenant que la décision soit la bonne en est une autre et pour moi ce résultat est affligeant . Quitter la premiere zone economique du monde ne peut pas etre LA solution pour le UK. Ils vont le payer cash et l’effet du à l’effondrement de la livre va etre immediat car personne ne va leur faire de cadeau.
    Ce sont les vieux con..servateurs qui ont gagné et les jeunes qui ont leur avenir à construire ont perdu alors qu’ils voulaient rester. Le problème des referendum c’est que les gens ne répondent pas forcément à la question car il semble que c’est surtout le probleme de l’immigration d’europe de l’est qui a fait basculer le vote. Une bonne vieille discussion de comptoir en fait.
    Une Europe unie est le sens de l’histoire et que l’on puisse proner un retour aux petites politiques souveraine et nationaliste me consterne.
    Le brexit est le resultat de la mediocrité crasse de nos politiciens qui gerent leur carriere comme si ils étaient dans le privé. La conscience de l’interet général a disparu ce qui nous mene a une situation celle comme que nous vivons aujourd’hui. Je milite pour la fusion de l’Allemagne et de la France pour reprendre la main sur tout ce bordel

      +1

    Alerter
    • Spectre // 24.06.2016 à 15h26

      « Une Europe unie est le sens de l’histoire et que l’on puisse proner un retour aux petites politiques souveraine et nationaliste me consterne. »

      1. Le sens de l’histoire = euphémisme pour TINA ?
      2. National ≠ nationaliste !
      3. Si vous plaidez pour une Europe unie, alors vous devriez plutôt vous réjouir que l’Union Européenne, véritable machine à désunir le continent, se soit pris une gifle historique. Mettre en concurrence les peuples les uns contre les autres, c’est d’ailleurs le meilleur moyen d’exacerber les nationalismes que vous dénoncez !

      Quant à la fusion de l’Allemagne et de la France, euh… vous êtes sérieux ?

        +9

      Alerter
    • Olivier Berruyer // 24.06.2016 à 15h28

      « Je vais me faire l’avocat du diable sur ce blog. »

      Les avis contradictoires constructifs sont vraiment les bienvenus vous savez…

        +3

      Alerter
    • Julie // 25.06.2016 à 10h36

      essayez déjà la fusion de l’Allemagne et de l’Allemagne…

        +0

      Alerter
  • BA // 24.06.2016 à 15h39

    Victoire !

    « Vive la nation ! »

    C’était le cri du peuple français lors de la Révolution française !

    C’est le cri de tous les peuples qui luttent pour leur indépendance nationale !

    En ce jour historique, le peuple britannique a choisi l’indépendance nationale !

    Le dessin qui résume tout :

    https://pbs.twimg.com/media/CkuDYFcUkAEhW1H.jpg

    C’est le retour de l’Histoire !

    C’est le retour des nations !

    C’est le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, tel qu’il a été inventé par la Révolution française !

    Maintenant, c’est au tour du peuple français de choisir !

    Maintenant, c’est au tour du peuple allemand de choisir !

    Maintenant, c’est au tour du peuple italien de choisir !

    Il faut redonner la parole aux peuples !

    Il faut consulter les 27 peuples européens en organisant 27 référendums :

    « Voulez-vous rester dans l’Union européenne, ou voulez-vous en sortir ? »

    Nous voulons choisir, nous aussi !

    Nous voulons disposer de nous-mêmes, nous aussi !

    Nous voulons un référendum !

      +8

    Alerter
  • JacquesJacques // 24.06.2016 à 16h12

    C’est une bonne surprise qui ouvre des perspectives pour celles et ceux qui veulent revenir à une bonne part de souveraineté dans leur pays avant de desserrer l’étau bancaire. J’ai déjà entendu des commentaires sur BFM où Monsieur Trichet ose avancer que le Brexit est un désastre et ose faire cette annonce presque au nom des français ! Oui, il y aura des conséquences…. Je vais vraiment me régaler dans les jours qui viennent à écouter leur « baratin ». J’attends maintenant le prochain craquement de cette Europe très mal conçue…que dis-je, les prochains craquements!

      +2

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 24.06.2016 à 16h42

    Je suis très contente de ce résultats – enfin quelqu’un qui a eu le… c de dire non! Je me mets à aimer les Anglais, brusquement! On va enfin revenir à la normal, c’est à dire réapprendre ce que cela veut dire la souveraineté d’un pays – il y a plein de gens qui ne se rendent plus compte de ce que c »est un pays souverain. Une des principales prérogatives d’un pays souverain est sa faculté de signer des accords bilatéraux – ce que l’Angleterre saura très bien faire pour soit garder la circulation sans visa, soit octroyer des visas aux entrants. Ainsi les migrants de l’Est déjà présents vont de toute façon rester – par contre les nouveaux ne pourront plus arriver (Turcs, Ukrainiens…) aussi facilement. Les migrants de l’est qui n’arriveront pas à rester en Angleterre vont par contre aller… dans d’autres pays de l’UE, la situation ne changera donc pas du tout de ce côté.
    Par contre, le Brexit risque de donner de sérieux espoirs aux… Grecs! Et là on va rigoler parce que l’Allemagne ne va pas rire du tout…

      +5

    Alerter
  • Piotr // 24.06.2016 à 17h06

    Vu de l’Est slovaque
    après 2 jours d’allusions claires de divers « européistes » sur l’UE contre « la menace de Poutine », de la Russie… après des mois contre la Russie et cette Europe de l’Est « populiste ». Un avertissement donné par les Anglais : Non à l’expansion sans fin tant territoiriale qu’économique, Oui à l’espoir d’un retour raisonné à la maîtrise nationale des économies et aux nations libres. Et maintenant les « euromaidans de Bruxelles » menacent l’unité de la Grande-Bretagne, avertissent la Tchéquie… Et la France veut dit-on ne pas faire de cadeau aux Anglais. C’est quoi ? C’est ça la « koopé-laborazion » Hollande-Merkel… Alors face à cette France, seule face à l’Allemagne maintenant … la réponse : réunification tchéoslovaque et sortie de l’UE, … au moins avec les Anglais on pourra vendre à la Russie… (en se faisant traiter de « vendus » !!!)
    ps : Merci au coup de pied anglais aux f.. des « enragés de Kiev » néonazis et extrêmistes de droite!! , merci, merci !!! »

      +3

    Alerter
  • CF // 24.06.2016 à 17h19

    Dans la série « c’est scandaleux que les vieux Anglais décident pour les jeunes », le pompon revient à Felipe Gonzales, jeune ex-premier ministre espagnol de 74 ans, tout de même, et ex-dirigeant du PSOE, qui agite avec véhémence cet argument dans un article sur le Brexit (El Pais de ce jour).
    Quand on sait qu’aux élections de dimanche prochain son parti ne devra sa survie qu’aux voix des plus de 65 ans, alors que les jeunes votent massivement pour Unidos Podemos, on se demande si Felipe a encore toute se tête pour se tirer aussi bêtement une balle dans le pied.

    (En espagnol)
    http://politica.elpais.com/politica/2016/06/24/actualidad/1466763635_661285.html
    http://politica.elpais.com/politica/2016/06/21/actualidad/1466512650_634928.html
    http://politica.elpais.com/politica/2016/06/20/actualidad/1466442928_079687.html

      +1

    Alerter
  • MJL // 24.06.2016 à 17h27

    Évidemment, le politburo franco-allemand va désormais tout faire pour pourrir la situation outre-Manche. Plutôt que de changer leurs conceptions de la réalité, ils tordront la réalité pour la faire correspondre à leurs conceptions. Pour « prouver » qu’une sortie de l’UE ne se fait pas sans apocalypse pour les impertinents ayant osé défier l’Empire de Bruxelles. Et puis, aussi, pour se venger, parce qu’ils l’ont vraiment mauvaise.

    Il va donc y avoir du sport. Mais nous savons d’ores et déjà, qu’une lueur d’espoir point pour tous les peuples d’Europe, et ce, grâce aux Britanniques.
    A nous de prendre le relai.

    Vive la Grande Bretagne ! A bas l’UE !

      +5

    Alerter
  • jim // 24.06.2016 à 17h29

    Quelle sentiment étrange de se retrouver en esprit avec le « bas peuple », contre les économistes adoubés par les plateaux, contre les politiciens dans leur ensemble oublions les quelques opportunistes qui trahissent tout par ailleurs, contre les journalistes alignés et leurs éditorialistes, contre leurs « intellectuels » à ceux là,
    en fait contre les « élites » proclamées de ce système social.

    Et, je me dis, qu’un système qui produit au bout de ses processus de tri et donc à sa sortie de telles élites fait penser à un intestin.

    Merci les anglais, veillez bien sur votre trésor Brexit, ils vont essayer de vous le voler ceux qui croient pour de vrai être des « élites ».

      +1

    Alerter
  • marie // 24.06.2016 à 17h31

    Dans son article du jour « humeur de crise » Dedefensa donne ce lien ;l’on a le president allemand Joachim Gauk déclarer « que les élites n’ont aucun problèmes , ce sont les populations le problème »

    http://www.infowars.com/german-president-the-elites-are-not-the-problem-the-populations-are-the-problem/

      +1

    Alerter
  • natoistan // 24.06.2016 à 17h36

    «L’effondrement de l’Union européenne est désormais inévitable»

    Le Brexit mènera a l’effondrement de l’Union européenne, comme la chute du mur de Berlin a mené à l’effondrement du Pacte de Varsovie, estime l’historien britannique John Laughland, à grand renfort d’intéressantes analogies historiques.

    Le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’UE est un événement d’une portée historique majeure, tel qu’il n’en arrive qu’une fois par génération. Il est comparable en importance à la chute du mur de Berlin dans la nuit du 9 novembre 1989. Dans les deux cas, les peuples, par un mouvement paisible et naturel, ont infligé le coup de grâce à un système politique moribond. A terme, l’Union européenne s’effondrera tout comme le Pacte de Varsovie auquel elle ressemble.

    https://francais.rt.com/opinions/22699-effondrement-union-europeenne

      +3

    Alerter
  • Louis // 24.06.2016 à 17h38

    L’Angleterre agit toujours dans ses intérêts.
    La volonté cachée des oligarques Anglais est de sortir de Bruxelles tout en faisant croire qu’ils veulent y rester. Il est d’ailleurs fort possible qu’il y ait eu tricherie en faveur du Brexit. Pourquoi ? Parce que les Oligarques Anglais ne veulent pas du traité transatlantique entre les USA et Bruxelles. Les Anglais veulent leur propre traité avec les USA : le grand frère du large…

      +1

    Alerter
    • yann // 24.06.2016 à 22h33

      « L’Angleterre agit toujours dans ses intérêts. »

      Comme toute nation normalement constituée. Construire un système économique fonctionnel consiste justement à prendre en compte les divergences d’intérêts des nation et non à les passer sous silence comme le fait l’UE. Il n’y a que les élites françaises qui ne défendent pas les intérêts de leur nation, on voit où cela a mené le pays en trente ans.

        +1

      Alerter
  • Frédéric // 24.06.2016 à 17h54

    Je ne suis pas d’accord avec le score de 1-0. C’est 1-1 puisque l’été dernier l’EE a marqué contre la démocratie exercée en Grèce. D’ailleurs c’est le même match. Il n’est pas possible que le peuple anglais ait oublié ce premier but ni les morts durant la seconde guerre mondiale pour se faire gouverner par les Allemands.

      +3

    Alerter
  • alexk // 24.06.2016 à 17h55

    On peut s’attendre à des changements dans l’UE :
    Chypre et Maltes seront les seuls pays de l’UE ou l’on roule à gauche.
    L’anglais ne sera plus une langue officielle de l’UE.

      +0

    Alerter
  • Pampita // 24.06.2016 à 18h15

    On pourrait rajouter Poutine 1 – Obama 0 :

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/06/l-empire-tangue.html

    Car derrière, c’est évidemment l’affrontement entre les deux grands qui se profile. Les néo-cons sont verts de rage et multiplient les commentaires désabusés sur la victoire de Moscou. Grand jeu, quand tu nous tiens…

      +1

    Alerter
  • RGT // 24.06.2016 à 19h25

    A mon avis, le Brexit n’est pas encore plié…

    Ces chers Eurocrates vont sortir un sous-sous-traité de derrière les fagots qui bloquera toute possibilité de sortie réelle et les Grands-Bretons se feront flouer en beauté.

    Ils auront sans doute droit à une « sortie officielle » en grande pompe mais la réalité des faits se traduira par un « remain » officieux avec tous les inconvénients mais sans aucun avantage.

    A moins que les ploutocrates anglais ne décident, comme leurs « équivalents locaux » lors du traité de Lisbonne, que le peuple « avait mal voté » et qu’il fallait leur imposer le « meilleur choix pour leur bien » en s’asseyant sur leur opinion.

    Finalement, les anglais auront eux aussi des douleurs aiguës en dessous de lombaires comme les français, les irlandais, les hollandais (sans parler des grecs, des portugais et des italiens ni des habitants des pays de l’est)…

    Connaissez-vous un seul peuple qui soit réellement heureux de faire partie de ce « machin ».
    Après l’UERSS, on va bientôt l’appeler la « Désunion Européenne« .

      +2

    Alerter
  • Andrae // 24.06.2016 à 19h37

    l’UE (au fait plein d’appartenances croisées, des statuts très différents par pays, voir lien comme ex, le bordel…) ne peut pas être sauvée. Pensez à ce qui s’est passé en Grèce (maintenant une colonie sous bottes de l’UE, spoliation, racket financier pour sauver les banques allemandes et francaises, etc.) et la ‘crise des migrants’, managé par Mme. Merkel avec une incompétence crasse, depuis le début (2008+), un non sens absolu, un gpe. d’enfants de 12 ans aurait pu faire mieux. Peu importe s’il faut interdire les migrants, ou embrasser tout le monde, ou entre les deux, je ne prends pas position ici ce n’est pas pertinent. Sans même discuter de l’Euro (voir Sapir p. ex.), une Fédération qui n’en est pas une, la conquête de l’Est par l’Allemagne, la soumission aux USA vis à vis la Russie, l’invasion de la Lybie, (bon l’OTAN ou oublie clea pour le moment..) etc.

    Une première brèche! Merci les British! Les seules questions qui subsistent c’est comment, à quel rhythme, par qui, et dans quelle douleur..

    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Supranational_European_Bodies-en.png

      +0

    Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 20h09

    Émission surréaliste sur France Inter en compagnie d’une flopée d’invités  » aristocratistes  » qui ne cessent de vilipender les  » populistes  » britanniques et européens …

    Nicolas Démorand se défausse sur la qualité des lignes téléphoniques pour préciser que le seul invité  » Pro-Brexit  » n’ait pas pu parler ce soir ! A regret très certainement…plus faux-cul tu meurs…

    Pascal Lamy se croyant immortel – véritable Dieu vivant et phare de la pensée sous le ciel étoilé – parie sur la mort physique des votants « pro-Brexit » ! Rien que ça.

    Cynique, le bonhomme ne se rend pas compte qu’il mourra avant le peuple britannique qui a voté pour le Brexit mais imperturbable, il demande la disparition expresse par voie naturelle des électrices et des électeurs « pro -Brexit » afin que demain la jeunesse à laquelle il semble encore s’identifier (70 ans tout de même au compteur, le bougre ! ) puisse revenir un jour dans le giron de l’ Europe allemande, comme si le Brexit n’avait été que le vote sénile d’un peuple britannique grabataire…

    Elio di Rupo, dans le sillage de M.Arnaud LeParmentier et se faisant l’écho de la City, vient d’annuler sur les ondes de France Inter le vote populaire britannique (!) en annonçant que le vote d’ici deux ans, pourrait ne pas être acté ! Il propose même qu’un futur gouvernement repose la question au peuple britannique de façon plus claire d’ici deux ans :

     » ÊTES-VOUS-CERTAIN-QUE-VOUS-VOULEZ-VRAIMENT-SORTIR-DE-L’UNION-EUROPEENNE-VRAIMENT- VRAIMENT- CERTAIN- OU-PAS ENCORE SÛR-SÛR ?

      +4

    Alerter
  • Joanna // 24.06.2016 à 20h16

    Vu à l’instant à 2 reprises dans le JT de TF1 une carte de la Grande Bretagne présentant les résultats.
    Une carte largement fausse, le plus incroyable étant le Pays de Galles présenté uniformément de la couleur du « remain » comme l’Ecosse.

    Désinformation manifeste ou faute professionnelle grossière ?

      +1

    Alerter
  • martin // 24.06.2016 à 20h33

    Les anglais ont voté pour le remain….si on en croit le tableau reproduit plus haut (qu’on trouve également dans TOUS les journaux) « prouvant » que le vote remain est ultra majoritaire chez les 18/24 ans et les 25/49.

    Seul souci : si ce tableau était exact, le vote remain aurait été, très largement, gagnant, les 18/49 ans étant numériquement beaucoup, beaucoup, plus nombreux que les « plus de 50 ans »…mais consulter la pyramide des âges au RU est sans doute au dessus des compétences de nos journalistes et commentateurs favoris. Du reste il suffit de regarder en bas du tableau la mention (en caractères minuscules) qui indique qu’il s’agit des résultats d’un sondage Yougov, celui là même qui donnait le Remain nettement en tête des intentions de votes à 24 heures du scrutin.

    La presse livre donc à ses lecteurs -et commente abondamment – des chiffres dont tout le monde sait aujourd’hui qu’ils sont faux. Déontologie encore ?

      +7

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 21h40

      Je n’étais pas au courant ! Vraiment consternant ce journalisme faussaire ! Ils avaient dû déjà imprimer dans la nuit la victoire du  » Remain  » et ils se sont dit que ça serait trop couteux de réimprimer au petit matin !

      “Entre l’histoire et la légende, je choisirai toujours la légende » …

      …..avait pronostiqué en son temps, le cinéaste John Ford.

        +1

      Alerter
  • Learch // 24.06.2016 à 21h07

    Je ne voudrais pas être le rabat-joie de cette journée merveilleuse, je voudrais y croire
    MAIS
    je crois quand même que nous sommes, Olivier aussi, très naïfs :
    – Un nouveau traité européen était dans les rouages bien avant la fin de ce référendum
    – Le Royaume-Uni avait le chic pour freiner, mettre des bâtons dans les roues des 27…
    – Dès le résultat connu, les chefs d’états annoncent une volonté de « changer l’Europe ».
    – Brexit au moment ou La City va mal avec le cours du pétrole en chute.
    – N’oubliez pas Juncker et son fameux « Pas de choix démocratique en dehors des traités ».

    Alors, je pose la question : à qui profite réellement le Brexit ?
    Vous pensez réellement que les Juncker and Co auraient laissé partir le 4e contributeur au budget de l’UE comme ça, aussi facilement ? Avec Cameron de leur côté ?

    Malgré ce qu’a dit Hollande ce soir, préparez-vous à PLUS d’Union Européenne, PLUS d’austérité, PLUS de centralisation, PLUS de Bruxelles (dire que Cavada a osé dire à la tv que Bruxelles n’existait pas)… Le Tafta sera accepté sans contre-partie, le Sommet pour le Climat oublié, des nouvelles lois bien pire que celle d’El-Khomri nous seront imposées, la Grèce vendue par petits morceaux retournera au moyen-âge, une armée européenne va voir le jour, et une euro-CRS aussi (des CRS polonais pourront taper sur des jeunes manifestants français par exemple) etc…

    Les anglais ne seront plus là pour jouer les empêcheurs de tourner en rond.

    Nous allons souffrir.
    Merci quand même à nos amis anglais pour ce souffle d’espoir.

      +5

    Alerter
    • Olivier Berruyer // 25.06.2016 à 12h55

      « Nous allons souffrir. »

      Sans doute. Mais il sera désormais prouvé qu’il y a une alternative…

        +1

      Alerter
  • georges dubuis // 24.06.2016 à 21h15

    Et bien nous dit Attali, l’innovateur modeste,fait déjà feu de tout bois, il faut changer la majorité démocratique…
    http://blogs.lexpress.fr/attali/2016/06/20/sanctuariser-le-progres/
    Toute décision ayant un impact lourd sur le sort des générations suivantes, ne devrait pas pouvoir être prise par une majorité de moins de 60% des votants, réaffirmée à trois reprises à au moins un an d’écart.
    Et un peu de musique en ce grand jour, même si les vagues sont devenues un ….ressac.
    https://www.youtube.com/watch?v=rB5Nbp_gmgQ

      +2

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 22h40

      Je viens de lire les propos hallucinants de M.Attali. Ces gens-là osent tout ! Il y aura ainsi demain deux formes de « démocratie » :

      1/ Il y aura la « démocratie-des-puissants », ceux qui pourront appliquer le 49.3 pour garantir leurs intérêts propres et fermer la grande bouche hurlante des peuples à coups de matraques et de flash-ball.

      2/ Il y aura  » la-démocratie-des-ploucs : ceux-ci ne pourront prétendre aux responsabilités que s’ils arrivent à réunir plus de 59,9 % de ploucs pour pouvoir prétendre à un vote « démocratique » et ….. MA-JO-RI-TAI-RE !

      Ce sont finalement les principes de la LOI TRAVAIL EL KHOMRI appliqués à la nation entière et dans toutes circonstances ; cette loi « Travail » qui permettra demain si le mal est fait, à des syndicats minoritaires d’emporter la décision à l’intérieur d’une entreprise face à des syndicats majoritaires (!) et cela par toutes sortes de contournements spécieux.

        +4

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 22h40

        A lire M.Attali, 50,1% de ploucs ce ne sera pas suffisant pour faire une majorité ; ça c’est bon pour les autres, les non-ploucs valeureux ! Les « vrais majoritaires » qui auront su réunir plus de 39,9 % pour régner sans partage ! Ceux-là mêmes qui conserveront le pouvoir, si 60 % de ploucs n’ont pas été assez performants pour gagner au delà de 59,9 % !

        Les ploucs et les non-ploucs n’ont pas le même poids électoral ! Faut quand même pas charrier! Un pays ne saurait être gouverné par des ploucs ! imaginez un peu si c’était le cas pour tout un continent !

          +4

        Alerter
        • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 22h41

          Tant que les ploucs ne feront pas 60% pile-poil, les 40 % restants seront considérés comme étant l’esprit du Temps et celui de  » la Vérité Véritable » tandis que les 59,9 % n’en seront que la vulgaire « lettre » et la simpliste promesse, à rejeter fissa fissa ! ….Où comment conserver à tout prix le pouvoir quand on devient minoritaire dans son propre pays de ploucs majoritaires… clair comme de l’eau de roche. Merci M.Attali !

          Les mots me manquent il est vrai, à vous lire. Du coup, je me sens plouc !

          A vous entendre, vous M.Attali ou votre acolyte M.Lamy, on se pince pour savoir lequel de vous deux est le plus méprisant envers les citoyennes et les citoyens français ou européens. Par contre, il y a bien une certitude, vos bouffées délirantes, chaque fois que vous vous exprimez quelque part, sont de plus en plus audibles et voyantes. Le Brexit, c’est un peu aujourd’hui le début de votre Nuit du 4 Août ! Grand bien nous fasse !

            +4

          Alerter
          • NICOLE DE NICOMAQUE // 24.06.2016 à 23h07

            Jacques Attali :  » Toute décision ayant un impact lourd sur le sort des générations suivantes, ne devrait pas pouvoir être prise par une majorité de moins de 60% des votants, réaffirmée à trois reprises à au moins un an d’écart. »

            1/ 60 % des suffrages

            2 / Réaffirmé TROIS FOIS DE SUITE

            3/ A un an d’écart chacun !

            En ce qui concerne la LOI TRAVAIL EL KHOMRI ça va être super dur d’y arriver ! Manuel Valls n’est pas encore libéré de ses soucis pour atteindre une si vaste performance … à ce compte là, on comprendrai presque pourquoi il a préféré le 49.3 !

            C’est effectivement plus facile d’éteindre tout débat et de fermer la bouche à 27 Millions de salariés que d’honorer un vote sur la question, TROIS FOIS DE SUITE, à un an d’écart et en rapportant 60 % des suffrages exprimés !

              +3

            Alerter
  • scc // 24.06.2016 à 21h55

    Il y a en tout cas un point positif: les USA ont perdu leur plus gros porte avions ancré à demeure en zone d’influence. Ainsi qu’un de leurs relais les plus virulents en Europe à l’égard de la Russie.

      +3

    Alerter
  • PatrickLuder // 24.06.2016 à 22h09

    Les anglais restent les anglais et la £ reste la £ … la £ n’a jamais été ni un € ni un $, juste de la £. Les anglais ne se sont jamais soumis à un code dicté par d’autres qu’eux-mêmes, ils roulent toujours à gauche, ont des unités de mesures juste pour eux et n’ont rien changé à leurs système politique. Hormis un carton rouge pour les marchés, ce non changement ne révolutionne rien !!!

      +1

    Alerter
  • EuroXit // 24.06.2016 à 22h12

    « Messieurs les Anglais, tirez-vous les premiers ! » Bravo, à qui le tour ? Nex(t)it.

    Le problème de l’UE n’est pas tant l’affaiblissement de la souveraineté des Etats que ce qui la remplace. Si l’UE avait été à la hauteur de son utopie, la création d’une zone indépendante pour contrebalancer l’hégémonie américaine, l’harmonisation des normes (sociales, environnementales, …) par le haut, personne ne penserait à faire marche arrière.
    Au contraire l’UE s’est vassaliser aux USA, aux pouvoirs du néolibéralisme débridé, à la finance dans ce qu’elle a de plus détestable, aux banques et aux transnationales, au détriment du bien commun des peuples. Le rêve européen est devenu cauchemar !

    Le Brexit va sonner la fin de ce mauvais rêve, le seul moyen d’arrêter l’hégémonie serait un Euroxit, une sortie de l’Euro des griffes du néolibéralisme, mais cela ne se produira pas en raison de la stupidité et de la lâcheté de nos élites.

    L’UE européenne est mourante, vive l’UE morte !

    A lire Brexit (et champagne) de l’excellent Jacques Sapir :
    https://russeurope.hypotheses.org/5052

      +0

    Alerter
  • manessa // 24.06.2016 à 22h30

    Je suis surpris de ne pas voir le cas de boris johnson plus amplement discuter, cette personne très amicale avec cameron depuis l’enfance risque fort d’etre la 2éme face d’une méme piéce.

    Si le brexit perd, le pouvoir ***** garde cameron, si le brexit gagne il propulse boris (pas de nigel farage) pour prendre la place de cameron (rien ne va vraiment changer), scénario actuel ?

      +1

    Alerter
  • Georges VALGEORGES // 24.06.2016 à 23h44

    Je m’astreins à regarder quotidiennement le journal télévisé pour étudier comment ils déforment la réalité.
    Ce soir au 20 heures de FRANCE 2 (de mémoire, je n’ai pas poussé le masochisme jusqu’à me le repasser)
    – Brexit = suicide économique de la Grande Bretagne

    dans la foulé, on nous fait le point sur les marché européens :
    AEX : – 5,70 %
    BEL 20 : – 6,40 %
    DAX : – 6,82%
    PSI 20 : – 6,99 %
    CAC 40 : – 8,04 %
    IBEX 35 : – 12,35 %
    ATHEX COMPOSITE : -13,42 %

    et…

    FTSE 100 : – 3,15 %

    Heu… Vous êtes sûr que c’est la Grande Bretagne qui a un problème ?

      +2

    Alerter
    • Feubeuh // 25.06.2016 à 00h56

      FTSE est coté en livre sterling… ramené en dollar la chute est identique au CAC.

      l’indice Footsie tire ses profits à presque 70% en dehors du Royaume-Uni.
      Baisse de la livre => compétitivité augmentée pour certaines entreprises.
      Mais ce qui importe en GB c’est la « City », les banquiers ne resteront pas s’ils n’ont pas rapidement des garanties, Les banques sont plutot rarement altruistes.

        +0

      Alerter
  • Laurent K // 25.06.2016 à 01h49

    Le meilleur résumé de la situation de l’Europe en un dessin:
    http://imgur.com/gallery/YKQym

    Pour ceux qui ne parlent pas Anglais:
    Opinion de l’UE selon elle: 12 étoiles sur 12
    Revue des utilisateurs: 1 sur 12

      +0

    Alerter
  • Emmanuel // 25.06.2016 à 02h18

    Les commentaires sur les votes en fonction des tranches d’âge seraient à comparer à ceux des électeurs français qui portent à bout de bras les deux partis politiques majeurs de gouvernement, un à droite et un à gauche. Attention, je ne dis pas que ces partis récoltent le plus de voix mais seulement que les chefs d’Etat successifs en sont issus.
    Ainsi dans un cas, au Royaume-Uni, les gens âgés sont qualifiés de sales cons qui ne comprennent rien à la politique ni à l’économie, qui n’écoutent pas la radio ni la télévision et ne lisent pas la presse (mais ça c’est parce qu’ils imitent les Français). Inversement, en France, les personnes âgées qui permettent encore l’européisme en votant PS / les Républicains sont des gens vraiment formidables.
    Bref, j’en conclu avec Brassens que le temps ne fait rien à l’affaire et que l’explication est sans doute ailleurs…

      +3

    Alerter
  • Claude De Bortoli // 25.06.2016 à 09h10

    Les Etats-Unis, pilote de la manoeuvre de recul Nouvel Ordre Mondial, ont besoin d’un copilote puissant et fiable pour briser le rocher Poutine en travers de la progression. Ils ont libéré la Grande-Bretagne du wagon des peuples embarqués pour qu’elle les aide à faire monter le peuple russe et ses alliés dans le véhicule Démocratie. Aucun autre peuple déjà embarqué ne connaitra pareille opportunité.

      +1

    Alerter
  • Olympi // 25.06.2016 à 10h09

    Contant de voir l’UE se prendre une baffe démocratique.

    Pour ceux qui se demande pourquoi la Grèce a accepter les conditions de l’UE et pourquoi le Royaume-Uni choisis de partir une réponse est là https://www.les-crises.fr/images/0820-dettes/0830-contributions-ue/12-solde-net-hbt-pays.jpg

    En terme de conséquence, je craint qu’avec le retrait du pays le plus démocratique et libérale de l’UE, l’union devienne encore plus autoritaire.

      +2

    Alerter
  • Lorca // 25.06.2016 à 10h11

    On s’en doutait, les médias et les politiques se déchaînent contre le RU, leur promettant des années d’enfer !
    Dans l’Europe d’aujourd’hui, ce sont les Peuples qui trinquent. Ce sont les financiers de tous bords qui s’enrichissent honteusement !
    Alors les conséquences du Brexit c’est quoi : ni plus ni moins que des années à reconstruire sa souveraineté nationale, pour le peuple britannique et les forces de gauche à reprendre leur destin en main, impossible dans l’UE anti-démocratique, et donc même si on leur prédit des années difficiles, elles le seront bien moins que dans l’UE actuelle, et pour au final retrouver les forces afin d’affronter la finance de leur pays ! On ne pourra plus leur dire ; « c’est Bruxelles » !!
    En fait les grands perdants, après une campagne hargneuse de la City et des médias anglais, sont les financiers, la panique de la bourse en étant la démonstration.
    UE ravageuse !!
    Exigeons le référendum en France !!

      +1

    Alerter
  • Julie // 25.06.2016 à 10h32

    on a voulu conditionner les masses au « oui ou non » « j’aime j’aime pas » « éliminons le maillon faible pour être plus fort » et voilà le résultat! l’arroseur arrosé. Vive la démocratie. Voir les multinationales et la City appeler à voter oui valait mieux qu’un long discours.

      +0

    Alerter
  • samuel // 25.06.2016 à 10h56

    Les anglais feront des accord bilatéraux (cela va réveiller la diplomatie), l’Europe restera un continent (non il n’y aura pas une nouvelle dérive des continents sous forme nationale, il n’y aura pas un océan à la place de la Manche, ni au niveau du Rhin si l’Union se dés-union-e, on aura les mêmes voisins et les même intérêts à garder un bon voisinage, il n’y aura pas de guerres, parce qu’il faut une armé et qu’à défaut c’est l’Otan et que les ricains ne seront pas d’accord pour que la France et l’Angleterre attaque l’Allemagne).
    Au moins le peuple pourra sanctionner un mauvais accord diplomatique et c’est le drame des politiques, ils vont redevenir responsable, ils ne pourront plus ce cacher derrière: »c’est pas ma faute c’est la marché », end of market (la politique des irresponsables), back to real politik (voter pour moi je vais être obliger d’assumer mes accords bilatéraux)

      +0

    Alerter
  • Piotr // 25.06.2016 à 11h05

    L’UE : rempart contre Poutine un des thèmes depuis 2 semaines. Alors le brexit : un pied de nez aux « Euromaîdans ». Souhait : prochaines étapes : réunification tchécoslovaque et sorties de la Tchéquie et de la Slovaquie… fin des sanctions contre la Russie. Et une nouvelle Europe.
    Merci aux Anglais pour cette attitude indépendante. (et cet autre pied de nez aux Européistes « enragés de Kiev » écoutez Pascal Lamy et J-P Chevènement sur Europe1 – Lamy oublie quand ça l’arrange des extrême-droites et accuse

      +1

    Alerter
  • Thierry B. // 25.06.2016 à 13h44

    Ils n’ont quand même pas l’air bien au courant de ce pour quoi ils ont voté:
    https://www.washingtonpost.com/news/the-switch/wp/2016/06/24/the-british-are-frantically-googling-what-the-eu-is-hours-after-voting-to-leave-it/

    Donc bravo à la démocratie oui, mais je ne suis pas sur qu’ils aient vraiment répondu à la question qu’on leur posait…

      +0

    Alerter
    • wuwei // 25.06.2016 à 15h18

      C’est vrai que, contrairement à la ploutocratie eurolâtre qui elle sait ce qu’il faut pour lui, le peuple est par essence débile et répond toujours à côté de ce qui lui est demandé. Sauf lorsqu’il répond dans le bon sens voulu par les zélites comme en 1995 lorsqu’il à dit oui au traité de Maastricht. A cette occasion le peuple était soudain intelligent et tout aussi bizarrement les mêmes zélites n’ont rien trouver à redire au résultat du vote ?
      Si je résume : lorsque le peuple vote bien il n’y a rien à redire , c’est un exemple de son intelligence, d’une haute conscience, de sa maturité et une victoire de la démocratie, « Jouer hautbois résonner musettes ». Par contre lorsqu’il vote mal (ce qui est de plus en plus fréquent) les citoyens ne sont que de sombre des crétins, ivrognes, incultes, dégénérés, et c’est une victoire des extrémistes.
      Un seule solution pour éviter cette mauvaise manie qu’ont les peuples de ne plus voter comme ont leur dit : les dissoudre !

        +0

      Alerter
  • georges glise // 27.06.2016 à 16h05

    les peuples européens ne veulent plus de cette europe-là, où les pouvoirs appartiennent tous à une élite ultralibérale avec des technocrates soumis à tous les lobbies des multinationales et des hedge funds!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications