Plan de l’étude sur le Pentagone :

  1. L’incroyable bêtise
  2. Le crash – L’incendie
  3. Les dégâts
  4. Les témoignages et les preuves visuelles
  5. Les preuves physiques 1
  6. Les preuves physiques 2
  7. Les débris 1
  8. Les débris 2
  9. Le pilotage
  10. Les victimes

10. Les victimes

10-1 : Les salariés du Pentagone

Plus de la moitié des 125 personnes tuées dans le Pentagone appartenaient au Centre de Commandement de la Navy.

pentagone-412

Et un bureau de l’US Army qui venait juste de ré-occuper l’aile Wedge One du Pentagone récemment rénovée, a perdu 34 de ses 45 employés. La plupart étaient des civils : comptables et analystes budgétaires. (La liste complète est ici.)

Le cas de ces derniers a fait surgir une nouvelle théorie fumeuse : ils ont été tués pour masquer un casse à… 2 300 milliards de dollars ! Exemple pris au hasard :

pentagone-417

pentagone-416

pentagone-418

“2 300 milliards de dollars, soit 25 % du budget total de la défense américaine”, disparus, le 10 septembre, a annoncé le ministre… !!!!

Oulà… Rien qu’à lire on devrait ce dire que c’est du gros délire, mais passons.

Bon, reprenons : le budget TOTAL de l’État américain a été en 1999 de… 1 702 milliards (Source : Wikipédia).

Et le budget de la seule Défense : 273 milliards.

pentagone-415

Alors faut avouer qu’ils sont forts : on leur donne 273 milliards, ils payent le personnel (et il faut toujours payer les militaires, hein…), achètent le matériel, et à la fin… ils égarent 2 300 milliards – chapeau les US !

Bon, allez, analysons d’où sort ce Xème délire…

C’est sorti d’un discours du ministre de la Défense, Donald Rumsfeld, tenu le 10 septembre 2001 (Source), où il dit précisément ceci :

L’adversaire est tout proche de nous. C’est la bureaucratie du Pentagone. Non pas les gens, mais les processus. Pas les civils, mais les systèmes …

Dans ce bâtiment, en dépit de cette ère de ressources rares imposées par les menaces progressives, l’argent disparaît dans des taches répétitives et une énorme bureaucratie – pas à cause de la cupidité, mais par des blocages. L’innovation est étouffée non pas par mauvaise intention, mais par inertie institutionnelle.

Tout comme nous devons transformer les capacités militaires de l’Amérique pour répondre à l’évolution des menaces, nous devons transformer la façon dont le Ministère travaille et ce sur quoi il travaille…

Notre défi consiste à transformer non seulement la façon dont nous dissuadons et défendons, mais la façon dont nous menons nos activités quotidiennes…

Les hommes et les femmes de ce ministère, civils et militaires, sont nos alliés, et non pas nos ennemis. Eux aussi en ont assez de la bureaucratie, ils ont aussi des frustrations. Je l’entends tous les jours. Et je parie à dix contre un qu’ils veulent aussi résoudre ça. En fait, je parie qu’ils savent même comment le résoudre, et si on leur demandait, ils le règleraient. Et je leur demande.

Ils savent que les contribuables méritent mieux. Chaque dollar que nous dépensons nous a été confié par un contribuable qui l’a gagné en créant de la valeur avec leur sueur et leurs compétences – un caissier à Chicago, une serveuse à San Francisco. Une famille américaine moyenne travaille une année entière pour devoir 6000 $ d’impôts sur le revenu. Ici, nous gaspillons plusieurs fois ce montant chaque heure dans des redondances et par inattention.

C’est malheureux. C’est malheureux parce que la défense nationale dépend de la confiance du public, et la confiance, à son tour, repose sur le respect des travailleurs Américains et de leurs impôts. Nous avons besoin de les protéger ainsi que leurs efforts.

Les pertes épuisent des ressources issues de la formation et de ‘réflexions’, des infrastructures et de l’intelligence, des hélicoptères et des logements. Des systèmes obsolètes détruisent des idées qui pourraient sauver des vies. Des processus redondants nous empêchent de nous adapter à l’évolution des menaces avec la vitesse et l’agilité que le monde d’aujourd’hui exige.

Par-dessus tout, le passage de la bureaucratie au champ de bataille est une question de sécurité nationale. Dans cette période d’économies, nous avons besoin que chaque centime, toute bonne idée, toute innovation, tout effort nous serve à moderniser et transformer l’armée des États-Unis ….

La révolution technologique a transformé les organisations à travers le secteur privé, mais pas la nôtre, pas complètement, pas encore. Nous sommes, comme on dit, coincés dans nos filets. Nos systèmes financiers sont vieux de plusieurs décennies. Selon certaines estimations, nous ne pouvons pas tracer 2 300 milliards de dollars de nos transactions. Nous ne pouvons pas partager l’information d’étages en étages dans ce bâtiment, car elle est stockée sur des dizaines de systèmes technologiques qui sont inaccessibles ou incompatibles.

Ce n’est donc pas que l’argent est “manquant”, au moins selon Rumsfeld, c’est plus que les systèmes financiers incompatibles et vieillissants ne permettent pas qu’ils soit pisté facilement dans tout le système. On voit bien que la façon dont il en parle n’est pas pour lui de nature à provoquer un scandale. (c’est un peu du même niveau que dire chez nous qu’un Ministère n’arrive pas à connaitre la liste de son personnel à un moment donné.)

C’est évidemment un énorme problème, mais Rumsfeld ne cherche pas à le cacher (celui-ci ou d’autres problèmes du ministère de la Défense) – il les a diffusés, en disant qu’un changement était indispensable.

Mais pour ceux qui pensent que le 11 septembre était bienvenu pour camoufler cette information du 10 septembre 2001, il faut préciser que c’était public… depuis bien plus longtemps que ça !

En fait, ceci remonte à un audit de 2000, publié ici le 18 août 2000 (téléchargeable ici) qui pointait de larges souci dans l’appareil comptable antédiluvien du ministère de la Défense :

pentagone-417

pentagone-416

Résultats. Les centres de la DFAS (Service de la finance et de la comptabilité de la Défense) traitèrent environ 7 600 milliards de dollars d’écritures de compatibilité relatives aux données financières concernant le Ministère de la Défense, données utilisées pour la préparation du rapport ministériel et la déclaration financière pour l’année fiscale 1999. Sur les 7 600 milliards de la comptabilité du Ministère, 3 500 milliards furent attribués à une recherche appropriée, à des décomptes et à des relevés. Toutefois, 2 300 milliards d’entrées relatives à diverses sources de données qui ne correspondaient à rien de précis furent fabriquées soit pour forcer les données financières à être en accord, soit pour forcer les données d’achat/vente à s’annuler, ou alors ne contenait pas de documentation adéquates et de relevés d’audit ou ne suivaient pas les règles comptables. Nous avons identifié 1 800 milliards supplémentaires d’entrées relatives au Ministère mais nous n’avons pas eu le temps nécessaire ou le personnel adéquat pour réviser ces données. La déclaration globale du Ministère de la Défense pour l’année fiscale 1999 était sujette à un grand risque de déclaration erronée. L’ampleur de la complexité des entrées comptables nécessaires pour compiler la déclaration finale du Ministère de la Défense pour 1999 soulève les difficultés et les problèmes que le Ministère de la Défense rencontra dans sa tentative pour produire des informations financières précises et justes en utilisant les systèmes et procédés disponibles. Le plus grand nombre d’entrées de compte du Ministère furent attribué au Fond Général de la Navy car le centre de la DFAS de Cleveland transcrivait à la fois chaque mois et chaque fin d’année les entrées de comptes de ce fond. […]

Recommandation. Nous avons recommandé que le sous-secrétaire de la Défense (l’intendant) établisse une stratégie d’implémentation pour éliminer les entrées de compte sans piste d’audit et pour minimiser les entrées de compte d’autres Ministère dans les données utilisés pour compiler les rapports financiers du Ministère de la Défense.

C’est de là que sortent les “2 300 milliards” et les “25 %“.

Mais en fait, c’est un audit comptable approfondi, donc on parle ici de “7 600 milliards de dollars” d’écritures comptables – pas du budget ! Or 1 € dépensé peut générer de très nombreux dollars d’écritures dans un logiciel de compta, au gré de l’avancement de la dépense et des la remontée des informations. D’où ce chiffre semblant incroyable, partant de 273 Md$ de budget…

25 % du total des écritures ont donc posé des soucis à l’audit.

Mais observez bien la recommandation : elle n’est en rien l’alarme qui serait déclenchée si des malversations par dizaines de milliards avaient été trouvées… Surtout aux États-Unis.

Une dépêche Associated Press parle de ce fait dès le 3 mars 2000 (Source), puis on en parle par exemple dans un journal californien le 7 janvier 2001 (Source.), puis on en parle le 11 janvier pendant les auditions au Congrès de Rumseld pour sa nomination, ce journal en parle le 12 février 2001, Rumsfeld en parle déjà dans un discours le 3 juin 2001 (Source), puis dans une interview le 28 juin 2001 (Source), puis il en reparle le 11 juillet 2001 au Congrès (Source), puis de nouveau le 16 juillet (Source). Pas vraiment secret donc, hmmm… Donc l’intérêt d’enterrer l’information le 11 septembre était nul, elle était publique depuis plus d’un an.

Le Ministère a d’ailleurs répondu le 13 avril 2001 (téléchargeable ici) :

pentagone-413

“Alors que le Ministère de la Défense doit répondre à certaines critiques quant à ses états financiers et au volume et composantes du problème des 2 300 milliards de dollars, nous estimons que des mesures correctives nécessitent une transformation radicale de la façon de gérer les finances. Pour l’année fiscale 1999, les organes de contrôle ont conclu que 2 300 milliards de dollars parmi les 7 600 milliards d’écritures comptables déclarées étaient “sans piste d’audit”. Le Ministère de la Défense note que beaucoup de ces entrées incluaient des estimations de fin de période, par exemple pour des objets tel que les pensions militaires dues et celles potentiellement à venir, mais également des entrées manuelles pour des dépenses tels que des contrats à payer et des propriétés et des équipements de valeur. Le Ministère de la Défense a par ailleurs ajouté que des entrées “sans piste d’audit” ne sont “pas nécessairement fausses” et que les documents justificatifs existent dans la plupart de cas, bien qu’ils ne soient pas conformes aux normes d’audit imposées.”

pentagone-414

“Durant l’année fiscale 1999, un audit de la Défense à découvert que environ 2 300 milliards de dollars de paiements, de transactions et de rectifications n’avaient pas été correctement documentés. Ces transactions “invalides” ne signifient pas que le Ministère de la Défense ne peut pas au final répondre d’elles, expliqua-t-elle, mais simplement que décortiquer tous les documents nécessaires prendrait beaucoup de temps. Les inspecteurs, déclara-t-elle, devraient accéder à différent systèmes informatiques, à différents endroits ou à différentes bases de données pour récupérer ces informations.”

Les acharnés (il y en a beaucoup) diront cependant que l’intérêt le 11 septembre, s’il n’était pas de cacher l’information, était au moins de détruire les preuves.

En fait, elles ne l’ont pas du tout été. On apprenait le 20 février 2002 sur le site du Ministère (Source) que :

Zakheim cherche à réconcilier les dépenses “perdues”

Dans le cadre des efforts de transformation militaire, le contrôleur du département de la défense Dov S. Zakheim et son détachement de comptables conduisent le processus des documents financiers du Pentagone, cherchant à identifier des milliards de dollars de ce qu’on appelle les dépenses «perdus».

Pendant des années, le Ministère de la Défense et les responsables du Congrès ont cherché à réconcilier les documents financiers de la Défense afin de déterminer comment ces milliards de dépenses ont été réalisées. “Cet argent n’a pas disparu par enchantement, mais il est simplement en attente d’être comptabilisé“, a déclaré Zakheim dans une interview du 14 février avec le Service d’information des Forces américaines. Ce qui complique les choses, a-t-il dit, c’est que le Ministère de la Défense a 674 différents systèmes comptables, logistiques et de personnel.

La plupart des 674 systèmes “ne parlent pas les uns aux autres à moins que quelqu’un « traduise », a-t-il fait remarquer. Cette situation, a-t-il ajouté, rend difficile de concilier les données financières.

Des milliards de dollars d’argent des contribuables fournis au Ministère de la Défense n’ont pas disparu”, précise Zakheim. Les dépenses «manquantes» sont souvent réconciliées un peu plus tard de la même manière que les gens équilibrent leurs chéquiers chaque mois. La banque termine un mois et envoie un relevé bancaire, a-t-il dit. Dans le même temps les gens émettent plus de chèques, et donc ils doivent réconcilier leur registre de chéquier avec leur relevé de compte.

Les experts financiers du Département de la défense, déclare Zakheim, sont en bonne voie de réconcilier les dépenses perdues du ministère, les réduire sur un total estimé au préalable de $ 2300 à 700 milliards de dollars. Et, a-t-il ajouté, la quantité continue d’être réduite.

“Nous le réduisons et nous refondons nos systèmes afin de descendre de quelques 600 à peut-être 50 systèmes” a-t-il expliqué.

“De cette façon, nous ne donnons pas aux gens tellement plus d’argent, mais un élément de confort, pour être sûr que chaque centime des contribuables est bien comptabilisé.” a-t-il conclu.

Bref, le problème se réduit fortement…

N.B. : bien entendu, ceci n’a nullement pour objet de dire qu’il n’y a pas de corruption au Pentagone, c’est probablement même un des ministères les plus corrompus, mais soyons sérieux sur les volumes, les faits, et ne mêlons pas ça au 11 Septembre…

10-2 : La liste des passagers

pentagone

pentagone

Liste des passagers du vol 77 ; les pirates sont dans les sièges 1, 12, 13, 19 et 20.

pentagone

Animation flash :

N.B. : il est arrivé que le FBI fournisse des listes des “passagers du vol”, sans les pirates – d’où “conspirationnisme”. Mais il n’y a rien d’étonnant : pour le FBI, ce ne sont pas des passagers, mais des assassins….

10-3 : Les appels des passagers

Plusieurs appels ont été émis depuis les téléphones qui étaient alors fixés à l’intérieur de certains avions :

pentagone

2 personnes ont été identifiées par le FBI comme ayant passé un appel :

pentagone

À 9h12, Renée May, une hôtesse, a appelé ses parents, leur disant que des pirates avaient détourné l’avion avec des couteaux, et déplacé tous les passagers au fond de l’avion :

pentagone

À partir de 9h18, Barbara Olson a appelé son mari plusieurs fois.

Incise intéressante sur les conspirationnistes. Les FBI  a indiqué que son appel avait durée 0 seconde, n’ayant pas abouti :

pentagone

Du coup ont fleuri les accusations “il n’y a jamais eu d’appels, le mari (un haut fonctionnaire) a menti, conspiration etc” :

pentagone

En fait, comme souvent, tout s’explique : le FBI n’a pu rattacher qu’un appel à Barbara Oslon, mais 5 appels n’ont pu voir identifiés leurs appelants de façon certaine :

pentagone

pentagone

Le FBI pense que ce sont tous des appels de Barbara Olson.

En fait, elle était journaliste à CNN :

pentagone

Son équipe a donc interviewé son mari :

pentagone

pentagone

pentagone

Notez bien le “circling around” : sa femme est au téléphone pendant que l’avion fait sa boucle finale, et ne semble pas avoir de gros soucis, ne crie pas : cela confirme que la manœuvre n’était en rien “acrobatique” comme nous l’avons vu…

pentagone

Pour les passionnés, voici deux documents (ici et ici) détaillant ces appels. Lire aussi ce dossier.

10-4 : Les effets personnels

De plus, certains effets personnels ont été retrouvés à l’intérieur du Pentagone. Comme ici, pour un permis de conduire, une alliance et une étiquette de valises (Source) :

pentagone

pentagone

Ou ici, avec une autre alliance (Source) :

pentagone

Ou ici avec une alliance, une carte de crédit, un agenda, un carnet d’adresses (Source : The National Journal) :

pentagone

10-5 : Les corps

Mais le plus étonnant, le plus révoltant en fait, dans cette affaire, dans ces meyssâneries, c’est qu’on a bel et bien retrouvé les restes des corps de tous les passagers (et des salariés du bâtiment) dans le Pentagone…

On dispose même de cartes avec l’emplacement des corps (et de la boite noire) :

pentagone

Et on a des témoins (Source : USA Today) :

pentagone

“Les secouristes du Pentagone ont été confrontés à des scènes d’horreur.

Washington – Le mardi 11 septembre, le Sergent Mark Williams a été témoin d’une « zone de combat » et ce pour la première fois depuis 11 ans de service. Il n’avait jamais imaginé cela possible au Pentagone. Étant un des premiers agents de secours à entrer dans le bâtiment endommagé depuis que le Boeing 757 s’y fut crashé, ce spécialiste de recherche et sauvetage a eu une vision d’horreur. « Si quelqu’un a déjà brulé un rôti braisé, il sait à quoi ressemblent les victimes de ce crash. » a dit Williams, 30 ans, jeudi, après 12 heures de recherche pour retrouver les 190 corps – les 126 personnes du pentagone et les 64 passagers du vol maudit.

La boule de feu est apparue lorsque le réservoir de l’avion a explosé à l’impact et a démoli tout un pan du bâtiment si vite que « 90 % des gens présents n’ont pas eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait »

Nombreux étaient ceux assis à leur bureaux ou derrière les cloisons. Une femme a été retrouvée figée en position assise, son bras posé comme si elle lisait un document.

Plusieurs cadavres ont été découverts rassemblés en groupe près des télévisions. Le personnel semblait regarder le carnage du WTC lorsque celui-ci est devenu réalité pour eux également.

Quand Williams a découvert les corps brûlés de nombreux passagers, ils étaient toujours attachés dans leurs fauteuils. La puanteur de la chair carbonisée l’a submergé.”

« C’était la pire chose que vous pouvez imaginer », a dit Williams, dont l’escouade du fort Belvoir pénétrait dans le bâtiment moins de 4 heures après les faits. « J’ai voulu pleurer dès que j’ai vu cette horreur. Mais j’ai des soldats sous mes ordres, et je me devais de rester de glace »

On a aussi ce témoignage des pompiers, dans le livre Firefight, p. 373 :

pentagone

« Puis, ils ont trouvés plusieurs sièges d’avion, empilés parmi les tas de mobilier de bureau et de débris. Plusieurs sièges avaient encore des cadavres attachés à eux, ce qui avait déjà été notifié pour le FBI. La plupart des gens essayaient consciencieusement de ne pas regarder, cependant les sièges étaient plutôt intéressants. Il s’agissait des premiers « objets » que les experts de la non-aviation avaient vus et qui appartenaient sans aucun doute à un avion. »

pentagone

“Une étude des lieux accidentés conduit également à un aperçu de la dislocation de l’avion et, par conséquent, de son impact sur la structure du Pentagone. Les restes de la plupart des passagers du vol ont été retrouvés près de la fin de course des débris du crash. L’avant de la carlingue (une pièce relativement solide et lourde) et la boite noire de l’avion (qui a été retrouvée à l’arrière de l’avion) ont aussi été retrouvés à 100 mètres dans la structure. En revanche, les restes de quelques personnes (les suspects), qui étaient probablement à l’avant de l’avion ont été retrouvés proches du point d’impact de l’avion avec le bâtiment. Ces données suggèrent que l’avant de l’avion s’est désintégré principalement à l’impact mais que pendant l’opération, il a creusé un trou permettant au corps de l’avion de se frayer un chemin dans le bâtiment.”

On a aussi le témoignage des radiologues ici.

En fait, sous l’autorité du FBI, les corps et les restes des victimes trouvées au Pentagone ont été transférés dans une morgue provisoire dans un local du parking nord du Pentagone. Ils y ont été photographiés, étiquetés, puis placés dans des chambres froides. (STARS AND STRIPES, 9/17/2001US DEPARTMENT OF HEALTH AND HUMAN SERVICES, 7/2002, PP. A-47QUARTERMASTER PROFESSIONAL BULLETIN, 3/2005)

Ils ont ensuite été transportés vers la base de Davison Army Airfield à proximité de Fort Belvoir, et de là, transférés pour autopsie à Dover Air Force Base, dans le Delaware, où se trouve une grande morgue destinée à une utilisation en temps de guerre. (AMERICAN FORCES PRESS SERVICE, 9/15/2001;PBS, 9/21/2001SOLDIERS, 10/2001US DEPARTMENT OF HEALTH AND HUMAN SERVICES, 7/2002, PP. C-55)

Environ 250 personnes, dont 50 médecins légistes et 50 membres du FBI de l’équipe des “situations de catastrophe”, ont travaillé à la morgue pour identifier les restes. La première chose a d’abord été de détecter la présence ou non de corps étrangers métalliques. Puis de recueillir des preuves pour trouver des traces de produits chimiques d’explosifs, et d’effectuer des identifications d’empreintes digitales, pour les experts du FBI. Les autres techniques utilisées comprenaient la comparaison des dossiers dentaires et des radiographies. Des échantillons de tissus ont été envoyés au “Armed Forces Identification DNA Laboratory”, pour réaliser les analyses ADN. L’identification était problématique parce que les spécimens étaient souvent des parties de corps méconnaissables, et presque toujours mélangés avec des débris métalliques et/ou de matériaux de construction.

Ils ont terminé leur travail d’identification le 16 novembre 2001. Ils ont identifié 184 des 189 personnes décédées dans le Pentagone ou se trouvant à bord du vol 77, y compris les cinq pirates de l’air (PBS Newshours du 21 septembre 2001 ; Washington Post du 21 novembre 2001). Donc cinq restes n’ont pu être identifiés.

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Sources : ici et ici par exemple.

Il faut savoir qu’il est assez difficile de détruire totalement l’ADN d’un corps. Il faut par exemple une crémation totale, pour transformer les os en cendres, ce qui ne se fait pas facilement – comme dans un crématorium. Il faut donc atteindre 1 000°C et ce pendant 90 minutes pour la crémation d’un corps. (Source)

Le feu a certes duré au Pentagone, mais il n’a pas atteint de telles valeurs. (Source)

Cela a rendu difficile l’identification des corps mais cela n’a pas empêché les tests ADN.

Lisez par exemple ce compte rendu traitant d’un feu de tunnel en novembre 2000, en Autriche :

pentagone-409

« Les informations officielles Autrichiennes disent que la plupart des 66 corps jusque-là retrouvés ont été tellement brûlés que leurs restes doivent faire l’objet de tests ADN. L’intensité des flammes a tellement rongé les corps que même les tatouages ainsi que les cicatrices ne pouvaient plus être visibles. D’après les dires d’Edith Tutsch-Bauer, médecin légiste. » (Source)

L’ADN a donc résisté ici à une température suffisante pour faire fondre le sol d’un train, et si la même chaleur avait été atteinte dans un avion, alors les dommages matériels auraient été bien plus considérables – l’aluminium fond à 660°C.

On peut trouver ici quelques exemples expliquant comment des avions peuvent être ravagés par le feu :

pentagone-406

Ces photos montrent un vol d’Air France ayant pris feu après avoir dépassé la fin de piste (il n’y a eu aucun mort). Dans ce cas, les ailes sont apparentes, n’ayant subi aucun impact, mais qu’en resterait-il si l’avion avait percuté un bâtiment particulièrement solide à 860 km/h ?

pentagone-407

pentagone-408

Mais revenons au Pentagone.

Le FBI a communiqué de nombreuses informations sur les emplacements des restes en 2006 :

pentagone

Les restes des pirates sont en noir, les passagers en jaune cerclé bleu, les salariés du Pentagone en orange cerclé rouge

Notez sur le premier dessin de cette partie là où on a retrouvé la boite noire : près du mur de sortie – alors qu’elle se situe dans la queue. De même, on a trouvé les restes des pirates près du mur d’entrée. En fait, l’avant de l’avion a percuté le mur, les deux se détruisant mutuellement, puis le reste de l’avion a continué à avancer, leur passant dessus (en quelque sorte) :

Voici l’animation flash avec les détails (sinistres) de chaque personne :

Mais que diable faut-il de plus à Meyssan… ?

pentagone

L’ambassade [américaine à Paris], qui a reçu le livre [‘L’Effroyable Imposture’ – Thierry Meyssan] avant sa sortie vers le 4 mars, se refuse à toute réaction sur consigne du Pentagone vers lequel elle nous renvoie.
Au service de presse du Pentagone, M. Glen Flood déclare : ‘Nous sommes au courant de l’existence de ce livre. C’est pour nous une gifle en pleine figure et il s’agit d’une véritable offense faite à tout le peuple américain et spécialement à la mémoire des victimes des attentats‘. M. Flood précise également ne pas avoir lu le livre et se refuse à le faire. Il indique alors avoir été lui-même témoin lors de l’attentat en précisant qu’il n’a pas vu l’avion s’écraser mais qu’il a constaté plus tard la présence au sol de débris de l’appareil.
” (P. Blanchard et V. Labrousse, Digipresse, 18 mars 2002)

Je dédie donc cette série aux victimes, en particulier celles de l’avion… (images très difficiles communiquées par le FBI. Ne cliquez dessus que si vous avez le cœur bien accroché..)

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Épilogue

À la fin de cette longue série, nous avons donc vu :

  • qu’il existe des dizaines et des dizaines de témoins qui ont vu un avion s’abattre sur le Pentagone
  • que les dégâts sur le bâtiment sont larges, montrant que l’objet ayant percuté était très large
  • qu’une caméra a filmé une chose floue, mais clairement large et avec une haute queue
  • que des lampadaires ont été sectionnés sur une grande largeur, qu’un générateur a été éventré, qu’un muret au ras du sol a été cassé – des témoins ayant vu un avion le faire
  • que des débris d’un avion American Airlines ont été trouvés dehors et dedans
  • que l’avion, suivi au radar du début à la fin, n’a pas eu une trajectoire incroyable, et que le pilotage nécessaire ne demandait rien d’exceptionnel, surtout avec un pilote kamikaze titulaire d’une licence professionnelle aux commandes, d’une qualité générale médiocre, mais dont plusieurs instructeurs reconnaissent qu’il avait les compétences nécessaires pour crasher l’avion ainsi
  • que des passagers de l’avion ont confirmé le scénario au téléphone en direct à des proches
  • et qu’on a retrouvé tous les ADN des passagers dans le Pentagone, ainsi que certains objets personnels leur appartenant.

Voilà.

Après, on a certes le droit de ne toujours pas être convaincu, mais à ce stade il faut reconnaitre qu’on ne le sera tout simplement jamais – et que la discussion est de la perte de temps (au moins du mien, puisque de telles personnes semblent adorer y passer le leur).

Après, je reconnais bien volontiers que :

  • sur la centaine de témoignages, 1 ou 2 puissent être sujets à caution
  • sur les 460 photos de la série, quelques-unes soient peut-être critiquables
  • de petites erreurs ont pu se glisser dans cette étude.

(mais je vous garantis au passage l’honnêteté de ma démarche.)

Cela ne remet toutefois pas en question l’immense faisceau de preuves, qui est un principe scientifique, car il est bien rare qu’une chose soit sure à 100 %, elle est souvent juste à 99,999%.

Ainsi si vous avez encore des objections à la présence d’un avion, je précise que je n’accepterai que les commentaires qui présenteront une version alternative crédible avant d’exposer vos doutes.

Car où on cherche la vérité, et on bâtit des scénarios, ou on est juste dans le doute abusif visant à détruire et à harceler.

Et répondre à ceci “ce n’est pas à moi de bâtir un scénario” est peu crédible – dans ce cas alors je vois mal en quoi “ce serait à vous” d’exposer vos critiques, et en tous cas, “ce n’est pas à moi” de diffuser vos doutes et d’y répondre…

Ainsi, il vous faudra donc trouver un scénario expliquant :

  • une brèche dans le mur de dizaines de mètres de largeur sur une faible hauteur (que ne peut faire un missile)
  • le fait que des piliers en béton armé soient complètement cintrés dans le Pentagone, évidemment par une force physique
  • le déclenchement immédiat sur la façade d’un incendie de dizaines de mètres aussi
  • le fait que des dizaines de témoins mentent depuis des années tout en disant la même chose
  • comment les lampadaires ont été coupés
  • pourquoi on a retrouvé des débris d’avion
  • pourquoi on a retrouvé l’ADN des passagers dans le bâtiment
  • et surtout où est passé l’avion détourné et ses passagers
  • et pourquoi on a des traces radar de lui jusqu’au Pentagone
  • et comment on a caché ce scénario alternatif miracle depuis 15 ans ?

Je vois en effet souvent des gens critiquer une version soi-disant “officielle”, mais je n’en ai jamais vu une autre sur les sites que j’ai parcourus (N.B. : “un missile” n’est pas un scénario, hein, c’est juste un élément d’un scénario, qui se doit de répondre aux points précédents).

Bon courage, c’est à vous de bosser désormais…

P.S. à venir bientôt, une étude du WTC 7 et des tours jumelles…

Suite de la série ici.

114 réponses à Les théories fumeuses du 11 Septembre : Le Pentagone (10/10) – Les passagers

Commentaires recommandés

Macarel Le 17 juin 2016 à 08h13

C’est vrai que la modération est devenue bizarre sur le site “les crises” depuis quelque temps. Il semble devenu très difficile de dire que l’on n’adhère pas à la thèse défendue par l’auteur des billets.

  1. DocteurGrodois Le 17 juin 2016 à 05h26
    Afficher/Masquer

    J’ajoute quelques détails, parce qu’il reste un peu de grain à moudre.

    Certains ont trouvé suspect que l’avion n’ait transporté que 53 passagers sur 188 places, et qu’environ une quinzaine d’entre eux étaient des militaires à la retraite qui travaillaient dans les industries de défense, et dans l’aéronautique.

    Cela à servi à cautionner l’histoire selon laquelle le vol 77 s’était posé sur une base militaire, et qu’un avion téléguidé avait pris le relai, accompagné ou pas d’un drone lance-missile selon les variantes.

    Pour ceux que ça intéresse le vol 77 partait de Washington, qui est la capitale administrative et qui concentre tous les sièges des industries de défense et autres, et allait vers Los Angeles, qui concentre beaucoup d’unités de production (Boeing, Raytheon, etc). Et c’était un mardi matin, en période creuse.

    Donc voila, il n’y a pas de pilule à avaler. Sauf peut-être une cuillerée de bon sens.


    • Macarel Le 18 juin 2016 à 07h57
      Afficher/Masquer

      Oui, si l’on résume la thèse proposée ici, avant le 9/11 : Le Pentagone était une pétaudière, c’était la chienlit dans l’appareil d’Etat américain, les pilotes étaient en terme de qualification ce qu’un boucher est à un chirurgien, mais ils étaient suffisamment fanatiques pour un vol kamikaze. Et ils ont eu aussi la baraka pour la précision de l’impact !
      En matière cognitive, ces deux hypothèses ne cadrent pas bien avec l’image que l’on peut se faire de la première puissance du monde, et des compétences nécessaires à piloter un avion de ligne, même si l’on n’a pas besoin de savoir atterrir proprement.
      Certes la chienlit au plus au niveau de l’Etat US, expliquerait toutes les défaillances de la défense du territoire constatées ce jour là, mais enfin… L’Etat US est toujours là, quinze ans après, et plus intrusif que jamais. Certes le fanatisme, peut amener à se surpasser en terme de prouesses aériennes, mais enfin…


    • Macarel Le 18 juin 2016 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Qui plus est, d’un côté l’on doit admettre que des négligences majeures au niveau du système de défense territorial US ont permis l’équipée mortelle des pirates, de l’autre l’on doit admettre que dans les jours qui ont suivi les coupables étaient identifiés à commencer par Ben Laden et Al Qaïda, et les pilotes qui étaient à bord des avions. D’un côté une certaine dose de chienlit, de mauvaise coordination, de l’autre une très grande célérité et efficacité dans l’identification des coupables. Bonjour la cohérence !
      Mais sans doute, ce n’étaient pas les mêmes services dans un cas et dans l’autre…


  2. kasper Le 17 juin 2016 à 05h37
    Afficher/Masquer

    Un grand merci pour cette serie longue qui vous a visiblement demandé beaucoup de travail.

    Je ne m’etais jamais intéressé plus que ca aux preuves de l’existence de l’avion du pentagone, pour la simple raison que le scenario d’escamoter un avion et ses passagers au nez et a la barbe de tous les radars pour ensuite envoyer un missile en impliquant des centaines de complices est au final bien plus compliqué et risqué que de simplement detourner et crasher l’avion. Ca ne tient pas debout par quelque bout qu’on le prenne.

    Du coup je dois avouer que j’en etais arrivé a tenir pour vrais des “faits” souvent répétés sur internet:
    – pas de debris sur la pelouse
    – pas de boites noires
    – un trou rond dans la facade
    – pas de lampadaires renverses
    – les terroristes ne savaient pas piloter
    – etc

    Je decouvre grace a vous a quel point tout ca est faux. Merci donc. On voit ici qu’il est bien plus payant de produire un réel contre argumentaire plutot que de se refugier derriere les accusations de conspirationnisme et les noms d’oiseaux comme on le fait dans tous les medias. Ce contre argumentaire devrait etre passé a la télé depuis des années, pas produit sur le blog d’un particulier.


    • Crapaud Rouge Le 17 juin 2016 à 08h34
      Afficher/Masquer

      Notons aussi que le réel, quand il est bien perçu et bien analysé, et infiniment plus intéressant qu’une fiction bidon. C’est aussi pour cela que l’ensemble de la série mérite un grand merci.


      • Macarel Le 18 juin 2016 à 09h15
        Afficher/Masquer

        Le réel, comme vous y allez ! C’est une approche du réel au travers du prisme déformant de documents certains convaincants, d’autres moins, mais le réel…


  3. JorgeSandro Le 17 juin 2016 à 06h53
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette étude fouillée.
    C’est très utile de démonter point par point une thèse conspirationniste. Surtout quand on critique la propagande d’autre part, et qu’on est traité de conspirationniste d’autre part.
    J’attends avec impatience la partie sur le WTC7, car c’est l’élément qui a permis à pas mal de thèses de gagner en audience. Comme l’effondrement des tours, mais c’est une autre histoire.


  4. Pegaz Le 17 juin 2016 à 07h12
    Afficher/Masquer

    Moins optimiste que vous sur les problèmes comptable du DOD puisqu’en 2011 il est encore soulevé lors d’un amendement.

    1) L’attitude désinvolte de D. Rumsfeld lors de sa nomination au Pentagone suite aux questions du sénateur R Byrd est avant goût de l’intérêt porté sur le sujet. – 11 janvier 2001
    https://www.youtube.com/watch?v=wGLN7cee6Uw

    2) En 2006, Cynthia Ann McKinney, membre de la chambre des représentants des Etats-Unis invite à nouveau D. Rumsfeld en 2ème question à livrer des informations sur le sujet.
    https://www.youtube.com/watch?v=q1C8_1fXhdw

    3) En 2011, Peter De Fazio suite à un dépôt d’amendement, rappelle qu’une loi votée par le congrès en 1990 exigeait que toutes les agences fédérales y compris le DOD soient soumises à un audit financier annuel. La rétrospective présentée démontre tout les efforts entrepris depuis….
    https://www.youtube.com/watch?v=5_LgVoAYEKQ


  5. DLG Le 17 juin 2016 à 07h39
    Afficher/Masquer

    Bravo pour cet excellent travail de synthèse qui m’a enlevé les derniers doutes que je pouvais nourrir au sujet de ce sombre episode de l’histoire du XXI siècle !


  6. Calonne Le 17 juin 2016 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Bonjour ,
    Je regrette un peu de m’être fâché avec ce site …
    Du coup j’ai de la lecture à rattraper …
    Cette série est bienvenue .
    Non pas que j’ai des doutes sur ce qui s’est passé le 11/09/2001.
    Mais à force d’être “travaillé” par la Secte …
    Que la VO n’ait pas livré pas toutes les informations , c’est une chose et c’est évident : enquête lourde de police , de renseignements , de justice .
    Sur un sujet où tout un peuple était en émoi .
    Enquête humaine aussi , où rien n’est parfait …
    J’ai beaucoup apprécié les propos de D. Rumsfeld : largement transposables dans toutes les structures ….
    C’est quasi la définition de la “névrose institutionnelle” .
    C’est aussi une façon de rappeler que “la structure est tout , l’homme n’est rien”.
    Autrement dit dans une structure malade , l’homme est broyé …
    Je pense par exemple à la façon dont est organisé notre éducation nationale que je connais bien (la grande banlieue) : un truc à décourager toutes les vocations, toutes les bonnes volontés .
    Un truc à décerveler .
    Cdt.
    Ce.


  7. Macarel Le 17 juin 2016 à 08h13
    Afficher/Masquer

    C’est vrai que la modération est devenue bizarre sur le site “les crises” depuis quelque temps. Il semble devenu très difficile de dire que l’on n’adhère pas à la thèse défendue par l’auteur des billets.


    • LS Le 17 juin 2016 à 08h50
      Afficher/Masquer

      Je ne dirais pas cela comme ça.
      Oui, j’ai constaté que le taux de modération de mes commentaires avait augmenté ces derniers temps, mais je n’en ai jamais été surpris, juste agacé, dans le sens ou j’avais conscience d’être un peu border line par rapport aux règles de modération.
      Mon avis est que l’interprétation des règles s’est peut être un peu trop durcit et ce trop est agaçant mais, en tout cas pour mon cas, je ne voie pas de lien avec être d’accord ou pas avec l’auteur des billets.


      • silk Le 17 juin 2016 à 21h16
        Afficher/Masquer

        Modération complexe, avec le nombre de commentaires qui enfle très rapidement sur ce type de sujet …


    • Olivier Berruyer Le 17 juin 2016 à 10h48
      Afficher/Masquer

      Si, mais vous fournissez une thèse alternative crédible avant, c’est tout, comme indiqué.


      • Macarel Le 17 juin 2016 à 14h35
        Afficher/Masquer

        Parce que les ufologues sont en général assimilés à des conspirationnistes. Et c’est vrai qu’il y a des barjots dans ce milieu, pour autant tout témoin de phénomène dit “ovni” ou “pan”, n’est pas forcément un barjot. Le CNES-GEIPAN, recense lui-même 13% de cas rapportés qui n’ont pas pu être expliqués dans le cadre de nos connaissances actuelles.
        C’est bien là, toute la difficulté, dès que l’on aborde certains sujets qui sortent de notre champ cognitif habituel. Ou que l’on se risque à des hypothèses qui sortent des sentiers battus.
        En fait l’esprit humain est très routinier, très conformiste, rester dans le cadre de ce que l’on connaît rassure. Il y a des hypothèses dont la seule évocation fait peur, car elle dérange notre tranquillité d’esprit.


      • UltraLucide Le 17 juin 2016 à 18h53
        Afficher/Masquer

        Une thèse alternative crédible demande plus que dix lignes pour être correctement exposée.
        Si vous m’en laissez 300 je peux vous le faire.


        • sg Le 18 juin 2016 à 00h00
          Afficher/Masquer

          Vous pouvez créer votre blog, il y a plein d’hébergeurs gratuits, et ensuite mettre un lien ici. Si la thèse est intéressante, bien construite et bien sourcée, je vous invite vivement à le faire!


          • Macarel Le 18 juin 2016 à 15h06
            Afficher/Masquer

            Le fond du problème n’est pas que je crée un blog de plus pour y exposer ce qui risque d’apparaître comme “ma vérité”.
            Non, très humblement par la méthode des compilations, recoupement, et recherche de documents, je suis sûr que je ne ferai pas mieux que ce qu’à fait OB. .
            Le problème est ailleurs, (on pourrait dire : “la vérité est ailleurs.”). Je pense que la seule façon de mettre tout le monde d’accord, serait de faire une reconstitution dans des conditions se rapprochant au mieux de la situation réelle..

            https://www.youtube.com/watch?v=Y33N0raKZBo

            Ce n’est pas une question de crédits ou de moyens, c’est une question de volonté politique. Or même si l’on admet que les autorités américaines ne sont pour rien dans les attentats du 9/11 (indirectement, difficilement défendable, vu les liens entre Ben Laden et la CIA ), elles ont tellement exploité cet événement pour lancer la “guerre contre la terreur”, que financer une expérience levant le doute sur ce qui s’est réellement passé le 9/11 n’est tout simplement pas possible. Car soit la vérité est bien conforme à la version officielle, et dans ce cas, pourquoi les autorités iraient dépenser de l’argent et du temps à prouver ce qui est déjà donné comme explications ? Soit l’expérience prouverait qu’elles ont menti, falsifié les informations divulguées, et alors c’est le crédit des USA qui serait mortellement atteint.


          • Macarel Le 18 juin 2016 à 15h15
            Afficher/Masquer

            Nous sommes là, au coeur de la géopolitique internationale. Au coeur du choc entre les grandes puissances mondiales pour asseoir leur hégémonie sur le monde, et les ressources qu’il recèle. Nous en tant que citoyens, des différentes nations, aspirons à connaître “La Vérité”, car il en va de la guerre ou de la paix à l’échelle mondiale, et la guerre est le pire des fléaux qui peut s’abattre sur un peuple. Les Etats, et les oligarchies qui les pilotent, n’ont elles que des intérêts, “La vérité” est pour elles, particulièrement gênante, surtout lorsqu’elles pourrait contrecarrer ce qui relève de leurs intérêts. Au fond c’est un problème de démocratie à l’échelle mondiale.


      • Etienne Rodolphe Zoldi Dedieu Carcenac Le 19 juin 2016 à 04h15
        Afficher/Masquer

        Ma théorie, les néocons savaient, voire ont laissé faire et plus probablement, y ont particité joyeusement. Avec pour seul mobile, la situation géopolitique actuelle.
        Préssé de connaître votre analyse des trois tours. Cela me donnera du grain à moudre.

        Un immense merci. Pour la remise en cause de certaines sources. Vous m’avez convaincu sur ce fait : un avion s’est crasché sur le pentagone.


  8. CHEVALIER Le 17 juin 2016 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Je vous félicite pour ce travail très impressionnant de précisions et de rigueur.
    il y’aura toujours des doutes sur des détails, mais l’essentiel est très bien argumenté et documenté.
    Bravo vous avez fait un énorme travail de synthèse !


  9. Pascom Le 17 juin 2016 à 08h23
    Afficher/Masquer

    Excellente initiative que d’avoir laissé ce message passer ! J’ai regardé le début, ça illustre parfaitement l’indigence des “démonstrations” de ces “idiots de conspirationnistes”. Je me demande s’ils ne se sont pas enferrés dans ces théories sur le Pentagone, en partant de leurs doutes sur les tours de New York. Très difficile pour un humain normal (même pas idiot !), d’accepter d’avoir tort.


  10. Tatave Le 17 juin 2016 à 08h41
    Afficher/Masquer

    Coquille :

    “Or 1 € dépensé peut générer de très nombreux dollars d’écritures dans un logiciel de compta, au grès de l’avancement de la dépense”

    Lire “au gré” Ceci est un accord de gré à gré, bien entendu.

    Votre travail, Olivier, est impressionnant.


  11. olivier Le 17 juin 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Un grand bravo.
    Y’a pas d’autres mots.
    Et encore une fois, en négatif, ça en dit très long sur “les croyants” du complot (américain).
    Ils ont beau avoir toutes les preuves les plus accablantes les unes que les autres sous les yeux, ben ils trouveront toujours un nouveau petit truc en disant “ah ! ah ! mais vous ne parlez pas du témoignage de machin chose !”
    Devant des faits énormes (le trou, les débris, les corps, le suivi radar, etc…) y’aura toujours pour eux le fameux biais de confirmation bien connu en science cognitive (qui consiste à ne voir que les choses qui nous arrangent et mettre de côté ce qui va contre notre avis).
    À ceux-là je leur conseille d’ailleurs l’excellente chaine youtube Hygiène mentale : https://www.youtube.com/user/fauxsceptique
    La croyance… on ne s’en défait pas comme ça.

    En tous cas ça me prouve une fois de plus la rigueur du site qui ne suit que la recherche de la vérité et peu importe où ça doit aller.

    Bravo et encore merci !


    • Olivier Berruyer Le 17 juin 2016 à 11h32
      Afficher/Masquer

      “le fameux biais de confirmation ”

      oui,certes, mais là on est vraiment dans autre chose, ce n’est plus du domaine d’un “biais”…


      • Caliban Le 17 juin 2016 à 14h46
        Afficher/Masquer

        Je pense que vous avez la réponse, pourquoi poser la question. Je vous invite toutefois à relire ma première contribution pour vous rendre compte que vous confirmez assez parfaitement son contenu.

        Ainsi que les contributeurs qui ne peuvent se retenir de cliquer sur le pouce levé 🙂 … vous encourageant sans scrupule à sombrer dans le ridicule, à la vitesse que je laisse le spécialiste que vous êtes mesurer.


    • UltraLucide Le 20 juin 2016 à 10h32
      Afficher/Masquer

      Penser que les évènements du 11 Septembre puissent être le résultat d’un complot made in USA n’implique absolument pas que l’on rejette les preuves et les faits, ni que l’on adhère aux théories fumeuses du missile, des avions de remplacement, du survol sans impact ou de pas d’ avions du tout.
      Pouvez-vous comprendre ce point de vue sans faire d’amalgame dépourvu de nuance? Ni censurer ce post? Chiche?


      • Olivier Berruyer Le 20 juin 2016 à 11h26
        Afficher/Masquer

        Chiche !

        (ou diable ai-je fait des amalgames ?)


      • Tratin Le 20 juin 2016 à 20h24
        Afficher/Masquer

        “Penser que les évènements du 11 Septembre puissent être le résultat d’un complot made in USA n’implique absolument pas que l’on rejette les preuves et les faits, ni que l’on adhère aux théories fumeuses du missile, des avions de remplacement, du survol sans impact ou de pas d’ avions du tout.”

        Ca c’est la version du “paradigme de debriefing” (enfin une variante) qui consiste en un “j’admets les stupidités racontées en boucle depuis 15 ans – pas d’avions sur le Pentagone par ex. – parce que j’ai pas trop le choix face aux évidences” MAIS (spéculation sur un hors sujet) ça ne change rien à la possibilité qu’il y ait bien eu “complot” : la formulation est d’ailleurs édifiante : “Penser que …”, un “point de vue” … en effet vous “pensez que” mais ne démontrez rien.
        On termine en beauté avec l’accusation :l’auteur ferait un amalgame alors qu’iln’est ici nullement question d’affirmer qu’il n’y auraitpas eu complicité ou même pire, juste de répondre sur la réalité de la présence d’un avion percutant le bâtiment.


        • UltraLucide Le 23 juin 2016 à 19h34
          Afficher/Masquer

          Permettez-moi de corriger les inexactitudes de votre réponse:
          1-Non je n’admets pas les stupidités du genre “pas d’avion sur le Pentagone”, je les combats. Vous avez mal lu et pas compris mon post.
          2-Il est impossible de démontrer un complot comme celui du 11 Septembre quand on pense (opinion, certes étayée mais pas étayable ici) qu’il a eu lieu, sinon ce serait déjà chose faite depuis 15 ans. Demandez l’impossible……
          3-L’amalgame n’est pas du fait de Mr Berruyer, mais du fait de l’intervenant juste avant son intervention à lui, juste au-dessus. “Olivier” (sans berruyer).
          Donc un coup d’épée dans l’eau…


  12. Cigogne Le 17 juin 2016 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Gros travail,
    Combien de milliers d’heure de recherche?
    Bon, cela ne m’a pas convaincu….si, un simple graphique peut faire passer un vol en rase-motte pour un vol en piqué. Je ne peux dissocier celà des autres évènements effayant de ce jour, et avant ce jour, et après ce jour.
    J’ai appris qu’il y avait aussi des papiers (identité) des auteurs……….c’est donc signé!


    • Subotai Le 17 juin 2016 à 19h12
      Afficher/Masquer

      Moi je suis convaincu.
      Tous les évènements du 11 septembre sont la fautes à “pas de chance” et/ou “ils sont trop cons”.

      Avec une telle concentration de précédents dans cette affaire, on ne peut que conclure “ils sont trop fort” et “quelle chance” de voir ainsi tout ce goupiller pour les terroristes et, “ça leur pendait au nez” ou que “c’était écrit” pour les USA.
      Évidemment ma réponse à Cigogne ne sera pas publié, mais je m’amuse… 🙂


  13. Jacques F. Le 17 juin 2016 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Dans un précédent commentaire, quelqu’un a dit “quand on annonce un fait simple, on peut se contenter de preuves simple, mais pour un fait incroyable, il faudra apporter des preuves bien plus solides”.

    Pour moi, “un avion se fait détourner avec un couteau et se crash sur le Pentagone” est un fait incroyable.
    Ces 10 billets apportent des preuves exhaustives qui corroborent ce scénario, et c’est très bien.
    Merci beaucoup !

    La seule question que je me pose, c’est : pourquoi un tel dossier n’a pas été réalisé dans l’année qui a suivi les événements ?
    Cela aurait certainement évité que, pendant 15 ans, des gens se fasse “convertir” à la théorie du complot.


    • Greg Le 17 juin 2016 à 15h45
      Afficher/Masquer

      “pourquoi un tel dossier n’a pas été réalisé dans l’année qui a suivi les événements ?”

      1) Parceque de nombreux éléments montrés ici n’existaient pas à l’époque.
      Les vidéos des guérites ont été déclassifiées en 2005/2006, beaucoup de photos ont été disponibles après le procès Moussaoui, le rapport d’analyse de la boite noire qu’a montré OB date de 2011 car le précédent était erroné… etc.
      2) Parce que certains conspirationnistes sont des plaies qui démotivent (par leur chronophagie) les chercheurs de vérité. Les 2 plus gros sites de truthers US sur le pentagone, ont tout stoppé vers 2007 pour cause de harcèlement des conspis. Ils avaient la même conclusion qu’OB…et la plupart des même éléments.
      3) Parce que OB a fait le job de manière très poussée et que personne ne l’a fait à ce niveau.


      • EAUX TROUBLES Le 17 juin 2016 à 18h23
        Afficher/Masquer

        Le travail a déjà été effectué et c’est celui de Jérôme Quirant : http://www.bastison.net/

        Pour compléter cet article il faut également visualiser cette video :

        http://www.dailymotion.com/video/xarnky_fr-national-security-alert-le-penta_news

        Témoignages sur l’approche du vol AA77


        • Phylogne Le 17 juin 2016 à 22h51
          Afficher/Masquer

          Effectivement, cette vidéo est pertinente et connue depuis longtemps, puisqu’elle interview les témoins ayant vu l’avion et fournissent beaucoup de précision sur sa trajectoire…le chauffeur de taxi percuté par l’un des lampadaire y est aussi interviewé… l’avez-vous regardé jusqu’au bout ?


        • TinMar Le 17 juin 2016 à 23h38
          Afficher/Masquer

          Malheureusement le site bastison cherche à trouver un contre argument à tout avec cette même frénésie et un parti pris semblable aux paranos les plus pathologiques, au point d’être de qualité très médiocre.
          La démarche des crises est très rigoureuse et permet raisonnablement de conclure que le vol 77 s’est bien écrasé sur le pentagone. Ni plus, ni moins.

          Merci pour ce travail qui émerge de 15 ans de bruit de fond sur le pentagone. Je lirai avec attention les autres séries. Surtout restez raisonnables et humbles quant aux conclusions.


          • Phylogne Le 18 juin 2016 à 17h14
            Afficher/Masquer

            TinMar,
            J’en conclue que vous n’avez pas regardé cette vidéo…dommage, très intéressante pour qui souhaite avoir quelques contre arguments.


      • Zorg Le 24 juin 2016 à 09h49
        Afficher/Masquer

        @Greg
        ” 3) Parce que OB a fait le job de manière très poussée et que personne ne l’a fait à ce niveau.”

        En réalité plusieurs chapitres de ce dossier de OB sont quasiment des copier-coller de l’étude méticuleuse de Jean-Pierre Desmoulins :
        http://jpdesm.pagesperso-orange.fr/pentagon/francais.html

        Dommage que M. Berruyer n’ait pas estimé nécessaire de le préciser.


    • olivier Le 17 juin 2016 à 16h17
      Afficher/Masquer

      Jacques F : <>

      Oui c’était moi qui rappelait ce fameux “proverbe” de zététicien 😉
      Bien sûr l’événement est incroyable.
      Mais c’était pour le mettre en perspective avec les théories conspi. Donc :
      – soit un avion a été détourné pour se crasher sur le pentagone
      – soit un missile a été envoyé par le gouvernement US sur le pentagone et en même temps ils ont détourné un avion, l’ont dissimulé ainsi que tous les passagers pour faire croire que c’est l’avion et pas le missile qui a détruit le pentagone.

      Des 2 c’est bien la 2eme hypothèse (conspi donc) qui est extraordinaire et qui demande des preuves extraordinaires 😉
      Ca revient au principe du fameux rasoir d’Ockham.


  14. Thomas13 Le 17 juin 2016 à 13h04
    Afficher/Masquer

    Un travail fastidieux et très utile. Vous pourriez le publier sous forme de magazine. Il existe des dizaines de mags conspirationnistes, il y a de la place pour une série de dossiers. Non ?

    Vous pourriez pousser un peu l’analyse en éclairant d’autres faits basiques faciles à manipuler par les autorités (ou pas). Quid de la défense aérienne absente ?

    Dans un autre registre, la guerre en Irak, j’ai toujours été étonné que les américains n’aient pas falsifié les preuves de présence d’armes de destruction massive. Il me semble que si la France eut été aux commandes, elle l’eut fait. Cela peut expliquer aussi en partie la prégnance des thèses complotistes françaises qui sont le reflet déformé de nos projections culturelles. Elles sont très fortes aussi dans les pays arabes et en Russie pour d’autres raisons culturelles et sous d’autres formes. Un Todd pourrait nous en faire une analyse sociologique.

    Mais je comprends que vous vouliez passer à autre chose !!


  15. N.icolas Le 17 juin 2016 à 13h49
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Si la réaction des autorités pendant l’événement peut sembler étrange c’est qu’un bon nombre d’acteurs débordés par l’ampleur du chaos n’ont pas dû faire leur travail correctement : l’homme est faillible.

    Mon avis, tout le monde s’en fiche, le 9/11 n’est qu’un énorme échec du système de sécurité US : multiplication des organismes décisionnaires, gestion administrative, aveuglement de la hiérarchie sur des précédentes alertes, peur de mal-faire, routines…
    Ne jamais oublier que tous ces gens travaillant dans des bureaux sont comme nous et n’ont que peut d’idée en tête : Qu’est ce que je vais manger à la cantine ? Est ce que mon chef va accepter mon augmentation / mutation ? Qui va chercher mes gosses à l’école ?
    En gros, ça a dû être un énorme foutoir ce jour là, des agents ont dû commettre de belles bourdes mais personne ne voudra le reconnaitre.
    Rien de factuelle ? mais un rappel de bon sens et du fonctionnement administratif comme on le connait bien en France.

    Continuez comme ça Les crises, c’est pour ça qu’on vous aime.


  16. redge Le 17 juin 2016 à 13h59
    Afficher/Masquer

    Beau travail et félicitation!

    C’est sincère car par ces billets sur votre blog vous nous faites comprendre qu’il faut aussi se méfier des sources et médias alternatifs. Ils peuvent aussi dire des choses qui les arranges (vendre des livres etc..) ou simplement se tromper dans leur analyse.
    En cela je vous remercie du fond du cœur car actuellement on est tellement écœurer par les médias officiels qu’on a tendance à croire sur parole tout ce qui n’est pas officiel.
    Recouper les sources et faire marcher son cerveau sont les seules choses qui permettent d’approcher un peu de la réalité.

    Sur le 11/09 je dirais juste une chose c’est du pain béni pour le complexe militaro-industriel et ce qui va juste derrière elle la mort et les pleurs.


  17. francois marquet Le 17 juin 2016 à 14h34
    Afficher/Masquer

    Que penser de ces deux faits qui se rapportent au sujet traité par ces billets
    -Dick Cheney informé en temps réel de l’arrivée de l’avion sur le Pentagone :
    audition du secrétaire au transport Norman Mineta
    https://www.youtube.com/watch?v=rkRRlRZe2bM
    – Le général Ralph Eberhart, laissé à son poste sans enquête ni blâme:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Ralph_Eberhart
    Sa mission était de protéger les US de toute attaque aérienne, il est responsable du plus grand fiasco de sécurité aérienne de l’histoire US le 11/09/2001.


    • Homère d'Allore Le 17 juin 2016 à 18h24
      Afficher/Masquer

      @francois marquet

      Avez-vous suivi la série des billets ? Olivier répond à votre première interrogation dans le billet 9 sur le pilotage

      Quand à la seconde, ce n’est pas la première fois que des incompétents restent à leur poste. C’est le principe de Peter.


      • francois marquet Le 18 juin 2016 à 01h38
        Afficher/Masquer

        OK pour Mineta billet 9. Mais pour Eberhart, 3000 morts c’est assez stupéfiant qu’il soit passé entre les gouttes et que nos amis d’outre-atlantique, qui ont le procès facile, ne lui aient pas demandé des comptes.


    • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 00h44
      Afficher/Masquer

      Encore un comico qui n’a pas lu le billet 9 où je montre que Mineta est un clown…

      Pour le scond point, intéressant lui : Cazeneuve a bien démissionné après Charlie Hebdo puis le Bataclan, bien sûr ?


  18. Nerouiev Le 17 juin 2016 à 14h34
    Afficher/Masquer

    @ françois marquet
    C’est exactement comme ça qu’il faut raisonner et c’est pourquoi mes doutes demeurent. La pression sur les étages inférieurs est la réaction à la compression et contribue au freinage jusqu’à ce que les murs cèdent quand la résistance des murs est inférieure à la pression.


  19. Amalric Oriet Le 17 juin 2016 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Excellent ! Parfait ! Vous avez tout compris. Il ne vous reste plus qu’à introduire les bons ordres de grandeur (centième de % de ralentissement avant que l’étage suivant ne cède et millièmes de secondes que dure le phénomène) et vous aurez une description passablement fidèle de ce qui s’est passé.

    Question subsidiaire : c’est quel mot qui vous échappe, « rapprochée » ou « furieusement » ?


  20. David R Le 17 juin 2016 à 14h53
    Afficher/Masquer

    J’ai eu une prise de bec récemment avec un confrère (ingénieur) à ce propos. Il m’a permis de trouver une image:

    1- imaginez les étages supérieur freinés par de l’air, ils tomberons à la vitesse de la chute libre sur terre (frein = viscosité de l’air).
    2 – imaginez les étage supérieurs freinés par de l’eau dans la mer par exemple il tomberons à une vitesse beaucoup plus faible (viscosité de l’eau)
    3 imaginez qu’il tombent sur une structure en bois = vitesse encore beaucoup plus faible
    4- imaginez qu’il tombent sur une structure en acier (par exemple celle des étages inférieur)…ils tomberons beaucoup beaucoup moins vite que la chute libre (et pas 40% moins vite !)

    La viscosité de l’acier (sa résistance mécanique) c’est beaucoup vous savez ! Renseignez vous sur la résilience des aciers (grandeur caractéristique) et le travail des ingénieur calcul de crash (analyse de la dissipation énergétique par déformation de l’acier).


  21. pemile Le 17 juin 2016 à 14h54
    Afficher/Masquer

    “Ex-post, ces évènements sont donc de probabilité 1”

    Les questions de probabilité ne sont pas sur les faits, mais sur les causes.


  22. Loxosceles Le 17 juin 2016 à 14h57
    Afficher/Masquer

    C’était donc bien un avion.

    De quoi faire gagner un peu de temps aux criminels de guerre installés au plus haut de l’état américain.

    On s’applique soigneusement à suivre les principes de Chomsky, concernant le principe de borner le débat. Très intéressant.

    Sinon, le biais de confirmation ne fait pas de quartier. C’est aussi lui qui est à l’oeuvre, lorsqu’un esprit éclairé et lucide conclut “les conspirationnistes ne voient décidément que ce qu’ils veulent voir”.

    Encore un commentaire à passer sous silence.


  23. Betty Le 17 juin 2016 à 16h20
    Afficher/Masquer

    Le feu a certes duré au Pentagone, mais il n’a pas atteint de telles valeurs. (Source)

    La source en lien sur cette information m’a conduite à un message d’erreur, puis en copiant le conseil: Requested URL: /public_html/Confronting the Evidence/annotations_2.htm, à cette adresse: http://911encyclopedia.com/wiki/index.php?title=Additional_WTC_Hot_Spot_Information&action=edit.

    Malheureusement avec cette information additionnelle: “You do not have permission to edit this page, for the following reason:
    The action you have requested is limited to users in the group: Users”


  24. Marc Bélanger Le 17 juin 2016 à 16h27
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier,

    Je crois que M.Rumsfeld avec ces déclarations vagues est à l’origine de la théorie du missile à cause d’une mauvaise traduction de ces propos dans le magasin Parade ou l’on confond l’utilisation d’un missile et l’utilisation d’un avion comme missile. M.Rumsfeld est celui qui a dit: il y les choses que l’on sait que l’on sait, les choses que l’on sait qu’on ne sait pas et les choses qu’on ne sait pas qu’on ne sait pas! Donc, comme pour $2300milliard, M.Rumsfeld a une façon de s’exprimer pas tjrs facile à suivre et, du au background du personnage, ces propos mènent rapidement à des théories de complots. Mais au final, sur le sujet du Pentagon, vous démontrez de manière convaincante que l’avion a bel et bien été utilisé.

    Marc


  25. Olpososch Le 17 juin 2016 à 17h42
    Afficher/Masquer

    Joli travail qui va faire référence.
    On attend avec impatience celui des tours de NY.


  26. Macarel Le 17 juin 2016 à 19h01
    Afficher/Masquer

    Je vais vous expliquer : vous répondez à quelqu’un, cela risque de créer un fil sans rapport direct avec le sujet. Alors le jardinier du blog prend son sécateur et taille le départ de la nouvelle branche indésirable à la base, et la base peut-être un post envoyé 4 heures avant.
    Ceci étant, tout le monde n’ayant pas le temps de mener le travail de recherche, de recoupement et de compilation du maître de ces lieux. L’on ne peut en simple commentateur qu’émettre des objections partielles, en plus en un nombre de lignes très limité.
    Notre amphitryon, n’admettant comme objection à la théorie dont il s’est fait l’avocat, qu’une théorie alternative complète, je ne vois pas pourquoi il a ouvert ses billets aux commentaires.
    Cela lui aurait évité de perdre du temps avec des charlots ou d’être harcelé par des “terroristes intellectuels” qui n’ont d’autre objectif que de détruire et de harceler.

    “Car où on cherche la vérité, et on bâtit des scénarios, ou on est juste dans le doute abusif visant à détruire et à harceler.”

    Je propose donc qu’à l’avenir, avant d’avoir le droit de poster un commentaire, l’on doive cocher une case : “je m’engage à abonder dans le sens du point de vue défendu par l’auteur.”
    Et qu’au bout de 3 non respects de cet engagement l’on ne puisse plus poster de message sur les commentaires de l’article en question. Et ça enlèvera du travail à la modération.


  27. globule rouge Le 17 juin 2016 à 19h56
    Afficher/Masquer

    Pour ma part, je pense que ce genre de billet ne change pas grand chose, juste a confirmer les deja convaincus et a donner l’impression d’avoir saisi le machin, alors que l’etendu de l’evenement et de ce qui y est lié est en realité beaucoup trop complexe pour etre resumé ainsi.

    Le coeur du probleme, me semble-t’il, c’est le discredit que vehicule la version officielle, parce que l’enquete a ete faite avec retard, en trainant les pieds, avec des moyens derisoirs au vu de l’ampleur de l’evenement, ou au vu de plus recente declaration de certains auteurs de la version officielle considerant l’enquete baclé. Rajoutons que la periode a ete assez prolifique sur les mensonges grossiers de la part de l’administration en poste…(L’irak = Al Qaeda par exemple).
    Du coup on se trouve dans une situation ou la credibilité se fait rare…et dont tout element (et il y’en a) fera objet de suspicion quand il va pas dans le sens de notre inclinaison, bref une situation opinion contre opinion, ouvrant le champs des possibles, chacun racontant l’histoire a sa sauce. (Sans oublier l’absence de sanctions de responsable des dysfonctionnement relevé, parce que quelle que soit la version, il y’en a eu).
    Tout les delires (ou plutot ce que l’on considere comme delire selon son inclinaison) sont du a cette volonté originelle de l’administration de l’epoque a vouloir mettre le probleme sous le tapis, au mieux distillant au compte goutte les elements probants, ou au pire les rendant inacessible pour une enquete publique.


  28. Caliban Le 17 juin 2016 à 21h08
    Afficher/Masquer

    J’espère qu’il y aura un article sur la question – qui me paraît centrale :
    “Qu’est-ce qui pousse certaines personnes à croire l’incroyable ?”

    Il y a des mécanismes communs à toutes les théories du complots qu’il faut comprendre et intérioriser si on ne veut pas en voir partout et s’enfoncer dans l’irrationnel.

    Le principal danger selon moi n’est pas que certaines personnes déraillent complètement, c’est qu’elles soient incapables à terme de discuter. Comme tout bon religieux dont on contredit les croyances, il s’enferme et rumine.


    • Macarel Le 17 juin 2016 à 22h07
      Afficher/Masquer

      @Caliban
      Ce que vous semblez ne pas comprendre, c’est que dans le cas présent la démarche qui est appliquée est celle qui accompagne une affaire criminelle. Un crime est commis, la police enquête, cherche à réunir des preuves qui permettront de confondre le coupable. Ensuite il y a un procès, une accusation à charge par le ministère public, une accusation à décharge par l’avocat de la défense, puis le jury se réunit, et enfin le juge tranche. Or dans le jury, certains vont être convaincus à l’issue des plaidoiries, que la personne jugée est coupable, et d’autre ne le seront pas. Quoi d’anormal à cela, les uns sont-ils plus idiots, ou plus tordus que les autres ? Non, c’est affaire de conviction personnelle et c’est normal. Ni le juge, ni les avocats, ni les jurés, ni les policiers n’ont été présents au moment du crime, ils n’interviennent qu’après, donc ils ne peuvent traiter de ce qui s’est réellement passé qu’indirectement. On n’est donc pas un domaine où la vérité peut-être recherchée par une méthode scientifique au sens strict. Et encore dans une enquête criminelle, l’enquêteur peut s’appuyer sur des reconstitutions. Dans le cas présent la reconstitution est impossible, facteur aggravant pour celui qui veut amener la preuve de ce qu’il avance.


      • lon Le 17 juin 2016 à 22h14
        Afficher/Masquer

        Oui c’est ça le problème avec le 9/11 , le positionnement est toujours idéologique d’un côté comme de l’autre, , pour cause de manque de preuves vraiment scientifiques : s’il y en avait , il n’y aurait pas débat .


        • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 01h03
          Afficher/Masquer

          “pour cause de manque de preuves vraiment scientifiques : s’il y en avait , il n’y aurait pas débat .”

          Eh, quel humour…


      • Subotai Le 18 juin 2016 à 02h44
        Afficher/Masquer

        Ben tiens, j’aurais aimé qu’il y ai procès, justement…
        Moussaoui? Vous voulez rire…?!?
        Ils ont tué le Laden parait il et jeté son corps dans l’océan…


    • Macarel Le 18 juin 2016 à 07h34
      Afficher/Masquer

      @Caliban
      La démarche scientifique est la plus adaptée pour des phénomènes reproductibles, soit qu’ils se reproduisent régulièrement dans la nature, soit que l’on peut les reproduire à volonté dans un laboratoire. Ici rien de tel, l’on ne peut organiser une reconstitution avec des pilotes du niveau de ceux qui ont été décrits par OB, ni les envoyer percuter à nouveau la façade du Pentagone avec un boeing 757, et constater le résultat final de l’opération. L’on pourrait évidemment ne se contenter, pour ne pas sacrifier des vies humaines inutilement, que de reproduire la trajectoire de l’avion en le pilotant en mode automatique à distance, et constater les dégâts après l’impact, et ce qu’il reste de l’aéronef.
      Si après une telle expérience, l’on observe qu’il ne reste rien de l’avion, et des dégâts sur la façade et dans le bâtiment du type de ceux qui ont été constaté le 9/11, alors je croirai sans problème la thèse de l’avion. C’est comme ça, la science c’est de la théorie, mais aussi de la validation expérimentale. Tout le reste c’est souvent de la spéculation intellectuelle, certes passionnante… Discuter, l’on peut discuter à l’infini, prouver de façon indubitable c’est une autre histoire. On s’en rend bien compte, cela fait quinze ans que la controverse fait rage.


      • Macarel Le 18 juin 2016 à 08h42
        Afficher/Masquer

        Ceci dit quand ils le veulent bien, les américains sacrifient des avions de ligne pilotés à distance pour faire des crashes test, j’en veut pour preuve cette vidéo de 2008 :

        https://www.youtube.com/watch?v=AWuvGoKdWFM

        Quand ils veulent, ils peuvent. Donc pour mettre fin à la controverse, ils auraient pu construire dans un de leurs déserts une aile de bâtiment conforme en tous points à celle qui a été percutée le 11/9, et réaliser un crash test avec un boeing 757 en fin d’exploitation. Voir plusieurs constructions identiques, pour plusieurs crashes test.
        Je pense que, au vu des guerres “contre la terreur” qui ont été menées après et des sommes colossales que cela a coûté aux USA et au monde, cela aurait été un investissement très raisonnable (sans compter le nombre de victimes de ces guerres). Et ils auraient fait taire tout doute, et évité la prolifération des théories dites conspirationnistes. Cela aurait évité plein de travail pour essayer de faire émerger la vérité, à plein de monde, et de controverses stériles.
        Mais voilà, ils ont préféré lancer le monde dans une guerre globale “contre la terreur”, que de faire un investissement modeste pour faire éclater la vérité. Peut-être que faire éclater la vérité, n’est pas dans leur intérêt, non ?


        • Macarel Le 18 juin 2016 à 09h00
          Afficher/Masquer

          “Mais voilà, ils ont préféré lancer le monde dans une guerre globale “contre la terreur”, que de faire un investissement modeste pour faire éclater la vérité, et préserver la paix !
          Car le sujet brûlant aujourd’hui, c’est bien la guerre et la violence qui se répand à travers toute la planète. C’est la menace sur la paix mondiale, et cette dérive guerrière s’est très nettement amplifiée depuis le 9/11.


        • tepavac Le 20 juin 2016 à 13h23
          Afficher/Masquer

          on ne peut pas répondre correctement par deux phases sur un sujet qui fait trente pages.
          c’est contradictoire avec l’idée qu’il faille argumenter…


      • olivier Le 18 juin 2016 à 19h56
        Afficher/Masquer

        Ca fait longtemps que la science n’est plus telle que vous la décrivez.
        Au contraire, n’importe quel scientifique devant un faisceau de preuves telles qu’il en existe dans ce cas précis (l’écrasante majorité des témoignages, les débris, les corps, le suivi radar, etc.) ne pourrait QUE se rallier à la thèse “classique” de l’avion.

        Il n’y a pas besoin dans ce cas de devoir reproduire expérimentalement tout ce délire, c’est totalement absurde.

        La théorie du missile est en revanche tellement improbable que c’est à ceux qui la défendent d’avancer les preuves de cette théorie.
        Sinon je peux aussi avancer que c’est une tortue cosmique qui a détruit de pentagone car personne ne pourra jamais me prouver à 100% que c’est un avion qui a détruit le pentagone…


        • Macarel Le 19 juin 2016 à 08h41
          Afficher/Masquer

          Encore une fois la démarche qui a été proposée par OB, relève de l’enquête journalistique (et ce n’est pas péjoratif, dans ma bouche quand le travail est honnête), ou de l’instruction d’une affaire criminelle. La méthode scientifique, c’est autre chose.
          L’on théorise, mais l’on doit aussi valider expérimentalement les théories avancées.
          Et c’est toujours valable, quoique vous en disiez. Le ver est d’ailleurs au coeur même de la science aujourd’hui, où dans certains domaines, comme la physique des particules (je pense à la “théorie des cordes”) l’on produit des théories très sophistiquées sur le plan mathématique, mais que l’on ne peut valider sur le plan expérimental. Cela reste de la science spéculative, le réel surtout dans ses fondements, ne se laisse pas approcher comme ça…
          Dans certains cas, il faudrait atteindre des niveaux d’énergie tels, qu’il faudrait un accélérateur de particules dont le rayon est celui de la Galaxie.
          Mais pour rebondir sur votre remarque, je dirais qu’effectivement aujourd’hui “une certaine science” est elle même pervertie, par l’évolution générale de la société.


          • olivier Le 22 juin 2016 à 11h54
            Afficher/Masquer

            La science moderne a pourtant, ne vous en déplaise, acquis cette maturité.
            Rien ne peut être démontré à 100%, du coup un faisceau de preuves est suffisent pour accepter une théorie.
            Jusqu’au jour où, peut-être, quelqu’un apportera un élément vraiment nouveau et alors les choses sont remises en question.

            Mais sans cela, c’est le faisceau de preuves qui fait foi sinon mon pauvre ami TOUT autour de vous peut être remis en question.
            Grâce à cela, la science n’est plus dogmatique, mais évolue.

            Ici le faisceau de preuves est accablant, corps, débris d’avions, témoignages, etc. et aucune autre preuve contradictoire n’est suffisante face à cela car aucune n’explique :

            – pourquoi on a retrouvé les corps
            – pourquoi on a retrouvé des débris d’avions
            – pourquoi on a un suivi radar
            – pourquoi la grande majorité des témoins ont vu un avion, etc.

            Ah mais j’entends déjà les “oui mais c’est parce que c’est une mise en scène !”.
            Ok, c’est une mise en scène mais dans ce cas c’est à vous de le prouver.
            Donc va falloir que vous trouviez les gars qui ont déposé ces corps carbonisés, ces débris d’avion, et aussi ce serait bien que vous trouviez également les témoins achetés pour leur faux témoignage.

            Bon courage 😉


  29. Macarel Le 17 juin 2016 à 22h44
    Afficher/Masquer

    @Caliban
    “Qu’est-ce qui pousse certaines personnes à croire l’incroyable ?”

    C’est justement ce que je disais ce matin, tout cela ouvre sur une réflexion plus vaste.

    Sur un sujet qui pourrait être un sujet du bac de philosophie : “qu’est-ce qui fait que tel fait rapporté est crédible pour l’un et non pour l’autre ? Qu’est qui fait que la perception de la vraisemblance des choses n’est pas la même pour tous ?

    Au moins deux choses :
    D’abord la confiance dans la source des faits rapportés. Ici je ne mets pas en cause l’honnêteté de OB, je l’ai déjà dit. Par contre, je reconnais que j’accorde un faible crédit de confiance aux autorités américaines, et encore moins à l’administration Bush. Ainsi qu’aux divers médias mainstream
    Ensuite, ma culture scientifique, et l’esprit critique qui va avec, me causent certains malaises devant certaines explications que l’on veut nous faire avaler.

    Pour autant, est-ce que je crois l’incroyable ? Certainement pas ! J’estime que je n’ai pas assez d’éléments crédibles justement pour être convaincu. Je suis plutôt agnostique, en l’absence d’éléments indubitablement convaincants. Tout l’inverse du croyant qui s’enferme dans des ruminations. Mais rassurez-vous cela ne m’empêche pas de dormir, il y a tellement de choses que l’on ignore…


  30. Macarel Le 17 juin 2016 à 22h51
    Afficher/Masquer

    Aïe, aïe, aïe, vous tendez le bâton pour vous faire battre… Ce sont des théories étiquetées conspirationnistes ! Et là vous allez vous embourber jusqu’au cou, les Black Program par définition c’est secret, alors pour prouver quelque chose, bon courage !


  31. JMS Le 17 juin 2016 à 23h09
    Afficher/Masquer

    @Olivier
    Travail très intéressant et passionnant. Merci.
    J’ose à peine dire que fut un temps les théories fumeuses m’interpelaient.

    Combien d’heures passées sur ce taf ? Chapeau bas.


  32. Guilhem Le 17 juin 2016 à 23h18
    Afficher/Masquer

    Quand je vois les commentaires qui passent alors que les miens était moins fumeux et bien plus modérés et factuels.

    Je me dis que m’a première impression était la bonne, cette série est un honeypot à conspis.

    Olivier ne gardera que les commentaires abondant dans.son sens ou les.thèses les.plus extravagante, ce qui revient au même.

    Ma thèse préférée est.le.laisser faire, du coup je suis dans.les.clous.et en une seule ligne svp. 😉


    • Macarel Le 17 juin 2016 à 23h25
      Afficher/Masquer

      Pot de miel à conspis, j’aime bien l’expression…


    • Sale gosse Le 17 juin 2016 à 23h35
      Afficher/Masquer

      🙂

      M Olivier serait un ours alors?

      Suffisait de demander, je lui aurait de grand coeur fait don d’un pot de miel.

      😉 😉


  33. kapimo Le 18 juin 2016 à 02h09
    Afficher/Masquer

    Bonsoir
    Avant de vous attaquer aux tours dont l’histoire est très compliquée, peut-etre serait-il plus percutant d’enquêter d’abord sur le vol qui s’est simplement écrasé au sol?


  34. lon Le 18 juin 2016 à 07h19
    Afficher/Masquer

    vous avez posté à 2h05 du matin ce samedi 18 , je ne laisse pas 10 heures de durée de vie à votre contribution .


  35. Macarel Le 18 juin 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    “En réalité deux dangers nous guettent : tant la théorie du complot, que la théorie de la naïveté.
    Chacune des deux bloque le débat et empêche d’y voir clair”

    M.Collon (Je suis ou je ne suis pas Charlie ?)


    • Macarel Le 19 juin 2016 à 07h57
      Afficher/Masquer

      “Nous les êtres humains l’on adore les histoires. L’on préfère renoncer aux faits que renoncer aux histoires qui nous fondent, à nos mythes.”

      P. Servigne

      Cette phrase a été prononcé dans un autre contexte, mais elle est valable tant pour le camp des naîfs, que pour le camp des complotistes…

      Cheminer entre ces deux positions extrêmes (naïveté ou complotisme) est la meilleure voie, mais ce n’est pas la plus aisée. C’est un chemin de crête, bordé de précipices.


  36. Reality Le 18 juin 2016 à 10h41
    Afficher/Masquer

    S’il y avait quelque part un indicateur virtuel de bon sens et d’honnêteté intellectuelle, je pense, Olivier, que vous auriez atteint un record. J’ai senti cette foi en vous depuis longtemps. Je salue l’immense travail accompli.
    Ceci dit, je rebondis sur le commentaire de Macarel ci-dessus

    “Qu’est-ce qui pousse certaines personnes à croire l’incroyable ?”

    Là est vraiment aussi un sujet de discussion passionnant, un marqueur des valeurs de notre époque.

    Bien entendu, nous sommes tous en droit de remettre en cause la confiance que nous pouvons porter sur nos dirigeants ; nul besoin de le démontrer. Mais il n’y a pas que cela.
    J’y vois une apothéose de l’égo et du manque de recul culturel, sans vouloir froisser les âmes rebelles. Une posture qui ressemblerait à :
    “ahah, oui, oui, mais voyez-vous, je suis bien plus malin que ça et, MOI, je connais les tenants et les aboutissants, et de plus, MON intuition me le confirme.”
    Les hommes et le rapport à la transcendance ou au supra naturel, nous en aurions pour des heures de débats.
    Encore merci et bravo Olivier


    • Guilhem Le 18 juin 2016 à 11h26
      Afficher/Masquer

      ahah, oui, oui, mais voyez-vous, je suis bien plus malin que ça et, MOI, je connais les tenants et les aboutissants, et de plus, MON intuition me le confirme.
      Là encore ça fonctionne pour tout le monde revenir 15 ans après sur ces évènements tout en évacuant les points qui posent encore question sous prétexte qu’il faut fournir la thèse complète sinon rien, j’attendais mieux de l’auteur.


      • Reality Le 18 juin 2016 à 13h11
        Afficher/Masquer

        ” j’attendais mieux de l’auteur.”

        Il n’est pas dans mes habitudes de surenchérir mais vous m’y contraignez un peu ^^
        La moindre des choses dans un combat idéologique, c’est, à minima, de reconnaître le travail objectif de son opposant/adverse.
        Connaissant la démarche intellectuelle d’Olivier, il n’hésitera pas une seconde à publier un contre-travail appuyé sur des faits et une recherche poussée. L’avenir vous tend les bras !

        Mais vous vous attendiez peut être à voir vos intuitions trouver un fondement scientifique. Raté !


        • chb Le 19 juin 2016 à 13h19
          Afficher/Masquer

          Tout à fait soulagé de constater que 15 ans après, la liste d’embarquement est normalisée. Etonné quand même que les communiqués officiels n’aient pas d’abord fait apparaître les terroristes comme passagers, sachant (avant enquête ?) que c’étaient des pirates.
          Quant aux erreurs des divers services de protection du territoire américain, qui n’ont pas donné lieu à sanctions (puisque l’administration en a profité pour lancer ses guerres et rogner les libertés ?), leur litanie reste à décortiquer. Ce n’est certes pas l’objet de cette étude dé-conspirationnisante.
          Bon, pas très convaincu dans l’ensemble, mais j’avoue que le boulot est méritoire.


      • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 01h13
        Afficher/Masquer

        “j’attendais mieux de l’auteur”

        Simple : si après ça vous n’êtes pas spontanément convaincu (c’est votre droit), vous ne le serez jamais, et dans ce cas je n’ai hélas pas plus de temps à passer à discuter avec vous.


        • Kits Le 20 juin 2016 à 07h17
          Afficher/Masquer

          Simple : si après ça vous n’êtes pas spontanément convaincu […] je n’ai hélas pas plus de temps à passer à discuter avec vous

          Autant je comprends que les fanas du complot agacent, autant voilà une attitude bien sentencieuse qui tranche beaucoup avec la phrase de B. Russel mis en exergue de ce blog…


          • Olivier Berruyer Le 20 juin 2016 à 08h57
            Afficher/Masquer

            “Une fois qu’on pénètre sur le terrain des adeptes des théories du complot, on est sur une sorte de pente savonneuse puisque qu’aucune des contre-preuves avancées ne sera jamais suffisante et que chaque information pourra être réinterprétée au moyen de nouvelles affirmations. On raconte une histoire (apocryphe) à propos d’une conférence donnée par Bertrand Russell. Une fois celle-ci terminée, une vieille dame se lève et dit : « Vous avez dit un tas de choses justes, mais sur l’univers, vous êtes à côté de la plaque. En fait, tout ce que nous voyons se trouve sur le dos d’une tortue géante. » Russell demande à son tour : « D’accord, mais sur quoi repose la tortue ? » Et la vieille dame de rétorquer : « Mais sur une autre tortue, plus grande que la première. » Russell demande alors sur quoi repose cette autre tortue et la dame de répondre : « Il n’y a que des tortues, du haut en bas. »
            Les théories du complot fonctionnent souvent sur ce même modèle. Si une première affirmation ne marche pas, ça n’a pas d’importance : il suffit d’en fabriquer une autre.”

            http://agone.org/revueagone/agone47/

            P.S. j’emploie quand même encore mon temps comme je le souhaite….


            • Paco Le 23 juin 2016 à 02h23
              Afficher/Masquer

              c’est Stephen Hawkins qui raconte cette anecdote dans “une brève histoire du temps”
              le coup de la tortue n’est pas plus absurde que les pirates ne figurant pas sur les listes d’embarquement car justement ce sont des pirates…!
              enfin, les gens ne croient jamais que ce qu’ils veulent croire.


    • Loxosceles Le 18 juin 2016 à 13h25
      Afficher/Masquer

      “Les hommes et le rapport à la transcendance ou au supra naturel, nous en aurions pour des heures de débats.”

      L’intérêt de débattre pendant “des heures”, juste pour se glorifier de son propre recul culturel alimentant sans fin ses propres idées reçues ?

      Je suis toujours frappé de l’aplomb, au moins égal à celui des “conspis” (ceux qui discréditent tout raisonnement alternatif, j’entends) les plus ridicules, des personnes qui sont toujours heureuses de ne jamais remarquer les occasions de remettre en cause leurs préjugés. Et comme de bien entendu, ce sont aussi ceux là qui glosent sur un biais de confirmation, dont ils sont les premières victimes.

      Par ailleurs, cette tendance contemporaine à psychologiser les sceptiques a sûrement… des causes psychologiques. Et vous voilà dos à dos avec les “conspis”, je vous souhaite bien du plaisir.


      • Reality Le 18 juin 2016 à 13h57
        Afficher/Masquer

        Mais je suis pour le débats pendant des heures, sur les plateformes appropriées ou dans la vie réelle, encore mieux. (mon insertion n’est pas dubitative ou critique, ou vous y puisez ce qui vous arrange).
        Je n’ai à aucun moment psychologiser l’attitude des “conspis” ; relisez moi svp.
        J’affirme que le système marchand produit au final la glorification des égos (ton bonheur est la chose la plus importante dans la vie cf la pub), la limitation de l’acquis culturel (aucun intérêt, il faut surtout consommer tout et tout de suite), au détriment du bien commun. Bref, Marx théorisait tout cela il y a bien longtemps.
        Moi je vois un Olivier produire un travail factuel de qualité, j’attends la réciprocité éventuelle.
        A bon entendeur …


        • Macarel Le 18 juin 2016 à 15h21
          Afficher/Masquer

          OB a produit un gros travail, je suis d’accord. Mais à mon avis, cette approche de type instruction criminelle atteint ses limites. L’on tourne autour d’un sac, dans lequel l’on voit quelque chose qui s’agite, mais l’on ne peut pas vraiment accéder à ce qu’il y a réellement dans le sac.


  37. Catherine Le 18 juin 2016 à 16h34
    Afficher/Masquer

    JE NE CROIS PAS A L’INCROYABLE !

    Un interminable développement pour convaincre qu’un tel impact reduit tout l’avion en confettis, Y COMPRIS LES REACTEURS , puis deux témoignages :

    “Quand Williams a découvert les corps brûlés de nombreux passagers, ils étaient toujours ATTACHES DANS LEUR FAUTEUIL” (eux-mêmes intactes donc, y compris la ceinture ?) .

    « Puis, ils ont trouvés PLUSIEURS SIEGES D’AVION EMPILE PARMI LES TAS DE MOBILIER DE BUREAU (reconnaisable comme mobilier de bureaux ?) et de débris. PLUSIEURS SIEGES AVAIENT ENCORE DES CADAVRES ATTACHES A EUX (des sieges intactes donc ?), ce qui avait déjà été notifié pour le FBI”

    ET des photos du FBI.

    DESOLE IMPOSSIBLE d’y croire en ce qui me concerne. C’est vraiment de l’enfumage.

    Allez hop vite on censure ! (ça fera jamais que la 8 eme fois au moins)


    • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 01h20
      Afficher/Masquer

      non, on le laisse lui, pour illustrer, merci


    • Feubeuh Le 20 juin 2016 à 18h23
      Afficher/Masquer

      Je vous suggère de lire le paragraphe “Les gros morceaux à l’intérieur” du billet n°8…


  38. Mr K. Le 19 juin 2016 à 07h25
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce travail de titan.

    D’ailleurs comment fait-il pour avoir une production aussi grande en qualité et en quantité en ayant un boulot à côté?

    L’hypothèse d’extraterrestres lézards ayant noyauté les points clés de la société se précise! 🙂

    Lorsque l’on visualise des documents alternatifs sur le 11/09, même avec un esprit critique, il est très difficile de ne pas se laisser influencer par certains des arguments, en particulier appuyés par des experts.

    Des experts qui racontent des bêtises il y en a souvent à la télévision et dans nos journaux, les lecteurs de ce site sont bien placés pour le savoir.

    Par contre il y a dans certains de ces documents alternatifs des questions posées, des témoignages qui peuvent être très pertinents.

    Visionner certaines de ces vidéos, en ne retenant que le factuel solide que l’on peut parfois y trouver, me semble important pour quelqu’un voulant avoir un panorama à charge et à décharge de la question.

    Ne pas oublier que ce site a aussi publié une série de billets sur les 28 pages, accablantes paraît-il sur la complicité des (de?) saoudiens dans le 11/09.


  39. amideg Le 19 juin 2016 à 09h20
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette série, félicitations pour ce travail très complet. D’autant plus important qu’il rend accessible en langue française des pans entiers de recherche qui ne l’étaient pas jusqu’ici.


  40. Etiocle Le 19 juin 2016 à 11h35
    Afficher/Masquer

    Au sujet de la résistance de la structure d’un appareil en survitesse (>VNE) et des débris suite à son impact au sol, voir le drame aérien du vol 1771 Pacific Southwest Airlines (07/12/1987). Ce quadriréacteur a percuté le sol à une vitesse au-delà du “mur du son”. L’enregistreur au sol retrouvé aplati a subi une force de 5 000G, difficile à imaginer. L’impact au sol de l’appareil ne laisse que de petits débris de métal (« confettis ») regroupés.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_1771_Pacific_Southwest_Airlines
    Film : http://www.dailymotion.com/video/x2trqs1


  41. labolisbiotifool Le 19 juin 2016 à 17h32
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour cet oeil impartial ! j ‘ étais jusqu ‘ à lecture très
    suspicieux quand à la version ” officielle ” , et même plutôt conspi …
    Mais là je dois avouer que mon scepticisme a pris une claque : )
    Maintenant il ne s ‘ agit que de Washington .
    Aurez vous le temps et le courage de développer jusqu ‘ à NY ?
    Je le souhaite , étant moi même incapable techniquement d ‘ un tel
    travail – je ne maitrise pas assez l ‘ outil informatique . L ‘ âge , sans
    doute !!!
    Quoiqu ‘ il en soit : Merci . C ‘ est remarquable , même si nombreux
    seront ceux qui auront à redire . Je reconnais être convaincu à 99,999 % .

    Pour l ‘ anecdote , je suis en correspondance régulière avec J . Lear :
    1 ) Il est fils du fondateur de la Lear Cie , et non le fondateur , et a été
    déshérité par son père pour de sombres disputes familiales .
    2 ) C ‘ est un type sympa et très interessant sur beaucoup de sujets , entre
    autres l ‘ aviation , mais c ‘ est un fou furieux sur encore plus de sujets …
    Très malade depuis deux ans environ , il n ‘ apparait plus sur les forum
    à ma connaissance – diabète aggravé si j ‘ ai bien compris .

    Merci encore !

    Labolisbiotifool


  42. Macarel Le 19 juin 2016 à 18h01
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas le seul a considérer que seule une reconstitution permettrait de mettre fin à la controverse, point de vue d’un ancien de Sup Aéro :

    “Alors, de deux choses l’une :

    – Ou la thèse officielle pourra être reconstituée.

    – Ou cette reconstitution mettra en évidence la plus monstrueuse imposture de l’histoire.”

    http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/Pentagate2.htm

    “Une telle affaire est si grave qu’elle devrait relever d’une commission d’enquête internationale.”

    C’est aussi mon avis.


    • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 21h14
      Afficher/Masquer

      Oui, il serait temps.

      Bon, après l’université de Purdue s’en est chargée en 2002, mais bon…

      http://www.purdue.edu/uns/html4ever/020910.Sozen.Pentagon.html


      • JINSA Le 24 juin 2016 à 10h07
        Afficher/Masquer

        damn it ! on a oublié les réacteurs ! on n’aura pas notre UV… 😀

        merci d’avoir publié tous mes commentaires

        Cordialement


    • dupont D Le 19 juin 2016 à 22h33
      Afficher/Masquer

      mouai, Mr petit se base sur le torchon de thierry messan.
      Macarel, soyez sûr que je suis heureux de votre liberté de ne pas avaler de thèse tout cru sans douter.
      Mais enfin, ne me croyez surtout pas sur parole (lol), mais il me semble difficile de balancer tout ce que Olivier a rassemblé en 10 épisodes sur ce blog comme de fausses preuves.
      Que le gouvt US en ai profiter pour “asseoir leur leadership” n’empêche pas que trois avions se soient crashés un triste jour de septembre 2001!
      Que cela ai pu arriver aussi “facilement”, qu’il n’y ai pas eu de complicités, ou de “malheureuses” erreurs d’appréciation qui ont conduit a une “chaine de dis-fonctionnnements”, c’est autre choses.
      Mais nier les faits, remplacer des avions crashés par des missiles, des hologrammes ou que sais-je me semble relever d’une pathologie sévère…


  43. Spartel Le 20 juin 2016 à 00h10
    Afficher/Masquer

    Travail méritoire d’OB .
    Mais que diable a-t-il été faire dans cette galère ?
    15 ans après, l’objectif est totalement atteint, n’est-ce pas là l’essentiel ? Franchement comment, qui, quoi ? Le monde entier s’en contrefout.
    Les résultats sont là : destruction de tous les pays arabes du P.O, destruction des institutions de ces pays, avènement du wahhabisme, c’est-à-dire une pensée religieuse rétrograde ramenant les musulmans au désert, fin du nationalisme arabe assimilé au nazisme, guerre de religion entre musulmans, destruction de cités millénaires, vider des territoires de tous les hommes et destruction de l’histoire de ces pays avec la création de Daeh-ISIS.
    Cerise sur le gâteau, l’Arabie saoudite est maintenant accusée d’avoir fomenté le 11/9.
    Si c’est pas beau çà ! Du beau travail.
    Problème, l’histoire montre qu’un territoire ne bénéficie jamais de la destruction d’un territoire limitrophe à moyen et long termes particulièrement lorsque la puissance occupante ne prend aucune responsabilité.


  44. Le fou du labo 4 Le 20 juin 2016 à 20h08
    Afficher/Masquer

    La question que je pose à tous les “conspirationnistes” que je rencontre, et donc, ici, à ceux qui ne sont pas convaincus par les articles de Berruyer.
    “Quelle serait LA preuve qui arriverait à vous convaincre que votre raisonnement est erroné ?”


    • pemile Le 20 juin 2016 à 22h09
      Afficher/Masquer

      Est-il possible d’être convaincu par ces dix articles sur la partie absurdité des thèses noplane tout en estimant que ce n’est qu’une démonstration de l’absurdité de ces thèses mais que cela ne représente en aucun cas une analyse exhaustive des faits ?


      • Le fou du labo 4 Le 20 juin 2016 à 23h15
        Afficher/Masquer

        Si vous êtes convaincu par ces dix articles, ma question ne s’adresse donc pas à vous.


    • Olivier Berruyer Le 21 juin 2016 à 00h16
      Afficher/Masquer

      avoir une vidéo nette de l’avion sans doute, et encore… Pas de bol, il n’y en a pas…


      • Le fou du labo 4 Le 21 juin 2016 à 17h54
        Afficher/Masquer

        Je ne pense pas qu’un avion bien net sera de taille à les convaincre. Vu leur acharnement à ne pas accepter les vidéos (très nombreuses, +/- 50, officielles et amateurs) des avions pénétrant dans les tours, du moins pour ceux qui soutiennent la version du “no-planes”.

        Bref à cette question : “Quelle serait la preuve de taille à vous convaincre”, on n’obtient jamais de réponse. Et cette incapacité à formuler une réponse devrait les interpeller…


      • Catherine Le 21 juin 2016 à 22h06
        Afficher/Masquer

        “Pas de bol, il n’y en a pas…”

        Mais comment pouvez-vous croire possible une chose pareille ?


  45. rastignac Le 23 juin 2016 à 10h05
    Afficher/Masquer

    ou celle d’Icare..

    différence entre un fer à repasser boeing ou autre et un planeur:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Charge_alaire

    ou alors un petit pélican peut être ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_Pelican


  46. JINSA Le 23 juin 2016 à 18h53
    Afficher/Masquer

    J’ai trouvé que les photos que vous produisez ont servi de pièce à conviction dans le procès de Zacarias Moussaoui

    celle-ci par exemple

    http://www.vaed.uscourts.gov/notablecases/moussaoui/exhibits/prosecution/P200045.html

    sur ce site

    http://www.vaed.uscourts.gov/notablecases/moussaoui/

    il n’est néanmoins impossible pour moi de remonter au-delà

    j’espère que vous donnerez un autre source

    merci


  47. JINSA Le 23 juin 2016 à 20h48
    Afficher/Masquer

    oui, s’il vous plaît, donnez une provenance précise à vos images, sinon cette photo

    http://www.vaed.uscourts.gov/notablecases/moussaoui/exhibits/prosecution/P200045.html

    que vous présentez comme celle d’un passager alors que le site gouvernemental qui la produit ne le fait pas : “Photograph of a body found inside the Pentagon after Flight 77 crashed into the building [Viewer discretion is advised] “, sera une trop faible clé de voûte à vos démonstrations et à l’instar des Monty Python’s on continuera à se demander “où sont les bagage, où est le voyageur ?”

    parce qu’avec UN SEUL cliché, d’un cadavre attaché à un siège d’avion dans les décombres du Pentagone, eh bien c’est toute la complotsphère qui éclate d’un coup

    sinon tous continueront à demander quelle est l’arme du crime, où est l’arme du crime, et où sont les victimes, en dehors d’une boarding list photocopiée et pixelisée


    • rastignac Le 24 juin 2016 à 18h17
      Afficher/Masquer

      “”parce qu’avec UN SEUL cliché, d’un cadavre attaché à un siège d’avion dans les décombres du Pentagone, eh bien c’est toute la complotsphère qui éclate d’un coup “””

      désolé même pas…

      on va pas nous refaire le coup de Timisoara et des cadavres ayant été l’objet d’autopsies et ressortis des chambres froides….


Charte de modérations des commentaires