Les Crises Les Crises
9.septembre.20189.9.2018 // Les Crises

(6) “Le Complot Russe permanent” vu par Disinfo

Merci 160
J'envoie

6e partie du #DisinfoGate. Vous pouvez consulter la série complète ici :

Nous allons aujourd’hui nous intéresser à l’obsession russe des membres du DisinfoLab… Sommaire de ce billet :

    1. L’obsession russe de Nicolas Vanderbiest…
    2. [2016] Le Brexit : C’est les Russes ?
    3. [2017] Le compte aux Bahamas : C’est les Russes !
    4. Une obsession largement partagée chez Disinfo

Rappel des origines de la Galaxie DisinfoLab

Pour davantage de détails, nous renvoyons les personnes les plus intéressées sur la première partie de cette analyse, qui porte sur des points historiques et juridiques.

Nous résumons très brièvement cette série ainsi :

  1. “l’ONG” EU DisinfoLab n’est en fait qu’un paravent d’une nébuleuse de sociétés commerciales, dont le coeur est SAPER VEDERE, une agence de communication spécialisée sur l’accompagnement en cas de crise médiatique. Ces 2 structures ont les 3 mêmes fondateurs, dont le consultant Nicolas Vanderbiest, actionnaire à 40 % de Saper Vedere ;
  2. Les fondateurs entretiennent régulièrement une confusion entre leurs nombreuses casquettes : quand Nicolas Vanderbiest parle, est-ce le chercheur, le blogueur, le cofondateur de l’association sans but lucratif DisinfoLab, le consultant auto-entrepreneur, l’actionnaire presque majoritaire de Saper Vedere, le partenaire de Visibrain ? Mystère…
  3. De façon très étonnante, cette micro-association a rapidement été soutenue financièrement par Twitter, ainsi que par de puissants partenaires, tels l’Atlantic Council ou la Fondation Open Society ;
  4. Lors de la présidentielle 2017, Nicolas Vanderbiest a été extrêmement actif, et s’est départi de la nécessaire neutralité scientifique, au détriment de certains candidats (Le Pen, Fillon…)
  5. La confusion entre les casquettes a fini par se traduire par un mélange des rôles entre les structures et par de profonds conflits d’intérêts entre les structures ;
  6. Enfin, la plupart des partenaires de Disinfo ont une attitude envers la Russie qui les ferait certainement qualifier de “complotistes”, si un autre pays était la cible de leur obsession.

La série complète de billets sur DisinfoLab est consultable ici.

I. L’obsession russe de Nicolas Vanderbiest…

Le 28 novembre 2017, Nicolas Vanderbiest indique qu’il est passé en un an de “sceptique” à “convaincu” de l’influence russe :

nvdb

Remontons donc chronologiquement son fil Twitter :

nvdb

On voit qu’un mois plut tôt il attaquait donc Thierry Mariani, “agent de l’étranger”. Il poursuivait quelques jours après en écrivant :

nvdb

Si on comprend bien, il explique qu’il aurait vérifié que TOUT le personnel politique britannique et italien n’appartiendrait pas à un “écosystème russe”. Or, “l’écosystème russe” qu’il a défini en France, repose sur le partage de Tweets de Russia Today et Sputnik, qui n’ont pas de version italienne… Comment aurait-il donc pu faire un tel travail ? Et dans quel intérêt, pourquoi dépenser autant de temps et d’énergie sur ces points ?

Par ailleurs, son fil présente plusieurs tweets qui n’attestent en rien d’une profonde rigueur scientifique :

nvdb

nvdb

nvdb

nvdb

Un grand classique néocon : attaquer Wikileaks…

Ici, une chose intéressante :

nvdb

Eh bien justement, regardons ces fameuses publicités que les Russes auraient financées (Source : Numerama) :

nvdb

On apprend ainsi que la source est constituée d’élus démocrates au Congrès, donc il y a un risque de manœuvre politicienne à prendre en considération. Voici une des 3 publicités citées dans l’article (la première était sur les armes à feu) :

nvdb

“Un faux compté dédié aux questions LBGT+ a organisé un rassemblement contre une église radicale. La publicité ciblait les personnes proches de Sanders, Clinton et la communauté LGBT. Elle enregistrait 5000 impressions pour 3 136 roubles.”

Donc, si on comprend bien, les Russes auraient payé une publicité dénonçant l’homophobie, pour 5000 vues au maximum, et pour un coût de 50 euros… C’est scandaleux ? Voici la 3e publicité :

nvdb

« Hillary est (un) Satan, ses crimes et ses mensonges ont prouvé à quel point elle est diabolique. Et même si Donald Trump n’est en aucun cas un saint, c’est au moins un homme honnête et il se soucie profondément de son pays. Mon vote va pour lui ! » : cette publicité coûtait 64 roubles.

On peut cependant estimer que le slogan “Hillary est Satan” n’a pas dû convaincre beaucoup de monde… Ce n’était probablement pas un judicieux investissement de la Russie – qu’elle a cependant limité à… 1 euro. (64 roubles)

nvdb

Eh oui. Et il ne faut pas plaisanter : 1 euro par ci, 50 euros par là, ça fait vite 10 000 euros de publicité, un budget presque hollywoodien…

Mais qu’importe :

nvdb

Donc si on résume : 10 millions d’Américains (sur environ 280 millions de plus de 14 ans, donc environ 3 %) ont vu passer parmi leurs milliers de publications quelques publicités du style “Hillary est Satan”, qui ont bien dû faire basculer d’un vote Clinton à un vote Trump quelques centaines d’entre eux (soit 0,001 % au doigt mouillé) : sacrée influence…

Et plus généralement on constate donc bien que toute cette hystérie antirusse n’est pas très sérieuse.

Mais tout ceci continue et sur un registre qui s’éloigne de la “lutte contre le complotisme” :

nvdb

Heureusement que son sujet est prétendument la “lutte contre le complotisme”…

Et voici encore quelques tweets sur la rigueur scientifique du propos :

nvdb

nvdb

Fichues justice et science qui exigent sans cesse des preuves… Et l’obsession se poursuit :

nvdb

nvdb

(on dit plutôt astroTurfing en réalité, mais on y reviendra…)

On arrive donc au plus ancien message comprenant le mot “Russes”, daté du 30 octobre 2013, avec ce conseil :

nvdb

C’est à la base un bon conseil : il ne faut pas utiliser des clés USB dont vous ignorez la provenance, elles peuvent contenir des virus qui vont s’activer quand vous allez la brancher. C’est un bon conseil d’ordre général.

Mais du coup pourquoi le “surtout russes” ? Allez, fact-checkons !

Cela vient, comme Nicolas Vanderbiest l’indique, de cet article du site eurolâtre “Bruxelles2.eu” de 2013 (source) :

nvdb

On note donc que :

  • “c’est rassurant de savoir que le président du Conseil européen constitue une cible potentielle d’écoute.” : bien sûr…
  • “Cela permet de relativiser le NSA-Gate et les révélations d’écoutes par l’agence américaine. Cette affaire rappelle que les écoutes ou tentatives d’espionnage les plus nombreuses et « hostiles » ne viennent pas des Américains mais des Russes ou des Chinois.” : ok, donc la NSA ce n’est pas grave, et les Américains espionnent peu (à ceci près qu’ils font quasiment une copie d’Internet y compris d’énormes masses de mails comme Snowden nous l’a montré). Bref, pour lui la NSA ou une clé USB russe, c’est à peu près la même chose…
  • “Il est ainsi de notoriété quasi-publique que la moitié des diplomates chinois ou russes en poste à Bruxelles ont une conception de la diplomatie davantage fondée sur « l’écoute » que sur la parole”. Statistiques super fiables issues des services de renseignement de leur petit doigt ;
  • et surtout : “LA clé USB et les câbles électriques sont adaptés pour la collecte illégale…”

Le dernier point laisse à penser que “Herman” (van Rompuy) a été la cible d’un espionnage russe via la clé USB qui lui a été donnée… d’où l’alerte.

Mais ceci est pour le moins étonnant : ce n’est quand même pas commun d’offrir un cadeau à un chef d’État qui contient un mécanisme d’espionnage, c’est un peu… grossier comme méthode, et assez facile à découvrir. Comme offrir des cigares empoisonnés, ou autre. Vérifions donc avec la source italienne (source) :

nvdb

Traduction : “Le premier à être surpris par ce cadeau est le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, qui, de retour à Bruxelles, charge les responsables de la sécurité d’effectuer des contrôles sur tous les appareils. Il est décidé de demander l’aide des services secrets allemands et les premières analyses ont été effectuées avec succès. Dans la communication officielle transmise par les canaux du renseignement à tous les États participants, il est précisé que ” LES clés USB et les câbles d’alimentation permettent la capture clandestine des données des ordinateurs et des téléphones portables “. Et pour cette raison, il demande instamment “de prendre toutes les précautions possibles si ces objets ont été utilisés et, dans le cas contraire, de les confier aux installations de sécurité pour d’autres contrôles”.”

Voilà donc deux traductions qui ne nous disent pas du tout la même chose. Et pour cause : en italien, “la clé USB” se dit “la chiavetta USB”, mais au pluriel, “les clés USB” se disent “le chiavette USB”…

La traduction du site Bruxelles2 est donc fausse, et clairement manipulatoire, puisqu’une partie est sciemment coupée, et que la phrase évoquant LA clé USB est attribuée à une “conclusion des experts informatiques” [sur le cas Herman], alors qu’il s’agit en fait d’une communication générale adressée aux chefs d’États, et rappelant simplement que, en général, LES clefs USB peuvent servir à espionner. Mais tout cela est sans aucun rapport précis avec “les Russes”, et, a priori, les experts ne semblent rien avoir trouvé sur la clé offerte par les Russes…

“Désinformation”, vous avez dit ?

Bref, avec ce genre de propos, répétés très souvent, il ne faut pas s’étonner qu’on en arrive à ce genre de papier, ici dans la presse belge (source) :

nvdb

Misère de la Russophobie…

Qui peut sérieusement croire que la future composition du Conseil municipal de Louvain soit une question de sécurité nationale pour la Russie, objet de toute l’attention de Poutine ?

Et puis on voit que tout ceci repose apparemment sur des sources très fiables et précises.

P.S. Rappelons que, évidemment, les Russes espionnent des pays étrangers, tout comme le fait la France ; mais rappelons aussi qu’ils ont bien peu de moyens financiers vu leur faible économie. Il est donc logique qu’ils concentrent ces moyens sur des sujets vraiment stratégiques et importants.

Notre attention devrait donc être plutôt concentrée :

  • sur des dangers majeurs, tels que les applicatifs Big Brother que détiennent et développent les États-Unis, ou la gestion de nos données personnelles par les géants d’Internet ;
  • et sur la surveillance de ce que fait notre propre gouvernement, pour s’assurer qu’il ne cherche pas à violer nos libertés fondamentales – ce qui est toujours la tentation de tout Pouvoir.

II. [2016] Le Brexit : C’est les Russes ?

Comme nous l’avons montré dans notre billet précédent, Nicolas Vanderbiest ne s’est pas intéressé au Brexit. Il faudra attendre un an et demi après l’élection pour qu’il publie un graphe sur cet important sujet d’étude, dont vous devinez le thème :

nvdb

nvdb

Il a aussi réalisé en parallèle un “appel à données” :

nvdb

III. [2017] Le compte aux Bahamas : C’est les Russes !

Concernant l’histoire du faux compte de Macron aux Bahamas ? C’est les Russes !

nvdb

2 500 retweets ! Ils ne sont décidément pas très habiles pour se cacher ces Russes…

Ni pour faire des faux. On se rappelle que sur le vrai-faux-document qui avait fuité le 3 mai 2017 (source), censé avoir été signé par Macron, on voyait ceci :

nvdb

Ce qui sautait aux yeux, c’est l’étrangeté d’avoir écrit son nom, sur une ligne marquée “Signature” (et non pas “Je soussigné”), avec le nom tapé juste en dessous. Ce n’est pas commun d’agir ainsi, en écrivant son nom au-dessus de son nom.

Surtout que ce nom écrit à la main est assez différent de celui utilisé (avec sa signature ! Elle était très simple à trouver) sur sa déclaration de patrimoine :

nvdb

Libération avait aussi rapidement montré d’autres erreurs grotesques (source) :

nvdb

nvdb

Pas très malins ces Russes donc.. Cependant :

nvdb

On voit donc tout l’amateurisme de ces “Russes” : ils se fatiguent à faire un faux contre Macron à partir de documents vierges de structures liées aux paradis fiscaux , ils indiquent le nom du collège de Macron et sa femme (ce qui n’est pas évident à trouver), mais ils utilisent de simples calques et ne récupèrent pas la vraie signature de Macron…

Mais ne nous plaignons pas trop de leur amateurisme, car ainsi les factcheckers ont pu démonter l’intox en quelques heures permettant de protéger la sincérité du débat électoral. Avec des faussaires de qualité, il aurait été impossible d’arriver à la même conclusion aussi vite, et un gros doute serait resté le jour du vote… Ainsi, “les Russes” ont échoué à manipuler la Présidentielle.

Et ils n’ont pas été les seuls…

IV. Une obsession largement partagée chez Disinfo

Voici une sélection de tweets (et retweets) réalisés par Disinfo et ses employés :

nvdb

“L’usine à trolls de St Petersbourg triple ses locaux ; 3 fois plus de trolls russes répandant la désinformation et les Fake news sur les Réseaux sociaux tous les jours, ATTENTION !”

nvdb

“Notre nouvelle étude montre que l’extrême droite française a été – une fois encore – nourrie par un média russe (Russia Today) en étant le propagateur le plus actif d’informations à propos des émeutes à Bruxelles la semaine passée. Vous vous demandez pourquoi… ?”

nvdb

Un retweet en lien avec l’Atlantic Council

nvdb

Les “leçons d’Ukraine” à propos de la désinformation – il fallait oser…

nvdb

RT bashing

nvdb

RT bashing – avec le mot “guerre”

nvdb

Salarié de Disinfo, retweeté par Disinfo : Russia bashing – avec le mot “guerre”

nvdb

Appel du pied à Twitter

nvdb

nvdb

Ah, les Russes utilisent nos valeurs pour combattre nos valeurs…

nvdb

Ah, c’est l’Atlantic Council qui est honoré de rencontrer DisinfoLab maintenant…

nvdb

Aidons les russophobes de EUvsDisinfo…

nvdb

Ça devient gênant là… (retweeté par Disinfo, cf. le rond bleu)

nvdb

Retweeté par Disinfo

nvdb

Retweeté par Disinfo le 23 juillet 2018 : La Russie déstabilise le Monténégro !

nvdb

Retweeté par Disinfo le 24 juillet 2018 : La Russie déstabilise l’Asie du Sud-Est !

nvdb

Retweeté par Disinfo : RT bashing

nvdb

Salarié de Disinfo, retweeté par Disinfo

Ici Mycielski est donc “heureux” que l’OTAN lance son propre site de “fact checking”…

En général, on trouve beaucoup de personnes qui ont du mal à penser que le système médiatique informe mal ; on peut le comprendre.

Mais il est nettement plus rare de trouver des fanatiques heureux d’être bien informés par… les militaires ! Sacré Mycielski :

Apparemment le “Croisé de la Démocratie” a oublié de parler de son appartenance à Saper Vedere et DisinfoLab sur sa bio Twitter…

Bon, après quand on est fier de ça…

nvdb

Martin Micielski et Madeleine Albright, ancienne Secrétaire d’État des États-Unis (1997–2001)

Par chance, elle n’a pas fait à la Pologne ce qu’elle a fait à l’Irak…

Après avoir mieux cerné les obsessions de cette équipe, nous en verrons dans le prochain billet les conséquences sur leur travail…

Commentaire recommandé

wuwei // 09.09.2018 à 10h01

Le conseil municipal de ma commune vient de voter contre l’implantation du compteur Linky. Dès la nouvelle connue, m’inspirant des méthodes d’analyse de Disinfo et de son brillant con-sultan en chef j’ai mené ma petite enquête dans la nébuleuse russophile de ma commune de 332 habitants. Bien entendu il ne m’a fallu plus que quelques heures pour découvrir que la main occulte de Moscou était manifestement derrière cette décision incompréhensible, tant le Linky est porteur de bienfaits pour tout bon citoyen éclairé.
Des indices incontestables démontrent cette sournoise opération poutinienne :
– ces deux dernières années la vodka est présente dans tous les apéritifs organisés sur la commune.
– j’ai dénombré pas moins de trois Lada empruntant les routes communales.
– les ouvrages de Tolstoï et de Dostoievsky (écrivains très médiocres ) sont tous présents à la bibliothèque communale alors que le remarquable ouvrage de Brice Couturier “Macron, un président philosophe” ne s’y trouve point.
et enfin preuve absolue de cette infâme manipulation, dans le bureau du maire trônent depuis peu, des matriochkas (poupées russes).
Ainsi il est démontré qu’avec un peu de bon sens et beaucoup de discernement on peut très facilement déceler dans les moindre événements contrariant l’ordre établi par nos chères démocraties les manigances sournoises du Kremlin.

42 réactions et commentaires

  • dissy // 09.09.2018 à 07h27

    Je me demande si finalement on ne leurs fait pas trop de pub,car tout leur machin a surement très très peu d’audience et uniquement vers des convaincus ou dois je dire cons vaincus (bientôt)? (rires)

     24

    Alerter
    • Sam // 09.09.2018 à 10h35

      Soyez anti Poutine si cela vous chante, mais faite le correctement. Ce n’est pas une question d’opinion, mais de manipulation d’opinion par le mensonge et la calomnie.

       3

      Alerter
    • Linder // 09.09.2018 à 10h53

      Albert, vous n’avez pas bien suivi l”affaire; N. V. a clairement diffamé O. B. Pour défendre son honneur et sa réputation, O.B. peut légitimement exposé qui est N.V. (en plus de la procédure judiciaire légale adaptée).

      Vous posez la question “est-il autorisé d’être pro-usa et anti Poutine”, ce n’est pas interdit par O.B., mais quand quelqu’un est pro-usa et anti Poutine tout en prétendant être neutre, cela mérite d’être précisé.

       3

      Alerter
    • Catherine // 09.09.2018 à 11h29

      Il ne s’agit pas d’un problème de critique d’opinions mais de critique d’une entreprise de fabrication de l’opinion.
      Ces gens s’emploient à fabriquer une opinion sur le fondement de rien.
      Cela m’interpelle beaucoup cette façon de dénigrer le travail fait ici.
      Car enfin :
      – L’opinion est-elle aujourd’hui influencée par la version “les russes interfèrent dans les élections” ou non ? Et par qui ?
      – Selon vous ce que dit Vanderbiest est-il sérieusement étayé ?
      – Le travail de les-crises est-il sérieusement étayé ?
      – il ne s’agit pas ici de dire je suis pro russe ou pro américain il s’agit de débusquer la manipulation au profit de la vérité. Ca ne vous intéresse pas la vérité ?

      La vérité contre le mensonge est une question capitale car sinon on nous vole notre libre arbitre sur le fondement d’informations fausses.
      Un grand homme précédait souvent ses dires de “en vérité je vous le dis..”. Cela ne lui semblait sûrement pas inutile. Le mensonge est à la base de tout ce que certains humains sont capable de faire d’insane. TOUJOURS.

       1

      Alerter
    • Bruno Kord // 09.09.2018 à 11h29

      Cher Dissy,
      Vous avez sans doute oublié que la fausse selon laquelle l’affaire Benalla serait propagée par la Russie provient de DisinfoLab . Cette officine a donc sciemment participé à la contre-attaque médiatique pour blanchir les pratiques peu démocratiques de notre actuel Président de la République
      Et cette propagande sur le complot russe a bien fonctionné dans le public. Des gens moins avertis que vous, qui ne lisent pas ce blog, l’ont cru sur parole ( parole médiatique vaut vérité).
      Le travail d’O.Berruyer sur cette officine est donc d’utilité publique. C’est une démonstration rigoureuse et complète , un véritable travail de journaliste d’investigation. On se saurait lui faire trop de publicité.

       31

      Alerter
    • Les-crises // 09.09.2018 à 11h37

      ahahah

      vous verrez bientôt, la série n’est pas finie…

       0

      Alerter
    • chr bernard // 09.09.2018 à 11h44

      ..” tout leur machin a surement très très peu d’audience et uniquement vers des convaincus ou dois je dire cons vaincus”

      A première vue, je me suis dit la même chose ; … sauf que parmi les “convaincus” figurent une cascade de relais qui se termine par le présentateur de JT et l’éditorialiste de nos quotidiens moribonds … qui sont les seuls auprès desquels Madame Michu s ‘informe d’une oreille distraite, mais confiante !

       21

      Alerter
    • Pierrot // 09.09.2018 à 11h52

      Je pense au contraire qu’il paraît important de montrer toutes les facettes de cette affaire et de cette officine, car on y retrouve de nombreuses caractéristiques communes aux opérations et aux agences de manipulation, notamment sous influence étrangère (et en particulier américaine). Comme cela pourra servir à la fois d’exemple et de référence historique, autant que ce soit complet.

      De plus, ce sujet ayant été très peu abordé et encore moins détaillé, il faut bien que quelqu’un s’y colle. Et puis, comme on dit, il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud.

       11

      Alerter
    • Alfred // 09.09.2018 à 13h39

      Au contraire. C’est un travail essentiel et extremement bienvenu. Ne comprenez vous pas que: 1- la “pub” n’est pas un problème : c’est une bien mauvaise pub de toutes manières (une “juste”pub comme il sont nuls..).
      2- ces gens sont à la fois le produit et l’illustration de tout ce (pas ceux mais presque) qui nous gouverne: des nuls cooptés qui tournent en rond sur eux mêmes et pour qui vous n’êtes rien. Ces bras cassés sont analysés ici dans leur contexte et ‘eur spécialité mais ils ont des “freres” et des “cousins” en connerie partout. Dans la banque, dans l’industrie, dans les fonctions régaliennes, partout. Colloques, PowerPoint, petitfours et coup foures, gros fric qui dégueule de vos impôts ou de “généreux ” donneurs d’ordre, c’est cela la réalité des “pouvoirs” modernes (ce que d’aucuns appellent le système). Et force est de constater que ce “système” n’est point peuplé de génies machiavéliques mais de crétins et d’imbéciles. Les plus malins et les plus puissants on même cru qu’il était opportun de se choisir un factotum comme Macron (incapable de se gérer lui même ni de filtrer et s’adressant au public comme à ses copains). C’est dire.
      Bref il faut faire connaître au plus grand nombre la réalité des rouages de tous ces pouvoirs. De bien minables leviers qui soulèvent le monde à tous ses étages. Cette série n’est qu’un des multiples coup de projecteur sur nos rois nus.
      Ne trouvez vous pas qu’il reste encore du chemin à faire avant que chacun prenne la mesure des imposteurs qui nous gouvernent? Série bienvenue donc.

       27

      Alerter
  • tepavac // 09.09.2018 à 09h28

    Bonjour Olivier
    Je comprends pas le tweet de N. V,

    “comme les opérations russes semblent être menées depuis des usines à trolls, c’est juste (le premier truc que j’enseignais à mes troupes de propagande)

     0

    Alerter
    • Nicolas G. // 09.09.2018 à 10h09

      Je dois avouer que ce tweet m’a bien fait rire, après une première réaction spontanée de surprise. Le pokemon belge ne cherche même pas à camoufler ses véritables ambitions ou, devrais-je dire, sa fonction authentique dans l’appareil qui
      se résume facilement: propagande (et trollage) de masse par des “troupes dissimulées”, devenant ainsi, de facto, ce qu’il prétend combattre. Ironique mais Ô combien savoureux.

       10

      Alerter
    • vdrs // 09.09.2018 à 14h49

      tepavac 09.09.2018 à 09h28

      “c’est juste (le premier truc que j’enseignais à mes troupes de propagande)”

      Honte à vous qui ne savez pas lire.

      Vanderbiest a écrit :
      “c’est juste le premier truc que j’enseignERais à mes troupes de propagande”

      c’est-à-dire
      “si je devais avoir des troupes de propagande, je leur enseignerais …”

       0

      Alerter
      • Tepavac // 09.09.2018 à 15h14

        Faute de frappe automatisé…
        Pourtant cela ne change pas ma question,
        À savoir quelle genre d’enseignement ce monsieur à suivie pour tenir ce genre de propos, qui sortent de l’ordinaire.
        cet aspect “psycho” vous echappe semble t’il.
        Mais bon…

         1

        Alerter
  • Patrique // 09.09.2018 à 09h46

    Budget du renseignement aux EU :
    64 milliards d’euros (2016-source Slate) avec notamment comme objectif d’acheter des hommes politiques, intellectuels, universitaires, “experts” étrangers et de financer des officines de désinformation.
    Budget de l’armée française :
    34,2 milliards

     16

    Alerter
  • wuwei // 09.09.2018 à 10h01

    Le conseil municipal de ma commune vient de voter contre l’implantation du compteur Linky. Dès la nouvelle connue, m’inspirant des méthodes d’analyse de Disinfo et de son brillant con-sultan en chef j’ai mené ma petite enquête dans la nébuleuse russophile de ma commune de 332 habitants. Bien entendu il ne m’a fallu plus que quelques heures pour découvrir que la main occulte de Moscou était manifestement derrière cette décision incompréhensible, tant le Linky est porteur de bienfaits pour tout bon citoyen éclairé.
    Des indices incontestables démontrent cette sournoise opération poutinienne :
    – ces deux dernières années la vodka est présente dans tous les apéritifs organisés sur la commune.
    – j’ai dénombré pas moins de trois Lada empruntant les routes communales.
    – les ouvrages de Tolstoï et de Dostoievsky (écrivains très médiocres ) sont tous présents à la bibliothèque communale alors que le remarquable ouvrage de Brice Couturier “Macron, un président philosophe” ne s’y trouve point.
    et enfin preuve absolue de cette infâme manipulation, dans le bureau du maire trônent depuis peu, des matriochkas (poupées russes).
    Ainsi il est démontré qu’avec un peu de bon sens et beaucoup de discernement on peut très facilement déceler dans les moindre événements contrariant l’ordre établi par nos chères démocraties les manigances sournoises du Kremlin.

     80

    Alerter
    • Linder // 09.09.2018 à 10h58

      Et l’ouvrage intitulé “un personnage de roman”, qui vaudra sûrement un prix Nobel de littérature à son auteur (ou à défaut une nomination comme consule), se trouve t-il à la bibliothèque communale? Son absence serait une corrélation très significative ?

       2

      Alerter
    • Fritz // 09.09.2018 à 13h05

      @wuwei, votre démonstration est implacable. Aussi sec, j’appelle mes potes de l’OTAN pour qu’ils planifient une “intervention” dans votre commune, noyautée par la Russie de Poutine.

      J’ai toutefois besoin d’informations complémentaires :
      – la supérette de votre commune vend-elle des blini ?
      – votre bibliothèque communale est-elle une médiathèque ? Est-ce qu’on y trouve « Pierre et le Loup », de Prokofiev (mort le même jour que Staline, 5 mars 1953) ?

       19

      Alerter
    • Tchernine // 10.09.2018 à 06h19

      Cher Wuwel, avec votre permission je poste ce billet d’Olivka avec votre comment. J’aurai pas écrit mieux:) Merci.

       2

      Alerter
    • bernadette // 10.09.2018 à 15h14

      a bas le culte de la personnalite. Tournez vous les elus vers le peuple qui attend bien autre que l’opposition au compteur Linky !

       0

      Alerter
  • Ovni de Mars // 09.09.2018 à 10h38

    Les comptes twitter de Vanderbiest, Alaphilippe, SaperVedere & EU Disinfolab sont silencieux depuis le 11 août. La petite entreprise atlantiste et lucrative semble avoir tourné court ! Leurs amis outre-atlantiques et russophobes ne veulent peut-être plus financer de tels bras cassés

     11

    Alerter
    • RGT // 09.09.2018 à 11h31

      Le silence de ces comptes sera un bienfait pour le respect de la langue française.

      À moins que l’orthographe belge ne soit très différente de la française, ce dont je doute, j’avoue avoir les yeux qui piquent quand je lis leur prose.

      Existe-t-il un correcteur orthographique (même pas grammatical, ce serait un luxe inutile) sur Tout-hiteur ?

      Je pense qu’il est très facile de détecter les “fèces niouze” :
      Il suffit simplement de compter le nombre de fôteu par ligne dans un tout-hitte.

      S’il n’y a pas de fautes, c’est un message subliminal propagandiste écrit par Vlad l’empaleur en personne.

      S’il y a plus d’une faute par ligne et que le message semble écrit avec les pieds il s’agit d’un message authentique des Défenseurs de la Vérité. Et plus il y a de fautes, plus le message est authentique et irréfutable.

       14

      Alerter
  • tavarmany // 09.09.2018 à 10h51

    je suis un complot russe.
    Y a pas plus tard que cette nuit, avec des pote.e.s, on a entendu du classique.
    Et du russes, parmi d’autres, et toute la nuit.

    C’est pas pour dire mais ils sont où les ballets de bombes ?
    Est-ce cela la musique d’aujourd’hui ?

    A moins que tout ça ne soit faux semblants.
    Depuis je ne fais que rêver.

    Tout le monde connait ça;
    https://www.youtube.com/watch?v=mmCnQDUSO4I

     5

    Alerter
    • Surya // 09.09.2018 à 12h11

      Pensez donc. Et Pierre et le loup de Prokofiev est surement aussi un complot russe pour endoctriner les enfants dès leur plus jeune âge…

       10

      Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 09.09.2018 à 11h03

    Si je comprends bien, les agences de propagande et d’influence Disinfo Lab & Saper vedere sont des annexes de l’OTAN et du gouvernement des USA, non ?

    Peut-on le dire ainsi ?

     9

    Alerter
    • RGT // 09.09.2018 à 11h56

      Vous commettez une grave erreur.
      £’OTAN, les U$A, l’U€, George Soros, la French-American foundation etc… n’ont rien à voir avec Di$info Lab & Saper Vedere.

      Ces deux associations bienfaisantes à but non lucratif sont gérées par des bénévoles désintéressés qui sont prêts à mettre leurs carrières en péril pour lutter pour que la Divine Vérité éclaire nos foyers.

      Ces associations sont à mettre sur un pied d’égalité avec l’Association de Lutte Contre les Castors, l’Association du don du poil, l’association Ânes et Nature et bien sûr l’association Pipe Club de France (rien à voir avec Bill Clinton ou DSK)…

      Rien que des bénévoles réellement impliqués.

       17

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 10.09.2018 à 20h58

        J’ai bien noté que vous aussi vous croyiez sincèrement à l’impartialité de cette officine, comme nous toutes et nous tous ici. Je me range donc à votre avis tant il éclaire l’obscurité géopolitique actuelle. Merci.

         1

        Alerter
  • Kiwixar // 09.09.2018 à 11h45

    L’antirussisme est distillé à petites doses regulières en permanence dans tous les medias occidentaux. Exemple aujourd’hui, une Kiwi qui a failli se faire enlever en vacances à Phuket… par un Russe :

    http://www.nzherald.co.nz/nz/news/article.cfm?c_id=1&objectid=12119587

    Cette propagande, similaire à la propagande se guerre des années 30 ne peut aboutir qu’à la guerre. Car l’Otanie a un besoin vital d’hydrocarbures, et la Russie en a. Alors, payer en papier ou aller se servir? S’embêter à la maison avec des Gaulois refractaires ou les envoyer au front?

     10

    Alerter
    • Guadet // 09.09.2018 à 12h15

      Ça fait très peur : ça rappelle les veilles de guerre dans le pays agresseur aux époques les plus arriérées et les plus sombres de l’histoire de l’humanité.

       5

      Alerter
    • Czerny // 09.09.2018 à 13h29

      J’en connais pas mal des gaulois qui passeraient avec armes et bagages du côté russe, si jamais votre scénario voyait le jour .Moi le premier ……

       8

      Alerter
  • Kafka // 09.09.2018 à 12h48

    Vous avez tort de sous estimer les clefs USB russes, surtout car elles vous sont offertes par une certaine Ivana, âgée de 22 ans….
    Alors que la NSA quand elle se pointe chez vous avec trois marines moustachus pour une séance de water boarding, vous êtes réticents à leur filer le mot de passe de votre PC

     8

    Alerter
  • Kafka // 09.09.2018 à 12h49

    Concernant les clefs USB, en général dans certaines entreprises, c’est plutôt celle du stagiaire chinois, dont ils se méfient (comme d’ailleurs des heures tardives de ce dernier à la photocopieuse)

     5

    Alerter
  • Jiojio // 09.09.2018 à 12h53

    Ah oui on parle de cette enquête, où l’accès au site d’avion a été bloqué par les Ukrainiens le temps nécessaire pour.., où la gouvernance donne le droit de regard et de veto à l’Ukraine sur les publications et communiqués de la commision, où la Russie s’est vu refusée la participation, où les États-Unis ont annoncé qu’ils savaient qui exactement etait derrière les faits tout en refusant de présenter les moindres preuves, etc j’en oublie sûrement beaucoup.

     6

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 10.09.2018 à 21h03

      Vous oubliez l’invisible cadavre de Ben Laden mystérieusement mangé par les poissons. Oui, ça fait beaucoup de choses désormais bien oubliées. Heureusement que M.Nicolas Vanderbiest est là pour tenter de réamorcer la pompe à phynance et à mythes, sinon certains s’imagineraient encore qu’on s’ennuierait.

       0

      Alerter
  • Fritz // 09.09.2018 à 13h24

    Martin Mycielski se dit heureux de voir l’OTAN lancer son officine de contre-propagande. Comme le note Olivier, « il est nettement plus rare de trouver des fanatiques heureux d’être bien informés par… les militaires ! »

    Ce fut pourtant le cas, du 24 mars au 10 juin 1999, lorsque la source unique de nos JOURNALISTES était Jamie SHEA, porte-parole de l’OTAN, dont l’accent très british berça nos oreilles tout au long des bombardements sur la Serbie.

    Lui-même finit par en éprouver quelque gêne, comme il le confia un an plus tard au journal Le Monde.

    Dans ces conditions, il est normal que M. Mycielski soit aux anges en compagnie de Madame Albright, architecte de la guerre de l’OTAN contre la Serbie, et bienfaitrice des enfants irakiens (“Ça en vaut la peine”).

     14

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 10.09.2018 à 21h08

      500 000 enfants irakiens exterminés ….En 1996, lors d’une interview accordée à Lesley Stahl dans le magazine de CBS intitulé Sixty Minutes, la diplomate US, Madeleine Albright, déclare à propos des sanctions contre l’Irak et de la mort supposée d’un demi-million d’enfants : « Je pense que c’est un choix très dur, mais le prix — nous pensons que ça vaut le prix. »

      (« I think this is a very hard choice, but the price — we think the price is worth it. »

       1

      Alerter
  • grumly // 09.09.2018 à 14h27

    Sur le passage concernant la signature de Macron, c’est plus compliqué. Il signe en fait de plusieurs façons suivant les documents, ce qui a échappé à Libé. Par exemple, sur la profession de foi pour les élections présidentielles le M est en majuscule mais le reste de la signature est en minuscule, c’est le même style que sur le document des Bahamas. On trouve d’autres documents avec la même. On trouve aussi des signatures tout en majuscule comme sur la déclaration de patrimoine de l’article de Libé et d’autres avec un M avec 2 pointes (pas en rond) comme sur le site d’En marche qui est plus un logo, à mon avis, mais qui sert aussi de signature. Les articles qu’il y a eus à l’époque des Macronleaks sur la signature soi-disant fausse ont été faits à la va-vite, c’était facile de trouver des documents où la signature était la même que le document des Bahamas.

     6

    Alerter
    • Pierre D // 09.09.2018 à 15h33

      Manque de maturité, probablement.

       1

      Alerter
  • moshedayan // 09.09.2018 à 15h57

    Wuwei bien vu,
    mais au bout du compte je me demande si M. Berruyer doit perdre autant de temps à démontrer les méthodes de tous les “organes officiels, semi-officiels et sponsorisés anti-Russie”. Le travail est remarquable mais aussi énergivore non ?
    Que des Russes envoient des twits contre tel ou tel dirigeant américain n’est pas en soi étonnant et ne constitue en rien une implication du Kremlin. La majorité des Russes n’ont aucune considération positive à l’égard de l’Occident, car beaucoup ont compris ce que les Occidentaux ont recherché de 1989 à 2005 à peu près dans leurs relations avec la Russie – (c’était du genre un bon indien est un indien mort !)
    Enfin, en 2016, les Slovaques rencontrés avec un amusement discret (sans aucun soutien avec l’attentat, je précise bien) me disait le fait que dans l’attentat du Bataclan ils avaient entendu qu’une des kalachnikovs venées de leur pays (donc trafic et corruption…etc…).
    Si Disinfolab me lit, alors qu’il dénonce, les “trojans slovaques” qui ont agi pour le compte du K…, pourquoi pas ?
    Tout cela est ridicule. La seule dénonciation valable est que Disinfolab -Saper Vedere (un nom qui me fait penser à Loge P2!!!) est bien une officine de l’OTAN -UE

     4

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 10.09.2018 à 21h19

      Personnellement, je remercie vivement M.Berruyer pour ses efforts gigantesques de contre-propagande tant le travail de contre-attaque doit être fastidieux et ingrat. Je rappelle parallèlement que l’ officine de M.Nicolas Vanderbiest qui voit des russes partout a elle-même fiché la population française selon ses opinions politiques !!!

      M.Berruyer avec son avocat Maitre Assous défendent nos libertés démocratiques, aidons-les financièrement à gagner le procès engagé contre ces nouveaux et dangereux Tartuffes.

       1

      Alerter
  • sg // 09.09.2018 à 16h20

    Une analyse juridique très intéressante de cette affaire: https://scinfolex.com/2018/08/21/affaire-disinfolab-quelles-retombees-potentielles-sur-la-recherche-publique-et-la-science-ouverte/

    (avec une petite réf à les-crises, qui a besoin de la reconnaissance des journalistes quand on a la reconnaissance des spécialistes?)

     7

    Alerter
  • Tchernine // 10.09.2018 à 06h13

    Olivier, n’écoutes personne et surtout ne les lâches pas. Il est très bon ton dossier. Pour l’info, aujourd’hui 1 € vaut 80.40 roubles!

     2

    Alerter
  • Vladimir K // 10.09.2018 à 17h28

    Ce qui est drôle au sujet de cette histoire de clés USB, c’est qu’il y a dix ans, alors que je travaillais pour une compagnie française liée à la défense, des agents de la DST nous avertissaient déjà au sujet de ces fameuses clés, dont la provenance pouvait être diverse (en fait, ce sont plus les américains qui inquiètent que les russes.)

    D’ailleurs, on ne parle pas souvent du fait que, lors d’un voyage aux États-Unis, les douaniers américains ont le droit de garder tout appareil électronique (téléphone, ordinateur, disque dur, carte SD, etc.) et de le fouiller ; si l’appareil est crypté, il sera gardé tant que le contenu n’aura pas été décrypté, que ce soit avec l’aide du propriétaire, ou par la force.

    Cette loi date de 2008, déjà.

     3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications