Les Crises Les Crises
17.septembre.201817.9.2018 // Les Crises

(9) #DisinfoGate : Oups… ! Deux membres de la Team Macron chez DisinfoLab/SaperVedere

Merci 856
J'envoie

9e partie du #DisinfoGate. Vous pouvez consulter la série complète ici :

Sommaire de ce billet (qui comprend un résumé si vous manquez de temps) :

  1. Rappels sur DisinfoLab
  2. Les déclarations du Gouvernement et d’En Marche à propos de DisinfoLab
  3. DisinfoLab : « Nous ne travaillons pas pour En Marche »…
  4. Les stupéfiants liens de la Galaxie Disinfo avec En Marche
    4-1 Rappels sur le personnel des structures
    4-2 Marina Tymen
    4-3 Olivier Cimelière
    4-4 Les importants liens entre Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo
    4-5 Les liens entre Romain Pigenel, Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo
    4-6 Pierre Le Texier
    4-7 L’étonnant soutien de Pierre Le Texier et Aurore Bergé à DisinfoLab
  5. Résumé (si vous n’avez pas lu tout le billet)
  6. Conclusion : Saper Lipopette !

I. Rappels sur DisinfoLab

Pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas lu les précédents billets, nous résumons très brièvement notre série ainsi :

  1. “l’ONG” belge EU DisinfoLabà l’origine de l’étude sur le « gonflage numérique » de l’affaire Benalla par « l’écosystème russophile » – n’est en fait qu’un paravent d’une nébuleuse de sociétés commerciales, dont le cœur est SAPER VEDERE, une agence de communication spécialisée sur l’accompagnement en cas de crise médiatique. Ces 2 structures ont les 3 mêmes fondateurs, dont parmi eux le consultant Nicolas Vanderbiest, actionnaire à 40 % de Saper Vedere ;

    Les étroites connexions entre une société commerciale (à but lucratif) et une association à but non lucratif
  2. Les fondateurs entretiennent régulièrement une confusion entre leurs nombreuses casquettes : quand Nicolas Vanderbiest parle, est-ce le chercheur, le blogueur, le cofondateur de l’association sans but lucratif DisinfoLab, le consultant auto-entrepreneur, l’actionnaire presque majoritaire de Saper Vedere, le partenaire de Visibrain ? Mystère…Il faut ainsi bien comprendre que Disinfo n’est en pratique qu’une façade pour Saper Vedere. Vanderbiest ne s’en cache même pas, pour l’étude de l’affaire Benalla :
  3. De façon très étonnante, cette micro-association a rapidement été soutenue financièrement par Twitter, ainsi que par de puissants partenaires, tels l’Atlantic Council ou la Fondation Open Society ;
  4. Lors de la présidentielle 2017, Nicolas Vanderbiest a été extrêmement actif, et s’est éloigné de la nécessaire neutralité scientifique propre à son statut de chercheur, au détriment de certains candidats (Le Pen, Fillon…)
  5. La confusion entre les différentes casquettes des fondateurs a fini par entraîner un mélange des rôles entre les structures ainsi que de profonds conflits d’intérêts ;
  6. La plupart des partenaires de Disinfo ont une attitude envers la Russie qui les ferait certainement qualifier de “complotistes”, si un autre pays était la cible de leur obsession.
  7. Enfin et surtout, Disinfo a œuvré afin de lancer une polémique autour du rôle de la supposée “russosphère” sur Twitter, sans succès avant le Premier tour de la Présidentielle 2017, mais avec succès au cours de l’affaire Benalla. Et on comprend vraiment mal pourquoi Disinfo a choisi de s’intéresser à cette affaire…

La série complète de billets sur DisinfoLab est consultable ici.

Reste donc une question centrale à laquelle nous allons tenter de répondre ici : pourquoi donc une société commerciale de lobbying et de gestion de crise a-t-elle décidé de réaliser une étude sur l’affaire Benalla ?

Beaucoup d’entre vous nous ont écrit pour nous demander s’il y avait des liens entre le mouvement politique En Marche et l’ONG DisinfoLab. Eh bien Fact-checkons tout cela ensemble !

Avertissement à propos de ce fact-checking

Pour ceux de nos lecteurs qui se poseraient d’emblée la question suivante :

« L’étude DisinfoLab a-t-elle été commanditée par En Marche ? »

nous leur précisons que « nous n’avons jamais insinué cela. En ce qui nous concerne, nous n’avons aucune preuve et cela ne fait pas partie de notre mission ». En cela, nous nous inscrivons dans la même ligne « méthodologique » que nos confrères du DisinfoLab :

Ainsi, nous espérons qu’avec de telles précisions, ce billet – dont l’objectif est de vous communiquer des faits bruts pour votre bonne information – pourra être aussi facilement relayé que les conclusions de Disinfo sur le « gonflage numérique » de l’affaire Benalla.

Maintenant que tout ceci est dit… fact-checkons !

II. Les déclarations du Gouvernement et d’En Marche à propos de DisinfoLab

Le 11 août, en plein milieu de la polémique sur le “fichage politique”, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, indiquait qu’il n’y avait aucun lien entre le Gouvernement et l’”ONG” DisinfoLab :

La veille, Pierre Le Texier, qui est le responsable du pôle e-influence chez En Marche… :

… avait retweeté le compte Daarjeling qui indiquait qu’il n’y avait aucun rapport entre En Marche et cette “ONG belge” :

III. DisinfoLab : « Nous ne travaillons pas pour En Marche »…

Dans son étude du 8 août, DisinfoLab indiquait ceci pour justifier le fait qu’il ne travaillait pas pour En Marche (source) :

Ils auraient donc pris des “positions très dures” contre le Gouvernement français pour sa loi anti-Fake news ? Très bien : fact-checkons ! (source, pdf)

nvdb

nvdb

« accueille favorablement » : on a vu plus dur comme opposition…

Après avoir certes signalé que la réponse judiciaire n’était probablement pas la mieux adaptée, Disinfo réclame ici que le projet du gouvernement ne soit plus limité aux seules périodes électorales.

Bref, une position tellement « dure » à l’encontre du gouvernement… qu’elle finit par être retweetée sur l’un des plus gros comptes de soutien à Emmanuel Macron :

galaxie-disinfolab

Ainsi, on voit bien que :

  1. à l’exception de quelques critiques ponctuelles, Disinfo « accueille favorablement » le projet gouvernemental et estime même qu’il ne va pas assez loin. Sa justification tombe donc à l’eau…
  2. ses positions ont été retweetées par le compte Ensemble avec Macron, qui a pris soin de taguer 3 membres de l’équipe Saper Vedere/Disinfo ainsi que la députée Aurore Bergé.

IV. Les stupéfiants liens de la Galaxie Disinfo avec En Marche

4-1 Rappels sur le personnel des structures

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, 100% des membres du personnel de EU DisinfoLab sont également membres du personnel de Saper Vedere (voir ce billet) :

Images issues des sites internet de Saper Vedere (image) et DisinfoLab

Parmi les membres de Saper Vedere (n’appartenant a priori pas à DisinfoLab), on trouve la conseillère Marina Tymen, et l’expert Olivier Cimelière. Vous pouvez les apercevoir sur la photo ci-dessous (pastille rouge) :

Dans le cadre de ce fact-checking, nous nous sommes donc demandé qui étaient ces deux personnes et quel avait été leur parcours professionnel. Et voici donc ce que nous avons trouvé…

4-2 Marina Tymen

Voici la biographie de Marina Tymen sur le site de Saper Vedere (source) :

galaxie-disinfolab

Pas besoin d’être Hercule Poirot pour trouver les bonnes informations : il suffit de lire sa page LinkedIn (source ; archive en pdf) :

galaxie-disinfolab

« Team Macron » !

EDIT 17/09 20h00 : oh, ben non, on me signale que Madame Tymen a fait le ménage sur son profil LinkedIn :

C’est dommage enfin, il n’y a rien de honteux à faire partie de la Team Macron…

Et voici comment elle présente son action chez Saper Vedere :

galaxie-disinfolab

« S’adressant aux entreprises ou institutions publiques, nous disposons des meilleurs outils d’analyse des réseaux sociaux. Nous sommes experts en gestion de crise et en changement de perception. Nous pouvons vous sortir du pétrin si vous êtes déjà dedans »

Mais c’est le détail de son action au sein de sa propre entreprise, Influenty, qui nous en apprend vraiment davantage :

galaxie-disinfolab

Donc, résumons… Marina Tymen est :

  • membre de Saper Vedere qui, via DisinfoLab, a publié une étude sur l’influence de « l’écosystème russophile » dans l’affaire Benalla ;
  • spécialiste de communication de crise et d’influence ;
  • coadministratrice de la page Facebook la plus active à soutenir Macron : Ensemble avec Emmanuel Macron ;
  • chargée des Relations Presse et de Consulting en Réseaux sociaux pour… plusieurs Députés de La République En Marche (LREM).

Et ce soutien à Macron ne date pas d’hier. En effet, dès le 16 novembre 2016 (date de l’annonce officielle de sa candidature à la présidentielle), Marina Tymen nous partageait les images (au premier rang) de sa matinée avec « Manu » :

galaxie-disinfolab

Et dès le 18 janvier 2017, elle signait une tribune politique de soutien à Macron :

Il est à noter que Marina Tymen n’est pas une novice des sphères d’influence gouvernementales. Ici, en 2014, elle assistait grâce à Romain Pigenel, Directeur adjoint du Service d’Information du Gouvernement et ancien responsable de la campagne numérique de François Hollande, au lancement de la nouvelle version du site www.gouvernement.fr :

Au vu de ses compétences, elle intègre le Comité communication d’Emmanuel Macron – le cœur de la TEAM MACRON. Ce comité ne comprend qu’une dizaine de personnes à la base, qu’on voit ici tweeter sur les réseaux sociaux le 20 mars 2017 pour soutenir Macron, lors du Grand débat de la Présidentielle (Marina Tymen est visible avec son haut rouge) :

galaxie-disinfolab

galaxie-disinfolab

Note : la personne en face de Marina Tymen est Johann Fourmond, autre membre de la Team Macron :

galaxie-disinfolab

Bien qu’il soit apparemment sans lien direct avec Saper Vedere, on note cependant qu’il est très actif pour retweeter Nicolas Vanderbiest :

disinfo-en-marche

Tout au long de la campagne présidentielle, Marina Tymen n’est jamais restée bien loin de Nicolas Vanderbiest, qu’il s’agisse :

…de s’amuser de leur appartenance commune à la Macron-sphère fin 2016 :

…de dénoncer les sondages Filteris qui donnaient Fillon au 2e tour (on comprend mieux l’acharnement de Vanderbiest à ce sujet- voir ce billet) :

…de travailler et voyager ensemble à Budapest :

…ou encore de produire une analyse des personnes qui aiment Macron sur Facebook (13 avril) :

Marina Tymen s’est investie pour Macron jusqu’au bout, ici J-5 avant le Premier tour :

Et au final, son travail a payé :

Elle félicite ici les autres membres de la Team Macron via le compte qu’elle anime (le compte est en effet toujours actif) :

Et après… ? Eh bien une fois la présidentielle passée, Marina Tymen a ensuite “accompagné de nombreux candidats LREM” pour la campagne des législatives :

Et lorsque quelqu’un fait remarquer à Vanderbiest que leur étude est disqualifiée du fait « qu’ils aient bossé pour EM »… :

…Nicolas Vanderbiest doit bien concéder que Marina Tymen peut être hautement discréditante pour l’image d’impartialité de Saper Vedere :

Notons que DisinfoLab et un de ses employés approuvent également ce message… :

Le conflit d’intérêts est pourtant évident :

Mais apparemment pas pour Vanderbiest :

Des écologistes + des socialistes + des Républicains : mais c’est la définition “d’En Marche”, non ?

Ce qui est incroyable, c’est qu’il considère que DisinfoLab serait “discrédité” si Marina Tymen avait fait des analyses pour leur étude, mais que cela ne leur pose aucun problème qu’elle travaille dans la structure, et qu’elle s’occupe aussi probablement de ramener des clients…

Bref, Marina Tymen, membre de l’équipe Saper Vedere – à l’origine d’une étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla – est également un membre clé de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron.

Mais ce n’est pas tout…

4-3 Olivier Cimelière

Voici la biographie d’Olivier Cimelière sur le site de Saper Vedere (source) :

galaxie-disinfolab

Ce n’est pas n’importe qui : il est l’ancien Directeur de la Communication et du Lobbying de Google France (membre du Comité de Direction ), et il anime aussi Le Blog du Communicant :

galaxie-disinfolab

Et… surprise ! Il a co-signé avec Marina Tymen cet appel du 4 avril 2017 de Jean-François Pascal, le fondateur du Comité Communication d’En Marche,:

disinfo-en-marche

On a ici les membres originaux les plus actifs de la Team Macron

Tous deux avaient d’ailleurs également signé le précédent appel de Jean-François Pascal, publié le 18 janvier et intitulé « De droite, du centre, de gauche, nous sommes En Marche ! avec Emmanuel Macron » :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Olivier Cimelière est donc également membre de la Team Macron. En réalité, Cimelière et Tymen, en plus de travailler pour Saper Vedere, se connaissent depuis au moins 2013 :

IRL : “dans la vie réelle” = en dehors d’Internet

Nos deux amis sont d’ailleurs les bonnes fées de Nicolas Vanderbiest, qu’ils ont aidé à démarrer quand il a terminé son Master de Communication en 2013 (source) :

Mais comment Olivier Cimelière s’est-il retrouvé dans la Team Macron ?

Le rapport au gouvernement sur la Désinformation de 4 septembre (dont nous avons parlé dans ce billet) tentait d’accréditer l’idée risible que les Macronleaks (mails du comité de campagne de Macron – consultables ici sur Wikileaks) ne contenaient “rien d’intéressant” :

nvdb

Pourtant, on y trouve cet intéressant mail du 29 mars 2016 de Jean-François Pascal, qui est le futur créateur du Comité Communication de Macron, à destination de Pierre Le Texier (futur animateur de la campagne numérique de Macron) :

On comprend donc qu’après avoir déjeuné (sans doute tous les trois) ensemble, Jean-François Pascal et Olivier Cimelière ont transmis leur CV à Pierre Le Texier (source).

Une telle proximité Cimelière/Pascal n’est pas très étonnante car à l’époque… ils ont travaillé ensemble dans la même entreprise de communication, Wellcom (sources : ici et ) – sachant que Cimelère ne l’indique pas sur son LinkedIn) :

Pour l’anecdote, notons aussi qu’il lui transmet la motion de Jean-Marie Bockel présentée au Congrès du PS du Mans en 2005 “Pour un socialisme Libéral” (source) :

Il aurait en effet été dommage que ce texte venant d’un socialiste qui entrerait au gouvernement de Sarkozy deux ans plus tard se perde – surtout que la motion qu’il défendait avait quand même atteint 0,65 % des suffrages des militants PS en 2005 (source) :

En effet, Jean-François Pascal a été “la plume” de Jean-Marie Bockel (aujourd’hui Sénateur UDI) ; c’est donc tout naturellement qu’il envoie à Le Texier une tribune qu’il a fait paraitre dans Libération en 2014 sur le même thème (source) :

disinfo-en-marche

Tribune à l’époque chaudement recommandée par… Olivier Cimelière :

disinfo-en-marche

Depuis leur rencontre, Le Texier et Cimelière ont dû se côtoyer régulièrement, car, comme en témoigne l’échange suivant, ils s’entendent apparemment fort bien, se tutoient et se taquinent à propos de foot :

disinfo-en-marche

Mais on ne peut comprendre l’importance du rôle de Cimelière dans la campagne qu’après avoir lu ce tweet de Marina Tymen où, quelques jours avant le premier tour, elle taguait la Team Macron (pilotée par Jean-François Pascal, et rattachée à Pierre Le Texier et Benjamin Griveaux), ainsi que… :

… Olivier Cimelière.

Pour ceux qui auraient encore des doutes, revenons un an jour pour jour après le fameux soir du Grand débat (20 mars 2017). En ce jour anniversaire, Johann Fourmond, membre de la Team Macron, réalise ce tweet en mémoire de ce moment fort dans “la war room” :

galaxie-disinfolab

Et bien évidemment, il a tagué les personnes qui étaient présentes ce jour-là ou qui jouaient un rôle majeur dans la campagne :

galaxie-disinfolab

Non seulement on constate que Marina Tymen et Olivier Cimelière figurent dans la courte liste des 10 personnes taguées, mais ces derniers ont également « liké » le tweet en question…

Tout comme Olivier Cimelière avait “adoré” le post Facebook de Marina Tymen du 21 mars 2017 :

Les tweets militants suivants sont vraiment surprenants, on n’imaginerait pas qu’ils viennent de l’ancien Directeur de la Communication de Google France :

disinfo-en-marche

Il se réjouit ici du licenciement politique d’Aude Lancelin

Il attaque également ici Laurent Wauquiez :

disinfo-en-marche

Mais sa cible favorite reste Mélenchon – et ce depuis longtemps :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Il est d’ailleurs très amusant de comparer ses tweets sur Macron (que du positif) et sur Mélenchon (que du négatif).

Notons enfin qu’il avance masqué, car il n’affiche pas sur Twitter ni dans les médias son appartenance à la Team Macron ni à Saper Vedere. Olivier Cimelière se présente simplement comme communicant, blogueur, et senior strategist :

olivier-cimeliere

Bref, Olivier Cimelière, membre de l’équipe Saper Vedere – à l’origine d’une étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla – fait à l’évidence partie lui aussi de la Team Macron, et a œuvré à sa communication durant la Présidentielle.

Note : si par son enquête, l’équipe Les-Crises peut ainsi “dissuader ou sanctionner des manipulations”, alors notre travail dans cette série #DisinfoGate n’aura pas été vain…

Bilan :

4-4 Les importants liens entre Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo

4-4-1 L’ancienne collègue de l’actuel président de Saper Vedere

Même s’il n’a pas jugé utile d’en parler sur son profil LinkedIn, Erwan de Rancourt est le Président de Saper Vedere (source) :

disinfo-en-marche

Le 19 juin 2017, Aurore Bergé tweetait sur ses premiers pas de Députée. 10 personnes ont alors jugé utile de lui répondre. Erwan de Rancourt en fait partie :

galaxie-disinfolab

« Intelligence nationale ? » : plus un an après l’élection, on voit encore toute l’importance d’un point d’interrogation…

Erwan et Aurore se connaissent en réalité depuis longtemps, puisque l’un et l’autre ont été assistants en même temps de deux des cinq élus UMP de la région Île-de-France au Parlement européen, en 2009 (source) :

4-4-2 Les contacts très anciens d’Aurore Bergé avec Nicolas Vanderbiest

Magie des réseaux sociaux : on découvre en fait facilement qu’Aurore Bergé est régulièrement en contact et depuis longtemps avec Nicolas Vanderbiest sur Twitter.

Ici, en 2015, elle cite ses points de vue (rappelons qu’il n’est qu’un étudiant en thèse de communication en Belgique) :

Ici, à propos de la situation à Bordeaux, elle le tague directement :

et Vanderbiest y répond :

Ici, en 2016, Bergé épingle un texte contre le harcèlement, suite à l’affaire Baupin :

et Vanderbiest se permet de lui écrire un “je n’aurais pas épinglé le tweet”…

Ici, en pleine campagne de la Primaire de la Droite, il tague Aurore Bergé pour qu’elle regarde son étude :

On s’étonnera peu qu’Aurore Bergé fasse donc partie des amis de Nicolas Vanderbiest sur Facebook – comme Romain Pigenel (source) :

4-4-3 Une aide de Vanderbiest à Bergé durant la Présidentielle ?

Mais on découvre surtout cet échange stupéfiant du 15 avril 2017, une semaine avant le premier tour de la Présidentielle :

et le lendemain Bergé tweete ceci :

disinfo-en-marche

Ainsi, on peut dire pour résumer que :

  • Aurore Bergé tutoie Nicolas Vanderbiest ;
  • Aurore Bergé a accès à des résultats Visibrain ;
  • Aurore Bergé demande à Vanderbiest des données et des graphiques ;
  • Vanderbiest indique en retour qu’il a “tout en stock”.
  • et le lendemain, Bergé retweete Vanderbiest.

On peut dès lors se demander si Vanderbiest n’aurait pas en fait participé activement à la campagne de Macron – ce qui expliquerait certains de ses agissements, comme l’affaire Filteris (dont on a parlé dans ce billet). Cela ne serait finalement pas étonnant, puisque deux membres de la Team Macron travaillent désormais dans l’entreprise de lobbying qu’il a créée…

4-4-4 Une aide à DisinfoLab en retour ?

Le 5 août, on note qu’Aurore Bergé a retweeté les très douteuses insinuations de Jean Quatremer sur une manipulation des réseaux sociaux dans l’affaire Benalla :

Puis le 8 août, elle a fait partie de la dizaine de Français qui ont retweeté ces résultats de l’étude de DisinfoLab :

galaxie-disinfolab

Mais nous verrons à la fin de ce billet qu’elle a aussi soutenu Disinfo après que la polémique sur leur cas ait démarré…

Bon, ben, voilà…

4-5 Les liens entre Romain Pigenel, Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo

Nous avons découvert ce tweet d’Aurore Bergé du 12 février 2015, qui commente un tweet citant Nicolas Vanderbiest, et auquel ce dernier répond :

Notez le hashtag #SIGLab de Bergé

Il est possible que Bergé ait participé au séminaire du 12 février 2015 du Service d’Information du Gouvernement dont nous avons parlé dans ce précédent billet :

L’organisateur de ce SIGLab est Romain Pigenel du SIG – vous savez, celui qui a accueilli Marina Tymen lors du lancement de www.gouvernement.fr. Soulignons que Marina Tymen parle régulièrement de et avec lui :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Et on a vu avec quelle efficacité la com’ du gouvernement a été révolutionnée…

disinfo-en-marche

Le “55”, c’est l’adresse de l’Élysée ; Pigenel est passé à ce moment du SIG au cabinet de Hollande, en charge des discours…

disinfo-en-marche

Fin de partie à l’Élysée – la com’ n’a pas été assez “révolutionnée” pour y rester 5 ans de plus…

disinfo-en-marche

Marina Tymen a travaillé chez Air France par le passé. Quand on peut rendre service…

Le 12 février 2015, suite au fameux SIGLab, Pigenel tweete à propos d’Olivier Cimelière, qui – y étant présent – en a fait un compte-rendu sur son blog :

galaxie-disinfolab

disinfo-en-marche

Ici, Olivier Cimelière passe donc la 2e couche de cirage

Il est probable qu’Aurore Bergé ait également participé à cet événement, non seulement parce qu’elle rebondit sur un tweet sur le sujet, mais surtout parce que c’est une proche amie (de promo ?) de Romain Pigenel :

disinfo-en-marche

Mais nous ne creusons pas plus ce sujet – nous ne voudrions pas froisser Romain Pigenel, qui suit apparemment de très près ce site et qu’il l’apprécie assez peu, surtout lorsque nous enquêtons sur Vanderbiest (comme ici le 10 août 2018) :

disinfo-en-marche

Mais nous comprenons parfaitement, à chacun ses références – il en faut pour tous les goûts :

4-6 Pierre Le Texier

Pierre Le Texier est le responsable du pôle e-influence chez En Marche. Comme c’est lui qui a créé le compte Twitter @TeamMacron, il est intéressant de comprendre son parcours.

C’est un ancien militant du Parti socialiste, qui a été sur la liste PS dans le 18e arrondissement pour les élections municipales de 2014 (source).

Finalement non élu, il a changé d’avis sur le PS :

disinfo-en-marche

En février 2015, il signe la motion Cohérence Socialiste de Karine Berger :

disinfo-en-marche

Mais en octobre, il rejoint le collectif des Jeunes avec Macron (qui a joué un rôle central dans le décollage de sa campagne, lire ici, , , ou ), dont il devient rapidement le Responsable Presse (source) :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

En février 2016, il cosigne une tribune dans Le Monde de soutien à Macron (source).

disinfo-en-marche

Au chômage en 2016, il a finalement été recruté cette année-là par En Marche pour la campagne, après quelques mois de bénévolat (source).

4-7 L’étonnant soutien de Pierre Le Texier et Aurore Bergé à DisinfoLab

De nouveau le 15 avril 2017, à une semaine du premier tour, Vanderbiest pose une question sur Twitter sur la campagne :

19 personnes prennent le temps d’y répondre – dont Le Texier et Bergé…

Après l’élection, le 23 janvier 2018, Pierre Le Texier participe à la conférence 2018 Visibrain sur le Bad buzz, où il vante “l’excellent Nicolas Vanderbiest” :

galaxie-disinfolab

Le 9 août, le scandale DisinfoLab a éclaté : la CNIL s’est saisie du sujet suite à des dizaines de plaintes. On sait désormais que Disinfo a diffusé un fichier avec un fichage politique des comptes Twitter.

L’attitude normale d’un parti politique va normalement être de condamner un tel comportement ; au pire il ne dira rien.

Ce qui est incroyable ici, c’est qu’En Marche va soutenir DisinfoLab – avec lequel il est censé n’avoir aucune connexion… Comme ici, avec ce retweet de Pierre Le Texier le 9 août :

Le 10 aout, il tweete ceci en soutien :

…soutien alors retweeté par Olivier Cimelière :

Puis il retweete ceci :

Le même jour, c’est Aurore Bergé qui retweete les excuses de Vanderbiest :

Enfin, le 11 août, nouveau tweet de soutien de Le Texier :

…retweeté par Bergé :

galaxie-disinfolab

Et enfin, nouveau retweet de soutien de Le Texier le même jour :

Un tel soutien de deux responsables d’En Marche à une “ONG belge” en pleine tourmente suite à ses graves fautes, avec laquelle ils sont censés n’avoir aucun lien, laisse sans voix.

On est plutôt amené à penser que cela pourrait être une nouvelle illustration d’un des principes du macronisme : “Jamais aucun mérite à attribuer à l’opposition, mais soutien total aux brebis galeuses de notre notre troupeau” (Ferrand, Darmanin, Pénicaud, Buzyn, Benalla, Kohler, Nyssen…) :

disinfo-en-marche

Beaucoup de personnes estiment qu’un élu montre du courage quand il applaudit un élu d’un autre bord disant des choses justes…

V. Résumé (si vous n’avez pas lu tout le billet)

Dans les jours qui ont suivi la naissance de l’affaire Benalla, l’agence de communication Saper Vedere (via sa soi-disant « ONG » DisinfoLab) a publié une étude indiquant que l’affaire avait été « gonflée numériquement » sur les réseaux sociaux par un vaste « écosystème russophile » diffuseur d’innombrables Fake News.

Le 11 août, en plein milieu de la polémique sur le “fichage politique”, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, indiquait qu’il n’y avait aucun lien entre le Gouvernement et l’”ONG” DisinfoLab. Or, à l’issue de notre enquête, nous avons découvert que :

  1. Marina Tymen, membre de l’équipe Saper Vedere (structure à l’origine de l’étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla) est également un membre clé de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. En outre, elle est :
    – Coadministratrice de la page Facebook la plus active à soutenir Macron : Ensemble avec Emmanuel Macron;
    – Chargée des Relations Presse et de Consulting en Réseaux sociaux pour plusieurs Députés de La République En Marche (LREM) ;
  2. Olivier Cimelière, autre membre de l’équipe Saper Vedere, fait à l’évidence partie lui aussi de la Team Macron, et a œuvré à sa communication durant la Présidentielle;
  3. Aurore Bergé, députée LREM, est régulièrement en contact sur Twitter et depuis longtemps avec Nicolas Vanderbiest, auteur de l’étude DisinfoLab. Aurore Bergé a accès à des résultats Visibrain ; elle tutoie Vanderbiest et lui a réclamé des données. Nous sommes dès lors en droit de nous demander si Vanderbiest n’aurait pas participé activement à la campagne de Macron, puisque deux membres de la Team Macron travaillent désormais dans l’entreprise de lobbying (Saper Vedere) qu’il a créée ;
  4. À la suite du scandale du « fichage » politique, En Marche – en la personne d’Aurore Bergé et de Pierre Le Texier, responsable du pôle e-influence – a ardemment soutenu DisinfoLab sur Twitter ;

Nous ne pouvons ni ne voulons tirer à ce stade de conclusion définitive, mais les multiples liens entre La République En Marche et la galaxie DisinfoLab/Saper Vedere posent de lourdes questions.

VI. Conclusion : Saper Lipopette !

Comme nous l’avons dit au début de ce billet, nous ne pouvons ni ne voulons tirer à ce stade de conclusion définitive.

Nous soutenons donc pleinement l’initiative de Frédéric Lefebvre et de son groupuscule macroniste Agir :

nvdb

qui ont réclamé que « dès la rentrée, la Commission d’enquête du Sénat [puisse] se saisir de la manipulation attribuée aux comptes russophiles sur Twitter ». Comme il l’a si bien dit : « toute la lumière doit être faite sur cette manipulation d’ampleur » qui « mérite d’être sanctionnée »… Il semble que cette demande mérite d’être fermement soutenue – même si la « manipulation d’ampleur » n’étant sans doute pas celle qu’il espérait…

Nous résumons enfin toutes nos découvertes dans ce schéma :

C’est avec beaucoup d’énergie et de curiosité que nous sommes arrivés à rassembler toutes ces informations ; mais pour ce faire, le plus important était de :

Caricature humoristique (cf. avertissement au point I.)

EDIT : 1ère réaction de Pierre Le Texier (source, archive) :

C’est étonnant : M. Le Texier déclare n’avoir aucun rapport avec Disinfo, mais s’étonne publiquement qu’on ne les ait pas contactés. Mais comment peut-ils avoir si nous avons, ou pas, contacté O. Cimelière, M. Tymen, E. de Rancourt… ? Il y aurait donc bien des relations En Marche / Disinfo ? Et pourquoi Olivier Cimelière like-t-il ce tweet ?

#DesGénies

(pour la diffamation, on va bientôt y revenir, patience…)

Commentaire recommandé

Sam // 17.09.2018 à 14h42

Génial !!

Manipulation, fake news, tout y est. Tout ce qu’ils disent n’est pas seulement faux, mais diamétralement opposé à la vérité. Des virtuoses de l’inversion.
Ces gens ne sont pas seulement nuls, ils sont malveillants et dangereux.

Merci pour ce travail.

78 réactions et commentaires

  • Ardéchoix // 17.09.2018 à 14h26

    Un cabinet noir, mal éclairé, faute de lumière. 😎

      +48

    Alerter
    • Bibendum // 18.09.2018 à 07h55

      Côté obscur de la force…

      HS, mais pas que.

      Hier Poutine et Erdogan coupent l’herbe sous les pieds des va-t-en-guerre pour ce qui concerne Idlib. Création d’une zone démilitarisée et report sin die de l’attaque controversée.

      Les projecteurs de la conférence de presse n’ont pas eu le temps de refroidir que la Syrie subissait une attaque aérienne et maritime, entre autre sur Lataquié.

      Outre un avion Russe au tapis, avec quelques 15 militaires à son bord, il semble que la France ait tirée depuis une frégate quelques missiles.

      Dormons bien. Macron l’illustre nous protège à l’insu de notre plein gré.

      C’est cool de se réveiller pas mort.

        +34

      Alerter
      • Alfred // 18.09.2018 à 08h59

        C’est simplement terrifiant.
        Il est déjà arrivé que les états unis utilisent un état vassal pour taper indirectement en Syrie (avions danois sous commandement américain pour taper les Syriens à der ez zor au bénéfice de daesh, turcs pour le Traquenard du su24). Ce ne serait pas étonnant qu’ils aient utilisé la France (qui avait une revanche à prendre en termes de crédibilité opérationnelle et de matériels dans ce domaine précis face à cet adversaire précis). Sauf que les russes n’avaient tué aucun français… Je suis catastrophé.
        Je

          +26

        Alerter
      • Jean // 18.09.2018 à 10h13

        La Défense russe dévoile qui a abattu le Il-20 en Syrie :

        https://fr.sputniknews.com/international/201809181038131151-il-20-abattu-syrie-israel/

          +8

        Alerter
        • Alfred // 18.09.2018 à 16h56

          Bah oui. D’autres sources expliquent quasiment la même chose, à savoir que les avions israeliens ont utilisé la fragate française et l’avion russe pour se proteger dans leur attaque des syriens. Ils exultent peut être du “bon tour” ainsi joué. Je ne sais si les français on été trop con et ont été des idiots utiles de l’affaire ou s’ils ont participé à la manip mais dans tous les cas c’est honteux pour mon pays. Il faut bien comprendre aussi que si les français sont innocents dans l’affaire alors les israeliens ont mis en danger l’equipage de la fregate Française (moins que l’avion russe car il ne s’agit pas d’objets de la meme nature mais quand même avec un risque non nul). Dans tous les cas c’est un scandale.

            +25

          Alerter
          • Bibendum // 18.09.2018 à 22h46

            Ce n’est pas tant l’idée que l’ennemi soit rusé ou opportuniste ou les deux à la fois qui me scandalise. Et bien que je pense que l’équilibre respectueux des forces soit un des fondement de la vie, une guerre reste une guerre et seule à la fin compte la victoire. Sun Tzu ne me contredirait pas je pense.

            Mais sur ce coup là, Poutine a été d’une crédulité qui me sidère. Amateurisme ou sabotage ? Un acte manqué peut-être ?! Un lapsus tacticus qui ferait frémir Élien !

            Quant à Macron, Zupiter de carton pâte, en paraphrasant Marie-FRANCE Garaud, il n’est pas du marbre dont on fait les statuts. En réalité il est fait de la pacotille qu’il va essayer de refourguer dans son échoppe élyséenne à des moutons ogm. Si l’armée doit participer à un “mauvais” coup, je ne suis pas bien sur que les commanditaires aient besoin de son avis…

              +4

            Alerter
  • Sam // 17.09.2018 à 14h42

    Génial !!

    Manipulation, fake news, tout y est. Tout ce qu’ils disent n’est pas seulement faux, mais diamétralement opposé à la vérité. Des virtuoses de l’inversion.
    Ces gens ne sont pas seulement nuls, ils sont malveillants et dangereux.

    Merci pour ce travail.

      +147

    Alerter
    • Vladimir K // 17.09.2018 à 22h35

      En fait, ça ressemble à la cour du roi Louis XVI : des gens totalement déconnectés de la réalité, qui se congratulent entre-eux, qui méprisent le peuple, qui sont dans leur petit club…

        +49

      Alerter
    • François Marquet // 18.09.2018 à 10h08

      Et oui, fact-checker officiel est un oxymore!

        +12

      Alerter
  • pseudo-nimes // 17.09.2018 à 14h47

    très intéressant !
    [Modéré : oui merci corrigé]

      +3

    Alerter
  • Blabla // 17.09.2018 à 14h57

    On s’en doutait, mais encore fallait-il le trouver!
    Bravo à Olivier, dont le travail force toujours mon admiration!
    Nous voyons le fonctionnement du système : pas de hiérarchie ni de liens directs, mais une galaxie de copinages et de rapprochements intéressées qui finissent par agréger une véritable caste.

      +87

    Alerter
  • marc // 17.09.2018 à 14h58

    excellent travail de mise en lumière du côté obscur…

    le double langage comme signe distinctif…
    embarassant, toujours plus embarassant… comment va-t-on glisser ces éléments accablants sous le tapis?
    c’est ce qu’on découvrira au prochain épisode officiel, actuellement en marche vers les médias

      +20

    Alerter
  • geedorah // 17.09.2018 à 15h03

    à mon avis, ce sont juste des opportunistes-carriéristes [modéré] avec l’espoir secret (ou pas, j’en serais même pas étonné) que cette preuve d’affection leur permette de dégotter une place dans le cercle restreint (façon de parler) des suceurs de pognon ( la politique et les sphères connexes genre comm)

      +33

    Alerter
    • geedorah // 17.09.2018 à 15h05

      les réseaux sociaux sont géniaux pour ça
      difficile de voir la sincérité des gens dans ce contexte, et très facile de baver ou adorer à distance

        +9

      Alerter
  • caliban // 17.09.2018 à 15h10

    Merci pour ce travail digne de l’inspecteur Colombo : on connaît le criminel dès le départ, ensuite il s’agit de tirer la pelote twitter.

    La mise en évidence des réseaux personnels est tout particulièrement intéressante en ce qu’elle révèle
    • les renvois d’ascenseurs,
    • une communauté de pensée,
    • et une certaine impudence propre aux personnes qui côtoient les sphères du pouvoir.

    Ces carriéristes bien introduits ont entre leurs mains des outils puissants dont ils tirent des bénéfices personnels importants. Mais qui laissent des traces 🙂

    Pour citer un autre policier bien de chez nous : https://www.youtube.com/watch?v=HS21uX6GLHU

      +56

    Alerter
    • vlois // 17.09.2018 à 15h23

      Nous vivons des temps intéressants, lorsque Zola et Maupassant décrivaient la société bourgeoise (qui n’a guère évoluée dans ses pratiques, ses moeurs depuis le XIXème siècle), ils étaient accusés d’être orduriers et humiliés par tout ce beau monde. Aujourd’hui, pas de romans pour illustrer, des traces laissées sur les réseaux sociaux comme une photo de leurs connivences de classe. Nous découvrons toute la rouerie de cette mafia pour garder sa domination sur le troupeau.
      Intéressant de voir encore Aurore Bergé… poisson pilote.

        +33

      Alerter
  • Olposoch // 17.09.2018 à 15h16

    On constate sans surprise que tous ces réseaux imbriqués d’organisations et de personnes ne fonctionnent qu”avec des budgets d’argent public, ou des sponsors de l’oligarchie, aucune activité productive en vue dans ce paysage, une totale inutilité économique…
    Du parasitisme.

      +75

    Alerter
  • sassy2 // 17.09.2018 à 15h36

    “On peut dès lors se demander si Vanderbiest n’aurait pas en fait participé activement à la campagne de Macron”,
    ou pire si la Compromission Européenne de Bruxelles n’aurait pas détaché hommes et budgets, de façon occulte, ce qui est assimilable à des ABS + détournements (…) et qui participerait d’interférences & de manipulations dans l’élection présidentielle française de 2017.

    Notre Très Cher Philippe Bas
    ?

      +36

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 17.09.2018 à 15h36

    c’est impressionnant comme ils nous prennent pour des buses . Vous êtes combien en france de vrais journalistes ? on est dans la panade (vous savez ce que c’est la panade ? c’est la pate pour faire des quenelles ) Si on voulait tout chambouler , il faudrait interdire la pub , et toutes les agences de com’ . Ils sont a la limite des lois , capone n’a pas fait mieux…

      +21

    Alerter
  • Renard // 17.09.2018 à 16h14

    Génial le fond et la caricature ! Espérons que quelques journalistes vont s’emparer de ce super boulot 😉

      +22

    Alerter
  • Patrique // 17.09.2018 à 16h29

    En résumé c’est l’histoire de l’arroseur arrosé.
    Cette officine se présentait comme une association de lutte contre la désinformation mais a été débusquée comme une entreprise de désinformation.

      +36

    Alerter
    • tepavac // 18.09.2018 à 01h05

      Ce ne sont pas les bons termes, en réalité c’est astucieux, ils ont créé une équipe de communicants qui ligote l’opposition sous des accusations médiatiques farfelues tout en inondant les rédactions des bienfaits de leur poulain.

      Félicitation Olivier B, vous venez de démontrer comment un petit groupe de techniciens, parrainé par des intérêts étranger, peuvent avec la complicité des médias, faire élire un parfait inconnu au discours fleurit et dénué de sens.

      Nous ne comprenons que mieux les hurlements d’outre atlantique sur la menace qui pèse sur l’élection d’un représentant du peuple, cela semble si facile après lecture de votre travail.
      Une sujet à méditer.

        +27

      Alerter
  • wuwei // 17.09.2018 à 17h27

    le QI d’Aurore Bergé + le QI de Marina Tymen + le Qi d’Olivier Cimelière = la racine cubique du QI de Jojo mon poisson rouge.
    Mais aussi la formule de Marie France Garaud à propos de Chirac, s’applique pleinement à leur idole Manu “on croyait qu’il était du marbre dont on fait les statues, il n’était que de la faïence dont on fait les bidets…”

      +45

    Alerter
    • Ardéchoix // 17.09.2018 à 18h02

      @wuwei
      Si il est en porcelaine, c’est Le “Le mug de l’Elysée”

        +23

      Alerter
  • Athanase // 17.09.2018 à 17h34

    Magistral ! Quel travail !
    Respectueuses salutations a toute l’equipe de la part d’un francais lambda.
    Puissiez-vous inspirer des dizaines de millions d’autres francophones comme vous m’inspirez !
    Merci!

      +27

    Alerter
  • Eric83 // 17.09.2018 à 17h53

    Il serait idéal que l’enquête parlementaire en cours au Sénat dans l’affaire “Benalla” prenne en compte ces informations et mène des investigations sur la manifeste tentative de diversion de LREM, y compris au plus haut niveau de l’Etat, accusant des “russophiles” d’avoir monté l’affaire “Benalla” en épingle.

      +32

    Alerter
  • Michel Ickx // 17.09.2018 à 18h31

    Impressionnant, c’est une enquête du même style que le logiciel libre; de l’intelligence collective, un énorme travail de volontaires.Même la puissance et les moyens illimités du système cofinancé par l’ UE et l’Otanie ne peuvent éliminer l’effort collaboratif démocratique.

    Merci à tous ces valeureux qui ont donné leur temps.

      +56

    Alerter
  • antoniob // 17.09.2018 à 18h49

    et ça à l’Elysée, et en amont, l’ingéniérie de candidats , sans rapports avec le démos, c’est la “démocratie”.
    Resterait à mener des enquêtes sur “qui” a fabriqué Macron.
    Et l’Union Européenne, c’est à dire la Commission, abusivement surnommée “Europe”, s’il faut la décortiquer, alors là, tâche herculénne, il y faudrait un régiment d’Olivier Berruyer.

      +20

    Alerter
    • fanfan // 17.09.2018 à 22h32

      Il y a l’Observatoire de l’Europe industrielle (Corporate Europe Observatory : CEO), un groupe de chercheurs indépendants. Financé par une poignée de fondations et d’associations caritatives, le CEO suit l’évolution de la politique européenne sous l’angle particulier du lobbying industriel et des risques qu’il fait peser sur la démocratie, l’équité, la justice sociale et l’environnement : http://www.corporateeurope.org
      “Europe Inc : Comment les multinationales construisent l’Europe et l’économie mondiale” : https://agone.org/elements/europeinc/index.html
      Les Dessous de Bruxelles, des extraits in “Salon des lobbies”. Billets :
      Accords transatlantiques : les lobbies au cœur des négociations commerciales
      AmCham EU, l’ami américain
      Business Europe (ex UNICE), la machine à influence
      Ces anciens commissaires européens devenus mercenaires des lobbies (Bastamag.net)
      Conflit d’intérêt : un sport (trans)national bruxellois.
      Euractiv, les médias et les affaires européennes
      EuropaBio, les OGM et les brevets sur le vivant
      European Round Table [ERT] (1), la voix de l’industrie
      European Round Table [ERT] (2), la table ronde au travail
      L’Europe des grandes firmes
      La Commission trilatérale
      Le Graal de la Table Ronde des Industriels Européens
      Le groupe Bilderberg
      Terra Nova, le think-tank préféré des industriels
      Un « dialogue transatlantique »… par dessus la démocratie
      Une ballade à la rencontre de Dame Europe
      https://www.dessousdebruxell.es/spip.php?page=plan

        +17

      Alerter
  • Catoche // 17.09.2018 à 20h27

    Il faut faire suivre cette étude complète aux médias anti Macron s’il y en a encore, ainsi qu’à Gérard Larcher et Philippe Bas, Laurent Wauquiez et tous les opposants au narcissique arrogant

      +14

    Alerter
  • Veloute // 17.09.2018 à 20h58

    (un fois encore) Un magnifique travail (d’établissement d’un faisceau de présomption, pas de preuve. ‘Faut savoir calme garder) d’une grande minutie, certainement aussi fastidieux à effectuer qu’à lire, et dont, à mon sens, le grand intérêt réside moins dans ce qu’il contribue proprement à dégonfler la baudruche Cémarquédansletitre.Lab qu’à prendre ces pignoufs d’apprentis spin doctors en grenouillère au jeu dont ils ont pourtant fait leur fond de commerce : héééééé wouais, les gars : toute action sur les réseaux sots-ciaux laisse des traces patentes et libres pour autrui à collecter, cataloguer, analyser.

      +17

    Alerter
  • Kiwixar // 17.09.2018 à 22h41

    Cette ingérence belge dans la présidentielle française est un danger pour notre démocratie. C’est un acte de guerre. Il faut vite envahir ce pays, récupérer ce qui est bon (les Wallons, les frites, les moules, la bière) et vendre le reste (l’UE, l’Otan, les Flamands), aux Bataves qui seront bientôt sous le niveau de la mer.

      +21

    Alerter
    • Les-crises // 17.09.2018 à 22h52

      “Cette ingérence belge dans la présidentielle française ”

      Ben il y a surtout un belge et 4 français là…

        +11

      Alerter
      • Kiwixar // 18.09.2018 à 02h28

        1 Belge et 4 Français : au poker, quand vous ne savez pas qui est le pigeon, c’est que c’est vous… Une belle tête (belge) de vainqueur.

          +9

        Alerter
  • Vincent // 17.09.2018 à 23h42

    Avec cette équipe de pieds nickelés finalement Olivier, c’est presque frustrant de les bâcher, c’est trop facile, ils gâchent le plaisir…

      +7

    Alerter
  • Guy de la Pétodière // 18.09.2018 à 00h12

    Quel travail impressionnant !
    Etonnant de voir comme des gens qui se disent experts en com se piègent eux-mêmes avec leurs propres outils. Arrogance?

      +15

    Alerter
    • Kiwixar // 18.09.2018 à 00h43

      En même temps, ils pourraient se passer une commande à eux-mêmes pour tâcher de limiter les dégats causés par Olivier sur leur réputation et leur crédibilité. Utiliser les ressources de l’entreprise à des fins personnelles (abus de biens sociaux), quoi.

        +9

      Alerter
  • un citoyen // 18.09.2018 à 01h17

    E.Macron avait dit que l’on mettait trop de pognon pour combattre la pauvreté et que les gens restaient pauvres malgré tout, qu’il fallait un programme d’éducation etc. (https://www.youtube.com/watch?v=ZnWgYicjYAQ&feature=youtu.be)
    Mais lorsque l’on voit les opinions de certaines des élites ou affiliés-oligarchico-élites (les premiers gouvernent mais les seconds peuvent aussi gouverner en conseillant) , on pourrait appliquer les mêmes remarques sur ces derniers. A savoir qu’un pognon de dingue a été dépensé pour eux et qu’il y a un manque de formation philosophique.
    Saper Vedere, c’est à dire ‘savoir voir’ (de Leonard de Vinci, merci pour l’info Olivier), mais ils ont mal vu et ils devraient se voir eux-mêmes parallèlement à leurs observations sur le monde extérieur.
    Ils sont devenus sectaires en ne reconnaissent pas une once de part de vérité dans ce que dit l’opposition.
    Ne pas vouloir douter et ne pas lutter contre les apparences lorsqu’on souscrit totalement à des idées d’une ONG/société (+ …), sans les vérifier et ne pas revenir en arrière lorsqu’ils sont avertis, surtout lorsque le but est -paradoxalement- de lutter contre les fake-news.
    Personnellement, je pense que l’on est loin de la république des élites imaginée dans les dialogues de Platon, où chaque élite doit subir une formation physique et philosophique pour chaque étape de sa progression pour mieux être aptes à gérer les questions importantes pour la cité. Il y a une véritable carence.

      +10

    Alerter
  • FLYING BLUE OBS // 18.09.2018 à 02h04

    BRAVO..vraiment BRAVO O.B. pour cet excellent travail que je suis depuis le début… et pour lequel le me devais d’écrire un petit qqch…

    on est vraiment EN MARCHE vers la nausée avec ce parti.. et c’est éminemment triste…

      +18

    Alerter
  • Plouf plouf // 18.09.2018 à 02h25

    J’ai bien lu dans leur tweets certains détails ahurissants du type :
    * Lors de son arrivée à Budapest, Nicolas Vanderbiest : « @Matymen Pas d’opération d’astroturfing jusquà dimanche svp »

    L’art de mettre sa stratégie de com à poil sur Internet. Ça et les insultes gratuites, en font décidément des grands champions de la communication.

      +16

    Alerter
    • Marie Colin // 18.09.2018 à 13h11

      c’est quoi “astroturfing” ? moi qui croyais maîtriser l’Anglais depuis qqs décennies :(((

        +1

      Alerter
      • RLG // 18.09.2018 à 15h49

        astrosurfing : c’est une technique consistant en la simulation d’un mouvement spontané ou populaire à des fins d’ordre politique ou économique pour fabriquer l’opinion. Elle consiste à donner l’impression d’un sentiment majoritaire pour justifier une prise de position

        définition wikipedia

          +13

        Alerter
        • Xavier // 21.09.2018 à 17h48

          astro-t-urfing… 😉

            +1

          Alerter
      • Philou // 21.09.2018 à 20h18

        Spécifiquement, cela vient d’un jeu de mots américain sur “grassroots movement”, un mouvement (de gauche essentiellement) pour organiser politiquement les gens à la base (“aux racines de l’herbe”) où l’on remplace “grassroots” par “astroturf” qui est cette matière synthétique verte qui remplace et imite la pelouse dans certains stades…

          +2

        Alerter
    • tepavac // 22.09.2018 à 04h22

      Plouf plouf, vous pouvez rajouter cette fanfaronnade qui est un aveux de leurs manigances;

      ” Nous sommes experts en gestion de crise et en changement de perception. Nous pouvons vous sortir du pétrin si vous êtes déjà dedans… »

      experts en changement de perception!
      dit plus simplement c’est expert en manipulation .

        +1

      Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 18.09.2018 à 03h33

    Et bien, Monsieur Berruyer ….Merci !

    Désormais le roi est sacrément nu.

    SAPER VEDERE & DISINFO-LAB, décidément deux stations d’épuration de conneries  !

    Spécialistes en fake-news, la fine équipe de pieds nickelés macronistes.

    Ils font mieux que de les analyser, ils les inventent !

    Quelle farce.

      +20

    Alerter
    • Catoche // 18.09.2018 à 16h23

      C’est plus grave qu’une farce. Ils manipulent l’opinion. C’est ainsi qu’ils ont fait élire Macron. Ils recommenceront pour les prochaines élections et je peux vous assurer que cela fonctionnera à nouveau. Il faut se mobiliser. Faire connaître cette étude autour de nous. Faire fonctionner nos réseaux . Faire de la résistance face à ce fléau qu’est la macronie.

        +19

      Alerter
  • KiwiBen // 18.09.2018 à 04h03

    Super boulot d’Olivier et de toute l’équipe les-crises!!!
    J’adore cette leçon qui apprend qu’il ne suffit pas de prendre le nom de “Saper Vedere” pour prétendre “savoir voir” correctement. Belle victoire des faits et de la réalité sur de la pure communication stérile.

    Cette enquête devrait être enseigné à l’école si l’on voulait vraiment avoir une école républicaine qui apprend aux citoyens à “fact checker” et à penser par eux-même.

    Au final, qu’est-ce que la France peut bien retirer de toute cette agitation anti-russe? Rien, mais elle montre juste qu’elle suit docilement l’hystérie des Etats-Unis et que l’opération overlord se poursuit dans la mentalité de ces nuisibles.

      +20

    Alerter
  • Kallas // 18.09.2018 à 08h25

    Et sa creuse et sa creuse. Vous êtes fantastique ! Continuez à creuser !

      +11

    Alerter
  • Macronus Fleur D’anus // 18.09.2018 à 08h40

    J’invite tous ceux qui ont un compte twitter à signaler ces comptes douteux à Twitter ! Ça soulage et ça permet au regard de l’excellent dossier sur ce scandale proposé par l’équipe des crises de valoriser le travail d’analyse des faits

      +6

    Alerter
  • PA // 18.09.2018 à 09h00

    Bravo

      +5

    Alerter
  • Sybillin // 18.09.2018 à 09h04

    Merci et bravo pour ce travail Olivier…c est de la dentelle! Décidément Désinfolab porte bien son nom : un organe de désinformation.
    Je suis atterré par le “blubibulga” utilisé comme langage dans les tweet. C’est vraiment une langue réservée à une élite !!!
    Tout ce petit monde se “shoote” aux formules dignes d’adolescents en pleine crise.
    J’ai du mal à croire que des individus qui ont un minimum de culture puisse accorder quelque crédit à ce galimatias. Suis je trop “vieille France “?

      +15

    Alerter
    • tepavac // 19.09.2018 à 01h36

      ” Suis je trop “vieille France “?”
      Que nénni,
      Rappel;
      ……Quoi que je voie ou entende dans la société pendant, ou même hors de l’exercice de ma profession, je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

      Si je remplis ce serment sans l’enfreindre, qu’il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes ; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire ! »
      Serment d’Hippocrate, IVeme s Av JC

      Cela fait 25 siècles que pour les personnes civilisées, le domaine personnel et intime est sacré , et cependant, 2500 ans plus tard nous devons encore le répéter à cause d’une secte d’exhibitionnistes agissants pour le compte d’intérêts privés.

        +7

      Alerter
  • Andy // 18.09.2018 à 09h05

    Merci a votre equipe et a votre perseverance pour ce dossier. Toute cette histoire est tres inquietante,
    car elle demontre toute l’approche du copinage et des manoeuvres pour influencer la masse.
    Par simplement quelques opportunistes a tous les etages autour du roi.

      +9

    Alerter
  • Darkpoulp // 18.09.2018 à 09h30

    L’image en noir et blanc de Macron sur l’écran, c’est une incrustation ou c’est une vraie photo de l’affichage sur l’écran?

    Dans le genre Big Brother 😀

      +1

    Alerter
  • Sam // 18.09.2018 à 10h14

    « Comme l’on récemment montré les récentes campagnes de désinformation contre les Casques Blancs en Syrie ou sur l’empoisonnement de l’ex-espion Skripal, les campagnes de désinformation peuvent provenir à n’importe quel moment. »

    Skripal et les Casques Blancs, les false flags les plus nuls de toute l’histoire du false flag.

    Présenter un mensonge comme une évidence d’un air angélique, avec de vrais morts à la clé.
    Ces criminels qui passent leur temps à nous faire les poches nous coûtent un pognon de dingue, et non seulement ne fabriquent rien d’utile mais nuisent profondément à la société. Ils nous volent, nous coûtent cher, nous insultent, avec pour seul objectif de vouloir nous écraser par la peur, la misère et l’ignorance.
    En prison ? Non non, c’est notre président et sa bande, aux commandes de la France.
    C’est à peine croyable…

      +14

    Alerter
  • Catalina // 18.09.2018 à 10h17

    Olivier, on parle de toi dans un journalquinestpasunjournalparcequecesthautementtrèsprobablementunoutildepropagandepasdutoutcommenosjournauxànous :
    https://francais.rt.com/france/53957-aucun-lien-entre-eu-disinfolab-gouvernement-mounir-mahjoubi-vraiment
    ps: j’attends moi aussi mon chèque du Kremlin.
    ;O)

      +13

    Alerter
  • Matricule 3231 // 18.09.2018 à 10h39

    Excellentissime ! Merci !!

      +8

    Alerter
  • Olposoch // 18.09.2018 à 11h27

    Tout ce petit monde une fois mis en lumière se montre incapable de fournir une réaction qui ne soit pas d’une crasse médiocrité et se verrait bien subventionné par les contribuables pour réduire les accès aux points de vues dissidents, à ce que l’adepte EM Le Texier appelle “les enquêtes vérifiées” (parce que dédinfoLAB a contacté tous ceux qu’elle a mis au pilori pour vérifier leur Qualité de propagandiste russe…), et promouvoir les algorithmes qui font le tri…
    C’est sur qu’ils ont plutôt (quoique de moins en moins) l’habitude d’avoir à faire à des “vrais” journalistes, ceux qui vous appellent, ou qui n’ont pas besoin de vous appeler souvent, à qui vous dites “non c’est pas vrai” et qui s’en contentent…
    La panique quand même dans ces officines de e-réputation/influence de se voir pris à leur propre jeu, on comprend les insultes… après ce fail d’anthologie qui devrait en toute logique les griller dans leur spécialité, il leur reste l’option de traverser la rue et de trouver un autre boulot de larbin…

      +14

    Alerter
    • Olposoch // 18.09.2018 à 11h49

      Un peu la panique aussi de voir Benalla devoir répondre à des questions non complaisantes… déjà il s’est énervé au téléphone et à insulté les institutions, et là il est en direct sans filet…

        +11

      Alerter
  • XPJ // 18.09.2018 à 11h30

    Ce qui est génial c’est qu’avec les réseaux sociaux et notamment Twitter, les gens ne s’embêtent même plus d’utiliser leur e-mail ou même les outils de conversations privées attachées à ces réseaux. Tout est là, disponible, il n’y a plus qu’à se pencher.

    Travail d’amateur.

    Olivier, encore un super boulot, comme d’habitude !

      +14

    Alerter
  • Alex Terieur // 18.09.2018 à 12h06

    Bravo pour ce travail de recueil d’éléments incontestables.

      +6

    Alerter
    • vlois // 18.09.2018 à 15h24

      Travail que c’est sophistes fuyant la lumière des faits vont s’empresser de décribiliser en attaquant la source et si pas de succès à la manière des macronleaks de banaliser les faits.
      C’est une mécanique connus issus de Bernays et des relations publiques, il peuvent utiliser les biais cognitifs connus pour fragmenter et détruire la perception mais j’ai l’impression que la société est en train de secreter les anticorps par incohérence entre cette narration et la perception de la vie qu’il mène.

        +5

      Alerter
  • R.C. // 18.09.2018 à 12h29

    Macron promettait aux foules ébahies un nouveau monde faisant table rase (ici, on rase gratis…) des vieilles habitudes.
    Les esprit lucides savaient bien que, comme le dit l’Evangile, on ne fait pas de neuf avec du vieux. Surtout quand on voyait toutes les vieilles badernes, tous les chevaux de retour, tous les zombis décatis, rallier en masse le bateau amiral du Rastignac de Bercy…

    C’est désormais visible (sauf pour les irréductibles MMS), En Marche ! se vautre avec allégresse dans les pires travers de la vieille politique française (y compris la “lumineuse période” des années 40…). La seule innovation des “marcheurs”, c’est de le faire avec un culot et une arrogance juvéniles !
    Comme le disait le regretté Georges: petits c… d’la dernière averse, vieux c… des neiges d’antan.

    Tout ça, dans un même pôt, nappé d’un décor en trompe-l’oeil, ça fait une tambouille indigeste. Et c’est le peuple qui a la colique…

    Merci Les Crises de dévoiler les agissements de ces faussaires, de ces rois de la contrefaçon, ces professionnels de l’intox.

      +20

    Alerter
  • Devlet // 18.09.2018 à 12h37

    Merci pour cette synthèse; j’y vois l’histoire de jeunes et médiocres arrivistes qui, sous couvert de revisiter par la gauche le libéralisme politique, soutiennent en fin de compte le libéralisme économique…une pur escroquerie “intellectuelle” qui ne peut aller très loin…

      +10

    Alerter
  • zx8118 // 19.09.2018 à 01h39

    BravO.B.ravo !
    Pour avoir débusquer cet iceberg sur lequel se pavanent ces pieds macronisés.
    En marche vers le réchauffement de l’esprit critique pour faire fondre le continent gelé de toute humanité et vraie intelligence de la Macronie !
    Mort à la russophobie, vive la macrophobie !

      +7

    Alerter
  • tavarmany // 19.09.2018 à 03h54

    — hors-sujet : pas vraiment —

    Nous avons beau faire.
    Anonymat nous ne l’aurons pas.
    Vous avez beau vous planquer derrière des uMatrix, des YesScript2, des AudioContext & Canvas Fingerprint. Vous avez la même IP (ou via un VPN pour lequel vous avez payez -par quel moyen? Gratuit ;-).
    Vous auriez beau jeter votre Android votre Apple ou autre et être brancher sur Sailfish que ce serait pareil.

    Anonymat nous ne l’aurons pas, et si c’est ça, personne ne devrait.
    C’est pas nous que ça em*****rait le plus.

    Vous aurez beau vous planquer, fiché vous êtes.
    Que voulez-vous ?
    https://www.youtube.com/watch?v=5X-zgCG6F5U

      +1

    Alerter
    • tavarmany // 19.09.2018 à 03h57

      — hors-sujet : plus vraiment —
      Inception ‘à la Pasqua’.

      je l’ai tout lu, le DisLab. Commentaires avec.
      Ce qu’il y a d’amusant est (je ne sais plus dans quel épisode), il est donné à Charles Pasqua (avec doute) un truc du genre : “quand une affaire te plait pas, tu crées un affaire dans l’affaire, et plus une affaire dans l’affaire dans l’affaire.

      Benalla – DisinfoLab – Les Crises.

      Merci à Les Crises de nous donner de la lumière, une autre lecture, une compréhension du monde – merci sincèrement-

        +6

      Alerter
  • Galvan // 20.09.2018 à 07h05

    C’est assez savoureux de voir qu’en quelques heures de travail, l’equipe (restreinte) d’Olivier Berruyer a reussi a démonter complètement cette manipulation de l’opinion.
    Cela montre le mépris de cette officine vis a vis des français en pensant que leur bidouille ne se verrait pas. N’est pas aussi malin que la CIA qui veut… Eux ne laissent pas de trace.
    J’adore la phrase ‘Olivier Berruyer est un complotiste ´ : l’argument ultime quand on n’a plus aucun argument…

      +9

    Alerter
  • Groquik // 20.09.2018 à 08h42

    Une nouvelle analyse pertinente :
    “Les soutiens de François Fillon sont ceux qui ont le plus partagé de “fake news” durant la présidentielle, selon une étude” https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/les-partisans-de-francois-fillon-sont-ceux-qui-ont-le-plus-partage-de-fake-news-durant-la-presidentielle-selon-une-etude_2948005.html

      +2

    Alerter
    • un citoyen // 20.09.2018 à 17h54

      Joli… on dirait qu’une nouvelle mode de récoltes et d’analyses de données dans twitter est arrivée …

      Si on jette un -rapide- coup d’oeil dans la source américaine Plos One sur laquelle l’article s’est basé (https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0201879) :
      “To assess the importance of the reconstruction of political communities in the understanding of this phenomenon, we used the Decodex database, an initiative from Le Monde, one of the major French newspaper (center-left oriented), that has collected, throughout the year 2017, URLs of web pages and Facebook posts that include fake news” (§ Fake news circulation within the communities – vers les 2/3 de la page)

      Oui ils sont -ironiquement parlant- pertinents pour récolter puis analyser ces données pour étudier les communautés en lien avec les fake news s’ils vont dans les décodeurs du monde, en effet … Je ne suis pas surpris par les conclusions.

        +2

      Alerter
  • Le Lépreux // 20.09.2018 à 16h05

    On vit une époque formidable….

      +2

    Alerter
  • Le Lépreux // 20.09.2018 à 16h08

    Macron a ete porte a bout de bras jusqu’a l’Elysee par l’oligarchie financiere ? Sans blague.

      +1

    Alerter
  • Xavier // 21.09.2018 à 17h42

    Pierre Le Texier : “Une bonne enquête c’est enquête vérifiée auprès des principaux intéressés…”

    Suivant cet étrange précepte letexien, on ne peut donc enquêter sur aucune personne décédée ?

      +3

    Alerter
  • moshedayan // 22.09.2018 à 14h42

    Aurore Bergé ! et
    Saper Vedere = aaah, ça c’est du lourd ! pas de la gnognote ! le crépuscule de l’opportunisme de la jeune “classe” politique française. Une anti-Poutine acharnée, ça va de soi et anti-russe à l’occasion par le mépris qu’elle affiche discrètement pour ce pays. Une “blanche” bien blanche, style Occident, à tous les rateliers, elle mange voir son parcours sur Wiki. Pro-OTAN à fond la manette, si les chars des popofs arrivent jusqu’à Paris, elle partira dare-dare sur American Airlines ou apprendra à faire le grand geste T des bras pour Tovaritch.
    Faudrait quand même pas qu’un commissaire politique la laisse filer entre les mailles d’une sérieuse ré-éducation et d’une mise au placard définitive !
    C’est clair quand la “Macronie” s’effondrera, dur de croire que les Républicains l’accueilleront à nouveau. Quoique ? “Au royaume des c…, les idiots sont utiles”

      +1

    Alerter
  • Dominique // 22.09.2018 à 20h35

    CQFD

    Merci à Olivier Berruyer et à toute l’équipe des crises pour ce travail d’investigation que la presse millionnaire ne semble plus en mesure de mener.

    Faut tout faire soi-même désormais …

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications