Les Crises Les Crises
17.septembre.201817.9.2018 // Les Crises

(9) #DisinfoGate : Oups… ! Deux membres de la Team Macron chez DisinfoLab/SaperVedere

Merci 857
J'envoie

9e partie du #DisinfoGate. Vous pouvez consulter la série complète ici :

Sommaire de ce billet (qui comprend un résumé si vous manquez de temps) :

  1. Rappels sur DisinfoLab
  2. Les déclarations du Gouvernement et d’En Marche à propos de DisinfoLab
  3. DisinfoLab : « Nous ne travaillons pas pour En Marche »…
  4. Les stupéfiants liens de la Galaxie Disinfo avec En Marche
    4-1 Rappels sur le personnel des structures
    4-2 Marina Tymen
    4-3 Olivier Cimelière
    4-4 Les importants liens entre Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo
    4-5 Les liens entre Romain Pigenel, Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo
    4-6 Pierre Le Texier
    4-7 L’étonnant soutien de Pierre Le Texier et Aurore Bergé à DisinfoLab
  5. Résumé (si vous n’avez pas lu tout le billet)
  6. Conclusion : Saper Lipopette !

I. Rappels sur DisinfoLab

Pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas lu les précédents billets, nous résumons très brièvement notre série ainsi :

  1. “l’ONG” belge EU DisinfoLabà l’origine de l’étude sur le « gonflage numérique » de l’affaire Benalla par « l’écosystème russophile » – n’est en fait qu’un paravent d’une nébuleuse de sociétés commerciales, dont le cœur est SAPER VEDERE, une agence de communication spécialisée sur l’accompagnement en cas de crise médiatique. Ces 2 structures ont les 3 mêmes fondateurs, dont parmi eux le consultant Nicolas Vanderbiest, actionnaire à 40 % de Saper Vedere ;

    Les étroites connexions entre une société commerciale (à but lucratif) et une association à but non lucratif
  2. Les fondateurs entretiennent régulièrement une confusion entre leurs nombreuses casquettes : quand Nicolas Vanderbiest parle, est-ce le chercheur, le blogueur, le cofondateur de l’association sans but lucratif DisinfoLab, le consultant auto-entrepreneur, l’actionnaire presque majoritaire de Saper Vedere, le partenaire de Visibrain ? Mystère…Il faut ainsi bien comprendre que Disinfo n’est en pratique qu’une façade pour Saper Vedere. Vanderbiest ne s’en cache même pas, pour l’étude de l’affaire Benalla :
  3. De façon très étonnante, cette micro-association a rapidement été soutenue financièrement par Twitter, ainsi que par de puissants partenaires, tels l’Atlantic Council ou la Fondation Open Society ;
  4. Lors de la présidentielle 2017, Nicolas Vanderbiest a été extrêmement actif, et s’est éloigné de la nécessaire neutralité scientifique propre à son statut de chercheur, au détriment de certains candidats (Le Pen, Fillon…)
  5. La confusion entre les différentes casquettes des fondateurs a fini par entraîner un mélange des rôles entre les structures ainsi que de profonds conflits d’intérêts ;
  6. La plupart des partenaires de Disinfo ont une attitude envers la Russie qui les ferait certainement qualifier de “complotistes”, si un autre pays était la cible de leur obsession.
  7. Enfin et surtout, Disinfo a œuvré afin de lancer une polémique autour du rôle de la supposée “russosphère” sur Twitter, sans succès avant le Premier tour de la Présidentielle 2017, mais avec succès au cours de l’affaire Benalla. Et on comprend vraiment mal pourquoi Disinfo a choisi de s’intéresser à cette affaire…

La série complète de billets sur DisinfoLab est consultable ici.

Reste donc une question centrale à laquelle nous allons tenter de répondre ici : pourquoi donc une société commerciale de lobbying et de gestion de crise a-t-elle décidé de réaliser une étude sur l’affaire Benalla ?

Beaucoup d’entre vous nous ont écrit pour nous demander s’il y avait des liens entre le mouvement politique En Marche et l’ONG DisinfoLab. Eh bien Fact-checkons tout cela ensemble !

Avertissement à propos de ce fact-checking

Pour ceux de nos lecteurs qui se poseraient d’emblée la question suivante :

« L’étude DisinfoLab a-t-elle été commanditée par En Marche ? »

nous leur précisons que « nous n’avons jamais insinué cela. En ce qui nous concerne, nous n’avons aucune preuve et cela ne fait pas partie de notre mission ». En cela, nous nous inscrivons dans la même ligne « méthodologique » que nos confrères du DisinfoLab :

Ainsi, nous espérons qu’avec de telles précisions, ce billet – dont l’objectif est de vous communiquer des faits bruts pour votre bonne information – pourra être aussi facilement relayé que les conclusions de Disinfo sur le « gonflage numérique » de l’affaire Benalla.

Maintenant que tout ceci est dit… fact-checkons !

II. Les déclarations du Gouvernement et d’En Marche à propos de DisinfoLab

Le 11 août, en plein milieu de la polémique sur le “fichage politique”, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, indiquait qu’il n’y avait aucun lien entre le Gouvernement et l’”ONG” DisinfoLab :

La veille, Pierre Le Texier, qui est le responsable du pôle e-influence chez En Marche… :

… avait retweeté le compte Daarjeling qui indiquait qu’il n’y avait aucun rapport entre En Marche et cette “ONG belge” :

III. DisinfoLab : « Nous ne travaillons pas pour En Marche »…

Dans son étude du 8 août, DisinfoLab indiquait ceci pour justifier le fait qu’il ne travaillait pas pour En Marche (source) :

Ils auraient donc pris des “positions très dures” contre le Gouvernement français pour sa loi anti-Fake news ? Très bien : fact-checkons ! (source, pdf)

nvdb

nvdb

« accueille favorablement » : on a vu plus dur comme opposition…

Après avoir certes signalé que la réponse judiciaire n’était probablement pas la mieux adaptée, Disinfo réclame ici que le projet du gouvernement ne soit plus limité aux seules périodes électorales.

Bref, une position tellement « dure » à l’encontre du gouvernement… qu’elle finit par être retweetée sur l’un des plus gros comptes de soutien à Emmanuel Macron :

galaxie-disinfolab

Ainsi, on voit bien que :

  1. à l’exception de quelques critiques ponctuelles, Disinfo « accueille favorablement » le projet gouvernemental et estime même qu’il ne va pas assez loin. Sa justification tombe donc à l’eau…
  2. ses positions ont été retweetées par le compte Ensemble avec Macron, qui a pris soin de taguer 3 membres de l’équipe Saper Vedere/Disinfo ainsi que la députée Aurore Bergé.

IV. Les stupéfiants liens de la Galaxie Disinfo avec En Marche

4-1 Rappels sur le personnel des structures

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, 100% des membres du personnel de EU DisinfoLab sont également membres du personnel de Saper Vedere (voir ce billet) :

Images issues des sites internet de Saper Vedere (image) et DisinfoLab

Parmi les membres de Saper Vedere (n’appartenant a priori pas à DisinfoLab), on trouve la conseillère Marina Tymen, et l’expert Olivier Cimelière. Vous pouvez les apercevoir sur la photo ci-dessous (pastille rouge) :

Dans le cadre de ce fact-checking, nous nous sommes donc demandé qui étaient ces deux personnes et quel avait été leur parcours professionnel. Et voici donc ce que nous avons trouvé…

4-2 Marina Tymen

Voici la biographie de Marina Tymen sur le site de Saper Vedere (source) :

galaxie-disinfolab

Pas besoin d’être Hercule Poirot pour trouver les bonnes informations : il suffit de lire sa page LinkedIn (source ; archive en pdf) :

galaxie-disinfolab

« Team Macron » !

EDIT 17/09 20h00 : oh, ben non, on me signale que Madame Tymen a fait le ménage sur son profil LinkedIn :

C’est dommage enfin, il n’y a rien de honteux à faire partie de la Team Macron…

Et voici comment elle présente son action chez Saper Vedere :

galaxie-disinfolab

« S’adressant aux entreprises ou institutions publiques, nous disposons des meilleurs outils d’analyse des réseaux sociaux. Nous sommes experts en gestion de crise et en changement de perception. Nous pouvons vous sortir du pétrin si vous êtes déjà dedans »

Mais c’est le détail de son action au sein de sa propre entreprise, Influenty, qui nous en apprend vraiment davantage :

galaxie-disinfolab

Donc, résumons… Marina Tymen est :

  • membre de Saper Vedere qui, via DisinfoLab, a publié une étude sur l’influence de « l’écosystème russophile » dans l’affaire Benalla ;
  • spécialiste de communication de crise et d’influence ;
  • coadministratrice de la page Facebook la plus active à soutenir Macron : Ensemble avec Emmanuel Macron ;
  • chargée des Relations Presse et de Consulting en Réseaux sociaux pour… plusieurs Députés de La République En Marche (LREM).

Et ce soutien à Macron ne date pas d’hier. En effet, dès le 16 novembre 2016 (date de l’annonce officielle de sa candidature à la présidentielle), Marina Tymen nous partageait les images (au premier rang) de sa matinée avec « Manu » :

galaxie-disinfolab

Et dès le 18 janvier 2017, elle signait une tribune politique de soutien à Macron :

Il est à noter que Marina Tymen n’est pas une novice des sphères d’influence gouvernementales. Ici, en 2014, elle assistait grâce à Romain Pigenel, Directeur adjoint du Service d’Information du Gouvernement et ancien responsable de la campagne numérique de François Hollande, au lancement de la nouvelle version du site www.gouvernement.fr :

Au vu de ses compétences, elle intègre le Comité communication d’Emmanuel Macron – le cœur de la TEAM MACRON. Ce comité ne comprend qu’une dizaine de personnes à la base, qu’on voit ici tweeter sur les réseaux sociaux le 20 mars 2017 pour soutenir Macron, lors du Grand débat de la Présidentielle (Marina Tymen est visible avec son haut rouge) :

galaxie-disinfolab

galaxie-disinfolab

Note : la personne en face de Marina Tymen est Johann Fourmond, autre membre de la Team Macron :

galaxie-disinfolab

Bien qu’il soit apparemment sans lien direct avec Saper Vedere, on note cependant qu’il est très actif pour retweeter Nicolas Vanderbiest :

disinfo-en-marche

Tout au long de la campagne présidentielle, Marina Tymen n’est jamais restée bien loin de Nicolas Vanderbiest, qu’il s’agisse :

…de s’amuser de leur appartenance commune à la Macron-sphère fin 2016 :

…de dénoncer les sondages Filteris qui donnaient Fillon au 2e tour (on comprend mieux l’acharnement de Vanderbiest à ce sujet- voir ce billet) :

…de travailler et voyager ensemble à Budapest :

…ou encore de produire une analyse des personnes qui aiment Macron sur Facebook (13 avril) :

Marina Tymen s’est investie pour Macron jusqu’au bout, ici J-5 avant le Premier tour :

Et au final, son travail a payé :

Elle félicite ici les autres membres de la Team Macron via le compte qu’elle anime (le compte est en effet toujours actif) :

Et après… ? Eh bien une fois la présidentielle passée, Marina Tymen a ensuite “accompagné de nombreux candidats LREM” pour la campagne des législatives :

Et lorsque quelqu’un fait remarquer à Vanderbiest que leur étude est disqualifiée du fait « qu’ils aient bossé pour EM »… :

…Nicolas Vanderbiest doit bien concéder que Marina Tymen peut être hautement discréditante pour l’image d’impartialité de Saper Vedere :

Notons que DisinfoLab et un de ses employés approuvent également ce message… :

Le conflit d’intérêts est pourtant évident :

Mais apparemment pas pour Vanderbiest :

Des écologistes + des socialistes + des Républicains : mais c’est la définition “d’En Marche”, non ?

Ce qui est incroyable, c’est qu’il considère que DisinfoLab serait “discrédité” si Marina Tymen avait fait des analyses pour leur étude, mais que cela ne leur pose aucun problème qu’elle travaille dans la structure, et qu’elle s’occupe aussi probablement de ramener des clients…

Bref, Marina Tymen, membre de l’équipe Saper Vedere – à l’origine d’une étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla – est également un membre clé de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron.

Mais ce n’est pas tout…

4-3 Olivier Cimelière

Voici la biographie d’Olivier Cimelière sur le site de Saper Vedere (source) :

galaxie-disinfolab

Ce n’est pas n’importe qui : il est l’ancien Directeur de la Communication et du Lobbying de Google France (membre du Comité de Direction ), et il anime aussi Le Blog du Communicant :

galaxie-disinfolab

Et… surprise ! Il a co-signé avec Marina Tymen cet appel du 4 avril 2017 de Jean-François Pascal, le fondateur du Comité Communication d’En Marche,:

disinfo-en-marche

On a ici les membres originaux les plus actifs de la Team Macron

Tous deux avaient d’ailleurs également signé le précédent appel de Jean-François Pascal, publié le 18 janvier et intitulé « De droite, du centre, de gauche, nous sommes En Marche ! avec Emmanuel Macron » :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Olivier Cimelière est donc également membre de la Team Macron. En réalité, Cimelière et Tymen, en plus de travailler pour Saper Vedere, se connaissent depuis au moins 2013 :

IRL : “dans la vie réelle” = en dehors d’Internet

Nos deux amis sont d’ailleurs les bonnes fées de Nicolas Vanderbiest, qu’ils ont aidé à démarrer quand il a terminé son Master de Communication en 2013 (source) :

Mais comment Olivier Cimelière s’est-il retrouvé dans la Team Macron ?

Le rapport au gouvernement sur la Désinformation de 4 septembre (dont nous avons parlé dans ce billet) tentait d’accréditer l’idée risible que les Macronleaks (mails du comité de campagne de Macron – consultables ici sur Wikileaks) ne contenaient “rien d’intéressant” :

nvdb

Pourtant, on y trouve cet intéressant mail du 29 mars 2016 de Jean-François Pascal, qui est le futur créateur du Comité Communication de Macron, à destination de Pierre Le Texier (futur animateur de la campagne numérique de Macron) :

On comprend donc qu’après avoir déjeuné (sans doute tous les trois) ensemble, Jean-François Pascal et Olivier Cimelière ont transmis leur CV à Pierre Le Texier (source).

Une telle proximité Cimelière/Pascal n’est pas très étonnante car à l’époque… ils ont travaillé ensemble dans la même entreprise de communication, Wellcom (sources : ici et ) – sachant que Cimelère ne l’indique pas sur son LinkedIn) :

Pour l’anecdote, notons aussi qu’il lui transmet la motion de Jean-Marie Bockel présentée au Congrès du PS du Mans en 2005 “Pour un socialisme Libéral” (source) :

Il aurait en effet été dommage que ce texte venant d’un socialiste qui entrerait au gouvernement de Sarkozy deux ans plus tard se perde – surtout que la motion qu’il défendait avait quand même atteint 0,65 % des suffrages des militants PS en 2005 (source) :

En effet, Jean-François Pascal a été “la plume” de Jean-Marie Bockel (aujourd’hui Sénateur UDI) ; c’est donc tout naturellement qu’il envoie à Le Texier une tribune qu’il a fait paraitre dans Libération en 2014 sur le même thème (source) :

disinfo-en-marche

Tribune à l’époque chaudement recommandée par… Olivier Cimelière :

disinfo-en-marche

Depuis leur rencontre, Le Texier et Cimelière ont dû se côtoyer régulièrement, car, comme en témoigne l’échange suivant, ils s’entendent apparemment fort bien, se tutoient et se taquinent à propos de foot :

disinfo-en-marche

Mais on ne peut comprendre l’importance du rôle de Cimelière dans la campagne qu’après avoir lu ce tweet de Marina Tymen où, quelques jours avant le premier tour, elle taguait la Team Macron (pilotée par Jean-François Pascal, et rattachée à Pierre Le Texier et Benjamin Griveaux), ainsi que… :

… Olivier Cimelière.

Pour ceux qui auraient encore des doutes, revenons un an jour pour jour après le fameux soir du Grand débat (20 mars 2017). En ce jour anniversaire, Johann Fourmond, membre de la Team Macron, réalise ce tweet en mémoire de ce moment fort dans “la war room” :

galaxie-disinfolab

Et bien évidemment, il a tagué les personnes qui étaient présentes ce jour-là ou qui jouaient un rôle majeur dans la campagne :

galaxie-disinfolab

Non seulement on constate que Marina Tymen et Olivier Cimelière figurent dans la courte liste des 10 personnes taguées, mais ces derniers ont également « liké » le tweet en question…

Tout comme Olivier Cimelière avait “adoré” le post Facebook de Marina Tymen du 21 mars 2017 :

Les tweets militants suivants sont vraiment surprenants, on n’imaginerait pas qu’ils viennent de l’ancien Directeur de la Communication de Google France :

disinfo-en-marche

Il se réjouit ici du licenciement politique d’Aude Lancelin

Il attaque également ici Laurent Wauquiez :

disinfo-en-marche

Mais sa cible favorite reste Mélenchon – et ce depuis longtemps :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Il est d’ailleurs très amusant de comparer ses tweets sur Macron (que du positif) et sur Mélenchon (que du négatif).

Notons enfin qu’il avance masqué, car il n’affiche pas sur Twitter ni dans les médias son appartenance à la Team Macron ni à Saper Vedere. Olivier Cimelière se présente simplement comme communicant, blogueur, et senior strategist :

olivier-cimeliere

Bref, Olivier Cimelière, membre de l’équipe Saper Vedere – à l’origine d’une étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla – fait à l’évidence partie lui aussi de la Team Macron, et a œuvré à sa communication durant la Présidentielle.

Note : si par son enquête, l’équipe Les-Crises peut ainsi “dissuader ou sanctionner des manipulations”, alors notre travail dans cette série #DisinfoGate n’aura pas été vain…

Bilan :

4-4 Les importants liens entre Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo

4-4-1 L’ancienne collègue de l’actuel président de Saper Vedere

Même s’il n’a pas jugé utile d’en parler sur son profil LinkedIn, Erwan de Rancourt est le Président de Saper Vedere (source) :

disinfo-en-marche

Le 19 juin 2017, Aurore Bergé tweetait sur ses premiers pas de Députée. 10 personnes ont alors jugé utile de lui répondre. Erwan de Rancourt en fait partie :

galaxie-disinfolab

« Intelligence nationale ? » : plus un an après l’élection, on voit encore toute l’importance d’un point d’interrogation…

Erwan et Aurore se connaissent en réalité depuis longtemps, puisque l’un et l’autre ont été assistants en même temps de deux des cinq élus UMP de la région Île-de-France au Parlement européen, en 2009 (source) :

4-4-2 Les contacts très anciens d’Aurore Bergé avec Nicolas Vanderbiest

Magie des réseaux sociaux : on découvre en fait facilement qu’Aurore Bergé est régulièrement en contact et depuis longtemps avec Nicolas Vanderbiest sur Twitter.

Ici, en 2015, elle cite ses points de vue (rappelons qu’il n’est qu’un étudiant en thèse de communication en Belgique) :

Ici, à propos de la situation à Bordeaux, elle le tague directement :

et Vanderbiest y répond :

Ici, en 2016, Bergé épingle un texte contre le harcèlement, suite à l’affaire Baupin :

et Vanderbiest se permet de lui écrire un “je n’aurais pas épinglé le tweet”…

Ici, en pleine campagne de la Primaire de la Droite, il tague Aurore Bergé pour qu’elle regarde son étude :

On s’étonnera peu qu’Aurore Bergé fasse donc partie des amis de Nicolas Vanderbiest sur Facebook – comme Romain Pigenel (source) :

4-4-3 Une aide de Vanderbiest à Bergé durant la Présidentielle ?

Mais on découvre surtout cet échange stupéfiant du 15 avril 2017, une semaine avant le premier tour de la Présidentielle :

et le lendemain Bergé tweete ceci :

disinfo-en-marche

Ainsi, on peut dire pour résumer que :

  • Aurore Bergé tutoie Nicolas Vanderbiest ;
  • Aurore Bergé a accès à des résultats Visibrain ;
  • Aurore Bergé demande à Vanderbiest des données et des graphiques ;
  • Vanderbiest indique en retour qu’il a “tout en stock”.
  • et le lendemain, Bergé retweete Vanderbiest.

On peut dès lors se demander si Vanderbiest n’aurait pas en fait participé activement à la campagne de Macron – ce qui expliquerait certains de ses agissements, comme l’affaire Filteris (dont on a parlé dans ce billet). Cela ne serait finalement pas étonnant, puisque deux membres de la Team Macron travaillent désormais dans l’entreprise de lobbying qu’il a créée…

4-4-4 Une aide à DisinfoLab en retour ?

Le 5 août, on note qu’Aurore Bergé a retweeté les très douteuses insinuations de Jean Quatremer sur une manipulation des réseaux sociaux dans l’affaire Benalla :

Puis le 8 août, elle a fait partie de la dizaine de Français qui ont retweeté ces résultats de l’étude de DisinfoLab :

galaxie-disinfolab

Mais nous verrons à la fin de ce billet qu’elle a aussi soutenu Disinfo après que la polémique sur leur cas ait démarré…

Bon, ben, voilà…

4-5 Les liens entre Romain Pigenel, Aurore Bergé et Saper Vedere/Disinfo

Nous avons découvert ce tweet d’Aurore Bergé du 12 février 2015, qui commente un tweet citant Nicolas Vanderbiest, et auquel ce dernier répond :

Notez le hashtag #SIGLab de Bergé

Il est possible que Bergé ait participé au séminaire du 12 février 2015 du Service d’Information du Gouvernement dont nous avons parlé dans ce précédent billet :

L’organisateur de ce SIGLab est Romain Pigenel du SIG – vous savez, celui qui a accueilli Marina Tymen lors du lancement de www.gouvernement.fr. Soulignons que Marina Tymen parle régulièrement de et avec lui :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

Et on a vu avec quelle efficacité la com’ du gouvernement a été révolutionnée…

disinfo-en-marche

Le “55”, c’est l’adresse de l’Élysée ; Pigenel est passé à ce moment du SIG au cabinet de Hollande, en charge des discours…

disinfo-en-marche

Fin de partie à l’Élysée – la com’ n’a pas été assez “révolutionnée” pour y rester 5 ans de plus…

disinfo-en-marche

Marina Tymen a travaillé chez Air France par le passé. Quand on peut rendre service…

Le 12 février 2015, suite au fameux SIGLab, Pigenel tweete à propos d’Olivier Cimelière, qui – y étant présent – en a fait un compte-rendu sur son blog :

galaxie-disinfolab

disinfo-en-marche

Ici, Olivier Cimelière passe donc la 2e couche de cirage

Il est probable qu’Aurore Bergé ait également participé à cet événement, non seulement parce qu’elle rebondit sur un tweet sur le sujet, mais surtout parce que c’est une proche amie (de promo ?) de Romain Pigenel :

disinfo-en-marche

Mais nous ne creusons pas plus ce sujet – nous ne voudrions pas froisser Romain Pigenel, qui suit apparemment de très près ce site et qu’il l’apprécie assez peu, surtout lorsque nous enquêtons sur Vanderbiest (comme ici le 10 août 2018) :

disinfo-en-marche

Mais nous comprenons parfaitement, à chacun ses références – il en faut pour tous les goûts :

4-6 Pierre Le Texier

Pierre Le Texier est le responsable du pôle e-influence chez En Marche. Comme c’est lui qui a créé le compte Twitter @TeamMacron, il est intéressant de comprendre son parcours.

C’est un ancien militant du Parti socialiste, qui a été sur la liste PS dans le 18e arrondissement pour les élections municipales de 2014 (source).

Finalement non élu, il a changé d’avis sur le PS :

disinfo-en-marche

En février 2015, il signe la motion Cohérence Socialiste de Karine Berger :

disinfo-en-marche

Mais en octobre, il rejoint le collectif des Jeunes avec Macron (qui a joué un rôle central dans le décollage de sa campagne, lire ici, , , ou ), dont il devient rapidement le Responsable Presse (source) :

disinfo-en-marche

disinfo-en-marche

En février 2016, il cosigne une tribune dans Le Monde de soutien à Macron (source).

disinfo-en-marche

Au chômage en 2016, il a finalement été recruté cette année-là par En Marche pour la campagne, après quelques mois de bénévolat (source).

4-7 L’étonnant soutien de Pierre Le Texier et Aurore Bergé à DisinfoLab

De nouveau le 15 avril 2017, à une semaine du premier tour, Vanderbiest pose une question sur Twitter sur la campagne :

19 personnes prennent le temps d’y répondre – dont Le Texier et Bergé…

Après l’élection, le 23 janvier 2018, Pierre Le Texier participe à la conférence 2018 Visibrain sur le Bad buzz, où il vante “l’excellent Nicolas Vanderbiest” :

galaxie-disinfolab

Le 9 août, le scandale DisinfoLab a éclaté : la CNIL s’est saisie du sujet suite à des dizaines de plaintes. On sait désormais que Disinfo a diffusé un fichier avec un fichage politique des comptes Twitter.

L’attitude normale d’un parti politique va normalement être de condamner un tel comportement ; au pire il ne dira rien.

Ce qui est incroyable ici, c’est qu’En Marche va soutenir DisinfoLab – avec lequel il est censé n’avoir aucune connexion… Comme ici, avec ce retweet de Pierre Le Texier le 9 août :

Le 10 aout, il tweete ceci en soutien :

…soutien alors retweeté par Olivier Cimelière :

Puis il retweete ceci :

Le même jour, c’est Aurore Bergé qui retweete les excuses de Vanderbiest :

Enfin, le 11 août, nouveau tweet de soutien de Le Texier :

…retweeté par Bergé :

galaxie-disinfolab

Et enfin, nouveau retweet de soutien de Le Texier le même jour :

Un tel soutien de deux responsables d’En Marche à une “ONG belge” en pleine tourmente suite à ses graves fautes, avec laquelle ils sont censés n’avoir aucun lien, laisse sans voix.

On est plutôt amené à penser que cela pourrait être une nouvelle illustration d’un des principes du macronisme : “Jamais aucun mérite à attribuer à l’opposition, mais soutien total aux brebis galeuses de notre notre troupeau” (Ferrand, Darmanin, Pénicaud, Buzyn, Benalla, Kohler, Nyssen…) :

disinfo-en-marche

Beaucoup de personnes estiment qu’un élu montre du courage quand il applaudit un élu d’un autre bord disant des choses justes…

V. Résumé (si vous n’avez pas lu tout le billet)

Dans les jours qui ont suivi la naissance de l’affaire Benalla, l’agence de communication Saper Vedere (via sa soi-disant « ONG » DisinfoLab) a publié une étude indiquant que l’affaire avait été « gonflée numériquement » sur les réseaux sociaux par un vaste « écosystème russophile » diffuseur d’innombrables Fake News.

Le 11 août, en plein milieu de la polémique sur le “fichage politique”, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, indiquait qu’il n’y avait aucun lien entre le Gouvernement et l’”ONG” DisinfoLab. Or, à l’issue de notre enquête, nous avons découvert que :

  1. Marina Tymen, membre de l’équipe Saper Vedere (structure à l’origine de l’étude sur le « gonflage russophile » de l’affaire Benalla) est également un membre clé de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. En outre, elle est :
    – Coadministratrice de la page Facebook la plus active à soutenir Macron : Ensemble avec Emmanuel Macron;
    – Chargée des Relations Presse et de Consulting en Réseaux sociaux pour plusieurs Députés de La République En Marche (LREM) ;
  2. Olivier Cimelière, autre membre de l’équipe Saper Vedere, fait à l’évidence partie lui aussi de la Team Macron, et a œuvré à sa communication durant la Présidentielle;
  3. Aurore Bergé, députée LREM, est régulièrement en contact sur Twitter et depuis longtemps avec Nicolas Vanderbiest, auteur de l’étude DisinfoLab. Aurore Bergé a accès à des résultats Visibrain ; elle tutoie Vanderbiest et lui a réclamé des données. Nous sommes dès lors en droit de nous demander si Vanderbiest n’aurait pas participé activement à la campagne de Macron, puisque deux membres de la Team Macron travaillent désormais dans l’entreprise de lobbying (Saper Vedere) qu’il a créée ;
  4. À la suite du scandale du « fichage » politique, En Marche – en la personne d’Aurore Bergé et de Pierre Le Texier, responsable du pôle e-influence – a ardemment soutenu DisinfoLab sur Twitter ;

Nous ne pouvons ni ne voulons tirer à ce stade de conclusion définitive, mais les multiples liens entre La République En Marche et la galaxie DisinfoLab/Saper Vedere posent de lourdes questions.

VI. Conclusion : Saper Lipopette !

Comme nous l’avons dit au début de ce billet, nous ne pouvons ni ne voulons tirer à ce stade de conclusion définitive.

Nous soutenons donc pleinement l’initiative de Frédéric Lefebvre et de son groupuscule macroniste Agir :

nvdb

qui ont réclamé que « dès la rentrée, la Commission d’enquête du Sénat [puisse] se saisir de la manipulation attribuée aux comptes russophiles sur Twitter ». Comme il l’a si bien dit : « toute la lumière doit être faite sur cette manipulation d’ampleur » qui « mérite d’être sanctionnée »… Il semble que cette demande mérite d’être fermement soutenue – même si la « manipulation d’ampleur » n’étant sans doute pas celle qu’il espérait…

Nous résumons enfin toutes nos découvertes dans ce schéma :

C’est avec beaucoup d’énergie et de curiosité que nous sommes arrivés à rassembler toutes ces informations ; mais pour ce faire, le plus important était de :

Caricature humoristique (cf. avertissement au point I.)

EDIT : 1ère réaction de Pierre Le Texier (source, archive) :

C’est étonnant : M. Le Texier déclare n’avoir aucun rapport avec Disinfo, mais s’étonne publiquement qu’on ne les ait pas contactés. Mais comment peut-ils avoir si nous avons, ou pas, contacté O. Cimelière, M. Tymen, E. de Rancourt… ? Il y aurait donc bien des relations En Marche / Disinfo ? Et pourquoi Olivier Cimelière like-t-il ce tweet ?

#DesGénies

(pour la diffamation, on va bientôt y revenir, patience…)

Commentaire recommandé

Sam // 17.09.2018 à 14h42

Génial !!

Manipulation, fake news, tout y est. Tout ce qu’ils disent n’est pas seulement faux, mais diamétralement opposé à la vérité. Des virtuoses de l’inversion.
Ces gens ne sont pas seulement nuls, ils sont malveillants et dangereux.

Merci pour ce travail.

78 réactions et commentaires - Page 2

  • Greg // 24.09.2018 à 06h04

    Ces gens connaissent la solution. Les moyens d’obtenir le pouvoir ne comptent pas puisque leur cause est juste.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications