Les Crises Les Crises
15.avril.201815.4.2018 // Les Crises

[Frappes Syrie] Les “preuves” présentées par Le Drian : le vide comme nouveau fondement juridique à l’agression

Recommander 22
J'envoie

Réaction aux frappes d’hier contre la Syrie.

I. Des frappes illégales

Samedi 14 avril, la France a donc de nouveau choisi de piétiner le Droit international, déshonorant son statut de Membre Permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, et en affichant son mépris pour ce droit, gardien de la Paix et de la Sécurité entre les nations.

Voici le communiqué de l’Élysée :

Notre Ministre des Affaires Étrangères est donc venu expliquer que cette action illégale était “légitime” :

…voire même parfaitement normale, vu que le Conseil de Sécurité était “systématiquement bloqué” (ce qui est le cas pour la Syrie comme pour Israël, notez) :

On rappellera que l’ONU est l’organisation qui a la sortie de la Seconde Guerre mondiale s’est vue investie de la tâche fondamentale de l’abolition de la guerre, en rendant cette dernière strictement illégale sauf à obtenir l’aval de son organe politique : le Conseil de sécurité.

Quoiqu’en disent les commentateurs (quand ça les arrange), il n’existe pas en droit un « abus de veto », au contraire, le veto est une possibilité discrétionnaire ouverte par la Charte de San Francisco. C’est un droit. Ce Conseil de sécurité qui à l’origine voulait regrouper les pays vainqueurs, s’est rapidement divisé en deux visions du monde, celle de la France, des États-Unis et de la Grande-Bretagne d’une part, celle de la Chine et de la Russie d’autre part.

Cette confrontation entre deux conceptions radicalement différentes des relations internationales devrait pousser ces États à rechercher le compromis, et donc à aborder ce jeu diplomatique avec finesse et intelligence.

Pendant la guerre froide, le Conseil de Sécurité a connu de longs moments de paralysie (car non, ce qui se passe en ce moment n’a rien d’inédit). On imagine relativement bien ce qui aurait pu advenir si les responsables de l’époque avaient égoïstement décidé, comme on peut l’entendre aujourd’hui, qu’il fallait « s’affranchir du Droit international » et passer outre les dispositions les plus essentielles qui le composent (exemple).

Mais bon revenons à l’affaire syrienne. La France a donc décidé de se ranger sur les vociférations irresponsables de Donald Trump :

En bref, “la communauté internationale”, peu soucieuse de la légalité internationale, a encore frappé :

II. “L’évaluation nationale” du 14/04/2018

Pour justifier cette action illégale, le ministère des Affaires étrangères a publié un document d’une dizaine de pages mêlant “analyses techniques d’informations de sources ouvertes” et “renseignements déclassifiés obtenus par les services français” :

Comme d’habitude, la presse a rapporté la publication de cette évaluation, sans la questionner :

En voici une première analyse (il est consultable ici) :


Il y aurait donc une quarantaine de morts. Causés par un bombardement chimique du gouvernement selon nos services de renseignement, qui le justifient ainsi :

Très bien, donc la source, ce sont des vidéos de “sites spécialisés” (dans les attaques chimiques ?), “la presse” et… “les réseaux sociaux”.

On constate donc que nos impôts sont bien employés dans du matériel de renseignement de pointe.



Sur les 40 morts, 15 l’auraient donc été dans un seul immeuble.

Et ainsi se termine ici la partie “prouvant” la réalité de l’attaque chimique.

Reste à savoir qui l’aurait commise.

Se termine ici la partie “prouvant” quel camp l’a réalisé.

Oui, c’est rapide, mais bon, ils ont des “renseignements fiables”. Ils peuvent donc dire qui est le responsable (Youtube).

Le rapport se poursuit :

En effet. Voici un résumé des opérations les deux semaines précédentes :

Donc, dans ce contexte, à en croire les propos de notre gouvernement, l’armée syrienne aurait alors attaqué à l’arme chimique le 7 avril. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le cas échéant, ce serait un choix stratégique assez stupéfiant.

D’autant plus que l’armée syrienne a remporté la bataille 5 jours plus tard…

Suite du document, avec un simple rappel des faits – qui n’insiste pas sur les points précédents :

Il va donc falloir justifier la logique d’une telle opération. Et le document semble vouloir nous annoncer, très confiant, des arguments de poids :

Apparemment, cela “fait sens”, tactiquement et stratégiquement :

Gazer 15 personnes dans un immeuble “accélérerait” donc la conquête (qui a pourtant déjà été fulgurante).

Il est clair que c’est une bonne tactique – bon, qui a le très léger inconvénient de vous valoir des frappes militaires occidentales. Frappes qui ont tendance à un peu ralentir les opérations…


Donc on “punit” les enfants de la banlieue de Damas, priorité évidente et choix stratégique bien connu. Ce qui aurait donc pour conséquence, nous dit le document, que les “populations civiles” seraient “incitées à la reddition”.

Et ça, autant on parle souvent de la réédition des combattants, autant on ne parle pas assez de la “reddition des civils“.

Ainsi, en France, on a donc la chance d’avoir des cadors de la stratégie militaire – dignes héritiers de leurs prédécesseurs !



On note tout d’abord ceci. On ne peut évidemment exclure une manipulation du camp islamiste. Mais quand le rapport évoque ceci en quelques mots, il laisse penser que l’hypothèse serait qu’il y aurait alors une manipulation sous la forme d’une “manœuvre de communication” de grande ampleur ; donc, que les rebelles auraient pu monter une “fausse attaque”. Mais en réalité, l’hypothèse plus probable serait qu’ils aient monté avec peu de moyens une vraie attaque, qu’ils attribueraient alors à l’armée. C’est peu probable si le gaz utilisé est complexe, mais cela serait plausible si c’était du simple chlore. Or cette hypothèse, plus dure à réfuter, n’est même pas mentionnée…

Mais le plus important est le raisonnement central : ça ne vient pas des islamistes, car “on ne dispose d’aucune information” dans ce sens. Fantastique !

On évitera donc de demander si ce manque d’informations ne serait pas plutôt lié au fait que :

  1. généralement, les manipulateurs font rarement un selfie les accablant, posté sur les réseaux sociaux (source majeure de nos analystes) ;
  2. la zone en question est assiégée, et un petit peu aux mains des salafistes :

Mais bon, Le Drian semble trèèès bien renseigné sur ce qui se passe dans cette zone, il doit avoir de très bons informateurs dans la zone salafiste (ah, “les petits oiseaux”)…



La France accuse la Syrie de préserver un programme chimique clandestin.

Ce point est vraiment très important. Mais nous le développerons dans la partie suivante.

Sait-on ce que sont devenus les stocks d’armes chimiques de Daech hmm ?

Donc le rapport renvoie à la précédente “évaluation nationale” du 26 avril 2017 – que nous avions déjà analysée à l’époque dans ce billet.

Ce rapport est de la même facture, et tout aussi convainquant…

Intéressante conclusion : il y a eu une attaque “sans doute possible”, et “il n’existe pas d’autre scénario plausible” qu’une attaque par l’armée.

Et on n’est pas sûr de la substance “en l’absence d’échantillons chimiques”… (et si on ne connait pas la substance, comment savoir si elle est bien interdite ?)

À vous d’en juger…

On notera enfin à la fin le coup de griffe à la Russie – pour le plaisir.

Le rapport se termine par deux annexes. L’une comprend 3 photos insoutenables de cadavres (“Images récupérées localement le 7 avril 2018 par une source également publiée sur Internet”, mais non localisables ni datables telles quelles), et une carte.

Il ne s’agit pas d’une carte de Douma, montrant précisément d’où seraient parties et où seraient tombées les charges chimiques. Non, juste ça :

dont la qualité fait qu’on pourrait presque se demander si elle n’a pas été trouvée par Macron jeudi dernier :

III. La non-saisie de l’OIAC

Revenons sur cet important point :

La France accuse donc la Syrie de préserver un programme chimique clandestin, et elle a bombardé les bâtiments suspectés d’en produire :

Rappelons que l’OIAC a déclaré en 2016 que l’arsenal chimique syrien avait été “détruit à 100 %” !

Bien entendu, la Syrie aurait pu cacher une partie de son stock ou en reconstituer (mais pourquoi le sortir pour tuer quelques personnes 1 semaine avant de gagner ?).

Mais, si les pays occidentaux ont des informations, ce processus d’intervention n’est alors absolument pas conforme à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (signée à Paris en 1993).

L’OIAC le rappelant clairement :

On peut donc légitimement se demander pourquoi la France semble ne pas avoir saisi l’OIAC en demandant une inspection par Mise en Demeure des sites bombardés pour faire éventuellement condamner la Syrie… (la Syrie étant bien membre de l’OAIC depuis 2013 – membre 141)

Il serait en tout cas utile de clarifier le fait de savoir si l’OIAC avait déjà visité ou non ces bâtiments :

Quoi qu’il en soit, l’OAIC a indiqué après les frappes que l’enquête allait pouvoir commencer (sic) :

IV. Des frappes illégitimes

En conclusion, on rappellera que nous n’avons pas pour but de défendre le gouvernement syrien. Il est tout à fait possible qu’il y ait bien eu une attaque chimique par l’armée syrienne (avec ou sans l’accord du gouvernement) – c’est peut-être même le scénario le plus probable.

Mais, nous sommes en droit, surtout après l’expérience irakienne, de demander des preuves solides, et un minimum de transparence.

Espérons donc que le gouvernement présentera prochainement des éléments plus solides (et qu’il avait en sa possession AVANT les frappes).

Ensuite, il faut rappeler qu’il n’y a pas trois pays “oints du Seigneur”, qui auraient pour mission de bombarder où bon leur semble – d’autant qu’il y aurait sur ces bases d’excellentes raisons de bombarder l’Arabie Saoudite, la Turquie, Israël…

On observe que la Chine et l’Inde (2,5 milliards d’habitants) ne se sont pas dit ce matin “tiens, bombardons la Syrie”. C’est donc qu’il y a un sacré décalage entre la conception de ce « triumvirat » occidental, et le reste de monde.

Ainsi cette manière de faire marque une sacrée régression du Droit international, on se retrouve plongé dans les anciennes doctrines de la “guerre juste“, archaïsme de l’église catholique qui tendait à appliquer des critères moraux à la guerre pour justifier cette dernière…

Enfin, une chose est claire, les trois États voyous du jour viennent d’envoyer un très dangereux message à l’Iran et à de nombreux autres pays : si vous ne voulez pas être bombardés, dotez-vous rapidement de l’arme nucléaire !

Commentaire recommandé

numaroumestan // 15.04.2018 à 06h41

Il convient de remarquer que l’analyse d’Aristote s’applique parfaitement.
L’économie est le lieu de la dialectique du maître et de l’esclave.
Le maître est concentré dans le soviet suprême de la finance, dans les congrégations multinationales, dans les consistoires médiatiques.
macron est un esclave du pouvoir économique globalitaire.
Donc, il ne s’appartient pas. D’ailleurs, il a eu l’honnêteté de le reconnaître au moment de sa promotion: il n’y a pas de culture française, il n’y a rien,,,Lui n’est rien, ses maîtres sont tout.
Son entourage est du même tonneau : philippe incarne le néant de pensée ; parly est la parfaite fonctionnaire collabo qui tend la main pour toucher son pourcentage ; colomb est le prototype du guignol lyonnais. Etc.
Il est normal que le pouvoir global ait sélectionné des médiocres, inaptes à vivre debout. Ce sont des esclaves, interchangeables. Dès qu’ils ont touché leur petit pourcentage, on peut les remplacer pour continuer la destruction avec d’autres larbins. C’est une ronde sans fin…

229 réactions et commentaires

  • basile // 15.04.2018 à 06h27

    j’ai entendu en effet la langue de bois répugnante de Florence Parly, dictant son texte de façon mécanique (peu convaincue ?), et que vous retranscrivez.

    Mais vous n’avez pas mis son petit passage « bisounours », dans lequel elle dit que nos navires se sont replié en sécurité pour ne pas subir de représailles. A 30 nœuds à l’heure maxi, ils n’ont pas du aller bien loin en 6 heures de temps, face à des missiles d’une portée de 3.000 km ou des TU 144

     65

    Alerter
    • anatole27 // 15.04.2018 à 07h50

      Moi ce qui m’a énervé avec Florence Parly c’est qu’elle confond
      la langue du Royaume avec celle de l’Empire (au sens BHL).

      à 50sec

      https://www.youtube.com/watch?v=rhyj2nk5xtk

      les services du ministère concerné et en particulier l’état major des armées
      ont été mobilisé sans relache le bilan précis de l’opération ce qu’on appelle en bon francais
      ( … petit sourire tout a fait inutile …) le BATTLE DAMAGE ASSESMENT

       26

      Alerter
      • Alfred // 15.04.2018 à 08h19

        La vérité sort de la bouche des innocents. La France EST un protectorat et le Bey de Paris et son administration sont totalement aliénés. On connaît même leur langue “maternelle” qui est aussi la langue de leur rêves. Ce n’est visiblement pas la langue des indigènes.

         73

        Alerter
      • khedron // 15.04.2018 à 10h07

        j’ai l’habitude de dire, pour l’avoir souvent constaté, que celui qui utilise une expression en anglais, le fait pour masquer son incompréhension du concept dont il parle. 🙂

         40

        Alerter
        • tepavac // 16.04.2018 à 03h40

          il y a aussi le mimétisme social, mais le pire de tous est sans conteste de faire croire en une protection des oeuvres par le biais d’une muselière, dite des droits d’auteur.

          Résultat, impossible de regarder un quelconque des meilleurs films Français, seulement une profusion de film des meilleurs vedettes Américaine.

          la question, c’est comment séduire continuellement un public en restant caché?

           1

          Alerter
      • caliban // 15.04.2018 à 10h10

        En total décalage avec les discours lénifiants de nos politiques
        https://www.youtube.com/watch?v=jvVCrCG-fnQ
        Pierre Le Corf

         21

        Alerter
      • Betty // 15.04.2018 à 17h49

        Nous conseillerons à cette dame de délaisser l’humour car si elle tentait de faire un bon mot (déplacé en l’espèce) sans doute ignore-t’elle (il semble que ce soit une constante dans ce gouvernement) qu’une part importante des mots du domaine militaire sont français ou issus du français. https://journals.openedition.org/apliut/3650?lang=en

         2

        Alerter
      • Seth // 16.04.2018 à 17h10

        Ne pas oublier que parly est une “socialisse” et donc en parle langage.
        D’ailleurs Faure, le noveau calife de feu solférino a soutenu aussi l’attaque de macron.

         2

        Alerter
    • RB83 // 15.04.2018 à 12h26

      Pour ce qui est des TU 144, je ne pense pas que l’on ait grand chose à craindre… sauf si on habite Goussainville et qu’on remonte dans le temps jusqu’en 1973

       3

      Alerter
    • Scytales // 15.04.2018 à 13h00

      Le Tupolev 144 est un avion supersonique de transport commercial de passagers analogue au Concorde : http://www.tupolev.ru/tu-144 (ou, c’est écrit en russe, mais c’est le site Internet du fabricant de l’avion ; on ne fait pas plus primaire comme source).

      Et penser que les Russes pourraient sans motif valable envisager d’attaquer des navires français qui ne leur ont pas tiré dessus relève de la passion, non de la raison. Or, les responsables russes ont prouvé depuis longtemps qu’ils s’en remettent à la raison plutôt qu’à la passion.

       17

      Alerter
  • max // 15.04.2018 à 06h35

    Le principal objectif de l’OTAN était la crédibilité militaire Russe, non pas dans sa capacité militaire mais dans sa volonté et sur ce dernier point, la triade a atteint son objectif.
    D’autre frappes sont en préparation contre la Syrie et bientôt contre l’Iran et ainsi de suite.
    La Russie a un leitmotiv qui est : Ne pas tomber dans le piège de la guerre froide que lui tend l’OTAN.
    La Russie sait pourtant qu’elle est en guerre froide.
    L’OTAN lui a toujours menti ainsi en est-il de la crise des missiles de Cuba ou les bombes américaines devait quitter la Turquie, hors aujourd’hui, il y a une 50ene de bombes atomiques en Turquie dont certaines a Hydrogènes.
    Ainsi en-il de l’OTAN qui est maintenant a ses frontières, malgré ses promesses d’antan.
    Alors qu’en j’entends le représentant russe a l’ONU se lamenter sur l’intervention de la triade et fait comprendre que la Russie restera dans le cadre des votes du conseil de sécurité et donc ne se permettra pas ce genre d’intervention.
    La triade comprends le message, elle a le permit de tuer, les commentateurs l’ont parfaitement compris, ils respirent.

     26

    Alerter
    • bluetonga // 15.04.2018 à 10h01

      La triade a moins le permis de tuer qu’avant, et en tout cas, pas n’importe qui : les Russes avaient été prévenus, il a bien été spécifié qu’ils n’étaient pas visés, qu’il ne s’agissait pas d’un conflit avec eux, et l’idée que les Occidentaux devaient discuter avec la Russie a été réaffirmée. Bref la Russie a été ménagée plus qu’elle n’a été humiliée.

      D’après les Syriens et leurs alliés, les dégâts ont été mineurs, les interceptions majoritaires avec un descriptif circonstancié des cibles et des interceptions. D’après le Pentagone, le succès de l’attaque est sans appel, tous les missiles ont touché leurs objectifs (100 missiles pour 3 objectifs, ils doivent être pulvérisés). Pas d’autres détails, sinon la condamnation de la réplique “irresponsable” des militaires Syriens qui mettent en danger leur propre population en lançant des missiles d’interception (faut oser). De nouveau, une communication précise et une communication Walt-Disney.

      Les US et consort ont encore fait du show. Les gagnants sont ceux qui gardent la tête froide.

       29

      Alerter
    • Marc // 15.04.2018 à 10h03

      Je voudrais bien que tu développes, je ne comprends pas bien :

      “Le principal objectif de l’OTAN était la crédibilité militaire Russe, non pas dans sa capacité militaire mais dans sa volonté”

      En tout cas ça ne me semble pas être correct : le principal objectif selon moi était de convaincre le monde entier que assad massacre son peuple… ces dernières frappes ont renforcé cette idée, ainsi que les médias et les politiciens se relayant en boucle pour l’expliquer.

      Le but ultime? Toujours le même, faire sauter assad

      Je rappelle à toutes fins utiles que la majorité des gens ne sont pas conspirationnistes (contrairement à ici) et pensent que les occidentaux se battent pour le bien, contre des affreux méchants…

       12

      Alerter
      • patrickv // 15.04.2018 à 13h56

        “le principal objectif selon moi était de convaincre le monde entier que assad massacre son peuple…”
        convaincre, comme en 2003, avec Powell, pour l’Irak ?
        Collin Powell et sa fiole contenant de la farine, à l’ONU !

        alors, les “occidentaux” se battent pour le BIEN, à coup de mensonges éhontés ?

        donnez moi un exemple d’un pays, où les USA sont allés bombarder, qui vit en paix et en démocratie maintenant ?

        aucun !
        les USA ont laissé le cahot partout où ils sont allés !

         14

        Alerter
      • tepavac // 16.04.2018 à 04h06

        il semble Marc que la lecture du billet ne soit pas superflu,
        mais plus simplement, peut-on prétendre faire un quelconque bien en empruntant la route du mal ?

         0

        Alerter
        • Marc // 16.04.2018 à 19h41

          Tu penses que je ne l’ai pas lu? Et bien tu te trompes… Très bonne synthèse ici bien sûr…

          Quant à ta question philosophique, elle est trop vague voyons!

          On peut facilement y repondre “oui” car le système judiciaire de la terre entière est basé sur la punition, donc faire le mal, dans un but dissuasif, donc pour essayer de faire le bien…

          Mais personnellement je suis contre, “dans l’absolu”…

          Il reste la “légitime defense” un problème complexe, complexité dans laquelle s’engouffrent toutes les armées du monde, à des degrés divers…

          Dans le contexte de ces frappes, je pense que ta question est déplacée, car les degats sont mineurs, surtout en comparaison des effets idéologiques : le message envoyé au monde est que assad est un horrible personnage, et qu’en conséquence poutine n’a pas de coeur…

          Comme le répète souvent ob, les médias sont l’outil principal de ces puissances néfastes…

          Puissances qui se disent démocratiques, et dans un sens elles ont raison car leurs populations les soutiennent, endoctrinées qu’elles sont, principalement par ces médias… mais n’oublions pas aussi le système éducatif et académique bien sûr.

          Ces frappes ne sont qu’une manière supplémentaire d’endoctriner les gens. Non seulement elles furent très limitées, mais elles ont été accompagnées d’un défilé médiatique tapageur… qui se poursuit encore…

          Poutine laisse passer, c’est une très bonne idée, comme a dit lavrov, la russie a sa propre ligne rouge que les occidentaux ne doivent pas dépasser

           2

          Alerter
    • antoniob // 15.04.2018 à 15h39

      > j’entends le représentant russe a l’ONU se lamenter sur l’intervention de la triade et fait comprendre que la Russie restera dans le cadre des votes du conseil de sécurité et donc ne se permettra pas ce genre d’intervention.

      tant que les médias retransmettent les propos tenus à l’ONU, la volonté russe de jouer selon les règles est transmise et le fait que les trois Pieds Nickelés foulent la Charte aux pieds, confirmé.
      Dans l’immédiat, puisqu’il n’y a plus d’armes chimiques en Syrie, selon les propos des Pieds Nickelés eux-mêmes, et que sur le terrain, la consolidation russe et iranienne du pays n’a pas changé, Moscou n’a pas besoin d’autre chose.
      Le but est bien pour la Russie et l’Iran de préserver la Syrie. S’il y a d’autres frappes il faudra un motif.
      L’idée des anglo-américains avec le coquelet Macron est de dire “nous sommes les plus forts et peut vous explosez lorsqu’on veut”. C’est leur conviction et propos. Ce n’est pas nouveau. Cuba et la Corée du Nord sont toujours là.

       6

      Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 16h38

      LE DESSOUS DES CARTES Article de Elijah J. Magnier :

      “Le « plan A » prévoyait une attaque dévastatrice sur la Syrie afin de détruire son armée, le palais présidentiel, ses centres de commandement et de contrôle, ses troupes d’élite, ses entrepôts militaires et de munitions stratégiques, ses radars, ses systèmes de défense et les institutions de ses dirigeants politiques…

      https://ejmagnier.com/2018/04/15/le-plan-secret-des-usa-visant-damas-a-ete-dejoue-le-role-de-la-russie-avant-et-apres-lattaque-des-usa-du-r-u-et-de-la-france-revele/

       6

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 16h47


        Prochaine étape : Idlib, au nord de la Syrie, qui est sous le contrôle d’Al-Qaeda, Rastan et Jisr al-Shoughour et les forces armées syriennes se rassemblent dans la région rurale de Lattaquié, en étant prêtes à diviser Idlib après avoir libéré les nombreux villages qui l’entourent.
        Ce qui nous amène à la prochaine représentation d’une « attaque chimique » sur le théâtre opérationnel de l’armée syrienne et de ses alliés.

         9

        Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 23h52

        J’avais oublié les sanctions :
        – Le Congrès américain prépare de nouvelles restrictions, concernant cette fois la dette souveraine de la Russie : https://fr.sputniknews.com/international/201804111035895026-sanctions-us-dette-russie/
        – Après les sanctions américaines, les sénateurs russes proposent des représailles économiques fortes
        … Si ce projet de loi est adopté, la Russie suspendra notamment l’exportation de TITANE à destination de Boeing… https://francais.rt.com/economie/49741-parlementaires-russes-proposent-mesures-sanctions

        Par ailleurs, Le groupe russe Volga-Dnepr va arrêter de fournir les avions de transport Antonov 124 aux armées de l’OTAN, dont la France, dès la fin de l’année 2018 : https://www.asafrance.fr/item/armement-8.html

         5

        Alerter
  • numaroumestan // 15.04.2018 à 06h41

    Il convient de remarquer que l’analyse d’Aristote s’applique parfaitement.
    L’économie est le lieu de la dialectique du maître et de l’esclave.
    Le maître est concentré dans le soviet suprême de la finance, dans les congrégations multinationales, dans les consistoires médiatiques.
    macron est un esclave du pouvoir économique globalitaire.
    Donc, il ne s’appartient pas. D’ailleurs, il a eu l’honnêteté de le reconnaître au moment de sa promotion: il n’y a pas de culture française, il n’y a rien,,,Lui n’est rien, ses maîtres sont tout.
    Son entourage est du même tonneau : philippe incarne le néant de pensée ; parly est la parfaite fonctionnaire collabo qui tend la main pour toucher son pourcentage ; colomb est le prototype du guignol lyonnais. Etc.
    Il est normal que le pouvoir global ait sélectionné des médiocres, inaptes à vivre debout. Ce sont des esclaves, interchangeables. Dès qu’ils ont touché leur petit pourcentage, on peut les remplacer pour continuer la destruction avec d’autres larbins. C’est une ronde sans fin…

     143

    Alerter
  • zgill.f // 15.04.2018 à 06h56

    Ces criminels de guerre nous disent que le droit est juste une ornementation destiné à faire joli dans les rencontres internationales.
    Le droit est bafoué par nos dirigeants. Ils nous montre par là qu’ils ne comptent s’appuyer dessus que pour nous punir de nous montrer critique vis-à-vis d’eux.

    “Il est loisible, à tout habitant du royaume (ou de la république…), de tuer un tyran notoire, destructeur de l’Etat, comme si c’était un ennemi.”
    Jean de Terrevermeille. Tractatus.

     26

    Alerter
  • Manuel // 15.04.2018 à 07h04

    Les pays comme la FR, les USA ou la Russie ont participé à tellement de coup foireux, ils ont tellement créé des fausses attaques, de faux attentats (Iraq, Vietnam, Indochine, Cuba, Algérie, Chilie, Cambodge… C’est possible d’en faire une liste complète et sourcée ?) avec une communication préparée des mois l’avance sur n’importe quel incident pour justifier des interventions militaires qu’ils en ont perdu toute crédibilité.

    Et c’est bien ceci qui est affreux. Nous sommes des pauvres moutons qui doutons de tout, nous n’avons plus aucune confiance en aucun organe militaire ou politique.

    Ils ne nous reste que le combat de la raison pour contenir leurs actes primitifs, irrationnels et barbares.

    Merci à OB de cette analyse fort utile.

     36

    Alerter
    • Manuel // 15.04.2018 à 07h23

      “Malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, il y a quelque chose qu’on n’enlèvera jamais à Jacques Chirac : son refus de l’alignement stupide sur l’interventionnisme messianique des Américains. Pensée pour lui aujourd’hui.”

      Lu sur Twitter

       95

      Alerter
      • Julie Péréa // 15.04.2018 à 09h02

        Il faut condamner les frappes puisqu’elles sont en dehors des règles internationales. Mais elles sont à mettre en perspective avec l’affaire Skripal qui avec la prétendue attaque chimique créent les conditions d’une étincelle pour déclencher une guerre mondiale à un moment où l’empire financier de la City et Wall Street est en pleine déroute. Parallèlement une centaine de pays participent à la création d’un nouveau système économique aux cotés des BRICS via les NOuvelles Routes de la Soie.
        Si les 3 dirigeants des Etats-voyous de samedi ne se convertissent pas à ce nouveau système économique, alors ils feront passer nos 3 pays à côté de l’histoire, à côté de cette nouvelle ère de l’humanité : le développement mutuel. Nos entreprises ne participeront pas à la reconstruction de la Syrie et de sa région.

         35

        Alerter
        • Arnaud // 15.04.2018 à 09h36

          Il faut organiser une rencontre entre l’Europe platonicienne et la Chine confucéenne.

           7

          Alerter
        • fanfan // 15.04.2018 à 14h58

          NYT, Eric Schmitt, Nov. 21, 2016 :
          The Islamic State (financé par l’Arabie Saoudite) has used chemical weapons, including chlorine and sulfur mustard agents, at least 52 times on the battlefield in Syria and Iraq since it swept to power in 2014, according to a new independent analysis.
          https://www.nytimes.com/2016/11/21/world/middleeast/isis-chemical-weapons-syria-iraq-mosul.html?_r=0

          MBS vient de finir sa tourné de séduction auprès du RU, US et France

           2

          Alerter
        • hervé cruchant // 17.04.2018 à 01h17

          Paroles d’observateur enchaîné aux barrières du défilé des Voyous; Eh là ! c’est de nous autres qui sommes là, valdingués ici et là par ces vagues de fangeux. Nous pouvons les virer et créer un monde à notre convenance. Nous pouvons ? Non, nous devons. Ou bien, toutes ces phrases, ces larmiches, ne font que renforcer notre soumission par effet de contraste : sans notre approbation sous quelle forme que ce soit mais surtout avec notre inertie, ils font ce qu’ils veulent. Ils ont un lourd passé dans le domaine de la répression, du dictatoriat, des mensonges, des fausses alliances, de la gestion de ‘nos droits’ . On commence quand ?

           2

          Alerter
      • Linder // 15.04.2018 à 09h11

        Je crois qu’effectivement, Chirac a fait comme Daladier, qui, en septembre 1938, n’avait pas apporté assistance à Hitler (un point de Goodwin pour moi), il avait été très courageux, un digne précurseur de Jacques Chirac

         2

        Alerter
      • sempervivens // 15.04.2018 à 10h00

        Chirac un héros du droit et de la souveraineté? Je vous rappelle que c’est lui qui a fait le premier pas en direction de la réintégration de la France dans la structure militaire de l’Otan, que c’est lui qui a cautionné la première intervention militaire de l’Otan hors zone (contre les Serbes qui se battaient contre les salafistes soutenus par BHL et Kouchner en Bosnie), qui c’est lui qui a autorisé, en violation du droit international, l’agression contre la RFY, en se fondant sur le “massacre” mis en scène à Racak par William Walker.

         33

        Alerter
      • anatole27 // 15.04.2018 à 12h18

        Jacquot on t’aime, reviens nous !

        Commentaire de Polanski sur Chirac dans un docu récent

        https://www.arte.tv/fr/videos/074578-000-A/histoires-de-cinema/

        — Non non, parce qu’à l’époque j’y croyais. La propagande était si forte. J’ai appris avec stupeur que tout ça était faux. Le seul qui était contre ça, c’était Chirac, qui courait comme un dingue dans tous les pays du monde, pour nous avertir contre la guerre… Je pensais qu’il était dingue.

        — Et maintenant, qu’est-ce que vous pensez ?

        — Mais il avait raison… »

         5

        Alerter
      • MrJoe // 15.04.2018 à 14h01

        Mouais.

        Effectivement, il n’a pas impliqué les troupes françaises.

        Par contre on oublie un peu le fait qu’il l’a soutenu, et payé les US de plusieurs milliards pour ça…

         3

        Alerter
    • Jiojio // 15.04.2018 à 09h24

      Une fois n’est pas coutume, bravo à l’Allemagne pour s’être desalignée de cette folie.
      En attendant j’ai honte pour la France gouvernée par des êtres cyniques et qui meprisent leur peuple.
      Mépris de la recherche de la paix, mépris du droit international, mépris du droit de parole de leur peuple. On ne consulte plus son propre peuple on lui marche dessus, et on l’insulte par une propagande guerrière outrancière et grotesque.

       38

      Alerter
      • Celavy // 15.04.2018 à 11h21

        Moi aussi, j’ai honte pour mon pays ! Il me semble qu’à ce stade de tyrannie et de mépris des plus faibles et des valeurs humaines de la France, après les mensonges, les “mises en scènes et maquillages”, les trahisons de l’équipe gouvernante, qui fait de notre pays un Etat immoral, “esclave”des USA, sous domination de fous furieux, de couards et d’hystériques-aux ordres, il est urgent de mettre un terme aux pouvoirs accordés à M. Macron. Quand un “président”- élu par une minorité – se montre aussi ignorant de la démocratie et du droit international, quand il prend, seul des décisions à haut risques de déclencher “la (dernière) guerre nucléaire mondiale, il faut savoir le désister de ses fonctions et pouvoirs diaboliques. Pour la sécurité de la planète entière !

         18

        Alerter
        • fanfan // 15.04.2018 à 11h39

          Rappel – Macron, dans son entretien accordé à huit titres de presse européens (« le Figaro », « Süddeutsche Zeitung », « le Soir », « The Guardian », « Corriere della Sera », « El Pais », « Gazeta Wyborcza » et « le Temps »), le 21 juin2017, affirme :

          « Avec moi, ce sera la fin d’une forme de néoconservatisme importée en France depuis dix ans.
          La démocratie ne se fait pas depuis l’extérieur à l’insu des peuples.
          La France n’a pas participé à la guerre en Irak et elle a eu raison.
          Et elle a eu tort de faire la guerre de cette manière en Libye. »

          https://www.humanite.fr/diplomatie-de-latlantisme-au-gaullisme-macron-incarne-toutes-les-lignes-638868

           8

          Alerter
        • bernadette // 15.04.2018 à 16h03

          Bonjour,

          Si l’analyse que vous faite en est le cas. Oui il faut le descendre de ces fonctions.

          Qu’est ce que son successeur va changer ?

          Par quoi les Etats Membres de l’ONU sont ils reliés ?

           0

          Alerter
          • bernadette // 15.04.2018 à 16h10

            Mon commentaire était adressé à Celavy.
            Bonne soirée

             0

            Alerter
          • franck // 15.04.2018 à 17h07

            @bernadette, Il faut aller consulter qui paie le plus a l’ONU.
            L’argent cree le pouvoir, en premier ce sont les USA en deuxieme la Grande Bretagne, les autres suivent comme des toutous.

             1

            Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 16h26

        Nord Stream 2
        Avec le doublement du tube baltique, l’Allemagne deviendra le hub gazier d’une grande partie de l’Europe, renforçant encore sa mainmise économique sur le Vieux continent.

         1

        Alerter
        • franck // 15.04.2018 à 17h11

          @fanfan, Il y a aussi l’Italie, la Grece, Chypre. qui ont refuses de participer.

           2

          Alerter
          • fanfan // 15.04.2018 à 20h24

            Oui Franck mais là je répondais à @Jiojio (“Une fois n’est pas coutume, bravo à l’Allemagne pour s’être desalignée de cette folie.”)
            La 2è ligne du Turkish Stream fournira en gaz plusieurs pays de l’UE en passant par la Turquie (hub gazier).
            Fin du transit gazier russe via le territoire ukrainien en 2019

             0

            Alerter
    • ledufakademy // 15.04.2018 à 10h51

      Oui le camps Russie (etc.) n’est certe pas en reste mais …
      Moi je dis que Poutine avale un paquet de couleuvre pour préserver NOTRE paix mondiale : qui peut prétendre le contraire ?

       20

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 11h43

        Si les Russes ont la capacité militaire aujourd’hui d’éliminer tous navires hostiles en Méditerrannée, Baltique… et probablement stopper l’Otan, neutraliser pas mal des missiles aussi,
        ils n’ont sûrement pas les stocks nécessaires à soutenir une guerre conventionnelle prolongée et ne veulent pas devoir supporter de lourdes pertes humaines…

         10

        Alerter
    • AntoineP // 15.04.2018 à 17h47

      @Manuel – vous écrivez : “Les pays comme la FR, les USA ou la Russie ont participé à tellement de coup foireux, ils ont tellement créé des fausses attaques, de faux attentats (Iraq, Vietnam, Indochine, Cuba, Algérie, Chilie, Cambodge… ”
      Vous pourriez préciser dans la liste, quels sont les pays où la Russie a participé à une attaque, un attentat ? Par ailleurs, et malheureusement pour les victimes, en ce qui concerne la France ou les USA, il ne s’est pas agit de fausses, mais de bien réels attaques et attentats et massacres et destructions …

       8

      Alerter
    • Bouddha Vert // 17.04.2018 à 01h33

      Bonjour,
      Si vous pouviez éviter de remplacer URSS par Russie, cela éviterait bien des confusions.
      Remplacez URSS par Pologne ou Roumanie, on s’y perdrait tout autant!
      Merci.

       0

      Alerter
  • ANNA // 15.04.2018 à 07h50

    Et maintenant Poutine pourra bombarder Kiev et les pays baltes sans la résolution de l’ONU, en disant qu’il a vu sur son mur de facebook des images atroces des enfants morts…
    Merci a Macron d’avoir crée “un précédent” international

     61

    Alerter
    • basile // 15.04.2018 à 08h09

      heu, non, ça ne marche pas comme ça. Faut faire monter la mayonnaise, faut exciter l’opinion en la bombardant d’articles, de reportages, de débats. Puis la foule bête réclame justice.

      face à nos x chaînes de télé, x journaux, x journaux gratuits aux articles de Slate.fr, et nos ministres habillés démocrates mentant les yeux dans les yeux, les Russes sont des enfants de cœur en propagande.

       43

      Alerter
      • pasenax // 15.04.2018 à 13h03

        Dans cette question, ce n’est pas l’opinion occidentale qui compte mais l’opinion russe, iranienne, arabe… et chinoise. Et la la question est réglée : toute riposte russe sera applaudie dans ces pays, qui représentent la majeure part de la population mondiale. D’ou la C indescriptible de macron may et trump….

         10

        Alerter
  • francois Marquet // 15.04.2018 à 08h01

    Il est à remarquer que le “dossier juridique” de Theresa May pour bombarder la Syrie est plus que similaire à celui de Macron. Un copier coller? ou Inversement?
    http://www.bbc.com/news/uk-43770102

     16

    Alerter
  • christophe // 15.04.2018 à 08h02

    Olivier, si un jour votre beau pays passe d’un régime démocratique de basse intensité à une dictature affirmée, vous risquez de faire partie de la première vague d’emprisonnement.
    Merci en tout cas pour votre travail qui fait encore espérer en l’humanité.

     67

    Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 11h47

      Je dirai plutôt tyrannie et ce depuis le 5 décembre 2016…

       4

      Alerter
      • FPOLE // 15.04.2018 à 15h45

        Je ne vois pas à quoi vous faites allusion. Pourriez-vous développer?

         0

        Alerter
        • fanfan // 15.04.2018 à 21h00

          L’article 16 de la “déclaration des droits de l’homme et du citoyen” dispose que : “Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution… La séparation des pouvoirs est le corollaire indispensable de la protection des droits naturels des hommes.”
          – Le décret portant création de l’inspection générale de la justice signé par l’ancien Premier ministre Manuel Valls et Jean-Philippe Urvoas, le ministre de la Justice, le 5 décembre2016 – jour du départ de Manuel Valls de Matignon, met la Cour de Cassation sous l’autorité quasi directe du Gouvernement… ce qui constitue une violation FONDAMENTALE du principe de séparation des pouvoirs établi depuis des siècles en France.

           6

          Alerter
        • fanfan // 15.04.2018 à 21h04

          – L’état d’urgence qui fait peser un danger sérieux sur nos libertés démocratiques, individuelles, sociales et politiques et sur la démocratie, a été décidé seul par les représentants sans légitimation populaire.

          Notre situation s’apparente donc plus à une tyrannie (auto-désignation du “représentant”) qu’à une dictature (mandat électif et spécifique, normalement non reconductible, d’un représentant du peuple qui regroupe tous les pouvoirs, en cas de crise existentielle de la communauté).

           2

          Alerter
          • fanfan // 15.04.2018 à 21h12

            L’abus de propagande et ses risques
            Le droit électoral contemporain cultive l’héritage des Lumières : si le peuple est souverain, c’est parce qu’il accède, par la raison, à l’intérêt général. Si ce jugement rationnel a été trompé, par ce qu’on nomme aujourd’hui la «désinformation », ou s’il n’a pas été précédé d’un débat complet, à l’occasion duquel tous les arguments ont été soupesés, alors le scrutin est nul et doit être recommencé.
            http://www.courrierdesmaires.fr/18765/labus-de-propagande-et-ses-risques/

            Seule la Cour de Cassation est apte à casser les résultats de la présidentielle, sauf que maintenant elle est sous l’autorité quasi directe du Gouvernement, (sorte de coup d’État)

             3

            Alerter
  • UnJournaliste // 15.04.2018 à 08h14

    En bombardant des coquilles vides (les victimes “dommages collatéraux” passant pour pertes et profits), on a l’impression d’une grosse opération de communication pour tenter d’effacer l’échec de la barbouserie de Syrie. Tous les médias US/UK/FR sont maintenant à l’unisson sur la “victoire de l’occident sur le boucher de Damas et son allié l’ogre russe.

     14

    Alerter
    • Michel B. // 15.04.2018 à 14h17

      Ce n’est pas que de la communication ou des bombes lâchées sur des coquilles vides.

      Elles semblent viser à évacuer les forces étrangères (Hezbollah, Iran …) du territoire syrien, et elles frappent durement quand ça résiste.

      thread à lire pour un état des lieux des opérations en cours : https://twitter.com/HeshmatAlavi/status/985249216787345408

       0

      Alerter
  • Guadet // 15.04.2018 à 08h21

    ““guerre juste“, archaïsme de l’église catholique”

    Ah, quand on peut taper sur l’église catholique, ça fait toujours plaisir !

    Il n’empêche que c’et au nom de ce concept de “guerre juste” que vous critiquez les bombardements et que le droit international fonctionne. Si ce concept n’existait pas, aucune critique ne serait possible : la victoire d’Assad étant un revers pour le camp atlantiste, il est normal que ce camp cherche à reprendre du terrain.

     5

    Alerter
    • caliban // 15.04.2018 à 09h27

      @Guadet

      La notion de Guerre juste est un champ de recherche – sans discontinuer – depuis le Moyen-Age (et même avant, mais l’expression exacte revient à St Thomas d’Aquin).

      Il s’agit effectivement d’un “archaïsme”, non pas tant en raison de son ancienneté, mais parce que la Charte fondatrice de l’ONU l’avait fortement cadrée. Selon l’ONU, l’intervention militaire n’est juste qu’en cas d’agression d’un Etat membre par un autre Etat membre (par exemple invasion du Koweït par l’Irak). Cette règle simple était sensée :
      • abolir la guerre
      • en finir avec la notion totalement relative de “guerre juste”, qui n’était autre qu’une justification juridique de toutes les guerres menées par les grandes puissances

      La mise au ban des nations de la notion de guerre juste est justement remise en cause depuis deux ou trois décennies. Dit autrement on revient de plus en plus à la loi du plus fort permise par la notion de Guerre juste avec – comme l’indique M. Brauman dans son dernier ouvrage – l’apparition de “Guerre humanitaire” (le fameux droit d’ingérence)

      L’ONU elle-même s’est involontairement tirée une “balle dans le pied” avec la R2P en 2005. Les Etats adossés au discours des ONG en profitent pour contourner la Charte de San francisco.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Responsibility_to_protect

       15

      Alerter
      • Sandrine // 15.04.2018 à 12h22

        La notion de guerre juste est typique d’un monde ou l’idée de souveraineté nationale (et son corolaire « la raison d’etat« ) est battue en brèche.
        La guerre juste est un autre nom de la guerre de religion .

         5

        Alerter
      • Guadet // 15.04.2018 à 12h35

        ” la notion totalement relative de “guerre juste”, qui n’était autre qu’une justification juridique de toutes les guerres menées par les grandes puissances ”

        C’est une interprétation qui n’a rien d’impartial. On peut dire que la notion de guerre juste n’a pas aboli la guerre et a donné lieu à beaucoup d’hypocrisie, oui. Il en est de même pour l’ONU. Mais c’est bien la notion de guerre juste qui permet de parler de “guerre injuste”. Dans une grande partie des cultures, faire la guerre était une chose bonne en soi, qui n’avait pas besoin de justification, sinon dans le succès. C’est un vrai progrès qu’a apporté le christianisme : il est étonnant de le voir mis en cause ici.

         4

        Alerter
        • caliban // 15.04.2018 à 13h48

          @Guadet

          La Guerre juste est à l’origine une tentative de la part de l’Eglise chrétienne médiévale de réglementer la guerre endémique : à la fois la canaliser et la limiter.

          La guerre a pu ainsi être limitée à certaines périodes de l’année et progressivement l’idéal guerrier s’est déplacé vers les tournois de chevaliers.

          Il n’en reste pas moins que pour déterminer la “justesse” d’une guerre, il faut toujours nécessairement un référent extérieur. Que ce soit Dieu (les Croisades chrétiennes, le Jihad des tarés de Daech), la Nation (Napoléon), le progrès de la civilisation (Ferry) ou si on pousse le raisonnement la Race (Hitler).

          Bref la Guerre juste est une théorie qui justifie toutes les agressions. Elle est à ce titre “archaïque” car elle ne protège en aucun cas les faibles de l’appétit des puissants. Le Droit positif – raisonné – était censé mettre fin à ces justifications à géométrie variable de la guerre.

          Les “guerre humanitaires” apparaissent aujourd’hui à certains égards comme un avatar de la guerre juste.

           11

          Alerter
  • Alfred // 15.04.2018 à 08h27

    J’aimerai bien qu’un journaliste avec un degré minimal de conscience et d’humanité pose cette simple question à nos pathétiques pathologiques: “et si les syriens disent vrai et qu’un des sites bombardé faisait effectivement des contrôle chimiques sur des produits et fabriquait effectivement des antidotes contre les scorpions?” (Je sais bien que ce n’est pas possible car les syriens sont des sauvages incapables de faire quoi que ce soit par eux mêmes (un peu comme les soudanais dont on avait bombardé l’usine VRAIMENT pharmaceutique à Khartoum, qui s’en souvient?); mais bon. Si ils disent vrai. C’est un peu comme bombarder une école ou un hôpital juste pour sauver la face non?

     30

    Alerter
  • Kayz // 15.04.2018 à 08h29

    normal de bombarder des entrepots d’armes chimiques comme dis le drian en bombardant ? nvelle strategie de desarmements chimiques ? pulverisation sur les civils ? ;p

     13

    Alerter
    • ANNA // 15.04.2018 à 09h02

      @Kayz
      ils se foutent complètement de notre gueule, ils bombardent, soit-disant, des entrepôts d’armes chimiques, avec 103 missiles, avec le risque de tuer les habitants de tous les quartiers autour, et on ne voit aucun nuage toxique se dégager !
      a pisser de rire

       38

      Alerter
  • Roland Marounek // 15.04.2018 à 08h31

    “abus de veto”, répète-t-on inlassablement : il faudrait plutôt parler d’abus de propositions de résolution menant à l’agression. La seule réponse possible est le véto – ou la répétition du précédent libyen.

     21

    Alerter
  • Momo83 // 15.04.2018 à 08h37

    Les résultats de cette intervention sont tellement dérisoires que l’on peut se poser la question de leur justification.
    Et si ce n’était qu’un test pour vérifier la capacités des nouveaux systèmes anti-missiles russes.
    La non intervention de ceux-ci laissent les agresseurs sur leur faim et qui plus est les anciens systèmes, certainement modernisés, détenus par la Syrie ont démontré une efficacité supérieure aux fameux Patriots américains

     13

    Alerter
    • vlois // 15.04.2018 à 11h08

      Résultats dérisoires mais 16 millions d’euros au minimum partis en fumée… non l’argent ne tombe pas du Ciel (selon Macron pour l’hôpital public), mais les missiles oui.
      Quand notre Défense se dégarnit pour agresser, il y a trahison. Détournement des moyens de l’Etat pour une guerre illégale.
      Depuis qu’il est aux commandes, il ne pense plus beaucoup Printemps.

       12

      Alerter
      • olivier // 15.04.2018 à 15h38

        mais non c’est uniquement pour arriver à un cessé le feu (demandé à l’ONU), ils perdent à trop vive allure. Impossible de rapatrier leurs mercenaires en bon ordre.

         4

        Alerter
      • Catalina // 15.04.2018 à 17h16

        https://www.youtube.com/watch?v=SeODsYnT26U

        Xavier Moreau : “sur 103 missiles, 71 ont été interceptés ! “, ” il fallait agir vite avant que les gens ne découvrent la vidéo” qui prouve que les victimes étaient celle d’un incendie

         4

        Alerter
    • madake // 15.04.2018 à 19h38

      Il est probable que ça soit dans la liste des arguments de cette intervention.
      Mais le contraire est aussi vrai, l’usage de nouveaux missiles par cette coalition a été sans doute observé de près, par les syriens, turcs, israëliens, les iraniens et les russes.
      Tous les derniers étant fabricants et vendeurs de ces matériels…
      Mais sur les missiles modernes, certain étant nouveaux, les options sont nombreuses.
      Je rappelle que suivant le concept des missiles, on trouve, anti-missiles, anti-anti-missiles, on trouve les laser à haute énergie, les CIWS, des dispositifs comme Iron-Dome, les suivis radars sol, embarqués, AWACS, et satellites.
      Est-ce que le coût matériel de tout ça, en valait la peine?
      Sans doute pour conforter la doxa en termes de communication à usage politique externe et interne.
      Sans doute pour collecter des infos sur la défense aérienne syrienne.
      Justifier devant l’opinion le maintien de contingents militaires en Syrie…
      Vues les cibles de ces frappes, on peut considérer que la meilleure réponse était de regarder de très près, ces frappes. Plus économique et utile que d’y répondre.
      Du point de vue du droit international, on est dans l’illégalité totale.
      Autant le droit républicain est invoqué pour la politique intérieure, autant il est tu pour l’international…

       1

      Alerter
  • LBSSO // 15.04.2018 à 08h44

    Le missile d’or est décerné à …

    Hier , un général sur un plateau de télévision a expliqué que:
    – La France avait montré une capacité opérationnelle lors de ces bombardements de très haut niveau.Elle a ainsi agit en toute autonomie–> elle n’est donc pas un valet.
    -Il ajouta que notre pays avait engagé des moyens bien supérieurs aux anglais avec leurs 4 Tornado.Cela tient ,selon ce haut gradé, à l’affaiblissement de l’armée de la Perfide Albion consécutive au Brexit…
    Fallait oser.
    Le billet d’Olivier illustre que nombreux sont prêts à passer “le mur du çon” pour se remettre en selle.
    Fermer le ban.

     51

    Alerter
    • Scytales // 15.04.2018 à 13h16

      Humilier publiquement son propre allié…

      Je ne sais pas de quel général il s’agit, mais si ces propos étaient avérés, ils seraient d’une bêtise sans nom.

       5

      Alerter
  • RD // 15.04.2018 à 08h49

    Note historique sur le veto.
    Il est souvent porté l’accusation que la Russie (surtout) abuse son droit de veto. Quantitativement, si on regarde, oui, la Russie/URSS représente 47% de l’utilisation du veto (122 sur 258), les USA 30% (79/258).
    MAIS, il faut regarder les dates. L’URSS a utilisé près de 80 fois son droit dans les 10 premières années (motif purement politique, pour s’opposer à l’intégration de nouveaux membres, car USA s’opposaient à l’intégration des RSS). Si on regarde depuis 1972, les USA sont ceux qui ont utilisé le plus quantitativement le veto (les 78 fois en fait, premier veto sur la crise Rhodésienne en 1972), pour protéger leurs alliés – en particulier Israël. Les USA ont donc sur ces années-là utilisé leur veto deux fois plus que les Russes.

    Au passage, le dernier veto de la France (et du RU) est peu glorieux puisqu’il s’agissait de contrer une résolution condamnant l’invasion du Panama par les USA en 1989 (elle n’a que menacé en 2003 sur la guerre d’Irak).

     29

    Alerter
  • TC // 15.04.2018 à 08h51

    La grande question est de savoir ce que vont faire les Russes après ça. Vont-ils poser eux-aussi une ligne rouge qui nous emmenerait encore un cran au-dessus dans la poursuite de cette guerre ? Poutine a convoqué le CS de l’Onu, j’attends avec impatience de voir ce qu’il en ressortira.

     4

    Alerter
    • khedron // 15.04.2018 à 10h17

      “Le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre sans bataille.” LAO-TSEU

       8

      Alerter
    • olivier // 15.04.2018 à 15h40

      ils vont jouer la montre avec l’ONU et se dépêcher de finir le boulot en Syrie.

       1

      Alerter
  • Eric83 // 15.04.2018 à 08h53

    L”article rappelle quel groupe, des terroristes du Front Islamique – et non des rebelles – détenait la Douma début avril. L’article ne dit rien en revanche des Casques Blancs, opinément sortis de l’armoire pile au moment d’une prétendue attaque chimique.

    Cette situation s’est déjà produite en Syrie depuis l’apparition des Casques Blancs et leur médiatisation extrême.

    Il est à noter que le Général Mattis a déclaré le 2 février 2018 dans une interview officielle :

    – les US n’ont pas de preuve de l’utilisation de chlore ou de sarin par le gouvernement de Assad
    – d’autres disent en avoir, nous non et nous cherchons ces preuves

    https://www.defense.gov/News/Transcripts/Transcript-View/Article/1431844/media-availability-by-secretary-mattis-at-the-pentagon/

    La probabilité de la prétendue attaque chimique de début avril ne penche-t-elle pas nettement du côté du groupe de terroristes présent dans la Douma ?

     12

    Alerter
    • Dominique // 15.04.2018 à 12h03

      Des casques blancs apparaissant du reste chaque fois dans des zones « assiégées par le régime », qui ne laisse donc entrer ni sortir personne, sauf les Casques Blancs, dont il sait pertinemment qu’ils ne sont là que pour créer des false flags. Cherchez l’erreur.

       6

      Alerter
  • Macarel // 15.04.2018 à 09h06

    Attali n’avait-il pas dit lui-même que : “Macron était le candidat du vide ?”

    https://www.challenges.fr/challenges-soir/pour-jacques-attali-macron-n-incarne-que-le-vide_24719

    Mais un vide dangereux, autant sur les plans économique et social, que sur le plan géopolitique.

     13

    Alerter
    • Kapimo // 15.04.2018 à 13h34

      Macron et son régime criminel ne sont absolument pas vides. Il y a avec eux un trop plein de trahison, de soumission à des intérêts étrangers, et un trop plein de soumission aux intérêts économiques prives.
      Après oui, un vide complet en ce qui concerne l’intérêt général en France.

       7

      Alerter
  • FAP // 15.04.2018 à 09h11
  • Duracuir // 15.04.2018 à 09h12

    Donc, si je comprends bien, on a frappé, avec des missiles à 2.6 millions d’euros(excellente démo commerciale au demeurant) des sites de production et de stockage d’armes chimiques sans se soucier de relâcher dans l’atmosphère des tonnes de produits mortels pour les populations alentours… Bravo les droits de l’homme.
    Si je comprends bien aussi, aucun produit n’a été relâché.
    Donc heureusement que cette opération est une tartuferie car si les sornettes que nous racontent nos dirigeants avaient été fondées, ce sont probablement des dizaines de milliers de morts et des centaines de milliers de blessés à qui il aurait fallu faire face, type Bhopal ou Sevezo.
    Quelle pitoyable stupidité.

     42

    Alerter
  • René Fabri // 15.04.2018 à 09h22

    Hier samedi 14 avril, le US defense secretary, Jim Mattis, et le général Joseph Dunford, ont justifié l’envoi des cent missiles en représailles à l’utilisation de “chlorine gas” (source Reuters : https://www.reuters.com/article/us-mideast-crisis-syria-mattis/u-s-fires-one-time-shot-at-syria-after-chlorine-attack-idUSKBN1HL04K ).

    C’est étrange car le chlore ne provoque pas les dizaines de morts prétendument constatés “selon plusieurs sources” jamais citées. Avant les chaines d’infos nous parlaient de sarin ou d’autres substances létales.

    Reuters note ce changement de discours à la baisse en indiquant : “Allegations of Assad’s chlorine use are frequent in Syria’s conflict, raising questions about whether Washington had effectively lowered the threshold for military intervention.”

     4

    Alerter
  • Eric83 // 15.04.2018 à 09h29

    Les médias MSM louent Macron, chef de guerre, tout comme ses prédécesseurs Hollande et Sarkozy.

    La France, membre de l’ONU, et qui plus est membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, n’a-t-elle pas pour mission et responsabilité le maintien de la paix dans le monde et se faisant d’être un CHEF de PAIX ?

    Les médias MSM devraient donc tous condamner et à l’unisson le gouvernement de Macron.

     15

    Alerter
  • Milsabord // 15.04.2018 à 09h33

    Il y a peu de sondages de l’opinion publique au sujet de la participation de la macronie à l’agression étatsunienne sur la Syrie. Mais il semble se dégager une majorité hostile à 65%. La matraquage médiatique montrerait-il ses limites ?
    https://www.20minutes.fr/monde/sondage-6727-france-etats-unis-grande-bretagne-frappe-syrie

     11

    Alerter
    • Laurent K // 15.04.2018 à 15h41

      Bizarre, ce sondage en ligne a disparu…
      Ce matin, c’était : https://ibb.co/iXuYj7 (effectivement 65% pas chaud bouillant pour ces frappes…)
      Cet après-midi, c’est ça: https://ibb.co/dDsTj7 (0 vote)
      C’est mon ordinateur ou il ont été assez stupides pour essayer de le cacher quand le résultat n’a pas été en faveur de son altesse sérénissime macron 1er ?

       8

      Alerter
  • fanfan // 15.04.2018 à 09h34

    Frappes en Syrie :
    Sur le plateau de RT France, Richard Labévière et Alain Corvez ont apporté leur expertise sur les frappes occidentales en Syrie du 14 avril. Ils détaillent les enjeux de cette attaque pour l’avenir des relations internationales.
    https://www.youtube.com/watch?v=WdeC-rS5C_c

     12

    Alerter
    • Fritz // 15.04.2018 à 10h18

      Merci beaucoup, fanfan. Cette expertise m’a aidé à y voir plus clair.

      D’après ce que dit M. Labévière, les Russes ont réagi, discrètement, en détruisant ou en déviant les missiles américains. Mais si les Occidentaux remettent ça, la confrontation risque d’être brutale et spectaculaire. Dans cette hypothèse, les Russes auraient donné au bloc occidental délirant une dernière chance de ne pas perdre la face sans provoquer l’apocalypse.

       8

      Alerter
  • Adéchoix // 15.04.2018 à 09h43

    Dans tout cette actualité, une bonne nouvelle.
    COP21. Afin de lutter contre le réchauffement climatique une solution : Une guerre froide.
    Ok je sors.

     18

    Alerter
    • Kiwixar // 15.04.2018 à 11h13

      Et pour ne pas y aller avec le dos de la cuillère : l’hiver nucléaire.

       12

      Alerter
      • madake // 15.04.2018 à 20h16

        Et pour une transition éolienne (et cinéphile) complète,
        après vitrification et réduction des espèces dangereuses en cendres et reset écologique:

        Autant en emporte le vent…

         1

        Alerter
  • Lec // 15.04.2018 à 09h46

    pour info :

    Patriarches de Syrie : « Condamnez ces agressions ! »

    Déclaration conjointe des patriarcats grec-orthodoxe, syriaque-orthodoxe et grec-melkite catholique d’Antioche et tout l’Orient.
    « Dieu est avec nous ; écoutez toutes les nations et soumettez-vous ! ».
    1. Cette agression brutale constitue une violation manifeste des lois internationales et de la charte des Nations unies, car il s’agit d’une agression injustifiée contre un pays souverain, membre de l’ONU.
    2. Nous souffrons de constater que ces bombardements aient été perpétrés par de puissants pays auxquels la Syrie n’a causé aucun préjudice d’aucune sorte.
    3. Les allégations des États-Unis et d’autres pays selon lesquelles l’armée syrienne utilise des armes chimiques et que la Syrie est un pays qui possède et utilise ce type d’arme, sont injustifiées et non étayées par des preuves suffisantes et claires.
    etc….

    Source : page Facebook de Assyro-chaldéen l’histoire continue, 14 avril
    https://www.facebook.com/Assyrochaldeenlhistoirecontinue/posts/814509145415257

     17

    Alerter
  • nonosse // 15.04.2018 à 09h46

    Un petit exemple de formatage de la pensée sur un article qui semblait anodin de limonde.fr , un article consacré à 5 films cultes de Milos Forman : https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/milos-forman-cineaste-insoumis-en-5-films-271843

    Lisez l’article sur – vol au dessus d’un nid de coucous – , il commence par : ” ce film tourné dans un véritable établissement psychiatrique en Oregon et avec de vrais patients ……..”
    et se termine par : ” Milos Forman livre une allégorie des systèmes de répression mis en place par les dictatures communistes dans les pays de l’Est. ”
    Sans même parler de ” …..la lente aliénation de R. P. ….” , ceux qui connaissent un peu ce film verront ce qui ne colle pas là-dedans …..
    Pour bien manipuler, agissez en permanence, avec constance, partout .

     2

    Alerter
    • Louise // 16.04.2018 à 11h10

      C’est ainsi que j’ai ressenti une rude occupation russe en Norvège dans un ( bon et long) feuilleton diffusé par ARTE: Occupied

       0

      Alerter
  • Lec // 15.04.2018 à 09h47

    suite

    Ignace Ephrem II : « C’est un triste jour pour l’humanité »
    Réaction du patriarche Ignace II Ephrem Karim, 123ème primat de l’Église syriaque orthodoxe.
    « C’est un triste jour pour l’humanité. Les grandes puissances violent la charte des Nations unies et le droit international. Ils bombardent la Syrie sur la base de rapports non confirmés d’attaque chimique. Que Dieu ait pitié de nous tous. »

    Source : page Facebook de Assyro-chaldéen l’histoire continue, 14 avril
    https://www.facebook.com/Assyrochaldeenlhistoirecontinue/?hc_ref=ARSP9RhsyanOaUOKGt_XPQurppxvgm9TP9rxm4miDONn6E8lGlbLUkP0FwXFgGI1CY0&fref=nf

     13

    Alerter
  • sempervivens // 15.04.2018 à 09h48

    Renseignement se fondant sur des images diffusées sur les réseaux sociaux et des articles de presse; diplomatie du Tweet, de l’insulte et du mensonge; guerres décidées en fonction de “lignes rouges” tracées tout à fait arbitrairement et ne laissant pas de porte de sortie … Continuons dans cette voie et le dérapage fatal finira par arriver.

     14

    Alerter
  • khedron // 15.04.2018 à 09h53

    Très bien, donc la source des preuves, ce sont des vidéos de “sites spécialisés”, “la presse” et… “les réseaux sociaux”.
    Dès lors, on comprend l’empressement de notre président à vouloir légiférer contre les “Fake News”

     9

    Alerter
    • madake // 15.04.2018 à 20h31

      On peut rêver que ce soir une des questions posées au Grand Leader Jovien, soit:

      Ne craignez vous pas que les nouvelles lois sur les fake news ne nuisent à la résolution des crises humanitaires internationales?
      Par exemple, ceux qui ont posté les témoignages d’attaque au gaz dans la Goutha,
      que ce soit vrai ou faux,
      selon les déclarations officielles, sont le fondement ultime des “preuves” d’un attaque chimique.
      Supposons follement que la France soit la Syrie, dans ce cas, ces “lanceurs d’alerte”, pourraient-ils encore s’exprimer?
      Il est probable que le droit national du régime en place interdise ces publications…
      Dans ce cas, il faudrait alors attendre une enquête impartiale internationale et se reposer sur le droit international et l’ONU pour justifier une intervention militaire?

       1

      Alerter
  • fanfan // 15.04.2018 à 09h56

    Lavrov a accusé, le 14 avril, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) d’avoir trafiqué les résultats de son enquête sur l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal pour accuser la Russie : le laboratoire suisse Spiez a informé l’OIAC que l’agent neurotoxique BZ avait été découvert dans tous les échantillons étudiés dans le cas Skripal. Or l’OIAC n’aurait pas mentionné cette information dans son rapport. Le BZ est un agent neurotoxique […], cette substance était en service en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et dans d’autres pays de l’Otan. Elle n’a jamais été utilisée en URSS et en Russie.
    …/…

     17

    Alerter
  • Kiwixar // 15.04.2018 à 09h58

    Carte “Communauté internationale” : je pense qu’il faut ajouter Australie et NZ (hélas). C’est minime au niveau population (23 millions et 4,7 millions) et la projection plane les fait paraître plus grand (7,7 millions km2 tout de même pour l’Australie).

     6

    Alerter
  • fanfan // 15.04.2018 à 10h11

    No comment

    A l’ONU, le projet de résolution russe pour faire condamner les frappes a été rejeté
    https://francais.rt.com/international/49836-syrie-resolution-russe-onu-pour-condamner-frappes-rejetee

    >> ‘Security Council, unite’: US, UK & France want UN to back their illegal Syria strikes
    https://www.rt.com/news/424185-security-council-strikes-concerns/

     8

    Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 14h01

      Reuters – Le Ministre des affaires Étrangères allemand, Heiko Maas, a déclaré que l’allemagne rencontrera la France, la grande-Bretagne et les États-unis à Londres ce dimanche. L’allemagne entend travailler ensemble avec la France pour la création d’un nouveau format international qui pourrait fournir un nouvel élan pour le processus politique en Syrie. The minister added that Berlin would use its bilateral ties to ensure Russia adopted a “constructive” stance on the issu.
      https://www.rt.com/newsline/424174-germany-france-uk-us/

      Continuation de bombardements ou initier un regime change ?

       2

      Alerter
  • Pierre // 15.04.2018 à 10h12

    Comment a-t-on pu en arriver à avoir des responsables politiques aussi minables?

    On a sacrément merdé.

     14

    Alerter
    • Kiwixar // 15.04.2018 à 11h17

      Les me.r.dias, et les gogos qui “ne s’intéressent pas à la politique” mais votent quand même…

       14

      Alerter
  • Denis // 15.04.2018 à 10h12

    Dont acte!

    À mon niveau de “pas grand chose”, je peux donc agir en toute bonne foi.

    En effet, je suspecte(raisonnablement) le chat de mon voisin de venir
    se soulager dans mes plates bandes. J’envisage donc ( j’ai bien choisi ma
    cible) de faire le nécessaire pour mettre fin à cette pollution ( le bruit,lors du rut,et
    l’odeur, des crottes). Ceci est illégal mais tellement légitime!

    Ainsi, satisfait, je pourrai dormir l’âme en paix.

    Par la même occasion, je passerai un peu de moraline au voisins, propriétaires
    de chats baladeurs et noctambules (donc suspects,voire coupables).

    Non mais!

    Bonjour chez vous.

     6

    Alerter
    • un citoyen // 15.04.2018 à 10h28

      ‘Bonjour chez vous’ : Cela me rappelle l’ancienne série ‘Le prisonnier’ (:-D)

       3

      Alerter
      • R.C. // 15.04.2018 à 15h14

        “Bonjour chez vous !”, c’était plutôt Francis Blanche dans ses fameux canulars téléphoniques en direct à la radio.

        Aujourd’hui, c’est tous les jours canular sur les “chaînes d’un faux” en continu, et ça s’intitule “news” ou “dépêches aeffepé”…
        La liturgie quotidienne de l’abbé Effèmethévé est un des standards du genre !

         6

        Alerter
  • Pegaz // 15.04.2018 à 10h20

    Concernant l’absence d’information au sujet de groupes armés dans la Ghouta ayant cherché à se procurer ou disposer d’armes chimiques :

    Dans le rapport d’enquête S/2017/904 du 26.10.2017 en page 13 paragr. 62 y est rapporté : Depuis son sixième rapport, daté du 28 juin 2017, le Mécanisme a été saisi de 15 allégations formelles concernant l’acquisition, la possession ou le transfert d’armes chimique ou de produits chimiques toxiques par des acteurs non étatiques, ou l’intention d’en utiliser. Pour deux d’entre elles, il était fait expressément référence à l’EIIL. Pour les 13 autres, il était fait état d’acquisition, par des acteurs non étatiques, de roquettes et de missiles porteurs de produits chimiques toxiques, et sept d’entre elles impliquaient le Front el-Nosra. Ces informations ont été communiquées à l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

    http://undocs.org/fr/S/2017/904

     10

    Alerter
  • un citoyen // 15.04.2018 à 10h21

    En ce qui concerne le témoignage de l’employé du site de Barzeh dans La Croix, ce qui serait bien c’est que l’OIAC passe faire un tour à Barzeh (qui est à 5-10 km à l’ouest de Douma et non 15-20 km comme je l’avais estimé sur un autre post) pour vérifier parmi les décombres et confirmer.

     4

    Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 10h44

      Regardez les ruines du centre de recherches scientifiques de Barzeh qui a été visé par les frappes conjointes des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France le 14 avril.
      https://francais.rt.com/international/49824-depuis-barzeh-site-frappe-par-etats-unis
      Tirer sur une usine chimique, ça créer un nuage chimique et toxique et pourtant les gens (des journalistes) viennent faire un tour sur place. Une installation chimique sans aucun produit ?

       10

      Alerter
      • un citoyen // 15.04.2018 à 12h27

        Oui, sauf que cela ne prouve pas qu’il n’y aurait pas d’éléments chimiques, non dangereux après un bombardement (mais je n’y connais rien), permettant la réalisation des armes présumées. L’intérêt d’une enquête faite par des experts scientifiques c’est que cela permet de trancher, entre ceux qui pensent ceci et ceux qui pensent le contraire (sinon, on est reparti pour des dialogues de sourds).
        Comme les experts de l’OIAC sont -ou seront prochainement- à Douma, c’est l’occasion (voire peut-être l’occasion unique car sinon je crains qu’en attendant une autre enquête, ce soit trop tard).
        J’ignore comment leur enquête est encadrée à Douma (ont-ils le droit de vérifier autre chose ?). Cela serait aussi étonnant que les enquêteurs n’aient pas envie d’aller voir les sites détruits, au moins par curiosité.

         1

        Alerter
        • fanfan // 15.04.2018 à 19h40

          L’OIAC s’était rendue en février 2018 sur le site de Barzeh, bombardé le 14 avril.
          Et ses conclusions à l’époque démentaient toute trace de chimique.
          Source : https://www.opcw.org/fileadmin/OPCW/EC/88/en/ec88dg01_e_.pdf

          Plus d’info sur le Blogue Noir de Brocéliande : https://gaideclin.blogspot.fr/2018/04/le-site-universitaire-bombarde-par-la.html

           3

          Alerter
          • un citoyen // 15.04.2018 à 20h13

            Merci pour ces infos. Oui j’en ai entendu parler mais je n’avais pas encore regardé l’historique (contrôles) de Barzeh de près.
            Par contre, dans l’article 11, et si je lis bien, il me semble que la visite a eu lieu en Février 2017 et que les résultats ont été rapportés en tant qu’additifs dans un autre rapport “Statut de Mise en œuvre de la décision EC-83 / DEC.5 du Conseil exécutif (datée du 11 novembre 2016)” en Février 2018.

             0

            Alerter
            • un citoyen // 16.04.2018 à 09h15

              Hem hum … Novembre 2017 et non Février 2017, j’avais donc mal lu. Olivier a fait un article beaucoup plus complet à ce sujet pour aujourd’hui.

               0

              Alerter
  • gregoire quartier // 15.04.2018 à 10h22

    Tout ça pour dire que la guerre chimique c’est mal, mais la guerre non chimique, c’est ok.
    Comme ça leur ami Saoudien peut continuer tranquille à tuer au Yemen avec les armes franco-américaines.
    Au final, c’est tout ce que ça semble vouloir dire…

     18

    Alerter
    • R.C. // 15.04.2018 à 17h16

      Oui, plusieurs zigotos macrono-atlantistes sont venus expliquer doctement devant les caméras (même chez RT qui n’en revenait pas !) que ça n’a rien à voir.

      Faut pas comparer. Le crime des crimes ce sont les attaques chimiques (celles attribuées au “régime Syrien”, parce que les autres…) ! Attaques qui justifient, à leurs yeux, d’outrepasser les règles de l’ONU et du Conseil de Sécurité. Le restant, c’est la vie courante, le droit des peuples à se faire tuer par des munitions propres et démocratiques, fabriquées par des industries qui participent au PIB.

      Même les mines, ça n’empêche pas de dormir ces brillants experts. Pourtant, ça tue, longtemps après la fin des conflits, femmes, enfants, vieillards innocents ; et même des animaux qui n’ont rien demandé à personne.

       3

      Alerter
  • keg // 15.04.2018 à 10h30

    Certes, il y a 40 morts chimisés (dont on ne connait le responsable). Mais en leur nom faut-il en exiger 40 ou 400 millions ? Si Saddam n’avait existé avec ses ADM, nous serions en droit de croire la version syriennisée… mais nous avons (du moins, macron, au moins 3 guéguerres de retard. Va falloir se mettre à l’heur d’étais, si on veut jouer juste dans le concert-tôt des nations et éviter tout retard à l’allumage et surtout à l’enfumage ….

    https://wp.me/p4Im0Q-2mi

     2

    Alerter
  • Pegaz // 15.04.2018 à 10h31

    Concernant le site de Barzeh, il est mentionné dans le cinquante-troisième rapport mensuel du Directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) présenté au Conseil de sécurité. Référence S/2018/182 – page 5 – paragr. 11 – Comme indiqué par le Directeur général dans sa déclaration d’ouverture à la vingt deuxième session de la Conférence des États parties (C-22/DG.20 du 27 novembre 2017), la deuxième série d’inspections menées dans les installations du CERS à Barzah et à Jamraya, conformément au paragraphe 11 de la décision EC-83/DEC.5 du Conseil, a été achevée le 22 novembre 2017.

    http://undocs.org/fr/S/2018/182

     8

    Alerter
  • Adéchoix // 15.04.2018 à 10h39

    Bon on a eu la pyramide, un discourt de chef de guerre contre la Russie, plein de grognards manifestent pour la retraite, tout cela va mal finir .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exil_de_Napol%C3%A9on_Ier_%C3%A0_Sainte-H%C3%A9l%C3%A8ne
    Quand au député Driant, il était aux avants postes avec ses hommes, mais c’était en 1916.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Driant

     6

    Alerter
  • Michel Ickx // 15.04.2018 à 10h40

    Cher Président Macron,
    En décidant de participer à l’opération illégale contre l’Etat Syrien, avec le seuls deux autres pays impliqués, vous avez rejoint George Bush et Tony Blair.
    La majorité des gents ne le sait pas encore mais l’histoire ne l’oubliera pas.

     20

    Alerter
  • Arcousan09 // 15.04.2018 à 10h55

    Puisque les armes chimiques auraient été détruites en 2016, ce que nous affirme la propagande:

    Deux questions fondamentales à se poser:
    1/ quel serait l’intérêt pour El Assad d’utiliser les armes chimiques ?
    2/ Quel est l’intérêt de la coalition, en difficulté, de se poser en justicier ?

    Cette affaire ne sent pas le chlore mais la manipulation

    @Manuel: merci de nous rappeler que J.Chirac avait refusé d’intervenir en Irak

     3

    Alerter
  • Lusituationniste // 15.04.2018 à 11h04

    Comme quoi, les plus gros producteurs façon Hollywood de fake news ce sont les Etats. Est-ce si étonnant ? Quand on voit les dossiers “sources ouvertes” montés pour l’occasion, on se dit aussi que la qualité de la propagande a baissé et que pourtant elle fonctionne bien dans l’opinion publique, grâce uniquement au matraquage médiatique complice ? Zombification de l’opinion publique ? Comment en est-on arrivé là ?

     6

    Alerter
  • Pegaz // 15.04.2018 à 11h05

    Concernant le site de Barzeh, l’on peut voir en suivant la chronologie de la bataille de la Ghouta (wikipédia), que cette partie du quartier du même nom (chronologie cartographique) semble être en mains rebelles, (Zone contrôlée par les rebelles sous cessez-le-feu) au moins jusqu’en décembre 2015 – https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ghouta_d%C3%A9cembre_2015.svg
    L’offensive du gouvernement de février 2017 amènera une série d’accord et les dernier rebelles quitteront le quartier le 12 mai 2017. Source : wikipédia / bataille de la Ghouta/ Évacuation des quartiers de Barzeh, Tichrine et Qaboun en mai 2017.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_Ghouta_orientale#Offensives_loyalistes_dans_les_quartiers_de_Jobar,_Barzeh,_Qaboun_et_Tichrine,_en_f%C3%A9vrier_et_mars_2017

     4

    Alerter
  • un sans dent // 15.04.2018 à 11h12

    lire :https://www.zerohedge.com/news/2018-04-14/independent-

    Independent Swiss Lab Says ‘BZ Toxin’ Used In Skripal Poisoning; US/UK-Produced, Not Russian
    Profile picture for user Tyler Durden
    by Tyler Durden
    Sat, 04/14/2018 – 16:33
    0

     5

    Alerter
  • mimi36 // 15.04.2018 à 11h13

    Dans les conflits d’aujourd’hui plus de gentils plus de méchants, tous pourris….alors prendre parti pour l’un pour défendre l’autre quel intérêt?
    J’ai quand même des questions:
    – si vraiment ce n’est pas le régime d’assad qui a fait le coup pourquoi s’oppose-il à une enquête internationale ?
    -les populations victime de ces “éventuels” gaz sont de quel coté? fidèles à Assad ou djihadiste?ah oui c’est vrai aujourd’hui nous sommes capable de tuer des personnes de notre bord pour de la com!!! un peu comme si des résistant français aurait brulé Oradour sur Glane pour faire porter le chapeau aux nazis……tous pourris? le mot n’est pas assez fort!!!!

     1

    Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 12h11

      Ni Assad, ni les Russes ne se sont opposés à une enquête internationale, ils étaient demandeurs.

       9

      Alerter
      • mimi36 // 15.04.2018 à 12h24

        Extrait d’un article de La Croix

        “La Syrie fait montre de bonne volonté en demandant une enquête de l’OIAC, mais son choix est tout stratégique. « Il n’est pas dans le mandat de l’OIAC de désigner un coupable », rappelle Olivier Lepick, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et spécialiste des armes chimiques.

        Damas et son allié russe se montrent en revanche réticents à toute enquête qui, contrairement à celle de l’OIAC, ferait plus que confirmer ou infirmer le recours à l’arme chimique, et tenterait d’identifier un responsable. Moscou a ainsi mis son veto, mardi 10 avril, à une résolution visant à créer un mécanisme d’enquête de l’ONU indépendant et exclusivement consacré aux attaques chimiques.”
        Alors fausses nouvelles ou vérité?

         0

        Alerter
        • Phil_A // 15.04.2018 à 13h05

          Le veto russe etait sur une resolution qui aurait autorisé une evaluation a distance de l’utilisation des armes chimiques ,et l’enchainement direct de l’application du chapitre VII (soit la guerre ,connaissant les zozos ), bien sur qu’ils on opposé leur véto a ça, et les distortions de la presse n’ont pas perdu de temps a coller un refus d’enquete sur le dos.

          L’enquete sur Khan sheikhoun l’an dernier , suivant un cheminement mental clairement foireux a conduit a:

          “On the basis of the foregoing, the Leadership Panel is confident that the
          Syrian Arab Republic is responsible for the release of sarin at Khan Shaykhun on 4 April 2017.

          D’ailleurs , les journalistes qui se complaisent a citer cette conclusion pour dire que les russes ont menti a l’epoque feraient bien de decortiquer ce cheminement .

          https://timhayward.wordpress.com/2017/12/22/khan-sheikhoun-chemical-attack-guest-blog-featuring-paul-mckeigues-reassessment/

           5

          Alerter
        • Theoltd // 15.04.2018 à 13h14

          Ils ont mis leur veto, car le coupable était déjà désigné avant l’enquete.
          Meme pour Nordahl, alors qu’on avait quand meme infiniment plus d’informations et de faisceaux d’indices, on a du procéder a une enquête avant de le déclarer ou non coupable. (et il est toujours présumé innocent- en attente d’un procès). Dans le cas de la Syrie, comme pour Skripal, et comme vous l’avez bien entendu, les coupables étaient désignés avant toute enquête.
          C’est pourquoi les Russes ne souhaitaient surtout pas accepter une enquête diligentée par les USA, car il etait évident que ses conclusions allaient être biaisées et que la Russie aurait alors été obligée d’accepter ce résultat, et donc d’accepter de dire que la Syrie avait utilise des armes chimiques.
          Alors, a défaut d’autre organisme, il n’y a donc que L’IOAC qui pouvait prendre ce rôle pour la Russie.
          A noter quand meme que les Bombardements ont eu lieu avant l’enquête meme de l”OIAC.
          Enfin bref, tout ceci est très déprimant. Et toute personne qui a un QI supérieur a 100 devrait se sentir très triste pour la morale qui régit notre monde. Quant aux autres (moins de 100 aux tests de QI), il ne sont que des victimes de la propagande et non responsables).
          La vie materielle et psychologique des Syriens doit être très difficile. Souhaitons leur beaucoup de courage. Espérons qu’un jour la Russie rassemble suffisamment de forces pour s’opposer réellement aux F.UK.US (France, UK, US), et non pas seulement en mots et en postures.

           11

          Alerter
        • madake // 16.04.2018 à 03h52

          @mimi36
          Comme expliqué ici, lorsque tous les médias disent la même chose, nous nous faisons rouler dans la farine.
          Pour ma part j’avais aussi entendu de 2 médias le véto russe contre l’enquête.
          Après avoir entendu Caroline Galacteros chez Bourdin, j’ai pris la décision d’aller voir à la Source. Pas Al Jeezira, mais à l’ONU:

          https://www.un.org/press/fr/2018/cs13288.doc.htm

          Tous les médias ne parlent que du veto russe sur l’enquête, proposée par les USA.
          Mais aucun ne dit qu’il y avait 2 propositions russes portant sur des enquêtes obligatoirement in situ, donc sur place, avec recherche du coupable et désignation.
          Et une autre proposition intermédiaire.
          Propositions évidemment refusées, par les USA… UK, FR, Pologne….
          La lecture ou l’écoute de CR de l’ONU donne une bonne idée des transactions, pressions politiques et financières, de couloir qui sont monnaie courante.
          Je vote pour toi à ce tour, mais je m’abstiens au suivant pour ne pas trop mécontenter celui que j’aimerais soutenir, si… je n’avais pas besoin de son soutien financier…
          Typiquement, les USA, FR, UK parlent du régime, et ils quittent le Conseil dès que le représentant syrien, ou russe parlent.
          Ca vaut la peine de vérifier systématiquement, mais l’écoute exhaustive ou les CR sont longs… Et la presse, soit ne vérifie rien, soit est alignée sans vergogne.

           5

          Alerter
    • Louise // 16.04.2018 à 12h06

      Une vidéo qui fait vite apparaître quelques différences entre demandes russes et US au conseil de sécurité de l’ONU.
      https://www.youtube.com/watch?v=hLkXfUwwCs4&list=LLgZxu7eB4-4QsBObnG-DrFA&index=1&t=0s

       2

      Alerter
  • Lusituationniste // 15.04.2018 à 11h19

    http://www.opex360.com/2018/04/14/attaque-chimique-france-publie-faisceau-de-preuves-mettant-cause-responsabilite-de-damas/

    Je connaissais le “faisceau d’indices” mais le faisceau de preuves !
    Éléments de langage de propagandistes d’État.

     19

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications