Les Crises Les Crises
14.avril.201814.4.2018 // Les Crises

[RussEurope-en-Exil] Stupidité et irresponsabilité, par Jacques Sapir

Merci 11
J'envoie

Billet invité

Stupidité ; c’est le mot qui semble le plus approprié pour décrire la frappe par missiles de croisière sur la Syrie à laquelle se sont livrés dans la nuit de vendredi à samedi trois pays, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et – hélas – la France. Cette frappe n’a eu, semble-t-il, que des effets très limités. Le gouvernement syrien et le gouvernement russe n’annoncent aucune victime. Ainsi, “selon des informations préliminaires, aucune victime [n’est à déplorer] au sein de la population civile ou de l’armée syrienne“, a déclaré un porte-parole de l’armée russe. De plus, selon une source officiel russe, un nombre important de missiles, 71 sur 103, auraient été abattus par la DCA syrienne[1]. Il est clair que cette frappe ne changera pas un iota dans la politique de Bachar-el-Assad.

Une action, dont on ne mesure pas les conséquences, peut-être qualifiée de stupide. Une action dont les conséquences vont à l’opposé des objectifs affichés est certainement stupide. Cette frappe se qualifie comme stupide sur ces deux terrains.

Stupidité tactique

Relevons tout d’abord que, dans ses objectifs, cette frappe semble avoir été très limitée. On ne parle que d’un centre « clandestin » d’armes chimiques (ou supposées telles) et de deux lieux de fabrication. Les installations directement militaires, et où se trouvent de nombreux soldats et officiers russes, semblent avoir été soigneusement évitées. Les derniers contacts entre Macron et Vladimir Poutine semblent avoir eu pour but de confirmer aux russes qu’ils ne seraient pas visés. Cela démontre un effet de dissuasion certain de la présence russe face aux Etats-Unis et à leurs alliés. Cet effet sera certainement noté par différents observateurs et par des pays qui sont susceptibles de devenir des cibles de la puissance des Etats-Unis.

Il faut ensuite revenir sur le chiffre – hypothétique – de 71 missiles abattus sur 103. La défense anti-aérienne russe n’est pas entrée en action, car les troupes russes n’étaient pas susceptibles d’être visées. Ce chiffre est extrêmement élevé, et ce même s’il devait être réduit à une quarantaine de missiles, par rapport aux capacités des systèmes de DCA dont l’armée syrienne est équipée. Ces systèmes sont des armes achetées du temps de l’existence de l’Union soviétique, ou qui en sont largement dérivées. Alors, on peut raisonnablement penser qu’elles ont été modernisées dans le cadre d’accords avec la Russie. Mais, cela reste insuffisant pour expliquer cette forte proportion d’interceptions et de destructions, chose dont l’armée Syrienne n’avait pas été capable jusque là. Il est possible que les troupes russes, qui disposent de systèmes de détection et de désignation de cibles sophistiqués en Syrie, aient transmises des informations à la DCA syrienne lui permettant d’intervenir avec une efficacité étonnante à priori. Cela expliquerait le nombre important d’engins détruits.

Ces engins, que Donald Trump décrivait dans un twitt comme « beaux et intelligents », et qui sont les lointains descendants des V-1 de l’Allemagne nazie[2], coûtent chers. Un missile britannique de type Storm Shadow est estimé à 800 000£. Si, pour faire exploser sur des cibles 32 missiles on doit en perdre 71, autrement dit si le taux de réussite n’est que de 31%, on s’interroge sur la capacité de pays comme les Etats-Unis et leurs alliés à mener une campagne de désarmement (comme celle menée contre l’Irak en 2003). Pour qu’une telle campagne soit efficace, il faut compter plusieurs centaines de missiles atteignant leurs cibles (de 400 à 1200 suivant la complexité du système de défense du pays). Cela reviendrait à tirer de 1300 à 4000 missiles, dans le cas d’une défense qui n’est clairement pas à la pointe du progrès, soit une dépense de 1,6 milliards de dollars à 4,8 milliards de dollars. On le comprend aisément, l’efficacité supposée de la DCA syrienne remet en question le modèle économique des frappes aériennes, modèle qui celui sur lequel les Etats-Unis vivent depuis la « guerre du Golfe » en 1991. Ils auraient fait par cette frappe, aidés par la Grande-Bretagne et par la France, la démonstration que leur modèle d’action militaire est ainsi périmé. Si ils croyaient rétablir à leur profit une forme de dissuasion, c’est évidemment raté ! Les trois pays ont en réalité affaibli leurs positions sur la question de la Syrie, et c’est une évidente stupidité.

Stupidité stratégique

Mais, les conséquences de cette frappe vont naturellement plus loin. Jean-Luc Mélenchon a ainsi twitté : “Les frappes contre la Syrie se font sans preuve, sans mandat de l’ONU et contre elle, sans accord européen et sans vote du Parlement français” (…)”C’est une aventure de revanche nord-américaine, une escalade irresponsable[3]. Et c’est là l’aspect peut-être principal. Une frappe militaire est un acte de guerre. Cet acte doit être encadré par le droit international ou alors cela signifie que la loi du plus fort et la seule valide. Aujourd’hui, les preuves de la réalité d’une attaque chimique et de la responsabilité du régime de Bachar-el-Assad dans cette attaque n’ont pas été fournies. Compte tenu du lourd passif de mensonges et de manipulations des dirigeants des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, nul ne peut être cru sur parole.

En décidant de commettre cette frappe de manière unilatérale et sans mandat, les dirigeants des trois pays concernés, Etats-Unis, Grande-Bretagne et France ont fait la démonstration du peu de cas qu’ils font du droit international et des Nations-Unies. Cela ne peut que renforcer toute une série de pays dans leur résolution à se doter de l’arme nucléaire afin de se préserver d’actions de cette nature. En d’autres termes, Donald Trump, Theresa May et Emmanuel Macron viennent de confirmer que la prolifération nucléaire est, pour certains pays, un choix logique et inévitable. Or, il convient de préciser que outre les puissances nucléaires légales, sont déjà actuellement en possession de l’arme nucléaire Israël (avec de 200 à 250 têtes), l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord. Cette frappe va donc conforter non seulement les dirigeants de ces pays dans leurs choix mais aussi persuader d’autres, et l’on pense à l’Iran, à l’Arabie Saoudite, mais aussi à l’Algérie, à la Turquie, et à un certain nombre de pays d’Asie qu’ils doivent imiter les pays « proliférateurs ». Ne pas se rendre compte de cela est bien faire preuve d’une incroyable stupidité stratégique.

La frappe décidée par Donald Trump, Theresa May et Emmanuel Macron ne rendra pas le monde plus sûr ni plus juste. C’est en réalité tout le contraire. Elle accroit les risques d’instabilités internationales et plonge un peu plus le monde dans le chaos. Ce n’est plus simplement de la stupidité stratégique, mais de l’irresponsabilité crasse.

Cette frappe a été décidée pour des raisons sans doute différentes et divergentes par les trois dirigeants qui en portent la responsabilité. Les Etats-Unis pourraient bien considérer qu’il s’agit d’une « salve d’adieu » et se décider à abandonner le terrain Syrien. La Grande-Bretagne alors suivra. La France, elle, se retrouvera dans une situation plus que délicate, s’étant compromise avec les Etats-Unis, ayant perdu ce qui faisait sa crédibilité et son honneur sur la place internationale, en particulier la défense des principes du droit international et de la souveraineté des Etats. Très clairement, la France est le pays qui a, et de loin, le plus à perdre dans cet affaire. Qu’Emmanuel Macron ne l’ait pas compris est bien la preuve qu’il n’entend rien à la politique étrangère et qu’il se révèle inapte à sa fonction, tout comme l’avait été son prédécesseur, François Hollande.

[1] https://fr.sputniknews.com/international/201804141035942222-71-missiles-syrie-coalition-largues/?utm_source=https://t.co/tOGn6jizCw&utm_medium=short_url&utm_content=hp85&utm_campaign=URL_shortening

[2] Voir Werrell K.P., The Evolution of the Cruise Missile, Air University Press, Maxwell Air Force Base, Alabama, 1985.

[3] http://www.lepoint.fr/politique/syrie-melenchon-denonce-des-frappes-menees-sans-preuve-ni-mandat-de-l-onu-14-04-2018-2210618_20.php

Commentaire recommandé

Chris // 14.04.2018 à 14h00

“Très clairement, la France est le pays qui a, et de loin, le plus à perdre dans cet affaire. Qu’Emmanuel Macron ne l’ait pas compris est bien la preuve qu’il n’entend rien à la politique étrangère et qu’il se révèle inapte à sa fonction, tout comme l’avait été son prédécesseur, François Hollande”
En effet, c’est la seule conclusion qui s’impose.

227 réactions et commentaires

  • luci2 // 14.04.2018 à 13h53

    Merci Jacques Sapir.
    C’est dit ,c”est très bien dit .!
    Il fallait enfin confirmer cela , s’agissant d'”aptitude/inaptitude”.
    C’est fait désormais…
    Trois fois hélas.

     97

    Alerter
    • francois Marquet // 14.04.2018 à 19h46

      A propos de missiles, en voici un , Suisse, tout frais:
      Lavrov BOMBSHELL: Swiss Lab confirms “BZ toxin” produced in US or UK used in Salisbury poisoning
      Goodbye Novichok…hello BZ toxin.
      http://theduran.com/lavrov-bombshell/
      https://www.zerohedge.com/news/2018-04-14/independent-swiss-lab-says-bz-toxin-used-skripal-poisoning-usuk-produced-not

       27

      Alerter
      • Jean c // 14.04.2018 à 20h03

        puisqu’on est dans le gaz je me pose une question (peut-être stupide mais basique) : si l’on bombarde des sites pleins de gaz, où va-t-il ? Et dans ce cas ne devient-on pas soi même un répandeur d’armes chimiques, un assassin au gaz ???

         61

        Alerter
        • Moucheron // 14.04.2018 à 20h24

          Effectivement, bombarder des sites où on fabrique des gaz toxiques près de centres urbains fortement peuplés,voilà qui est très intelligent…!!!

           21

          Alerter
          • surcouf // 15.04.2018 à 08h34

            Le mieux etait de laisser faire ce porc comme hitler en 38 …
            Ha les bobos, il leur faudrait une bonne dictature qu’ils comprennent ce qu’est l’humanité 😬

             0

            Alerter
            • Antoine // 15.04.2018 à 12h51

              La 2ème guerre mondiale s’est jouée bien avant 38 : notamment en 1934 Staline a proposé un pacte aux occidentaux, si les français y était plutôt favorable, les anglais visaient eux un pacte avec les allemands, espérant une confrontation entre Hitler et Staline (voir le pacte naval anglo-germanique de 1935 autorisant le triplement de la marine militaire allemande) 38 n’a fait que confirmer à Staline qu’il valait mieux ne pas subir le premier l’assaut de Hitler, il a donc signé le fameux pacte gemano-soviétique (le seul dont on entend régulièrement parler comme honteux). Le résultat de toute ces bêtises c’est 3 semaines d’invasion en mai 40 pour 5ans de malheur pour notre pays. La politique systématique anti-russe des anglo-saxons ne date pas d’hier, de nombreux idiots utiles de la politique française, dont Jupiter est le dernier représentant, s’en rendent systématiquement complice.

               15

              Alerter
        • jules // 15.04.2018 à 03h34

          Les frappes de l’OTAN sont toujours opérées avec une précision extrême : le gaz s’arrête aux frontières de la cible détruite ― autrement dit l’effondrement de ses murs ― et n’atteint jamais les populations victimes du régime, surtout pas les petits enfants. En cas de très improbables dégâts collatéraux (par ex. un agent du régime qui parviendrait à brouiller la précision toute pentagonale d’une frappe), les services d’aide des casques blancs, d’une efficacité que la communauté internationale ne conteste pas, entreront dans la danse. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles et surveiller du coin du cœur la courbe de vos actions Raython.

           18

          Alerter
        • Alexei Zaysen // 15.04.2018 à 04h03

          Sauf quand on sait parfaitement qu’il n’y jamais eu d’armes chimiques sur ces cibles

           13

          Alerter
          • Yannis // 16.04.2018 à 13h37

            Les étasuniens, avec l’aide de leurs affiliés sont peut être tout simplement allés détruire des preuves de la collaboration occidentale avec ces frappes de missiles sur la Ghouta. Deux objectifs : rassurer les mous du bulbe en Occident sur la puissance de frappe de l’OTAN et nettoyer le sang, documents compromettants, laboratoires et installations militaires financés par le “camp de la paix”…

             0

            Alerter
      • Sara // 15.04.2018 à 01h29

        “A Swiss lab” n’est pas une source valide, excusez-moi. Quel est le nom de ce mystérieux laboratoire ? Peut-on consulter ce rapport, dans lequel il serait écrit noir sur blanc que le poison est d’origine anglaise ?
        Cela est d’autant plus hypocrite que l’on dispose de la prétendue formule de l’agent chimique ; quelle blague ! Dans la hiérarchie des informations pertinentes pour nous lecteurs, celle-ci est bien la dernière que nous souhaitons avoir ! (Tout comme nous n’avions rien à faire du nom “novichok”).

        Les articles de zerohedge ou celui de theduran ne valent pas mieux que ceux du Monde, aucune source, aucune référence précise, tout cela ne fait pas avancer les choses. Il faut que les journalistes se mettent à travailler plus sérieusement et fasse un vrai travail de recherche et de diffusion – et cela suppose un traitement déontologique des sources.

         2

        Alerter
        • Alexei Zaysen // 15.04.2018 à 04h12

          Renseignez vous un peu, tout à été clairement documenté. Le labo est celui ci:
          https://www.labor-spiez.ch/en/lab/
          il était mandaté par l’OIAC pour l’analyse des echantillons de l’affaire Skripal. Son résultat d’analyse (complet) n’a pas été repris dans son intégralité dans le communiqué officiel de l’OIAC, mais le rapport de Spiez sur cette affaire correspond bien à ce que Lavrov a indiqué.

           20

          Alerter
  • TC // 14.04.2018 à 14h00

    Excellente analyse de M. Sapir. Je suis parfaitement d’accord avec lui.

    Sur la partie des missiles, on peut s’interroger en effet sur la pertinence d’une telle opération au vu des pertes annoncées. Les agresseurs s’attendaient-ils à une telle capacité de défense ? De toute évidence, il s’agissait sans doute de tester les systèmes de détection et de communication des Russes au travers de la DCA syrienne.

     75

    Alerter
    • Kolia // 14.04.2018 à 14h26

      En terme d’analyse des capacités adverses, la réciproque est certainement vraie.
      Les Russes semblent avoir évité de dévoiler directement l’efficacité de leurs défenses, ce qui ne les a certainement pas empêchés de collecter des informations importantes, en termes de guerre électronique.

       47

      Alerter
      • tepavac // 14.04.2018 à 19h52

        C’était le but essentiellement recherché par ces attaques, découvrir la défense Russe.

        Il faut dire que depuis les deux premiers missiles perdus en Méditerrané, du fiasco Ukrainien et des divagations du Donald Cook en mer Noir, la première mission des prétendants au trône est de découvrir les failles dans le système de défense Russe.

        J’imagine que dans les jours qui vont suivre, nous aurons un meilleur aperçu de cette expérience infantile.

         25

        Alerter
    • ErJiEff // 14.04.2018 à 17h41

      Il semblerait que le score étonnamment brillant de la défense obsolète syrienne doive beaucoup aux capacités de brouillage et d’invalidation électronique des Russes.
      Pour mémoire, l’USS Donald Cook, qui n’en rate pas une, était de la partie.

       14

      Alerter
      • Owen // 14.04.2018 à 18h29

        Le détail des chiffres de J Sapir sur Southfront :
        https://southfront.org/u-s-u-k-france-conduct-massive-missile-strike-on-syria-details/

        6 aéroports visés, et le district Barzah et Jarami où se trouve, en tout cas, un Centre de Recherche scientifique.

        Sur 4 aéroport visés: les missiles lancés ont été détruits à 100%.
        Sur 2 autres aéroports visés: trois missiles sont passés pour chacun d’eux.
        Par contre, pour le district Barzach et Jarami, 7 missiles ont été détruits, 23 ont atteint leur but.

        Hypothèse 1: les syriens lutté comme ils ont pu et réussi à détruire les missiles lancés avec un relatif succès.
        Hypothèse 2 (que les chiffres semblent indiquer): les syriens ont voulu protéger les aéroports avec un fort succès et ont laissé passer les missiles sur les bâtiments du centre de recherche pour que Macron/May/Trump puissent garder leurs faces (de rats).
        Ce qui devrait suffire aux deux premiers rats (les petits). Espérons que le dernier (le gros) s’en contente…

         32

        Alerter
        • Le Minotaure // 14.04.2018 à 19h01

          Hypothèse 3 : les chiffres sont pour tout ou partie faux, étant communiqués par le ministère de la défense russe.

           10

          Alerter
          • rey // 14.04.2018 à 21h59

            Bien qu’ ayant confiance dans l’ honnêteté des Russes [modéré], je crois qu’ il se peut qu’ ils aient livré des informations fausses. Mais alors, ce serait en minimisant l’ efficacité de la défense anti-aérienne, autant pour ménager l’ amour-propre des occidentaux que pour ” aider “Trump dans l’ hypothèse ou ce dernier ne se serait livré qu’ à contre-coeur à cette opération.

             3

            Alerter
            • Le Minotaure // 14.04.2018 à 22h30

              En quoi se méfier des Russes équivaudrait à être en extase devant les gouvernements de France ou des USA ?

              Faire confiance par principe au gouvernement russe, ça ne vaut pas mieux que de faire confiance à Macron, Trump ou d’autres. C’est une abdication de la pensée.

               14

              Alerter
            • Owen // 14.04.2018 à 23h37

              @ rey: les infos sont mieux chiffrées et situées côté russe que côté triade atlantiste. 103, 105 ou 110 missiles: à peu près le même total des 2 côtés. Un site de stockage Him Sinshar près de Homs dont les syrio-russes ne parlent pas: des photos de trous dans les champs, des bâtiments en mauvais états… A décanter.
              79 bombes tombées sur le site de Barzach, selon les US: c’est difficile à imaginer quand on voit les vidéos ou photos, ou elles datent de la 1ère guerre mondiale. Restent les aéroports dont les officiels et la presse atlantistes ne parlent pas et vous avez raison: pas la peine d’insister là dessus.
              Mattis et Trump l’ont dit: c’est un succès, opération terminée. Reste que les djihadistes ont bien compris: une caméra, deux tuyaux d’arrosage, des tubes inhalateurs, et hop, l’armada revient. Raison pour laquelle Lavrov s’active à démonter que les opérations chimiques de Salisbury et Douma sont pourries pour faire douter les opinions et l’ONU.

              @ Le Minotaure : Na zdorovié !

               8

              Alerter
          • Torquemada // 14.04.2018 à 22h02

            Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les vidéos publiées par la presse russe sur l’état des aéroports visés.
            Ils sont tous intacts.
            Et demain opérationnels a nouveau.
            (Ne me demandez pas de liens, bougez vous)

             3

            Alerter
          • redge // 14.04.2018 à 23h02

            Analyse 1: La France a besoin des USA pour faire ce qu’elle dit alors autant ne rien dire cela éviterait de trop montrer notre faiblesse….

             3

            Alerter
          • Raoul C, // 15.04.2018 à 04h47

            Si les Russes mentent et que les braves Américains ne mentent pas et qu’aucun des 70 missiles sur le centre de recherche de Barzéh n’aient été interceptés, on se dit que 70 missiles font bien peu de dégâts (ils coûtent plus cher que la reconstruction des bâtiments, probablement vidés depuis une semaine).

             10

            Alerter
      • Alexei Zaysen // 15.04.2018 à 04h20

        “l’USS Donald Cook, qui n’en rate pas une, était de la partie”

        😀 😀

         5

        Alerter
  • Chris // 14.04.2018 à 14h00

    “Très clairement, la France est le pays qui a, et de loin, le plus à perdre dans cet affaire. Qu’Emmanuel Macron ne l’ait pas compris est bien la preuve qu’il n’entend rien à la politique étrangère et qu’il se révèle inapte à sa fonction, tout comme l’avait été son prédécesseur, François Hollande”
    En effet, c’est la seule conclusion qui s’impose.

     179

    Alerter
    • Ben // 14.04.2018 à 14h13

      Si on faisait des hypothèses sur ce que la France a à perdre dans cette histoire, on pourrait se faire de grosses frayeurs. La Syrie pourrait par exemple retourner à l’envoyeur, non pas des missiles, mais les centaines de bombes humaines qui sont allés là-bas jouer aux mercenaires d’Allah. On en a déjà eu un aperçu. Il pourrait bien y avoir une suite. Et le régime de Macron nous emmerdera encore avec des lois sécuritaires et des débats stériles sur la place de l’islam en France.
      Aventure stupide d’un roitelet qui enfonce son pays dans l’insignifiance et qui, de plus, met en danger ses compatriotes.

       87

      Alerter
      • Madudu // 14.04.2018 à 14h36

        Vous confondez, Bachar El-Assad ne dispose pas des terroristes qui entendent détruire son pays, ce sont les occidentaux qui en disposent (en Syrie du moins).

        Ce n’est pas Bachar El-Assad qui est en mesure de formuler ce genre de menace, c’est nous qui les formulons derrière un jargon orwellien qui revendique l’humanisme et les droits de l’homme.

        Bachar El-Assad n’est pas en position de menacer la France car la Syrie est presque entièrement détruite, et qu’elle est encore parsemée de poches de terroristes dont nous faisons la promotion et dont nous assurons la représentation diplomatique au plus au niveau des instances internationales (jusqu’au conseil de sécurité de l’ONU).

        Bachar El-Assad n’a ni les moyens ni les motifs de menacer ses ennemis, il ne fait que menacer de riposte en cas d’attaque, et prévenir nos dirigeants du double tranchant de leurs armes, des risques qu’ils font courir à leurs propres populations.

        C’est nous qui voulons la guerre, ce ne sont ni la Syrie, ni l’Iran, ni la Russie, ni le Venezuela, ni la Corée, ni Cuba, ni la Palestine, ni l’Irak, ni la Chine.

         133

        Alerter
        • Ben // 14.04.2018 à 14h44

          Vous n’avez pas compris mon commentaire: si Assad gagne définitivement la guerre, comme c’est probable, il pourrait faciliter le retour en France des supplétifs de Daesh qui encombrent son pays. Ils sont plusieurs centaines à avoir la nationalité française, à ce qu’il paraît.

           27

          Alerter
          • Madudu // 14.04.2018 à 14h54

            Et vous n’avez pas lu ma réponse : il n’en dispose pas, ça ne dépend pas de lui.

             11

            Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 15h12

              S’il contrôle à terme l’ensemble de son territoire, ça dépendra bel et bien de lui. Il pourra très bien s’en désintéresser, mais j’en doute. Un retour à l’envoyeur sera la solution la plus simple et la plus logique pour faire coup double: se débarrasser de ces dingues et les rendre nuisibles à ses ennemis.

               14

              Alerter
            • Madudu // 14.04.2018 à 15h18

              Vous tenez beaucoup à ce que la Syrie représente une menace pour la France, apparemment.

              C’est inexact et c’est donner un argument à ceux qui veulent l’anéantir complètement.

              Il y a au moins deux raisons pour ne pas tenir votre discours : en premier lieu il n’y a pas lieu de le penser, rien n’indique que la Syrie entend se venger ou entend entretenir le conflit sous d’autres formes, votre accusation n’est étayée par rien ; en second lieu elle donne du poids aux arguments des fauteurs de guerre.

               8

              Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 22h57

              Où avez-vous lu que je tiens absolument à ce que la Syrie représente une menace pour la France ? Où voyez-vous des accusations ? Mon raisonnement procède d’une logique élémentaire qui ne relève pas du procédé accusatoire.

              Vous avez un raisonnement de bisounours. A moins que vous ne soyez rétribué pour faire une contre-propagande.

              Tout Etat qui subit une agression militaire en tire des conséquences politiques. L’expulsion des Djihadistes français vers leur pays d’origine serait parfaitement logique. C’est tout ce que je dis. Pouvez-vous vous mettre ça dans le crâne ?

              Suffit maintenant. Je me range du côté du droit international, de la légalité du gouvernement Assad, et je suis favorable au soutien des Russes à ce gouvernement pour une seule raison: le renversement du pouvoir Syrien actuel accentuerait le chaos qui ravage le Moyen Orient. On a vu ce que ça donnait en Irak et en Libye.

              Ce n’est pas une raison pour faire la “pom-pom girl” au profit d’Assad, pour qui je n’éprouve aucune sympathie particulière.

              Je vous invite à lire le commentaire de Coquelicot, plus bas.

               7

              Alerter
          • Fred // 14.04.2018 à 15h12

            Il les fera juger sur place, en tant que chef d’état, et compte tenu de la position de la France à son égard l’extradition ne sera pas possible. Adieu les terroristes.

             6

            Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 15h22

              Si la Syrie veut nuire à la France après cet épisode guerrier, ce n’est pas l’option la plus logique.

               4

              Alerter
            • Madudu // 14.04.2018 à 15h32

              Pourquoi la Syrie voudrait-elle nuire à la France ?

              Vous insinuez qu’elle veut continuer le conflit, ce qui est faux. Les autorités syriennes, comme les autorités russes ou vénézuéliennes, savent faire la différence entre le gouvernement français et le peuple français.

              Il n’a jamais été question pour la Syrie de se venger sur le peuple français, vous le suggérez insidieusement de manière répétée et cela frôle la diffamation.

              La paix demande à ce que le faible pardonne et à ce que le fort se montre juste. La Syrie a montré à maintes reprises qu’elle est prête pour la paix, c’est qui n’y sommes pas prêts.

              Arrêtez d’inverser les rôles s’il vous plaît.

               8

              Alerter
            • coquelicot // 14.04.2018 à 15h37

              Dr Bachar al-Jaafari
              Délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies
              09/04/2018

              Transcription et traduction par Mouna Alno-Nakhal
              Source : The Syrian Mission to the United Nations :

              “Et je dis à tous ceux qui nous ont exporté une opposition armée, génétiquement modifiée en opposition modérée, que nous avons vaincu leurs exportations empoisonnées. Nous appelons ces exportateurs à supporter les conséquences du retour de certains survivants dans leurs territoires d’origine. Finalement, le problème est simple : restent toujours, à nos frontières avec la Turquie et avec Israël au Golan, des dizaines de milliers de bons terroristes modérés, avec leurs armes légères, leurs barbes longues, leurs étendards noirs et leurs casques blancs… À qui voudrait les adopter de s’adresser à leurs employeurs. Ils sont prêts à partir se réfugier en Europe et en Occident.”

               25

              Alerter
            • Madudu // 15.04.2018 à 09h45

              “Et je dis à tous ceux qui nous ont exporté une opposition armée”

              “Nous appelons ces exportateurs à supporter les conséquences du retour de certains survivants dans leurs territoires d’origine.”

              “restent toujours, à nos frontières avec la Turquie et avec Israël au Golan, des dizaines […]”

              “À qui voudrait les adopter de s’adresser à leurs employeurs. Ils sont prêts à partir se réfugier en Europe et en Occident. [parce que vaincus]”

              Il ne menace pas de compliquer les choses, de renvoyer par les moyens de l’état syrien ces terroristes en Europe. Il fait le constat que les terroristes vaincus vont bientôt tous quitter la Syrie, vaincus qu’ils sont.

              Ce n’est que la conséquence de nos actions chez eux, eux n’ont jamais choisi qu’on leur mette tous ces terroristes dans les pattes.

              C’est vraiment de l’inversion accusatoire de les accuser de vouloir exporter chez nous des terroristes alors qu’ils ne le font justement pas, c’est nous qui l’avons fait et c’est nous maintenant qui sommes confronté aux conséquences de leur défaite.

               4

              Alerter
        • TZYACK // 14.04.2018 à 15h38

          Les masques sont tombés : Attaquer un pays qui combat des djihadistes montre à l’évidence que ces ennemis de mon ennemi sont mes amis !

           43

          Alerter
        • âge du faire // 14.04.2018 à 17h18

          “C’est Nous qui voulons la guerre.”..c’est exagéré!
          Le peuple ne VEUT pas la guerre, seul macron et ses comparses par le fait qu’ils n’écoutent pas le peuple la veut!
          Je ne veux pas être mis dans ce sac de bêtises, incapacités, et surtout immaturité.
          Nos seuls dirigeants élus (comment??) veulent jouer à la guerre comme des enfants qui savent TOUT tout seuls.

           23

          Alerter
          • Kess // 14.04.2018 à 18h10

            Joindrez vous une manifestation contre ces guerres iniques?

            On ne peut pas déplorer la géopolitique de son pays, bénéficier de la nationalité et ne rien faire pour pour contrecarrer ces plans guerriers.

             23

            Alerter
        • Charles-de // 14.04.2018 à 20h28

          Ca fera décoller le commerce des armes ! QUI en produit et en VEND LE PLUS ?

           3

          Alerter
      • Alfred // 14.04.2018 à 14h38

        Les syriens ont d’autres choses à faire à priori: se reconstruire le plus vite et le mieux possible quitte à faire de pragmatiques pardons (c’est le cas de toutes les après guerre).
        La Turquie par contre (qui contrôle le plus grand vivier de jihadistes concrètement) est plus dangereuse. Elle a de nombreuses choses à obtenir par tous les moyens à sa disposition. Notamment que micron ne fasse pas le caniche des americains sur le front kurde. (Mais on peut penser aussi à de nombreuses questions “européennes”, migratoires et économiques)..

         13

        Alerter
        • Ben // 14.04.2018 à 14h53

          Se reconstruire, certes, je n’en doute pas. Ce dont je doute en revanche, c’est de la coopération policière entre la Syrie et la France pour pister et neutraliser les djihadistes de nationalité française qui vont bientôt se retrouver désoeuvrés.

           7

          Alerter
          • Madudu // 14.04.2018 à 15h04

            La Syrie n’a pas choisi de n’avoir plus aucun contact avec les autorités françaises, ce sont les autorités françaises qui ont décidé de rompre tous leurs liens avec la Syrie.

            La Syrie entretien des liens diplomatiques et fait de l’échange de renseignement avec tous les pays qui l’acceptent. Ils sont nombreux.

            Si les autorités françaises reviennent sur une position raisonnable il n’y a pas de raison de penser que les autorités syriennes refusent la coopération.

             16

            Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 15h18

              Vous plaisantez ? La France commet un acte de guerre contre la Syrie en violation des règles internationales et vous pensez que tout le monde va devenir raisonnable du jour au lendemain ? Vous êtes bien naïf.

               10

              Alerter
            • Madudu // 14.04.2018 à 15h24

              Vous supposez que les autorités syriennes se représentent les choses de la même manière que les belliqueux dont les autorités françaises font partie.

              Ce n’est pas le cas, la Syrie a maintenu ses coopération bilatérales (renseignement compris) avec tous ceux qui voulaient bien les maintenir. C’est à l’initiative de la France que les liens ont été rompus.

              Ce n’est pas la Syrie qui a cessé d’être raisonnable mais la France, la Syrie ne peut rien faire de positif dans la relation franco-syrienne tant que la France ne revient pas à la raison. Et ça ne dépend malheureusement pas d’elle.

              C’est donc fallacieux d’attribuer à la pauvre Syrie des désirs de vengeance qu’elle n’a jamais formulé et qui sont en fait les nôtres. Lorsque nous reviendrons à la raison à n’en pas douter la Syrie sera la première à s’en réjouir.

               21

              Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 15h44

              Je n’attribue pas à la Syrie “des désirs de vengeance” comme vous dites, mais il faut être bien naïf pour croire que la “pauvre Syrie” (comme vous dites également) n’utilisera pas les moyens dont elle dispose pour nuire à qui lui fait la guerre.
              Les Etats, quels qu’ils soient, n’ont pas de vertus, peu de principes, et aucun scrupules à faire prévaloir leurs intérêts. Les Etats ne sont guidés que par leurs intérêts. La Syrie comme les autres. Si La Syrie flanche et ne fait pas valoir sa capacité de nuisance, alors c’est qu’elle aura revu ses intérêts à la baisse. Et acceptera un contrôle de son territoire par les occidentaux. C’est d’ailleurs ce que demande Le Drian, qui, après cette attaque restée sans réponse, demande à la Syrie de s’asseoir à la table des négociations. En clair, il exige son ticket d’entrée sur le centre de décision de Damas.

               5

              Alerter
            • Jacky Soulié // 14.04.2018 à 16h06

              Les intérêts bien compris de Bachar sont de se montrer plus raisonnable que les pays qui lui déclarent la guerre. En jouant les gros bras Trump et ses caniches se discréditent et font passer Kim Jong-un pour un stratège digne d’un Alexandre le Grand. A Poutine et Xi-Jinping de donner une leçon de diplomatie aux fous qui nous gouvernent.

               9

              Alerter
            • Scytales // 14.04.2018 à 16h09

              Je pense sincèrement que l’attaque à laquelle la France vient de participer signe l’acte de décès de l’influence et du rôle éventuel de notre pays dans la résolution du conflit syrien.

               26

              Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 16h30

              @ Scytales: c’est aussi ce que je pense. D’autant plus que les frappes de Macron m’ont l’air d’un pet de lapin. Non seulement c’est ridicule mais c’est en plus se faire des ennemis sans raison aucune: les Russes et le camp laïque encore existant au Moyen-Orient. La raison des exigences de Le Drian ne tient pas à l’importance du rôle de la France mais à la démonstration de force qu’il croit avoir fait. Le Drian est un imbécile.

              Mon propos précédant était d’un ordre différent: On est devenus militairement des ennemis de Damas qui n’a pas les moyens de répliquer. Or, je trouve qu’on oublie un peu vite les dingues de Daesh (parmi eux des Français) et que la guerre officielle occulte médiatiquement la guerre secrète. Je ne doute pas un instant que tous les Etats un tant soit peu important font des guerres secrètes. Surtout dans cette région de la planète.

               12

              Alerter
            • Scytales // 14.04.2018 à 16h52

              @Madudu,

              Nous n’avons jamais eu besoin de l’hostilité de la Syrie pour être victime d’attentats terroristes islamistes en France : les terroristes nous frappent de leur propre initiative depuis des années. Et la quasi-totalité de ces terroristes étaient des citoyens français.

              Le terrorisme est un problème interne à la France, très peu un problème importé.

               6

              Alerter
            • Madudu // 14.04.2018 à 17h08

              Et vous oubliez que la Syrie n’a aucun intérêt à nourrir le terrorisme en France ou ailleurs, ce terrorisme étant l’alibi de nos gouvernements corrompus pour intervenir un peu partout dans le monde musulman.

              Ce terrorisme est aussi le principal instrument de diversion utilisé par nos gouvernements corrompus lorsqu’il s’agit de détourner l’attention de leurs pays des dysfonctionnements de leurs états respectifs, ou comme en France lorsqu’il s’agit de faire passer des réformes inadmissibles.

              Ce terrorisme sert les intérêts des ennemis de la Syrie sur le sol syrien mais aussi sur le sol des pays agresseurs. En quoi la Syrie aurait intérêt à nourrir le principal outil de ses ennemis ?

               15

              Alerter
            • Scytales // 14.04.2018 à 17h44

              @Madudu,

              Excusez-moi,

              Mon commentaire ci-dessus était en réalité adressé à Ben.

              Je vous l’ai adressé par erreur.

               0

              Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 17h53

              “Le terrorisme est un problème interne à la France, très peu un problème importé.”

              Les combattants Français de Daesh en Syrie sont d’accord avec ça. Ils se chargeront de nous le rappeler dès qu’Assad les aura foutus dehors. J’insiste: je parle bien de citoyens Français membres de Daesh. Plusieurs centaines.

              Croire que Daesh en Syrie n’est pas un problème interne à l’occident est une erreur.

               4

              Alerter
            • fanfan // 15.04.2018 à 05h13

              “Dans son entretien accordé à huit titres de presse européens (« le Figaro », « Süddeutsche Zeitung », « le Soir », « The Guardian », « Corriere della Sera », « El Pais », « Gazeta Wyborcza » et « le Temps »), le 21 juin2017, Macron y affirme :

              « Avec moi, ce sera la fin d’une forme de néoconservatisme importée en France depuis dix ans.
              La démocratie ne se fait pas depuis l’extérieur à l’insu des peuples.
              La France n’a pas participé à la guerre en Irak et elle a eu raison.
              Et elle a eu tort de faire la guerre de cette manière en Libye. »

              https://www.humanite.fr/diplomatie-de-latlantisme-au-gaullisme-macron-incarne-toutes-les-lignes-638868

               3

              Alerter
          • Alfred // 14.04.2018 à 16h31

            Vous etes en retard d’une guerre. La syrie n’a pas eu besoin d’attendre une frappe ridicule (qui ne lui a pas fait grand chose) pour avoir des griefs envers la France. C’est toute la politique officielle comme officieuse de la France pendant sept années qui constituent un motif légitime de grief. Avez vous oublié qu’Hollande a benoitement reconnu avoir violé le droit internationnal et armé des terroristes en Syrie?
            Pour autant c’est bien la France et non la Syrie qui a rompu les ponts.
            Sachez que les n°1 des renseignements syriens etait en italie il y a encore dix jours malgré les sanctions “dela communauté internationnale” qui le visent. Pour acheter du shit? de l’art? faire une partie de bunga bunga? Pour bosser avec les renseignements italiens.
            Les etats n’ont peut être pas d’amis mais ils sont en général un cerveau (quand ils s’appartiennent ce qui n’est pas le cas de la France). Si les syriens trouvent un intérêt à bosser avec la France ils n’auront pas d’état d’âmes. Sans rien pardonner. C’est à la France de faire ce qu’il faut.

             7

            Alerter
            • Ben // 14.04.2018 à 23h23

              “Si les syriens trouvent un intérêt à bosser avec la France ils n’auront pas d’état d’âmes.”

              Vous trouvez que les frappes militaires de la France sont une invitation polie à travailler avec Assad ? Il faut évidemment espérer que les relations entre les deux pays deviennent fructueuses à l’avenir, mais il faut être sérieux: on parle de l’actualité.

              Cette actualité qui montre aux Syriens que la France leur balance des missiles. C’est autrement plus concret que les rodomontades de Hollande.

              Je vous invite à lire ce qu’a posté Coquelicot (que je remercie) plus haut dans ce fil de discussion. C’était en fait le seul point qui m’avait incité à intervenir sur ce blog.
              (Il y a des “blockheads” incroyables sur ce fil).

               2

              Alerter
            • Madudu // 15.04.2018 à 09h49

              Ce que cite Coquelicot ce n’est pas une menace formulée par la diplomatie syrienne à l’encontre de la France, c’est le constat de la défaite des terroristes appuyés par les occidentaux et le constat du problème qui se pose maintenant pour ces irresponsables qui ont appuyés des terroristes.

              Franchement, quel intérêt trouvez-vous à entacher la Syrie de mauvaises intentions à l’égard de la France ? Quel but est recherché ?

              Vous y tenez absolument à ce qu’il semble.

               4

              Alerter
            • Ben // 15.04.2018 à 11h35

              À ce point de nigauderie, je laisse tomber. Les Syriens sont gentils et généreux. Surtout en temps de guerre. (Incroyable !)

               0

              Alerter
            • Madudu // 15.04.2018 à 14h57

              C’est vous qui êtes binaire, pas moi : “comme nous avons été méchants avec la Syrie, la Syrie sera méchante avec nous”.

              C’est ce genre de raisonnement qui est nigaud, les intérêts conflictuels entre nations ne se comprennent pas comme vous l’entendez.

              Ce ne sont pas des personnes qui se chamaillent dans une court de récréation, ce sont des intérêts géopolitiques qui s’affrontent et à cette occasion détruisent physiquement des pays, tuent des centaines de milliers de personnes, organisent la pénurie chez un peuple pour susciter la révolte, …

              Ceux qui sont confronté à ça ne s’arrêtent pas au degré zéro du ping-pong des petites revanches sans objectifs.

              La Syrie, l’Iran, la Russie et les autres ont des plans à long terme, ils essayent chaque jour de passer les jalons qui vont jusqu’à ces objectifs : ils ne sont pas comme nous autres en “occident” qui n’allons plus nulle part mais le plus vite possible, quitte à créer de toutes pièces des organisations terroristes et à assumer leur représentation diplomatique au conseil de sécurité de l’ONU.

               3

              Alerter
            • Ben // 15.04.2018 à 16h19

              J’ai perdu assez de temps sur ce sujet. Relisez ce que je dis plutôt que ce que je ne dis pas.
              Votre charabia pompeux de géopoliticien de comptoir me fait rire. Descendez un peu de votre escabeau, vous allez attraper le vertige.

               0

              Alerter
            • Yannis // 15.04.2018 à 16h37

              L’Allemagne a été bien méchante avec le monde en général il y a quelques décennies. La roue a tourné et ce pays est devenu la référence à la fois des sociaux-démocrates et des conservateurs européens. Ce qui prouve bien que les relations entre états évoluent et ne peuvent pas fonctionner d’une manière binaire, avec des étiquettes “amis ou ennemis” ou encore “bien ou mal”. Qui sait dans 20 ans, au rythme ou vont les choses, ce qu’il en sera de la prétention des USA à régir le monde et de la tragédie actuelle du Moyen Orient, des relations entre Israel et ses voisins..

               0

              Alerter
      • Stanislas Robert // 14.04.2018 à 18h27

        Exactement , et je suis entièrement d’accord avec ce que vous écrivez.
        Détruire des hangars vides avec des missiles qui coûtent la peau des fesses, il faut le faire et la coalition tripartite s’est grossièrement ridiculisée.

        Concernant Trump , il voulait montrer qu’il est le chef de groupe.

        May , la British , se refuse de remettre un échantillon des analyses sur le poison.

        Macron est le gros perdant , un suiviste exactement comme le caniche Blair aux pattes de ses maîtres yankee.
        J’ai pensé, tout comme vous, que le retour de flammes se fera ressentir ICI et c’est le pauvre citoyen Français qui paiera de son sang.
        Hélas , 3 fois hélas , un président de la trempe de Dame France qui a , par inexpérience et aplaventrisme, enfoncé l’image de notre pays.

        Quant à la réaction du Turc, ceux qui devraient se méfier ce sont les Russes et les Iraniens. Cet individu est incompris alors qu’il aurait dû calmer le jeu .

         6

        Alerter
      • tchoo // 14.04.2018 à 21h35

        Et oui parce que n’oublions pas que le gouvernement syrien a permis aux rebelles terroristes de d’évacuer vers Idlib. Et que a terme ils vont aussi “traiter” cette zone.
        Comment…..?

         1

        Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 04h19

        La principale faiblesse de la position française a été de ne pas choisir clairement entre la diplomatie et les armes en Syrie…
        Relisez les articles de Maxime Chaix qui sont très éclairants :
        http://maximechaix.info/
        http://maximechaix.info/?p=22
        http://maximechaix.info/?p=213
        http://maximechaix.info/?p=352
        http://maximechaix.info/?p=998
        http://maximechaix.info/?p=1122
        http://maximechaix.info/?p=2516
        http://maximechaix.info/?p=3605

         0

        Alerter
        • Alfred // 15.04.2018 à 09h52

          J’aime même pas envie de lire. La France a fermé son embrassade et livré des armes des le début du conflit. Elle a clairement fait un choix indéniable. Il faut assumer maintenant que c’était le mauvais.

           4

          Alerter
    • Touriste // 14.04.2018 à 14h39

      Bonjour,
      Ainsi que le prédécesseur du non-ennemi de la finance : le néo-parkinsonien agitateur de rapport au JT de 20h, en oubliant de préciser la date du-dit rapport. Comme quoi la maladie est à un stade avancé…

       9

      Alerter
    • fanfan // 15.04.2018 à 04h53

      “Dans son entretien accordé à huit titres de presse européens (« le Figaro », « Süddeutsche Zeitung », « le Soir », « The Guardian », « Corriere della Sera », « El Pais », « Gazeta Wyborcza » et « le Temps »), le 21 juin2017, Macron y affirme :

      « Avec moi, ce sera la fin d’une forme de néoconservatisme importée en France depuis dix ans.
      La démocratie ne se fait pas depuis l’extérieur à l’insu des peuples.
      La France n’a pas participé à la guerre en Irak et elle a eu raison.
      Et elle a eu tort de faire la guerre de cette manière en Libye. »

      https://www.humanite.fr/diplomatie-de-latlantisme-au-gaullisme-macron-incarne-toutes-les-lignes-638868

       3

      Alerter
  • Arcousan09 // 14.04.2018 à 14h04

    Excellente analyse
    Il parait que le ridicule et la bêtise ne tuent pas les politiques … confirmation !!!
    Rendez vous dans quelques mois, à la prochaine perte de contrôle des faucons débiles U.S. sur la situation en Syrie ….
    L’odeur du chlore pourrait ressortir une nouvelle fois …
    OBLIGEANT les pacifistes à intervenir à nouveau
    3 ou 4 ième fois …. pas de raison de s’arrêter puisque la manipulation des cervelles marche si bien

     31

    Alerter
  • Catherine // 14.04.2018 à 14h05

    Et bien voilà : 103 missiles envoyés, 71 abattus par la seule modeste DCA syrienne, pas un seul ne serait passé si les S 300 et 400 avait été activés.
    Une opération pipeau payée par les contribuables qui ne fait que démontrer la faiblesse occidentale y compris dans ses armes en principe très sophistiquées.
    Si la France connaissait si bien les travaux de recherche et les lieux de fabrication clandestine de gaz, pourquoi n’avait-elle pas alerté alors qu’en principe la Syrie avait sous contrôle détruit tous ses stocks ?
    Dans une video montrant une cible, les soldats syriens se promènent sans protection, preuve qu’il n’y avait aucune présence de substance dangereuse et que les affirmations de ce pauvre Le Drian sont pitoyablement mensongères
    Heureusement, et c’est ce qui me réjouit le plus, il n’y a aucun mort et l’attaque a soigneusement évité les intérêts russes.
    Au final un comportement de caïd sans foi ni loi, méprisant les lois internationales, la souveraineté de la Syrie et la réalité de sa situation.

     69

    Alerter
    • Le Minotaure // 14.04.2018 à 14h41

      Sérieusement l’armée russe déclare “on a abattu 71 missiles et il nous n’avons eu aucune perte” ça vous suffit comme preuve ? Genre, si ils le disent c’est que ça doit être vrai ?

       6

      Alerter
      • Pierre // 14.04.2018 à 14h59

        Serieusement les US/Uk disent on a tiré 103 missiles et çà a bien marché et çà vous suffit comme preuve

         27

        Alerter
        • Le Minotaure // 14.04.2018 à 15h07

          Pouvez-vous me dire où j’ai dit celà ?

          Savez vous que l’affirmation contraire d’un mensonge n’est pas forcément une vérité ?

           3

          Alerter
          • ToniT // 14.04.2018 à 16h29

            Simple : cette frappe intervient environ un an après la précédente (la soixantaine de missiles).
            Dès le premier jour, les Russes et Américains ont annoncé chacun leurs c chiffres (divergents, comme maintenant).
            Environ une semaine après, le consensus était effectivement sur les chiffres annoncés par les Russes…. On verra donc dans une semaine, mais bon…
            Toujours sur les chiffres : sans connaissance de la quantité de missiles tirés, le défenseur doit prioriser les zones à défendre. Donc le fait que 95% des missiles visant des cibles importantes (les aéroports militaires/sites de défense anti-aériens) est plus révélateur de l’efficacité

            Bien souvent connaître le passé permet de comprendre le présent. Par exemple, si vous vous documentez sur l’opération Hades (https://www.humanite.fr/node/104077 par exemple), vous trouverez beaucoup de similitudes avec une affaire de poison actuelle.

             14

            Alerter
            • Le Minotaure // 14.04.2018 à 18h28

              Excusez moi, dans l’attaque de Shayrat (avril 2017), le Pentagone a parlé de 58 sur 59 missiles arrivés sur cibles, et de 20 avions détruits (en plus du matériel).

              La Russie a parlé de 23 missiles arrivés sur cibles et qu’elle ne savait pas où était tombé les autres. C’est évidemment impossible. Les Tomawaks sont des missiles fiables et précis, et à moins d’être abattus ou l’objet de contre mesures électroniques (ce que les Syriens et les Russes n’ont pas affirmé) ils touchent généralement leur cible. Les Russes ont également parlé de 6 avions détruits.

              Les images satellites ont permis ensuite de voir qu’il y avait 44 impacts sur la base (un missile ne laisse pas forcément d’impact), et qu’au moins 10 avions avaient été détruits.

              Donc cette affaire ne m’incite pas à prendre pour argent comptant ce que disent les Russes.

               4

              Alerter
      • M.S.BLUEBERRY. // 14.04.2018 à 16h33

        La déclaration de l’armée russe reprend la déclaration de la Syrie sur l’interception de 71 missiles sur 103 missiles tirés par USA/ fr / gb .
        L’armée russe a déclaré ne pas avoir mobilisé sa défense dans cette action militaire.
        Prévenue par la coalition comme déclare par là ministre française Parly.
        Si l’armée russe a communiqué des infos techniques sur l’action de la coalition , nul doute que Macron en a ou en aura la preuve tout comme l’usage de bombes chimiques à Douma , on peut continuer à rêver….
        Bref , dans cette histoire abracadabrantesque , si on croit en avoir touché une à l’armée russe, cela ne lui a pas fait bouger l’autre….
        Si rétablissement de la conscription et du service national, Macron dixit , en cas de guerre jusqu’à quel âge va t on mobiliser les français ? Avant c’était jusqu’à 55 ans !
        Qui d’entre vous cela tente ? Sérieusement , hein !
        Vous avez quel âge ?

         7

        Alerter
      • Renard // 14.04.2018 à 16h54

        Il y a une bonne probabilité que la Russie mente sur les chiffres des missiles tirés/interceptés car je vous rappelle le commandement n°7 de la propagande de guerre : “nous subissons très peu de pertes, les pertes de l’ennemi sont énormes”.

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Principes_élémentaires_de_propagande_de_guerre

         4

        Alerter
    • V_Parlier // 14.04.2018 à 15h17

      Ce qui prouve bien que le but de l’opération n’était pas son résultat matériel mais bel et bien la légitimation de ce comportement de caïd. Parce-que dans un western, le caïd gentil c’est le gentil, il peut, point barre.

       14

      Alerter
    • naif // 14.04.2018 à 18h50

      Donc la Frrance a détruit des usines de production d’armes chimiques. Usines qui d’ailleurs, semble t-il, n’existaient pas (ou plus). Je n’y connais rien en armes (chimiques ou pas), mais je me dis quand même qu’il y a un gros risque à détruire “à l’aveugle” des armes chimiques. Si les explosions ne détruisent pas tout, n’y a t-il pas risque de dissémination? Comment détruit-on ce genre de chose? Bred ça n’est pas un peu n’importe quoi tout ça?

       6

      Alerter
  • Manuel // 14.04.2018 à 14h09

    La France est soumise à l’Allemagne dans le domaine de l’économie et aux USA dans le domaine militaire. Bref, elle est perdue, aveugle ou aveuglée et elle ne sait plus réfléchir.(Ce serait intéressant de comprendre pourquoi l’Allemagne n’a pas participé).

    Jeudi, Macron veut nous donner des leçons de morale dans une salle de classe de CP, et deux jours après il joue à la guerre en attaquant la Syrie “sans preuve, sans mandat de l’ONU et contre elle, sans accord européen et sans vote du Parlement français”.

    Tout simplement, [MODERE – Pas d’injures]

     83

    Alerter
    • jcnello // 14.04.2018 à 15h08

      pourquoi l’Allemagne n’a pas participé
      A mon avis simplement parce que l’Allemagne ne vends pas d’armes et n’est pas en affaires avec l’arabie saoudite, non ?

       6

      Alerter
      • Abt92 // 14.04.2018 à 15h26

        L’allemagne vends plus d’armes que la France

        Principaux pays exportateurs d’armes de 2009 à 2013
        États-Unis 29 %
        Russie 27 %
        Allemagne 6 %
        Chine 6 %
        France 5 %
        Royaume-Uni 4 %
        Espagne 3 %
        Ukraine 3 %
        Italie 3 %

         5

        Alerter
        • Le Minotaure // 14.04.2018 à 22h33

          L’Allemagne a déclaré en janvier dernier qu’elle ne vendrait plus d’armes à l’Arabie Saoudite (à voir si cette déclaration sera appliquée). Avant celà c’était l’un des principaux fournisseurs de cet Etat

           1

          Alerter
          • Alfred // 14.04.2018 à 23h38

            Peut être que leur contact corrompu s’est fait enfermer dans un palais. Plutôt que de corrompre le suivant ils lâchent l’affaire ?

             1

            Alerter
        • Albert // 15.04.2018 à 01h43

          Non en 2017 on est repassé devant l’Allemagne.

           2

          Alerter
      • SanKuKai // 14.04.2018 à 16h38

        Aussi je pense que l’Allemagne n’a pas participé car elle ne perd pas le nord…
        Le Nord Stream 2 pour être précis…

         20

        Alerter
      • Yenmarre // 15.04.2018 à 01h40

        l’Allemagne est vendeuse d’armes. À commencer par les fusils d’assaut vendus à la France. Elle vend des blindés, camions militaires, véhicules de tous types et performants. Armes individuelles parmi les meilleures.

         3

        Alerter
    • Fred // 14.04.2018 à 15h16

      Ca me rappelle un certai G.W.Bush: https://vimeo.com/16049739

       2

      Alerter
    • Alexei Zaysen // 15.04.2018 à 04h37

      Pourquoi l’allemagne n’a pas participé? peut être de mauvais souvenir avec la Russie… Enfin je dis ca je dis rien

       2

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2018 à 05h31

        Nord Stream 2
        Avec le doublement du tube baltique, l’Allemagne deviendra le hub gazier d’une grande partie de l’Europe, renforçant encore sa mainmise économique sur le Vieux continent.

         5

        Alerter
  • F C // 14.04.2018 à 14h10

    3 chefs d’état affaiblis par les crises qu’ils ont généré on cru bon de redorer leur blason en envoyant quelques pétards , cette intervention stupide ,en effet , au nom de la notion de
    « guerre humanitaire »est une marque de plus de leur faiblesse et leur absence de projet politique sur la scène internationale

     36

    Alerter
  • Maxime // 14.04.2018 à 14h13

    Donc il y a eu 103 frappes dont 71 ont été interceptées et 32 n’ont pas fait de victimes.

    Est-ce que ces 32 missiles n’ont pas été interceptés
    1) parce que la défense syrienne n’en a pas été capable ou
    2) parce qu’ils étaient à côté de leur cible et que les Syriens ne se sont pas donné la peine de les intercepter?

     16

    Alerter
    • Le Minotaure // 14.04.2018 à 14h39

      On ne sait RIEN de la proportion des missiles abattus, pas plus que des cibles touchées. Il ne faut pas prendre pour argent comptant les déclarations officielles des Russes, pas plus que celles de l’OTAN d’ailleurs.

       17

      Alerter
      • ANNA // 14.04.2018 à 17h57

        “Il ne faut pas prendre pour argent comptant les déclarations officielles des Russes, pas plus que celles de l’OTAN d’ailleurs….”

        La fameuse officine basée a Londres, l’OSDH (organisation syrienne des droits de l’homme) dont Le Monde et le Figaro sont les portes-paroles en France, donne le chiffre de 65 missiles abattus. On peut aussi les croire ou ne pas les croire :
        http://www.syriahr.com/en/?p=89324

         4

        Alerter
      • bluetonga // 14.04.2018 à 22h18

        Vous avez raison, le Minotaure, comme nous n’étions pas nous même sur place pour les compter, nous ne savons effectivement pas à coup sûr ce qui c’est passé. Les Russes viennent de nous donner une information, voyons si elle se vérifie. Tôt ou tard, l’info va suinter, avec des preuves à la clef. On verra alors si le ministère de la défense russe ment de manière aussi puérile et effrontée que le gouvernement britannique ou la maison blanche.

        Chacun fait comme il le sent. Mais vu l’escalade effarante des mensonges occidentaux au cours des dernières années, et mon expérience sur RT et Sputnik, je préfère de loin ces derniers. Biaisés, certes, mais ni débiles ni délirants comme les navrants exemples du Monde et consort encore décortiqués sur ce site même ces derniers jours.

         11

        Alerter
      • Maxime // 14.04.2018 à 22h52

        Mais pourquoi les Russes (ou les Syriens) falsifieraient-ils ces données? La seule explication serait évidemment qu’ils cherchent à dissimuler l’existence d’un programme d’armement chimique secret, que les membres de la coalition se vantent d’avoir détruit. Ce qui renvoie à la sempiternelle question: quel intérêt le gouvernement syrien avait-il à produire et à utiliser des armes chimiques sur sa population?

         1

        Alerter
        • Le Minotaure // 15.04.2018 à 00h27

          Les données sur les missiles abattus ? Ben pour dire au monde que leurs systèmes de défenses sont sur-performants, que l’attaque de l’OTAN n’a eu aucun effet etc.

           2

          Alerter
      • tepavac // 15.04.2018 à 01h17

        vous devriez cesser, de tenter de détourner notre attention des vrais vilains de l’histoire.
        C’est inconvenant au regard des milliers de victimes, pour ne pas dire millions, décédées par l’action de prédateurs parfaitement identifiés par 7 milliards d’humain.

        Vous avez beau tenter de l’ignorer, mais la réalité des faits sont là, impitoyables, pour désigner un seul coupable, celui qui se présente comme le maitre du monde!

        Tout ceci est bien d’une grande tristesse, celui de vivre dans un monde de merde.

         4

        Alerter
      • Yenmarre // 15.04.2018 à 01h46

        Déclaration faite également par les autorités syriennes. Il faut attendre que la fumée retombe, mais on est loin du succès occidentale annoncé et de la danse du scalper not’ bon ministre des affaires étrangères. Sans jeux de mots pour les scalps tirés.
        Cela fait cher pour rétablir une opinion et distraire les esprits de la situation intérieure

         3

        Alerter
      • Vincent // 15.04.2018 à 18h51

        Depuis quelques années déjà, les russes ont inauguré un truc de dingue en matière de diplomatie, rompant ainsi tous les codes du métier, et à la grande fureur de leurs “collègues” occidentaux : dire la vérité.

        Et ça marche.

         1

        Alerter
  • L’illustre inconnu // 14.04.2018 à 14h16

    Les dépôts et usines d’armes chimiques auraient été détruits mais il n’y a pas de gaz qui s’est échappé avec l’explosion? Et, ne faisant aucune victime, ne serait-ce que le gaz transporté par le vent?

    Incroyable n’est-il pas?

     49

    Alerter
    • Gyuran // 14.04.2018 à 19h29

      Non , c’est juste les pompiers syriens qui sont super efficaces. Ils ont aspiré les vapeurs , fumées, éteint tous les feux , coupé l’eau, rétabli l’électricité en sous sol car pas de fil apparent voire même filtré l’air pour qu’il n’y ai pas d’odeur et tout cela en moins de 12 h dont 6 de nuit après un réveil tonitruant ,car il vous suffit de regarder la web cam des russes du site soit disant chimique.
      Ma foi superman a trouver superpompier 😉 .
      En tout cas chez nous quand une usine chimique brûle cela fait de la fumée mais c’est vrai qu’on sait pas faire tomber 3 tours avec 2 avions nous.

       18

      Alerter
  • Adéchoix // 14.04.2018 à 14h16

    Si j’ai bien compris, on tue des syriens pour éviter des morts ?

     70

    Alerter
  • Fritz // 14.04.2018 à 14h18

    Ce papier de Philippe Grasset ne contredit pas l’analyse de Jacques Sapir :
    http://www.dedefensa.org/article/notes-dun-promeneur-au-bord-des-abysses
    Le site trotskiste wsws.org condamne sans ambiguïté les frappes impérialistes. Ça nous change de Gilbert Achcar et autres guignols du NPA.
    http://www.wsws.org/en/articles/2018/04/14/pers-a14.html

     21

    Alerter
    • V_Parlier // 14.04.2018 à 15h20

      Trotskyste est-il le mot exact? De gauche radicale, ça je pense, mais trotskyste… (Les trotskystes sont plutôt au NPA, ça j’en conviens)

       4

      Alerter
      • Fritz // 14.04.2018 à 15h22

        Consultez le site. Il est affilié à la Quatrième Internationale et se réclame de Léon Trotski. Et il traite les gugus du NPA de “trotsko-guévaristes”, sans aménité.
        Rappelez-vous aussi la campagne présidentielle en 2002 : Daniel Gluckstein faisait des propositions fort éloignées de celles d’un Besancenot.

         4

        Alerter
        • V_Parlier // 14.04.2018 à 15h30

          Décidément le trotskysme restera toujours un mystère pour moi 😀

           10

          Alerter
  • Pierre // 14.04.2018 à 14h19

    Il est bon de rappeler aux contribuables français le jour où ils sont invités à remplir leur déclaration de revenu le coût de cette initiative, basée sur des carabistouilles et autres fake-news… dans la mesure où le bombardement de sites de stockages de gaz de combat ne génère aucune victime de part et d’autre (l’effet tchernobyle probablement).

     26

    Alerter
  • pratclif // 14.04.2018 à 14h21

    Eh oui excellente analyse. A rapprocher du point de vue de Vladimir Fedorovski sur les relations de l’occident avec la Russie.
    https://goo.gl/kXsE4a

     8

    Alerter
  • Catherine // 14.04.2018 à 14h22

    Elle est pas superbe celle-là ?

    https://fr.sputniknews.com/france/201804141035942543-france-syrie-attaque-chimique/

    «Les experts français ont analysé les symptômes identifiables sur les images et vidéos rendues publiques [… ] L’ensemble de ces symptômes est caractéristique d’une attaque par armes chimiques, notamment par des agents suffocants et par des agents organophosphorés ou de l’acide cyanhydrique», résument les auteurs de ce rapport.

    Notons bien en plus qu’il n’est pas question de citer l’origine de l’attaque. Dingue.
    Et comme les preuves n’existent pas l’OIAC annonce tranquillement qu’elle va COMMENCER à enquêter.

     27

    Alerter
    • V_Parlier // 14.04.2018 à 15h23

      Le réseau social, nouveau service de renseignement des pays “développés” où on nous dit que ce qui vient d’internet est de la fake-new…

       19

      Alerter
  • andrea naz // 14.04.2018 à 14h22

    Je crois que c’est une action de com pour nous en mettre plein la vue: voyez, nous faisons ce que nous disons, et, peu importe que tout le monde sache ( devrait savoir) qu’il n’y a plus d’armes chimiques en Syrie,nous voilà vindicatifs pour défendre…quoi?
    La citation de Mélenchon n’est plus d’actualité puisque l’on sait, aujourd’hui, qu’il n’y a pas eu d’attaque chimique!
    Si avec tout ça, et depuis le temps, nous n’avons pas envie de mettre tout ce petit monde nuisible dehors, c’est que nous sommes complices.

     16

    Alerter
  • Spectre // 14.04.2018 à 14h25

    Tout comme l’opération d’évacuation de la ZAD est une vengeance mesquine d’un État vexé d’avoir été mis en échec par une alliance de paysans bio et d’anarchistes, cette frappe inutile — mais dangereuse — relève de la psychanalyse et de la blessure narcissique : la machine impérialiste que l’on appelle “Occident” se sent humiliée d’avoir perdu la main, et veut sauver les apparences en faisant mine de montrer les muscles.

    Sept ans après le déclenchement de ce conflit meurtrier, qui peut croire que c’est dans l’intérêt supérieur du peuple syrien qu’interviennent les États-Unis et ses vassaux ? Qui peut avaler que la protection des civils est le véritable but de cette manoeuvre ??

    On déplore les vetos russe et chinois à l’ONU, mais qui avait outrepassé son mandat en Libye il y a quelques années ? Toutes les erreurs finissent par se payer…

     48

    Alerter
  • Xavier // 14.04.2018 à 14h25

    Il semble évident qu’en n’attendant pas le rapport des experts de l’OIAC ces frappes ont été effectuées pour effacer des traces, à la manière des indiens effaçant leurs empreintes.
    Les occidentaux nettoient ce qui pourraient les compromettre avec la porte de sortie diplomatique accordée par Vladimir Poutine.

     1

    Alerter
  • moshedayan // 14.04.2018 à 14h26

    Intéressante analyse, oui mais partiellement. Le point le plus intéressant est celui de la prolifération nucléaire. Il faut introduire maintenant des pays comme la Chine, l’Inde et peut-être même le Brésil et l’Argentine dans cet intérêt commun de ces pays à l’affaiblissement durable des “Trois Occidentaux”, vu le peu de cas que font ceux-ci du Droit international.
    Si ces pays cités comprennent bien cet intérêt commun, s’associeront ensuite d’autres pays comme l’Indonésie, le Nigeria et l’Afrique du Sud. On assistera alors à une réelle concrétisation des aspirations de Bandoung.

     12

    Alerter
  • Astrolabe // 14.04.2018 à 14h28

    Très bon article, très bonne analyse. Merci.

     16

    Alerter
  • F C // 14.04.2018 à 14h30

    Il faut se réjouir au demeurant qu’il n’y ai pas eu de morts ,au moins ça !

     9

    Alerter
  • Le Minotaure // 14.04.2018 à 14h36

    Je ne comprend pas Sapir. Il dit lui même que le cjiffre de 71 missiles sur 103 est hypothétique (il n’y a en effet aucune raison de croire l’armée russe sur parole) . Il dit ensuite que même 40/103 serait une proportion considérable qui montre les capacités de défenses syriennes modernisées par les Russes. Mais en fair on ne sait RIEN de la proportion des missiles abattus. Ca pourrait être 71/103, 40/103 ou 5/103. Pourquoi disserter sur du néant ?

     6

    Alerter
    • Catherine // 14.04.2018 à 14h46

      Venant des Russes ce n’est pas du néant 🙂

       13

      Alerter
    • Alfred // 14.04.2018 à 15h05

      Quand bien même Sapir se tromperait et aucun missile n’aurait été intercepté, le FOND de son papier est que la France a affaibli sa position en participant à cette action illegale et qu’elle a compromis son intérêt à court, moyen et long terme. Mais vous le savez.

       29

      Alerter
      • Alfred // 14.04.2018 à 18h31

        Bon ok. Du point de vue occidental:
        “Out of 105 weapons, 66 TLAM from 3 USN ships and a submarine. 19 JASSM-ER from 2 B-1 bombers, 8 Storm Shadow from 4 Tornado (RAF) and 12 SCALP (3 from french FREMM frigate, 9 air launched).”

        Liste des cibles, des missiles interceptés et des missiles tirés d’après les syriens:
        Duwali airbase – 4/4
        – Dumayr airbase – 12/12
        – Baley airbase – 18/18
        – Shayrat airbase – 12/12
        – Mezzeh airbase (not used) – 5/9
        – Homs airbase – 13/16 (slightly damaged)
        – Barzeh and Jaramanieh – 7/30
        – Marj Ruhayyil airbase – 18/18
        – Damascus airport – 4/4

        Les médias occidentaux nous rabâchent les photos et noms de barzeh (plein d’Iraniens d’après les Israéliens) et mezeh. Ça cole pas mal.

        Sinon le gars dans sa cave à l’ombre (à Londres) savez l’observatoire syrien des droits de l’homme (LA source des grands medias) y dit quoi: y dit “SYRIAN AIR DEFENSE SHOT DOWN AT LEAST 65 INCOMING MISSILES”.

        On verra mais pour l’instant il y en a qui se donnent plus de mal pour mentir ou qui ne me tente pas. Il y en a d’autres qui font le service minimum (même pour crier victoire).

         0

        Alerter
    • billG // 14.04.2018 à 15h40

      il y a les stats officielles de défaut de missile et on a aussi les résultats de la précédente attaque

      donc en bon paysan on doit être entre 50 et 70 % de taux d’échec

       1

      Alerter
      • Le Minotaure // 14.04.2018 à 22h45

        Les résultats de la précédente attaque ? Celle d’avril 2017 ? Non nous n’avons aucun résultat définitif. Les Russes ont dit 23/59, les américains 58/59, et les photos satellites ont révélés 44 impacts (il n’y a pas forcément égalité 1 impact = 1 missile).

        Le Tomahawk est un missile extrêmement précis et fiable qui a peu de chances de louper sa cible. À condition évidemment qu’il ne soit pas abattu ou dévié par des mesures électroniques.

         0

        Alerter
    • Lusituationniste // 14.04.2018 à 15h58

      Attendons ce que dira le Pentagone. Mais peut-on faire confiance au Pentagone, peut-on faire confiance à l’armée française…au vu de l’enfumage – pardonnez-moi le mot – complet qu’ils nous servent ?
      Tout est de la com’ : qui connaîtra jamais vraiment le nombre de missiles tirés et interceptés ? Et le pire, c’est que j’ai plutôt tendance à CROIRE – ce n’est donc pas un savoir – la Russie pour la raison justement qu’ils nous enfument.

       3

      Alerter
    • Ando // 14.04.2018 à 17h58

      Ce n’est pas tout à fait du néant. Il suffit de faire l’historique des déclarations officielles russes en général, qu’elles émanent du pouvoir civil ou des autorités militaires, pour réaliser qu’elles sont généralement fiables. Le monde russe ne vit pas dans le virtuel mais bel et bien dans le réel. Le sens des mots y est soigneusement pesé et ils ne sont pas choisis à des fins marketing. Ce n’est certes pas une méthode scientifique permettant de départager le vrai du faux, c’est juste un effet de notoriété qui a son intérêt. Disons que les déclarations officielles de l’administration russe semblent être fiables à 70/80%. S’agissant de celles des représentants du régime de Washington le taux serait plutôt intuitivement à 10%, 20% en étant trés généreux.

       17

      Alerter
      • Le Minotaure // 14.04.2018 à 18h32

        Les déclarations russes fiables à 70/80% ? Laissez moi rire. Remarquez c’est bien pratique. Quand on s’est mis dans la tête que les informations fiables viennent d’un camp (généralement celui qu’on défend) , on n’a plus besoin de réfléchir. Il suffit de répéter la bonne parole venue de Moscou et dénoncer les manipulations occidentales. Les éditorialistes du Monde et autres appliquent exactement le même raisonnement mais dans l’autre sens.

         6

        Alerter
        • Ando // 14.04.2018 à 19h09

          Question de ressenti et d’intuition. A vous d’écouter les vôtres.

           0

          Alerter
          • Le Minotaure // 14.04.2018 à 19h28

            Dans ce genre d’affaire, je préfère recouper les informations des uns et des autres, laisser le temps mettre à jour les informations et être extrêmement prudents. On est dans des luttes entre pouvoirs politiques cyniques, avec des moyens et des enjeux considérables. Il est ridicule de reprendre sans recul les communiqués triomphants des belligérants, que ce soient les Russes ou l’OTAN. C’est une abdication de la pensée.

             7

            Alerter
            • Sara // 15.04.2018 à 01h46

              Minotaure, vous brassez beaucoup d’air.
              Peu importe en effet le nombre de missiles détruits, le fait – incontestable – est que notre pays a attaqué un autre pays souverain. Cela suffit largement à tirer toutes les conclusions qui s’imposent.

               7

              Alerter
            • ANNA // 15.04.2018 à 08h12

              @Le Minotaure

              vous êtes fatigant, essayez de réfléchir avec “la logique”

              Pour 103 super-missiles envoyés (ce qui est énorme, deux fois plus que l’année dernière)
              OU SONT LES DÉGÂTS (appropriés) ?

               4

              Alerter
            • Scytales // 15.04.2018 à 10h41

              Sur ce sujet de l’évaluation du résultat des tirs, Le Minotaure n’est pas fatiguant, mais prudent, pondéré, septique et rigoureux. Tout ce qu’Olivier Berruyer essaie de faire sur son blog, dont la valeur est parfois malheureusement diminuée par le manichéisme, la passion, le parti-pris, l’aveuglement et la grossièreté qui transpirent de certains commentaires.

               1

              Alerter
            • Lusituationniste // 15.04.2018 à 12h58

              http://www.foxnews.com/politics/2018/04/14/pentagon-us-allies-launched-105-missiles-in-syria-successfully-hit-all-three-targets.html

              “The guided-missile cruisier USS Monterey fired 30 Tomahawk cruise missiles from the Red Sea. Nearby, the guided-missile destroyer Laboon fired another seven. In the Persian Gulf, another destroyer, USS Higgins, fired launched 23. In the Mediterranean, U.S. Navy submarine the John Warner launched six missiles. Last year the United States alone launched a missile attack on the regime over its use of chemical weapons. (…) A pair of US Air Force B-1 bombers flying from Qatar under fighter escort launched 19 stand-off missiles.”

              Et ici :
              https://www.cnbc.com/2017/04/06/us-military-has-launched-more-50-than-missiles-aimed-at-syria-nbc-news.html
              “The U.S. military attacked a Syria-government airfield with 59 Tomahawk missiles on Thursday evening.”
              The missiles targeted the Shayrat air base near Homs
              “A total of 59 (Tomahawk Land Attack Missiles) targeted aircraft, hardened aircraft shelters, petroleum and logistical storage, ammunition supply bunkers, air defense systems, and radars,”

              Et ici :
              https://www.stripes.com/news/us/pentagon-105-missiles-successfully-struck-heart-of-syria-s-chemical-weapons-operation-1.522059

              105. Les Russes 103.
              La vraie question est s’il y a eu interception des Syriens ou déviation par les Russes des missiles guidées. Qui le saura jamais ?

               0

              Alerter
  • Vincent P. // 14.04.2018 à 14h41

    Messieurs les (im)puissants,

    Vous rendre coupables d’actes de guerre illégitimes, impardonnables autant que honteux, pour détourner l’attention de vos opinions publiques de l’insuccès de vos politiques intérieures, c’est vraiment digne de vous !
    En fait, il se pourrait bien que votre stupidité inconséquente soit une aide précieuse pour nous, le peuple :
    En effet, la grossièreté de vos mensonges dévoile de mieux en mieux l’immondice de votre propagande, et l’impasse idéologique dans laquelle vous vous trouvez.
    Vos guerres façon “petits bras” ne suffiront plus à nous faire oublier outre votre incompétence crasse, l’arrogance avec laquelle vous ne nous considérez même plus comme un facteur d’opposition à vos trahisons multiples et cupides.
    Vos actes illustrent à merveille votre bassesse immonde, et en cela, je vous remercie à égale mesure de ce que je vous conchie.
    Tremblez sur vos strapontins : notre colère monte en puissance.

     22

    Alerter
  • Un_passant // 14.04.2018 à 14h41

    Le pire est tout de même de voir trois des pays qui ont le plus contribué et poussé à l’instauration d’un droit international sont les premiers à le bafouer et certains trouvent ça légitime.
    Le “faites ce que je dis, pas ce que je fais” manifesté ouvertement et sans le moindre complexe.
    J’apprécie souvent les analyses de Jacques Sapir et je me surprends à être en plus d’accord avec Mélenchon…
    La France à la botte (remorque?) des USA. Ah c’est sûr que devoir pleurer pour utiliser les porte-avions américains parce que depuis trente ans on refuse de financer à titre national ou au nom d’une défense européenne, le matériel militaire que l’on devrait avoir, c’est évident que l’on se retrouve à devoir “payer” l’une de ces contreparties contre lesquelles Machiavel mettait en garde.
    L’UE ou la succursale des USA, les numéros 52 à 79, états américains de seconde zone, tous les inconvénients, sans les avantages. Superbe.

     18

    Alerter
  • Annik Plançon // 14.04.2018 à 14h44

    Un plan communication à usage interne par 3 dirigeants contestés dont on ne connait pas les retombées en terme de terrorisme. la loi immigration est-elle a but préventif d’ un regain d’activité dans ce domaine !!!!

     1

    Alerter
  • Jean Aymard // 14.04.2018 à 14h46

    La seule chose qui reste à faire pour tenter de sauver ce qui reste à sauver de notre honneur perdu (Qu’il est loin, le discours de Villepin…), se trouve entre les mains de nos parlementaires : Qu’ils se constituent en Haute Cour et entament la destitution de ce président illégitime qui vient de prouver non plus son incapacité, mais sa dangerosité. Il a engagé notre pays dans un guerre sans vote du parlement, guerre illégale, car nous n’étions pas agressés, sans mandat de l’ONU, et sur des accusations sans fondement.
    Et les députés LREM devront aussi voter cette destitution s’ils ont encore une notion de l’honneur de notre pays, de l’honneur que pourrait reprendre le prochain dirigeant, de l’honneur qui reviendra à nos enfants. Ils auront à choisir alors si la priorité pour eux est le maintien de leur chef-gourou désavoué, ou la préservation de notre pays, du pays dont ils sont les représentants députés.

     38

    Alerter
    • moshedayan // 14.04.2018 à 15h18

      Vous avez raison, mais vous y croyez vraiment ? au vote du Parlement contre Macron : un ami français m’a bien expliqué que dans sa circonscription le député LREM, un véritable opportuniste de la dernière heure, a bloqué son compte mail officiel de l’Assemblée nationale et a réduit sa présence locale. A voir ça, le parti Macron a opté pour le bunker. Je dirais que ces députés macronistes savent que leurs chefs ont menti depuis un bon moment et qu’ils jouent “très gros”.

       16

      Alerter
    • Alexandria // 15.04.2018 à 16h12

      « Et les députés LREM devront aussi voter cette destitution s’ils ont encore une notion de l’honneur de notre pays… ». Ils n’ont manifestement aucune notion de l’honneur, quel qu’il soit, sinon ces ignares ne se seraient pas fait élire députés sous le portrait de leur gourou, et ils ne voteraient pas en cadence toutes les lois qu’il leur soumet, après avoir balayé d’un revers de main tous les amendements proposés par les différentes oppositions. Ce sont juste des godillots sans âme. Aucune chance de destitution dans l’état de la constitution de la Ve république.

       1

      Alerter
  • isidor ducasse // 14.04.2018 à 14h56

    La Syrie est le Stalingrad des Euro-atlantistes.
    Je pense que ces frappes seront sans conséquence. J’espère qu’il s’agit pour les Russes de montrer aux autres pays qu’il ne faut plus avoir peur des Américains et de leur glacis européen.

    Ce n’est pas la premiére fois:
    http://www.lepoint.fr/monde/en-direct-syrie-la-russie-dit-avoir-detecte-le-lancement-de-deux-missiles-en-mediterranee-03-09-2013-1720541_24.php.
    https://www.upr.fr/actualite/monde/guerre-missiles-t-ete-perdue-les-etats-unis-face-russie
    Les bombardements de cette nuit sont-ils un nouvel essai pour tester la défense anti-aérienne Syrienne. Si les chiffres le confirme, soit 70 % des missiles abattus, alors les américains n’ont plus la maîtrise du ciel, ils sont dépassés militairement; il ne leur reste plus que les sanctions économiques ce qui expliquerait toute ses affaires, sans preuves, qui permettent aux Euro-atlantistes de justifier, au bon peuple, la pluie de sanctions qui s’abat sur la Russie.

    Quant à Mélenchon, il nous parle d’accord européen, mais l’europe est d’accord:http://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2018/03/15/syria-declaration-by-the-high-representative-federica-mogherini-on-behalf-of-the-eu/
    Donc si l’europe de la défense existait, elle aurait donné son accord !
    C’est un escroc:
    https://blogs.mediapart.fr/patrig-k/blog/070315/libye-quand-jl-melenchon-soutenait-sarkozy

     3

    Alerter
  • Alain // 14.04.2018 à 14h58

    Il n’est pas stupide de penser que…
    Compte tenu de leur engagement et pour ne pas perdre la face, les USA, UK et France devaient faire une frappe.
    Mais qu’en regardant l’absence de légitimité, la faiblesse des preuves autour du motif, et les risques de réaliser une frapper réelle, ils aient envoyé des missiles sans chercher à faire trop de dégâts.

    Comme cela, ils ont fait leur frappe, mais l’absence de conséquences ne permet pas de justifier une riposte en retour. Et c’est tant mieux pour nous…

     8

    Alerter
    • Bobby // 14.04.2018 à 15h18

      Pour ne pas perdre la face il leur aurait suffi de constater que ce sont les djihadistes qui ont franchi la ligne rouge… avec l’aide des techniciens hollywoodiens.

       9

      Alerter
    • francois Marquet // 14.04.2018 à 18h55

      Cette frappe a été négociée avec les russes, les cibles touchées ont été celles que les russes ont permis de toucher, les russes connaissaient toutes les cibles, et ont fait en sorte que le gouvernement Syrien déplace les éléments de valeur, comme les avions syriens qui sont partis sur les bases russes. Si une cible avait été trop importante, les russes auraient mis leur militaires dessus et ça sanctuarisait la cible. Poutine a encore une fois sauvé la crédibilité des anglo-américains (et des français) empêtrés dans leur mensonges, comme en 2013 quand il avait sauvé la crédibilité d’Obama en demandant à Assad de détruire son stock d’armes chimiques.
      ….

       10

      Alerter
      • francois Marquet // 14.04.2018 à 18h58

        ….
        Il a préféré négocier cet os à ronger (frappe spectacle sans valeur militaire) que risquer de laisser les occidentaux faire une grosse bêtise. c’est vraiment le seul dirigeant de cette affaire qui pense, mais on peut signaler que quelques militaires US, dont Mattis, ont calmé le jeu.
        Bref, une salve de mauvais perdants. Les faits sont là, Assad a gagné, et quand Poutine dit on ne touche pas à un cheveu de nos militaires tous les excités comprennent l’avertissement.
        Qui sort grandi de cette affaire?

         10

        Alerter
  • Zevengeur // 14.04.2018 à 14h59

    Réaction 1 :
    Mais que fait donc Brigitte ?
    A sa place, je mettrais une bonne fessée au morveux et je le collerais au lit privé de TV (de propagande !).

    Réaction 2 :
    Macron et Le Drian ont à mon sens violé plusieurs législations :
    – le droit international, une plainte pourrait être déposée contre ces derniers à la cours de justice de la Haye
    – la constitution française, en effet elle stipule que le président est la garant de la sécurité nationale, en bombardant il nous met en danger vis à vis de la seconde puissance nucléaire de la planète (à préciser par un spécialiste).
    En conséquence, s’il ne démissionne pas de lui même (avec son “ministre” des affaires étrangères), une procédure de destitution devrait être lancée par l’opposition.

     44

    Alerter
    • l’ours // 14.04.2018 à 15h34

      Sans oublier l’approbation parlementaire par l’assemblée nationale.Je ne comprends pas ce qui la rend superflue.

       1

      Alerter
      • Zevengeur // 14.04.2018 à 22h51

        Macron s’appuie sur l’article 35 alinéa 2 de la constitution amendée dans le dos des Français par Sarkozy pour autoriser le Président de la République à lancer une opération militaire sans l’aval du parlement.

         0

        Alerter
        • TZYACK // 15.04.2018 à 18h50

          Sarkozy était un parent par alliance de Frank G. Wisner et de son père, d’anciens dirigeants de la C.I.A.
          Ce qui explique son amendement de l’article 35.2 de notre Constitution pour surtout servir les intérêts des U.S.A. (Staybehind) lors des guerres de Lybie, de Syrie,…..

           0

          Alerter
        • Catalina // 16.04.2018 à 08h20

          Zevengeur,
          Dans son entretien d’hier avec Plenel, il a pourtant affirmé que la Constitution avait été acceptée par référendum, et qu’il avait donc le droit de s’appuyer dessus, pour décider tout seul de bombarder un pays qui ne nous a jamais rien fait, la langue lui devient fourchue car cet article n’a pas été soumis à référendum, il a été amendé sous Sarko ! Manipulation donc par le “chef de l’état” ! Qui le sait très bien !!!

           0

          Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 14.04.2018 à 15h10

    j’aimerais ,si vous ripostez Mr Poutine , que vous preniez bien soins ,étant donné la sophistication des armes actuelles , de viser directement l’asile de trump , de macron , et de may . Parce que moi je ne suis pas responsable psychiatrique , et je pensais qu’ils avaient leur hochets et que ça suffirait .

     21

    Alerter
    • Scytales // 14.04.2018 à 15h58

      Il n’y aura pas de réplique russe.

      Je pense en effet que ce bombardement des Américains, des Anglais et des Français est pain béni pour la Russie.

      Mettez-vous dans la peau d’un responsable chinois, indien, sud-africain, égyptien, malaisien, iranien, turque… un responsable de n’importe quelle puissance grande ou moyenne de ce XXIème siècle.

      Quel enseignement stratégique pouvez-vous retenir de cet événement ? Que ce bombardement mené avec les beaux moyens des pays concernés produit un effet strictement nul sur le développement du conflit syrien.

      En d’autres termes, ce bombardement, quelle que soit son efficacité tactique, qui reste difficile à évaluer, ne fait que manifester l’impuissance des trois pays attaquants. L’usage qu’il font de leur force ne produit aucun effet stratégique ou politique concret.

      Il n’est plus grande bêtise pour un État que d’employer la force sans produire aucun effet.

      Vous pouvez être sûr que les responsables politiques de l’immense majorité des pays du monde font ce constat.

       27

      Alerter
      • moshedayan // 14.04.2018 à 19h17

        Bien trop tôt pour dire que les effets des tirs de missiles sont nuls. Moi, je ne le crois pas du tout. Les “Trois Occidentaux” ont bien visé des centres de production d’explosifs syriens. Le terme “chimique” est là pour justifier.
        Ils cachent ainsi le fait qu’ils viennent en aide à des groupes rebelles islamistes; donc indirectement à Daech. C’est en cela que le président Macron devrait clairement s’expliquer devant votre Parlement avec aucun discours mais les preuves écrites qui l’ont poussé à cette action.
        Après, la Russie, l’Iran mais aussi la Chine par canal indirect s’empresseront de fournir rapidement tout le nécessaire pour maintenir le potentiel offensif de l’armée syrienne.
        Les tirs des “Trois O” permettent aussi de comprendre tout le système de “calibrage électronique”. Il faudra s’attendre à de nouvelles avancées russes et chinoises dans ce domaine militaire si important. Le taux de vulnérabilité des armées des “Trois O” augmentera d’ici peu.

         1

        Alerter
        • Scytales // 15.04.2018 à 11h16

          Après sept ans de guerre ayant entraîné des centaines de milliers de morts et de blessés, des millions de déplacés et des dévastations inimaginables, ce ne sont pas quelques gravats de plus ou de moins qui impacteront de quelque façon que ce soit le déroulement du conflit syrien.

          La Syrie a largement prouvé sa résilience depuis toutes ces années.

          Et rien n’indique que les objectifs bombardés par les Américains, les Britanniques et les Français aient une importance significative pour le potentiel militaire syrien, qui repose bien plus sur la pertinence de la planification stratégique par le commandement, la valeur opérationnelle des troupes syriennes et de ses alliés et la synergie entre ces forces et les multiplicateurs de puissance apportés par le soutien aérien et logistique russe que sur quelques éventuels “explosifs” fabriqués localement. Les auteurs du bombardement eux-mêmes affirment que l’opération avait un but contingent et très limité (détruire un potentiel résiduel de fabrication d’armes chimiques), dont on peut d’ailleurs encore douter de la réalité.

           1

          Alerter
  • Ardéchoix // 14.04.2018 à 15h10

    “Le drian souhaite des négociations avec la Syrie”, il a une drôle façon de dire bonjour.

     29

    Alerter
    • antoniob // 14.04.2018 à 16h40

      c’est aberrant de bêtise. Sans les épaules américaines sur lesquelles le coquelet Macron s’est posé pour faire le beau, la France n’existe tout simplement pas.

       11

      Alerter
  • Lec // 14.04.2018 à 15h17

    Bonjour Mr Sapir, et bonjour aux autres lecteurs….

    en Effet stupidité sans bornes du pouvoir tout est dit dans cet article…

    deux questions :

    – n’est-il pas temps de rapatrier nos Commandos des F.S., ((sûrement Hubert et Kieffer.)) avant une bavure turque ou syrienne ???

    – Quelle proportion de terroristes potentiels va-t–on “” récupérer “” après cette monumentale connerie ???

    Merci et Belle fin de journée à tous…

     2

    Alerter
  • Fred // 14.04.2018 à 15h21

    Lire l’article sur OPEX 360:
    http://www.opex360.com/2018/04/14/attaque-chimique-france-publie-faisceau-de-preuves-mettant-cause-responsabilite-de-damas/comment-page-1/#comment-405827

    Donc petit rappel:

    La première attaque chimique (2013) avait aussi fait l’objet d’une déclassification de documents par le gouvernement Hollande: https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/Syrie_Synthese_nationale_de_renseignement_declassifie_le_02_09_2013_cle01b7e8.pdf (à télécharger rapidement avant disparition de la toile)
    Malheureusement il semble que cela fasse partie de la propagande puisque le MIT a publié quelque chose allant à l’encontre ensuite: http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-le-rapport-qui-derange-19-02-2014-1793755_24.php (lien actif dans l’article vers le rapport, en Anglais)
    Devrait on croire à ces documents ce coup ci?

     1

    Alerter
  • Wissenmeyer // 14.04.2018 à 15h27

    Allons allons , regardez derrière la façade . Quand les trois clowns annoncent 1 semaine à l’avance qu’ils vont bombarder , que croyez vous qu’on fait les russes et les syriens ? Ils ont tout évacué et comme ca tout le monde est content . Le club des 3 en montrant qu’ils en ont ( Et en plus pour la France d’essayer ses nouveaux missiles ) , Poutine Assad et l’Iran que les méchants c’est les autres , Assad si il avait du chimique de tout planquer ailleurs . Poutine en laissant faire , de laisser comprendre à Assad qu’il ne fallait pas faire n’importe quoi . Bref un beau coup de billard à trois bandes .

     0

    Alerter
  • BA // 14.04.2018 à 15h29

    Vendredi 13 avril, les médias pro-OTAN avaient donné cette information très importante :

    « Les inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) doivent arriver samedi matin en Syrie pour débuter leur enquête sur les lieux de l’attaque présumée. L’OIAC devra établir s’il y a eu, ou non, utilisation d’armes chimiques, mais n’aura pas la possibilité d’enquêter sur l’origine de l’attaque. »

    La question est donc :

    Pourquoi les membres de l’OTAN ont-ils bombardé la Syrie avant d’avoir eu le résultat de l’enquête de l’OIAC ?

    Si les membres de l’OTAN avaient été de bonne foi, ils auraient dû attendre le résultat de l’enquête de l’OIAC, et ensuite ils auraient dû prendre une décision de bombardement ou alors de non-bombardement.

    Or les membres de l’OTAN se sont dépêchés de bombarder avant même le début de l’enquête de l’OIAC. Comme des caniches suivant leur maître.

    https://media.paperblog.fr/i/484/4848858/coiffures-bizarres-dun-chien-photos-L-_HT_nN.jpeg

     24

    Alerter
    • Catalina // 16.04.2018 à 08h26

      Ils ont essayé de faire comme Kiev qui n’a eu de cesse de bombarder le site du crash du M17 pour qu’il n’y ait pas d’enquête. Loupé en Syrie !
      (le pilote de l’avion qui a attaqué le M17 s’est “suicidé” à l’âge de 29 ans….°

       0

      Alerter
  • peyo // 14.04.2018 à 15h31

    Macron est un bébé doc. Elu par une minorité, il croit qu’il est propriétaire de la France, voire roi, ses godillots de l’assemblée à genoux et disant amen à toutes ses lois et décisions iniques, le confortant dans ses délires néolibéraux. Cette action qui viole de droit inernational déshonore la France et son histoire, montre à quel point ce personnage est petit et indigne de la charge confiée par les médias menteurs d’abord, ceux qui se laissent enfumer, les bobos, medef et cie interposés. L’heure est grave.

     29

    Alerter
  • Louis Robert // 14.04.2018 à 15h33

    Imposture et infamie! Ce n’est que le début de cette guerre totale par l’Empire, sans rime ni raison.

    Aucune raison pour la France de pavoiser…

    Patience, citoyennes et citoyens, les conséquences indéniables mais qui seront néanmoins niées (en vain…) suivront bientôt.

    Patience donc! Nous n’en sommes pas encore à « La fin de l’Histoire » (Fukuyama).

     5

    Alerter
  • kulu // 14.04.2018 à 15h36

    Bonjour,
    juste une idée comme ça au passage. J’ai vu récemment un doc sur la vente forcée d’Alsthom à General Electric (LCP_Droit de suite). Je n’avais pas suivi, à tort, le déroulement de cette arnaque montée par les USA. A voir la gueule de J. Myard qui présidait la commission parlementaire et celle d’A. Juillet (Renseignement), je pense qu’il y a du vrai. Je ne rentre pas dans les détails troubles de cette ténébreuse affaire qui devient lumineuse lorsqu’on sait que depuis cette vente nous sommes dépendant de GE pour toutes les pièces nécessaires à la maintenance des turbines de nos centrales nucléaires, de nos sous-marins, etc. Rien que ça! Cela signifie que si Trump demande à Macron d’intervenir à ses côtés en Syrie, notre marquis ne peut se dérober sinon … Donald peut le faire chanter. Coin coin ! Ceci explique peut être la glorieuse participation française à cette frappe. En 2003 Chirac pouvait se permettre de dire non car seules les catapultes pour propulser nos zings sur les portes-avions étaient US. Mais je me trompe peut être. Je vois le mal partout.

     38

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 14.04.2018 à 15h58

      Vous avez bien raison. Je préfère de loin votre explication à celle de la stupidité. Il y a une raison à tout disait ma grand-mère ! 🙂

       10

      Alerter
      • Alfred // 14.04.2018 à 16h37

        Demandez vous donc cinq fois pourquoi. Quelle est donc la raison derriere la “stupidité” premiere de la vente d’alsthom? N’y a t il pas trahison?

         10

        Alerter
        • kulu // 14.04.2018 à 17h19

          oui absolument, trahison ! Les gens très très haut placés qui ont négocié la vente pouvaient bien sûr faire valoir une rupture inacceptable dans la filière nucléaire (et pour cause) qui est hautement stratégique et nationaliser la boîte de fait. Ce qui n’a pas été fait. Voilà ce qui se passe quand on laisse les clefs de la caisse commune au fondés de pouvoir de qui vous savez. Et curieusement on veut supprimer la Haute Cour ! Etrange vraiment bizarre !

           16

          Alerter
          • Gleux // 14.04.2018 à 18h16

            Certes, mais c’est le même Macron qui a autorisé la vente d’Alstom, c’est la première chose qu’il ait faite quand il est devenu ministre de l’économie.

             10

            Alerter
            • Alfred // 14.04.2018 à 20h51

              C’est bien ce dont je parle. Ce liquidateur a pris la suite du premier (je néglige le négligeable entre temps) pour ACTIVEMENT demenmbrer notre pays. Il avait bien sûr commencé comme mi istre (Alsthom, l’aéroport de Toulouse, etc.). Pour moi il n’y a pas photo c’est.dez trahison pire et simple et nous avons affaire à des agents d’un état étranger (pour faire simple).

               10

              Alerter
          • Sandrine // 15.04.2018 à 11h28

            Tout cela rappelle un peu la vente de Skoda par Schneider aux Allemands entre-les-deux guerres.
            Rien de nouveau sous le soleil, finalement…

             0

            Alerter
  • caliban // 14.04.2018 à 15h46

    Frappes illégales, tout le monde est d’accord sur ce point. Le débat va donc se porter sur la légitimité et la primauté ou non du Droit humanitaire.

    J’attends la réaction de Rony Brauman car justement il vient de publier un livre sur le sujet.
    https://www.les-crises.fr/video-rony-brauman-les-mensonges-des-guerres-humanitaires/
    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-idees-de-la-matinale/rony-brauman

     2

    Alerter
    • francois Marquet // 14.04.2018 à 19h08

      Le droit humanitaire international n’existe pas, seul existe le droit international, sur lequel on peut se mettre d’accord ou le changer collectivement.
      La morale des uns ne s’impose pas juridiquement aux autres, ce serait trop facile.

       2

      Alerter
    • caliban // 14.04.2018 à 19h46

      @françois Marquet

      C’est votre opinion, toutefois depuis 2005 l’ONU reconnaît implicitement un “droit à l’ingérence” pour des raisons humanitaires. La R2P.

      https://www.google.fr/search?q=R2P&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=Qz7SWqzCOu2ZX_X6hPgK

       1

      Alerter
  • Morbihan // 14.04.2018 à 15h47

    Jacques SAPIR a, une fois de plus, totalement raison.

    Pauvre France, pauvres de nous, qui n’élisons que des Jean-Foutre va-t-en guerre, vassaux supplétifs des Anglo-Américains et des Saoudiens.

    Beurk

     3

    Alerter
  • Louis St O // 14.04.2018 à 15h47

    Communiqué du gouvernement :
    « Compte tenu du succès de nos missiles lors de notre attaque en Syrie, une forte demande de vente de ces missiles dans plusieurs pays dans le monde vont nous obliger à augmenter la cadence de notre production dans les 10 années à venir, et pour cela nous faisons appel à nos chômeurs qui seraient intéressés par l’industrie de l’armement à ce faire connaître…
    Envoyer votre CV à Mr Emmanuel Macron responsable du service des ventes et de la communication ….»

     8

    Alerter
    • Alfred // 14.04.2018 à 16h39

      Raté. Vu l’efficacité démontrée c’est plutot l’autre camp qui va vendre des armes.
      D’ailleurs la Russie va vendre des systèmes antiaeriens à deux alliés des us: la turquie (otan kameme) et l’arabie saoudite. C’est vraiment la déroute de la Russie qu’on nous dit..

       6

      Alerter
  • SARTON Bernard // 14.04.2018 à 15h55

    Cette attaque occidentale sans nulle preuve prouve , comme le dit Sapir , la faiblesse du capitalisme agonisant . La Russie de Poutine a les cartes en main sur le plan militaire et les dirigeants arabes du Moyen-Orient sont dans l’embarras vis à vis de leurs peuples qui haïssent les anglo-saxons . Ces missiles inutiles permet à la soldatesque de s’entraîner pour la guerre mondiale en cours . Les peuples regardent par médias interposés ce cycle militaire digne d’un film d’Hollywood . Et ainsi , les milliers de morts s’entassent sans aucune manifestation anti-guerre , le Vietnam est loin avec ses millions de manifestants dans le monde , y compris aux Etats-Unis . Alors nos commentaires très justes sur nos gouvernants ne peuvent pas faire céder les fous qui nous gouvernent avec leurs généraux bien payés pour tuer de braves gens sans défense alors qu’ils sont à l’abri dans leurs bunkers sécurisés . Jusqu’à quand cette folie va durer ????

     15

    Alerter
    • Lusituationniste // 14.04.2018 à 16h05

      Jusqu’à ce BEAUCOUP de personnes disent non. 1ere étape, gagner la guerre de la com’.

       5

      Alerter
  • Crapaud Rouge // 14.04.2018 à 16h06

    A lire cet article entre les lignes, on dirait que toute l’opération a été conçue pour relancer l’armement, aussi bien nucléaire que conventionnel, ce qui expliquerait son apparente “stupidité” : si le lobby industriel était derrière la décision de Trump, alors tout s’éclaire.

     5

    Alerter
    • TuYolPol // 15.04.2018 à 02h08

      On tire les fusées périmées comme pour le 14 juillet, et on repart faire son marché.

       0

      Alerter
  • Lusituationniste // 14.04.2018 à 16h18

    http://www.dedefensa.org/article/pour-quelques-dollars-de-plus.

    Excellent article de Badia Benjelloun

    L’orgueil “occidental” nous coûte cher.
    La marque d’une impuissance malfaisante. Et si c’était nous l’axe du Mal ?

     9

    Alerter
  • SanKuKai // 14.04.2018 à 16h28

    En effet, cette opération semble ne pas avoir de sens. Cependant la guerre de Syrie est un peu différente des guerres précédentes des Atlantistes.
    Pour la premiere fois, chacun de leur mouvement aérien est épié. Un pilote Israélien y a laissé la vie ce qui n’est pas vraiment quelque chose d’habituel.

    Et si l’objectif n’était pas les entrepots vides ciblés mais justement de tester les capacités de défense anti-aériennes? Afin d’évaluer le cout d’une saturation de ces défenses.
    Ils semblent en avoir eu pour leur frais. Mais autant le cout unitaire d’un missile est relativement minime dans le budget US, autant pour la France, ca fait cher le test.

     0

    Alerter
  • Lusituationniste // 14.04.2018 à 16h43

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/syrie-ce-missile-qui-change-la-donne-pour-l-armee-francaise-1416764.html

    A priori, l’armée française a utilisé des “MdCN pour “Missiles de croisière naval” développés par MBDA, spécialiste européen de l’armement basé en France”. Coût : chaque missile a un coût unitaire de 2,86 millions d’euros !

    Et le plus beau : “Mais si le missile français n’a pas encore trouvé preneur à l’étranger, son emploi en opération pourra peut-être convaincre des pays de s’équiper. Le conflit en Syrie pourrait constituer une “vitrine” pour les MdCN. Car de nombreux pays ont montré par le passé des marques d’intérêt pour ce type d’arme. Les Pays-Bas et l’Espagne ont voulu acquérir des Tomahawk américains avant d’annuler leurs commandes en 2007 et 2009.”

    En fait ces tirs, c’est un investissement. En fait, les Français sont moins stupides qu’on le croit. Les autres, je ne sais pas.

     2

    Alerter
    • Lusituationniste // 14.04.2018 à 18h16

      En complément :

      https://amp.lepoint.fr/2210643

      12 missiles à 850 000 euros soit 10 200 000 euros.
      3 missiles de croisière navale à 2,86 millions soit 8 680 000 euros. Un total de 18 780 000 euros au minimum pour cette intervention.

      Je n’ai aucune admiration spéciale pour les Russes par contre j’ai du dégoût pour ces 3 REGIMES occidentaux que je vomis.

       7

      Alerter
      • Alexei Zaysen // 15.04.2018 à 04h57

        Comme le disait micron à une infirmière se plaignant du manque de moyens et de l’état desastreux des services d’urgence, “il n’y a pas d’argent magique”…

        Et oui, faut faire des choix dans la vie, missiles SCALP ou suppositoire!
        Mais dans tous les cas, on sait où on l’à 😉

         4

        Alerter
      • TZYACK // 15.04.2018 à 19h06

        Le gaz de combat est aussi efficace et coûte beaucoup moins cher. C’est pourquoi son utilisation est interdite pour ne pas concurrencer les complexes militaro-industriels.

         0

        Alerter
  • Michel B. // 14.04.2018 à 16h47

    A quand un article sur la situation en Iran ?
    Celui ci donne un éclairage : https://www.forbes.com/sites/heshmatalavi/2018/04/13/iran-to-suffer-most-in-syria/#5e499bbc3e03.

    Le Département de Défense américain rend compte d’une mission réussie qui visait à détruire le potentiel d’armes chimiques, au sens large (https://twitter.com/HeshmatAlavi/status/985135063020048385). Ces derniers jours des retraits de troupes iraniennes basées en Syrie ont été observés.

    La phase en cours n’est-elle pas celle consistant à “vider” le territoire syrien des troupes et milices de toute nature ? à commencer par l’influence de l’Iran ?

     0

    Alerter
  • Souverainiste // 14.04.2018 à 17h35

    Je suis d’accord avec Sapir et la plupart des commentaires, mais voyons le bon côté des choses : nous sommes alignés sur un Etat non membre de l’UE, un autre qui s’apprête à la quitter, et nous ignorons superbement l’Allemagne. Tout cela sonne le glas de l’Europe politique, qui était déjà bien mal en point, et de l’Europe de la défense, qui de toute façon n’a jamais existé. C’est dommage que ce soit au profit des Américains, c’est peut-être même dangereux dans le sens où l’alliance Washington – Riyad -Tel -Aviv (je ne dis pas Jérusalem…) va encore mettre de l’huile sur le feu au Moyen-Orient, mais on ne peut pas tout avoir. Le seul problème est que nous ne sommes pas libérés du joug euro-allemand sur les questions économiques, mais attendez le prochain krash boursier…

     4

    Alerter
  • Vigipatate // 14.04.2018 à 17h57

    Le but des bombardements ?
    Remettre autour de la table des négociations Bachard El Assad pour qu’il quitte le pouvoir, sous peine de destruction de l’État et des infrastructures sur le mode Libyen.

     0

    Alerter
  • Krokodilo // 14.04.2018 à 18h20

    Notre véritable ennemi ces dernières années, c’est Daech et son idéologie qui s’est diffusée en Afrique sub-saharienne. Or, nous venons de nous en prendre aux trois groupes qui ont le mieux combattu ces salafistes : sanctions contre la Russie, bombardement cette nuit, et lâchage total des kurdes attaqués par la Turquie – à vrai dire, ils sont lâchés par tout le monde mais devaient s’y attendre. Sapir a raison, l’image de la France en a pris un coup (probablement un missile).

     6

    Alerter
  • rosecestlamort // 14.04.2018 à 18h27

    tout ça aura permis au moins au mythomane qui nous sert de président de prendre de jolies postures/clichés, entouré de généraux-potiches devant une table et un écran pour faire comme les grands :

    version Macron 2018 : https://i.imgur.com/SQTKvEX.jpg
    version Obama 2011 : https://i.imgur.com/FEhZTeA.jpg

    on remarquera que la propagande US était comparativement un peu plus réaliste en laissant les actifs, (militaires et analystes) au centre. Y’en a qui devraient pas être autorisés à sortir du bac à sable…

     7

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications