Suite du billet précédent sur l’Ukraine
Index de la série

ATTENTION : billet contenant des images très dures

À la fin de 1942, l’UPA a participé à une campagne de nettoyage ethnique de Volhynie (où vivaient 350 000 Polonais), et au début de 1944, ses campagnes ont commencé à inclure la Galicie orientale.

On estime que près de 70 000 Polonais, principalement des femmes et des enfants ainsi que des hommes non armés, ont été tués au cours de la campagne du printemps et de l’été 1943 en Volhynie par l’UPA.

ivangorod

babi yar

execution en masse

L’holocauste en Pologne

L’idée, l’acceptation et l’exécution de l’ordre étaient conformes à l’idéologie nationaliste de l’OUN-B et l’UPA: au nom du peuple on peut tout faire et même tuer. Le résistant ukrainien Taras Borovetz a ainsi été attaqué par Bandera pour avoir refusé de se soumettre à l’OUN-B et de participer aux massacres de la Volhynie. Il écrivit d’ailleurs à Bandera pour lui dire que l’Ukraine avait des ennemis bien plus importants que les Polonais, et il critiqua les massacres qu’il qualifia d’honteux.

Taras Borovetz

À partir de 1942 et surtout l’année suivante commencèrent des actes barbares où l’assassinat était associé aux mutilations par coupe ou arrachage de membres, leur sciage, par “éventrage” et “éviscération”… Ni les Soviétiques ni les Allemands ne pratiquèrent de tels actes à une telle échelle. “Leur génocide” fut réalisé par des formations spécialisées et en uniforme : Einsatzgruppen der Sicherheitspolizei et Sicherheitsdienst pour les Allemands, les NKVDs pour les Soviétiques. Dans le cas du « génocide ukrainien », à côté de l’UPA de Bandera, des dizaines de milliers de paysans ukrainiens, auxiliaires de l’UPA de fait, participèrent aux grandes actions de nettoyage des Polonais, leurs voisins, armés de haches et de fourches, dans une sorte d’arrière-ban ukrainien. Les femmes, les adolescents et même les enfants y prirent part se chargeant de voler les biens des morts, d’incendier les bâtiments et de porter le dernier coup aux blessés. Un autre problème est la spécificité des massacres des couples mixtes. En effet les bourreaux obligeaient le conjoint ukrainien à assassiner son propre conjoint polonais. Ce type de barbarie n’a jamais été relevé dans le cas de couples polono-russes ni celui de couples germano-juifs.

Pire, le génocide fut accompli par les Ukrainiens, citoyens de la République de Pologne, habitants de ses territoires orientaux, dont beaucoup, après la guerre, se firent reconnaître cette citoyenneté, parfois en utilisant les papiers de leurs victimes assassinées, afin d’être considérés comme “rapatriés” en direction de la Pologne ou des zones d’occupation occidentales de l’Allemagne pour y recevoir le statut de réfugiés et émigrer en Amérique anglo-saxonne (Canada en particulier).

La décision de nettoyer ethniquement la région a été prise par l’Armée insurrectionnelle ukrainienne au début de 1943. En mars 1943, l’OUN-B (spécifiquement Mykola Lebed) a condamné à la peine de mort collective tous les Polonais vivant dans l’ancienne partie orientale de la Deuxième République de Pologne ; quelques mois plus tard, des unités locales de l’UPA ont été invitées à accomplir l’opération à la hâte. En 1943, le chef de l’UPA pour la Volhynie, Klym Sawur (ou Savour) donna l’ordre de liquidation de la population polonaise habitant les 11 cantons de la région : hommes, femmes, enfants et vieillards.

Victimes polonaises de l’UPA à Lipniki

Victimes polonaises de l’UPA

À cette époque, Roman Choukhevytch devient le chef militaire de l’UPA. Cet ancien de l’UVO, condamné pour avoir participé à l’assassinat du ministre de l’Intérieur polonais, Bronisław Pieracki, en 1934, était en 1941 le chef politique et militaire du bataillon ukrainien de la Wehrmacht « Nachtigall ».

Signalons enfin que les Allemands proposèrent en 1943 la création d’une division de Waffen-SS composée de volontaires ukrainiens de la Galicie et destinée au combat régulier sur le front Est. La création de la Division SS Galicie fut annoncée le 28 avril 1943, et de nombreuses cérémonies se tinrent en Galicie. Cette division compta jusqu’à 26 000 soldats – 82 000 hommes ayant postulé.

Armoiries de Lviv

creation de la division SS galicie lemberg – 1943

recrutement SS par l aumonier Malinowski Sanok- 1943

recrutement SS Galicie

Division Galicie

Division Galicie

serment hitler SS Galicie

Depart SS Galicie

Division Galicie

himmler galizien – 05 1944

himmler galizien – 05 1944 – noygammer

Himmler visite la SS Galicie – 05-1944

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

Propagande de recrutement pour la division SS Galicie

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 18-07-1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 18-07-1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 18-07-1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 18-07-1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 18-07-1943

parade volontaires SS Galicie Lviv

parade creation volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade creation volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade creation volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

parade volontaires SS Galicie Lviv 1943

05-1943 marche des volontaires SS Galicie sur kosciuszko street a sanok

Parade de volontaires SS Galicie Lviv Opera 1943

Cette création d’une division de Waffen SS a été fortement soutenue par l’OUN-M de Andriy Melnyk, qui y vit un contrepoids à l’UPA de l’OUN-B. Celle-ci s’opposa à l’idée de la création de cette division, qui serait hors de son contrôle. Cependant, une fois formée, l’OUN-B y envoya certains de ses membres, pour qu’ils acquièrent une formation militaire. Elle combat en Russie, en Slovaquie et en Slovénie, où elle est dissoute à la fin de la guerre. Les Ukrainiens sont séparés des Allemands et envoyés dans un camp en Italie, où, suite à l’intervention du Vatican, qui estime que les soldats de ces divisions sont de « bons catholiques et de tradition anticommuniste », leur statut est modifié, passant de celui de « prisonniers de guerre » à « personnel ennemi qui s’est rendu ».

Plus largement, les données historiques s’accordent sur le nombre des légionnaires ukrainiens qui prennent part à la formation militaire aux côtés des Allemands (Wehrmacht, SS, police) durant la guerre, et qui s’élève à 250 000 hommes environ.

Le 27 juillet 1944, l’armée allemande est définitivement chassée de la ville de Lviv par l’Armée rouge. En 1945, la région est définitivement rattachée à l’Union soviétique et les Polonais survivants sont déplacés vers Wrocław (en allemand Breslau), en Silésie alors donnée à la Pologne. Sans Polonais, ni Juifs, la ville est à moitié vide d’habitants.

retour des soviétiques à lvov 1944

La défaite – quoique définitivement acceptée seulement à la fin des années 1950 avec la fin de la lutte armée de l’UPA -, allait entraîner une mise en sommeil des sombres penchants de la Galicie durant toute la période soviétique.

À suivre dans le prochain billet

57 réponses à [U3-6] L’UPA en action et les Massacres de la Volhynie

  1. La Gaule Le 11 août 2014 à 02h11
    Afficher/Masquer

    J’en profite pour rappeler que, dans mon coin (l’Isère), ont eu lieu il y a soixante dix ans les terribles massacres qui ont accompagné l’anéantissement du maquis du Vercors -où perdit la vie parmi tant d’autres l’écrivain Jean Prévost.
    Contrairement à une légende répandue, les auteurs de ces massacres n’étaient pas de la Waffen SS mais des parachutistes de la Luftwaffe originaire de l’est de l’Europe (des “Ostgruppen” donc), et dont la majorité était des ukrainiens.
    Loin de moi l’intention d’attribuer une sorte de fatalité génétique à ce fait (il y avait en plus des caucasiens et très probablement aussi quelques français de la division Brandebourg, pour être au plus juste avec la réalité historique).
    Il faut simplement constater que sur cet évènement comme sur bien d’autres les professionnels de la beauté de l’âme (la leur) ont perdu la mémoire.


    • Tchernine Vladimir Le 11 août 2014 à 11h26
      Afficher/Masquer

      C’est tout à fait d’actualité et en plus c’est urgentissime. urgentissime. La mort à nos portes, tout dépend du vent où ça va souffler. A partager tout de suite.
      Laurence Guillon 11 août 05:37
      Bombardement de l’usine chimique de GORLOVKA – Ukraine, Russie, Biélorussie en danger.
      Aujourd’hui nous somme le 10 aout 2014.
      Je m’appelle Pavel Brykov, je suis l’attaché de presse du consortium “STIROL” (Gorlovka, région de Donetsk. Le plus grand consortium chimique ukrainien).
      Je voudrais faire une déclaration d’une extrême urgence. Tout au long des trois dernières semaines la ville de Gorlovka en générale et le territoire de la plus grande usine chimique “Stirol” en particulier, subissent des bombardements, des frappes et des tirs d’artillerie de l’armée ukrainienne avec l’utilisation des lances-roquettes multiples “GRAD”, et même les “URAGAN”. Notamment le 5 aout dernier, d’une manière ciblée, en plus des frappes de GRAD, 5 frappes de lances-roquettes multiples URAGAN ont été effectuées sur l’usine. il s’agit de l’arme de destruction massive la plus puissante en service dans l’armée ukrainienne.
      Les bombardements de la ville et de l’usine chimiques sont continuels.
      Je déclare officiellement:
      Compte tenu les actions irresponsables de l’armée ukrainienne, les habitants de l’Ukraine, de la Russie et de la Biélorussie subissent quotidiennement le risque mortel d’une catastrophe écologique, dont il est impossible de prédire les conséquences et d’évaluer l’étendue des dégâts. Un accident à “Stirol” entrainera la fuite d’une substance chimique dangereuse qui est le mono-nitre-chlorbenzène , extrêmement nocif. Le rayon létal, compte tenu de l’orientation du vent, des bassins des fleuves et aires marines, est de 300 km minimum. Je ne comprends pas pourquoi ce fait est passé sous silence par tous les médias ukrainiens.
      trad. Yelena D
      https://www.youtube.com/watch?v=bZWWoKKGEL0#t=73


  2. Luiz G Bresciani Le 11 août 2014 à 02h12
    Afficher/Masquer

    Chers Messieurs
    (1) je remercie pour le matériel historique indiquée et analyse d’une façon que à me impressionnée.
    (2) cet matériel historique a nous fait remémorer ce qui a ce passée à l’époque de le nazisme et alors nous a permis de de faire une réflexion et une exposition. Laquelle? De remémoriez à tout le pays de monde qui ce même monstre NAZISTE qui vous aviez montre idéologiquement se font empresser aujourd’hui vers les new fasciste et new nazisme de KIEV qui malheureusement nous communiste on laisser eux hors de le peloton de fusillent ;
    (3) Et pour fin il me reste dire que se type de nouveau fascisme et nazisme sont les alliés et pour ça sont soutenir et financier par la CIA/MI5/DGSE/BND/NSA/NATO en Ukraine ce qui est une histoire de fou qui va coûter très cher à l paix au monde.

    Voilà, avec mes respect, quelle sont mes considérations à ce sujet publiée par vous Chers Messieurs.


  3. Jo_Blue Le 11 août 2014 à 02h28
    Afficher/Masquer

    Il existe cette version en Anglais? Mon amie Ukrainienne aimerait le diffuser sur un site anti Maidan. Elle m’a dit qu’en Ukraine on n’avait pas cette version de l’histoire, et que l’UPA sont considérés maintenant comme des héros, des vrais “patriotes”…


  4. Krystyna Hawrot Le 11 août 2014 à 02h39
    Afficher/Masquer

    Il existe en Polonais un travail impressionnant de documentation sur le génocide des Polonais en Wohynie et en Petite Pologne orientale perpétré par OUN-UPA durant l’été 1943 – il s’agit des livres de Wladyslaw et Ewa Siemaszko. Ces historiens estiment d’ailleurs que le chiffre des victimes est de 100 à 130 000. Ils décrivent par ailleurs très bien le modus operandi de l’armée de UPA – qui loin d’être des “bandes” constituaient une armée de 30 000 personnes armées principalement par les occupants nazis et vivant dans les forêts et les campagnes ukrainiennes avec la complicité de la population. Ce modus operandi rappelle fortement la façon dont ont été assassinés les “fédéralistes” à Odessa le 2 mai dernier: d’abord les milices de OUN-UPA encerclaient les villages, puis enfermaient les habitants dans une maison, puis ils y mettaient le feu et brulaient vifs les victimes – les survivants qui tentaient de fuir étaient alors achevé à l’arme blanche… et les femmes et les adolescents pillaient les maisons avant de les incendier finalement. A la fin les ruines des villages étaient rasés pour qu’il n’en rester aucune trace… La lecture des témoignage rassemblés par les Siemaszko est glaçante – le 2 mai à Odessa c’est exactement le même sénario qui été joué. On sait bien que le nationalisme ukrainien actuel se glorifie de s’inspirer de Bandera et Choukievitsch – les statues de 5 mètres de haut de ces deux criminels, que j’ai vues en plein centre de Lviv en juin dernier , le prouve matériellement. Les criminels du 2 mai ont tout simplement appliqué la recette de UPA. Et pourraient très bien recommencer…


    • Gavrik68 Le 11 août 2014 à 11h55
      Afficher/Masquer

      Et les Polonais, membres de l’UE ne disent rien ? Ont-ils plus peur du communisme que du nazisme ? Car si je comprends bien, les vieux démons reviennent en Europe.


      • Ludo_T Le 11 août 2014 à 16h51
        Afficher/Masquer

        Bonjour Gavrik68,

        J’étais en Pologne au mois de mai, et tous les polonais avec qui j’ai discuté ne parlaient que d’une éventuelle invasion de chars russes. Concernant l’Ukraine, ils font un transfert de leur propre peur sans aucun recul et de fait ne perçoivent pas le néo-nazisme ukrainien.
        De toute façon, ce ne peut être que de la faute des Russes !!!
        Raisonnement limité mais significatif de leurs angoisses…


        • jidégé Le 11 août 2014 à 18h48
          Afficher/Masquer

          Apparemment, le formatage des cerveaux bat toujours son plein dans ces contrées-là.


    • voronine Le 11 août 2014 à 22h23
      Afficher/Masquer

      Ma grand mère , polonaise, était originaire de la région de LVOV ou ils possédaient un domaine depuis la fin du XVIIème siècle. Elle est arrivée en France au début des années 20 , après les guerres sans fin qui s’enchainaient depuis 1914 dans cette région . La famille comptait 8 enfants ; de toute sa parentée, , deux personnes ont échappé au massacre : elle meme , et l’un de ses frères qui après avoir combattu en 14 dans les rangs autrichiens en Italie, a émigré en Angleterre et a été tué en 45 en Hollande ….Elle vouait une haine terrible à l’encontre des ukrainiens , meme ceux de son voisinage , et le pire pour elle était de ne pas connaitre le sort de la cinquantaine de membres de sa famille assassinés . je vous remercie de rappeler dans ce dossier cet épisode de notre histoire méconnue .


    • Tchernine Vladimir Le 12 août 2014 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Les Polonais sont des grands amnésiques, c’est connu. Pas tous bien sûr, j’en ai connu des gars et des filles très sympas. Mais aujourd’hui la haine des russes a congelé leur mémoire. Leurs aïeuls doivent se retourner dans leurs tombes sans interruption. Depuis pas mal de temps déjà ils sont des amis comme des cochons avec les bourreaux de leurs grands parents, les nazis de Banderastan. C’est comme s’ils crachaient sur leurs tombes


  5. Jean Le 11 août 2014 à 02h41
    Afficher/Masquer

    Les Svoboda Oleg Pankevich et Edouard Leonov aiment bien porter ce costume traditionnel, comme sur les photos d’époque… Mais c’est certainement une pure coïncidence !

    Si le pays et secteur droit arborent le symbole du trident, c’est juste de l’héraldique qui a malencontreusement été utilisée pendant les heures sombres de l’Histoire… Ils ne s’en étaient probablement par rendus compte !

    (ce commentaire est libre de droits pour les journalistes experts des journaux Le Monde et Libération, ainsi que pour le ministère des affaires étrangères, les philosophes guerriers et les chercheurs du CNRS)


  6. Patrick Luder Le 11 août 2014 à 07h01
    Afficher/Masquer

    Une telle volonté populaire n’est pas compréhensible pour moi … quels étaient les leitmotifs de toute cette haine? Racisme ou jalousie? Peur? Accusations? Refus de partage de profits? Trop de différences culturelles?

    Ce sont les idées reçues ou avérées de l’époque qu’il faudrait creuser, pour ne pas tomber dans les mêmes pièges. Aujourd’hui des pans de populations entiers sont laissés pour compte, des groupes ethniques de plus en plus importants ne sont plus de tout intégrés, les difficultés financières deviennent insupportables … le soulèvement haineux n’est peut-être pas si éloigné que l’on pourrait le penser.


  7. Chris Le 11 août 2014 à 07h38
    Afficher/Masquer

    Tiens, il y a une photo où on voit un défilé de Femen le bras levé !


  8. Michel Roissy Le 11 août 2014 à 08h43
    Afficher/Masquer

    oh, les grands parents des “manifestants pacifiques” de Maïdan…

    Monstrueuse erreur de Staline d’avoir incorporé la Galicie à l’URSS et donc à l’Ukraine, il fallait en faire cadeau au Reich en 1939 et à la Pologne en 1945 !


    • Wilmotte Karim Le 11 août 2014 à 10h20
      Afficher/Masquer

      Heu non, il fallait la garder en 39 comme glacis défensif.
      Et en faire une république autonome en 45.


  9. jidégé Le 11 août 2014 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Il est temps que les anthropologues répondent sérieusement à la question suivante : quels sont les conditions et les mécanismes (psychologiques et autres) qui font que, dans l’espèce humaine (homo sapiens), certains individus se regroupent derrière une bannière, s’organisent en goupes bien structurés pour parader devant leurs semblables (ornés d’accoutrements divers suivant les époques et les endroits) et que, dans certaines circonstances particulières, ces groupes, à l’instigation d’individus dominants qui paraissent les mener, agressent d’autres individus de leur espèce et vont jusqu’à les mettre à mort alors que ces derniers ne constituent, pour leurs agresseurs, ni une menace vitale, ni une proie? A ma connaisance, un comportement unique dans le monde animal.

    Ce n’est pas le matériel d’observation qui manque.


    • Doppelgänger Le 11 août 2014 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Au travers de cette observation clinique dans le labo. Europa, l’Ukraine apparaît aujourd’hui comme une boite de Petri, où atlantistes et eurasistes préparent une nouvelle mutation d’homo sapiens répondant à leur volonté de puissance et de domination. En d’autres termes, Pierre Hillard nous explique très bien le combat des titans, entre “Heartland” et “Rimland”, sous l’oeil vigilant de Germania.


    • Louve Bleue Le 11 août 2014 à 10h59
      Afficher/Masquer

      Jane Goodal je crois , a observé le même comportement chez nos cousins proches, les chimpanzés. Probablement une solution à des tensions entre mâles du même groupe trouvant à se “sublimer” non pas en combats les uns contre les autres , mais en expédition guerrière aux confins du territoire (distincte de la chasse nourricière) Ils vont alors ensemble dans une rage meurtrière tuer même des femelles isolées qu’ils pourraient en d’autres temps intégrer à leur groupe. Ils y trouvent du PLAISIR !
      Après, chez nous autres, être humains ne maîtrisant pas le fonctionnement de notre intelligence, nous sommes très angoissés face aux mystères de l’espace , de la vie, de la mort. Nous inventons des religions, des philosophies pour tenter de nous sentir moins mal.
      Ces délires quand ils deviennent collectifs, sont une autre expression du “territoire”. Alors l’enfer peut se déchaîner avec ces prétextes complètement fous.
      Quelques uns plus malins pour dominer les autres utilisent cela de façon perverse : utiliser les délires des masses pour avoir le pouvoir , par les urnes et/ou de façon occulte, mafieuse…De loin mais avec d’autant plus d’argent donc de POUVOIR.
      Mais ce sont de “grands dérangés ” de l’esprit aussi.
      Tout le monde souffre de folie.
      Je suppose que la nature s’en accommode autant que le fait que nos femelles sont mal conçues depuis la station debout et de nos grosses têtes lors des accouchements.
      La grande mortalité due à ces deux défauts de fabrication n’a pas empêché jusque là l’espèce de prospérer.C’est sans doute que nous constituons notre propre prédation. La morale n’ayant aucune place là-dedans.
      Jusqu’où ? Jusqu’à quand ? Qu’importe ?


      • Wilmotte Karim Le 11 août 2014 à 11h48
        Afficher/Masquer

        “Nous inventons des religions, des philosophies pour tenter de nous sentir moins mal.”

        Pourtant, l’Allemagne de 33 ou l’Ukraine de 2014 ne sont pas des pays épris d’un questionnement spirituel mais des pays ayant subi un effondrement économique et ou l’oligarchie utilise des groupes d’extrême-droite afin d’accomplir ses objectifs politiques et sociaux.


        • James Bernard Le 11 août 2014 à 13h11
          Afficher/Masquer

          Ce sont les faibles qui permettent aux dépravés et aux malades mentaux d’exercer leurs tortures sadiques sur leurs semblables, ces mêmes sadiques étant eux aussi des faibles mais ont, en plus, cette folie qui les ronge, ce besoin de combler leurs frustrations et leur vide intérieur. Leur vie intérieure étant inexistante, ils ne peuvent exister que par procuration, dans la violence, dans la domination sur les faibles qui se laissent entraîner.
          Déguisés en chef, ils deviennent des fous furieux.
          Et ça donne tous ces atroces crimes de guerre dont l’histoire est truffée, jusqu’à nos jours. La version primaire et Darwinienne du struggle for life.

          “La Modernité fut l’hiver de l’humanité – une longue glaciation -, qui a tout figé, tout éteint, tout ratiociné, tout enfoui sous la glace.
          Le printemps surhumain doit venir, avec son dégel, avec ses floraisons nouvelles, avec son soleil nouveau.”

          * Ne pas confondre surhumain avec les Rambo de tout poil excités du muscle et sans cervelle. Il s’agit de tout l’inverse


          • Wilmotte Karim Le 12 août 2014 à 07h19
            Afficher/Masquer

            Les massacres de l’avant “modernité” sont passés bien vite en perte et profits.

            On tue plus, avant tout, parce qu’il y a plus à tuer.


      • jidégé Le 11 août 2014 à 19h01
        Afficher/Masquer

        “Tout le monde souffre de folie”

        C’est la raison pour laquelle les anthropologues doivent sans tarder s’attaquer au problème non pas des relations entre chimpanzés mais des relations entre humains. Car mon opinion est que la couche de vernis “civilisationnel” acquise par l’Homo sapiens depuis l’âge néanderthalien est extrêment mince et que sa nature profonde resurgit à la moindre égratignure.

        En ce qui me concerne, je m’efforce de garder les yeux en face des trous et les pieds sur terre.


    • Arturo bandini Le 11 août 2014 à 11h21
      Afficher/Masquer

      Je pense que la création d’une identité “à part entière” peut passer par le fait de dénigrer l’autre, les chauvins Français se sentent Français en crachant sur les étrangers, le procédé est le même mais à une échelle plus radicale, tuer l’autre car “notre groupe” est “mieux”. C’est un calcul mental que l’idiotie et l’ignorance rend pertinent (rajouter à cela la manipulation et la propagande), eux sont des dégénérés, ils ne sont pas comme NOUS, c’est se sentir vivant à travers cette “identité”, cet affect commun d’être entre nous…

      qu’en pensez-vous ?


      • chios Le 11 août 2014 à 11h46
        Afficher/Masquer

        Ca a fonctionné en France en 1914.
        Il en reste encore des traces quand on qualifie des touristes allemands indélicats de Boches…

        La haine des Ukrainiens contre les Moskali est là, virulente et léthale.
        Et je me demande, est-il possible, une fois mise en route de la “purger”?


      • Doppelgänger Le 11 août 2014 à 12h29
        Afficher/Masquer

        Et si la solution été de faire de l’Ukraine, cette zone tampon, une fédération neutre, à l’instar de la Suisse ?


  10. ANNA Le 11 août 2014 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Beaucoup d’enfants tués par les bombardements a Soukhodolsk, Donbass :

    https://www.youtube.com/watch?v=plIv0YtU96w

    +18


  11. ANNA Le 11 août 2014 à 10h39
    Afficher/Masquer

    Un petit hors sujet, mais qui est tres important pour l’actualité (suite et conséquences de l’embargo russe pour UE) :

    La Chine a établi une plate-forme frontalière avec la Russie pour l’exportation directe de fruits et légumes en Russie

    http://www.kp.ru/online/news/1814936/


  12. souria Le 11 août 2014 à 10h51
    Afficher/Masquer

    Chronique ukrainienne n°6: ” Il faut arrêter l’engrenage d’urgence ”

    ” UNE SOLUTION POLITIQUE POSSIBLE :

    D’autant plus qu’une solution politique est possible : différents sondages réalisés par un sociologue de l’université d’Ottawa, originaire d’Ukraine, ont montré que la grande majorité des ukrainiens du Donbass et de l’Est en général ne souhaite pas un rattachement à la Russie, pas un état indépendant, mais bien plus d’autonomie au sein de l’Ukraine. Si l’on fait taire les armes, une solution est possible.”
    – See more at: http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/chronique-ukrainienne-n6-il-faut-arreter-engrenage-d-urgence-29510#sthash.3nn6QED8.n7QC0kIf.dpuf


    • lvzor Le 11 août 2014 à 11h38
      Afficher/Masquer

      “la grande majorité des ukrainiens du Donbass et de l’Est en général ne souhaite pas un rattachement à la Russie, pas un état indépendant, mais bien plus d’autonomie au sein de l’Ukraine”

      Ca, on le sait depuis le début et Kiev le sait pertinemment aussi. Pour les US et les putchistes de Kiev, ça n’a aucune importance. Pour les ouest-ukrainiens, il s’agit de tuer ou faire fuir les autochtones du Dombas et de s’accaparer les ressources locales ; pour les US, il s’agit de déstabiliser la Russie pour la dépecer.


    • Louve Bleue Le 11 août 2014 à 12h06
      Afficher/Masquer

      Mais les agresseurs (USA et UE) ne veulent pas de “solution” ! Ils veulent continuer à créer le chaos , ensuite en Russie , pour gagner des parts de marché , des sous , de l’argent, du pouvoir, partout ! Le “nouvel ordre mondial” décrit par Bush Junior, poupée parmi d’autres de tout un système mafieux, bankster. Ce n’est pas la paix qu’ils veulent.


      • jidégé Le 11 août 2014 à 14h29
        Afficher/Masquer

        Ce que vous décrivez est probablement l’objectif à long terme, à l’échelle du continent.

        Pour l’instant, il s’agit d’écraser dans le sang un groupe de citoyens qui déclarent (voir le Manifeste du front populaire de l’Ukraine ici : http://www.les-crises.fr/manifeste-fpl-ukraine/ ) :

        “Quel est le but de notre lutte ?
        La construction sur le territoire de l’Ukraine d’une république populaire équitable, sociale, sans les oligarques et la corruption de la bureaucratie.

        Qui sont nos ennemis ?
        Les élites dirigeantes libéral-fascistes – l’union criminelle des oligarques, des bureaucrates, des forces de sécurité, et du crime organisé, servant les intérêts des États étrangers.

        Qui sont nos alliés ?
        Tous les gens de bonne volonté qui reconnaissent les idéaux de justice sociale et qui sont prêts à se battre pour eux, pas ceux qui ont accepté l’état libéral-fasciste sur le territoire de l’Ukraine, indépendamment de leur citoyenneté et de la nationalité.”

        Et ainsi de leur ôter (à eux et à d’autres qui pourraient s’en inspirer) la moindre envie de recommencer.


  13. chios Le 11 août 2014 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Je regrette qu’il n’y ait pas de “en vrac” sur l’Ukraine, je ne sais où poster…

    Première lecture
    http://www.washingtonpost.com/opinions/anne-applebaum-russias-blow-to-globalization/2014/08/08/c0030480-1f35-11e4-ab7b-696c295ddfd1_story.html

    Mme Applebaum est l’épouse de notre potentiel remplaçant de Catherine Ashton…SieurSikorski

    Son argument: La théorie du McDonald, garantie de la paix universelle,qui a fonctionné pendant les dernières décennies, a explosé…volé en éclats.

    “not only Camembert from France but frozen peas from Poland”

    ” a large country that contains internationally traded companies has decided it prefers a territorial war with one of its neighbors to full membership in the international economic system”

    Lisant les commentaires, j’ai été frappé par celui-ci:

    I have rarely seeing this level of militarized vitriol from women.

    The only time I came across something similar was in… Russian literature of 19th century about military campaign against… Britain and a few other countries, now calling themselves NATO in Crimea.

    But unlike those patriotic Russian women this saxon offspring heavily deluded. Because unlike those women she hasn’t had a war on her porch for 300 years. It will take exactly one explosion in her native town, when she will deeply regret what she writes now. But it’s really hard to explain until that happened.

    I forgive her naïve warmongering because she is not smart enough to understand what she is doing.

    What I can’t forgive is she is smart enough to understand that she does not know enough about things she is writing about. She also knows that encouraging belligerence for causes she does not fully understand is highly irresponsible and even illegal. And she was taught as a professional journalist that joining in causes on the bases of tribal identity, when your family is wrong, is unprofessional and contrary to her obligations.

    And this is something I can’t let he of the hook.”

    militarised vitriol from women, et j’ai pensé à un bloc occidental mené par
    Angela Merkel Germany
    Christine Lagarde France
    Hillary Clinton United States

    PS, je suis une femme…

    ce qui m’a mené à ceci:
    http://m.theatlantic.com/international/archive/2014/08/hillary-clinton-failure-to-help-syrian-rebels-led-to-the-rise-of-isis/375832/?single_page=true

    C’est long, et on y parle un peu de tout ce que cette lady pense
    ea.
    “When I asked her about the intense international focus on Gaza, she was quick to identify anti-Semitism as an important motivating factor in criticism of Israel. “It is striking … that you have more than 170,000 people dead in Syria. … You have Russia massing battalions—Russia, that actually annexed and is occupying part of a UN member-state—and I fear that it will do even more to prevent the incremental success of the Ukrainian government to take back its own territory, other than Crimea. More than 1,000 people have been killed in Ukraine on both sides, not counting the [Malaysia Airlines] plane, and yet we do see this enormous international reaction against Israel, and Israel’s right to defend itself, and the way Israel has to defend itself. This reaction is uncalled for and unfair.”

    Christine Lagarde en France
    Hillary Clinton aux States pour mener la “croisade”???

    Qu’en pensez-vous?


    • Kiwixar Le 11 août 2014 à 13h16
      Afficher/Masquer

      J’en pense que les femmes qui essaient d’être égales aux hommes manquent d’ambition.


    • Arnould Le 11 août 2014 à 21h33
      Afficher/Masquer

      Et moi j’en pense que tout ça n’est pas nouveau: les femmes ont toujours aidé les hommes à aller à la guerre tout en se gardant bien d’y aller elles-même. De tout temps. Sans leur travail en arrière du front, pas de guerre, que ce soit dans l’Antiquité, au Moyen Age, dans les temps modernes. Par exemple durant la première guerre mondiale elles fabriquaient avec entrain et parfois dans la joie les bombes que leurs maris et fils allaient s’envoyer sur la tête: de nombreuses photos le prouve. Durant la seconde, les Anglaises passaient les nuits avec leurs aviateurs pour leur faire oublier que le lendemain serait certainement leur dernier jour. Je n’arrive pas à trouver d’explication. Je suis un homme. Je pense qu’il aurait été tellement plus simple de civiliser les envahisseurs que des les combattre. Comme cela s’est semble-t-il passé entre les Grecs et les Romains. Et si nous laissions les femmes faire les guerres?


  14. lon Le 11 août 2014 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Et on s’étonne que Staline et les communistes russes aient voulu dissoudre les sentiments nationaux dans l’émergence d’un homo sovieticus nouveau, héros prolétaire international libre de toute attache inconsidérée à un patrimoine plus folklorique qu’autre chose . Et le choeur des pleureuses de l’UE libérale-sociale de cracher sur le communisme soviétique depuis la chute du mur, d’organiser le dépeçage de la Yougoslavie sur des bases ethniques, de vouloir défendre “l’intégralité territoriale” de l’Ukraine après avoir soutenu les mafieux trafiquants de drogue et d’organes du Kosovo, et de rabâcher aux bons peuples de la vieille Europe que le nationalisme c’est pas bien et que l’avenir est dans la dissolution des nations pour le plus grand profit de Bruxelles. Si les contradictions tuaient il n’y aurait plus grand monde en politique .


    • Wilmotte Karim Le 11 août 2014 à 11h51
      Afficher/Masquer

      Staline justement s’est appuyé sur les nationalismes…


      • lon Le 11 août 2014 à 11h56
        Afficher/Masquer

        Bon alors je rectifie ” les communistes russes”….sans Staline


  15. Jeanne L. Le 11 août 2014 à 11h54
    Afficher/Masquer

    Le fascisme ordinaire et contemporain, dans ses manifestations quotidiennes dans le silence, l’indifférence et la bêtise occidentale:
    Le 9 août 2014: Anton Davitchenko condamné à Kiev après avoir été appréhendé à Odessa à 5 ans de prison pour avoir fait passer une pétition de défense de la langue russe et de demande de l’organisation d’un referendum sur la fédéralisation.
    Il a refusé de se déclarer coupable, affirmant qu’il n’avait fait qu’exercer sa liberté d’expression et ses droits de citoyen, il a donc été condamné.
    A quand une réaction de nos élites politiques, de nos affamés de liberté, des bobos et classes moyennes ordinaires, de la classe ouvrière aguerrie aux luttes ??!!!
    Ne nous y trompons pas le nazisme sanglant continue silencieusement dans l’ordinaire se parant de “jugements”, de légalisme juridique, le nombre de morts en Espagne entre 1939 et 1975 sous la bénédiction de l’atlantisme devrait être un souvenir vif pour plus anciens, et ceux-ci ont le devoir de le rappeler à la jeunesse pour l’éclairer et l’avertir.
    Allez lire l’article sur:
    http://histoireetsociete.wordpress.com/


    • Michel Roissy Le 11 août 2014 à 14h49
      Afficher/Masquer

      on attend un appel à la clémence de cette grande con – science qu’est BHL…


  16. perceval78 Le 11 août 2014 à 11h56
    Afficher/Masquer

    Il y a comme qui dirait un sacré problème de mémoire dans cette région tout le monde est d’accord pour dire que Mykola Lebed et Roman Choukhevytch appartenait bien à l’OUN, mais certains les voient comme des tortionnaires , d’autres comme des héros .

    Le premier a créé la Prolog Research0 Corporation à New York et est mort en 1989 , le second a été descendu par les russes en 1950. Voici ce qu’en dit la presse Ukrainienne coté US

    http://www.ukrweekly.com/archive/pdf3/2005/The_Ukrainian_Weekly_2005-20.pdf#search=%22oun%20%20mykola%20lebed%22

    ANALYSIS: Mykola Lebed and the UPA cf p 4 et 6

    In 1944, Mr. Lebed was sent abroad by the Ukrainian Supreme Liberation
    Council, an underground political body that oversaw the UPA, to garner support
    for its struggle from the Allies. Mr.Lebed managed to obtain limited covert
    help from the United States, which in turn used the UPA as an early-warning
    system in case Soviet forces intended to invade Western Europe.

    In 1949 he came to the United States at the behest of the CIA and continued his
    activities on behalf of Ukrainian independence by establishing the Prolog Research
    Corp. in New York. Prolog existed until 1989. Mr. Lebed died in the United States
    in 1998, and his personal archive is at the Harvard Ukrainian Research Institute.

    http://www.ukrweekly.com/archive/pdf3/2012/The_Ukrainian_Weekly_2012-52-53.pdf#search=%22oun%20shukhevych%22 p7

    dans un article paru dans Ukrianian Weekly p 7 par un certain Andrew Fedynsky il est dit …

    Heroes like Hetman Ivan Mazepa, the Ukrainian Sich Riflemen and Gen. Roman Shukhevych were portrayed as villains and traitors. Resistance to Soviet rule was “fascist.” A favorite such target was the Ukrainian Insurgent Army (UPA), which, ironically, was formed in 1942 to fight the Nazis.


  17. jacqueline Le 11 août 2014 à 12h11
    Afficher/Masquer

    “Négocier avec Obama, c’est comme jouer aux échecs avec un pigeon !

    le pigeon renverse les pièces, chie sur le plateau et s’envole en tourant autour comme s’il avait gagné la partie.”

    Vladimir Poutine

    https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/t1.0-9/10527545_436390139833509_6289829794088076945_n.jpg


    • Michel Roissy Le 11 août 2014 à 12h39
      Afficher/Masquer

      Excellent, je vais la faire circuler celle là !


    • Crapaud Rouge Le 11 août 2014 à 22h54
      Afficher/Masquer

      Excellent. J’ai “facebooké”. Celui qui a dit ça a beaucoup d’humour et connaît bien son sujet. C’est vraiment de Poutine ?


      • jacqueline Le 11 août 2014 à 23h01
        Afficher/Masquer

        Pas sûre que ce soit vraiment de Poutine, mais il va bien se marrer s’il la voit.


  18. perceval78 Le 11 août 2014 à 12h28
    Afficher/Masquer

    On trouve finalement peu de sources en francais sur ces massacres
    =
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_des_Polonais_en_Volhynie
    =
    Sources Polonaises
    =
    http://www.volhyniamassacre.eu
    =
    http://shelf3d.com/i/Massacres%20of%20Poles%20in%20Volhynia
    =
    Sources americaines : sympathies pro UPA OUN en ukraine en 2000
    =
    http://www.cpsa-acsp.ca/papers-2010/katchanovski.pdf
    =
    Sources americaines : une étude sur les massacres des 2 cotés (remarque Timothy Snyder était avec BHL à kiev au mois de mai)
    =
    repository.forcedmigration.org/pdf/?pid=fmo:2685
    =


  19. Kiwixar Le 11 août 2014 à 13h12
    Afficher/Masquer
  20. perceval78 Le 11 août 2014 à 13h21
    Afficher/Masquer

    tiens les americains prennent conscience qu’il y a des neo nazis en ukraine (source robert parry)
    =
    http://consortiumnews.com/2014/08/10/nyt-discovers-ukraines-neo-nazis-at-war/
    =


  21. perceval78 Le 11 août 2014 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Pendant ce temps on sefait des courbettes, n’oublions pas que le remplacant(e) de Asjton est nommé(e) à la fin du mois

    Carl Bildt ‏@carlbildt 3h
    Our sincere thanks to @KGeorgievaEU, Italy and France for critical help with fighting huge forest fire. pic.twitter.com/0MXGYssala

    Kristalina GeorgievaVerified account ‏@KGeorgievaEU
    @carlbildt Very relieved to see that conditions eventually improved – #EU solidarity at its best!


    • perceval78 Le 11 août 2014 à 13h30
      Afficher/Masquer

      il y a le remplacant d’ashton mais il y a aussi le remplacant de Van Rompy
      Followed by CFR and 4 others Mogherini est la Ministre des affaires étrangeres Italienne
      R P ‏@ronpatz Aug 9

      It’s important to note, for example, that MOGHERINI is nominated only for HRVP, while Georgieva is nominated for Commissioner & HRVP.


      • perceval78 Le 11 août 2014 à 13h31
        Afficher/Masquer

        Sikorski (Minsitre Polonais) a t’il encore une chance ??

        Followed by Edward Lucas and 7 others
        Ben Tonra ‏@Bentonra Aug 8

        Think Sikorski better pick, but agree. MT @DijkstraHylke: Sikorski, Mogherini & Georgieva nominated for #HRVP My money is on Georgieva


        • perceval78 Le 11 août 2014 à 13h33
          Afficher/Masquer

          Peut être Ashton peut elle aider ???

          EC AV Services ‏@EC_AVService 1h

          NEWs VIDEO: bilateral meeting between HRVP #Ashton and @JohnKerry in #Myanmar/#Burma http://europa.eu/!hW44Wf @AshtonSpox_Maja @EU_Commission


        • perceval78 Le 11 août 2014 à 13h35
          Afficher/Masquer

          En tout cas Radek SIkorski est très lucide, les Russes n’auraient pas proposé une aide humanitaire de nuit s’ils n’avaient pas quelque chose à cacher !!

          Radosław Sikorski ‏@sikorskiradek Aug 9

          Why would Russia try to deliver ‘humanitarian assistance’ to UA in the dead of night? If it’s legitimate, shouldn’t she proudly display it?


  22. Tom-Meursault Le 11 août 2014 à 16h58
    Afficher/Masquer

    Y’avait-il des membres au sein même de l’UPA qui refusaient de se soustraire à ces massacres ? Je pose la question car il y a 90% de chance que mon grand-père ait été membre de l’UPA (mais moi-même suis aujourd’hui marxiste).


    • Michel Roissy Le 11 août 2014 à 20h29
      Afficher/Masquer

      Désolé Tom mais je pense que, comme tous les membres du NSDAP n’étaient pas opposés à la “solution finale”, comme tous les collabos de Vichy n’étaient pas franchement pro-sémites, il est probable qu’un membre de l’UPA ait adhéré aux thèses de son parti (sinon, pourquoi en être ?)

      Je pense qu’en posant la question, tu as déjà quelque idée de la réponse… mais je comprends que ça puisse faire mal


    • Krystyna Hawrot Le 12 août 2014 à 16h36
      Afficher/Masquer

      cher Monsieur

      La lecture des historiens polonais (dont les Siemaszko) m’a appris que lorsque les Ukrainiens refusaient de participer aux massacres perpétrés par les OUN-UPA ils étaient tués avec les Polonais. C’était une décision officielle de OUN prise en 1938 que de faire cela. Celui qui ne participait pas au génocide était un traitre. (cela ressemblait fort au Rwanda en fait). Pourtant il y a bien eu des juste – des paysans ont cachés des femmes et des enfants polonais. Les témoignages des survivants le montrent. Notamment j’ai été frappée par les témoignages de deux célébrités polonaises – Wladyslaw Hermaszewski, cosmonaute polonais et Krzesimir Debski, compositeur de renommée mondiale dont je ne savais pas qu’ils étaient des survivants de ce massacre.


  23. daniel Le 16 août 2014 à 16h22
    Afficher/Masquer

    bonjour et merci de relater ces faits avec vérité et objectivité
    rien n’est surfait et je retrouve, dans votre article des photos et des faits qui m’ont été transmis par les derniers témoins encore vivants de ces massacres .
    il existe d’ailleurs un document très complet, édité en polonais, sur la foi de témoignages par une personne qui les a vécus dans sa chair
    avez-vous pensé à en écrire un livre afin que la mémoire ne se perde pas ?
    daniel


Charte de modérations des commentaires