Les Crises Les Crises
9.février.20179.2.2017 // Les Crises

[Scandale] Un FAKE était la source du Monde pour pourrir ma réputation ! (Fake inventé par Bruno Zeni sur LeMonde.fr !)

Merci 42
J'envoie
  • I. LA Source du Monde pour essayer de détruire ce blog
  • II. Bruno Zeni
  • III. La grosse Intox / « Fake News » de Bruno Zeni
  • IV. Le service après-vente du Fake par Bruno Zeni
  • VI. C’est là que c’est « énorme »…
  • V. Quant à la 2e accusation…
  • VII. Bonus
  • VIII. Attends, attends, il y a d’autres victimes du Monde !
  • IX. Nouveau « Big Up » à l’équipe des Décodeurs du Monde


Article important pour illustrer les dérives qui se succèdent depuis 6 mois.a

Et en échange de la longueur, vous verrez que c’est vraiment drôle. (enfin, parce que ce n’est pas vous qui en êtes la cible…).

Il se résume très simplement : la source des Décodeurs du Monde pour attenter à ma réputation est un gros fake ridicule, très simple à détecter !

I. LA Source du Monde pour essayer de détruire la réputation de ce blog

Comme vous le savez, les gommetteur en chef des Décodeurs du Monde, ont décidé d’en attribuer une rouge à ce site, au motif suivant :

decodex

Je rappelle ma vision, que j’avais exposée clairement là par exemple, en encadré dès le début pour que tout le monde comprenne assez facilement :

decodex

En gros, je suis assez proche de la vision de Valery Giscard d’Estaing exposée ici !

Et plus généralement je ne crois à aucun complot délirant ! Et surtout pas en Ukraine ! Il faut vraiment ne jamais avoir lu un seul de mes billets pour oser prétendre le contraire…

Et je me suis crevé à faire une série pour démonter les théories fantaisistes sur le 11 Septembre – 10 billets ici sur le seul Pentagone, avec des centaines de photos !

Comme vous le voyez, à l’appui de ce choix de classer ce site avec les Reptiliens et les Antisémites : UNE source unique, indiquée clairement par les Décodeurs du Monde :

Ainsi, un journaliste s’appuie sur une SEULE SOURCE, qui est un BLOG hébergé par LeMonde.fr pour classer ce site en ROUGE DANGEREUX NE RESTEZ PAS LÀ !!!!

Sachant pertinemment qu’en agissant ainsi, il vise à détruire ma réputation, à détruire des années de travail ayant permis de publier près de 3 000 billets, voire à détruisant ma vie sociale (parce que de tels propos tamponnés par Le Monde fort de son image peuvent signer une véritable mort sociale.

decodex-decodeurs-humour

II. Bruno Zeni

J’ai dû voir de mémoire, 3 fois dans ma vie, M. Bruno Zeni, alias Onubre Einz, entre 2010 et 2013.

Il avait lancé un petit blog personnel, dont 100 % des billets étaient des analyses de graphiques sur la Crise économique américaine (Croissance, Dette…).

Son blog est hébergé sur lemonde.fr… (Source)

bruno-zeni .

Comme je faisais moi aussi ce genre de graphiques, que mon blog avait connu un succès très rapide (bien aidé au démarrage par Paul Jorion, qui m’avait fait connaitre en reprenant certains de mes billets sur le sien, ce dont je lui suis très reconnaissant), et que Bruno Zeni désespérait d’avoir un faible lectorat, il m’avait semblé naturel de lui proposer de faire la même chose en reprenant gracieusement 9 ou 10 de ses billets, comme je le faisais d’ailleurs avec d’autres blogueurs – 1 de plus ou 1 de moins me suis-je dit, si ça peut aider la cause d’Internet…

Zeni accepta donc, tout heureux de pouvoir accéder, – enfin -, à un peu de notoriété. Cependant ses billets devenant plus agressifs envers d’autres économistes, et générant des retours plutôt négatifs, il était clair pour moi que je ne renouvellerai pas l’expérience à la fin de la série de « Onubre Einz ». En mai 2014, je commençais ma série Ukraine, qui visait à montrer que la réalité était bien plus complexe que le conte de fées présenté par la presse.

Bruno Zeni s’énerva alors brutalement, et m’écrivit d’abord pour que je cesse d’évoquer des questions sur lesquelles, selon lui, j’écrivais n’importe quoi. Je demeurai stupéfait, car outre qu’il ne parlait jamais de géopolitique, il était surtout incapable de m’expliquer clairement en quoi j’aurais pu me tromper (pour que je corrige éventuellement) et en quoi les visions présentées sur ce site étaient fausses (ma vision rejoignait celle de Pierre Maillard, l’ancien conseiller diplomatique de Charles de Gaulle, que j’étais allé interviewer…). Il me demanda rapidement, courroucé, de cesser sa collaboration et me demanda que j’efface tous ses billets, ce que je fis. Les choses en restèrent là – sans la moindre acrimonie de ma part (cesser de le publier m’arrangeait), puisque tout ceci relevait pour moi plus de la 4e dimension qu’autre chose, et je passais à la suite de la série sur l’Ukraine.

Mais on me signala un jour, début 2015, qu' »Onubre Einz » avait écrit sur son blog l’été 2014 plusieurs billets m’attaquant fortement de façon diffamatoire et injurieuse. Hélas, et il faut savoir, la prescription de la diffamation sur Internet est de 3 mois, et je ne pouvais de plus rien faire – la loi sur la presse de 1881, applicable ici, ne semblant plus très compatible avec Internet…

Mais avant d’aller plus loin, je vais enfin répondre à son billet.

III. La grosse Intox / « Fake News » de Bruno Zeni

L’attaque principale de Bruno Zeni contre moi concerne ce passage de mon article source du 8 mai 2014 sur la Responsabilité de l’UE dans la Crise ukrainienne, indiquant :

Au sommet Europe/Ukraine du 25 février 2013, Viktor Ianoukovitch indiqua qu’il ferait de son mieux pour répondre aux demandes européennes, et déclara :

« Je poursuis les négociations avec la Russie pour trouver le bon modèle pour une coopération avec l’Union Douanière orientale »

Mais ce même jour, le président de la Commission José Manuel Barroso indiqua que :

« Un pays ne peut à la fois être membre d’une union douanière et dans une zone avancée de libre-échange avec l’Union européenne »

“Source : UKRINFORM” (http://www.ukrinform.ua/eng/news/barroso_reminds_ukraine_that_customs_union_and_free_trade_with_eu_are_incompatible_299321)

Rien de bien extraordinaire en soi : oui, l’UE a simplement rappelé une évidence économique : l’Ukraine, qui appartenait alors à la Zone de libre échange avec la Russie (ce qui profitait beaucoup aux régions frontalières de l’est, industrialisées) ne pouvait appartenir à deux zones de libre-échange à la fois. Cela tombe sous le sens, sinon, il n’y en a pratiquement plus qu’une de facto. Bref, l’information que j’ai rapportée est importante… et très logique.

Et là, Bruno Zeni m’accuse :

B – L’utilisation douteuse des sources.

On est en droit d’attendre de cette lecture qu’elle soit étayée par des sources solides et indiscutables sur les choix tragiques de l’UE. On notera que deux citations de Barroso sont utilisées, la première fermant la porte à une union douanière complémentaire avec la Russie, la seconde confirmant cette option qui a tout d’un Diktat.

La source de la première citation de Barroso est la suivante :

Barroso reminds Ukraine that Customs Union and free trade with EU are incompatible

KYIV, February 25 /UKRINFORM/. European Commission President Jose Manuel Barroso has reiterated the EU’s official position that Ukraine cannot simultaneously have a free trade area with the EU and be a member of the Customs Union of Russia, Belarus and Kazakhstan.

He said this at a joint press conference after the EU-Ukraine summit, which took place in Brussels on Monday, a UKRINFORM correspondent reported.

« Agreements on the establishment of a deep and comprehensive free trade area between the EU and Ukraine contain obligations that need to be fulfilled. We discussed this issue with President [Viktor] Yanukovych today. Our positions were clearly defined… One country cannot at the same time be a member of a customs union and be in a deep common free-trade area with the European Union. This is not possible, » Barroso said.

However, he noted that there are « some pragmatic ways to address this issue. »

« And we have to respect the position of Ukraine, » Barroso said, adding that Kyiv and Brussels have a common goal of political association and economic integration. Ap

(http://www.ukrinform.net/rubric-economics/1461921-barroso_reminds_ukraine_that_customs_union_and_free_trade_with_eu_are_incompatible_299321.html)

Cette source paraît d’autant plus solide qu’elle a été publiée par une agence américaine Ap pour Associated Press.

Mr OB aurait dû faire preuve à l’égard de cette source d’une « méfiance élémentaire » et d’un « esprit pragmatique ».

bruno-zeni

Euh, eh bien, la source était pourtant bien dans l’article du blog Les-crises, que Bruno Zeni cite lui-même (on la trouve d’ailleurs archivée ici) :

ukrinform-2

Rappelons – et l’auteur semble l’ignorer, c’est le souci quand on écrit pour critiquer sans connaitre le sujet – que UkrInform est la seule agence de presse nationale Ukrainienne :

ukrinform

Normalement, c’est déjà largement suffisant pour un journaliste professionnel dans un grand média – alors pour un blogueur amateur… Mais passons.

« Onubre Einz » va alors nous donner une leçon magistrale de « vérification de dépêche d’agence de presse » (sic.) :

« Il sait comment on vérifie une source : il suffit de reprendre un extrait significatif du texte et de la placer dans la barre de recherche de Google. Cette simple démarche, régulièrement utilisée par OB pour montrer comment les dépêches d’agences sont reprises sans discernement, ne peut lui être étrangère. »

bruno-zeni

Bruno Zeni semble ignorer que les dépêches d’agence sont soumises à un strict droit d’auteur !! Elles se payent et très cher (genre 3 bras) un abonnement au fil de toutes les dépêches AP !!! (quelqu’un connait-il l’ordre de grandeur du prix d’ailleurs ? Merci)

Donc si on ne trouve rien, cela signifie que la dépêche n’a été reprise telle quelle par aucun média sur son site internet ouvert, c’est tout. Elle peut être reprise sur un site avec abonnement, sur l’édition papier, ou juste non reprise, point. Cela ne prouve pas sa fausseté ! Une recherche Google avec résultats peut prouver qu’une dépêche est probablement vraie (ce que je n’ai JAMAIS cherché à faire, je ne suis pas toqué, je regarde juste que tous les médias ont la même source AFP…), mais une recherche Google vide ne prouvera jamais rien quant à la véracité de la dépêche…

Et encore, si on la retrouve, et qu’elle est largement reprise, c’est qu’elle est probablement vraie ; mais si seuls 3 ou 4 sites la relaient, ils ont peut-être simplement utilisé la dépêche UkrInform – et comme Onubre Einz remet en cause sa véracité…

Sérieusement, comment des journalistes professionnels qui ont lu cette simple phrase ont-il pu prendre Bruno Zeni au sérieux ensuite ? On rêve…

Bref, ces méthodes montrent qu’on aboutit à une impasse, et c’est pourquoi on fait généralement confiance aux dépêches de grandes agences de presse

Mais il continue :

« Nous avons donc procédé à la recherche de la source Barroso. Cette dépêche de l’associated Press est un faux grossier ! Les déclarations prêtées à Barroso n’ont jamais été prononcées par lui. Ce texte n’aurait pu être ignoré par l’ensemble des médias du monde entier, Russes compris. Elle avait en effet une importance politique exceptionnelle, elle formule une exclusive vis-à-vis de la Russie. »

bruno-zeni

 

Bon, ok, cherchons :

ukrinform-3

Ouch… Ah oui, 438 pages selon Google quand même…

Bon, cela semble suffisant, non ? Ben non :

Faux grossier ? Il suffit pour s’en convaincre de rechercher le point de presse de Barroso dont seraient extraites les déclarations de Barroso. L’ensemble des déclarations du point de presse se trouve à l’adresse suivante. http://eeas.europa.eu/top_stories/2013/250213_eu-ukraine_fr.htm. […]

On n’y trouve guère les propos rapportés par Ukinform, propos repris nulle part ailleurs.

bruno-zeni

Enfin, nulle part sauf dans 438 pages…

Et on le trouve même sur Wikipédia – pour dire le niveau de confidentialité…

ukrinform-93

Oui, eh bien s’il n’a pas tenu ces propos dans la première partie de cette conférence de presse retranscrite, il a pu les prononcer dans les questions à la fin, dans une interview donnée à un média… C’est pour cela qu’on envoie des journalistes sur place, sinon, il suffirait de recopier les comptes rendus…

De là à conclure que c’est un faux grossier… ?

En fait, je l’avais trouvée dans… Wikipédia, sur l’article phare pour le sujet évoqué : Ukraine–European Union Association Agreement – que Bruno Zeni n’a donc même pas lu, c’est dommage, tout est bien expliqué, mon article en était principalement un résumé…

ukrinform-6

Bref, en gros, tu traduis Wikipédia, et on te traîne dans la boue, normal quoi… :

« La source qu’utilise OB est donc un bien un faux grossier. Il était facile de démonter ce canard. Elle joue pourtant un rôle central dans une argumentation faisant porter à l’UE la responsabilité d’une erreur tragique initiale commandant la suite des événements. La contre-information bascule alors inévitablement dans la désinformation que cette contre-information est sensée combattre.

Au-delà du faux grossier utilisé se pose un problème politique qui aurait dû mettre la puce à l’oreille à notre grand donneur de leçon en matière d’information.

Imaginons que Barroso ait dit ses paroles, faisons l’hypothèse qu’elles aient bien été reprises par la presse internationale ; quel poids leur accorder ? Aucun ! si cette exclusive Européenne n’est pas dans le texte des accords en train d’être négociés, les propos de Barroso n’engagent que lui. Je mets évidemment OB au défi de trouver cette clause dans les textes de l’UE qu’il évoque.

Si cette citation n’existe pas, alors la Russie a bien fait des pressions, mais pour faire dérailler un accord qu’elle ne voulait pas. Il y a bien rivalité autour de l’Ukraine qui est un champ de force pour son plus grand malheur. »

Et tout ça pour un sujet trivial ! De plus, la réalité a confirmé les propos., l’Ukraine a quitte la zone russe fin 2016 – Courrier International le 4 janvier 2016 :

ukrinform-7

 

Mais bon, pour qu’il n’y ait plus le moindre doute, et former un peu « Onubre Einz » au journalisme, j’ai du coup « vérifié la source de la source » l’année dernière ; pas par Google; mais de la seule façon possible, en demandant une confirmation directement à Associated Press (je les en remercie, ils sont très professionnels – même s’ils ont été très étonnés de ma démarche, ce n’est pas fréquent qu’on les contacte pour valider leur dépêche chez un de leurs très grands clients ! J’ai menti en disant que c’était à cause d’un dingue qui me harcelait… 🙂 ), qui m’a confirmé la véracité de la dépêche qui nous aura bien occupée… :

ukrinform-8

Merci à Associated Press (après, je n’ai pas vérifié Associated Press, j’avoue…)

On notera au passage qu’elle est encore un peu plus dure que les extraits repris dans la presse :

« BRUXELLES (AP) : Les dirigeants de l’Union européenne avaient un message très direct lundi dernier pour le président de l’Ukraine : choisissez entre une union douanière avec la Russie et un accord de libre-échange avec nous. Vous ne pouvez pas avoir les deux.
«Un pays ne peut pas en même temps être membre d’une union douanière et être dans une zone de libre-échange commune approfondie avec l’Union européenne», a déclaré José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, organe exécutif de l’UE. « Ce n’est pas possible. »
¶ Mais cela semble être ce que le président ukrainien Viktor Ianoukovitch espère atteindre. L’Ukraine, a-t-il dit, est en négociations avec la Russie pour « trouver le bon modèle » pour une coopération avec l’Union douanière. Et il a dit, aussi, que le chemin pro-UE de l’Ukraine avait été fixé par la loi et ne pouvait dorénavant être changé.
¶ La Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie sont membres d’une union douanière qui prévoit une intégration économique plus étroite, d’une manière similaire à l’Union européenne, avec une libre circulation des marchandises. Cela ferait dès lors d’un accord de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine un accord de libre-échange aussi avec les autres pays.
¶ L’échange est survenu lors d’une conférence de presse après un sommet UE-Ukraine à Bruxelles. »

Ayiéééé, c’est bon cette fois ?

EDIT : non, Arrêts Sur Images a trouvé la vidéo :

RIP

Au fait, qu’a indiqué Onubre Einz au fait ?

« Ce texte n’aurait pu être ignoré par l’ensemble des médias du monde entier, Russes compris. Elle avait en effet une importance politique exceptionnelle, elle formule une exclusive vis-à-vis de la Russie. »

bruno-zeni

Eh oui, Bruno Zeni, vous venez de découvrir à votre âge avancé le « petit » problème de biais de nos médias – et venez donc de comprendre une des raisons majeure de la crise ukrainienne… Et le pourquoi de l’existence du succès de ce blog – jusqu’à ce Le Monde essaie de le détruire…

Et tant qu’on y est :

« Ce texte n’aurait pu être ignoré par l’ensemble des médias du monde entier, Russes compris. Elle avait en effet une importance politique exceptionnelle, elle formule une exclusive vis-à-vis de la Russie. »

bruno-zeni

Euh, cela n’a pas été ignoré par les Russes (c’était de leurs emplois qu’on parlait !), juste par les Européens… Exemple cet article du Moscow Times, un des grands journaux russes :

ukrinform-4

Mais soyons clairs, les Russes ont quand même un gros défaut : ils parlent essentiellement russe... Il vaut donc mieux faire votre recherche fétiche Google dans cette langue, hein – vous tomber rapidement sur l’incontournable dépêche RIA, évidemment reprise ensuite dans la presse russe (comme ici ou ici) :

bruno-zeni

bruno-zeni

Voilà, voilà…

Mais laissons le dernier mot à Bruno Zeni :

Ce petit papier montre que la fidélité à ses engagements n’est pas le fort de OB : ne dénonce-t-il pas « la capacité des médias à sauter sur n’importe quelle information allant dans leur sens, la répéter en boucle comme si c’était parole d’évangile sans même faire preuve d’une once d’esprit pragmatique ou de méfiance élémentaire (chapeau le 4e pouvoir !) D’une servilité quasi absolue au 1er…), de laisser de coté ou de mépriser ce qui pourrait affaiblir cette information, et d’à peine évoquer son caractère faux quand il est révélé. » (http://www.les-crises.fr/mh17-4-enormes-manipulations-colportees-par-nos-medias-et-jamais-corrigees/).

Il parait pourtant argumenter à leur imitation. Où est la prudence élémentaire ? Où sont les informations qui pourraient soutenir véritablement la thèse de OB ? L’information retenue n’a t’elle pas été choisie parce qu’elle allait dans un certain sens ? Et pourquoi aller dans ce sens ?

Je crois que les lecteurs OB sont en droit d’avoir une explication : OB aura-t-il le courage d « évoquer le caractère faux de ses informations quand il est révélé. » ?

L’avenir le dira…

bruno-zeni

Ben, ayiééééééééééééé, il l’a dit… 🙂

Allez, à votre service Bruno Zeni !

Autre chose ? 🙂

IV. Le service après-vente du Fake par Bruno Zeni

Le souci, c’est qu’Onubre Einz a des commentaires sur son blog, où il peut laisser libre court à sa prose fleurie :

bruno-zeni

bruno-zeni

« La dépêche AP qui intéresse les Russes, reprise par les Russes, n’a été reprise par personne, c’est donc bien que j’ai raison, niark, niark, niark… »

bruno-zeni

bruno-zeni

Jean-Pierre Bescherelle dans ses œuvres… 🙂

bruno-zeni

« Comme c’est un faux, elle ne peut donc être vraie, CQFD… »

P.S. Bruno Zeni a fait une deuxième accusation que je développe peu, tant elle est aussi délirante. En mai 2014, un groupe de personne a été fait prisonnier par les rebelles à l’Est de l’Ukraine. La presse s’est contentée de les appeler « des observateurs de l’OSCE ». C’était vrai, mais contrairement au sens habituel, c’étaient des « Observateurs militaires de l’OSCE ». J’avais fait un petit billet léger sur ce petit biais dans les medias (source), où je disais :

bruno-zeni

Onubre Einz fait croire que je défends l’idée que c’était tous des espions, ce que je n’ai jamais écrit ni pensé…

V. C’est là que c’est « énorme »…

On avait déjà pu lire ça fin 2014 chez Zeni – par un commentateur équilibré :

bruno-zeni

D’où la magistrale réponse de Bruno Zeni :

bruno-zeni

Donc les propos de Barroso :

  • sont dans Wikipedia
  • et un Commissaire européen a dit exactement comme lui

Eh bien Zeni s’en fout, ce n’est pas rigoureux…

Et pour la fin du paragraphe, comment vous dire, Bruno… ?

 

Mais le meilleur est à venir. Le 2 février 2017, suite au démarrage du Décodex, un lecteur de Zeni commente (Notez la fin du commentaire précédent de Tietie007) :

bruno-zeni

Le commentateur cite cet article du Spiegel du 24 novembre 2014 (bon, paru 6 mois après mon billet sur Les-crises, mais enfin, au moins les Allemands ont-ils eu l’info, en retard… Fortiche le type, je n’avais pas vu passer cet article). On y lit :

bruno-zeni

Banco !!!!!! Eh bien, c’est clair, j’avais raison depuis le début (enfin, je le savais, ça vient d’AP)…

Bruno Zeni va-t-il rendre les armes ? Ou alors « le Spiegel compte pour du beurre » ?

Eh bien… Oui, le beurre !!! :

bruno-zeni

Bruno Zeni a supprimé le commentaire précédent (merci au cache Google….) ! (c’est le début du nouveau commentaire qu’on voit, je l’ai coupé ; vous retrouvez la fin du précédent de Tietie007, comme tout à l’heure ; le commentaire entre les deux a bien disparu)

Et c’est confirmé en plus par Bruno Zeni en personne, un autre commentateur se plaignant de cette suppression :

bruno-zeni

Dois-je vraiment commenter.. ?

J’adore le « sans grand intérêt ma rédigée » pour la preuve que je ne suis pas un faussaire… Allez, zou, à la poubelle la preuve… Merci pour lui!

Du coup, le commentateur censuré est revenu le 6 février en gueulant, et se l’est joué « Spécial handicapés mentaux » :

bruno-zeni

Sauf que le petit problème, c’est que « l’erreur » ne vient pas de moi-même ni du Spiegel… Heum heum…

P.S. Les Allemands ont été informés avec retard. Et les Français lecteurs du Monde ? Il semblerait que non (au conditionnel, signalez-moi si besoin, je manque de temps, vous imaginez) :

bruno-zeni

VII. Bonus

Bon, sinon, tout les autres commentaires de Zeni sont du même tonneau, dans une logorrhée verbale sans fin, avec des bouffées de calomnie…

Ca commence par ça, pour montrer le bon esprit (promis, je ne lui ai jamais rien fait, j’ai les mails courtois !), en tête d’un billet, il met en très gros :

bruno-zeni

C’est bien de le reconnaitre… Merci aussi pour ce moment de fraternité et de bienveillance…

bruno-zeni

bruno-zeni

(plusieurs fois = de mémoire 2 déjeuners et un café)

Succès facile » avec l’Ukraine ???????????? Je crois que c’est clair – je vous recommande, votre vie est géniale après… !

bruno-zeni

Merci pour les lecteurs…Le Monde suit drôlement bien ses blogs, c’est un régal…

bruno-zeni

Euh, les ligues sous la Quatrième République, tsssssssss, M. Zeni, enfin…

bruno-zeni

Et c’est sûr que le traitement orientée, ça exaspère, hein…

Et pour finir :

bruno-zeni

Aussi bon prévisionniste qu’analyste finalement… 🙂

 

Bref, notez que tout ceci n’a suscité AUCUNE méfiance de PLUSIEURS « journalistes »

Merci donc à tous cux qui ont diffusé sur leurs sites des liens vers une telle calomnie envers moi, mon blog, mes lecteurs SANS MÊME LIRE LA PAGE#Professionnalisme #Responsabilité #Éthique

VIII. Attendez, il y a d’autres victimes du manque de qualité de la presse !

Tiens, une autre gommette rouge des Décodeurs à un critique des médias – le journaliste Michel Collon :

decodex

Il a droit à 2 sources plus sérieuses lui…

decodex

Et là, que répond Michel Collon aux Décodeurs ? :

bruno-zeni

bruno-zeni

La deuxième pièce justificative du Décodex est particulièrement éloquente. Il s’agit d’un article de Libération, daté du 9 février 2012. « Des réseaux français au service de la Syrie »[8] cite brièvement Michel Collon. Il aurait participé à un voyage de presse en Syrie aux côtés de sympathisants du Front National. Le hic ? Collon n’a jamais fait partie de cette expédition. Il n’a même jamais mis un pied en Syrie. Ainsi, le Décodex, spécialiste du fact-cheking qui invite à « vérifier une information avant de la partager », relaie un article erroné pour justifier la mise au ban d’Investig’Action. Les braconniers ne font pas les meilleurs gardes-chasse ! –

Du travail de pro encore tout ça…

Et ça ? Le orange ça les gêne apparemment – très belle analyse 🙂

decodex

OB : Rien que le titre, quel HUMOUR, j’adore…

decodex

decodex

decodex

decodex

Bref :

decodex-decodeurs-humour

IX. Nouveau « Big Up » à l’équipe des Décodeurs du Monde

Ceci me semble bien correspondre plus à la situation :

decodex-decodeurs-humour

decodex-decodeurs-humour

decodex-decodeurs-humour

Avec une pensée amicale, sincère, aux grands journalistes du Monde, que je lis avec plaisir régulièrement – je ne mélange pas tout. Mais si vous n’organisez pas votre profession au global et dans l’entreprise, elle va aller de plus en plus mal. Cette histoire orwelienne de « fact-checking » (il n’y a qu’à voir leur page), ce qui met donc de plus en plus en danger l’image de l’ensemble du journal et des grands journalistes du Monde… Et notez que plus le temps passe, plus ça s’étend : c’était un blog externe, ça a été intégré, ça grossit, ça se répand, ça lance un Décodex…

Je voudrais cependant conclure sur la Direction du Monde : car ce gros problème était hautement prévisible : comment espérer un bon résultat en confiant ce genre de projet stratégique – non seulement pour votre entreprise, mais pour le pays – à des personnes qui se sont déjà fait publiquement écorcher vives pour leur manque de rigueur répété ? Et pas par du menu fretin…

Par M° Eolas en plus : Les déconneurs du Monde

« Je suis sorti effaré de la lecture d’un article de la rubrique “les Décodeurs” du Monde intitulé “le juge d’application des peines au cœur des accusations. Une tel ramassis d’approximations quand ce ne sont pas des erreurs flagrantes et des confusions grossières a de quoi me laisser sans voix, ce qui chez un avocat est chose rare, et est désespérant à trouver dans une rubrique se voulant de vérification et de pédagogie, et qui d’habitude remplit fort bien ce rôle. »

decodex

ou par Jacques Sapir par exemple, Directeur à l’EHESS,

Déconnants décodeurs – 24 septembre 2014

Le 20 septembre dernier Le Monde, dans sa rubrique des « décodeurs », publiait un article […] sous le titre racoleur « La sortie de l’euro prônée par le Front national nous ruinera-t-elle ? »[1]. Ce papier contient des ambiguïtés et des erreurs, parfois si énormes, que l’on se demande s’il ne ressort pas d’une rubrique humoristique des « déconneurs ». Je n’aurai pas eu vocation à le commenter si je n’étais cité, et souvent mal cité, dans le cours de cet article. Me voici donc contraint de rétablir les faits, une fois pour toute.

decodex

 

decodeurs

Le pire est que, l‘auteur n’a même pas pris le temps de contacter les victimes de son gommettage pour enquêter sérieusement, recueillir l’opinion des intéressés ou ce qu’il avaient à répondre aux liens qui les mettaient en cause (dans mon cas, cela aurait été assez vite -quoique on verra-, vu qu’ils étaient visiblement délirants).

Et toujours dans mon cas, dans l’hypothèse où Bruno Zeni ait eu raison, le fait que la source UKRINFORM que je citais sur un point relativement peu important (car évident), au milieu d’un long article, d’une immense série sur l’Ukraine sur laquelle je me suis échiné, aurait-elle dû entrainer la fichue gommette rouge, donnée aux sites de reptiliens et autres fascistes ?

On notera aussi qu’ils ont mis en source pour justifier de me diffamer et essayer de détruire ce site une source, un blog du monde.fr.

oublient de consulter leur propre Décodex…

bruno-zeni

P.S. Bruno Zeni a répondu, et ça vaut VRAIMENT le détour ! C’est ici 🙂

Commentaire recommandé

Georges Clounaud // 09.02.2017 à 07h36

Cher Olivier,
Le Monde ne reconnaitra jamais votre blog et vous n’obtiendrez jamais gain de cause. Le problème pour cette officine n’est pas de déterminer si un blog ou un site présente des faits avérés, sourcés, vérifiés mais si ces derniers sont en adéquation avec la ligne politique néoconservatrice du journal. Ce qu’on vous reproche, c’est votre lecture de la crise en Ukraine et d’avoir présenté certains de ses dessous guerre affriolants (rôle de l’Otan, promotion et utilisation US des néonazis etc…).
Une telle ligne est totalement contraire avec la vision manichéenne du journal veut imposer : d’un cotés les bons, l’occident, le gentil Poroshenko de l’autre les méchants envahisseurs russes qui veulent envahir l’Europe entière. Pas de place pour la nuance !
Vous êtes stigmatisé Olivier, ces bien-pensants ne vous considérerons toujours que comme un vulgaire troll au service de Poutine mais leurs tentatives grossières seront vaines, vous le dites vous même, les faits sont têtus ….

214 réactions et commentaires - Page 3

  • Grégory // 10.02.2017 à 00h13

    Ah, c’est sympa de voir que commentaire d’alors sur cet étrange blog du monde a une seconde vie ici. J’avais vu passé sa réponse et effectivement, ça n’appellait pas de relance. Quel gloubi boulga !

      +0

    Alerter
  • kasper // 10.02.2017 à 00h18

    C’est rigolo, plus le Monde adapte son discours aux critiques et plus ul révèle son biais ideologique, ainsi que la regle implicite que toute source d’information en désaccord avec lui se vera toujours refuser la pastille verte.

      +1

    Alerter
  • Crundchu // 10.02.2017 à 00h18

    Monsieur Olivier Berruyer, je trouve désolant que vous perdiez un temps précieux à répondre à de telles personnes.
    Comme l’a écrit Madame E. Levy dans le causeur, avoir un label « vert » chez ces gens là est une sorte d’insulte inacceptable.
    Pour l’instant ces « décodeurs » n’ont réussi qu’a montrer ce que peut être la réunion de l’effet Streysand et de l’effet Flamby dans un seul tuyau.
    Le seul résultat prévisible de cette triste affaire va être de faire grimper votre audience. Des tas de gens qui ne vous connaissaient pas vont venir voir pour juger sur pièces.
    Le jugement sera sans appel 🙂

      +3

    Alerter
  • Annick Valibouze // 10.02.2017 à 01h04

    Cher Olivier Beruyer,

    Votre blog est indispensable à l’expression démocratique. Il est probablement le N1 en France. J’ai énormément appris avec votre blog. Je vous en remercie.

    Si le monde vous calomnie c’est que vous dérangez.

    Edwy Plenel vient d’être attaqué lui aussi au travers de son enfant (voir la une de mediapart ce jour) car il dérange les lobbys derrière Fillon et Fillon lui-même.

    Par mes prises de positions, mes actions syndicales (je suis au snesup-fus), j’ai beaucoup été attaquée, j’ai beaucoup perdu. Mais je vis mieux avec ce que je suis que si j’étais ceux qui m’ont attaquée.

    Le camp des gens bien doit se serrer les coudes.

    Je n’achèterai plus le monde qui se discrédite totalement.
    Proverbe africain : « Quand quelqu’un t’insulte c’est lui qui peu de la gueule. »

    Je signe commentaire de mon nom, pour vous apporter mon soutien.

      +2

    Alerter
  • Darks67 // 10.02.2017 à 01h13

    Je déclare le monde un site peu recommandable qui ne vérifie pas ses sources la preuve !!!! ahahahahahaha quelle bande de bras cassés !!! pathétique !!!!

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 10.02.2017 à 01h29

    Je ne comprends pas trop la couleur des pastilles. Ils devraient faire :
    – pastille verte : reptiliens (peau verte)
    – pastille noire : tous les sites faisant l’apologie des « heures les plus sombres de notre histoire » avant le traité de Maastricht et « l’Europe c’est la paix » où on perdait son boulot le vendredi on en trouvait un le lundi
    – pastille rouge : tous les sites pro-UERSS qui trouvent qu’un Politburo de non-élus c’est mieux que ces trucs réactionnaires et hasbeen appellés « vote » et « démocratie » (les sans-dents qui donnent leur opinion mais où va-t-on)

      +2

    Alerter
  • nicolas // 10.02.2017 à 01h49

    Olivier , vous perdez du temps à vous justifier.
    C’est inutile , c’est comme essayer de convaincre un meurtrier que tuer une personne ce n’est pas bien.
    Le mieux à faire est de les ignorer et de prendre leur place en continuant et en amplifiant le lectorat de votre site.

    La presse française est perdition , elle ne tient plus qu’avec les subventions de l’état français , c’est même le monde qui le dit :

    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2017/02/02/la-confiance-dans-les-medias-poursuit-sa-chute_5073654_3236.html

    Ce sont des gens qui ont pour patrons des industriels milliardaires et qui vivent de subventions publiques, ils ne sont donc plus indépendants et ils ne font plus du journalisme.
    Ils font du militantisme politique et ils servent des intérêts privés.

    Moi je vous conseille de lire cet article et vous allez comprendre rapidement à quel point le journalisme mainstream français est fini aujourd’hui :

    http://www.la-croix.com/Economie/Medias/Des-aides-presse-elargies-ciblees-bientot-conditionnelles-2016-10-05-1200794096

    Je cite la partie la plus intéressante :

    Les aides à la presse accordées par l’état sont conditonnées à une  » démarche de progrès sur plusieurs thématiques d’intérêt collectif comme le photojournalisme, l’éducation aux médias ou l’égalité entre hommes et femmes « .

    Oui vous avez bien lu , l’état conditionne les aides à la presse en dictant le contenu de la presse.
    Voilà d’ou vient Decodex , pour toucher les aides de l’état …

    Donc Olivier ne perdez plus votre temps avec tout ça.
    Votre blog est très suivi donc faites le encore plus grandir , ce sera la meilleure réponse à apporter.
    Plus vous ferez grandir votre blog , moins ces gens auront d’audience ( et elle est déjà bien mince en 2017 ).
    Ne cherchez pas à vous faire adouber par ces gens , prenez leur place sans leur demander.
    C’est comme ça qu’on prend le pouvoir en règle générale.
    Plus ils se font bousculer par les médias alternatifs , par les blogs et autres , plus ils se ridiculisent et plus les masques tombent , et ça c’est bien je trouve.

      +2

    Alerter
  • La France tranquille. // 10.02.2017 à 03h45

    Pourquoi se résigner et vouloir arrêter ce blog ( interview à RT ) ? Ceux qui le découvrent se tapent complètement de l’index du monde ! Et de façon générale, en surfant sur internet on ne va pas s’arrêter à chaque page en se demandant si le monde ne risque pas de nous faire les gros yeux…

      +1

    Alerter
  • PatrickLuder // 10.02.2017 à 07h42

    Je ne suis pas sûr que l’avenir demande le contrôle d’Internet par la censure. Il y a trop d’avantages à garder un lieu ou le citoyen peut se décharger de ses doutes de ses craintes et de ses colères, un lieu ou toute action est enregistrée et peut être retournée contre les gens …

      +0

    Alerter
  • isidor ducasse // 10.02.2017 à 07h43

    Tout mon soutien à votre site, quant au journal « Le Monde » mes fesses n’en veulent même pas!

      +2

    Alerter
  • PatrickLuder // 10.02.2017 à 07h47

    Cette lutte contre Bruno me semble surtout PERSONNELLE et c’est un peu dommage car cet article se rapproche ainsi quand même un peu, d’un Paris Match ou d’un Voici …

      +0

    Alerter
  • Luc // 10.02.2017 à 07h51

    Olivier, le papier fait reference au journal « Moscow Times ». Ce journal est loin d’etre un grand journal en russie. C’est une edition en anglais, essentiellement lue par les visiteurs etrangers (distribution dans les hotels, restaurants, avions…) et tiree a peu d’exemplaires. La ligne edito est neo-con, tres anti Putin et anti russe en general…

      +1

    Alerter
  • Pasp // 10.02.2017 à 08h34

    Allez allez Olivier, Decodex t’as justes classé par erreur dans la mauvaise catégorie.

    En effet tu aurrais du te trouver dans la catégorie des sites satiriques, vu que quelque soit la façon dont on le fait et quelques que soit le ton utilisé, dès qu’il faut aborder, avec un regard réaliste, les grands média et la façon dont ils présentent l’information ca ce transforme en satire à cause du ridicule dont ils se couvrent.

      +0

    Alerter
  • fulsi // 10.02.2017 à 13h55

    Merci Olivier pour votre travail. Je vous soutiens et je ne pense pas être le seul.
    Et que d’humour :
     » ne vous fatiguez pas à effacer des trucs sur votre blog, les constats d’huissiers ont bien entendu déjà été faits. Et en plus, tout est visible sur ce billet…
    vous qui rêviez tant de notoriété, excellente nouvelle, vous allez probablement devenir célèbre ! (non, vraiment, ne me remerciez pas, c’est vraiment vous qui avez tout fait…) « 

      +0

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 10.02.2017 à 17h38

    Ce decodex est il vraiment fiable ? Quand il démonise les médias russes ou des sites dénonçant le jeu Pokemon GO c’est pour les traiter d’idiots ou de complotistes qui voit la main de la CIA partout http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/02/pokemon-go-et-la-cia-histoire-d-une-paranoia_4977493_4355770.html Or le CERTFR lui aussi déclare que ce jeu peu être dangereux ou du moins donner l’occasion à de ‘ »mauvais esprits » de se servir de vos données : http://www.cert.ssi.gouv.fr/site/CERTFR-2016-ACT-031/index.html donc Mr Adrien Sénécat, ne dis pas tout mais préfère diaboliser gratuitement ceux qui pensent autrement. .;.

      +0

    Alerter
  • Bamboo // 10.02.2017 à 20h04

    DECODEX est l’outil créé par le « journal de référence » pour parfaire sa décrébilisation. Si Le Monde avait voulu prouver sa partialité, il aurait difficilement pu mieux faire.

    N’oublions que DECODEX apparait dans le contexte de la création par l’OTAN et l’UE d’agences de lutte contre la propagande.

    Le Monde a « oublié » de faire part de la mort de Udo Ulfkotte, étonnant. UU avait exposé comment des journalistes européens – dont lui-même – signaient des articles rédigés par la CIA. UU d’ailleurs expliquait que ce la était moins vrai des journalistes français et du Monde. Peut-être parce que dans ce cas, il n’est pas nécessaire que la CIA leur tienne la plume ?

      +0

    Alerter
  • Narm // 11.02.2017 à 10h04

    Du fait que le site qui critique les crises se trouve juste en dessous donc en deuxième après le site original n’est pas anodin

    Le : « Pourquoi je ne publie plus sur le site : les crises.fr de O Berruyer … »

    il faudrait creuser pour voir qui paye pour voir ce site d’origine à priori peu visité pour se trouver là.

    Comme dans tout sujet, qui paye nous indiquerait qui veut nuire.

      +0

    Alerter
  • _HP_ // 12.02.2017 à 03h30

    Decodex n’est pas un site indiquant la qualité de l’information d’autres sites, amis ou même concurrents (belle objectivité, n’est-il pas?), mais estimant son orthodoxie selon la narrative en cours (*).
    Et les références indiquées ne sont pas la source de la couleur de la gommette. La liste des sites « peu orthodoxes » a été établie d’abord par une officine privée type (sans l’être) ONG, et des pigistes (mal) payés par Le Monde sont chargés de trouver sur le site de quoi justifier la gommette.

    (*) en cours ou en cour ? « en cours » dans le sens « actuellement valable », mais le sens « en cour » comme « bien en (la) cour du souverain » est tout autant adéquat puisque copié-collé.

    [mode complotiste] Impossible de citer la source, qui n’est pas sur internet, cela ferait du tort à ce blog. Disons que le WhaPo avait publié maladroitement une sorte de liste de ce genre mais qu’en UE on a une meilleure technique, moins artisanale.[/off]

      +0

    Alerter
  • rouille // 18.02.2017 à 16h55

    Le miracle de l’internet est en train de vaporiser ces débris de l’ancien monde… Le nouvel ordre mondial se casse les dents sur des sites comme le votre, alors forcément tout le fric qu’ils ont mis dans la préparation à l’acceptation d’un conflit avec la Russie tombe dans le lac. Grâce à vous Olivier, la prochaine guerre sera plus difficile à mettre en place.

    La propagande imbécile du « Boch » qui pue la choucroute et mange des enfants ne fonctionne plus quant au méchant « Ruskof » qui arrive avec le couteau entre les dents ça a du mal à passer. Ces personnages maléfiques qui mènent les guerres et s’enrichissent depuis plus d’un siècle ne trouvent plus de crétins pour y aller. Comment vont-ils faire maintenant? La solution qu’ils ont trouvé pour l’instant, c’est de salir les professionnels comme vous. Oui, Barroso l’ex gauchiste bankstérisé l’a dit à la tribune… Que Zéni en prenne bonne note si il est capable de comprendre l’anglais.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications