Suite de notre série finale sur les Décodeurs. Ce billet est assez complet pour prouver la gravité des faits. Afin d’alléger la lecture, j’ai mis quelques passages sous forme “d’annexes”, qu’on peut afficher et masquer en cliquant sur des boutons, façon “spoilers”.

L’Orwellisation du Journalisme

2/4 : La Police de la Pensée

    1. 12/2016 : Quand ta vie bascule à cause d’un tweet…
    2. 03/2017 : L’acharnement destructeur
    3. 12/2016 : la police de la pensée du Monde à la chasse aux « déviants »
    4. La pression sur l’employeur des déviants (!)

1ère partie : quand les Décodeurs ont “raison”

I. 12/2016 : Quand ta vie bascule à cause d’un tweet…

Le 7 décembre, en plein pic de pollution aux particules, mon collègue des Éconoclastes Nicolas Mie.lh.an (je ne mets pas son nom en clair pour éviter les indexations Google), a le malheur de faire ce tweet le 7 décembre :

Une simple carte en temps réel de la pollution en Europe, montrant la forte pollution habituelle en Europe centrale et orientale avec un commentaire de Nicolas sur les “centrales à charbon allemandes”.

Une semaine avant, au pic précédent, la France avait en effet été traversée par un nuage de pollution venu de l’Est – comme cela arrive très souvent, phénomène où ces centrales ont en effet un (petit) rôle.

Nicolas est très engagé dans la protection de la santé en Europe, et dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il travaille énormément sur ces sujets, vraiment énormément. À la rentrée 2016, je me rappelle d’un déjeuner “Éconoclastes” où, très impliqué, il m’avait longuement parlé du rapport du WWF sur les centrales à charbon en Europe – dont a parlé Le Monde en juillet 2016 :

pollution-02

En effet, environ 1 400 Français sont tués tous les ans par les émissions du charbon en provenance des pays voisins :

pollution air particules

C’est donc un vrai problème -sur lequel a même alerté Le Monde. Nicolas est parti en croisade sur ce sujet (comme il le fait aussi en dénonçant le diesel ou le souci de la fausse baisse de nos émissions de CO2…), d’où son tweet du 7 décembre pointant du doigt ce phénomène, qui a une réalité à Paris le 3 et 4 décembre 2016 (jaune pâle) :

pollution air pollution-pays

Mais, pas de bol n°1, la phrase est fausse les jours suivants, la pollution était surtout nationale (vert – mais on n’a eu ces données que plus tard – les passionnés liront ce billet) :

 

pollution air pollution-pays

Ensuite, pas de bol n°2, le tweet de Nicolas a été très fortement tweeté – 2 000 retweets.

Et surtout, pas de bol n°3, les Décodeurs du Monde sont arrivés pour faire la police.

Ils ont fait un article sur le sujet, qui s’en est suivi par une prise de tête entre deux “têtes de pioches” 🙂 , Nicolas (qui a répondu) et Samuel Laurent (qui a re-répondu), querelle dont Internet a le secret – et qui n’a pas grand intérêt à ce stade.

Au final, Nicolas a évidemment reconnu la réalité de la situation :

Le plus formidable dans tout ça, c’est que Nicolas s’est tapé – je n’invente rien – une dépêche AFP le citant, disant que son tweet était donc faux (mais il aurait été bien plus juste d’autres jours dans l’année – vous voyez le souci…), dépêche qui a donc été largement reprise dans des dizaines de grands sites. (L’Express, Sud-Ouest, Le Point, Yahoo, Orange, Arrêt sur Images…) – citant à chaque fois Nicolas, et œuvrant donc à sa gloire numérique pour très longtemps (pas de droit à l’oubli a priori ici) pour un tweet faux (et sans grand intérêt – on est en lutte contre la pollution que “localement” et partout, il nous faut donc faire tous les efforts possibles à Paris). Viendra ensuite Google dans quelques mois, quand ses algorithmes décideront (ou pas) d’afficher tout ça en gros quand on cherchera son nom. Je rappelle au passage, vu l’importance de Google, qu’il est inadmissible de laisser une société privée vendeuse de pub gérer comme bon lui semble notre image numérique sans rendre de comptes. Bref, on voit les conséquences personnelles et professionnelles que tout ceci peut avoir – et dont ces “journalistes” se fichent royalement… Enfin, sauf quand ils ont un petit bobo à leur propre égo :

C’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité

II. 03/2017 : L’acharnement destructeur

Secundo, les Décodeurs font depuis lors preuve d’un incroyable acharnement envers les Éconoclastes – avec une certaine idée du Droit à l’erreur, qu’ils s’accordent pourtant très souvent.

Quand Marine Le Pen (toujours elle…) reparle du sujet en mars 2017, les Décodeurs du Monde en remettent en effet une couche :

libe

libe

Tiens, revenons sur Nicolas pour les “trois mois”. On aura aussi ça pour les “six mois”, pour l’anniversaire”, pour le centenaire du tweet ?

Comme si les Éconcolastes étaient une source de Marine le Pen, alors que je rappelle que ce sujet (réel!) de la pollution allemande est un marronnier très répandu qui revient sans cesse… (comme ici en 2014 et ici en 2015…)

Le traitement de leurs petits clones des Décodeurs de Libération avec Pauline Moullot est aussi éloquent de la paranoïa qui se répand :

libe

Il y a donc ceux qui prennent “le parti du fake” et ceux qui, évidemment à Libération, prennent “le parti de la Vérité”.

libe

Donc bien sûr, Marine le Pen s’occupe des débats entre Les Décodeurs et les Éconoclastes, qui sont, c’est évident, le centre d’attention du pays…

libe

Heu, non. Ce n’est vrai que le jour des 2 pics étudiés. Mais en moyenne, dès qu’on n’est plus le nez sur une route, le trafic automobile est une source très limitée (Source : Airparif). Et les pics ne sont pas très importants, ça attire les journalistes, mais le problème est quotidien…

sources-particules-fines-idf-3

libe

On remet le couvert pour Nicolas…

libe

Et c’est là que la paranoïa apparaît : “anti-fact-checking” ?? “blogueur contre fact-checkers” ? Mais je suis au moins autant fact-checkers que la plupart de ces jeunes journalistes parfois incultes et sans déontologie qui peuplent ces rubriques !

libe

Et zou ! Euh, est-ce à dire que “Marine Le Pen soutient les réseaux sociaux” et donc que quand on lit des articles sur Facebook, on est un nazi ?

Dernier mot sur le “Parti de la Vérité”de Libé ; en décembre, ils ont fait en tout et pour tout 2 articles sur Alep :

libe

Bref, deux articles sur des sujets qui contrarient la Propagande gouvernementale. Et RIEN sur la propagande dans les grands médias – que de grands journalistes ont pourtant dénoncée…

 

Du coup, mi-mars, les Décodeurs ont même rajouté la mention de la polémique sur la fiche Econoclastes du Décodex :

libe

“Et c’est pas fini”, le 15 mars, ils en reparlent en conférence publique (à 3’30) :

On notera toujours la même victimisation limite misérabiliste (“on a été très attaqués par les Éconoclastes” – façon “L’Allemagne a été très attaquée par le Luxembourg” quoi…)

samuel-laurent-4

Pourtant, il semble bien y avoir un acharnement contre les Éconoclastes…

En conclusion, on notera que cette méthode n’est pas limitée à ce sujet.

Au moment des élections américaines, Jacques Sapir a fait un tweet où il annonçait dans l’effervescence un résultat erroné dans un tweet du 13 novembre, comme le rapporte Libération (avec mention réglementaire du FN…) :

libe

Or, Sapir a évidemment corrigé dès le 15 novembre :
libe

libe

A priori, il semble que ces informations n’aient jamais été reprises sur le site de Sapir, Russeurope. Eh bien, pas de souci, cela figure désormais dans la fiche Décodex du site :

libe

Ce qui montre bien que le but est bien de s’en prendre aux personnes, et pas seulement aux sites.

Le point assez incroyable en l’espèce est que le responsable des Décodeurs a tweeté (et laisse sciemment en lignearchive) un de leurs articles où ils annoncent que Clinton a obtenu 6 millions de voix de moins en 2016 qu’Obama en 2012, ce qui est totalement faux, ils ont obtenu le même nombre…

decodex

Bref :

III. 12/2016 : la police de la pensée du Monde à la chasse aux « déviants »

3-1 Du pouvoir à l’Abus de pouvoir

Mais revenons au mois de décembre, pour observer l’attitude de Samuel Laurent, le “chef” des Décodeurs du Monde.

De manière pour moi très attendue, un tel service de “vérification des faits” par le plus grand journal français ne pouvait qu’aboutir à sa transformation insidieuse en une sorte de Ministère de la Vérité qui prétend dire le Vrai. Et là encore, pour moi, de manière totalement prévisible, un tel Pouvoir – en plus clairement laissé sans cadrage ni même contrôle élémentaire par la Direction du Monde – ne peut que suivre une pente très naturelle le conduisant à se doter au plus vite d’une Police de la pensée. Et toute autorité prétendant dire le Vrai ne peut accepter de voir son autorité remise en question, dans le cas où des personnes persistent volontairement dans l’erreur ? Un tel Pouvoir constitué est donc toujours tenté d’abuser de ses prérogatives.

Or, on a vu que Nicolas a été retweeté par de très grands noms du journalisme français, chez BFM ou aux Échos. Et c’est là que cela devient TRÈS intéressant.

Que les Décodeurs aient indiqué la réalité des faits (“la pollution du 7 janvier ne venait pas d’Allemagne”), c’est très bien.

Qu’ils aient indiqué et ciblé à ce point nominativement Nicolas, je trouve cela vraiment problématique pour les raisons précédemment évoquées. Cela tient au fait que les Décodeurs ont gardé leur mentalité et amateurisme d’origine de petits blogueurs sympas (ils n’étaient pas au Monde au départ). On avait alors affaire à quelques petits jeunes animant un petit blog sans prétention.

Mais ils ont désormais le colossal – et donc destructeur – poids médiatique du Monde. Ils ont désormais entre leurs mains un enjeu qui dépasse la simple vérification des faits : ils jouent avec la réputation des gens, leur carrière et donc leur vie. Jeter leur dignité en pâture à des millions de lecteurs n’est pas sans conséquence : il est donc grand temps qu’ils prennent conscience de cette responsabilité et qu’ils gagnent en maturité dans leur activité professionnelle.

3-2 Les amateurs « déviants »

Une bonne façon d’entrer en matière est d’observer la régulière chasse aux déviants. Voici quelques exemples d’interventions plus ou moins musclées pour faire effacer des tweets faux :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

Il faut noter qu’un élément a déstabilisé les Décodeurs : le remue-ménage suite à l’élection de Trump que les médias n’ont pu “empêcher” malgré tous leurs efforts (sic.), ce qu’a pointé Frédéric Lordon dans une forte critique à leur encontre dans un billet du Diplo du 22 novembre 2016 qui les a atteints :

“Mais voilà, les Décodeurs recodent sans le savoir, c’est-à-dire, comme toujours les inconscients, de la pire des manières. Ils recodent la politique dans le code de la post-politique, le code de la « réalité », et les désintoxiqueurs intoxiquent — exactement comme le « décryptage », cette autre abysse de la pensée journalistique, puisque « décrypter » selon ses ineptes catégories, c’est le plus souvent voiler du plus épais brouillard.

Le fact-checking qui, épouvanté, demandera dans un cri de protestation si c’est donc qu’« on préfère le mensonge à la vérité », est sans doute ici hors d’état de saisir l’argument qui n’a rien à voir avec l’exigence élémentaire d’établir correctement des faits, mais plutôt avec l’accablant symptôme, après Trump, d’une auto-justification des médias presque entièrement repliée sur le devoir fact-checkeur accompli. Trump a menti, nous avons vérifié, nous sommes irréprochables. Malheureusement non. C’est qu’un Trump puisse débouler dans le paysage dont vous êtes coupables. Vous êtes coupables de ce qu’un Trump n’advient que lorsque les organes de la post-politique ont cru pouvoir tenir trop longtemps le couvercle sur la marmite politique.” [Frédéric Lordon]

Comme quoi Lordon avait vu juste bien avant moi…

3-3 Les journalistes « déviants »

Alors on a vu ci-dessus comment agit la Police de la Pensée quand un simple particulier est dans l’erreur sur Twitter – ça ne rigole pas du tout…

On imagine donc sans peine ce qui va arriver si, cette fois, ce sont de grands journalistes qui dévient. Car Stéphane Soumier, Jean-Marc Vittori et Dominique Seux ont retweeté Nicolas le 12 décembre :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

De nouveau, l’hôpital qui se moque de la charité…

Et le 13, aucune correction n’avait eu lieu – les tweets étant d’ailleurs perdus dans la Timeline de ces comptes..

Dès 6h00 passées, les Décodeurs peuvent intervenir (à 6h37 – observez la fréquence avec les heures) :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

 

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

Je remets :

samuel-laurent

30 minutes plus tard, aucune réaction (il a des matinées sympa, le gars…) : 1ère sommation :

samuel-laurent

2e sommation 16 minutes plus tard :

samuel-laurent

Dominique Seux dépose alors les armes et se rend alors sans opposer de résistance – savourez les réponses :

samuel-laurent

samuel-laurent

Le conciliant Vittori répond en demandant une trêve :

samuel-laurent

 

samuel-laurent

En passant – une relation de Samuel Laurent, Adrien Saumier (tiens, tiens… on en reparlera), apparaît alors dans la conversation :

samuel-laurent

Magnifique retour de Samuel Laurent, qui poursuit sa leçon de journalisme à Jean-Marc Vittori (quel calme, il doit être bouddhiste…) :

samuel-laurent

Laurent Mimouni, de BFM, n’étant pas du genre à se laisser impressionner par si peu, n’appréciera pas trop à la longue :

samuel-laurent

mais ils ne s’apprécient pas trop il faut dire :

samuel-laurent

samuel-laurent

(N.B. il fait référence au cigare de Mimouni sur sa photo de profil…)

Après cette séquence, Samuel Laurent a rédigé un long papier le 13 décembre, comme d’habitude victimaire et moralisateur, que je ne vais même pas commenter : Comment meurent les faits : autopsie de la propagation d’une intox

Ce qui lui a valu une très ferme – et juste sur le fond – réponse de Stéphane Soumier sur son blog le 15 décembre, évidemment excédé (cf. article @si) :

Note à un factchecker, tigre de papier

soummier-1 soummier-2

Cliquer pour agrandir

Afficher le texte

S’embrouiller avec Samuel Laurent est un jeu risqué. D’abord parce qu’on a autre chose à faire. Lui les internets c’est son métier, et donc on s’expose à un tir de barrage qu’on a du mal à contrôler.

Mais justement. C’est bien pour dire que je n’ai pas l’intention de céder à cette forme d’intimidation numérique, que je prends le temps d’écrire cette courte bafouille

Ensuite parce qu’on ne suit pas non plus ce qu’il fait de manière obsessionnelle. On en revient au premier point. Et démonter ce qu’il fait prend du temps.

Je l’ai fait une fois dans le détail sur la matière que je maîtrise, le papier est là, mal écrit, brouillon (toujours le premier point…) mais bon l’essentiel y est : Samuel Laurent manipule des chiffres qu’il ne maîtrise pas, son équipe se donne une prétention scientifique sans en avoir ni le temps ni les moyens, il use d’arguments d’autorité qui lui font décider que tel critère est pertinent au regard de tel autre.

Il y a peu, j’éprouvais encore une forme de tendresse, tant ce garçon avait besoin d’amour. Ça crevait les yeux. Mais voilà qu’il est devenu très agressif. Toujours le point 1, les règles des internets changent vite, et nous qui ne faisons qu’y passer ne le percevons pas forcément. Jusqu’à peu, ce qui se passait sur twitter restait sur twitter, il faut croire que ce n’est plus le cas, et Trump valide massivement ces changements, dont acte, stop à la déconnade, il s’agit de tenir son rang. Directeur de la rédaction de BFM business je suis, directeur de la rédaction de BFM business je serai donc dorénavant sur Twitter

Mais là je suis chez moi, et donc, cher lecteur, je vais être grossier. Je m’en excuse, et je vais bien isoler le passage pour que tu puisses le sauter allègrement sans avoir à subir ce règlement de compte. Donc…

__________________________________________________________________________

Samuel Laurent, je lis que tu me dénies le droit de diriger une rédaction parce que j’ai eu le malheur de me marrer deux secondes avec tes nuages ? Mais vas te faire voir, pauvre tanche ! Tu as senti l’odeur d’un trou d’obus une fois dans ta vie ? Tu as goûté les larmes d’un gars dont on vient d’abattre le fils ? Tu as mordu l’acier d’un flingue brandi par un pauvre type aux yeux perdus ? Tu as senti tes tripes se vider parce que des émeutiers de banlieue t’avaient repéré ? Je l’espère pour toi. Tu sais alors qu’à ce moment, on n’a plus de leçon à recevoir de personne quand il s’agit de savoir ce qu’est une information, une vraie, et le prix qu’elle peut coûter

Fin du paragraphe.

__________________________________________________________________________

Revenons à nos moutons du fact-checking : mon cher Samuel, va dans une bibliothèque, va lire Deleuze, Foucault, va comprendre qu’une information est une collection de mots d’ordre. Qu’est-ce que ça veut dire ? Que le choix de ton sujet est un biais (pollution, centrales, nucléaire. Pas de nucléaire ? mais bien sûr que si, c’est le sous-jacent de toute cette histoire sans importance) que le choix de tes experts est un biais, que la façon dont tu rédiges est un biais, et que ces biais marquent l’ordre social que tu défends. Et oui, j’en défends un autre.

Ce « post fact era » dont les jeunes urbains progressistes nous rebattent aujourd’hui les oreilles, n’est rien d’autre qu’un ordre social qui se transforme et je t’assure que dans l’ensemble des « mensonges » de Trump factcheckés par tes confrères américains, j’ai vu moi bien souvent des faits qui témoignaient simplement d’un autre angle de vue

Un bon élève de terminale devrait savoir ça, d’où les #culottescourtes

Tu as sans doute raison sur tes particules, mais ton premier papier était justement truffé de biais de présentation, et ton contradicteur les mettait en lumière. Ce qui, je l’avoue, m’a fait marrer. Un pauvre tweet et deux échanges de conversation ? ça fait léger, non, pour déclencher le tir de barrage que tu m’as infligé ?

Tu as forcément suivi la polémique autour du livre de Cahuc, elle dit tout des doutes permanents que l’on peut avoir sur les chiffres. Que les plus éminents experts s’affrontent, non pas sur les chiffres eux-mêmes, mais déjà sur la pertinence de leur utilisation, sur le fait qu’ils suffisent, ou pas, à valider une thèse politique, tout cela ne te fais pas réfléchir sur ta théorisation à l’emporte-pièce du « journalisme non spéculatif » ?

Trump a été élu camarade. Et plus le mainstream journalistique redressait ses erreurs, plus il gagnait en popularité. C’est la faute à Facebook ! c’est la faute à Google ! ben voyons. Et l’orgueil de jeunes urbains progressistes qui ont décidé le vrai du faux, ça n’a joué aucun rôle ?

Je crois que si. Alors je continuerai, moi, à tenter simplement de raconter ce qui se passe. A savoir qu’une information est le produit de ce qui nous produit, à s’efforcer de corriger cela par la rigueur, le travail et l’honnêteté. C’est déjà un beau boulot. Il vaut largement le tien. La vérité est une autre affaire.

Fin de l’affaire – éloquente pour la suite…

On notera enfin que la journée du 13 décembre aura bien été chargée en Tweets pour Samuel Laurent – dur labeur que “journaliste” au Monde désormais :

samuel-laurent

Bref :

samuel-laurent-4

IV. La pression sur l’employeur des déviants (!)

Très brève partie. Mais très importante. Parce que quand le déviant résiste, il faut passer en force – et là, tous les moyens semblent bon à la police du Monde (Source) :

samuel-laurent

Déontologique, hmmm ?

Et cela se confirme, quand attaqué par Sapir, Samuel Laurent annonce qu’il va saisir l’EHESS, son employeur :

Bref, une certaine idée du “journalisme”…

Ainsi se termine cette première partie, fondée essentiellement sur un cas où ils avaient raison (le tweet de départ était factuellement erroné ce jour-là).

Il va donc être très intéressant de voir ce qu’il se passe quand ils ont tort – mais nous prendrons avant du recul dans le prochain billet…

P.S. merci de rester courtois dans vos commentaires ; sinon ils seront tronqués ou supprimés…

91 réponses à [Les Décodeurs] L’Orwellisation du Journalisme 2/4 : La Police de la Pensée

Commentaires recommandés

Ben Duval Le 31 mars 2017 à 02h19

Tout cela bout à bout offre une vision CONS-TER-NAN-TE ! En résumé, il semble bien que les décodeurs du Monde passent un temps fou à twitter pour pourrir la réputation de ceux qui sont en désaccord avec leur “vision” ou qui ont eu l’audace de twitter trop rapidement (ça doit leur être réservé), le tout pour sortir des articles sur “les humanoïdes”, les “noms des salons de coiffure” et les “bingos de soirées foot” !…. Si on pouvait être partagé (ou pas) sur cette “querelle” [décodeurs VS tout le monde], après ce billet (et sa première partie), la messe est dite !
Et heureusement que je suis un indépendant, sans quoi j’aurai peur que SL appelle mon patron suite à ce commentaire !?
CONSTERNANT !!!
PS : il est intéressant de noter qu’il exige de certains la suppression de tweets, puis reproche à d’autres d’en avoir supprimé…

  1. apero Le 31 mars 2017 à 02h01
    Afficher/Masquer

    Pour revenir sur l’affaire des centrales à charbon allemandes : si Mie.lh.an avait dans les premiers jours daigné écouter les dizaines et dizaines de commentaires sur son site (ils existent encore http://leseconoclastes.fr/2016/12/vent-desinformation-lemonde-franceinfo/ ) qui lui ont dit qu’il se plantait, preuves à l’appui (relevés chimiques de l’air sans traces de souffre, donc pollution “au charbon” exclue) il aurait pu reconnaître son erreur et éviter la mise à l’Index par les Décodeurs.

    Je ne veux pas l’accabler (il fait un bon boulot en général) mais pour le coup il a sérieusement manqué d’autocritique en préférant défendre sa version jusqu’au bout malgré toutes les preuves qui s’accumulaient contre sa version. Il n’a même pas fait de mea culpa sur le sujet, en tout cas pas explicitement.

    Vous tapez sur Le Monde au moindre faux pas, ne vous attendez pas à beaucoup d’indulgence de leur part…Surtout en pleine période de “guerre contre les fake news” (dixit S.Laurent).


    • Dizalch Le 31 mars 2017 à 07h09
      Afficher/Masquer

      Et donc? Est-ce la “délation” d’un “frustré” des échanges avec N. Me.lh.n qui a contacté les Décodeurs?… Ou ont-ils des “cibles” qu’ils suivent en permanence?… (#acharnement); Les questions se posent… Je pencherais pour un mix des deux, mais dans le cas initial, pour de la délation…

      ça pourrait “passer” s’ils ne “s’attaquaient” pas comme des “Hyènes” qu’ils sont, aux individus… en en restant au “factuel”; Mais leur “hargne” est non seulement inadmissible (contacter les employeurs… [Modéré]).

      Olivier, il serait peut-être bon de leur rendre la monnaie de leur pièce?… En contactant la Dir. du Monde + les journalistes cités avec tes analyses… Et monter une équipe de fact checking sur eux… ils me débectent… Il ne faut rien lâcher…


      • basile Le 31 mars 2017 à 08h35
        Afficher/Masquer

        « ont-ils des cibles qu’ils suivent en permanence ? » Je pense que oui. Et vu le temps qu’ils passent à tweeter, ils doivent simplifier les critères de choix des cibles.

        C’est vieux comme la politique; il y en a un qui colle une étiquette sur le front d’un adversaire, pour un mot, pour une pensée étiquetée nauséabonde dans le « codex », et les petits soldats partent en chasse. Effet de groupe, de meute, les ennemis de mes amis ….


    • patatufle09 Le 31 mars 2017 à 08h30
      Afficher/Masquer

      [Modéré : ce n’est pas un billet sur Macron… Nous avons toujours dit que ses dépenses étaient légales, il est évident que la HATVP ne pouvait rien trouver à redire à quelqu’un qui claque tout son argent]


  2. kasper Le 31 mars 2017 à 02h14
    Afficher/Masquer

    Le rythme des tweets est assez incroyable. Chez les décodeurs on travaille, quoi, 2 heures par jours ? Leurs articles n’ont pas l’air de nécessiter tellement plus de temps, “recherche” comprise. En plus deux recherches google, téléphoner a un expert et mettre son article en ligne, ca peut tres bien se faire depuis chez soi.

    Ce garcon a visiblement trop de temps a perdre. Moi quand je m’ennuyais pendant les vacances d’été, on me faisait remettre de la lasure sur les parties en bois du chalet familial. Comme c’est un vieux chalet exposé au climat montagnard et qu’il faut plusieurs couches, ca n’arretait jamais.

    On se cotise pour lui payer un chalet ?


    • Surya Le 31 mars 2017 à 07h14
      Afficher/Masquer

      98600 tweets pour 9 ans d’activité (inscrit en mars 2008) soit une moyenne de plus de 30 tweets par jour, il doit pas avoir grand chose à faire de ses journées. Une nouvelle affaire d’emploi fictif ? :p


      • calal Le 31 mars 2017 à 08h07
        Afficher/Masquer

        c’est cela aussi l’economie des services…ca cree du pib,les decodeurs….


      • Alfred Le 31 mars 2017 à 09h10
        Afficher/Masquer

        Ne pas se raser permet d’économiser le temps de faire une dizaine de ” tuiiit tuiiit” impulsifs. Prendre le métro d’en faire une dizaine d’autres le matin pareil le soir. Et ouala. J’existe.


  3. Ben Duval Le 31 mars 2017 à 02h19
    Afficher/Masquer

    Tout cela bout à bout offre une vision CONS-TER-NAN-TE ! En résumé, il semble bien que les décodeurs du Monde passent un temps fou à twitter pour pourrir la réputation de ceux qui sont en désaccord avec leur “vision” ou qui ont eu l’audace de twitter trop rapidement (ça doit leur être réservé), le tout pour sortir des articles sur “les humanoïdes”, les “noms des salons de coiffure” et les “bingos de soirées foot” !…. Si on pouvait être partagé (ou pas) sur cette “querelle” [décodeurs VS tout le monde], après ce billet (et sa première partie), la messe est dite !
    Et heureusement que je suis un indépendant, sans quoi j’aurai peur que SL appelle mon patron suite à ce commentaire !?
    CONSTERNANT !!!
    PS : il est intéressant de noter qu’il exige de certains la suppression de tweets, puis reproche à d’autres d’en avoir supprimé…


    • Papagateau Le 31 mars 2017 à 05h14
      Afficher/Masquer

      Exiger des excuses…
      Obtenir des excuses… puis tuer quand même.

      Les guerres médiatiques sont des guerres à mort parce qu’elles portent, en dernier lieu, sur le salaire des intéressés.
      Donc elle ne se terminent que par la mort (médiatique/professionnelle) d’un des 2 protagonistes.
      On notera un constat au-delà de toute morale : celui qui a le plus d’argent à un avantage pour tenir plus longtemps.
      J’avais bien dit : un constat au-delà de toute morale.


      • calal Le 31 mars 2017 à 08h12
        Afficher/Masquer

        celui qui a le plus d’argent à un avantage pour tenir plus longtemps.

        et qui cree l’argent? ce sont les banques. elles creent une tonne d’argent par credit interposees,argent utilises dans des conneries sans nom. apres forcement c’est le bordel dans la comptabilite,y un trou en face de cet argent volatilise. on bouche le trou par un virement des caisses de l’etat et paf le trou est dans le livre de compte de l’etat. maintennant on dit que l’etat est en faillite,donc faut que les francais se serrent la ceinture.
        nous payons nos bourreaux..


    • smaksing Le 31 mars 2017 à 07h05
      Afficher/Masquer

      +1000 sur cette dernière remarque en post scriptum!


  4. Micmac Le 31 mars 2017 à 02h28
    Afficher/Masquer

    Il lâche pas l’affaire, comme disent les djeuns.

    Il se prend pas pour rien : c’est Sa Majesté le Grand Redresseur de Tort du WEB, le type qui propage la Vérité.

    Sans lui, pauvres internautes mécréants sans cervelles que nous sommes, nous serions plongés dans les ténèbres et le Mensonge. Heureusement qu’il existe les décodeurs, si cultivés, si plein de sagesse et de déontologie, pour nous guider vers la Lumière. Et si vous avez le malheur de propager le Mensonge, Torquemada Laurent vous pourchassera jusque dans les ch…, euh, partout et toujours, ad majorem dei gloriam.

    Il a vraiment du temps à perdre et des comptes à régler, le bougre


    • Marvinik Le 31 mars 2017 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Moi aussi ils me font penser à l’inquisition, mais plutôt à celle des Monthy Python:
      “NOBODY EXPECTS THE SPANISH INQUISITION!!”
      https://www.youtube.com/watch?v=BWttCB_4pkM

      Face à cette police de la pensée, je crois qu’un mème est la seule réponse à leur apporter quand ils débarquent…

      Il y a chez ces types une attitude absurde qui serait absolument comique s’ils n’étaient pas aussi terrifiants par leur pouvoir de nuisance -rendez vous compte: ils sont même payés à twitter leur arrogance!


    • Alvise L Le 31 mars 2017 à 10h49
      Afficher/Masquer

      C’est marrant, en lisant votre réaction j’ai tout de suite pensé au sketch des Monty Python sur la “spanish inquisition”… Les grands inquisiteurs du décodex cultivent manifestement un certain air de famille avec les trois personnages pythonesques et bouffonesques… heureusement pour eux que le ridicule ne tue pas!
      lien youtube: https://www.youtube.com/watch?v=Nf_Y4MbUCLY


  5. Caliban Le 31 mars 2017 à 02h42
    Afficher/Masquer

    Je pense que devant le tribunal M. Laurent a une chance de s’en sortir en plaidant l’addiction à Twitter. C’est une nouvelle forme de déformation / pathologie professionnelle :
    • un type qui baigne dans le fast-thinking toute la journée
    • ne peut pas prendre le recul nécessaire pour interroger ses pratiques.

    Au même titre que les spectateurs qui passent leur temps devant la télé, il ne sait plus que réagir à ce qui s’imprime sur ses rétines. Je trouve cela ironique
    • qu’un journaliste puisse s’intoxiquer avec la m… qu’il produit
    • tout en prétendant la nettoyer


    • Louis JULIA Le 31 mars 2017 à 08h03
      Afficher/Masquer

      “le fast-thinking” : une antinomie flagrante, que nous devons une fois de plus à la profonde culture de nos “amis” américains. Une pensée digne de ce nom ne PEUT PAS s’exprimer en 140 carctères.


  6. Citoyen Zero Le 31 mars 2017 à 02h49
    Afficher/Masquer

    PRECISION :
    Après mon tweet (capture d’écran qui achève ce très bon billet) il se trouve que j’ai été bloqué par Samuel Laurent (la légion d’honneur de Twitter) ! Or, si je fact-check ce tweet, il semble être “VRAI”, on peut même dire respectueux……..
    Trolling ?
    Non, car mis à part la quinzaine de tweets dans lesquels il était cité par d’autres dans la discussion, c’était le deuxième tweet que j’adressais à Monsieur Laurent ! Le premier rappelait un article du Monde présentant avec trop peu de recul une visite extraterrestre en 1979… pastille rouge écarlate de rigueur !
    Alors pourquoi donc ?
    Susceptibilité, peur de la contradiction, peur de se faire souligner plus souvent ses pratiques… Peu importe. La seule inquiétude réside dans le fait que sur ce compte Twitter Perso/Pro (on ne sait plus trop), on dénombre 110 000 followers ! Emerson disait “avant d’acquérir un grand pouvoir, nous devons acquérir la sagesse pour l’utiliser à bon escient”… OOPS !!!


  7. albert(o) Le 31 mars 2017 à 02h55
    Afficher/Masquer

    Tout à coup, ce soir, devant ce grand mal dont souffre Samuel Laurent – touite, touite, & touite again – je me suis pris de compassion pour le destin tragique de certains de nos smart-phones.
    Pas sûr que même un Iphone ait jamais mérité ça ..


  8. Renard Le 31 mars 2017 à 03h23
    Afficher/Masquer

    Vous démontrez l’incompétence crasse de ces guignolos de décodeurs avec une telle éloquence que mon coeur s’en retourne :

    Pauvre Samuel Laurent ! Sa crédibilité est réduite en bouillie après un papier comme celui là, qu’on se le dise. Est ce que cela aura des retombées sur sa carrière, à lui ?

    Faut dire qu’à force de diffamer à droite à gauche on finit par tomber sur un os, sacré morceau avec Olivier.


  9. Karl Le 31 mars 2017 à 04h48
    Afficher/Masquer

    J’avais compris l’arnaque des décodeurs, pourtant je suis stupéfait à la lecture de cet article!

    Merci d’avoir plongé dans les abysses du trolling pour faire lumière sur ses plus belles perles.
    J’ai rarement vu autant d’acharnement futile, hautain et gratuit (et j’ai travaillé en call-center).

    Bravo Mr. Berruyer pour votre patience, cette situation est inacceptable.


  10. Kiwixar Le 31 mars 2017 à 05h31
    Afficher/Masquer

    « Cette suffisance et ce refus de reconnaître qu’on s’est planté (car tu t’es planté) c’est, entre autres ce qui tue ce métier. » (Samuel Laurent)


    • Lafricain Le 31 mars 2017 à 05h49
      Afficher/Masquer

      C’est croquignolet, n’est-ce-pas ?
      Et réflexif


  11. Lafricain Le 31 mars 2017 à 05h47
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ces billets.
    Outre que je suis atterré de la situation et des manoeuvres de désinformation en cours, je ne vois malheureusement pas la solution, si ce n’est la résistance par les blogs.
    Au delà, il faudra bien qu’un jour les citoyens se fédèrent, pour prendre leur destin en main. Faute de quoi ils continueront à laisser les autres décider pour eux. Cela est vrai pour l’information, mais ce peut être aussi vrai pour tout un tas de services. Comment se fait-il qu’il n’existe quasiment plus aucune vraie banque mutuelle, pensée, dirigée et au service de ses adhérents ?


  12. DocteurGrosDois Le 31 mars 2017 à 06h01
    Afficher/Masquer

    Quand on accorde une miette de pouvoir et carte blanche à ce genre de types, on obtient des auxiliaires zélés et redoutables.

    Ici on paie et on fournit une infrastructure à des amateurs, avec visiblement carte blanche. Et on observe le même syndrome du petit chef omniprésent et je-sais-tout.

    Mais en réalité les Décodeurs c’est surtout une usine à clics. Car la plupart des media en ligne rémunèrent leurs auteurs au clic ou sur quota de clics. C’est ce qui explique le grand volume d’articles, et le fact-checking de cassoulet.


    • Charles Le 31 mars 2017 à 11h05
      Afficher/Masquer

      Quel consternant mépris s’affiche constamment dans les messages d’un certain s.l.!

      Je ne sais pas, mais chaque fois que je vois “fact-checkers”, je lis “fart-checkers”.

      Je sais. Je sors.


  13. steph Le 31 mars 2017 à 06h37
    Afficher/Masquer

    Ce Samuel Laurent ressemble à un gamin dans la cour de récréation. Rien de plus.


    • Alfred Le 31 mars 2017 à 15h52
      Afficher/Masquer

      ….Avec un fusil d’assaut chargé rien de plus.
      On est tous d’accord avec le diagnostic. Le seul problème c’est qu’il n’émet pas du fond d’un PMU (où son niveau aurait pu le cantonner) mais du haut d’une “chaire”: l’immonde (recommandé dans nos écoles).


      • marie anne jordan Le 01 avril 2017 à 18h10
        Afficher/Masquer

        et non seulement l'”Immonde ” mais des émissions sur France culture comme celle ci :
        https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/lhistoire-vraie-des-fausses-nouvelles*
        font l’éloge des Décodeurs !!!! (en fin démission )
        J’écris à J.N Jeanneney à ce sujet , il s’agit de faire le rapprochement avec la vraie Inquisition ;
        Ce S.L est malade

        *au demeurant l’émission est intéressante dans sa partie sur les rumeurs sous l’ancien Régime !
        Dira t on l’ancien régime d’ici un an , pour cette 5e agonisante et sénile ?


  14. Fabrice Le 31 mars 2017 à 06h46
    Afficher/Masquer

    Olivier prenez soin à garder ce qui fait que vous êtes captivant dans les dossiers que vous exposez, car dans un combat contre ce type de manipulateurs on fini par y perdre son âme et à rentrer dans leur jeu malsain.


  15. matamaure Le 31 mars 2017 à 06h58
    Afficher/Masquer

    Le plus ahurissant restent que ces shit-journalistes perçoivent 1 salaire pour faire ce que n’importe qui fait gratuitement en permanence sur le net : diffamer, régler des comptes personnels, militer politiquement.


    • lvzor Le 01 avril 2017 à 12h07
      Afficher/Masquer

      “perçoivent un salaire” aux frais du contribuable, il convient de le préciser sans relâche.


  16. Surya Le 31 mars 2017 à 07h10
    Afficher/Masquer

    il; est clair que cet individu a un énorme problème d’égo. Il se prend pour qui pour exiger d’utilisateurs qu’ils effacent leurs tweets ? Et en plus il dénonce des gens à leur employeur, une belle mentalité. Il faudrait qu’il songe à cesser de se prendre pour ce qu’il n’est pas.


  17. basile Le 31 mars 2017 à 07h23
    Afficher/Masquer

    Magnifiquement analysé, notamment le paragraphe 3.1

    Cependant, quand vous dites « il est grand temps qu’ils prennent conscience de cette responsabilité et qu’ils gagnent en maturité dans leur activité professionnelle ». Ce serait comme dire à un idéologue qu’il doit prenne conscience qu’il colporte ses idées.

    Car c’est ce qu’ils font, et ils n’aiment pas les vôtres, pour 2 ou 3 mots clés géopolitiques (inutiles de citer)

    (PS : je continue ma lecture 🙂 )

    « élection de Trump que les médias n’ont pu “empêcher” malgré tous leurs efforts (sic.) »
    ça rappelle un journaliste du Nord : « on informe les gens, pour qu’ils votent bien (sic) »


  18. Gonzo Le 31 mars 2017 à 07h27
    Afficher/Masquer

    Nous sommes en pleine expérience de Stanford.

    Cela fut très instructif quand au conséquence d’une telle idées. je ne pensais pas que l’on trouverai à nouveau des volontaires.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Expérience_de_Stanford


    • Papagateau Le 31 mars 2017 à 16h20
      Afficher/Masquer

      Résumé de wiki : le contexte (l’autorité) définit le comportement plus que la personnalité.
      Application au cas présent : Qui définit le contexte dans la société ?
      Celui qui a le micro, la propagande, y compris la forme de propagande appelée calomnie.

      Toute la propagande repose sur 2 thèmes :
      – dire je suis compétant (donc j’ai l’autorité, car ça ira mieux pour tout le monde si vous m’obéissez).
      – dire que l’autre est incompétent (car c’est un affreux ou un idiot, donc ça sera le malheur pour tout le monde si vous l’écoutez).
      Ah, tout de même, un 3ème point : Avoir l’exclusivité du micro, et là, ça change avec internet.


      • Gonzo Le 31 mars 2017 à 20h37
        Afficher/Masquer

        La conclusion d’un tel exercice révéla 2 points important:

        1 – confier à une autorité non formé un groupe de personnes, conduit au sadisme.
        2 – différencier un traitement sur des personnes vulnérable jette la suspicion et rapporte à l’autorité la coercition.

        Comme le cas récent de la prison de Bagram, ou d’autre expérience encore.


  19. Bordron Georges Le 31 mars 2017 à 07h35
    Afficher/Masquer

    Donc, si j’ai bien compris, la notion de vérité selon Decodex, se résume ainsi: toute vérité exprimée par le FN est fausse, toute erreur exprimée par Decodex est vérité.


  20. francois Marquet Le 31 mars 2017 à 08h14
    Afficher/Masquer

    Après avoir stigmatisé comme faux un graphique présenté par MLP qui était exact, puis expliqué que c’était une façon orientée d’expliquer les choses (le rôle de l’euro dans le décrochage franco-allemand), voilà les décodeurs qui s’acharnent sur un Econoclaste qui a tweeté un élément ponctuel faux dans une démonstration ayant une conclusion exacte: les morts français par la pollution allemande.
    Déontologie? Souci de l’intérêt public? Souci de régler des comptes?
    A ce jeu là, les décodeurs ne vont pas se faire que des amis, et comme ils publient plutôt plus d’erreurs que les autres… ça va être leur fête. A vouloir se placer au dessus de la mêlée, être l’arbitre suprême (Dieu?) il faut être infaillible, c’est mal parti.
    Quand ça coûtera trop cher en réputation et/ou en argent aux actionnaires du Monde ils siffleront la fin de cette partie, merci Olivier, mobilisons nous.


    • Micmac Le 31 mars 2017 à 10h49
      Afficher/Masquer

      Infaillible, pas forcément, mais prudent et beaucoup plus indulgent, certainement. Si c’était le cas, il y aurait tout de même un problème, mais moins grave…


  21. RGT Le 31 mars 2017 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Quand serons-nous enfin débarrassés de Machiavel Laurent (le petit) ?

    En attendant, je vous conseille de visiter la “chaîne” Youtube du Stagirite, allègrement attaqué par le Déconnex et dont j’avais déjà posté le lien (peut-être supprimé car hors sujet, je ne sais pas – mais cette fois c’est réellement d’actualité) : https://www.youtube.com/user/LeStagirite

    Il fait de très bonnes analyses “ce petit”, et je vous conseille vivement de suivre ses explications très pertinentes et souvent sarcastiques.


  22. Louis JULIA Le 31 mars 2017 à 08h21
    Afficher/Masquer

    On remarquera que Samuel Laurent a été longuement interviewé dans l’infecte émission de France2 “Complément d’enquête” du 23 mars 2017 (à regarder en archives du replay), émission qui traitait de l’audience grandissante de RT et Sputnik ainsi que de la méfiance grandissante du public envers les médias “mainstream”. Ayant moi-même été interviewé dans cette émission (presque à la fin,juste après la “démonstration” de Nicolas Hénin),j’ai pu constater la façon dont cette équipe a “interprété” ce que je leur avais dit. A noter aussi l’illustration sonore (air d’accordéon bien franchouillard pour faire ‘couleur locale’ – ils ne sont heureusement pas allés jusqu’à passer “Etoile des neiges! – et le hurlement du loup pour illustrer une expression que j’ai utilisée),qui démontre à l’évidence l’attitude méprisante du journaliste parisien envers la France provinciale. Le commentaire sur les “insinuations subtiles” de Sputnik est assez amusant quand on voit comment, avec deux séquences sonores en fond, les journalistes de Fr2 ont estampillé cette courte séquence du sceau “bienvenue chez les ploucs”.
    Ils auraient peut-être montré un peu plus de l’interview si je ne leur avais pas donné des exemples très concrets des “silences” que j’ai dénoncés (par exemple à propos du Donbass, à propos de la libération d’Alep, de l’absence de journalistes européens à Alep etc…)


    • basile Le 31 mars 2017 à 09h43
      Afficher/Masquer

      bonjour Louis, je suis Pascal Lesergent. Très courte interview en effet, 1 mn 30 exactement, à partir de 1h07. Pour combien de temps d’interview réellement ?

      c’est courant chez les média, « exploiter », tout sourire, les interviewés, et n’en retenir qu’une infime partie.

      https://www.youtube.com/watch?v=B1PC_I5UQC0


    • DocteurGrosDois Le 31 mars 2017 à 11h33
      Afficher/Masquer

      @Louis
      Je viens de regarder l’émission. Vous y apparaissez surtout comme quelqu’un de raisonnable et doué d’esprit critique, mais qui a succombé sans le savoir à propagande subliminale de Moscou.

      Mais ça aurait pu être pire, vu comme ils parlent de Sputnik comme étant un relai du FN juste après…


    • Ataraxi Le 01 avril 2017 à 01h53
      Afficher/Masquer

      Vers 57′, la partie sur les médias russes, la musique est hilarante. Les nappes de synthé, les violons, les bruits bizarres…

      Mettez ça sur n’importe quel autre sujet et il apparaît clairement qu’ils sont en train de faire ce dont ils se défendent. Indécrottables.

      Je verrais bien la musique des dossiers de l’écran pour illustrer un reportage sur ce blog.


  23. Toff de Aix Le 31 mars 2017 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Twitter, ou le royaume des ego. Je dis bien “des”.

    Car dans cette “affaire” comme dans bien d’autres, qu’en auront retiré les français moyens ? c’est à dire ceux qui s’en fichent pas mal des edito biaisés de Dominique Seux, où des tweet pleurnichards de Samuel Laurent & co, soit L’IMMENSE majorité des gens dans ce pays, qui trime et fait sa petite vie (ou essaie de la faire) le plus possible sans faire trop de vagues ?

    Quand je parle autour de moi du decodex la majorité des gens ne savent même pas ce que c’est : ils ne lisent plus la presse, le Monde inclus, depuis bien longtemps. A part la télé, leur vision de l’info s’arrête au “20 minutes” papier qu’on leur refile gratis par brouettes entières à la sortie des bouches de métro.

    Du coup cette histoire de manipulation n’est suivie que par une poignée d’intervenants : les pro et les anti. Ça doit, au fond, arranger bien du monde. En fait “ils” ont gagné cette bataille de l’info depuis bien longtemps, j’ai parfois l’impression que nous sommes l’arrière garde d’une armée fantôme…


  24. Cordier Le 31 mars 2017 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Samuel Laurent, le Savonarole de l’information….


    • Alfred Le 31 mars 2017 à 09h17
      Afficher/Masquer

      S.L. est au monde ce que Abu hajar fut à daesh. (Agade dans gogole si tu veux rire un peu).


  25. Dominique Morin Le 31 mars 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Bon je rectifie donc mon précédent commentaire à propos des journalistes : dans le cas des Décodeurs, on a affaire à du commérage, mais avec une claire intention de nuire ….

    Hélas, je crains que O Berruyer ne s’épuise dans ce combat inégal…. (rectifier des mensonges & erreurs demande beaucoup plus d’efforts que de les produire ….)

    I’ve said it before, and I’ll say it again: Politics Is the Entertainment Branch of Industry. Frank Zappa


  26. Xavier Le 31 mars 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    L’algorithmique prendra le contrôle de tout, et il sera (forcément) produit par les plus riches qui auront de plus en plus de facilités pour imposer “leur réalité” à celle des citoyens.
    La lutte à laquelle Olivier s’emploie est juste, compréhensible aujourd’hui, mais n’a de sens que si elle permet de réduire le retard des citoyens sur le système.

    Les nécessaires productions en termes d’informations doivent donc absolument déboucher sur une systématisation afin de proposer une approche macroscopique de l’évolution humaine dans le système Terre.

    Sans cela, nous aurons beau lutter de toutes nos forces, nous continuerons de perdre du terrain.

    Quand créons-nous une plateforme ouverte pour démarrer l’intelligence collective ?
    1) Exposer clairement la stratégie de façon entièrement ouverte,
    Objectif : contrer la stratégie de qq uns pour leur pouvoir avec celle de l’intérêt général : la démocratie c’est l’ouverture de l’information,
    2) Mettre des contenus de formation sur des concepts clefs mais simple en ligne,
    Objectif : permettre à chacun de comprendre les déterminismes de l’Homme dans son Environnement,
    3) Engager des débats ouverts pour trouver un dénominateur commun,
    Objectif : retrouver le goût de la différence, celui qui ne cherche pas à nier l’évidence par peur ; de ne pas savoir la gérer mais au contraire à l’accepter et devenir (réellement) tolérant.


  27. moshedayan Le 31 mars 2017 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Samuel Laurent a l’air de se prendre pour Dieu le père fouettard. Il risque à ce petit jeu de “grand censeur” de tomber sur un os très dur avec des conséquences fort négatives pour sa carrière, tôt ou tard.


  28. Valérie Le 31 mars 2017 à 10h14
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier pour cette démonstration très convaincante et à tête reposée (les réactions des premiers jours ont pu paraître – paraître seulement – excessives). Et bravo pour avoir gardé le cap, je pense qu’il est très facile de commencer à douter et ne plus savoir où est la vérité et la réalité…je vais relire (pour la 3ème fois en qques mois) 1984. Tout est là.


  29. Julie Le 31 mars 2017 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Hallucinant.
    Tout est résumé; Lordon et Diplo tapent sur Michea, Le Monde tape sur Lordon et Econoclastes, etc.
    La France apaisée c’est pas pour demain.


  30. Dandelion Le 31 mars 2017 à 10h23
    Afficher/Masquer

    Pardon pour ce commentaire un peu HS, mais je suis à l’étranger depuis 4 mois et continue de suivre l’actualité française. Autant dire que c’est du grand n’importe quoi.

    Il y a une chose sur laquelle j’aimerais avoir un retour. Il y a bien une guerre médiatique entre l’Amérique et la Russie sur le sol Français ? La grande presse Française très influencée par l’Amérique perd de son objectivité et se retrouve à faire dans l’entertainment. A contrario nous avons RT, Sptunik et d’autres médias qui dans leurs analyses de la situation tentent d’être plus objectif. La Russie est en train de gagner la confiance d’une communauté. Simplement parce qu’en terme de diplomatie elle se montre d’avantage bienveillante.

    L’Empire Americain se brise. L’Empire changerait-il tranquillement de main en donnant à cette transition des airs de spectacle ?
    La Russie aurait pu écraser l’Amérique y a un moment. Ce sont deux énormes égrégores qui se sont affrontés sur un plan invisible. Les effets arrivent sur le visible.

    Alors que les consciences et intentions divergent tellement qu’on en vient à se poser la question de la guerre, qu’est ce qu’on fait ? Il nous faut prendre des mesures aussi.


    • moshedayan Le 31 mars 2017 à 12h20
      Afficher/Masquer

      La Russie n’a pas besoin d’un “Empire”, les Russes veulent mieux vivre et en paix en étant respectés – c’est tout. Ils craignent un nouveau conflit provoqué par un Occident avide de ressources naturelles.
      Ils ont peut-être tort mais au moins cela en dit long sur leurs véritables intentions. Et pour Poutine, je crois qu’il espère plus d’un renouveau du dialogue américano-russe que d’un dialogue avec une Union européenne qui se cherche une identité en définissant son ennemi principal : la Russie.
      Ceci, si c’est bien les intentions de l’UE, ne fait que ressembler au projet d’Hitler sous un nouvel habillage.
      L’analyse d’Emmanuel Todd sur la puissance des valeurs démocratiques aux Etats-Unis et en Allemagne prend une dimension qui pourrait s’avérer à nouveau tragique pour les Russes.


      • Dandelion Le 31 mars 2017 à 19h02
        Afficher/Masquer

        Effectivement je n’en pense pas moins quant à leurs intentions. Néanmoins par empire je désigne un égrégore de pouvoir. Une influence, un être spirituel aussi vieux que l’Homme.

        Un pouvoir arrive dans leurs mains et il leur est attribué par des foules. C’est un pouvoir illusoire finalement mais avec un impact certain.
        (C’est de l’occulte, mais c’est réel : Gustave Le Bon – La psychologie des foules)

        Nous sommes d’accord avec le renouveau du dialogue. Pour rebondir sur cette référence à Hitler, l’UE c’est le concept de Germania.

        Il y a un siècle certains alertaient déjà sur la disparition de la démocratie maintenant prostituée par Germania, pardon, l’UE. En 1928, Fernand Auburtin citait Copin-Albancelli dans Le Régime Abject. Il s’agit d’un passage extrait du livre “Le pouvoir occulte contre la France” de 1908 (Si je ne me trompe pas. Attention il y est beaucoup question de Franc Maçonnerie)

        Je m’excuse pour la longueur de mes commentaires. Mais j’ai, j’admets, une “crainte”. Cette crainte dans l’idée c’est que notre objectivité, notre esprit critique est anesthésié (en terme de foule) à tel point que nous seront voué à des pulsions quand la révélation sera limpide. C’est bientôt le peuple qui devra faire preuve de bienveillance…


    • Kiwixar Le 31 mars 2017 à 13h30
      Afficher/Masquer

      A propos de l’Europe, de ses laquais (journalistes) et de ses petits marquis (politiciens) dans cette compétition multiséculaire entre Anglo-Saxons et la Russie, je pense souvent à cette boutade de Warren Buffet : « C’est quand la mer va se retirer qu’on va voir qui n’a pas son maillot de bain. »


    • marie anne jordan Le 01 avril 2017 à 18h15
      Afficher/Masquer

      ce qu’on fait ?
      déjà , on regarde ceci :
      https://www.youtube.com/watch?v=vQ6VRi0smIo
      ” car l’Europe de la Défense , c’est LA GUERRE ”
      Foin de la propagande dans mon cas , c’est simplement de la réflexion et de la survie .


  31. visiteurs Le 31 mars 2017 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Juste une constatation intéressante : la notice référencée ici : “Ce qui lui a valu une très ferme – et juste sur le fond – réponse de Stéphane Soumier sur son blog le 15 décembre” a totalement disparu du blog de Stéphane Soumier, et n’a pas été sauvegardée dans le site archive.org.

    En d’autres termes, le trace publique de la réponse de Soumier ne semble plus disponible que depuis les-crises.fr…

    Je remarque aussi que les intimations des décodeurs à effacer les twits qu’ils considèrent erronés sont journalistiquement extrêment douteuses. On ne fait pas disparaître des documents, on présente des correctifs ultérieurs — purger la mémoire de ce qui s’est dit est une technique décrite par Orwell favorite des pouvoirs qui se veulent absolus (depuis les pharaons et les empereurs romains jusqu’à Staline et aux colonisateurs en retraite).


  32. Flizz Le 31 mars 2017 à 11h05
    Afficher/Masquer

    Tout ces dramas dignes d’une mauvaise série Ivoirienne… ça doit prendre un de ces temps en plus.

    On passe sont temps ici à critiquer les analyses à l’emporte-pièce et les opinions grossièrement orientables parce que non développées, mais… ça tweet, et ça tweet, et ça re-tweet, alors que c’est l’outil idéal pour tomber dans ce genre d’écueils…. 140 caractères, même pas sûr que ça suffise pour la recette d’une omelette au fromage.
    Donc des chacals sautent sur l’occasion pour décrédibiliser celui qui ne leur plait pas. Pas beaucoup d’effort à faire pour retourner ce qui n’est pas argumenté.

    Juste une idée, arrêter de tweeter ?
    Se concentrer sur un média qui laisse le temps d’analyser, et en tire des conclusions ?

    On appelle ça tendre le bâton les amis.


  33. Julie Le 31 mars 2017 à 11h14
    Afficher/Masquer
  34. Teejee Le 31 mars 2017 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Essayer d’influer sur les employeurs de ses contradicteurs pour faire prévaloir sa vérité n’est pas l’indice d’une profonde confiance en soi. Et je me demande si un homme qui a besoin d’une arme pour se faire respecter a de l’estime pour soi-même. J’ai beaucoup de compassion pour ce garçon.
    J’en ai d’autant plus que, comme le dit Olivier, l’enjeu semble le dépasser lui-même. Ce qui veut dire que son arme pourrait très bien se retourner contre lui, et il risque alors d’être broyé par le système qu’il défend. Gâcher la vie des autres est une grande tristesse, mais gâcher la sienne en plus est une grande misère.


  35. Pinouille Le 31 mars 2017 à 11h23
    Afficher/Masquer

    Les tweets de Samuel Laurent montrent clairement qu’il se croit détenteur d’une vérité univoque et imprescriptible, rendant légitimes les attaques, parfois d’une violence extrême, envers ceux qui sont dans l’erreur.
    Est-il exagéré d’y voir là tous les signes du fanatisme?
    Je dirais même fanatisme aveugle, quand on constate qu’il pousse la vanité/inconscience à s’en prendre ouvertement à ses confrères journalistes de renom.Ce qui contribuera grandement à précipiter son autodestruction s’il continue sur sa lancée –> que pense le management du Monde de ce comportement déviant?

    PS: la réponse délectable de Stéphane SOUMMIER révèle une personnalité d’une richesse insoupçonnée.


    • Pencilivy Le 31 mars 2017 à 12h29
      Afficher/Masquer

      Je ne sais plus quoi penser de ce garçon. D’abord il m’énervait, maintenant je le regarde avec des yeux ronds en le voyant se comporter comme un gamin qui fait une crise dans un supermarché.
      Comme d’autres commentaires l’ont dit, il ne s’emploie qu’à gâcher la vie des gens. Si pour moi c’est consternant de ne faire que ça de sa vie, c’est apparemment ça, sa définition du journalisme (ses critiques à l’encontre des vrais journalistes se tiennent du coup, vu l’idée qu’il a de sa profession).
      Mais vu qu’il voit des intox et fake news de partout (preuve de tous ses tweets à l’appui), il faudrait peut-être lancer à Laurenton et le faire soigner ?
      (oui, j’essaie de prendre ça avec humour, maintenant. D’ailleurs je ne sais pas si je dois être heureuse ou pas de voir que quand je proclame mon soutien à Olivier Berruyer, une fois sur deux les gens ne voient pas de quoi je parle).


  36. Getafix Le 31 mars 2017 à 11h43
    Afficher/Masquer

    Merci pour l’analyse poussée.
    J’ai bien aimé aussi l’analyse de M Soumié.
    Ce qui me vient à l’esprit en voyant les réactions de M Laurent, c’est qu’il a un fonctionnement, en réalité, extrêmement proche de M Trump. Un ego surdimensionné, lié à une certaine réussite dans la vie (même si l’ampleur des deux réussites n’a rien à voir), et un mépris absolu pour ses interlocuteurs, ce qui lui permet d’avoir une attitude cassante, autoritaire, en résumé : détestable.

    Comme pour M Trump, c’est ce qui plaît et explique sa popularité.
    Ce qui explique aussi pourquoi il n’est pas recadré au Monde. On ne prend pas de risque avec un gars qui a 100k+ suiveurs.


    • pipo Le 31 mars 2017 à 13h08
      Afficher/Masquer

      “Un ego surdimensionné, lié à une certaine réussite dans la vie et un mépris absolu pour ses interlocuteurs.”

      Sauf que c’est l’inverse. leur égo surdimensionné et leur mépris absolu pour leurs interlocuteurs à fait leur réussite.

      Ce type de personnalité est recherché dans toutes les sphères du pouvoir, Macron en est un autre exemple.

      “Comme pour M Trump, c’est ce qui plaît et explique sa popularité.”
      C’est de la poudre aux yeux. Les apparences règnent mais les faits sont têtus.


    • Kiwixar Le 31 mars 2017 à 13h43
      Afficher/Masquer

      Une autre explication au fait qu’il ne se fait pas recadrer par sa direction pourrait être la suivante, que j’ai déjà vu en entreprise : pour se débarrasser d’un employé toxique mais qui a des bons résultats, ils le laissent se griller pour pouvoir le virer sans indemnités (faute grave). Faute grave : exemple, attirer un procès et le perdre, exposant l’employeur à payer des dommages, à un accroc dans la réputation de l’entreprise. « Vas-y, Sam, paie-toi Berruyer, on te couvre! » (ou pas)


  37. christian gedeon Le 31 mars 2017 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Aveuglement et sensation de toute puissance…les deux mamelles de tous ces manipulateurs. On les voit à l’oeuvre tous les jours et dans tous les domaines…sur LCP ,l’émission Europe hebdo donne aujourd’hui la parole à un quarteron d’européistes pour lesquels les peuples sont juste idiots,ne comprennent rien et se trompent sur tout…ahurissant. leur solution? Plus(+) d’Europe, plus de fédéralisme,plus d’intégration,moins de nations,plus de libéralisme….Comme disait l’autre,le problème avec les cons,c’est qu’ils osent tout,c’est même à çà qu’on les reconnaît!


  38. Catalina Le 31 mars 2017 à 12h01
    Afficher/Masquer

    Les suiveurs ça se paie surtout lorsqu’on est multimilliardaire à l’instar des proprios de l’immonde.
    Je trouve votre comparaison très poussée en effet.


  39. Ardéchoix Le 31 mars 2017 à 12h02
    Afficher/Masquer

    Quelle misère…. M. Samuel Laurent un conseil lecture pour ce weekend : “Vers la sobriété heureuse de Pierre RABHI.”


    • Catalina Le 31 mars 2017 à 12h14
      Afficher/Masquer

      Ardéchoix, je pense que vous le surestimez, un abonnement à nabila edito lui convient très bien, pour tout le reste, il n’a pas le niveau.
      ;O)


  40. Crundchu Le 31 mars 2017 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Ce qui m’amuse le plus et me fait le plus peur c’est que ce monsieur Laurent ne semble pas réaliser que ses “Tweets” vont le suivre toute sa vie.
    Une petite citation de ma grand-mère (qui ne parlait pas français) :
    “Ne dit jamais rien dont tu puisses avoir honte un jour !”

    Dieu sait que la vie est longue monsieur Laurent, mais vous allez vite le réaliser.


  41. Micmac Le 31 mars 2017 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Tiens, Nicolas Hénin qui intervient à la fin…

    Le néocon qui a écrit un bouquin entier de fake news sur la Russie. Le fameux livre dans lequel il écrit, entre autres, que Sarko s’est fait menacer en tête à tête par Poutine, et que Poutine a lâché son chien sur Merkel… “Infos” rapidement démenties preuves à l’appui, mais apparemment ça ne nuit pas à sa carrière.

    Dans un livre, pas dans un quotidien, il avait le temps de vérifier…

    Il y a tout un tas d’autres perles dans sont bouquin délirant, mais c’est celles qui ont “buzzé”.

    C’est vrai, il a commis plein d’erreurs (involontaires?) dans un livre, c’est pas comme s’il avait fait un tweet pas tout à fait vérifié, péché capital valant excommunication immédiate. Mais bon, de toutes façons, raconter des c…eries sur la Russie est tout à fait licite. Puisque comme les Russes sont très méchants, il y a un fond de vérité de toutes façons…


  42. Dahool Le 31 mars 2017 à 12h30
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Je trouve intéressant la corrélation entre l’article d’hier qui parle de l’homme connecté qui perd son libre arbitre et la photo selfiesque de SL sur son compte Twitter !

    L’homme machine ne réfléchit plus.

    SL n’est pas de ce moule, lui, est en service commandé et s’il a un minimum d’honnête intellectuelle, il ne doit pas être fier de lui. C’est un pion, une marionnette, un chien de garde.

    Nous vivons une drôle de guerre, celle-ci est déclenchée par ceux qui sont en train de perdre le monopole de l’information et le pouvoir qui en découle, fabriquer et manipuler l’opinion. Je trouve ça encourageant, ça prouve bien que des gens comme OB visent juste et que les naïfs sont de moins en moins nombreux.

    Nous gagnons !


  43. Cédric Le 31 mars 2017 à 13h00
    Afficher/Masquer

    sans déconner vous n’en avez pas marre de tweeter ? un microcosme d’initiés, qui a des conséquences parfois sur les non-initiés … un moment il faudrait réfléchir à participer à cette “chose” ou pas non ?

    d’ailleurs c’est valable aussi pour tous personnages politiques qui tweet à tour de doigts …


  44. luc orient Le 31 mars 2017 à 13h03
    Afficher/Masquer

    Pour le moment c’est une “Stasi light” et virtuelle, dont la bigoterie et l’amateurisme sont à pleurer. [Modéré] on se rend compte que les winners du decodex les possèdent quasi tous : victimisation, argument d’autorité, culot, besoin d’avoir raison, aucune morale ni valeurs, etc. On est tombé bien bas


  45. Commentaire Le 31 mars 2017 à 14h03
    Afficher/Masquer

    Je prends un certain plaisir (peut-être sadique) à lire ces articles.
    Et encore aujourd’hui, cette dernière heure, S.Laurent a proposé sur twitter des interventions qui réussissent à la fois à être inintéressantes et à avoir tous les critères de ce contre quoi il prétend être en guerre.
    Il retweete une citation tronquée de J. Lassalle (“A la place du peuple, je ne me rendrai pas massivement à cette élection” devient : “Jean Lassalle explique que, s’il était le peuple, il n’irait pas voter”). Cela mérite – lorsqu’il s’agit de Cazeneuve – http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/05/03/les-fausses-citations-de-bernard-cazeneuve-sur-les-racines-chretiennes-et-le-djihad_4913085_4355770.html – ou de Fabius (le “bon boulot”, pas besoin d’en reparler ici, les-crises a été injustement attaqué, les autres sites ont été relativement “justement” corrigés, mais il s’agit surtout de couper les cheveux en 4).
    Et puis petite crise complotiste : il invente et colporte une rumeur, l’air de pas y toucher (“on sent que c’est pas du tout écrit par les mecs du staf com.” en commentaire à des Q/R de candidats à la présidentielle dans Geekmag, avec mise en avant de J.Lassalle (son “dada” du jour peut-être). Pas de source, pas d’enquête.
    M’enfin, je vous avais prévenu : c’est ININTERESSANT.


  46. Ubu Le 31 mars 2017 à 14h06
    Afficher/Masquer

    Je trouve assez intéressant l’observation parallèle que l’on peut faire, à partir d’un article de l’ACRIMED de 2005, concernant le rachat de Libération,
    http://www.acrimed.org/Liberation-tombe-sous-le-charme-d-Edouard-de-Rothschild
    notamment au passage : “Il s’agit d’un projet industriel qui s’inscrit dans le temps.”, où l’on est en droit de se demander de quel projet il s’agit, et ce qui peut se différencier du journal Le Monde.


  47. ISB Le 31 mars 2017 à 15h10
    Afficher/Masquer

    A quand l’intimidation des familles ? A quand la violence directe ? A quand la torture ? A quand la prison ?
    Qui vole un oeuf vole un boeuf (“et est vachement costaud”, ajoutait Siné !). Ces “petites” intimidations auprès de l’employeur ne laissent rien présager de bon.

    Si on laisse faire ce type d’agissement , on se retrouvera sous un régime de peur . Penser par peur. Le début du fascisme. L’aboutissement de la bêtise. Et non plus penser pour penser. Quitte même à se tromper, début de l’intelligence.

    Au secours ! le régime Pétain revient ! Sa morale, sa bonne conscience, ses nervis … Au pas camarades au pas camarades au pas au pas au pas …

    Merci de confondre cette bêtise en marche !


  48. Nasir Le 31 mars 2017 à 15h46
    Afficher/Masquer

    Samuel “Batman” Laurent. Ce type se prend vraiment pour un justicier ! Mais le pire, c’est que le “Monde” ne semble pas voir d’inconvénient à le payer pour cette activité.


  49. Zasttava Le 31 mars 2017 à 15h51
    Afficher/Masquer

    A lire régulièrement vos billets sur les Décodeurs et l’activité de Samuel Laurent en particulier, je commence à me poser sérieusement la question de la place exorbitante que prend Twitter depuis des années dans les débats politiques dans nos pays, alors que le nombre réel d’utilisateurs semble inversement proportionnel à cette place et à l’mpact de Twitter sur les débats.


  50. Agora Le 31 mars 2017 à 16h58
    Afficher/Masquer

    Très bon papier de Stéphane Soumier, qui n’est pourtant pas ma tasse de thé. Sur SL, tout a été dit…



Charte de modérations des commentaires