Les Crises Les Crises
1.février.20181.2.2018 // Les Crises

[Bon anniversaire !] Plainte contre le Décodex

Merci 848
J'envoie

C’est donc le 1er février 2017 que le journal Le Monde a lancé son “Décodex”, énorme opération de dénigrement de ses concurrents.

Cette opération a entraîné une énorme vague de diffamations à notre encontre, que nous avons dû gérer durant l’année 2017.

Nous profitons donc du premier anniversaire du Décodex pour vous dévoiler la plainte (enfin, plus précisément, l’assignation – de 65 pages… Formidable travail de Maître Jérémie Assous et de son équipe) que nous allons déposer dans les prochains jours auprès du Tribunal de Grande Instance.

Télécharger la plainte en pdf

 

Je propose aussi aux lecteurs avocats et juristes qui auraient des commentaires, conseils ou suggestions d’amélioration sur tel ou tel point de cette plainte et souhaiteraient nous en faire part (bénévolement 🙂 ) de nous les envoyer via le formulaire de contact de ce blog. Idem pour les lecteurs, par le formulaire ou en commentaire (c’est encore une version brouillon, avec quelques coquilles)

Enfin, si vous souhaitez soutenir financièrement (sans déduction fiscale) cette action judiciaire, vous pouvez réaliser un paiement ici.

Merci enfin à toutes et à tous pour le soutien de la communauté des lecteurs tout au long de l’année passée – cela a vraiment fait du bien à toute l’équipe !

P.S. Les sommes éventuellement récupérées au terme de cette procédure seront bien évidemment réinvesties dans ce site, afin de participer à une meilleure information du public.

P.P.S J’ai une pensée pour le regretté Robert Parry, qui m’avait soutenu durant cette période difficile, résumant fort bien la situation :

“Olivier, si tu prépares une histoire détaillée sur ton problème [avec le Décodex] — avec l’explication du Monde sur la façon dont ils ont compilé ces listes absurdes […] — je serai heureux de le publier dans Consortiumnews. Il n’y a guère de doute que la campagne contre les “fake news” est devenue une couverture pour attaquer les sites Web sérieux qui ne suivent pas la ligne de propagande sur des sujets sensibles comme l’Ukraine et la Syrie. Les médias mainstream sont bien sûr le cas classique des personnes voyant la paille dans l’œil du voisin sans voir la poutre dans le leur. Mais ils excusent leurs propres erreurs factuelles comme étant de simples erreurs innocentes. Cependant, si quelqu’un d’autre fait une erreur similaire, cela devient une “fake news“. […] Si les médias grand public avaient disposé de telles listes [de proscription] en 2003, ils nous auraient mis sur la liste noire des propagateurs de “fake news” pour avoir remis en question la certitude de la présence d’Armes de Destruction Massives en Irak. Mais je pense que la seule chose que nous pouvons faire en réponse, c’est de continuer à travailler et à faire du bon journalisme, aussi douloureux que cela puisse être de figurer sur de telles listes orwelliennes.” [Robert Parry, 02/2017]

P.P.P.S. : la mission des médias mainstream est en bonne voie d’accomplissement : effrayer la population pour qu’elle ne s’informe plus sur “Internet” mais seulement auprès… des médias mainstream (en 2016-2017, après la campagne sur les “fake news”) :

(Lien)

Commentaire recommandé

Kiwixar // 01.02.2018 à 08h14

Le decodex et autres « listes » qui « nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire », permettent la mise en place d’une censure extrêmement sournoise par des acteurs privés (oligarchie via GAFA et assimilés) :
– filtrages facebook/twitter : Olivier publie, il pense avoir publié mais seul un % de gens peut voir (% ajustable)
– l’accès à http://www.les-crises.fr est ralenti, fonctionne mal, décourageant les nouveaux lecteurs
– « invisible » dans les recherches google (c’est-à-dire relégué en page 2 ou 3)
– ses rares erreurs montées en épingle sur google
– les stats de fréquentation minimisées (pour le décourager)
– ses livres virés d’Amazon pour « défaut de stock » et autre excuse bureaucratique
– comme Joseph K., accusé de quelque chose, mais on ne peut pas lui révéler quoi
– incitation à la haine contre l’euroPolitburo > goulag(anamo)

Avec un procès ayant comme acteur le Decodex/Lemonde, les juges doivent se poser la question de quelles société et démocratie ils souhaitent pour leurs enfants.

138 réactions et commentaires

  • Guillaume81 // 01.02.2018 à 07h10

    Vraiment très bien. Je ne pensais pas que vous iriez jusqu’à attaquer le principe même du Decodex. C’est très fort.
    Une remarque d’expression : p. 14, l’expression “La substitution du Juge par le DECODEX” me semble incorrecte (plutôt : “la substitution du DECODEX au juge” ou alors le “remplacement du juge par le DECODEX”).

      +63

    Alerter
  • pucciarelli // 01.02.2018 à 07h43

    La meilleure des défenses est l’attaque. Brillante tactique. Félicitations.

      +44

    Alerter
  • Mr K. // 01.02.2018 à 07h48

    J’ai contribué financièrement l’année dernière (modestement) en soutien à Olivier BERRUYER et le site “Les-Crises”.

    Il s’agissait en premier lieu de permettre financièrement des actions en justice de défense “immédiate”. Nous en avons eu des compte-rendus sur ce blog régulièrement.

    Il y avait aussi une attente “utopique” de voir mis en cause juridiquement le Decodex, et plus largement le principe de ce type de censure.

    Cette attente est comblée avec ce prochain dépôt de plainte.

    Je relève, page 23 / 65 : “Le demandeur a conscience que la portée de son action dépasse largement le blog Les Crises.fr et celle de la réparation de son préjudice”.

    Un grand merci à Olivier et à l’équipe pour cette action d’utilité publique.

      +97

    Alerter
    • Les-crises // 01.02.2018 à 14h06

      Merci à vous surtout. Désolé pour le délai, on a eu deux trois trucs à régler en 2017 suite à ces attaques… 🙂

        +41

      Alerter
  • Alexandre Clément // 01.02.2018 à 07h56

    http://in-girum-imus.blogg.org/misere-du-journalisme-le-monde-et-ses-decodeurs-au-secours-de-l-oligar-a135997772

    Au delà du cas particulier d’Olivier Berruyer, il y a le fait que les Décodeurs s’infiltrent sur les réseaux sociaux pour nous dire ce qu’il faut penser. Pour le reste, évidemment Berruyer à raison.

      +45

    Alerter
    • Kiwixar // 01.02.2018 à 08h14

      Le decodex et autres « listes » qui « nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire », permettent la mise en place d’une censure extrêmement sournoise par des acteurs privés (oligarchie via GAFA et assimilés) :
      – filtrages facebook/twitter : Olivier publie, il pense avoir publié mais seul un % de gens peut voir (% ajustable)
      – l’accès à http://www.les-crises.fr est ralenti, fonctionne mal, décourageant les nouveaux lecteurs
      – « invisible » dans les recherches google (c’est-à-dire relégué en page 2 ou 3)
      – ses rares erreurs montées en épingle sur google
      – les stats de fréquentation minimisées (pour le décourager)
      – ses livres virés d’Amazon pour « défaut de stock » et autre excuse bureaucratique
      – comme Joseph K., accusé de quelque chose, mais on ne peut pas lui révéler quoi
      – incitation à la haine contre l’euroPolitburo > goulag(anamo)

      Avec un procès ayant comme acteur le Decodex/Lemonde, les juges doivent se poser la question de quelles société et démocratie ils souhaitent pour leurs enfants.

        +127

      Alerter
    • Surya // 01.02.2018 à 09h13

      ils ont un train de retard, facebook est en train de mourir, plus personne ne commente.

        +17

      Alerter
      • claude // 02.02.2018 à 15h03

        Cela doit être prouvé !

        Tous les sites que je consulte demeurent branché sur cette folie ” d’info ” que sont les Face de bouc, Touiteur…sans compter la merde sur TuTuBe…de ce monde !

        Et c’est quoi cette démence franglais un peu partout en France…

          +8

        Alerter
    • Fritz // 01.02.2018 à 10h23

      David contre Goliath… C’est de mauvais augure pour les censeurs et diffamateurs !

      L’année dernière, j’ai ajouté cette petite section à l’article Wikipédia du Monde :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde#Condamnations_judiciaires

      La plainte déposée par Olivier devrait permettre de la développer. Quant à la “faute en violation de son obligation de diffuser une information exacte”, elle est quasi-permanente de la part du Monde.

        +33

      Alerter
      • jm // 01.02.2018 à 12h45

        Oui, David conte Goliath.
        Sauf que le vrai Goliath n’est pas le Monde qui n’en est qu’un serviteur, mais tout en haut de la hiérarchie le Goliath c’est “la république institutionnelle”, au travers de choses comme le Clemi, le ministère de l’EN et les autres ministères chargés plus ou moins de veiller sur l’ordre des choses et sur l’alignement propre des esprits des jeunes générations notamment.

        OB va possiblement obtenir quelques dédommagements, peut être même le retrait du site lescrises du décodex, un encart du jugement quelque part sur l’immense page home du site lemonde pas en une de la version papier en tout cas.

        Mais le décodex, ou qui sait sa transformation en une chose d’Etat gérée par un organisme “indépendant” pour le détacher de l’acteur trop évidemment partie prenante de l’information qu’est le Monde, et son projet d’ensemble, d’essence politique, continueront.

        Tel est mon diagnostic de la situation d’ensemble et mon pronostic sur ce jugement de justice à venir.

          +19

        Alerter
        • Chris // 01.02.2018 à 13h27

          Le 29 janvier, j’ai réagi à propos d’un article du Figaro sur la Suisse, disant que je ne reconnaissais pas ce pays dans lequel je vis depuis des décennies.
          Article écrit par un chroniqueur “littéraire” du Tagi (Tages-Anzeiger, membre de la LENA).
          Pour de la littérature, c’était vraiment de la littérature… mais pas Zadig !
          La Leading European Newspaper Alliance, ou LENA est une alliance établie entre sept journaux européens, officialisée le 10 mars 2015.
          Elle regroupe Die Welt en Allemagne, Le Soir en Belgique, El País en Espagne, Le Figaro en France, La Repubblica en Italie, et le Tages-Anzeiger et la Tribune de Genève en Suisse.
          Soit les milieux d’affaires européens…
          Wikipedia, langue anglo, en parle en ses termes :
          “L’initiative vise à consolider l’opinion publique européenne”
          “Consolider” : quel joli mot !

          Aux lecteurs de souquer entre les épaves fake news, Décodex et Miniver…

            +29

          Alerter
          • jm // 01.02.2018 à 15h45

            “Soit les milieux d’affaires européens…”

            Ce n’est pas du tout ma lecture de ce qu’il se passe et de pourquoi ça se passe dans plusieurs pays occidentaux, et en France de manière si exacerbée, et dont le decodex n’est qu’une des facettes.

              +1

            Alerter
            • Chris // 01.02.2018 à 16h35

              Et quelle est votre lecture ?
              Certains milieux d’affaires suisses, notamment grandes banques et industries (car nous avons encore des l’industries !) poussent pour que la Suisse adhère à l’UE, alors que la population freine des 4 fers et que les accords bilatéraux battent de l’aile malgré les 1,3 milliards versés annuellement par la Confédération à l’UE au titre de “cohésion” (d’aucuns diraient “graissage de patte”!)
              Globalisation, ça ne vous dit rien ?

                +6

              Alerter
            • jm // 01.02.2018 à 17h12

              Vous me fatiguez les “convaincus si classiques” avec votre grille de lecture scotchée capitalo- uemonomaniaquosienne que je trouve assez étriquée et qui oublie tant de restes expliquant ce qu’il se passe dans la société -dans la société- et dont les decodex ne sont qu’une des facettes je le redis.
              Au plaisir.

                +6

              Alerter
            • Alfred // 02.02.2018 à 11h38

              @ désolé de vous fatiguer mais je crois que la question de chris etait sincère. En tous cas je vous la pose sincèrement. On ne comprend pas votre point de vue (à pat que vous n’êtes pas d’accord mais sans argument à quoi cela sert il?).
              Quel est donc votre point de vue?

                +7

              Alerter
          • Ivan // 01.02.2018 à 18h58

            Oui, cette détestable initiative est analysée dans le détail ici :
            https://arretsurinfo.ch/la-mise-en-place-dun-systeme-de-propagande-au-niveau-europeen/

              +2

            Alerter
        • Fritz // 01.02.2018 à 19h39

          Le CLEMI… Professeur en collège, je viens de consulter le site. J’ai eu la nausée dès la première page.
          https://www.clemi.fr/
          https://www.clemi.fr/fr/ressources/nos-ressources-pedagogiques/ressources-pedagogiques/reagir-face-au-complotisme-en-classe.html
          Et malheureusement, tant que le milieu enseignant restera aussi conformiste (je parle en termes sociologiques, pas des personnes de mes collègues que je respecte), ce machin aura du succès.

            +11

          Alerter
          • Bertrand // 02.02.2018 à 12h26

            Merci pour le lien, le texte est absolument édifiant et mériterait un commentaire composé à lui tout seul. Dans une schizophrénie 100% compatible “esprit Charlie”, on y retrouve pêle-mêle une invitation même plus cachée à la confiance envers la parole officielle et un soi-disant encouragement au développement de l’esprit critique individuel – mais à condition d’utiliser des outils livrés clés en main et labellisés comme Conspiracy Watch. La boucle est bouclée.

              +6

            Alerter
            • Max // 02.02.2018 à 18h03

              Je ne le trouve pas si choquant, moi, le texte… Il ne dit pas grand-chose, que des belles intentions, mais je les trouve pas injustifiées parce que je peux comprendre que les élèves regardent plein de conneries et que ça dérange les cours, les profs peuvent être désarmés face à ça.

              EDIT: effectivement, il y a la préconisation d’outils clé en main. Mais comme dit dans la plainte, ces outils peuvent exister et (théoriquement) être utiles, s’ils se bornent à démentir les vraies fake news. C’est ce que préconise la plainte : que le Décodex continue à démentir des faits débiles, sans juger des sites.

                +1

              Alerter
            • nobodo // 06.02.2018 à 12h25

              la cristallisation de la situation est toute bête en fait, le système, lutte contre lui-même pour perdurer.
              il ne peut y avoir de résumé plus large. Le monde, decodex, média, c’est maintenir l’ordre en orientant mentalement les gens.
              les taxes les fermetures, les optimisations, c’est pour tenir les murs debout, les gens qui rechignent mentent, sciemment ou pas d’ailleurs, le déni est le souhait du non changement, de la continuité.

              y a pas à tortiller. Notre espèce, pour sa majorité, refuse de voir la vérité. Le monde va faire la correction sans demander l’avis du peuple, du politique, ou de quiconque prétend être investi d’un pouvoir.

              C’est la notion de cercles dans l’effondrement de civilisations : ça se relève toujours car c’est endémique et y a toujours les voisins pour récupérer le tir. Pour la première fois de l’espèce humaine c’est global, y a pas de cercle extérieur, ça tombe, mais tout tombe.

              98% de la population mondiale ne sait pas ce qu’il se passe. Ceux qui ont compris sont ceux qui fuient et prône la résilience totale. ce n’est pas du catastrophisme, c’est la réalité de l’énergie abondante et de la croissance qui s’achève car le gestionnaire panique et fait n’importe quoi au point de détruire des peuples, des pays et des régions du monde.
              Comme le dit chevalier, tout est simple, il n’y a que des idiots inutiles.
              Des gens enfants pendant la WW2 il y en a encore des vivants, le progrès c’est une chose, mais sur une vie, penser qu’un pays qui a été en conflit 2X en 40 ans et suivi par 70 ans de paix fabriquée et une monnaie commune pour verrouiller l’entente de force, sur l’échelle de l’humain de ce qu’il s‘est passé ne serait-ce que sur les 300, 400 dernières années, penser que ce qui arrive on va bien le négocier…. j’ai une crampe tellement je me marre.

              tout vieux refuse de voir la vérité car il a été esclave comme les autres pendant 40 ans, il et veux sa retraite, il gueule quand il en manque un bout, même pas le recul de réaliser qu’il a vécu sur le dos du sacrifice inconscient soi-disant pour léguer un monde meilleurs à ses enfants, mais en fait ce sont des égoïstes et des imbéciles qui ont ruiné le globe et ont transmis les mêmes comportements à leurs gosses et refusent totalement d’admettre la vérité.
              Et maintenant ca tortille du cul car un journal du système accuse un blog de dire la vérité car il ne faut pas la dire car rien doit changer car tout se casse la gueule mais faut pas générer d’onde de choc car ca deviendrait incontrôlable. Je vous rassure, que vous le vouliez ou non, ce n’est pas un ratio de force de l’ordre+service de 1 pour 37 habitants au niveau national qui va tenir le pays debout en cas de merde.
              Ca s’effondre oui, mais la merde y en aura pas, pour la même raison qu’on agit comme pendant l’occupation. Le peuple français est un peuple de brassage, de compromission, c’est un peuple gueulard et très faible, capricieux et très lâche.
              En 2005 on a dit non, y ont contourné, ca n’a pas bousculé les masses, personne n’a lu le traité…
              [modéré]

              Regardez le film idiocratie, vous comprendrez que ce monde existe déjà, il n’y a rien à sauver car on a déjà eu l’impact, il était en 2006. Depuis les débrits chutent et on dissimule comme on peut.

              Le propre de la non solution de ce problème, c’est que nous sommes nous-même notre propre cause. C’est insoluble. Si vous êtes vraiment honnête avec vous-même dans une tentative de réflexion, vous verrez, que tôt ou tard vous allez vous confronter avec une situation où le choix devra être entre vous et autrui, et vous choisirez, vous, puisque c’est humain. Il n’y a pas de solution.

              La question de l’équilibre, pourquoi un berruyer fait un blog, à temps plein, tient une posture, emmène une CSP avec lui dans les échanges sur son blog… tout comme un delamarche se filme presque aux chiottes en disant que c’est grave de mettre la came et les putes dans PIB pour afficher un solde positif… ( alors qu’en fait c’est logique ) et ensuite en fin de vidéo donne le lien pour sauver un patrimoine et de s’inscrire, payer, alors que si les moutons sont tondus, le patrimoine, y en aura plus, puisque dans la logique des choses il en sera saisi…. Chacun à quelque chose à proposer une épingle à tirer dans un jeu… personnellement, je me lasse de voir tant de gesticulation mais fondamentalement il n’y a rien qui bouge et la chute continue.
              On gagne quoi a dénoncer du faux et rétablir la vérité, si on vous use psychologiquement vous harcèle, vous dénigre, vous tue à petit feu pour vous en empêcher, et que votre auditoire, n’est que de 3000, 5000, allez, 10000 personnes…. Quand un norman ou cyprien fait 10 millions de vue par vidéo et gagne en 5min de vidéo posté plus que vous sur un an. L’est ou votre intérêt. C’est de la croyance en son prochain ? Vous êtes maso ? Un grand optimiste ? Vous y gagnez quoi. Personnellement je ne comprends pas où est l’intérêt autre que financier. Social justice warrior ?
              Si une route mène à un précipice et que vous êtes dans une voiture du convoi, si vous klaxonnez et que personne ne s’arrête, si vous faites barrage mais que ça contourne, pourquoi continuer à vouloir empêcher l’inéluctable, des voitures vont tomber dans le vide…. ET ? ET ALORS ?
              Tellement de choses se seraient auto normées si on les avait laissé faire au lieu de vouloir tout contrôler. L’internet de maintenant est le reflet de la société actuelle, à des années-lumière de ce qu’il était dans les 90. Ca démontre bien le coté nocif et toxique de l’humain sur tout ce qu’il touche car son instinct de prédation détruit tout. De la même manière qu’on ne sait pas générer d’énergie sans détruire de ressource. En 2018. C’est le point de bouclage. La boucle est bouclée. On a toujours détruit pour générer. Et sur 70 millions de français 69.99 millions de cons pensent que l’énergie est renouvelable…( lol 1 ) et que la voiture électrique ne pollue pas… ( lol 2 )
              Effectivement à relire la dernière phrase comment aurait pu on comprendre un traité de constitution…. Allez je m’arrête la… ça ne sert à rien, je voulais juste lancer une pierre dans la marre.

                +3

              Alerter
            • tepavac // 06.02.2018 à 18h09

              réponse à Nobodo,
              J’imagine que votre première intervention est partagée par bon nombre de Citoyen sur le sujet de la responsabilité de nos élites et de “nos” gouvernants.
              SI, je vous assure, dans tous les Pays “occidentaux”, et seulement dans “nos” Pays, un certain pourcentage majoritaire de la population, pensent précisément ce que vous énoncez si facilement.
              J’avoue que ce schémas correspond aux faits relevés depuis des années par tout Citoyen un temps soit peu attentionnés, ce site nous les rappellent en cas d’amnésie passagère.

              Pourtant je ne partage pas ce pessimisme qui vous entraine dans de si noires pensées.
              Lorsqu’un tel défit se présente, que même nos institutions chancellent, notre premier devoir, c’est d’aider les jeunes générations à construire le monde de demain. Ce n’est pas se lamenter sur qui était, et passer son temps à jeter des œufs périmés sur les pieds nickelés de notre siècle.
              Il faut réagir, et réagir avec, à la fois panache pour souligner notre volonté, et humilité pour aborder cette situation, que vous décrivez.

                +1

              Alerter
  • Mr K. // 01.02.2018 à 07h59

    Page 23, premier paragraphe, sans doute une erreur, “aimables” plutôt que “amiables”.

    […] sur la base de prétendues références objectives sont ceux qui par ailleurs s’expriment à titre individuel, mais en termes peu amiables, […]”

      +5

    Alerter
    • Chris // 01.02.2018 à 13h30

      Amiable ?
      Susceptible d’être négocié, conciliée ?

        +0

      Alerter
  • Guillaume81 // 01.02.2018 à 08h13

    p. 38
    “compte d’individus” => “comptes d’individus”
    “informations véhiculés” => “informations véhiculées”

    p. 42
    “seule est mentionné… l’article” => “Seul est mentionné… l’article”

    p. 43
    “Autrement-dit” (pas de tiret)

    p. 45
    “informations diffusés” => “informations diffusées”

    p. 46
    “ces site” => “ces sites”

    p. 49
    “sa «ligne éditorial» ” : sa ligne éditoriale

    p. 51
    “autant l’exactitude d’une analyse politique, qui peut être critiquée, discutée, combattue, peut difficilement être qualifié de « fausse »” => “autant l’exactitude… être qualifiée”

      +33

    Alerter
    • Les-crises // 01.02.2018 à 08h52

      Merci Guillaume. J’ai bien pris toutes vos remarques 🙂

        +18

      Alerter
      • Guillaume81 // 01.02.2018 à 09h10

        Une dernière chose, Olivier :
        Il y a peut-être un petit problème de cohérence p. 53 lorsqu’il est écrit : “Il est indéniable qu’il n’existe pas de dénigrement plus grand pour un site d’informations que de dire de lui qu’il publie de fausses informations, ou qu’il n’est pas fiable”.
        Or, il est dit ailleurs (par exemple p. 29) que le site lescrises.fr ne prétend pas vraiment être un site d’informations.

        Bravo pour votre résistance, vous faites le bonheur de mes réveils matinaux.

          +36

        Alerter
        • 1Direct // 01.02.2018 à 14h32

          Tout le sujet est de définir ce qu’est un média d’information. Son début et sa fin.

          Alors qu’il ne fait aucune enquête aucun contrôle des éléments fournis, un média qui se contente de diffuser une copie, sans autre chose qu’une mise en forme des éléments achetés à une agence de presse, fait il de l’information ?

          Un support de diffusion est-il un média d’information ou juste un relai?
          Si oui, en poussant un peu, au plus bas de la hiérarchie, un réseau (hertzien ou autre), est un média d’information.

          Dans la plupart des cas, les “vrais” informateurs ne sont-ils pas les agences de presse qui vendent leurs sujets?
          Dans ce cas, si coupable il y a, ce sont ces dernières qui sont responsables des informations mais aussi des désinformations qu’elles propagent. Non?

            +1

          Alerter
          • 1Direct // 01.02.2018 à 14h32

            Un point me surprendra toujours.
            N’avez-vous pas remarqué que tous les médias mainstream montrent (ou ne montrent pas) les mêmes sujets les mêmes jours voir, pour la TV et radio, la même minute.

            Cette (parfaite) synchronisation ne vous pose t-elle pas question?

              +23

            Alerter
            • tepavac // 01.02.2018 à 22h14

              vous avez oublié ” et en plusieurs langues dans de multiples pays”

                +1

              Alerter
            • UnJournaliste // 01.02.2018 à 22h39

              Non, c’est juste qu’ils reçoivent les dépêches AFP en même temps. Il ne suffit plus qu’un stagiaire fasse de la paraphrase pour publier l’article.

                +5

              Alerter
            • 1Direct // 05.02.2018 à 14h26

              Donc, cher (ére) Journaliste, si je vous comprends bien nos actualités ne seraient conçues que par des stagiaires.
              TOUS choisiraient de paraphraser les mêmes sujets.
              Des articles à choisir parmi les centaines proposés les agences de presse.
              Étranges que ce soit des stagiaires qui choisissent les sujets.
              Moi qui pensait qu’il y avait des rédactions dont c’est le job.
              Mais je dois être naïf.

              Admettons vos propos.
              Qu’importe qui fait quoi. Le résultat, le constat, est, hélas, le même: Tous les mêmes sujets en même temps.
              Pire les mêmes argumentaires, la quasi même “ligne éditoriale” quelque soit le sujet. Je crains que, s’ils le pouvaient, ils inviteraient les mêmes intervenants … en “même temps”. 🙂

              Les noms, le “grade”, des “auteurs” (SIC) n’est pas une justification à ce … monothéisme médiatique .

                +0

              Alerter
            • tepavac // 06.02.2018 à 20h35

              “c’est juste qu’ils reçoivent les dépêches AFP en même temps. ”

              C’est ce que je précise, en même temps et dans toutes les langues,
              Je vois bien l’AFP en Allemand, Italien, Espagnol, Roumain, Estonien,

                +0

              Alerter
        • 1Direct // 01.02.2018 à 14h36

          Au lieu d’Information …
          Diffusion? (de matières ouvrant une vision plus élargie …)
          Instruction?
          Échange?
          Débat?
          “Think Tank”?

            +0

          Alerter
          • 1Direct // 01.02.2018 à 15h03

            OUPS
            je retire “Think Tank”
            Beaucoup sont trop “Tank” et pas assez Think.
            Il est vrai que coté Tank ils savent emmagasiner les arguments et éléments de langage de leurs supports 💵💸🤑.
            De plus, Ils sont de moins de moins “thin …k” dans leurs approchent.

              +3

            Alerter
        • blue di Mary // 01.02.2018 à 18h44

          les-crises.fr vilain guillaume81 !!! alors on ne sait pas écrire !

            +0

          Alerter
      • TuYolPol // 01.02.2018 à 15h40

        Numérotation du plan :

        P3 – I/ LE CONTEXTE DE LA CRÉATION DU DÉCODEX
        P4 – II/ L’OBJET ET LA PROMESSE DU DÉCODEX
        P5 – III/ LE FONCTIONNEMENT DU DÉCODEX
        P14 – II/ DES EFFETS INCOMPATIBLES AVEC UNE SOCIETE DEMOCRATIQUE …
        P14 – A/ De l’Utopie à la Dystopie
        P19 – B/ L’office du juge poursuivi par une personne morale de …
        P24 – I. LES FAITS :
        P26 – 2. La création du DECODEX
        P31 – II. DISCUSSION
        P31 – A/ Sur la faute à raison de la publication d’une information erronée
        P43 – B. SUR LES ACTES DE DENIGREMENT COMMIS PAR LES DEFENDEURS
        P43 – 1/ Présentation du dénigrement :
        P46 – 2/ Sur les actes de concurrence déloyale par dénigrement
        P50 – D/ Sur la publicité comparative dénigrante
        P53 – III/ SUR LE PREJUDICE
        P62 – III/ Sur l’article 700 et les dépens.

        Autres erreurs :
        p15 – aucun critère ni aucune grille d’évaluation […] n’est réellement indiqué, -> ne sont réellement indiqués
        p19,p23 – Lescrises.fr, Les Crises.fr, LesCrises.fr, Les-crises.fr -> converger
        p21 – mise à part l’ajout -> mis à part
        p26 – a postériori -> a posteriori
        p27 – RUFIN -> RUFFIN
        p29 – Artur SCHOPENHAUER -> Arthur
        p30 – qui ont par ailleurs publiés -> publié
        p32 – la demande [..] était recevable et bien fondé. -> fondée
        p32 – la faute consistait non par en la divulgation -> non pas
        p32 – portant atteint à l’honneur -> atteinte
        p32 – a retenu comme fautif l’absence d’indication -> fautive
        p33 – l’auteur de cet article visée comme référence -> visé
        p34 – Cette erreur […] n’aura été accompagné -> accompagnée
        p34 – d’aucun -> d’aucuns
        p34 – des publications du Monde lui-même, publiés sur le site -> publiées
        p37 – sans cependant n’apporter aucun autre élément -> sans cependant apporter
        p43 – les appréciations mêmes excessives […] ne peuvent pas être poursuivies -> même
        p52 – Hugues BEUVE-MERY -> Hubert

          +16

        Alerter
        • Julien // 02.02.2018 à 12h51

          @Tuyolpol

          Je me disais aussi qu’il y avait un souci sur la forme.

          Je recommande à Olivier et son Conseil la lecture de ce petit guide qui m’avait été bien utile lors de mon procès.

          http://www.droitetprocedure.com/file/lastructurationdesconclusionsv.526042017misenpageavecannexes.pdf

          J’ajoute qu’il serait bien avant chaque partie d’avoir une introduction du plan à l’interieur de chaque « Moyen » de façon à rendre la lecture plus fluide.

          Je réfléchis encore sur le fond mais je ne suis pas assez calé en Droit.

          Courage les amis on les aura.

            +3

          Alerter
        • Homère d’Allore // 04.02.2018 à 09h04

          Page 11, les sites en orange ne sont pas séparés du commentaire qui devrait être en noir.

          Bravo à Maître Assous pour cette assignation claire. J’espère que nous pourrons suivre les échanges de conclusions de manière à ce que l’intelligence collective des commentateurs puisse apporter sa pierre à l’édifice, comme ces jours derniers.

            +0

          Alerter
    • JBV // 01.02.2018 à 16h18

      p.52
      de ce grand média fondé par Hugues BEUVE-MERY. -> Hubert BEUVE-MERY bien sûr

        +1

      Alerter
  • calal // 01.02.2018 à 08h40

    Perso je suis curieux de voir la suite des evenements et le jugement.car d’autres parlent d’une justice biaisee et cette plainte peut etre une occasion de constater l’etat de notre democratie ( en terme d’equilibre pouvoir contre pouvoir).

    Bien joue OB en tout cas,et tous mes remerciements pour le blog.

      +39

    Alerter
    • Vladimir // 01.02.2018 à 10h10

      “car d’autres parlent d’une justice biaisee ”
      Les complotistes ?

        +5

      Alerter
      • Gwen // 01.02.2018 à 23h30

        Bien entendu. Qui d’autre oserait remettre en doute la totale neutralité, impartialité et objectivité de la justice française ? L’affaire Clearstream ? Jamais entendu parler. Rangez moi ça sous le tapis. Non on en parlera pas.

        Les curieux ? Au trou.

          +2

        Alerter
  • Perriot // 01.02.2018 à 08h42

    Oui je suis d’accord et il faudrait pas que le juge s’agace ou s’imagine un complexe de ‘grandeur’. Qui plus est, s’il fallait se comparer à quelqu’un je pense pas que Nietzsche ou Schopenhauer soit de bonnes comparaison; plutôt avec un journaliste tenace

      +0

    Alerter
  • Toff de Aix // 01.02.2018 à 08h45

    Toutes mes amitiés à Samuel Laurent et à sa formidable équipe. J’ai une pensée bien particulière pour eux, en ce jour anniversaire.

    Vous (n’) allez (pas) nous manquer.

      +22

    Alerter
    • vlois // 01.02.2018 à 10h16

      Il me semble indispensable dès lors d’avoir ce que suggérait M. Melenchon dernièrement. C’est un comportement de voyous et ils attaquent en bandes – petites frappes des puissants.

      La plainte est bien dirigée contre la société éditrice Le Monde, mais contre les insultes ad personam et la violence morale des petits délinquants (qui ne tiennent leur petits pouvoirs parce qu’ils sont soutenus par les puissants et le journal pour laquel ils travaillent, ils ne faut pas qu’ils se fassent d’illusion, ils sont jetables comme des mouchoirs s’ils ne servent plus…).
      Y aura-t’il des conséquances juridiques au Civil ?

        +15

      Alerter
  • Le Wallon // 01.02.2018 à 08h46

    Bonjour Monsieur Berruyer,
    Je suis avec vous dans cette lutte que vous entamer contre un quotidien qui se dit “de référence” dans tous les pays francophones (alors que, vu depuis chez-moi, c’est tout le contraire). Si la communauté des journalistes faisait quelque peu son mea culpa (cfr, les relations incestueuses que beaucoup d’entre eux entretiennent avec les milieux de la politique et de la finance) les choses iraient un peu mieux, je pense. Mais bon, on peut rêver vu l’attrait du pouvoir des “journaux” de grande diffusion. Ils devraient méditer ce proverbe : le pouvoir est corrupteur des âmes.
    Comme le dit la devise d’un régiment de chez-moi : Résiste et Mords !
    Bien à vous.

      +22

    Alerter
    • Albatros // 02.02.2018 à 17h31

      je partage totalement votre réponse ! soutien au site Les Crises et aux excellentes analyses et discussions qu’on y trouve ! Résistons !

        +1

      Alerter
  • emmanueL // 01.02.2018 à 09h09

    Ah, le deconex, un an déjà !

    Nous attendons avec impatience ses flatteuses statistiques en terme de complots démantelés, de fake news dévoilées, de sites apostats (au néolibéralisme et à son UE bien entendu) dénoncés, d’implications russo-poutiniennes mises à jour… bref de Démocraties sauvées.

    Aller les déconneurs, au revoir.

      +28

    Alerter
    • Tepavac // 02.02.2018 à 19h39

      Après la bombe qui vient d’éclater aux states, et le black out de nos médias sur la plus grande conspiration dévoilée à ce jour, il faut surtout s’attendre à des moments très difficile.

        +1

      Alerter
  • Crapaud Rouge // 01.02.2018 à 09h15

    “ORDONNER la désactivation du DECODEX par la suppression des pages URL hébergeant le DECODEX sur le site LeMonde.fr” : trop beau pour que cela arrive, mais ce serait logique.

    Ce qui est embêtant, c’est que le Monde, (comme n’importe qui), a le droit de classer les sites comme il l’entend et de le faire savoir. Ce droit n’est problématique que pour le Monde, (ou des sites d’égale réputation), dans la mesure où le classement peut nuire à la réputation des sites classés. Sur cette base, il y a effectivement publicité déloyale.

      +10

    Alerter
    • Owen // 01.02.2018 à 14h08

      “chasseur de perles d’Internet”… Il ne leur reste plus qu’à aller dans les écoles expliquer pourquoi la Terre n’est pas plate.
      Cette page 18 est saisissante.

      Plus sérieusement, comme Crapaud Rouge je suis dubitatif sur la capacité juridique à fermer le Décodex. Ou alors mieux étayer cette demande.

      Le Tribunal peut déclarer que le Décodex n’a pas démontré l’autorité de sa fonction (entreprise concurrentielle, position juge et partie), ni la méthodologie, ni l’éthique à l’examen des contenus des sites Web, justifiant la généralisation de notices dommageables de réputation. Le Tribunal ordonne le Décodex (Le Monde…) de mettre fin à son entreprise de dénigrement, diffamation et de tromperie sur l’expertise.

      En tout cas vivement le succès.

        +3

      Alerter
    • tepavac // 01.02.2018 à 22h40

      “c’est que le Monde, (comme n’importe qui), a le droit de classer les sites comme il l’entend et de le faire savoir”

      Pas vraiment non. En aucun cas la loi autorise quiconque à calomnier, à diffamer et à épingler un signe infamant sur une personne physique ou morale, et ce sur le simple motif d’une opinion divergente sur des sujets d’actualités.

      Si les responsables du journal “le monde”, ou leur assistants, le decodex, veulent contester la diffusion d’une information sur la base de fausse information, ils doivent en apporter la preuve lors d’un débat contradictoire publique.

      Or il est manifeste que Mr Olivier Berruyer, a demandé à plusieurs reprise qu’un débat puisse s’établir sur les sujets contesté et ce dans le but d’éclaircir tout malentendu. Ces derniers ont opposé un refus obstiné, démontrant au passage une attitude digne du totalitarisme le plus méprisant à l’encontre de Mr Berruyer, du site Les Crises et de tout ses adhérents.

      Veuillez ne pas oublier, l’accusation déshonorante que le decodex nous affabule;

        +5

      Alerter
  • AG // 01.02.2018 à 09h47

    Bravo Olivier, c’est ce que j’appelle faire oeuvre d’utilité publique !

      +20

    Alerter
  • Eric83 // 01.02.2018 à 09h49

    Que fait le Decodex pour épingler l’AFP ?

    Les médias MSM US et les “Démocrates” à la rescousse du FBI sont vent debout pour discréditer un mémo de 4 pages qui révélerait le parti pris anti-Trump et pro-Clinton du FBI.

    Donc l’AFP en bon chien de garde relaie ces informations au point d’oser écrire ce qui suit alors que l’information a été démentie officiellement depuis des mois ( Robert Parry en avait parlé dans plusieurs articles et certains médias MSM ont fait amende honorable ).

    “Les agences de renseignement avaient unanimement conclu fin 2016 à une ingérence de Moscou, mais le président Trump a toujours nié toute collusion avec la Russie”.

    L’AFP continue de véhiculer ce qui donc n’est plus une fake news mais un mensonge assumé car seulement 3 agences de renseignements ont conclu à une ingérence russe de Moscou…et même au sein de ces 3 agences, les avis n’étaient pas unanimes.

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Ingerence-russe-le-FBI-mis-en-cause-par-des-elus-defend-son-integrite/886247.rom

      +33

    Alerter
  • Amalric Oriet // 01.02.2018 à 09h50

    — Majuscules et capitales accentuées alternatives ;
    — Et/ou n’existe pas en français. Et/ou ne signifie rien. A fortiori dans un texte à visée juridique ;
    — page 6, prévalent au lieu de prévaut.

      +9

    Alerter
  • Amalric Oriet // 01.02.2018 à 10h00

    — italique alternative pour les titres ;
    — page 11 « de certains au lancement ». Manque « sites » ;
    — page 11, liste verte, « Comopolitan » au lieu de « Cosmopolitan » ;
    — page 12, « au-moins » au lieu de « au moins ».

    Il y a beaucoup d’erreurs et d’inconsistances dans l’orthographe et la typographie. Je ne les relève pas toutes (loin de là…).

    Cordialement.

      +9

    Alerter
    • aije69 // 01.02.2018 à 12h04

      autrement-dit : faute, http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/autrement/6890/locution?q=autrement-dit#159999

      au-moins : faute, http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/moins/52017/locution?q=au-moins#16001781

      p. 14 : ” se sont succédé ” : faute

      Sur la concurrence déloyale, je m’interroge :
      1° Affirmer qu’un site web a une valeur marchande est un peu court (p. 46) : lemonde.fr, oui, mais les-crises.fr n’a jamais été commercial (publicité, abonnement) et certainement dénué d’idée de revente ultérieure (avec soyons-lucides.fr, la gratuité dure depuis depuis 9 ans). Toutefois, les futurs appels au renflouement de l’association pourraient souffrir du dénigrement.
      2° Les moyens mis en avant par Me Assous mentionnent toujours des commerçants (au sens large), demandeurs comme défenseurs, mais quelle est la ” clientèle ” du site les-crises.fr ?
      3° Enfin, lemonde.fr émane d’un quotidien d’information alors que les-crises.fr est un blog d’opinion. Sont-ils réellement concurrents ?

        +9

      Alerter
      • Le Pinardier // 01.02.2018 à 19h10

        Bonjour aije69

        Dans la phrase, le pronom se étant complément d’objet indirect, le participe passé reste invariable, succédé est donc correctement orthographié (smiley clin d’oeil amical).

          +3

        Alerter
      • Alfred // 02.02.2018 à 11h48

        Vous pointez un vrai problème et une faiblesse dans l’argumentaire. Les crises ne sont certes pas un site d’information mais d’opinion; cependant aucune information n’est exempte d’opinion et le monde prétendument quotidien d’information est AUSSI un quotidien d’opinion (masqué certes mais cela ne change rien au fond).
        Il y bien une faiblesse sur la concurrence déloyale. Il me semble que l’approche devrait se faire sous langue “circulation des idées”, “censure et auto-censure” et “vie démocratique” exclusivement.
        Quoiqu’il en soit bravo pour être allé au bout de la démarche.

          +0

        Alerter
      • B. CHARTIER // 02.02.2018 à 12h05

        aije69 : Vos interrogations constituent précisément des points qui seront développés en défense pour tenter de tenir la demande en échec, mais ce qui est soutenu est incontournable pour démontrer le dénigrement. Nous ne sommes pas ici dans le cadre d’une action pénale pour diffamation, mais dans le cadre d’une action purement civile qui ne se trouve pas enfermée dans le cadre du délai de prescription très bref auquel est soumis l’action en diffamation (trois mois à compter de la publication ou mise en ligne de l’écrit litigieux).

          +0

        Alerter
      • Tony A // 03.02.2018 à 17h16

        Après réflexion il me semble que l’argument de la concurrence déloyale tient la route :

        – Le blog de O. Berruyer, en raison de son importance – je parle de sa production éditoriale (en quantité) – nécessite, pour être viable, un modèle économique perenne. Que ce dernier soit basé sur des contributions volontaires et non des abonnements ou de la pub, importe peu.
        – Le dénigrement systématique affecte le niveau de ces contributions. Il constitue un préjudice économique réel.

        – La clientèle potentielle des deux sites (Les Crises et Le Monde.fr) est la même : les internautes à la recherche d’informations, analyses, commentaires, etc. fiables, pertinents et… gratuits (même si le site Le Monde.fr offre en sus une partie payante).
        – Les deux sites sont en concurrence : 1) le temps de l’internaute est limité ; 2) la ligne éditoriale des deux sites est différente, voire opposée sur certaines questions… Donc des internautes détournés d’un site sont disponibles… pour l’autre. Qui peut d’autant plus espérer les récupérer qu’il aura contribué à les détourner de son concurrent.

        Bien sûr cet aspect “droit de la concurrence” n’est pas à mes yeux le plus intéressant, mais il peut aider le juge dans sa décision et dans l’évaluation monétaire du préjudice.

          +1

        Alerter
        • edrick d’estroy // 07.02.2018 à 19h06

          c’est vrai dans ce que l’ont nous défini comme concurrence… mais en aucun cas je plussoie sur le terme déloyal… car toute concurrence est par essence une situation qui mènera vers une asymétrie …. un égalitarisme des chances est une vue de l’esprit… après tout c’est dans l’air du temps…
          nos mamamouchis eurocrate veulent de le concurrence , de la compétitivité, bref de l’adaptation et du libéralisme sauvage ou presque…
          paradoxalement ils sont obsédés par un égalitarisme niveleur et dogmatique (du moins de façade) ce qui vouloir tout et son contraire… il faudrait savoir…
          si le Monde se sent concurrencé, qu’il améliore sa pertinence dans son travail, au lieu de faire de la propagande…

            +0

          Alerter
  • Amalric Oriet // 01.02.2018 à 10h28

    — page 15, manque les traits d’union à « c’est-à-dire » (prendre ceux de « autrement-dit ») ;
    — page 15, ponctuation défaillante (virgules après « Enfin », « De plus », avant « mais », etc.) ;
    — page 15, pourquoi VENEZUELA et États-Unis ?
    — page 15, « on ne peut pas se constituer une preuve à soi-même ». Construction bancale, qui ne se comprend qu’au prix de contorsions de la pensée (mieux : « on ne peut être son propre alibi »).

      +7

    Alerter
    • aije69 // 01.02.2018 à 12h10

      « On ne peut pas se constituer une preuve à soi-même » : cette construction est juridiquement irréprochable et bien connue.

      Ceci dit, j’apporte une petite correction (conseil aux salariés lecteurs du blog) : il est admis par la jurisprudence qu’un salarié note lui-même au jour le jour (critère de bonne foi) ses heures de travail et les présente au juge prud’homal comme élément de preuve **à condition que** l’employeur ne mette pas à disposition du salarié le moyen d’enregistrer son temps de travail (en cas de conflit sur le paiement des heures sup’). Dans ce cas, le salarié s’est constitué une preuve, etc.

        +5

      Alerter
      • tepavac // 01.02.2018 à 23h00

        vous avez tout à fait raison, j’en ai fait la remarque à O.B., sur la formulation étrange de sa plainte.
        J’espère que son “conseil” en tiendra compte et “responsabilité contractuelle” oblige, il aura l’aimable intention de corriger cette lacune. Surtout celle de mélanger un mémoire ampliatif avec une plainte d’introduction.

          +0

        Alerter
    • B. CHARTIER // 02.02.2018 à 01h09

      “on ne peut pas se constituer une preuve à soi-même” ou “nul ne peut se constituer une preuve à soi-même” est un adage juridique qui peut vous sembler bancal, mais qui n’en est pas moins juridique 🙂 (pour un exemple : https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?idTexte=JURITEXT000034550359&fastReqId=20497467&fastPos=8&oldAction=rechExpJuriJudi )

        +1

      Alerter
  • Patrique // 01.02.2018 à 10h29

    Il faudrait surtout obtenir la publication “5 colonnes à la une” de la condamnation du Monde pour en informer les lecteurs.

      +8

    Alerter
  • Pepin Lecourt // 01.02.2018 à 10h30

    Maintenant sur le plateau de la balance nous allons voir qui pèse le plus, Olivier Berruyer, ou les milliardaires du Monde !

    Un test intéressant !

      +16

    Alerter
    • Tony A // 03.02.2018 à 17h21

      Ce pourrait être un remake du David et Goliath :-).

        +0

      Alerter
  • Vincent // 01.02.2018 à 10h33

    Quel que soit le délai, je commande de suite l’édition du Monde avec la condamnation à la une…

      +7

    Alerter
    • DUGUESCLIN // 01.02.2018 à 11h19

      Pourrez vous me le prêter? Je ne veux pas donner 1 seul centime à ce journal.

        +13

      Alerter
  • GU // 01.02.2018 à 11h07

    Bravo. J ai lu jusqu’au bout la plainte. Difficile de ne pas obtenir un jugement favorable me semble t il. Impatient de constater la qualité de la justice française.
    A bientôt

      +6

    Alerter
  • Amalric Oriet // 01.02.2018 à 11h10

    — page 29, Nietzsche au lieu de Nietzsch ;
    — page 29, Arthur au lieu d’Artur

      +11

    Alerter
  • Scrib // 01.02.2018 à 11h46

    Ce qui sera très intéressant à lire, ca sera leurs conclusions à eux.(j’imagine déjà le contenu 😀 )
    Si toutefois ils ne cherchent pas à proposer un accord amiable (genre je supprime ton référencement et tu renonces aux indemnités).

    Bon courage Olivier, de tout cœur avec vous !

      +7

    Alerter
    • tepavac // 01.02.2018 à 23h24

      Du courage il lui en faudra Scrib, et je pense, ce n’est que mon avis, qu’un accord à l’amiable serait le plus opportun et conseillé en la circonstance.
      Parce que la puissance de l’argent emporte tout, et même nos “défenses”, car ne l’oublions pas, les avocats sont, chose ignorée, sous l’autorité du ministère public, lui même placé sous l’autorité du Ministère de la Justice.

      Or, à moins que demain le “mémo” fasse exploser les pieds nickelés du nouvel ordre mondial dont l’UE et “nos” souverains sont les obligés, je ne vois pas comment en la circonstance, le “récalcitrant” et ses adhérents, dont nous sommes tous membres, peuvent penser gagner.

      Car ne l’oublions pas, tout ceci provient de deux postures aussi stupides l’une que l’autre, celle de croire en la justice et de “notre” opposition aux crimes commis en Ukraine par une bande de maraudeur sous l’autorité des pieds nickelés. F… you UE disait elle après avoir distribué les places de “souverain” en Ukraine.

        +0

      Alerter
  • Marie // 01.02.2018 à 11h53

    Abonnée au journal “le Monde” depuis des décennies, j’ai bien ri à l’annonce de la “naissance” du Décodex, et croyez que je ne l’ai JAMAIS utilisé.Mais je ne suis pas étonnée de cette action en justice, tant “la morale” -ici la “correction” de l’information-ne peut être l’affaire de médias, fussent -ils les plus “vertueux” qu’il soit possible…en apparence.

      +7

    Alerter
  • Amalric Oriet // 01.02.2018 à 11h54

    — page 51, « qui ne sont ni en orange ni en vert » au lieu de « qui ne sont ni en orange ni en rouge »

      +2

    Alerter
  • fleurda // 01.02.2018 à 12h12

    Magnifique.
    J’adore l’image avec les champignons vénéneux! collector! 🙂

      +4

    Alerter
    • tepavac // 01.02.2018 à 23h28

      Oui c’était destiné à nous mettre en boite et nous faire réagir.
      Manque de bol, les chiens aboient, la caravane passe .

        +0

      Alerter
  • Gabriel Galice // 01.02.2018 à 12h12

    Le Vatican à l’INDEX, Le Monde le DECODEX.

    Courage Oliver !

    Amicalement.

      +2

    Alerter
  • Michel Ickx // 01.02.2018 à 12h24

    Voici ma contribution dans la mesure actuelle de mes possibilités, avec mes meilleurs souhaits de réussite@ notre Robert Parry made in France.

      +7

    Alerter
  • Michel Ickx // 01.02.2018 à 12h32

    Encore une fois je constate la force de l’intelligence collective très active sur ce site.
    Elle est puissante face à la médiocrité des petits laquais du système

      +20

    Alerter
  • Moyol // 01.02.2018 à 12h43

    Une des “clientèles” du Monde est Wikipédia, et donc un très large public, notamment scolaire et étudiant.

    Sur la page wiki d’Olivier :
    Puis, Les décodeurs se ravisent, estimant avoir mal qualifié ce blog, et le caractérisent ensuite comme « un blog d’opinion russophile qu’il faut prendre comme tel ». Ils le classent en orange, c’est-à-dire un site à consulter avec prudence, « en raison de ses invités parfois douteux, aux frontières du conspirationnisme »

      +2

    Alerter
  • Christian Gedeon // 01.02.2018 à 12h49

    Un brin d’optimisme…dans mon cercle de connaissances des opposants par principe aux Crises se sont mis à le lire plus attentivement depuis cette affaire de Decodex. Deux d’entre eux plutôt virulents contre M. Berruyer ont fait un virage à 180 degrés,deux sont devenus neutres,les trois autres restent campés sur leurs positions ,et assez étonnamment sans accepter de vraiment lire le blog. Résultat pas si négatif que ça,tous comptes faits. Un bon petit jugement nous ferait bien plaisir,et le récent jugement en faveur des chibanis me donne de l’espoir. Le géant SNCF a été envoyé aux pelotes…serait ce le tour du “géant” le monde? Croisons les doigts.

      +10

    Alerter
  • Duracuir // 01.02.2018 à 12h51

    C’est tout à fait excellent. Bon, il va falloir abonder le nourrin 🙂

      +4

    Alerter
  • jm // 01.02.2018 à 13h39

    Je me suis demandé si il était possible que Samuel Laurent perde son autorisation à exercer son métier de journaliste, au nom de ceci :
    respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître;
    défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;
    publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents;
    rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte;
    s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information;
    ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs;

      +3

    Alerter
    • jm // 01.02.2018 à 13h50

      … puis je suis allé voir “ça”, qui attribue les cartes de presse : http://www.ccijp.net/article-5-sa-composition.html
      J’ai noté une sorte de club d’entre soi, dont bien entendu les citoyens normaux, les consommateurs d’informations, sont écartés, et où par contre les professionnels de la profession cooptés sont légion, tous ceux là bien entendu indépendants des pouvoirs politiques, cette indépendance des commissions et autorités “indépendantes” étant une qualité bien connue en république.
      Normal me suis je dis, c’est la norme que cela, car nous sommes en “république démocratique intégrée”, je dis bien “intégrée”.

      Et j’en ai conclu que les agissements des Samuel Laurent au regard des devoirs du journalisme non seulement ne seront pas jugés de manière indépendante, mais qu’il sera même protégé par le microcosme politico mediatique & à côtés devenu quasi absolument, très absolutivement, hors peuple et hors principes démocratiques.

        +10

      Alerter
  • eric // 01.02.2018 à 13h49

    j’en avais deja parlé, mais quid de l’interet de constituer une association 1901 : “Lecteurs des crises.fr” ou quelques chose du genre, qui pourrait se porter partie civile, au nom de tous les lecteurs attaqués et insultés par le Decodex.

    Ca montrerai qu’il y a du monde derriere (en imaginant que des milliers de personnes adherent à l’association) et ca permettrait aussi de lever de l’argent pour poursuivre l’action judiciaire, muscler l’équipe d’avocats, et ca permettrait de demander des dommages et interets en plus, qui servirait a terme a continuer la bataille juridique (a chaque insulte ou diffamation, attaque en justice)

    C’est exactement comme ca que “eux” font, a savoir la multiplication des associations de defense de ceci ou de cela, ce qui fait que les personnes attaqués en face font face à de nombreuses partie civiles, rendant la defense lors du procès encore plus difficile

    L’union et l’organisation font la force

      +26

    Alerter
    • Catalina // 01.02.2018 à 15h38

      éric, je suis totalement en accord avec vous mais je verrais plus loin : un collectif dont l’objectif serait d’exiger le jugement des faiseurs d’opinion car nous ne sommes pas informés mais manipulés. Par ailleurs, nous assistons à des faits très graves, le parti pris des médias pour des organismes terroristes qu’ils s’appliquent à faire passer pour des opposants.

      N’ayant pas de revenu, je me porte bénévole pour corriger les textes dont Olivier a besoin, ce sera ma contribution. C’est consternant de voir le nombre de fautes commises dans cette plainte. On ne peut pas être bon en tout, je suis nulle en droit mais bonne en orthographe.

      Je pense que cette affaire sera gagnée, ceci dit, seuls quelques-un le sauront, nous en serons heureux mais ça ne changera rien. Lémédias continueront à mentir ou a diriger l’opinion. Ensuite, les petits ruisseaux font les grandes rivières donc cette plainte est indispensable.

        +6

      Alerter
    • Catalina // 02.02.2018 à 19h15

      tepavac,

      il me semble que la plainte est au nom d’olivier pas au nom de DIACRISIS;

        +0

      Alerter
      • tepavac // 03.02.2018 à 09h12

        Il en est le Président Catalina, juridiquement responsable!!!

        Diacrisis étant une personne morale, Le Président parle en son nom. Il en parle au nom de ses adhérents, il en parle en notre nom.

        De même que lorsque le decodex appose une rouelle sur Diacrisis, c’est sur l’ensemble de ses membres.

        Par ailleurs, j’en profite pour signaler, puisque nous parlons de signes distinctifs infamants, dénommer un parti politique, d’extrême droite, d’extrême gauche, de populiste ou de je ne sais quelle note à connotation péjorative est une injure.

        Il est devenu normal aujourd’hui, de cantonner toutes choses sous une appellation de nom d’oiseau, la rouelle est devenue commune aux modes de pensée, en cela l’avenir me semble bien incertain.

          +0

        Alerter
        • Catalina // 04.02.2018 à 14h34

          pour cela, il aurait fallu que cela soit précisé dans la plainte, est-ce que c’est précisé ?

            +0

          Alerter
          • tepavac // 06.02.2018 à 20h05

            comme c’est curieux, vous avez raison!

            Je suis surpris, allant directement au contenu, je n’ai pas prêté attention.
            C’est d’autan plus curieux, que toute la plaidoirie s’articule autour du site ???
            D’autan plus, que le décodex lui même affirme cibler les sites, que tout part d’un dossier parue et commenté sur le site. Je ne vois pas comment les deux peuvent être dissociées, la personne morale et la personne physique !
            je penses, ce n’est que mon avis, que les plaintes devraient être concomitantes, et de permettre ainsi aux adhérents, de s’exprimer sur la question qui les touchent tous, celle de de l’injure faite par une bande de falsificateur des plus grossiers.
            Se porter partie civile, ce n’est pas nécessairement pour une réparation pécuniaire, cela peut être simplement pour l’honneur, pour ce qui nous semble juste, ou par soutient moral.

            Qu’en pense Me Assous ?
            merci Catalina pour l’observation!

              +0

            Alerter
  • rosecestlamort // 01.02.2018 à 13h56

    je suis ptet un peu béta mais je comprends pas la fin de cette phrase dans la plainte :
    “Il est ainsi à observer que pour justifier le caractère conspirationniste du blog, M. Adrien SENECAT évoque des articles supprimés, mais aucun des articles non supprimés n’a été consulté par le journaliste”

    c’est pas “aucun des articles supprimés n’a été consulté par le journaliste” au lieu de “non supprimés” plutôt ?

      +3

    Alerter
    • tepavac // 03.02.2018 à 09h24

      rosecestlamort, ce sont là des joutes verbales, qui n’ont aucunes pertinences juridique devant un Tribunal, sauf celles de démontrer, à mon grand regret aussi, que c’est un combat d’arrière garde.

      Ce n’est pas seulement pour imager, que l’on parle constamment de “combat judiciaire” pour désigner un procès, c’est une réalité. La partie adverse ne manquera pas de souligner toutes les faiblesses de l’argumentation, elle les utilisera, et de victime O.B. deviendra le “plaignant”.

        +0

      Alerter
  • olive // 01.02.2018 à 13h56

    Je n’y connais rien en droit mais comme ça fait plaisir de voir Le Monde se faire ridiculiser dans cette plainte !
    🙂
    J’espère vivement que le juge accordera ce qui est demandé.
    Merci de nous tenir au courant et bon courage !!!

      +5

    Alerter
  • Catherine // 01.02.2018 à 14h38

    Je ne regrette pas ma contribution.

    Ca va durer sûrement un long temps avant de connaître le résultat, mais d’ici là certains vont devoir adopter un profil bas.

    Il sera intéressant de voir quels motifs le juge aura retenus ou pas.

    Bien entendu on croise les doigts, l’enjeu est énorme. D’une certaine manière on peut dire que c’est quitte ou double.

      +5

    Alerter
  • 1Direct // 01.02.2018 à 14h50

    Quid d’un site qui, comme le Décodex, noterait les Le Monde et consorts ?
    Pourquoi pas un site relevant les incohérences, les propagandes, les jugements “univoques” … les fakes news de cette gente si prompte à juger les autres.
    Certes, ce serait un travail de Titan (24/4 7/7).

    “Bizarrement”, je suis certain qu’il n’apprécieraient pas.
    Ils se dépêcheraient d’intenter un procès contre ce(s) facétieux qui oseraient porter la contradiction contre leurs saintes paroles … d’évangile (bien sûr).

      +3

    Alerter
  • Pierre Bourdon // 01.02.2018 à 14h54

    Ma maigre contribution est faite.

    Bonne chance pour la suite

      +4

    Alerter
  • Ribouldingue // 01.02.2018 à 15h07

    Félicitation pour votre action en faveur de la liberté de pensée toujours plus menacée en France actuellement.

      +6

    Alerter
  • Ardéchoix // 01.02.2018 à 15h20

    j’ai regardé juste par mauvaise curiosité la marque “decodex” , celle-ci est déposée dans 6 classes .
    9, 16, 35, 38, 41, 42 dont la 9 qui est la catégorie : Appareils et instruments scientifiques, c’est dire notre avance technique dans le domaine de la censure . Bisous

      +3

    Alerter
  • Thibaut // 01.02.2018 à 15h45

    bravo pour avoir tenu bon ! en plus de l’épreuve personnelle certaine, vous avez été les premiers (quasiment les seuls) à alerter le public français du danger du délire fake news (alors que même le NYT s’est autorisé la question).

      +6

    Alerter
  • fleurda // 01.02.2018 à 16h14

    Tiens, concernant les fake news on pourrait mettre un tag orange à tous ces médias:
    – 20 minute
    – franceTVinfo
    – le parisien
    pour avoir inventé une candidature à la présidentielle et des “fausses” 500 signatures d’un complet inconnu, Olivier Régis, en janvier 2017: (il n’en a eu que 7 au final!!!), avec meme ue carte bidon de ses signatures par département.

    les articles sont toujours en ligne, sans aucun correctif:
    https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/qui-est-olivier-regis-cet-inconnu-qui-assure-avoir-ses-500-parrainages-pour-se-presenter-a-l-election-presidentielle_2002907.html
    https://www.20minutes.fr/paris/1990679-20170107-presidentielle-olivier-regis-enfant-montmartre-brigue-elysee
    http://www.leparisien.fr/bezons-95870/bezons-olivier-regis-candidat-a-la-presidentielle-revendique-750-parrainages-05-01-2017-6529317.php

      +10

    Alerter
  • Araman // 01.02.2018 à 18h15

    soutien total
    j espere qu on va tous s y mettre , à relayer ce combat sans merci

      +1

    Alerter
  • Eric83 // 01.02.2018 à 18h18

    De nouveau, en 2018, des journalistes de RT France ont été refoulés lors de déclarations de Macron.

    C’est beau la liberté de la presse en Macronie.

    La vendetta de Macron face à RT France par Jacques Sapir
    https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201802011034976260-macron-rt-france/

      +4

    Alerter
  • Vercoquin // 01.02.2018 à 18h20

    Pour la future loi de protection du peuple contre les “fake niouzes” que souhaite notre vénéré président, il est question de nommer Samuel Sénécat et Adrien Laurent ministres de la pensée universelle afin de porter cette nouvelle loi de sur-censure.
    Que le pouvoir soit en eux et les éclaire multilatéralement.

    J’attends avec impatience les débats (s’il y en a) au parlement, et les amendements que cette loi suscitera.

    Mais j’attends avec beaucoup plus d’impatience les débats juridiques à propos de la plainte d’OB.

    Je pense qu’on aura pas mal de sujets de rigolade.

    En attendant, on peut apprécier l’insignifiance du sieur Samuel Laurent tous les vendredis dans C à vous.
    C triste.

      +2

    Alerter
  • Ivan // 01.02.2018 à 19h01

    Le problème plus général de cette offensive de propagande, c’est bien l’établissement d’un ministère de la vérité contrôlé par de grandes entreprises privées, n’ayant ainsi de compte à rendre à personne si ce n’est à leurs actionnaires :
    https://arretsurinfo.ch/le-negationnisme-les-fausses-informations-et-le-ministere-de-la-verite/

      +1

    Alerter
  • lanied // 01.02.2018 à 21h01

    Vous avez tout mon soutien, ne serait-il que moral, pour cette action.

      +2

    Alerter
  • Dieselito // 01.02.2018 à 22h43

    Solidarité avec les décodés: Etienne Chouard demande un droit de réponse au “Monde” et retransmet l’article d’Olivier Berruyer sur son blog Le Blog du Plan C:
    http://chouard.org/blog/2018/02/01/droit-de-reponse-d-etienne-chouard-aux-allegations-mensongeres-du-journal-le-monde-sur-son-pretendu-decodex-2/

      +10

    Alerter
    • basile // 02.02.2018 à 04h31

      excellent. Effectivement, 1 an qu’il se bat contre le décodex, sans résultat.
      à rapprocher de celui qui se bat depuis 6 ans contre Facebook, pour avoir publié l’origine Du Monde. Vous avez dit Le Monde ? Comme c’est bizarre

      et moi qui me bat depuis 50 petits jours, contre Youtube (Google), pour mon compte piraté. Sans réponse pour l’instant.

      Le Monde, Facebook, Google, une belle brochette d’intouchables

        +4

      Alerter
  • Krystyna Hawrot // 01.02.2018 à 22h59

    Bravo pour ce brillant travail; notamment la première partie de décodage du Decodex, qui est en soit une excellente analyse qu’il faudrait en fait diffuser pour conscientiser le citoyen … si c’est juridiquement possible! Et excellente idées de les accuser d’être une publicité dénigrante vis à vis de leur concurrent, c’est très bien qu’on reste dans le registre capitaliste du droit des affaires, c’est bien comme ca que le juge sera em…. et sera obligé de réagir. De plus je trouve incroyable cette utilisation des logos faisant penser aux produits chimiques ou nocifs – comme si l’humain n’avais pas son intelligence pour trier l’information… On va gagner!
    Par contre petite coquille: p. 52 Hubert, et pas Hugues Beuve-Méry

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications