Les Crises Les Crises
18.mars.201718.3.2017 // Les Crises

Plainte contre les Décodeurs et le Monde pour diffamation envers Les-Crises

Recommander 0
J'envoie

Comme je l’explique dans ce billet, je vous informe avoir mandaté mon avocat pour qu’il porte plainte au plus tôt contre les Décodeurs et contre le Monde, solidairement.

samuel-laurent

J’en appelle donc au “Décodex judiciaire” :

Merci pour vos soutiens, sans lesquels cette procédure n’aurait pas été possible (vous pouvez me soutenir ici par un don {non déductible}).

En savoir plus ici…

Commentaire recommandé

John // 18.03.2017 à 08h15

Bravo !!
Felicitation pour cette initiative. Ca sera assurement difficile mais il y a du monde derriere vous !

35 réactions et commentaires

  • John // 18.03.2017 à 08h15

    Bravo !!
    Felicitation pour cette initiative. Ca sera assurement difficile mais il y a du monde derriere vous !

     155

    Alerter
  • Betty // 18.03.2017 à 08h55

    Enfin! Une bonne nouvelle. Un soutien suivra dés que possible…bien entendu!

     38

    Alerter
  • Lithan // 18.03.2017 à 09h06

    Jérémie Assous est déjà connu pour avoir obtenu la requalification de contrat de participants à des émissions de TV réalité. Je crois qu’il a réussi à obtenir que ceci soit considéré comme des contrats d’intermittents du spectacle ou de comédiens. Ce qui amène à considérer que ces programmes étaient écrits à l’avance et n’avaient rien à voir avec de la réalité prise sur le vif. Comme quoi, Me Assous est connu pour dévoiler les mensonges !

     34

    Alerter
    • Pastèque // 18.03.2017 à 10h54

      pas forcément, en droit à l’aide d’arguties juridiques, tu t’en sors souvent alors méfiance..

       4

      Alerter
  • dgrfv // 18.03.2017 à 10h18

    Bravo !
    Je vous soutiens.
    J’attendais ça avec impatience.

     19

    Alerter
  • Htintin // 18.03.2017 à 10h26

    De tout coeur avec vous évidement, faites nous part des suites de cette affaire surtout, j’espère qu’il reste de la justice independante dans notre pays.

     18

    Alerter
  • olivier // 18.03.2017 à 10h40

    Je suis de tout coeur avec vous dans ce combat. Vous avez raison de repliquer avec les armes juridiques. En revanche, en appeler à la justice pour la qualifier de – je cite – « seul vrais décodex » me parait ridiculement excessif.

    1) Ce n’est pas son rôle
    2) Croire à ce point en la justice de son pays révèle une certaine dose de touchante naïveté…
    Cela me parait risqué et pourrais se retourner contre vous.

    il y aurais matière à enquête :
    http://ec.europa.eu/justice/effective%2Djustice/files/justice%5Fscoreboard%5F2016%5Ffr.pdf
    http://www.transparency.org/news/feature/corruption_perceptions_index_2016

    Et je n’évoquerais pas ici les affaires plus ou moins récentes qui ont choqué l’opinion, comme par exemple celles traitants de la responsabilité / culpabilité…

    “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice”. Montesquieu.

     22

    Alerter
    • Louis Robert // 18.03.2017 à 11h19

      On ne doit jamais confondre système judiciaire et justice.

      Partageons l’humour de Dickens sur cette affaire célèbre (“Bleak House”):

      “Jarndyce and Jarndyce drones on. This scarecrow of a suit has, over the course of time, become so complicated, that no man alive knows what it means. The parties to it understand it least; but it has been observed that no two Chancery lawyers can talk about it for five minutes, without coming to a total disagreement as to all the premises. Innumerable children have been born into the cause; innumerable young people have married into it; innumerable old people have died out of it. Scores of persons have deliriously found themselves made parties in Jarndyce and Jarndyce, without knowing how or why; whole families have inherited legendary hatreds with the suit. The little plaintiff or defendant, who was promised a new rocking-horse when Jarndyce and Jarndyce should be settled, has grown up, possessed himself of a real horse, and trotted away into the other world. Fair wards of court have faded into mothers and grandmothers; a long procession of Chancellors has come in and gone out…”

       4

      Alerter
      • Alberto // 18.03.2017 à 15h26

        Traduction de Bleak House : L’affaire Jarndyce continue à occuper l’audience ; par la suite des temps ce procès effroyable s’est tellement compliqué, que nul au monde n’en connaît plus le motif, les parties moins que personne, et parmi tous les membres du barreau, on n’en trouverait pas deux qui pussent en parler cinq minutes sans tomber en contradiction avec eux-mêmes. Des myriades d’enfants sont nés depuis le jour où ce procès commença ; ils ont grandi, se sont mariés et sont morts. On compte par vingtaines ceux qui, sans savoir ni comment ni pourquoi, se sont trouvés, de naissance, parties intéressées dans Jarndyce contre Jarndyce ; des familles tout entières ont hérité de ce procès et des haines traditionnelles qu’il engendra. Le petit défendeur auquel on promit jadis un cheval de bois quand la cause serait gagnée, a possédé de vrais chevaux, et est allé dans l’autre monde toujours trottant, avant que l’époque du jugement ait paru plus prochaine. Les pupilles de la cour sont devenues mères et grand’mères ; une longue procession de chanceliers a défilé et s’est éteinte ; peut-être n’y a-t-il plus trois Jarndyce sur la terre depuis que le vieux Tom s’est, dans son désespoir, fait sauter la cervelle au café de Chancery-Lane ; mais le procès dure toujours et se traîne à perpétuité devant son juge impassible.

         8

        Alerter
  • RGT // 18.03.2017 à 10h49

    Ce sera sans doute plus dur qu’avec Cécile Vaissié.
    Cette dame est simple enseignante de Russe à l’université de Rennes (payée avec nos impôts).

    Là ça commence à devenir du lourd, payé aussi avec nos impôts (tiens tiens…).

    Ce qui m’écœure franchement, c’est que je sois OBLIGÉ de financer ces personnes et ces “ONG” sous la menace de saisie de mes biens (modestes).

    Dans une VRAIE démocratie, les citoyens DEVRAIENT avoir le DROIT de choisir quelle serait l’utilisation des fonds publics.

    A mon avis, la “Grande Presse” serait sans aucun doute la dernière des préoccupations des citoyens qui préféreraient investir dans des projets réellement utiles à l’intérêt de TOUS.

    Espérons que le jugement soit rendu avant un siècle, ça risque d’être TRÈS long.

    Ces “organismes” tentant de profiter de leur gigantisme pour avoir leurs contradicteurs à l’usure (Ô, le plaignant est mort, les poursuites sont donc annulées, nous avons “gagné”).

     22

    Alerter
    • Jaga // 18.03.2017 à 12h06

      “Dans une VRAIE démocratie, les citoyens DEVRAIENT avoir le DROIT de choisir quelle serait l’utilisation des fonds publics.”

      Vous l’avez ce droit, sauf que vous déléguez ce pouvoir à vos représentants quand vous mettez un bulletin dans l’urne. Je vous laisse découvrir l’existence et la fonction des lois de finances, c’est passionnant.

       14

      Alerter
      • RGT // 19.03.2017 à 08h46

        Je ne vote plus suite à la trahison de la “gauche” de 1983 (avant j’étais trop jeune et j’avais encore la “foi”).

        J’ai très bien compris que le vote d’un “représentant du peuple” était une escroquerie et que ces “élus” n’œuvraient que dans leur propre intérêt, celui de leur “caste” et de ceux qui financent leurs campagnes.

        J’avais interpellé à l’époque “mon” élu fauxcialiste pour lui demander des explications et il est alors parti dans un grand monologue pour me convaincre “qu’il n’y avait pas d’autre solution” (TINA).

        A la fin de son envolée lyrique, qui avait entraîné chez lui une grande autosatisfaction je lui ai simplement demandé : “Vous ne pouvez pas faire autrement, pour vous et dans votre propre intérêt, mais que pensez-vous réellement faire pour tous ceux qui ont cru en vous et que vous avez trahi ?”…

        Il s’est tu car il avait bien compris que j’étais désormais “perdu à tout jamais” et que je pouvais contaminer d’autres électeurs.

         3

        Alerter
    • Papagateau // 18.03.2017 à 17h06

      Mon entreprise avait un procès pour malfaçon immobilière qui a commencé il y a … 14 ans.
      Comme le coupable (une autre entreprise) n’a pas fait appel du dernier jugement, il vient de devenir définitif.
      Reste encore à en obtenir l’exécution.

      Avec de tel délai, la justice n’est pas faite pour les particuliers mais pour les organisations : associations, entreprises, partis, banques, administrations, collectivités territoriales.

      Le citoyen est un mineur qui n’a pas le droit de porter plainte devant la justice.

       14

      Alerter
  • Louis Robert // 18.03.2017 à 10h54

    Cette initiative m’apparaît de la plus haute importance pour l’ensemble de la société française en matière de répression arbitraire de la liberté d’expression via des médias dominants qui, de surcroît, ne survivent que grâce aux fonds publics qui leur sont si complaisamment consentis. Le mouvement répressif maintenant engagé en Occident s’avère en effet extrêmement préoccupant, rappelant des temps détestables, pas si lointains, que l’on espérait révolus.

    Je déplore donc, encore une fois, l’absence de tout regroupement des victimes de diffamation et de plaintes collectives par elles engagées. Là dessus, la jurisprudence doit au plus tôt s’exprimer haut et fort en faveur des victimes et, par souci du bien commun, leur rendre promptement justice pleine et entière.

     26

    Alerter
  • Dizalch // 18.03.2017 à 11h16

    Bravo Olivier, “que justice soit faite”… (oups! c’est encore trop tôt^^ mais à la vue des “dossiers” que vous avez, en raison de ce “qu’ils” ont dits et faits… ça ne saurait en être autrement 😉
    Courage,
    Amitiés,

     8

    Alerter
  • bof // 18.03.2017 à 11h54

    Donc, c’est une plainte pour dénigrement.

    Selon tes propos précédents, je pensais que tu allais attaquer sur la diffamation ou l’injure.

     5

    Alerter
    • Papagateau // 18.03.2017 à 16h43

      Le simple citoyen ne pouvant avoir la réactivité d’une organisation (connaissez-vous déjà le numéro de téléphone de votre avocat à vous spécialisé en droit de la presse …) , il y a donc 2 lois en France :
      – La loi contre la diffamation et l’injure pour protéger les “grands”,
      – et la loi contre le dénigrement pour les “petits-qui-agissent-en-retard” que nous sommes.

      Sincèrement, ça se concevait quand la diffamation entre grands était reprise et multipliée par la presse (donc massive et archivée) tandis que la diffamation entre petits s’envolait sans trace.
      Maintenant il y a Pépiement et Album-photo qui diffusent à 100.000 abonnés les propos de machin qui sont sensés être du ressort de la vie privé du calomniateur selon la fiction juridique …

      Vivement qu’on change cette distinctions inique.

       5

      Alerter
    • Silk // 18.03.2017 à 17h13

      La qualification est un art, l’avocat doit savoir ce qu’il fait …

       2

      Alerter
    • Jaga // 18.03.2017 à 19h19

      Le lancement du decodex remonte au 23 janvier, ça n’est pas prescrit. En théorie, l’injure et à la diffamation portent sur la personne, le dénigrement porte sur le “produit” ou la marque, et donc dans le cas présent sur le contenu du blog. Mais en pratique, la frontière est floue, comme les juristes aiment.

      Autant que je sache, le decodex ne contient pas d’injure ou d’allégation portant atteinte à l’honneur de M. Berruyer. S’il avait été qualifié ouvertement (plutôt qu’à mots couverts) de “troll à la solde du Kremlin”, la situation serait différente. En revanche, cette qualification n’est pas exclue dans le cas des tweets de Sénécat ou de son dernier article.

      Point important, l’exception de vérité ou de bonne foi n’est pas reconnue dans ce cadre: une information discréditant un produit ou une entreprise, vraie ou fausse, constitue un dénigrement. L’avocat du Monde ne pourra pas discuter du contenu du blog et du travail d'”enquête” réalisé pour justifier le classement rouge / orange. En fait, le contenu du blog ne devrait même pas être évoqué.
      En revanche, si ça se passe comme ça et qu’Olivier gagne, il faudra bouder notre plaisir et éviter de pavoiser sur le thème “Olivier dit vrai, le Monde ment, c’est la justice qui le dit”.

       5

      Alerter
      • bof // 19.03.2017 à 00h27

        Est-ce que modifier le nom du decodex est un dénigrement ?
        Ou alors, comme on ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes, nous sommes autorisés à dénigrer le dénigreur ?

         2

        Alerter
  • Lairderien // 18.03.2017 à 12h08

    C’est la lutte du pot de terre contre le pot de fer qui est engagé ici.

    Mais, cette fois peut être que le pot de terre va démontrer qu’il est possible simplement en étant solidaire de la démarche, qu’il peut triompher contre le pot de fer. Nous sommes bien plus nombreux qu’eux, individuellement nous ne sommes rien, réunis nous avons la force.

    Cet affaire et ce blog permettent d’en prendre conscience.

    O. Berruyer peut être sans le vouloir, sans en avoir pris toute la mesure, a pris une démarche d’insoumission face au Système.

    Il faut soutenir cette démarche d’un esprit libre.

     16

    Alerter
  • Toff de Aix // 18.03.2017 à 12h27

    Nous attendions tous cela avec impatience Olivier. Avec IMPATIENCE.

    A 200% derrière vous, n’hésitez pas à envoyer ce qu’il faut comme il faut on refinancera si nécessaire. J’ai plusieurs amis et connaissances prêts à faire le déplacement au tribunal, dans les audiences s’il le faut aussi.

    De plus ils peuvent enlever les articles incriminés, tenter d’effacer leurs turpitudes, ils ne savent manifestement pas à qui ils ont affaire…

    Pop corn !

     15

    Alerter
  • Sumbawa // 18.03.2017 à 12h31

    Bonjour,

    Vous allez vous rendre compte que la justice n’est plus indépendante et protège les puissants.

    Bon courage.

     11

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 18.03.2017 à 13h51

    Bravo ! Au moins avec vous, ça ne traîne pas ! Ce qui me semblait n’être qu’un lointain espoir s’est finalement concrétisé bien plus vite que ma paperasserie avec la CNAV et Pôle Emploi ! 🙂

     9

    Alerter
  • Globule rouge // 18.03.2017 à 15h00

    Courage ! Vous n’etes pas seul, n’oubliez pas que le principal et que vous continuiez votre blog, sinon c’est eux qui auront gagné.

     5

    Alerter
  • Sam // 18.03.2017 à 15h58

    J’ai déjà versé 100 euros en participation.
    Toutefois si le budget “judiciaire” vient a grimper, n’hesitez pas à me solliciter de nouveau.

    Il est important de faire rappeler à ces “journalistes” du Monde, le sens des termes “calomnie et liberté d’expression”.

     13

    Alerter
  • PhiDel // 18.03.2017 à 20h36

    Avec vous Olivier, Avec vous tous, cher(e)s ami(e)s contributeurs(trices) !!!!

     5

    Alerter
  • Hélas Tique // 18.03.2017 à 22h19

    Je ne peux qu’approuver votre démarche, et même vous en féliciter.
    Personnellement, j’en ai ras-le-bol de ces nombreux “journalistes” (entre guillemets, car il y a violation manifeste de la charte d’éthique du journaliste) qui abusent de leur position dans un média dominant pour imposer à l’opinion publique leur propre vérité.
    On parle aujourd’hui de Samuel Laurent, ou d’Adrien Senecat, mais on pourrait en citer bien d’autres comme Patrick Cohen ou Caroline Fourest… J’en ai marre de cette presse immorale qui pollue notre vie en société.

    Courage M. Berruyer. Vous avez tout mon soutien.
    Bien cordialement

     5

    Alerter
  • Rackham // 18.03.2017 à 23h43

    Donné.

    Je serai toujours du côté de ceux qui se défendront contre l’imMonde.

     2

    Alerter
  • David // 19.03.2017 à 00h40

    Aaaah! content de voir mon don transformé en riposte contre ces [Modéré].

    Courage pour OB et son équipe, patience pour les lecteurs.

     3

    Alerter
  • Logic // 19.03.2017 à 01h20

    En marche ! contre les abus de pouvoir du Monde et de son Décodex.

    En marche ! contre le candidat de ce système abusif…
    En marche ! contre l’imposture Macron.

     3

    Alerter
  • Ovuef2r // 19.03.2017 à 07h30

    En oubliant pas que le juge est la pour dire le droit, pas pour rendre justice, j’espère que vous gagnerez ce procès.
    Mais je constate surtout que, depuis cette histoire, vous n’avez plus eu beaucoup de temps ni d’énergie pour vous consacrer à votre habituel travail de ré-information ce qui m’amène à penser que le Monde a réussi au moins à vous faire taire, en grande partie, pendant que la campagne de l’élection présidentielle est “en marche”, elle, en marche forcée même.
    Puisse cet avocat vous soulager et nous rendre notre Olivier d’avant.

     2

    Alerter
  • VAZY Francky // 19.03.2017 à 09h37

    C’est mille fois mérité, et Jeremy Assous est en plus un excellent avocat, très professionnel, et que j’ai eu l’occasion de côtoyer sur l’affaire ACN. Il ne vas en faire qu’une bouchée ! 😉

     0

    Alerter
  • edrick d’estroy // 20.03.2017 à 01h16

    don effectué…
    il faut une victoire par KO…

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications