13
Avr
2014

Voici les billets composant la série Ukraine réalisée depuis la fin mars pour mieux comprendre cette zone stratégique.

LE billet de synthèse

Pour tout comprendre en un billet 🙂 [Synthèse de la crise en Ukraine] Le gouvernement fascisant de Kiev que nous soutenons… 

Au vu des réactions diffamatoires qu’ont suscités nos analyses chez les pro-Maïdan, je résumerai brièvement cependant le coeur de notre vision :

  • l’Ukraine est un pays fragile, pont entre l’UE et la Russie, ancienne république de l’URSS…
  • si l’Ukraine est bien libre de ses choix vis-à-vis de la Russie, l’UE peut cependant choisir d’exciter ou de freiner ses ardeurs “séparatistes” envers la Russie. C’est un choix, avec des conséquences.
  • comme il a été décidé d’opter pour l’excitation (avec la complicité des États-Unis), cela a mis le feu aux poudres en Crimée (peuplée majoritairement de Russes) et dans le Donbass, comme c’était prévisible (pour qui a analysé et compris les fragilités de l’Ukraine)
  • des centaines de milliers de démocrates pro-européens ont alors rejoint le mouvement Maïdan, demandant plus d’intégrité publique. Pour sympathique qu’il soit, il n’a pas atteint 50 % de soutiens dans le pays selon plusieurs sondages
  • une petite fraction fascisante du mouvement a constitué des milices armées, qui ont affronté durement les forces de l’ordre – tuant une vingtaine de policiers par balle -, et comptant en retour des dizaines de morts, dont certains dans des conditions très suspectes
  • le 21 février, un accord était signé par toutes les parties, prévoyant de futures élections présidentielles, et un gouvernement d’union nationale. Cela aurait pu finir en happy end à ce stade, si la France avait honoré sa signature…
  • mais juste après les milices factieuses ont chassé le Président (démocratiquement élu rappelons-le), le menaçant de mort – définition même d’un coup d’État.
  • et le gouvernement nommé ne fut alors en rien d’union nationale, ne comprenait aucun représentant des russophones, et, bien pire comprenait 6 ministres (sur 19) appartenant ou ayant appartenu à des organisations néonazies/fascistes, dont 4 au parti Svoboda, et donc 13 ministres qui n’ont vu aucun problème à gouverner avec ces gens-là… D’où l’expression “gouvernement fascisant” employée – et que je maintiens. Après, ce n’était pas le IIIe Reich non plus, évidemment… Mais des ministres néo-nazis ou fascistes dans le plus grand pays d’Europe, cela mérite un peu d’indignation et d’enquête…
  • nouvelle majorité de droite très dure, qui a commencé par s’attaquer au statut de langue régionale officielle du russe, puis au parti communiste – une urgence évidente, montrant bien le visage du nouveau pouvoir…
  • du coup, cela a effrayé la Crimée, qui est partie, et le Donbass, qui a utilisé à l’Est, les mêmes méthodes d’insurrection qui avaient marché à l’Ouest 3 mois auparavant…

Après on peut débattre, mais beaucoup de ces faits sont assez clairement établis.

Après, je ne dis pas clairement pas que la Russie est toute blanche, mais que dirait-on si la Russie venait pousser la Belgique à quitter l’UE et l’OTAN, ou encore mieux venait défendre les droits démocratiques des Catalans à faire cession d’avec l’Espagne…

Un des principes de la propagande en Démocratie est de présenter toute situation de façon manichéenne, ce qui n’est pratiquement jamais le cas… Ici, on aurait une Ukraine démocratique face à la méchante Russie, la propagande russe (qui ne concerne pratiquement que les Russes en Russie) expliquant que tout officiel en Ukraine est un adorateur d’Hitler…

Maintenant que le Monde en arrive à écrire après des centaines de billets sur le sujet – et sans même m’interviewer ! – que “Les Crises.fr affiche une ligne pro-Kremlin outrancière, défendant mordicus la thèse d’un coup d’Etat fasciste à Kiev pour désigner la révolution de Maïdan.” montre bien le niveau d’indigence déontologique dans lequel est tombé ce média – que j’aie dénoncé plusieurs fois les atteintes aux libertés du gouvernement russe ne les intéressant apparemment pas…

Série Générale (en cours de diffusion – elle aura 30 billets…)

Chapitre 1  : Comprendre l’Ukraine

Chapitre 2  : Le rôle de l’UE

Chapitre 3  : Le phénomène nazi en Ukraine

Billets Majeurs

 

Série : On a oublié de vous dire

Série initiale. Elle reprend les informations chronologiquement.

Série : On a oublié de vous montrer

Série constituée de photos (souvent à peine croyables), peu vues dans les médias.

Série : Vidéos

Série : Voix de la sagesse

Quelques analystes lucides et équilibrés…

Série : AutoDéfense intellectuelle

Documents

Actu’Ukraine

Billets d’information

Billets d’analyse

Spécial Caroline Fourest

(à jour au 15/06)

Charte de modérations des commentaires