Les Crises Les Crises
12.septembre.201912.9.2019
Article LesCrises

La Fake News du salaire des profs : incompétence et manipulations médiatiques

Aujourd’hui nous allons analyser le rendu par les médias des conclusions du rapport 2019 de l’OCDE sur l’enseignement ; ils se sont axés sur « le salaire des profs » – et cela a été grandiose, surtout sur LCI I. La Chronique éco LCI, par François-Xavier Pietri Nous vous proposons de regarder d’abord de regarder la Chronique […]
Merci 63446
J'envoie

Aujourd’hui nous allons analyser le rendu par les médias des conclusions du rapport 2019 de l’OCDE sur l’enseignement ; ils se sont axés sur « le salaire des profs » – et cela a été grandiose, surtout sur LCI

I. La Chronique éco LCI, par François-Xavier Pietri

Nous vous proposons de regarder d’abord de regarder la Chronique éco de LCI du 11 Septembre en suivant ce lien présentée par François-Xavier Pietri, dans La Matinale présentée par Pascale de La Tour du Pin.

Notez bien les rires des intervenants (qui gagnent évidemment tous plus qu’un prof).

Mais on peut résumer en images :

« Eh non, les profs ne sont pas mal payés » :

« Alors que les professeurs estiment qu’ils sont mal payés, les chiffres publiés par l’OCDE révèlent le contraire. Selon ce rapport, les professeurs de lycée dans l’Hexagone gagnent près de 3 850 euros par mois, contre 3 457 euros pour la moyenne des pays de l’OCDE. Les professeurs de collège, eux, reçoivent en autour de 3 425 euros par mois, contre 3 211 euros pour la moyenne de l’OCDE. Ceux de l’enseignement élémentaire en gagnent moins. Ces derniers perçoivent près de 2 975 euros par mois, contre 3 058 euros pour la moyenne des pays de l’OCDE. « 

Il est vrai que 3 850 € de salaire pour un prof de lycée, ce n’est pas mal du tout. Mais hélas…

II. La source OCDE

La source est donc le rapport de l’OCDE 2019, consultable ici.

Page notée 410, on a les chiffres des salaires indiciaires, pour différentes anciennetés. Mais c’est page notée 412 que se trouvent les chiffres dont on parle, l’OCDE ayant calculé une moyenne sur la carrière, comprenant les primes – ce qui st une bonne méthode. Comme nous sommes sympas, là voilà :

Tout est dans ce tableau. Bonne nouvelle, les 4 dernières colonnes sont les rémunérations des chefs d’établissement, et ne nous intéressent pas.

Il ne reste que 4 colonnes : les salaires dans les maternelles, en primaire, au collège et au lycée.

On se dit qu’il est alors simple d’en tirer les bonnes conclusions, mais nous allons voir que cela dépasse de loin les capacités d’analyse de certains grands médias en 2019.

III. L’Incompétence

Voici donc les chiffres pour la France :

Il est écrit 51 007 $ annuels, soit 4 250 $ mensuels. 1 euro valant aujourd’hui 1, 104 $ (et 1 $ valant donc 0,91 €), on arrive bien à 4250/1,104 = 3 850 € de LCI.

Mais il y a deux remarques.

La principale : c’est ce que nous avons surligné en jaune. Pour calculer le salaire en dollars des enseignants en français, l’OCDE n’a évidemment pas divisé par 0,91, en prenant le taux de change. Cela n’aurait aucun sens de comparer ainsi ; il faut corriger des différences de pouvoir d’achat (un salaire de 500 $ ne représente pas la même chose aux Etats-Unis et en Estonie.

La Parité de Pouvoir d’Achat (PPA, PPP en anglais) pour la France est de 0,8 :

Les chiffres de LCI dont donc 12 % trop élevés : le salaire moyen des profs de lycée est de 4 250 * 0,8 = 3 400 €.

Mais nous en arrivons au deuxième point, que LCI n’a pas évoqué sur ses infographies : la définition (source)

Eh oui, on parle bien ici de salaires bruts.

Comme les cotisations salariales pour les fonctionnaires sont de l’ordre de 26 % (source), la salaire net perçu, en moyenne par les profs de lycée est de 3400 * 0,74 = 2 520 € (assez loin des 3 850 € de LCI).

Grâce au tableau de la page 410 du rapport OCDE :

on apprend que le salaire net perçu par un prof de lycée débutant sera de l’ordre de 1 600 € – soit quand même même 133 % du SMIC.

France, ce pays de cocagne pour les profs..

L’épisode LCI est déjà significatif, mais nous sommes loin d’avoir épuisé le sujet…

IV. La presse est unanime (ou presque…)

Voici le rendu de la presse, c’est éloquent. Mention aux Echos (source) :

Les mots ayant un sens, si les salaires sont plus élevés en France « qu’ailleurs », la France a donc les salaires les plus hauts du monde pour ses profs – cocorico !

Quoique (source) :

Mais :

Alors que (source) :

Mais surprise (source Capital) :

Et pourtant (source) :

Et (source) :

Et (source) :

Quoique (source) :

Alors que (source France Info) :

Et (source) :

Et (source) :

Il semble que certains journaux, à force de copier-coller, comme ici, la même dépêche AFP, en changeant simplement le titre, aient même perdu la compétence pour ce dernier point…

Alors qu’il est évident, à la lecture des (8 !) chiffres, que la France est assez nettement « au-dessus de la moyenne de l’OCDE », sauf au primaire, où elle est un peu en dessous.

Mais…

V. La manipulation des chiffres

Certains d’entre vous auront peut-être, à ce stade, vu le pot aux roses.

Il est intéressant de comparer le salaire des enseignants avec d’autres pays, pour le situer.

Mais pourquoi diable avec « la moyenne de l’OCDE » ?

Qu’y a t il dans l’OCDE ? L’UE entière (avec l’Europe de l’Est), les Etats-Unis, l’Australie, la Turquie, Israël, le Mexique, le Chili, la Colombie…

Réécoutez François-Xavier Pietri sur LCI, au début il dit « [les profs] ne sont pas plus mal payés que leurs voisins » : nos voisins les Chiliens, les Turcs, les Australiens… Dommage, ils auraient mis les enseignants tchadiens et vietnamiens, on aurait pu conclure qu’il fallait baisser les rémunérations indécentes des Français.

L’écart de niveau de vie entre ces pays est colossal, et la conversion PPA ne rééquilibre pas tout, loin de là…

En bonne logique, il faut comparer le salaire des enseignants français avec ceux des grands pays très proches, à niveau de vie comparable (et même monnaie si possible). Et là, les choses changent complètement avec un échantillon de pays comparables (d’où la manipulation des chiffres, sans doute involontaire d’ailleurs vu le niveau de compétence) :

Ainsi les enseignants des pays comparables gagnent 20 % à 30 % de plus que les Français, et les Allemands de 60 % à 75 % de plus.

Si on appliquait fictivement un taux de cotisations salariales de 26 % à tous les pays (le taux est variable en réalité), on obtiendrait ceci pour des salaires nets (ceci est un simple exercice théorique pour donner des ordres de grandeur) :

On peut enfin représenter ces résultats sur ce graphique :

La France, ce pays de cocagne pour les profs…

VI. Le salaire net des enseignants français

Un lecteur, que nous remercions, a signalé ce document du SNES sur les salaire net des enseignants en France, qui comprend cette grille pour 2019 :

Ce qui donne les salaires nets en province (3% de plus à Paris) pour le second degré :

  • certifiés :
    début de carrière : 1 432 € (indice 388)
    fin de carrière normale : 2 491€ (indice 669)
    fin de carrière hors classe : 2 977 € (indice 798)
  • agrégés :
    début de carrière : 1 658 € (indice 448)
    fin de carrière normale : 3 098 € (indice 830)
    fin de carrière hors classe : 3 633 € (indice 972)

La France, ce pays de cocagne pour les profs…

VII. Épilogue : CSA

N’hésitez pas à saisir le CSA, afin qu’ils interrogent LCI sur ce manquement déontologique, en cliquant sur ce lien.

Commentaire recommandé

Fabrice // 12.09.2019 à 07h25

Justement n’est ce pas une preuve que notre système éducatif n’ayant plus les moyens de  » faire des têtes bien faites plutôt que bien pleines » produit entre autre des journalistes, politiciens, bref « des elites » incapables de faire preuve d’indépendance et d’originalité intellectuelle engluées dans du prémaché ou autres dogmes un petit détour par Franck Lepage n’est pas de trop d’ailleurs sur ce point de l’éducation : https://youtu.be/Pr4NlZxztqs

136 réactions et commentaires - Page 2

  • Marie Paule Déruelle // 13.09.2019 à 12h04

    C’est autant le salaire que la non-reconnaissance du travail effectif des enseignants Français, et les conditions de travail qui sont à revoir, et qui donc justifient la demande d’augmentation. Dans cette diminution programmée de la fonction publique (on finira là comme ailleurs d’exiger de la rentabilité, ahurissant! ) ne nous illusionnons pas sur les créations de postes, on va déshabiller Pierre pour habiller Paul, et de nombreux postes ne ont pas pourvus faute de candidats (on se demande pourquoi).

      +1

    Alerter
  • Yannis // 13.09.2019 à 15h51

    Combien de profs avec master, ou mieux agrégés et en fin de carrière, émargeant à plus de 3000€ par mois ?? Des survivants.

    Ce que ne prend pas en compte même ce type d’article rectificatif, c’est la précarisation de plus en plus grande de la profession d’enseignant, le turn over vertigineux, les jeunes profs payés au lance-pierre qui abandonnent dans les premières années, leles vacataires peu formés et encore moins bien traités, et les élèves abandonnés à eux-même, la tout-marchandisation, tout-internet, au final une chute du niveau d’enseignement général en France, qui faisait pourtant l’excellence de ce pays.

      +1

    Alerter
  • Telliac // 13.09.2019 à 16h44

    J’ai remarqué une autre erreur probable dans les chiffres annoncés :
    Quand on consulte le tableau X2.9 des Regards sur l’Éducation, on ne trouve pas le salaire effectif pour la France pour 2017, contrairement à la plupart des autres pays, mais en 2010….
    Au regard du tableau X2.8, il semblerait que des données aient été données en 2016….
    Comment donc ont-ils trouvé des salaires effectifs pour 2018 ?
    Certainement en appliquant l’indice d’évolution du niveau de vie en France…. Pourquoi pas ? Sauf qu’en raison du gel du point d’indice, le salaire des enseignants est loin d’avoir connu la même évolution.
    Les salaires effectifs utilisés donc pour affirmer que les français gagnent davantage que la moyenne de (certains) pays de l’OCDE, sont donc eux-mêmes vraisemblablement surestimés !

      +3

    Alerter
  • Kad’Air // 13.09.2019 à 17h04

    Ils ont fait le même coup dans le JT de 20h00 sur France 2 il y a quelques années en arrière avec les Policiers. Ils ont bien sûr parlé de la base, les Gardiens de la Paix, ça ne risquait qu’ils parlent des Officiers et encore moins des Commissaires. Bref, ils ont parlé des salaires et ils ont fait passer les salaires bruts pour des salaires nets, sachant qu’il y a un écart de près de 30% entre les deux.

    Qui plus est, ils ont mis le salaire de départ (Gardien de la Paix stagiaire) tout en bas donc et le salaire de fin de carrière (Major de Police RULP), sans le préciser et bien sûr en faisant croire que tous les fonctionnaires de police finissaient avec ce salaire, ce qui est totalement faux car les Major de Police sont peu nombreux et c’est un grade qui est difficile à obtenir et de moins en moins donnés.

    Bref, une manipulation grossière pour qui sait, mais malheureusement les 99% des téléspectateurs ont cru dur comme fer ce qu’ils ont vu. Le pire c’est qu’un simple stagiaire de 15 ans peut comprendre une grille de salaire en lui expliquant comment s’obtiennent les différents grades et ce en à peine quelques minutes.

    Que voulez-vous, ils se sont attelés depuis des dizaines d’années à saper petit à petit la force de l’Etat, et ce, dans tous les domaines, et à piller toutes les richesses du pays, il ne reste qu’à finir le travail vu qu’il ne reste quasiment plus que quelques petits morceaux à ramasser.

      +3

    Alerter
  • Axel // 13.09.2019 à 20h27

    Bonjour je suis enseignant en collège et à la fin du mois je touche 1750 euros net ! Vous en faite ce que vous voulez mais je pense qu’il est grand temps d’arrêter De mentir et tenter de créer de fausses informations dans le seul but de ternir l’image des fonctionnaires ou de tout autre métier. Chaque métier possède des conditions de travail différentes et chacun de nous les supporte comme il peu. L’objectif n’est pas de juger la fonction d’un tel ou d’un tel ou encore de se jalouser mais d’être heureux dans le métier que nous choisissons. Est ce que chacun d’entre vous accepterai que l’on émette un avis sur votre métier, la façon dont vous l’exercez et juger si votre salaire et trop élevé .

      +0

    Alerter
  • John34 // 13.09.2019 à 22h28

    3425euros en collège? Punaise je me fais arnaquer depuis 10 ans!!! ça fait 10 ans que je suis en collège et je suis à 1660 euros!! Je peux demander un paiement rétroactif? L’état me doit 1765euros par mois de plus d’après LCI. Donc depuis 10 ans ils me doivent plus 200 000 euros…
    C’est vraiment autorisé de mentir à ce point sur une chaîne d’info?
    Et si vous connaissez les démarches à faire pour qu’on me donne ces 200000 euros je veux bien les renseignements.

      +1

    Alerter
    • Telliac // 15.09.2019 à 10h18

      Je prends aussi, à 2200€ au bout de 20 ans… Je vais peut-être m’acheter un yacht (ou deux) avec les salaires en retard.

        +0

      Alerter
  • Vanklaus // 14.09.2019 à 01h27

    sinon les salaires de ce genre de Chroniqueur , on en parle ? ca sera une tendance a hausser les chiffres ou a les baisser ? …

      +1

    Alerter
  • Pole // 14.09.2019 à 09h17

    La disparition des services publics est en marche et tous les braves gens doivent comprendre que tous les maux de la société capitaliste viennent de la gabegie des fonctionnaires. C’est bien connu les fonctionnaires sont des nantis qui ne font rien et s’en mettent plein les poches… alors quand il n’y aura d’école ou d’hôpitaux que pour les plus riches, quand il n’y aura plus de service postal, quand toutes les démarches administratives seront dématerialisées, qui croyez-vous qui s’en sortira le mieux?

      +1

    Alerter
  • Mag Aloche // 14.09.2019 à 13h19

    Si seulement vous aviez raison… mais vous êtes angéliques, il ne s agit pas d « incompétence », il s agit de mettre des mensonges dans l esprit du plus grand nombre de gens possibles. Ça marche redoutablement bien.

      +3

    Alerter
  • Boub // 14.09.2019 à 14h39

    Merci d’avoir rectifié les faits, trop de fake news diffusées par des journalistes incompétents dans les médias…

      +1

    Alerter
  • egogo // 14.09.2019 à 15h21

    Mail envoyé au CSA,il envoie un accusé de réception ; serons nous nombreux à le faire ?

      +1

    Alerter
  • TOUCAN // 14.09.2019 à 23h59

    Comment LCI peut dire pareille ABSURDITE . Un prof d ‘histoire / Geo , enseignant dans un collège( 22 ans de carrière ) gagne actuellement . En faisant une moyenne : 2400 € net par mois .Où est l ‘erreur …
    Franchement LCI devrait éviter de faire circuler ce genre de fausse nouvelle .

      +1

    Alerter
  • Youmelhana // 15.09.2019 à 05h46

    Les profs d’abord travaillent bcp
    Chez eux préparation des cours se remettre toujours en question pour trouver la meilleur méthode pour transmettre être psychologue doués en com pour échanger avec les parents se documenter…alors en résumé il faut vraiment être passionné pour faire ce métier en plus il devient de plus en plus non respecté aussi bien par les parents à qui on leur a inculqué que les profs c des <> et les élèves n’en parlons pas vive les enseignants notamment ceux des écoles et courage aux autres

      +1

    Alerter
  • ChantalOk3O // 15.09.2019 à 09h23

    Merci pour ces précisions bien affinées. Toutefois, il est dommage que vous n’ayez pas intégré davantage les salaires des professeurs des écoles dans vos explications. Ces professeurs, anciens instituteurs, n’ont pas vu leur grille de salaire réévaluée depuis que ces enseignants se sont vus appelés professeurs des écoles en remplacement de l’appellation Instituteurs. Ce changement intervenu sous le mandat de François Mitterrand dans les années 80 a permis de passer les instituteurs alors catégorie B de la fonction publique, en professeurs des écoles, à savoir catégorie A. Ce changement a permis de faire évoluer le statut mais pas le salaire car trop coûteux pour l’Etat.

      +0

    Alerter
  • ChOk3O // 15.09.2019 à 09h27

    J’ajoute que les instituteurs, professeurs des écoles travaillent davantage, en nombre d’heures devant élèves, que les enseignants du second degré.

      +0

    Alerter
    • Telliac // 15.09.2019 à 10h16

      Oui, mais le temps de travail d’un professeur est loin de se cantonner à la présence devant élèves, comme vous le savez certainement.
      Ainsi, professeurs du premier degré et certifiés du second degré déclarent-ils un temps de travail hebdomadaire équivalent (autour de 43,5 heures par semaine).
      Le temps de travail pendant les vacances est également comparable.
      Il ne sert à rien de tenter de diviser artificiellement deux professions semblables : Premier degré et second degré, même injustice !

        +1

      Alerter
  • Criquette // 15.09.2019 à 16h33

    Cet article est une honte et un affront fait au monde enseignant…
    Les enseignants soit disant si grassement payés ne le sont que sur 10mois répartis sur les 12 de l’année…
    Fille d’enseignants je peux certifier que mes parents pourtant en fin de carrière ne touchent pas les salaires annoncés et loin s’en faut…
    Il faudrait étayer vos articles avant de publier de telles inepties!!!!

      +0

    Alerter
    • Telliac // 15.09.2019 à 23h47

      Désolé de vous contredire un peu, mais l’histoire des 10 mois répartis sur les 12 de l’année est une légende urbaine, encore fort répandue chez les profs mais toutefois complètement infondée : le statut n’annualise ni les heures ni les paye. Si nos salaires sont inférieurs à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A, c’est parce qu’ils touchent davantage de primes (30% de leurs salaires en moyenne, quand nous plafonnons à 12% environ, voire moins dans le premier degré).

        +0

      Alerter
  • Muléro BIAOU // 17.09.2019 à 09h38

    Une enquête sur les profs en Europe serait la bienvenue pour déconstruire les clichés, les mythes et comparer la valeur (culturelle, sociale, économique, …) que nous donnons à nos profs et la valeur (culturelle, sociale, économique, …) que les autres Européens donnent à leurs profs. Je suis d’ailleurs persuadé qu’il y aurait de l’audience ! Et voilà un grand débat essentiel qui pourrait en découler : quelle(s) valeur(s) donner à l’éducation en France et quelle (s) valeur(s) donner à ceux/celles qui la mettent en œuvre tous les jours ? C’est d’ailleurs aux professeurs de jouer un rôle important dans l’action écologique. Leur valeur augmenterait-elle ainsi ?
    Et cela pourrait même lancer une série pour les infirmiers, les auxiliaires de vie, les ouvriers, les …

    Pour ceux/celles qui choisissent leurs candidats aux élections notamment (voire principalement) en fonction du critère « éducation », e serait fort utile.

    Bon courage !

      +0

    Alerter
  • Nado // 18.09.2019 à 11h36

    Ces affirmations sont mensongères !!! Qu’on se renseigne auprès des intéressés…..
    Les profs gagnent à peine de quoi vivre dans certaines villes comme Paris par exemple : je le sais, ma fille est dans ce cas.
    Certains ajouteront bêtement qu’ils ont plein de vacances —> ah oui ? Toujours dans ce que je constate sur les congés de ma fille, après avoir rencontré plus d’une centaine d’élèves par jour dans le bruit et les incivilités elle passe des heures en corrections de copies, 5 classes à 30 élèves comptons… A rajouter la préparation des : cours, réunions des parents d’élèves, palier au manque de moyens d’enseignement dans les établissements scolaires etc…
    Les enseignants sont épuisés dans la grande majorité et bien mal considérés, nous sommes loin des chiffres annoncés, lesquels pourraient être une compensation dans leur don de soi.

      +2

    Alerter
  • Jiembé // 21.09.2019 à 19h03

    J’ajouterai qu’en France il y a une part non négligeable d’enseignants des lycées qui font tout ou partie de leurs enseignement face à des étudiants en BTS ou en prépa. Ce système de post-bac intégré au lycée est spécifique à la France (à ma connaissance) et justifie que certains enseignants soient recruté avec l’agrégation et donc un niveau d’étude supérieur et un concours plus sélectif. Il ne me semble pas que l’OCDE prenne en compte cette particularité dans ses comparaison de salaire. Il semble pourtant assez logique que les profs intervenant dans le supérieur soient rémunéré à un niveau plus élevé.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications