Madame Fourest,

Je vous réponds puisque vous m’avez cité nommément dans un article du 9 mai du Huffington Post. Cet article faisait réponse à mon propre billet sur votre Chronique de France Culture du 6 mai titrée « Les médias ukrainiens et russes à des fins de propagande pourraient générer des haines irréversibles ». Sous le patronage de ce beau titre, vous avez pourtant indiqué :

« On en a moins parlé mais [les « pro-russes »] ont aussi capturé 3 officiers ukrainiens avant de les exhiber devant les caméras un bandeau de sang sur le visage. Les paramilitaires séparatistes venaient de leur arracher les globes oculaires avec un couteau. Comment s’étonner dans un tel climat que les ultra-nationalistes ukrainiens soient devenus totalement incontrôlables ? ».

Comme, après une rapide recherche de ma part, ce fait barbare s’est révélé faux, j’ai rédigé mon billet « Chronique de la Haine ordinaire », clin d’œil tant au regretté Pierre Desproges qui prononça ses chroniques sur la même radio que vous (où, comme le rappelle Wikipédia, il « épinglait les travers et les ridicules, pointant la bêtise et l’intolérance ») que, bien entendu, aux deux minutes de la haine d’Orwell dans 1984.

Je vous remercie en tous cas de votre réponse – qui m’a surpris : c’est vraiment beaucoup d’honneur que vous me faites – même si je comprends mal pourquoi vous n’avez pas choisi de répondre aux multiples autres personnes qui se sont étonnées de vos propos, comme par exemple le vigilant Daniel Schneidermann sur l’indispensable site Arrêts sur Images (Gazette n°334), auteur d’un cinglant « À propos de l’Ukraine aussi, c’est le grand festival du n’importe quoi. » – on ne saurait mieux dire.

Vous notez dans votre réponse qui m’est adressée :

« J’aimerais également qu’Olivier Berruyer m’explique ce que signifie son commentaire accompagnant la vidéo sur les trois officiers ukrainiens ayant les yeux en sang : “En fait ce sont seulement 3 agents des services secrets ukrainiens SBU – Groupe alpha, qui ont été capturés par les anti-maïdan de Donestk”. Le “En fait” sous-entend que j’ai menti sur le fait qu’il s’agit de trois officiers capturés par ceux qu’il appelle les “anti-Maïdan”. Or c’est ce que j’ai dit… Quant à ces trois mots — “ce sont seulement” — ils sous-entendent que la torture n’est pas si grave puisqu’il s’agit “seulement” d’officiers ukrainiens. Ah non pardon, ils sont en sang mais la torture n’est pas évoquée… Ils ont — seulement ? — été “capturés”. »

Vous avez totalement raison. Ma phrase est mal construite, et peut prêter à certaines interprétations. Le « seulement » signifiait surtout que contrairement à ce qui a été affirmé à des millions d’auditeurs, on ne leur avait pas arraché les globes oculaires – ce qui semble déjà une information très importante…

Je remarque en tous cas avec grand plaisir que, avec ce « seulement » qui vous a beaucoup intriguée, vous montrez une très forte vigilance sur le choix des mots – et donc que chacun des vôtres sont parfaitement choisis.

Si vous notez d’autres formulations potentiellement ambiguës dans mes billets, je vous serais hautement reconnaissant de me les signaler. En effet, animant tout seul mon blog, sans grands moyens financiers, je n’ai pas la possibilité de rémunérer une relectrice de votre envergure nationale.

Dans votre réponse, vous évitez de répondre au fond de mon propos (la fausse barbarie des « pro-russes », l’absence de vérification sérieuse des faits, la propagande pro-putschistes ainsi diffusée…), mais bifurquez vers d’autres sujets, parlant d’autres faits non vérifiés, et m’insultant au passage (malhonnêteté, légitimation de la torture et des enlèvements, propagandiste pro-russe, etc.).

Je récuse ici vos accusations de malhonnêteté – qui constituent une grave faute journalistique, indigne d’une chroniqueuse à France Culture.

Je montrerai ici que vous continuez à proférer des contre-vérités sans reconnaitre vos propres erreurs. Il serait alors logique que tout le monde en tire les conséquences.

Un autre billet suivra pour analyser en détails la véracité des autres faits que vous évoquez et vos stratégies d’évitement.

I. Votre version de l’enlèvement des officiers

Votre propos initial du 6 mai figure en introduction :

« On en a moins parlé mais [les « pro-russes »] ont aussi capturé 3 officiers ukrainiens avant de les exhiber devant les caméras un bandeau de sang sur le visage. Les paramilitaires séparatistes venaient de leur arracher les globes oculaires avec un couteau. Comment s’étonner dans un tel climat que les ultra-nationalistes ukrainiens soient devenus totalement incontrôlables ? ».

Votre réponse dans le Huffington Post indique :

Une vidéo qui a ému en Ukraine

Un peu plus tôt, une militante ukrainienne m’envoie un lien.

La vidéo que je charge montre trois officiers ukrainiens pris en otage par les séparatistes. Visiblement torturés, on peut les voir le dos courbé, très mal en point, tous les trois avec un bandeau trempé de sang sur les yeux. Mon contact m’explique que les séparatistes leur ont arraché les globes oculaires avec un couteau. Ne parlant pas russe, je pense que les séparatistes le revendiquent et en parlent dans cette vidéo. Erreur. Ce sont des articles de presse écrite ukrainiens qui le disent.

Au vu des images, la torture est évidente, l’identité des trois officiers reconnue (ils ont depuis été échangés contre le gouverneur auto-proclamé de Donetsk) mais rien ne prouve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre ustensile. Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? Je ne peux le savoir de visu. Mea culpa donc pour cet élément que je croyais revendiqué par les séparatistes mais qui était en fait basé sur des articles ukrainiens. Ce que me reprochent plusieurs sites sur Internet. En résumé : je ne peux pas avoir vérifié par moi-même si on leur a crevé les yeux avec couteau puisque je ne suis pas sur place. Ils ont en partie raison (difficile de connaître la vérité sans le témoignage direct des trois officiers) et en partie tort. Car à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien.

Je ne regrette pas une seconde d’avoir rapporté cet enlèvement — dont personne ou presque n’a parlé en Europe — dans ma dernière chronique de France culture. Il me semble important pour montrer l’impact des tortures infligées aux pro-Ukrainiens par les séparatistes et sur l’état psychologique des deux camps. J’aurais pu parler d’autres cas. Comme ce député partisan de l’unité de l’Ukraine, Vladimir Rybak, dont le corps a été jeté à l’eau après avoir été violemment torturé.

A l’avenir, en revanche, même si mon papier est déjà trop long, je prendrai une ligne de plus pour indiquer ma source et l’incertitude existant quant à la nature exacte de l’outil utilisé pour pratiquer ces tortures. Un pic à glace, une pelle gâteau ou un couteau… Mais je continuerai à en parler. Sans me laisser intimider par les propagandistes pro-Russes.

Invitée par le Médiateur de France Culture le 15 mai, vous déclarez :

La chronique portait sur la guerre des propagandes, justement autour du drame d’Odessa, qui, comme vous le savez, a été beaucoup utilisé pour justifier et pour entraîner l’Ukraine vers la guerre civile, qui a beaucoup été utilisé par les chaînes russes. Donc, je parlais de cette propagande et j’expliquais que des faits qui n’ont pas été rapportés par la presse européenne, qui ne sont pas venus jusqu’à nous, ont aussi beaucoup mis de l’huile sur le feu, avant notamment, ont aussi beaucoup excité notamment les ultranationalistes ukrainiens qui sont coupables à mes yeux du drame d’Odessa.

Et parmi les vidéos qui ont circulé, qui ont beaucoup excité ces ultranationalistes, il y a cette vidéo où on voit effectivement des séparatistes prorusses, […] qui mettent sur la place publique trois officiers du SBU qu’ils ont capturés et qu’ils ont clairement été torturés. Ils ont sur les yeux, non pas simplement des bandeaux imbibés de sang, mais des compresses très épaisses imbibées de sang. Et effectivement, j’avais un contact ukrainien qui me disait que ces yeux avaient été torturés avec un couteau. Et le malentendu et pour le coup là-dessus, je m’en suis expliquée le lendemain sur le Huffington Post. C’est que moi je pensais que les séparatistes revendiquaient eux-mêmes, comme ils l’ont fait sur d’autres cas et d’autres cas de tortures, d’avoir torturé au couteau ces yeux. Alors qu’en réalité il y a d’un côté, la vidéo faite par les séparatistes qui clairement montre cette capture et montre une torture et de l’autre côté des articles de presse ukrainienne, il y a plusieurs sources, russophones d’ailleurs aussi, qui eux affirment que ces yeux ont été piqués au couteau. […]

Il y a une certitude, c’est qu’ils ont été torturés, que leur yeux ont été torturés, parce que les sites qui ont invité à vous saisir, à écrire, expliquent — notamment Olivier Berruyer sur lescrises.com —, expliquent que ce sont simplement que ce sont des gens qui ont été capturés, mais la vidéo montre qu’ils ont été torturés, donc c’est une façon d’ignorer cette torture, et n’expliquent pas pourquoi ces yeux saignent abondamment sur les trois officiers. Mais, encore une fois, on ne sait pas effectivement à l’heure qu’il est si c’est une pelle à gâteaux, si c’est un couteau, si c’est une pique, ou si c’est une fourchette.

Donc, si je résume votre version :

  • on vous a envoyé une vidéo en russe, langue que vous ne comprenez pas,
  • on vous a dit qu’on leur avait arraché les yeux,
  • vous vous êtes dit « encore un acte barbare des pro-russes »,
  • vous avez vu un lien d’un journal local qui en parle (en ukrainien…),
  • vous notez que PERSONNE n’en a parlé en Europe (ni ailleurs).

Cela suffit donc pour vous à venir le rapporter en direct sur France Culture (j’imagine sans en consulter la rédaction ?), le tout – ce qui est un comble – dans une chronique sur « la guerre des propagandes » sur un fait « utilisé pour justifier et pour entraîner l’Ukraine vers la guerre civile, qui a beaucoup été utilisé par les chaînes russes ». Comme si le fait imaginaire que vous relatez n’était pas lié à la guerre des propagandes visant à nous faire soutenir le gouvernement de Kiev dans un conflit diplomatique contre la Russie.

II. Les faits

Examinons les faits.

Dans la nuit du 26 au 27 avril, trois officiers ukrainiens services de sécurité ukrainiens (SBU, du groupe d’élite Alpha) sont arrêtés à Slaviansk – il s’agit du lieutenant-colonel Rostislav Kiyashko, d’un major Sergei Potemski et du capitaine Evgueniy Varinsky. Ils faisaient partie d’un groupe de 7 militaires venus secrètement enlever un citoyen “pro-russe”.

Le commandant militaire des unités d’autodéfense des insurgés a indiqué que les personnes arrêtées “effectuaient une mission militaire visant à capturer les membres de la résistance populaire dans la ville de Gorlivka“. “Ils ont opposé de la résistance et ont été arrêtés”, a-t-il expliqué.

Le 27 avril au matin (donc quelques heures après leur capture), les trois officiers sont présentés à la presse, à demi-habillés, les yeux bandés (avec du scotch et des bandeaux) et les mains attachées derrière le dos. Ils portent des ecchymoses évidentes. Ils s’expriment normalement, sans cri, et répondent aux questions.

Contrairement à vos propos laissant entendre que la presse n’a pas parlé d’eux, dès le 27 avril à midi, elle en parle largement :

L’AFP en a fait une dépêche (largement reprise, jusqu’en Suisse et au Congo), indiquant que « Ils ont opposé de la résistance et ont été arrêtés » et qu’ils ont « les yeux bandés de scotch »

Reuters en a fait une dépêche

The Associated Press en a fait une dépêche (indiquant simplement qu’ils sont blindfolded with packing tape, sans indiquer d’atteinte aux yeux)

Le Daily Mail (2e journal anglais) en a longuement parlé

Le Nouvel Observateur en a parlé

Le Figaro en a parlé

Le Parisien en a parlé

DirectMatin en a parlé

La Tribune en a parlé

Le Point en a parlé

La RTBF en a parlé

MSN.com en a parlé

Le Berry Républicain en a parlé

La voix du Nord en a parlé

L’Yonne Républicaine en a parlé

L’Est éclair en a parlé

La Dépêche en a parlé

Nord Littoral en a parlé

Le Courrier Picard en a parlé

L’Aisne Nouvelle en a parlé

France-Antilles Martinique en a parlé

Etc.

Et même, oh, votre propre journal le Huggington Post en a parlé !

 

Libération en a parlé, indiquant « visage sanglant chez quelques-uns et marqué de traces de coups »

Le Monde en a aussi parlé – se détachant en étant le seul à les qualifier de « sévèrement battus ».

 

Au niveau de médias orientés Russie :

Le Courrier de Russie en a parlé

L’agence russe RIA en a parlé : « Lors de l’interpellation, les agents du SBU ont opposé une résistance et c’est pourquoi ils ont été présentés aux journalistes à Slaviansk avec des contusions et ligotés avec du ruban adhésif. »

RT.com donne de nombreux détails. Qu’on soit prudent avec cette source (comme avec toute source), oui – qu’on l’ignore sciemment et qu’on désinforme du coup les Français, non…

 

Le 7 mai, les trois officiers ont été libérés, échangés contre trois « pro-russes ». Aucune dépêche ne fait mention de torture et encore moins d’arrachage de globes oculaires.

 

Il semble donc difficile de prétendre qu’il s’agit « de faits qui n’ont pas été rapportés par la presse européenne ». En tous cas, pas le fait que 3 officiers ont été arrêtés, et présentés dans des conditions humiliantes et condamnables.

En revanche, il est tout à fait clair que le fait qu’on leur ait « arraché les globes oculaires » est une information dont vous pouvez vous enorgueillir d’avoir été la seule journaliste au monde à la diffuser.

Je me suis très probablement mal exprimé dans mon précédent billet. Mon reproche n’était pas une imprécision sur le fait de savoir si on leur avait arraché les yeux « au couteau », ou, comme vous le dites avec élégance « Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? » – ni même à coups de couveuses remplies d’armes de destructions massives, non, le souci est que leurs yeux n’ont rien – en tous cas, jusqu’à ce que vous fournissiez la preuve du contraire.

Voyant que votre information était fausse, vous avez embrayé en affirmant que « la torture est évidente », « qu’ils ont clairement été torturés », « la vidéo montre qu’ils ont été torturés », « la vidéo […] montre clairement […] une torture », que « il y a une certitude, c’est qu’ils ont été torturés, que leur yeux ont été torturés », « ces yeux saignent abondamment ». Vous reconnaissez « l’incertitude existant quant à la nature exacte de l’outil utilisé pour pratiquer ces tortures ».

Vous êtes ici aussi probablement la seule journaliste au monde à prétendre que ces hommes ont été torturés et que leurs yeux saignent. Là encore, c’est à vous de fournir les preuves de ce que vous avancez.

Le pire étant sans doute ceci : le fait que des « pro-russes » arrachent les yeux de soldats ukrainiens, puis les montrent à la presse russe, qui ne dirait rien de ce fait barbare, ne vous surprend même pas….

j

j

Car au lieu de me diffamer gravement en m’accusant scandaleusement de « relativiser la torture » (sic) il vous appartient déjà de prouver qu’il y a eu torture et qu’elle existe ailleurs que dans votre imagination ! Pour ma part, j’ai réalisé sur mon blog la traduction du bel article de Noam Chomsky sur « les Mémos sur la Torture » – car la torture sous toutes ses formes est inacceptable, à commencer par celle pratiquée par nos propres alliés américains.

Je vous rappelle d’ailleurs le point 8 de la Charte de Munich des obligations des journalistes :

8. S’interdire […] la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement […]

Aucune dépêche d’agence de presse ne parle des faits barbares que vous évoquez. Aucune. Le SBU n’a jamais parlé de ceci – vous imaginez comme ce fait aurait servi la propagande de Kiev s’il avait été vérifié. Ces hommes servaient d’otages pour être échangés contre des pro-russes, il semble peu logique qu’ils aient été torturés.

Par ailleurs, l’hypothèse d’atteinte aux yeux semble grotesque, au vu de l’état de ces personnes : imaginez-vous sérieusement que des personnes à qui on a arraché les yeux se porteraient de la sorte quelques heures après, et répondraient aux questions des journalistes ? Consultez donc des ophtalmologues – comme je l’ai fait, car je n’aime pas rapporter n’importe quoi –, ils vous expliqueront que l’œil est un des organes qui entraine le plus de douleurs en cas d’atteinte. « Regardez déjà la douleur provoquée par un simple cil dans l’œil » m’a dit l’un deux ; « après une atteinte aux yeux, ils auraient été totalement incapables de bouger et de répondre ainsi aux questions quelques heures après – en général, en cas de perte d’un œil, il y a une douleur psychologique telle que la pensée logique ne peut plus se faire pendant un long moment ». Enfin, je vous rappelle accessoirement qu’il n’y a pas de sang dans l’œil (la lumière ne le traverserait pas sinon…).

Que voit-on sur les images ?

On voit des personnes avec des ecchymoses et des coupures.

On voit un bandeau avec un peu de sang. Est-ce celui du prisonnier (probablement), ou était-ce un linge souillé ? Aucune idée.

On voit un homme avec du scotch rouge autour des yeux. On semble discerner qu’il y a du sang dessus, qui semble venir ou d’une arcade sourcilière ayant saigné, ou du nez, ou d’entailles réalisées par le scotch lui-même. Et ce sang a coulé et semble s’être collé au scotch – qui est lui-même en partie rouge.

Le troisième n’a que du scotch sans sang :

Je comprends donc mal votre : « tous les trois avec un bandeau trempé de sang sur les yeux. »

Premièrement, on ne connait pas les conditions de leur arrestation. Savez-vous s’ils ont eu un accident de voiture, poursuivis par les « pro-russes », qui aurait pu occasionner ces traces ? Moi non.

Deuxièmement, on sait qu’au moment de leur arrestation, ils ont résisté – ce sont des commandos de troupes d’élite ! Ils en parlent dans la vidéo, disant :

Journaliste : Vous avez résisté à votre arrestation?

Prisonnier : Eh bien, bien sûr, qu’on s’est battus ! Je ne suis pas une sorte de … Mais nous n’avons pas utilisé les armes!

Ce fait a été confirmé par le maire. Leurs contusions viennent certainement de là : une bagarre au moment de leur arrestation. Sachant que des coups au visage, même modérés, entrainent rapidement de larges effusions de sang. D’ailleurs les gens qui les ont arrêtés ont sans doute reçu autant de coups qu’eux. Nous n’en savons rien.

Troisièmement, ont-ils reçu des coups après ? Peut-être que oui – ils sont venus enlever des pro-russes – l’accueil n’a pas dû être chaleureux et ils auraient pu être malmenés à fin d’interrogatoire (une pratique scandaleusement approuvée par les USA et la plupart des pays d’Europe qui ont accueilli des prisons secrètes de la CIA après 2001, au demeurant). Peut-être que non – il s’est écoulé peu de temps entre leur arrestation et ces images. Mais qu’en savons-nous ? Qu’en savez-vous ?

Ces personnes sont présentées dans des conditions humiliantes, ont des ecchymoses, ont été blessées et on du scotch autour des yeux. Les agences de presse nous disent qu’ils ont résisté à leur arrestation. En l’absence d’autres sources versées au débat, c’est la seule conclusion temporaire à laquelle nous pouvons, semble-t-il, raisonnablement aboutir.

Ce qu’on sait : le 3 mai (source Kiev.ua ; en vo ; autre source à Kiev), – 3 jours AVANT votre fameuse chronique – le Chef du Centre anti-terroriste Vasyl Krutov a déclaré dans une conférence de presse à Kiev à propos de ces trois officiers des forces spéciales “Alpha” : « Ils sont vivants et en bonne santé ». En bonne santé.

 

Le métier du journaliste n’est-il pas de vérifier les faits, avant de les colporter. Surtout quand il s’agit d’annoncer un fait choquant dont aucun autre journal ne s’est fait l’écho ? Et non pas de se dire qu’il vaut mieux raconter n’importe quoi, car sinon « à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien ». Non, bien sûr, mais peut-être parler de faits vérifiés un minimum, par exemple, – comme dans la plupart des médias ?

Je vous rappelle d’ailleurs les points 1, 3 et 6 de la Charte de Munich des obligations des journalistes :

1. Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité ;

3. Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ;

6. Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte

En conclusion de ce point, je souligne que vous indiquez dans votre réponse à propos de cet évènement : « Une vidéo qui a ému en Ukraine ». J’ai demandé à près d’une dizaine d’Ukrainiens, pro comme anti Kiev, et aucun ne m’a confirmé que cette vidéo « avait ému en Ukraine ». Cela a fait une brève à la télévision ; pensez : il commençait à y avoir plusieurs morts civils chaque jour, Kiev ayant envoyé l’armée contre sa population de l’Est (ce que n’avait pas fait Ianoukovytch, notez), alors il est certain que le fait que trois commandos aient été arrêtés et contusionnés à la suite d’une bagarre (ce qui est condamnable, nous sommes d’accord), non, cela n’a pas probablement pas ému le pays… Il n’y a qu’à voir comment la France a traité médiatiquement les 40 morts d’Odessa – dans les oubliettes en 3 jours…

III. À propos de photos

Comme vous êtes très sensible sur la question, je me demandais si vous estimiez, avec votre logique, que la France pratique la torture ? Voici quelques photos de Français maltraités par la police, pour avoir votre opinion :

Mounir et Geoffroy

Marie & Emmanuel

En Belgique aussi…

Bref, je vous renvoie à Wikipédia.

Je vous demande, car je me dis que si les journalistes russes travaillaient comme vous l’avez fait, sur une source unique non recoupée et sans traduction, ils arriveraient à la conclusion que la Dictature règne en France…

IV. La « source » de Caroline Fourest

Pour terminer sur cette lamentable affaire, vous avez eu l’amabilité de nous indiquer votre source.

Une militante ukrainienne m’envoie un lien. [vers cette vidéo…]

Erreur. Ce sont des articles de presse écrite ukrainiens qui le disent.

La voilà :

Je regarde le code source de la page, pour que tout soit clair.

Vous citez donc la Vidéo Youtube xRLfFaZDBy8, puis dites « Erreur », il y a un site ukrainien qui en parle.

La vidéo est titrée : Les terroristes russes ont capturés trois officiers ukrainiens “Alpha” et leur ont arraché les yeux. Elle est du 27 avril.

Le billet en ligne que vous citez est tiré du site notoirement russophobe www.eizvestia.com, et il est daté du 28 avril et est titré : « Les fascistes russes ont capturé trois officiers ukrainiens “Alpha” et arraché leurs yeux (VIDEO) ». Le texte indique : « une bande terroriste russe du GRU, a crevé les yeux de leurs victimes ». Il intègre la vidéo précédente dont il reprend en gros le texte :

La source de cette rumeur est donc bien la vidéo Youtube.

Je ne parle pas russe plus que vous, mais je vous recommande d’utiliser les traducteurs en ligne gratuits, comme Google ou Yandex. Cela permet de vérifier bien des choses…

Qui a posté cette vidéo ? Réponse : Игорь Игорич = Igor Igorich.

Combien de vidéos a-t-il posté au total ? 3, comme indiqué plus haut. Quelles sont les 2 autres ?

Gros succès de la première – dont on parle – 36 000 vues.

Succès très modeste pour les 2 autres : 114 et 56…

La première :

Traduction :

Titre : Le discours d’Ayman al-Zaouahiri (NdT. : le nouveau chef d’Al-Qaida en remplacement d’Oussama Ben Ladden) au sujet de l’EIIL (État islamique d’Irak et du Levant), initialement appelé EII (État Islamique d’Irak)

La vidéo avec le discours du chef « d’Al-Qaida » Ayman al-Zaouahiri, diffusée il y a quelques années. Il contient 3 déclarations importantes qui réfutent les mensonges des adversaires de l’État islamique d’Irak et du Levant :

  1. “Al-Qaïda en Irak” a rejoint l’EIIL (initialement EII).
  2. EIIL est un émirat indépendant.
  3. Le cheikh Zaouahiri reconnait Abou Bakr al-Baghdadi comme le “Amir al-Muʾmin” (commandeur des croyants).

Il dit également que l’État islamique se construit “étape par étape” pour devenir un Califat, et que tous les musulmans doivent les aider dans ce domaine.

Il mentionne également qu’Oussama Ben Laden était du même avis.

(NdT. : l’EIIL est un regroupement du Front Al-Nosra et d’EII)

Regardons la dernière vidéo :

Titre : L’Américain qui récite le Coran

(NdT. : il s’agit d’une vidéo du jeune américain de 17 ans Fatih Seferagic, qui est un hafidh al-Qur’an, c’est-à-dire qu’il a appris le Coran dans son intégralité, soit 114 sourates pour 6 236 versets et environ 80 000 mots ; par cœur un livre d’environ 600 pages. Cet exploit est courant. Source)

Le texte est très court, car c’est le titre d’une autre vidéo :

            “un discours de Pierre Vogel intitulé “Pourquoi les chrétiens iront en enfer“. + le lien”

(NdT. : Pierre Vogel est un islamiste radical allemand. Un journaliste du Spiegel l’a décrit comme un représentant de la “sombre variante nazie” de l’islam en Allemagne.)

 

Bref, cette source de première main est clairement un fan d’Al-Qaida – organisation qui combat la Russie depuis de nombreuses années.

Ceci explique la manipulation grossière de cette vidéo, qui a réussi à contaminer in fine les auditeurs de France Culture par manque de vérification élémentaire.

V. Conclusion

Madame Fourest, l’objet de ce billet était ainsi de démontrer que vous avez rapporté des propos choquants et grossièrement faux aux auditeurs de France Culture, en raison d’un manque élémentaire de vérification de vos sources.

Vous avez ainsi alimenté à l’antenne une propagande issue d’islamistes intégristes en prétendant en dénoncer une autre.

Quand j’ai alerté sur ces erreurs, contrairement à la déontologie journalistique, vous ne les avez pas reconnues, vous avez mis en avant d’autres faits non vérifiés, et avez prétendu que j’étais malhonnête et que je minimisais la torture.

Chacun jugera.

Olivier Berruyer

23 mai 2014

“Au service de l’émancipation individuelle et de l’égalité, vous vous mettez en quête d’espaces de liberté où mieux défendre ces valeurs qui vous sont chères. Ces espaces de liberté, vous les trouvez à Charlie Hebdo, au Monde, sur Radio France, France 2, où vous animez le débat public à grand renfort de contributions et d’interventions remarquées. […]

Chez vous, regard critique et engagement vont de pair avec une exigence didactique de tous les instants […]

Franc-tireuse, électron libre, vous vous gardez de toute position partisane et plaidez pour une extrême finesse de raisonnement afin d’éviter tout dévoiement de la portée de votre argumentation. Cette rigueur sous-tend chacune de vos contributions et chacun de vos essais […]

Parce que votre voix, chère Caroline Fourest, indispensable à notre espace public, interroge et nourrit les débats qui l’agitent

[Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, cérémonie de remise des insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres à Caroline Fourest, 17/01/2013]


P.S. N’hésitez pas à diffuser ce billet ou à le reprendre en intégralité sur vos blogs
P.P.S. Madame Fourest – ayant compris vos techniques d’évitement visant à répondre aux accusations factuelles par des calomnies sans fondement -, je précise immédiatement que je condamne sans la moindre ambiguïté :
* la torture (physique ou morale)
* l’humiliation d’autrui
* les mutilations à autrui
* la peine de mort
* l’extrémisme politique
* Adolf Hitler
* la phalocratie
* l’extrémisme religieux
* Joseph Staline
* le racisme
* Francis Heaulme
* le sadisme
* les assassinats
* George W. Bush
* l’homophobie
* l’antisémitisme
* Pol Pot
* le dragon Smaug
* la xénophobie
* Big Brother
* Dracula
* les gens qui arrachent les ailes des mouches
* Saddam Hussein
* la pédophilie
* les atteintes à la laïcité
* Bachar el-Assad
* Hannibal Lecter
* le nazisme
* les frères musulmans
* les complotistes compulsifs
* Jérôme Cahuzac
* les apologistes du criminel ukrainien Stepan Bandera
* Dark Vador
* le meurtre
* le grand méchant loup
* le sexisme
* la colonisation
* l’esclavage
* la collaboration
* la quenelle inversée
* Joseph Goebbels (et tous les nazis en général)
* la charia
* Oussama Ben Ladden (dont je ne fréquente les sites d’aucun des fans…)
* le requin des Dents de la Mer
* la calomnie
* les personnes qui attisent les haines entre personnes, nations ou cultures
* et, surtout, le manque de rigueur intellectuelle et la mauvaise foi…
(liste évidement non exhaustive…)

177 réponses à [Tout s’explique !] Les barbares russes de Caroline Fourest : sa source était un fan d’Al-Qaeda…

Commentaires recommandés

Vincent Le 23 mai 2014 à 19h04

Excellent, quel boulot. Si les Fourest de ce monde, rémunérées en plus, en faisait le quart, que la presse serait intéressante et utile pour notre démocratie…

  1. Vincent Le 23 mai 2014 à 19h04
    Afficher/Masquer

    Excellent, quel boulot. Si les Fourest de ce monde, rémunérées en plus, en faisait le quart, que la presse serait intéressante et utile pour notre démocratie…


    • l'architecte Le 23 mai 2014 à 22h11
      Afficher/Masquer

      Si je peux.me permettre,
      ne perdez pas.votre.temps et votre talent à répondre à cette…comment dire…
      Elle n’a jamais été journaliste et ne saurait l’être, ce métier réclame du travail ( beaucoup), de l’esprit (raisonnablement) et du talent (un peu)
      La nature lui ayant refusé ses grâces, elle aura sans doute trouvé un autre moyen pour monter sur le médiatique pinacle…


      • V_Parlier Le 23 mai 2014 à 22h45
        Afficher/Masquer

        Rien que le titre mégalo de sa rubrique (si c’est le mot qui convient en jargon journalistique) “le monde selon Caroline Fourest” résume à lui seul sa prétention et son… caractère.


        • spqr Le 24 mai 2014 à 14h01
          Afficher/Masquer

          Les rubriques “le monde selon…” des autres jours font dieu merci appel à des chroniqueurs autrement professionnels (Klein, Védrine…)….


    • Pascal Le 24 mai 2014 à 15h42
      Afficher/Masquer

      Le cas de C. Fourest, ce BHL en “jupons” était déjà avéré et entendu. Le travail remarquable de Olivier établit la nature de l’activité de cette personne de manière encore plus confondante. Toute cette affaire en dit long non seulement sur les méthodes du personnage, mais également sur celles des institutions de service publique qui les couvre !

      Ceci est tout sauf anecdotique et doit être rigoureusement pris en considération. Nous avons affaire à une faute (très) grave de par ce qu’elle implique de malhonnêteté réitérée. Nul doute que l’heure viendra où les acteurs de ces forfaitures seront amenés à rendre des comptes … Tôt ou tard.

      En attendant, le plus tôt les gens soucieux de comprendre les enjeux et les coulisses des affaires de ce monde afin de contribuer à le rendre plus juste et moins faussaire uniront concrètement leurs actions en une initiative commune, le plus vite nous pourrons démultiplier notre influence sur le cours des choses.


    • Buleh Gila Le 25 mai 2014 à 00h55
      Afficher/Masquer

      Ben voyons !
      Si tous les journalistes devaient faire un travail comme celui-ci à chaque article, il faudrait multiplier par dix les subventions à la presse.
      Alors qu’ils continuent à dire des conneries.
      J’en suis venu ce soir du samedi 24 mai 2014 à me dire qu’il n’y a pas eu de mort dans le musée à Bruxelles tellement les mensonges sont nombreux.


  2. caba Le 23 mai 2014 à 19h09
    Afficher/Masquer

    Monsieur Berruyer,
    Mme Fourest s’est ridiculisée dans sa fonction de journaliste (elle se défendra d’être “éditorialiste, sans doute).

    Au vue du travail que vous avez réalisé, vous, et de l’insondable bêtise de sa propagande, elle, on devrait lui retirer sa carte de presse (et les avantages fiscaux et autres qui vont avec) pour vous en offrir une.

    Elle n’est pas seulement sotte, elle est dramatiquement malhonnête. “Dramatiquement”, parce qu’elle profite des audiences des émissions où elle est conviée pour proférer ses certitudes et ses vérités toutes faites.

    C’est un fait journalistique grace. Merci à vous de l’avoir ainsi démontré.


  3. Fool Prophet Le 23 mai 2014 à 19h13
    Afficher/Masquer

    Alors là pour le coup c’est …. ÉNOOOOORME !
    Non pas les délires de Madame (?) Fourest… avec elle on a l’habitude ?

    Non… surtout l’enquête que vous avez menée, la façon dont vous avez démêlé le schmilblick, avec rigueur et documentation… jusqu’au rebondissement final !

    Merci, je me suis régalé… de l’information bien sûr mais aussi du scénario.

    On attend la réaction du médiateur…


  4. Tom Le 23 mai 2014 à 19h14
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier pour cet excellent travail.

    Cela dit : est-ce que Mme Fourest vaut tout ce travail de recherche et d’analyse ?
    Comme on dit, la réponse est dans la question.

    Cela étant, bravo pour votre honnêteté intellectuelle.


    • Archanonyme Le 24 mai 2014 à 02h37
      Afficher/Masquer

      Oui, vous pourriez aussi parler du conflit russo-américain qui se prépare en fond de court ( et de l’Europe prit entre deux feux ) et de la non couverture médiatique à propos de ces deux sujets ( peut être pour ne pas faire baisser plus le cours du dollar et/ou de l’euro hypothèse )


    • EAUX TROUBLES Le 24 mai 2014 à 13h59
      Afficher/Masquer

      Oui, il le faut.

      Mme FOURESTest connue, “reconnue” (par les pouvoirs politiques en place – Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres). On s’aperçoit ici – même si on le savait déjà – qu’ON (qui çà ON ?) lui donne une audience qu’elle ne mérite pas.

      Alors oui…cette raclée journalistique appuyée sur des faits valait le coup.

      A diffuser partout ou elle passe…


  5. TZYACK Le 23 mai 2014 à 19h15
    Afficher/Masquer

    On devrait vous donner le prochain prix Pullitzer pour cette excellente réponse, du berger à la mégère…


  6. Totor Le 23 mai 2014 à 19h16
    Afficher/Masquer

    L’affaire est toute jugée. Comme le débat avec Mr Smolar sur @si qui aura démontré du haut de son magistère du Monde, s’il en était encore besoin, la nullité des journalistes mainstream…


    • Surya Le 23 mai 2014 à 19h41
      Afficher/Masquer

      Ce n’est nullement de la nullité journalistique mais bel et bien un travail de désinformation et de propagande; Chomsky en parle au sujet de la guerre du Vietnam dans la fabrication du consentement : les journalistes passent volontairement sous silence des faits et relaient des allégations qu’ils savent mensongères qui sont présentées comme étant la Vérité.

      C’est pas pour rien que Pascal Boniface l’appelle “sérial menteuse”

      http://www.atlantico.fr/decryptage/caroline-fourest-tariq-ramadan-frere-tariq-bernard-henri-levy-149309.html


  7. Bruno Le 23 mai 2014 à 19h16
    Afficher/Masquer

    Magistral. Quand lancerez vous une radio “les crises” (je ne parviens plus à écouter les indigents de radio france) ?


    • P.Lacroix Le 24 mai 2014 à 10h36
      Afficher/Masquer

      Bonjour

      Je trouve cette idée très bonne.
      Nous n’ avons pratiquement plus aucun média oral qui soit écoutable.
      Les formats courts sont insupportables.
      La diction, l’ élocution ( le 13 h de France Inter, surtout, mais les 20 h tv aussi ) des animateurs du journal sont impressionnants d’ interprétation! De mauvais acteurs.


      • C Balogh Le 24 mai 2014 à 10h37
        Afficher/Masquer

        S’il y a un projet de radio, j’en suis!!!


  8. nouche Le 23 mai 2014 à 19h20
    Afficher/Masquer

    Merci mr Berruyer, en espérant que cela créera un débat au sein des journalistes français, en remettant un mot a l’ordre du jour : déontologie.

    Nous devons apprendre de nos erreurs.

    La crise ukrainienne, en espérant qu’elle se termine vite et bien, est très riche en apprentissage.


  9. bm607 Le 23 mai 2014 à 19h24
    Afficher/Masquer

    Belle démonstration menée avec une rigueur digne d’éloges.

    Il peut y avoir des erreurs dans tout ce qui est dit, nul n’est infaillible, mais globalement c’est cohérent et précis, et pour contrer les arguments développés il faudrait un bon travail d’investigation journalistique et non des phrases bateaux (donc pas comme le passage ridicule “Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau” qui m’avait laissé sans voix venant d’une journaliste, d’oser prendre d’aussi haut ses interlocuteurs m’avait semblé assez incroyable)


  10. moderato si cantabile Le 23 mai 2014 à 19h27
    Afficher/Masquer

    Elle va faire des cauchemars, la Caroline, si Huffington vous accorde un droit des réponse. Et pas qu’elle. Une vrai leçon de journalisme.


  11. Subotai Le 23 mai 2014 à 19h29
    Afficher/Masquer

    T’as sorti l’artillerie lourde mon bon Olivier. 🙂


  12. ArD Le 23 mai 2014 à 19h36
    Afficher/Masquer

    Joli coup de pelle à tartuffe !


  13. Claire Che Le 23 mai 2014 à 19h37
    Afficher/Masquer

    Assurez-vous, ces fameux 3 officiers en bon santé, sinon les mérdias après leur libration parlerons et montrerons les yeux arrachés tous les jours 1000000000 fois par jour….


  14. Louisiane Le 23 mai 2014 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Bonsoir à tous,

    Pourquoi s’obstiner à appeler cette personne “journaliste” ? Elle ne vérifie pas ses sources, affirme n’importe quoi avec aplomb, ne renie jamais ses propos quels qu’ils soient et ne s’excuse jamais de mentir à des centaines de milliers d’auditeurs.

    Je peux en faire autant avec les même émoluments qu’elle ! Et même un peu moins cher…
    Honte à France Culture de participer à cette propagande éhontée.

    J’ajoute que Mme C. F. m’oblige à éteindre plus tôt la radio le mardi matin car je n’ai pas envie d’entendre ses boniments. Bon ! ça me permet d’écouter de la musique !
    Mais je persiste : ce n’est pas une journaliste et d’ailleurs, il n’y en a plus beaucoup en France.


  15. michel Le 23 mai 2014 à 19h49
    Afficher/Masquer

    implacable! quelle tristesse de voir ladite presse relayer les “infos” de C F.ça n’ajoute pas à la gloire de France culture et radio Fance en général..
    vraiment ,la déontologie n’étouffe pas certains journaleux.
    encore bravo,OLIVIER


  16. Arnould Le 23 mai 2014 à 19h53
    Afficher/Masquer

    Caroline Fourest s’est ridiculisée, un peu comme Botul-BHL. Elle voudra certainement contre-attaquer. Mais elle n’en vaut vraiment pas la peine. AMHA il faudrait éviter de continuer à perdre du temps précieux avec cette précieuse ridicule.

    Ce qui est vraiment dommage, c’est que beaucoup de gens n’utilisent encore de nos jours que la télé et la presse officielle pour s’informer. Heureusement que ça change petit à petit.


    • Charles Michael Le 23 mai 2014 à 20h24
      Afficher/Masquer

      Il me semble avoir entendu cette “journaliste” de wxwxwxwx de yxyxy affirmer les mêmes yeux crevés au Grand Journal de la désinformation.
      jy ‘ai vu Koukouch aussi mais là j’ai pas tenu.


    • Serge Palestine Le 24 mai 2014 à 04h07
      Afficher/Masquer

      Non,je ne crois pas que c’est une perte de temps,le “démontage” qu’a fait Olivier était plus que nécessaire,salutaire pour démasquer cette “apprentie” journaliste qui en fait, fait partie de ces propagandistes réellement conscients de ce qu’ils entreprennent et au service de qui ils le font,de plus alimenté par une hystérie russophobe proprement hallucinante…
      Oui,comme le dit si bien Olivier dans l’entête de son blog,on n’avait jamais assisté à un tel déferlement de propagande depuis cent ans (à croire que ces gens-là n’apprennent rien de l’Histoire,de ce chauvinisme nationaliste qui faisait crier les uns: “A Berlin! à Berlin!…” les autres:”Nach Paris! nach Paris!…”)
      Démonstration point par point et magistrale par Olivier de l’amateurisme zélé et militant euro-atlantiste de la Cabotine Fourest…
      Non Messieurs dames les “médiacrates”, Nous ne marchons plus dans vos manipulations !!!


      • Arnould Le 24 mai 2014 à 12h13
        Afficher/Masquer

        Non, très bien ce billet pour démasquer une amatrice qui se donne de grands airs, mais je pense juste que s’il lui prenait l’envie de contre-argumenter (je me demande bien comment), il faudrait la dédaigner.


  17. Cooler Blaster Le 23 mai 2014 à 19h59
    Afficher/Masquer

    Je crois que ce n’est pas le premier coup d’essai de CF d’essayer de noyer le poisson (ou les critiques sur son professionnalisme, ça dépend des points de vue) en discréditant ses interlocuteurs et en les rabaissant comme les 2 Eric dans l’émission “On n’est pas couché” ( https://www.youtube.com/watch?v=09UDM6PgycM à 22 minutes ). Donc si notre cher Olivier nous lit, je lui souhaite bon courage parce que je sens que CF est bien parti pour mener sa petite croisade personnelle.


    • VladimirK Le 23 mai 2014 à 20h10
      Afficher/Masquer

      Elle a récidivé avec A.Caron et N.Polony dans la même émission, quand elle présentait son livre Inna.

      Nous donnerons les moyens informationnels et techniques pour aider Olivier


      • Lamonette Le 25 mai 2014 à 08h52
        Afficher/Masquer

        Cette émission qui n’est pas une récidive mais un prémice met en cause TADDEI.
        J’avais eu l’occasion de souligner que lorsque Madame FOUREST avait lahé ses chiens contre cet animateur, celui-ci avait obtenu, au moins, un droit de réponse auprès du médiateur de France Culture.

        Situation assez éloignée de celle de Monsieur BERRUYER qui peut pourtant s’estimer justement diffamé par les propos de Madame FOUREST.

        J’avais suggéré, plutôt que ce mano a mano, un droit de réponse sur le HUFFIGTON POST, sollicité auprès de Madame SINCLAIR.Il paraissait très difficile qu’elle le refuse.

        Je regrette que pareille démarche n’ait pas été choisie…et en version plus factuelle et donc courte.

        J’avoue que je ne comprends pas très bien ce qui se passe depuis quelques jours.

        Je mets cela sur le compte du calendrier étrangement combiné entre les élec européennes et celles de l’Ukraine.


    • Arnould Le 23 mai 2014 à 21h02
      Afficher/Masquer

      Je viens de découvrir ce débat entre Caroline et les deux Eric, car ça fait longtemps que je n’ai plus de télé et que ce genre de discussion ne me concerne plus vraiment.

      En fait je plains un peu Caroline, car après cette faute professionnelle concernant l’Ukraine, pour laquelle, au lieu de s’excuser, elle s’est enfoncée, eh bien après cette faute, et plus encore qu’avant, tout ce qu’elle fera et déclarera, comme par exemple au sujet de Tariq Ramadan, sera suspect. Heureusement pour elle, que ce blog, les-crises, n’a pas l’audience des médias dans lesquels elle est salariée.


      • Archanonyme Le 24 mai 2014 à 20h42
        Afficher/Masquer

        En regardant le débat, je suis d’accord, c’est une erreur diplomatique ( bien que Olivier sembler avoir raison et j’ai tendance à être d’accord ) que d’attaquer comme cela madame Fourest car vous allez vous mettre sur les feux des projecteurs


  18. denez quivilou Le 23 mai 2014 à 20h02
    Afficher/Masquer

    Juste une remarque, la phrase “Le métier du journaliste n’est-il pas de vérifier les faits, avant de les colporter.” est mal construite, on ne colporte pas des faits, par définition.


  19. Magson de Pazou Le 23 mai 2014 à 20h05
    Afficher/Masquer

    Un grand bravo pour votre travail d’enquête. Cela faisait un bail que je n’avais pas savouré un article sur internet. Quelle exécution ! Je n’ai pas pu m’empêcher de le relayer. Bravo ! Tarik Ramadan l’a débusquée devant des millions de téléspectateurs sur France 3 (Ce soir ou jamais) et l’a laissée pour morte il y a quelques années déjà; vous, vous venez tout simplement de l’achever. Professionnellement, s’entend ! Après ça, si elle l’ouvre encore, c’est que le mot “dignité” n’a jamais fait partie de son vocabulaire. On n’a pas fait mieux comme massacre professionnel depuis l’affaire Bintou (d’ailleurs analysée sur Arrêtsurimages) le «Témoignage: rencontre à Montfermeil avec des familles polygames» de Jean-Michel Decugis, journaliste, Grand reporter au Point.
    Bravo !


  20. rodrigo Le 23 mai 2014 à 20h15
    Afficher/Masquer

    BRAVO !!!
    De toutes facons on sait tres bien pour qui elle travaille et ce qu’elle fait. La deontologie ce n’est pas son but. Son but c’est desinformer.


  21. C Balogh Le 23 mai 2014 à 20h16
    Afficher/Masquer

    Olivier, BRAVO!j’en rie encore!!
    Moi, je vais diffuser partout!!!partout!!partout!!
    Faites-donc comme moi!!
    Il faut que les parents des élèves qui la subissent sachent!!
    Il faudrait à minima qu’elle soit virée en tant que professeur.puisque que pour ce qui est des journaux, on sait bien qu’ils ne feront rien, un outil aussi ignorant leur est bien trop utile
    La France est tombée bien bas, quelle tristesse.
    Nous qui avions une floppée de penseurs et philosophes nous retrouvons avec le corbeau des charniers et une affabulatrice.


  22. olivier Le 23 mai 2014 à 20h18
    Afficher/Masquer

    Vous feriez un excellent journaliste, mais il n’y a pas de place pour un tel profil dans les rédactions… Pute ou chômeur comme dirait l’autre si vous me permettez.

    Je vous trouve sympa avec Schneidermann, s’il a le mérite de vous avoir invité, on peut pas dire que vous avez pu vous exprimer aussi librement et avec autant de bienveillance que le journaliste du Monde. Et puis on peut pas dire qu’ASI soit une grande source de dé-manipulation, ça se saurait, non ?

    Un grand bravo et un chaleureux merci pour votre travail, sur l’Ukraine et dans son ensemble. Les français abandonnés par les élites politico-médiatiques ont besoin de gens comme vous. Nous avons besoin de vous !


  23. niethil Le 23 mai 2014 à 20h32
    Afficher/Masquer

    Caroline Fourest relayant de la propagande islamiste … Ah ah ah ! Celle-là est vraiment très bonne !


    • Vallois Le 24 mai 2014 à 10h52
      Afficher/Masquer

      Surtout quand on connaît la ligne éditoriale de Charlie Hebdo…
      Mais comme ce sont des sophistes, la logique et les valeurs communes leur sont étrangers. Seul compte la fin pour eux.


  24. astap66 Le 23 mai 2014 à 20h32
    Afficher/Masquer

    Bravo !
    …Où l’on apprend que Caroline FOUREST va chercher ses informations sur les sites complotistes !!!


  25. Julia Le 23 mai 2014 à 20h35
    Afficher/Masquer

    Franchement bravo pour ce travail de recherche et de mise au point EXTRAORDINAIRE – Je ne cesse de me réjouir de dé-couvrir l’ensemble de vos rubriques (que je m’applique à faire connaître) riches d’enseignements et de vérité à tous niveaux incitant à réagir pour qu’un monde nouveau soit possible – un monde de propreté et de transparence – un monde où l’on dit “stop” à la malhonnêteté et à la manipulation où chacun trouve sa juste place – l’ampleur de votre travail est inouï et mérite le plus grand des respects et devrait inspirer bien des esprits, disons que ceux qui sont en charge d’informer, puissent avoir une prise de conscience bénéfique tant pour la France que pour les autres Nations – L’énormité des propos et des affirmations de cette femme qui entraîne dans les méandres de son imagination malsaine les auditeurs qui l’on entendue mériterait procès – Une chose est certaine, son incompétence n’est pas à démontrer ! La France est vraiment dans un gouffre.


  26. Téji Le 23 mai 2014 à 20h42
    Afficher/Masquer

    clap, clap, clap, clap, clap, clap, clap…
    ad nauseam pour Mme Fourest 😀


  27. Ray Le 23 mai 2014 à 20h50
    Afficher/Masquer

    Éparpillée façon puzzle !
    Va-t-elle retrouver ses morceaux ? Suite au prochain numéro.


  28. Marin Le 23 mai 2014 à 20h52
    Afficher/Masquer

    Bravo! Vous êtes un vrai professionnel!


  29. yoananda Le 23 mai 2014 à 20h58
    Afficher/Masquer

    Elle n’en était pas a son coup d’essai …
    Qu’elle démissionne.


    • Phil DeFer Le 23 mai 2014 à 21h58
      Afficher/Masquer

      Heu…. Démissionne de quoi ? Je crois Yoananda que vous mettez le doigt sur la chose qui fâche le plus….


  30. Ray Le 23 mai 2014 à 21h08
    Afficher/Masquer

    Elle fait malheureusement partie de cette castes de journalistes qui se croient investis d’une mission supérieure.
    Et pour ce faire, ils s’assoient au besoin sur la charte des journalistes.

    Le problème pour eux c’est les gens sont moins con qu’ils ne le pensent.
    Et après ils s’étonnent que la presse mainstream perde la confiance du peuple…


  31. Louis Le 23 mai 2014 à 21h09
    Afficher/Masquer

    Bravo M. Berruyer pour cette démonstration d’honnêteté et de vérité.

    France culture devrait renvoyé Caroline Fourest pour mensonges et désinformations. En plus elle est payée par nos impôts…

    Encore un agent de l’oligarchie démasqué.


  32. Janna Le 23 mai 2014 à 21h12
    Afficher/Masquer

    Merci pour votre travail , votre professionnalisme , pour votre blog ! RESPECT !
    Il faut traduire et diffuser ce site partout !


  33. Charli Le 23 mai 2014 à 21h15
    Afficher/Masquer

    Impossible aujourd’hui, je m’engage à faire un don, le mois prochain. Merci. (Il parait qu’on respecte plus facilement ses engagements quand ils sont publics. Variable en fonction de la profession exercée :p)


  34. perceval78 Le 23 mai 2014 à 21h23
    Afficher/Masquer

    ça m’a fait penser à Arsène Lupin , de la légèreté , un esprit très Français , puis l’estocade final …

    “L’Aiguille creuse, c’est avec l’Agence Barnett, de tous mes livres celui que je préfère ; je ne déteste pas non plus la Comtesse de Cagliostro, mais j’avoue que lorsqu’il m’arrive de le relire, j’ai la tête cassée… Je me demande avec étonnement comment j’ai pu ainsi, sans effort, en m’amusant follement même, inventer tant de péripéties…” Maurice Leblanc


    • chatard Le 24 mai 2014 à 00h55
      Afficher/Masquer

      Oui, Olivier Berruyer à un style d’humour particulier que je n’arrive pas à définir.
      Son humour n’entache pas son argumentation par de l’exagération ou du cynisme. Au contraire, c’est un humour qui ajoute de la sincérité, une sorte de colère justifiée.

      Je viens de lire le billet. Ouch, ça cogne dure! C’est implacable, logique, étayé, précis. Une belle leçon de journalisme et de déontologie. Il a écrasé la mauvaise foi et l’arrogance de Caroline Fourest. Si j’étais à sa place j’avalerais immédiatement 8 ou 9 tranxenes. Elle ne va pas répondre à ça ni faire un procès car si “l’affaire des yeux crevés à la pelle à gâteau” est médiatisée, en plus de se ridiculiser, elle perdra le peu de crédibilité qui lui reste.

      Comme dit BHL* avec son style pompeux et redondant, c’est une “démonstration mathématique par théorèmes”.

      *Le seul type au le monde qui confond une intoxication alimentaire (botulisme) avec une thèse philosophique. Il s’agit peut-être d’une forme de lapsus: pour lui, une “théorie philosophique” signifie sans doute “intoxication du cerveau”? C’est une pathologie courante chez les idéologues médiatiques.


      • perceval78 Le 24 mai 2014 à 11h14
        Afficher/Masquer

        Comme le dit bien ce va t’en guerre patenté sur son site : http://www.bernard-henri-levy.com/

        Titre et Sous titre

        L’art de la Philosophie ne vaut que s’il est un art de la guerre …

        Et à la guerre comme à la guerre ….

        Avec ce genre de théories on a déja perdu 1500000 poilus en 14 18
        Combien en perdra t’on cette fois ci face aux 2000 ogives nucléaires russes .

        Rassurez vous dit BHL , seul 15% de l’armement russe est opérationnel .
        2000 x 15 % = 300 têtes nucléaires … va va voum ….


        • Axel Le 29 mai 2014 à 11h20
          Afficher/Masquer

          Aucune importance pourvu qu’aucune ne tombe sur le pays le plus cher à BHL !, ni sur sa villa à Marrackech.


  35. Erwan Le 23 mai 2014 à 21h23
    Afficher/Masquer

    Très bon travail d’analyse des faits, minutieux et parfaitement argumenté.

    Sur ce terrain vous êtes excellent, et c’est celui qui compte, surtout à long terme. Continuez comme ça, ne laissez pas vos adversaire (Fourest ou autre) vous entraîner dans des batailles rhétoriques creuses et vite oubliées.


  36. Eric Le 23 mai 2014 à 21h36
    Afficher/Masquer

    Louée soit votre pugnacité cher Monsieur berruyer. J’espère au moins que la bougresse a une mutuelle qui rembourse correctement les soins dentaires 🙂


  37. Yaplus Le 23 mai 2014 à 21h42
    Afficher/Masquer

    Toujours un plaisir de voir ces faussaires qui sévissent sur les ondes se faire reprendre. Gros travail Mr Berruyer.

    J’espère de tout coeur que cet article aura des échos, cette personne indispensable du PAF espérait visiblement cacher son incompétence et sa partialité par de l’insulte et de la mauvaise foi.


  38. C Balogh Le 23 mai 2014 à 21h43
    Afficher/Masquer

    Pas de problème pour elle, c’est Al Quaida qui paye!!
    ;O)


  39. kinimodo Le 23 mai 2014 à 21h46
    Afficher/Masquer

    Bravo vraiment, la vérité est avec vous et vous lui adressez une réponse cinglante sur laquelle elle va avoir bien du mal à réagir, vu l’argumentaire et les faits que vous énoncez.

    En espérant que ce billet fasse du bruit pour que Mme Fourest en fasse moins, voir plus du tout sur le service public, et que la presse et les journalistes fassent enfin leur boulot sérieusement…. Les faits, les faits !! un doux rêve ?


  40. dugesclin Le 23 mai 2014 à 21h48
    Afficher/Masquer

    Depuis que j’ai découvert votre site, je m’intéresse à l’information.
    Bravo et puissiez vous être aidé encore plus, ne perdez pas votre temps précieux, vous valez beaucoup mieux que ça.
    Il y a un proverbe français qui dit : “bien faire et laisser braire”.


  41. stef Le 23 mai 2014 à 21h54
    Afficher/Masquer

    Eparpillée façon puzzle


  42. Pierre9459 Le 23 mai 2014 à 22h08
    Afficher/Masquer

    Pauvre Caro …

    Si maintenant on ne peut plus manipuler les gens en paix …
    Olivier, il faut prendre du repos, car là je vois que tu es au four et au moulin et c’est un travail exténuant !
    Quant à la Fourest, son compte est bon depuis longtemps car à chaque round, elle prend un knock down mais continue d’insulter juste pour le fun d’insulter.
    Cette bonne femme salit le métier de journaliste je pense car ils ne sont pas tous aux ordres à faire du zèle comme cette gourde !
    Mais bon sang …que ça fait du bien de les voir se faire démonter de la sorte 🙂 🙂


  43. kinimodo Le 23 mai 2014 à 22h11
    Afficher/Masquer

    Schneiderman enfonce le clou aussi…

    “Ukraine : chez nous, un certain air de la guerre”

    qui conclue dans son article:

    Le plus édifiant, dans l’histoire, ce n’est pas l’intox de Fourest (tout le monde peut se tromper). C’est le cynisme de la propagandiste démasquée, et l’indifférence du média coupable. C’est à ces petits riens, que l’on mesure comment avance, imperceptible, l’air de la guerre.

    http://www.liberation.fr/monde/2014/05/18/ukraine-chez-nous-un-certain-air-de-la-guerre_1020344


    • bm607 Le 23 mai 2014 à 22h48
      Afficher/Masquer

      Ah merci pour le lien !

      Je ne lis plus qu’exceptionnellement Libération (je cherche depuis des années de quoi ils ont bien pu nous libérer) mais là la chronique vaut le détour. Olivier y est cité explicitement (“Mise en cause par plusieurs blogueurs, notamment Olivier Berruyer, Caroline Fourest peinait à fournir sa source. Avant de reconnaître après quelques jours (mais sur son propre blog, et pas sur France Culture), qu’elle s’était laissée intoxiquer par «une militante ukrainienne».”), et il y a une descente en flamme via une prose réjouissante, comme le passage :
      “Autrement dit : j’ai proféré une énorme intox à une heure de grande écoute sur les ondes d’une radio publique, mais peu importe, on ne va pas me chercher des poux pour si peu, rions ensemble, ce n’était peut-être pas un couteau, mais une pelle à gâteau. Ou une fourchette à escargots. Comme on s’amuse !”
      Libération… libéré de CF ?
      Un peu de réjouissances dans ce monde de brutes


    • chatard Le 24 mai 2014 à 02h33
      Afficher/Masquer

      Je viens de lire l’article de Schneiderman (enfin un type bien) sur libération.

      Si j’ai bien compris, Caroline Fourest a reconnu sa faute sur son blog “elle s’était laissée intoxiquer par «une militante ukrainienne»”. Mais elle n’a pas le même comportement ni sur France Culture ni sur le journal Huffington Post!

      Autrement dit, elle accepte de faire son méa culpa sur un site à faible audience mais ne le fait pas sur une radio à forte audience: sur France Culture elle noie le poisson lors de l’entrevue avec le médiateur en vannant à propos de la pelle à gâteau.

      Pire encore dans le huffington post, elle donne une leçon de morale en faisant “une mise au point”, elle accuse son détracteur (Olivier Berruyer) d’être malhonnête intellectuellement et de relayer la propagande russe.

      Donc, l’honnêteté intellectuelle de Fourest est inversement proportionnelle à l’audience du média. A gerber… Du Goebbels 2.0…

      Exrait “Ukraine : chez nous, un certain air de la guerre” de Schneiderman 18-05-2014:

      “Globes oculaires arrachés ? Vraiment ? Comment était-il possible que Caroline Fourest soit la seule à relater cet acte d’insoutenable barbarie ? Mise en cause par plusieurs blogueurs, notamment Olivier Berruyer, Caroline Fourest peinait à fournir sa source. Avant de reconnaître après quelques jours (mais sur son propre blog, et pas sur France Culture), qu’elle s’était laissée intoxiquer par «une militante ukrainienne». Mea-culpa, donc, «pour cet élément que je croyais revendiqué par les séparatistes mais qui était en fait basé sur des articles ukrainiens». Mais étrange mea-culpa. «Rien ne prouve, dans cette vidéo, continuait la chroniqueuse, que leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture au couteau, et non à coup-de-poing ou d’un autre ustensile. Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ?»”


  44. Bertrand Le 23 mai 2014 à 22h14
    Afficher/Masquer

    Bravo pour cette cinglante réponse, Olivier.
    On attends toujours une réaction de la rédac de France Culture… y a quelqu’un? Ohé!


  45. Dcembre Le 23 mai 2014 à 22h25
    Afficher/Masquer

    On nous avait averti que cette….chose….mentait pour arranger la vérité.

    Maintenant, grâce à un excellent travail, elle est démasquée.

    Honte à Caroline Fourest


  46. Sumbawa Le 23 mai 2014 à 22h26
    Afficher/Masquer

    Bon j’attends avec impatience la réplique de Caroline Fourest :

    Bientôt sur France 2 : Reportage De Caroline Fourest de 3h à 20h30 sur les bloggeurs qui sévissent sur internet en calomniant les nobles journalistes qui se battent tous les jours, parfois au péril de leur vie pour raconter des faits que les gens doivent absolument savoir et que ces gens sur internet ne feront qu’amener de la confusion avec leur infos sans importance. ce qui comptent c’est ce que les journalistes disent car ce sont des professionnels de l’information et qu’on ne peut faire confiance à des amateurs pour informer le public, parce que les gens qui pensent par eux même , c’est dangereux finalement car si les gens pensent par eux-même ils pourraient penser à des choses mal et être méchant et être méchant c’est pas bien.bla bla bla 🙂


  47. PA.Québec Le 23 mai 2014 à 22h30
    Afficher/Masquer

    La pauvre militante Fourest ! Démolie.

    Il faut s’attendre à plus d’évitements et plus d’insinuations de russophilie éhontée, d’ukrainophobie, de collusion avec Poutine et les forces obscures. Et si Olivier insiste, il sera d’extrême droite, na!


  48. Daniel Le 23 mai 2014 à 22h32
    Afficher/Masquer

    Amnesty International, Reporters Sans Frontières et toutes les associations et ONGs de défense de droits de l’Homme, pourquoi ne sont-elles pas présentes en Ukraine ?

    Eux qui sont les premiers à dénoncer la moindre atteinte aux libertés individuelles en Chine, en Russie, en Afrique, en Iran, en Amérique latine…

    Les masques tombent…


    • Leterrible Le 23 mai 2014 à 23h02
      Afficher/Masquer

      J’veux pas en rajouter ….mais vous m’avez l’air d’avoir levé un lièvre intéressant.

      A suivre , espérons.


    • Ghosties Le 24 mai 2014 à 07h29
      Afficher/Masquer

      Pour ce que j’en sais (des indiscrétions de la part d’un membre de ma famille qui travaille régulièrement avec eux), les ONG (genre MSF, architectes sans frontière, Amesty, RSF et autres) sont devenus des instruments politiques au service du pouvoir en place.

      En gros : “tu veux l’aide de mes ong ? alors fais ci ou ça”

      Le business des ONG est devenu d’un cynisme le plus total, et ce depuis au moins une quinzaine d’années.


      • Daniel Le 24 mai 2014 à 12h59
        Afficher/Masquer

        Par coïncidence, moi-même j’ai aussi un membre de ma famille qui étant déjà travaillé dans une ONG m’a confirmé ce même état de choses.

        D’ailleurs, en tant qu’Organisations Non Gouvernementales, les ONGs ne devraient théoriquement pas toucher la moindre subvention d’un État, et pourtant ce n’est pas le cas.


        • Daniel Le 24 mai 2014 à 14h04
          Afficher/Masquer

          Justement, j’apprends que les autorités américaines pressionnent les ONGs pour qu’elles ignorent la détention des journalistes russes en Ukraine.
          La raison invoquée par Washington est que ces journalistes russes adhèrent à un point de vue “erroné” et qu’ils nous livrent une couverture “non-objective” des événements. On n’est pas loin de Guantanamo…

          Le lien pour le papier (en anglais) se trouve ici :
          http://en.ria.ru/world/20140523/190080398/US-Pressures-NGOs-Not-to-Help-Detained-Russian-Journalists-in.html


  49. Nanker Le 23 mai 2014 à 22h32
    Afficher/Masquer

    “Caroline Fourest s’est ridiculisée, un peu comme Botul-BHL”

    Effectivement le parallèle s’impose entre les deux :

    – une nullité crasse

    – une capacité à faire régner une sorte de terrorisme moral envers les contradicteurs (autrement dit « j’ai TOUJOURS raison sur tous les sujets et si vous êtes en désaccord avec moi, vous avez forcément un problème »)

    – la possession d’une sorte de magistère moral (voir le point précédent avec le “terrorisme moral”) obtenu non pas du fait de capacités intellectuelles supérieures (ça se saurait…) mais par la fréquentation frénétique de *tous* les médias (TV radio presse écrite).
    BHL est « né » sur le plateau de Bernard Pivot vers 1977 et depuis il n’a jamais cessé de montrer sa binette dès que l’occasion lui en est donnée.
    Pour Fourest c’est pareil, en moins flamboyant (en plus lamentable si on veut être méchant).

    On montre sa gueule partout, on a des avis sur tout (mais attention c’est le point de l’intello qui a tout compris contrairement à nous pauvre mortels), on sort un livre qui forcément “fait date” (en fait il est oublié au bout de deux semaines).

    La petite PME médiatico/intellectuelle marche bien… jusqu’à l’incident de parcours : un nègre pompe un ouvrage parodique sans s’en rendre compte (ça c’est pour BHL avec Botul) ou on puise ses infos sur Youtube (comme un djeune) sans comprendre le commentaire qui va avec les images (ça c’est pour Caro).

    Au fait que nous disait Miss Fourest sur la Syrie en 2013? Avait-elle les mêmes sources sûres que celles qui lui permettent de nous “éclairer” sur l’Ukraine?

    L’intellectuel médiatique parisiano-parisien, une race que le MONDE entier nous envie! 😉


  50. Guillaume Le 23 mai 2014 à 22h43
    Afficher/Masquer

    Je ne voudrais pas passer pour un idiot mais Caroline Fourest c’est qui?…



Charte de modérations des commentaires