Les Crises Les Crises
18.mars.201718.3.2017 // Les Crises

L’Intox du Monde sur mes soi-disant 600 “articles erronés supprimés”

Merci 488
J'envoie

Il est quand même intéressant de voir jusqu’où peut désormais aller une équipe non contrôlée dans ce qui est probablement le plus influent quotidien français.

Plan :

I. La rumeur malveillante des Décodeurs

Pris dans mes analyses du patrimoine Macron (billet du 24 février) et du révisionniste ukrainien invité à l’Université d’Assas, je n’ai pas vu sur le moment l’incroyable rumeur lancée par l’équipe des Décodeurs du Monde sur Twitter.

Le 21 février, j’ai sorti l’information sur le blanchissement “verdissement” du site Doctissimo le jour d’un accord Le Monde/Doctissimo (un hasard selon les Décodeurs). Plus intéressant, je montrais dans une mise à jour en fin d’article que, pris la main dans le pot de confiture, la première réaction de Samuel Laurent et d’Adrien Sénécat était de mentir se tromper :

samuel-laurent

Je constate que c’est en réponse immédiate à mes démonstrations qu’ils ont commencé à lancer leurs rumeurs malveillantes – totalement non vérifiées (aucun journaliste du Monde ni aucun membre de l’équipe des Décodeurs ne m’ayant a priori contacté…)

samuel-laurent

(pour l’anecdote, on notera qu’un des rares retweets émane de Rudy Reichstadt, un des “copains de ce blog”, mais on en reparlera)

samuel-laurent

samuel-laurent

Amusant de voir que je suis accusé de faire “campagne” contre Le Monde maintenant, alors que tous les jours leur Décodex me diffame…

samuel-laurent

hein ?

samuel-laurent

hein ?

samuel-laurent

samuel-laurent

Notez, l’avantage avec ceci :

samuel-laurent

C’est qu’ils montrent bien que mon cas a été “longuement étudié” et que le classement original en rouge ne relevait pas de l’erreur. Le tout, sans avoir pris la peine de me contacter une seule fois pour me demander des explications, ou, plus largement, m’interroger sur mon blog, sa philosophie, ou ma vision de la Russie par exemple… Mais merci à eux pour ce tweet, cette information me sera très utile pour la suite.

II. La diffusion de la rumeur

Au vu de la notoriété du Monde, du coup, plein de gens y croient, ce qui pourrit ma réputation sur les réseaux sociaux :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

J’adore surtout le :

samuel-laurent

Ben oui, j’ai que ça à faire dans la vie, répondre aux Décodeurs du Monde, aux Décodeurs de Libération, et pourquoi pas bientôt aux Décodeurs du Figaro, aux Décodeurs de Ouest-France, aux Décodeurs du Bulletin municipal de La Bourboule... – il va falloir que j’embauche ? Je rappelle que j’analysais le patrimoine Macron à ce moment-là – j’avais prévu de faire une réponse argumentée à ces accusations juste après.

Il s’est aussi trouvé des journalistes mainstream pour venir m’interroger sur la base de cette rumeur (comme quoi ils semblent plus intéressés par mes archives que par le comportement des Décodeurs, les erreurs du Monde ou les questions que je soulève régulièrement ici…)

Mais il y a mieux. C’est qu’en plus il s’est trouvé des personnes du côté “alternatif” pour donner foi à ces rumeurs (sérieusement, ils croient les tweets des Décodeurs du Monde ? Hey, Les Décodeurs, il se passe quoi quand un site Rouge diffuse une rumeur émanant de vous ?) et me faire la leçon ! Mention spéciale à Slobodan Despot sur Antipresse – encore un qui se croit autorisé à calomnier sans prendre la peine de me contacter. Comme quoi, les médias alternatifs peuvent évidemment rivaliser en bêtise avec les grands médias…

samuel-laurent

C’est vraiment à croire que tout le monde perd tout sens éthique et tout goût de la Vérité…

Et la rumeur arrive finalement sur mon propre blog :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

En conséquence, je suis obligé de devoir me justifier auprès de mes propres lecteurs – temps qui est évidemment pris à la rédaction d’articles de fond (j’avais prévu de faire un billet sur le patrimoine de Fillon ce week-end, eh bien tant pis…)

III. La tentative “d’officialisation” de la rumeur…

Mais comme Twitter ne suffit pas, les Décodeurs sont carrément passés à l’article sur lemonde.fr, voici le début de la 5e partie de : Les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation (archive de ce monument), par Adrien Sénécat :

samuel-laurent

[…]

samuel-laurent

Soyons honnêtes, Antipresse est largement battu… On est donc passé à ce stade dans la 4e dimension – on va voir pourquoi dans la prochaine partie. Mais le sentiment d’impunité de ces gens-là est stupéfiant.

Pour être bien clair, Adrien Sénécat a même tweeté (archive) spécifiquement la partie qui parle de moi avec une copie d’écran commençant par mon nom :

samuel-laurent

Une certaine conception du journalisme…

Tweet bien entendu retweeté immédiatement par Samuel Laurent à ses 110 000 followers…

Un tel monument se devait donc d’être retweeté immédiatement par quelques autres « copains du blog » : Rudy Reichstadt (c’est lui Conspiracy Watch), Nicolas Hénin, Jacques Raillane, Adrien Saumier, Evan O’Connell. Comme ils sont clairement obsédés par nous (la réciproque n’étant en rien vraie), nous allons d’ailleurs apprendre à mieux les connaître :

samuel-laurent

IV. Pourquoi c’est faux

samuel-laurent

Alors nous allons mettre un peu les mains dans le cambouis du blog…

4-1/ Le scoop des décodeurs : une table des matières complètement buggée

Le blog a été entièrement refondu en 2012, au bout d’un et demi d’existence (promis, c’était bien plus moche au début… 🙂 ).

Il y avait beaucoup de choses à faire, et le budget était limité.

Un des nombreux problèmes à résoudre à l’époque était de s’y retrouver un peu mieux dans les articles – il devait y en avoir alors 300 environ.

Je m’étais dit qu’il serait bien d’avoir une table des matières listant ces articles, classés par catégorie.

À la toute fin de la refonte, le développeur s’y essaya et bricola un petit truc : une telle liste, qu’il fallait remettre à jour à la main via un bouton.

En fait, cela ne m’a pas satisfait : je me suis rendu compte que cette liste aride n’était finalement pas du tout pratique ni conviviale, et qu’il valait mieux utiliser à la place les mots clés des articles (tags). La table semblait de plus avoir des erreurs. Le développeur me proposa un devis pour arranger tout ça, mais je n’avais plus de budget, et cela resta comme ça. Je mis cette table imparfaite dans un coin et je ne m’en occupais guère. J’ai dû la mettre 3 fois à jour via le bouton, la dernière fois au début de 2015.

Bien entendu, à l’époque, avec près de 2 000 articles, c’était devenu un magma totalement inutilisable. En 4 ans, je n’ai pas souvenir d’avoir reçu un seul mail à son sujet, personne ne l’utilisait.

Et donc, si je comprends bien, à je ne sais quel moment de 2017, les Décodeurs sont venus sur ce blog, ont trouvé cette table, ont dû la télécharger chez eux (faites comme chez vous les gars), et ont dû monter une application pour tester ces 2 000 liens environ. Le fait que la table ne contenait pas d’articles postérieur au début de 2015 ne semble pas les avoir gênés. Et ils ont donc trouvé d’après eux 650 liens morts (vous pensez bien que je n’ai jamais perdu mon temps à faire ça).

Je demande à tout un chacun de bien analyser : on a des journalistes et des informaticiens, payés par le Monde, qui sont venus se servir sur ce blog et ont décidé que, durant la campagne présidentielle, l’urgence était d’analyser une table des matières viciée sur le petit blog d’Olivier Berruyer. Et après ils se sont dit : “Tiens, si on affichait sur Lemonde.fr la liste de ces articles supprimés !”

J’avoue qu’à ce stade de n’importe quoi, il vaut mieux utiliser l’humour pour illustrer cette police de la pensée :

4-2/ Et sérieusement, il y a quoi dans ces 650 liens ?

Que contient la liste des Décodeurs ? Eh bien, c’est assez simple.

Une minorité de liens correspond en effet à des articles supprimés.

Et on voit très bien lesquels : ce sont surtout les miscellanées et revues de presse de 2014.

Et il y a une bonne raison à leur suppression : ils sont obsolètes !

Les miscellanées comprennent des interventions vidéos dont beaucoup ont été supprimées, ou qui, de technologie Flash, ne vont bientôt plus marcher, cette technologie étant mourante :

samuel-laurent

Soucieux de la qualité offerte aux lecteurs du blog, ayant constaté que ces articles avaient quasiment tous reçu ZÉRO visite dans l’année précédente, et comme ils ne présentent plus guère d’intérêt (sauf pour la famille d’Olivier Delamarche pour l’entendre parler de Ben Bernanke lors de la réunion de la Fed de fin 2013 ou celle de Philippe Béchade pour l’évolution de la Bourse en mai 2014) ils ont été supprimés – comme je l’avais dit à l’époque

De même les revues de presse hebdomadaires de 2014 (normales ou sur l’Ukraine) marchaient très mal, beaucoup de liens étant désormais morts. On trouve aussi des articles où je reprenais une vidéo Youtube en 2013, et où la vidéo a été supprimée deux ans plus tard. Je ne vais évidemment pas garder un article qui ne marche plus pour les beaux yeux du Monde. Ou conserver mes demandes d’entraide collaborative (“je cherche un traducteur”) de 2013 en ligne…

Aussi, quand bien même quelques Revue de presse / Miscellanées auraient été encore accessibles, ça n’était pas le cas pour la grande majorité, et n’ayant pas le temps de faire du cas par cas, j’ai tout simplement supprimé tous ceux qui étaient un peu désuets – ce qui représente en effet une quantité non négligeable d’articles.

Le reste des liens du Monde est très intéressant. Car je repère dans la liste des Décodeurs à vue d’oeil une majorité d’articles n’ont JAMAIS ÉTÉ PUBLIÉS, car ils sont toujours en mode BROUILLON et d’autres, je ne sais pas ce que c’est – beaucoup d’articles brouillon n’étant même pas terminés, voire même pas commencés, il n’y avait que le titre. Et encore, parfois c’est un titre pour me faire rire qu’a mis une des personnes qui reprend les articles, à évidemment ne jamais publier tel quel. Donc, c’est sûr que les Décodeurs ont eu du mal à retrouver la trace d’articles jamais publiés sur le blog… (quand je pense au temps qu’ils ont dû perdre là-dessus). Je me demande surtout d’où ils sortent ceci – ont-il piraté mon blog ? est-ce aurait eu un gros bug dans la Table des Matières qui m’avait totalement échappé (je n’en sais rien, je l’ai supprimée), ont-il récupéré ceux-ci d’une autre matière, je n’en sais rien…

Autre cas : il est arrivé que certains de ces brouillons soient publiés par accident, alors que je les initiais juste pour les rédiger plus tard. Si vous êtes abonné par mail, vous avez déjà dû recevoir une alerte, et vous constatez que le lien est mort quand vous cliquez dessus – car je m’en rends compte immédiatement et je retire alors le brouillon publié. Je vous présente d’ailleurs au passage mes excuses pour ces petites erreurs de manipulation. Bref, cela peut générer des articles qui semblent avoir été publiés puis retirés, mais qui étaient en fait vides… Et qui le resteront si, comme parfois, je ne rédige finalement pas l’article faute de temps.

Enfin, point important, face aux difficultés d’indexation avec Google dont j’ai déjà parlé, une opération d’amélioration du référencement a eu lieu (SEO) ainsi qu’une opération de codification interne des articles. Toujours pour le même problème : il y a trop d’articles sur ce blog (plus de 3 000 désormais), et les lecteurs ont parfois des soucis pour retrouver certains articles. Cela signifie que bon nombre d’articles ont vu leur adresse modifiée ; et comme la “table des matières” n’est plus mise à jour depuis 2015, vous voyez le souci ? Donc aujourd’hui, la situation est la suivante :

Je soulève enfin le fait que leur liste de lien contient de nombreux doublons, preuve supplémentaire du soin apporté à leur étude.

4-3/ L’instant risible : une incapacité d’en “venir aux faits”

On nage donc en plein délire. Les Décodeurs osent publier une liste d’articles de ce blog et affirment qu’ils ont été supprimés pour cacher des erreurs, alors que la plupart n’ont JAMAIS existé ou ont vu leur adresse modifiée – les autres ayant été simplement supprimés car ils ne marchaient plus… Et le tout SANS ME CONTACTER, ce qui relève à mon sens clairement de… hmmm, comment dire ?

Voilà !

Et en plus, voyez bien comme cette suspicion jetée est RIDICULE : au vu de l’audience du blog, à peu près tous les articles qui ont bien marché sont repris quelque part !

Ici M. Sénécat diffuse une liste d’articles ayant prétendument été supprimés (vous avez les bons liens plus haut) :

samuel-laurent

Mais ces articles sont trouvables en 10 secondes sur Google, par exemple sur Initiative communiste en l’espèce (ici et ici) :

samuel-laurent

samuel-laurent

De plus, tous les articles sur l’Ukraine ont été lus par 20 000 ou 30 000 personnes, dont de nombreux amis de l’extrême-droite ukrainienne, qui nous détestent. Mais les Décodeurs imaginent-ils qu’ils n’auraient pas vu si j’avais raconté des choses horribles ? Après, il y a sûrement eu des erreurs dans les centaines d’articles que j’ai publiés ; eh bien qu’on me les signale, je les corrigerai avec plaisir… Je goûte donc peu ce genre de propos :

samuel-laurent

Mais à quoi Samuel Laurent fait-il allusion avec ses “publications conspirationnistes sur le MH-17 en Ukraine” ? Quelle conspiration y aurait-il là ??

On se rend compte de l’énorme biais de confirmation : ils s’imaginent que je suis je ne sais quelle personne non fiable, et ils brodent leur réalité à partir de là…

samuel-laurent

Ah, très bien. S’il a des preuves, il va pouvoir les sortir alors…

4-4/ Recours classique à la culpabilité par association: l’exemple Paul Craig Roberts

On a vu que l’article précédent d’Adrien Sénécat indiquait à propos de ce site :

“D’autres, en revanche, sont plus contestables : on y trouve ainsi des références à des figures de la mouvance conspirationniste comme l’américain Paul Craig Roberts (17 articles supprimés), qui a notamment soutenu une théorie accusant le gouvernement américain d’avoir orchestré l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.”

La fiche Décodex du site indique, elle :

“On y trouve néanmoins régulièrement des références à des personnalités conspirationnistes comme le journaliste américain Paul Craig Roberts (qui accuse notamment le gouvernement américain d’être responsable de l’attentat contre « Charlie Hebdo »).”

Je rappelle deux choses. Primo, nous avons publié en 2014 une quinzaine d’articles parfaitement honorables de Paul Craig Roberts, sur l’économie américaine, le journalisme et l’Ukraine.

Secundo, je rappelle qui est Paul Craig Roberts : c’est un économiste et journaliste américain, né en 1939. Il est sous-secrétaire du Trésor dans l’administration Reagan, et se fait connaître comme l’un des pères fondateurs de la Reaganomics. Le ministre français de l’Économie et des Finances, Édouard Balladur, reconnaissant ses compétences, lui décerne la Légion d’honneur en mars 1987 pour son « renouvellement de la science économique et politique après un demi-siècle d’interventionnisme ». Il a témoigné devant des Commission du Congrès à 30 occasions.

Mais c’est aussi un journaliste. Il a été Rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, et éditorialiste à : The New York Times, The Washington Post, The Los Angeles Times, The Financial Times, Fortune, Business Week, Commentary, The Public Interest, The National Interest, Policy Review, National Review, The Independent Review, Harper’s, London Times, TLS, The Spectator, The International Economy, Il Sole 24 Ore, et le Nihon Keizai Shimbun. En 1992, il a reçu le prestigieux Prix Warren Brookes d’excellence dans le journalisme, et en 1993 le Forbes Media Guide l’a classé dans les 7 meilleurs journalistes des États-Unis.

Dans ces conditions, je vois mal pourquoi je n’aurais publié quelques-unes de ses analyses en 2014 qui ne posaient aucun problème…

Maintenant, il a en effet dit des trucs très contestables en 2015 sur Charlie Hebdo (même si je n’ai pas plus creusé que ça). Peut-être gatouille-t-il maintenant – la vieillesse est parfois un naufrage…

Mais en quoi en suis-je responsable ? Est-ce une méthode éthique d’accoler ceci à mon site ? Sachant que j’ai dénoncé sans ambiguïté toute les théories conspirationnistes sur Charlie Hebdo, dans ce billet par exemple.

Ceci étant, ce sujet soulève un réel questionnement méthodologique : doit-on, en l’espèce, censurer rétroactivement des analyses économiques valables de 2014 parce que l’auteur aura tenu des propos choquants en 2015 sur un sujet sans aucun lien ? Les Décodeurs proposent donc une alternative dans laquelle on ne peut que perdre :

  • soit on laisse les billets, qui ne sont en rien erronés ni critiquables en tant que tel : et on est accusé par association de soutenir l’intégralité des propos de l’auteur (parce que ces gens-là n’ont aucun sens de la nuance…) ;
  • soit on supprime les billets, ce que j’ai fini par faire quand mes détracteurs m’ont reproché de les avoir publiés – d’autant qu’ils n’avaient plus vraiment d’intérêt deux ans plus tard. Et à ce moment-là, la stratégie de ces espèces de “Khmers Roses” consiste à vous traiter de manipulateur et à suggérer que c’est évidemment la preuve d’une forme de culpabilité. Vous voyez ?

Peut-être ai-je eu tort de céder à ce maccarthysme qui tend à remplacer le “Que dit-il ?” par “Qui parle” ? A contrario, laisser les billets, c’est encourir de la diffamation sans fin, une perte de temps incroyable, comme on le voit avec cet exemple – et je ne peux mener 15 combats à la fois. Je n’ai pas réponse à tout, et confronté à ces méthodes quasi-totalitaires, il est réellement compliqué de s’en sortir.

Cela veut dire qu’à présent, quand je partage un auteur, il me faut prier pour que, dans 5 ans, il ne tienne pas un propos délirant ? Je dois anticiper, deviner ? Et vous, au Monde, avec vos milliers de contributeurs publiés, comment faites-vous je suis très curieux ? Avez-vous un service dédié qui contrôle ce qu’ils disent des années après, et qui intervient pour supprimer des vieux billets ? Sans doute irai-je investiguer un jour… 😉

Mais alors à ce stade, j’ai 4 questions pour les Décodeurs.

1/ Juste pour comprendre leur philosophie. Que pensent-il du fait de voir les œuvres de l’antisémite Louis-Ferdinand Céline enseignées à l’école ?

2/ Paul Craig Roberts a aussi été éditorialiste au Figaro (on y relira par exemple ses billets “Les erreurs fiscales de M. Bush”, “L’épargne, la dette et la réforme fiscale”, “Les faiblesses du dollar” ou “la clé de l’emploi” par exemple). Précédemment, il aurait écrit pour Libération – vous chercherez… Les Décodeurs considèrent-ils que le Figaro et Libération sont des journaux conspirationnistes ?

3/ Comment les Décodeurs vivent-ils le fait que BHL soit membre de leur conseil de surveillance – tant pour ses affabulations que pour ses visions frisant le complotisme ?

4/ Enfin, le 13 décembre 2016, le monde publiait ce texte mythique de Marie Peltier, “historienne” soi-disant spécialisée sur le complotisme : « La chute d’Alep, c’est la victoire de la propagande complotiste »

samuel-laurent

Samuel Laurent l’a même retweetée quand elle disait que le texte du grand scientifique américain Nassim Nicholas Taleb sur Alep était de la “daube”.

samuel-laurent

Je trouve donc scandaleux que – en appliquant les règles des Décodeurs – ceux-ci cautionnent de tels propos :

samuel-laurent

Mélenchon, Fillon, antisémites et islamophobes, bien sûr…

samuel-laurent

Merci pour eux – experte Le Monde !

samuel-laurent

Ah ben, finalement, ce sont TOUS les candidats qui sont antisémites… Même, il n’y a que Marie Peltier qui ne le soit pas, je pense…

samuel-laurent

Fillon = Degrelle, celèbre Waffen SS belge, mais ouiii

Attention, elle a les noms…

Bref, une experte en complotisme Le Monde

4-5/ Mais il y a encore mieux !

En fait, au début, je ne vous ai pas mis la fin de l’article de M. Sénécat, car il se poursuivait par cette énormité :

samuel-laurent

(Eh oui, ce blog a été hacké, et plusieurs fois même – avec des prédilections pour les articles sur l’Ukraine, c’est le petit souci quand on dénonce l’extrême-droite en général. Ce qui n’a pas été sans conséquences.)

Mais que dire de plus, face à ceci ? Je vous mets l’article de M. Sénécat (tout est dans l’article, je n’ai pas rajouté l’incroyable partie bleu), et je le commente en mode visuel :

Cliquez pour agrandir

Difficile de faire plus explicite en termes de contradictions, non ? Je ne cherche évidemment plus à les comprendre à ce stade.

4-6/ Bonus : le paroxysme de la mauvaise foi

Enfin, M. Sénécat termine son pamphlet par un grandiose :

samuel-laurent

Point que Samuel Laurent avait déjà mis en avant :

samuel-laurent

Eh bien non, M. Laurent, il n’y a rien “d’étonnant” :

samuel-laurent

(source sur archive.org )

Ainsi, tout comme Le Monde, je ne souhaite simplement pas perdre la main sur ma propriété intellectuelle (à savoir mon blog). Mais comme je l’ai dit, on retrouve facilement sur le web (généralement sans mon accord) mes principaux articles passés. Donc pour Archive.org, M. Laurent, allez donc voir votre Direction juridique, ils vous expliqueront. Et comme vous allez les rencontrer souvent désormais, cela fera une bonne entrée en matière.

V. Ça suffit !

Il est donc clair qu’avec une telle attitude des Décodeurs depuis six semaines, qui frise le harcèlement, je ne peux plus travailler normalement : ils essayent de détruire ma réputation, et me font perdre considérablement mon temps.

C’est d’autant plus surprenant que, malgré mes protestations et avertissements, cette équipe persiste à vouloir considérer ce blog personnel comme une sorte de “site d’information” professionnel, qui disposerait d’une équipe de journalistes, d’abonnements au fil AFP, de moyens informatiques importants, et de temps disponible. Désolé, aucun milliardaire ne me finance grassement ; nous faisons donc notre possible au niveau de la qualité informatique, avec l’aide de bénévoles et le soutien de la communauté des lecteurs, que je remercie encore.

Mais évidemment, il y a du coup plus de bugs et de difficultés informatiques qu’au Monde (tables erronées, mauvaises indexations, difficultés à trouver des articles…). Croyez bien que je proteste régulièrement auprès de mon Directeur Informatique, avant de m’apercevoir que, flûte, c’est vrai que je n’en ai pas ! Alors je fait avec ce fait : ce blog n’est en effet pas pratique pour retrouver des articles de 2014. Mais bonne nouvelle : PERSONNE ne le fait normalement (je n’ai donc jamais investi là-dessus). Juste les Décodeurs en fait…

 

En conclusion, je demande donc à Antipresse et aux autres sites de retirer au plus vite leurs articles diffamatoires sur cette fable. J’invite d’ailleurs à M. Despot (d’Antipresse) à me contacter rapidement.

Enfin, comme je l’ai précédemment annoncé, j’ai donc confirmé ce jour à mon avocat mon accord final pour porter plainte contre les Décodeurs (individuellement) et contre le Monde, solidairement,

samuel-laurent

En effet, la plupart des diffamations sur Twitter ont été réalisées sur des comptes à l’apparence professionnelle, mettant Le Monde en avant, apparemment durant les heures de bureau :

samuel-laurent

Croyez bien que je regrette d’en venir à une phase judiciaire, si peu conforme à mon goût du débat et à mon respect des opinions contraires aux miennes, mais tout le monde constate le niveau hallucinant de diffamation atteint, et qui doit cesser désormais au plus vite.

Je souligne enfin que, alors que les Décodeurs m’accusent sans preuve de “masquer mes erreurs” en masse, ils masquent clairement les leurs. Prenons l’article diffamatoire de Bruno Zeni qui est longtemps resté la seule source du Décodex pour ce blog :

Notez bien au passage que dès qu’ils font un article sur ce site, ils enrichissent immédiatement avec leurs sources citées dans le Décodex

On constate que cette source fausse a été discrètement évacuée sans excuse, ni explicitation, ni démenti…

Et mieux, car, quand on leur fait remarquer, comme ici à Gary Dagorn, membre de l’équipe :

samuel-laurent

Il confirme qu’ils avaient vérifié et validé Bruno Zéni “cela va sans dire”…

samuel-laurent

Alors que les Décodeurs, c’est de la vérification béton !

 

Pour ma part, je suis donc plus que lassé de ces méthodes dont j’ai montré qu’elles foulaient aux pieds plusieurs principes méthodologiques et éthiques ; ce sont d’ailleurs exactement ce genre de méthodes que je dénonce et combats régulièrement sur ce blog.

Dans ces conditions, nous allons donc revenir à un fonctionnement normal du blog : je vais arrêter de perdre mon temps à faire ce genre d’article et répondre à des accusations frisant le délire – mais j’ai encore quelques choses à montrer. Il va en tout cas revenir à Adrien Sénécat, Samuel Laurent et au Monde de prouver – entre autres – devant le juge que :

  1. ces 650 articles ont TOUS été publiés ;
  2. qu’ils contenaient TOUS quelque chose ;
  3. qu’ils contenaient donc fréquemment de lourdes ERREURS – que je souhaiterais sciemment cacher pour que n’apparaissent pas des manœuvres pour tromper volontairement les lecteurs ;
  4. que je les ai retirés (je vous déconseille de nouveau de vous appuyer l’indexation parfois déficiente de ce blog...) ;
  5. le tout SANS EXPLICATION.

Bon courage, Messieurs. Rendez-vous au Tribunal.

J’annonce par avance que TOUTE la procédure sera publique, et que je publierai les conclusions du Monde, nous pourrons même en discuter avec les lecteurs avocats.

Merci encore à tous les lecteurs, et particulièrement aux donateurs (j’ai encore besoin de soutien, n’hésitez pas à m’aider par un don, c’est ici) que j’assure de la totale honnêteté intellectuelle de ce blog.

Dernier point, d’entraide : j’ai vraiment besoin de personnes actives sur Twitter pour relayer ces informations quand le petit cercle qui nous attaque renouvellera ses accusations. Merci d’avance…

P.S. Je précise que je garde des éléments complémentaires pour le procès.

Commentaire recommandé

Surya // 18.03.2017 à 09h27

Il répond car ses lecteurs lui ont demandé. Et puis ça permet démontrer que les gens du decodex sont de gros guignols.

175 réactions et commentaires - Page 3

  • xector // 19.03.2017 à 23h00

    Pour moi le Monde et ses décodeurs ont un autre objectif que celui affiché.

    Ils font croire qu’ils veulent chasser les fake news, donc des mensonges volontaires.
    Mais comme visiblement et sans vergogne ils participent à des opérations de désinformation et de diffamation comme les subit Olivier Berruyer, à mon avis ils ont comme réel objectif de faire taire les voix dérangeantes. Comment oeuvrer à la qualité de l’information avec des méthodes qui sont exactement celles contre lesquelles ils luttent?

    De vrais décodeurs auraient une attitude autrement plus respectueuse de l’éthique et reconnaitraient l’honnêteté intellectuelle d’Olivier Berruyer.

    L’issue du combat en justice d’Olivier Berruyer en dira long sur l’avenir des media et de l’information en France.

      +3

    Alerter
  • fleurda // 19.03.2017 à 23h42

    bravo à vous continuez votre combat contre ces menteurs. Je ne sais pas comment ils dorment la nuit quand ils passent leur journée à détruire les vies d’honnetes gens.

      +1

    Alerter
  • Commentaire // 20.03.2017 à 10h03

    Ce lundi matin, le twitter des décodeurs repartage l’article “les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation” sans retirer la section 5 qui colporte cette “intox” sur les articles supprimés. Je suis réellement surpris car je m’attendais à une suppression de cette section là de l’article du site du Monde le jour même de la parution de l’explication d’Olivier Berruyer… Mais non, cela aura survécu au week-end, et à ce début de journée. Peut-être ont ils trop peur du retour de baton (ils disent quand même “pour qui veut continuer de diffuser des informations trompeuses ou erronées tout en conservant une crédibilité intacte, il est fondamental de cacher ses erreurs”) … https://twitter.com/decodeurs/status/843743906277810177

      +2

    Alerter
  • fanfan // 20.03.2017 à 11h53

    Soustraire les médias à l’emprise de l’argent et de l’Etat en créant un service mutualisé

    Alors que la presse française titube, l’exigence s’affirme d’un modèle radicalement différent. Quel serait son cahier des charges ? Produire une information de qualité soustraite à la loi du marché comme aux pressions du pouvoir, loger numérique et papier à la même enseigne, inventer un mode de financement solide et juste. Surprise, les outils nécessaires à la mise en place d’un tel système sont sous nos yeux.

    “Projet pour une presse libre” par Pierre Rimbert
    Le Monde Diplomatique, décembre 2014,pages 20 et 21
    http://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/RIMBERT/51030

      +1

    Alerter
  • Gilles // 20.03.2017 à 14h21

    une entrevue avec Aude Lancelin par Romain Gonzales sur le site “Vice”:

    Extrait : ….”Le cas des Crises, l’un des rares sites alternatifs en ce qui concerne les affaires internationales, est particulièrement évocateur. Son approche de la crise ukrainienne, à rebours de celle du Monde qui est plus ou moins réglée sur celle d’un Bernard-Henri Lévy, lui a sans doute valu cette mise à l’index”……

    https://www.vice.com/fr/article/interview-aude-lancelin-le-monde-libre

      +1

    Alerter
  • marc bélanger // 20.03.2017 à 21h14

    Ne lâchez pas, Olivier.
    Je vous suis depuis le dossier de l’Ukraine car vous étiez la meilleure source d’info non totalement anti-russe.
    Il est fascinant de voir en direct un cas ou le système tente de taire la vérité.
    Je suis plus souvent qu’autrement d’accord avec vous et je vous suis reconnaissant de tout ce que vous faites.
    Chercher la vérité est un jeu dangereux car la plupart du temps vos adversaires ont les moyens de croire qu’ils peuvent la manipuler impunément. Et ils n’apprécient guère de se faire contredire ou exposer…

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 21.03.2017 à 11h38

    Mes deux commentaires précédents n’étant pas passés (erreur de ma part ?), je reposte juste en résumé le second; un redirection permanente des anciennes URL vers les nouvelles est réalisable très facilement grâce au fichier .htpaccess

    Il suffit d’insérer dans ce fichier (généralement fourni par l’hébergeur. ce qui est mon cs chez OVH), une ligne par url, elle que décrite ci-dessous

    Redirect Permanent http://www.les-crises.fr/un-boeing-777-de-malaysian-airlines-secrase-a-lest-de-lukraine/ http://www.les-crises.fr/un-boeing-777-de-malaysian-airlines-s-ecrase-a-l-est-de-l-ukraine/

    J’ai fait cela lors de mon transfert de CMS (over-blog=> wordpress) qui avait changé tous les noms de mes billets. Et cela marche impécable : tous les anciens pointage de mes billets sur des sites tiers (ou dans mes propres billet) aboutissent bien sur les nouvelles url de ces billets

      +1

    Alerter
  • Le Grand Soir // 21.03.2017 à 11h40

    Le Monde ment monumentalement.

    Qu’on se le dise.

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 21.03.2017 à 11h40

    suite de mon précédent message : il suffit donc de faire passer une moulinette sur la liste déjà réalisé par Olivier ci-dessus en remplaçant
    “Quand les Décodeurs cherchent en vain :” par “Redirect Permanent” et en y supprimant
    “ils le trouveront en fait plus facilement ici :”

      +1

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 21.03.2017 à 21h34

    En fait, les décodeurs, c’est ça la vraie censure aujourd’hui: non pas “la vie des autres”, espionner pour arrêter, mais harceler, diffamer, pourrir une réputation, détruire psychologiquement pour empécher la victime de vivre socialement et s’exprimer. Un condensé du fascisme du système actuel. Votre article le démontre bien, Olivier. Je viendrai au tribunal pour faire foule!

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 22.03.2017 à 12h25

    je propose de faire une redirection permanente des anciens URL des fichiers renommés vers leur nouvel dénomination.

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 22.03.2017 à 18h05

    Mon message étant passé, je tente en style télégraphique :
    dans le fichier .htpaccess
    rajouter les lignes suivantes :
    Redirec Permanent XXX YYY
    avec XXX URL obsolète et YYY nouvel URL de tous les fichiers renommés.
    Comme Olivier en a réalisé la liste, il y en a pour 10 minutes de travail :

    1) Remplacement automatique de : “Quand les Décodeurs cherchent en vain” par “Redirect Permanent”
    2) Suppression de “ils le trouveront en fait plus facilement ici :”

    Elle est pas belle la vie ?

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications