Les Crises Les Crises
28.mars.202028.3.2020
Article LesCrises

Aucune efficacité de la Chloroquine contre le Covid19 d’après un nouvel essai chinois

Merci 9016
J'envoie

Prologue

Les temps sont difficiles. Nous traversons une crise inédite et angoissante. Nous sommes en effet confrontés à un virus dont nous ne saisissons pas encore toutes les caractéristiques, et qui ôte chaque jour la vie à des centaines de personnes.

Sur Les-Crises, nous essayons de contribuer modestement, à notre échelle, de manière bénévole et désintéressée, au débat public. Nous rassemblons tous les articles de presse qui nous semblent indispensables à la bonne compréhension de cette crise, nous passons des heures à brasser les données statistiques afin de rendre l’information la plus accessible possible.

Si les nouvelles rapportées sont alarmantes ou pessimistes, il n’en va pas de notre volonté. Nous sommes profondément tristes de ce qui se passe en ce moment, comme tout un chacun, et espérons rapporter des informations plus optimistes les prochains jours. À titre d’exemple, des dizaines de traitements contre le Covid-19 sont en cours de tests, et nous allons bientôt vous en proposer une présentation. Toute la recherche mondiale est concentrée sur ce Coronavirus, l’espoir est loin d’être perdu.

En d’autres termes, nous ne souhaitons pas vous dire ce que vous avez envie d’entendre (c’est le rôle des politiciens…) mais ce qui nous semble indispensable à savoir pour vous aider à forger une opinion éclairée.

La fièvre de la « course à la Chloroquine » suscite une intense polémique en France, ce qui ne semble pas être le cas dans le reste du monde, bien que le sujet ait été très investi également par les Républicains aux États Unis ou encore, le président Brésilien, Bolsonaro. Conséquence : la chloroquine s’est échappée de son sujet initial, à savoir la médecine, pour à présent noircir les papiers d’opinions politiques et d’experts autoproclamés.

C’est une erreur. Quoi qu’on en dise, c’est au corps médical de trancher cette question – ce qui suppose un consensus de la communauté scientifique -, et il me déplaît d’avoir finalement à parler de Didier Raoult et « son médicament », dans la mesure où notre position est la suivante : nous ne savons pas si la chloroquine est efficace, mais c’est une mauvaise idée de se précipiter dans l’émotion vers un médicament qui n’a pas été testé dans des conditions normales contre le Covid19.

Sans rigueur scientifique ni recul critique, on peut imaginer une surenchère de solutions miracles :

« — si, si, Robert, prends du pentasulfate de potassium à 200 mg, je l’ai vu passer sur Twitter — ah non, René, moi, j’écoute Les Républicains et je prends de la quinistase de sulfamine 800 mg chaque matin — Bonjour ! Vous connaissez le carbonate de bromure ? »

Cependant, nous recevons tous les jours des centaines de messages qui nous exhortent de parler de Didier Raoult, notre silence étant de facto interprété comme une position à charge, pour ne pas dire, une agression !

Nous allons donc vous montrer dans cet article et les prochains, les éléments qui continuent à alimenter notre prudence face à la revendication d’administration généralisée de la Chloroquine, en attendant que la science tranche.

Bonne lecture !

Le nouvel essai chinois sur la chloroquine (du 26 février)

Le Docteur Jun CHEN est médecin et Directeur adjoint du Département des maladies infectieuses et immunitaires à l’Université Fudan de Shanghai, en Chine. C’est en quelque sorte un des jeunes Raoult chinois.

Son équipe a réalisé un essai d’hydroxy-chloroquine sur 30 malades du Covid-19 en Chine, n’étant pas atteints de forme sévère. Elle a été soumise à publication le 26 février et acceptée le 6 mars. Elle est disponible ici (anglais et chinois) :

Nous vous en avons traduit la synthèse, que nous vous commentons :

Étude pilote portant sur l’hydroxy-chloroquine dans le traitement des patients atteints de la forme commune de la maladie associée au coronavirus 19 (COVID-19) [soumise le 29 février, publiée le 6 mars]

CHEN Jun, LIU Danping, LIU Li, LIU Ping, XU Qingnian, XIA Lu, LING Yun, HUANG Dan, SONG Shuli, ZHANG Dandan, QIAN Zhiping, LI Tao, SHEN Yinzhong, LU Hongzhou

Département des maladies infectieuses et immunitaires, Centre clinique de santé publique de Shanghai, Université Fudan, Shanghai 201508, Chine

Résumé

Objectif : Évaluer l’efficacité et l‘innocuité de l’hydroxychloroquine (HCQ) dans le traitement des patients atteints d’une maladie de au coronavirus 19 sous sa forme commune (COVID-19).

Méthodologie : Nous avons recruté au Centre clinique de santé publique de Shanghai, de manière prospective 30 patients n’ayant jamais été traités et atteints d’un COVID-19 confirmé, et ayant signé leur consentement éclairé. Les patients ont été randomisés 1:1 dans le groupe HCQ et dans le groupe témoin. Les patients du groupe HCQ ont reçu 400 mg de HCQ par jour pendant 5 jours en plus des traitements conventionnels, tandis que ceux du groupe de contrôle n’ont reçu qu’un traitement conventionnel. Le principal critère d’évaluation était le taux de conversion négatif de l’acide nucléique du COVID-19 dans le prélèvement respiratoire pharyngé au 7e jour après la randomisation. Cette étude a été approuvée par le comité d’éthique du centre clinique de santé publique de Shanghai et enregistrée en ligne (NCT04261517).

OB : donc l’essai porte sur 30 malades – ce qui est petit, il faut donc être très prudent au niveau des conclusions. 15 reçoivent leur traitement plus de l’hydroxy-chloroquine (HCQ), et 15 simplement leur traitement.

Résultats : Un patient du groupe HCQ a développé une forme sévère pendant le traitement.

OB : pas de chance, un des patients sous chloroquine a gravement empiré ; et aucun dans le groupe sans chloroquine. La chloroquine a-t-elle empiré la santé du malade, ou est-ce du hasard ? On ne peut le savoir à ce stade, ce sont 2 hypothèses désormais.

Au jour 7, l’acide nucléique du COVID-19 était absent dans les prélèvements pharyngés dans 13 des cas (86,7 %) dans le groupe HCQ, et 14 des cas (93,3 %) dans le groupe témoin (P>0,05).

OB : c’est assez simple : au bout d’une semaine :

  • 13 malades traités à la chloroquine sur 15 n’ont plus de virus dans la gorge ;
  • mais 14 malades non traités à la chloroquine sur 15 n’ont plus le virus dans la gorge.

Le bilan est donc celui-ci :

  • 15 patients traités à la chloroquine au bout d’une semaine : 13 sans virus, 1 malade, 1 aggravé
  • 15 patients sans chloroquine au bout d’une semaine : 14 sans virus, 1 malade

On ne peut pas aller trop loin dans les conclusions vu la taille de l’échantillon, mais, ici, on peut au moins en conclure que 1/ la chloroquine ne semble pas miraculeuse 2/ il faut vérifier dans des tests plus larges si elle n’aggrave pas le Covid-19. Et rien de plus.

La durée médiane entre la date d’hospitalisation et la conversion négative de l’acide nucléique viral a été de 4 (1-9) jours dans le groupe HCQ, ce qui est comparable à celle du groupe témoin 2 (1-4) jours, (U=83,5, P>0,05)].

OB : la chloroquine n’a, ici, pas eu d’effet notable sur le virus ou réduit la durée d’hospitalisation

Le temps médian pour arriver à la normalisation de la température corporelle dans le groupe HCQ a été de 1 (0-2) après l’hospitalisation, ce qui est également comparable à celui du groupe de contrôle 1 (0-3)].

OB : la chloroquine n’a, ici, pas accéléré la baisse de la température

La progression radiologique a été mise en évidence sur les images tomodensitométriques dans 5 cas (33,3%) du groupe HCQ et 7 cas (46,7%) du groupe témoin, et tous les patients ont montré une amélioration lors de l’examen de suivi. Quatre cas (26,7%) du groupe HCQ et 3 cas (20%) du groupe de contrôle ont eu une diarrhée transitoire et une fonction hépatique anormale (P>0,05).

OB : la chloroquine n’a, ici, pas d’effet notable sur ces autres critères

Conclusions : Le pronostic pour les patients ayant le COVID-19 sous sa forme commune est bon. Une étude sur un échantillon plus large est nécessaire pour étudier les effets de la HCQ dans le traitement du COVID-19. Les recherches ultérieures devraient pousser plus avant l’analyse et bien prendre en compte la fiabilité des expériences, notamment par [NdT : une plus grande] taille de l‘échantillon.

Commentaire du Docteur Chen

Afin de vous donner une bonne information, nous avons contacté le docteur Chen pour qu’il réagisse à la situation du débat public en France que nous lui avons décrite. Voici sa réponse :

« Nous n’avons observé aucune tendance bénéfique de l’hydroxy-chloroquine dans le traitement du Covid-19. Mais cela ne signifie pas non plus que cela aggraverait la maladie. Notre étude était limitée par sa petite taille d’échantillon [30 malades].

Mais nous pouvons constater dans cet essai que l’hydroxy-chloroquine n’est pas un médicament « magique » – dans l’hypothèse où il aurait bien un effet antiviral. Je sais qu’il y a des ECR [Etudes Comparatives Randomisées = essais cliniques de qualité] en cours sur l’hydroxy-chloroquine. Mais, je ne connais aucun résultat positif de ces études par communication personnelle.

En fait l’hydroxy-chloroquine n’a jamais été efficace dans aucune des maladies virales, malgré son activité antivirale in vitro.

De plus, son problème est qu’elle a un effet néfaste dans le traitement de certaines maladies virales, aggravant notamment le VIH et les infections par le virus du Chikungunya.

Par conséquent, je recommande fortement d’attendre que les ECR [essais cliniques] soient effectués avant d’utiliser cette substance comme prophylaxie ou comme médicament thérapeutique. » [Jun CHEN, interview Les-crises.fr, 25 mars 2020]

Conclusion

On ne peut tirer de solides conclusions de tels essais. Mais on peut à tout le moins dire qu’il faut rester très prudent par rapport à la chloroquine, tant au niveau de son efficacité que de ses effets négatifs.

L’expérience de Didier Raoult, sur des bases assez similaires, a abouti à des conclusions assez différentes, ce qui interpelle compte tenu de la simplicité du protocole. Celle-ci sera l’objet du prochain article à paraître sur Les-Crises – nous vous y présenterons le détail.

Notons également que Didier Raoult n’a pas mentionné cette étude contredisant sa thèse alors que celle-ci a été pré-publiée 20 jours avant la sienne, et qu’il se rapporte pourtant très souvent aux travaux des scientifiques chinois pour justifier ses positions.

« Les Chinois, qui sont ceux qui vont le plus vite, qui sont le plus pragmatiques, […] ont fait du repositionning. […] Je considère les Chinois comme les meilleures équipes de virologie au monde. […] J’espère que les Chinois nous donneront très rapidement les résultats d’une première étude sur l’efficacité de la chloroquine sur les coronavirus. » (sources ici et )

En l’état, le point commun entre ces deux essais aux conclusions contradictoires est qu’ils ont été opérés sur des échantillons bien trop faibles en nombre, en sorte qu’aucun avis définitif ne peut en résulter. C’est pourquoi d’autres essais plus fiables sont en cours – espérons que leurs résultats puissent démontrer l’efficacité de la Chloroquine.

Merci de votre fidélité.

Olivier Berruyer

Edit : je note que Bloomberg vient également d’en parler (en anglais).

Commentaire recommandé

Gwydion // 26.03.2020 à 07h58

Bonjour,
Merci pour vos informations toujours précieuses mais je me permets une précision importante. Le Pr. RAOULT donnait 600 mg d’hydroxychloroquine par jour associés à de l’azithromycine (antibiotique de la famille des macrolides).
Les études ne sont donc pas basées sur la même posologie.

330 réactions et commentaires

  • Linder // 26.03.2020 à 07h21

    La chloroquine est un médicament très puisant que certains ne supportent pas. Un de mes très proche va régulièrement dans des zones concernées par le paludisme. Depuis plusieurs années, il ne prend plus de chloroquine, car elle détériore sa santé significativement et rapidement.
    Pour son efficacité contre le coronavirus, je ne suis pas compétent et j’attends avec intérêt les résultats d’équipes indépendantes mais je suis compétents en mathématiques.
    Quand Didier Raoult dit que « C’est contre-intuitif, mais plus l’échantillon d’un test clinique est faible, plus ses résultats sont significatifs. Les différences dans un échantillon de vingt personnes peuvent être plus significatives que dans un échantillon de 10.000 personnes « , il y a un problème.
    Pour connaître l’intervalle de confiance, il y a une formule de niveau seconde (approximative mais qui donne un ordre de grandeur) :
    On a 19 chances sur 20 que le vrai taux T (en pour 1, pas en pour cent), soit dans l’intervalle [Taux observé – 1 / (racine carrée de la taille de l’échantillon) ; taux observé + 1 / (racine carrée de l’échantillon) ] soit, avec un échantillon de taille n = 20 et un taux observé de 0,75 (0,75 pour 1, 75% ) par le professeur Raoult : [0,52 ; 0,97 ].
    Il y aurait donc 19 chances sur 20 que la proportion de personnes sur laquelle le traitement fonctionne soit entre 52 % et 97 %.

    Une telle fourchette montre qu’on ne peut pas encore conclure. Il faut d’autres résultats pour confirmer ou infirmer.

      +34

    Alerter
    • bebebe // 26.03.2020 à 08h49

      Vous avez tout à fait raison.
      Encore un chercheur qui doit faire des tests de Student sur des échantillons de 20 données et sans mesurer que la distribution des résidus suit une loi normale, et ensuite fièrement annoncer p < 0.05 sans s'interroger sur la pertinence de ce chiffre…
      C'est malheureusement très fréquent en recherche dans le domaine de la biologie.

        +16

      Alerter
      • J // 26.03.2020 à 09h00

        Raoult et son équipe préconisent l’hydroxychloroquine plus un antibiotique (l’azithromycine) avec un protocole précis. Cette étude chinoise ne comporte apparemment que le premier produit.
        Quant aux effets secondaires du produit, ils ont été invoqués à un moment où on pensait à une grippe un peu atypique mais pas plus dangereuse, pour laquelle le remède aurait été de fait pire que le mal. On n’en est plus là.

          +48

        Alerter
        • FlyingZone // 26.03.2020 à 11h29

          Le deuxième produit est un antibiotique, il soulage les réactions en cascade du système immunitaire si vous voulez, mais il n’agit aucunement sur le virus lui même. Personne ne contredit l’usage de l’azitromycine.

            +15

          Alerter
          • mehdi // 26.03.2020 à 21h26

            L’azitromycine est un rare antibiotique à avoir aussi un impact sur les virus, c’est ce que le prof raoult expliquait dans une de ses videos, et ce qui a orienté son choix.

              +15

            Alerter
          • Abdel // 27.03.2020 à 08h31

            Pour information la choloroquine non plus n’agit pas directement sur le virus. Pour remettre les choses au clair en toute modestie. La Chloroquine ( antipaludéen dérivée de la quinine issue elle-même d’une ecorce d’arbre le quinquina) toute comme l’Azythromicine (antibactérien de la famille des Macrolides) sont utilisés ici, non pas pour leur fonction première, mais pour leur fonction immuno-modulatrice et anti-inflammatoire. Apparemment ce n’est pas le virus lui-même qui tue directement, mais c’est l’espèce de tsunami immunitaire qu’il provoque contre l’hôte lui-même. En d’autres termes c’est votre propre système immunitaire qui fini par ce retourner contre vous à la manière de ce que l’on peut observer dans les pathologies auto-immunes.

              +18

            Alerter
            • Samuel // 30.03.2020 à 16h32

              Bonjour,
              Ce que vous dites est très intéressant. Quelles sont vos sources ? Pouvez-vous nous en dire plus ?.. Quels conséquences pour les personnes qui sont déjà atteintes de maladies auto-immunes ?
              Merci

                +3

              Alerter
        • Fritz // 26.03.2020 à 20h10

          Le médecin et ancien ministre Douste-Blazy vient de lancer un appel au président Macron pour autoriser la prescription de chloroquine dans les conditions définies par Didier Raoult.
          https://www.letelegramme.fr/france/permettez-la-prescription-de-la-chloroquine-aux-malades-l-appel-de-douste-blazy-a-macron-26-03-2020-12532356.php
          En février, M. Douste-Blazy s’était prononcé pour un contrôle rigoureux des Français revenant de pays touchés par l’épidémie, et contre la tenue du match OL-Juventus.

            +23

          Alerter
          • Skarlett // 31.03.2020 à 21h43

            M. Douste-Blazy est membre du conseil d’administration de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille.

              +4

            Alerter
        • fanfan // 26.03.2020 à 23h07

          Plusieurs Etats ont d’ores et déjà intégré l’hydroxychloroquine ou la chloroquine dans leurs recommandations thérapeutiques pour le traitement du Covid-19 dès la détection des symptômes du virus.
          https://twitter.com/raoult_didier/status/1242808646997880832/photo/1

            +6

          Alerter
        • fanfan // 26.03.2020 à 23h15

          Tribune de Raoult dans le monde : « Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non pas comme un méthodologiste »
          Dans une tribune adressée au « Monde », le microbiologiste de Marseille, promoteur de l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre les infections à coronavirus, justifie ses méthodes et s’en prend aux règles éthiques actuellement en vigueur en France.
          https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/25/didier-raoult-le-medecin-peut-et-doit-reflechir-comme-un-medecin-et-non-pas-comme-un-methodologiste_6034436_3232.html

            +9

          Alerter
          • Goubliboulga // 27.03.2020 à 01h41

            Indépendamment de l’efficacité supposée ou réelle du traitement proposé, Raoult a entièrement raison sur la démarche. Dans cette situation d’urgence, c’est aux médecins d’apprécier, de façon pragmatique, l’opportunité d’un traitement pour les malades, en fonction de leur situation. En l’absence d’alternative et compte tenu de l’innocuité à ces doses du traitement proposé, le choix est vite fait. Au contraire, poser comme préalable une étude de grande ampleur, revient à refuser l’utilisation de ce traitement au bas mot à des milliers de personnes très exposées.

            Qui plus est, le domaine de la biomédecine est actuellement sujet à des vives polémiques sur la validité des études publiées dans les revues : une majorité d’entre elles semblerait ne pas être reproductible par des tiers. Les partisans de la stricte méthode expérimentale peuvent donc repasser quand ils auront résolu ce petit problème. Comme cela implique probablement de réduire fortement l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur la recherche, ce n’est pas demain la veille…

              +11

            Alerter
      • Pegaz // 26.03.2020 à 19h43

        Que de mépris et de sous entendu insultant constaté à l’égard du Pr Raoult et de son équipe, qui comme toute la profession du corps médical mènent le même combat contre cette épidémie. Leur choix a été de prolonger et perfectionner la meilleure pistes venant du front chinois. A l’aveuglette, sans discernement ni expérience semble-t-il pour certains ! Quel mépris ! Sans cette volonté affichée, ce protocole serait resté dans les placards du conseil scientifique, car refusé à la 1ère heure. Le voilà qui intègre le dispositif Discovery mais amputé de l’antibiotique associé, une promotion pour certains ! Voilà, nous sommes le 26 mars et Discovery est lancé depuis le 22.
        !!! le 22 mars.. 2 mois après les 1er cas français … !

        Un septique de la 1ère heure: Astrid Vabret, cheffe de service de virologie au CHU de Caen, en Normandie : « C’est en effet quelque chose qui est intéressant. On a des données écrites, donc c’est déjà très intéressant. En revanche, il faut effectivement consolider les résultats, pour une utilisation en pratique. Je pense que c’est ce qu’a demandé le ministre français de la Santé, Olivier Véran, à partir de ces premiers résultats. »
        http://www.rfi.fr/fr/france/20200318-contre-le-coronavirus-l-efficacit%C3%A9-d-m%C3%A9dicament-antipalud%C3%A9en-en-question

          +11

        Alerter
      • Julie // 03.04.2020 à 21h09

        Bonjour,

        Très fréquent dans la recherche ? De quel domaine de la biologie parlez-vous, vous avez des exemples ?

          +0

        Alerter
    • anti mondialiste // 26.03.2020 à 14h41

      Ce médoc est le paradis(?)pour certains(pas d’autre pathologie,pas de traitement avec des médocs qui provoquent de très graves effets secondaires,pouvant aller jusqu’à l’arrêt et donc la mort).C’est mon cas et je ne suis pas seul en France pays le plus grand consommateur d’antidépresseurs de type escitalopram, commercialisé dans divers pays sous les noms de Lexapro, Cipralex, Sipralexa et Seroplex, c’est un antidépresseur inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. L’escitalopram est utilisé dans le traitement de la dépression.Ce n’est pas tout gros effets secondaires possibles avec des anti convulsifs type depakine chrono 500 utilisés par beaucoup de bipolaires de type 2.Je suis de plus allergique à la Quinine,j’ai failli en mourir.En résumé la potion magique de Raoult n’est pas utilisable par plus de 50% de la population et je ne vous parle même pas d’un tas d’autres pathologies(cancer etc)ou elle ne l’est pas non plus.Donc l’enfer ou la mort pour beaucoup.Heureusement tout médecin vous posera toutes les questions de rigueur avant tout traitement.

        +4

      Alerter
      • Marco // 26.03.2020 à 18h06

        Bonjour à tous, je ne vois pas ici parler de l’Interféron Alfa 2 B qui serait aussi un médicament utilisé par la Chine et Cuba (Fabrication en duo) ?
        Pourriez-vous m’éclairer s’il vous plait sur cette molécule ??
        Avec mes remerciements.
        Marco de Cannes

          +6

        Alerter
    • William C. // 26.03.2020 à 15h16

      Tout est relatif dans la vie, comme pour tout médicament, il y a des gens qui ressentent des effets négatifs. Cependant, il ne faut pas écarter un traitement pour ceux chez qui il n’y a pas d’effets négatifs.

      Pour ma part, j’ai pris souvent de la chloroquine en voyage et je fais parti de ceux qui présente des effets secondaires positifs au traitement.

      En effet, j’avais à l’époque beaucoup de douleurs dans plusieurs régions du corps. Cette condition, résultat d’une dépression majeure non diagnostiqué faute de symptômes traditionnels (tel que le sentiment de tristesse, la perte d’appetit, de motivation, etc)

      La prise de chloroquine avait pour effet de faire disparaître les douleurs, sans effets secondaires. De plus la douleur restait absente pendant quelques jours après.

      Comme quoi, certaine personne font exception aux règles, et la chloroquine a peut-être des effets positifs contre le COVID-19.

      Perso, je préférerais risqué les effets secondaires de la chloroquine même si le pourcentage qu’elle ait des effets positifs ne serait que de 1%. Il va s’en dire que si j’avais une condition ou un historique connu qui pourrait provoquer des effets secondaires dangeureux je préférerais alors une autre alternative.

        +7

      Alerter
    • MarieAnne // 26.03.2020 à 16h33

      Pour avoir vécu en Afrique (Cameroun) et pris de la nivaquine tous les matins… les comprîmes étaient sur la table du petit déjeuner (avec le sucrier…) parents et enfants compris… grands parents aussi … je ne vois pas de quoi vous parler… L’aspirine aussi peut être nocive hein…

        +37

      Alerter
    • Chris // 26.03.2020 à 21h30

      Bahreïn et la Belgique indiquent que leurs hôpitaux traitent avec succès les patients atteints de coronavirus avec l’hydroxychloroquine, un médicament antipaludique présenté par le président Trump comme une percée possible dans la pandémie.
      https://www.zerohedge.com/health/bahrain-belgium-report-covid-19-treatment-touted-trump-working-patients

        +8

      Alerter
    • Goubliboulga // 27.03.2020 à 02h06

      Votre témoignage comporte au moins deux affirmations surprenantes. D’une part, l’abandon de l’hydroxychloroquine pour le traitement préventif du paludisme résulte de l’accoutumance de la maladie à ce médicament. D’autre part, les effets secondaires dans cette utilisation étaient quasi inexistants, car il était prescrit à très faible dose, avec une seule prise hebdomadaire. Votre proche a-t-il pratiqué l’auto-médication à très forte dose ou présente-t-il une intolérance spécifique à cette molécule? Dans tous les cas, il est plutôt l’exception qui confirme la règle, car les conditions d’utilisation de ce médicament sont très bien maîtrisée par le corps médical, et ce depuis longtemps.

        +5

      Alerter
    • vva22 // 30.03.2020 à 21h02

      Tout dépend ce qu’on appelle ne pas supporter : un effet secondaire connu, très désagréable, mais sans gravité, ce sont les nausées qui peuvent être assez forte, comme il existe des alternatives pour le paludisme, il est logique d’utiliser un autre traitement, mais pour Covid pour l’instant rien d’autre que rien en priant pour n’être pas sur les 1 sur 7 (quand même) qui vont faire une complication respiratoire…

        +0

      Alerter
  • Pegaz // 26.03.2020 à 07h53

    Cette publication du 19 février est plutôt positive et recommande même son emploi

    Breakthrough: Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies.
    https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/advpub/0/advpub_2020.01047/_pdf/-char/en

    Mais attendons les résultats des essais clinique européens pour y voir plus clair

      +24

    Alerter
    • sergeat // 26.03.2020 à 08h14

      Dans le papier de OB nous avons un échantillon très faible dans celui là une centaine de personnes ce dont Raoult s’est toujours référé ,y a-t-il aussi une guerre des chercheurs en Chine.
      De plus Raoult se réfère toujours sur les études de Zhong quelqu’un a-t-il des informations ?

        +13

      Alerter
      • Pegaz // 26.03.2020 à 08h21

        Zhong Nanshan, né le 20 octobre 1936 est un pneumologue chinois. En 2003 il découvre le coronavirus du SRAS. Il est président de l’Association médicale chinoise de 2005 à 2009 et est actuellement rédacteur en chef du Journal of Thoracic Disease.

          +9

        Alerter
        • Bigtof // 26.03.2020 à 09h18

          A noter que d’autres thérapies ont été essayées en même temps par la même équipe. On peut en trouver les résultats ici. https://www.chinadaily.com.cn/a/202003/05/WS5e60682ea31012821727c858.html

            +7

          Alerter
          • Arno // 26.03.2020 à 17h26

            Merci Bigtof. Et tout le monde peut y voir que : « it is too early to say if the drug (Chloroquine phosphate) is effective » he (Zhong) added.
            Voilà la position d’un scientifique sérieux, qui plus est sur le terrain.

              +5

            Alerter
    • Abdel // 27.03.2020 à 03h18

      Ou sont passés les données de cette etude. Ici je ne vois tout au plus qu’un summary et un commentaire. Je ne vois ni le protocole méthodologique employé, ni les résultats détaillés des examens microbiologiques, radiologiques, sanguins…, ni de discussion et encore moins de conclusion probante qui tienne la route non plus ! Il s’agit tout au plus d’une sorte d’annonce ! Il n’y a absolument rien dans cette etude qui puisse me permettre de l’analyser, je suis désolé !

        +8

      Alerter
  • Theoltd // 26.03.2020 à 07h58

    C’est bien avec la recherche de nouveaux traitements que l’on doit lutter contre le virus, et non pas en privant les gens de liberté, en augmentant la répression, en hypothéquant l’avenir des enfants, en interdisant de faire du vélo ou du sport en famille…
    Des dizaines de millions de gens sont morts pour la liberté, et la lutte ne doit jamais se mener au détriment de la liberté. Ce doit être un principe de base.

      +69

    Alerter
    • Loic // 26.03.2020 à 08h43

      bravo , merci de le rappeler – ces mesures dictatoriales mondiales sont effarantes medicalement inefficaces et dangereuses

        +32

      Alerter
      • océan de sagesse // 26.03.2020 à 11h35

        Et moi je vais vous rappeler que c est en imposant des  » mesures dictatoriales  » bien plus fortes que la Chine a vaincu l ‘épidémie !
        Votre incivisme est consternant !
        C’est bien entendu votre caprice négationiste qui est effarant , inefficace et dangereux , c est une attitude criminelle ! !

          +26

        Alerter
        • Theoltd // 26.03.2020 à 11h43

          Et hop! a l’echaffaud le criminel, qui met en danger la population en se promenant en foret! Qu’on lui coupe la tete et vite! Inspirons nous des méthodes chinoises, ou pourquoi pas, nord coréennes, ou inventons les nôtres, on a déjà prouvé qu’on savait faire!

            +37

          Alerter
          • Arno // 26.03.2020 à 17h33

            A l’échafaud, peut-être pas tout de suite; à l’amende certainement, et peut-être mettre ses enfants sous protection, s’il s’avère qu’il en a. Parliez-vous aussi de dictature quand macron et sa clique éborgnaient et emprisonnaient à tout va ?

              +9

            Alerter
            • Theoltd // 26.03.2020 à 17h50

              oui, bien sur.
              La loi met a l’amende, mais les personnes sont promptes a dépasser la loi. Rappelez vous le sort réservé aux empoisonneurs de fontaines, dans le hussard sur le toit.

                +3

              Alerter
        • LibEgaFra // 26.03.2020 à 13h51

          La différence entre la Chine et la France, c’est qu’en Chine les mesures prises sont acceptées par la population et que toute personne porte un masque et se comporte de manière responsable. Ce qui est loin d’être le cas par ici, en Europe de manière générale, mais voyez la différence avec l’Allemagne.

            +7

          Alerter
          • Véro // 26.03.2020 à 14h43

            Ici aussi les gens sont très disciplinés, on leur a dit que les masques ne servaient à rien, ils ne portent donc pas de masques, et en plus il n’y en a pas, alors…

              +38

            Alerter
            • Arno // 26.03.2020 à 17h37

              J’aurais plutôt écrit:
              Ici des gens (pas tous heureusement) sont peu disciplinés mais bêtes, on leur a dit que les masques ne servaient à rien pour cacher qu’il n’y en a pas et ils l’ont cru.

                +11

              Alerter
            • Véro // 26.03.2020 à 17h47

              @ Arno
              Pas plus bêtes qu’ailleurs. Ni plus indisciplinés.
              Mais oui ils croient volontiers qu’il n’y a pas de masques disponibles, et savent très bien qu’on leur a menti sur l’utilisation du masque.

                +11

              Alerter
            • Theoltd // 26.03.2020 à 17h57

              Ou peut être on leur a dit que les masques ne servaient a rien, parce que si si les masques avaient servi a quelque chose, alors on n’aurait pas eu besoin de confiner les gens.

                +8

              Alerter
            • Theoltd // 26.03.2020 à 18h03

              Il y a trois éléments très importants dans cette histoire, qui sont
              – les masques. car si les masques fonctionnent, et s’ils sont disponibles, alors il suffit de le porter, et on peut vivre sans confinement.
              – les tests. S’il l’on peut effectuer les tests, on peut vivre une vie normale. Par exemple, autoriser toutes les personnes négatives a se retrouver au restaurant.
              – Les traitements. S’il existe un traitement, le virus ne devient pas si menaçant, et le confinement est plus difficile a imposer.

              On peut remarquer que ces trois points ont été adroitement contournés par notre gouvernement.
              On en conclut que c’est le confinement qui est l’aspect principal de cet étrange virus.

                +29

              Alerter
        • D.T // 26.03.2020 à 23h06

          Il est un peu tôt pour savoir comment l’épidemie a reculé en Chine.
          La prudence c’est bien dans les deux sens.

            +3

          Alerter
        • vva22 // 30.03.2020 à 21h17

          Oui mais en Corée on obtient des résultats bien meilleur qu’en France sans confiner…

            +0

          Alerter
    • Ricard’eau // 26.03.2020 à 08h56

      Depuis 2 jours, en lisant les commentaires sur ce site, j’ai envie de dire qu’il y a des gens que vivent très mal leur confinement…. qui est pour l’instant la meilleur  »solution » qu’on dispose

        +21

      Alerter
      • robert politzer // 26.03.2020 à 13h01

        ah oui ? moi j arrive ( hier) du vietnam et de HCM où j allais tous les jours faire mes courses au marché viet qui grouille de monde , la plupart sans masque comme moi , situé en plein centre ville de surcroît touristique et où je n ai vu que 2 rues à circulation restreinte bc un touriste détecté positif.
        Pas de confinement généralisé mais prise de température au front pour tout le monde en entrant dans les magasins.
        50000 confinés détectés positifs suite au retour des Viets rentrés à la maison .
        30000 sont en traitement et 20000 chez eux . Précision j ai 76 ans sportif de haut niveau (masters M10) non fumeur non buveur non drogué et non parano !

          +26

        Alerter
        • calahan // 27.03.2020 à 01h56

          le corona virus s’en moque de vôtre état de santé, il mène à la mort malheureusement aussi des gens en parfaite santé.

            +3

          Alerter
            • vva22 // 30.03.2020 à 21h36

              Oui mais tous le monde dit qu’il est inutile de traiter très tôt à l’hydrochlorochine + antibiotique puisque 80% des patients guérissent spontanément et encore 18% de plus après un problème respiratoire. On ne peut pas à la fois défendre tout et son contraire ! Soit cela peut être aléatoirement grave (1 personne sur 7) et il faut traiter, soit ce n’est pas grave et on accepte la casse, pour éviter des effets secondaires que personne n’a jamais vu sur des milliards de prise faites sur un médicament dont aujourd’hui on voudrait imposer les tests qu’on ne faisait pas à l’époque de sa mise sur le marché, sous prétexte qu’il changerait d’indication.

                +2

              Alerter
    • tepavac // 26.03.2020 à 09h01

       » Ce doit être un principe de base. »

      Si le principe de base était la seule liberté, les sociétés humaines n’existeraient pas et vous vaqueriez dans la savane, les forêts ou les plaines.
      Même la simple coexistence à deux, implique un enchainement de règle égalitaire bridant la liberté de chacun.

      L’histoire nous l’a toujours démontré, ceux qui parlent de liberté sont toujours ceux qui briment la liberté des autres en leur refusant le droit à l’égalité des libertés individuelles.
      C’est même typique de tout impérialisme, aussi exceptionnel s’en vante t-il..

        +39

      Alerter
      • Canal // 26.03.2020 à 09h52

        Bonjour,
        Effectivement, prendre des pincettes quand on s’exprime sur la notion de liberté.

          +7

        Alerter
        • Theoltd // 26.03.2020 à 10h02

          Oui, on devrait interdire la liberté, sa notion et même son évocation, comme ça serait plus clair. Vous avez parfaitement raison.

            +11

          Alerter
          • Ultec // 26.03.2020 à 11h41

            Ne prenez pas mal les indispensables réflexions à apporter à quiconque brandi l’étendard de la liberté comme ultime valeur, n’est-elle pas celle avancée par les tenants de l’ultra libéralisme qui nous conduisent en toutes sortes de prisons, et la prochaine se nomme surveillance numérique de masse.

              +20

            Alerter
            • Citadin // 27.03.2020 à 12h26

              Ne savez-vous pas faire la différence entre la parole et les actes ? S’ils parlent de liberté tout le temps mais nous oppriment, la liberté perd-elle de sa valeur pour autant ?

                +0

              Alerter
        • Tunkasina // 27.03.2020 à 17h05

          En effet !

          J’ai pour coutume de dire que « la liberté » en tant que telle n’existe pas.

          Seule existe « la liberté de … » ce qui n’a rien à voir.

          Ma conclusion, c’est que ceux qui défendent « la liberté » ne défendent en général aucune « liberté de » spécifique. Je me demande si ce n’est pas simplement une névrose.

            +1

          Alerter
      • marc // 26.03.2020 à 10h00

        « L’histoire nous l’a toujours démontré, ceux qui parlent de liberté sont toujours ceux qui briment la liberté des autres »
        commencez donc par arrêter de parler de liberté alors

          +3

        Alerter
      • Armoricus // 26.03.2020 à 11h34

        « L’histoire nous l’a toujours démontré, ceux qui parlent de liberté sont toujours ceux qui briment la liberté des autres en leur refusant le droit à l’égalité des libertés individuelles. »

        C’est typiquement le cas des « libéraux » comme Macron . Les gens de gauche en général . la révolution de 1789 en aura donné un sinistre exemple . Celle de 1917 en Russie , aussi .

          +9

        Alerter
        • christian BERNARD // 26.03.2020 à 17h42

          La révolution de 1789 est en réalité protéiforme, mais pour trouver quelqu’un qui (à la suite de Rousseau) s’inquiéte des inégalités suscitées par la célébration obsessionnelle de la liberté, il faut attendre la Convention, dont Robespierre.
          A son sujet, lire ou entendre Cécile Obligi, et d’autres auteurs récents qui tentent de remettre les pendules à l’heure après deux siècles de propagande née dès Thermidor pour culminer avec François Furet.

            +11

          Alerter
    • Kiwixar // 26.03.2020 à 10h37

      La recherche de nouveaux traitements prend du temps. Confiner temporairement permet de réduire drastiquement le nombre d’infections, donc le nombre de morts, notamment parmi les plus vulnérables (vieux, malades chroniques etc).

      Votre mentalité semble être : « je veux conserver mon confort, mon mode de vie, et tant pis si les faibles meurent, ils n’avaient qu’à pas être faibles ». C’est avec cette mentalité qu’on est en train de saccager la planète pour les générations futures (des faibles car ils ne sont pas encore nés, ils ne votent pas).

      Nos anciens se sont battus dans les tranchées pour le pays, en mangeant des rats et du plomb, et vous râlez parce que vous devez rester 2-3 semaines sur le canapé avec la télé, internet, la bouffe?

        +33

      Alerter
      • Theoltd // 26.03.2020 à 10h57

        Je pense sincerement que vous vous trompez. Je pense au contraire que si nous avons désormais a craindre des millions de morts, c’est pour ls dégâts économiques que cette crise va créer, et non pas pour les personnes déjà très fragilisées qui vont décéder. Je pense également que le système financier est desormais en plein collapse, car expliquez moi comment des pays sur-endettes, en arrêt total de production, vont être capable de rembourser leurs dettes ou d’emprunter et a qui. Les QE ont des limites, et il semblerait que cette fois nous les avons atteintes. Je pense enfin que cette crise est d’une ampleur sans precedent, et que quand les francais seront déconfinés, ou plutôt se seront deconfinés, ils se rendront compte qu’ils sont tous totalement ruinés, et qu’une grande vague de violence va déferler sur le pays, autrement plus grave que ce virus. C’est pourquoi je pense enfin que dans ces moments difficiles, la liberté est a peu près la seule chose qui nous reste, et je regrette que peu de personnes en soient conscientes.

          +32

        Alerter
        • Kiwixar // 26.03.2020 à 11h26

          « la liberté est a peu près la seule chose qui nous reste »

          Je pense que c’est la solidarité qui reste dans les moments difficiles. La dette? Des écritures comptables de « lignes » virtuelles empruntées à des oligarques, contre paiement en vrai argent provenant de nos impôts… Remboursons les en lignes de tableau excel. On ne pourra plus emprunter? Mais quoi? Des lignes comptables? Je peux vous prêter demain 35 trilliards d’argent virtuel que je n’ai pas non plus.

          La crise générale finale peut permettre de mettre fin à l’horreur de ce servage financier détruisant nos vies et notre biotope. La solidarité des 80% du bas est ce qui permet de créer le monde d’après, pas la liberté sans contraintes (« un renard libre dans un poulailler libre »).

            +39

          Alerter
          • Theoltd // 26.03.2020 à 11h35

            Votre réponse est pleine de contradictions: S’il suffit de rajouter des lignes de chiffres pour relancer le système, alors comment la crise peut elle mettre fin au servage financier. Je pense au contraire que notre confinement est l’aboutissement de ce servage financier, et la dernière manip d’un système en train d’exploser.
            Je parie sans risque que les deux ou trois semaines dont vous parlez, vont se prolonger jusque a ce que chacun, comprenant enfin l’horreur de ce qui lui arrive, décide de se libérer soi meme, au risque de sa vie. Cela peut durer très longtemps ou pas. Nul ne le sait.

              +19

            Alerter
            • tepavac // 26.03.2020 à 13h58

              Oui, vous évoquez un autre aspect, qui n’est celui de la liberté, mais de l’indépendance individuelle et collective, cela s’appelle la souveraineté des peuples, et effectivement nous sommes déjà à la moitié du gué.

              Je pense qu’aujourd’hui il devient difficile de se comprendre tant les mots ont été galvaudés et prennent une tournure qui renvoi systématiquement à l’idéologie qui nous a mené au désastre que nous subissons.
              Bon courage

                +7

              Alerter
            • Abdel // 27.03.2020 à 03h43

              Allons dont ! Ne vous en faîtes pas tant que cela pour notre économie et l’économie mondiale. Reprenez-vous ! Le G20 vient d’annoncer un plan de relance mondiale de 5000 milliards de $!!! J’ai bien dit 5000 milliards de $ pour maintenir l’économie à flot. Ils ont donc décider, à l’unanimité, de faire tourner la planche à billets, qui se trouve aux mains de la FED, à plein régime. Lors de la crise précédente ce sont les banques qui ont été renflouées à hauteur de milliards d’euros également, afin d’éviter le colapse général. Je constate que pour sauver l’économie, aucune barrières au digues ne comptent. En revanche lorsqu’il, s’agit d’éradiquer la pauvreté ou de permettre aux gens de vivre dignement avec un salaire décent ou encore de sauver notre planète de la pollution qui la gangrène, et bien là, curieusement plus rien ne semble possible. Tout cela m’écœure au plus au point… 🤮

                +10

              Alerter
            • Philippe, le Belge // 27.03.2020 à 11h58

              Si on va au bout de vos raisonnements, le confinement est organisé par les tenants du libéralisme pour finir de détruire le système qu’ils ont eux même créé à leur profit? Pas vous-même un peu contradictoire?

              Le confinement est actuellement nécessaire parce que les trois conditions que vous citez, à raison, plus haut ne sont pas remplies actuellement: pour les deux premières,de par les choix politiques des mêmes libéraux depuis trente ans et encore depuis le début de la crise, pour la dernière, peut être en partie par… les mêmes (toujours au pouvoir quelque soit le nom qu’ils se donnent) de par leur manque de réactivité.

                +2

              Alerter
          • Véro // 26.03.2020 à 14h51

            Il faut être banquier pour pouvoir rajouter des lignes.
            Dans leur grande majorité, les gens ne vont pas pourvoir payer leurs impôts grâce à des lignes virtuelles qu’ils auront eux-mêmes créées.
            Oui l’argent est virtuel.
            Mais malheureusement, pour la population, ce n’est pas virtuel du tout, parce que leurs dettes ne le sont pas.C’est bien gentil de parler des Etats, mais quid de la population, les banques sont-elles solidaires de la population ?

              +6

            Alerter
            • Philippe, le Belge // 27.03.2020 à 12h01

              D’où l’importance en effet d’une révolution populaire…
              Dans des temps aussi incertains, rien n’est impossible, même si pour autant, rien ne dit que celle-ci partirait de France, ni même la toucherait…

                +2

              Alerter
        • ilchadlaz // 27.03.2020 à 09h23

          @Theoltd: Enfin quelqu’un qui y voit clair, ouf.
          Y-a-t-il un endroit où nous pouvons communiquer ou nous réunir ?

            +0

          Alerter
        • vva22 // 30.03.2020 à 21h52

          Les QE des pays riches n’ont pas de limites, les américains le démontrent depuis longtemps, L’UE est également riche, et a les mêmes liberté malgré l’opposition des pays du nord qui ont passé leurs nerfs sur la Grèce mais qui ne s’y risquent pas avec l’Italie ou la France. Les sommes nécessaires pour sortir de la future crise liée au confinement de l’humanité sont hors de portée de l’impôts ce sera donc de la dette non remboursable. Quant au confinement vous verrez qu’il pourrait donner des idées pour d’autres problèmes comme celui du RCA par exemple, le principe est le même on prévoit des millions de morts et on s’assied sur les libertés élémentaires et 90% des gens disent que c’est nécessaire compte tenu de l’enjeu…

            +0

          Alerter
      • Charles // 26.03.2020 à 11h11

        On ne râle pas pour une question de confort mais pour une question d’efficacité, soit le rapport cout/bénéfice. On ne connaît pas encore ni le cout, ni le bénéfice, on imagine seulement l’impact négatif de chaque alternative. En l’absence de prévision claire, on s’en remet à nos opinions.

        Il me semble important d’accepter que notre opinion n’est pas universelle.

          +13

        Alerter
      • LibEgaFra // 26.03.2020 à 13h58

        « Nos anciens se sont battus dans les tranchées pour le pays »

        Non, pas pour le pays, pour les industriels et autres marchands d’armes, pour LEUR pouvoir, pas pour celui du peuple qui a servi de chair à canon.

          +25

        Alerter
        • fanfan // 27.03.2020 à 00h52

          Juan Branco : « C’est une crise institutionnelle, avant d’être une crise sanitaire. Nos peurs sont celles de sujets dépendants d’un système qui menace de s’effondrer, et non de sujets directement menacés par la maladie qui va l’effondrer.

            +3

          Alerter
      • Luzul // 27.03.2020 à 23h49

        Nos anciens se sont battus dans les tranchées pour le CAPITAL.
        39/45, pour le CAPITAL.
        Indochine, CAPITAL.
        Algerie, CAPITAL.
        Mourir en hopital ou en EHPAD pour cause de pénurie de matériel, le CAPITAL.
        l’érosion progressive et inéluctable des profits entrainera le CAPITALISME et sa
        technostructure à leur destruction inéluctable. Du fond de mon canapé je lis la formidable historienne Annie Lacroix-Riz. C’est sourcé, c’est formidable et terrible. Je vous la conseille fraternellement.

          +2

        Alerter
    • Chris // 26.03.2020 à 12h54

      Votre ode à la liberté individuelle -et votre inconscience- me consternent en ces temps de pandémie où seuls la distanciation sociale et le confinement temporaire, longuets certes mais indispensables, peuvent enrayer la dissémination -et les ravages- du Covid19.
      Que vous ne craignez pas une infection, est votre choix, mais n’y entrainez par vos semblables qui, pour certains, peut être fatale et/ou laisser des séquelles pulmonaires et motrices à vie (cicatrisations, système nerveux endommagé).
      C’est aussi faire peu de cas de tous ces soignants qui sacrifient leur sécurité pour assister les populations atteintes.
      Réveillez-vous. Nous ne sommes pas dans un jeu de play station ou à Koh Lenta pour ados attardés en mal de frissons et/ou reconnaissance sociale narcissique !

        +8

      Alerter
      • Narm // 26.03.2020 à 13h42

        je rajouterai 5 medecins mort, dont un généraliste très proche de la retraite qui arpentait son secteur mais pas de masque dispo, ni à la pharmacie ….. etat déplorable de notre médecine en général et de la logistique
        https://rebellyon.info/Mise-a-mort-de-l-hopital-public-19033
        http://www.geopolintel.fr/article2195.html

          +7

        Alerter
      • Theoltd // 26.03.2020 à 14h40

        Je croise des gens dans leur voiture, seuls, portant des masques, de peur de s’infecter eux meme, je croise des regards apeurés, terrorises a la simple idée de respirer. Tous sont hypnotises par le spectacle télévisuel dont on les arrose en permanence, isolés et sans défense, grâce a la fameuse distanciation sociale, et donc gibier de choix pour nos médias vampires.
        Ce que cette crise révèle, c’est la misère intellectuelle et la lâcheté des gens, leur absence d’amour pour les enfants, et la vie en général, qui ne peut se vivre pleinement qu’avec l’acceptation de la mort. Sincèrement, je ne sais pas quand cette crise se terminera. Mais ma conviction profonde est qu’elle est financière et non sanitaire, et que notre système a déjà explosé, et il ne tient que tant que nous restons confinés.

          +27

        Alerter
        • Chris // 27.03.2020 à 13h04

          Crise multiple mondialisée : sanitaire, sociétale, financière, environnementale et certains en rajoutent pour se faire du fric, climatique !
          Relisez le rapport Meadows publié en 1973…

            +2

          Alerter
    • Theoltd // 26.03.2020 à 15h48

      Le traitement a la l’Hydroxychloroquine vient d’etre officiellement autorisé, cela est publié au journal officiel. Ce qui va heureusement a l’encontre de ce qui est présenté dans le billet de ce blog.
      Nous avons enfin un traitement contre ce virus, et rien que cela permettra déjà de calmer les peurs totalement irrationnelles de la population. C’est une grande nouvelle.

        +15

      Alerter
    • Yanka // 27.03.2020 à 02h30

      Je me demande d’ailleurs combien de temps le gouvernement estime pouvoir garder les gens confinés, car ça ne saurait évidemment durer des semaines sans révolte majeure. Les violences conjugales ont déjà augmenté de 32% ! Il va donc bien falloir à un moment libérer les ours en cage, et on ne aura toujours pas qui est positif au covid-19 ou non. C’est une faillite totale de l’État. Ce confinement de tous, partout, est une aberration. Le confinement aura aussi un coup humain et social. Et politique.

        +3

      Alerter
  • Gwydion // 26.03.2020 à 07h58

    Bonjour,
    Merci pour vos informations toujours précieuses mais je me permets une précision importante. Le Pr. RAOULT donnait 600 mg d’hydroxychloroquine par jour associés à de l’azithromycine (antibiotique de la famille des macrolides).
    Les études ne sont donc pas basées sur la même posologie.

      +144

    Alerter
    • Manuuk // 26.03.2020 à 08h45

      Cette remarque est importante. Les conditions lors d’expériences sont les plus importantes. Je ornsr que c’est une raison oour lesquelles les petits échantillons sont plus surs que les grands échantillons. On limite les erreurs fe présélection, de prescription.
      Et après on fait une mega analyse sur l’ensemble des essais.

      J’ai impression que les-crises.fr et OB a déjà pris position. Pas de problème pour moi, mais c’est important d’être honnête avec soi-même. Relire Lordon si on ne me croit pas… L’objectivité vous dites ?

        +53

      Alerter
      • tepavac // 26.03.2020 à 09h17

        Attendons, peut-être ont -ils des informations que nous n’avons pas.

        Notre position devrait être plus simple, cela guérit-il du virus ou non !
        Les rémissions spontanées étant de l’ordre de 85% et touchant principalement les personnes à risques, dont je précise qu’elles sont répertoriées, la stratégie la plus adéquate serait de les protéger eux en les sanctuarisant, et non d’enfermer tout le monde bêtement.

        Sanctuariser 15% de personne est plus facile à gérer pour une société de notre niveau et cela permet en autre son fonctionnement économique et sociale.

        La question qui peut se poser, c’est pourquoi ne le fait-on pas ?

          +24

        Alerter
        • marc // 26.03.2020 à 09h54

          « enfermer tout le monde bêtement »
          tout à fait d’accord
          et dans nos sociétés occidentales bien rangées ça se passe assez bien, sauf dans nos quartiers issus de la diversité
          mais par exemple, les Philippines viennent d’adopter le confinement, cela promet un chaos important, alors qu’ils avaient 400 cas et 30 morts… sur 110 millions d’habitants…
          confinement de l’afrique du sud, de l’inde… c’est complêtement stupide, et la question est effectivement « pourquoi? »
          on accepte les directives des comités scientifiques parce qu’on n’a pas envie de se prendre 150 euros d’amende

            +12

          Alerter
          • Chris // 26.03.2020 à 13h37

            Pourquoi ?
            On ne le saura que dans quelques mois, à l’heure des comptes.
            Il est possible que la pandémie du Covid19 soit utilisée pour faire un reset financier, le système implosant depuis pas mal de mois.
            La marge de manoeuvre du lambda, otage permanent des vampires de ce monde, est extrêmement mince :
            Devons-nous résister en multipliant les infections… et décès ? Politique de l’immunité de groupe dont viennent de sortir la Hollande et le Royaume Uni ? Une forme de « néolibéralisme épidémiologique » dont la seule vertu est de limiter les impacts économiques. Mais l’effondrement est déjà en route : rupture des chaines d’approvisionnement en provenance de l’atelier du monde asiatique, guerre du pétrole (baril à 25$), le BDI qui de 2248 en septembre 2019 est passé à 614 au 24 mars 2020, les REPO qui se multiplient et décuplés par les banques centrales, les plans de sauvetage des entreprises en faillite AVANT la pandémies et celles pendant, etc…
            Ou devons-nous résister en nous confinant et perdre temporairement notre liberté de mouvement, dans une économie en effondrement ?
            Est-ce vraiment un choix ?
            Le monde occidental tel que nous l’avons connu depuis 1945 est en phase d’anéantissement. Plus rien ne sera comme avant.
            J’ai bien aimé l’interview de Philippe de Villiers chez Valeurs Actuelles, même si je ne partage pas ses options royalistes et catholiques, quoiqu’un retour aux valeurs de Louis IX (St-Louis) aurait du sens (https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_IX) :
            https://www.dedefensa.org/article/paroles-de-villiers

              +11

            Alerter
          • Arno // 26.03.2020 à 18h07

            Les dirigeants politiques du monde entier, sur conseil des spécialistes de leur pays, confinent mystérieusement leurs populations, au risque qu’on y perde tous (eux compris) un pognon de dingue. Mais heureusement, de grands esprits ont décelé, du haut de leurs compétences universelles et après une réflexion très étoffée, que c’était stupide, tout en avouant ne pas savoir pourquoi.

              +8

            Alerter
            • Tunkasina // 27.03.2020 à 17h10

              Mais c’est tellement ça !

              Franchement, quand des gens avec des intêrets aussi divergents adoptent la même stratégie de par le monde, c’est bien que c’est le seul espoirs qu’ils leur reste.

              C’est peut être pas génial, mais c’est tout ce qu’ils ont à proposer, et dans l’immédiat, personne n’a réussi à faire mieux avec un système de santé qui n’est pas dimensionné pour une épidémie à la propagation aussi rapide.

                +3

              Alerter
        • Dominique65 // 26.03.2020 à 09h56

          On le fait. Essayé d’entrer dans une maison de retraite.

            +4

          Alerter
          • TB // 26.03.2020 à 13h35

            La très grande majorité des gens à risque ne sont pas dans une maison de retraite. Et beaucoup ont eu du mal à comprendre qu’ils devaient se confiner. Mes propres parents : « Oh mais nous on n’est pas à risque. » Ben voyons ! Deux septuagénaires, l’une diabétique, l’autre semi-cancéreux. En pleine forme quoi, qu’est-ce qui pourrait leur arriver ? Aux dernières nouvelles, ils ont accepté d’être sages, mais si ça se prolonge je ne vais pas réussir à les tenir chez eux, ces garnements.

              +14

            Alerter
    • sergeat // 26.03.2020 à 10h26

      Exact la seule question est ça marche ou non?
      La haine contre ceux qui agissent m’étonne,peut être que les recommendations de Raoult sont à l’opposé de la macronie nombriliste voila la raison ,on arrive même à accuser sa vie privée cela me rappelle la haine des institutions contre Marie Curie car elle avait refait sa vie après la mort de son mari ;quand on arrive à ce niveau de bassesse que dirons t on des membres de la macronie.
      L’attaque tout azimut :bilan,vie privée,ami de la rédaction…..institutions…cache t il quelque chose?
      Si il est si infect,charlot,charlatan ..pourquoi n’est il pas viré d’un des meilleurs laboratoire du monde qu’il a réussi à monter malgré le veto de l’INSERM (se référer à Buzin/son mari Levy copain de Macron)

        +47

      Alerter
      • sergeat // 26.03.2020 à 10h47

        Si j’ai bien compris toute la macronie crache sur Raoult amplifié par ses relais: »médecins médiatiques »,professeur,expert,…et même OB,mais ne s’acharne nullement sur l’incommensurable idiotie et erreur de l’équipe de Jupiter donc de Jupiter et Buzin..Il vaut mieux parler ,être un moulin à vent ,se montrer à la télé en treillis que d’agir.Voila la France(,excusez moi un des lander de Bruxelles)

          +50

        Alerter
      • DamS // 27.03.2020 à 16h18

        Depuis 3 jours je me dis que le pays entier jacasse / illustre combien est difficile mon métier Manager Conduite du Changement (dans les règles de l’art 🙂
        Il faut agir parce que, nous voyons plus de gens déconcertés par l’absence de solution, que l’inverse… généré par les criminels psychopathes ayant du pouvoir.

          +0

        Alerter
    • martin // 26.03.2020 à 11h14

      Certes, mais comme le montrera Berruyer, je pense, dans la suite, une fois le bruit statistique écarté, c’est en effet surtout l’antibiotique qui semble actif. Dans tous les cas, le signal est faible. Mais attendons. L’important est qu’on en parle.

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 26.03.2020 à 14h09

        Un antibiotique est actif contre les bactéries, pas contre les virus. Un antibiotique est seulement utile pour combattre ou prévenir une surinfection bactérienne de poumons affaiblis ou endommagés par le virus.

          +7

        Alerter
        • Evariste // 26.03.2020 à 15h40

          Un antibiotique est actif contre les bactéries, pas contre les virus. Remarque pas toujours vraie. Dans le cas d’antibiotiques contre des bactéries qui pénètrent dans les cellules (comme les virus), on peut espérer une efficacité contre les virus. C’est ce que proposent Raoult et son équipe. Enfin c’est ce que j’ai compris (ne suis pas un spécialiste).

            +8

          Alerter
        • Tunkasina // 27.03.2020 à 17h12

          Oui enfin, dans une étude japonaise que je n’ai pas conservé en favori, il était montré que le virus infectait également certaines bactéries intestinales.

          De fait, les sujets que l’on imaginait guéris ne l’était pas totalement.

            +0

          Alerter
    • Amora // 26.03.2020 à 11h15

      Gwydion, je rajoute que l’étude chinoise du Dr CHEN Jun a été faite dans ces conditions( j’ai lu son étude en entier):
      Le groupe test a reçu un traitement conventionnel plus du sulfate d’hydroxyle oral Chloroquine 400 mg une fois par jour pendant 5 jours; le groupe témoin n’a reçu qu’un traitement conventionnel, y compris le repos au lit, l’inhalation d’oxygène, un soutien symptomatique . Traitement soutenu, utilisant des médicaments antiviraux tels que la nébulisation de l’interféron alpha, le lopinavir / ritonavir oral recommandé dans le « plan de diagnostic et de traitement »
      (Créature), etc., si nécessaire, donnez des médicaments antibactériens. Tous les sujets ont été sélectionnés le jour de l’admission, randomisés.

      J’émets quelque doute sur l’efficacité de l’azithromycine en association à l’hydroxychloroquine, puisque l’étude chinoise prévoit aussi l’utilisation d’antibiotiques selon les symptômes et signes cliniques, ce qui est plus logique qu’une administration à l’aveugle et obligatoirement associée(sur quel critère scientifique?). De plus la sélection des patients est également importante pour pouvoir comparer les deux études à lire en entier avant de se faire une idée. Dans les deux cas, cela va prendre du temps et le temps n’est jamais disponible dans une épidémie.

        +8

      Alerter
    • gepedeloli // 26.03.2020 à 11h16

      mais la posologie avec rien comme médicament sera difficilement à battre vu que 14 sur 15 guérissent. Et en plus pas de risque d’effets secondiares.

        +8

      Alerter
    • Amora // 26.03.2020 à 11h27

      De plus le Dr CHEN Jun dans sa discussion dit ceci: « Les patients à la recherche de médicaments plus efficaces rencontreront «l’effet plafond»[On appelle effet plafond l’effet qui survient quand la valeur prise en performance est à son maximum de fait et qu’aucun changement de condition qui devrait conduire à une augmentation ne peut se manifester]. Utilisez les résultats de ce test pour calculer si vous devez obtenir de l’acide sulfurique. La conclusion selon laquelle l’hydroxychloroquine est meilleure ou pire que le groupe témoin nécessite au moins 784 sujets. Si vous considérez le sujet tomber, hors facteurs tels que celui-ci, le nombre de cas doit atteindre près de 900. Il s’agit d’un énorme défi pour la recherche clinique actuelle. Par conséquent, trouver une population ou un critère d’évaluation plus approprié pour évaluer le traitement du sulfate d’hydroxychloroquine (et en fait de tous les autres médicaments) est nécessaire. Le rôle du traitement peut être plus faisable cliniquement, comme évaluer s’il peut réduire la mortalité chez les patients gravement ou gravement malades. De plus, si l’état du sujet diminue progressivement avec le temps, il nous est rappelé de mener une étude clinique contrôlée randomisée. Si vous effectuez une étude à un bras et utilisez des données historiques comme contrôle, vous pouvez obtenir des résultats faussement positifs (c’est-à-dire trouver certains médicaments sont efficaces)…

        +1

      Alerter
      • Amora // 26.03.2020 à 11h28

        suite: …Pour résumer, cette étude suggère que le traitement général actuel des patients atteints de COVID-19 commun est meilleur. Les études avec un taux d’exacerbation majeur sont difficiles à déterminer l’efficacité des options de traitement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour identifier des Indicateurs de population et de paramètres appropriés, et examiner pleinement la faisabilité du test, comme la taille de l’échantillon.

          +1

        Alerter
    • FlyingZone // 26.03.2020 à 11h34

      Les antibiotiques n’ont aucun effet sur le virus. Ce n’est pas la combinaison ni même l’azithromycine qui élimine le virus. C’est la Chloroquine qui est un antiviral et à priori il est innefficace InVivo, on le sait clairement désormais. lé virus continue de se répliquer malgré la chloroquine.

        +2

      Alerter
      • Tunkasina // 27.03.2020 à 17h13

        Oui enfin, dans une étude japonaise que je n’ai pas conservé en favori, il était montré que le virus infectait également certaines bactéries intestinales.

        De fait, les sujets que l’on imaginait guéris ne l’était pas totalement.

          +0

        Alerter
    • Perso // 26.03.2020 à 15h19

      Oui, j’allais écrire la même chose, les protocoles ne sont pas du tout les mêmes pour les doses journalières et les médicaments associés. De plus, nous ne savons pas tout du protocole préconisé exactement par le Dr Raoult, il faudrait comparer au plus près. Cette étude est à prendre avec la plus grande circonspection.

        +4

      Alerter
    • Rots // 26.03.2020 à 15h40

      C’est pas assez moi j’en mettrai 800mg.

      Je prendrai effectivement de l’azithromycine mais je rajouterai de la teicoplanine au cas ou :
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32179150

      On sait jamais.

        +2

      Alerter
    • Philnomade // 26.03.2020 à 19h34

      Le traitement curatif pour traiter le palud était de 10mg par kilo et 600mg / jour maxi . Ce qui correspond à la dose utiliser par le professeur Raoult.

        +1

      Alerter
    • Bertrand // 27.03.2020 à 04h04

      Les protocoles ne sont pas les mêmes :
      — Chine —
      15 patients ont reçu 400 mg de HCQ par jour pendant 5 jours en plus des traitements conventionnels, tandis que les 55 du groupe de contrôle n’ont reçu qu’un traitement conventionnel.

      — Marseille —
      26 patients ont reçu 600 mg de HCQ par jour pendant 10 jours sans autre traitement (6 des 26 ont en plus reçu azithromycin (500mg on day1 followed by 250mg per day, the next four days), tandis que les 26 du groupe de contrôle n’ont reçu aucun traitement.

      Je n’ai pas compris ce qu’étaient les « traitement conventionnels » de l’étude chinoise. Je constate par ailleurs qu’ils ont eux aussi sélectionné arbitrairement leur groupe de 30 volontaires, point qui est reproché par OB à l’étude de Raoult mais pas à l’étude chinoise.

      Ce qui m’étonne dans cette étude chinoise est que la plupart des 15 malades non traités ont vu le virus disparaître chez eux très rapidement. Ce n’est pas le cas des 26 malades non traités de Raoult. Je n’ai lu nulle part que des cas positifs voient leur charge virale disparaître aussi vite. Il faudrait savoir depuis quand ces patients étaient infectés, leur âge, etc…

      Enfin, quand bien même la HCQ n’aurait aucun effet réel, elle aurait au moins l’intérêt d’être un excellent placébo (dont on sait qu’il agit positivement parfois jusqu’à 30%), de diminuer l’angoisse des français, de montrer qu’on fait des choses. De toutes façons il n’y a rien d’autre, et elle ne présente aucun danger.

        +7

      Alerter
      • Séraphim // 28.03.2020 à 01h45

        Les patients traités par Jun sont 15, ceux de Raoult 26. Les 15 autres malades de Jun n’ont pas été  »non traités », ils ont reçu des antiviraux « classiques ». Si on peut tirer une conclusion de cette soi-disant étude c’est que l’HCH est aussi efficace que les antiviraux…

          +3

        Alerter
    • Fabien // 27.03.2020 à 06h47

      Tout à fait exact, les dosages et compositions ne sont pas les mêmes.
      A ce titre, il serait bien du coup si on compare les dosages de comparer les cas sévères et se demander pourquoi dans l’étude chinoise 1/30 en severe tandis que dans le rapport de Raoult, 4/42 dont 1 mort. Cette différence est-elle significative et est-elle imputable au traitement ?

        +1

      Alerter
    • tarn // 28.03.2020 à 14h14

      Bonjour,

      Un médicament qui a l AMM depuis les années 40 années du point de vue de la pharmaco vigilance il fait partie de ce médicaments references. les contre indications sont négligeable en face du Doliprane.
      Tous les anti virus kaltera remedesvir se sont montrer a l usage sans aucun effet clinique ni sur le virion Bref…

      Pourquoi a t on attendu plus de 1 mois pour l integerer dans un essai clinique pour voir pour de vrai..

      Est ce que c est parce-que c’est une molécule qui est dans le domaine publique ?
      Est ce que c est parce-que les Professeurs parisiens doivent faire passer d abord les molécules de leurs labo en particulier coute que coute ?
      Pourquoi n a ton aucune remonte de la par des medecins qum utilise la chloroquine..?
      Pourquoi toute la presse parle d une seule et meme voix pour dire la chloro c est pas sympa…?

        +1

      Alerter
  • gotoul // 26.03.2020 à 08h01

    Il y a quelques semaines dans les sphères gouvernementales on a dit que la chloroquine était un médicament aux effets secondaires très dangereux . Toutes les personnes qui ont pris de la nivaquine ( voyageurs, expatriés, etc… ) savent que c’est faux pour des traitements de quelques jours ou semaines. Ce mensonge a incité pas mal de monde à croire en ce traitement.

      +43

    Alerter
    • Dionys // 26.03.2020 à 08h17

      truisme pharmacologique : tout est une question de dose…dose classique contre le paludisme : 100 mg/j dose testée par le Pr Raoult : 600mg/j…

        +19

      Alerter
      • Arno // 26.03.2020 à 18h16

        Et dose mortelle 2000 mg/j pour une personne totalement saine. Les doses de Raoult appliquées à tout le monde tueraient 20% des gens. Gageons que le copain de DousteBlazy et Muselier sait au moins ce qu’il fait à ce sujet.

          +0

        Alerter
      • Philnomade // 26.03.2020 à 19h40

        C’est 10mg kilo jour avec 600mg max en général c’était avec des cachets de 100mg 6/6/3

          +1

        Alerter
    • sergeat // 26.03.2020 à 08h21

      Quand j’ai travaillé au Nigéria TOUT les occidentaux prenaient ce médicament et devaient le prendre encore pendant 4 mois à leur retour(femme,enfant..)Mais d’après nos médecins médiatiques c’est dangereux alors que des centaines de millions de personnes l’ont pris,et continuent de le prendre.

        +41

      Alerter
      • beni31 // 26.03.2020 à 08h43

        CE NE SONT PAS LES MEMES DOSES !
        l’essai clinique administre une dose bien supérieure à ce qui est utilisé en prévention de la malaria…

        Un autre médicament utilisé en dehors de son cadre : le médiator.
        Pour des essais similaire allez voir ciclosporine et sida sur wikipedia

          +11

        Alerter
        • Dominique65 // 26.03.2020 à 09h58

          Ce ne sont pas les mêmes doses, mais pas non plus la même durée. Ton alarmiste me semble excessif.

            +13

          Alerter
          • Arno // 26.03.2020 à 18h20

            La durée ? Deux jours de Chloroquine avec un anti-dépresseur léger, style Citalopram, c’est l’infarctus à tout coup. En fait la potion magique de Raoult ne marche qu’avec les gens en pleine santé, voire avec ceux qui n’ont pas le Covid-19.

              +1

            Alerter
            • Catalina // 26.03.2020 à 21h49

              Je ne comprends pas nombre de commentaires, on dirait que le Docteur Raoult distribue le traitement comme d’autres des hosties. Je soupçonne une légère mauvaise foi car tous ceux qui ont eu a subir des traitements ont au préalable été minutieusement interrogés ou ont dù remplir un questionnaire. Evidemment que tout le monde ne peut pas prendre la même substance car tout le monde est différent d’où le questionnaire. Il y a des gens allergiques à certaines molécules et même l’aspirine n’est pas pour tout le monde.

                +7

              Alerter
        • sergeat // 26.03.2020 à 10h51

          Exact il faut suivre les recommendations,les doses peuvent être mortelles même avec de l’ASPIRINE.

            +11

          Alerter
    • MS // 26.03.2020 à 08h23

      Mais une amie me dit qu’elle a pris de la chloroquine il y a une vingtaine d’années et que ça a déclenché une toxidermie telle qu’elle a du être l’hospitalisée …à suivre donc avec attention quand même

        +7

      Alerter
    • Pegaz // 26.03.2020 à 08h32

      Arrêté du 13 janvier 2020 portant classement sur les listes des substances vénéneuses
      Article 1
      Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.
      https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte

      Égal médicament soumis à prescription médicale comme l’est déjà la chloroquine depuis 1999.

      Ce qui m’interpelle ce sont les raisons citées ou plutôt la raison.
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/21/agnes-buzyn-a-t-elle-classe-en-janvier-la-chloroquine-dans-les-substances-veneneuses_1782466

      Mais à quelques part peu importe, vu le délire, c’est certainement mieux qu’il soit soumis à prescription

        +3

      Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 08h51

      Quel rapport entre un traitement préventif de la Nivaquine 100mg et la dose de Plaquenil administrée?
      Raoukt utilise le second parce que l’hydroxychloroquine est moins toxique et mieux supportee
      Le Paquenil est à fourchette étroite la dose therapeutique est proche de la dose toxique.
      En Afrique on utilise la Nivaquine a forte dose pour les avortements clandestins ( la Chloroquine est genotoxique) et les affirmations de Raoult ont provoqué une ruée sur le produit evidemment courant dans les pays frappés par le palu.

        +6

      Alerter
    • BEYER Michel // 26.03.2020 à 09h23

      Permettez-moi de vous contredire!!!!
      Après un traitement antipaludéen préventif à un voyage en Thaïlande, ma femme a subi des effets secondaires très graves, plus d’1 mois après l’arrêt du traitement. Cela se traduisait par des gonflements de tout le corps. Elle avait aussi des démangeaisons sur tout le corps. 1 quart d’heure avant l’apparition des problèmes, elle était en pleine forme. Rien ne laissait présager de telles choses. Un traitement à la cortisone a mis fin à ces méfaits.
      J’ai effectuer le même traitement antipaludéen et n’ait eu aucun effets secondaires.
      La chloroquine est peut-être efficace contre le coronavirus. Je le souhaite. Le problème c’est que vous ne savez pas qui est allergique avant le traitement.

        +9

      Alerter
      • alain // 26.03.2020 à 10h03

        et d’autres sont allergiques aux crevettes

          +19

        Alerter
      • taf à faire // 26.03.2020 à 10h54

        le nom de l’antipaludéen pris en préventif? A quelle date?Cela peut aider .Lariam ,malaraune? .Le falciparum en ASE est depuis fort lgtps résistant à la nivaquine dont le principe actif n’est pas le même que le Plaquenil qui nous intéresse jodi

          +0

        Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 13h55

      Nivaquine 100mg par jour en prevebtioncdu palu…
      Quel rapport ?
      En Afrique le recours à la surdose de Nivaquine pour les avortements clandestins est courant ..
      Renseignez-vous

        +2

      Alerter
  • lairderien // 26.03.2020 à 08h14

    Sans me prononcer, j’observe que le protocole de cet essai chinois est différent de celui de l’IHU de Marseille, dont la dose (400 Mg / jour chez les chinois contre 600 Mg / jour à Marseille) Cet essai ne semble pas associer un antiviral comme à Marseille.
    Donc, ce n’est pas concluant compte tenu des différences indiquées pour pouvoir conclure.
    Sachant qu’à Marseille il y aura de fait un échantillon plus grand à la fin de cette semaine, attendons le résultat.

      +37

    Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 08h55

      Si à Marseille on ne fait pas en double aveugle on aura aucune donnée plus .
      L’effet placebo vous connaissez?
      D’autant que de vraies études ont montré que l’effet placebo fonctionne sur le patient ET sur le médecin.

        +6

      Alerter
    • FlyingZone // 26.03.2020 à 11h37

      Ce n’est pas un antiviral qui est associé c’est un antibiotique et la Chloroquine est l’antiviral dont il est prouvé qu’il ne marche pas efficacement ou sinon autant que de ne rien prendre … tirez vos conclusions.

        +2

      Alerter
    • Tahiti689 // 27.03.2020 à 08h02

      Comme tout le monde se centre sur les bénéfices, il pourrait être utile d’observer les risques.

      En utilisant les deux études Gautret and al. et Chen and al., on peut noter :

      – 0 cas sévère parmis 31 patients contrôle,
      – 1 cas sévère parmis 15 patients traités sous 400 mg HCQ par jour rapporté par l’étude Chen and al.,
      – 4 cas sévères parmis 26 patients traités sous 600 mg HCQ par jour rapporté par l’étude Gaudret and al., avec un mort parmis ces 4.

      Je ne suis pas statisticien, ni même du corps médical (juste un ingénieur français), je me demandais si ces différences pouvaient être imputées au traitement HCQ ?

      (c’est une traduction de ce que j’ai mis sur pubpeer)

        +0

      Alerter
  • Perret // 26.03.2020 à 08h18

    Lisez le blog de JD Michel
    Hydroxychloroquine : comment la mauvaise science est devenue religion et vous comprendez pourquoi l’essai d’un mediocre peut être relayé.
    Jamais Raoult n’a proposé l’hydroxychloroquine seule mais en association avec azythromicine. Cet essai est possiblement lié à des intérêts commerciaux qui pourraient même avoir une ramification française.

      +25

    Alerter
  • frederick // 26.03.2020 à 08h18

    à aucun moment vous ne précisez ce qu’est le « traitement conventionnel »… dommage…!
    d’autre part, le titre est largement en contradiction avec la prudence du texte sur l’efficacité ou non.
    visiblement, vous avez déjà pris parti dans le duel buzyn/raoult, puisque vous n’ignorez pas à quel point le titre d’un article est déterminant aujourd’hui, dans l’influence des esprits.

      +52

    Alerter
  • Erig // 26.03.2020 à 08h18

    Le prof. Raoult administre l’Hcq à des doses supérieures 600mg/jour et avec un antibiotique, l’azytromicyne.

      +7

    Alerter
  • Eric // 26.03.2020 à 08h19

    1/ Ce n’est pas le traitement « Raoult » qui a été testé, donc on ne peut rien en conclure sur le traitement Raoult (non pas juste de la chloroquine, mais accompagné d’azithromycine (un antibio))
    2/ Il faut arreter de comparer le professeur Raoult, qui reste jusqu’à preuve du contraire la personne la plus légitime (en Europe, voire dans le Monde) pour parler de virus, et de chloroquine.
    3/ 30 patients, pour prouver que ca ne marche pas, c’est pas assez (il est plus facile de prouver que cela marche, que de prouver que cela ne marche pas). La seule conclusion qu’on peut tirer de cette étude, c’est que le virus sur 30 personnes n’a provoqué que 3 malades (donc 10%) dont 1 grave (soit 3%) ce qui corresponds a peu de choses prêt aux statistiques observés partout…

      +26

    Alerter
    • Narm // 26.03.2020 à 09h08

      alors, 100% d’accord Eric

      à OB, cet article présente un côté différent de ce que j’ai cru comprendre.

      le traitement proposé par Raoult ne prétend pas « traiter » la «  »maladie » »
      il soutient en diminuer le développement, non ?

      ça n’est pas, mais alors pas du tout, la même chose il me semble
      l’appliquer à des cas grave comme l’a dit le ministre, surtout pour le tester semble totalement idiot

      le débat est biaisé de toute part
      et certains liens semble douteux et que ceux qui font croire que le nuage s’est arreté à la frontière soient sévèrement punis à la fin. surtout leurs commanditaires
      https://twitter.com/anatolium/status/1242823112527405059
      https://twitter.com/i/status/1242530313353539586

        +21

      Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 10h20

      30 personnes ca ne suffit pas mais 24 ca suffit sans compter ceux perdus en route dans l’étude Raoult
      Le Pr Raoult est VIROLOGUE son domaine d’archi- compétence que personne ne lui dénie ce sont les éprouvettes.
      Mais si HCQ marche in vitro pour l’instant on n’a pas de résultat probants in vivo
      Pas une raison pour lâcher l’affaire mais pas non plus une indication pour dessus en première intention sans discernement.
      Le Pr Raoukt inclut dans son protocole un électrocardiogramme le premier jour et un autre à J+2 à votre avis pourquoi?

        +3

      Alerter
      • Nem // 26.03.2020 à 10h28

        Parce qu’il y a des risques de torsade de pointe pour certains cas, il faut vérifier s’il existe une contre-indication à l’usage de l’hydroxychloroquine avec un ECG, mais ces risques sont connues et bien documenté.

          +2

        Alerter
        • Séraphim // 28.03.2020 à 03h36

          Faut pas dire n’importe quoi: les patients traités à la chloroquine par Chen J. sont 15, quand D.Raoult en a traité 26, qu’il a, lui, comparés à des patients non-traités, 26 aussi. Chen J. n’a pas comparé avec des non-traités.

            +0

          Alerter
  • medmed // 26.03.2020 à 08h19

    Je ne comprends pas que l’on essaie de comparer deux tests qui ne sont pas semblables..
    Raoult n’utilise pas seul l’ hydroxychloroquine . C’est une donnée importante !
     » l’IHU Méditerrannée- Infection conseille (comme d’autres) depuis longtemps de donner concomitamment un antibiotique dans les infections virales respiratoires « parce qu’elles se compliquent surtout de pneumopathies. Donc tous les gens qui présentaient des signes cliniques qui pouvaient évoluer vers une complication bactérienne de pneumopathie, on leur a donné de l’Azithromycine. Il a été démontré que ça diminue les risques chez les gens qui ont des infections virales. L’autre raison, c’est que l’Azithromycine a montré en laboratoire qu’elle était efficace contre un grand nombre de virus, bien que ce soit un antibiotique. Donc quitte à choisir un antibiotique, on préférait prendre un antibiotique efficace contre les virus. Et quand on compare le pourcentage de positifs avec l’association hydroxychloroquine et Azithromycine, on a une diminution absolument spectaculaire du nombre de positifs. » ajoute-t-il. »
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html
    Idem pour l’essai Européen qui n’utilise pas Azithromycine pour une raison inconnue. Ce qui fausse avant meme le début de l’essai la comparaison avec ce que fait le Pr Raoult.

      +29

    Alerter
    • tepavac // 26.03.2020 à 09h30

      C’est étrange cette volonté de dissocier ces deux composants chimiques en excluant d’emblée l’Azithromycine.

      Peut-être une recherche sur ce produit nous en dirait davantage.

        +2

      Alerter
      • Pegaz // 26.03.2020 à 10h20
        • tepavac // 26.03.2020 à 10h50

          Bonjour Pegaz, merci.
          Je connais le médicament, il m’a été prescrit pour une infection pulmonaire qui m’a conduit aux urgences…
          Deux jours après j’étais sur pied et fringant neuf.
          Mon interrogation n’était pas à ce niveau, mais à celui des combats que se livraient les différents groupes de pressions pharmaceutiques.

          Vu la descente aux enfer des bousres mondiales et la guerre que se livrent les entreprises, impossible d’ignorer les lobbys, la corruption et le copinage.

            +8

          Alerter
          • Pegaz // 26.03.2020 à 13h08

            Alors c’est ci-dessous, en réponse à medmed 8h50

              +1

            Alerter
          • Chris // 26.03.2020 à 13h53

            Je rappelle aussi que ce sont les Français qui ont contribué à monter et protocoler les laboratoires de recherches virologiques en Chine dès 2002.
            Le Dr. Machin pourrait éprouver quelque reconnaissance envers ces derniers…

              +1

            Alerter
      • Crisdidou // 26.03.2020 à 10h23

        On sait qu’il est produit par Pfizer et qu’en ces temps complotistes ont pourrait verifiercun éventuel conflit d’intérêt IHU Pfizer.

          +1

        Alerter
        • Crisdidou // 26.03.2020 à 10h55

          Au temps pour moi il y a plusieurs labos qui produisent l’azithromycine…
          Le complotisme déteint sur moi et je prends un mauvais exemple..
          Je me Sibethise…

            +6

          Alerter
        • Jean-François91 // 26.03.2020 à 11h14

          Peut-être produit par Pfizer, mais, sauf erreur, Mylan est un fabriquant de génériques !

            +0

          Alerter
          • Crisdidou // 26.03.2020 à 14h03

            Oui j’ai corrigé j’ai confondu marque et molécule…
            Un pater et deux je vous salue Didier en pénitence…

              +3

            Alerter
            • tepavac // 26.03.2020 à 17h15

              Merci!
              Trouver des personnes qui ont encore de l’humour est le meilleur remède dans cet océan d’amertume.

                +2

              Alerter
    • Ernest // 26.03.2020 à 10h11

      Je suis d’accord. Cependant, même avec l’hydroxychloroquine seule, il a été montré une chute significative du portage viral dans l’étude de Raoult, ce qui est en contradiction avec l’étude ici confrontée.

        +2

      Alerter
      • L’illustre inconnu // 26.03.2020 à 19h58

        De mémoire d’après l’étude de l’IHU disponible en PDF, la courbe peut le laisser à penser si on compare le groupe témoin au groupe hydroxychloroquine seule. Mais ce dernier semble proche des résultats que l’on retrouve dans la réalité pour ceux sans traitement. Ca peut vouloir dire qu’ils ont eu de la chance dans ce groupe.
        Je suppose d’ailleurs cars ils ont ajoutés 6 autres personne qui ont reçu en plus l’antibiotique et c’est là que les résultats sont intéressant. Regardez plutôt le tableau il est bien plus intéressant que la courbe de mon point de vue. Cela dit on à vraiment l’impression que ça été fait dans l’urgence, pour moi il faut attendre d’autres résultats pour en être certain.
        Quant a certains test européen en cours qui n’utilisent pas le protocole de l’IHU avec son antibio, comment dire………..

          +1

        Alerter
  • Emile // 26.03.2020 à 08h21

    L’étude du professeur Raoult sur 24 patients est insuffisante pour conclure, nous sommes d’accord. Je pense que peu de gens le contesterons. Pourquoi une étude sur 30 patients serait-elle plus fiable ?

    L’autre élément qui m’a interpelé dans cette étude c’est le « conventional treatment ». On ne compare pas HCQ vs placebo mais HCQ + autre chose vs autre chose seul. Quel est ce traitement conventionnel ? Pour le savoir il faut aller voir le texte complet de l’étude (je ne l’ai trouvé qu’en chinois). Via Google translate ça donne ça:

      +6

    Alerter
    • Emile // 26.03.2020 à 08h21

      « Le groupe témoin n’a reçu qu’un traitement conventionnel, y compris le repos au lit, l’inhalation d’oxygène, un soutien symptomatique
      Traitement soutenu, utiliser des médicaments antiviraux recommandés dans le « plan de diagnostic et de traitement » tels que la nébulisation de l’interféron alpha, le lopinavir / ritonavir par voie orale
      (Kelizhi), etc., si nécessaire, donnez des médicaments antibactériens. Tous les sujets ont été sélectionnés le jour de l’admission, randomisés
      Commencez le traitement (y compris le traitement antiviral). Données démographiques générales, manifestations cliniques, résultats des tests de laboratoire des deux groupes au moment de l’inscription
      Il n’y avait pas de différence statistiquement significative dans les résultats de la TDM thoracique (tableau 1). Tous les patients ont reçu une nébulisation par interféron alpha,
      Douze (80,0%) patients du groupe expérimental ont reçu Abidol; 10 (66,7%) patients du groupe témoin ont reçu Abidol.
      Deux patients (13,3%) ont reçu du lopinavir / ritonavir. »

        +2

      Alerter
      • Emile // 26.03.2020 à 08h21

        Donc le traitement conventionel est un cocktail d’antiviraux/antibactérien tels que Interferon Alpha/Abidol/Lopinavir/Rinotavir. Plusieurs de ces médicaments sont testés en ce moment dans l’étude Discovery. Du coup l’étude ne dit pas que l’HCQ ne fait rien mais qu’elle n’apporte rien par rapport à ces médicaments. Le duo Lopinavir/Rinotavir c’est 438€ la boîte.

          +15

        Alerter
        • tepavac // 26.03.2020 à 09h40

          Cette étude est en effet plus que déconcertante, d’autant que l’Interféron Alpha est déjà préconisé par les services sanitaires Cubain.
          Mais il y a plus grave, techniquement ils ont associé plusieurs molécules chimiques dont nous savons par expérience que de tel amalgames sont sujet à des réactions inconnus et souvent contre indiqués.

          J’avoue être stupéfait par cette expérience inhabituelle.

          Toute cette histoire devient chaque jour plus nébuleuse et ne semble privilégier qu’un atermoiement qui contribue à propager la mort dans son sillage.

            +11

          Alerter
    • Hippocampe pourpre // 26.03.2020 à 11h08

      Le traitement par Louis Pasteur du petit Joseph Meister s’est faite sur une étude à…zéro patient! Le résultat a donc, lui, constitué une expérience sur un patient, un! Ce qui a révolutionné la médecine mondiale. Mais pas que: cela a aussi engendré de lourdes critiques de « l’establishment », attaché aux méthodes et aux protocoles. On a même dit que Pasteur avait truqué « l’expérience ». Qu’il n’était pas même médecin etc. L’étroitesse intellectuelle est en France la chose la mieux partagée.

        +11

      Alerter
      • Chris // 26.03.2020 à 13h57

        Les ratages de Pasteur avant de réussir son coup sont passés sous silence et c’est bien dommage.

          +3

        Alerter
  • isidor ducasse // 26.03.2020 à 08h23

    Je me moque de l’étude de Jun Chen, je veux savoir qui est ce personnage à l’instar de l’excellent article que vous avez écrit sur Raoult !

      +22

    Alerter
  • Silv // 26.03.2020 à 08h27

    Argument bien meilleur que l’article précédent. Pourquoi Raoult ne mentionne pas cette étude ? Que pourrait-il en dire ? Les doses sont légèrement plus faible que dans sa propre étude : 400mg sur 5 jours au lieu de 600mg sur 6 jours. Est-ce suffisant comme explication ? Les traitements autres pris par les malades influencent-ils les résultats ? Ou au contraire Raoult a-t-il bénéficié de son aura auprès de ses patients, et ses bons résultats relèveraient de l’effet placebo. Ce qui serait encore plus extraordinaire comme conclusion : la charge virale pourrait diminuer drastiquement voir disparaitre totalement par le pouvoir de la pensée. Mais à quelles conditions ? Faut-il un support matériel, un cadre ou une personne à qui l’on fait confiance ? En ce cas les médecines douces peuvent aussi bien faire l’affaire. Ou serait-il possible de s’en convaincre même sans cela ?

    J’avoue que ma confiance dans Panoramix en prends un coup. 😉

      +5

    Alerter
  • françois marquet // 26.03.2020 à 08h29

    Détendons nous. Voici ce qu’en pense notre Président depuis son bunker.
    https://www.youtube.com/watch?v=1qrT-ndp30s&feature=youtu.be
    Et pour la taille de l’échantillon à force de le réduire on va bientôt tester sur une personne seule, non?
    Plus sérieusement, les essais sont en cours à Lille, et à Marseille des centaines de personnes sont traitées depuis quelques jours. Je suppose qu’on aura bientôt les résultats. Enfin, pour les pneumopathies sévères et rares de l’enfant, l’association Hydroxychloroquine+Azitrhomycine (Plaquenil+Zithromax) était proposée en 2017(voir page 23)
    https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2017-11/pneumopathies_interstitielles_diffuses_de_lenfant_-_pnds.pdf (voir page 23)

      +14

    Alerter
    • Chris // 26.03.2020 à 14h00

      En fait, ce type d’essai/traitement se multiplie aux USA, Australie, Philippines, RU, etc.
      Estrosi en bénéficie…

        +2

      Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 14h06

      On rappellera que Didier Raoult a dit HIER en interview qu’il communiquait quotidiennement avec Macron ( dans son bunker donc ) et O.Veran qui lui mettrait des bâtons dans les roues. C’est faux mais c’est populaire.

        +1

      Alerter
  • calal // 26.03.2020 à 08h32

    Nous verrons quand la poussiere sera retombee et cela pourra influer nos decisions futures. Comme par exemple pretendre pendant les mois de juillet aout se rendre en afrique en vacances pour se faire prescrire l’anti paludeen afin de stocker une ou deux boites en prevision d’une seconde vague en automne hiver prochain. PArce qu’il y a de fortes chances que le meme cirque va recommencer.
    Personnellement,je paie deja pas mal pour assurer ma maison et ma voiture alors qu’il ne m’arrive jamais rien.

      +3

    Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 11h00

      Mauvaise idée que l’automedication à la chloroquine.
      On l’utilise à haute dose pour avorter en Afrique..
      Avec ces bêtises il va y avoir ruee sur le Schweppes.
      Faisons vite des stocks.

        +0

      Alerter
      • calal // 26.03.2020 à 13h00

        entre mourir en me laissant faire et mourir en me battant, je choisis la deuxieme solution…

        d’autre part, depuis que mon paradigme est « l’etat n’est pas la pour te proteger mais va t’utiliser comme un kleenex et quand tu n’auras plus d’utilite,il te jetera a la poubelle », ma situation s’est beaucoup ameliorée.

          +2

        Alerter
  • Fiat // 26.03.2020 à 08h35

    Faut-il prendre partie pour des gens n’étant pas des spécialistes? C’est la question qui se pose en lisant l’article d’OB.
    Comme lairderien souligne très intelligemment: Didier Raoult utilise l’hydroxy-chloroquine AVEC un antibiotique. Dans l’essai chinois visiblement ils utilisent que l’hydroxy-chloroquine. (Ou ils ne disent pas tout.)

    La question est plutôt la suivante: comment cela se fait qu’un spécialiste de renommé internationale comme le dr. Raoult est attaqué à ce point? Pourquoi on essaie de le discréditer? Il ne cherche pas la gloire, il a 68 ans, il arrive à guérir des gens. Quel est le problème? Pourquoi il n’est pas suivi?

      +29

    Alerter
    • LibEgaFra // 26.03.2020 à 08h41

       » il arrive à guérir des gens. »

      Et qui vous dit que ces patients ne se seraient pas guéris tout seuls?

        +7

      Alerter
      • Chris // 26.03.2020 à 14h02

        Vous devriez cesser d’aller chez le toubib… ce que je fais aussi longtemps que tout va pas trop mal !

          +2

        Alerter
    • step // 26.03.2020 à 12h56

       » Il ne cherche pas la gloire, il a 68 ans… » alors là si vous vous imaginez que c’est une question d’âge…

        +4

      Alerter
  • LibEgaFra // 26.03.2020 à 08h38

    « Il manque l’association avec l’antiviral antibiotique . »

    Un antibiotique n’a aucune action contre les virus, seulement contre les bactéries. De plus un antibiotique a une action négative sur la flore intestinale. Ce qui ne peut qu’affaiblir le patient.

      +4

    Alerter
    • 1toubib // 26.03.2020 à 09h08

      L’azithromycine est bien un antibiotique de la classe des macrolides, mais cet antibiotique a aussi des propriétés antivirales reconnues, notamment au niveau des cellules de l’épithélium bronchique. Voir cet article : https://erj.ersjournals.com/content/45/2/428 qui spécifie « The macrolide antibiotic azithromycin has antiviral properties in human bronchial epithelial cells. »
      Un toubib.

        +22

      Alerter
      • Crisdidou // 26.03.2020 à 13h40

        Le Covid si j’ai bien lu est comme le SRAS avec réanimation que j’ai eu
        Il ne s’attaque pas qu’aux poumon
        Certains patients décèdent de défaillances multiviscerales et d’insuffisance rénale aigüe
        En plus de la classique Bronco-pneumopathie bilatérale obstructive totale j’ai eu une myocardite une pancréatite et une prostatite quand tout a flambé
        Ne cibler que l’appareil que l’appareil respiratoire je serai plutôt contre.
        Enfin vu de mon expérience proche de ce que vivent les malheureux actuellement

          +2

        Alerter
    • Véro // 26.03.2020 à 09h24

      Un antibiotique est inefficace contre les virus mais peut être prescrit en cas d’infection virale pour éviter la surinfection bactérienne. C’est connu depuis longtemps.
      Par ailleurs, Raoult a précisé que l’antibiotique qu’il utilisait avait aussi une action antivirale. Fake ? Aucune idée, c’était juste pour préciser que Raoult reste un éminent spécialiste qui n’ignore certainement pas que les antibiotiques sont en principe inefficaces sur les virus. Donc s’il le fait, c’est qu’il y a tout de même une raison.

        +8

      Alerter
      • medmed // 26.03.2020 à 09h57

        Il n’y a aucune vérité absolue en medecine..

        « Raoult – Virus et antibiotiques : c’est plus compliqué que ça
        …Comme souvent les gens n’ayant qu’une connaissance partielle sont devenus les ayatollahs de l’incompatibilité antibiotique-virus. Celle-ci a même fait l’objet d’affiches diffusées dans tous les cabinets médicaux : on ne traite pas les infections virales avec les antibiotiques.
        Or ce n’est pas si simple, d’abord on est en train de se rendre compte que de nombreux antibiotiques ont une activité antivirale. Ainsi, certains d’entre eux (le targocid, l’ivermectine) sont efficaces sur le virus Ebola et la plupart des membres de cette famille, mais ils n’avaient jamais été testés jusqu’à un passé récent ! »
        https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-virus-et-antibiotiques-c-est-plus-complique-que-ca-23-06-2016-2049034_445.php

          +4

        Alerter
        • Véro // 26.03.2020 à 10h21

          Je n’en doute pas. Je ne suis pas du tout spécialiste de biologie, médecine etc. Je suis comme la plupart des gens, j’attends juste que cette crise finisse, en espérant qu’on puisse soigner le mieux possible.
          Alors les procès contre les personnes (diplômées et expérimentées) avant même de savoir si ce qu’ils disent peut sauver la vie des gens, je trouve que c’est extrêmement mal venu en ce moment.

            +7

          Alerter
      • alain // 26.03.2020 à 10h18

        Il dit lui même dans un interview que dire que les antibiotique sont inneficaces contre les virus est du niveau cours de récré ou plateau BFMTV. Un antibiotique est une molécule qu’on a appelé antibiotique car active sur les bactéries, mais elle n’est pas « née » pour un usage exclusif !

          +5

        Alerter
      • lon // 26.03.2020 à 16h51

        J’ai été traité début février à l’azithromycine pour une sale toux que je trainais depuis presqu’un mois , il se peut fort bien d’ailleurs que c’était le Corona mais toujours impossible de le savoir, mon état de santé actuel ne justifie aucunement une « demande de test » ( sic mon médecin ..).
        Cet antibiotique m’a été prescrit  » sous toutes réserves » car les antibiotiques ne sont pas supposés agir sur les virus .
        Résultat des courses : toux partie en moins de 4 jours pour un traitement prévu sur une semaine ….
        Donc je suppose que Raoult sait ce qu’il fait en l’associant à son protocole .

          +2

        Alerter
  • beni31 // 26.03.2020 à 08h39

    Historiquement il est intéressant de regarder ce qu’il s’est passé lors de l’épidémie de SIDA dans les années 80. En 1985 plusieurs médecins proposent d’utiliser la ciclosporine sur la base d’essais sur quelques patients avec des résultats plutôt encourageant.

    Devant l’urgence médicale (et la volonté politique d’aller plus vite que les Américains), les politiques et agences de santé autorisent son utilisation à plus large échelle. Je vous invite à voir la suite ici : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_la_ciclosporine

      +4

    Alerter
    • Luc // 26.03.2020 à 11h24

      Effectivement c’est ce que je pense. Je suis toujours méfiant des traitements « révolutionnaire » sans qu’il y ait nulle part dans le monde un copie et une certification confirmant celui-ci (l’important est la reproductibilité par quelqu’un d’autre pour éviter le biais d’un chercheur même si c’est le meilleur). D’ailleurs les Japonnais ont déjà commencé des testes de la chloroquine il y a ~ 1 mois et pas de nouvelles. Mais il semble pas que les résultats soient époustouflant, sinon ils auraient déjà remarquer un effet et auraient fait un papier dessus. Donc, on peut conclure que la chloroquine est au mieux d’une efficacité faible. Sinon ça ferait longtemps que le Japon, la Corée du Sud, la Chine,… l’utiliseraient.

        +0

      Alerter
  • Loic // 26.03.2020 à 08h41

    Le titre comme votre interpretation sont trompeurs du point de vue medical.

    La seule conclusion de cette etude clinique preliminaire est que la soi disant forme commune du Covid19 est benigne et que 100% des patients sans traitement on gueri.
    Aucune conclusion n’est possible ni negative ni positive sur l’efficacite de la Chloroquine en revanche son innocuite semble verifiee.

    Revenons sur les notions medicales : ici « forme commune » de la maladie ne veut rien dire , les cas severes ne sont pas dus a un virus different mais a un etat de sante degrade. Nous sommes tous soumis a des milliers de virus en permanence mais nous ne tombons malades que lorsque notre immunite est diminuee.
    Il faut donc en revenir a la prevention active : ameliorer son etat de sante et booster son immunite …et ce n est surement pas le confinement total qui va le permettre.

    Quant-aux respirateurs et a l’oxygenotherapie ce ne sont pas des panacees mais des mesures (potentiellement dangereuses) de derniere chance quand les patients sont dans un etat critique. (n oubliez pas que la cortisone, les antiviraux et anti inflammatoires donnes dans les cas severes et critiques peuvent etre mortels car immuno-depresseurs)

    Il faut donc agir AVANT que les malades atteignent ce stade d ou la necessite de depister et de traiter en debut de maladie
    et a ce moment qui mieux que les specialistes comme le Dr Raoult peuvent definir et mettre en oeuvre les bons protocoles de soins???
    Les en empecher constitue une grave entrave a la liberte de soin et la mise en danger de nombreux malades.

      +40

    Alerter
    • Leterrible // 26.03.2020 à 10h28

      @Loïc …. Vous avez tellement raison dans votre CONCLUSION que j’y ajoute ceci en confirmation :
      …  »  »  » Pour tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 ;· Pour tous les patients infectés ,dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer AU PLUS TÔT DE LA MALADIE , DèS LE DIAGNOSTIC..:
      – un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2 ), et hors AMM .
      Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé. …(…)…  »  »  »
      ici :https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/

      Donc , Raoult :
      – il a , LUI , assez de tests disponibles DEPUIS LE DÉBUT ( question subsidiaire..pourquoi? )
      – donc il teste tous ceux qui arrivent… « à l’agonie » comme « avec le nez qui coule »…
      – SCANNER systématique des voies pulmonaires.. , et si +… alors.il administre AU PLUS TÔT le cocktail tant honni…!
      – MAIS , SURTOUT.. il contrôle le COEUR préventivement ( J 0 ) ET deux jours plus tard ( J 2 ) …
      Par contre , si j’ai bien compris , les « académiques » CONSENTENT à utiliser la « ^potion magique » en FIN de PARCOURS……ce qui change TOUT puisque l’hyper-réaction inflammatoire est à l’oeuvre depuis trop longtemps!!

        +33

      Alerter
    • Crisdidou // 26.03.2020 à 11h12

      J’ai fait un Sras il y a quelques années. Reanimation comme les nombreux cas très sévères
      J’ai reçu une double antibiothérapie qui m’a tiré du truc comme 40% des gens dans mon cas sur la vingtaine que le service voyait par an.
      Une certitude si on ne m’avait pas fait une injection de Célestêne quelques jours avant ( colique néphrétique confondue avec une lombalgie ) ça n’aurait pas flambé.
      Je confirme donc la précaution pour les AINS.
      C’était la rubrique  » vu du patient « 

        +3

      Alerter
    • Tahiti689 // 27.03.2020 à 18h10

      Bonjour,

      pourquoi est-ce qu’on conclut à l’innocuité alors que dans l’essai de Raoult, on a 4 cas sévère dont 1 mortel sur 26 HCQ?

      Dans le groupe contrôle, 0/16. Idem dans l’étude chinoise, 0/15 dans le groupe contrôle VS 1/15 cas sévère dans le groupe HCQ.

        +0

      Alerter
    • Matt // 27.03.2020 à 21h52

      L’argument vaut d’ailleurs en logique élémentaire, et je suis surpris que l’auteur ne perçoive pas de lui-même le syllogisme qu’il commet :

      Un panel de 100 personnes a mal à la tête. La moitié reçoit un médicament M présumé soigner le mal de tête, l’autre moitié ne reçoit pas ce traitement. À la fin de l’expérience, il apparaît que presque plus personne n’a mal à la tête dans chacun des deux groupes.

      Cela permet-il de conclure que M n’a «aucune efficacité» contre le mal de tête, comme annonce le titre ?
      Logiquement non. Car :
      (a) Si M est efficace contre le mal de tête, le résultat obtenu dans le groupe traité est conforme à cette hypothèse, et que voulez-vous qu’il se passe de plus ? La question est alors de savoir comment l’autre groupe s’en est sorti.
      (b) Si M est inefficace contre le mal de tête, la question est de savoir comment les deux groupes s’en sont sortis.

      Mais l’expérience ne permet pas de trancher entre (a) et (b). Il faudrait qu’une différence significative apparaisse entre les deux échantillons. Porté sur les statistiques, l’auteur considère-t-il qu’un seul cas (d’aggravation) constitue une différence significative ?

        +1

      Alerter
  • BrunO // 26.03.2020 à 08h43

    Le papier indique que tous les patients ont reçu en parallèle le « traitement habituel ». C’est quoi ce traitement ? Rappelons qu’en France le traitement habituel à ce stade est de rien faire, et prendre éventuellement du Patacetamol.
    Ajout: le traitement reçu :
    Tous les patients ont reçu une nébulisation d’interféron alpha, tandis que 12 (80,0%) du groupe expérimental ont reçu de l’abidol; 10 du groupe témoin (66,7%) ont reçu de l’abidol et 2 (13,3%) A reçu un traitement au lopinavir / ritonavir.
    Donc on a deux essais cliniques totalement différents….

      +9

    Alerter
  • Renard // 26.03.2020 à 08h45

    Dommage.
    J’aurais bien aimé que Raoult ait raison.
    D’abord parce que ça m’aurait peut-être un peu sauvé la vie un jour.
    Ensuite parce que ça aurait fait chier ceux d’en face.
    Enfin j’aime bien sa dégaine. Trop fun.
    Pourra toujours se recycler à Groland.

      +11

    Alerter
    • alain // 26.03.2020 à 10h33

      Qui vous permet de croire qu’il ait tort ?

        +13

      Alerter
      • Renard // 26.03.2020 à 18h14

        @alain,
        1°) Je n’ai besoin de personne pour m’autoriser à penser ce que je pense !
        2°) Les Chinois disent que ça marche pas. Les Chinois ont inventé la poudre, le papier, les cartes à jouer et la choucroute. J’ai donc une grande confiance dans les Chinois.

          +1

        Alerter
        • Hippocampe pourpre // 27.03.2020 à 05h34

           »Les » Chinois? Lesquels? Ce petit professeur de Shanghai, ville où il n’y a eu que quelques cas de toutes façons (468 à ce jour, 5 morts et 331 guéris) pour une ville de 24 millions d’habitants, presque la moitié de la France, surtout si on englobe la région proche dépourvue d’hôpitaux!! Et publié dans la « revue de l’université locale ». Pour 15 malades traités (et non pas 30) à la chloroquine contre 15 aux antiviraux! Ca prouve au moins que la chloroquine est comparablement efficace aux antiviraux, non? Mais surtout ça ne prouve rien car on ne sait rien de l’âge et des pathologies présentes ou absentes. Il n’y a pas que les chiffres qui comptent, mais aussi la nature « physique » des choses. On peut prendre 10000 patients, s’ils ont tous 25 ans ça prouve quoi? 5 morts contre 1700 en France. Donc à Shanghai, oui, on guérit!!

            +1

          Alerter
  • rguerenn // 26.03.2020 à 08h48

    Merci pour cet article.
    Mais mon opinion est faite.Si j’en ai la possibilité ,je souhaiterai me faire dépister et prendre le traitement préconisé par le Pr Raoult.
    Et,en tout cas,suis écœuré par la réponse du gouvernement.

      +24

    Alerter
  • medmed // 26.03.2020 à 08h50

    Je vais la jouer en mode complotiste 🙂
    Toutes les attaques contre Pr (je ne parle pas de Berruyer là) mais des articles de presse a charge contre le Pr et surtout la Chloroquine qui, du jour au lendemain, est devenue un produit très toxique et dangereux alors que cette Molécule a été sans doute le médicament le plus vendu au monde au 20e siècle avec l’aspirine. Aujourd’hui en France, plusieurs milliers de patients utilisent de manière chronique le Planequil ( hydroxychloroquine) , produit qui était encore en vente libre il y a quelques mois, ne sont pas un fait du hasard ou dû à l’excentricité du Pr Raoult, c’est pas possible.
    En face, on a des Big pharma est en particulier le géant Gilead avec son remdesivir qui est déjà promis a plus de 200$ le traitement contre le coronavirus et qui fait aussi partie des 4 produits testés actuellement en France contre covid19.
    Et déjà un scandale se profile au usa, comme vient de le signaler Paul Moreira
    https://twitter.com/PaulMoreiraPLTV/status/1242948185024270336

      +26

    Alerter
  • SG // 26.03.2020 à 08h56

    Il est important de lire le cv de ce monsieur et surtout de connaitre ses liens avec les différents laboratoires. IL y a trop d’intérêts en jeu si on compare le coût de cette molécule avec les autres médicaments…

      +2

    Alerter
  • douarn // 26.03.2020 à 09h03

    Je regrette qu’ai été traité ce sujet en l’état actuel des plutôt faibles connaissances et de la foire d’empoigne généralisée. Il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit sur les divers protocoles impliquant, ou pas d’ailleurs, les diverses formes de la chloroquine (associées ou non).

    Pardonnez moi M. Berruyer mais il me semble que Les-crises n’a pas à se plier aux injonctions de ses lecteurs pour se prononcer sur tel ou tel potentiel médicament n’ayant pas fait consensus dans communauté scientifique mondiale spécialisée dans ce domaine. C’est le plus droit chemin pour se casser la gueule.

      +11

    Alerter
    • Canal // 26.03.2020 à 10h05

      Assez d’accord avec vous. Il aurait été préférable d’attendre un peu.

        +10

      Alerter
    • Dominique65 // 26.03.2020 à 14h10

      « Il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit […] C’est le plus droit chemin pour se casser la gueule. »
      Outre qu’Olivier dit lui-même que c’est en effet trop tôt, on lui fait des critiques récurrentes contre les articles qui datent trop. Il ne pourra jamais satisfaire tout le monde. J’invite tous ceux qui pensent pouvoir mieux faire à s’y essayer.

        +3

      Alerter
  • Berrio // 26.03.2020 à 09h04

    Petit rappel
    Bilan de la grippe saisonnière 2018-2019 qualifiée de « modérée »
    8100 décès
    2000 réanimations
    Certes, l’épisode Covid n’est pas passé mais ramener la situation à une querelle sur le traitement pharmaceutique (bataille d’ego ?, de gros sous ?) permet de ne plus parler du véritable enjeu : pour soigner il faut un Hôpital ( en gras et surligné)
    Notre bon Père de la Nation nous a annoncé qu’il y pensera après la crise.
    Laquelle ?
    Son fils Philippe nous a annoncé qu’après la crise sanitaire suivraient les crises économique et sociale.
    Le vrai remède à la crise ce n’est pas t’elle ou telle molécule mais de foutre dehors et sans attendre ceux qui nous ont mis dans le caca

      +27

    Alerter
    • Narm // 26.03.2020 à 09h43

      Bien vu
      à partir de 74 ans de toutes façon t’es considéré comme mort et traité comme tel (j’en ai fait l’expérience indirecte)

      janvier 2018 hopital, ehpad, ou en sommes nous ?
      https://twitter.com/HannabelleV/status/1240800193190166534

        +3

      Alerter
    • Leterrible // 26.03.2020 à 15h21

      @Berrio écrit TRèS justement :
      … » ramener la situation à une querelle sur le traitement pharmaceutique (bataille d’ego ?, de gros sous ?) permet de ne plus parler du véritable enjeu : pour soigner il faut un Hôpital ( en gras et surligné)  » …

      La DIFFÉRENCE entre les morts suite à la grippe saisonnière et les morts(actuels et futurs) suite au Covid19 , quand on vous lit bien , SAUTE AUX YEUX…Elle est liée au NOMBRE DE LITS EN SOINS INTENSIFS DISPONIBLES « EN MÊME TEMPS »….compte tenu du fait que le Covid19 « saute » BEAUCOUP PLUS RAPIDEMENT (en NOMBRE d’ INFECTION par CONTACT rapproché) d’UN INFECTÉ (surtout non symptomatique , donc en mouvement extérieur avant le confinement) sur un CONTACT SAIN « INNOCENT »….Vous aboutissez EN TROP GRAND NOMBRE D’UN SEUL COUP (disons en 1 semaine) A NÉCESSITER un lit à RÉANIMATION , QUE VOUS OCCUPEZ +- 2/3 SEMAINES !!!
      Les hôpitaux d’AUJOURD’HUI sont « gérés » par des « lean-managers »…( SOINS pour une santé MINIMALE de RISQUE ACCEPTABLE d’INSUFFISANCE ,…ce qui vient d’arriver…!!!… CONTRAINT à COUT MAXIMUM IMPOSÉ…)Pas assez de réactifs ni de masques ni de tout….!!!! Donc « Bérézina ».
      On y est , à la LIMITE du néo/ultra/ libéralisme appliqué aux SERVICES PUBLICS… Ce n »est qu’une question de NOMBRE de LITS DISPONIBLES EN MÊME TEMPS pour une longue durée….. QUE du FRIC RETIRÉ QUI MANQUE!

        +6

      Alerter
    • Parano // 26.03.2020 à 17h09

      Nombre reparti sur la saison, sans aucun confinement ni mesure de distance sociale.
      Là, c’est déjà la surcharge malgré l’alerte médiatique et les mesures réactive.
      Sans cela, ce serait une hécatombe.

        +2

      Alerter
    • Leterrible // 27.03.2020 à 13h02
  • Yvan Bachaud // 26.03.2020 à 09h05

    Dans l’essai chinois il n’y a pas l’association de l’antibiotique de RAOULT;
    Cela n’a donc non pas « rien » à voir.
    Mais si on veut rouler RAOULT dans la farine il faut utiliser le MEME traitement que lui!
    MAIS c’est totalement INUTILE ses propres résultats seront suffisants!
    Et il traite pas mal de gens.

      +8

    Alerter
  • Glaucetas // 26.03.2020 à 09h07

    D’après le consensus chinois, la chloroquine est efficace
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32164085/
    Et pour info, le traitement conseillé par le Pr Raoult c’est hydroxychloroquine + Azithromycine

      +11

    Alerter
    • raloul // 26.03.2020 à 16h35

      Bonjour,

      Le minimum de déontologie éditoriale de les-crises aurait été de citer le communiqué de presse de l’IHU:
      https://www.mediterranee-infection.com/chloroquine-et-coronavirus-vraie-ou-fake-news/

      A noter que d’autres membres éminents de ce centre sont totalement d’accord avec cette approche thérapeutique, dont notamment Philippe Brouqui, Jean-Christophe Lagier, Matthieu Million, Philippe Parola, Marie Hocquart, etc…

      Je ne comprends absolument pas la fixation de les-crises sur une seule personnalité, au détriment de toute véracité… totalement incompréhensible et illisible…

        +11

      Alerter
  • bordron.georges // 26.03.2020 à 09h11

    Si depuis trois ans, les gouvernants et leurs représentants n’avaient pas débité des séries de bêtises, de mensonges et de manipulations, ils auraient conservé leur crédit auprès de la population. et il y aurait eu beaucoup moins de polémique.

      +10

    Alerter
    • Hippocampe pourpre // 27.03.2020 à 07h44

      Une polémique? C’est quoi une « polémique » entre ceux qui font et savent et ceux qui…savent lire? C’est du bavardage! Je ne vois pas que Raoult « polémique », tout ça lui glisse comme l’eau sur les plumes de canard. Ce qui était déjà le cas en 2013, voir la vidéo de sa présentation sur Désobéissance & Innovation. Il n’a pas bougé d’un iota, il disait la même chose sur d’autres médicaments et d’autres épidémies

        +0

      Alerter
  • Xavier.G // 26.03.2020 à 09h14

    Mais il me semble que le professeur Raoult associe un antibiotique à la chloroquine. On ne parle donc pas du même traitement. Qu’est-ce que vous essayez de nous prouver exactement. Qu’il faut renoncer ?
    Et sans vouloir entrer dans une polémique de bistrot, je n’ai rien trouvé sur le brillant Jun Chun. Avez vous des liens sérieux à me communiquer. Ça m’intéresse.

      +6

    Alerter
  • Eric83 // 26.03.2020 à 09h14

    Les Crises relaie une étude qui contredirait celle menée par le Pr Raoult. Dont acte.

    Cependant, il faudrait alors s’intéresser à d’autres études – et/ou traitements officiellement choisis contre le Covid19 – comme celles menées ailleurs en Chine, aux Pays-Bas, en Iran, en Corée du Sud, en Italie, aux USA, en Inde, en Belgique…

    De plus au vu des résultats spectaculaires d’endiguement de la contagion et de la mortalité en Iran notamment par rapport à l’Italie et à l’Espagne, ce qui me semble essentiel à savoir, c’est si le traitement du Pr Raoult est administré massivement, depuis quand et avec quels résultats.

    https://www.facebook.com/groups/DidierRaoultVsCoronavirus/?multi_permalinks=200613364567814&notif_id=1585159325301932&notif_t=feedback_reaction_generic

      +6

    Alerter
  • guasilas // 26.03.2020 à 09h31

    Pendant six semaines on trouvait ici et la des references a des etudes chinoises parlant de chloroquine, d’hydroxychloroquine, aussi au remdesevir disant que ca avait plutot marché.
    Maintenant, l’hydroxychloroquine est devenue un sujet grace au Pr Raoult et a l’enthosiasme de Trump.
    Et depuis trois ou quatre jours, on voit partout des references a cette nouvelle-ancienne- etude qui dit qu’on ne peut rien conclure.

    C’est bien connu, les chinois ne font pas de politique.

      +2

    Alerter
  • moshedayan // 26.03.2020 à 09h39

    Bonjour, la France, dont acte la chloroquine n’est pas efficace pour la plupart des médecins français et à l’Université de Shanghaï, avis majoritaire repris ici par le site.
    J’avais trouvé hier le manuel en russe d’une autre Université de Zeihjang (Wuhan en France ?) il existe en Français maintenant, Traitement du Covid, il est téléchargeable sur ce lien
    https://covid-19.alibabacloud.com/
    et pour l’Université c’est ici
    http://www.zju.edu.cn/english/2020/0323/c19573a1987520/page.htm
    lire les pages 26 à 30 c’est en pdf
    Faut-il le lire? puisque des études contredisent cette méthode. Précision dans ce manuel chinois, il n’y a pas qu’une méthode préconisée…

      +4

    Alerter
  • Redford // 26.03.2020 à 09h42

    Le lien vers le papier ne s’ouvre pas ici. Au minimum ça illustre bien qu’avec aussi peu de cas se compliquant il faut des échantillons plus grand. Je ne comprends pas la sortie de Raoult sur les petits échantillons, mis à part peut être que s’imposer d’avoir des résultats nets sur des petits est une métrique plus sure que des résultats subtils sur de grands échantillons. Mais auquel cas cette étude Chinoise démolit sa thèse.

    Anecdotique: je vois passer des twitts de médecins de NYC qui disent avoir de bons résultats avec le traitement de Raoult – Hydrocholoroxyne et antibiotiques.

      +3

    Alerter
  • bruno49 // 26.03.2020 à 09h48

    Pourquoi employer l’expression de « médicament miracle » ? Qui parle de « médicament miracle » ? Ce sont les journalistes ou ceux qui combattent ce traitement !! Aucun médecin sérieux n’emploie cette expression.
    Cette étude ne démontre rien puisque le professeur Raoult préconise l’association avec l’azithromycine pour éviter la surinfection bactérienne et pour son action antivirale !
    Arretez… ,votre attitude devient grotesque !!! Si quelqu’un de votre entourage un peu agé était infesté ,que feriez vous si on vous proposait le traitement demain ? C’est la seule question qui vaille AUJOURD’HUI.

      +23

    Alerter
  • christian BERNARD // 26.03.2020 à 09h49

    Monsieur OB, on dirait vraiment que vous avez un compte à régler avec ce Raoult !
    Bataille d’ egos ? Cela ne nous concerne pas.
    Bataille bien inutile au demeurant : le corps médical est circonspect et si son « processus » ne marche pas, tant pis ; mais j’ai l’impression en ce qui vous concerne que vous vous réjouiriez de ses échecs, malgré le fait que cela représenterait pour toute personne raisonnable la perte d’un espoir.

      +32

    Alerter
    • jjcoldman // 26.03.2020 à 11h15

      Tout a fait d’accord.
      J’ai fait un commentaire proche hier soir, mais il n’est pas « monté » en ligne…
      Selon moi, c’est le climato-sceptique Raoult qui a commis le péché originel selon le point de vue de OB.
      Tout le reste suit. Pour une fois Raoult est cohérent, pour COVID-19 et réchauffement, il minimise les conséquences et critique l’ampleur exagérée des alarmes.
      Pour le reste, aucune des études qui veut en réalité le contredire ne prend son schéma à l’identique ; la question est pourquoi ??

        +15

      Alerter
      • Leterrible // 26.03.2020 à 20h15

        @jj qui écrit très justement : …  »  »  » Pour le reste, aucune des études qui veut en réalité le contredire ne prend son schéma à l’identique ; la question est pourquoi ??  »  »  » …

        Parce que le SCHÉMA à L’IDENTIQUE Raoult NÉCESSITE de TESTER AU PLUS TÔT du début des symptômes qui provoquent le déplacement vers un soignant des individus anxieux de leur état ( et.. SI test est +… et.. SI le SCANNER confirme qu’il y a déjà un peu de liquide inflammatoire dans les poumons… et.. SI l’électro-cardiogramme consécutif ne décèle aucune contre-indication anti-chlorotruc..!!… ALORS , ET ALORS SEULEMENT Raoult démarre la « potion magique »….. c’est à dire AU PLUS TÔT… et NON « à l’article de la mort » comme annoncé par les académiques..!!! ) **voir aussi @bern à 10h47**
        Le problème…??? … PAS assez de tests pour « tous les demandeurs potentiels de France et de Navarre »…
        La « chaîne de soins « à la Raoult NE PEUT DONC PAS DÉMARRER… D’où le NOEUD! L’impuissance!
        Et donc le recours à ce qui est (théoriquement) possible …= empêcher le virus de se propager (confinement).
        Et donc donc donc ….merci QUI ?? ( depuis Hollande l’ hôpital public est EXSANGUE !!! chaque STOCK de n’importe quoi est considéré comme un COÛT à réduire voire à éliminer …exemple actuel des MASQUES..!! )

          +2

        Alerter
        • Catalina // 26.03.2020 à 22h08

          j’ai pensé pour ma part que si Raoult était en costar, cheveux courts, bcbg à l’allure du médecin dans « plus bêle la vie » avec une montre qui va avec son statut social, pas mal de gens auraient accepté sans sourciller ses traits de caractère. J’avais une prof de chimie, une chercheuse – une découvreuse même – quand j’étais en seconde, une sorte de génie mais pour faire court, non, impossible, elle ne pouvait pas descendre à notre hauteur et nous ne pouvions pas la rejoindre et nous riions la plupart du temps sans même qu’elle le voit ! Pour en revenir à Raoult, je suis persuadée que son allure le dessert parce que dans l’inconscient collectif, un savant est petit, myope, porte des lunettes aux verres épais, moitié chauve, etc, pas du tout comme ce docteur. Et pis il utilise des mots que personne comprend alors que là, cet homme est très simple et à peu près tout le monde avec deux trois petites recherches peut comprendre ce qu’il dit.
          Nan ?

            +2

          Alerter
  • jmk011 // 26.03.2020 à 09h58

    N’étant pas du tout qualifié en matière médicale, je me garderai bien de me prononcer sur les effets positifs ou non de la chloroquine.
    En revanche je suis assez de l’avis de certains commentaires : d’abord c’est une affaire de pognon (« la chloroquine est vénéneuse » selon Mme Buzyn, peut-être parce qu’elle n’est pas assez chère). Ensuite il semble y avoir en Chine comme en France des querelles de chercheurs et de pseudo experts.
    Enfin, puisque le Dr Raoult croit beaucoup en son traitement, à condition (il l’a dit) que celui-ci soit administré à des personnes en début de maladie et non en fin quand il n’y a plus guère d’espoir, j’estime qu’il faut l’étendre à un maximum de gens en début de maladie, ce qui permettra de vérifier son efficacité (ou pas), mais il ne faut pas se limiter à quelques malades, seule une statistique portant sur un grand nombre de cas pourra donner des résultats efficients.

      +11

    Alerter
  • LouR // 26.03.2020 à 10h01

    Bonjour,
    Même réponse que plus haut. Cette étude ne permet pas de comparaison et induit un jugement péjoratif sur l’efficacité possible:
    1_le Dr Raoult prescrit 600mg d’hydroxychloroquine associée (et non pas seule) avec azytromycine (antibiotique) et durant 20J.
    2_Comme dans le cas de la tuberculose, un seul médicament est sans effet alors que l’association de plusieurs médicaments est efficace. Il a fallu chercher longtemps pour le découvrir. (hécatombe liée à la tuberculose au XIXème…)
    3_Ce genre de conclusion me fait penser au débat sur le baclofène, médicament vieux et connu, tombé dans le domaine public et ayant des effets thérapeutiques réels dans 60% des cas d’alccolisme sévère et flingué par les tutelles + lobby industriel dans un « essai » à posologie inférieure à celle efficace pour conclure qu’il ne marchait pas très bien.
    4_ Il semble y avoir eu du rififi entre l’INSERM (dont le directeur est le mari de Buzyn) et Raoult rattaché aux IHU (mis en place pour en gros aller plus vite dans la recherche). Inserm qui a contribué à l’installation d’un labo P4 à Wuhan en 2017 en Chine tandis que Mme Buzyn classe l’hydroxychloroquine dans la catégorie des substances vénéneuses en janvier 2020. Je ne suis pas complotiste tous ces faits me laissent perplexe.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/decouverte-scientifique/chine-nouvelle-etape-pour-le-premier-laboratoire-p4_2070431.html

      +8

    Alerter
  • Ernest // 26.03.2020 à 10h06

    Que sait-on de la qualité de papier qui publie cette étude ? Y a-t-il un comité de lecture « pair reviewed » ? Quoi qu’il en soit, voilà enfin une controverse sur des bases scientifiques : peut-être qu’une position dialectique pourra nous dégager du blocage mental actuel autour du traitement curatif du Covid-19.

      +0

    Alerter
  • galaxiel // 26.03.2020 à 10h10

    OB ça commence à devenir louche par contre se focus sur Raoult, du coup tu pers en crédibilité. Tout ceux qui suivent un min le sujet avait déjà vu cette étude et avait noté que le protocole n’est pas du tout le même que celui de Raoult.
    Comme tout le monde sais que l’essaie qu’il a fait sur les 26 patients est peu fiable et critiquable (ton prochain billet dont on connais déjà la conclusion)
    Pourquoi tu parle pas de l’essai Discovery qui utilise le même protocole que celui là (le chinois) et qu’on connait donc là aussi déjà la conclusion, « la chloroquine n’est pas efficace »

      +21

    Alerter
  • NulH // 26.03.2020 à 10h30

    Attention à une sorte de généralisation…

    Ces propos, énoncés de « conclusion » : « On ne peut tirer de solides conclusions de tels essais. Mais on peut à tout le moins dire qu’il faut rester très prudent par rapport à la chloroquine, tant au niveau de son efficacité que de ses effets négatifs. » N’ont rien de scientifique.

    Particulièrement ce « on ne peut » suggère une induction de l’auteur, qui à en croire son blog, ici, non spécialiste de la médecine au regard de son aspect « statistique » et « probabiliste », même si par ailleurs féru de ces dernières techniques mathématiques, sort de son domaine de compétence.

    Soyons (scientifiquement) très prudents (dans l’usage de stat et de proba.).

      +3

    Alerter
  • Christobal // 26.03.2020 à 10h43

    C pas le même protocole. Cette étude était connue. Discovery n’associera pas l’antibiotique, ce qui a déjà fait réagir certains médecins sur les conclusions à venir. On verra. Raoult prétend juste faire baisser la charge virale pour éviter les cas sévères. Les effets secondaires sont connus, la molécule existe depuis 70 ans. Il est sain d’être critique et prudent. Mais on a la désagréable sensation que vous avez pris parti contre Raoult.

      +6

    Alerter
  • bern // 26.03.2020 à 10h47

    Médecine de guerre , je sais à quoi çà ressemble , j’ai vu , merci…
    Didier Raoult forcément n’a pas menti et il a sans doute bien choisi ses sujets . Test , Electro cardio puis hydroxy+ antibio à doses bien définies , 6 jours chez des gens qui débutent la maladie , donc pas des cas « graves » comme préconisé par le Ministre . Au bout de ce délai , chez les 2/3 des gens traités la masse virale a fortement diminué , pas d’effets secondaires importants , ils sont tirés d’affaire , ceux là ne passeront pas par la phase 2 , càd l’aggravation de la maladie due probablement à un affolement de nos défenses immunitaires qui finissent par détruire les poumons , le coeur , le foie , les reins…etc , ce qui conduit en réa , à embouteiller les hôpitaux et à la mort parfois/souvent. Donc outre donner un peu d’espoir , ce qui n’est pas négligeable en ce moment , le but de la manoeuvre est ici atteint = éviter une aggravation de la maladie ( possible ou probable ou éventuelle ?) à moindre risque(s) et à moindre coût , avec les moyens du bord , faute de mieux…etc.
    Quelques ( dizaines , centaines de ? ) milliers de vies sauvées contre quelques désagréments ( possibles ou probables ou éventuels ?) , çà ne se refuse pas. En ce qui me concerne , si on me le propose , je prends !

      +20

    Alerter
    • bern // 26.03.2020 à 18h22

      C’est bon , le Ministre vient d’autoriser ce soir l’usage de l’hydro cloro en milieu hospitalier associé à l’antibio. Les essais cliniques vont donc se faire à grande échelle , à la guerre comme à la guerre ! Que Dieu fasse que Raoult ait raison , çà sauvera du monde , il le faut , çà va vraiment mal ! Merci aussi à Olivier Veran d’avoir pris cette responsabilité !

        +0

      Alerter
      • calal // 26.03.2020 à 19h50

        Merci aussi à Olivier Veran d’avoir pris cette responsabilité !
        lol dos au mur,il cede parce que ca devient trop visible. Sans compter les medecins qui veulent pas crever pour les beaux yeux de macron et une « prime »…

          +3

        Alerter
  • Lucas // 26.03.2020 à 10h48

    Très fort d’être allé jusqu’à interviewer M Chen; good job!

      +0

    Alerter
  • JFG // 26.03.2020 à 11h03

    Le Pr Raoult faisait partie du conseil mis en place par l’Élysée, ce qui, à priori lui confère certaines compétences.
    Il propose fin Février un protocole médicamenteux susceptible d’être efficace contre le Covid 19. Pourquoi attendre un
    mois pour commencer…d’envisager…de vérifier si ce cocktail fonctionne. Une décision aurait pu être prise entre 24 et 48 heures pour, non pas appliquer tout azimut, mais lancer une étude de contrôle complémentaire avant application.
    Un mois de retard représente, peut-être, des milliers de vies….
    Tout le reste, c’est discuter de la couleur du cheval blanc d’Henri IV
    Les commentaires sur le site étaient souvent aussi intéressants que l’article proposé….Actuellement, est-ce l’effet du confinement, il y a une certaine hystérisation….

      +22

    Alerter
  • Benoit // 26.03.2020 à 11h09

    Zut alors. Il faudra penser à prévenir les autorités chinoises qui continuent à recommender au monde entier la choloroquine sous forme phosphatée comme un des traitements possibles contre le virus.

    Cf. https://covid-19.alibabacloud.com/, chapitre VI.

      +1

    Alerter
  • Roger // 26.03.2020 à 11h17

    Le problème est très simple: que risque-t-on à utiliser ce traitement? Dispose-t-on d’alternatives plus assurées? Si j’ai le choix et la possibilité, je demanderai ce traitement pour moi sans plus d’appréhension que dans les cas où j’ai reçu des traitements dont le médecin ne pouvait m’assurer l’efficacité.
    Toute cette affaire donne à voir concrètement, directement dans nos corps et dans notre vie quotidienne, les dégâts que peut produire l’idéologie neo-libérale: la vie ou la Bourse? La Bourse est prioritaire!

      +8

    Alerter
    • Dany // 26.03.2020 à 13h49

      « Quoi qu’on en dise, c’est au corps médical de trancher cette question – ce qui suppose un consensus de la communauté scientifique -, »
      Les 5 professeurs aux côtés de D Raoult ne comptent pas, ils sont terrorisés ou aveuglés par le Pr Raoult. Pourtant, ils signent un  » communiqué officiel » https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/
      -Pr Éric Chabrière, Institut des maladies infectieuses, autre marseillais : « Quand on est en état de guerre, on fait avec les moyens, et pour l’instant [le protocole du Pr Raoult est une des meilleures pistes qui existent. »
      -Pr C Perronne, chef du service infectiologie à l’hôpital de Garches : « L’hydroxychloroquine est un médicament qui marche à condition de ne pas attendre que les  malades soient dans un état trop grave en réanimation. »
      -*Bleibtreu Alexandre @BleibtreuAlexa1
      Cher tous Pour être transparent
      J’ai dit il y a 2 semaines que les données dispo sur chloroquine étaient « bullshit »
      A l’époque c’était vrai. De nouvelles données dont venant de Marseille contredisent ce que j’ai dit et ce que je pensais. Nous allons débuter le traitement par plaquenil chez nos COVID+ à la Pitié
      -« Il faut produire dès maintenant et très massivement » de la chloroquine, Philippe Juvin. chef du service des urgences à l’hôpital Georges Pompidou.

        +6

      Alerter
      • Abdel // 27.03.2020 à 03h48

        Faux et archi faux !. Philippe Juvin vient de dire honnêtement qu’il ne savait pas si ce produit pouvait permettre de traiter les malades ou non. En l’état actuel des connaissances, il ne pouvait pas trancher.

          +0

        Alerter
        • Dany // 27.03.2020 à 11h25

          Je ne vois pas la contradiction…P Juvin est honnête ne poulant pas trancher et responsable en voulant des stocks au cas où, en attente de nouveaux résultats.

            +0

          Alerter
    • bern // 26.03.2020 à 22h21

      Les deux médicaments individuellement peuvent avoir des effets secondaires sur le coeur donc l’association du Plaquenil et le l’Azithromycine multiplie le risque ( qui est quand même faible ) de provoquer un syndrome du QT long ( ou torsades de pointes)
      https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-cardiovasculaires/troubles-du-rythme-et-de-la-conduction/syndrome-du-qt-long-et-torsades-de-pointes
      Il s’agit d’un trouble du rythme ventriculaire provoqué par un trouble de repolarisation ventriculaire ( repolarisation retardée ou QT long )

        +1

      Alerter
      • FrancoisCarmignola // 27.03.2020 à 13h54

        Depuis Jeudi soir (26 Mars), Didier Raoult publie sur son compte twitter un décompte de malades soignés à l’IHU de Marseille avec et sans la fameuse médication. Le nombre de morts « avec » est très inférieur au « sans ».
        Je crois que l’enquête épidémiologique va se faire en live, et ce ne sont pas les placébos qu’on va compter, mais les cadavres. Après tout c’est la guerre.
        Cela sans préjuger de l’efficacité effective du traitement. De la même manière qu’il est inutile de soigner les morts, il est aussi inutile ou vantard de soigner les immunisés vivants.

          +0

        Alerter
  • raloul // 26.03.2020 à 11h18

    Bonjour,

    Faudrait songer à arrêter le massacre, là.

    Même l’OMS suit de près le potentiel de la chloroquine
    https://www.who.int/blueprint/priority-diseases/key-action/RD-Blueprint-expert-group-on-CQ-call-Mar-13-2020.pdf

    Bien sûr, il n’y a aucun «remède miracle», mais un minimum de modération serait bienvenue sur ce blog que j’apprécie par ailleurs…

      +16

    Alerter
  • christian BERNARD // 26.03.2020 à 11h23

    .. oui, enfin .. le fait de voir un ‘ponte’ cosigner tous les articles pondus par les siens, est un très, très vieux truc.
    N’enfonçons pas des portes ouvertes…

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications